AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

If you could heal a broken heart (+) Danny & Lylou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Kainoa + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Haley Lu Richardson.
TES CRÉDITS : HJS ♥ + Blasphemy.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Emrys - Fiona - Rhys - Jesse & Daniel)
À venir : Spencer - Billie - Matthew.
RAGOTS PARTAGÉS : 7229
POINTS : 1953
ARRIVÉE À TENBY : 21/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans (17.07.93)
CÔTÉ COEUR : Elle sort avec Jesse.
PROFESSION : Pilote de transport dans la Royal Air Force.
REPUTATION : La pauvre, la vie ne l'a pas vraiment gâtée... Mais elle a de la chance d'avoir quelqu'un d'aussi gentil que Jesse. Vous croyez que ça va tenir, eux deux, avec leurs voyages respectifs ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: If you could heal a broken heart (+) Danny & Lylou Sam 26 Nov - 7:58



Plantée devant sa penderie depuis une trentaine de secondes déjà, Lylou avait le regard dans le vide. Même une petite tâche, de celles du quotidien, lui réclamait un effort particulier. De toute façon, elle n’avait aucune envie de bien s’habiller - à quoi bon ? Elle n’avait plus le goût à grand-chose, c’était une certitude. Depuis l’enterrement d’Echo, elle n’avait pas fait grand-chose. En-dehors d’un déplacement à Swansea, puis à Cardiff, pour régler des papiers importants, elle n’avait pas bougé de Tenby. Elle avait passé la moitié de son temps à la maison, à veiller sur ses parents comme elle le pouvait. L’autre moitié, elle était restée auprès de Rhys, parfois qu’il le veuille ou non. Comme chacun des membres de sa famille, ses nerfs avaient été mis à rude épreuve et continuaient à l’être. Elle avait l’impression de couler et le pire, c’était que tout le monde se noyait en même temps qu’elle - ou du moins, les personnes qui étaient si chères à son coeur. Elle aurait bien aimé pouvoir porter tout le chagrin du monde sur ses épaules. Elle aurait voulu pouvoir souffrir toute seule, à la place des autres. Elle aurait voulu être capable préserver chacun d’entre eux, même si c’était au détriment de sa propre personne. Malheureusement, elle ne possédait pas de baguette magique. Elle aurait bien aimé avoir quelque chose à quoi se raccrocher, comme ceux qui étaient croyants, comme Jesse. Mais pour l’instant, ce n’était même pas la peine d’y penser. Elle était bien trop fâchée contre l’univers… Parce qu’une telle injustice dépassait clairement les bornes. Comment continuer à vivre comme si de rien n’était, comment redresser les épaules et la tête après autant d’épreuves ? Comment éprouver à nouveau du bonheur ? La jeune femme n’en avait absolument aucune idée. Pourtant, c’était loin d’être la première fois qu’elle était confrontée à des horreurs… Mais la carapace que la vie lui avait forgée n’aurait jamais été suffisante face à une telle souffrance. Et si, contrairement à ce qu’un dicton populaire prétendait, ce qui ne tuait pas quelqu’un ne le rendait pas plus fort ? Et s’il le laissait simplement dévasté, vide de l’intérieur, continuant à avancer machinalement telle une coquille sans vie ? Voilà les pensées peu réjouissantes qui agitaient le cerveau de Lylou. Elle avait réellement perdu une partie d’elle-même.

Peu de choses lui semblaient intéressantes après ça. Pourtant, ses parents semblaient encore vouloir qu’elle essaye de se changer les idées, ne serait-ce que pour une heure ou deux. Cette perspective semblait saugrenue aux yeux de la brunette… Néanmoins, après de nombreuses tentatives de sa part, elle avait fini par accepter l’invitation à sortir de Daniel, qu’elle connaissait depuis longtemps. Elle avait bien compris qu’il voulait vraiment lui montrer son soutien - seulement, il le faisait à sa manière, avec les seules « solutions » qu’il pensait pouvoir proposer. C’était donc lui que Lylou rejoignait ce soir-là, au Three Mariners. Elle avait finalement enfilé un jean taille haute et un T-shirt à l’effigie des Guns N’ Roses, prenant soin d’emporter de quoi se couvrir. C’était d’autant plus important qu’elle avait bien précisé à Danny qu’elle ne voulait pas qu’il vienne la chercher. Elle avait envie de marcher un peu… Cependant, elle ne tarda pas à le regretter. Il faisait vraiment froid, aussi fut-elle soulagée de franchir les portes du bar. Ses yeux parcoururent la salle et s’arrêtèrent sur la silhouette familière. Le jeune homme lui tournait le dos… Et il était en pleine conversation avec une jolie fille. Aussitôt, la pilote de ligne leva les yeux au ciel. Décidément, il ne perdait pas le nord ! Bien décidée à lui jouer un sale tour, elle fit quelques pas, posa une main dans son dos et s’approcha de son oreille, réduisant la distance de manière à laisser penser qu’il pouvait y avoir un peu plus que de l’amitié entre eux. « N’imagine même pas une seule seconde que tu pourrais me fausser compagnie pour finir la soirée avec cette fille… » murmura-t-elle. Quand elle se redressa, Lylou s’aperçut, non sans une certaine satisfaction, que sa manoeuvre avait fonctionné. L’interlocutrice de Danny paraissait outrée, pensant probablement qu’il l’avait draguée alors qu’il avait une copine. Et la réaction ne se fit pas attendre. Déjà, elle avait balancé le contenu de son verre à la figure du Granger avant de tourner les talons. Interloquée pendant deux ou trois secondes, la Blake ne tarda néanmoins pas à éclater d’un rire franc. Elle dut même se plier en deux et se retenir au bras de son ami. « Excuse-moi… » souffla-t-elle en se redressant. Elle n’avait plus rigolé comme ça depuis longtemps. « Attends. » Elle sortit un mouchoir de sa poche et commença à lui essuyer le visage, sans ménagement.

_________________


When people ask what I see in you, I just smile and look away because I'm afraid if they knew, they'd fall in love with you too ♥️


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : cha/knight.
TES DOUBLES : malone & adriel.
TON AVATAR : douglasHOTbooth.
TES CRÉDITS : nephilim & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert.

Lenny, Nia, Tim, Deb, Gwen.
RAGOTS PARTAGÉS : 591
POINTS : 1793
ARRIVÉE À TENBY : 03/11/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : vingt ans. (24/01/97)
CÔTÉ COEUR : célibatârd sans attaches.
PROFESSION : étudiant en littérature plus préoccupé par l'escrime et les filles.
REPUTATION : un garçon plus que charmant. il a des parents peu présents mais talentueux et je suis sûr qu'il a l'écriture dans les gènes. c'est le genre de personne qui a tout pour elle et qu'on envie. mais attention, j'ai entendu de vilaines rumeurs qui racontent comment il joue avec les sentiments de deux jeunes filles. par pitié ... il faut qu'il montre au reste de tenby qu'il existe encore des gentlemans de vingt ans.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: If you could heal a broken heart (+) Danny & Lylou Lun 28 Nov - 1:13

if you could heal a heart broken.
lylou & danny
Count the garden by the flowers, never by the leaves that fall. Count your life with smiles and not the tears that roll.

Comment est-ce qu'on fait. Comment est-ce qu'on peut être là pour ses amis alors qu'on ne sait pas du tout comment affronter la mort, même celle de quelqu'un qu'on ne connaît pas. Je n'ai pas l'habitude de faire attention à quelqu'un d'autre qu'à moi et pourtant, depuis deux jours, je suis obsédé par Lylou et la mort de sa sœur. Je me sens inutile pour une fille qui a toujours été là pour moi, qui a supporté mes humeurs, ma crise d'adolescent et surtout, ce surplus d'hormones que j'ai encore aujourd'hui. Je lui ai envoyé un message, à ma sauce et je suis presque sûr que ça l'a fait sourire quand elle l'a ouvert. Ses nerfs ont été mis à rude épreuve ces derniers jours et je me dis que cette distraction bourrée d'alcool et de bêtises n'est pas une mauvaise idée. Je n'ai pas insisté des heures pour la pousser à le faire quand la brune n'en avait pas envie mais j'ai été plus qu'heureux quand j'ai vu son nom s'afficher sur l'écran de mon téléphone. J'ai directement été prendre une douche et j'ai enfilé un truc rapide, mais classe mais surtout un truc avec lequel je n'aurais pas froid. Et me voilà enfin prêt à partir au Three Mariners, pensif. J'ai pu prendre les clés de ma voiture sans avoir à rendre de comptes, je suis comme d'habitude tout seul à la maison. Je prends la voiture et j'arrive assez rapidement devant l'enseigne. J'y rentre mais elle n'est pas là. J'attends près de la porte d'entrée que la chaleur fasse son effet sur ma peau et quand c'est bon, je saute sur la première distraction qui me vient à l'esprit en attendant que la Blake se pointe.

Je sens une main dans mon dos. « N’imagine même pas une seule seconde que tu pourrais me fausser compagnie pour finir la soirée avec cette fille… » Oh cette voix. Je n'aurais jamais deviné qu'elle ferait ça. Elle a toujours cherché à plus me faire passer pour un frère qu'autre chose mais pour le coup, ce petit murmure à l'oreille laissait penser qu'il y avait bien plus. J'aime assez le fait qu'elle se fasse passer pour ma copine mais ça n'a pas le même goût pour la jeune fille en face de moi. C'est à tel point qu'elle me jette son verre à la figure avant de s'en aller, la tête plus ou moins haute. Surpris, je mets du temps avant de rouvrir les yeux. « Excuse-moi… » La brune s'arrête de rire et se redresse enfin. De mon côté, je suis partagé. C'est un bon coup et je garde en tête l'idée de lui faire la même chose, ou un truc du genre, un de ces jours. Je souris, plus amusé par la tête qu'elle tire que par ce qu'il vient de se passer. « Oh ça va, je ne manque pas grand chose. » Blonde, grosse poitrine, pas grand chose dans la tête .. Cette fille était le stéréotype même de celle que tu ramène chez toi et que tu vire en moins de deux. Rien qu'une distraction, je préfère quand le jeu en vaut la peine. La facilité ne m'amuse guère. « Attends. » Lylou sort un mouchoir de sa poche et se met à essuyer mon visage sans ménagement. La scène est assez comique mais vire au cauchemar quand mes pensées s'en vont dans tous les sens. J'ai la même image avec ma mère et de mon côté, j'étais plus petit. J'en tremble presque. « C'est pas que je n'aime pas ton geste, mais j'ai cette horrible image de ma mère là et je n'ai pas envie de te comparer à ma mère. » Je pose mes mains sur les siennes pour les abaisser et lui prends le mouchoir des mains pour pouvoir finir le travail moi même. Je l'emmène ensuite vers le bar pour pouvoir commencer la soirée. Je n'ai pas envie de lui lâcher des conneries de littérature alors je vais faire ce que je sais faire de mieux pour pouvoir la consoler, ne serait-ce qu'un petit peu. « Deux shots de tequila ... Non en fait, donnez nous la bouteille. » dis-je au serveur. Je sors les billets de ma poche et lui met un nombre suffisant sur le bar pour éviter les questions ou même simplement qu'on nous ennuie pour une bouteille. « Aujourd'hui ma vieille, je vais pas te rater. » Pas de ça va, de comment tu te sens ou même de je suis là si tu veux parler. C'est des conneries. Parler ça règle rien et ça ne ramènera pas sa sœur. Et puis c'est ma manière à moi de lui dire que ce soir, je prendrais soin d'elle comme il le faut. Le barman revient avec tout ce dont on a besoin. Personnellement, je trouve qu'il n'y a rien de mieux que de l'alcool pur mais je ne remballe pas le citron de suite, au cas où Lylou en voudrait. « Santé ! » finis-je par dire en levant mon verre. Le tout passe assez vite à travers ma gorge mais je ne peux cacher la grimace quand je me rend compte que j'ai oublié à quel point le premier verre peut être difficile.

