AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Man, I feel like a woman | Sean

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia & Emrys
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif profil - penny <3, signa - anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : 0/2: Lizzie - Penny - Andrew ; à venir : Caleb (flashback) - Sean (appel)
RAGOTS PARTAGÉS : 1586
POINTS : 2905
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans
CÔTÉ COEUR : Tout le monde la croit avec Rhys Blake, un médecin, elle n'est peut-être pas tombée si bas finalement
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, boxeuse et menteuse professionnelle

MessageSujet: Man, I feel like a woman | Sean Sam 12 Nov - 19:33

I'm going out tonight-I'm feelin' alright
Gonna let it all hang out
Wanna make some noise-really raise my voice
Yeah, I wanna scream and shout
No inhibitions-make no conditions

Gwen longea le bar installé pour l’occasion en ces lieux d’un autre temps, une flûte à la main. Le comité de police avait organisé le bal annuel pour les jeunes recrues diplômées qui rentraient dans leurs rangs cette année même au Tudor Merchant’s House. L’organisation avait décidé d’investir ce lieu car il offrait un cadre plutôt prestigieux et un décor tout à fait en accord avec le thème. Tout le monde s’était mis sur son trente-et-un pour cette soirée où jeunes et anciens se côtoyaient joyeusement. Fille d’un des chefs de la police de Swansea et originaire de Tenby, Gwen avait été conviée à la soirée. La métisse avait interprété deux chansons afin d’ouvrir le bal comme l’expression courante le formulait avant de s’écarter et de se rendre vers le bar. Quelques jeunes policiers plus téméraires avaient déjà bien essayé de l’aborder pour l’inviter à danser ou lui offrir un verre mais c’était mal connaître le caractère bien trempé de la jeune femme qui déclinait toute proposition aussi facile. Elle avait hâte que ce bal se termine pour passer au moment plus attendu de la soirée, un certain nombre de recrues – qui ne l’étaient plus -, triées sur le volet, avaient été conviées à une after des plus amusantes. Même si elle n’était pas dans la police à proprement parler, son goût pour la fête et l’ambiance l’avaient précédée. Gwen comptait sur la liste des invités. Toutefois, le bal venait de commencer depuis peu. En ces lieux, on pouvait également retrouver pas mal de personnes qui travaillaient souvent avec les policiers, tels que des juges, des avocats, des médecins, des psychologues et tout le toutim ; le gratin de Tenby et de Swansea en somme. La métisse croisa le regard de son père, en pleine discussion en compagnie d’officiers de police un peu plus loin. Le flic Martins et sa fille ne passaient plus vraiment de soirées ensemble maintenant qu’elle avait emménagé dans son propre logement. Plus loin elle était de lui, mieux elle se portait dernièrement. C’était triste d’en être arrivé-là mais la fracture familiale s’était agrandie entre eux depuis qu’elle avait perdu sa mère. Il ne la comprenait pas et en sens inverse, elle n’arrivait plus à le cerner non plus. Les tensions s’étaient toutefois un peu calmées depuis qu’elle avait annoncé son couple avec Rhys, un médecin, autant dire le gros lot pour elle aux yeux de son père, qui n’avait plus affiché d’espoir pour la vie tortueuse menée par sa fille. C’était d’ailleurs la principale raison pour laquelle son meilleur ami et elle jouaient ce jeu, calmer les tensions autant que pour lui donner une raison valable de rester à Tenby. Rhys était le seul au courant de ce qu’elle avait vraiment vécu à Londres. La réciproque était tout aussi vraie. Ils se protégeaient envers et contre tout. Sortant de sa rêverie, elle termina la flûte qu’elle tenait en main et en attrapa une autre, lorsqu’un garçon passa à côté d’elle portant un plateau rempli de verres pleins. Dans sa magnifique robe blanche et voilée, Gwen resplendissait et sortait du cadre de ses tenues habituelles. Elle devrait prêter attention à ne pas se renverser de boisson dessus. Se mettant petit à petit dans l’ambiance de la soirée, la jolie danseuse rejoignit un groupe de jeunes policiers avec qui elle avait déjà eu l’occasion de traîner dans le commissariat de son père. La discussion allait bon train, signe que le bal n’était que le prélude à une fête riche en surprises.

_________________

Break my bones, I'll live
Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd


TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Caleb + Mona + Josh.
TON AVATAR : Adam Gallagher.
TES CRÉDITS : Polarize + Crac in time.
TA DISPONIBILITE RP : Libre 2/4
A venir : Billie - Penny.
RAGOTS PARTAGÉS : 3562
POINTS : 3153
ARRIVÉE À TENBY : 22/09/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 y.o (24.10.88)
CÔTÉ COEUR : C'est compliqué.
PROFESSION : Avocat réputé.
REPUTATION : Sociable, ouvert d'esprit et toujours très classe, n'est-ce pas ? Je l'ai vu assez souvent en compagnie de miss Collins, mais il a un peu disparu de la circulation, ces temps derniers... Bizarre, vous ne trouvez pas ?


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Man, I feel like a woman | Sean Dim 13 Nov - 6:57


Tirant légèrement sur sa cravate, Sean réussit ainsi à l’arranger. De toute manière, il avait l’habitude d’en porter… Dans le cadre de son travail, il s’habillait toujours en costard-cravate, quand il était au tribunal comme quand il recevait des clients. Il ne retirait sa veste et ne libérait un peu son cou que quand il était tout seul dans son bureau, et encore… Il était donc tout à fait à l’aise sur son trente-et-un, affichant l’assurance de l’homme à qui peu de choses échouaient. Ce n’était pas tout à fait vrai, mais c’était une apparence qu’il se plaisait à donner, qu’il trouvait presque rassurante et sécurisante. C’était d’autant plus vrai que ces temps derniers, il avait pensé beaucoup plus souvent à sa grande soeur qu’en quelques années… Il se faisait surtout du souci pour son neveu, sa nièce et sa mère. Une telle perturbation le poussait encore plus à chercher à se changer les idées, que ce soit en se consacrant corps et âme au travail, puis en essayant de s’amuser comme s’il avait encore dix-huit ans. Néanmoins, ce n’était pas toujours possible, notamment parce qu’il n’était plus célibataire… Mais au moins, quand il passait du temps avec Penny, il ne pensait plus vraiment à autre chose. Il fallait dire qu’ils étaient bien trop occupés pour ça… Mais ce soir-là, c’était un peu particulier. Il ne pouvait pas être avec elle, puisqu’il assistait à une soirée publique. D’ailleurs, il espérait bien qu’elle soit suffisamment distrayante. Pour le moment, il ne se plaignait pas trop, principalement parce qu’il avait une flûte d’un champagne qui n’étaient pas trop mauvais. Il n’avait pas touché aux petits fours, mais il ne disait jamais non à l’alcool. L’ambiance n’était pas désagréable, il y avait des jolies filles… Il y avait mieux, assurément. Mais ce n’était pas comme s’il avait vraiment le choix. Ces dernières semaines, il avait plus ou moins disparu de la circulation, notamment parce qu’il voyait Penny en cachette. Mais il y avait certaines obligations auxquelles il ne pouvait pas dérober, ne serait-ce que pour continuer à entretenir son image et jouer son rôle d’avocat. Ce soir-là, c’était le cas. D’ailleurs, le jeune homme se doutait qu’un bon nombre de personnes présentes (des policiers, pour la plupart), ne le portaient pas vraiment dans leur coeur. Mais il faisait partie des invités officiels, au même titre que certains de ses confrères.

En revanche, il y avait quelqu’un que Sean ne s’était pas forcément attendu à voir, c’est-à-dire Gwen Martins. Mais il n’aurait pas dû être étonné… Elle était la fille d’un des chefs de la police de Swansea, elle le lui avait déjà dit. Alors elle devait avoir l’habitude ce genre de soirées… En tout cas, elle paraissait tout à fait à son aise, puisqu’elle interpréta deux chansons pour ouvrir le bal. L’Irlandais ne la quitta pas des yeux, fasciné. Et une fois qu’elle quitta la scène, il se mit à sa recherche. Heureusement que les lieux n’étaient pas trop grands… Il ne tarda pas à la repérer, au milieu d’un groupe de jeunes policiers. Mais il n’hésita pas à s’incruster, probablement parce que Gwen était la personne qu’il avait le plus envie de voir dans les parages. « Excusez-moi pour le dérangement, je suis là pour cette charmante dame. » Lui adressant un sourire, il lui fit une bise. « Bonsoir… Tu es sublime. » Le mot était vraiment approprié ; elle rayonnait. Sean n’aurait pas pu la manquer… Et il fallait croire qu’il n’avait rien perdu de sa capacité (ou de son envie, peut-être) à complimenter les belles jeunes femmes. Il savait que sa petite amie secrète n’aurait guère apprécié ses propos. Mais elle n’était pas là… Et puis il ne faisait rien de mal, de toute façon. « Quel plaisir de tomber sur toi ! M’accorderais-tu une danse ? » demanda-t-il, tendant une main vers la Martins. Il ne l’avait plus vue depuis leur rencontre, dans une sombre ruelle, alors qu’elle l’avait embrassé pour que les flics de passage ne se doutent de rien. Il avait dû la croiser quelquefois, mais sans plus - rien qui aurait permis une véritable conversation, un réel échange. C’était la première fois depuis des mois qu’il avait l’occasion de passer un peu de temps avec une femme aussi fascinante qu’intrigante, qui n’avait pas manqué de le surprendre d’une manière bien agréable. Et comme souvent avec les femmes qu’il trouvait séduisantes, il avait envie de faire les choses un minimum comme il le fallait. Il lui paraissait donc tout naturel de l’inviter à danser, d’autant plus lors de ce genre d’événements. Elle était assurément la personne la plus intéressante avec laquelle il pourrait passer la soirée, même si ce n’était que pour échanger des nouvelles ou encore plaisanter un peu. Le temps passerait sûrement plus vite en sa compagnie, alors qu’il s’ennuyait avec un de ses collègues.

