AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

« On a des choses à se dire.. » × Luka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: « On a des choses à se dire.. » × Luka Dim 6 Nov - 22:40



   

   
Luka & Joyce
« On a des choses à se dire.. »

J’avais appris par l’intermédiaire de ma fille Madison que son père, Luka, était de retour à Tenby. Je ne savais pas expliquer pourquoi mais disons que j’étais contente de ce retour. Nous ne nous étions pas réellement quitté en bons termes et je trouvais cela vraiment dommage. J’étais bien décidée à tenter d’arranger les choses histoire d’apaiser un peu les tensions entre lui et moi. Nous étions des grandes personnes et j’osais espérer que l’on serait capable de mettre notre fierté de côté afin de pouvoir s’entendre correctement pour le bien de notre fille. En réalité, je n’avais pas été disposée à arranger quoi que ce soit lorsque je m’étais fâchée avec Luka quand je lui avais appris qu’il avait une fille car sa réaction avait vraiment été mauvaise bien qu’avec le temps je la comprenais. Finalement, ses mots avaient probablement dépassé ses pensées puisque peu de temps après Madison avait rencontré son père, si bien que j’en étais presque jalouse, j’avais eu la sensation qu’elle ne voyait plus que par lui. Je m’étais un peu remise en question et il était normal que Madison accorde de l’importance à son père, elle ne l’avait jamais vu et ne le rencontrait qu’à ses quinze ans, il était donc normal qu’elle veuille rattraper le temps perdu. En fin de compte, j’avais été satisfaite de constater que Madison et Luka étaient parvenus à tisser des liens, c’était vraiment bon signe.

Madison savait bien que ce n’était pas tout rose entre son père et moi, mais finalement il n’y avait plus aucune raison à ce que l’on soit en froid lui et moi. Au contraire, il serait mieux que l’on puisse tenter d’arranger les choses et puis on verrait où cela nous mènerait à terme. Ainsi, j’avais pris l’initiative de contacter Luka pour lui proposer un rendez-vous à la pizzeria afin que l’on puisse discuter. J’avais longuement réfléchis avant de proposer cela mais je m’étais dit que je devais me lancer sans quoi peut-être que jamais on ne serait contacté ni l’un ni l’autre en restant à attendre que l’autre fasse le premier pas. Pour notre rendez-vous j’avais opté pour un lieu public, c’était plus sain comme ça on serait chacun plus à l’aise car un lieu trop privé aurait pu causer un malaise et laisser supposer des choses à l’un et à l’autre, peut-être, qu’il n’était pas nécessaire de laisser penser pour le moment, ce n’était pas le sujet du jour. J’avais attendu d’avoir une réponse positive de la part de Luka concernant notre déjeuner avant de prévenir Madison que j’allais manger un morceau avec son père car j’estimais logique et normal de la tenir informée de ce genre de détails.

Le jour du déjeuner avec Luka était enfin arrivé et plus l’heure approchait et plus j’angoissais. Je ne savais pas expliquer pourquoi, mais il allait bien falloir que je me détende, ce n’était que Luka après tout, mais il comptait beaucoup pour moi et j’espérais vraiment que les choses allaient s’arranger entre nous, ce serait bénéfiques pour nous car il serait agréable de se retrouver mais ce serait surtout mieux pour notre fille pour qui ce n’était pas vivable de voir ses parents en froid tout le temps. Je m’étais habillée simplement pour l’occasion en optant pour une robe noire classique qui ne faisait pas habillée mais qui était parfaite pour une telle occasion par-dessus laquelle j’avais enfilé un blouson en cuir rouge le tout terminé par une paire d’escarpins noirs. Lorsque je fus fin prête, il était temps pour moi de me rendre à la pizzeria si je ne voulais pas être en retard. Je passais une dernière fois devant le miroir pour être sûre que j’étais présentable avant d’aller faire un tour jusqu’à la porte de la chambre de Madison. « Ma chérie, je file à mon déjeuner avec Luk…ton père… » avais-je dit en restant derrière la porte fermée. Je filais ensuite à la pizzeria à laquelle j’arrivais un peu plus tard. En arrivant j’expliquais à la serveuse que j’avais réservé une table pour deux au nom de Lannister, elle me menait donc jusqu’à la table où je m’installais tranquillement pour attendre l’arrivée de Luka.

