AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Prédiction de Spencer Evans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Thomas, Lenny, Rhys & Trystan
TON AVATAR : Johanna Brady
TES CRÉDITS : Castamere (avatar) & petramaximoff (gifs) & Anaëlle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
En cours : Nate - Malone
A venir : Isla
RAGOTS PARTAGÉS : 3817
POINTS : 3297
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans. (03/05)
CÔTÉ COEUR : Elle vient de rompre ses fiançailles, ce qui lui a brisé le cœur.
PROFESSION : Elle n'a pas terminé la fac de droit, elle aimerait bien reprendre maintenant que sa fille est née.
REPUTATION : Elle a accouché d'une belle petite fille le 10 novembre ! Toutes nos félicitations ! Et aussi beaucoup de courage car elle a l'air d'être partie pour l'élever seule. Je me demande ce qui se passe avec le fils Baxter... Ils avaient l'air si heureux...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Prédiction de Spencer Evans Dim 20 Nov - 12:07

Et si Spencer avait été adoptée par une famille de Tenby plutôt que sa famille en Angleterre ?

_________________

That's some type of love ❥ Isn't she lovely ? Isn't she wonderful ? Isn't she precious ? Less than one minute old. God gave a present to me, made of flesh and bones. My life, my soul. You make my spirit whole. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Dr. Marabouté
TON AVATAR : Ma splendeur interstellaire
TES CRÉDITS : Sitting Duck.
RAGOTS PARTAGÉS : 45
POINTS : 67
ARRIVÉE À TENBY : 15/05/2014

ÂGE DU PERSONNAGE : J'ai assisté à plusieurs passages de comètes, si c'est votre question
CÔTÉ COEUR : C'est le votre qui m'intéresse... enfin, vos relations amoureuses, je veux dire
PROFESSION : Expert en voyance et futur alternatif


MessageSujet: Re: Prédiction de Spencer Evans Dim 26 Fév - 19:45

« Bien que tu aies été adoptée par une famille de Tenby, on ne peut pas dire que tu sois heureuse. S’ils t’ont permis de ne pas être dans une mauvaise posture, ta relation avec tes parents n’est clairement pas au beau fixe. Matériellement parlant, tu es comblée et ne manques absolument de rien. Sauf de l’essentiel. Parce que, clairement, l’amour et la chaleur ne font pas partis de ce foyer. Dès ton plus jeune âge, tu as très vite compris que seules les apparences comptaient à leurs yeux. Ils désiraient, plus que tout, une petite fille modèle répondant aux critères du monde bourgeois dans lequel ils vivaient. Et malgré que tu aies longtemps fait tout ce qu’ils attendaient de toi, tu n’as jamais reçu l’affection à laquelle tu aspirais. Si tu t’accommodais de leur absentéisme, tu as radicalement changé d’avis lorsque ta mère adoptive est tombée enceinte – alors qu’elle était diagnostiquée infertile – lors de ta neuvième année de vie. Tout ce que toi, tu n’avais pas obtenu en tendresse, ce petit être le recevait à tes dépends. De leur fille chérie, il ne restait plus rien qu’un poids sur leurs épaules. De ce fait, tu avais le sentiment qu’ils ne t’aimeraient jamais autant que leur nouveau chérubin biologique. Blessée par ceux qui étaient supposés te protéger, tu te mis à baisser les bras. Tes notes dégringolèrent gentiment et tu ne fréquentas plus le même cercle de copines, préférant les plus rebelles aux filles pincées. Cela marqua le début d’un violent conflit avec tes parents adoptifs, qui alignaient les punitions et continuaient à te rabaisser continuellement. Ils ne comprenaient pas que tu tentais d’attirer leur attention par tous les moyens. Que ce soit en fricotant avec les mauvais garçons, en fumant des joints ou en sortant tard dans la nuit – après avoir fait le mur. D’ailleurs, t’es tombée amoureuse d’un Bad boy, à leur plus grand désespoir. Mais ça n’a jamais fonctionné entre vous, parce qu’il était incapable de te donner l’attention dont tu avais besoin. Et pour cause : il n’a jamais été fidèle. Le surprendre dans les bras d’une autre, ça a fini d'achever ta confiance en toi et dans les autres. Au point que tu t’es jurée de ne plus jamais t’attacher, toi non plus. Mais, un jour, à bout de nerfs, tu t’es scarifiée le bras. Tes parents t’envoyèrent alors dans une pension pour jeunes filles, loin de Tenby, le temps d’un an. Cela accentua ce que tu désignais comme étant « le moyen idéal de se débarrasser de toi », renforçant ta peine. Aujourd’hui, tu entres en dernière année de lycée. Et si tu as réussi à laisser penser à tes proches que tu allais mieux, afin de pouvoir retrouver la vie que tu menais ici, tu sais au fond de toi que ta colère est encore très présente et que rien n’a changé. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Thomas, Lenny, Rhys & Trystan
TON AVATAR : Johanna Brady
TES CRÉDITS : Castamere (avatar) & petramaximoff (gifs) & Anaëlle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
En cours : Nate - Malone
A venir : Isla
RAGOTS PARTAGÉS : 3817
POINTS : 3297
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans. (03/05)
CÔTÉ COEUR : Elle vient de rompre ses fiançailles, ce qui lui a brisé le cœur.
PROFESSION : Elle n'a pas terminé la fac de droit, elle aimerait bien reprendre maintenant que sa fille est née.
REPUTATION : Elle a accouché d'une belle petite fille le 10 novembre ! Toutes nos félicitations ! Et aussi beaucoup de courage car elle a l'air d'être partie pour l'élever seule. Je me demande ce qui se passe avec le fils Baxter... Ils avaient l'air si heureux...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Prédiction de Spencer Evans Mar 7 Mar - 22:00

In hundred lifetimes,
In hundred worlds,
In any version of reality
I'd find you.

Elle avait une terrible envie de recommencer. D’attraper une lame de rasoir ou n’importe quel objet pointu et d’écorcher sa peau avec. De voir le sang couler sur sa peau d’albâtre, de ressentir quelques instants ce soulagement absurde que la douleur lui procurait. Chaque fois que quelqu’un lui disait qu’il était content de la voir être redevenue « elle-même » en vérité. Mais ça voulait dire quoi, être elle-même ? Elle ne se sentait à sa place, nulle part. Elle avait tout fait pour retrouver son ancienne vie et maintenant que c’était fait… Et bien elle avait terriblement envie de la fuir. Et c’est ce qu’elle avait fini par faire sur un absolu coup de tête. Ce matin, elle avait pris la route du lycée comme d’habitude, et l’instant d’après, elle s’était retrouvée à la gare à sauter dans le premier train. Elle bénéficiait d’une journée de liberté avant que ses parents ne remarquent véritablement son absence. Peut être même plus. Et elle comptait bien l’utiliser le mieux possible. Alors elle fait des folies, passant de train en train au gré de ses envies. Elle allait toujours plus loin, comme si elle ne pouvait pas mettre suffisamment de distance entre Tenby et elle. Et finalement, après plus de 7h de voyage, elle pose un pied dans la gare de Liverpool. Un rire nerveux s’échappe de ses lèvres quand elle s’en rend compte. L’Angleterre, elle était en Angleterre. C’était fou quand on y pensait…

Cependant, son euphorie disparaît au fur et à mesure qu’elle brave la foule. Elle se rend compte qu’elle n’a rien mangé depuis une éternité. Elle a presque tout dépensé son argent dans les billets de train… Elle est seule, dans une ville inconnue et tout à coup, ça l’oppresse. Qu’est-ce qu’elle allait faire maintenant ? Il fallait qu’elle demande à quelqu’un par où se diriger.  Elle était totalement paumée. Sauf que les gens passent vite à côté d’elle, peu désireux de s’arrêter. Il faut dire qu’elle fait un peu peur avec son look de mauvaise fille. Son maquillage trop prononcé, ses collants déchirés, son t-shirt à l’effigie d’un obscur groupe de rock… Elle avait l’air de ce qu’elle était : une fille qui avait fait les mauvais choix. Indécise, elle se traîne jusqu’au hall de la gare. Et c’est là qu’elle les voit. Des jeunes de son âge, dans des tenues aussi peu conventionnelles que la sienne, distribuant des flyers colorés aux passants. Ce sont les seuls qui sourient alors elle fonce droit sur eux. Elle avise l’un d’eux, un brun aux traits fins et l’air sûr de lui. « Hey, tu pourrais me dire où est la station de métro la plus proche, s’il te plaît ? »