_________________

And I still haven't found what I'm looking for.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia & Emrys
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif profil - penny <3, signa - anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : 0/2: Lizzie - Penny - Andrew ; à venir : Caleb (flashback) - Sean (appel)
RAGOTS PARTAGÉS : 1586
POINTS : 2905
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans
CÔTÉ COEUR : Tout le monde la croit avec Rhys Blake, un médecin, elle n'est peut-être pas tombée si bas finalement
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, boxeuse et menteuse professionnelle

MessageSujet: Re: Man, I feel like a woman | Sean Dim 13 Nov - 21:48

I'm going out tonight-I'm feelin' alright
Gonna let it all hang out
Wanna make some noise-really raise my voice
Yeah, I wanna scream and shout
No inhibitions-make no conditions

Alors que Gwen écoutait la discussion sur certaines astuces qui pouvaient servir à éviter des ennuis auprès de la police (tout était bon à entendre car ce n’était pas parce qu’elle était la fille « de » qu’elle aurait droit à toute impunité, au contraire son père pouvait se montrer d’autant plus coriace envers elle), une voix qu’elle aurait reconnue malgré qu’elle ne connaissait pas tant la personne qui en était propriétaire interpella le groupe de jeunes policiers dans lequel elle se trouvait. La métisse releva les yeux vers Sean et lui rendit ses salutations. « Bonsoir. Je peux te retourner le compliment. » Une tension électrique se fit aussitôt ressentir entre eux, non pas par attirance physique, mais parce que le courant passait bien entre les deux et qu’ils savaient désormais que la soirée serait définitivement bonne vu la présence de l’un et l’autre. « Le plaisir est partagé, crois-moi. » Souffla-t-elle, glissant sa main dans la sienne, acceptant de fait la danse qu’il avait proposé. Certains de ses copains policiers la dévisagèrent bizarrement, non seulement parce que Gwen avait décliné plusieurs invitations avant la sienne mais parce qu’ils se demandaient comment elle pouvait bien connaître l’avocat dont la réputation précédait parfois. La chanteuse ne prêta pas attention aux regards et se laissa entraîner dans la zone de danse. Alors que Sean la guidait – il était agréable d’avoir un partenaire doué pour une fois -, la jeune femme suivit le mouvement et profita d’une proximité un peu plus réduite pour briser le silence de nouveau. « Je ne devrai pas être surprise de te voir ici. » Elle se souvenait de leur dernière rencontre comme si elle avait eu lieu la veille. Gwen avait rencontré un personnage intriguant, qui sortait du cadre des convenances moulues et qui avait réussi à la surprendre. Il cachait bien son jeu derrière ses manières de gentleman lisse et impassible, et elle n’avait certainement pas encore tout vu. Étrangement, la métisse appréciait quand elle ne cernait pas une personne de prime abord, qu’il fallait creuser pour en découvrir davantage… en d’autres termes, quand l’imprévisibilité était au rendez-vous à chaque instant. Elle sentit alors le regard de son père peser sur elle, s’interrogeant sans doute sur les circonstances de sa rencontre avec le Fitzpatrick et surtout sur les raisons pour lesquelles elle n’avait pas emmené son « petit ami » avec elle à cette soirée. Après tout, en tant que médecin, il aurait tout à fait pu se fondre dans le décor. Toutefois, la réponse quant à son absence n’était pas compliquée : Rhys avait d’autres chats bien plus importants à fouetter avec sa famille en ce moment. Elle ne releva pas les yeux dans la direction de son paternel – si le fait de traîner avec l’avocat pouvait l’emmerder, alors tant mieux, elle était assez grande pour mener sa vie comme elle l’entendait -, se concentrant plutôt sur son partenaire. Gwen préféra ne plus briser le moment à parler inutilement et elle profita des derniers instants de la danse en silence. Alors que les dernières notes de la musique retentirent, la jeune femme lui adressa une petite révérence gracieuse en guise de remerciement, puis l’invita à se retirer de la piste aménagée pour reprendre la discussion plus facilement. « Pas mauvais danseur du tout. » Lança-t-elle dans un premier temps sur un ton léger. « Alors, que deviens-tu depuis la dernière fois ? » S’enquit ensuite Gwen en attrapant deux flûtes au passage et en tendant une à Sean.

_________________

Break my bones, I'll live
Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd


TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Caleb + Mona + Josh.
TON AVATAR : Adam Gallagher.
TES CRÉDITS : Polarize + Crac in time.
TA DISPONIBILITE RP : Libre 2/4
A venir : Billie - Penny.
RAGOTS PARTAGÉS : 3562
POINTS : 3153
ARRIVÉE À TENBY : 22/09/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 y.o (24.10.88)
CÔTÉ COEUR : C'est compliqué.
PROFESSION : Avocat réputé.
REPUTATION : Sociable, ouvert d'esprit et toujours très classe, n'est-ce pas ? Je l'ai vu assez souvent en compagnie de miss Collins, mais il a un peu disparu de la circulation, ces temps derniers... Bizarre, vous ne trouvez pas ?


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Man, I feel like a woman | Sean Lun 14 Nov - 6:56


« Merci » glissa Sean avec un sourire, quand Gwen lui retourna son compliment. Il n’était pas vraiment rare qu’il en reçoive, mais ça lui faisait toujours plaisir, surtout quand ça venait d’une jeune femme aussi splendide. Alors quand elle posa sa main sur la sienne, acceptant ainsi son invitation à danser, l’Irlandais sentit son sourire s’élargir. Ceux qui discutaient avec Gwen paraissaient surpris, peut-être parce qu’ils le connaissaient de réputation et qu’ils s’étonnaient qu’elle le connaisse et même veuille danser avec lui. Et au fond, c’était peut-être assez normal. Après tout, a priori, Gwen et Sean n’avaient pas grand-chose en commun… S’ils devaient former un duo, il serait assurément atypique. Mais si quelqu’un creusait un peu plus, il s’apercevrait qu’il y avait peut-être plus de similitude entre eux qu’on aurait pu le penser. Des relations familiales compliquées, une certaine volonté de s’en détacher, un goût certain pour le risque… Et le plaisir d’être en compagnie l’un de l’autre, tout simplement. Car s’ils ne se connaissaient pas très bien, Sean voyait que la Martins aussi était heureuse de le revoir - sans quoi, elle n’aurait probablement pas accepté son invitation. Elle n’était pas du genre à mâcher ses mots et à vouloir particulièrement préserver son interlocuteur, de ce qu’il avait vu la dernière fois. En ce sens-là, elle lui rappelait Penny. Et quand la pensée de la blondinette infiltra le cerveau de l’avocat, ce dernier se mit à espérer qu’elle n’apprendrait pas qu’il avait dansé avec quelqu’un. Encore aujourd’hui, elle était capable de le surprendre avec des crises des jalousie qu’il trouvait tout simplement infondées. Ce n’était pas comme si ses actions allaient forcément mener au pire, même si elle rejetait tous ses arguments en bloc… Mais pour l’instant, Sean décida de ne pas trop s’en préoccuper et de profiter du moment. Après tout, il avait bien cru qu’il passerait une soirée plus ou moins morne. En réalité, tomber sur Gwen était inespéré, alors il n’allait pas se gêner pour profiter de sa compagnie. « J’imagine que je ne devrais pas être surpris non plus… D’ailleurs, depuis la dernière fois, j’ai fait le lien avec ton père. Effectivement, j’ai déjà eu affaire à lui, dans le cadre du travail… Et il ne doit pas m’aimer beaucoup, si tu veux mon avis. Alors j’imagine que c’est normal qu’il nous fixe du regard depuis un moment déjà ? »

En disant ça, le jeune homme s’était penché vers l’oreille de la brunette. Il fallait croire qu’il n’avait rien perdu de son penchant provocateur… Et il était à peu près certain que ça n’allait pas déranger sa nouvelle compagne de soirée, sans quoi il ne s’y serait pas risqué. De toute façon, c’était déjà la fin de la chanson. Quand elle effectua une petite révérence, Sean s’inclina légèrement. Ensuite, elle ne manqua pas de le taquiner légèrement sur ses capacités de danseur. « Venant d’une professionnelle, je prends ça comme un nouveau compliment » sourit-il, avant de prendre la flûte qu’elle lui tendait. Elle l’avait devancé. Il n’avait pas oublié les devoirs du gentleman, quand bien même il n’en était pas un. « Merci. » Il porta la flûte à ses lèvres, toujours content de boire un peu de champagne. Si ça n’avait tenu qu’à lui, il l’aurait invitée à prendre un verre au bar et lui aurait payé quelque chose de meilleur encore. Mais s’ils étaient présents à cette soirée, ce n’était pas pour rien… Ils ne pouvaient pas s’éclipser comme ça, ou du moins pas encore. En attendant, ils pouvaient toujours discuter. « Je dirais… Pas grand-chose. J’ai fait un tour à Dublin, le mois dernier. La ville n’a pas beaucoup changé… Enfin ça s’est construit, bien sûr, mais l’ambiance et les mentalités sont les mêmes. » Bien entendu, il s’abstint de préciser les circonstances dans lesquelles il était retourné dans son pays. Il avait horreur de se faire plaindre, ou du moins en règle générale. Il y avait des choses dont on ne parlait pas forcément à autrui, tout simplement. « Sinon, comme d’habitude… J’ai toujours beaucoup de boulot. Mais je dis rien, parce que certaines affaires sont vraiment passionnantes. Si jamais tu as envie d’un peu d’action, viens faire un tour au tribunal de Swansea. C’est peut-être pas comme dans les films, dans certains cas, on a son lot de rebondissements pour un bon moment. » Bien entendu, tout le monde n’en avait pas forcément envie… D’autant que la vie de Gwen ne paraissait pas particulièrement tranquille. « Et j’ai une nouvelle voiture ! Disons que… J’ai un peu bousillé l’autre. J’ai préféré en changer carrément. » La principale « nouveauté » dans sa vie ? Il s’était remis en couple. Mais bien évidemment, il ne pouvait pas en parler. « Et toi, qu’est-ce que tu racontes de beau ? Pas de retour prévu à Londres ? J’ai entendu dire que tu sortais avec un médecin ? »

_________________

And I still haven't found what I'm looking for.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia & Emrys
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif profil - penny <3, signa - anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : 0/2: Lizzie - Penny - Andrew ; à venir : Caleb (flashback) - Sean (appel)
RAGOTS PARTAGÉS : 1586
POINTS : 2905
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans
CÔTÉ COEUR : Tout le monde la croit avec Rhys Blake, un médecin, elle n'est peut-être pas tombée si bas finalement
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, boxeuse et menteuse professionnelle

MessageSujet: Re: Man, I feel like a woman | Sean Lun 14 Nov - 22:49

I'm going out tonight-I'm feelin' alright
Gonna let it all hang out
Wanna make some noise-really raise my voice
Yeah, I wanna scream and shout
No inhibitions-make no conditions


