AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Prédiction de Spencer Evans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, brendan, lizzie, deborah, jesse and yevgeniya
TON AVATAR : alex turner
TES CRÉDITS : balaclava (avat) tumblr (gifs) penny (gif signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 7833
POINTS : 4741
ARRIVÉE À TENBY : 26/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 30 yo (09.06.88)
CÔTÉ COEUR : gwen la sauvage
PROFESSION : musician
REPUTATION : il est plutôt calme depuis qu'il est revenu de rehab, non ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Prédiction de Spencer Evans Lun 16 Oct - 4:54

“There's nowhere you can be that isn't where you're meant to be...”
― John Lennon

Je hoche la tête à sa proposition. Bien sûr que je lui ferais savoir si jamais je retourne dans le Pays de Galles pour rendre visite à ma cousine. J'ai d'ailleurs encore un peu de mal à me remettre du fait que nous ne sommes pas si éloignés que ça finalement. Elle me demande de l'emmener dans mon endroit préféré de la ville et c'est ce que je fais tandis que nous continuons à parler de nous, de ce que nous aimons et de ce que nous passionne. Ma confession sur la musique classique l'étonne et je hoche la tête une nouvelle fois quand elle me demande si ce sont mes parents qui écoutaient de la musique classique dans un premier temps. Puis c'est à mon tour d'être étonné quand elle dit pratiquer la danse classique. De prime abord, jamais j'aurais pensé que la demoiselle pratiquait ce sport. Avec son jean troué et son t-shirt à l'effigie d'une rock-star, je l'imaginais davantage rebelle. Qu'importe. C'est amusant et ça prouve qu'on ne peut pas se fier aux apparences parce que clairement, c'est une rebelle et la preuve en est qu'elle est venue à Liverpool sans autorisation, qu'elle risque certainement de gros ennuis en rentrant chez elle demain.
« Et moi j'ai du mal à t'imaginer en danseuse étoile, mais comme quoi… On peut toujours cultiver une part de mystère. » Et c'est bien le mystère… Je la regarde, amusé, et quand nous arrivons devant une boutique d'instruments de musique, je lui confie mes sentiments à son égard. Contre toute attente, elle continue d'avoir l'air intéressée et mon sourire s'élargit alors que nous reprenons notre marche dans la nuit, bercés par la lune.

La lune et les étoiles filantes. Aussitôt, le voeux est de l'embrasser mais surtout de ne pas me faire repousser et par chance, il se réalise. Je me penche, m'empare de ses lèvres doucement, mais sûrement dans un baiser à la fois timide et passionné.
Le temps de quelques secondes, je me sens plané alors que je n'ai pourtant pris aucune drogue et je sais au fond de moi qu'il ne s'agit pas non plus des quelques verres d'alcool que j'ai bu lors de la soirée. Non, c'est autre chose. C'est elle. C'est le moment. C'est la combinaison de toute cette soirée qui fait que le moment est magique, presque impensable. Une connexion immuable, mais surtout inexplicable.  
« Ca et être venue me demander où se trouvait la station de métro la plus proche. » Continue-je pour la taquiner gentiment. C'était ce matin, pourtant ça semble si loin, comme si une éternité s'était passée. Avec elle, je regarde les étoiles quelques secondes de plus puis nous reprenons notre route en approchant à nouveau des quais. Sans plus attendre, je viens m'appuyer contre la rambarde et je me retourne vers la jeune femme, un air de défi dans les yeux. « Allez, tu m'as vu à l'oeuvre ce soir, maintenant c'est ton tour. Tu as jusqu'au levé du soleil pour m'apprendre au moins 3 pas de danse classique. » Que je luis dis en m'esclaffant. « Hors de question que tu repartes chez toi si je ne sais pas faire un enchainement. » Continue-je en l'interrogeant du regard. Est-elle prête à relever le défi ?

