AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Deborah M. Weston
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew ; nate ; brendan ; lizzie ; jesse ; yevgeniya
TON AVATAR : ella yelich-o'connor
TES CRÉDITS : kane (avat) - penny (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 2712
POINTS : 4820
ARRIVÉE À TENBY : 16/07/2015
I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel Tumblr_n1bvfigxOH1t3jxveo3_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 21 yo (09.07.98)
CÔTÉ COEUR : escrime et richard
PROFESSION : escrime et la fac de temps en temps
REPUTATION : un aimant à drama, cette jeune fille


I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel Empty
MessageSujet: I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel EmptyDim 4 Déc - 14:17

Tryin' to keep control
Pressure's takin' its toll
Stuck in the middle zone
I just want you alone

Un échange de texto qui pourrait paraître banal, mais il ne l'est pas. Il est tout ce qu'il y a de plus important et mon coeur bat la chamade lorsque je sens le téléphone vibrer à nouveau pour me signaler une réponse de la part du beau brun. Un entraînement tardif, tout ce qu'il y a de plus plaisant. Et puis… Le fait qu'il me contacte moi ce soir et pas une autre prouve bien qu'il pensait justement à moi, non ? Je fixe le plafond, un sourire mielleux sur le visage, en attendant sa réponse et quand il me dit qu'il arrive, je me prépare silencieusement. Mon père ne doit pas m'entendre mettre les voiles, il ne faut pas qu'il soupçonne que je suis sur le point de faire le mur car il serait capable de me punir de longues semaines et par la même occasion il m'empêcherait de voir Daniel. Je ne peux clairement pas prendre ce risque. Non, j'ai bien trop envie de le voir et bien trop envie de m'entraîner avec lui ce soir. Daniel, ou comment rendre une soirée tout de suite plus intéressante. Assise sur le rebord du lit, je commence à sentir l'excitation grandir dans mon ventre et je me mords la lèvre inférieure pour me contenir autant que possible. Je profite des dernières minutes pour réarranger mes boucles en quelque chose de convenable et j'entends juste à temps une nouvelle vibration venant de l'appareil. Danny m'informe qu'il est en bas et je lui fais signe depuis ma fenêtre avant d'éteindre la lumière et d'enjamber cette dernière pour retrouver la liberté de l'extérieur. Je lance d'abord mon sac pour ne pas m'encombrer dans ma descente et je prends soigneusement appui sur le rebord de la fenêtre puis sur les accroches de la façade pour retrouver la terre ferme. Intérieurement, je prie de toute mes forces pour ne pas tomber devant le jeune homme et je parviens à descendre sans le moindre accroc.
Je m'éloigne de la maison et je lance un dernier coup d'oeil pour voir s'il n'y a pas du mouvement à l'intérieur qui signifierait que j'ai été repéré, mais non. Mon père n'a rien entendu et je peux poursuivre mon avancée en direction de la voiture de Daniel sans crainte qu'il ne rapplique et m'attrape par la manche avant de me priver de sorties pour les dix prochaines années. Je me faufile dans l'habitable et mon coeur reprend à nouveau un rythme irrégulier. Cette proximité me perturbe, mais je ne laisse rien paraître et je salue le jeune homme d'une bise sur la joue.
« Hello ! Tu as fais vite dis donc. » Je souris et je boucle ma ceinture de sécurité alors qu'il met son clignotant et qu'il reprend tranquillement la route. « Tu vas bien ? » Demande-je poliment à la fois pour faire la conversation et parce que je ne veux pas qu'il pense que je suis gênée d'être seule avec lui, dans sa voiture, en pleine nuit. Ok, je m'imagine tous les scénarios possibles et inimaginables, mais qui ne le ferait pas à ma place ? « Alors, tu nous emmènes où, Mr. Granger ? » Cette fois, ce n'est pas la politesse qui me pousse à poser la question, mais plutôt la curiosité. On dit que la curiosité est un vilain défaut, et c'est certainement vrai, mais qu'importe. J'ai envie de savoir où nous allons et j'ai surtout envie de savoir si là où il nous emmène, nous allons être seuls ou pas. Je veux me préparer à toutes les éventualités, et ainsi, continuer avec l'élaboration de mes scénarios tantôt innocents, tantôt… Un peu moins.

_________________


Ce sera comme on s'était dit car tout le temps, c'est toi qu'je veux. Et comme on avait pris la route à deux, ce sera bien mieux. Oh, ça nous dépasse tout cet amour, c'est si heureux. Les mauvais jours, moi je m'en passe car cet amour, c'est si précieux


I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel M. Granger
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/knight.
TES DOUBLES : sam & adriel & liam & erin.
TON AVATAR : douglasHOTbooth.
TES CRÉDITS : nebula & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert. (Richard, Lenny, Megan)
RAGOTS PARTAGÉS : 1635
POINTS : 4741
ARRIVÉE À TENBY : 03/11/2016
I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel Original
ÂGE DU PERSONNAGE : vingt deux ans. (24/01/97)
CÔTÉ COEUR : n'en parlons plus.
PROFESSION : plus d'escrime, plus d'université ... il est privé du premier tandis qu'il a complètement oublié le deuxième. mais qu'est-ce que ce gamin va faire de sa vie?
REPUTATION : discret vous avez dit ? j'ai l'impression qu'il revient sur le devant de la scène, comme avant. on la vu sortir de chez les flics récemment, sûrement le début de la fin. au fait, quelqu'un a vu Riley ? c'est peut-être ça qui la fait dériver.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel Empty
MessageSujet: Re: I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel EmptyMer 7 Déc - 0:29


dangerous game.
Un échange de texto bien banal mais qui finit par me rendre presque tout heureux. Couché dans mon lit dans un pyjama bien chaud, je me retourne encore et encore depuis tout à l'heure, le marchand de sable m'ayant oublié. C'est peut-être la compétition, ce qui expliquerait ma dernière demande à Debra alors que mon doigt appuie seulement sur la touche envoyer. Un entraînement, un truc bien rapide mais bien dur qui me fera transpirer à goutte. Un moment bien particulier avec une adversaire à ma taille alors que je finis par me demander si ça ne va pas devenir bizarre à cause de notre dernière soirée. Sauf que c'était trop tard pour s'en rendre compte. Mon téléphone vibre près de mon oreille et j'ai un jeune Weston tout excitée à l'idée d'un combat au fleuret improvisé. Ce n'est plus le moment de chipoter. Il est particulièrement tard mais je ne pense pas réveiller quelqu'un avec mes pas lourds à travers la maison. Je vais dans la salle de bain et et enfile des vêtements que j'avais mis la journée. Je m'arrange vite devant la glace même si je sais que je ne ressemblerais plus à rien dès le moment où j'enfilerais mon casque. Mais c'est pour le principe, pour montrer à la jeune fille qui va m'accompagner dans mon délire nocturne que je ne l'ai pas appelé pour rien. Pour ressembler à quelque chose et ne pas me faire passer pour un mal propre. Les raisons sont nombreuses et même si je me tripote la tête pour trouver des excuses qui n'ont aucun rapport, je dois me rendre à l'évidence et voir que je m'intéresse un peu trop à Deb. Je secoue la tête alors que la pensée me traverse l'esprit quand j'ai mon visage devant la glace. Je garde le contrôle et tout ira bien. Puis je l'emmène pas dîner non plus.

Mon esprit vogue dans tous les coins quand je traverse les quelques rues de Tenby qui sépare mon domicile du sien. Je claque des dents quelques fois sous le coup du froid, encore surpris par cette vague qui avait envahi le Pays de Galles. J'aime l'hiver et la neige qui l'accompagne mais quand le mois de décembre est là avec seulement des températures négatives, c'est plus la galère qu'autre chose. J'envoie un sms quand je suis devant chez elle et patiente avec un peu de musique pour éviter de penser à la fraîcheur qui règne, même avec le chauffage de ma voiture. « Salut toi. Oh tu sais bien que quand je dis quelque chose, je le fais de suite. » lui répondais-je alors qu'elle claquait la porte de la voiture. Je lui rend son sourire et je démarre le moteur. « Je vais super bien. J'avais vraiment besoin de ce petit .. Entraînement. » J'avais surtout besoin de bouger et vu l'heure qu'il est, c'est la seule option qui a pu me traverser l'esprit. J'ai cru faire dérapage mais je rattrape le coup et me concentre à nouveau sur ma voisine. « Et toi ma belle ? » finis-je par lui demander de manière polie.

Le point le plus évident et que j'avais zappé jusqu'à arriver devant la maison de la jeune fille, c'est qu'il va être difficile de rentrer dans la salle alors que nous n'avons pas les clés. Je sais plus ou moins forcer une serrure mais qui sait si ça va marcher et surtout, qui sait si elle a envie de me suivre là dedans. « Alors .. Je t'avoue que j'ai un peu zappé l'heure et bon .. La salle ne doit pas être ouverte. » Autant dire les choses comme elles sont. « Je sais qu'on pourrait aller s'entraîner dans un vieil entrepôt. Il appartient à l'un de mes amis mais c'est risqué vu la température qu'il fait dehors. » Après, rien ne dit qu'on va réellement mourir de froid. Surtout si on s'entraîne avec nos combinaisons sur le dos. Mais comme ma première pensée, cette option est assez risquée. « Ou alors on tente notre coup à l'endroit habituel et on force un peu les portes. » Je l'observe brièvement, recherchant une réaction. Personnellement je m'en fou, l'important est que je bouge encore et encore. Je peux laisser la jeune fille décider et peut-être me faire un bon point en évitant de paraître pour un total cinglé.

