AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Big girls don't cry (+) Fiona & Lylou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd


TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Kainoa + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Haley Lu Richardson.
TES CRÉDITS : HJS ♥ + Blasphemy.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Emrys - Fiona - Rhys - Jesse & Daniel)
À venir : Spencer - Billie - Matthew.
RAGOTS PARTAGÉS : 7229
POINTS : 1953
ARRIVÉE À TENBY : 21/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans (17.07.93)
CÔTÉ COEUR : Elle sort avec Jesse.
PROFESSION : Pilote de transport dans la Royal Air Force.
REPUTATION : La pauvre, la vie ne l'a pas vraiment gâtée... Mais elle a de la chance d'avoir quelqu'un d'aussi gentil que Jesse. Vous croyez que ça va tenir, eux deux, avec leurs voyages respectifs ?


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Big girls don't cry (+) Fiona & Lylou Mar 27 Déc - 5:29


Allongée de tout son long, les yeux fermés, Lylou ne dormait pas pour autant. C’était vraiment le moment de la journée qu’elle détestait le plus : quand elle se retrouvait avec ses pensées noires, quand elle craignait les cauchemars qui pourraient hanter sa nuit agitée, quand elle son cerveau avait le loisir de lui en faire voir de toutes les couleurs… C’était pour ça qu’elle s’efforçait d’effectuer des activités fatigantes, comme le ménage, une séance intensive de boxe ou tout autre chose qui ne lui laisserait pas beaucoup de répit avant de sombrer dans les bras de Morphée. Elle voyait le sommeil profond comme une véritable bénédiction, puisque c’était le seul moment durant lequel elle ne souffrait pas. Mais avant de le trouver, c’était l’horreur absolue… Souvent, elle s’assommait avec des documentaires ennuyeux, des lectures inintéressantes ou encore des films qui ne la renvoyaient ni à la mort ni à la guerre - tout ça pour ne pas trop s’appesantir sur ses propres réflexions avant d’être délivrée par le repos. Mais ce soir-là, elle n’était pas toute seule. Ce soir-là, elle passait la nuit chez Jesse. Ils s’étaient tous les deux entraînés à la salle de boxe dans la journée, mais il avait l’air plus fatigué qu’elle. En tout cas, il avait trouvé le sommeil plus facilement qu’elle. Ils avaient regardé l’épisode d’une série qu’ils suivaient ensemble et ses paupières semblaient se fermer toutes seules. Alors Lylou avait éteint l’ordinateur portable avant même la fin de l’épisode, lui avait donné un baiser et s’était allongée auprès de lui. Depuis un bon moment déjà, le rythme de la respiration de Jesse avait ralenti. Il avait l’air tellement paisible, alors qu’elle-même aurait bien voulu recevoir la visite du marchand de sable. Au lieu de ça, elle se torturait involontairement l’esprit avec des souvenirs d’Echo qui lui arrachaient littéralement le coeur, des plans qu’elle avait faits pour Nolan et qui ne se réaliseraient jamais, l’image gravée à tout jamais de l’expression de souffrance absolue étalée sur les visages de chacun des membres de sa famille… En résumé, tout ce que la vie leur avait envoyé en pleine gueule depuis quelques mois et qui défilait quotidiennement dans sa tête. Elle avait beau essayer de toutes ses forces, ses pensées la ramenaient toujours à ce qui faisait naître en elle un début de dépression nerveuse… Finalement, sans s’entêter plus, elle rouvrit les yeux. En espérant être un peu apaisée, elle se tourna vers Jesse. Elle voyait aussi son petit ami comme une véritable bénédiction… Parce qu’il était là, tout simplement, alors que le reste s’effondrait autour d’elle. Mais justement, elle avait déjà suffisamment l’impression de lui exposer ses souffrances, alors elle ne pouvait pas le réveiller maintenant parce qu’elle n’arrivait pas à dormir. Elle n’avait plus quinze ans…

Mais elle commençait à avoir l’impression d’étouffer. Elle avait peut-être besoin d’aller marcher un peu, ou au moins de se rafraîchir dans la salle d’eau. Tout doucement pour ne pas risquer de l’arracher au sommeil, Lylou ôta le bras que Jesse lui avait passé autour de la taille. Elle se glissa silencieusement hors de son lit, sortant ensuite de la chambre à pas de loups. Il n’avait pas bougé… Soulagée, elle se dirigea vers la salle de bain. Ce n’était pas la première fois qu’elle venait ici, aussi trouva-t-elle son chemin sans problème. Sans prendre soin de fermé à clé parce qu’elle voulait juste se passer un peu d’eau sur le visage avant de récupérer l’ordinateur portable de Jesse et de visionner un film dans le salon afin de ne pas le déranger, Lylou se pencha au-dessus du lavabo. Le contact de l’eau lui fit du bien… Et elle resta dans cette position plus longtemps que nécessaire. Parce que quand elle était auprès de Jesse, elle réussissait à se maîtriser un minimum. Mais une fois seule, c’était une autre histoire… Et à nouveau, les souvenirs se remettaient à l’accabler, presque comme si son cerveau s’amusait à faire le malin avec elle. Elle sentit les larmes couler le long de ses joues… Et quand elle se redressa en se demandant ce qu’elle pouvait bien faire pour ne pas laisser le chagrin l’envahir plus, son regard se posa sur l’armoire à pharmacie. Elle savait ce qu’elle aurait voulu. Des médicaments pour l’aider à dormir. Son médecin traitant lui en avait prescrit, mais elle avait abusé de la dose recommandée et se retrouvait par conséquent sans rien. Elle ne pouvait pas en redemander avant la fin de l’ordonnance… Et soudain, une idée lui vint à l’esprit. Elle avait rencontré la colocataire de Jesse. Fiona était préparatrice en pharmacie. Peut-être que… ? Même si son cerveau lui soufflait que c’était mal, elle écouta cette autre voix qui lui disait que ce serait la solution la plus simple. Alors elle ouvrit l’armoire à pharmacie et fouilla, espérant trouver ces fameux médicaments. Elle commençait à se rendre à l’évidence quand ses yeux se posèrent sur une boîte familière… Sans hésiter, elle prit deux cachets, alors que c’était pour le double de son poids. Et en attendant de se calmer et d’avoir envie de dormir, elle se laissa aller contre le mur, s’asseyant par terre. Elle pleurait encore un peu et se sentait pathétique, mais au moins, il n’y avait personne pour la voir. Enfin, c’était ce qu’elle croyait… Car la porte s’ouvrit, laissant apparaître la belle propriétaire des lieux. Si pendant deux ou trois secondes, Lylou voulut trouver une combine pour se justifier et s’en sortir, elle comprit rapidement qu’elle était foutue. Elle avait bêtement laissé l’armoire à pharmacie ouverte et gardé la boîte de médicaments dans ses mains… Qu’elle eut le réflexe stupide de laisser tomber à terre. Essuyant ses yeux d’un revers de main, elle tenta de retrouver un minimum de contenance. Mais comment était-ce seulement possible ? Elle n’aurait pas pu être plus gênée. « Je suis vraiment désolée… »

