AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

golden moustache (thomas)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : knight/cha.
TES DOUBLES : malone & daniel.
TON AVATAR : tomSEXYausten.
TES CRÉDITS : nephilim & tumblr.
RAGOTS PARTAGÉS : 857
POINTS : 323
ARRIVÉE À TENBY : 23/08/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 32ans (16/05)
CÔTÉ COEUR : célibataire qui se laisse aller avec la vie. de toutes façons, l'amour ça va et ça vient. mais dernièrement, son coeur est parti dans une direction innatendue.
PROFESSION : graphiste spécialisé dans la conception de sites internet et d'affiches pour la ville. professeur d'équitation pour les élèves qui en valent le coup.
REPUTATION : " le pauvre garçon. il est passé de fils d'ambasseur doué sur un cheval, propulsé par les paillettes et la popularité, beau à souhait et gendre idéal ... en type assis sur une chaise roulante à cause d'un accident. sa vie ne doit pas être facile et j'ai énormément de peine pour ce garçon très charmant. "



MessageSujet: golden moustache (thomas) Jeu 27 Oct - 1:11

you'll do everything for a friend.
Thomas & Rafael
friends come and go, like the waves in the ocean. but the true ones stay, like an octopus on your face.

Une soirée bien particulière. Une soirée du genre que je n'avais plus vécu depuis un long moment ; je pense même que c'était pendant mon année à Paris, quand j'étais encore assez jeune pour digérer l'alcool comme il faut. Bien que je ne l'ai jamais réellement fais. Tout était parti d'un rangement que j'avais fais dans ma petite maison de bourgade. Nathan commençait à être assez grand pour certains matériels que j'avais en ma possession et je me suis dis que par la même occasion, je pourrais m'occuper d'un peu tout. J'avais trouvé la bouteille au fond d'un tiroir, derrière un vieux service de ma grand-mère que mes parents avaient trouvés bon de me donner pour mon déménagement. Je ne sais même pas comment elle a pu se retrouver là mais je regrette, parce qu'elle a été cachée très longtemps. Au vu de l'état d'Echo, ma première idée a été d'invité Rhys à la boire avec moi, même si je sais pertinemment que je ne tiendrais pas la soirée dans un bon état. J'avais lancé l'invitation pour Gwen et avais fini par demander à Rylee de venir passer la soirée avec nous. Alors que rien ne prédisait que toutes les mauvaises pensées allaient s'en aller à toute vitesse, ce whisky semblait assez fort pour nous faire rigoler au bout d'un seul verre. « Et tu te souviens de la fois où ... » Et c'était parti, en une bonne demi heure seulement. Je ne savais pas à combien de verres j'étais mais ça ne devait pas être beaucoup. Surtout quand je commence à parler du bon vieux temps où du peu de bêtises que j'ai fais quand j'étais plus jeune. J'étais content que les filles aient quelqu'un avec qui parler parce que je suis déjà borné de base mais alors là, je ne devais même plus les laisser parler. Je me suis massé la tête quelques fois, des douleurs s'obstinant déjà à venir me dire bonjour. Mais la soirée n'était pas pour autant gâchée. Et ça faisait du bien. En plus d'être parti à Londres, de m'avoir remis les idées en place, de m'être rapproché de Rylee, je finissais enfin par avoir de belles soirées assez drôles avec des amis, sans prises de tête. Ça ne me ressemblait pas et pourtant, qu'est-ce que je pouvais aimer ça.

J'ai mal à la tête, encore plus envie de vomir. Les rayons du soleil traversent avec facilité ce tissu fin qui me sert de rideaux pour me venir me chauffer des petites parcelles de peau. C'est difficile d'ouvrir les yeux mais pas besoin de chipoter pendant des heures. En fait, ce qui dérange le plus, ce sont ces nausées constantes qui me feraient presque perdre l'équilibre. Je me lève et fonce directement dans la salle de bain, sous l'eau bouillante de la douche. Je me suis rendu compte que je n'avais même pas fais attention à Rylee qui dort encore et je le regrette, croise les doigts pour qu'en fin de compte, je l'ai laissé tranquille. Le rituel du matin reste le même mais rien que de penser à aller travailler avec cette forme, j'ai encore plus envie d'être malade. D'ailleurs, quand j'arrive dans la cuisine, impossible de m'imaginer avaler quelque chose. Tant pis, je me jette sur la course à la place, un bon bol d'air frais fera l'affaire de la même manière. Je sors, veille à ne pas claquer la porte et je m'y mets doucement, je n'ai pas couru depuis trop longtemps pour commencer à faire le malin. Il n'est ni trop tôt, ni trop tard. Les rues de Tenby ne sont pas bondées mais il y a quelques passants, des gens allant chercher leurs cafés ou faisant simplement leurs courses. J'apprécie l'image de la petite bourgade, profitant du fait pour penser un peu à autre chose. Mais plus je continue, plus je me rends compte que je n'y arrive plus. J'ai du mal à respirer et j'ai toujours mal au ventre. A un moment, je reconnais le coin dans lequel je suis et encore plus la maison vers laquelle je me dirige pour sonner. « Au début, j'avais dans l'idée de venir te faire courir avec moi. » dis-je alors que Thomas apparaît sur le pas de la porte. « Mais là, je t'avoue que j'ai plus envie de mourir. J'ai invité des potes à boire un verre hier .. Fin tu vois le cirque. » Je pose ma main sur un mur et fais tout mon possible pour reprendre ma respiration. « Vieux, si t'ose te foutre de moi je te jure que je te ferais plus mal qu'à ce Leslie. » finis-je par dire, totalement mort de rire.

Made by Neon Demon


_________________



    It's gonna be alright
    I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. ~ byendlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Spencer, Eleanor & Rhys
TON AVATAR : Pedro Pascal
TES CRÉDITS : odistole(avatar) narcosource (gifs)
TA DISPONIBILITE RP : Libre : 0/3
(William - Lexia - Josh - Cody - Eléa - Deb)
A venir :Aloy -
RAGOTS PARTAGÉS : 1399
POINTS : 2780
ARRIVÉE À TENBY : 15/07/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 41 ans (24 Octobre 1975)
CÔTÉ COEUR : Son cœur et ses pensées sont occupés par une jolie anglaise
PROFESSION : Flic
REPUTATION : Il sort avec Eléa Fawkes à ce qu'il paraît. C'est une bonne nouvelle, elle lui correspond bien mieux que ses conquêtes précédentes...



MessageSujet: Re: golden moustache (thomas) Lun 31 Oct - 18:17

you'll do everything for a friend.

Thomas & Rafael


Thomas ouvre les yeux et pousse immédiatement un soupir quand ils se posent sur son radio réveil posé sur la table de nuit. Il était tôt, très tôt. Pourquoi avait-il fallu qu’il se réveille aussi tôt alors que c’était son jour de repos ? Il rêvait de cette grasse matinée depuis le début de la semaine et là… Il ne parvenait même pas à dormir jusqu’à 8h. Outre la frustration, il avait la désagréable impression de devenir un vieux ordinaire. Comme ses parents, il était incapable de rester au lit. Grommelant, il descend les escaliers avec l’idée de se faire un café. Malheureusement, quand il arrive dans la cuisine, son humeur ne s’arrange pas. Car c’est le bordel. Debra a oublié de ranger ses affaires avant de partir en cours. Enfin, le flic aurait tendance à pencher pour un oubli délibéré dans le cas de sa chère fille. Il pince les lèvres. Tant pis, il ne rangera pas. A la place, il préfère caresser les deux chiennes de la famille, Sharry et Barla qui sont bien évidemment venues lui faire la fête. Il joue avec elles quelques instants avant de leur ouvrir la porte-fenêtre pour qu’elles aillent dehors, profiter un peu du jardin. Sauf que c’est la catastrophe. Les deux chiennes foncent dans un parfait accord au fond du jardin, aboyant et grognant, allant débusquer un minuscule chaton noir. « Merde. » Jure Thomas en fonçant à leur suite. Il repêche le pauvre félin, le prenant dans ses bras pour le protéger, les dents de Sharry claquant à ras de sa main. En même temps, c’était prendre des risques que d’enlever sa proie à un rottweiler. Le chaton tremble de tous ces membres et Thomas le caresse doucement pour l’apaiser. Il sent les côtes de l’animal sous ses doigts, comprenant que celui-ci ne doit pas avoir mangé depuis un petit moment. Un chat errant sans doute. Et comme le bon samaritain qu’il est, il le ramène à l’intérieur de la maison, pour le plus grand dépit des deux chiennes.