D’après ce que Gwen avait pu constater, Sean était un fin observateur, il réussissait à cerner les gens très rapidement tout en cultivant savamment le mystère autour de sa personne. Ainsi, l’avocat ne manqua pas d’intercepter le regard interrogateur du père de la Martins qui s’était posé sur eux. En même temps, le policier avait déjà su se montrer plus discret, du moins dans le cadre de son travail. Il l’était beaucoup moins dès qu’il s’agissait de marquer un sentiment de désapprobation envers sa fille, une désapprobation dont elle n’avait cure. Gwen se formalisait très peu de ce que son paternel pensait. Au début, lorsqu’elle venait de perdre sa mère, elle avait bien essayé de recoller les morceaux entre eux mais rien n’y avait fait. Son père était un homme plus têtu qu’une mule et la métisse en avait rapidement eu assez à être la seule à faire des efforts. Depuis lors, elle menait sa vie comme elle l’entendait, peu importe ce que le chef de la police pourrait lui en dire. Si elle ne vivait plus sous le même toit que lui, c’était pour une bonne raison. Néanmoins, derrière le mauvais caractère de son père se cachait tout de même parfois une intention sincère, telle de l’inquiétude ce soir par exemple. Il n’appréciait visiblement pas de voir sa fille traîner avec le Fitzpatrick. Encore une fois, Gwen s’en fichait. Sean ne lui avait rien fait à elle en particulier ni à un de ses proches – à sa connaissance – et quand bien même, elle était parfaitement capable de se défendre si elle en avait ressenti le besoin dans n’importe quelle situation (sauf si elle avait dû l’affronter en plein tribunal mais on ne parlait bien évidemment pas d’un tel contexte). Sortant de ses pensées, la métisse esquissa un sourire avant de lui répondre. « Il joue le père inquiet à mi-temps et le père chieur l’autre mi-temps, faut pas chercher à comprendre. Et j’imagine que ce n’est pas facile d’avoir affaire à lui non plus dans le cadre du travail, s’il a une idée en tête, ce sera comme il l’entend et pas autrement, il n’en démordra pas facilement. Tant qu’on en parle, il y a eu quoi entre vous pour qu’il ne t’apprécie pas ? » Elle marqua une pause, puis continua par une autre question qui lui avait traversé l’esprit. « Je pense qu’il m’aurait préférée dans un autre milieu que la chanson aussi. Tes parents auraient… accepté ou apprécié que tu ne deviennes pas avocat ? Ça a l’air d’être un truc de famille mais je me trompe peut-être. » Gwen ne pensait pas l’interroger sur un point trop personnel de sa vie, au contraire, ils se ressemblaient peut-être plus qu’ils ne le pensaient sur certains points familiaux, à voir.

La danse entre les deux se termina, puis ils s’éloignèrent pour reprendre un verre et continuer leur discussion sur sa lancée. Sachant ce qui l’attendait après le bal, Gwen commençait la soirée doucement au champagne avant de s’attaquer à des alcools plus forts. Elle appréciait beaucoup mieux un moment où elle profitait progressivement et où elle ne se mettait pas systématiquement la tête à l’envers d’autant qu’elle avait suffisamment de respect pour son père pour ne pas s’afficher ivre morte à une telle soirée devant lui, même si la métisse ne reculait presque devant rien quand il s’agissait de le faire chier. Ça devait rester privé, pas forcément en arriver aux oreilles de ses collègues. Sean, c’était autre chose, il ne travaillait pas à proprement parler de façon directe avec lui. La chanteuse s’enquit alors des dernières nouveautés dans la vie de l’avocat. Elle se doutait bien qu’il ne rentrerait pas dans des détails très personnels mais c’était normal. La jeune femme l’écouta parler de son retour en Irlande pour quelques temps. Il était probablement retourné dans sa famille ou quelque chose dans ce goût-là. « Toi qui es Irlandais. La maison Guinness est à Dublin justement. Tu qualifierais cette bière comment ? » Gwen était une artiste, qui avait souvent séché les cours sur les bancs scolaires, cependant elle n’était pas stupide pour autant et elle pouvait tenir quelques conversations plus culturelles sans passer pour une pimbêche. La magie de côtoyer différents milieux sans doute. « J’aimerai bien me rendre là-bas pour la Saint-Patrick une fois ; il paraît que Temple Bar est un des quartiers les plus ambiancés du pays. » Qui mieux qu’un Irlandais pure souche, ayant grandi non loin de là, pour le lui confirmer ? La métisse ne s’était jamais rendue à Dublin, pourtant elle avait l’impression de pas mal la connaître au travers des échos positifs qui en ressortaient. Sean était également assez occupé par son travail, ce qui ne devait pas le changer de d’habitude, néanmoins, en véritable passionné juridique, il ne s’en plaignait pas et lui proposa d’ailleurs de venir assister à une affaire dans le tribunal de Swansea afin de se rendre compte par elle-même de la ferveur de certaines audiences. « Oui, tiens, pourquoi pas. Voir l’envers du décor en vrai, ce sera toujours mieux qu’une série B. » Gwen trouvait qu’en matière d’avocat, il n’en existait pas de très bonnes ou alors qui exagéraient toujours la réalité, à moins que la jeune femme n’adhérait pas à cet univers. L’Irlandais avait également crashé sa voiture, cependant les moyens ne lui manquaient pas pour changer de bagnole comme de chemise. « Bousillé ? Comment tu as fait ton compte ? » Demanda la jeune femme intriguée. Elle devait vraiment vivre dans son monde pour ne rien savoir sur ce qui l’entourait. « L’important c’est que tu n’aies rien eu… » Disons qu’elle était peut-être passée à côté de cette nouvelle car la chanteuse avait plutôt vaguement entendu qu’il s’était fait tiré dessus, cependant si le Fitzpatrick n’avait pas jugé bon d’en parler, elle n’avait pas à s’aventurer sur ce sujet. Vu qu’il se tenait debout et en apparente bonne santé devant elle, elle en savait assez.

Il lui retourna ensuite la question sur les nouvelles survenues dans sa vie dernièrement. « Non pas de retour prévu dans l’immédiat. J’y retourne parfois pour quelques projets professionnels, récemment, j’ai aidé à la choré et au tournage d’un clip… et je travaille toujours sur mes propres musiques. » Gwen marqua une pause pour boire une gorgée de sa flûte avant de reprendre le fil de ses pensées. « Effectivement, je suis avec Rhys, les nouvelles défilent vite à Tenby, ça ne devrait plus me surprendre, surtout de la part d’un avocat toujours tenu de s’informer de tout. » Répondit-elle d’une voix légère pour le taquiner un peu. « Du coup, j’ai cherché de quoi me poser ici pour le moment, même si pour aboutir professionnellement parlant, il faudra bien que je retourne à Londres plus souvent. Il n’y a pas de secret. Disons que c’était une année semi-sabbatique. » Gwen avait finalement réussi à résumer la situation assez facilement. Quant à des sujets plus personnels, elle n’avait pas spécialement envie d’en parler. « Et toi alors ? Tu as retrouvé chaussure à ton pied ? » Il était légitime que la métisse lui retourne la question à ce sujet, après libre à lui d’y répondre sincèrement ou non. La chanteuse n’avait pas non plus donné cent pour cent de vérités tout en prenant soin à ne pas mentir délibérément non plus, c’est ce qui s’appelait maîtriser l’art du vague. Quelques instants plus tard, ils s’accordèrent une nouvelle danse – après tout il s’agissait d’un bal, histoire de bien achever cette entrée en matière de début de soirée, soirée qui était bien loin d’être terminée.

_________________

Break my bones, I'll live
Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd


TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Caleb + Mona + Josh.
TON AVATAR : Adam Gallagher.
TES CRÉDITS : Polarize + Crac in time.
TA DISPONIBILITE RP : Libre 2/4
A venir : Billie - Penny.
RAGOTS PARTAGÉS : 3562
POINTS : 3153
ARRIVÉE À TENBY : 22/09/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 y.o (24.10.88)
CÔTÉ COEUR : C'est compliqué.
PROFESSION : Avocat réputé.
REPUTATION : Sociable, ouvert d'esprit et toujours très classe, n'est-ce pas ? Je l'ai vu assez souvent en compagnie de miss Collins, mais il a un peu disparu de la circulation, ces temps derniers... Bizarre, vous ne trouvez pas ?


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Man, I feel like a woman | Sean Mar 15 Nov - 5:07


« Oh non, crois-moi, sauf quand j’y suis obligé dans le cadre de mon travail, je cherche jamais à comprendre les intentions parentales, ni même les histoires de famille en général ! » Les siennes étaient déjà bien assez compliquées sans qu’il ait besoin de s’occuper de celles des autres. D’ailleurs, avec une partie des Fitzpatrick, Sean avait renoncé depuis longtemps. Décrypter et analyser étaient des actions qui faisaient partie intégrante de son métier… Mais quand il s’agissait de sa propre famille, il fallait croire qu’il n’était pas très doué. Tant pis, ce n’était certainement pas ce qui allait l’empêcher de dormir la nuit et visiblement, Gwen et lui étaient sur la même longueur d’ondes à ce sujet. Elle ne paraissait pas très proche de son père - ils devaient se taper sur les nerfs assez régulièrement. C’était quelque chose qu’il avait déjà remarqué quand ils s’étaient rencontrés et ce soir, ça se confirmait. « Tu dis que ton père est têtu… Eh bien, disons que je peux être aussi coriace que lui. » C’était même nécessaire, pour remporter la victoire dans un tribunal. « On s’est jamais disputés à proprement parler, non. Avec les flics, ça reste généralement… Plus ou moins courtois. Mais forcément, quand je fais libérer sous caution des gens qu’ils viennent à peine de coffrer, ou que je finis par gagner un procès pour quelqu’un qu’ils ont mis des années à réussir à enfermer… Tu imagines bien qu’ils me portent pas forcément dans leur coeur et pour le coup, je parle pas seulement de ton père. » Cette rivalité était relativement connue, bien qu’elle ne soit pas très professionnelle, elle était surtout toute humaine. D’ailleurs, l’Irlandais ne s’attendait pas à avoir ce genre de conversation avec Gwen. Il n’éprouvait pas de difficultés à parler de son travail, non… Sauf que ça touchait au boulot, mais vis-à-vis de sa famille, c’était tout de suite plus compliqué. Il se pinça légèrement la lèvre inférieure, cherchant ses mots. Autant commencer par le plus facile… « Ma mère, non. Elle est… Je dirais pas ouverte, mais elle accepte nos choix. De vie, de partenaire, de job, tant que ça reste légal. » Il hésita un peu avant de poursuivre. « Mon père, c’est différent. C’est vrai que c’est un truc de famille, alors… C’est sûrement ce qu’il voit de mieux pour ses gosses. » La suite, elle, n’était pas forcément très reluisante…