_________________


When people ask what I see in you, I just smile and look away because I'm afraid if they knew, they'd fall in love with you too ♥


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Eléa, Gwen, Emrys & Lexia
TON AVATAR : Claire Holt
TES CRÉDITS : ava - faith ; signa - anaëlle ; gif profil - Penny <3
TA DISPONIBILITE RP : 0/2 : Rhys - Josh ; à venir : Kainoa - Sean.
RAGOTS PARTAGÉS : 1862
POINTS : 3598
ARRIVÉE À TENBY : 17/11/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans
CÔTÉ COEUR : It's not the fall that kills you, it's the sudden stop
PROFESSION : Aromathérapeute (spécialiste en pharmacie)

MessageSujet: Re: Big girls don't cry (+) Fiona & Lylou Dim 15 Jan - 14:14


Fiona avait du mal à s’endormir cette nuit. Elle s’était retournée plusieurs fois dans son lit afin de trouver la position la plus confortable dans l’espoir de trouver le sommeil. Celui-ci n’était cependant pas au rendez-vous ce soir. La pharmacienne était préoccupée par plusieurs récents événements et, si elle arrivait en général à chasser toute pensée pour eux une fois glissée dans son lit, c’était différent aujourd’hui. Plutôt que de ruminer vainement dans sa chambre, la jolie blonde s’extirpa donc de ses draps et se rendit dans la cuisine pour se préparer un bon chocolat chaud qui l’aiderait à s’endormir. Elle se casa devant la télé et regarda une série à volume réduit car à l’étage, son colocataire et sa petite amie dormaient à poings fermés. Au terme de l’épisode, Fiona ne sentait toujours pas le sommeil arriver. La jolie blonde pensait notamment à Robb qui ne lui avait pas donné de nouvelles après leur dernière rencontre, qui remontait à quelques jours. Avait-il enfin rencontré sa sœur ? Avait-il quitté Tenby ? Elle lui avait envoyé un message et avait certes eu une réponse brève mais sans détails. Tout allait bien et il la tiendrait rapidement au courant. Depuis, plus de nouvelles comme dit. S’était-elle fait des illusions ? Avait-elle mal compris son message ou bien avait-il changé d’avis ? Quelque chose était-il arrivé dans sa famille ? Non, il l’aurait au moins prévenue, ça ne lui ressemblait pas. Fiona décida que le mieux était encore de prendre un cachet pour dormir. Elle monta les escaliers à pas de loup pour ne pas réveiller les deux amoureux et décida de se rendre dans la salle de bains afin de prendre ce dont elle avait besoin dans sa réserve à médicaments personnelle. Néanmoins, la jolie blonde découvrit avec surprise Lylou assise par terre dans un état un peu second, elle pleurait et tenait une boîte à médicaments. L’armoire à pharmacie était ouverte et la jeune pilote s’était laissée glisser par terre en s’abandonnant à ses émotions. Fiona n’était pas proche de la famille Blake mais comme tout le monde à Tenby, elle avait entendu les tristes nouvelles qui leur étaient récemment arrivées et elle avait compati, cependant elle ne pensait pas que Lylou se sentait mal au point de craquer et de s’écrouler. Sous le coup de la surprise de son arrivée, la brune avait lâché la boîte à médicaments et les cachets s’étaient déversés sur le sol. Plus préoccupée par la militaire, la Galloise s’accroupit à hauteur de la petite amie de Jesse et essaya de capter son attention. Elle remonta légèrement son visage afin de voir l’état de ses yeux, ça avait l’air d’encore aller niveau état mais pour combien de temps ? « Écoute-moi, c’est très important. Ça arrive à tout le monde de craquer, d’accord ? » Tenta-t-elle une approche afin de la rassurer et de la mettre dans de bonnes conditions. Fiona aurait été mal placée pour la juger alors qu’elle avait déjà fait quelques pas de travers par le passé parce qu’elle n’arrivait pas à gérer son amnésie partielle. Aujourd’hui, ce n’était plus pareil mais elle n’en avait pas moins beaucoup de sang-froid. Son métier allait l’aider à gérer au mieux la situation et à poser les bonnes questions. « Il faut que tu me dises combien tu en as pris et depuis combien de temps. » Si ça se trouvait Lylou en avait avalé une poignée ou trainait dans la salle de bains depuis plusieurs minutes. Fiona essayait de déterminer la gravité de la situation : est-ce que la brune avait limité la casse et en avait juste pris pour bien dormir ? Ou bien avait-elle des tendances dépressives, voire suicidaires ? Elle n’en avait pas l’air mais tout était possible. La jolie blonde ne connaissait pas assez la jeune femme, ni l’étendue du problème et devait essayer de le déterminer. Selon la réponse de la pilote, Fiona agirait en fonction dans un sens ou dans l’autre.