Made by Neon Demon

_________________

show me the meaning of being lonely
Since you put me through it. Either way she deserves, cause I don’t wanna cry for her. Anger told me that I couldn’t get no sleep, and I don’t think I wanna talk to jealousy. ▬ So Karma, Karma come and do your part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Kainoa + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Haley Lu Richardson.
TES CRÉDITS : HJS ♥ + Blasphemy.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Emrys - Fiona - Rhys - Jesse & Daniel)
À venir : Spencer - Billie - Matthew.
RAGOTS PARTAGÉS : 7229
POINTS : 1953
ARRIVÉE À TENBY : 21/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans (17.07.93)
CÔTÉ COEUR : Elle sort avec Jesse.
PROFESSION : Pilote de transport dans la Royal Air Force.
REPUTATION : La pauvre, la vie ne l'a pas vraiment gâtée... Mais elle a de la chance d'avoir quelqu'un d'aussi gentil que Jesse. Vous croyez que ça va tenir, eux deux, avec leurs voyages respectifs ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: If you could heal a broken heart (+) Danny & Lylou Lun 28 Nov - 7:01


Si Lylou ne connaissait pas autant Daniel, elle se serait probablement approchée comme toute personne normale, s’excusant d’interrompre une conversation. Mais justement, elle savait ce que Danny avait en tête… Elle l’avait vu à l’oeuvre suffisamment de fois pour n’avoir aucun doute à ce sujet. Draguer, il semblait que ce soit quelque chose qui soit venu en même temps que l’adolescence chez lui. Il paraissait éprouver un besoin irrépressible de le faire et, pour le coup, Lylou refusait de prendre le risque qu’il l’oublie pour s’intéresser à une fille dont il ne connaissait sûrement même pas le prénom et qu’il ne voudrait plus revoir après une partie de jambes en l’air. Ça, non… Elle estimait être plus importante qu’un coup d’un soir, d’autant plus que c’était lui qui l’avait pressée de sortir. Alors il fallait qu’il assume jusqu’au bout ! Ce fut donc sans hésitation qu’elle fit foirer son plan, non seulement pour la soirée, mais aussi pour la suite, assurément… Car si la jeune femme en question se sentait offusquée à ce point, il était peu probable qu’elle veuille le voir un autre soir au bar. Et en plus, Lylou ne se sentait même pas coupable. Il avait une tonne de filles à ses pieds, alors il pouvait bien refréner un peu ses pulsions et s’occuper d’elle, aujourd’hui, puisque c’était ce qu’il semblait vouloir faire. Même si au fond, c’était presque une démarche étrange… Car ils étaient tous les deux habitués à ce que ce soit l’inverse. Danny avait quatre ans de moins qu’elle et Lylou se souvenait encore de ces fois où leurs parents se retrouvaient. Elle le baby-sittait plus ou moins. Pourtant, ce n’était pas forcément quelque chose de naturel, chez elle… Mais c’était peut-être parce qu’elle l’avait toujours connu, qu’il avait une bouille candide qui la faisait craquer et aussi parce qu’elle appréciait déjà d’avoir de l’autorité sur quelqu’un. Or, ce n’était pas possible à la maison, vu qu’elle était la petite dernière… Alors avec Danny, elle s’en était longtemps donné à coeur joie, le protégeant autant qu’elle était capable de le soûler, au final. Ça n’avait pas beaucoup changé avec le temps. Elle ne se gênait pas pour le remettre à sa place chaque fois qu’elle estimait que c’était nécessaire et, quand bien même ça le foutait en rogne, il ne lui en voulait jamais. Ils n’en étaient plus à ce point, en réalité ; leur relation avait atteint un autre stade, plutôt stable.

« C’est vrai que c’est pas comme si cette fille était canon » ironisa la militaire. Parce qu’en réalité, elle incarnait sûrement le fantasme masculin par excellence. « Et voilà que maintenant, on est passés d’un canon à ta mère… » feignit-elle de se plaindre, le laissant finir de s’essuyer le visage. Entre-temps, il paraissait toujours avoir les idées bien en place, puisqu’il ne tarda pas à demander une bouteille entière de tequila. Lylou haussa légèrement les sourcils. « Je te préviens, je viens pas te chercher dans les chiottes si tu dégueules… » Elle l’aurait probablement fait, au contraire, même si c’était en râlant à vie. Mais s’ils pouvaient éviter d’en arriver là, ça l’arrangerait… Sauf que c’était peut-être oublier que le Granger était un spécialiste en la matière. Une fois qu’ils furent installés au bar, il ne perdit pas son temps et refusa même de mordre dans un quartier de citron après son premier verre. « Tu sais, je suis pas sûre que le terme santé soit très approprié en ce moment » précisa Lylou, avant de prendre le shooter qu’il lui avait servi. Elle ne buvait pas beaucoup d’alcool, un verre de vin ou de champagne de temps à autre, mais sans plus. Alors quand elle se décida à vider le shooter, elle crut qu’elle allait vomir et attrapa aussitôt le citron. « Beurk ! » s’exclama-t-elle, voyant difficilement quel plaisir quelqu’un pouvait ressentir. Peut-être que ça passerait mieux au cours de la soirée, mais pour l’instant… « Ça me donne envie de manger pour faire passer le goût. » Elle repoussa le petit verre, avant de relever la tête pour voir si son ami s’apprêtait déjà à passer au deuxième. Le contraire l’aurait étonnée… « Tu sais quoi ? Maintenant que j’y repense… La scène de tout à l’heure, ça m’a fait penser à cette fois où j’avais débarqué dans ta chambre en furie… Je t’avais presque fait sortir du lit en te tirant par les oreilles, sans même prêter attention aux cris d’orfraie de la fille qui était à côté et qui s’était réveillée presque aussi brutalement que toi. » Elle se souvenait qu’elle était en colère, ce jour-là. Et maintenant qu’elle y repensait, ça la faisait rire… Mais le reste était assez flou. « En plus, je me souviens même plus pourquoi j’étais aussi fâchée contre toi… » Elle leva alors son verre vide vers lui. Ce n’était peut-être pas comme ça qu’on trinquait, mais elle s’en fichait. « Parce qu’on se supporte mutuellement depuis tellement d’années ! »

_________________


When people ask what I see in you, I just smile and look away because I'm afraid if they knew, they'd fall in love with you too ♥️


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : cha/knight.
TES DOUBLES : malone & adriel.
TON AVATAR : douglasHOTbooth.
TES CRÉDITS : nephilim & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert.

Lenny, Nia, Tim, Deb, Gwen.
RAGOTS PARTAGÉS : 591
POINTS : 1793
ARRIVÉE À TENBY : 03/11/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : vingt ans. (24/01/97)
CÔTÉ COEUR : célibatârd sans attaches.
PROFESSION : étudiant en littérature plus préoccupé par l'escrime et les filles.
REPUTATION : un garçon plus que charmant. il a des parents peu présents mais talentueux et je suis sûr qu'il a l'écriture dans les gènes. c'est le genre de personne qui a tout pour elle et qu'on envie. mais attention, j'ai entendu de vilaines rumeurs qui racontent comment il joue avec les sentiments de deux jeunes filles. par pitié ... il faut qu'il montre au reste de tenby qu'il existe encore des gentlemans de vingt ans.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: If you could heal a broken heart (+) Danny & Lylou Mar 29 Nov - 1:39

if you could heal a heart broken.
lylou & danny
Count the garden by the flowers, never by the leaves that fall. Count your life with smiles and not the tears that roll.

Je me demande bien ce qui se serait passer si Lylou était arrivée plus tard. Je me demanderais ce qui se serait passé si la petite blonde serait tombée dans mes bêtises pour me prendre pour un de ces bad boys que les filles dans son genre affectionnent. Je pense à contre cœur que j'aurais pu oublier mon rdv avec la Blake pour pouvoir conclure dans la soirée. C'est dommage de se dire que je pourrais abandonner n'importe qui pour une fille à la clé et pourtant, je n'arrive pas à en changer. Je ne veux pas en changer. Et c'est sûrement pour ça qu'elle a décidé d'intervenir de la sorte. Non seulement elle éloignait la fille en face de moi mais également les potentiels qui auraient pu tâter le terrain tout au long de la soirée. Ce n'est pas grave et je préfère me concentrer sur la brune plutôt que de me demander à qui le tour est. Fin non, mais je peux bien faire l'effort pour ce soir. « C’est vrai que c’est pas comme si cette fille était canon. » J'aime quand les filles se regardent de travers de la sorte, qu'elles s'insultent rien qu'en se regardant. Ce n'est pas beau à regarder mais c'est tellement drôle, je ne m'en passe pas. « Blonde, petite, yeux clairs, manque d'intelligence .. Tout fantasme typique. » lui dis-je en rigolant. Elle était mignonne mais c'est bien le seul point qu'elle avait pour elle. Parce que niveau conversation, c'est simplement un self control qui m'a empêcher de me foutre de sa tête. « Et voilà que maintenant, on est passés d’un canon à ta mère… » Un canon qui m'avait balancé son verre et une image de maman alors que Lylou était en train d'essuyer mon visage. C'est plus fort que moi, je me mets toujours à tout imaginer depuis le jour où mes parents ont commencés à me lire des livres le soir. « T'es bien plus jolie que ma mère. Et moins ridée. » finis-je par lui dire, le sourire aux lèvres. Une tentative de rattrapage qui vire mais au moins, c'est drôle.

Je ne perds pas de temps pour commander la bouteille en entier. Ça ne m'amuse pas de devoir demander des verres encore et encore alors que c'est tellement plus facile de se servir soi même. « Je te préviens, je viens pas te chercher dans les chiottes si tu dégueules… » Je prends une mine faussement choqué alors que je sers de la tequila dans les deux petits verres posés devant nous. Ce genre de passage n'est pas arrivé depuis très longtemps, je me contente d'un mal de crâne atroce au lendemain pour palier à ça. « Comment oses-tu douter de mes capacités ? » lui demandais-je alors que je faisais encore une tête choqué. Mais en fait, la jeune femme n'est pas du genre à sortir et boire comme pas possible et surtout, elle n'a jamais du faire face à une de mes soirées bien arrosée. « Tu sais, je suis pas sûre que le terme santé soit très approprié en ce moment. » J'avais lâché un santé peut-être inapproprié. Mon manque de tact habituel tombe vraiment dans le pire des moments. Je fais une grimace en guise d'excuses. « Beurk ! » J'ai fini mon verre depuis longtemps mais de son côté, elle a d'abord hésité avant de se jeter à l'eau. Son visage est à mourir de rire et je ne me gène pas du tout. « Ca me donne envie de manger pour faire passer le goût. » Mon estomac gargouille rien qu'à entendre le mot manger. J'ai manqué le repas du soir et je commence à le regretter. On ira quelque part plus tard ou on ira se faire quelque chose dans ma cuisine. On verra bien. « Tu me déçois là. » Pour une militaire, elle semble bien faible sur le coup.