Le quadragénaire est en train de donner un peu de lait à son nouveau protégé quand la sonnette d’entrée retentit. Il va ouvrir, un peu perplexe, vu qu’il n’attend pas spécialement de visite. Mais ce n’est pas grave parce que quand il tire le battant de la porte, il a la bonne surprise de trouver Rafael derrière. Un Rafael en très petite forme comme il l’explique rapidement à Thomas. Ce dernier à un sourire en coin quand il entend le récit de son ami. « Oh oui, mon vieux, je connais ce cirque bien plus que tu ne peux l’imaginer. » Réplique le flic d’un ton léger en faisant ainsi référence à son passé peu glorieux d’alcoolique. Mais il n’avait plus de honte d’en parler maintenant qu’il était sobre et qu’il collectionnait les badges. Surtout que la situation de Rafael était plus marrante que tragique, il avait une petite soirée festive, c’était la normalité la plus absolue. « C’est vrai que tu as l’air mal en point, tu es tout pâle. On dirait un zombie. » Dit Thomas en examinant le restaurateur plus en détails. Ce dernier semblait avoir réellement du mal à reprendre son souffle. Il interdit aussi qu’on se moque de lui mais il parle en l’air, car c’est comme ça que les deux hommes ont toujours fonctionné, ils se taquinent en permanence. Thomas n’est d’ailleurs pas long à répondre à la blague d'un Raf hilare. « Mec, arrête de rire, tu n’as plus le souffle pour. » Il est réellement amusé par la scène qui s’offre à lui et ne regrette finalement plus d’être tombé du lit. « Et puis tes menaces ne me font pas peur… Il n’était pas si mal en point que ça le Barrow, il est reparti sur ses deux jambes après tout. » Il se savait assez proche du Olsen pour se permettre ce genre de blague alors il n’hésite pas. Mais il n’oublie pas non plus de se comporter comme un bon pote. « Allez, rentre, va ! Le café est en train de couler. Et je vais même t’apprendre ma recette secrète pour éponger la gueule de bois, au point où tu en es. » Il joint le geste à la parole, faisant rentrer Raf à sa suite, lui tapotant l’épaule d’un air compatissant. « Vous fêtiez quelque chose en particulier hier soir ? » Demande t-il toujours prêt à se réjouir pour son ami.  

_________________

Cause you know, I just wanna see you smile + I just wanna give you love, Reaching out to you. Come along with me and don't be scared, You and me can make it anywhere
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : knight/cha.
TES DOUBLES : malone & daniel.
TON AVATAR : tomSEXYausten.
TES CRÉDITS : nephilim & tumblr.
RAGOTS PARTAGÉS : 857
POINTS : 323
ARRIVÉE À TENBY : 23/08/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 32ans (16/05)
CÔTÉ COEUR : célibataire qui se laisse aller avec la vie. de toutes façons, l'amour ça va et ça vient. mais dernièrement, son coeur est parti dans une direction innatendue.
PROFESSION : graphiste spécialisé dans la conception de sites internet et d'affiches pour la ville. professeur d'équitation pour les élèves qui en valent le coup.
REPUTATION : " le pauvre garçon. il est passé de fils d'ambasseur doué sur un cheval, propulsé par les paillettes et la popularité, beau à souhait et gendre idéal ... en type assis sur une chaise roulante à cause d'un accident. sa vie ne doit pas être facile et j'ai énormément de peine pour ce garçon très charmant. "



MessageSujet: Re: golden moustache (thomas) Ven 4 Nov - 1:46

you'll do everything for a friend.
Thomas & Rafael
friends come and go, like the waves in the ocean. but the true ones stay, like an octopus on your face.

Essoufflé, le cœur sortant de ma cage thoracique, j'enchaînais les paroles alors que Thomas ouvrait seulement la porte. « Oh oui, mon vieux, je connais ce cirque bien plus que tu ne peux l’imaginer. » Je m'en veux d'avoir évoquer le souvenir de ma dernière soirée, même si le passé d'alcoolique de mon ami restait un terrain sensible et que je n'ai pas pu énormément m'y aventurer. Je ne réponds rien, sentant inutile l'idée de prolonger et de remuer le couteau dans la plaie. Ma main, posée sur le mur depuis que je suis arrivé, provoque une sale sensation qui me glace le sang. J'ai mis longtemps à me rendre compte que les briques étaient gelées et en un réflexe, je retire celle-ci et me remet bien droit. « C’est vrai que tu as l’air mal en point, tu es tout pâle. On dirait un zombie. » Je le gratifie d'un sourire, faisant genre que son compliment ne me touche pas du tout. Puis je rigole, incapable de base de garder mon sérieux et aujourd'hui, c'était encore pire. « Je viens de me faire une frayeur tout seul alors j'imagine que oui, j'ai transformé ce joli visage en tête de zombie. » dis-je en repensant à tout à l'heure. Le coeur qui bat à la chamade, les nausées qui me traversent la gorge ou cet étourdissement qui n'a pas quitté ma tête une seconde. Pendant un long moment, je me suis imaginé finir en fantôme, et pas en simple costume, et hanter tout Tenby. « Tu va me dire que ça tombe bien vu que c'est Halloween. » finis-je par dire en repensant à mes vieilles idées. Quitte à devoir faire l'andouille comme la moyenne pour Halloween, autant avoir le costume du zombie en vie plutôt que l'autre.

Je finis par dire à Thom qu'il n'a pas intérêt à se moquer. Je n'arrive bien sûr pas à garder mon sérieux bien longtemps. « Mec, arrête de rire, tu n’as plus le souffle pour. » C'est bien vrai. Et même si je commence à le récupérer petit à petit, je vois bien sur le visage de mon ami que je ne suis pas en bon état. « Et puis tes menaces ne me font pas peur… Il n’était pas si mal en point que ça le Barrow, il est reparti sur ses deux jambes après tout. » Heureusement que nous sommes assez proches, j'aurais pu mal prendre sa remarque. J'évite tout geste gamin et rigole un bon coup. « Chuuuuuut, c'était déjà tellement nouveau pour moi, laisse moi encore savourer. » Je me rappelle de ce moment, de cette dose d'adrénaline qui m'a traversé et qui a fait que mon poing se soit retrouvé sur le visage du fameux Leslie. Même si je me suis fais plus de mal qu'à lui, c'était un moment particulier ce soir là. J'étais différent mais dans le bon, je me sentais enfin capable de prendre les devants pour protéger ma famille si besoin. « Allez, rentre, va ! Le café est en train de couler. Et je vais même t’apprendre ma recette secrète pour éponger la gueule de bois, au point où tu en es. » C'est la meilleure de toutes les idées, le café. Je sais que mes nausées m'avaient poussées à m'éloigner du liquide mais je me rends compte que c'était un besoin vitale d'en avaler une gorgée. « C'est le destin qui m'a ramené à toi. Ou alors, tes vieilles décos d'Halloween. » finis-je par lui dire en le taquinant, observant une dernière fois les petites décorations qu'il avait mis sur sa porte d'entrée. Le connaissant, c'était juste pour ressembler à la moyenne et accueillir les gosses comme il se doit.