_________________

We'll find a way
And everytime I try to fly, I fall without my wings, I feel so small. I guess I need you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd


TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Kainoa + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Haley Lu Richardson.
TES CRÉDITS : HJS ♥ + Blasphemy.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Emrys - Fiona - Rhys - Jesse & Daniel)
À venir : Spencer - Billie - Matthew.
RAGOTS PARTAGÉS : 7229
POINTS : 1953
ARRIVÉE À TENBY : 21/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans (17.07.93)
CÔTÉ COEUR : Elle sort avec Jesse.
PROFESSION : Pilote de transport dans la Royal Air Force.
REPUTATION : La pauvre, la vie ne l'a pas vraiment gâtée... Mais elle a de la chance d'avoir quelqu'un d'aussi gentil que Jesse. Vous croyez que ça va tenir, eux deux, avec leurs voyages respectifs ?


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Big girls don't cry (+) Fiona & Lylou Lun 16 Jan - 11:00


Disparaître dans le trou d’une souris. Enfiler une cape d’invisibilité. Ou encore remonter dans le temps. Autant d’options que Lylou aurait beaucoup aimé avoir… Mais qui n’existaient que dans les dessins animés. Alors pour essayer de ne pas trop s’enfoncer, elle fit la seule chose qui lui paraissait évidente à ce moment-là : s’excuser, tout simplement. D’ailleurs, elle n’avait nullement besoin de se forcer. Il n’y avait rien de plus normal et Lylou se sentait réellement désolée. Et à la place de Fiona, elle aurait probablement été en colère. Une fille qu’elle connaissait à peine, qui se trouvait être la copine de son colocataire et qui s’amusait à lui piquer des médicaments avant de s’effondrer sur le sol de sa salle de bain… En faisant mentalement le résumé de la situation, la brunette avait encore plus envie de pleurer. Pourtant, quand elle s’accroupit auprès d’elle, Fiona n’avait pas l’air de vouloir lui crier dessus. Elle n’avait même pas l’air énervée, en fait. Non, il semblait plutôt qu’elle se faisait du souci… Aussi étonnée que touchée, Lylou se contenta de hocher la tête en signe d’assentiment. Pourtant, elle n’était pas tout à fait d’accord avec son interlocutrice. Oh, si, bien sûr, ça arrivait à tout le monde de craquer… Mais pas de cette façon. Pas à ce point. Lylou savait parfaitement que ça ne lui ressemblait pas. Elle était censée être une femme forte. Il fallait dire qu’à vingt-trois ans, elle avait l’impression d’avoir porté déjà beaucoup de souffrances sur ses épaules… Mais justement, peut-être que c’était un peu trop. Tout ce qu’elle avait voulu, c’était un moment d’apaisement. Une nuit de sommeil à peu près normale. Si seulement elle ne s’était pas attardée dans le coin… Si seulement elle avait rejoint le lit de Jesse directement ! Mais elle n’avait pas voulu prendre le risque de le réveiller avec d’éventuels sanglots. Résultat, c’était à sa colocataire qu’elle imposait involontairement ça… Cette pauvre Fiona n’avait absolument rien demandé. Et pourtant… En plus de ne pas lui faire de reproches, elle semblait compatir. Lylou se sentait un peu perdue, peut-être aussi parce que les médicaments commençaient à faire leur effet et à lui embrumer l’esprit. C’était le but recherché… Mais maintenant qu’elle se retrouvait face à quelqu’un, à devoir lui parler, la militaire regrettait  soudain d’avoir pris le double de la dose prescrite par son médecin traitant.