_________________

That's some type of love ❥ Isn't she lovely ? Isn't she wonderful ? Isn't she precious ? Less than one minute old. God gave a present to me, made of flesh and bones. My life, my soul. You make my spirit whole. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, lizzie, deborah, jesse and yevgeniya
TON AVATAR : alex turner
TES CRÉDITS : catwoman (avat) - penny (gifs)
RAGOTS PARTAGÉS : 7394
POINTS : 4065
ARRIVÉE À TENBY : 26/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 yo (09.06.88)
CÔTÉ COEUR : whore
PROFESSION : musician
REPUTATION : il est plutôt calme depuis qu'il est revenu de rehab, non ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Prédiction de Spencer Evans Mer 15 Mar - 22:41

“There's nowhere you can be that isn't where you're meant to be...”
― John Lennon

 « Les gars, il va falloir se séparer. Toi tu vas sur St John's Garden avec Grayson, nous trois on se centralise sur la gare centrale et puis il faut dire à Jack et à Porter qu'ils doivent aller tracter du côté de l'université. » Le plan est lancé. Il faut donner un maximum de tracts pour qu'un maximum de personnes se rendent au pub ce soir. Les gérants sont plutôt strictes, même s'ils veulent donner leur chance à tous les musiciens du coin et la clientèle de ce soir aura un rôle important (et Dieu sait qu'il y en a des musiciens en devenir à Liverpool). Ils sont beaucoup à se penser les futurs Beatles et il va se soit que nous ne faisons pas exception à la règle. On se partage les petits flyers et on se sépare pour couvrir plus de terrain. Ce soir, la foule ne doit pas être uniquement composée de lycéens. Ce concert, c'est un tremplin musical et c'est l'occasion de se faire découvrir, qui sait, de se démarquer des autres groupes montants de Liverpool. Nous sommes confiants, même si malheureusement, nous allons devoir passer notre journée à donner des flyers plutôt qu'à répéter, et ça, ce n'est certainement pas bon signe. Qu'importe. On y va au talent, pas vrai ?
Nous sommes les trois plantés au milieu de la gare et nous attendons les heures d'arrivées. Nous attendons que la foule soit présente et que les gens se bousculent. C'est à intervalles réguliers même si certains trains sont plus remplis que d'autres.
Parfois nous donnons les tracs en silence, parfois nous crions notre publicité à haute et intelligible voix. J'évite de crier pour ne pas être aphone une fois le moment venu, toutefois, j'essaye de me montrer agréable et jusqu'à maintenant, les personnes que j'aborde sont plutôt réceptives. Souvent, ce sont des touristes qui justement veulent découvrir les recoins de la ville et plus particulièrement les tréfonds musicaux. Ce sont eux ma cible principale. Souvent, on ment et on dit que notre genre est similaire à ceux de ce groupe célèbre et iconique... Qui sait, peut-être que ça les fera venir ? Et parmi ces touristes, il y a cette fille qui s'approche, un peu perdue et qui vient me demander une direction.
« Nope, je ne peux pas faire ça. En revanche, je peux t'indiquer le meilleur pub du coin qui organise ce soir un concert absolument démentiel qu'il ne faut louper sous aucun prétexte ! » Je ne perds pas une seconde et avec un sourire charmeur, je lui tends le flyer indiquant le groupe et le lieu du concert. « C'est juste un peu plus bas, à gauche sur Wood Street. » Je hausse les épaules avec nonchalance, mais pour ne pas qu'elle prenne ma réponse pour une insulte et surtout parce qu'elle est jolie et que j'ai bien envie de lui faire la conversation, je poursuis. « Plus sérieusement, je ne peux pas t'indiquer la station de métro la plus proche, parce qu'on a pas de métro à Liverpool. Ici on se déplace en bus, en train ou en bateau principalement. » Je souris, pas un sourire moqueur, mais plutôt à l'inverse, un sourire avenant et je demande avec une curiosité mal dissimulée dans la voix. « Tu n'es pas d'ici, j'en conclus ? Tu as une idée d'où tu voudrais te rendre, que je puisse t'aiguiller un peu ? »

_________________


We are often told during times of bereavement that time heals all wounds. That's crap. In truth, you are devastated, you mourn, you cry to the point where you think you'll never stop - and then you reach a stage where the survival instinct takes over. You stop. You simply won't or can't let yourself "go there" anymore because the pain was too great. You block. You deny. But you don't really heal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Thomas, Lenny, Rhys & Trystan
TON AVATAR : Johanna Brady
TES CRÉDITS : Castamere (avatar) & petramaximoff (gifs) & Anaëlle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
En cours : Nate - Malone
A venir : Isla
RAGOTS PARTAGÉS : 3817
POINTS : 3297
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans. (03/05)
CÔTÉ COEUR : Elle vient de rompre ses fiançailles, ce qui lui a brisé le cœur.
PROFESSION : Elle n'a pas terminé la fac de droit, elle aimerait bien reprendre maintenant que sa fille est née.
REPUTATION : Elle a accouché d'une belle petite fille le 10 novembre ! Toutes nos félicitations ! Et aussi beaucoup de courage car elle a l'air d'être partie pour l'élever seule. Je me demande ce qui se passe avec le fils Baxter... Ils avaient l'air si heureux...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Prédiction de Spencer Evans Mar 4 Avr - 20:24

In hundred lifetimes,
In hundred worlds,
In any version of reality
I'd find you.

Le garçon adresse un sourire aussi charmeur que le reste de sa personne à Spencer avant de lui faire une réponse aussi inattendue que culottée. Cette dernière n’aide pas la rousse mais elle comprend bien qu’il a besoin de faire sa pub. Elle se retrouve donc avec un flyer dans les mains, se laissant faire. Il faut dire que son baratin est au point et qu’il a l’air d’avoir beaucoup d’esprit. Elle laisse d’ailleurs échapper un petit rire avant d’essayer de rivaliser. Ses yeux parcourent le petit bout de papier. « Et donc le concert démentiel sera donné par un groupe qui n’a pas de nom ? J’espère que celui qui écrit les paroles n’est pas celui qui a trouvé le nom. » Dit-elle en posant un doigt verni de noir sur les lettres en gras, répétés à plusieurs endroits de la tenue vestimentaire du brun. The Unamed. C’était sûrement humoristique. Ou du moins, typiquement anglais Elle a d’ailleurs peur d’avoir été snob en répliquant de la sorte alors elle se reprend. « Mais je dois avouer que je suis intriguée. Je viendrai peut être, surtout si aucune excuse n’est valable pour manquer le concert. » A vrai dire, elle était surtout intriguée par le garçon qui lui faisait face… Elle ne bouge d’ailleurs Lui aussi revient sur sa réponse mais ça n’apaise pas la Evans. Au contraire. Elle se sent un peu gourde quand il lui dit qu’il n’y a pas de métro à Liverpool. Mais il n’y a pas de trace de moquerie dans la voix de son interlocuteur alors elle garde un peu de sa contenance. « Non en effet, je suis Galloise. Et en fait… Je n’ai nulle part où aller. » Cela sonnait plus dramatique que prévu alors elle se reprend vite. « Enfin, je peux aller où je veux. Tu es d’ici toi alors ? Tu aurais un endroit à me conseiller ? »