FICHE ET CODES PAR ILMARË


Dernière édition par Joyce K. Lannister le Mar 21 Fév - 21:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: « On a des choses à se dire.. » × Luka Ven 2 Déc - 15:41

Is that really over ?

Il y a peu de temps que tu étais revenu à Tenby, maintenant. Ton arrivée, tu l’avais souhaitée plutôt discrète afin de ne pas perturber le voisinage. En prime, tu étais persuadé que si tu l’avais annoncée trop tôt, une de tes amis aurait eu l’idée de t’organiser une fête et ce n’étais pas tellement ainsi que tu voyais ton retour à la vie civilisée. Cependant, la première personne à avoir été avertie était ta fille, Madison. Tu t’étais d’ailleurs rendu jusque devant son lycée pour qu’elle ait la surprise de te retrouver dehors. Un moment précieux, que tu avais bien apprécié.

Cependant, la raison de ta nervosité était tout autre. En cette fin de matinée, tu étais planté devant ton miroir à tenter de savoir si tes vêtements se mariaient bien ensemble ou pas. D’ordinaire, tu aurais fait appel à Lizzie ou Tyliane pour te conseiller : mais tu préférais éviter. Parce que, pour la première fois depuis son arrivée à Tenby, tu avais « rendez-vous » avec Joyce, la mère de Madison. Cette dernière, dans la but d’améliorer votre relation et de réduire les tensions, pensait qu’il vous serait agréable de partager un repas tous les deux afin de discuter. Si autrefois cela t’aurait provoqué un refus, il n’en était rien actuellement. Avec le temps, tu avais compris les réactions de cette femme et tout ce qu’elle avait dû traverser pour enfin oser venir t’avouer la sordide vérité sur ton paternel et leur secret. Si tu lui en avais voulu de n’avoir rien dit à ce sujet par le passé, tu réalisais désormais qu’elle ne fut pas en position de négocier avec ton géniteur. C’est donc avec bienveillance et joie que tu avais accepté son invitation à déjeuner.

Pourtant, tu n’étais pas décontracté. Devant cette glace qui te reflétait, tu hésitais encore sur le choix de ta chemise. C’était compliqué, pour toi, de deviner si tu étais présentable ou non pour une telle occasion – bien que tu ne comprenais pas les véritables raisons de tes angoisses. Finalement, lorsque tu aperçus l’heure sur ta montre, tu compris qu’il était trop tard pour enfiler un autre vêtement. C’est donc habillé d’un jean foncé, d’une chemise noire et de chaussures élégantes que tu te décidas à attraper ton blouson de cuir et t’enfuir par la porte de ton appartement, déboulant dans la rue. Heureusement, le restaurant n’était pas bien loin.

Rapidement, tu arrivas à destination et te précipitas à l’entrée où tu annonças la réservation. La serveuse te précisa que Joyce était présente. Cela te perturba quelque peu, toi qui espérais bénéficier de quelques minutes pour te remettre de ton stress évident. Tant pis ! Tu acquiesças alors et tu emboîtas le pas de la demoiselle, jusqu’à apercevoir Joyce – qui était ravissante. Ton cœur fit un bond dans ta poitrine. Ceci dit, tu n’eus pas le temps de t’en offusquer car tu étais déjà à sa hauteur. « Salut Joyce ! » T’exclames-tu, tandis que tu te penches pour lui faire la bise. Tu remarques alors son parfum délicat. Elle sent divinement bon, tiens. Ca te fait sourire, discrètement. Enfin, tu te diriges vers ta place assise, tant bien que mal à cause des restes de tes douleurs, liées à ton hospitalisation. « Tu vas bien ? Et Madison ? » Demande-tu poliment, en prenant place.