« Tu sais quoi ? (...) sans même prêter attention aux cris d’orfraie de la fille qui était à côté et qui s’était réveillée presque aussi brutalement que toi. » Je manque de m'étrangler alors qu'elle me replonge dans ce vieux souvenir douloureux. Oh la haine que j'ai ressenti ce jour là, je m'en souviens comme si c'était hier. Ça me fait énormément rire aujourd'hui mais ce jour là, je n'étais pas d'aussi bonne humeur. « Je n'ai pas honte de grand chose mais là, j'en ai les joues rouges rien qu'à y penser. » Je pose mes mains sur mes joues pour tâter la température. C'était encore pire que si ça avait été mes parents ou mes frères et sœurs qui m'avaient fais le coup. Même eux n'auraient jamais fais une scène de la sorte. « Je n'ai plus ramené de filles à la maison pendant un mois. J'allais chez elle en me disant qu'il y avait moins de chances pour que ça se reproduise. » Et je me débrouillais même pour aller dans des endroits où j'étais sûr de ne pas trouver des filles que Lylou connaît. Pourtant, la brune n'était pas toujours en ville, partagée entre toutes ses missions. « Merci pour ce traumatisme. » ajoutais-je en tirant la langue. J'avale enfin le deuxième verre d'une traite. « En plus, je me souviens même plus pourquoi j’étais aussi fâchée contre toi… » Je réfléchis et rien ne me vient à l'esprit. Pourtant, ça ne date pas non plus de longtemps. J'oublie la différence d'âge entre nous mais j'oublie encore plus vite à quel point je suis jeune par rapport aux personnes que je fréquente. Je me dois de me le rappeler de temps à autre pour ne pas imaginer que des histoires comme celles ci datent vraiment. « T'es souvent fâchée contre moi sans savoir pourquoi. » C'est stupide mais c'est vrai. Encore actuellement même si maintenant, ça se résume beaucoup à la manière que j'ai de jouer avec les filles. « Parce qu’on se supporte mutuellement depuis tellement d’années ! » La Blake lève son verre totalement vide, ce qui a le don de me faire rire. « A toutes ces années ! » Je soulève mon verre à moitié vide à mon tour pour un toast qui manque un peu de sens quand le verre est aussi vide. Mais peu importe, c'est utile de temps en temps de se rappeler toutes ces années qu'on a passé ensemble, à se chamailler comme des frères et sœurs. « Maintenant, avec un verre rempli ça marche mieux. Et laisse moi un peu décidé cette fois. » finis-je par dire sur un ton plus dur, peu envieux de devoir affronter une soirée pareille en étant le seule à boire. Au pire, on peut encore commander autre chose.

Made by Neon Demon

_________________

show me the meaning of being lonely
Since you put me through it. Either way she deserves, cause I don’t wanna cry for her. Anger told me that I couldn’t get no sleep, and I don’t think I wanna talk to jealousy. ▬ So Karma, Karma come and do your part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Kainoa + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Haley Lu Richardson.
TES CRÉDITS : HJS ♥ + Blasphemy.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Emrys - Fiona - Rhys - Jesse & Daniel)
À venir : Spencer - Billie - Matthew.
RAGOTS PARTAGÉS : 7229
POINTS : 1953
ARRIVÉE À TENBY : 21/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans (17.07.93)
CÔTÉ COEUR : Elle sort avec Jesse.
PROFESSION : Pilote de transport dans la Royal Air Force.
REPUTATION : La pauvre, la vie ne l'a pas vraiment gâtée... Mais elle a de la chance d'avoir quelqu'un d'aussi gentil que Jesse. Vous croyez que ça va tenir, eux deux, avec leurs voyages respectifs ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: If you could heal a broken heart (+) Danny & Lylou Mar 29 Nov - 2:38


« Manque d’intelligence » répéta Lylou, éprouvant encore l’envie de rire. « C’est bien, tu pourrais l’impressionner avec tes connaissances littéraires, elle serait encore plus admirative devant tant de charmes » poursuivit-elle, désireuse de le taquiner. De toute manière, elle avait toujours aimé l’embêter. Même quand elle s’occupait un peu de lui alors que c’était un pré-adolescent, il lui arrivait de ne pas être toujours très gentille, par exemple en cachant ses goûters. Mais au final, elle ne tenait jamais très longtemps… Il suffisait qu’il affiche une tête comme celle du chat Potté de Shrek pour qu’elle cède (une technique qui marchait à tous les coups et dont il devait encore se servir dans son rôle de tombeur). Aujourd’hui, elle aimait encore le charrier, parfois en lui tirant dans les pattes. Mais c’était de bonne guerre, puisqu’il le lui rendait volontiers. Quand il la compara d’une manière ironique à sa mère, elle lui tira directement la langue, se souciant peu du fait que ce ne soit pas une attitude très mature. Elle était avec Danny, pas avec quelqu’un d’autre… Elle avait tendance à se laisser aller avec lui, notamment en paroles. Après tout, n’était-ce pas le cas en famille ? Or, le jeune homme était précisément comme quelqu’un de sa famille. Il était, en quelque sorte, le petit frère qu’elle n’avait jamais eu… Et au fond, peut-être qu’elle ne se débrouillait pas trop mal dans son rôle d’aînée. Elle préférait toutefois le prévenir qu’en cas d’excès (elle ne doutait pas que c’était ce qui arriverait), elle n’avait pas très envie de jouer aux mamans poules. Aussitôt, Daniel afficha une mine outrée. « Pardon, c’est vrai… Excuse-moi, grand maître en la matière » lança-t-elle, avec un sourire ironique sur les lèvres. Ça n’aurait pas été la première fois qu’elle le voyait soûl, loin de là. Mais elle n’avait pas vraiment l’habitude de ce genre de soirées, elle. En réalité, elle n’avait pas l’habitude des soirées tout court… Elle préférait largement rester tranquillement chez elle. Ou sinon, elle aimait bien aller simplement dîner en bonne compagnie. Elle n’avait pas besoin de grand-chose… Et si elle voulait s’éclater, comme c’était tout ou rien, elle penchait vers les sports extrêmes, sa passion depuis longtemps. Non, si elle était là, c’était uniquement à cause de Danny. Et elle espérait bien qu’il allait assurer, sans quoi elle allait lui faire regretter de l’avoir invitée…

« Laisse tomber. On n’en est plus à chercher à savoir si on se déçoit mutuellement, je crois… » Lylou fit tourner son petit verre dans ses mains, plongée dans le passé et dans un souvenir en particulier. Un de ceux qui restaient gravés dans les annales… « Je suis sûre que c’était pour une histoire de filles, c’est évident. Mais il y en a eu tellement que… La fois où tu avais invité mon ancienne copine de classe et où tu avais fini avec une autre fille, peut-être ? Non, celle où tu étais dans les toilettes et… » Elle s’interrompit et esquissa une grimace de dégoût. « C’est vrai qu’aujourd’hui encore, tu as l’air très perturbé » feignit-elle de le plaindre. « Je crois que c’est plus moi qui suis traumatisée, en fait… Je suis pas souvent là, mais t’as déjà réussi à m’en mettre plein la vue ! » Mais ce n’était pas volontaire, bien entendu. Encore heureux… « Il paraît que qui aime bien châtie bien. Ça doit être pour ça que je te tire souvent les oreilles… » affirma-t-elle. Ses propos étaient une marque d’affection détournée. Car bien entendu, Lylou aimait beaucoup Danny… Seulement, elle ne le montrait pas vraiment. Ce n’était jamais facile pour elle, d’autant plus qu’il ne l’aidait pas. Mais en perdant Echo, la jeune Blake avait encore mieux compris qu’il fallait profiter de ses proches tant qu’ils étaient là. La vie était imprévisible et parfois cruelle. Alors exprimer un minimum aux autres son attachement lui paraissait nécessaire. Parce qu’elle avait envie d’éprouver le moins de regrets possible quand un nouveau malheur surviendrait (ce qui semblait inévitable vu toutes les épreuves qu’elle avait déjà rencontrées). Parce qu’elle ne cessait de repenser à toutes ces fois où elle aurait pu dire à sa soeur qu’elle aimait, mais qu’elle ne l’avait pas forcément fait. Parce que la vie était trop courte pour s’enfermer dans cette pudeur qui était la sienne… Alors il fallait qu’elle fasse un effort. Elle fit même plaisir à Danny en le laissant la resservir. « Tu te rends compte qu’aujourd’hui encore, ce sont les hommes qui dominent ? Genre j’ai même pas mon mot à dire quoi » plaisanta-t-elle, sachant pertinemment que c’était faux. Cul sec, nouvelle grimace, citron. Elle mit un moment avant de s’en remettre. « Alors, vu qu’il vaut mieux pas parler de moi… Qu’est-ce que tu me racontes de beau, cher ami ? Tes derniers exploits ? Tes futurs mauvais coups ? »

_________________


When people ask what I see in you, I just smile and look away because I'm afraid if they knew, they'd fall in love with you too ♥️


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : cha/knight.
TES DOUBLES : malone & adriel.
TON AVATAR : douglasHOTbooth.
TES CRÉDITS : nephilim & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert.

Lenny, Nia, Tim, Deb, Gwen.
RAGOTS PARTAGÉS : 591
POINTS : 1793
ARRIVÉE À TENBY : 03/11/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : vingt ans. (24/01/97)
CÔTÉ COEUR : célibatârd sans attaches.
PROFESSION : étudiant en littérature plus préoccupé par l'escrime et les filles.
REPUTATION : un garçon plus que charmant. il a des parents peu présents mais talentueux et je suis sûr qu'il a l'écriture dans les gènes. c'est le genre de personne qui a tout pour elle et qu'on envie. mais attention, j'ai entendu de vilaines rumeurs qui racontent comment il joue avec les sentiments de deux jeunes filles. par pitié ... il faut qu'il montre au reste de tenby qu'il existe encore des gentlemans de vingt ans.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: If you could heal a broken heart (+) Danny & Lylou Jeu 1 Déc - 1:09

if you could heal a heart broken.
lylou & danny
Count the garden by the flowers, never by the leaves that fall. Count your life with smiles and not the tears that roll.

Était ce utile de s'attarder sur la blonde qui a fuit il y a quelques minutes ? Après tout, Lylou s'était donné du mal pour pouvoir me casser mon coup et non sans regret mais comme à chaque fois, elle reste planquée devant l’événement comme si j'avais encore fais une énorme bêtise. Ça m'amuse de faire la liste des pour et des contre mais je sais qu'à la fin, je vais finir par me faire tirer les oreilles. « Manque d’intelligence. » dit-elle en se retenant de rire. J'ai du mal à comprendre, ça se voyait même à sa figure que la bêtise y respirait. « C’est bien, tu pourrais l’impressionner avec tes connaissances littéraires, elle serait encore plus admirative devant tant de charmes. » Si je n'avais pas eu les années d'expérience que j'ai eu avec la Blake, j'aurais pu mal le prendre. Mais que du contraire, je n'ai jamais autant souri face à une de ses remarques. C'est ma grande soeur en fait et elle agit comme telle depuis tellement d'années que ses piques et ses moqueries ne me touchent plus. Puis je pense lui avoir dis des choses aussi gentilles en grandissant alors bon, je pense que j'ai largement eu ma vengeance. « Ne te fous pas de mes connaissances littéraires. » Je n'arrive pas à savoir si c'est de l'ironie ou non alors je réponds de la même manière. C'est peut-être le seul truc qui me pousse à me pointer en cours de temps à autre, je peux utiliser de belles grandes phrases pour soit avoir l'air intelligent, soit avoir l'air d'un grand romantique. « Si je lui avais cité Molière je suis sûr qu'elle m'aurait regardé avec un grand sourire avant de feindre que c'était la plus belle chose qu'elle ait pu entendre. » finis-je par ajouter, désespéré.