« Mais bon, il est un peu spécial. Genre… Très exigeant. Ma grande soeur est celle qui a définitivement trouvé grâce à ses yeux. Quant à mon petit frère et à ma petite soeur… Il ne comprend pas grand-chose à leurs choix. Lui travaille un peu pour moi, de temps à autre, quand ça lui chante. Et elle… Ça lui pose pas trop de problèmes de vivre sur la fortune d’autres personnes. » Jusque-là, ça ne le dérangeait pas trop d’en parler. En revanche, il refusait d’expliquer que son père l’avait rejeté parce qu’il ne le trouvait pas assez bon et que c’était la raison pour laquelle il avait quitté son pays natal… Encore aujourd’hui, c’était trop douloureux. Il préférait encore les sujets plus légers. « La Guinness, c’est la vie ! » chantonna-t-il, laissant la fierté culturelle parler. « Non mais plus sérieusement, si t’as l’occasion d’aller à Dublin, n’hésite pas… C’est un coin charmant, ça te changera et en même temps, c’est pas trop loin d’ici. Et si tu veux y faire un tour, fais-moi signe, je te ferai quelques recommandations… Pas de ceux que tu trouves sur les sites touristiques, mais plus personnalisés. » Le jeune homme avala une nouvelle gorgée de champagne. « J’ai eu un accident de voiture… J’avais pas mal bu. Mais y’a pas eu de blessés, c’est l’essentiel. » Sinon, même l’âme insensible qu’il était se serait probablement sentie très mal. Quoi qu’il en soit, ce n’était pas le plus intéressant et Sean ne s’y attarda pas, préférant poser des questions à la Martins pour avoir de ses nouvelles. « J’aimerais beaucoup écouter tes musiques. Dis-moi quand ce sera un peu plus… Concret. Je pourrais bien être l’un des premiers là-dessus. » Peut-être aussi parce qu’elle possédait un charme assurément envoûtant, qui ne devait pas en laisser beaucoup indifférents. « C’est vrai qu’ici, tout se sait très vite… Ça me surprendra toujours. Mais en tout cas, tant mieux pour toi. Il n’a pas pu t’accompagner, ce soir ? » Ou alors devait-il s’attendre à des représailles de la part d’un petit ami jaloux ? « Non, j’ai pas encore… Retrouvé chaussure à mes pieds. Après ce qui s’est passé la dernière fois, je me dis que… Je suis peut-être fait pour rester célibataire, au moins un moment. C’est pas plus mal, en fin de compte. » Mensonge. « Alors… Tu as peut-être l’habitude de ce genre de soirées ? Je côtoie surtout celles réservées aux avocats, qui peuvent être très ennuyeuses. Heureusement que là, je peux danser avec toi… Mais est-ce qu’on peut s’attendre à plus d’animation après ? »

_________________

And I still haven't found what I'm looking for.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia & Emrys
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif profil - penny <3, signa - anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : 0/2: Lizzie - Penny - Andrew ; à venir : Caleb (flashback) - Sean (appel)
RAGOTS PARTAGÉS : 1586
POINTS : 2905
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans
CÔTÉ COEUR : Tout le monde la croit avec Rhys Blake, un médecin, elle n'est peut-être pas tombée si bas finalement
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, boxeuse et menteuse professionnelle

MessageSujet: Re: Man, I feel like a woman | Sean Dim 20 Nov - 19:48

I'm going out tonight-I'm feelin' alright
Gonna let it all hang out
Wanna make some noise-really raise my voice
Yeah, I wanna scream and shout
No inhibitions-make no conditions

Bizarrement, Sean et Gwen abordaient un sujet pour le moins inattendu entre eux : la famille. Les tensions entre le père et la fille Martins n’étaient un secret pour personne, ils ne s’en cachaient pas vraiment, même s’ils préféraient ne pas s’affronter directement devant des gens avides d’admirer un spectacle de bonnes disputes. Disons que la première fracture entre eux était survenue quand la métisse avait formulé le souhait de devenir chanteuse et était partie à Londres pour réaliser ses rêves. Il avait finalement plus ou moins accepté la situation du moment qu’elle lui prouve son tort de croire que la vie d’artiste avait de fortes chances d’être vouée à l’échec. Autant dire que Gwen ne se voyait pas du tout lui confirmer qu’il avait eu raison, du moins pendant ces quatre années où elle n’avait connu que des projets tombés à l’eau et des déceptions. Elle avait beaucoup trop de fierté pour l’admettre et surtout elle ne supporterait pas de lire la déception dans le regard de son paternel, alors elle continuait de s’accrocher à son rêve comme si sa vie en dépendait. La deuxième fracture, plus importante, était survenue lors de la perte de sa mère. Le père et la fille ne s’entendaient pas sur la façon dont chacun d’eux vivaient le deuil et cette évidence n’avait fait que les éloigner davantage. Sortant de ses pensées, la chanteuse écouta Sean lui expliquer un sentiment de rivalité et d’amertume logiquement ressenti par les policiers qui en voulaient aux avocats de sortir des criminels de prison en un claquement de doigt, des criminels qu’ils avaient parfois mis longtemps à appréhender. Gwen ne comptait pas demander si le Fitzpatrick réussissait à vivre avec sa conscience de relâcher des personnes qu’il savait coupables, parce qu’elle connaissait déjà la réponse et parce qu’ils avaient déjà parlé de ce point lors de leur première rencontre. « Oui, je comprends. A l’inverse, as-tu déjà perdu une affaire importante parce qu’un policier a réussi à apporter des éléments compromettants au dernier moment ? » Demanda-t-elle, curieuse de savoir si lui aussi avait connu le goût amer de l’échec à cause de flics. Sean lui expliqua ensuite que dans sa famille, sa mère acceptait ses choix tandis que son père se montrait plus fermé à cette idée, une situation que Gwen pouvait parfaitement comprendre pour l’avoir vécue entre ses deux parents, d’où sa question envers l’avocat d’ailleurs. Le bel Irlandais décrivit un paternel plutôt exigeant, très tourné vers la sœur aînée, et plus distant avec ses autres enfants. Sean par contre travaillait parfois avec son frère, quant à sa plus jeune sœur, elle vivait sur le compte de ceux qui l’entouraient. Vu la richesse de la famille, pas étonnant qu’un des enfants en profite plus que d’autres. « Et il n’a rien dit que tu quittes la famille et l’Irlande pour atterrir ici ? Je veux dire, il a plutôt l’air du genre de père à vouloir léguer le flambeau à ses héritiers, à ceux qui vont prendre la relève après lui, surtout si tu exerces dans le même domaine. » S’interrogea Gwen sans penser que sa question aurait un impact différent que les précédentes.

Ils parlèrent ensuite de quelques coins intéressants à voir à Dublin. L’avocat lui proposa de lui donner quelques recommandations qui ne se trouvaient pas dans les livres pour une meilleure visite des lieux. « Avec plaisir. Je pense vraiment y faire un tour pour la Saint-Patrick une année ou l’autre. » Par rapport à son accident de voiture, Sean avait eu la main lourde sur l’alcool mais chance pour lui, l’accident n’avait fait aucun blessé. « C’est sûr que là, t’aurais pu te faire coffrer pour un sacré moment. Ivresse au volant avec de telles conséquences… Quoique, je ne m’en fais pas pour toi. Tu dois connaître assez de choses sur suffisamment de flics pour qu’un accepte de te remettre en liberté sous peine de voir ses secrets révélés au grand jour. Je me trompe ? C’est un peu ton assurance-vie. » Balança-t-elle en riant. Gwen prêchait à moitié le faux pour savoir le vrai, à moitié seulement, parce qu’elle devinait bien que Sean n’était pas un enfant de chœur et qu’il était tout à fait capable d’assurer ses arrières. Elle l’avait bien compris dès leur première rencontre. L’avocat lui retourna alors quelques questions afin de prendre de ses nouvelles, notamment par rapport à sa musique. « Ça marche, je te ferai écouter ça dès que ce sera un peu plus élaboré. » La métisse préféra ne pas trop s’attarder sur le thème des chansons et enchaîna plutôt sur la seconde interrogation de Sean, par rapport à Rhys, qui effectivement n’avait pas pu venir ce soir. « Non, il est en famille, c’est compliqué aussi en ce moment. » Répondit-elle sans trop donner de détails qui ne regardaient personne en extérieur des Blake. Gwen serait bien restée avec lui d’ailleurs, mais elle avait tout de même décidé de faire acte de présence, histoire que son père ne puisse pas lui reprocher de ne jamais s’intéresser à ce qu’il faisait, en plus de ce qu’il lui reprochait déjà. Et puis, la métisse avait envie de s’amuser un peu, de déconnecter du quotidien, et le bal des jeunes recrues était une bonne occasion, surtout l’after à vrai dire. D’ailleurs, après lui avoir dit qu’il était peut-être fait pour rester célibataire, Sean la questionna sur la suite de la soirée. « Toi célibataire ? Mon petit doigt me dit que tu ne le resteras pas longtemps. » Rétorqua-t-elle dans un premier temps en soutenant son regard, loin de se douter qu’il venait juste de lui mentir et qu’elle n’était pas loin de mettre dans le mille par sa réponse. « Ces soirées-ci ne le sont pas… du moment que tu sois dans la liste pour la partie d’après. » Ce dont Gwen ne doutait pas concernant Sean, sinon il n’aurait probablement pas amené le sujet dans ce sens. La liste de ceux qui sauraient s’amuser sans en référer là où ils ne le devraient pas. « Danser n’est pas une animation suffisante pour toi ? » Fit-elle mine de s’offusquer pour le taquiner un peu. La musique qui s’élevait justement était un peu plus rythmée, Uptown Funk. La métisse vida sa flûte et entraîna Sean vers la zone de danse. Les talents qu’elle possédait en la matière ressortirent très vite pour faire bouger son corps plus aisément que la plupart des filles présentes à la soirée.


_________________

Break my bones, I'll live
Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd


TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Caleb + Mona + Josh.
TON AVATAR : Adam Gallagher.
TES CRÉDITS : Polarize + Crac in time.
TA DISPONIBILITE RP : Libre 2/4
A venir : Billie - Penny.
RAGOTS PARTAGÉS : 3562
POINTS : 3153
ARRIVÉE À TENBY : 22/09/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 y.o (24.10.88)
CÔTÉ COEUR : C'est compliqué.
PROFESSION : Avocat réputé.
REPUTATION : Sociable, ouvert d'esprit et toujours très classe, n'est-ce pas ? Je l'ai vu assez souvent en compagnie de miss Collins, mais il a un peu disparu de la circulation, ces temps derniers... Bizarre, vous ne trouvez pas ?