_________________


We are often told during times of bereavement that time heals all wounds. That's crap. In truth, you are devastated, you mourn, you cry to the point where you think you'll never stop - and then you reach a stage where the survival instinct takes over. You stop. You simply won't or can't let yourself "go there" anymore because the pain was too great. You block. You deny. But you don't really heal.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Thomas, Lenny, Rhys, Jaya & Trystan
TON AVATAR : Johanna Braddy
TES CRÉDITS : Valtersen (avatar) & tumblr (gifs) & Anaëlle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (1/3)
En cours : Isla - Mariage- Abbey - Gay Pride - Alena
RAGOTS PARTAGÉS : 4112
POINTS : 3818
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans. (03/05)
CÔTÉ COEUR : Malone le lui a dérobé.
PROFESSION : Elle a repris ses études des années après avoir arrêté et vient tout juste d'obtenir son diplôme d'avocate.
REPUTATION : Elle sort avec Malone Carter ?! Et ils s'affichent sur les réseaux sociaux ? Je suis choquée. C'est vraiment indécent alors qu'elle vient d'avoir un bébé de Kainoa Baxter. Cette fille n'a aucune pudeur.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Prédiction de Spencer Evans Mer 1 Nov - 15:23

In hundred lifetimes,
In hundred worlds,
In any version of reality
I'd find you.

« Et moi j'ai du mal à t'imaginer en danseuse étoile, mais comme quoi… On peut toujours cultiver une part de mystère. » « Mes parents adoptions m’ont un peu inscrite de force quand j’étais gamine. Mais ensuite, j’ai chopé le virus… Ce qui ne veut pas dire que j’ai envie de me promener avec des chignons et des cardigans roses. » Confesse Spencer en rigolant. Cependant, Le fait qu’elle puisse intriguer Nate la ravit plus qu’elle ne le montre. Peut être qu’au final, elle l’intéressait autant qu’il l’intéressait… Cette possibilité était porteuse d’espoir. L’espoir que, parmi toutes les issues possibles de cette soirée, l’une d’elle mène à un commencement plutôt qu’à une fin. Cette possibilité prend d’ailleurs plus de dimension quand leurs lèvres finissent par s’unir dans un baiser aussi magique que la nuit qui les entoure, devant le petit magasin d’instruments… La Kingston se dit alors à voix haute qu’elle a bien fait de venir, ce qui entraîne un sarcasme de la part de son compagnon à propos de la manière dont ils s’étaient rencontrés. « Ce n’est pas très beau de se moquer des touristes, Mr Miles. » Qu’elle dit en faisant la moue. Mais le reproche est atténué par le nouveau baiser qu’elle pose sur ses lèvres tandis qu’elle passe ses bras autour du cou du musicien. Il l’avait charmée avec son humour depuis le début de toute façon… Elle était en train de tomber amoureuse pour ce qui doit être la première fois. Jamais, elle n’avait ressenti ça avec les garçons de son lycée… A vrai dire, jamais elle n’avait embrassé un garçon après seulement quelques heures passées en sa compagnie….

Leurs déambulations nocturnes reprennent jusqu’à ce que Nate lance un défi à Spencer, lui enjoignant de partager sa passion comme il avait partagé la sienne. Elle éclate de rire. « D’accord ! Mais je te préviens, je serai une prof sans pitié. On ne plaisante pas avec ça ! » Elle se place au milieu des quais, tandis que l’anglais la regarde, adossé à une rambarde. Elle redresse le buste, plaçant ses jambes l’une contre l’autre, ses orteils tournés vers l’extérieur. Même après deux bières, tout est très naturel pour elle. « Tout est dans ta posture… Tu dois placer tes jambes comme ça, c’est le point de départ de tous les enchaînements. Et tes bras au dessus de la tête, comme ça. » Elle lève ses bras en coupe autour de son visage, cassant ses poignets. Elle prie pour qu’il ne rit pas d’elle. Elle savait que c’était un univers plutôt particulier. Elle fait donc le geste en même temps qu’elle l’explique car elle sait que ça sera plus efficace que les mots. « Maintenant, tu abaisses tout doucement ton bras vers la droite, en même temps que tu avances la pointe droite de ton pied le plus loin possible. Seuls tes orteils doivent toucher le sol. Ensuite, tu remontes le pied le long de ta jambe gauche avant de le rejeter au loin. Puis tu ramènes ton pied à sa position initiale et tu fais pareil à gauche. » Elle le fait lentement puis une seconde fois plus rapidement. « C’est le premier pas ! Tu veux déjà essayer ou je te montre la suite ? »