_________________

That's some type of love ❥ Isn't she lovely ? Isn't she wonderful ? Isn't she precious ? Less than one minute old. God gave a present to me, made of flesh and bones. My life, my soul. You make my spirit whole. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, lizzie, deborah, jesse and yevgeniya
TON AVATAR : alex turner
TES CRÉDITS : catwoman (avat) - penny (gifs)
RAGOTS PARTAGÉS : 7394
POINTS : 4065
ARRIVÉE À TENBY : 26/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 yo (09.06.88)
CÔTÉ COEUR : whore
PROFESSION : musician
REPUTATION : il est plutôt calme depuis qu'il est revenu de rehab, non ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Prédiction de Spencer Evans Mar 11 Avr - 14:55

“There's nowhere you can be that isn't where you're meant to be...”
― John Lennon

« Malheureusement, c'est le même qui écrit les paroles et qui a trouvé le nom du groupe. Mais pour te prouver qu'il n'est pas un imposteur, il faut que tu viennes nous écouter ce soir. » Dis-je, la bouche en coeur. Des réflexions sur le nom du groupe, j'en entends souvent. Mais comment nommer un groupe à son commencement alors qu'il n'y a jusque là, rien de construit et rien de concret ? A mon sens, ce n'est pas possible. Et ce qui était au début le nom d'un projet, comme un document word "untitled" s'est avéré collé au groupe et à l'image reflétée. Une habitude qui est restée et dont nous sommes plutôt fiers.
C'est peut-être une promesse en l'air, mais la jolie rousse annonce qu'elle passera peut-être et il ne m'en faut pas plus pour avoir le sentiment du devoir accompli. Rien ne la force à venir vraiment, bien sûr, mais j'espère qu'elle sera présente dans la foule ce soir. Je lui décoche mon plus beau sourire, de l'espoir plein les yeux et j'espère que ça suffira pour achever de la convaincre qu'il faut qu'elle vienne ce soir. Comme pour certaines personnes, j'aurais pu lui dire de faire passer le mot et d'emmener ses amis au concert, mais vu la question qu'elle me pose sur Liverpool, il n'en faut pas plus pour comprendre qu'elle n'est pas de la région et par conséquent, qu'elle n'a probablement personne à rameuter d'ici ce soir. Je lui explique que nous n'avons pas de métro ici et à ma question suivante, elle répond en disant qu'elle est Galloise.
« Galloise, hein ? Et bien, au nom de tous les Liverpuldiens, je te remercie d'être venue ici plutôt qu'à Londres. Tu verras à quel point on est meilleurs que les Londoniens. » Dis-je, chauvin et fier de l'être. « En effet, je suis d'ici. Born and raised. Et pour les conseils… Tout dépend de tes centres d'intérêts en fait et du temps que tu prévoies de passer ici. Je te propose les docks, l'Albert Dock plus précisément… Evidemment, si tu veux te faire un pèlerinage Beatles, tu dois aller sur Penny Lane. On a quelques monuments et parcs qui valent le coup d'oeil, aussi. » Je réfléchis à ces derniers même si au final, je ne me suis jamais vraiment intéressé à l'architecture de cette belle ville, préférant de loin trainer dans les pubs ou jouer de la guitare et du piano dans un garage. « Sinon tu sais, le meilleur moyen de visiter une ville c'est de s'y perdre, comme on dit. » Mon sourire s'élargit. Je fais un piètre guide, mais qu'importe. « Il faut juste que tu réussisses à retrouver ton chemin pour le concert. Tu crois que tu pourras faire ça ? » Je la gratifie d'un clin d'oeil et je reprends, me présentant enfin. « Au fait, je suis Nate.  »

_________________


We are often told during times of bereavement that time heals all wounds. That's crap. In truth, you are devastated, you mourn, you cry to the point where you think you'll never stop - and then you reach a stage where the survival instinct takes over. You stop. You simply won't or can't let yourself "go there" anymore because the pain was too great. You block. You deny. But you don't really heal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Thomas, Lenny, Rhys & Trystan
TON AVATAR : Johanna Brady
TES CRÉDITS : Castamere (avatar) & petramaximoff (gifs) & Anaëlle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
En cours : Nate - Malone
A venir : Isla
RAGOTS PARTAGÉS : 3817
POINTS : 3297
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans. (03/05)
CÔTÉ COEUR : Elle vient de rompre ses fiançailles, ce qui lui a brisé le cœur.
PROFESSION : Elle n'a pas terminé la fac de droit, elle aimerait bien reprendre maintenant que sa fille est née.
REPUTATION : Elle a accouché d'une belle petite fille le 10 novembre ! Toutes nos félicitations ! Et aussi beaucoup de courage car elle a l'air d'être partie pour l'élever seule. Je me demande ce qui se passe avec le fils Baxter... Ils avaient l'air si heureux...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Prédiction de Spencer Evans Jeu 27 Avr - 20:21

In hundred lifetimes,
In hundred worlds,
In any version of reality
I'd find you.


Le brun confirme l’intuition de Spencer, lui révélant qu’il est le parolier du groupe mais aussi celui à l’origine de son nom. Il ne se laisse pourtant pas démonter par le scepticisme de la rousse, continuant à faire sa pub. Elle rit, amusée malgré elle. « Tu ne lâches jamais rien, toi, n’est-ce pas ?! » Il s’escrime en vain car elle est déjà convaincue. Mais il y a quelque chose de plaisant à écouter toutes ces belles paroles et elle laisse le jeu continuer, essayant elle aussi d’avancer ses pions en montrant qu’elle avait compris qu’il parlait de lui. « Tu me fais tout l’effet d’un imposteur pourtant. Mais vu tes talents d’orateur, peut être que tu ne mens pas sur la qualité des paroles. » Tes talents d’orateur. Et voilà ! Elle avait recommencé à se trahir en utilisant des mots qui montraient que sous ses airs de fille rebelle, elle n’était qu’une petite bourge gâtée… Heureusement son interlocuteur ne semble pas le remarquer, absorbé dans un nouveau discours. C’était indéniable, il aimait s’entendre parler. Et il semblait aimer rallier les gens à son point de vue aussi. Il est donc désormais en train d’essayer de vendre à Spence Liverpool, comme la meilleure ville du monde. Mais elle n’est pas agacée. Au contraire, elle se laisse doucement charmer, regrettant qu’il n’y ait pas plus de garçons comme ça à Tenby. « Alors je dis « de rien » à tous les Liverpuldiens… Et pour ce qui est de savoir s’ils sont meilleurs que les londoniens… Je te donnerai ma réponse ce soir ! » Venait-elle de dire ça être certaine qu’il se reverrait ? Sans doute. Mais au fond, elle ne se faisait pas trop d’illusions. Même si ses parents ne la retrouvaient pas dans la journée et qu’elle allait à ce concert, le musicien serait sûrement trop absorbé par son concert et le reste pour venir lui parler…

Ils discutent encore mais le garçon semble avoir quelques lacunes quand il s’agit de jouer les guides touristiques et ils se retrouvent bientôt à court de sujets de conversation. Mais au moins, Spencer obtient un prénom. « Enchanté Nate. Moi c’est Spencer. Et d’accord, je tâcherai de ne pas trop me perde. Peut être à ce soir alors… » Elle répond à son clin d’œil par un dernier sourire, avant de prendre congé. Son peut être était juste pour le show, elle était bien décidé à aller écouter ce groupe… Elle quitte la gare, se demandant s’ils auraient dû échanger leurs numéros ou si elle aurait dû avoir l’audace de lui demander de l’accompagner pour sa visite… Non ça aurait été idiot. Il devait être focalisé sur le concert de ce soir et la promo… En tout cas, la perspective de le revoir est excitante et même si elle prend un réel plaisir à visiter Liverpool, le brun traverse ses pensées quelques fois au cours de l’après-midi.  Si bien que c’est sans surprise qu’à l’heure du fameux concert, elle est sur Wood Street, poussant la porte du fameux pub, le cœur battant un peu rapidement, le rouge aux joues.