Pathétique. Voilà ce qu’elle était. Lylou se sentait tout bonnement pitoyable… Mais elle savait que ce n’était pas le moment de se répandre en jérémiades, même si elles n’étaient qu’intérieures. Parce qu’au final, elle finirait par les exprimer… Or, elle ne voulait pas embêter Fiona plus qu’elle ne le faisait déjà. Alors elle suivit à la lettre son instruction de l’écouter attentivement. De toute façon, sa question était simple. Combien et quand ? Par réflexe, Lylou baissa les yeux vers la plaquette de médicaments. Pourtant, elle n’avait pas besoin de compter les cachets. Elle savait parfaitement quelle était la réponse à la question. « J’en ai pris deux… Il y a une quinzaine de minutes, peut-être. » Néanmoins, elle n’en était pas tout à fait certaine. Affalée contre le mur, elle avait quelque peu perdu la notion du temps. Mais elle ne pouvait pas dire ça à la belle blonde, car celle-ci risquait de croire qu’elle était littéralement en train de perdre la tête. D’ailleurs, à ce sujet, la Blake ressentait le besoin presque viscéral de se justifier. Peut-être aussi qu’elle voulait rassurer un peu Fiona… « Je… J’en prends pas si souvent. J’avais juste… Tu sais, du mal à dormir. Mon médecin m’en avait donné aussi. » Elle ne précisa pas qu’elle n’en avait plus parce qu’elle avait abusé. Elle ne précisa pas non plus que deux cachets, c’était trop pour sa corpulence. Néanmoins, l’aromathérapeute ne pouvait pas être dupe… Alors, toute honteuse, elle baissa à nouveau la tête. « Ça se reproduira plus… Je te le promets. » Elle n’était pas en train de dire qu’elle ne chercherait plus de soulagement dans les médicaments. Non, ce qu’elle affirmait, c’était qu’elle ne prendrait plus rien dans les placards de Fiona… Plus rien qui lui appartenait. Parce que la sensation était bien pire que celle d’un enfant pris la main dans le sac. Parce qu’elle se sentait coupable vis-à-vis de cette femme qui avait l’air tellement gentille. « S’il te plaît… S’il te plaît, ne le dis pas à Jesse. Je veux pas que… Je veux pas qu’il soit déçu de moi. » Elle avait levé un regard suppliant vers Fiona, finissant même par lui agripper le bras au passage. Elle avait vraiment peur de ce que Fiona pourrait dire à Jesse, ne serait-ce que pour limiter les dégâts ou alors lui apporter l’aide nécessaire. Elle n’allait pas si mal. Elle avait juste besoin de dormir. Pas de quoi faire angoisser son petit ami…

_________________


When people ask what I see in you, I just smile and look away because I'm afraid if they knew, they'd fall in love with you too ♥


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Eléa, Gwen, Emrys & Lexia
TON AVATAR : Claire Holt
TES CRÉDITS : ava - faith ; signa - anaëlle ; gif profil - Penny <3
TA DISPONIBILITE RP : 0/2 : Rhys - Josh ; à venir : Kainoa - Sean.
RAGOTS PARTAGÉS : 1862
POINTS : 3598
ARRIVÉE À TENBY : 17/11/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans
CÔTÉ COEUR : It's not the fall that kills you, it's the sudden stop
PROFESSION : Aromathérapeute (spécialiste en pharmacie)

MessageSujet: Re: Big girls don't cry (+) Fiona & Lylou Dim 12 Fév - 20:18



Pour le moment, Fiona ne cherchait pas encore à comprendre les raisons qui avaient poussé Lylou à commettre un tel geste ni à la réprimander parce qu’elle était dans les vapes. L’essentiel était d’abord de savoir combien de médicaments elle avait pris et depuis combien de temps car selon la quantité et le temps écoulé, le danger pouvait s’avérer tout à fait différent. A son grand soulagement, la militaire n’avait ingurgité que deux cachets, ce qui était certes le double de la dose habituellement conseillée mais qui n’était pas catastrophique non plus. Fiona n’aurait pas besoin de forcer Lylou à remettre ce qu’elle avait pris ni à l’emmener à l’hôpital le plus proche pour un lavage d’estomac. Elle s’endormirait juste beaucoup plus longtemps qu’une simple nuit. « Tu risques de sentir quelques vertiges dans peu de temps et de dormir assez longtemps. Ne t’en fais pas, je trouverai un prétexte pour Jesse jusqu’à ce que tu m’expliques pourquoi tu en es arrivée là. » La jolie blonde ignorait si ce n’était que par désir d’échappatoire ou par idée noire éventuelle de la jeune femme, après tout, elle ne la connaissait pas, mais histoire de lui donner le bénéfice du doute jusqu’au moment où elle retrouverait les idées claires et avant de voir ce que la pharmacienne devait dire ou non à son entourage, Fiona préférait attendre le lendemain. Lylou essaya de formuler des excuses et lui expliqua qu’elle n’en prenait pas souvent mais qu’elle avait du mal à dormir. A priori, elle n’avait donc pas eu la volonté de se faire du mal. « Tu vas rattraper toutes tes heures de sommeil perdues. Ce sont des cauchemars qui t’empêchent de dormir la nuit ? » La jolie blonde acquiesça lorsque la militaire lui promit que ça ne se reproduirait plus. En tout cas, pas chez Fiona. Elle ne laisserait plus ses médicaments à portée. « Ce n’est pas grave, on en reparlera demain. Tu veux bien essayer de te lever ? On va aller jusque ma chambre avant que tu t’endormes pour de bon. » La jolie blonde passa un bras sous le corps de la brune pour l’aider à se mettre sur ses jambes et afin que Lylou puisse s’appuyer sur elle. « Ne t’en fais pas pour ça. » Répondit la pharmacienne lorsque la petite amie de son colocataire lui supplia de ne rien dire à son homme. Fiona ne comptait en tout cas pas le faire avant de mieux comprendre ce qui s’était passé ce soir. La brune semblait vraiment désemparée et pas dans son état normal. La jeune femme aida son invitée à marcher jusque dans sa chambre et elle l’installa dans son lit le plus confortablement possible. Lylou était agitée et pourtant, petit à petit, elle s’endormirait. « Endors-toi. Je m’occupe de tout jusqu’à demain. » La jolie blonde passa la couverture chaude par-dessus la militaire et elle s’assit à côté d’elle pour veiller à ce que tout se passe bien les heures suivantes, préférant s’assurer que la brune ne ferait pas de réaction au médicament.