_________________

Because of your smile, you make life more beautiful. I wish I could explain your eyes, and how the sound of your voice gives me butterflies. How your smile makes my heart skip a beat and how every time I’m with you, I feel so complete.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, brendan, lizzie, deborah, jesse and yevgeniya
TON AVATAR : alex turner
TES CRÉDITS : balaclava (avat) tumblr (gifs) penny (gif signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 7833
POINTS : 4741
ARRIVÉE À TENBY : 26/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 30 yo (09.06.88)
CÔTÉ COEUR : gwen la sauvage
PROFESSION : musician
REPUTATION : il est plutôt calme depuis qu'il est revenu de rehab, non ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Prédiction de Spencer Evans Mar 7 Nov - 2:35

“There's nowhere you can be that isn't where you're meant to be...”
― John Lennon

La jeune femme explique alors que la danse s'est propagée en elle sans même qu'elle le veuille réellement et je comprends parfaitement ce sentiment. Quand ça devient finalement comme une évidence jusqu'à devenir viscéral. Je souris et j'essaye de l'imaginer dans la tenue qu'elle décrit, avec des cardigans roses et des chignons. J'arrête aussitôt qu'une image de ma mère me vient en tête. Clairement, la Galloise n'a rien à voir avec la chirurgienne. Je ressens cette connexion avec cette fille que je n'arrive pas à comprendre et je me permets même de la taquiner sur la façon dont elle est venue m'aborder le matin même à la gare. Plus j'y pense, plus qu'à me laisse rêveur et surtout, plus je me dis qu'à quelques minutes près, on aurait pu se manquer. Les choses sont si fragiles, le hasard peut être bien fait comme il peut se foutre de notre gueule. Aujourd'hui, j'ai été gâté en rencontrant Spencer et étrangement, j'ai l'impression qu'elle ressent la même chose. Point de vue qui se vérifie quand elle passe ses bras autour de mon cou pour se resserrer et qui sait, peut-être se réchauffer.
Aussitôt, je lance un défi à la jeune femme et après réflexion, je me demande si c'était une bonne chose à faire. Clairement, la coordination n'existe pas dans mon corps, un peu comme si mon propre équilibre s'était fait la mal, me permettant simplement de marcher sans tomber.
Alors quand je vois la demoiselle se mettre en place comme si elle ne ressentait aucun effet de l'alcool, je commence à me dire que c'est mission impossible. Elle exécute son premier mouvement avec toute la grâce du monde, quand bien même elle porte ma veste trop large pour elle sur ses épaules et même quand elle le fait plus lentement, je n'ai pas l'impression de voir le mouvement avec plus de facilité.
Elle termine et je me mords la lèvre inférieure, comprenant qu'un défi est un défi que je ne peux plus reculer à présent. « Je vais essayer. Parce que je crois que ce sera bien inutile de te fatiguer à faire tout l'enchainement. » Mon esprit de compétition est bien trop développé pour ça de toute façon et je détesterai m'avouer vaincu sans même avoir essayé. Ainsi, je me mets dans la posture qu'elle me montre, ou du moins, je crois me mettre dans la posture qu'elle me montre et je tente le mouvement en question. Sans plus tarder, je me mets à rire de ma performance, d'autant plus que les boissons ingurgitées au cours de la soirée n'aident pas mon maintien. « Alors, j'étais comment ? » Que je demande, rigolant de ma propre performance. J'essaye une nouvelle fois et une troisième fois, et je comprends que mes pieds ne sont pas prêts de coopérer. J'abdique. « Ok, j'abandonne sinon je crois que je vais finir à l'eau dans dix minutes. » En effet, la proximité avec les quais n'est pas rassurante et mon état d'ébriété ne serait pas en ma faveur si jamais un tel incident se produisait. « Je ne doute pas de tes talents de professeur sans pitié, mais je crois que ce serait comme apprendre à danser à un chien en train de se noyer. » Rigole-je. « Et malheureusement, je crois que le levé du jour est bien trop proche… Je préférerais éviter de gâcher la fin de cette aventure en me ridiculisant. » Autant profiter de la présence de la Galloise, oui. Car sa fugue ne peut pas durer éternellement, elle l'a soulignée tout à l'heure. Sa fugue… Moi qui ne voulais pas être indiscret un peu plus tôt dans la soirée me retrouve à me poser des questions beaucoup trop sérieuses pour mon état, des questions que je ne peux malheureusement pas retenir. « Dis… Tu n'es pas obligée de me répondre, mais tu es partie de chez toi pour quelque chose de… sérieux ? Je veux dire… Si tu as des problèmes, tu sais que tu peux chercher de l'aide. » Et pour une fois, je ne parle pas de moi, mais bien de personnes spécialisées, des gens qui pourraient l'aider dans sa situation si jamais cette fugue représente plus qu'un acte de rébellion.  