AVENGEDINCHAINS

_________________


    I was perfectly happy killing myself, right? But then you asked me to try. And for the first time in my life, it felt like someone actually gave a shit, and that that person was worth trying for. And, now, I’d fucking, I’d make the world record’s biggest sandwich if you asked me to! I’d kick old grannies in the tits, I’d fill the rivers with Panda Pops! I’d… I fucked up big time. I’m more than sorry. I love you Jal. You’re my whole world.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deborah M. Weston
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew ; nate ; brendan ; lizzie ; jesse ; yevgeniya
TON AVATAR : ella yelich-o'connor
TES CRÉDITS : kane (avat) - penny (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 2712
POINTS : 4820
ARRIVÉE À TENBY : 16/07/2015
I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel Tumblr_n1bvfigxOH1t3jxveo3_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 21 yo (09.07.98)
CÔTÉ COEUR : escrime et richard
PROFESSION : escrime et la fac de temps en temps
REPUTATION : un aimant à drama, cette jeune fille


I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel Empty
MessageSujet: Re: I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel EmptyJeu 8 Déc - 22:31

Tryin' to keep control
Pressure's takin' its toll
Stuck in the middle zone
I just want you alone

Je suis assise côté passager de la voiture de Daniel et j'ai l'impression de vivre un rêve. Tout ce qu'il fait me procure des sensations étranges, que ce soit son sourire de charmeur ou pire encore, la façon dont il passe ses vitesses afin d'accélérer. On pourrait croire qu'il n'y a pas de façon particulière pour passer des vitesses sur une voiture, pourtant, lui, il fait tinter sa gourmette, certainement inconsciemment, mais là encore c'est un petit détail que je remarque. Je suis en effet heureuse de constater qu'il tient parole et qu'il est bel et bien venu me chercher pour que l'on puisse se faire notre petit entraînement nocturne. Je remarque son sac d'entraînement sur la banquette arrière et je ne tarde pas à y balancer le mien qui me dérangeait sur mes genoux. Il me retourne ma question et mon coeur loupe quelques battements. Ma belle… Je me retiens de sourire comme une petite fille niaise et je me contente de répondre, comme si c'était une conversation tout à fait banale.
« Ca va bien, merci. Je crois que moi aussi j'ai besoin de ce petit entraînement. Surtout qu'avec les compétitions qui approchent, je veux être au maximum de mes capacités. » En apparence, cette conversation peut en effet paraître banale, pourtant, je bouillonne tellement à l'intérieur que je ne ressens plus les effets du froid. C'est magique. Magique et déroutant à la fois. « Et puis, il faut dire qu'une soirée avec toi est bien plus intéressante que la soirée téléfilm que j'avais prévu de base. » Je m'esclaffe. Et dire que oui, à cette heure là, j'aurais dû être devant un petit téléfilm de Noël dans lequel il ne se passe rien d'intéressant, et dans lequel la fin est toujours la même. Je lui adresse un franc sourire et à mesure que nous continuons de rouler, je demande au jeune homme quelle est notre destination. Une question judicieuse car justement, Danny ne sait pas vraiment où nous emmener. J'y réfléchis et j'écoute les options qu'il me propose. En effet, le plus pratique serait bien évidemment la salle habituelle, mais la moins risquée est finalement la solution de l'entrepôt. Je pèse le pour et le contre pendant quelques secondes encore avant de répondre et après m'être pincée les lèvres, je réponds d'une voix décidée. « Et bien… Il me semble que le moins risqué soit l'entrepôt de ton ami. Parce que vu tout le matériel qu'ils gardent dans la salle, je suppose qu'en plus d'être fermée à clé, la salle doit avoir un système d'alarme bien performant… » C'est ça, d'avoir un policier comme père, on se met à penser à ce genre de détails. « Autant mon père t'aime beaucoup, autant je doute qu'il apprécie de nous attraper en plein effraction. » Ajoute-je en rigolant bien que cela reflète assez bien la réalité. Les rapports que j'entretiens avec mon paternel sont compliqués et je me demande ce qu'il ferait s'il venait à nous attraper en flagrant délit… J'ose espérer qu'il me ramènerait à la maison et qu'il me donnerait un bon sermon, mais je me dis finalement qu'après mes dernières aventures, il serait bien capable de me laisser croupir dans une cellule pendant quelques heures avant de m'en sortir. Autant ne pas tenter l'expérience. « Tant pis pour le froid, il faudra qu'on redouble d'efforts pour ne pas trop le sentir. » Je le gratifie d'un clin d'oeil amusé et je me concentre sur la route afin d'examiner les chemins qu'il prend. Qui sait, ça pourrait peut-être devenir un lieu de rencontrer récurrent ?
Et oui… Comme dit, je m'imagine déjà tous les scénarios possibles et inimaginables.

_________________


Ce sera comme on s'était dit car tout le temps, c'est toi qu'je veux. Et comme on avait pris la route à deux, ce sera bien mieux. Oh, ça nous dépasse tout cet amour, c'est si heureux. Les mauvais jours, moi je m'en passe car cet amour, c'est si précieux


I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel M. Granger
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/knight.
TES DOUBLES : sam & adriel & liam & erin.
TON AVATAR : douglasHOTbooth.
TES CRÉDITS : nebula & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert. (Richard, Lenny, Megan)
RAGOTS PARTAGÉS : 1635
POINTS : 4741
ARRIVÉE À TENBY : 03/11/2016
I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel Original
ÂGE DU PERSONNAGE : vingt deux ans. (24/01/97)
CÔTÉ COEUR : n'en parlons plus.
PROFESSION : plus d'escrime, plus d'université ... il est privé du premier tandis qu'il a complètement oublié le deuxième. mais qu'est-ce que ce gamin va faire de sa vie?
REPUTATION : discret vous avez dit ? j'ai l'impression qu'il revient sur le devant de la scène, comme avant. on la vu sortir de chez les flics récemment, sûrement le début de la fin. au fait, quelqu'un a vu Riley ? c'est peut-être ça qui la fait dériver.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel Empty
MessageSujet: Re: I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel EmptyDim 11 Déc - 12:08


dangerous game.
Je n'avais même pas fais attention à l'heure. J'avais juste pris d'une envie, envoyé un message et en seulement quelques minutes, je m'étais retrouvé dans la salle de bain à prendre une douche rapide. J'avais fais un sac avec mes affaires et suis parti discrètement de la maison. L'endroit où vit Deb n'était pas très loin et j’apercevais donc assez vite la façade. Elle aussi, ne traîne pas et elle se retrouve assez vite à mes côtés. Elle balance son sac à l'arrière pour rejoindre le mien tandis que je fais une marche arrière avant de reprendre la route. C'est plaisant de l'avoir à mes côtés, surtout depuis notre dernière sortie. Preuve est que j'en arrive à utiliser des petits surnoms et à sourire comme un idiot. « Comme quoi j'ai bien deviné. » dis-je alors que je reste concentré sur la route. J'ai deviné mais surtout, je connais la jeune fille qui a cette même soif de vaincre que moi. Et je préfère partager ça avec quelqu'un comme elle plutôt qu'avec quelqu'un qui aurait dit oui juste pour me faire plaisir. « Connaissant la moyenne, c'était sûrement des vieux films de Noël bien cliché. » Une bonne aventure de base, un ou une héroïne casé qui finira avec une autre personne mais surtout, une bonne fin bien heureuse et bien gnan gnan. Je rigole mais c'est sûrement ce que j'aurais fais si cette idée de petit entraînement ne m'était pas venu à l'esprit. Ou j'aurais joué à des jeux vidéos jusqu'à pas d'heure et au point de pouvoir rendre épileptique certains.

Je ne sais pas où je vais. Le plan était parfait jusqu'ici et pourtant, alors que je roule à vitesse basse, je ne sais pas dans quelle direction je pense aller. Il y a le centre d'entraînement mais il est fermé et à part rentrer dedans de manière pas très illégale, je n'avais pas d'idées un peu moins dangereuses. Il y a le vieil entrepôt d'un copain aussi mais il doit faire super froid. Je ne le sais que trop pour y avoir jouer là avec lui quand j'étais gamin, toutes saisons confondues. Je décide d'en parler à la Weston, elle prendra sûrement une meilleure décision que moi. « Dis comme ça ... » Je suis en pleine réflexion alors que je prends directement la direction de l'entrepôt. Je suppose que d'avoir son papa chez les flics finit par te rendre assez intelligent pour faire une faute correctement s'il t'en prend l'envie. « Je lui ferais un petit numéro de charme avant de tout te mettre sur le dos. » ajoutais-je en rigolant. Le pire, c'est que je pourrais en être capable. Je prends toujours mes responsabilités mais de temps en temps, c'est assez drôle de faire une petite blague. Même si elle n'est marrante que pour moi. « Je rigole. » finis-je par dire en guise de précision.

Sa phrase me laisse perplexe, me fou pas mal d'idées mal placées à l'avant de mon cerveau. Ça commence mal si je suis déjà en train d'avoir des idées derrière la tête alors qu'on est ensemble depuis quelques minutes. « Il va falloir que tu te bouge alors. » dis-je pour la taquiner. Quand il s'agit d'escrime je n'hésite jamais à dire les choses mais si la moitié du temps, ça sert de blague. Deb est la seule vraie adversaire que j'ai au niveau des filles et elle ne le sait que trop bien. « Mais je pense que ça devrait aller. » Et c'est vrai. Il fait froid dehors mais ce n'est pas comme s'il gelait ou s'il neigeait. Je tourne une dernière fois à droite et j'arrive enfin au fameux bâtiment abandonné. On m'en a raconté l'histoire un million de fois mais je suis incapable de m'en souvenir. Je sors de la voiture et passe directement vers l'arrière pour sortir nos sacs à tous les deux. « Suis moi. » dis-je en gardant nos sacs sur le dos. Le choix a vraiment été meilleur et je me rends compte que la route qui mène à l'entrée est bien plus accessible et pratique que si nous avions essayés de rentrer par effraction de l'autre côté. Éclairés par la lampe de nos téléphone, nous finissons par arriver dans la pièce principale et je dépose les sacs avant d'aller allumer la lumière. « Tadaaaaam. » dis-je sur un ton assez stupide. Je reviens vers la jeune fille. « Bon, on s'y met de suite ? » finis-je par demander, un large sourire sur les lèvres.