« Vous fêtiez quelque chose en particulier hier soir ? » Il se réjouit, voit que je me libère un peu. C'est plaisant de voir ça sur le visage d'un ami, de voir qu'on se tracasse autant pour soi. Sauf que moi, ça ne me réjouis pas des masses. Oui j'ai passé une bonne soirée mais jamais au grand jamais je n'ai osé boire et terminer de la sorte. Je n'ai pas de quoi m'inquiéter, je n'ai pas de la famille alcoolique ou quoi que ce soit et pourtant, c'est tellement nouveau que je commence à me faire toutes sortes de films. « Pas spécialement. J'ai juste retrouvé une bouteille dans un fond de tiroir alors je me suis dis que c'était une bonne occasion ... » dis-je en répondant à sa question. Je crois qu'on en avait juste besoin entre tous nos soucis à tous ou encore avec Echo toujours dans le coma. On avait besoin de respirer un coup, de ne plus penser à rien et de terminer par ramener le bon vieux temps sur la table. « Ca ne me ressemble pas. Oui j'ai déjà bu un verre avec des amis mais je n'ai jamais été aussi loin. » Le bruit de la machine à café retient mon attention tandis que je commençais à aller loin dans la réflexion. « C'est cette ville. Depuis que je suis là je fais tout de travers. Enfin, ce que je veux dire, c'est que ma vie ne ressemble en rien à ce que j'avais à Londres et ça me fou la trouille. » Parce que oui, je suis pire qu'un gosse. Parce que oui, je déteste quand mes bonnes vieilles habitudes sont chamboulées.

Made by Neon Demon

_________________



    It's gonna be alright
    I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. ~ byendlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Spencer, Eleanor & Rhys
TON AVATAR : Pedro Pascal
TES CRÉDITS : odistole(avatar) narcosource (gifs)
TA DISPONIBILITE RP : Libre : 0/3
(William - Lexia - Josh - Cody - Eléa - Deb)
A venir :Aloy -
RAGOTS PARTAGÉS : 1399
POINTS : 2780
ARRIVÉE À TENBY : 15/07/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 41 ans (24 Octobre 1975)
CÔTÉ COEUR : Son cœur et ses pensées sont occupés par une jolie anglaise
PROFESSION : Flic
REPUTATION : Il sort avec Eléa Fawkes à ce qu'il paraît. C'est une bonne nouvelle, elle lui correspond bien mieux que ses conquêtes précédentes...



MessageSujet: Re: golden moustache (thomas) Dim 6 Nov - 14:18

you'll do everything for a friend.

Thomas & Rafael


« Il n’est pas si joli que ça, ce visage. » Réplique Thomas au tac au tac, continuant à taquiner Rafael sans vergogne. C’était ainsi qu’ils fonctionnaient depuis qu’ils se connaissaient et ce n’était visiblement pas prêt de changer. Surtout que Raf avait pas mal de répartie donc c’était agréable de se mesurer à lui. « Tu va me dire que ça tombe bien vu que c'est Halloween. » Le Weston rigole d’un coup avant de froncer les sourcils d’un air faussement indigné. « Oh ben si tu m’ôtes les répliques de la bouche… » En toute franchise, il était presque admiratif voir un peu jaloux du Olsen. Car ce dernier semblait tenir une gueule de bois épique, et oui, il avait l’air très mal au point physiquement, mais au fond, il était aussi spirituel que d’habitude. A sa grande époque, c'est-à-dire quand il était un alcoolique fini, Thomas ne se réveillait jamais en aussi bon état. Au contraire, en général, il était encore plus misérable que la veille. Enfin, aussi son état dépressif devait jouer aussi. Rafael lui n’avait aucune raison de broyer du noir en ce moment. Et surtout, il ne souffrait pas du même problème que Thom, il avait juste eu l’alcool festif un soir. Le flic devait arrêter de tout ramener à lui et de penser à son passé. Tout allait bien en ce moment. Alors il continue à faire le clown avec son ami, essayant de profiter de son état pour avoir le dernier mot. Ou pas, car il lui concède finalement le point à propos de Leslie Barrow. « Ouais non, tu as raison… La droite que tu lui as mise… Elle était épique. Et surtout très méritée. » Il sourit en repensant à cette étrange soirée. Un flic ne devrait pas parler comme ça mais comme depuis il avait découvert que le Leslie en question avait couché avec sa fille mineure, il avait moins envie d’avoir des scrupules…

Une nouvelle fois, il chasse les idées noires, préférant concentrer ses efforts sur une solution pour que son pote se sente mieux. Il l’invite donc à entrer alors même que ce dernier se moque de la nouvelle décoration de la maison. « Tu vas offenser une tornade de 18 ans et un petit garçon de 8 ans si tu continues à te moquer de la déco. » Réplique Thomas en rigolant doucement. Il avait été tellement content que Debra et Jaimie s’entendent pour faire quelque chose ensemble qu’il leur avait laissé carte blanche pour saccager la façade. Le résultat était saisissant mais chaque fois que le Weston sortait de chez lui, il avait le sourire. Il était plein d’espoir pour l’avenir et plus particulièrement pour son avenir avec Eléa. « Bon sauf la citrouille là-bas, c’est moi qui ait tenté de la creuser. Mais comme tu peux le voir, le résultat n’est pas parfait. » Dit-il en anticipant à son tour une pique du Olsen. Il était vrai que la pauvre citrouille ne ressemblait plus à grand-chose…

Ils se rendent dans la cuisine du Weston en continuant à papoter. Le chaton a disparu, sans doute effrayé par cette seconde présence inconnue. Thomas se note mentalement d’essayer de le retrouver mais pour le moment, il se concentre sur Raf. Ce dernier a l’air de s’inquiéter soudainement. Thomas le rassure immédiatement. « Mais non, tu as bien fait ! Il n’y a pas besoin d’occasion spéciale pour avoir envie de faire la fête avec ses amis.  Tant que ça ne devient pas récurrent… Crois-moi, je sais de quoi je parle. » Il commence à faire couler le café, ne se laissant pas distraire des propos du brun par le bruit qu’elle fait. Au final, ce n’est pas seulement la soirée de hier soir qui semble perturber le restaurateur. Il semble y avoir plus. Le flic réfléchit soigneusement avant de donner une réponse. « Je n’ai pas l’impression que tu fais tout de travers. C’est même le contraire, tu t’en sors bien à mes yeux. Alors oui, tu as peut être changé mais peut être pas d’une mauvaise façon. Tu as peut être tout simplement découvert une nouvelle facette de toi… » Ca faisait beaucoup de « peut être » mais le Neo-Zélandais préférait nuancer son propos vu qu’il ne se voyait pas forcément comme le plus fin des psychologues. « Après tout, en venant ici, tu as plus ou moins pris un nouveau départ… C’est normal que ça te perturbe un peu. Ce qu’il faut que tu demandes, c’est laquelle de tes deux vies, tu préfères. » Conclus t-il en déposant le café enfin prêt devant son ami, désormais assis à la table de sa cuisine. Il devait l’avouer, il craignait la réponse. Il ne voulait pas voir repartir Raf à Londres en bon égoïste qu’il était. Mais ce n’était pas vraiment un choix qui dépendait de lui…

_________________

Cause you know, I just wanna see you smile + I just wanna give you love, Reaching out to you. Come along with me and don't be scared, You and me can make it anywhere
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : knight/cha.
TES DOUBLES : malone & daniel.
TON AVATAR : tomSEXYausten.
TES CRÉDITS : nephilim & tumblr.
RAGOTS PARTAGÉS : 857
POINTS : 323
ARRIVÉE À TENBY : 23/08/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 32ans (16/05)
CÔTÉ COEUR : célibataire qui se laisse aller avec la vie. de toutes façons, l'amour ça va et ça vient. mais dernièrement, son coeur est parti dans une direction innatendue.
PROFESSION : graphiste spécialisé dans la conception de sites internet et d'affiches pour la ville. professeur d'équitation pour les élèves qui en valent le coup.
REPUTATION : " le pauvre garçon. il est passé de fils d'ambasseur doué sur un cheval, propulsé par les paillettes et la popularité, beau à souhait et gendre idéal ... en type assis sur une chaise roulante à cause d'un accident. sa vie ne doit pas être facile et j'ai énormément de peine pour ce garçon très charmant. "



MessageSujet: Re: golden moustache (thomas) Mar 22 Nov - 1:12

you'll do everything for a friend.
Thomas & Rafael
friends come and go, like the waves in the ocean. but the true ones stay, like an octopus on your face.