_________________

That's some type of love ❥ Isn't she lovely ? Isn't she wonderful ? Isn't she precious ? Less than one minute old. God gave a present to me, made of flesh and bones. My life, my soul. You make my spirit whole. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, lizzie, deborah, jesse and yevgeniya
TON AVATAR : alex turner
TES CRÉDITS : catwoman (avat) - penny (gifs)
RAGOTS PARTAGÉS : 7394
POINTS : 4065
ARRIVÉE À TENBY : 26/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 yo (09.06.88)
CÔTÉ COEUR : whore
PROFESSION : musician
REPUTATION : il est plutôt calme depuis qu'il est revenu de rehab, non ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Prédiction de Spencer Evans Lun 1 Mai - 16:09

“There's nowhere you can be that isn't where you're meant to be...”
― John Lennon

En effet, je ne lâche jamais rien et mon sourire s'agrandit quand j'ai l'impression qu'elle viendra. Elle ne confirme pas sa venue, mais j'ai l'impression que le moment que nous partageons est en train de la convaincre. Ce serait bien d'avoir une fan Galloise dans nos rangs, après tout, c'est comme ça qu'il est possible de se faire connaître à l'international. Je lui donne les lieux touristiques principaux qu'il faut voir, mais autant dire que je reste plutôt évasif. Après tout, je suis ici pour faire de la pub pour mon groupe, pas pour ma ville. Je lui indique toutefois l'office du tourisme qui ne se trouve pas loin et je lui montre les piles de cartes de Liverpool qui s'entassent sur les présentoirs à la sortie de la gare.
« Moi de même, Spencer. Et ça marche, peut-être à ce soir, alors. Profite bien de ta visite, surtout. » Je m'écarte de son chemin pour la laisser passer et je la regarde s'éloigner, distrait et surtout très intrigué par cette Galloise. Une fois hors de ma vue, je me concentre à nouveau sur mon travail et je reprends ma pub pendant encore deux heures environ.
Ensuite, nous devons retourner chez nous afin de chercher nos instruments respectifs pour préparer la scène dans le bar où nous jouons. Un jour, probablement que nous aurons de quoi payer des hommes pour faire les installations à notre place, mais pas encore. Heureusement nous sommes suffisamment débrouillards et après une heure à faire la balance, nous sommes prêts à accueillir tout le monde. Le bar se rempli petit à petit tandis que nous sirotons les bières gracieusement offertes pour la soirée.
Principalement, je ne vois que des visages familiers, ceux que nous connaissons du lycée, mais également quelques personnes croisés à la gare à qui nous avons tendus les flyers. Mon excitation descend rapidement quand je remarque que la rouquine ne se montre pas alors que l'horloge tourne et je devine qu'elle avait d'autres choses à faire, qu'elle n'est restée avec moi que par politesse. Dommage. C'est l'heure de monter sur scène et c'est alors que je termine mon verre au bar que je la vois arriver. Avec ses cheveux de feu, c'est impossible de la louper ! « Eh la Galloise ! » Je l'appelle pour qu'elle me remarque et quand elle se rapproche, je ne cache pas ma joie. « Tu es venue ! Je dois aller jouer, mais reste là et commande ce que tu veux ok ? C'est pour moi. » Je me retourne vers le barman pour qu'il comprenne qu'il n'a pas à la faire payer et après pour un regard entendu je me retourne vers la rousse. « On se voit après. Tu me diras à quel point je suis un imposteur et ce que tu as pensé de la ville, aussi. » Je souris et je m'éclipse vers le devant de la scène où nous sommes très bien reçu par la foule et le show peut enfin commencer. Nous saluons la foule, nous enchaînons les morceaux avec parfois quelques reprises que tout le monde connaît et que tout le monde peut s’approprier. L'ambiance est très bonne et nous nous donnons au maximum, comme à chaque concert. De temps en temps je cherche si Spencer est toujours présente, mais le peu de luminosité ne m'aide pas dans ma recherche. Quand après quinze minutes sans l'avoir vu, je crois qu'elle a filé, je suis satisfait de remarquer qu'elle est toujours là et pour la remercier de son attente, je repends la parole entre deux chansons. « Liverpool ce soir, vous déchirez, comme toujours. Je sais de source sûre que nous avons au moins une personne du Pays de Galles dans la salle. Montrez lui comme on sait faire la fête ici... » Je souris et le concert reprend pendant encore trois chansons environ.
Nous quittons la scène, nous retournons dans les coulisses le temps de se remettre de la performance puis nous retrouvons l'intérieur du bar où on passe à présent un CD des morceaux classiques de rock. Je prends quelques minutes pour recevoir les remerciements et commander un nouveau verre, puis je me dirige vers la rousse, un grand sourire aux lèvres.  « Alors ?  »

_________________


We are often told during times of bereavement that time heals all wounds. That's crap. In truth, you are devastated, you mourn, you cry to the point where you think you'll never stop - and then you reach a stage where the survival instinct takes over. You stop. You simply won't or can't let yourself "go there" anymore because the pain was too great. You block. You deny. But you don't really heal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Thomas, Lenny, Rhys & Trystan
TON AVATAR : Johanna Brady
TES CRÉDITS : Castamere (avatar) & petramaximoff (gifs) & Anaëlle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
En cours : Nate - Malone
A venir : Isla
RAGOTS PARTAGÉS : 3817
POINTS : 3297
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans. (03/05)
CÔTÉ COEUR : Elle vient de rompre ses fiançailles, ce qui lui a brisé le cœur.
PROFESSION : Elle n'a pas terminé la fac de droit, elle aimerait bien reprendre maintenant que sa fille est née.
REPUTATION : Elle a accouché d'une belle petite fille le 10 novembre ! Toutes nos félicitations ! Et aussi beaucoup de courage car elle a l'air d'être partie pour l'élever seule. Je me demande ce qui se passe avec le fils Baxter... Ils avaient l'air si heureux...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Prédiction de Spencer Evans Lun 29 Mai - 21:30

In hundred lifetimes,
In hundred worlds,
In any version of reality
I'd find you.

Spencer se laisse happer par la foule dans le petit pub bondé, perdue comme l’étrangère qu’elle est. Elle avait eu peur d’arriver en retard à cause de quelques détours qu’elle avait faits pour arriver ici mais le concert ne semble pas encore commencé. « Eh la Galloise ! » Une seule personne pouvait l’appeler ainsi et c’est avec un petit sourire qu’elle se retourne pour voir le dénommé Nate au bar lui faire signe. Elle va près de lui-même si le voir entourer de son groupe l’intimide un peu. « Tu es venue. » Le sourire du garçon pourrait approvisionner un petit village en électricité pendant un mois tellement il est lumineux. Elle a du mal à se dire que sa simple venue peut lui faire cet effet mais elle sent tout de même un peu flattée. « Quelqu’un m’a dit qu’ici, c’était le meilleur pub de la ville et qu’il y aurait un concert démentiel ce soir. » Elle lui adresse un petit sourire complice. Il est cependant bien entendu pas disponible et pressé par le temps mais il lui dit qu’elle peut commander ce qu’il veut, que c’est pour lui. Il lui fait comprendre aussi qu’il la rejoindra après le concert, avec son humour bien à lui. A cette pensée, elle sent ses lèvres s’étirer de plus belle. « Wow, et bien merci pour le verre ! Je t’attends alors. Bon concert ! » Réplique la rousse, alors qu’il gagne déjà la scène.