La serveuse, qui était déjà à vos côtés, vous propose alors de prendre déjà vos boissons – minérales ou non. Toi, tu ne bois plus d’alcool et ce de façon définitive. Après tout, tu as dû suivre les séances chez les A.A. et tu comptes te tenir écarté de toutes les tentations. « Oh euh… un thé glacé, pour moi. Merci. » Réponds-tu, avant de reporter ton attention sur la mère de Madison. Tu lui souris, timidement, avant d’attraper l’une des cartes que tendaient la serveuse – soit les différentes sortes de pizzas. Elle s’éloigne alors pour vous laisser le temps de choisir. Tu en profites pour regarder l’établissement et, accessoirement, chercher un sujet de conversation convenable. « C’est sympa, cette pizzeria. » Est tout ce qui te vient à l’esprit. Ca sort aussitôt de ta bouche et tu te sens presque idiot de vouloir meubler le silence, au point de dire n’importe quoi.

Made by Neon Demon

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: « On a des choses à se dire.. » × Luka Sam 3 Déc - 20:04



   

   
Luka & Joyce
« On a des choses à se dire.. »

J’étais totalement perdue dans mes pensées songeant à ce qu’on allait bien pouvoir se dire pendant ce déjeuner et surtout comment il allait se passer. Cela faisait un moment que je n’avais pas vu Luka et il était clair que nous ne nous étions pas quitté en bons termes lors de notre dernière entrevue qui avait été le jour où je lui avais annoncé que ma fille Madison était aussi la sienne. Finalement pour notre fille je voulais apaiser les choses, j’essayais de me mettre à la place de Luka et j’aurai peut-être réagis de la même façon si seize ans après une relation on m’annonçait que j’étais papa. Il était selon moi, important pour Madison que ces parents arrivent à s’adresser la parole sans s’envoyer chier, après je ne demandais pas qu’on devienne les meilleurs amis du monde quoi que cela ne me déplairait sûrement pas, Luka restait quelqu’un de très important pour moi, en quelque sorte il avait été l’amour de ma vie puisque je n’avais eu que des relations sans conséquences après ça, et ça remontait à seize ans tout ça.

J’avais horreur d’attendre étant quelqu’un de très impatient, et finalement tellement perdue dans mes pensées je n’avais pas vu les quelques minutes durant lesquelles j’avais été seule passer. D’ailleurs, je n’avais même pas fait attention au fait que Luka était arrivé, j’étais revenue à moi lorsqu’il prononça mon prénom. A peine le temps de reprendre mes esprits qu’il était penché vers moi pour me faire la bise, ce que je fis également du coup. Quelle sensation agréable que de sentir son visage contre le mien. « Salut Luka ! » Cela me faisait drôle de prononcer son nom, ça faisait si longtemps. Je constatais qu’il semblait avoir du mal à s’installer mais je ne dis rien je ne voulais pas le mettre mal à l’aise ou quoi que ce soit d’autre, ce serait vraiment dommage de jeter un froid dès le début du repas qui avait pour but d’apaiser les choses entre nous.

Cela me fit sourire qu’il me demande si j’allais bien même si au final c’était normal mais j’étais surtout très heureuse qu’il demande des nouvelles de Madison. Ils avaient vraiment réussi à créer une relation père-fille ces deux-là ou du moins ils faisaient tout pour y arriver et je trouvais cela vraiment très bien. Malgré ses réticences au début, Luka avait accepté le fait d’être le père de Madison et tous les deux essayaient de rattraper le temps perdu même si cela avait été empêché par de nombreux évènements. Je ne m’étais pas du mêlé de tout ça mais j’avais été là pour soutenir Madison tout de même. « Je vais bien, merci Luka. Et toi ? » Je marquais une petite pause afin de lui laisser le temps de peut-être réfléchir à ce qu’il allait répondre, c’était ridicule je le savais, mais rapidement je répondais à la deuxième question qu’il m’avait posé et cette réponse devait probablement l’intéresser bien plus que la première. « Madison va très bien, elle est heureuse que tu sois de retour à Tenby ça faisait longtemps que je ne l’avais pas aussi enthousiaste, elle se faisait beaucoup de soucis pour toi. D’ailleurs je l’ai prévenu que l’on déjeunait ensemble aujourd’hui. »

