AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

« Rencontre hasardeuse. » ✿ Rafael & Kayla

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: « Rencontre hasardeuse. » ✿ Rafael & Kayla Dim 16 Oct - 22:50

Aujourd’hui, il fait plutôt bon. C’est un dimanche agréable, ensoleillé, bien que les températures ne soient pas particulièrement douces. Qu’importe ! Tu as prévu une sortie familiale – soit toi et les deux jumeaux – afin de t’aérer l’esprit. Te changer les idées. Pour cela, rien de mieux que de se rendre dans un endroit qui amuse les petits et les plus grands enfants : le parc zoologique. Situé à l’extérieur de la bourgade, tu as bien besoin de t’équiper de ta voiture et d’une poussette deux places. De plus, tu habilles chaudement ta progéniture et tu n’omets aucun détail primordial, comme les boissons ou les goûters. Evidemment, tu es bien consciente qu’ils ne peuvent pas vraiment se rendre compte qu’ils sont dans un tel endroit, puisque trop jeunes encore. Finalement, c’est surtout pour toi que tu t’octroies un tel événement.

Après quelques pas dans la place – et avoir payé ton entrée – tu t’arrêtes devant les premières grilles. Malgré le froid, les animaux paraissent être de la partie. C’est une très bonne nouvelle pour toi, qui ne cesse de t’émerveiller devant la beauté sauvage. Et, ainsi, tu te balades d’enclos en enclos, sans te soucier des présences humaines. D’ailleurs, tu dois admettre qu’il n’y a pas grand-monde et c’est tant mieux ! Tu préfères éviter les questions embarrassantes sur ton couple. Et Dieu sait ce que les commères du coin adorent te questionner là-dessus ! Heureusement, tu as appris à gérer la situation et tu ne réponds jamais vraiment, toujours en étant brève et polie. Ce qui les agace et te réjouit.

Les girafes apparaissent, avec leur long cou. Tu souris, amusée, avant de te pencher vers les deux bambins qui sont bien sagement assis dans leur poussette « spéciale jumeaux ». « Regardez, comme elles sont grandes ! » Dis-tu à leur intention. Malgré cela, ils ne semblent pas très intéressés. Jusqu’à ce que Heaven remarque enfin les bêtes et ait sa bouche qui forme un « O ». C’est ensuite Ethan qui réagit et glousse, s’agitant dans tous les sens. A croire qu’il a envie de s’évader de sa prison sur roulettes. Intérieurement, tu ris.

C’est alors que tu entends une voix connue, derrière ta silhouette blonde. Tu te retournes, pour apercevoir de qui il s’agit. « Oh, salut Rafael ! » Dis-tu assez fort, avant de sourire de tes dents blanches. Lui, c’est un membre de la famille de Liam – de façon éloignée. Plus que cela, il est surtout un ami de ton « mari » - si tu peux toujours le dénommer ainsi. Il est également le tien, bien que tu n’aies pas envie de le positionner dans une situation délicate, entre toi et lui. Il a son fils avec lui, pour ton plus grand bonheur. Aussitôt, tu t’approches et tu fais la bise à Rafael, avant de te pencher vers Nathan. « Coucou bonhomme ! » T’exclames-tu, visiblement heureuse de le revoir. Il a bien grandi, depuis la dernière fois ! Enfin, selon tes souvenirs. Ces temps-ci, tu perds la notion du temps. Tu regardes alors tes deux jumeaux, qui ont l’air intrigués par la scène. « Vous le reconnaissez ? » Certainement pas, mais qu’importe. Tu aimes bien considérer que les enfants sont plus intelligents et dotés de bon sens qu’ils ne le laissent penser. Pas la peine de les abrutiser ou de laisser penser qu’ils ne comprennent rien. Quoiqu’il en soit, devant leur manque de réactivité, tu regardes le trentenaire et tu lui lances enfin un : « Tu vas bien ? » Plutôt chaleureusement. Tu restes amicale en toute circonstance, certes, mais tu aimes bien Rafael. Il a eu le courage de venir à Tenby, de tout quitter, pour élever son gamin. Peu d’hommes en seraient capables. Et rien que pour cela, tu es admirative.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : knight/cha.
TES DOUBLES : malone & daniel.
TON AVATAR : tomSEXYausten.
TES CRÉDITS : nephilim & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : open. (trystan, lexia)
RAGOTS PARTAGÉS : 893
POINTS : 498
ARRIVÉE À TENBY : 23/08/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 32ans (16/05)
CÔTÉ COEUR : pensée qui me fait battre le coeur plus vite, ça n'en est qu'à ce stade pour l'instant.
PROFESSION : graphiste spécialisé dans la conception de sites internet et d'affiches pour la ville. professeur d'équitation pour les élèves qui en valent le coup.
REPUTATION : " on le connaissait pour son manque de discrétion avant qu'il ne finisse en chaise roulante. mais une baguarre dans un bar, c'est quand même loin de lui ressembler. mais qu'est-ce qui lui ai passé par la tête ? "