AVENGEDINCHAINS

_________________


    I was perfectly happy killing myself, right? But then you asked me to try. And for the first time in my life, it felt like someone actually gave a shit, and that that person was worth trying for. And, now, I’d fucking, I’d make the world record’s biggest sandwich if you asked me to! I’d kick old grannies in the tits, I’d fill the rivers with Panda Pops! I’d… I fucked up big time. I’m more than sorry. I love you Jal. You’re my whole world.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deborah M. Weston
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew ; nate ; brendan ; lizzie ; jesse ; yevgeniya
TON AVATAR : ella yelich-o'connor
TES CRÉDITS : kane (avat) - penny (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 2712
POINTS : 4820
ARRIVÉE À TENBY : 16/07/2015
I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel Tumblr_n1bvfigxOH1t3jxveo3_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 21 yo (09.07.98)
CÔTÉ COEUR : escrime et richard
PROFESSION : escrime et la fac de temps en temps
REPUTATION : un aimant à drama, cette jeune fille


I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel Empty
MessageSujet: Re: I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel EmptySam 17 Déc - 12:48

Tryin' to keep control
Pressure's takin' its toll
Stuck in the middle zone
I just want you alone

« Oui, il semblerait que tu aies un instinct hors pair.  » Conclus-je pour rire. Du moins, son instinct serait hors pair, s'il avait deviné que j'aurais accepté n'importe quelle sortie en sa compagnie - escrime ou pas. Cette envie de le voir prend de l'ampleur un peu plus à chaque rencontre, mais je n'en suis pas encore au point où j'ose l'inviter à sortir. Je ne me souviens que trop bien de ma dernière tentative pour l'inviter où nous avons finalement passé la soirée la plus gênante en compagnie de la rouquine Griffiths. J'essaye de ne pas trop repenser à ce moment désagréable et je me concentre sur le positif : ce soir, c'est moi qui suis avec le jeune homme. C'est moi qui aie la chance de passer du temps avec lui et il n'y a personne pour s'interposer et pour tout gâcher. Je rigole à nouveau quand il ajoute qu'à la télévision, c'est certainement des films de Noël qui passent et je hoche la tête, toujours le sourire aux lèvres. Les films bien clichés, c'est sympathique, parfois, même si de temps en temps ils nous font croire que de telles histoires peuvent exister. Devant ma télévision, je pourrais presque devenir fleur bleue, mais heureusement, ça s'arrête en même temps qu'arrive le générique de fin du film.
J'explique au beau Daniel que nous avons meilleur temps de ne pas aller dans la salle d'entraînement car l'alarme nous causera des ennuies et sa réflexion ne se fait pas attendre. Je souris et je vais dans son sens. « Tu sais que le pire c'est que tu n'aurais pas à me mettre quoi que ce soit sur le dos. Il serait persuadé que tout est de ma faute et que je t'ai entrainé avec moi. » Mon père considère tellement Daniel comme un bon garçon qu'il ne pourrait jamais l'imaginer en train de me proposer une telle sortie nocturne. « Il faut dire que je lui en ai fait vivre des vertes et des pas mûres alors maintenant, il n'a plus vraiment confiance en moi. » D'où le fait que je sois persuadée qu'il me laisserait moisir en cellule quelques heures pour me donner une bonne leçon.
Heureusement, un tel événement ne se produira pas.
Nous entrons dans l'entrepôt et en gentleman qu'il est, Danny porte nos deux sacs. Il les pose un peu plus loin dans une pièce et il finit enfin par allumer la lumière. Je regarde tout autour de moi, ébahie par tout l'espace qui s'offre à nous et je m'en réjouis d'avance même si le froid commence déjà à se faire sentir. « Ouah c'est gigantesque. » Je fais quelques tours sur moi-même et le jeune homme revient à la charge en proposant qu'on s'y mette de suite. Je le regarde, amusée et je me félicite d'être déjà en legging de sport pour ne pas avoir à me changer devant lui. J'enlève ma veste et je dévoile un t-shirt très ample et échancré avec une brassière de sport en dessous. Dans cette tenue, il fait tout de suite plus froid, alors je ne me fais pas prier pour me mettre en marche. « C'est parti ! » Une petite tape sur l'épaule du garçon et je me mets à courir. « On commence par l'échauffement de base. » Et j'entreprends de faire cet échauffement qui consiste principalement à courir, à sprinter, à faire des talons-fesses et des genoux-poitrines afin de ne pas se blesser quand l'entraînement d'escrime à proprement parlé aura commencé.
La course, c'est bien là un de mes atouts et ça, je le dois sans hésiter aux nombreuses compétitions que nous faisons avec mon paternel quand nous faisons des footing tout en promenant les chiennes. Des promenades dont les chiennes reviennent encore plus épuisées que nous parce qu'elles ne sont pas habitées par cet esprit compétitif malsain. Je cours aussi vite que je peux dans l'entrepôt, talonné de près par le jeune homme. « Alors c'est tout ce que tu as dans le ventre, Granger ?! » Cris-je alors que j'entame les sprints.
On poursuit cet échauffement pendant encore quelques minutes et quand nous nous sentons prêts, on s'arrête pour enfin commencer le vrai entraînement. Je prends une gorgée d'eau puis je range ma bouteille dans mon sac et j'en sors mes vêtements d'escrimeuse. Je tourne le dos au jeune homme pour me changer, car je dois enlever mon t-shirt et rester en brassière de sport afin d'enfiler ma sous-cuirasse puis la veste. Enfin, je mets le pantalon par dessus mon legging, je me chausse, je mets mes gants et j'attrape mon fleuret, celui à la lame en plastique comme il ne s'agit que d'un entraînement et pour finir, le masque.
Nous nous positionnons sur la piste imaginaire et c'est l'heure de commencer. « En garde ! »

_________________


Ce sera comme on s'était dit car tout le temps, c'est toi qu'je veux. Et comme on avait pris la route à deux, ce sera bien mieux. Oh, ça nous dépasse tout cet amour, c'est si heureux. Les mauvais jours, moi je m'en passe car cet amour, c'est si précieux


I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel M. Granger
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/knight.
TES DOUBLES : sam & adriel & liam & erin.
TON AVATAR : douglasHOTbooth.
TES CRÉDITS : nebula & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert. (Richard, Lenny, Megan)
RAGOTS PARTAGÉS : 1635
POINTS : 4741
ARRIVÉE À TENBY : 03/11/2016
I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel Original
ÂGE DU PERSONNAGE : vingt deux ans. (24/01/97)
CÔTÉ COEUR : n'en parlons plus.
PROFESSION : plus d'escrime, plus d'université ... il est privé du premier tandis qu'il a complètement oublié le deuxième. mais qu'est-ce que ce gamin va faire de sa vie?
REPUTATION : discret vous avez dit ? j'ai l'impression qu'il revient sur le devant de la scène, comme avant. on la vu sortir de chez les flics récemment, sûrement le début de la fin. au fait, quelqu'un a vu Riley ? c'est peut-être ça qui la fait dériver.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel Empty
MessageSujet: Re: I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel EmptyMar 20 Déc - 1:10


dangerous game.
L'instinct de la jolie brune est hors pair. J'en viens même à me demander pourquoi je n'ai pas pu penser de la sorte alors que je nous imaginais déjà pris en flagrant délit et moi en train de tout remettre sur son dos. « C'est contre toi ou simplement parce qu'il m'aime bien ? » J'en rigole mais en fait, je dois avouer que sa réponse me rend assez curieux. Il serait prêt à faire enfermer sa fille pour lui donner une bonne leçon ? Je n'ai pas une bonne image des parents en général mais là, j'ai l'impression que ça va loin. « Dites moi mademoiselle Weston, votre image d'ange ne serait qu'une image ? » lui demandais-je alors qu'elle m'affirmait en avoir fais voir de toutes les couleurs à son père. Ceci pourrait expliquer le pourquoi il la laisserait se faire arrêter si elle avait un soucis. Il pense juste qu'employer les moyens extrêmes est la solution. « Il faudra que tu me raconte tout ça une fois et en échange .. Peut être que je te raconterais quelques unes de mes histoires. » Je tourne la tête une demi seconde pour guetter sa réaction. Une invitation transformée alors que je profitais d'un simple échange comme celui-ci pour avoir un autre prétexte pour la revoir. Parce que simplement l'inviter, ce serait trop facile. « Attention, c'est un vieux machin ce truc. » lui dis-je alors que nous sortions de la voiture, arrivé au bon endroit. Tellement de souvenirs derrière un bâtiment de la sorte mais des souvenirs que je ne veux pas partager. Mis à part leur vieillesse. J'ai l'impression que ça fait des années que je n'ai pas mis les pieds ici alors qu'en fait, ça peut se compter en simple mois. « Au moins, on a la place qu'on veut. » Deb est subjugué par la salle où je l'ai emmené et alors qu'elle en fait le tour pour en voir les coins, je dépose nos sacs un peu plus loin. La partie peut enfin commencer.

Les échauffements. Un passage obligatoire dans ce genre de sport et pourtant, j'aimerais tellement les éviter. Courir est une chose que j'ai du mal à comprendre et encore plus ce qu'on en a quand on le pratique tous les jours, comme beaucoup. J'ai besoin d'un but. « Ne te tracasse pas, je me vengerais sur nos petits duels. » lui assurais-je alors que je faisais le maximum pour pouvoir la suivre. Course simple, tape fesses .. La totale pour éviter toutes blessures alors que nous ne sommes pas du tout sur un terrain stable. Il va falloir faire attention. L'échauffement passé, on peut enfin passé aux choses sérieuses. Chacun va vers son sac et se change. J'enfile la tenue à toute vitesse et profite du fait que je n'ai pas encore mon masque pour pouvoir avaler la moitié de ma bouteille d'eau. Quand je vois que Deb est prête, j'attrape mes gants, mon fleuret, enfile le tout et pars juste en face sur la piste imaginaire. Il m'en faut peu pour pouvoir m'exciter autant et une position plus tard, je sens cette rage de vaincre m'envahir alors que je suis prêt, même doucement, à tout faire pour la mettre au tapis. J'en veux comme à chaque fois et comme à chaque fois, je me dis que ça finira par me coûter. « Je ne te souhaite pas bonne chance ! » Je suis trop bavard comme à chaque fois et je ne peux jamais me contenter de simplement faire ce qu'on me dit. En garde. Ce mot est la deuxième partie de cette excitation caractéristique qui me prend à chaque fois. Mon cœur bat à cent à l'heure alors que je réfléchis déjà à tous les stratégies. Je démarre l'assaut et le premier, sans attendre. Je fais deux bonds en avant et mon premier coup finit en battement. La défensive n'étant pas mon fort j'essaie de m'attarder sur le point offensif et continue d'attaquer. Mais la Weston est douée, très douée. Et j'adore ça. J'adore le défi devant lequel je dois faire face alors que je me rends compte que je ne suis pas autant concentré que d'habitude. « Merde. » Et je le sens, que je ne suis pas aussi concentré. Dans un moment que je n'arrive pas à comprendre, mes pieds s'emmêlent en pleine action. J'ai d'abord l'impression que mes réflexes peuvent me donner un coup de main mais apparemment, je devrais me contenter d'eux pour faire le maximum et éviter de me faire trop mal en tombant. C'est parti très vite. Je fais en sorte de ne pas tomber sur mon amie et je finis par rouler au sol avant de finir coucher sur le dos. « Ça commence bien. » Je n'ai pas mal, au contraire. Le sol est beaucoup moins dur que ce qu'on pourrait penser. Je me maudis de ne pas avoir assez de concentration et de finir par terre lors du premier combat. Jamais je n'avais fini au sol de la sorte, jamais je ne m'étais autant humilié lors d'un combat. J'ignore ce qui s'est passé mais je fais le maximum pour ne pas m'énerver. La fatigue aidant, j'éclate de rire. « Je suis désolé. C'est juste que c'est tellement con ce qui vient de se passer. » finis-je par dire, toujours couché.