_________________


We are often told during times of bereavement that time heals all wounds. That's crap. In truth, you are devastated, you mourn, you cry to the point where you think you'll never stop - and then you reach a stage where the survival instinct takes over. You stop. You simply won't or can't let yourself "go there" anymore because the pain was too great. You block. You deny. But you don't really heal.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Thomas, Lenny, Rhys, Jaya & Trystan
TON AVATAR : Johanna Braddy
TES CRÉDITS : Valtersen (avatar) & tumblr (gifs) & Anaëlle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (1/3)
En cours : Isla - Mariage- Abbey - Gay Pride - Alena
RAGOTS PARTAGÉS : 4112
POINTS : 3818
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans. (03/05)
CÔTÉ COEUR : Malone le lui a dérobé.
PROFESSION : Elle a repris ses études des années après avoir arrêté et vient tout juste d'obtenir son diplôme d'avocate.
REPUTATION : Elle sort avec Malone Carter ?! Et ils s'affichent sur les réseaux sociaux ? Je suis choquée. C'est vraiment indécent alors qu'elle vient d'avoir un bébé de Kainoa Baxter. Cette fille n'a aucune pudeur.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Prédiction de Spencer Evans Lun 20 Nov - 20:52

In hundred lifetimes,
In hundred worlds,
In any version of reality
I'd find you.

La petite démonstration de Spencer a visiblement terrifié Nate qui ne se dégonfle pas pour autant mais qui annonce qu’il va se cantonner à un seul pas de l’enchaînement. La rousse lui offre un petit signe de tête compréhensif. Elle n’aurait pas l’air beaucoup plus fine si le musicien lui demandait de chanter une chanson ou de jouer d’un instrument… Nate se met en position et essaye de reproduire ce qu’il vient de voir, compensant ce qu’il lui manque visiblement de grâce par une grande dose de bonne volonté. Il rit de sa propre performance, cherchant l’approbation de sa spectatrice. Celle-ci applaudit avec enthousiasme, le cœur gonflé de rires et de tendresse. « Tu es trop dur avec toi-même… Ce n’était pas si mal ! Bon le lac des cygnes, ce n’est pas pour demain mais tu as quelque chose ! » Ce n’était même pas un mensonge. Ce garçon avait définitivement quelque chose. La Evans était en train de s’attacher à lui à une vitesse qu’elle n’aurait pas imaginée possible. « Je plongerais pour te sauver ! » Qu’elle dit donc quand il parle de finir dans le canal. Et elle n’était pas sûre de plaisanter… En tout cas, elle est d’accord avec lui pour mettre fin à la leçon de danse mais elle le laisse quand même aller au bout de son plaidoyer. Elle apprécie particulièrement l’image du petit chien en train de se noyer… « Et bien, ça fait beaucoup de bons arguments, monsieur le beau parleur. Mais d’accord ! Arrêtons-nous là. C’était déjà beau d’essayer » Lui dit-elle avec un grand sourire. Oui, elle trouvait charmant qu’il se soit intéressé à la passion qui l’animait elle…