_________________

We'll find a way
And everytime I try to fly, I fall without my wings, I feel so small. I guess I need you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd


TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Kainoa + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Haley Lu Richardson.
TES CRÉDITS : HJS ♥ + Blasphemy.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Emrys - Fiona - Rhys - Jesse & Daniel)
À venir : Spencer - Billie - Matthew.
RAGOTS PARTAGÉS : 7229
POINTS : 1953
ARRIVÉE À TENBY : 21/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans (17.07.93)
CÔTÉ COEUR : Elle sort avec Jesse.
PROFESSION : Pilote de transport dans la Royal Air Force.
REPUTATION : La pauvre, la vie ne l'a pas vraiment gâtée... Mais elle a de la chance d'avoir quelqu'un d'aussi gentil que Jesse. Vous croyez que ça va tenir, eux deux, avec leurs voyages respectifs ?


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Big girls don't cry (+) Fiona & Lylou Sam 25 Fév - 10:06


C’était comme si des vapeurs s’étaient insinuées dans le cerveau de Lylou. Elle connaissait cette sensation pour l’avoir déjà expérimentée en exagérant avec les médicaments prescrits par son médecin traitant. Mais quand elle était seule, elle pouvait se contenter de se laisser aller, de sombrer dans les bras de Morphée. Là, ce n’était pas vraiment possible. Elle avait peut-être pondu quelques phrases cohérentes, mais elle sentait que ça deviendrait de plus en plus difficile, aussi était-elle soulagée de s’être déjà excusée et d’avoir réussi à lui demander de ne rien dire à Jesse. Elle ne savait pas trop ce que Fiona ferait de ses propos, mais c’était les deux choses les plus importantes qu’elle avait à faire passer. Maintenant, il fallait qu’elle fasse un gros effort de concentration pour comprendre ce que lui disait Fiona. Cette dernière semblait vouloir la prévenir de ce qui allait lui arriver. Sentir quelques vertiges. Dormir assez longtemps. Lylou se contenta de hocher la tête en signe d’assentiment, pour la simple raison qu’elle se souvenait de l’effet de ces médicaments. Ce n’était pas devenu une habitude, mais ça lui était arrivé deux ou trois fois d’y avoir recours à forte dose comme ce soir-là.

En revanche, l’une des autres phrases prononcées par la blondinette retint plus l’attention de la militaire. Elle lui demandait de ne pas s’inquiéter, parce qu’elle trouverait un prétexte pour Jesse jusqu’à ce qu’elle puisse lui fournir des explications. Lylou se sentit encore plus mal… Que dirait-elle à Jesse ? Sûrement rien de compromettant comme elle semblait vouloir le lui faire comprendre, mais comment expliquer au jeune homme l’état de sa petite amie ? Elle savait qu’elle aurait dû y penser avant, mais elle espérait pouvoir simplement lui dire qu’elle était très fatiguée… Maintenant, elle n’avait plus le choix. Elle devait faire confiance à Fiona, qui continuait à se montrer d’une gentillesse exemplaire avec elle. Une autre question lui fut posée, d’ordre un peu plus personnel cette fois. « Les cauchemars, oui… Ça me réveille dans la nuit. Alors… J’ai peur de m’endormir et… Je pense à des trucs pas très joyeux… » Un véritable cercle vicieux. Les cauchemars la hantaient littéralement. Elle se souvenait du visage ravagé par la souffrance d’un petit garçon Afghan, qui se superposait ensuite à celui d’un bébé blond. Nolan comme son cerveau l’imaginait… Puis Echo. Jay. Les horreurs de la guerre. Un affreux condensé de ce qu’elle avait vécu, qui la tirait souvent de son sommeil tandis que des larmes coulaient le long de ses joues. Alors elle redoutait le moment où elle allait se coucher. Elle redoutait les cauchemars, alors elle restait éveillée. Mais elle pensait toujours à Echo, à Nolan, à Jay et aux pays où la misère faisait loi. Alors tout ce qu’elle voulait, c’était dormir profondément. Tout oublier, ne serait-ce que pendant quelques heures. Trouver la sérénité dans le sommeil, même si c’était provisoire.

Sur la demande de Fiona, Lylou fournit un gros effort pour se lever. Elle avait rarement eu l’impression d’être aussi lourde. Heureusement, la colocataire de Jesse l’aida à se déplacer. Lylou savait que ce n’était pas dans la chambre de ce dernier qu’ils allaient. Elle se retrouva dans un lit inconnu, presque brodée par une femme qui ne lui devait absolument rien. La seule chose qui apaisait un peu la Blake, c’était que Fiona n’avait pas particulièrement l’air de vouloir en parler au Griffiths. Elle marmonna encore quelques excuses, gigotant un peu, dans un état qui n’était habituellement pas le sien. Mais peu à peu, le sommeil la gagna et elle ferma les yeux, se laissant gagner par une sorte de délivrance. Et les heures passèrent. Lorsque Lylou commença à émerger, elle se sentait plus reposée qu’elle ne l’avait été depuis des semaines entières. Néanmoins, elle avait aussi un léger mal de crâne. En ouvrant les yeux, elle se rendit compte qu’elle ne reconnaissait pas l’endroit. Ce fut quand elle posa les yeux sur Fiona, à ses côtés, qu’elle se souvint de ce qui s’était passé et, aussitôt, elle sentit la honte l’envahir. « Hey… » murmura-t-elle, d’une toute petite voix, sans trouver la force de se redresser. La blonde était déjà réveillée, peut-être parce que l’heure était bien plus avancée que ce que Lylou aurait imaginé. « Je t’en ai fait voir de toutes les couleurs, hier soir… Je sais pas où me mettre, ni comment m’excuser correctement, ni même comment te remercier comme il se doit » avoua-t-elle en baissant les yeux vers la couverture. Car ses torts étaient nombreux et, pour ne rien arranger, elle avait bien évidemment l'esprit embrouillé. « Qu’est-ce que je peux faire pour me racheter auprès de toi ? »