A vrai dire je ne savais pas trop ce que je voulais boire et je n’avais pas nécessairement très envie de réfléchir. Finalement je décidais qu’il serait plus simple de prendre la même chose que Luka. « Je prendrais un thé glacé aussi, s’il vous plait. » annonçais-je à la serveuse en souriant tout en prenant la carte qu’elle lui tendait. Je reposais mon regard sur Luka dès lors que la serveuse s’éloignait de la table et ce sourire timide qu’il m’adressait ne m’avait pas échappé mais je tentais plutôt de faire comme si je n’avais rien vu même s’il m’était difficile de ne pas répondre à son sourire, et donc je dirigeais mon regard vers la carte que j’avais ouverte et que je commençais à étudier. Lorsque Luka me parlait je relevais la tête pour le regarder, c’était la moindre des choses. Je hochais la tête. « Oui c’est vrai que c’est sympa, je ne suis jamais venue ici avant, j’inaugure avec toi aujourd’hui. » Je ne savais pas pourquoi je ressentais cette joie d’être là avec lui et de partager un petit moment ensemble, sans engueulade et sans méchanceté comme ça avait pu être le cas la dernière fois que l’on s’était vu. « C’est bien sympa tout ça, mais je ne suis pas sûre que notre déjeuner soit des plus palpitants si on se met à parler de la décoration de la pizzeria ! » Je laissais s’échapper un petit rire discret de ma bouche. « Bon trêve de plaisanterie, on est quand même là pour manger et je t’avoue que j’ai un peu faim…tu choisis quoi ? »

FICHE ET CODES PAR ILMARË


Dernière édition par Joyce K. Lannister le Mar 21 Fév - 21:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: « On a des choses à se dire.. » × Luka Dim 8 Jan - 14:31

Is that really over ?

Tu n’étais décidément pas très à l’aise dans tes chaussures. La chemise te serrait trop à ton goût et tu risquais probablement d’avoir trop chaud avec ton blouson en cuir. Heureusement, tu étais bien décidé à l’enlever afin de respirer d’avantage lorsque tu te serais assis – ce qui ne tarda guère.

En posant tes yeux sur Joyce, tu remarquas à quel point elle était devenue une très belle femme. Dans tes souvenirs, elle fut déjà une magnifique jeune fille, bien qu’encore trop jeune pour que l’on puisse distinguer clairement celle qu’elle deviendrait plus tard. Le temps l’avait sublimée, transformée en une créature élégante. Inaccessible. Tu tâchas alors de ne pas trop l’observer, au risque de te perdre dans ta contemplation de ce passé qui te semblait encore irréel. Par politesse, et intérêt, tu t’enquis de la situation de Joyce. Visiblement, elle se portait comme un charme. « Je vais bien aussi, merci. » Répondis-tu en souriant, avant de l’écouter discuter de Madison. Ta fille. Votre fille. Elle avait l’air de reprendre le dessus, depuis ton retour à Tenby. Tu te sentis rassuré. « Je suis heureux de l’entendre. » Joyce ne put s’empêcher d’ajouter qu’elle l’avait prévenue également de votre « rendez-vous ». Sur le moment, tu fus étonné. Un peu pris au dépourvu, tu ne sus que répondre dans l’immédiat. Puis, tu compris les motivations de la mère protectrice envers votre progéniture. « Tu as bien fait. » Te contentas-tu de répondre, en tâchant de rester le plus décontracté possible.

Le serveur vint vous interroger sur votre choix de boisson. Tu ne pris évidemment pas d’alcool – ce serait contraire à la rigueur que tu t’imposais depuis des années maintenant – et Joyce te suivit dans ta démarche sans broncher. Tu étais pourtant persuadé qu’elle serait délicieusement sexy avec un verre de vin rouge entre les doigts. Cependant, tu n’osais pas laisser tes songes s’étendre. Comme pour fuir ton malaise et ce silence, tu parlas avec peu d’intérêt – histoire de combler les trous – de la décoration du restaurant. Bien qu’elle approuva la discussion, Joyce te fit remarquer que ce n’était pas des plus passionnants. Tu hochas la tête et tu te mis à rire, acquiesçant à sa remarque. « Oui, tu as raison ! » Affirmes-tu. Décidément, elle avait le don de te mettre de plus en plus à l’aise, ce qui te rassurait grandement.