Un zombie. J'en oublie des fois à quoi ça ressemble vraiment, j'aime tellement pas tout ce qui a un rapport avec ce genre de truc. « Il n’est pas si joli que ça, ce visage. » réplique-t-il, presque immédiatement. Je lève les yeux et lui demande limite s'il est sérieux avant d'éclater de rire. « T'as vu le tien ? » répliquais-je à mon tour, même si ça manque totalement d'originalité. Je finis par lui dire que de toutes façons ce visage pâle et cerné est totalement là au bon moment vu la fête qui a envahi Tenby. « Oh ben si tu m’ôtes les répliques de la bouche… » J'éclate de rire à nouveau mais manque encore de m'étouffer à cause du manque de souffle. Je m'impressionne tout seul, je me demande encore comment j'ai réussi à venir jusqu'ici alors que ma dernière gueule de bois datent d'il y a plus d'un an maintenant. Et je n'avais jamais voulu renouveler l'expérience vu ce qui est arrivé derrière. « Tu sais que toi et moi on se complète tellement bien. » ajoutais-je dans le genre petit discours de meilleurs copains pour la vie. Un truc que j'avais vu avec la bande de gamins qui travaille dans ma cuisine. « Ouais non, tu as raison… La droite que tu lui as mise… Elle était épique. Et surtout très méritée. » me dit Thomas alors que la discussion arrive au moment où j'ai frappé l'ancien militaire. « Là on est d'accord. » Je ne connais pas les sentiments qui l'ont poussé à penser de la sorte et je ne préfère pas. A la place, je salue simplement sa bonne remarque.

J'en viens à parler des décorations. « Tu vas offenser une tornade de 18 ans et un petit garçon de 8 ans si tu continues à te moquer de la déco. » Je ne connais la grande que de vue et de réputation. Je n'ai jamais voulu le vexer mais j'ai toujours espérer et j'espère encore que Nathan ne deviendra jamais comme elle. Ou en tous cas, qu'il ne me fera pas les même genre de crises. « Je sais qui est la tornade de 18 ans mais j'ignorais que t'en avais un deuxième. » demandais-je, intrigué. Je sais qu'on ne connaît pas la vie l'un de l'autre par cœur mais au point qu'il ne me parle pas de son deuxième enfant, c'était quand même fort. J'ai l'impression de tenir un truc là mais je ne m'attarde pas trop. Il y a des raisons à tout. « Bon sauf la citrouille là-bas, c’est moi qui ait tenté de la creuser. Mais comme tu peux le voir, le résultat n’est pas parfait. » Je pensais que j'avais été un peu dur et pourtant, je commence à m'en vouloir d'avoir envoyé une pique de la sorte. Heureusement que ça n'avait rien de sérieux parce que sinon, je crois que la discussion serait terminée de suite. « Cette fois je ne te demanderais pas de cours pour quand j'aurais besoin de faire la même chose. » dis-je en le taquinant, à nouveau.

Thomas et moi, rien ne nous prédestinait à nous rapprocher. La différence d'âge, de métier, de personne ... Et pourtant, je me retrouve à le suivre dans sa cuisine et a me lâcher sur tout ce qui ne va pas dans ma vie. Enfin, à quelques détails près. « Mais non, tu as bien fait ! (..) Tant que ça ne devient pas récurrent… Crois-moi, je sais de quoi je parle. » Le bruit de la machine à café me distrait tandis que j'écoute attentivement ce qu'il me raconte. Je ne connais pas par cœur son passé mais je sais qu'il a eu un problème avec l'alcool et d'un coup, je me sens mal de lui rappeler ces douloureux souvenirs. « Désolé. » Loin de moi l'envie de vouloir remuer le couteau dans la plaie. Puis de toutes façons, il a raison. C'est simplement un manque d'habitude mais n'importe qui peut boire un verre en trop de temps en temps avec ses copains. Faut juste que je me le mette en tête, bougeant mes principes vieillots par la même occasion. « Je n’ai pas l’impression que tu fais tout de travers. (..) Tu as peut être tout simplement découvert une nouvelle facette de toi… » Il y a beaucoup de nuances mais je crois que je comprends le fin fond de son message. « Et si j'en avais pas envie ? Je déteste le changement. J'avais la capitale, Shea, ma cuisine .. J'étais bien avant, merde. » Je réagis sur le coup, à toute vitesse et mon visage affiche un expression d'excuse alors que je reprenais ma respiration. S'énerver, c'est mauvais et encore plus avec un ami. Je m'excuse avec un signe de tête avant de l'écouter à nouveau, attentivement. « Après tout, en venant ici, tu as plus ou moins pris un nouveau départ… C’est normal que ça te perturbe un peu. Ce qu’il faut que tu demandes, c’est laquelle de tes deux vies, tu préfères. » La voix de la sagesse, celle de la raison. Il n'y a que deux personnes qui m'apaisent autant rien qu'avec des mots et là, j'avais l'impression de pouvoir ajouter le Weston à la liste. Pourquoi tant d'inquiétude devant quelque chose de normal ? Le changement n'a jamais été mon truc et franchement, c'était impossible de le manquer la tout de suite. « T'as raison, comme d'habitude. » me sentis-je obligé d'admettre. Je retiens qu'il faut vraiment que je commence à me remettre en question et à suivre les conseils des habitants de cette petite bourgade. J'attrape la tasse de café que l'homme pose devant moi et en bois une gorgée qui me brûle la gorge. L'effet est directement là. « C'est horrible, j'ai l'impression de faire la crise d'adolescence que j'ai jamais eu. La remise en question, les sorties, les hormones .. Tu te souviens quoi. » J'ironise, comme à chaque fois. Et pourtant, je repense à ces histoires que j'ai lu d'adultes qui se retrouvent avec une crise d'ado sur le dos parce qu'ils ne l'ont pas fais quand ils étaient plus jeunes. Je ne me considère pas aussi fragile psychologiquement mais je prends juste exemple sur ça. « Ça ne va pas Thomas .. Je remets la faute sur tout et n'importe quoi depuis que je suis arrivé ici mais il n'y a qu'une chose qui cloche en fait. Preuve est que tu m'as rassuré en dix secondes. » C'est ça en fait mon problème aujourd'hui. Ou mon problème depuis deux semaines au moins. Je cherche la petite bête ailleurs parce que je n'ai pas envie de faire face à la vérité. Sauf que si je suis ici, c'est bien pour une raison. « J'étais parti à Londres pour ça. J'ai fais le vide, j'ai vu ma famille .. Je suis revenu comme un autre homme et là elle débarque comme d'habitude pour me déposer le petit et elle m'embrasse, comme si rien n'était. » dis-je en élevant la voix,manquant de peu de taper du poing sur la table. Je retourne sur la tasse à café, le liquide me soulageant lentement du poids présent dans ma tête.