Toutefois, sans qu’elle ne comprenne vraiment comment le phénomène se produit, l’ambiance de légèreté se dissipe tandis que Nate se retrouve à lui demander gravement des détails à propos de sa fugue. Il lui spécifie bien qu’elle n’est pas obligée de lui répondre mais elle sent qu’elle peut lui parler même si ça signifie clairement perdre un peu de son aura. Car la réalité n’est pas très reluisante. « Non, je ne suis pas maltraitée à la maison… A vrai dire, je suis même privilégiée. J’ai une famille aisée et je ne manque de rien… » Voilà, elle savait qu’elle allait désormais passer pour une fille à papa avec des problèmes de petite fille riche. « Le truc, c’est que je ne me sens pas à ma place… J’ai été adoptée… Et je suis sincèrement convaincue que je ne réponds pas aux attentes de mes parents adoptifs. Je suis une déception pour eux. Ils n’arrivent même pas à le dissimuler… Ils ne sont jamais à la maison. Je suis toujours seule…. Et dès que j’essaie de leur expliquer ce que je ressens, ma mère m’emmène voir son stupide psy et décrète que je suis dépressive. Alors hier matin, j’ai voulu partir loin d’eux et voir autre chose… » C’est un début d’explication. Elle n’arrive pas à creuser la confession, à mettre des mots. A verbaliser cette impression que personne ne l’aimait vraiment pour ce qu’elle était. Que si elle disparaissait, personne ne s’en rendrait compte. La preuve, personne n’est encore venu la chercher… « Et c’est bien qu’on se soit rencontrés. Parce que comme ça, j’ai vu quelqu’un de mon âge, qui n’a pas peur de suivre ses rêves et de prendre des risques. Tu me donnes l’impression qu’un tout autre type de vie est possible… » Ce qui la conduit à une requête qu’elle a en tête depuis quelques instants déjà. « Tu m’écriras quand je repartirai à Tenby ? Pas des textos ou des mails. De vraies lettres. Avec du sens. Que je puisse me rappeler de toi, de cette nuit et de cette sensation ? »

_________________

Because of your smile, you make life more beautiful. I wish I could explain your eyes, and how the sound of your voice gives me butterflies. How your smile makes my heart skip a beat and how every time I’m with you, I feel so complete.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, brendan, lizzie, deborah, jesse and yevgeniya
TON AVATAR : alex turner
TES CRÉDITS : balaclava (avat) tumblr (gifs) penny (gif signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 7833
POINTS : 4741
ARRIVÉE À TENBY : 26/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 30 yo (09.06.88)
CÔTÉ COEUR : gwen la sauvage
PROFESSION : musician
REPUTATION : il est plutôt calme depuis qu'il est revenu de rehab, non ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Prédiction de Spencer Evans Dim 26 Nov - 23:56

“There's nowhere you can be that isn't where you're meant to be...”
― John Lennon

Touché par la réponse instinctive de la jeune femme qui clame qu'elle plongerait dans l'eau pour me récupérer, je lui souris sincèrement. « Evitons d'attraper tous les deux une pneumonie alors et arrêtons le carnage maintenant. » Propose-je toujours autant amusé par cette démonstration pathétique que j'offre à la demoiselle. Elle semble convaincue par mes arguments et elle m'autorise à arrêter ma performance même si quelques minutes plus tôt, je l'interdisais de me faire arrêter avant que ce soit parfait. Il faut croire qu'elle aussi, elle préférerait passer le peu de temps qu'il nous reste ensemble pour faire des choses plus amusantes. La certitude de cette soirée, c'est que je ne risque pas d'oublier quoi que ce soit : le concert, la balade au bord des quais puis dans le centre-ville, le mini cours de danse… Tous ses moments s'enchaînent parfaitement les uns les autres au point que d'avoir la sensation de vivre une soirée utopique tant elle me parait irréelle. Ce n'est pas possible de passer autant de bon temps, normalement, non ? Ce n'est pas possible de rencontrer quelqu'un avec qui le courant passe aussi bien dès les premières secondes ? J'essaye de me rassurer, trouvant ridicule l'idée qu'elle ait pu exister tout ce temps sans que je ne la rencontre plus tôt. Mais l'idée qu'elle doive repartir aussi vite qu'elle est apparue me rend malade. Alors c'est ça, Spencer n'est qu'un mirage ? Non, je ne peux pas me contenter de ça, alors pour me rassurer davantage, je dois être sûr qu'elle ira bien là où elle doit aller.