Finalement, elle aborda le sujet de la nourriture. Tu parcourus distraitement la carte des yeux. Toi, tu étais quelqu’un qui aimait ne pas prendre trop de risques. Alors, tu optas pour la solution la plus adaptée à tes yeux. « Je vais prendre une pizza classique : prosciutto. Et toi ? » Demandes-tu, en reposant la carte sur la table. Tu en profites pour la regarder discrètement, quelques instants, avant de lancer un sujet de discussion plus intéressant – du moins tu l’espères. « Et sinon… tout se passe comme tu veux, à Tenby ? Tu arrives à t’acclimater ? » Après tout, elle avait tout plaqué pour venir vivre ici, afin que Madison puisse enfin te rencontrer. Bien que tu fusses très heureux d’avoir ta fille dans ta vie, tu n’osais pas imaginer ce que devait traverser Joyce au quotidien, puisqu’elle avait perdu tous ces repères habituels.

Made by Neon Demon

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: « On a des choses à se dire.. » × Luka Mar 21 Fév - 21:35



   

   
Luka & Joyce
« On a des choses à se dire.. »

Je me sentais un peu mal à l’aise dans le cas présent. Je me doutais bien que ce ne serait probablement plus jamais comme avant entre Luka et moi. Et ça se sentait que nous étions là tous les deux pour faire des efforts et améliorer notre relation, simplement et uniquement pour le bien de notre fille Madison. Après, je n’étais pas contre de pouvoir être de nouveau proche de Luka, il était quelqu’un de très important à mes yeux, il était mon premier amour et celui que j’avais considéré comme l’homme de ma vie pendant de nombreuses années après la naissance de Madison, quinze ans exactement jusqu’à ce que je débarque à Tenby, que je lui avoue qu’il était le père d’une adolescente et qu’il m’ait envoyé promener bien comme il fallait. C’était à ce moment-là que je m’étais rendu compte que j’avais aimé durant toutes ces années un Luka qui n’existait plus. J’étais restée amoureuse de l’adolescent, je n’étais pas amoureuse de l’homme qu’il était devenu. Je n’avais aucun regret par rapport à cela si ce n’était que je m’étais peut-être interdite de vivre des choses certaines fois mais après tout je refusais de me lancer dans une relation par rapport à Madison, je ne voulais pas la perturber et elle restait ce que j’avais de plus cher au monde et elle comptait plus que n’importe qui d’autre. « C’est normal que je te donne des nouvelles de ta…de notre fille même si je sais que vous vous parlez régulièrement tous les deux, et c’est bien. » J’étais satisfaite qu’il ne me reproche pas d’avoir dit à Madison que je déjeunais avec son père aujourd’hui, après tout je n’avais aucune raison de lui cacher, je ne faisais rien de mal. J’esquissais alors un léger sourire avant de pencher à nouveau la tête sur le menu.

Ravie de constater qu’il était d’accord avec moi concernant le fait qu’il y avait probablement plus intéressant à discuter que la décoration du restaurant, je ne pus m’empêcher de le fixer un moment avec tendresse. J’étais heureuse de revoir Luka. Il avait semblait-il accepté le fait d’avoir une fille et il occupait son nouveau rôle de père auprès de Madison très bien. Je découvrais un nouveau Luka finalement mais je n’en étais pas déçue et j’étais satisfaite de voir que malgré ce que j’avais pu penser, lorsque je lui avais annoncé l’existence de Madison, il n’était pas si borné. « J’ai toujours raison… » lançais-je en riant doucement. Je n’eus pas le temps de dire quoi que ce soit de plus qu’il fallait que j’exprime mon choix de repas à Luka puisqu’il me l’avait demandé. Je ne savais vraiment pas quoi prendre, il y avait beaucoup de choix et je n’avais pas de préférence ni d’envie particulière. Je haussais les épaules. « Je ne sais pas trop ce que je veux… Je crois que je n’ai pas très envie de réfléchir à ce que je veux manger, je pense prendre la même chose que toi, ce sera plus simple ! » Il me semblait que son idée n’était pas si mal et le but était de pouvoir échanger  avec Luka et non passer plus de la moitié du déjeuner à choisir ce que je désirais manger. Etant donné que je m’étais décidée pour le choix de mon plat, je déposais à mon tour le menu sur la table et relève doucement la tête pour lui faire face à nouveau.