_________________


When people ask what I see in you, I just smile and look away because I'm afraid if they knew, they'd fall in love with you too ♥


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Eléa, Gwen, Emrys & Lexia
TON AVATAR : Claire Holt
TES CRÉDITS : ava - faith ; signa - anaëlle ; gif profil - Penny <3
TA DISPONIBILITE RP : 0/2 : Rhys - Josh ; à venir : Kainoa - Sean.
RAGOTS PARTAGÉS : 1862
POINTS : 3598
ARRIVÉE À TENBY : 17/11/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans
CÔTÉ COEUR : It's not the fall that kills you, it's the sudden stop
PROFESSION : Aromathérapeute (spécialiste en pharmacie)

MessageSujet: Re: Big girls don't cry (+) Fiona & Lylou Jeu 30 Mar - 14:19



Malgré son état vaporeux, Lylou confirma tout de même à Fiona qu’il s’agissait de cauchemars qui l’empêchaient de dormir la nuit. Ainsi, il ne semblait pas qu’elle ait volontairement voulu se faire du mal mais qu’elle avait désespérément essayé de chasser les images qui la hantaient dans sa tête afin de trouver le sommeil. La réponse était importante pour la pharmacienne tout comme savoir que la militaire n’avait pris que deux cachets. Celle-ci n’était donc pas dans un danger immédiat, même s’il faudrait attendre que les effets des médicaments se dissipent. Le mieux était de la laisser se reposer et de voir au moment de son réveil ce qu’il serait bon de discuter avec elle. Il ne servait de toute façon à rien d’essayer de commencer une conversation maintenant alors que Lylou allait s’écrouler de fatigue d’une minute à l’autre. « Je comprends. Mais il va falloir te reposer maintenant. » Fiona guida la jeune brune jusque dans sa chambre et attendit qu’elle s’endorme pour de bon.

En attendant le réveil de Lylou, la jolie blonde veilla plusieurs heures sur la jeune femme avant de s’endormir quelques temps aussi. Au matin, elle ouvrit les yeux peu de temps après Jesse et lui expliqua qu’il ne devait pas s’inquiéter quant à l’absence de la pilote dans sa chambre. Lylou avait veillé tard avec elle à cause de ses insomnies, elles en avaient profité pour parler de tout et de rien et la brune s’était par conséquent endormie tard chez Fiona. On pouvait se demander pourquoi l’aromathérapeute couvrait ainsi Lylou sans aucune raison, au risque qu’elle recommence ses bêtises mais la pharmacienne avait déjà traversé des moments difficiles et pouvait comprendre que l’on essaie de s’en échapper par une autre échappatoire que la réalité. Elle s’était quelques fois mis la tête à l’envers lorsqu’elle ne retrouvait pas ses souvenirs. Dès lors, Fiona désirait d’abord avoir les explications de Lylou et entendre sa version avant d’en dire davantage. Si elle se rendait compte que le problème était plus important qu’elle ne le pensait et que les motifs de la petite amie de Jesse ne la rassuraient pas, par exemple par rapport au bien-être de la pilote et si elle n’était pas sûre que Lylou ne recommencerait plus une telle inconscience, elle reconsidérerait la question de son silence.

Fin de matinée, Jesse partit donc pour quelques courses en attendant le réveil de sa petite amie, songeant sans doute qu’elle devait rattraper toutes ses heures de sommeil perdue. De son côté, Fiona fila sous la douche et se prépara avant de retourner dans sa chambre afin de veiller à son invitée. Elle posa un verre d’eau sur la table de nuit ainsi qu’un cachet pour les maux de tête, connaissant les effets d’un réveil suite à un sommeil provoqué si profond. La respiration de la brune se faisait plus forte depuis quelques minutes, signe qu’elle émergerait sous peu. Fiona resta donc dans la pièce le temps qu’elle ouvre les yeux, devinant le malaise qui s’imposerait du côté de Lylou. « Salut… bien dormi ? Tu as récupéré ? » Demanda la blonde sans forcément de suite attaquer ce qui s’était passé cette nuit. Lylou la devança et se confondit encore en excuses pour ce qui s’était produit. Elle voulait se faire pardonner en quelque sorte. « Te dire que ce n’est pas grave serait un peu mentir, ça aurait pu l’être mais il n’y a pas eu de mal et c’est le plus important. » Répondit Fiona en toute franchise. « Je ne peux que te recommander vivement de ne plus recommencer, que ce soit pour ta santé ou pour ceux qui t’entourent. Il existe d’autres moyens que celui-là pour s’endormir ou même pour réussir à chasser ce que tu as en tête. » Il n’était pas l’heure de lui faire la morale ou de s’éterniser. La jolie blonde voyait bien que cet incident avait servi de leçon à Lylou et que ça lui passerait l’envie de recommencer, du moins chez elle. De toute façon, les médicaments n’étaient déjà plus à portée. « Si tu as des problèmes, tu ne devrais pas hésiter à en parler à ton entourage ou au moins à quelqu’un de confiance, qui pourra t’aider. » Elle ne parlait pas forcément de Jesse, vu leur relation toute fraîche mais qu’elle s’ouvre au moins à une personne qui pourra la soutenir dans cette histoire et l’accompagner au mieux. « Il est début d’après-midi. Jesse est parti faire quelques courses. Je lui ai dit que nous avions veillé tard pour discuter parce que nous n’arrivions pas à dormir. A toi de voir pour la suite, même si je pense qu'il sera plus compréhensif d'apprendre ce qui s'est vraiment passé maintenant que plus tard. » Lui rapporta-t-elle ce qu’elle avait dit dans le cas où Lylou voudrait accorder ses violons aux siens. En revanche, si la pilote taisait l’incident et que la pharmacienne la surprenait à recommencer chez elle, cette fois, elle ne cacherait plus l’affaire. Fiona lui tendit le verre d’eau et le cachet pour la tête – elle avait bien veillé à n’en donner qu’un seul. « Tu connais les lieux, si tu veux aller dans la salle de bains, fais comme chez toi. Je vais préparer quelque chose à manger si tu as faim après. » La pharmacienne s’éclipsa afin de donner le temps à la jeune femme de retrouver ses esprits après ce réveil mouvementé.