Les lumières se tamisent encore un peu et le groupe de Nate commence à se produire. Spencer est plutôt focalisée sur ce dernier. Sans surprise, le jeune garçon est un véritable showman, aussi à l’aise sur scène que dans la vie quotidienne. Il galvanise le public, l’emmenant exactement là où il veut l’emmener. Et il galvanise Spencer aussi… Car il a une voix absolument divine. Chaude, sensuelle, intense, rehaussée par son petit accent british. La rousse a l’impression d’être en train de vivre une expérience religieuse à chaque nouvelle chanson tandis que des frissons lui montent sur les bras. Elle tombe littéralement amoureuse de cette voix. Déjà que le garçon avait quelque chose… Alors elle se laisse porter, se disant que peut être, le fait qu’elle se soit retrouvée ici ce soir n’est pas un hasard… Elle se lève et se met à danser, comme le reste de la foule…Et puis, son cœur manque un battement quand elle entend Nate prononcer quelques paroles qui s’adressent à elle. Cette soirée était en train de prendre des allures de rêve. Jamais quelque chose d’aussi extraordinaire ne pourrait lui arriver à Tenby…

Trois chansons plus tard, trois petites chansons seulement, le concert est terminé. Spencer reste debout et applaudit à tout rompre, tout comme le reste de la foule. Puis les Unamed repartent en coulisses et la Evans pense enfin à entamer le verre de bière qu’elle avait commandé, allant s’installer près du bar. Nate met du temps à revenir mais c’est bien normal. Il doit avoir du monde à voir… Et finalement, il est là, un sourire triomphant sur les lèvres et un verre à la main. « Alors… Alors… Je pense que The Unamed a une nouvelle fan. C’était absolument fantastique. J’ai adoré. » Dit-elle en faisant durer un peu le suspense avant de franchement montrer son enthousiasme. Inutile de faire preuve de retenue alors qu’elle avait les yeux brillants, toute décoiffée d’avoir sauté comme une folle… Elle soulève son verre pour l’entrechoquer avec celui de Nate. « Du coup, je trinque au meilleur imposteur de la ville. Et je lui présente mes excuses… Ses paroles sont très biens. Magnifiques, même. J’aurai voulu que chaque chanson dure un quart d’heure. »


_________________

That's some type of love ❥ Isn't she lovely ? Isn't she wonderful ? Isn't she precious ? Less than one minute old. God gave a present to me, made of flesh and bones. My life, my soul. You make my spirit whole. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, lizzie, deborah, jesse and yevgeniya
TON AVATAR : alex turner
TES CRÉDITS : catwoman (avat) - penny (gifs)
RAGOTS PARTAGÉS : 7394
POINTS : 4065
ARRIVÉE À TENBY : 26/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 yo (09.06.88)
CÔTÉ COEUR : whore
PROFESSION : musician
REPUTATION : il est plutôt calme depuis qu'il est revenu de rehab, non ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Prédiction de Spencer Evans Jeu 8 Juin - 22:14

“There's nowhere you can be that isn't where you're meant to be...”
― John Lennon

Le concert se déroule à merveille et je n’imprègne de cette délicieuse sensation encore quelques minutes sous les applaudissements de la foule. C'est puissant, ce sentiment, cet amour des fans pour nous. On se regarde les uns les autres sur la scène et on salue une dernière fois l'assemblée alors qu'on rigole dans nos barbes, fiers. Nous avons fait du bon boulot pour tracter les flyers et ça se ressent au monde présent dans la petite salle. J'emporte ma guitare avec moi dans sa housse et nous nous éclipsons dans les coulisses. On se congratule, chacun notre tour et on apprécie ce petit moment de calme avant de reprendre la fête. On se dit que c'est ce que pourrait devenir notre vie : des concerts, des tournées, la vie sur la route, à s'amuser, à travailler, à profiter, à voir du pays, à bouger.
Je repars en direction de la salle, du bar, et plus précisément de la rouquine que j'ai laissé et je me réjouis de voir qu'elle n'a pas profité de ma courte absence pour se faire la malle. Cette rencontre, elle semble être destinée. J'ai beau ne pas croire en ces choses là, cette fille me donne envie d'y croire. Cette Spencer. Je l'observe malgré la lumière tamisée et je n'attends pas une seconde de plus pour lui demander son avis. Il compte réellement, son avis. Parce que je sais qu'elle n'est pas juste une fille du lycée qui veut flatter le groupe du coin dans l'espoir de vivre quelque chose de plus. Cette fille, elle est authentique, elle ma rappelle sur Terre, elle me fait comprendre qu'il n'y a pas que Liverpool, mais un ensemble bien plus vaste à conquérir.

Elle, en tout cas, elle semble conquise, et c'est tant mieux. Je bois une gorgée de ma boisson, heureux d'entendre les critiques positives qu'elle fait à l'égard du groupe. « Trinquons, dans ce cas ! L'imposteur te pardonne allègrement. » Je m'esclaffe, pas modeste pour un sous et je reprends. « Tu m'en vois ravi ! Et j'espère que tu t'es sentie comme chez toi parmi cette foule de Liverpuldiens. » C'est vrai qu'elle lui a dit ce qu'elle a pensé du concert, maintenant il va falloir qu'elle lui raconte ce qu'elle a pensé de la ville.
Je reprends une longue gorgée et je commande un nouveau verre, presque assoiffé par ce concert. Je m'installe sur un tabouret quand il y en a un qui se libère et je me concentre à nouveau sur la jolie rousse. « Pour les chansons d'un quart d'heure, j'en prends note. J'aimerais bien écrire une symphonie un jour, mais ce n'est pas pour tout de suite. » Je secoue la tête et je m'arrête à temps avant de l'ennuyer avec mes envies musicales et je reprends, plus consciencieux. « Dis moi, jolie Spencer, tu as fait quoi de ta journée. Tu as visité des choses sympa ? La ville te plait ? » J'ai encore du mal à me dire qu'elle est réellement venue au concert alors que nous ne nous sommes adressés la parole que quelques minutes à la gare le matin même. Qui l'eut cru ? « Tu sais tu comptes rester encore combien de temps ? Si tu veux on peut échanger nos numéros de téléphone et demain on se retrouve et je te lais visiter ce que tu n'as pas vu ? » Confiant, comme toujours, je lui fais cette proposition dans l'unique but de pouvoir passer un peu plus de temps avec elle. Je sais bien qu'elle va devoir rentrer au Pays de Galles, mais après tout, rien ne nous empêche de passer du temps tout les deux.
Ca ne durera peut-être que deux jours, mais je sais que ces quelques heures resteront gravées, que chaque chevelure aussi flamboyante me fera repenser à cette fille là. « Si ça te dis, bien entendu. »

_________________


We are often told during times of bereavement that time heals all wounds. That's crap. In truth, you are devastated, you mourn, you cry to the point where you think you'll never stop - and then you reach a stage where the survival instinct takes over. You stop. You simply won't or can't let yourself "go there" anymore because the pain was too great. You block. You deny. But you don't really heal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Thomas, Lenny, Rhys & Trystan
TON AVATAR : Johanna Brady
TES CRÉDITS : Castamere (avatar) & petramaximoff (gifs) & Anaëlle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
En cours : Nate - Malone
A venir : Isla
RAGOTS PARTAGÉS : 3817
POINTS : 3297
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans. (03/05)
CÔTÉ COEUR : Elle vient de rompre ses fiançailles, ce qui lui a brisé le cœur.
PROFESSION : Elle n'a pas terminé la fac de droit, elle aimerait bien reprendre maintenant que sa fille est née.
REPUTATION : Elle a accouché d'une belle petite fille le 10 novembre ! Toutes nos félicitations ! Et aussi beaucoup de courage car elle a l'air d'être partie pour l'élever seule. Je me demande ce qui se passe avec le fils Baxter... Ils avaient l'air si heureux...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Prédiction de Spencer Evans Mar 20 Juin - 21:47

In hundred lifetimes,
In hundred worlds,
In any version of reality
I'd find you.