Le fait de parler de moi n’était pas vraiment ce à quoi je m’attendais mais si cela pouvait permettre d’avoir une conversation plus intéressante et plus vivante que si nous étions restés à parler décoration ou je ne sais trop quoi d’autres, alors j’étais plutôt partante. « Ecoute, j’ai vraiment regretté d’avoir débarqué ici au début par rapport à ta…réaction mais finalement j’ai fait avec et au final ça ne finit pas si mal et je ne me sens pas trop mal ici. Je m’acclimate plus ou moins, je fais comme je peux mais bon j’ai Madison et puis Kenaël est là aussi donc je ne me sens pas seule. J’aime mon boulot donc tout doit aller pour le mieux. Et pour toi, comment ça se passe le retour à Tenby ? Pas trop dur ? » J’espérais que je n’aurai plus trop à parler de moi car ce n’était pas quelque chose que j’aimais vraiment mais à vrai dire je pouvais n’avoir aucun complexe avec Luka, même s’il y avait quelques tensions entre nous, nous voulions améliorer les choses donc il n’y avait aucune raison que l’un ou l’autre parti veuille tout gâcher.

FICHE ET CODES PAR ILMARË
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: « On a des choses à se dire.. » × Luka Mer 22 Fév - 13:43

Is that really over ?

Ce repas passé au restaurant, en tête à tête, était le meilleur moyen pour vous deux de régler vos différents. Tu en avais bien conscience : tu étais loin d’être l’homme parfait. Pourtant, Joyce avait réussi à te dévoiler ta paternité. Pour que votre fille ait une chance de te connaître, elle avait tout quitté : son travail, ses amis, sa vie. Il fallait une bonne dose de courage et de détermination. Ce qu’on ne trouve, généralement, que chez une mère digne de ce titre. Rien que pour cela, tu l’admirais. Ceci dit, tu espérais secrètement qu’elle parvienne à te pardonner, un jour, de n’avoir pas su prendre le recul nécessaire lors de son annonce, concernant Madison. Heureusement, tu avais appris à connaître votre fille et tout se passait pour le mieux, désormais. Ce que Joyce ne manqua pas de remarquer. « C’est normal que je te donne des nouvelles de ta…de notre fille même si je sais que vous vous parlez régulièrement tous les deux, et c’est bien. » Tu souris. C’est vrai que tu as toujours gardé contact avec votre enfant. C’était important pour toi comme pour la jeune adolescente. Aucune contrainte ne t’était jamais apparue. Madison était devenue ton rayon de soleil. Tu remerciais le Ciel de t’avoir offert la possibilité de la connaître. « J’essaie d’être un bon père. Mais ce n’est pas toujours facile. Il n’y a aucun mode d’emploi. » Admets-tu, en haussant les épaules, avant de rire légèrement. Même si, dans le fond, tu aurais aimé dénicher un guide pour t’éclairer sur le comportement à adopter dans certains genres de situation.