_________________

We'll find a way
And everytime I try to fly, I fall without my wings, I feel so small. I guess I need you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd


TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Kainoa + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Haley Lu Richardson.
TES CRÉDITS : HJS ♥ + Blasphemy.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Emrys - Fiona - Rhys - Jesse & Daniel)
À venir : Spencer - Billie - Matthew.
RAGOTS PARTAGÉS : 7229
POINTS : 1953
ARRIVÉE À TENBY : 21/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans (17.07.93)
CÔTÉ COEUR : Elle sort avec Jesse.
PROFESSION : Pilote de transport dans la Royal Air Force.
REPUTATION : La pauvre, la vie ne l'a pas vraiment gâtée... Mais elle a de la chance d'avoir quelqu'un d'aussi gentil que Jesse. Vous croyez que ça va tenir, eux deux, avec leurs voyages respectifs ?


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Big girls don't cry (+) Fiona & Lylou Jeu 1 Juin - 8:55


« Oui… Oui, merci. » C’était au moins l’avantage de ces médicaments : Lylou était certaine de dormir comme un loir. C’était précisément la raison pour laquelle la jeune femme avait régulièrement envie d’en prendre. La qualité de son sommeil était malheureusement mauvaise depuis des années, mais ses récents deuils n’avaient bien évidemment rien arrangé. Alors quand Fiona affirma qu’il existait d’autres moyens, non seulement pour s’endormir, mais aussi pour chasser ce qu’elle avait en tête, elle leva ses grands yeux vers la blonde. « Tu penses à quelque chose en particulier ? » Après tout, Fiona travaillait dans une pharmacie, Jesse le lui avait dit. Lylou ne s’y connaissait pas dans ce domaine, alors elle avait peut-être des recommandations à lui faire. Même si les remèdes proposés n’étaient pas aussi efficaces, elle était prête à les essayer. Parce qu’elle avait conscience qu’elle s’était engagée sur une pente qui n’était guère fiable, mais qu’il n’était pas trop tard pour bifurquer. Déjà, elle regrettait les effets bénéfiques des médicaments ingurgités et elle ne pouvait pas promettre qu’elle ne recommencerait jamais. Mais l’épisode de la veille résonnait comme une sonnette d’alarme dans sa tête. Tant que ses histoires n’affectaient qu’elle, il n’y avait pas de réel souci. Mais elle y avait involontairement mêlé quelqu’un qui n’avait absolument rien demandé et elle se rendait aussi compte que Jesse aurait très bien pu la trouver dans cet état. Qu’aurait-il pensé d’elle à ce moment-là ? Son petit ami n’était pas quelqu’un de tourmenté comme elle. Il n’avait pas de démons similaires aux siens à chasser. Il marchait droit et il l’avait toujours fait. Et s’il en avait parlé à Rhys ? Son grand frère avait bien d’autres soucis en tête ces derniers mois. Il n’avait pas besoin d’un fardeau supplémentaire sur ses épaules et ses parents non plus. Oui, même dans les méandres agités de son cerveau encore embrumé, la Blake pouvait imaginer des conséquences bien plus graves. Appartenant à l’armée, elle ne pouvait pas se permettre d’être accro à des substances un peu à la limite. Les tests étaient réguliers et, dans un pays pauvre, elle ne pourrait jamais se procurer des médicaments comme ici. Là-bas, il fallait se contenter du nécessaire, mais son la fatigue de son travail ne lui laissait de toute façon pas beaucoup de répit.