AVENGEDINCHAINS

_________________


    I was perfectly happy killing myself, right? But then you asked me to try. And for the first time in my life, it felt like someone actually gave a shit, and that that person was worth trying for. And, now, I’d fucking, I’d make the world record’s biggest sandwich if you asked me to! I’d kick old grannies in the tits, I’d fill the rivers with Panda Pops! I’d… I fucked up big time. I’m more than sorry. I love you Jal. You’re my whole world.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deborah M. Weston
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew ; nate ; brendan ; lizzie ; jesse ; yevgeniya
TON AVATAR : ella yelich-o'connor
TES CRÉDITS : kane (avat) - penny (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 2712
POINTS : 4820
ARRIVÉE À TENBY : 16/07/2015
I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel Tumblr_n1bvfigxOH1t3jxveo3_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 21 yo (09.07.98)
CÔTÉ COEUR : escrime et richard
PROFESSION : escrime et la fac de temps en temps
REPUTATION : un aimant à drama, cette jeune fille


I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel Empty
MessageSujet: Re: I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel EmptyMar 20 Déc - 17:36

Tryin' to keep control
Pressure's takin' its toll
Stuck in the middle zone
I just want you alone

« Un peu des deux, je suppose. » Avoue-je au jeune homme. Il est vrai que le père Weston a beaucoup d'estime pour le Granger, ce qui m'arrange grandement quand je lui dis que je passe du temps à m'entraîner avec lui. De toute façon, après Leslie Barrow, il est vrai que n'importe quel autre homme ferait parfaitement l'affaire et comblerait mon pauvre père. Daniel, lui, en plus d'être beau garçon, dégage une assurance qui le rend d'autant plus irrésistible. Et puis, il est à l'université, alors forcément, ça plairait à n'importe quel parent de savoir ça. Mais il est plus que ça. Il est charmeur et il est bon escrimeur. Il est la combinaison parfaite de tout ce qui me plait et c'est bien difficile de rester naturelle devant lui. Pour le moment, je crois que j'y parviens plutôt bien, mais je ne sais pas jusqu'à quand j'y arriverai, surtout qu'il est déjà en train de planifier un nouveau rendez-vous où nous pourrons parler de nos histoires personnelles. Je me mords la lèvre inférieure et je hoche la tête. Je ne louperais ça pour rien au monde et je compte bien le lui dire de ce pas. « Avec plaisir. Et oui, tu verras, je n'ai rien d'un ange. » Un sourire mutin se dessine sur mes lèvres et j'ajoute d'un ton espiègle. « Mais je pense que c'est pareil de ton côté. » Car oui, je me fais une idée bien précise du genre de garçons qu'est le Granger. Même si je ne le vois pas souvent en dehors des entraînements dans la salle d'escrime, je l'ai déjà vu parlé plus d'une fois à d'autres filles et il suffit de se pencher quelques secondes sur ce qu'il poste sur les réseaux sociaux pour savoir qu'il profite de la vie, qu'il la croque à pleines dents et que son leitmotiv est Carpe Diem.
On commence à s'échauffer bien comme il faut, comme on nous l'a longuement appris et le jeune homme semble ne pas prendre autant de plaisir que moi à cette petite course. Daniel, c'est une attaquant, il aime être sur la piste et attaquer. Il s'en fout un peu de courir en faisant des cercles dans une salle et clairement, si l'échauffement n'était pas indispensable pour éviter les blessures, je mettrais ma main au feu qu'il irait directement sur la piste. Maintenant, j'en viens à me demander s'il est du genre pressé dans tous les domaines.
Quelques minutes plus tard, nous sommes dans nos vêtements caractéristiques et nous nous mettons en place. Je souris derrière mon masque et le duel peut commencer. Il n'y a pas d'arbitre pour nous départager, mais je compte sur notre bonne foi pour parvenir à nous entendre en cas de touche.
Danny est le premier à attaquer et je me défends avec agilité, faisant des mouvements subtiles et rapides pour le faire battre en retraite. Il ne recule pas, il continue d'attaquer et je continue de me défendre avec brio. Je me redresse quand je constate que le garçon semble perdre son équilibre. Je n'ai pas le temps de faire quoi que ce soit pour l'aider à se rattraper qu'il est déjà à terre et que je le regarde, confuse. La scène s'est passée tellement vite que j'ai tout juste eu le temps de réagir en lâchant pour fleuret pour ne pas qu'il se blesse avec en tombant. Il est à terre et il ne m'en faut pas plus pour accourir à côté de lui. J'enlève mon masque et je me mets à genoux à son niveau. De toute évidence, le jeune homme n'a pas l'air touché par sa chute si bien qu'il en rigole carrément. Pour ma part, je souris, mais clairement, je ne peux pas rigoler. Pas encore. Pas avant qu'il m'indique que la chute ne lui a pas fait mal et qu'il va bien. Je déglutis. « Ca va ? Tu ne t'es pas fait mal ? » On dirait que non vu le sourire qu'il arbore et je ne sais pas si je dois me concentrer davantage sur sa chute ou faire comme si de rien n'était. Assurément, j'avais adoré le voir venir à ma rescousse quand je faisais semblant d'être blessée après un entraînement, mais je ne sais pas si son égo sera flatté de la même façon. Pour ne pas en rajouter, je décide de rigoler à mon tour. « Et bien ! C'est mon échauffement qui t'a déjà fatigué ? » Demande-je, en souriant alors que je me remets debout. « Ou bien c'est moi qui déstabilise ? » Je m'esclaffe, n'y croyant pas une seule seconde moi-même, mais trouvant la réflexion amusante. Ca ne me va pas de dire des choses comme ça, et je me retrouve à devoir me retourner tellement je me mets à rougir. Il est vrai, que je n'avais jamais vu le garçon tomber de cette façon auparavant. Je reprends un peu de contenance. « Allez parce que je suis gentille, je vais faire comme si rien ne s'était passé. On reprend ? » Je me remets à ma place et j'attends son signal pour baisser mon masque et m'y remettre.

_________________


Ce sera comme on s'était dit car tout le temps, c'est toi qu'je veux. Et comme on avait pris la route à deux, ce sera bien mieux. Oh, ça nous dépasse tout cet amour, c'est si heureux. Les mauvais jours, moi je m'en passe car cet amour, c'est si précieux


I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel M. Granger
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/knight.
TES DOUBLES : sam & adriel & liam & erin.
TON AVATAR : douglasHOTbooth.
TES CRÉDITS : nebula & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert. (Richard, Lenny, Megan)
RAGOTS PARTAGÉS : 1635
POINTS : 4741
ARRIVÉE À TENBY : 03/11/2016
I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel Original
ÂGE DU PERSONNAGE : vingt deux ans. (24/01/97)
CÔTÉ COEUR : n'en parlons plus.
PROFESSION : plus d'escrime, plus d'université ... il est privé du premier tandis qu'il a complètement oublié le deuxième. mais qu'est-ce que ce gamin va faire de sa vie?
REPUTATION : discret vous avez dit ? j'ai l'impression qu'il revient sur le devant de la scène, comme avant. on la vu sortir de chez les flics récemment, sûrement le début de la fin. au fait, quelqu'un a vu Riley ? c'est peut-être ça qui la fait dériver.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel Empty
MessageSujet: Re: I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel EmptyVen 23 Déc - 0:04


dangerous game.
Je suis curieux. Peut-être un peu trop. Mais bon, je viens d'éviter un lourd silence gênant dans la voiture. Quand j'ai parlé du fait de tout lui mettre sur le dos, je n'avais jamais imaginé que ça irait aussi loin dans la réflexion. « Et ben ... » Que dire d'autres. Qu'elle n'a pas de chances ? Je suis sûr que la brune n'a pas besoin de moi pour le savoir. Et maintenant, cette petite scène un peu comique que j'avais imaginé n'était plus aussi drôle que tout à l'heure et j'efface l'image de ma tête. La conversation devient plus drôle et heureusement. La Weston commence à me parler des nombreuses bêtises qu'elle a faite, bien pire que faire le mur comme aujourd'hui. Instinctivement, je lui propose un moment pour qu'elle me raconte tout ça, précisant qu'elle n'était pas aussi angélique que je le pensais. « C'est ... » Excitant ? Non, je ne peux pas dire ça. Encore moins séduisant. Hors de question que je sorte mes atouts aussi vite alors que le jeu vient simplement de s'installer. « Si j'ai l'air d'un ange, je ne voudrais pas savoir à quoi ressemble un démon. » répondais-je à sa remarque, amusé. Cet air angélique est une façade qui cache un démon, un mec méchant qui peut faire du mal en un clin d’œil. J'exagère beaucoup la situation mais je préfère me décrire de la sorte et seule les vrais femmes reviendront vers moi. Je crois que Deb n'a pas encore connue l'entièreté de cette facette mais pour l'instant, elle qui connaît mes premiers instincts, je n'ai pas l'air de la faire fuir. Je sors de mes pensées quand on arrive devant l'entrepôt et l'emmène directement dans la grande salle. Tout s'enchaîne assez vite et nous nous retrouvons en tenue en train de nous échauffer. Le combat arrive quelques minutes plus tard.