Comme Spencer l’avait soupçonné, Nate avait de l’humour et il accepte ses excuses de bonne grâce, trinquant en riant à son imposture qui n’en était finalement pas une. Il est aussi attentionné, car il ne se contente pas de récolter les louanges mais fait en sorte de s’intéresser réellement à son ressenti vis-à-vis du concert. « Je crois que oui… c’est totalement cliché ce que je vais dire mais c’est ce que j’aime avec la musique… Elle connecte les gens entre eux. » Réplique t-elle alors quand il lui demande si elle s’est sentie à l’aise parmi les Liverpuldiens. Elle rougit tout de suite après, se sentant un peu comme une gourde. Heureusement, l’obscurité la dissimule et le musicien semble absorbé par sa bière qu’il s’emploie à finir. En même temps, il était légitime qu'il ait un peu soif. Heureusement, quand il a terminé, il en commande une nouvelle et prend place aux côtés de Spence. Elle se tourne légèrement pour lui faire face, afin qu’ils puissent discuter côte à côte en sirotant leurs boissons. Et une nouvelle fois, l’anglais la fait rire aux éclats. « Une symphonie ?! Rien que ça… Tu me diras, tu es en retard. Mozart avait 5 ans quand il a composé sa première. » Elle s’en veut aussitôt d’avoir étalé sa science, ayant l’air tout à coup d’une bêcheuse plutôt que d’une fille un peu rebelle et un peu mystérieuse. Car il ne fallait pas se leurrer, elle flirtait un peu avec le brun à ses côtés. Il lui plaisait, c’était indéniable… Aussi, elle est comblée quand il lui pose une nouvelle question, l’interpellant en plaçant l’épithète « jolie » devant son prénom. A vrai dire, il lui faut même quelques instants pour retrouver ses esprits afin de pouvoir répondre tellement elle est déstabilisée. Ou bien est-ce la bière qui commence à faire effet ? « Je… Je crois que j’ai fais ce que font les touristes en général. Déjà j’ai fais le Beatles Tour… Je suis allée sur Penny Lane comme tu me l’as dit d’ailleurs… Ah et j’ai pris le ferry pour venir ici. C’était trop cool de voir la ville avec le coucher de soleil. Oui j’aime beaucoup Liverpool... C’est tellement plus vivant que ma ville natale… La journée est passée vite en fait. Mais je ne regrette pas d’être venue ce soir. » Elle adresse un petit sourire à Nate, se demandant elle-même si elle met des doubles sens dans ses phrases. Mais en même temps, elle ne rêve pas. Il lui porte un véritable intérêt comme le prouve sa question suivante. Sa proposition est aussi adorable que mignonne et surtout quand il lui offre une porte de sortie tout de suite après. Elle pousse un petit soupir. Elle mourrait d’envie d’accepter mais à la place, elle va plutôt devoir casser l’ambiance… « J’aimerai beaucoup t'avoir pour guide… Mais il y a une forte possibilité pour que je doive partir rapidement demain… Disons que je suis ici sans autorisation. » Devait-elle ajouter qu’elle était mineure ? Il risquait de prendre peur. Lui devait être plus vieux qu’elle, il n’y avait qu’à voir l’assurance qu’il dégageait sur scène… Des sentiments contradictoires agitent la rouquine. Elle n’avait pas envie de laisser partir ce garçon. Il l’intriguait, elle avait envie de le connaître mieux. Elle était enchantée par leur rencontré. Jamais elle ne s’était jamais sentie attirée par quelqu’un aussi rapidement. Elle était certaine qu’il pouvait d'ailleurs lui donner encore plus de motifs d’être sous son charme… Même si effectivement le temps leur était compté à cause d’elle… « Par contre… J’ai toute la nuit devant moi. » Dit-elle à son tour timide avant de plonger dans sa bière pour se donner de la contenance.

_________________

That's some type of love ❥ Isn't she lovely ? Isn't she wonderful ? Isn't she precious ? Less than one minute old. God gave a present to me, made of flesh and bones. My life, my soul. You make my spirit whole. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, lizzie, deborah, jesse and yevgeniya
TON AVATAR : alex turner
TES CRÉDITS : catwoman (avat) - penny (gifs)
RAGOTS PARTAGÉS : 7394
POINTS : 4065
ARRIVÉE À TENBY : 26/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 yo (09.06.88)
CÔTÉ COEUR : whore
PROFESSION : musician
REPUTATION : il est plutôt calme depuis qu'il est revenu de rehab, non ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Prédiction de Spencer Evans Sam 24 Juin - 18:28

“There's nowhere you can be that isn't where you're meant to be...”
― John Lennon

C'est peut-être cliché ce que Spencer raconte, mais ça ne m'empêche pas de hocher la tête. Pourquoi les clichés ont-ils autant la peau dure ? Certainement parce qu'ils reflètent une certaine réalité, et c'est exactement ce qui se passe avec la jeune femme : elle dit vrai, la musique connecte les gens et c'est pour cette raison que je l'aime autant, que je suis mélomane depuis si longtemps. « En même temps, j'ai beau l'admirer et connaître toutes ses oeuvres, j'espère ne pas être comme Mozart. Je n'aimerais pas mourir à l'âge de 35 ans. » Que je conclus pour lui faire remarquer que je connais également des choses sur les auteurs de musique classique. La faute au conservatoire, certainement, mais ce n'est en rien quelque chose dont j'ai honte, au contraire. Leur musique est une réelle source d'inspiration, même si pour le moment, il est difficile de l'entendre dans ma propre musique. Je reprends quelques gorgées de ma chope, et je me concentre sur la Galloise et les choses qu'elle a pu faire tout au long de sa journée. En effet, elle a fait les choses de touristes, mais ce sont certainement les meilleures attractions pour avoir un premier aperçu de la ville et du folklore de Liverpool. « Une journée bien remplie je vois. Heureusement que tu n'es pas arrivée trop tard. En tout cas, je suis content que la ville te plaise. Tu reviendras peut-être comme ça. Tu viens d'où déjà ? » Je lui sers mon sourire charmeur pour promouvoir un peu plus la ville et je lui propose finalement de lui faire découvrir un peu plus la ville dès le lendemain. Cependant, j'ai peur de dépasser les bornes alors je lui laisse une porte de sortie et accessoirement, le choix de me remballer poliment.
Et si sa réponse a l'air bien partie, je devine bien vite qu'il y a quelque chose qui coince. Et en effet, elle n'est pas sûre d'être encore sur place demain. Je ravale ma déception et hoche la tête à la place en comprenant qu'elle m'explique à demi mots qu'elle est en fait en train de fuguer de chez elle. J'hésite à faire un commentaire là-dessus, sans trop savoir si je risque quelque chose en faisant passer un agréable moment à une fugueuse, puis je me reprends en terminant le fond de mon verre. Non, je ne vais pas faire de commentaire. Ce ne sont pas mes affaires. « Je vois... Dans ce cas, il va falloir en profiter au max, pour que tu rentres chez toi avec la tête pleine de bons souvenirs et je vais te faire une visite nocturne de la ville. Liverpool by night, tu verras, c'est encore plus chouette. » Mais avant, je suppose que nous allons encore profiter un peu de la bonne ambiance qui règne dans le bar.