MessageSujet: Re: « Rencontre hasardeuse. » ✿ Rafael & Kayla Mar 18 Oct - 1:32


in the middle or not.
Un beau dimanche, doux et ensoleillé. J'ai eu le plaisir de voir que pour une fois, quand j'ai mis les pieds dehors, je n'ai pas ressenti le besoin de mettre un bonnet et une écharpe. J'avais pris l'air quelques minutes dans mon jardin et je ne l'avais pas regretté, surtout que ça a fini par me donner une idée. Nathan dormait encore dans son berceau et c'est là que je me suis lancé dans un plan fou. La journée père fils. Non pas qu'il se rende vraiment compte de ce que c'est mais je vais le faire pour moi, parce que j'ai besoin d'aller dans un endroit où je n'aurais pas à penser aux femmes qui m'entourent. Juste lui et moi, comme une future tradition qui ira jusqu'à son adolescence. « Aujourd'hui, on va aller au zoo avec papa ! » dis-je tout souriant, empruntant cet air gaga que tous les parents ont quand ils parlent à leurs petits enfants. Nathan s'est enfin réveillé et je peux commencer à tout préparer pour finir la journée en un seul morceau. J'ai commencé par l'habiller puis j'ai retourné un peu près toutes les pièces pour trouver toutes les affaires possibles. Je ne me débrouille pas trop mal mais j'ai tellement peur d'avoir oublié quelque chose que je passe mon temps à tout fouiller, encore et encore pendant que le petit joue dans son parc. Il va finir par s'embêter. Je peux enfin partir au bout d'une heure, quand nous avons tous les deux pris un encas pour la durée du trajet. Je le mets dans la voiture et nous partons. Ce n'est pas très très long mais nous devons sortir de la ville pour y accéder. Je suis tellement excité par cette journée que je ne vois rien s'enchaîner. J'ai sorti Nathan, je l'ai mis dans sa poussette, j'ai payé l'entrée et nous nous sommes baladés. Je lui présente les animaux qu'il doit normalement voir pour la première fois mais j'ai l'impression d'être le plus émerveillé des deux. On finit par arriver devant les girafes et je suis encore plus excité que tout à l'heure. Je le sors carrément de sa poussette et on s'approche, tentant même d'en toucher une. Cette journée est la meilleure que j'ai vécu et ce, depuis bien longtemps.