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Man, I feel like a woman | Sean Lun 21 Nov - 17:58



Il était intéressant de constater que, même si Sean connaissait à peine Gwen, les seules conversations qu’il ait eues avec elle s’étaient avérées intéressantes. Il côtoyait beaucoup de personnes qui ne manquaient pas d’anecdotes remarquables et qui avaient l’art de la conversation, mais avec la jeune femme, c’était un peu différent. Ils finissaient parfois sur des terrains auxquels il ne s’attendait pas du tout - parfois agréables, d’autres fois moins. Quoi qu’il en soit, il avait déjà compris qu’il ne s’ennuierait pas avec elle. Il était même un peu étrange de discuter procédures judiciaires et relations avocats-flics avec la fille de l’un de ces derniers, mais elle n’était visiblement d’aucun parti pris. Elle-même avait peut-être trempé dans des affaires pas très claires dans le passé. Ou du moins, aux yeux de Sean, personne n’était jamais vraiment clean vis-à-vis de la loi… Lui le premier, mais il était arrivé à tout le monde de faire des bêtises, peut-être plus particulièrement pendant l’adolescence ou encore les premières années d’indépendance. Ce n’était certainement pas lui qui allait juger les erreurs des autres - non seulement il était mal placé pour le faire, mais en plus, ce n’était pas son travail. Et puis il trouvait que les personnes les plus propres sur elles-mêmes étaient peut-être celles qui avaient le moins à apporter aux autres, notamment en termes d’expériences à partager. « Non, je n’ai jamais perdu une affaire importante parce qu’un policier avait réussi à apporter des éléments compromettants au dernier moment » répondit l’Irlandais en répétant les mots de son interlocutrice. Bien entendu, il en éprouvait une fierté certaine et ça se voyait probablement. De toute manière, Sean n’avait jamais caché que sa carrière était le plus grand succès de sa vie, en tout cas pour le moment. En revanche, il taisait bien évidemment ses méthodes parfois tout sauf légales. « Disons que… Je sais couvrir mes arrières. Le travail à accomplir est minutieux, il faut vraiment bien étudier le cas et fouiller, sur informatique comme auprès des personnes liées à l’affaire, pour connaître tout ce qui pourrait bien ressortir et ainsi préparer une défense appropriée. » Et puis quoi qu’on en dise, encore une fois, pour gagner, il fallait aussi savoir user d’autres recours. Mais aussi ouverte d’esprit qu’elle soit, Sean doutait que Gwen approuverait ça.

« Non, c’est ma soeur aînée qui prend la relève. »
Ou du moins, c’était vrai avant que Neave soit dans le coma… Son état ne s’était ni amélioré, ni empiré pour l’instant. Mais le jeune homme n’avait pas très envie de s’ouvrir à ce sujet. Il n’avait déjà pas envie qu’elle comprenne à quel point son père l’avait blessé en refusant de lui accorder un minimum d’approbation. Même si ce n’était pas un sujet très joyeux, il préférait encore parler de son récent accident de voiture. Néanmoins, il s’abstint de préciser qu’il avait violemment heurté une autre voiture, d’autant plus qu’il savait que Gwen connaissait Nate. « Tu vois souvent juste, hein ? C’est vrai que j’aurais pu avoir… Les moyens pour m’en sortir sans trop de casse. Mais en fait, les flics sont pas intervenus dans l’histoire. Ni même l’assurance. » Il fallait croire aussi que la Martins pouvait avoir le don pour poser des questions qui le mettaient dans l’embarras, puisqu’elle enchaîna avec la possibilité qu’il ait une petite amie ou pas. En même temps, c’était lui qui avait mis ce sujet sur le tapis à propos d’elle, parce qu’il avait entendu parler à ce sujet. Mais il aurait dû se douter qu’elle lui retournerait la question, ne serait-ce que par politesse. Bien sûr, il mentit sans scrupules ; il le faisait assez régulièrement pour que ça ne se voit pas. Mais de toute façon, il n’eut pas à penser très longtemps à sa relation secrète, puisque son interlocutrice lui adressa des propos qu’il trouvait plutôt flatteurs - ou du moins, c’était comme ça qu’il choisissait de le prendre. Un sourire s’étira sur les lèvres de Sean. « Ça sonne comme un compliment… Alors merci. Disons que… Je suis sorti d’une relation assez longue et assez sérieuse et… J’apprécie de ne pas avoir à rendre des comptes et de ne pas avoir droit à des crises de jalousie en règle. » En effet, il aimait cette idée. Peut-être encore plus parce qu’elle ne correspondait pas à sa réalité actuelle… Il s’était privé d’une certaine liberté et il le savait très bien, mais le fait de devoir cacher sa relation aidait aussi à ne pas trop « s’enfermer ». « La partie d’après ? » s’empressa de demander l’avocat, tout de suite intéressé. Il se retrouva avec elle sur la piste de danse, suivant le rythme sans trop de souci. « J’aime beaucoup danser avec toi. Mais j’avoue que s’il y a un après et que tu en fais partie, ça me plairait encore plus… »

_________________

And I still haven't found what I'm looking for.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia & Emrys
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif profil - penny <3, signa - anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : 0/2: Lizzie - Penny - Andrew ; à venir : Caleb (flashback) - Sean (appel)
RAGOTS PARTAGÉS : 1586
POINTS : 2905
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans
CÔTÉ COEUR : Tout le monde la croit avec Rhys Blake, un médecin, elle n'est peut-être pas tombée si bas finalement
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, boxeuse et menteuse professionnelle

MessageSujet: Re: Man, I feel like a woman | Sean Mer 23 Nov - 22:12

I'm going out tonight-I'm feelin' alright
Gonna let it all hang out
Wanna make some noise-really raise my voice
Yeah, I wanna scream and shout
No inhibitions-make no conditions

Sean n’avait jamais perdu une affaire essentielle parce qu’il aurait été contrecarré au dernier moment par un policier. Il en semblait plutôt fier d’ailleurs, à raison quand, à son âge, l’avocat pouvait déjà se targuer d’un cv intéressant devant ses clients. Le jeune homme avait ses propres méthodes et accomplissait un travail qui ne laissait pas de place au hasard ou très peu tant il veillait à la minutie. Autrement dit, plus il connaissait l’affaire à fond, mieux il assurait la défense. Gwen hocha la tête en écoutant ses explications, estimant qu’elle n’avait rien d’autre à ajouter à ce qui lui paraissait logique. Peu importe que Sean ait des scrupules ou non, des problèmes de conscience ou non, il prenait à cœur de faire son travail jusqu’au bout. Lorsque la métisse s’étonna qu’il ait quitté l’Irlande plutôt que d’avoir repris le flambeau de son père, lui qui excellait dans son domaine, l’avocat lui précisa que c’était sa sœur aînée qui avait pris la relève. La chanteuse n’insista pas sur le sujet mais elle trouvait quand même bizarre que Sean n’ait pas pu la reprendre aussi, aux côtés de sa sœur. Elle qui détestait les questions trop personnelles sur sa famille, surtout entre son père et elle, ne se voyait pas du tout mettre d’autres personnes dans l’obligation de s’ouvrir sur des sujets qui pouvaient être désagréables pour elles. Gwen s’attarda donc plutôt sur l’accident de voiture qu’il venait d’évoquer. Il avait connu quelques bricoles depuis leur dernière rencontre. La jeune femme supposa que de toute façon, il n’aurait sûrement pas trop à s’inquiéter d’éventuels ennuis avec la police, lui qui semblait si bien savoir tirer les ficelles du système judiciaire. Sean précisa tout de même que les flics n’avaient pas à intervenir, ni l’assurance. Comme il n’avait pas l’air de trop s’étendre sur la question non plus, elle se contenta de sourire sur le don de perception qu’il avait souligné chez elle et de ne pas commenter davantage non plus. Les deux s’enquirent ensuite si chacun était avec quelqu’un, ce qui pour Gwen était faussement le cas, et pour Sean, ne l’était pas (vu qu’il lui répondit par la négative). La métisse ne s’inquiétait pas trop pour lui. C’était un garçon attirant, brillant, sûr de lui, un poil bad et beaucoup de mystère en lui, plein de filles voudraient lui sauter dessus. L’avocat était clairement un bon parti, il ne fallait pas se mentir. Toutefois, il était humain aussi, car il lui expliqua qu’il sortait d’une relation assez longue et sérieuse. Ainsi, il n’avait pas envie de se replonger dans une nouvelle histoire avec les mauvais côtés que ça impliquait dans l’immédiat. La métisse pouvait avaler cette explication dans le sens que c’était ce qu’elle avait ressenti quand Caleb et elle s’étaient séparés quelques années auparavant. Elle n’avait plus eu envie de s’attacher ou de s’investir dans une relation à long terme juste après. « Il faut parfois du temps aussi pour passer d’une relation à autre chose. » Renchérit la chanteuse, partageant le même avis. Sean s’intéressa ensuite à ce qui les attendait pour le reste de la soirée mais Gwen choisit de ne pas en dévoiler plus pour le moment. « Oui, tu verras bien. » Visiblement, il n’avait pas l’air très au courant. La métisse l’emmena alors danser à nouveau, histoire de se remettre dans le thème du bal. Heureusement, certaines chansons qui passaient étaient plus récentes et permettaient de ne pas enchaîner que des slows coup sur coup ou ce type de danse. « Je vais le prendre comme un compliment aussi. » Répondit la jeune femme, tout aussi ravie d’être tombée sur l’avocat pour passer cette soirée.


***
**


Le bal se terminait. Plusieurs personnes décollaient soit pour rentrer chez elles, soit pour se rendre dans l’endroit de l’after, rendez-vous plus cool des nouvelles recrues, bien loin de l’image parfaite à tenir devant les officiels et les adultes. Comme Gwen y avait été conviée, elle emmena Sean dans son sillage. A l’entrée de la villa où se tenait la deuxième partie de la fête, la métisse donna sa veste pour qu’elle soit mise dans le vestiaire tandis qu’on leur précisa quelques consignes avant de valider leur entrée. Le thème était particulier dans le sens où – élément policier oblige -, chaque invité devait choisir un autre participant avec lequel il devrait réaliser quelques défis durant la soirée mais surtout auquel il serait menotté par le poignet afin de les exécuter. Surprise. Gwen se tourna vers l’avocat pour voir s’il était toujours partant, même si elle n’en doutait pas vraiment. « Deuxième partie plus intéressante pour toi ? » Lança-t-elle en souriant. « T’es pour ? » La métisse attendit la réponse de son partenaire de soirée avant de tendre le poignet. Il y aurait également une deuxième consigne, cependant celle-ci interviendrait plus tard dans le courant de la fête. La suite promettait d’être pleine de rebondissements, d’autant que question défi, Gwen était certaine d’avoir trouvé quelqu’un de quasiment aussi fou qu’elle. Menottée à son poignet gauche, sésame de la soirée, la métisse s’enfonça plus avant à l’intérieur, entrainant inévitablement Sean avec elle. La villa était assez bondée et recelait quelques bons points ; grandes pièces, piscine chauffée, et on en passait. Tout le nécessaire pour trouver des gages intéressants.