Made by Neon Demon

_________________



    It's gonna be alright
    I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. ~ byendlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Spencer, Eleanor & Rhys
TON AVATAR : Pedro Pascal
TES CRÉDITS : odistole(avatar) narcosource (gifs)
TA DISPONIBILITE RP : Libre : 0/3
(William - Lexia - Josh - Cody - Eléa - Deb)
A venir :Aloy -
RAGOTS PARTAGÉS : 1399
POINTS : 2780
ARRIVÉE À TENBY : 15/07/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 41 ans (24 Octobre 1975)
CÔTÉ COEUR : Son cœur et ses pensées sont occupés par une jolie anglaise
PROFESSION : Flic
REPUTATION : Il sort avec Eléa Fawkes à ce qu'il paraît. C'est une bonne nouvelle, elle lui correspond bien mieux que ses conquêtes précédentes...



MessageSujet: Re: golden moustache (thomas) Mar 29 Nov - 17:56

you'll do everything for a friend.

Thomas & Rafael


« T'as vu le tien ? » Réplique Rafael tandis que lui et Thomas en sont à se dire qu’ils sont moches. C’était tout le temps comme ça entre eux. Ils avaient beaucoup de mal à rester sérieux. Mais bon, ce n’est pas comme s’ils essayaient spécialement non plus. Le Weston adorait l’amitié qu’il avait développée avec cet anglais au grand cœur. Il se sentait toujours plus léger en sa présence et il se fichait de ressembler à un sale gamin. Et visiblement la réciproque était vraie. Parce que Rafael finit par parfaitement résumer cela. « Tu sais que toi et moi on se complète tellement bien. » C’était vrai, c’était l’unisson parfaite entre ces deux là. Peut être parce qu’au fond, ils se ressemblaient pas mal. Deux hommes droits, qui faisaient passer leurs familles avant tout. Deux pacifistes. Deux bons vivants qui appréciaient de faire un bon repas ou de faire du sport entre potes. Oui, ils étaient complémentaires. Mais aucune chance que Thomas ne devienne trop sentimental et l’avoue à voix haute. Surtout que le Olsen avait dit ça sur le ton de la plaisanterie et pour répondre à une autre plaisanterie. « Arrête, tu vas me faire pleurer d’émotion. » Assène donc le moustachu, plus taquin que jamais mais pas mécontent de voir le trentenaire à sa porte. Il l’invite d’ailleurs à entrer et leur discussion continuent, partant tous azimuts comme souvent. Ils arrivent toutefois à un point d’accord quand ils reparlent brièvement de l’altercation avec Leslie Barrow mais c’est pour mieux se chamailler sur la déco ensuite. Evidemment, l’allusion que Thomas fait à Jaime pique la curiosité de Raf. « Oh mon dieu non, je n’en ai pas de deuxième. Une seule, c’est déjà quelque chose. » Dément rapidement le flic face à la blague de son interlocuteur. « Jaime est le fils d’Eléa… Tu sais, je t’ai déjà parlé d’elle… » En vérité, toute personne côtoyant un peu Thomas avait entendu parler de la Fawkes mais peu de gens étaient encore au courant des développements récents qu’il y avait eu avec la superbe brune. Et il avait surtout aucune raison que Raf, un des meilleurs amis de Thomas les ignore alors celui-ci pousse la confession un peu plus loin. « Il reste de plus en plus souvent par ici. Comme sa mère, en fait. Eléa et moi… nous sommes ensembles. » Il annonce ça avec un sourire radieux. Aussi radieux que les instants qu’il passait avec Eléa…

Cependant, la discussion a vite fait de redériver à nouveau sous des auspices moins sérieux et ils recommencent à se chamailler. « De toute façon, si je devais être ton professeur pour tout ce que tu ne sais pas faire, je serai obligé de lâcher mon job et de faire ça à temps plein. » Réplique t-il quand le Olsen se moque de ses talents pour creuser les citrouilles. Comme toujours, aucune offense n’est prise car tout de suite après, les confidences reprennent de plus belle. Des deux côtés cette fois-ci. « Ne sois pas désolé… ça ne me dérange pas de parler de mon problème. J’ai dû apprendre à l’assumer pour le régler. » Thomas mettait un point d’honneur à ce que l’alcool ne soit pas un sujet de gêne entre lui et ses amis. Il pouvait même rester à côté d’eux pendant qu’ils buvaient, ça ne le gênait pas. Il avait appris à ne pas céder à la tentation. De toute façon, le sujet n’avait pas vraiment sa place aujourd’hui car Rafael était loin d’être un alcoolique. Juste un homme qui découvrait un nouveau style de vie après des années de travail acharné. Ce qui pouvait être déstabilisant comme le prouve ses confidences suivantes. Le Weston l’écoute attentivement et essaye de le conseiller au mieux, même s’il n’a pas l’impression de faire avancer beaucoup les choses. Il fallait avouer qu’il prenait effectivement des pincettes et n’était pas trop catégorique car le sujet n’était pas léger.

Enfin, au moins, il avait vu juste, Raf était tiraillée entre passé et présent. « Encore une fois, c’est normal. C’est normal que ta vie d’avant te manque. Tu étais heureux alors c’est difficile de tourner la page. » Réponds sereinement le Néo-Zélandais ne prenant pas ombrage de l’emportement de son ami. Il le lui signifie d’ailleurs par un signe de tête apaisant, continuant à essayer de l’aider, recommençant même à faire un peu d’humour. « Oh oui, je me rappelle de ma crise à moi… Et je vis toujours celle de ma fille alors les symptômes sont plutôt clairs dans mon esprit. Tant que tu n’es pas les boutons, ce n’est pas trop grave pour toi. » La vanne est nulle mais elle a plus vocation a dédramatiser qu’autre chose. Surtout qu’aux yeux de Thomas le questionnement de Rafael est bien trop profond pour s’apparenter à une simple crise d’adolescent. Mais il ne reprend pas la parole, pas encore. Avec le métier qu’il faisait, il était bien placé pour savoir que le silence rendait les gens enclins à se livrer. Et rapidement, il est récompensé de sa patience car le Olsen lui livre enfin la clé de ses problèmes, la raison de son bouleversement. « Attends… Shea t’as embrassé ?! » Demande le moustachu avec stupeur. Il boit une gorgée de sa propre tasse de café, comprenant un peu mieux l’état de destabilisation de son ami. « Ah donc c’est ça le vrai problème… Quand c’est justement des personnes du passé qui t’empêche de tourner la page… Elle a chamboulé les nouveaux repères que tu t’étais crées. Ce n’est pas ridicule, ce n’est pas une crise d’adolescence. Je comprends que ça te perturbe. Comment tu as réagi ? »

_________________

Cause you know, I just wanna see you smile + I just wanna give you love, Reaching out to you. Come along with me and don't be scared, You and me can make it anywhere
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : knight/cha.
TES DOUBLES : malone & daniel.
TON AVATAR : tomSEXYausten.
TES CRÉDITS : nephilim & tumblr.
RAGOTS PARTAGÉS : 857
POINTS : 323
ARRIVÉE À TENBY : 23/08/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 32ans (16/05)
CÔTÉ COEUR : célibataire qui se laisse aller avec la vie. de toutes façons, l'amour ça va et ça vient. mais dernièrement, son coeur est parti dans une direction innatendue.
PROFESSION : graphiste spécialisé dans la conception de sites internet et d'affiches pour la ville. professeur d'équitation pour les élèves qui en valent le coup.
REPUTATION : " le pauvre garçon. il est passé de fils d'ambasseur doué sur un cheval, propulsé par les paillettes et la popularité, beau à souhait et gendre idéal ... en type assis sur une chaise roulante à cause d'un accident. sa vie ne doit pas être facile et j'ai énormément de peine pour ce garçon très charmant. "



MessageSujet: Re: golden moustache (thomas) Jeu 8 Déc - 0:48

you'll do everything for a friend.
Thomas & Rafael
friends come and go, like the waves in the ocean. but the true ones stay, like an octopus on your face.