« Laisse tomber. On n’en est plus à chercher à savoir si on se déçoit mutuellement, je crois… » Elle semble se plonger dans le passé depuis un long moment et je commence à penser que c'est une mauvaise idée. Autant pour l'instant elle est dans ses souvenirs qu'elle partage avec moi autant à la fin, j'ai peur qu'elle ne recommence à penser à sa sœur. «Je suis sûre que c’était pour une histoire de filles, c’est évident. Mais il y en a eu tellement que… La fois où tu avais invité mon ancienne copine de classe et où tu avais fini avec une autre fille, peut-être ? Non, celle où tu étais dans les toilettes et… » Un visage dégoûté se trouve en face de moi. J'éclate de rire, totalement absorbé par la grimace qu'elle tire. « C'est souvent pour ça que tu m'en veux. » C'est toujours pour ça en fait. Ou parce que je ne suis pas sérieux en cours, pas gentil avec mes parents ... Mais oui, en bref, ma manière de jouer avec la gente féminine ne plaît pas des masses. « Euh ... » Je réfléchis mais je ne me souviens pas. Je me souviens avoir fais fort en invitant une de ses copines mais le reste de l'histoire est un mystère. J'avoue que sur le coup, ça me met un peu mal à l'aise. « C’est vrai qu’aujourd’hui encore, tu as l’air très perturbé. » me dit-elle alors que je finissais de lui raconter comment elle m'avait traumatisée plus jeune. J'avais exagéré l'histoire bien sûr même s'il restait une once de vérité dedans. « Traumatisé à vie je te dis. » ajoutais-je en rigolant avant de nous resservir des verres. « Je crois que c’est plus moi qui suis traumatisée, en fait… Je suis pas souvent là, mais t’as déjà réussi à m’en mettre plein la vue ! » Heureusement que ça n'avait rien de volontaire parce qu'à force, j'aurais fini par me poser des questions sur sa manière de me traiter. Parce que pour tomber dans les pires moments, Lylou était la spécialiste. « Mais tu as toujours eu le don de débarquer au pire moment aussi. » dis-je en exprimant mes pensées à voix haute. « Il paraît que qui aime bien châtie bien. Ça doit être pour ça que je te tire souvent les oreilles… » Sa manière à elle de me dire que je fais partie de sa famille, de ses proches. Un amour détourné que j'apprécie avoir mais pour lequel j'ai toujours du mal à trouver une réponse. « Arrête de trop m'aimer alors. » Et ça, c'était ma manière à moi de lui dire la même chose.

Je lui ordonne presque de reprendre un verre et je vois que ça ne lui plaît pas beaucoup. J'y suis peut-être aller fort et je me dis que je vais sûrement le regretter. « Tu te rends compte qu’aujourd’hui encore, ce sont les hommes qui dominent ? Genre j’ai même pas mon mot à dire quoi. » Ces discours pseudo féministe que nous servent la moitié des femmes quand elles ne sont pas contente d'une petite demande. Je lève les yeux au ciel, ne me doutant pas que la brune serait du genre à me dire ça. « Tu sais que personne ne te dominera jamais. » Parce que c'est Lylou, parce que c'est une grande militaire et parce que c'est la femme la plus forte que je connais. « C'est juste que je te connais et que pour ce soir, rien que ce soir, je voudrais que tu m'écoute et que tu arrête de réfléchir. » lui confiais-je à voix basse. Inutile de m'étaler là dessus, je n'ai pas envie qu'on croit que j'en ai réellement quelque chose à faire même si c'est le cas. « Alors, vu qu’il vaut mieux pas parler de moi… Qu’est-ce que tu me racontes de beau, cher ami ? Tes derniers exploits ? Tes futurs mauvais coups ? » C'est mieux de ne pas s'étaler dessus comme elle dit. Je finis mon shot et pose une main sur mon menton pour à nouveau jouer le littéraire. Je ne me souviens plus du mec qui avait posé de la sorte sur la couverture de son livre. « Je me suis pointé en cours aujourd'hui. Histoire de littérature de quelque chose .. J'ai déjà oublié. C'était pas encore trop mauvais. » C'était une nouveauté et je me demande encore ce qui m'a poussé à passer les portes de l'auditoire. « J'ai une compétition d'escrime bientôt. Ne me demande pas la date par contre. » Parce que comme d'habitude, je sais quand ça approche mais je ne sais pas quand c'est. Je me fais taper sur les doigts à chaque fois et je m'organise toujours à la dernière minute. Mais au moins, je vis de belles aventures. « Je pourrais te parler de filles ... Surtout que récemment, j'ai quelques bonnes histoires. Mais ça inclut une jolie rousse et son grand frère m'aime déjà assez pour ne pas que tu ailles tout lui raconter. » finis-je par lui dire en tirant la langue.

Made by Neon Demon

_________________

show me the meaning of being lonely
Since you put me through it. Either way she deserves, cause I don’t wanna cry for her. Anger told me that I couldn’t get no sleep, and I don’t think I wanna talk to jealousy. ▬ So Karma, Karma come and do your part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Kainoa + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Haley Lu Richardson.
TES CRÉDITS : HJS ♥ + Blasphemy.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Emrys - Fiona - Rhys - Jesse & Daniel)
À venir : Spencer - Billie - Matthew.
RAGOTS PARTAGÉS : 7229
POINTS : 1953
ARRIVÉE À TENBY : 21/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans (17.07.93)
CÔTÉ COEUR : Elle sort avec Jesse.
PROFESSION : Pilote de transport dans la Royal Air Force.
REPUTATION : La pauvre, la vie ne l'a pas vraiment gâtée... Mais elle a de la chance d'avoir quelqu'un d'aussi gentil que Jesse. Vous croyez que ça va tenir, eux deux, avec leurs voyages respectifs ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: If you could heal a broken heart (+) Danny & Lylou Jeu 1 Déc - 7:53


« J’oserais jamais » affirma Lylou en souriant. Parce que s’il y avait une chose qu’elle savait à propos de Danny, c’était qu’il n’était pas bête, quand bien même il aimait enchaîner les idioties. Elle avait passé suffisamment de temps avec lui et le côtoyait depuis assez d’années pour en avoir l’absolue certitude. « Cite-lui Shakespeare, plutôt. Ou encore mieux, Dylan Thomas… Rends hommage à notre culture, tu veux ? » La jeune femme aussi s’y connaissait un peu en la matière. Il fallait dire qu’à la maison, elle avait eu sa grande soeur comme modèle… Cette dernière était passionnée au point de devenir professeur de littérature. Alors forcément, elle avait commencé par essayer de convertir son petit frère et sa petite soeur… Mais si tous les deux aimaient lire, ils s’étaient aussi dirigés vers des carrières totalement différentes. Et au fond, Lylou ne pouvait s’empêcher de se dire que quelque part, Echo avait dû être déçue que sa petite soeur n’aille pas à l’université. La formation qu’elle avait reçue dans l’armée de l’air était importante, certes : les mathématiques et la physique étaient indispensables, forcément. Mais ce n’était assurément pas ce qu’elle aurait voulu en premier pour elle. Et si Lylou avait toujours assumé ses choix de vie, elle ne pouvait s’empêcher d’éprouver un petit regret en pensant qu’elle aurait dû chercher à faire plaisir à son aînée d’une autre manière. C’était automatique, parler de littérature lui rappelait immédiatement la blondinette. Mais de toute manière, un rien la ramenait à sa soeur : un parfum fruité, la mention d’un pays étranger qu’elle aurait aimé visiter, une chanson douce, un plat de nourriture épicé, la couverture d’un livre classique… Il était probable que cela durerait encore un bon moment et, même si la douleur était vive, la brunette trouvait ça rassurant, quelque part. Ça voulait dire que le souvenir de sa soeur resterait toujours là. Qu’ils n’étaient pas prêts de l’oublier. Et même si elle n’aurait pas pu en douter, elle n’était pas mécontente d’en avoir la preuve. De toute manière, même si elle se perdait parfois dans ses pensées, Lylou n’avait pas l’impression que ça se voyait - ou du moins, elle l’espérait. Elle ne décrochait pas de sa conversation avec Danny. « Tu te souviens, avant, c’était moi qui t’aidais à faire tes devoirs… Maintenant, tu en sais plus que moi depuis un bail déjà ! »

Il fallait croire qu’en compagnie du jeune homme, la militaire revenait facilement dans le passé. En même temps, vu tout ce qu’ils avaient partagé, c’était sûrement normal… « Oui ben je me passerai bien de ce genre de don, tu vois ! » Elle esquissa une nouvelle grimace. « En revanche, ça va être dur d’arrêter d’être sur ton dos. C’est vrai, regarde-moi ça… » Pour l’embêter, elle lui pinça affectueusement la joue, exactement comme quand il était plus jeune. Elle savait qu’il détestait qu’elle le traite comme s’il était un gamin - raison de plus pour le faire. Mais visiblement, ce soir-là, le plus jeune avait décidé d’essayer de s’imposer un peu plus, ce qui ne manqua pas de faire râler Lylou. « Ça y est, maintenant, tu me fais passer pour un tyran… » Elle roula les yeux au ciel. Mais elle voulait bien admettre qu’avec lui surtout, elle prenait facilement les rênes. Pourtant, dans le cadre de son métier, elle était aussi parfaitement capable d’être soumise à toutes les formes d’autorité. Parce que c’était ainsi que les choses fonctionnaient, parce qu’elle n’avait pas le choix et parce qu’elle savait que c’était mieux pour tout le monde. Alors peut-être que ce soir-là aussi, elle pouvait faire un effort… « Bon, je vais essayer de t’écouter. Sauf si tu veux que j’aille faire les yeux doux à quelqu’un. Là, c’est mort. » Elle vida à nouveau son shooter, non sans avoir l’impression qu’elle allait étouffer. Elle ne comprenait toujours pas comment il était possible de prendre goût à ces choses-là… Pour Danny, c’était tout à fait normal. Il buvait tout en répondant à ses questions. « T’es allé en cours ? Félicitations ! Je suis fière de toi » ironisa-t-elle à nouveau. En réalité, si elle s’était montrée trop renfermée, c’était probablement là qu’il aurait dû s’inquiéter. Là, elle se laissait suffisamment entraîner dans la conversation pour faire comme si elle n’allait pas trop mal alors qu’il n’en était rien. « Je veux bien que tu regardes la date de ta compétition d’escrime… Je suis pas souvent là, alors c’est l’occasion… Tu te souviens de la semaine où j’ai eu mon permis de conduire ? Je t’avais accompagné. » Elle le resservit, mais laissa son shooter vide. En reposant la bouteille, elle fronça légèrement les sourcils. « Tes histoires de filles ne m’intéressent pas en temps normal, mais tu m’intrigues avec tes propos énigmatiques. Qu’est-ce que tu racontes ? De qui tu causes ? »

_________________


When people ask what I see in you, I just smile and look away because I'm afraid if they knew, they'd fall in love with you too ♥️


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : cha/knight.
TES DOUBLES : malone & adriel.
TON AVATAR : douglasHOTbooth.
TES CRÉDITS : nephilim & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert.

Lenny, Nia, Tim, Deb, Gwen.
RAGOTS PARTAGÉS : 591
POINTS : 1793
ARRIVÉE À TENBY : 03/11/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : vingt ans. (24/01/97)
CÔTÉ COEUR : célibatârd sans attaches.
PROFESSION : étudiant en littérature plus préoccupé par l'escrime et les filles.
REPUTATION : un garçon plus que charmant. il a des parents peu présents mais talentueux et je suis sûr qu'il a l'écriture dans les gènes. c'est le genre de personne qui a tout pour elle et qu'on envie. mais attention, j'ai entendu de vilaines rumeurs qui racontent comment il joue avec les sentiments de deux jeunes filles. par pitié ... il faut qu'il montre au reste de tenby qu'il existe encore des gentlemans de vingt ans.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: If you could heal a broken heart (+) Danny & Lylou Ven 2 Déc - 0:59

if you could heal a heart broken.
lylou & danny
Count the garden by the flowers, never by the leaves that fall. Count your life with smiles and not the tears that roll.

J'affiche toujours une mine faussement vexé. « J’oserais jamais. » Et pour la première fois, j'ai vraiment l'impression qu'elle est sérieuse. Sa remarque me fait sourire mais surtout, fais assez du bien. La jeune femme ne me prend visiblement plus pour un gamin et ça fait du bien. « Cite-lui Shakespeare, plutôt. Ou encore mieux, Dylan Thomas… Rends hommage à notre culture, tu veux ? » Dylan Thomas ... Ce nom, il y a une partie de son œuvre que j'apprécie encore et je cherche les mots à travers ma mémoire. « Même s'ils sont fous, ils seront sains d’esprit, Même s'ils sont perdus en mer, ils reviendront; Les amoureux seront égarés mais l’amour restera; Et la mort n'aura pas d'empire. » Va savoir pourquoi ce passage m'a marqué mais je suis assez fier d'avoir pu le dire à nouveau. « Je ne savais pas que tu aimais la poésie. Mais c'est un assez bon choix. » Je ne la prend pas du tout pour quelqu'un de stupide, loin de là mais je ne l'imaginais pas fan de poésie. C'est particulier en plus le Thomas mais bon, on en apprend sur tout le monde tous les jours. Je bois un verre avant de lui sourire à pleine dent. « Tu te souviens, avant, c’était moi qui t’aidais à faire tes devoirs… Maintenant, tu en sais plus que moi depuis un bail déjà ! » Le bon vieux temps où je me suis toujours imaginé que si je la fatiguais elle finirait par faire les devoirs à ma place pour que j'aille jouer. Mais c'était juste un rêve. « On dirait maintenant mais c'est juste parce que je n'ai plus de cours de math. » finis-je par lui dire en rigolant.