C'est indiscret, mais je ne peux pas ne pas lui poser la question. Je ne peux pas faire comme si je n'étais pas inquiet des raisons qui l'ont poussées à venir ici maintenant qu'elle doit repartir. C'est certain, j'aurais des remords si elle devait retourner dans un environnement malsain.
Heureusement, elle m'informe qu'elle ne subit pas de mauvais traitement, même si ses conditions de vie n'ont pas l'air idéal. Elle s'épanche sur le problème, explique son ressenti tout en gardant une certaine pudeur et je hoche la tête, essayant de me mettre à sa place. « Ca n'a pas l'air d'être fun. C'est pas cool de la part de tes parents… » Que je me permets d'ajouter, sachant que je suis tout particulièrement chanceux d'avoir des parents qui me soutiennent dans ce que je fais. J'aimerais lui dire qu'elle n'est pas une déception pour eux, mais ce serait mentir car je ne connais pas les parents en question. Elle n'a pas besoin de mensonge, toutefois, je peux lui dire ce que je pense d'elle personnellement. « Mais c'est bien qu'on se soit rencontré, comme tu dis, parce que comme ça je peux te dire que je te trouve exceptionnelle, et je pèse mes mots, même si nous n'avons passés qu'une soirée ensemble. » Je la regarde afin qu'elle comprenne que je ne dis pas ces mots à la légère, que je les pense vraiment.  « Ce soir, avec toi, c'était magique. » Continue-je, en souriant. Et j'ai bien l'impression que le ressenti est réciproque quand elle termine en faisant une requête qu'on peut qualifier d'originale. Néanmoins, sa demande a beau être originale, je n'ai pourtant pas besoin d'y réfléchir pour savoir ce que je vais lui répondre. Je hoche la tête aussitôt, parce qu'elle me donne comme cette impression d'être une muse, ce sentiment que pour elle, je pourrais écrire des pages et des pages… Qui sait, une chanson, peut-être ?
Une sensation plus qu'étrange pour cette fille que je ne connais presque pas, mais à qui j'ai l'impression d'appartenir. « Avec grand plaisir.  » Lui assure-je. « Même si je crois que tous les mots ne suffiront pas pour décrire cette nuit. » Ajoute-je dans un soupire. Je regarde le ciel qui commence à prendre de nouvelles couleurs plus belles les unes que les autres, et je devine à contrecoeur après un rapide calcul qu'il est temps de la ramener jusqu'à la gare ferroviaire. « Je pense qu'il est l'heure de commencer à marcher en direction de la gare. Ne m'en veux pas si je me mets à marcher lentement… Très lentement. » Parce que oui, je n'ai pas envie de la laisser, même si je sais que c'est ce qu'il y a à faire.


_________________


We are often told during times of bereavement that time heals all wounds. That's crap. In truth, you are devastated, you mourn, you cry to the point where you think you'll never stop - and then you reach a stage where the survival instinct takes over. You stop. You simply won't or can't let yourself "go there" anymore because the pain was too great. You block. You deny. But you don't really heal.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Thomas, Lenny, Rhys, Jaya & Trystan
TON AVATAR : Johanna Braddy
TES CRÉDITS : Valtersen (avatar) & tumblr (gifs) & Anaëlle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (1/3)
En cours : Isla - Mariage- Abbey - Gay Pride - Alena
RAGOTS PARTAGÉS : 4112
POINTS : 3818
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans. (03/05)
CÔTÉ COEUR : Malone le lui a dérobé.
PROFESSION : Elle a repris ses études des années après avoir arrêté et vient tout juste d'obtenir son diplôme d'avocate.
REPUTATION : Elle sort avec Malone Carter ?! Et ils s'affichent sur les réseaux sociaux ? Je suis choquée. C'est vraiment indécent alors qu'elle vient d'avoir un bébé de Kainoa Baxter. Cette fille n'a aucune pudeur.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Prédiction de Spencer Evans Sam 2 Déc - 12:04

In hundred lifetimes,
In hundred worlds,
In any version of reality
I'd find you.