La scène qui se déroule sous mes yeux a des airs de déjà vu. Alors que dans un geste rapide et incompréhensible, je suis tombé par terre, Deb est en train de courir à mes côtés pour savoir dans quel état je suis. L'ironie me fait encore plus rire. « Oui oui, ça va. Plus de peurs que de mal. » Je n'ai pas mal et en soit, je n'ai pas eu peur. J'essaie juste de mettre des mots sur ce qu'il s'est passé et encore plus sur ce qui se passe maintenant. Je suis honteux, déçu et mort de rire en même temps. Peut-être un peu gêné aussi mais bon, qui n'a jamais fais de fautes dans un sport. « Ahah, très drôle. » dis-je en répondant à sa remarque. Son échauffement était loin d'être fatiguant, il était juste chiant. Elle se remet debout et j'avoue que je suis un peu déçu, que j'aurais aimé qu'elle reste près de moi un peu plus longtemps. « Ça, c'est déjà plus probable. » La réflexion est amusante et assez bien trouvée. Mais surtout, elle n'est pas totalement fausse. Elle n'a pas l'air d'y croire et sur le coup, j'avais envie de lui faire comprendre qu'elle aussi, elle ne me laisse pas indifférente. La Weston est une personne facile à vivre et avec qui je n'aurais pas de difficultés à partager certains points de vue. « Oh mais tu sais, ça arrive même aux meilleurs. » dis-je tout à fait sérieusement. L'humain n'est jamais à l'abri d'une erreur. « Mais si tu répète ce qu'il s'est passé à quelqu'un, je te tue. » finis-je par dire en rigolant. Toujours au sol, je dépose ma tête par terre pour pouvoir reprendre mes esprits. Fini la déstabilisation, fini le manque de concentration. J'ai envie de venger sa moquerie et en même temps, de montrer de quoi je suis capable. Heureusement qu'on a toute la nuit pour ça. « Un bon adversaire viendrait m'aider au moins. » criais-je à travers la pièce. Je la laisse revenir sans bouger et quand elle me tend la main pour m'aider à me relever, je profite de l'occasion et tente au mieux de la faire tomber au même niveau que moi. Sans lui faire mal. J'ai essayé de placer mes mains aux bons endroits mais surtout, je l'ai porté un maximum pour éviter tous les chocs. « Alors, on fait moins la maligne au même niveau que moi. » finis-je par lui dire, aussi amusé qu'un gamin qui a eu sa vengeance. Inutile d'imaginer tous les plans du monde pour se venger alors que de simples gestes pourraient suffire à la faire mourir sur place. « On sera quitte après, promis. » Et c'est là que je la chatouille parce que j'en suis sûr, Deb est comme toutes les filles. Très sensible. Et moi je suis comme tous les mecs. Complètement débile accompagné d'une jolie fille.

AVENGEDINCHAINS

_________________


    I was perfectly happy killing myself, right? But then you asked me to try. And for the first time in my life, it felt like someone actually gave a shit, and that that person was worth trying for. And, now, I’d fucking, I’d make the world record’s biggest sandwich if you asked me to! I’d kick old grannies in the tits, I’d fill the rivers with Panda Pops! I’d… I fucked up big time. I’m more than sorry. I love you Jal. You’re my whole world.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deborah M. Weston
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew ; nate ; brendan ; lizzie ; jesse ; yevgeniya
TON AVATAR : ella yelich-o'connor
TES CRÉDITS : kane (avat) - penny (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 2712
POINTS : 4820
ARRIVÉE À TENBY : 16/07/2015
I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel Tumblr_n1bvfigxOH1t3jxveo3_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 21 yo (09.07.98)
CÔTÉ COEUR : escrime et richard
PROFESSION : escrime et la fac de temps en temps
REPUTATION : un aimant à drama, cette jeune fille


I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel Empty
MessageSujet: Re: I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel EmptyLun 26 Déc - 0:11

Tryin' to keep control
Pressure's takin' its toll
Stuck in the middle zone
I just want you alone

Et le mieux dans tout ça, c'est qu'il assume, Daniel. Il assume le fait qu'il ne soit pas l'enfant de choeur qu'il paraît être de temps en temps quand il se ramène avec ses beaux vêtements et sa verve digne de celle d'un poète anglais. Je suis amusée par la situation, mais il en faut plus pour me déstabiliser. Je ressors de cet échange plus vive que jamais, un peu excitée, il faut l'admettre et de ce fait, je ne mets pas longtemps avant de donner tout ce que j'ai pour m'échauffer puis pour combattre le garçon. Or, je n'ai pas besoin de beaucoup pour le battre étant donné qu'il tombe sans que je n'ai le temps de faire quoi que ce soit. Si encore j'avais répondu à ses attaques d'une façon ou d'une autre, alors j'aurais compris, mais là, ce n'est pas de me faute car je ne fais que me défendre de ses assauts. Non, il tombe parce qu'il perd l'équilibre d'une manière inconnue et je ne sais pas vraiment comment y réagir. Mon premier réflexe est bien évidemment d'accourir afin de voir comment il se porte. Il a l'air d'aller bien quand on entend ses éclats de rire et j'essaye alors de me détendre, mais ce n'est pas chose aisée. Je me pince les lèvres et pour me détendre je lance une petite blague, puis ce qui ressemble un peu plus à une taquinerie. Je regrette mes mots au moment même où je les prononce parce que j'ai peur qu'il me fasse une réflexion déplaisante et au contraire, c'est tout l'inverse qui se produit. C'est probable de l'avoir déstabiliser ? Je sens le rouge me monter aux joues et je fais de mon mieux pour m'écarter de lui et ainsi m'éviter de devoir faire face à la honte d'être démasquée. Je rigole et je le laisse au sol, cherchant à reprendre plus professionnelle que jamais. Hélas, il ne faut pas compter sur le professionnalisme du jeune homme qui me crie finalement qu'un bon adversaire l'aurait aidé à se relever. Je rigole, amusée, et comme je veux passer pour un adversaire, je me dirige dans sa direction pour lui tendre la main et l'aider à se relever, mais c'est assez soudainement que je sens mon poids se faire emporter vers le bas. Je pousse un cri de surprise en remarquant que je suis incapable de me retenir de cette chute imminente et je tombe aux côté du Granger. Maintenant, je comprends d'où venaient ses éclats de rire parce que je suis prise du même genre et je me retrouve à rire et à rire jusqu'à en avoir mal au côtes. « Tricheur ! » Que je lance en m'esclaffant sur le sol. C'est bien la première fois que je me fais avoir aussi facilement. On sera quittes ? Mais quittes de quoi ? Ce n'est pas comme si je l'avais déjà fait tomber pendant un jeu, du moins, pas volontairement. Puis, je me dis qu'il fait peut-être allusion à notre dernier entraînement où j'ai feins d'être blessée pour le voir s'inquiéter pour moi. Je tourne la tête pour mieux l'observer et je me perds quelques secondes supplémentaires dans la contemplation de sa belle gueule jusqu'à ce qu'il me sorte de mes pensées d'une manière quelque peu brutale. Je sens ses mains se glisser sur moi pour me chatouiller et l'effet est immédiat. Je me tords dans tous les sens en rigolant à pleins poumons. « Non non non ! Arrête ! Je t'en supplie. » Les mots sont forts, mais il faut dire qu'il est doué pour s'attaquer aux endroits sensibles et que ça devient un supplice de me tordre pour amoindrir les effets de ses chatouilles. Toutefois, il n'a pas l'air de vouloir obtempérer alors on dirait que je vais bien devoir l'y contraindre. Je prends sur moi et je me mords la lèvre inférieure pour tenter de me ressaisir et je fais volte-face pour mieux le surprendre. Je roule jusqu'à l'atteindre et mieux, je viens me placer à califourchon sur lui pour mieux le surplomber et mieux l'empêcher de poursuivre ses chatouilles. « Maintenant ça suffit, Granger, je te tiens alors tu vas te calmer. » Je détache chaque syllabe, presque en adoptant un ton autoritaire, mais mon sourire en coin trahit le fond de ma pensée et mon amusement. Je le tiens littéralement parce que je ne tarde pas à attraper ses bras pour les plaquer au sol, au dessus de sa tête. Cependant, pour se faire, je dois me pencher presque de tout mon long sur lui et il n'en faut pas plus pour que mon coeur se remette à battre la chamade. Essoufflée par tous les rires et toutes les torsions, je me calme doucement et j'essaye de penser intelligemment, sauf que c'est bien trop m'en demander dans cette position là. Je profite d'être assise sur lui, penchée en avant presque au niveau de son visage pour fermer les yeux et venir m'emparer de ses lèvres dans un baiser court, mais passionné. Ca ne dure que quelques secondes, mais c'est amplement suffisamment pour me faire comprendre que je fais peut-être une erreur. Je le tiens toujours et je souris à nouveau, mais cette fois, c'est un sourire gêné, presque mal à l'aise. Et si je venais de faire une erreur monumentale ? Autant reprendre comme si de rien n'était…  « Je vais te lâcher maintenant. Tu ne me le fais pas regretter, hein ? » Toujours aussi mal à l'aise, je me mords à nouveau la lèvre inférieure, je le lâche et ainsi, je me redresse, attendant sa réaction.

_________________


Ce sera comme on s'était dit car tout le temps, c'est toi qu'je veux. Et comme on avait pris la route à deux, ce sera bien mieux. Oh, ça nous dépasse tout cet amour, c'est si heureux. Les mauvais jours, moi je m'en passe car cet amour, c'est si précieux


I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel M. Granger
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/knight.
TES DOUBLES : sam & adriel & liam & erin.
TON AVATAR : douglasHOTbooth.
TES CRÉDITS : nebula & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert. (Richard, Lenny, Megan)
RAGOTS PARTAGÉS : 1635
POINTS : 4741
ARRIVÉE À TENBY : 03/11/2016
I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel Original
ÂGE DU PERSONNAGE : vingt deux ans. (24/01/97)
CÔTÉ COEUR : n'en parlons plus.
PROFESSION : plus d'escrime, plus d'université ... il est privé du premier tandis qu'il a complètement oublié le deuxième. mais qu'est-ce que ce gamin va faire de sa vie?
REPUTATION : discret vous avez dit ? j'ai l'impression qu'il revient sur le devant de la scène, comme avant. on la vu sortir de chez les flics récemment, sûrement le début de la fin. au fait, quelqu'un a vu Riley ? c'est peut-être ça qui la fait dériver.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel Empty
MessageSujet: Re: I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel EmptyMar 27 Déc - 1:34


dangerous game.
« Tricheur, moi ? Je t'avais prévenu que j'étais juste le diable en personne. » lui répondais-je, mort de rire. Ma réponse de tout à l'heure l'avait pourtant mise en garde sur la personne que je suis. C'est Deb qui a commencé en faisant semblant de se blesser à notre entraînement. C'est elle qui s'est foutu de moi quand je l'ai fais à mon tour même si c'était très drôle. Il fallait qu'elle se doute que je ne laisserais pas les gestes sans conséquences puis c'est bien plus drôle d'être tous les deux au même niveau. Puis il fallait bien que je transforme la chute en un moment drôle et non en celui dont on se souviendrait juste du fait que j'ai fini par terre. « Jamais ! » Cette fois, je réponds à ses jérémiades alors que je finissais par passer mes mains sur son corps pour la chatouiller dans tous les endroits que je pouvais. Je suis aussi mort de rire qu'elle.