« Oui ben je me passerai bien de ce genre de don, tu vois ! » Oui et bien il faudrait qu'elle essaie parce que ce n'est pas moi qui vais l'a changer. « En revanche, ça va être dur d’arrêter d’être sur ton dos. C’est vrai, regarde-moi ça… » Elle pinça une de mes joues et j'ai à nouveau l'impression d'avoir 11 ans. Elle adorait me faire ça et à chaque fois, je souriais faussement pour lui faire plaisir et qu'elle finisse par « Par pitié. » Je recule mon visage et fais un petit geste rapide des mains pour lui dire de reculer et très vite. C'est qu'elle a une fameuse poigne, je vais sentir son pincement encore quelques minutes.« Mais qu'est-ce que je ferais sans toi. » Je joue à nouveau sur le ton de l'ironie et pourtant, je me rends bien compte que je ne suis pas totalement devenu un c*****d grâce à elle et à ses enseignements parfois rude, comme tomber sur moi dans les pires moments. « Ça y est, maintenant, tu me fais passer pour un tyran… » J'en arrive presque à la comparer à ma mère avant de me dire que j'aurais eu de la chance si elle avait été comme Lylou. Si elle avait simplement été là d'ailleurs. « Mais non, t'es pas si terrible que ça tracasse. » J'ai connu bien pire qu'une espèce de grande sœur qui, en soit, essaie que je ne devienne pas trop débile.

« Bon, je vais essayer de t’écouter. Sauf si tu veux que j’aille faire les yeux doux à quelqu’un. Là, c’est mort. » J'avoue que l'idée a oublié de me traverser l'esprit et je le regrette directement. Impossible de le faire plus tard, sauf si elle continue de boire. Sa volonté devrait au moins s'affaiblir un petit peu. « C'est toi qui lance les bonnes idées là. » Je fais l'andouille, comme d'habitude. Et je sais que la Blake le devinera directement. « T’es allé en cours ? Félicitations ! Je suis fière de toi. » Je fais semblant de m'applaudir avant de reprendre un verre. « Je veux bien que tu regardes la date de ta compétition d’escrime… Je suis pas souvent là, alors c’est l’occasion… Tu te souviens de la semaine où j’ai eu mon permis de conduire ? Je t’avais accompagné. » Ça doit remonter à tellement loin. Puis j'ai tellement peu l'habitude que quelqu'un vienne me voir que ma mémoire me fait vite oublier. Je n'ai pas besoin de faux espoirs et j'ai encore moins besoin de croire que je dois avoir quelqu'un à mes côtés pour gagner. « Ah oui c'est vrai ! » C'était une belle journée. Je dois avouer qu'avoir eu une espèce de fan à ma compétition m'a fait du bien, m'a poussé à aller encore plus loin. « Je regarde, fin je demande discrètement et je t'envoie un SMS. » lui assurais-je en mettant un rappel mental dans un coin de mon cerveau.

Était-ce vraiment une bonne idée d'attaquer le sujet des filles ? Pour l'instant il n'y en a que deux qui comptent vraiment, que deux qui me donne envie d'avoir de l'intérêt et je n'ai pas envie de mettre Lylou dans une mauvaise position en parlant de la sœur d'un de ses amis. « Tes histoires de filles ne m’intéressent pas en temps normal, mais tu m’intrigues avec tes propos énigmatiques. Qu’est-ce que tu racontes ? De qui tu causes ? » J'avais été vague, très vague et j'avais encore utilisé ses sous entendu qui font comprendre que j'ai du mal à croire qu'il n'y a que de l'amitié avec le grand frère de Lenny. Mais peu importe de toutes façons, ce ne sont pas mes affaires. « Oh excuse moi, j'ai oublié que révérend Griffith est ton pote. T'es tellement fourrée avec lui que quand je vous aperçois, j'ai peur de venir te dire bonjour parce que je suis presque sûr qu'il va me maudire. » Je joue avec ses nerfs, la taquine sur autre chose qu'elle ou ses capacités. « Mais oublie ce que je viens de dire. Tu avais raison tout à l'heure, il vaut mieux ne pas s'aventurer sur ce terrain. » Je ne sais pas pourquoi j'ai tenté le coup alors que je sais que la brune me fera parler. Alors je nous resserre, à nouveau et bois mon verre d'un coup, me préparant au pire.

Made by Neon Demon

_________________

show me the meaning of being lonely
Since you put me through it. Either way she deserves, cause I don’t wanna cry for her. Anger told me that I couldn’t get no sleep, and I don’t think I wanna talk to jealousy. ▬ So Karma, Karma come and do your part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Kainoa + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Haley Lu Richardson.
TES CRÉDITS : HJS ♥ + Blasphemy.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Emrys - Fiona - Rhys - Jesse & Daniel)
À venir : Spencer - Billie - Matthew.
RAGOTS PARTAGÉS : 7229
POINTS : 1953
ARRIVÉE À TENBY : 21/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans (17.07.93)
CÔTÉ COEUR : Elle sort avec Jesse.
PROFESSION : Pilote de transport dans la Royal Air Force.
REPUTATION : La pauvre, la vie ne l'a pas vraiment gâtée... Mais elle a de la chance d'avoir quelqu'un d'aussi gentil que Jesse. Vous croyez que ça va tenir, eux deux, avec leurs voyages respectifs ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: If you could heal a broken heart (+) Danny & Lylou Ven 2 Déc - 5:36


« And death shall have no dominion… Ok, là, je suis définitivement impressionnée » avoua Lylou en entendant Danny déclamer des vers. C’était sûrement pour mieux séduire les femmes, mais quand même… Elle n’avait jamais eu l’impression qu’il prenait ses cours très au sérieux et c’était probablement vrai. Elle n’aurait donc pas pensé qu’il serait capable de lui réciter au moins la toute petite partie d’un poème, quand bien même il était très connu dans les pays anglophones, enseigné à l’école et incorporé à certains films. Cela prouvait bien qu’une personne était capable d’en surprendre une autre même si les deux se connaissaient depuis de nombreuses années. C’était précisément ce que le Granger lui disait à l’instant précis. « Ça, très cher, c’est parce que tu t’intéresses à à peu près toutes les filles du monde, sauf à moi » répliqua la jeune femme, avant de lui adresser un clin d’oeil. Car elle savait que ce n’était pas tout à fait vrai. S’il s’en fichait d’elle, il ne l’aurait pas invitée, ce soir… Seulement, ils ne se voyaient pas beaucoup parce qu’elle n’était pas très souvent en permission et aussi parce qu’il était bien occupé à courir les filles. Sauf que justement, Lylou n’aurait pas aimé faire partie de ces filles. Elle avait beau aimer Danny, elle n’aimait pas du tout ce qu’il faisait, en revanche. Et elle n’était pas certaine que s’ils n’avaient pas été proches depuis aussi longtemps, elle l’aurait autant apprécié. Elle avait tendance à se montrer très dure avec les hommes qui étaient des séducteurs de nature et, d’une certaine manière, ça se voyait parce qu’elle n’hésitait pas à lui remonter les bretelles, parfois tout sauf subtilement. Mais elle n’avait jamais été méchante avec lui, contrairement à certains de ses collègues qui avaient le don de la mettre hors d’elle, ou alors à tous les lourds qu’elle avait bien envie de cogner parce qu’ils collaient un peu trop leur nouvelle « cible ». Avec Danny, il lui arrivait de se montrer assez ferme pour que d’autres le remarquent, mais au fond, c’était aussi toujours pour son bien. Elle se souciait bien trop de lui pour le considérer comme ces autres Casanova dont elle n’avait qu’une piètre estime. « C’est simple, sans moi, tu serais perdu, comme noyé au milieu des flots déchaînés » prétendit Lylou, avant de se mettre à rire. « Surtout si je viens te soutenir… Merci, tu me tiendras au courant. »

Mais si elle restait d’humeur à le taquiner (peut-être aussi parce que c’était ce qui lui permettait de sauver les apparences au mieux), la jeune femme sentait que la suite de la conversation, en revanche, risquait de nettement moins lui plaire. Quand Danny évoqua Jesse en termes un peu moqueurs, elle fronça immédiatement les sourcils. « Ne l’appelle pas comme ça » répliqua-t-elle aussitôt. « Il a un prénom, il s’appelle Jesse. Et figure-toi que la seule personne à te maudire à Tenby, ce n’est pas lui, mais bel et bien moi. » D’ailleurs, Lylou venait de se rappeler qu’elle n’avait encore rien dit à Danny à propos de sa relation avec Jesse. C’était relativement récent et, puisque c’était en des circonstances tragiques qu’elle était rentrée en ville, elle n’en avait pas eu l’occasion… Mais il ne serait sûrement pas très surpris, puisqu’il la taquinait depuis un bon moment au sujet de son amitié avec le Griffiths. « En plus, si tu viens pas me dire bonjour, tu risques de le payer très cher. » Elle prenait le temps de le menacer, mais c’était pour mieux en gagner ailleurs… Car bien évidemment, elle avait compris qu’ils venaient de s’aventurer en terrain glissant - ou plutôt, qu’elle venait d’apprendre quelque chose qui risquait de la placer dans une position quelque peu délicate. Elle espérait encore qu’elle avait mal compris… Mais elle connaissait trop bien Danny. « S’il te plaît, dis-moi que tu n’essayes pas de draguer la petite Lenny. » Néanmoins, elle se rendait bien compte qu’il était précisément en train de lui dire le contraire. Ou alors, elle avait vraiment loupé un épisode, ce qui serait, pour le coup, une excellente nouvelle. « Je veux dire… C’est pas une fille comme les autres. Je la connais pas non plus très bien, mais je côtoie suffisamment sa famille pour savoir qu’elle a des principes un peu… Euh… Différents de la plupart des personnes. » Elle avait du mal à trouver les mots adéquats. « Et je suis à peu près sûre qu’elle y tient. Alors oui, c’est une jolie rousse, très jolie, même… Mais tu devrais faire attention à ne pas t’amuser avec elle. Je voudrais pas que tu lui brises le coeur, ni même que tu y laisses des plumes au passage. » Décidant de poursuivre sur sa lancée, elle se racla légèrement la gorge. « Et tant qu’on y est, si je connais les Griffiths, c’est surtout parce que… Maintenant, Jesse est plus que mon pote. Je sais, tu me l’avais déjà dit. »

_________________


When people ask what I see in you, I just smile and look away because I'm afraid if they knew, they'd fall in love with you too ♥️


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : cha/knight.
TES DOUBLES : malone & adriel.
TON AVATAR : douglasHOTbooth.
TES CRÉDITS : nephilim & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert.

Lenny, Nia, Tim, Deb, Gwen.
RAGOTS PARTAGÉS : 591
POINTS : 1793
ARRIVÉE À TENBY : 03/11/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : vingt ans. (24/01/97)
CÔTÉ COEUR : célibatârd sans attaches.
PROFESSION : étudiant en littérature plus préoccupé par l'escrime et les filles.
REPUTATION : un garçon plus que charmant. il a des parents peu présents mais talentueux et je suis sûr qu'il a l'écriture dans les gènes. c'est le genre de personne qui a tout pour elle et qu'on envie. mais attention, j'ai entendu de vilaines rumeurs qui racontent comment il joue avec les sentiments de deux jeunes filles. par pitié ... il faut qu'il montre au reste de tenby qu'il existe encore des gentlemans de vingt ans.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: If you could heal a broken heart (+) Danny & Lylou Mer 7 Déc - 11:49

if you could heal a heart broken.
lylou & danny
Count the garden by the flowers, never by the leaves that fall. Count your life with smiles and not the tears that roll.