« Evitons d'attraper tous les deux une pneumonie alors et arrêtons le carnage maintenant. » Conclut le musicien. Spencer ne sait pas comment ils sont parvenus à un consensus aussi rapidement alors qu’elle avait promis d’être intransigeante mais elle a renoncé à comprendre depuis quelques minutes, l’effet que Nate Miles avait sur elle. Elle se contentait de savourer la sensation, de profiter de l’attraction qu’il attirait sur elle, de la sensation de bonheur qu’il lui faisait ressentir. Il était beau. Il était intelligent. Spirituel. Attentionné. Charmeur. Doué. Et pourtant, il s’intéressait à elle, lui faisant passer une des plus belles soirées de son existence. Que pouvait-elle faire d’autre que se laisser griser par sa simple présence ? Il se pourrait bien qu’elle soit en train de tomber amoureuse pour la première fois de sa vie. Surtout que quand elle a terminé de lui exposer ses problèmes, il lui fait une réponse qui fait monter le rouge aux joues de la rousse. « Ca n'a pas l'air d'être fun. C'est pas cool de la part de tes parents… Mais c'est bien qu'on se soit rencontré, comme tu dis, parce que comme ça je peux te dire que je te trouve exceptionnelle, et je pèse mes mots, même si nous n'avons passés qu'une soirée ensemble. » Sans réfléchir, elle lui attrape la main et la serre, véritablement émue par ce qu’il vient dire. Elle se sentait si empotée, si peu séduisante, si peu intéressante… Et pas seulement dans le regard de ses parents. Au lycée aussi. Alors s’entendre dire qu’elle était exceptionnelle par un jeune homme qui teindrait bientôt le monde au creux de sa main tant il était talentueux avait une valeur inestimable…

Ce qui vient ensuite est presque la suite logique de tout cela même si Spencer est choquée en entendant Nate dire à voix haute exactement ce qu’elle avait pensé tout au long de la soirée. « Ce soir, avec toi, c'était magique. » « Magique oui… » Répète t-elle, subjuguée. Et elle a envie que cette magie ne soit pas éphémère, qu’elle dure plus qu’une nuit. Alors, elle ose formuler une certaine requête à voix haute. Et pour son plus grand plaisir, le brun y répond favorablement. « Avec grand plaisir. Même si je crois que tous les mots ne suffiront pas pour décrire cette nuit. » Elle hoche la tête, d’accord avec lui. Certains phénomènes étaient trop beaux, trop inexplicables pour être couchés sur le papier, même par la plus belle des plumes. Toutefois, vu ce qu’elle avait entendu des paroles qu’il avait écrites tout à l’heure, elle sait d’instinct que les lettes qu’il lui écrira seront magnifiques. « Merci. Et je suis d'accord... Je ne comprends pas encore très bien ce qui se passe mais je sais que je n'oubliera jamais cette nuit. » Dit-elle en le regardant mais elle constate que son regard est fixé sur le ciel. Dans ses yeux, les prémices d’un lever de soleil commencent à se refléter et puisqu’ils viennent d’en discuter, ils savent tous les deux ce que cela signifie. La galloise doit rentrer chez elle. Heureusement, Nate a une façon très douce de les ramener à la réalité et de manière explicable, Spencer se retrouve à rire alors qu’elle a le cœur gros de le quitter. « Je suis très fatiguée aussi… Très fatiguée. Je pense qu’il nous faudra au moins encore une heure pour aller à la gare… » Dit-elle en entrant dans le jeu alors qu’ils sont tout près du centre et donc de la gare. Leurs mains toujours liées, ils se mettent néanmoins en route. Spencer étant bien décidée à profiter de chaque minute qu’il leur restait. Elle avait fugué pour se retrouver mais il lui semblait que finalement, elle avait trouvé quelque chose de bien plus précieux. Il lui semblait que Nate allait lui manquer à la minute où elle allait le quitter.

SUJET TERMINE

_________________

Because of your smile, you make life more beautiful. I wish I could explain your eyes, and how the sound of your voice gives me butterflies. How your smile makes my heart skip a beat and how every time I’m with you, I feel so complete.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Prédiction de Spencer Evans

Revenir en haut Aller en bas

Prédiction de Spencer Evans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-