Je lui offre un nouveau verre et quand on se fait tous gentiment mettre à la porte à cause de la fermeture, j'emporte mon gobelet de bière et mon étui de guitare. Je la pose dans le coffre de la voiture prêtée par mes parents et nous nous écartons à pieds car il ne serait clairement pas recommandé de conduire avec ces quelques verres d'alcool dans le sang, surtout avec un permis tout neuf.  « J'ai un peu faim, faut qu'on essaye de trouver quelque chose d'encore ouvert. » Il faut errer quelques minutes dans les rues, mais on avance lentement et ça laisse le temps à Spencer d'observer l'architecture de la ville et les différentes façades malgré l'obscurité. Mes pas nous guident jusqu'à un petit local qui vend des fish'n chips et qui accepte encore de nous servir malgré l'heure tardive. Je demande à Spencer si elle veut manger quelque chose et commande en conséquences, puis quand la nourriture est prête, nous pouvons nous éloigner et marcher aux bords des quais. « Ca va, tu n'as pas froid ? »

_________________


We are often told during times of bereavement that time heals all wounds. That's crap. In truth, you are devastated, you mourn, you cry to the point where you think you'll never stop - and then you reach a stage where the survival instinct takes over. You stop. You simply won't or can't let yourself "go there" anymore because the pain was too great. You block. You deny. But you don't really heal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Thomas, Lenny, Rhys & Trystan
TON AVATAR : Johanna Brady
TES CRÉDITS : Castamere (avatar) & petramaximoff (gifs) & Anaëlle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
En cours : Nate - Malone
A venir : Isla
RAGOTS PARTAGÉS : 3817
POINTS : 3297
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans. (03/05)
CÔTÉ COEUR : Elle vient de rompre ses fiançailles, ce qui lui a brisé le cœur.
PROFESSION : Elle n'a pas terminé la fac de droit, elle aimerait bien reprendre maintenant que sa fille est née.
REPUTATION : Elle a accouché d'une belle petite fille le 10 novembre ! Toutes nos félicitations ! Et aussi beaucoup de courage car elle a l'air d'être partie pour l'élever seule. Je me demande ce qui se passe avec le fils Baxter... Ils avaient l'air si heureux...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Prédiction de Spencer Evans Sam 12 Aoû - 19:00

In hundred lifetimes,
In hundred worlds,
In any version of reality
I'd find you.

« En même temps, j'ai beau l'admirer et connaître toutes ses œuvres, j'espère ne pas être comme Mozart. Je n'aimerais pas mourir à l'âge de 35 ans. » Spencer approuve gravement en hochant la tête, buvant une nouvelle gorgée de bière. Cela faisait moins de 24h qu’elle connaissait ce garçon et pourtant, elle se sentait vraiment sur la même longueur d’ondes que lui. Elle pourrait dire qu’il y avait une connexion entre eux, si elle voulait continuer à aligner joyeusement les clichés… En tout cas, c’est sûrement à cause de ça, et uniquement à cause de ça qu’elle ne se montre pas trop réticente à se confier quand Nate lui pose une question un peu plus personnelle que de savoir ce qu’elle a pensé de la ville. « Je viens de Tenby… C’est une toute petite station balnéaire du Pays de Galles… Tu n’en as probablement jamais entendu parler…. » Et finalement, la rousse finit par confesser à demi-mots qu’elle a plus ou moins fugué histoire d’éviter de faire croire au musicien que passer sa journée à visiter Liverpool avec lui ne la tente pas du tout. Ça serait même plutôt le contraire… Mais elle a peur de l’avoir découragé… Il réfléchit quelques instants à cette confession et fait soudain une contre proposition qui rassure totalement la galloise. « By night… J’adore ! J’ai hâte ! Même si j’ai déjà des bons souvenirs en tête ne t'inquiète pas. » Dit-elle dans un sourire, encore émerveillée par le concert et l’aura de ce garçon pas comme les autres. Entre eux, pas de jugement. Pas de question indiscrète. Juste la promesse d’une nuit aussi magique que le reste de leur rencontre. Spencer se sentait vraiment bien avec Nate. Elle adore la façon dont il s’accommode de la situation et la tourne à leur avantage…  Ils boivent encore un verre avant de partir à l’aventure, gentiment chassés par le barman. La Evans a la tête pleine de rires, le sang et le cœur réchauffé par l’alcool et la bonne compagnie. Cette nuit est la meilleure qu’elle a passé depuis bien longtemps.

Ils partent à pieds et Nate fait bientôt savoir qu’il a faim. Spencer est plus absorbée par la vision des rues qu’ils sont en train de traverser mais elle comprend les besoins de son compagnon du soir vu la performance qu’il avait exécutée précédemment… A cette heure-ci, il est inutile de faire la fine bouche. Ils s’arrêtent devant un petit marchand de fish'n chips après quelques minutes de recherches. La rousse sent sa faim se réveiller en sentant l’odeur des frites. Pour faire bonne mesure, elle invite Nate - ce qui est la moindre des choses quand on sait qu’il lui a payé trois verres au bar – et ils repartent dans leur balade le long des quais, leurs cornets de journaux graisseux entres les mains. « Oh ces frites sont vraiment délicieuses ! » S’exclame Spence entre deux mastications. Nate toujours plus attentionné lui demande alors si elle n’a pas froid. Elle sourit. C’était comme s’il lisait dans ses pensées. « Un peu mais hors de question qu’on rentre ! Je veux voir ton endroit préféré de Liverpool. » C’était un peu de sa faute… Elle n’avait qu’à pas porter des vêtements troués de partout… En tout cas, plus elle en apprenait sur Nate, plus elle l’appréciait. Elle savait que c’était mal puisque le temps leur était compté mais tant pis. Elle avait envie de tout savoir sur lui. « Et je veux aussi que tu me dises comment tu as commencé la musique ! » Toujours aussi euphorique, elle regarde un peu partout autour d’elle et voit soudain une traînée lumineuse dans le ciel. Elle attrape le bras de Nate. « Une étoile filante ! Fais un vœu. »

_________________

That's some type of love ❥ Isn't she lovely ? Isn't she wonderful ? Isn't she precious ? Less than one minute old. God gave a present to me, made of flesh and bones. My life, my soul. You make my spirit whole. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, lizzie, deborah, jesse and yevgeniya
TON AVATAR : alex turner
TES CRÉDITS : catwoman (avat) - penny (gifs)
RAGOTS PARTAGÉS : 7394
POINTS : 4065
ARRIVÉE À TENBY : 26/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 yo (09.06.88)
CÔTÉ COEUR : whore
PROFESSION : musician
REPUTATION : il est plutôt calme depuis qu'il est revenu de rehab, non ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Prédiction de Spencer Evans Lun 4 Sep - 23:53

“There's nowhere you can be that isn't where you're meant to be...”
― John Lennon

La jeune femme semble tant aimer la ville que je me demande d'où elle vient au Pays de Galles. Pour sûr, elle ne vient pas de la capitale, car sinon elle ne serait pas autant bluffée par le dynamisme de Liverpool. Elle avoue alors venir d'une petite ville et je me retrouve un peu bête à chercher où j'ai déjà entendu ce nom : parce que je l'ai déjà entendu. Je n'y ai jamais mis les pieds, mais j'en ai déjà entendu parlé. Enfin, je me souviens de ma cousine galloise. « Et bien figure toi que ça me dit quelque chose. J'ai une cousine qui vit au Pays de Galles et plus précisément à Swansea, en fait. Elle a déjà dû m'en parler. »  Je souris, un peu surpris de cette coïncidence et j'ajoute. « Comme quoi… Celui qui a dit que le monde est petit avait vraiment raison. »  C'est amusant de se rendre compte que malgré notre rencontre récente et soudaine, nous avons quelques données en commun. Quelles étaient les chances pour que j'aie un membre de ma famille qui vit à environ une heure de chez elle ? Est-ce que ça pourrait donner lieux à une rencontre ultérieure ? Secrètement, je l'espère. Mais je suis tiraillé avec cette envie de laisser les choses comme elles sont, de profiter de cette soirée unique en son genre et de ne rien briser avec des promesses que nous ne pourrons tenir. Un bonheur éphémère, mais terriblement épique. Une joie sans nom, une soirée dont on se souviendra fort longtemps même si on aura peut-être oublié le prénom de l'un et de l'autre. Cette image me fait sourire, mais je préfère me concentrer sur l'instant présent, sur le fait que nous sommes encore en compagnie l'un de l'autre et qu'il est temps de se forger ces souvenirs inoubliables.
Vient ensuite la proposition d'une sortie de nuit. La fatigue ne se fait pas sentir, pas encore en tout cas, alors autant en profiter. Car les heures passent et bientôt ce rêve éveillé sera terminé.