J'aime m'imaginer que la seule raison pour laquelle je retiens autant de vers, c'est pour impressionner. Impressionner une fille, impressionner des gens qui me prennent pour un débile .. Et pourtant, plus j'y pense et plus je me dis que ce point là me sert juste de volonté. Plus j'y pense et plus je me dis que j'ai les bons gènes et que c'est eux qui m'aident à retenir ce qu'il faut. Lylou est impressionnée et alors que j'affiche encore une mine faussement vexée, je me rends compte qu'elle est encore plus sérieuse que tout à l'heure. « Ça sert toujours bien à un moment. » ajoutais-je pour rendre la chose un peu moins sérieuse. Je ne vais pas en cours, je n'aime pas ça et je n'ai pas envie qu'on se mette à me raconter que j'ai les qualités qu'il faut pour réussir, que je suis juste paresseux .. On me l'a trop servi au lycée et c'est bon, ce n'est pas comme si ça m'avait changé ou même réfléchir. « Outch, tu viens de faire mal à mon petit cœur là. » dis-je en imitant une douleur dans la poitrine. Je m'intéresse à toutes les filles elle compris, c'est juste qu'on ne peut pas toujours connaître quelqu'un. Puis Lylou passe beaucoup de temps à me tirer les oreilles alors c'est peut-être la raison pour laquelle je n'ai jamais pu l'entendre citer de la poésie. « Tu sais que tu es la seule dans ma vie. » Je me penche et lui pince la joue de la même manière qu'elle tout à l'heure. La Blake me connaît, elle sait qu'elle compte plus que je ne le veux pour moi ou sinon, je n'aurais jamais pu l'inviter ce soir pour essayer de lui changer les idées. L'image de la jeune femme assise sur son lit seule et triste me rendrait presque malade. De son côté elle s'est toujours bien occupée de moi. Elle était la meilleure des baby sitter et la brune a toujours calmé mes ardeurs, me rappelant le plus souvent possible qu'une femme n'est pas un objet. Les émotions ne sont pas mon point fort mais au moins, depuis qu'elle fait attention à ça, je les fais beaucoup moins pleurer qu'avant. « Tout de suite les grands mots. » lui dis-je en rigolant. On dérive rapidement vers ma compétition d'escrime et Lylou me remercie de la tenir au courant. Je lui souris en guise de réponse et me dis qu'avoir du soutien me changera pour une fois.

Il faut qu'elle arrête avec ce regard. Je peux comprendre que son pote ne m'aime pas et qu'il aime encore moins que je traîne avec Lenny mais je ne pouvais pas l'appeler par son prénom et faire semblant d'être gentil, de bien l'aimer. C'est le genre d'adulte qui me sort par les trous de nez, celui qui se croit plus malin que la moyenne. « Je sais comment il s'appelle, merci. J'ai juste pas envie de jouer le sympa là. » Je savais que je n'aurais jamais du aller sur ce terrain. Je savais que j'aurais du ignorer toute la curiosité de mon voisine d'en face pour partir vers un sujet un peu moins tendu. Et pourtant, comme d'habitude, je n'arrive jamais à me taire. C'est bien fais pour moi si je finis par encore me faire tirer les oreilles. « Je me réjouis de voir. » dis-je sur le ton de la provocation. Je n'ai pas envie de faire semblant, je n'ai pas envie d'aller prendre de ses nouvelles et de sourire devant le garçon. Parce que la politesse me l'a appris. « Ok, je n'essaie pas. » Je remonte mon pull jusqu'aux oreilles et m'affale sur ma chaise. Ce n'est pas difficile de comprendre le mensonge. Je croyais qu'elle avait compris que la raison principale pour laquelle son ami ne m'apprécie pas reste la jolie rousse « Oh .. Je le sais plus que bien. » Je le sais qu'elle est différente et c'est sûrement la raison pour laquelle j'ai directement été attiré par la Griffiths. Rien que le fait qu'elle ne me ressemble pas ou qu'elle n'est en rien comme la moyenne des filles de cette ville. Et je le sais qu'elle est différente parce que si Lenny ne l'était pas, j'aurais pu faire plus que l'embrasser à cette soirée. « Je ne vais pas .. » Lui briser le cœur ? C'est pourtant ma spécialité alors je ne vois pas pourquoi elle n'y passerait pas. Ce trio infernal que je forme avec elle et la Weston va mal se terminer et je vais finir par blesser les deux. Mais je continue parce que j'aime ça, parce que j'aime jouer et j'aime encore plus les jeux dangereux. Je bois deux shots d'affilés pour pouvoir faire passer ça plus facilement tandis que la brune en face de moi finit par m'avouer ce que je savais depuis longtemps. « Tu vois que je ne raconte pas que des bêtises. » Inutile d'enchaîner avec le je te l'avais dis, surtout qu'elle l'a fait toute seule. Je lui sers un autre verre quand je le fais pour moi mais cette fois, je le lève à sa santé. « Je peux t'appeler Madame le Curé alors ? Santé ! » J'ai une crise de fou rire alors que j'avale difficilement le liquide du verre.

Made by Neon Demon

_________________

show me the meaning of being lonely
Since you put me through it. Either way she deserves, cause I don’t wanna cry for her. Anger told me that I couldn’t get no sleep, and I don’t think I wanna talk to jealousy. ▬ So Karma, Karma come and do your part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Kainoa + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Haley Lu Richardson.
TES CRÉDITS : HJS ♥ + Blasphemy.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Emrys - Fiona - Rhys - Jesse & Daniel)
À venir : Spencer - Billie - Matthew.
RAGOTS PARTAGÉS : 7229
POINTS : 1953
ARRIVÉE À TENBY : 21/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans (17.07.93)
CÔTÉ COEUR : Elle sort avec Jesse.
PROFESSION : Pilote de transport dans la Royal Air Force.
REPUTATION : La pauvre, la vie ne l'a pas vraiment gâtée... Mais elle a de la chance d'avoir quelqu'un d'aussi gentil que Jesse. Vous croyez que ça va tenir, eux deux, avec leurs voyages respectifs ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: If you could heal a broken heart (+) Danny & Lylou Jeu 8 Déc - 4:57


« N’importe quoi, je suis bien l’une des seules à ne pas pouvoir faire mal à ton petit coeur, comme tu dis ! » Lylou avait levé les yeux au ciel, avant de les plisser légèrement quand Daniel s’amusa à lui pincer la joue à son tour. Parce que normalement, ça ne fonctionnait pas dans ce sens… C’était elle qui était censée faire ça, pas l’inverse. Et pendant des années, c’était effectivement le cas. Sauf que maintenant… Enfin, depuis longtemps déjà, il l’avait dépassée en taille et la différence d’âge ne se voyait plus autant qu’avant. Mais ce n’était pas pour autant qu’elle voulait que la dynamique de leur relation change, même si ce soir-là, c’était lui qui essayait de lui changer les idées, pour une fois. Ce n’était assurément pas insignifiant aux yeux de Danny… « La seule dans ta vie, oui, c’est ça… La seule qui prendra encore la peine de venir te voir et de te consoler quand tu auras fini vieux garçon, esseulé, avec tes cinquante chats » ironisa-t-elle, avec le bon vieux cliché qui concernait plutôt les femmes célibataires. Pourtant, elle n’avait pas l’impression que ce scénario soit improbable… Car forcément, quelqu’un qui aimait autant jouer avec le feu que lui finissait par se brûler les ailes. Ce n’était pas faute de le lui avoir répété, encore et encore… Puisque au-delà du principe que les femmes devaient être profondément respectées, elle craignait aussi les conséquences sur lui à long terme. Elle espérait vraiment qu’un jour, il tombe sur quelqu’un qui lui donnerait envie de se poser définitivement. Malheureusement, c’était aussi quelque chose qu’elle avait du mal à imaginer… Et s’il y avait encore autre chose à laquelle Lylou n’aurait pas pensé, une idée qui ne lui avait pas traversé l’esprit, c’était que le jeune homme s’intéresserait à Lenny, la petite soeur de Jesse. Cette histoire sentait les emmerdes à plein nez… De toute manière, Danny ne faisait pas semblant d’être un enfant de choeur devant elle, que ce soit en parlant de l’un ou de l’autre des Griffiths. Mais bien sûr, ce n’était pas comme si la Blake, elle, était du genre à mâcher ses mots. « Je te demande pas d’être sympa. Je te demande de ne pas te moquer de lui, ou en tout cas pas devant moi… Et je suis très sérieuse. » Car il était probable qu’elle aurait beaucoup de mal à le supporter… Et aussi qu’elle ne se gênerait pas trop pour renvoyer les piques, vu qu’elle avait largement de quoi le faire.

En plus, s’il se réjouissait de voir qu’il risquait de le payer très cher s’il s’amusait à l’éviter dans la rue, c’était qu’il était encore plus masochiste qu’elle ne l’avait pensé… Mais elle préféra ne pas en rajouter et se concentrer plutôt sur l’objet principal de leur conversation. Car ce n’était pas d’elle, ni de sa relation avec lui, dont il était question. « Tu n’essayes pas… Tu as déjà réussi, c’est ça ? » Poussant un profond soupir, Lylou finit par vider à son tour le verre qu’il lui avait servi. Elle qui avait envie d’être raisonnable, ce n’était pas cette discussion qui l’aiderait à se sentir mieux… Pourtant, elle se voyait mal l’enterrer maintenant. « C’est quoi, c’est genre… Un défi pour toi ? Parce que tu sais qu’elle est différente, tu voudrais voir si tu réussirais à la conquérir, un truc dans ce goût-là ? » Tant qu’à faire, autant appeler un chat un chat… Ils se connaissaient depuis suffisamment longtemps pour se parler avec franchise. « Il y aurait sûrement beaucoup de garçons qui seraient très heureux de la fréquenter. Mais toi… Toi, je sais que c’est pas ce que tu recherches. Tu veux encore t’amuser et… Si elle voit les choses différemment, elle risque de se brûler les ailes. » Lenny n’était peut-être pas toujours très gentille avec elle, mais ce n’était pas pour autant que la brunette n’avait pas envie de lui épargner un gros chagrin. Elle avait l’air tellement innocente, il aurait été difficile de penser autrement… « De toute façon… Si tu lui brises le coeur et que Jesse te casse pas la figure, c’est moi qui le ferai. » Elle se pencha légèrement pour les resservir, mais son esprit était bel et bien ailleurs. « J’aurais préféré que tu n’abordes pas du tout ça. J’aime pas être complice de tes bêtises » soupira-t-elle, faisant à nouveau tourner son verre entre ses doigts. Et comme ils étaient plus ou moins dans les confidences ou du moins, lancés à propos de cette famille… Lylou finit par lui avouer qu’elle sortait avec le journaliste. Sa réaction, respirant l’ironie, était assurément à prévoir. Pendant deux ou trois secondes, elle hésita à lui dire qu’il n’avait pas intérêt à l’appeler Madame le Curé et même à lui tirer littéralement les oreilles, mais elle savait aussi que c’était le meilleur moyen pour qu’il le fasse. Alors au lieu de ça, elle feignit d’avoir un grand sourire. « Bien sûr que tu peux… Ce sera même un plaisir de te faire encore plus de sermons très personnalisés. »

_________________


When people ask what I see in you, I just smile and look away because I'm afraid if they knew, they'd fall in love with you too ♥️


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : cha/knight.
TES DOUBLES : malone & adriel.
TON AVATAR : douglasHOTbooth.
TES CRÉDITS : nephilim & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert.