Je ne vais pas lâcher prise, c'est hors de question. Elle s'est foutu de moi, est prête à raconter à tout Tenby ce qu'il s'est passé alors je me venge et là, je suis sûr que je me sentirais déjà mieux. Autant d'excuses que ma tête utilisent pour pouvoir justifier mon geste alors qu'en soit, je cherchais juste un moyen pour pouvoir me rapprocher de la jeune fille sans pour autant me dire que c'est ce dont j'avais réellement envie. J'aime sa fougue, son envie de se battre, cette franchise .. Mais surtout, j'aime le fait qu'elle sache à quoi s'en tenir avec moi et ne rien attendre derrière. Je n'ai pas connue de filles pareilles depuis tellement longtemps que je veux en profiter. Je veux jouer, je veux la toucher, je veux m'amuser, je veux profiter. « C'est mal me connaître ma jolie. » répondais-je tout aussi amusé. Elle a lancé la première attaque tandis qu'elle finit à califourchon sur moi. J'ai beau faire semblant de rien, j'apprécie cette vue imprenable que j'ai depuis en bas. « J'ai lu l'art de la guerre. » ajoutais-je en rigolant, prouvant toute ma rage de vaincre. L'art de la guerre, l'art de se venger au bon moment, l'art de se rapprocher d'une fille sans pression, juste pour rigoler. J'aimerais continuer de porter son regard mais c'est difficile quand son corps est aussi collé au mien. Je fais de mon mieux pour me concentrer et éviter toutes excitations excessives qui pourraient me rendre un peu mal à l'aise si elle en venait à le sentir. Mais le moment vers lequel on va, celui vers lequel n'importe qui se serait dirigé s'il s'était retrouvé dans notre position, ne rend rien très facile. Sa bouche s'empare de la mienne. Le baiser est court mais passionné, mêlant tout ces petits plaisirs dû à ce contact en quelques secondes seulement. J'ai largement la force pour bouger les bras mais j'aime bien le fait qu'elle me tienne, j'aime bien le fait d'être sous son contrôle de la sorte. C'est nouveau et c'est plaisant. La brune rompt le contact trop vite et mon visage affiche directement cette grimace de frustration qu'un besoin peut laisser. Parce que je me rends compte que sur le coup, j'ai vraiment besoin de prolonger ce contact. Pire qu'une drogue.

« Promis, je ne bouge pas. » Deb se mord cette lèvre inférieur alors qu'il est d'autant plus difficile de résister à l'envie de lui sauter dessus quand elle fait un geste de la sorte. Mais le self control est assez fort pour me bloquer à terre et je la regarde se relever, ne la lâchant jamais du regard. Je reste de marbre et je réfléchis à ce qui vient de se passer, intrigué par ces nombreuses sensations qui me traversent le corps depuis qu'elle m'a embrassé. J'avais imaginé de nombreux scénarios quant à cet entraînement mais je n'avais imaginé aller sur ce chemin là. Je prends conscience de la réelle attirance qu'elle a pour moi et me rends compte qu'elle a bien écouter ce que je lui avais dis à notre dernière petite soirée improvisée. « Et bien ... Je t'avoue que ce n'est pas à quoi je m'attendais. J'aime assez tes idées de vengeance. Ou d'attaque, peu importe comment tu appelle ça. » dis-je alors que je me relève à mon tour. Il est inutile de rester coucher par terre à ruminer les infos qui me traversent l'esprit. Je me place devant elle et la fixe, comme tout à l'heure. Il faudrait que je trouve quelque chose de plus intelligent à faire que de rester là à fixer la Weston. « Mais tu as arrêter les choses un peu trop vite. » La voilà la chose à faire. Alors que je finis ma phrase, j'exerce une pression dans le bas de son dos, la rapproche et c'est à mon tour de déposer mes lèvres sur les siennes avec cette même passion que tout à l'heure. Sauf que cette fois, il est hors de question que je la laisse partir.

AVENGEDINCHAINS

_________________


    I was perfectly happy killing myself, right? But then you asked me to try. And for the first time in my life, it felt like someone actually gave a shit, and that that person was worth trying for. And, now, I’d fucking, I’d make the world record’s biggest sandwich if you asked me to! I’d kick old grannies in the tits, I’d fill the rivers with Panda Pops! I’d… I fucked up big time. I’m more than sorry. I love you Jal. You’re my whole world.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deborah M. Weston
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew ; nate ; brendan ; lizzie ; jesse ; yevgeniya
TON AVATAR : ella yelich-o'connor
TES CRÉDITS : kane (avat) - penny (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 2712
POINTS : 4820
ARRIVÉE À TENBY : 16/07/2015
I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel Tumblr_n1bvfigxOH1t3jxveo3_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 21 yo (09.07.98)
CÔTÉ COEUR : escrime et richard
PROFESSION : escrime et la fac de temps en temps
REPUTATION : un aimant à drama, cette jeune fille


I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel Empty
MessageSujet: Re: I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel EmptyMer 28 Déc - 0:37

Tryin' to keep control
Pressure's takin' its toll
Stuck in the middle zone
I just want you alone

Le baiser que je donne au garçon est automatique, presque instinctif. Nos visages sont si proches l'un de l'autre que je ne peux simplement l'ignorer. Nos deux corps sont si proches également que je peux sentir sa respiration calme et posée qui contraste avec la mienne. J'embrasse Daniel, pas longtemps, parce que je sais que je pourrais très vite me perdre dans ces baisers et quand je décolle difficilement mes lèvres des siennes, j'en voudrais encore, mais je n'ose pas. Je n'ose pas et l'espace d'un instant j'ai même peur d'avoir brisé quelque chose entre nous. J'espère que ce n'est pas le cas. Daniel est clairement l'un de mes adversaires préférés et même sans ça, j'ai commencé à voir un peu plus qu'un partenaire sportif depuis ces dernières semaines alors j'aurais dû mal à devoir me passer de lui. Par des gestes doux, je relâche ses bras que je ne tenais plus qu'à moitié et je me redresse pour me relever aussitôt et m'éloigner un peu de lui. Discrètement, en lui tournant le dos je souffle le trop plein d'émotions qui viennent de me submerger et je réfléchis à mes actions. Et s'il n'a pas apprécié ? Au final, l'idée qu'il n'a pas apprécié est encore pire que celle qui implique la fin de notre relation sportive. Il faut dire que Danny a dû en voir passer un tas, de filles, alors je me pose maintenant la question de savoir si je suis mieux que les autres. Un espoir illusoire quand je repense que c'était déjà le même manège avec Leslie.
Cependant, bien vite mon sourire s'agrandit quand j'entends le garçon dire qu'il aime bien ma façon d'attaquer, ou de me venger qu'importe, et je suis comblée. Je l'entends se relever à son tour et je me retourne pour lui faire face, cette fois, je me mords la langue pour ne pas sourire trop bêtement et je lui demande tandis qu'il s'approche dangereusement.
 « Ah oui ? Tu aimes ? » Demande-je avec une innocence feinte. Il me toise et son regard me fait fondre. C'est trop de perfection pour un seul homme. Je lève les yeux pour le fixer à mon tour et me perdre dans ses beaux yeux. Il est plus grand que moi, bien plus grand, mais ça ne le rend que davantage impressionnant. En général, je ne remarque pas cette différence de taille parce que nous ne sommes pas suffisamment proches pour la distinguer, mais là, elle est frappante et quand il met sa main sur le bas de mon dos pour exercer une pression qui réduira à néant la distance qui nous sépare, je suis presque sur la pointe des pieds. Il m'embrasse. Daniel Fxcking Granger m'embrasse ! C'est lui et sans que je ne le force à faire quoi que ce soit, et son baiser est rempli de fougue si bien que j'y prends pars avec joie et avec la même avidité. Je passe mes bras autour de sa nuque pour avoir une meilleure emprise et je me laisse aller tout contre lui. J'ai des papillons dans le bas-ventre et au bout d'un long moment, je dois me défaire de se baiser pour reprendre ma respiration. C'est un peu comme si un rêve se réalise… Se faire embrasser par le plus beau mec de la ville, ce n'est pas rien. En pleine nuit, en plus, et plus particulièrement lors d'un rendez-vous clandestin. « Mais c'est que tu n'es pas doué qu'à l'escrime en plus. » Que je dis pour le taquiner, en lui caressant la joue de l'index. J'ai l'impression que je pourrais rester dans cette position, dans ses bras, à jamais. « Tu sais quoi ? Je crois que tu as finalement mérité que je te montre mon tatouage. » Je me retourne et je lève un bout de ma veste pour laisser apparaître le tatouage au creux de mes reins, à peu près là où il avait sa main quelques minutes plus tôt. Je baisse ma veste et je refais face au garçon, un sourcil arqué. « On en est fait des conneries quand on est bourré. » Parce que oui, c'est clairement ce que représente ce tatouage, mais j'en profite pour reprendre de plus belle en murmurant à l'oreille du jeune homme. « Mais là, toi et moi, on est sobre. Ca veut bien dire que ce n'est pas une connerie, hein ? » Avant qu'il n'ai le temps de répondre, je m'empare à nouveau de sa bouche. C'est dingue ce que c'est bon de l'embrasser.

_________________


Ce sera comme on s'était dit car tout le temps, c'est toi qu'je veux. Et comme on avait pris la route à deux, ce sera bien mieux. Oh, ça nous dépasse tout cet amour, c'est si heureux. Les mauvais jours, moi je m'en passe car cet amour, c'est si précieux