Ton ancienne petite-amie évoque qu’il valait mieux ne pas rester à discuter de la décoration du restaurant – ce qui risquerait sinon de vous ennuyer. Tu ne pus qu’être totalement d’accord avec elle. Et elle s’empressa de le souligner. « J’ai toujours raison… » Tu te mets à rire timidement. A ton avis, ce n’était pas forcément le cas en toute circonstance. Ceci dit, il avait eu le mérite d’essayer de se rapprocher au maximum de ses convictions. Et le cas échéant, tu ne pouvais pas dire qu’elle avait tort. « Si tu le dis ! » Ajoutas-tu simplement à sa réflexion, en lui faisant un clin d’œil amical. Puis, vous avez bifurqué afin de choisir le menu de votre « rendez-vous parental ». Toi, tu sais ce que tu vas prendre. Tu aimes tout ce qui est plutôt classique. Ce n’est donc pas très difficile. « Je ne sais pas trop ce que je veux… Je crois que je n’ai pas très envie de réfléchir à ce que je veux manger, je pense prendre la même chose que toi, ce sera plus simple ! » Tu hoches la tête positivement, avant de reposer le livret des menus sur la table. « Parfait. »

Finalement, tu essayes d’en savoir un peu plus sur son ressenti. Notamment sur sa capacité à se sentir bien à Tenby. Parce que non, cela ne doit pas être facile. Après tout, elle venait de Miami. Ce n’est pas du tout le même environnement. Et pourtant, elle a décidé de se sacrifier. Pour le bien-être de votre fille. Une fois de plus, tu ne peux que souligner sa force de caractère. « Ecoute, j’ai vraiment regretté d’avoir débarqué ici au début (…) Et pour toi, comment ça se passe le retour à Tenby ? Pas trop dur ? » Tu entendis ce qu’elle t’avouait – mais que tu n’ignorais pas. Seulement, cela te rappelait à quel point tu avais été un idiot. Plutôt que d’essayer de la comprendre, tu t’étais énervé. Dans le fond, il faut admettre que tu avais eu un double choc : son retour et apprendre que tu avais une adolescente, en guise de fille. Jamais tu n’aurais pu prévoir cela, dans ton esprit. Ni que ton père avait joué un rôle là-dedans. Tu es embarrassé, ceci dit. Parce que tu sais que tu as des excuses à présenter. Et dans les mots, tu as toujours été maladroit. Mais tu fais l’effort. Pour elle. « Je suis désolé. J’ai réagi d’une très mauvaise façon. » Admets-tu tristement. Tu ne sais que dire d’autre, bien conscient que les dégâts causés furent importants. Cependant, au moins, tu voulais réparer au maximum ce que tu avais engendré. Et tu te promis d’essayer encore d’avantage. « C’est sûr qu’il faut toujours un temps d’acclimatation. Mais je suis heureux d’entendre que tu t’y fais gentiment. » Lanças-tu, pour la féliciter. Il faut dire que tu avais toujours eu peur qu’elle décide de repartir à Miami avec Madison. Ce serait, pour toi, une épreuve très douloureuse. Et, le cas échéant, tu entrerais certainement en conflit définitif avec Joyce.

Ceci dit, tu n’avais pas prévu de parler de toi. De ton état. Tu préférais, là-dessus, rester plutôt vague. Pour n’inquiéter personne – car tu étais persuadé que cela affecterait Madison, si jamais elle savait. « Non, ça va. J’ai juste… pas mal de choses à gérer. » Soufflas-tu. Tu ne parlais pas de toi. Certes, il y avait Tyliane et les jumeaux, tes séances de physiothérapie, les rendez-vous chez le médecin, le besoin de parler à Shea pour tout lui dire. Mais surtout, il y avait Lizzie. Et cela te fendait le cœur rien que d’y penser. Alors, tu baissas les yeux sur vos verres encore vides. « Ma sœur a fait une fausse-couche. Et elle refuse de m’en parler pour le moment. » Confias-tu, l’âme en peine. Parce que ta sœur fut longtemps le centre de ton univers. Savoir qu’elle souffrait à ce point t’était insupportable. Mais le pire sentiment était encore celui te murmurait que tu ne pouvais absolument rien y changer. Tu te sentais totalement impuissant.

Made by Neon Demon

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: « On a des choses à se dire.. » × Luka

Revenir en haut Aller en bas

« On a des choses à se dire.. » × Luka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP abandonnés-