Lenny, Nia, Tim, Deb, Gwen.
RAGOTS PARTAGÉS : 591
POINTS : 1793
ARRIVÉE À TENBY : 03/11/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : vingt ans. (24/01/97)
CÔTÉ COEUR : célibatârd sans attaches.
PROFESSION : étudiant en littérature plus préoccupé par l'escrime et les filles.
REPUTATION : un garçon plus que charmant. il a des parents peu présents mais talentueux et je suis sûr qu'il a l'écriture dans les gènes. c'est le genre de personne qui a tout pour elle et qu'on envie. mais attention, j'ai entendu de vilaines rumeurs qui racontent comment il joue avec les sentiments de deux jeunes filles. par pitié ... il faut qu'il montre au reste de tenby qu'il existe encore des gentlemans de vingt ans.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: If you could heal a broken heart (+) Danny & Lylou Sam 10 Déc - 18:14

if you could heal a heart broken.
lylou & danny
Count the garden by the flowers, never by the leaves that fall. Count your life with smiles and not the tears that roll.

Oh elle n'aime pas quand je lui fais subir le même sort et ça me fait encore plus jubiler. Je suis mort de rire alors que je grave à jamais sa grimace dans ma mémoire. « Non .. Il n'y a que toi. Les autres elles ne comptent pas. » Et surtout, jamais une fille ne m'a brisé le cœur. J'ai gardé le boulot pour moi qui est un truc plus facile et moins fatiguant. J'observe Lylou et lui lance un faux regard complice alors que je me rappelle encore la seule fois où j'avais essayé de la draguer. Tout ça en me servant un énième verre avant d'exploser, mort de rire. « Tu viendras me consoler parce que tu seras dans un état pire que le mien. » Je lui envois une pique mais je n'aime pas ce qu'elle me dit. Ça peut être trop vrai pour prendre à la rigolade. Et c'est ça l'intelligence que j'ai ; je me rend bien compte qu'un jour, à force de jouer avec le feu, je vais sûrement me brûler. Et très fort. Et je me retrouverais sûrement seul comme elle le dit. Maintenant, il ne reste plus qu'à avoir l'intelligence de penser avec son cerveau et d'arrêter de se laisser porter par ses envies. Un petit coup de main ne me ferait pas de mal. C'est compliqué de penser comme tu le veux alors que derrière, tu sais que les remarques et les conseils sont vrais. Trop de réflexions tue la réflexion et je prends un autre verre pour éviter de trop penser. On en vient alors à son ami et par erreur, pour l'intérêt que je porte à sa petite sœur. « Je ne me moque pas ... » Ou en tous cas pas totalement. « Je trouverais bien d'autres surnoms. » finis-je par dire en levant les épaules. Ma manière à moi d'approuver ce qu'elle dit.

Je ne m'ouvre jamais autant. Je déteste ça et en plus, j'ai toujours droit à des remarques ou à des pseudos conseils qui ne me servent à rien. Mais c'est trop tard. De un parce que Lylou est ce que j'ai de plus proche en tant que famille et de deux, parce que je commence à avoir un peu trop d'alcool dans le sang. « Je n'ai pas réussi. » me sentais-je obligé de dire. Réussir c'est aller jusqu'au bout et non, je n'ai pas été jusqu'au bout. Je la regarde engloutir son verre presque désespérée. « On s'est juste embrassé à une fête. Elle m'a repoussé. » Et là, c'est à mon tour de prendre un verre. Puis un autre. Mon esprit est totalement ailleurs alors que la Blake me raconte tous les faits possibles, me racontent ce que je sais déjà. C'est bien la seule raison pour laquelle je n'ai jamais été rancunier avec la rousse, il est impossible de lui en vouloir. C'est un sentiment particulier que j'ai pour elle et je me demande bien d'où ça sort. Je ne la considère pas comme une amie, comme un confidente, comme un parcours du combattant ... Il y a un truc beaucoup plus complexe qui se cache à l'intérieur et je suis encore trop occupé à essayer de le comprendre pour commencer à me justifier. « Je sais que pour ça, tu répondras toujours présente. » tentais-je d'ironiser alors qu'elle nous resserre tous les deux. Je n'attends pas longtemps avant de vider mon verre. « Arrête de faire comme si j'étais un monstre. » Je reprends un autre verre, un peu vexé du mec pour lequel la jeune femme me fait passer. Je ne suis pas digne de confiance avec les femmes, ai plus tendance à oublier de penser et à me laisser porter par mes hormones et mes envies mais merde, j'ai quand même un certains self control. « Je sais que je ne suis pas pour elle. On ne pense pas du tout de la même manière et on vit dans des mondes opposés. Mais je n'arrive pas .. A ne pas penser à elle et le fait qu'elle revienne à la charge ne m'aide pas du tout. » finis-je par dire pour m'expliquer. Jamais une vérité pareille n'était sortie de ma bouche et ça faisait du bien. C'était presque libérateur. Et heureusement pour moi, le sujet part vite ailleurs. Cette famille fait trop partie de mon entourage depuis qu'elle m'avoue qu'elle sort avec lui. J'évite les je te l'avais dis qu'elle sort toute seule et me contente de rigoler sans pour autant être mort de rire. Je lâche alors une blague, comme à mon habitude et reprends un verre avant de m'affaler sur mon siège, les bras croisés. « Je te promets de faire un effort. » Tant pis si ce n'est pas dans mes principes de faire semblant avec les gens. Que je veuille l'admettre ou non, Lylou compte un peu trop pour ne pas améliorer mon comportement avec Jesse. « Et que je ne lui ferais pas de mal. » finis-je par dire pour mettre fin à la discussion.

Made by Neon Demon

_________________

show me the meaning of being lonely
Since you put me through it. Either way she deserves, cause I don’t wanna cry for her. Anger told me that I couldn’t get no sleep, and I don’t think I wanna talk to jealousy. ▬ So Karma, Karma come and do your part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Kainoa + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Haley Lu Richardson.
TES CRÉDITS : HJS ♥ + Blasphemy.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Emrys - Fiona - Rhys - Jesse & Daniel)
À venir : Spencer - Billie - Matthew.
RAGOTS PARTAGÉS : 7229
POINTS : 1953
ARRIVÉE À TENBY : 21/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans (17.07.93)
CÔTÉ COEUR : Elle sort avec Jesse.
PROFESSION : Pilote de transport dans la Royal Air Force.
REPUTATION : La pauvre, la vie ne l'a pas vraiment gâtée... Mais elle a de la chance d'avoir quelqu'un d'aussi gentil que Jesse. Vous croyez que ça va tenir, eux deux, avec leurs voyages respectifs ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: If you could heal a broken heart (+) Danny & Lylou Dim 11 Déc - 5:12


Des plaisanteries et des piques, Daniel et Lylou étaient passés à une conversation beaucoup plus sérieuse. Pourtant, ils n’en avaient pas tant que ça… Déjà parce qu’ils ne se voyaient pas énormément, mais aussi parce que c’était probablement l’une des dernières choses au monde dont le jeune homme avait envie. Néanmoins, elle savait que quelque part, il l’écoutait. Il la respectait au moins suffisamment pour la laisser parler jusqu’au bout, alors qu’elle l’avait déjà vu envoyer paître des membres de sa famille ou autres amis. Il osait rarement agir ainsi avec elle, sûrement en raison du fait qu’ils avaient beaucoup partagé durant toutes ces années. C’était probablement la raison pour laquelle la jeune femme sentit son coeur se serrer quand elle comprit que, suite à son mini-discours, elle semblait l’avoir vexé. Cherchant aussitôt à rattraper le coup, elle tendit le bras pour poser une main sur la sienne, voulant lui faire comprendre qu’elle était désolée. « Hey… J’ai jamais pensé que t’étais un monstre, tu le sais bien. » Comment aurait-elle seulement pu le considérer comme tel ? Malgré tout, elle avait encore tendance à le voir comme l’adorable petit garçon joufflu et un peu paumé qu’elle gardait. Il faisait un peu partie de sa famille à ses yeux et, si elle avait tendance à lui remonter les bretelles, c’était précisément parce qu’elle tenait à lui. Si au contraire, elle s’en fichait de lui, elle l’aurait laissé agir à sa guise sans chercher à le remettre sur le droit chemin quand elle estimait que c’était nécessaire… « Tout ce que je dis, c’est que… Que tu ne recherches rien de sérieux pour l’instant. De toute façon, tu as encore le temps, avant de te caser… Et peut-être qu’elle… Je suis sûre de rien, bien entendu, mais il y a beaucoup de filles qui s’attachent facilement. Je te demande juste de réfléchir à ça, ok ? » Quelque part, elle était touchée par les propos de Danny. Parce qu’elle voyait bien que devant elle, il faisait des efforts. Elle ne savait pas si c’était juste pour lui faire plaisir, mais au moins, il essayait… C’était ce qu’il lui promettait vis-à-vis de Jesse. Alors elle resserra brièvement sa main dans la sienne en lui adressant un sourire. « Merci… Ça compte pour moi. » Puis elle le lâcha enfin et s’affala à son tour contre le dossier de son siège, le fixant du regard. « On a bien discuté et maintenant, on va laisser ça de côté. C’est notre soirée, non ? »

L’air malicieux, elle lui adressa un clin d’oeil, avant de les resservir. « Tu sais quoi ? Au début, j’avais envie d’être raisonnable… Et puis j’ai changé d’avis pendant le parcours. La vie est rasoir et inutile… Au départ, on est plein de rêves extraordinaires et puis on se retrouve assis dessus. On se rend compte qu’on va tous y passer sans avoir vraiment trouvé les bonnes réponses. En deux mots, ta vie est courte, décevante et ensuite tu meurs. » Pourtant, il restait beaucoup de choses pour lesquelles Lylou pouvait encore être reconnaissante, mais elle avait du mal à se focaliser là-dessus. Un peu trop souvent, presque à longueur de journée même, elle ressassait les mêmes pensées. Et bien entendu, elle avait conscience que ce genre de phrases pouvait profondément déprimer le jeune Granger. Elle avait seulement ressenti le besoin de s’exprimer un peu… Surtout que la conclusion allait assurément lui plaire un peu plus. « Alors tu sais quoi ? Autant ne pas se restreindre ! Il n’y a que l’excès dans l’excès ! » Sans attendre une quelconque réponse, la brunette avala cul sec le contenu de son verre. Une fois de plus, elle ne put retenir une grimace et finit par se jeter à moitié sur les cacahuètes pour avoir un autre goût. Et la deuxième partie de la soirée commença à se dérouler dans la joie et la bonne humeur… Tant qu’elle en était encore capable, Lylou décida de se lever pour aller chercher quelque chose de moins fort au bar. Sinon, elle aurait du mal à tenir… Et tant pis pour Danny, il avait déjà sa bouteille et s’il voulait autre chose, il pouvait bien se débrouiller tout seul. Alors qu’elle tentait vainement d’expliquer au barman ce qu’elle désirait, elle entendit quelqu’un lui proposer de lui offrir un verre. En tournant la tête, elle posa le regard sur un homme assis seul. Il n’avait pas l’air méchant, mais elle était à peu près certaine qu’il cherchait une proie… « J’ai déjà quelqu’un… Si j’étais mourante ou au bord du suicide ou une femme complètement pétée, vous seriez bien le dernier mec avec qui j’aurais envie de baiser ! » En réalité, complètement pétée, elle devait assurément l’être. Dans le cas contraire, elle ne serait pas exprimée ainsi et aurait assurément été moins vulgaire. Elle était certes méfiante, mais pas non plus paranoïaque… Sans rien ajouter, elle revint s’asseoir en face de Danny. « Alors, qu’est-ce que tu me proposes ? »

_________________


When people ask what I see in you, I just smile and look away because I'm afraid if they knew, they'd fall in love with you too ♥️


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : cha/knight.
TES DOUBLES : malone & adriel.
TON AVATAR : douglasHOTbooth.
TES CRÉDITS : nephilim & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert.