I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel M. Granger
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/knight.
TES DOUBLES : sam & adriel & liam & erin.
TON AVATAR : douglasHOTbooth.
TES CRÉDITS : nebula & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert. (Richard, Lenny, Megan)
RAGOTS PARTAGÉS : 1635
POINTS : 4741
ARRIVÉE À TENBY : 03/11/2016
I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel Original
ÂGE DU PERSONNAGE : vingt deux ans. (24/01/97)
CÔTÉ COEUR : n'en parlons plus.
PROFESSION : plus d'escrime, plus d'université ... il est privé du premier tandis qu'il a complètement oublié le deuxième. mais qu'est-ce que ce gamin va faire de sa vie?
REPUTATION : discret vous avez dit ? j'ai l'impression qu'il revient sur le devant de la scène, comme avant. on la vu sortir de chez les flics récemment, sûrement le début de la fin. au fait, quelqu'un a vu Riley ? c'est peut-être ça qui la fait dériver.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel Empty
MessageSujet: Re: I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel EmptyMer 28 Déc - 2:08


dangerous game.
« Plus que tu ne le crois. » dis-je en affichant mon sourire le plus charmeur. Qui n'aimerait pas ce genre d'attaques ou d'initiatives de la part d'une fille. Je me sens bien, je sens que je l'attire mais surtout, je sens également l'inverse. « Dommage que ça ne puisse marcher que sur nos combats à nous. » Je me vois mal sauter sur un de mes adversaires de la sorte pour pouvoir me donner un coup de main pendant un combat. De un parce que c'est trop facile et de deux car même si j'ai déjà embrassé un garçon, retenter l'expérience ne me tente pas des masses. « Enfin .. Si on peut dire dommage. » Les autres filles de l'escrime sont de bons adversaires mais il n'y en a aucune que j'ai envie d'à nouveau retrouver au dessus de moi et dans notre position de tout à l'heure plus précisément. Je me relève enfin et je me rapproche, la toise de la hauteur où je me trouve. Ses boucles brunes, ses yeux perçants, ce mordillement de lèvres .. Tout s'enchaîne pour me rendre fou alors que je me décide à l'embrasser une bonne fois, précisant qu'elle avait arrêter le geste un peu trop tôt. Une de mes mains dans le bas de son dos, je finis par mettre l'autre sur sa joue alors que nos bouches sont en parfaites symbiose. Quand la Weston passe ses bras autour de mon cou, la main posée sur la joue va rejoindre l'autre et les deux rassemblées, je peux la rapprochée encore plus de mon corps. C'est fougueux, plein de passion et ça faisait bien longtemps qu'une fille ne m'avait pas embrassé de la sorte. C'est compliqué de se calmer alors que je n'ai qu'une envie, c'est de lui enlever cette combinaison pour toucher chaque partie de son corps. Et quand Deb s'arrête pour reprendre sa respiration, je ne peux qu'afficher une mine un peu frustrée. « Tu ne te débrouille pas trop mal non plus. » C'est à mon tour de me mordiller la lèvre inférieur tandis que le simple geste de son doigt sur ma joue m'arrache un joli sourire.

J''ai le droit, avec tout ça, de voir le fameux tatouage dont elle me parlait la dernière fois. « Tu pique à nouveau ma curiosité. » La brune se retourne et elle lève le bout de sa veste, laissant apparaître au creux de ses reins. Je recule pour mieux voir ça et je finis par passer mes deux pouces sur le petit dessin, admirant les détails mais surtout, ce mystère de l'encre qui reste à jamais graver sur ta peau. « Ce sont de bons souvenirs. » Non pas que j'ai une envie particulière de me faire tatouer mais je regrette presque de ne pas avoir été aussi loin, me contentant la plupart du temps de me retrouver à moitié nu sur un bar ou en train de faire des listes de Noël, comme avec Lylou. Et ne parlons pas du graffiti sur le garage de Lloyd. Ce n'est pas mal tout ça mais le tatouage, j'ai l'impression que c'est le niveau au dessus de ce que j'ai fais jusque là. « C'est ... » Réel ? Je n'en sais rien. Si elle me parle de toute cette attirance physique, de toute cette alchimie et de ces tremblements dès que nos corps sont proches oui, il n'y a rien de plus réel. Mais si on en vient à des questions de sentiments je préfère éviter de répondre, peu désireux de rappeler ma vraie nature. Heureusement, elle ne me laisse pas le temps de répondre et me saute dessus, littéralement. Sa bouche sur la mienne, nous repartons dans un baiser cette fois encore plus passionné. C'est bon de l'embrasser, en plein milieu de la nuit et presque au milieu de nulle part. J'ai l'impression qu'on peut tout faire ici et très franchement, je me laisse de plus en plus emporté par mes envies physiques. « Tu sais ... » dis-je entre deux respirations. C'est difficile de s'arrêter mais j'y arrive et je colle mon front au sien pour pouvoir lui parler mais surtout, pour voir ce que je veux faire un peu plus bas. « Si je vais trop loin, je veux que tu m'arrête. » C'est une manière de jouer le gentil ou simplement de faire en sorte qu'elle en demande plus. Je saisis l'attache de son gilet et la descend, très lentement. Quand j'arrive au bout, je peux enfin avoir mes mains plus proches de sa peau. Je l'embrasse furtivement mais passionnément puis remonte vers son oreille. « Ou on peut rendre les choses plus intéressantes en mêlant le sport ... Et tu vois ce que je veux dire. » finis-je par lui murmurer dans son oreille. Je bouge pas, glissant de temps à autre des baisers sur sa joue ou dans son cou en attendant sa réponse.

AVENGEDINCHAINS

_________________


    I was perfectly happy killing myself, right? But then you asked me to try. And for the first time in my life, it felt like someone actually gave a shit, and that that person was worth trying for. And, now, I’d fucking, I’d make the world record’s biggest sandwich if you asked me to! I’d kick old grannies in the tits, I’d fill the rivers with Panda Pops! I’d… I fucked up big time. I’m more than sorry. I love you Jal. You’re my whole world.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deborah M. Weston
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew ; nate ; brendan ; lizzie ; jesse ; yevgeniya
TON AVATAR : ella yelich-o'connor
TES CRÉDITS : kane (avat) - penny (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 2712
POINTS : 4820
ARRIVÉE À TENBY : 16/07/2015
I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel Tumblr_n1bvfigxOH1t3jxveo3_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 21 yo (09.07.98)
CÔTÉ COEUR : escrime et richard
PROFESSION : escrime et la fac de temps en temps
REPUTATION : un aimant à drama, cette jeune fille


I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel Empty
MessageSujet: Re: I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel EmptyMer 4 Jan - 15:52

Tryin' to keep control
Pressure's takin' its toll
Stuck in the middle zone
I just want you alone

Il apprécie et mieux encore, il trouve que je ne me débrouille pas trop mal non plus. J'aimerais crier de joie, danser pour exprimer à quel point je suis fière, mais je n'en fais rien. Je me maintiens. Je garde juste ce sourire terriblement niais sur les lèvres à mesure qu'il se rapproche de moi et qu'il pose ses lèvres sur les miennes. Si j'avais su que notre entrainement nocturne se terminerait de cette façon, je crois que j'aurais fait un peu plus d'efforts sur ma tenue ou sur mes cheveux. Tant pis, c'est trop tard maintenant et il semblerait que le garçon ne soit pas dérangé plus que ça par mon manque de maquillage. Amusée, je décide même de lui montrer le tatouage que je me suis fait faire quelques mois plus tôt après une soirée bien arrosée. Il est clair que depuis ce jour, je limite considérablement ma consommation d'alcool en soirée de peur de refaire ce genre d'erreurs et également pour ne pas être sans défense si je me fais importuner par des hommes. C'est déjà arrivé et par chance, Leslie était encore une fois venu à mon secours ce soir là, mais autant ne plus penser à lui. Jamais. Daniel passe une main sur le tatouage en question et je ne réponds rien quand il dit que ce sont de bons souvenirs. Je n'ai pas envie de le contredire alors que nous partageons ce moment si spécial, sans parler du fait que sa main sur ma peau nue me provoque d'étranges sensations. Pourvu que ça dure...
Perdue dans mes pensées, je cherche à savoir si ce n'est pas une erreur que nous sommes en train de faire présentement et je vais même jusqu'à prononcer les mots à voix haute. Cependant, je réalise que sa réponse m'effraie et que cette dernière pourrait éventuellement tout ruiner alors je ne lui laisse pas l'occasion d'en placer une et je me jette sur lui avec avidité.
Je ne suis pas sûre de tout à fait réaliser ce que je suis en train de faire tellement ça semble irréel quand je pense à ce que j'avais prévu initialement comme planning pour ma soirée. C'est bien au delà de toutes mes espérances, alors forcément, quand Daniel s'arrête brièvement pour me dire de l'arrêter s'il va trop loin, je secoue la tête.
« Non... J'veux pas que tu t'arrêtes. » Avoue-je dans un murmure puis je reprends en levant les yeux vers lui. « Dis moi juste que tu as ce qu'il faut... » Traduction : une protection. Parce qu'une grossesse accidentelle est certainement la dernière chose que nous désirons lui et moi, surtout qu'un tel accident me pousserait à devoir arrêter l'escrime un temps et avec ça, mon espoir de participer aux prochains Jeux Olympiques. C'est simplement hors de question d'être aussi imprudents.
Il commence à me déshabiller et j'essaye de ne pas penser à toutes les autres filles avec lesquelles il a entreprit le même geste. J'essaye de me dire, que ce soir, c'est avec moi qu'il est et avec personne d'autre. Je n'ai pas longtemps à essayer de me convaincre parce que ses baisers qui se perdent sur ma peau me rendent folle et je lâche quelques râles de plaisir en le laissant faire. Il m'a peut-être débarrasser de ma veste, me laissant à moitié en sous-vêtements pourtant, je ne ressens pas le froid et c'est même tout le contraire, j'ai terriblement chaud. Sa proposition étire un sourire sur mes lèvres et je ne tarde pas à lui répondre, espiègle et sûre de moi.  « C'est toujours intéressant quand c'est avec moi. » Mon sourire s'élargit et je le regarde, des étincelles dans les yeux. Enfin, je me mets en action : s'il veut qu'on mêle le sport, très bien, mais avant, j'entreprends à mon tour de lui retirer sa veste et une fois que c'est fait, je le fais basculer afin qu'il tombe au sol et que j'atterrisse sur lui, plus ou moins dans la position que nous étions tout à l'heure, quelques vêtements en moins, cela dit.