Il n'y a qu'avec lui que je me comporte comme ça. Il n'y a qu'à lui que je dis de regarder sa tête avant de faire attention à la mienne. C'est détendu, sans prises de tête pour être simplement un type comme les autres, sans principes fondamentaux de politesse qui m'oblige à souvent rester de marbre. Thom est un peu le meilleur ami que je n'ai jamais eu et alors que je répliquais qu'on était parfaits tous les deux. Le même caractère et ce, au point que je suis même sûr qu'aucun de nous ne l'avouerais à voix haute si on venait à se dire la même chose. « J'ai déjà la larme à l'oeil. » ajoutais-je à sa remarque. Et pour aller jusqu'au bout, je fais même semblant d'essuyer mon visage d'un revers de la main. Je le suis à l'intérieur de sa maison alors que la conversation revient sur ma brève entrevue avec Leslie Barrow dans les premiers mois de mon emménagement à Tenby. Mais comme d'habitude, les mots fusent tandis que nous continuons de bavarder de tout et de rien. « Tu serais drôle avec un gamin. Je vois bien les moments père/fils où tu lui apprends à lancer la balle alors que tu fais de ton mieux pour tenir sur ta canne. » Je me sens en forme, largement. Je n'ai jamais lâché autant de bêtises en quelques minutes mais il faut que je me l'avoue, ça m'amuse. « Elea ... Jaimie ... » J'avais entendu les mots sortir de sa bouche plusieurs fois sans pour autant me rendre compte de qui c'était vraiment. Mais plus je me répétais les noms dans la tête plus ça me disait quelques. « Oh mon Dieu, Elea ! » Je n'en reviens pas que je n'ai jamais fais le lien. J'accuse encore ma capitale anglaise de m'avoir rendu aussi naïf alors qu'à Tenby, c'est évident que tout le monde se connait. Mais je n'imaginais pas que deux de mes amis finiraient par sortir ensemble. « La fatigue n'aide pas mais là .. Je n'en reviens pas que je n'ai jamais fais le lien. Je connais Elea depuis quelques années maintenant, on se voyait souvent quand nous habitions à Londres tous les deux. » lui confiais-je en m'appuyant contre la table de sa cuisine. « Mais je suis super content pour vous deux. Vous vous êtes bien trouver. » finis-je par lui dire en lui rendant son sourire.

On se chamaille vite et à nouveau. « Je ... » Sauf que je n'ai rien à dire. C'est la première fois que je n'ai pas de réponses à lui donner et ça m'ennuie. Ca me gêne presque. Je réfléchis, creuse un bon coup et pourtant, je dois me rendre à l'évidence. « Ok t'as gagné, je n'ai plus rien à dire. » finis-je par dire en rigolant alors que je baisse la tête, honteux et mort de rire. Je sais que je n'ai rien à répondre parce qu'il a raison, je suis déterminé comme élève mais j'ai besoin de temps pour apprendre dans le domaine sportif. Et de la chamaillerie, on passe aux confidences. Parce que je crois que même si je courrais juste pour éviter de faire face à une gueule de bois, je suis persuadé que ce n'est pas le hasard qui m'a conduit ici. « Je m'en doute .. Je n'aime juste pas remuer le couteau dans la plaie. » dis-je en levant les épaules. Je ne sais pas comment se passe leurs réunions ou même si peux réellement savoir ce qu'ils font dedans et même si le Weston m'assure que tout va bien, je n'aime pas aller sur ce chemin là. Surtout qu'il a raison et que ce n'est pas grand chose en soit. Et comme il le dit, ce n'est pas parce que je ne le faisais pas avant que ce n'est pas normal de le faire maintenant. J'ai 30 ans, merde.

« Je n'étais plus heureux. En tous cas, plus depuis ... » Que Shea est partie en me laissant seul dans notre appartement, de ce pays. C'est ça mon soucis, j'en arrive à me demander pourquoi l'Angleterre me manque autant alors que les derniers mois ont été atroces. « Je n'avais pas spécialement de boutons. » dis-je en rigolant. Je n'avais jamais été de ces gamins plein de boutons avec la paire de lunettes et des fois, je me dis que c'est mieux. Rien que de m'imaginer cuisiner avec des lunettes, ça me rend malade. « Tu me fais peur à chaque fois que tu parle de ta fille. » Ça aussi c'est pour rire. Elle est peut-être difficile mais je suis sûr qu'elle a un bon fond, comme son père. Je me mets à sa place des fois, imagine Nathan au même âge et avec le même caractère. Il y a tellement de possibilités différentes que je n'arrive pas à savoir ce que je ferais vraiment. Je secoue la tête, bois une gorgée de café et continue dans ma lancée. Le vrai problème, ce n'est pas une soirée trop arrosée. Le vrai problème, ce n'est pas la crise d'adolescence que je suis en train de m'inventer. Ce qui ne va pas, c'est qu'une jolie brune a refais un pas énorme dans ma vie alors que j’avançais enfin. « Je continue de me le répéter et si ça peut te rassurer, j'ai du mal à y croire. » Je prends ça de manière ironique mais c'est atroce comme sentiment. « Comment j'ai réagi ? Bon sang, je me suis toujours battu pour ce stéréotype d'homme qui ne pense pas avec son cerveau mais ce jour là, je n'ai pas pensé du tout. » ajoutais-je le regard vide. Je fixe la table, en détaille tous les coins. « Je ne l'ai pas bougé .. Je veux dire, j'ai profité du truc comme je le pouvais et si Nathan n'avait pas fais tomber la moitié de ses jouets par terre, je ne sais pas jusqu'où on serait aller. » La vérité en face, celle qui fait mal. Quand tu crois que tu as tourné la page et que pourtant, tu craques à la première occasion.

Made by Neon Demon


_________________



    It's gonna be alright
    I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. ~ byendlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Spencer, Eleanor & Rhys
TON AVATAR : Pedro Pascal
TES CRÉDITS : odistole(avatar) narcosource (gifs)
TA DISPONIBILITE RP : Libre : 0/3
(William - Lexia - Josh - Cody - Eléa - Deb)
A venir :Aloy -
RAGOTS PARTAGÉS : 1399
POINTS : 2780
ARRIVÉE À TENBY : 15/07/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 41 ans (24 Octobre 1975)
CÔTÉ COEUR : Son cœur et ses pensées sont occupés par une jolie anglaise
PROFESSION : Flic
REPUTATION : Il sort avec Eléa Fawkes à ce qu'il paraît. C'est une bonne nouvelle, elle lui correspond bien mieux que ses conquêtes précédentes...



MessageSujet: Re: golden moustache (thomas) Jeu 29 Déc - 18:46

you'll do everything for a friend.

Thomas & Rafael


Les piques s’enchaînent toujours un peu plus vite et la cadence devient vite infernale. Portée par leur complicité, Thomas et Rafael exécutent un parfait numéro de duettistes, trouvant à chaque fois la répartie parfaite. « Tu vas bientôt avoir de vraies larmes à essuyer si tu continues à sous entendre que je suis vieux ! » Finit par dire le flic dans un nouveau rire quand Raf plaisante en disant qu’il sera obligé de lâcher sa canne pour apprendre à Jaime à jouer au baseball. Cela dit, le restaurateur connaissait bien son ami. Car le Weston ne pouvait pas le nier, il adorait le fils d’Eléa et si les choses fonctionnaient entre la belle anglaise et lui, il espérait en effet continuer à partager des moments de complicité avec le petit garçon. Il aimait Deborah de tout son cœur, mais ne pas avoir de fils était un de ses plus grands regrets… Cependant, il n’a guère le temps de se livrer à ce propos car soudain, le visage de son invité du jour affiche une expression stupéfaite tandis qu’il répète le prénom d’Eléa. Et finalement, penaud, il avoue qu’il connaît cette dernière depuis des années. C’est alors au tour de Thomas d’être surpris. Mais il n’oublie pas pour autant d’être malicieux. « La fatigue ne vaut comme excuse que pour aujourd’hui… ça fait des mois que je te parle d’elle. Je vais commencer à croire que tu ne m’écoutes pas quand je parle ! » Mais il n’y a aucune rancune dans la voix du Néo-Zélandais. Eléa était un prénom britannique assez répandu et Raf n’était pas de Tenby. Il n’était pas habitué au fait qu’ici, tout le monde finissait par connaître tout le monde. Surtout que le restaurateur donne son approbation à cette relation naissante, et même si ce n’était pas nécessaire, ça fait quand même plaisir au Weston. « Merci… J’avoue qu’elle me rend très heureux… En tout cas, c’est bien, on pourra se faire des dîners ensembles si vous vous connaissez déjà ! »