Nous nous remplissons l'estomac en marchant sur les quais éclairés principalement par la lune et par quelques lampadaires. C'est une belle nuit, la plus belle même, et quand la jeune femme avoue avoir un peu froid, je lui mets ma veste sur les épaules comme le veut la tradition. « Tiens, prends ça… Parce que oui, hors de question qu'on rentre, mais hors de question que tu attrapes une pneumonie. »  Et elle poursuit en voulant voir mon endroit préféré de Liverpool et je n'ai pas besoin d'y réfléchir plus longtemps. « Ok ! On y va. » Dis-je en hochant la tête et en prenant le chemin du lieu en question. Ce n'est pas loin, quelques centaines de mètres, le temps que je lui explique comment j'ai commencé la musique suffira. « J'ai été bercé par de la musique classique depuis toujours alors c'était un peu comme une évidence. J'ai intégré le conservatoire et avant ça je jouais déjà avec tout ce qui pouvait donner un son harmonieux. RIP les verres en cristal de ma mère. Niveau instrument, j'ai d'abord commencé le piano, et j'ai enchaîné avec la guitare assez vite. Tu as des passions, toi dans la vie ? »  Demande-je, un peu curieux de savoir si comme moi, elle est animée d'une passion indescriptible pour quelque chose en particulier. Nous nous sommes éloignés de l'eau pour arriver au centre-ville et plus précisément devant une boutique réservée aux instruments de musique. « C'est peut-être barbant pour toi, et surtout redondant… Mais si je devais choisir un endroit à Liverpool, c'est cette boutique ! J'y ai passé les meilleures heures de ma vie à essayer tous les pianos et toutes les guitares. A chaque fois, je reviens ici pour mon matériel et clairement, ce sont les meilleurs. »  A Liverpool, on ne fait pas les choses à moitié quand on parle de musique.
Je hausse les épaules, adressant un sourire timide à la jeune femme parce que je me doute que je dois la décevoir. Je ne lui offre pas une vue à couper le souffle de la ville, juste un tour de le centre-ville, mais bien vite, elle me prend le bras et me fait regarder le ciel. En fait, la voilà la vue époustouflante qu'elle cherchait peut-être et ironiquement, je n'ai rien à voir là dedans. Je souris, pris d'un élan de niaiserie à la vue de cette étoile en train de mourir et je fais ce qu'elle me demande : je fais un voeu ; celui qu'elle ne me repousse pas quand j'entreprendrai de l'embrasser. Ce qui devrait ce produire… Maintenant. « C'est fait. »

_________________


We are often told during times of bereavement that time heals all wounds. That's crap. In truth, you are devastated, you mourn, you cry to the point where you think you'll never stop - and then you reach a stage where the survival instinct takes over. You stop. You simply won't or can't let yourself "go there" anymore because the pain was too great. You block. You deny. But you don't really heal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Thomas, Lenny, Rhys & Trystan
TON AVATAR : Johanna Brady
TES CRÉDITS : Castamere (avatar) & petramaximoff (gifs) & Anaëlle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
En cours : Nate - Malone
A venir : Isla
RAGOTS PARTAGÉS : 3817
POINTS : 3297
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans. (03/05)
CÔTÉ COEUR : Elle vient de rompre ses fiançailles, ce qui lui a brisé le cœur.
PROFESSION : Elle n'a pas terminé la fac de droit, elle aimerait bien reprendre maintenant que sa fille est née.
REPUTATION : Elle a accouché d'une belle petite fille le 10 novembre ! Toutes nos félicitations ! Et aussi beaucoup de courage car elle a l'air d'être partie pour l'élever seule. Je me demande ce qui se passe avec le fils Baxter... Ils avaient l'air si heureux...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Prédiction de Spencer Evans Sam 23 Sep - 16:13

In hundred lifetimes,
In hundred worlds,
In any version of reality
I'd find you.

Contre toute attente, Nate connaît Tenby, ce qui stupéfie Spencer. « En effet, le monde est petit. C’est incroyable ! » Souffle t-elle impressionnée, faisant écho aux propos du musicien. L’étonnement passé, les mots qui sortent de sa bouche viennent ensuite naturellement. « Si jamais un jour tu vas voir cette cousine à Swansea, fais-le moi savoir, je pourrai te faire visiter ma ville… Même si ce n’est pas aussi impressionnant que… ça. » La galloise est à court de mots pour décrire tout ce qu’elle voit. Elle adore Liverpool et peut être encore plus leur ballade presque romantique au bord de l’eau et surtout au clair de lune. Elle doute que Nate fera le déplacement dans le fin fond du pays de Galles pour qu’ils puissent inverser les rôles mais elle avait eu envie de proposer l’idée. Juste au cas où. Peut être parce que soir, elle avait l’impression que tout était possible. Tout se déroule comme dans un rêve, et elle sent un sourire attendri naître sur ses lèvres quand Nate dépose sa veste sur ses épaules pour ne pas qu’elle ait froid. Elle pensait sincèrement que ce genre d’attitude n’existait que dans les films… « Merci. » Souffle t-elle, troublée par leur proximité soudaine et l’odeur masculine qui l’enveloppe désormais. Ils se dirigent ensuite vers l’endroit préféré du garçon à la demande de Spencer. En chemin, il répond patiemment à l’autre requête de la galloise, expliquant comment il avait commencé la musique et ils continuent à se livrer l’un à l’autre avec facilité et fluidité. « Oh avec ce que j’ai vu tout à l’heure, j’ai du mal à t’imaginer commencer au conservatoire ! Ce sont tes parents qui écoutaient de la musique classique ? Tu avais l’air d’un vrai petit prodige n’empêche ! » Evidemment, il lui a retourné la question. « Je fais de la danse… classique. J’aime beaucoup ça mais je ne suis pas aussi talentueuse que toi. C’est plus un loisir. » Qu’elle explique, se sentant un peu insipide mais malgré tout, contente qu’il s’intéresse vraiment à elle.

Ils arrivent ensuite à destination : un magasin de musique. Evidemment, Nate ne faisait pas semblant d’être passionné. Il l’était vraiment. Alors Spencer balaie ses excuses avec facilité. « Je ne vois rien de barbant. Ça m’intéresse. En plus, c’est moi qui t’ais posée la question ! » Non cette soirée n’avait rien de barbante. Au contraire. Chaque instant semblait plus magique que le précédent. « Et je trouve ça touchant. C’est sûr que tu dois être attaché à cet endroit. » La blonde regarde un peu les vitrines mais elle se détourne ensuite pour regarder le ciel. Il y a une étoile filante qui passe et qui continue de faire penser à la jeune femme que cette soirée n’a décidément rien d’ordinaire. Elle exhorte son voisin de faire un vœu, ce qu’il fait avec une rapidité surprenante. Il lui adresse un sourire dont il a le secret. « C’est fait. » . Puis sans plus de sommation, il se penche près d’elle pour l’embrasser. Se pourrait-il qu’ils aient fait le même vœu en même temps ? Vu la tournure des évènements, elle était prête à le croire. Elle s’abandonne à ce baiser sans retenue, ressentant le même bien être que durant tout le reste de la soirée. Etait-ce ça le fameux coup de foudre dont tout le monde parlait ? Cette sensation d’avoir toujours connue la personne mais en même temps, le plaisir de la découvrir. De découvrir le goût de ses lèvres, la douceur de ses mains ? « Je crois que venir à Liverpool a été la meilleure idée que j’ai eue depuis bien longtemps. » Dit-elle un sourire rêveur sur les lèvres quand le baiser prend fin. L’étoile filante n’est plus visible mais il reste les autres et Serena les contemple, appuyée contre Nate avant d’attraper sa main pour qu’ils repartent à l’aventure. Elle aurait voulu que la nuit ne termine jamais.


_________________

That's some type of love ❥ Isn't she lovely ? Isn't she wonderful ? Isn't she precious ? Less than one minute old. God gave a present to me, made of flesh and bones. My life, my soul. You make my spirit whole. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Prédiction de Spencer Evans

Revenir en haut Aller en bas

Prédiction de Spencer Evans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-