_________________

Break my bones, I'll live
Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd


TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Caleb + Mona + Josh.
TON AVATAR : Adam Gallagher.
TES CRÉDITS : Polarize + Crac in time.
TA DISPONIBILITE RP : Libre 2/4
A venir : Billie - Penny.
RAGOTS PARTAGÉS : 3562
POINTS : 3153
ARRIVÉE À TENBY : 22/09/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 y.o (24.10.88)
CÔTÉ COEUR : C'est compliqué.
PROFESSION : Avocat réputé.
REPUTATION : Sociable, ouvert d'esprit et toujours très classe, n'est-ce pas ? Je l'ai vu assez souvent en compagnie de miss Collins, mais il a un peu disparu de la circulation, ces temps derniers... Bizarre, vous ne trouvez pas ?


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Man, I feel like a woman | Sean Jeu 24 Nov - 21:47


Devant la sagesse des propos de Gwen, Sean se contenta d’approuver d’un hochement de la tête. Effectivement, après une relation sérieuse, il valait mieux prendre du temps avant de passer à autre chose… Et s’il y avait réfléchi un minimum, il aurait su que c’était ce qu’il aurait dû faire après avoir trompé Jade, ce qui avait mené à leur rupture. Mais au fond… Peut-être qu’après Penny, il n’était jamais vraiment passé à autre chose. Peut-être que justement, ce n’était que la suite normale, logique… Peut-être qu’inconsciemment, il n’avait jamais vraiment renoncé à la Collins. Mais il n’était assurément pas prêt à l’admettre, même si c’était significatif qu’il se soit remis en couple pas très longtemps après que son histoire avec Jade se soit terminée. Il estimait néanmoins que c’était différent parce qu’il n’avait pas autant de responsabilités dans une relation qui n’était pas officielle, même s’ils avaient tous les deux droit à quelques inconvénients qui n’existaient pas dans le célibat. Quoi qu’il en soit, il était probable que Sean se mettrait à cogiter à ce sujet, non pour changer à proprement parler la situation, mais plutôt pour analyser ses actions, quand bien même le résultat de ses réflexions risquait de ne pas lui plaire. Et en attendant, il se contentait de feindre d’être satisfait de se retrouver tout seul, au moins pendant quelques temps. Ce n’était pas un rôle trop difficile à jouer, d’ailleurs. Profiter du célibat pour courir les femmes, c’était vraiment quelque chose qui lui allait comme un gant. Il y avait renoncé, certes… Mais il y avait quand même un masque à garder, ne serait-ce que pour que son changement d’attitude ne soit pas trop flagrant. De toute façon, il restait relativement charmeur, parce que c’était dans sa nature. Mais ça s’arrêtait là, pour jouer la comédie et parce que ce n’était pas déplaisant, sans plus. En tout cas, il n’allait pas se priver de danser avec Gwen, tout simplement parce qu’il savait qu’il n’y avait rien derrière. La jeune femme était en couple et il était à peu près certain qu’elle n’était pas du genre à commettre un écart. Et puis c’était assurément la meilleure manière de passer la soirée, même si elle lui faisait miroiter quelque chose de meilleur. Il n’en fallait pas plus pour piquer sa curiosité, sauf que Gwen paraissait décidée à le faire patienter un peu.

Au final, Sean ne dansa qu’avec elle et ce n’était pas pour lui déplaire, pour la simple raison qu’elle était une partenaire exemplaire. C’était son métier, voilà tout… Alors forcément, elle était capable d’en mettre plein la vue à tout le monde, y compris à lui. Il était fier d’être à son bras, mais en même temps, il était pressé que le bal se termine pour découvrir enfin la suite. Généralement, les « after » étaient des plus réjouissants… Alors il se laissa volontiers entraîner, suivant Gwen sans hésitation jusqu’à une villa qui aurait bien pu lui appartenir. Curieux, il jetait des coups d’oeil un peu partout autour de lui. Car s’il avait déjà eu l’occasion d’aller à un bal de recrues de jeunes policiers, il n’avait en revanche jamais assisté à une deuxième partie, assurément plus croustillante. Et il était content que la Martins l’y ait conduit, pour la simple raison qu’il ne disait jamais non pour s’amuser. Il était toujours partant. C’était peut-être encore plus vrai depuis qu’il était parti à Dublin… Il voulait oublier la peine de sa mère, le chagrin de son neveu et de sa nièce, ne pas penser à l’air affligé qu’ils affichaient tous. La vision de Neave dans son lit d’hôpital l’avait secoué, oui… Mais moins que la vision des petits aux yeux tout rouges. Et son impuissance à leur égard était désespérante. Alors dès qu’il le pouvait, encore plus qu’avant, Sean en profitait pour se livrer à des activités qu’il trouvait divertissantes. Et avec Gwen, il ne doutait pas que ce serait le cas. Il avait une idée de ce que serait la suite… Mais même avec autant de nouveaux officiers de police, il n’aurait pas imaginé les défis en duo et surtout, surtout, les menottes. Il ne put s’empêcher de rire. « Je suis toujours pour ! » affirma-t-il, attrapant délicatement le poignet qu’elle lui tendait. Il s’attacha alors à elle, certain que le reste de la soirée lui réservait bien des surprises, surtout accompagné de quelqu’un qui avait aussi peu froid aux yeux. « Maintenant, tu peux faire de moi tout ce que tu veux » plaisanta-t-il, montrant leurs deux mains liées. « Alors, comment ça se passe ? Est-ce qu’on se lance mutuellement des défis, ou est-ce qu’on est censés attendre ceux des autres ? Non parce que figure-toi que j’ai déjà une idée en tête… » Il jeta un coup d’oeil aux autres invités, qui paraissaient tout à fait à l’aise, riant en discutant entre eux. La suite promettait d’être stimulante.

_________________

And I still haven't found what I'm looking for.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia & Emrys
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif profil - penny <3, signa - anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : 0/2: Lizzie - Penny - Andrew ; à venir : Caleb (flashback) - Sean (appel)
RAGOTS PARTAGÉS : 1586
POINTS : 2905
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans
CÔTÉ COEUR : Tout le monde la croit avec Rhys Blake, un médecin, elle n'est peut-être pas tombée si bas finalement
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, boxeuse et menteuse professionnelle

MessageSujet: Re: Man, I feel like a woman | Sean Dim 27 Nov - 16:28

I'm going out tonight-I'm feelin' alright
Gonna let it all hang out
Wanna make some noise-really raise my voice
Yeah, I wanna scream and shout
No inhibitions-make no conditions


Arrivés à la villa, les deux compagnons de soirée acceptèrent tous les deux de se prêter au jeu en enfilant la paire de menottes. Gwen ne doutait pas que Sean serait à peu près partant pour tout, il n’avait pas l’air du genre à reculer face à beaucoup de choses comme elle en avait eu un aperçu lors de leur première rencontre. L’avocat plaisanta en lui laissant entendre qu’elle pourrait faire de lui ce qu’elle voulait. « Attention, je pourrai te prendre au mot. » Répondit-elle sur le même ton taquin. La métisse aimait par-dessus tout être libre de ses mouvements, même si le défi principal de la soirée consistait à rester attacher à son partenaire. L’exception provoquée par cette fête ne lui déplaisait pas, elle était curieuse de voir ce que donnerait la réalisation de défi à deux ou les conséquences qu’ils subiraient à deux au cas où ils décideraient de ne pas en faire un. Quand Sean lui demanda s’ils devaient se lancer mutuellement des défis ou en recevoir des autres, Gwen esquissa un sourire face à son enthousiasme. « Le truc, c’est que si on s’en donne l’un l’autre, du style se jeter dans la piscine, l’autre sera un peu obligé de les faire aussi… D’abord, ce sont les organisateurs qui donneront les premiers, après peut-être que ce seront plutôt les autres qui en donneront tout au long de la soirée, et si on les réussit, on pourra en donner aussi, il me semble. On verra mais je sais qu’on est censés faire équipe en fait. Là, ils attendent qu’il y ait un peu plus de monde. Peut-être qu’on pourra s’en lancer aussi, rien ne nous en empêche. » Néanmoins, la curiosité avait piqué au vif la jeune femme, puisque Sean avait déjà commencé sa phrase à propos d’une idée en particulier. « Je t’écoute, si en attendant tu veux déjà tester les liens qui nous unissent. » Ajouta-t-elle en riant en référence à ces fameuses menottes. Gwen écouta la réponse de l’avocat.

Quelques instants après leur arrivée, les organisateurs de la soirée rassemblèrent les participants dans la pièce principale et leur proposèrent le premier défi de la soirée, déjà de taille pour certains, marquant le début officiel de l’after : plus de différence entre les policiers et les autres, ils seraient tous logés à la même enseigne vu ce qu’ils proposaient. « Tout le monde en sous-vêts dans la piscine et après, que la fête commence ! » Pas évident de retirer des vêtements avec les menottes. Tous ceux dans la piscine dans les deux minutes seraient les premiers à pouvoir donner un défi à une autre paire et ainsi de suite. Chaque duo qui en avait réalisé un pourrait en donner un à son tour, selon les gens sur qui ils tomberaient en soirée. Chaque duo avait évidemment droit à un joker, mais s’ils refusaient de faire plus de deux défis, ils auraient perdu et ne pourraient plus ni en faire ni en donner, autant dire que ça deviendrait vite ennuyeux pour ceux dans le cas. Comme entrée en matière, les organisateurs avaient fait fort : les petites natures n’étaient pas les bienvenues. Ici, la première difficulté était donc de réussir à retirer ses vêtements malgré les menottes, pour certains, il faudrait inévitablement déchirer du tissu. Gwen avait la chance d’avoir une robe de bal dont le bras gauche était libre et dénudé. « Prêt ? » Lança-t-elle à Sean en commençant à retirer sa robe à toute vitesse sans hésiter.  