_________________


Ce sera comme on s'était dit car tout le temps, c'est toi qu'je veux. Et comme on avait pris la route à deux, ce sera bien mieux. Oh, ça nous dépasse tout cet amour, c'est si heureux. Les mauvais jours, moi je m'en passe car cet amour, c'est si précieux


I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel M. Granger
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : cha/knight.
TES DOUBLES : sam & adriel & liam & erin.
TON AVATAR : douglasHOTbooth.
TES CRÉDITS : nebula & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert. (Richard, Lenny, Megan)
RAGOTS PARTAGÉS : 1635
POINTS : 4741
ARRIVÉE À TENBY : 03/11/2016
I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel Original
ÂGE DU PERSONNAGE : vingt deux ans. (24/01/97)
CÔTÉ COEUR : n'en parlons plus.
PROFESSION : plus d'escrime, plus d'université ... il est privé du premier tandis qu'il a complètement oublié le deuxième. mais qu'est-ce que ce gamin va faire de sa vie?
REPUTATION : discret vous avez dit ? j'ai l'impression qu'il revient sur le devant de la scène, comme avant. on la vu sortir de chez les flics récemment, sûrement le début de la fin. au fait, quelqu'un a vu Riley ? c'est peut-être ça qui la fait dériver.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel Empty
MessageSujet: Re: I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel EmptySam 7 Jan - 1:31


dangerous game.
La société veut qu'aujourd'hui, l'homme soit défini quant à sa capacité à séduire les autres, à séduire les femmes ... On leur donne le mauvais rôle, on les fait passé pour des personnes qu'ils ne sont pas. La plupart du temps. Je n'ai pas honte de faire partie de cette catégorie de séducteur et nie encore moins le fait d'être ce qu'on appelle communément un salop. Parce que dire le contraire ne me ferait pas avancer et je continuerais, à presque 20 ans, à me demander quel genre de personne je peux bien être si je continue de faire du mal au sexe opposé sans pour autant me définir de la sorte. Casanova ou Don Juan sont des exemples parfaits mais là où j'ai plus de mal, c'est quand nous faisons passer les femmes pour des anges qui passent leur temps à nous subir au fil des années. Mon mari m'a trompé. Mon mari a dragué une autre femme. Cléôpatre ne séduit pas César ou Marc Antoine simplement parce qu'elle les trouvaient mignons. Les sirènes ne séduisent les marins que pour finir par les tuer et quant à Eve, inutile de nous rappeler ce que la Bible nous raconte par rapport au fruit défendu. Tant de femmes si célèbres qui passent presque inaperçus alors qu'elles doivent leur réussite à leurs formes parfaites et leurs regards enchanteurs. Ce qui se passe avec Deb, tout de suite, ressemble un peu à tous ces stéréotypes que j'évoque. J'ai l'air d'être le méchant, celui qui séduit simplement pour pouvoir coucher alors qu'en fin de compte, je finis par être le séduit autant que celui qui séduit. La brune est intelligente, à capter mon jeux et sors les mots exacts que j'ai envie d'entendre. Elle est douée, beaucoup plus douée que ce qu'elle peut penser d'elle même. « Tant mieux. » Parce que je ne comptais pas le faire. Inutile de me faire cent milles discours pour essayer de me donner raisons, pour que je puisse me dire que ce que je fais et bien. A part une bonne baffe ou des mots qui font très mal, rien n'aurait pu m'arrêter. « Oui. » J'ai ce qu'il faut. J'ai toujours ce qu'il faut avec moi et dans mon portefeuille, endroit bien typique. Les grossesses non désirées sont loin d'être mon truc et vu que j'ai parfois du mal à me contrôler, je préfère être prudent. « Tu es .. » Toujours aussi sûre qu'il y a trente secondes ? Non, je ne pouvais pas continuer sur ce chemin là, je vais finir par ressembler à ce gars pathétique qui n'est pas sûr de lui. Et je préfère l'embrasser à pleine bouche pour éviter de raconter des bêtises.

Je descends la tirette de son gilet avec une lenteur exemplaire avant de lui retirer. Je m'attarde sur ses bras, faisant des légers allers retours du bout des doigts sur sa peau. Je ne pense à rien d'autre que la Weston, à sa peau douce, à son parfum sur lequel je n'arrive plus à remettre un nom, à ces boucles parfaites qui entourent si bien son visage ... Ça faisait bien longtemps que je n'avais pas eu un rapport aussi proche avec une fille aussi belle et qui me plaît autant. Et je dois dire que pour moi, ça me rends plus joyeux parce qu'au moins, ça ne ressemble pas à quelque chose juste comme ça. « J'attends de voir ça de plus près. » lui dis-je alors qu'elle continue de me susurrer des mots doux dans l'oreille. J'aime que quelqu'un prenne les dessus pour une fois et alors qu'elle me sourit largement, elle me retire ma veste et me fait basculer afin de finir au sol à ses côtés. Le sol est glacé mais ce n'est qu'un détail. Il y a des choses bien plus importantes que ça qui sont en train de se dérouler pour l'instant.

****

Cette tension, cette chaleur, cette passion ... Tout ce qui a envahi cette pièce pendant de très longue minutes m’enivrent encore alors que je finis par me rendre compte que quand tout tombe, je ne peux pas rester aussi nu comme un ver. Et Deb non plus. La fatigue est prenante mais mes claquements de dents le sont plus. La brune à mes côtés, je me lève et sépare nos vêtements qui avaient formés un petit tas pas très loin. « Et bien ... Ce n'est pas ce dont à quoi je m'attendais. » Non pas que ça ne me déplaise, loin de là mais quand j'avais pensé à un entraînement, je n'imaginais pas ça. Ça me plaît bien même si ça ne doit pas arriver à chaque fois. J'enfile mon pantalon, mon tshirt et je finis avec le gilet. Quand j'ai terminé, je me rapproche d'elle et pose mes mains sur ses deux joues. C'était bien ? Il faudra se refaire ça plus souvent ? T'as bien compris que ce n'était pas du sérieux ? Je me demande ce qu'il faut dire dans ce genre de situations alors que je suis planté devant elle à ne rien dire. C'est stupide, aussi stupide que de lui demander six fois si elle est sûre de sa décision. « J'ai passé un super moment ... » dis-je dans un sourire des plus charmeurs. Je remarque une épée pas loin et une énième idée stupide me passe par l'esprit. Je m'empare de ses lèvres, à nouveau et avec passion. Je laisse ma bouche sur la sienne un long moment, laissant nos langues s'amuser ensemble. Puis je m'écarte et profite d'un bête moment de déstabilisation pour m'abaisser et la toucher avec le bout. « On va dire que je vais prendre un point d'avance. Ça t'apprendra à te moquer de moi. » finis-je par lui dire en tirant la langue.

AVENGEDINCHAINS

_________________


    I was perfectly happy killing myself, right? But then you asked me to try. And for the first time in my life, it felt like someone actually gave a shit, and that that person was worth trying for. And, now, I’d fucking, I’d make the world record’s biggest sandwich if you asked me to! I’d kick old grannies in the tits, I’d fill the rivers with Panda Pops! I’d… I fucked up big time. I’m more than sorry. I love you Jal. You’re my whole world.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deborah M. Weston
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew ; nate ; brendan ; lizzie ; jesse ; yevgeniya
TON AVATAR : ella yelich-o'connor
TES CRÉDITS : kane (avat) - penny (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 2712
POINTS : 4820
ARRIVÉE À TENBY : 16/07/2015
I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel Tumblr_n1bvfigxOH1t3jxveo3_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 21 yo (09.07.98)
CÔTÉ COEUR : escrime et richard
PROFESSION : escrime et la fac de temps en temps
REPUTATION : un aimant à drama, cette jeune fille


I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel Empty
MessageSujet: Re: I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel EmptyMar 10 Jan - 23:00

Tryin' to keep control
Pressure's takin' its toll
Stuck in the middle zone
I just want you alone

J'ai l'impression que plus rien ne peut nous arrêter, ou peut-être que si… Un mot. Il suffirait que je dise à Daniel de s'arrêter pour qu'il s'exécute, je le sens dans sa façon d'hésiter avant de mieux venir m'embrasser. Mais il est hors de question que je dise quoi que ce soit qui pourrait faire penser le Gallois que je ne veux pas aller plus loin. Je le veux, j'en suis sûre et je ne me gêne pas pour le lui faire comprendre en me montrant de plus en plus entreprenante et en le remettant au sol. J'aime cette position de supériorité et je suppose que le sourire triomphant sur mes lèvres me trahit. Je l'embrasse et petit à petit nos vêtements se retrouvent à côté de nos fleurets respectifs tandis que nous nous adonnons à un tout nouveau genre de jeu qui mêle à la fois tremblements et gémissements de plaisir.
* *
*
Je ne sais pas comment je me sens. Différente ? Pas vraiment… Ce n'était pas la première fois, mais c'était quand même la première fois avec un autre garçon que Leslie. Je viens de franchir le point de non retour avec Daniel et je dois m'efforcer de me souvenir de ce qu'il en est de notre relation : ça ne signifie rien. Malheureusement. A mesure que mon souffle reprend une certaine régularité, je sens un nouveau sourire se dessiner sur mes lèvres. Un sourire synonyme de plénitude et d'apaisement. Voilà, je sais comment je me sens, et je me sens bien. Je profite de ces quelques secondes de repos avant que le froid ne vienne me frapper de plein fouet et que l'envie de me rhabiller me saisisse. Danny est le premier à se relever et sa remarque me fait sourire car c'est exactement ce que j'avais en tête.
« En effet. Je n'aurais pas mieux dit. » Un peu gênée et pudique (et surtout au bord de l'hypothermie) je me dépêche de récupérer mes vêtements et de les enfiler. Je me sens beaucoup mieux à présent, même si je ne peux m'empêcher de me demander si les choses vont changer entre nous deux à présent. Est-ce que ça va être récurrent ? Est-ce qu'il me voit d'une autre façon maintenant ? Est-ce que nous allons toujours continuer à nous entraîner comme avant même si je sais pertinemment que je ne pourrais jamais arrêter de penser à ce que nous venons de vivre ? Je me pose beaucoup trop de questions et par chance, le jeune homme vient me sortir de mes pensées en encadrant mon visage de ses deux mains. Je le regarde dans les yeux, un peu surprise par ce geste et surtout intriguée par ce qu'il s'apprête à dire. Ca pourrait marquer un tournant… Ca pourrait… Mais ce n'est pas le cas, même si ces mots me font sourire. Moi aussi, j'ai passé un super moment, mais je préfère reprendre sur la note provocante que j'avais un peu plus tôt. « Je te l'avais bien dis. » Je lui tire la langue et il vient finalement m'embrasser langoureusement. Je me laisse aller dans ses bras jusqu'à ce qu'il s'écarte vivement, me laissant penaude et je sens finalement la pointe de son arme me toucher. Complètement confuse, j'ai l'impression d'avoir perdu la notion de tout et je me mets à rire quand il reprend la parole. Je secoue la tête, amusée et ravie en même temps de constater que rien n'a changé. Je récupère mon fleuret un peu plus loin et je reprends. « Allez… Tu me ramènes chez moi, avant que mon père ne lance un avis de recherche ? » Je souris, sachant pertinemment que mon père n'a pas remarqué mon absence sinon il aurait forcément tenté de m'appeler et à pas lents, nous quittons l'entrepôt et nous nous rapprochons de la voiture du Granger.

_________________


Ce sera comme on s'était dit car tout le temps, c'est toi qu'je veux. Et comme on avait pris la route à deux, ce sera bien mieux. Oh, ça nous dépasse tout cet amour, c'est si heureux. Les mauvais jours, moi je m'en passe car cet amour, c'est si précieux


I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel Empty
MessageSujet: Re: I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel Empty

Revenir en haut Aller en bas

I wanna kiss you but if I do then I might miss you. Daniel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-