« J’ai pas envie de recommencer. Je… Je veux essayer de trouver d’autres moyens. » C’était plus facile à dire qu’à faire, assurément. Mais il fallait bien qu’elle tente de rassurer Fiona - et de se reprendre en main avant qu’il soit trop tard, par la même occasion. « J’ai pas grand-monde à qui parler, tu sais… Je veux dire… J’ose pas forcément les embêter avec mes problèmes. Mais j’ai un très bon ami. Quelqu’un de fiable. » Emrys pouvait l’aider dans n’importe quelles circonstances, Lylou en était absolument persuadée. « Je vais réfléchir… Pour Jesse. Pas que je doute de lui, juste que… J’ai honte. » Elle avait prononcé cette phrase d’une voix très faible, comme une petite fille qui venait de se faire prendre la main dans le sac. Pourtant, elle n’avait rien d’une petite fille fragile, du moins sur le papier. Elle avait affronté des choses bien pires qu’un petit ami qui était tellement « clean » qu’elle redoutait affreusement de le décevoir. Mais pour le moment, il était la seule chose merveilleuse qui lui était arrivée en six mois, alors pouvait-on lui en vouloir d’avoir peur que son regard sur elle ne change ? « Merci, Fiona. » La brunette avala ses cachets et vida le verre d’eau. Mais ce n’était pas que pour ça qu’elle remerciait la colocataire de son petit ami. C’était aussi pour tout le reste. Déjà, la maîtresse de maison s’était éclipsée et Lylou prit quelques minutes pour émerger. Elle devait remettre de l’ordre dans ses pensées, mais ça devrait sûrement attendre un peu plus tard, quand elle serait moins sonnée. En revanche, une douche lui ferait sûrement le plus grand bien. Elle resta de longues minutes sous le jet d’eau chaude, laissant ses muscles se détendre et son corps se réveiller petit à petit. Quand elle sortit de la salle de bain, elle se sentait un peu mieux et elle rejoignit Fiona dans la cuisine. Elle n’avait pas très faim, mais si cette dernière avait préparé quelque chose, elle allait forcément y faire honneur. Elle s’attabla donc en s’efforçant de sourire et de ne pas penser au reste, quand bien même c’était difficile vu que son mal de crâne le lui rappelait encore. « Si on voit le bon côté des choses, au moins, ça nous permet de… De discuter un peu, toutes les deux. Mais… Il faudrait qu’on s’organise quelque chose à un autre moment, quand je serai un peu plus… Euh… Moi-même. Je suis sûre que ça peut être sympa. »

_________________


When people ask what I see in you, I just smile and look away because I'm afraid if they knew, they'd fall in love with you too ♥


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Eléa, Gwen, Emrys & Lexia
TON AVATAR : Claire Holt
TES CRÉDITS : ava - faith ; signa - anaëlle ; gif profil - Penny <3
TA DISPONIBILITE RP : 0/2 : Rhys - Josh ; à venir : Kainoa - Sean.
RAGOTS PARTAGÉS : 1862
POINTS : 3598
ARRIVÉE À TENBY : 17/11/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans
CÔTÉ COEUR : It's not the fall that kills you, it's the sudden stop
PROFESSION : Aromathérapeute (spécialiste en pharmacie)

MessageSujet: Re: Big girls don't cry (+) Fiona & Lylou Lun 19 Juin - 20:29



« Te changer les idées avec des proches, essayer des remèdes moins dangereux à base de plantes, une tisane avant de s’endormir, méditer, de l’encens dans une pièce… La liste est loin d’être exhaustive. Il en existe plein. » Répondit Fiona à la question de Lylou quant aux moyens de s’apaiser, voire de s’endormir sans trop de problèmes comme celui de l’addiction aux médicaments plus conventionnels. La militaire promit une nouvelle fois qu’elle n’avait pas envie de recommencer mais elle n’était pas certaine de vouloir en parler, hormis à un bon ami. « S’ils sont tes amis, t’écouter ne les embêteras pas. Ne penses-tu pas qu’ils préfèreront t’aider à aller mieux que de te regarder plonger dans des problèmes ? » Lylou se montrait d’autant plus réticente d’en parler à Jesse, son petit ami. Elle ne doutait pas de lui, cependant elle avait honte de son comportement. Plus terre à terre, Fiona la ramena à la réalité de la situation, pas spécialement surprise de voir quelqu’un d’aussi fort caractère se laisser abattre, mais plutôt parce que Lylou semblait plus que vulnérable et avoir perdu tout dynamisme pour se ressaisir après. « Une vérité immédiate, même si elle fait un peu mal, vaut parfois mieux que les conséquences et la déception d’un mensonge éventé plus tard. Enfin c'est toi qui vois. » La jolie blonde ne donnait que son avis / son conseil pour la jeune pilote, elle ne tentait pas de l’influencer sur ce qu’elle déciderait de faire au final. En effet, afin de ne pas se mêler de cette histoire, la pharmacienne avait choisi de « couvrir » Lylou pour cette fois et lui donner une chance de se rattraper / garder la face. Une erreur peut arriver à n’importe qui. Fiona ne l’avertit néanmoins pas directement que si elle la surprenait encore à chiper dans les médicaments ou à en reprendre plus que de raison, elle n’hésiterait cette fois pas à en parler non seulement à son entourage mais à un médecin aussi. Il ne fallait pas laisser les personnes sombrer dans leurs possibles addictions. La blonde prenait peut-être un risque à donner une chance à Lylou mais la brune avait l’air tellement mortifiée de s’être fait attrapée, que Fiona avait le sentiment qu’elle ne recommencerait pas de sitôt. Les points sur les I étant mis, l’aromathérapeute s’éclipsa et donna du temps à la pilote pour se remettre de ses émotions, et se rafraîchir les idées pendant que la Miller prépara un petit encas à la cuisine. Dans un registre plus léger, lorsqu’elle rejoignit la pharmacienne, la Blake donna elle aussi une meilleure note à toute cette histoire, une histoire qui leur avait permis de parler un peu plus toutes les deux. « C’est vrai. Et avec plaisir. Je suis sûre que ça peut être sympa aussi. » La jolie blonde glissa un pancake dans l’assiette de son invitée afin que son corps puisse se requinquer de la meilleure façon qui soit et les deux jeunes femmes continuèrent leur discussion autour d’un déjeuner léger ensemble en attendant le retour de Jesse.  

Sujet terminé

_________________

We'll find a way
And everytime I try to fly, I fall without my wings, I feel so small. I guess I need you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Big girls don't cry (+) Fiona & Lylou

Revenir en haut Aller en bas

Big girls don't cry (+) Fiona & Lylou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-