_________________

Break my bones, I'll live
Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd


TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Caleb + Mona + Josh.
TON AVATAR : Adam Gallagher.
TES CRÉDITS : Polarize + Crac in time.
TA DISPONIBILITE RP : Libre 2/4
A venir : Billie - Penny.
RAGOTS PARTAGÉS : 3562
POINTS : 3153
ARRIVÉE À TENBY : 22/09/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 y.o (24.10.88)
CÔTÉ COEUR : C'est compliqué.
PROFESSION : Avocat réputé.
REPUTATION : Sociable, ouvert d'esprit et toujours très classe, n'est-ce pas ? Je l'ai vu assez souvent en compagnie de miss Collins, mais il a un peu disparu de la circulation, ces temps derniers... Bizarre, vous ne trouvez pas ?


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Man, I feel like a woman | Sean Lun 28 Nov - 7:54


Ravi de constater que Gwen le suivait volontiers dans ses plaisanteries, Sean se mit à rire. Avec elle, pas besoin d’être coincé et de chercher à moduler ses propos outre mesure… Non, elle ne semblait pas se prendre la tête, elle faisait preuve d’un humour parfois détonnant et elle était tout aussi capable de rebondir d’une manière surprenante. En d’autres circonstances, il lui aurait peut-être susurré à l’oreille qu’elle pouvait effectivement le prendre au mot. Mais il savait se tenir, autant par rapport à elle (qui était en couple) que par rapport à Penny. Il aimait séduire, oui… Peut-être même qu’il éprouvait le besoin de se sentir rassuré quant à sa capacité de plaire aux femmes. Mais il savait aussi où étaient les limites, où il fallait s’arrêter, à quel moment ce serait pousser le bouchon trop loin dans l’indécence (ou du moins, il l’espérait). Car sur la question d’être menotté à une femme qui n’était pas sa petite amie pour une soirée qui promettait d’être pleine de débordements… Tout le monde ne serait pas forcément d’accord pour dire qu’il n’exagérait pas. Mais en tout cas, à ses yeux, ce n’était rien de bien grave. Et puis, il avait bien le droit de s’amuser, non ? Ce n’était pas comme s’il était en train d’embrasser quelqu’un dans un coin sombre. Et s’il était pressé de découvrir la nature des défis à accomplir, il savait aussi qu’il était capable de refuser s’il estimait que c’était nécessaire. Pas à cause de sa conscience, non… Mais plutôt parce qu’il ne voulait pas prendre le risque d’être découpé en petits morceaux par Penny si elle apprenait qu’il avait commis un faux pas. Il la connaissait suffisamment bien pour savoir qu’il en prendre très cher - et à vie, à tous les coups. Alors non, définitivement, mieux valait être un minimum respectueux de cette relation, quand bien même elle était secrète. Et peut-être aussi qu’il y tenait, au moins un peu… Sinon, il aurait relégué ce genre de préoccupations aux oubliettes. Là, il comptait bien s’éclater sans pour autant dépasser les bornes, même si tout était relatif et qu’il n’était clairement pas un enfant de choeur. Au pire, tant pis si son orgueil masculin en prenait un coup… Il connaissait ses priorités et ne pas se faire arracher les yeux en faisait assurément partie. Et puis le fait de ne pas avoir bu comme un trou (deux ou trois coupes de champagne) l’aiderait probablement, même si la soirée n’était pas terminée.

« Rien à voir avec les défis, mais ce que je sais, c’est qu’il faut que j’aille doucement sur la consommation des boissons… Parce que si j’ai envie d’aller aux toilettes, je risque d’avoir du mal en étant attaché à toi » plaisanta-t-il. « Je crois qu’on aura toute la soirée pour tester les liens qui nous unissent, au fait » continua-t-il sur le même ton. « Ne t’en fais pas, je garde tout pour toi ! En attendant, je suis vraiment curieux d’entendre les organisateurs de la soirée. » D’ailleurs, ces derniers ne tardèrent pas à s’expliquer. En réalité, leurs phrases furent plutôt courtes… Et au final, ils lancèrent un premier défi sans grosse surprise. C’était pour la suite, peut-être… Déjà, l’Irlandais se concentrait sur ce qu’il avait à faire. « Bien sûr ! » répondit-il à Gwen, qui avait déjà commencé à se déshabiller. Pour lui, ce n’était pas vraiment compliqué… Il avait déjà retiré sa veste en entrant dans la villa et maintenant, il devait seulement déboutonner sa chemise d’une main. Sauf qu’il avait oublié qu’il ne pourrait pas l’enlever complètement… En effet, sa manche droite pendait du côté des menottes. Sean ne s’en préoccupa pas bien longtemps, vu que ce n’était pas très important. Il s’empressa plutôt de défaire son pantalon, content de ne pas avoir mis un caleçon blanc. Pour la piscine, plus c’était sombre et mieux c’était… « On y va ? » lança-t-il à sa compagne pour la soirée, laquelle avait déjà fini avant lui. Ils commencèrent à courir vers la piscine en même temps. Il valait mieux qu’ils soient synchros, parce que si l’un était en retard, les deux ressentiraient de forts tiraillements au niveau de la main droite… Et juste avant de sauter, Sean réalisa que dans l’eau, le risque de s’éloigner l’un de l’autre était encore pire. Pour qu’ils aient moins mal, il décida alors, impulsivement, de passer un bras autour de la taille de la métisse. « Attention ! » Il l’attira contre lui et sauta ensuite dans la piscine, exposant son dos à l’eau pour que ce soit moins inconfortable pour Gwen. Puis il se redressa, la relâcha et respira à l’air libre, se mettant rapidement à rire. Heureusement que ses pieds touchaient le fond, sinon, il aurait été obligé de nager seulement avec le bras gauche. « Ça va ? » demanda-t-il à la Martins. Beaucoup de monde se trouvait déjà dans la piscine, mais il n’aurait pas su dire qui avait gagné ou pas. « T’as pas trop froid ? »

_________________

And I still haven't found what I'm looking for.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia & Emrys
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif profil - penny <3, signa - anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : 0/2: Lizzie - Penny - Andrew ; à venir : Caleb (flashback) - Sean (appel)
RAGOTS PARTAGÉS : 1586
POINTS : 2905
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans
CÔTÉ COEUR : Tout le monde la croit avec Rhys Blake, un médecin, elle n'est peut-être pas tombée si bas finalement
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, boxeuse et menteuse professionnelle

MessageSujet: Re: Man, I feel like a woman | Sean Mar 13 Déc - 23:17

I'm going out tonight-I'm feelin' alright
Gonna let it all hang out
Wanna make some noise-really raise my voice
Yeah, I wanna scream and shout
No inhibitions-make no conditions


Lorsque Sean plaisanta à propos de certains moments qui pourraient être gênants pendant la soirée comme pour quelques nécessités humaines, Gwen lui emboita le pas de la taquinerie. « Je ne pense pas que tu auras besoin de mon aide pour ça, non. » L’avocat semblait déjà avoir une idée en tête à lui proposer comme défi, cependant le principe du partenaire étant qu’il les réalise à deux dans un premier temps, il la garda de côté. Gwen écouta donc plutôt celui des organisateurs qui commandèrent de se jeter dans la piscine en sous-vêtements le plus rapidement possible. L’Irlandais se prêta autant au jeu qu’elle et il la rapprocha de lui juste avant de sauter dans l’eau afin que leurs poignets ne s’écorchent pas lors de la réception. En manière gentleman sans doute, Sean plaça son dos en première ligne de sorte que la métisse ne ressentit quasiment pas l’entrée dans l’eau. La froideur relative de la piscine réveilla son corps et elle se redressa rapidement pour remonter à la surface afin de reprendre sa respiration puisqu’elle avait pied dans l’eau tout comme les autres personnes qui s’étaient jetées dedans. Elle recula du bord puisque de nouvelles paires continuèrent d’arriver. « Ça va oui et toi ? Ça réveille en tout cas ! » Gwen espérait juste ne pas devoir passer la soirée en sous-vêtements trempés parce que même si la villa était chauffée et la piscine aussi, elle allait crever de froid. « Un peu mais ça ira. » Même si Sean et elle avaient été dans les premières paires à se jeter à l’eau, seules les cinq premières pouvaient commencer à donner des nouveaux défis. Ils ne furent pas dans ceux choisis de prime abord, alors ils eurent le temps de sortir et de prendre quelques minutes pour s’enrouler dans des serviettes de bains mises à disposition. « C’est vraiment bien d’être tombé sur toi et de te voir dans un contexte différent. » Gwen esquissa un sourire, ce qu’elle essayait de redire était qu’elle appréciait sa compagnie. Elle lui adressa ensuite un regard qui en disait long à la fois pour le taquiner et par sincérité aussi. « C’est bien ce que je disais. Vous ne resterez pas célibataire longtemps Monsieur Fitzpatrick. Et dire ça quand tu es en boxer et pas en costume raffiné, c’est la dernière scène à laquelle je m’attendais. » Elle ne put réprimer un petit rire vu la situation inhabituelle. Néanmoins, elle ne déplorait en rien sa couverture parce qu’elle était bien contente dans le fond que les gens la croient en couple avec Rhys vu leur complicité fusionnelle. Dans ce sens, Gwen se comporterait donc en parfaite petite amie sage, surtout qu’il lui rendait service à elle. Les deux partenaires de soirée purent alors se rhabiller et furent ensuite défiés sur plusieurs petites choses bien drôles tout comme ils purent rendre quelques gages en retour, des moments entrecoupés par quelques verres d’alcool. La soirée était bien délirante. Vint alors le moment où on les envoya vers le stand de tir improvisé de la soirée – recrues policières oblige. Pour gagner des points dans le classement des paires de la soirée, ils devaient tirer des balles à blanc sur des cibles en carton à une certaine distance… en utilisant des armes réelles. Puisque son père l’avait emmenée à un vrai stand de tir quand elle était adolescente pour lui apprendre à utiliser un flingue et à tirer en visant correctement, le défi était plutôt facile à relever pour Gwen qui se débrouillait, malgré qu’elle n’ait pas suivi de formation policière. C’est aussi peut-être la raison pour laquelle elle n’attendit même pas l’avis de Sean et que sans réfléchir, elle attrapa une arme. Vu que la nuit était tombée (et donc pas de bruit toléré) et qu’il aurait été imprudent de tirer à tout va, le tout avait été évidemment installé au sous-sol dans une pièce insonorisée de la villa où l’on n’entendait pas les impacts de l’extérieur. Elle mit les protections sur les oreilles et tira un premier coup avec succès, cependant elle s’arrêta car elle sentit un sursaut au niveau du poignet. Enlevant les protections, Gwen se tourna vers Sean d’un regard interrogateur… avant de se rappeler brutalement des dernières rumeurs. « Tout va bien ? » S’enquit-elle. Il n’était pas loin d’être blême.

