AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Bought my fate, straight from hell (Karolyne)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Bought my fate, straight from hell (Karolyne) Ven 11 Nov - 10:49

Un rapide coup d'oeil sur le sms que je venais de recevoir et je soupirais, voilà que mon frère, ce cher Luka était de retour en ville... Dans un sens cela était une bonne nouvelle, il serait là pour surveiller notre sœur et moi je gardais un œil sur le type qui avait osé mettre ma sœur enceinte. Certes je lui avais envoyé un sms pour lui dire que j'avais à lui parler mais surtout que je le faisais pour son bien... Mais était-ce vraiment le cas, là c'était une bonne question, je ne savais pas trop.. Je lui en voulais de mettre ma princesse dans cette situation cela pouvait être dangereux. Bien que j'étais persuadé qu'elle s'en doutait, il y avait une part de moi qui ne pouvait s'empêcher d'avoir peur. Je haïssais cet homme et la colère qui émanait de tout ça n'était pas bon du tout. Il était vrai que j'essayais d'être quelqu'un de bien aux yeux de tous mais au fond de moi, je savais très bien que ce n'était pas le cas, mon sang bouillait un peu plus chaque jour alors que je jouais la comédie, il fallait que j'évacue tout ça peu importe le moyen sinon je savais pertinemment que j'allais un jour ou l'autre exploser et cette fois-ci ça n'allait pas être 6 mois que j'allais rester enfermer mais à vie. Après de longues minutes et un sms envoyé à Luka, je reçu enfin un autre sms qui allait me permettre d'évacuer cette rage sans avoir de réels soucis avec la justice. En très peu de temps, je me rendais sur les lieux, bien à l'abri de tout regard malveillant, il y avait déjà du monde, certains en tant que spectateurs et d'autres en tant que combattant, un rapide coup d'oeil dans la salle et je me dirigeais vers l'organisateur de cet ''événement''. Dans un sens, la prison m'avait permis de rencontrer de ''bonnes'' personnes, disons pour moi c'était de ''bonnes'' personnes mais je savais que pour ma famille cela n'allait pas être le cas... Mais bon, ils finiraient par comprendre ce que je voulais dire par tout ça... Après quelques échanges, voilà que j'étais inscrit pour l'un des combats, quand on regardait bien, les ¾ venaient d'autres villes et allaient souvent dans des villes où personnes ne pouvaient s'imaginer que de tels faits s'y passer... Alors que mon tour arrivait, je trépignais d'impatience, j'avais besoin de ce moment pour tout évacuer. Voilà que le combat commençait, les coups partaient de part et d'autres, ma violence explosait, elle atteignait presque son paroxysme mais qu'est-ce que cela faisait du bien.... Alors que le combat prenait fin et que ma lèvre et mon arcade saignait, je soupirais légèrement, je m'en fichais de gagner ou de perdre, ce qui comptait pour moi était d'avoir pris le temps d'évacuer ma rage bien que je me doutais qu'elle reviendrait rapidement... Après avoir récupéré ma dotation, je quittais l'endroit rapidement sans me préoccuper du reste, je m'en fichais de savoir qui allait se battre après, en fait je me fichais de tout ou presque. Alors que je passais un mouchoir sur mes deux plais, mon regard se posa sur une jeune femme blonde, je ne pouvais me défaire d'elle, elle était à mes yeux magnifique, elle avait ce petit truc que je ne pouvais expliquer et pourtant cela ne faisait pas longtemps que je la connaissais, elle était beaucoup plus jeune que moi mais ce n'était pas important, elle avait ce don que peu de personne avait et cela me faisait du bien... Je m'approchais d'elle lentement alors que nos regards se croisaient « Salut Karolyne ! Tu sais que c'est dangereux de se promener seule ! On ne sait jamais sur qui on peut tomber ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bought my fate, straight from hell (Karolyne) Mer 4 Jan - 15:07