Lenny, Nia, Tim, Deb, Gwen.
RAGOTS PARTAGÉS : 591
POINTS : 1793
ARRIVÉE À TENBY : 03/11/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : vingt ans. (24/01/97)
CÔTÉ COEUR : célibatârd sans attaches.
PROFESSION : étudiant en littérature plus préoccupé par l'escrime et les filles.
REPUTATION : un garçon plus que charmant. il a des parents peu présents mais talentueux et je suis sûr qu'il a l'écriture dans les gènes. c'est le genre de personne qui a tout pour elle et qu'on envie. mais attention, j'ai entendu de vilaines rumeurs qui racontent comment il joue avec les sentiments de deux jeunes filles. par pitié ... il faut qu'il montre au reste de tenby qu'il existe encore des gentlemans de vingt ans.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: If you could heal a broken heart (+) Danny & Lylou Jeu 15 Déc - 0:54

if you could heal a heart broken.
lylou & danny
Count the garden by the flowers, never by the leaves that fall. Count your life with smiles and not the tears that roll.

Elle me manque des fois. Parfois, je me retrouve devant Lylou et je me rends compte que malgré ma volonté de mettre des distances avec tout le monde, j'ai toujours un pincement au cœur quand je la vois repartir pour une de ses missions. Je m'en remets vite, mais j'aime toujours pensé à ce petit mot, cette petite pique qui me ferait réfléchir ou qui me remonterais les bretelles. C'est aussi pour ça qu'alors que nous avions entrepris une conversation très sérieuse, qui plus est sur la gente féminine, j'ai plus l'impression de perdre un temps précieux qu'autre chose. Pourquoi se prendre la tête alors que demain, elle pourrait être dans un avion et sauver la Syrie ? Pourquoi se prendre la tête alors qu'elle est en train de pleurer sa sœur décédée ? « Je suis désolé. Je crois que je me parle à moi même des fois. » Je ne voulais pas lui faire de la peine ou que la Blake pense m'avoir touché un peu trop loin. Je crois que je me parlais à moi parce que même si j'ai pas mal de qualités, je sais me rendre compte de tous mes défauts. Et oui, je peux réellement être un monstre avec le sexe féminin dès que je le décide, brisant des cœurs par ci par là sans me tracasser. Lenny est un sujet sensible qui me fait penser de la sorte dès que la jolie rousse traverse ma tête. « Je réfléchirais. » J'écoute mon amie, attentivement et me promets de respecter ses conseils souvent prodigieux. « Je réfléchis. » Parce qu'en fait, ça me travaille depuis plus longtemps que quelques minutes. Je vais faire ce que je peux mais on ne peut pas toujours défier sa personnalité. Je lui promets de la meilleure manière possible, essayant de tout faire passer à travers le regard. Elle me sert la main, finissant par me dire merci de faire des efforts avec l'aîné Griffiths. « C'est bien la seule raison pour laquelle je vais le faire. » Un autre shot alors que je finis par lui faire un clin d’œil. J'applaudis sa proposition. « Avec grand plaisir ma vieille. » Je nous resserre des shots parce que cette fois, je suis sûr que la soirée va réellement commencer.

« Raisonnable ? Mais tu es folle comme fille. Je sais que tu ne sors pas souvent mais t'as le droit de te lâcher hein. » dis-je sur un ton aussi sérieux que tout à l'heure. C'est à ce moment là que je me rends compte que mon taux d'alcoolémie augmente à toute vitesse. « Irvine Welsh, c'est ça ? On occupe nos vies avec de la merde, comme les carrières et les relations, pour nous faire croire que tout n'est pas totalement inutile. Je crois que c'est quelque chose dans le genre. J'aimais assez son franc parler. » Moi qui était habitué au gentils romans au bon langage, je me souviens du fou rire que j'ai eu en lisant la phrase que je viens de citer. J'ai pris sa citation à la rigolade mais son regard perdu m'indique qu'elle l'a beaucoup plus touchée que ce que je pensais. Perdu, je ne sais quoi faire mis à part lui resservir un énième verre. « Je me demandais si tu allais sortir tes griffes ! Montre moi qui est la militaire ici. » ajoutais-je à sa remarque, provocateur. Je pensais que la tequila passerait mieux au fil des minutes mais autant ça marche chez moi, autant la grimace de la Blake m'indique qu'elle a encore du mal. J'éclate de rire, pris par des émotions doublées par l'alcool. Elle se lève et va vers le bar. Soit elle s'est décidée à vraiment faire la fête jusqu'au bout soit elle se dégonfle à cause du goût que son dernier verre lui laisse dans la bouche. Je l'observe, pensif, alors que j'arque un sourcil quand un type louche s'approche de Lylou. J'ai envie de me lever pour lui donner un coup de main ; je connais les hommes dans son genre, faisant partie de sa catégorie, mais n'en fais rien. Elle finira par me le faire regretter, me rappelant qu'elle est assez grande et assez entraînée. Alors j'observe la scène, toujours sceptique et suis assez soulagée quand elle revient à sa place. « Tu es sûre de vouloir rester avec moi ? Tu as l'air d'avoir de la bonne compagnie au bar. » Je la taquine, même si j'ai un petit peu de mal à aligner les mots l'un à côté de l'autre. « Ça dépend de jusqu'où tu veux aller. » Je la fixe, m'empare de ses yeux pour lui montrer à quel point ma question est sérieuse.

Made by Neon Demon

_________________

show me the meaning of being lonely
Since you put me through it. Either way she deserves, cause I don’t wanna cry for her. Anger told me that I couldn’t get no sleep, and I don’t think I wanna talk to jealousy. ▬ So Karma, Karma come and do your part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Kainoa + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Haley Lu Richardson.
TES CRÉDITS : HJS ♥ + Blasphemy.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Emrys - Fiona - Rhys - Jesse & Daniel)
À venir : Spencer - Billie - Matthew.
RAGOTS PARTAGÉS : 7229
POINTS : 1953
ARRIVÉE À TENBY : 21/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans (17.07.93)
CÔTÉ COEUR : Elle sort avec Jesse.
PROFESSION : Pilote de transport dans la Royal Air Force.
REPUTATION : La pauvre, la vie ne l'a pas vraiment gâtée... Mais elle a de la chance d'avoir quelqu'un d'aussi gentil que Jesse. Vous croyez que ça va tenir, eux deux, avec leurs voyages respectifs ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: If you could heal a broken heart (+) Danny & Lylou Jeu 15 Déc - 11:39


Ce n’était pas si souvent que Lylou entendait Danny dire qu’il était désolé, aussi haussa-t-elle des sourcils légèrement étonnés. En général, quand elle réussissait à lui arracher des excuses, c’était plutôt de force alors obligatoirement, ce n’était pas le même résultat… En l’occurrence, c’était donc d’autant plus touchant. En plus, elle le prenait au sérieux quand il affirmait qu’il réfléchirait à ses propos et qu’il ferait des efforts. Bien entendu, elle savait qu’il ne lui avait rien promis… Mais rien que le fait qu’il essaye, c’était suffisant pour l’instant. Elle ne pouvait rien exiger de plus de lui… Peut-être même qu’elle n’en avait pas vraiment envie non plus. Après tout, quoi qu’elle en pense, Danny était un grand garçon maintenant. Il avait largement l’âge de se prendre en main et, si elle ne pouvait s’empêcher de lui donner des recommandations parfois tout sauf subtiles, elle savait aussi que ce n’était pas forcément le meilleur moyen de le pousser à l’action. Pour qui les sermons étaient-ils vraiment efficaces ? Peu de personnes, en réalité… Et même si c’était parfois le cas avec Danny, Lylou comprenait bien qu’il était plus judicieux de l’amener à réfléchir. Et visiblement, le message était passé, ce qui la rassura quelque peu. Alors maintenant, à quoi bon s’attarder là-dessus ? Après tout, ce n’était pas la raison pour laquelle ils se retrouvaient. Non, s’ils étaient ensemble, c’était pour passer un peu de bon temps. La jeune femme doutait de sa capacité à le faire, forcément, c’était encore bien trop tôt après les pertes qu’elle avait subies… Mais elle pouvait au moins essayer d’oublier l’espace de quelques heures l’ouragan qui avait déferlé sur sa vie. Ou du moins, elle pouvait donner une chance à Danny de le lui faire oublier. Alors d’un commun accord, ils conclurent leur discussion assez sérieuse. Lylou ne jugea pas nécessaire d’ajouter quoi que ce soit. Elle se contenta de serrer une dernière fois la main du Granger dans la sienne, avant de la relâcher. En quelque sorte, les choses sérieuses commençaient maintenant pour lui. « Justement, ça se résume pas qu’au fait que je sors pas beaucoup… C’est pour ça aussi que j’ai pas vraiment l’habitue de me lâcher ! Je me demande bien comment tu fais. Alors tu sais quelle va être ta mission ce soir ? Si tu l’acceptes… Ce sera à toi de faire en sorte que je m’amuse. » Elle ne cherchait pas à lui mettre la pression, quand bien même il était compliqué de réussir à faire ça avec une personne endeuillée. Non, en réalité, elle se doutait qu’il s’était déjà fixé ce but ce soir… Sinon, il ne l’aurait pas invitée. Pourtant, elle ne l’aidait pas forcément avec ses citations déprimantes. C’était presque sorti tout seul. « Hum… Je t’avoue, honte à moi, que j’ai pas lu le bouquin ! Alors on va s’arrêter à Danny Boyle, si tu veux bien ? » Si sa soeur avait encore été là, elle aurait peut-être crié au scandale. Mais il ne fallait pas qu’elle pense à Echo, surtout pas. Or, pour ça, elle avait besoin de bien plus d’alcool dans les veines. Elle commençait déjà à se sentir d’humeur un peu plus joyeuse mais, pire encore, elle n’avait pas spécialement envie de s’arrêter. Elle se rendit donc près du bar et, quand elle en revint, elle comprit très rapidement que son bref intermède avec un des hommes assis là-bas n’était pas passé inaperçu. « Haha, très drôle… Même si j’étais célibataire, tu sais bien que j’irai jamais vers ce… Genre de mec. Alors ne t’inquiète pas, tu es toujours mon petit préféré » en profita-t-elle aussi pour le taquiner. Mais elle perdit un peu de son assurance quand il lui demanda jusqu’où elle était prête à aller. Il valait mieux être prudent en lui répondant. Pourtant, elle avait vraiment envie de ne plus penser à grand-chose… Ou du moins, de ne plus penser aux malheurs de sa famille. « Ben… J’imagine que ça dépend. Déjà, tu me largues pas. Tu restes avec moi jusqu’au bout de la soirée, même si la fille de tes rêves passe à côté. Parce que si tu veux me faire boire, je sais pas dans quel état je vais me retrouver… Ensuite, rien qui implique un autre mec non plus. N’y pense même pas, en fait. Pour le reste… Je sais pas si j’ai raison, mais je te fais confiance, j’imagine. » Et comme pour bien sceller leur accord, Lylou leva à nouveau son verre avant de le vider cul sec.

***

Les paupières lourdes, la bouche pâteuse et la tête donnant l’impression d’être sur le point d’exploser. « Oh putain… » Lentement, Lylou ouvrit les yeux. Heureusement que la pièce dans laquelle elle se trouvait était plongée dans la pénombre. Posant une main sur son crâne, elle finit par se rendre compte qu’elle n’était pas dans sa chambre. Il ne lui fallut pas très longtemps pour comprendre où elle s’était retrouvée, à défaut de s’en souvenir directement. Tournant tout doucement la tête, elle distingua une forme allongée à même le sol et fut prise d’une soudaine inquiétude. « Petit, t’es vivant ? » Ne recevant aucune réponse, elle attrapa un oreiller pour le balancer sans ménagement sur la tête de Danny. Un grognement la rassura quelque peu. « On a foutu quoi hier soir ? »

_________________


When people ask what I see in you, I just smile and look away because I'm afraid if they knew, they'd fall in love with you too ♥️


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: If you could heal a broken heart (+) Danny & Lylou

Revenir en haut Aller en bas

If you could heal a broken heart (+) Danny & Lylou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-