_________________

Break my bones, I'll live
Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd


TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Caleb + Mona + Josh.
TON AVATAR : Adam Gallagher.
TES CRÉDITS : Polarize + Crac in time.
TA DISPONIBILITE RP : Libre 2/4
A venir : Billie - Penny.
RAGOTS PARTAGÉS : 3562
POINTS : 3153
ARRIVÉE À TENBY : 22/09/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 y.o (24.10.88)
CÔTÉ COEUR : C'est compliqué.
PROFESSION : Avocat réputé.
REPUTATION : Sociable, ouvert d'esprit et toujours très classe, n'est-ce pas ? Je l'ai vu assez souvent en compagnie de miss Collins, mais il a un peu disparu de la circulation, ces temps derniers... Bizarre, vous ne trouvez pas ?


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Man, I feel like a woman | Sean Mer 14 Déc - 5:38


Les participants à la soirée n’avaient pas hésité longtemps avant d’accomplir leur gage. Pourtant, sauter dans une piscine en plein mois de novembre était bien loin d’être une tâche aisée… Mais Sean n’aurait certainement pas reculé et, pour le coup, il avait de la chance d’être tombé sur quelqu’un qui n’avait clairement pas froid aux yeux. « Je suis d’accord avec toi… C’est un vrai coup de fouet ! » Il la suivit vers le rebord, d’autres personnes sautant à leur tour dans la piscine. Avec une main menottée à son partenaire, toutes les choses les plus simples prenaient une toute autre dimension. Une fois en-dehors de l’eau, il laissa d’abord Gwen s’envelopper dans une serviette, avant d’en attraper une à son tour. « C’est clair que ça change du cabinet et du tribunal » plaisanta-t-il. En réalité, Gwen ne l’avait jamais vu dans son véritable élément. Mais au contraire, elle ne l’avait jamais non plus vu se lâcher à ce point… Et elle n’imaginait peut-être pas qu’il était capable d’aller au moins aussi loin qu’elle. « Je pourrais dire la même chose. Ceci dit, la dernière fois, hors du bar, j’avais déjà une petite idée de ce que je pourrais découvrir à ton sujet… » Et c’était la vérité. Après tout, Gwen l’avait embrassé en pleine rue, dans la pénombre, alors qu’elle ne le connaissait pas le moins du monde. Elle l’avait fait pour une raison bien précise, celle de détourner l’attention des flics qui étaient de passage. Il n’en demeurait pas moins vrai qu’il avait déjà clairement un aperçu de la personnalité de la Martins, aperçu qui n’avait fait que se renforcer au fil de la soirée et définitivement cette nuit-là. Ce n’était pas encore terminé et pourtant, ils s’amusaient déjà beaucoup. En plus, elle ne ratait pas une occasion pour lui adresser des compliments, ce qui ne pouvait pas manquer de le flatter. Il aurait peut-être dû se sentir mal à l’aise de mentir au sujet de son prétendu célibat, mais ce n’était pas vraiment le cas. Ou du moins, pas pour l’instant… « Merci… Et qu’est-ce que je devrais dire ? Je ne suis pas étonné qu’un bon parti ait jeté son dévolu sur toi et il ne doit pas être le seul. Le Docteur Blake a beaucoup de chance » ajouta-t-il en lui adressant un clin d’oeil. Il n’avait pas l’intention de la draguer, mais il ne comptait pas se priver de lui dire à quel point il la trouvait belle. Parce que c’était vrai, déjà… Mais aussi parce qu’il manquait très rarement ce genre d’occasions.

« Alors, quel est le défi suivant ? J’ai déjà hâte de m’y mettre ! » Relativement sec, Sean était prêt à continuer. Parce qu’il sentait qu’en tant que duo, Gwen et lui pouvaient clairement en mettre plein la vue à tout le monde. Et ce fut ce qui se passa, du moins lors de certains défis en particulier, en partie grâce à l’alcool. Sauf que s’il pensait qu’il allait s’éclater toute la soirée, l’Irlandais ne s’attendait certainement pas à la suite… En entendant l’une des organisatrices s’exprimer, il sentit son sang se glacer dans ses veines. Parce qu’il n’avait eu besoin que de quelques mots pour comprendre ce qui allait se passer. Un stand de tir. Pourquoi était-il aussi surpris ? C’était une soirée pour de nouvelles recrues policières… Ce n’était pas très étonnant qu’ils veuillent montrer leurs compétences dans ce domaine. Inspirant profondément, Sean s’efforça de ne pas laisser ses pensées s’appesantir sur ce qui s’était passé au cabinet des Carter. Il avait même cessé d’écouter et se contenta de suivre Gwen, la mort dans l’âme. Parce que clairement, il ne se sentait pas capable de faire ça. Pourtant, il le fallait. Il ne devait pas se dégonfler. Pas en public, pas alors que Gwen comptait plus ou moins sur lui, pas alors qu’il voulait que sa fierté reste intacte. Au moins, c’était elle qui avait attrapé l’arme, c’était donc elle qui commencerait. Il n’aurait pas besoin de faire semblant au début, il n’aurait qu’à la regarder… Mais déjà, il ne se sentait plus seulement mal à l’aise. Il avait carrément l’impression d’étouffer. Le sous-sol, la pièce insonorisée, les cibles, les flingues… Il avait peut-être mis des protections sur ses oreilles, mais ça ne l’empêchait bien évidemment pas d’entendre les coups de feu. Alors quand Gwen tira juste à côté de lui, il ne put s’empêcher de sursauter un peu trop brusquement. Il avait soudain pâli… Parce que c’était trop. Parce qu’il ne pouvait s’empêcher de se rappeler du véritable cauchemar qu’il avait vécu. Et quand la métisse se tourna vers lui, il ne parvint pas à se ressaisir, à retrouver un minimum de contenance. « Je… Non… » Il déglutit péniblement. « Il faut que je m’en aille. » Quelques instants plus tard, ils étaient tous les deux assis dans l’immense salon. Sean avait la tête baissée et il tremblait. « Je… Je peux pas faire ça. Je suis… Désolé. »

_________________

And I still haven't found what I'm looking for.


Dernière édition par Sean R. Fitzpatrick le Lun 26 Déc - 9:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia & Emrys
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif profil - penny <3, signa - anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : 0/2: Lizzie - Penny - Andrew ; à venir : Caleb (flashback) - Sean (appel)
RAGOTS PARTAGÉS : 1586
POINTS : 2905
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans
CÔTÉ COEUR : Tout le monde la croit avec Rhys Blake, un médecin, elle n'est peut-être pas tombée si bas finalement
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, boxeuse et menteuse professionnelle

MessageSujet: Re: Man, I feel like a woman | Sean Lun 26 Déc - 0:05

I'm going out tonight-I'm feelin' alright
Gonna let it all hang out
Wanna make some noise-really raise my voice
Yeah, I wanna scream and shout
No inhibitions-make no conditions


Lorsque Sean évoqua le tribunal, Gwen ne put s’empêcher de le taquiner un peu à ce sujet. « Tu ne m’as jamais semblé être un de ces avocats coincés en tout cas. Non mais sérieusement, il y en a encore qui se déguise en toge et autre habit juridique ? » La métisse trouvait certaines traditions ridicules. Bon d’accord, il ne fallait pas non plus se ramener en baskets, t-shirt et short hawaiien mais un costard ou un tailleur ne suffisait-il pas ? En revanche, l’Irlandais avait déjà assisté à un bon aperçu de la personnalité de la chanteuse lors de leur dernière rencontre. « Je serai curieuse de connaître ta petite idée à mon sujet. » Répliqua-t-elle en souriant sans vraiment attendre de réponse à la question implicite. Gwen n’en avait pas besoin ; elle s’en doutait déjà. Elle esquissa ensuite un sourire lorsqu’ils s’échangèrent quelques compliments. Sur ces entrefaites, ils se lancèrent dans une série de défis avant de tomber sur un gage pour lequel Sean buta. Au stand de tir improvisé de la soirée, la jeune femme se retourna vers l’avocat après avoir tiré et le découvrit le visage complètement livide. Il semblait effrayé et décontenancé, un air confirmé par ses propos. La jeune femme utilisa leur premier joker pour indiquer à ceux qui l’avaient lancé qu’ils ne termineraient par le défi et elle emboîta le pas de Sean qui était déjà remonté au salon à toute vitesse. Elle attrapa un verre de whisky et s’installa à côté de lui tout en lui tendant le remontant. Gwen avait vaguement entendu parler de ce qui s’était passé mais elle ne connaissait pas tous les détails de l’histoire par rapport à ce que Sean avait vécu. « Ça va mieux ? » Il est vrai que la métisse n’avait pas forcément songé aux traces psychologiques que pouvait laisser un tel traumatisme, déjà parce qu’elle ne l’avait pas vécu, et parce que l’avocat avait la volonté et la force de caractère de cacher la moindre chose qu’il considérait comme une faiblesse. Fuir devant un tel obstacle en était indéniablement une à ses yeux, c’est pourquoi l’artiste ne lui posa aucune question directe, estimant qu’il se sentait peut-être déjà assez perturbé par la situation. « T’inquiète, ce n’est qu’un défi. On est là pour s’amuser, pas se prendre la tête. » Tenta-t-elle de le rassurer. Elle ne voulait pas non plus se la jouer psychologue en disant que ce serait peut-être mieux de surmonter sa peur en redescendant et en essayant quand même de tirer, il venait de vivre l’événement depuis peu, alors autant ne pas forcer les choses quand ça n’avait pas lieu d’être. « Si tu veux en parler, n’hésite pas. Et si tu as besoin d’un autre remontant, je suis là pour y veiller. » Le charria un peu Gwen dans le but de le remettre dans une bonne ambiance. En tout cas, le whisky lui redonnerait des couleurs. Évidemment, la jeune femme aurait la décence de ne pas évoquer ce qui venait de se passer à qui que ce soit ou de s’en servir contre lui, déjà parce qu’elle n’en aurait pas l’intérêt et parce qu’elle n’aimerait pas qu’il le fasse en sens inverse si elle avait vécu une situation similaire.

_________________

Break my bones, I'll live
Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Man, I feel like a woman | Sean

Revenir en haut Aller en bas

Man, I feel like a woman | Sean

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-