Quelle heure était-il ? Je n’en savais rien. Mais il était déjà tard. Il faisait nuit. J’étais restée chez une copine pendant tout ce temps. A la base, on était censée réviser mais on avait préféré papoter. C’était l’une des filles que j’adorais. Elle m’avait accueilli à bras ouvert à l’université. Je ne me confiais pas encore à elle. Je n’étais pas vraiment le genre à faire confiance du premier coup. Mais je l’adorais. Elle m’avait aussi trainé dans différentes soirées. Elle me faisait découvrir la vie ici. Bien loin de la mienne. J’étais venue ici pour retrouver mon paternel, que je n’avais pas encore trouver. Et d’un autre côté, je ne saurais pas vraiment quoi lui dire. J’avais dix-huit ans et il devait surement ignorer mon existence. Est-ce qu’il le prendrait bien ? Est-ce qu’il me rejetterait ? D’un côté ça me foutait la trouille même si je ne voulais l’avouer. Je ne voulais pas qu’il se sente obligé de s’occupé de moi. Moi, je voulais juste le connaître. Juste voir qui il était. Ce qu’il faisait de ses journées. S’il avait une vie bien rangée. Ou si c’était plutôt le genre à jouer les vieux jeunes. Je soupirais quelque peu en passant à cela. Je continuais d’avancer dans les rues de Tenby, regagnant mon chez moi. Je n’avais jamais été rassurée d’être seule dans la rue, la nuit. On voyait tellement de chose horrible se passer. Plongée dans mes pensées, j’entendis alors une voix qui me semblait familière. Je levais les yeux et vit que c’était Enaël. Il était beaucoup plus vieux que moi mais il avait ce « truc ». Il avait du charme et il fallait bien l’avouer, c’était mon genre d’homme. Je savais que ce n’était pas bien de fantasmer sur un homme plus âgé mais dans le fond je m’en moquais.

« Ouais je sais, mais j’ai pas encore d’escorte, désolée. » Je lui souris avant de voir qu’il saignait à l’arcade. Je fronçais les sourcils avant de demander : « T’es blessé ? Qu’est-ce que t’as fait ? »

J’attendis une réponse de sa part. J’étais curieuse. Peut-être parfois trop curieuse. Je savais qu’il pouvait être violent tout comme je savais qu’il avait fait de la prison. Mais c’est aussi se côté un peu mystérieux qui m’attirait chez lui. Cette impression que j’avais d’être protégé lorsque j’étais avec lui. Je continuais de le regarder, tout en passant une main dans mes cheveux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bought my fate, straight from hell (Karolyne) Dim 12 Fév - 15:13

Les coups donnés avaient permis de me défouler, ils avaient permis de me défaire de cette rage qui faisait de moi cet homme qui pouvait se montrer des plus violent mais tout ça je m'en fichais, personne n'avait main prise sur moi, personne ne pouvait faire que j'aille bien. Pas même ma famille, au fond je pensais réellement qu'ils s'en fichaient tous, je n'étais qu'un pariât pour eux... une charge qu'il fallait se débarrasser, j'en restais persuadé... Alors que je venais de sortir des combats, mon regard se posa sur une jeune femme que je connaissais, bien sûr pas énormément mais je ne pouvais expliquer quand j'étais avec elle, j'avais l'impression d'être quelqu'un de plus normal et pas celui que tous voyait..« Ouais je sais, mais j’ai pas encore d’escorte, désolée. » Je me mis à sourire un peu plus alors qu'elle venait de prendre la parole mais rapidement son regard changea « T'es blessé ? Qu'est-ce que t'as fait ? » Devais-je réellement lui dire ce que j'avais fait avant de la rencontrer ou alors devais-je faire comme toujours mentir pour protéger les gens de moi. Au fond c'était ça que je faisais, je ne voulais que protéger les personnes qui m'entouraient, même si ces personnes s'en fichaient...C'était ainsi « Concernant l'escorte, je veux bien me dévouer, pour le reste.. Je crois que je n'ai pas besoin de te faire un dessin, je me suis battu » mon regard se laissait insistant face à la jeune femme, plus les minutes passaient et plus j'avais envie de passer de temps avec elle, j'en ressentais le besoin au plus profond de mes entrailles, je ne pouvais l'expliquer et encore moins l'exprimer. « Ne me regarde pas comme ça Karolyne, j'en avais besoin, il fallait que je me défoule même si cela veut dire se battre pour de l'argent illégalement. S'il te plaît ne me fait pas la morale pas toi ! » Je m'approchais d'elle lentement, prenant l'une de ses mains dans la mienne. « Viens ! On part d'ici » Au bout de quelques minutes, on se retrouvait devant l'un des petits cafés ouvert toute la nuit et qui sert encore de merveilleuses pâtisseries mais aussi des burgers ou autres le tout accompagné de boissons en tout genre. « J'ai un peu faim ça te tente ? Au moins une boisson si tu n'as pas faim ? » Je vins à lâcher sa main en me rendant compte que je ne l'avais pas lâché depuis que je lui avais prise... j'attendais maintenant qu'elle me donne sa réponse, j'avais envie de passer du temps avec elle, cela allait me canaliser encore pendant un bon moment..
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Bought my fate, straight from hell (Karolyne)

Revenir en haut Aller en bas

Bought my fate, straight from hell (Karolyne)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP abandonnés-