La conversation était devenue sérieuse pendant quelques minutes alors ils se rechamaillent un peu et pour sa plus grande fierté, Thomas remporte cette manche-ci. La mine dépitée du Olsen est complètement épique et il le prendrait presque en pitié. Ou peut être ferait-il mieux de garder cette dernière pour les véritables problèmes que rencontre le trentenaire. Ce dernier évoque brièvement la sombre période qu’il a traversé quand Shea est sortie de sa vie et pendant un instant, le flic en veut à la Taylor d’avoir marqué si durablement son ami. Puis, il essaye de philosopher, en se disant que dans chaque couple, il y avait toujours forcément deux points de vue. Alors, essayant de ne pas être trop partial, il écoute Rafael lui livrer son ressenti par rapport au baiser qu’il avait échangé avec son ex. « Ce n’est pas de ta faute, elle t’a pris par surprise ! Tu es la victime dans l’histoire. » Réplique le Weston avec une légère – très légère pointe d’humour quand Raf avoue qu’il n’a pas pensé, qu’il a juste vécu le moment. « Non mais en vrai, je comprends… Ce n’est pas simple… Ce qu’il faut que tu saches, c’est ce que représentait ce baiser. Autant pour elle que pour toi. Si c’était de la nostalgie, un vieux réflexe entre deux personnes qui se sont aimées depuis longtemps ou si c’était autre chose. Si c’était plus… sérieux. »

Et puis, il y a un paramètre important à prendre en compte. Rafael a une copine. Et sur la fidélité et l’honnêteté, Thomas est intransigeant, pour ne pas dire vieux jeu. Et il l’assume complètement. « Heureusement que Nathan t’as empêché de faire une bêtise alors… Parce que si tu crois franchement que ça va plus loin… Il faut que tu sois honnête avec Rylee. C’est capital. Et dans le cas contraire, c’est avec Shea que tu dois poser des limites. Tu ne peux pas jouer sur deux tableaux ou tu vas tout perdre. » Voilà pour la première fois de la matinée, il avait été catégorique. Il y avait un début à tout ! « Ca va le café ? Tu veux manger quelque chose avec ou tu es trop malade ? » Demande t-il plus gentiment pour laisser un break à l’anglais. Le but n’était pas non plus de l’engueuler. Juste de l’aiguillonner sur la bonne voie. Sans oublier de l’embêter quand même. « Et ne fais pas le malin, tu connaîtras le même genre de peur avec Nathan. Peut être à un degré moindre mais c’est le fardeau de tout parent pendant l’adolescence. » Dit-il en rebondissant sur une réplique précédente du brun. Comme ça, s’il voulait changer le sujet, il en avait la parfaite occasion. Dans le cas contraire, Thomas était prêt à l’écouter aussi longtemps qu’il en aurait besoin.

_________________

Cause you know, I just wanna see you smile + I just wanna give you love, Reaching out to you. Come along with me and don't be scared, You and me can make it anywhere
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : knight/cha.
TES DOUBLES : malone & daniel.
TON AVATAR : tomSEXYausten.
TES CRÉDITS : nephilim & tumblr.
RAGOTS PARTAGÉS : 857
POINTS : 323
ARRIVÉE À TENBY : 23/08/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 32ans (16/05)
CÔTÉ COEUR : célibataire qui se laisse aller avec la vie. de toutes façons, l'amour ça va et ça vient. mais dernièrement, son coeur est parti dans une direction innatendue.
PROFESSION : graphiste spécialisé dans la conception de sites internet et d'affiches pour la ville. professeur d'équitation pour les élèves qui en valent le coup.
REPUTATION : " le pauvre garçon. il est passé de fils d'ambasseur doué sur un cheval, propulsé par les paillettes et la popularité, beau à souhait et gendre idéal ... en type assis sur une chaise roulante à cause d'un accident. sa vie ne doit pas être facile et j'ai énormément de peine pour ce garçon très charmant. "



MessageSujet: Re: golden moustache (thomas) Sam 7 Jan - 23:26

you'll do everything for a friend.
Thomas & Rafael
friends come and go, like the waves in the ocean. but the true ones stay, like an octopus on your face.

Tout s'accélère. Il faut dire qu'aujourd'hui, je nous trouve en forme. Mais en plus d'être totalement moi même en compagnie du Weston, la gueule de bois parle beaucoup pour moi. Heureusement que ça nous amuse tous les deux parce que ça aurait pu finir en bagarre. Je ne pense rien de ce que je dis bien sûr. « Il n'y a que la vérité qui fait mal. » lui répondais-je alors qu'il me menaçait. Nous continuons de parler de sa vie personnel et pendant quelques minutes, je ne fais pas attention. Il n'y a pas qu'un seul petit garçon dans ce pays qui s'appelle Jaimie. Il n'y a pas qu'une seule femme dans ce pays qui s'appelle Elea. Je ne compte plus le nombre de fois où il m'a parlé d'eux mais aujourd'hui, je me rends compte que j'ai été totalement stupide pour ne pas faire le lien. « C'est parce que je te fréquente trop. » Mais je ravale vite ma remarque, me souvenant que tout est sérieux. « Mais si je t'écoute. Je suis capable de tout te raconter comme si tu m'en avais parlé hier. » lui précisais-je pour le rassurer. Je sais qu'il n'y a pas de rancunes dans sa voix mais c'est vrai, j'ai cette horrible impression de ne pas l'avoir écouter quand il me parlait d'elle. « C'est bête à dire mais je n'avais jamais fais le lien. Je ne suis pas encore habitué à ce que tout le monde soit aussi ... Liés ici. » enchaînais-je, perplexe. Je viens d'une trop grande ville et je me dis qu'en fin de compte, je ne m'y ferais sûrement jamais. On est proches avec la jeune femme et quand je réfléchis enfin à ce nouveau couple comme à deux amis qui se sont bien trouvé, je ne peux souhaiter autre chose que leur bonheur. « Je vois ça. T'as ce sourire débile qu'on a tous quand elles nous rendent heureux. » dis-je en bougeant les mains avant de moi même avoir ce sourire stupide. Ma jolie brune à moi me rend heureux aussi. « Et c'est quand tu veux pour le dîner ! Mais c'est moi qui cuisine. » ajoutais-je en rigolant.

La conversation vire d'une manière assez sérieuse et après de nombreuses baffes internes, je décide de tout raconter à Thomas. Shea, ce baiser, mon ressenti ... J'y vais dans tous les détails. « Victime. » répétais-je en rigolant. Son point de vue n'est pas mauvais, loin de là, mais le mot n'est pas celui que j'aurais emprunté pour me définir dans l'histoire. Puis il me dit que je dois connaître la raison de ce baiser. Un vieux réflexe, de la nostalgie, quelque chose de sérieux ou n'importe quel mot qui peut définir un ressenti. La question est parfaite et je profite de quelques gorgées de café pour y réfléchir sérieusement. Puis, en personne aussi intransigeante que moi quant à l'honnêteté entre deux personnes, il me rappelle le douloureux passage où je devrais tout avouer à la Baxter. « Je me suis refais la scène des millions de fois en essayant de repenser à tout ce qu'il y avait dans ma tête à ce moment là et j'en suis arrivé à une seule conclusion. Oui, ça serait aller plus loin sans lui. » Je baisse la tête, honteux. « Bien sûr que je vais tout dire à Rylee. C'est juste ... Que je veux d'abord savoir quoi dire avant de lui faire du mal. Pour ne pas jouer, comme tu dis. » lui assurais-je en manquant de convictions. Je dois le faire mais je ne me réjouis pas de faire du mal à une personne que j'apprécie beaucoup. Et j'aime encore moins devoir réfléchir à mes relations personnelles. Parce que depuis toujours elles se sont résumées à une femme et une seule. Jamais je n'aurais cru pouvoir aimer deux femmes en même temps.

Puis ça redevient plus léger. « Ton café est parfait. » dis-je avec beaucoup d'honnêteté et peut-être un peu trop d'excitation. Mes mains qui tremblaient tout à l'heure se sont calmées, comme les battements de mon cœur. Je dois sûrement ça aussi à la bonne discussion que nous venons d'avoir. « Je crois que je mangerais bien un truc. Je peux nous faire quelque chose si tu veux et on en profite pour manger ensemble. » proposais-je en tout bien tout honneur. Après tout, j'ai débarqué chez lui avec une énorme gueule de bois, j'ai joué l'instable, je lui ai envoyé de jolies piques .. En bref, il méritait largement que je prenne du temps à le faire pour lui. « Je devrais peut-être rentrer prendre une douche avant ... » pensais-je à haute voix. Mais le Weston n'a pas l'air de faire des masses attention et s'est même concentré sur une vieille réplique. « Je ne fais pas le malin. » Je souris largement, laissant apparaître mes dents. J'ai bien une dizaine d'années devant moi pour me préparer à toutes éventualités, pour me demander à quoi mon fils ressemblera adolescent et croisant les doigts pour qu'il ait pris de moi. « Mon fils ... Non, c'est trop stupide ce que j'allais dire. Bref, j'ai une bonne dizaine d'années pour m'y préparer et tes conseils de vieux sage. » finis-je par dire, le taquinant un petit peu.

Made by Neon Demon

_________________



    It's gonna be alright
    I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. ~ byendlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Spencer, Eleanor & Rhys
TON AVATAR : Pedro Pascal
TES CRÉDITS : odistole(avatar) narcosource (gifs)
TA DISPONIBILITE RP : Libre : 0/3
(William - Lexia - Josh - Cody - Eléa - Deb)
A venir :Aloy -
RAGOTS PARTAGÉS : 1399
POINTS : 2780
ARRIVÉE À TENBY : 15/07/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 41 ans (24 Octobre 1975)
CÔTÉ COEUR : Son cœur et ses pensées sont occupés par une jolie anglaise
PROFESSION : Flic
REPUTATION : Il sort avec Eléa Fawkes à ce qu'il paraît. C'est une bonne nouvelle, elle lui correspond bien mieux que ses conquêtes précédentes...



MessageSujet: Re: golden moustache (thomas) Mer 11 Jan - 20:01

you'll do everything for a friend.

Thomas & Rafael


« Il n'y a que la vérité qui fait mal. » « Ou un bon coup de poing bien placé. » Réplique une nouvelle fois Thomas au tac au tac. Bien entendu, il n’en pensait pas un mot. Il était un pacifiste dans l’âme. Il aimait juste se chamailler avec Rafael. Et il savait que la réciproque était vraie car même quand ils parlent de sujets sérieux, comme Eléa et Jaime, ils trouvent à nouveau le moyen de s’envoyer des piques. [i] « C'est parce que je te fréquente trop. » [/color] Oppose le brun comme défense quand le flic lui fait remarquer qu’il ne l’écoute probablement pas quand il parle. Elle est bien cette répartie, et c’est au tour du Weston de se retrouver bouche bée quelques instants. Mais il lui reste un brin de combativité et il ne peut pas se résoudre à ne pas avoir le dernier mot. « Tu as raison, c’est mauvais pour nous… Oust. Je ne veux plus te voir. » Encore quelque chose de faux. Il était en fait content d’avoir le Olsen à la maison pour ce petit-déjeuner improvisé. C’était sympa de traîner comme ça, sans se préoccuper de devoir aller au travail ou de courir chercher Debra quelque part… Sauf qu’à force de pratiquer le second degré, les deux amis finissaient par s’y perdre eux même, ce qui fait que Raf se sent obligé de se justifier. Ça marque la fin des plaisanteries à ce sujet pour Thomas. Il ne veut surtout pas mettre le restaurateur mal à l’aise. Il balaie ses explications d’un signe amical de la main, le rassurant à son tour. « Je sais bien que je peux te parler… Et que tu m’écoutes... » A vrai dire, Raf était souvent de très bon conseil, la preuve qu’il écoutait tout attentivement. « Je plaisantais, tu le sais bien. Et puis après tout, ce n’est pas comme si je t’avais parlé d’une Myrtle et d’un Herley, Eléa et Jaime sont des prénoms plutôt répandus. »

Non vraiment, Thomas ne prenait offense de rien. Même quand Rafael fait remarquer qu’il a le sourire d’un débile. Sans doute parce que c’est parfaitement exact. Le flic se joint de bon cœur aux rires de son comparse. « Espérons que ces sourires idiots restent plaqués sur nos lèvres pendant très longtemps alors. Réplique t-il lui aussi content de constater qu’ils avaient tous les deux trouvé le bonheur. «  Et c’est ok pour que tu cuisines pour le dîner à 4 mais j’exige de participer d’une manière ou d’une autre, vu que c’est moi qui t’ais invité de base ! » Il se réjouissait d’avance de cette petite soirée. Mais pour qu’elle survienne, encore fallait-il qu’ils tirent au clair l’imbroglio romantique dans lequel Rafael s’était fourré. Embrasser Shea, ça n’avait pas été la meilleure idée qu’il ait eu. Car bien évidemment, maintenant, tout le monde était un peu confus. Cependant, le Weston voit bien que son ami est honteux et que ses confidences ne sont pas faciles alors il fait en sorte de ne pas en rajouter des couches et des couches.   « Nous ne sommes que des humains… Et tu sais ce qu’on dit… l’erreur humaine. C’est peut être nul comme excuses, mais c’est bien la seule qu’on ait. Je sais que tu ne voulais pas blesser Rylee… Et que c’est toujours le cas. Je sais que tu feras la bonne chose. » Il se lève et fait le tour de la table pour tapoter gentiment l’épaule de Rafael avant d’aller se resservir un peu de café. « Et puis tu sais que si quand tu lui en parles, les choses tournent mal, tu pourras compter sur moi. »

Thomas reprend ensuite son rôle d’hôte et il est vite rassuré quand Raf lui dit que son café est parfait. Et aussi qu’il se sent de manger un truc, voir de se le cuisiner. « Ma cuisine est à ta disposition alors ! Je ne bosse pas aujourd’hui, donc on a tout notre temps. » Dit le flic, acceptant la proposition avec plaisir. Déjà parce qu’il aimait passer du temps avec le Olsen mais aussi parce que la possibilité de savourer un de ses bons petits plats ne se refusait pas. Rafael était extrêmement doué… « Et si tu veux prendre une douche, fais comme chez toi. Vraiment. » Ces petits détails pratiques réglés, ils purent repartirent dans leurs vieux travers, parlant de leurs rôles de pères respectifs mais sans jamais oublier de se taquiner. Thomas écopa ainsi d’un nouveau surnom : vieux sage. Décidément, son jour de repos s’annonçait plus animé que prévu mais ce n’était pas pour lui déplaire. Au contraire, il était véritablement heureux de continuer la journée avec Raf. »


SUJET TERMINE.

_________________

Cause you know, I just wanna see you smile + I just wanna give you love, Reaching out to you. Come along with me and don't be scared, You and me can make it anywhere
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: golden moustache (thomas)

Revenir en haut Aller en bas

golden moustache (thomas)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-