Une voix que je connais bien me sort de mes rêveries avec le petit. « Oh, salut Rafael ! » Alors que j'ai le petit dans les bras, je reviens vers sa poussette pour le remettre en place et aller vers Kayla. De toutes façons, il n'a pas l'air d'aimer les girafes. J'ai même cru qu'il en avait peur pendant un moment. « Kayla, bonjour ! » dis-je alors que je suis tout près. La blonde s'approche et me fait la bise avant de reporter son attention sur Nathan. Je suppose que quand on a autant d'enfants, on est directement attiré vers ceux des autres. « Coucou bonhomme ! » Pour ma part, je regarde les jumeaux dans leur poussette. C'est fou ce qu'ils changent tous les deux, j'ai l'impression qu'ils avaient seulement quelques semaines quand je les ai vu pour la dernière fois. « Dis bonjour Nathan. » dis-je après avoir remis mon attention en place. Le mini Olsen semble de bonne humeur aujourd'hui au vu des sourires qu'il est en train de faire à Kayla. « Vous le reconnaissez ? » demande-t-elle à ses enfants. Je ne pense par contre pas qu'ils se soient tous déjà vu et en fait, c'est bien dommage. « Je ne crois pas qu'ils se soient déjà vu. » dis-je en rigolant. J'ai déjà vu les jumeaux, la fois où Liam avait débarqué au restaurant mais pour le reste, nous nous sommes contentés de rester dans nos histoires entre adultes. De toutes façons, avec la séparation, je ne suis pas sûr que ça arrivera de si tôt. « Tu vas bien ? » Elle est chaleureuse, ne me traîte pas comme si je suis un ennemi parce que je connais son mari. C'est bon signe et d'un coup je me détends. Je n'ai jamais réussi à combattre le regard tueur des femmes. Il m'effraie. « Je vais bien merci. Et toi ? » demandais-je aussi chaleureusement. Je n'ai pas la notion du temps mais je sais que les secondes passent lentement pendant la conversation. Je ne sais pas pourquoi je me sens aussi mal à l'aise face à la jeune femme. Et j'espère que ça finira par me passer. « Alors, comment tu t'en sors ? » Je n'ai jamais été très doué pour ne pas dire les choses aussi franchement mais au moins, cette fois, je n'ai pas été trop claquant. Je pense qu'elle connaît ma question et la réponse ne devrait pas tarder à arriver. Ce n'est pas parce que je suis ami avec Liam que d'un coup je la considère comme la pire des sorcières. Alors je vais l'écouter, comme je l'ai écouter lui. Au moins, cette fois, c'est dans un environnement un peu plus drôle.

AVENGEDINCHAINS

_________________

LA MORT DES AMANTS


I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. © FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Rencontre hasardeuse. » ✿ Rafael & Kayla Mar 18 Oct - 14:05

La nature. Les paysages. C’est ce que tu as toujours tant aimé en te baladant dans la bourgade anglophone. Tu n’as jamais apprécié les grandes villes et leur agitation incessante, de jour comme de nuit. Toi, tu aimes les oiseaux, les maisons entretenues, le calme et la beauté qui règne ici. Tu n’as rien demandé de plus que de vieillir dans le coin, de voir ta progéniture grandir et t’offrir des petits-enfants en santé. Simplement, tu es née ici et tu espères mourir ici.

C’est ainsi que l’idée d’une balade, en compagnie des jumeaux, t’avait semblé être de si bonne augure. Certes, ils n’étaient encore que des bambins d’à peine deux ans. Pourtant, tu espérais ainsi leur transmettre un peu de ton amour. Qu’ils sentent que leur mère, en dépits de son épuisement évident – lisible grâce aux cernes sous ses yeux, savait s’occuper d’eux convenablement et qu’elle voulait qu’ils aient cette sensation d’être choyés par celle qui les avait portés neuf mois. Un lien indescriptible vous unissait. Néanmoins, tu donnerais tout pour, parfois, revivre l’instant où ils dormaient encore profondément dans tes entrailles, enveloppés dans ton corps protecteur, à l’abri du monde et de sa folie. Rien qu’allumer la télévision te donnait froid dans le dos, tant tout n’était pas rose dehors. Cette perspective te rendait affreusement triste. Tu te demandais quel univers vous alliez laisser pour les futures générations.

Perdue dans tes pensées, tu remarques ceci dit la silhouette de Rafael Olsen, qui porte son fils. De ce dont tu te souviens, Liam t’avait expliqué qu’il était venu habiter Londres afin de retrouver sa petite-amie, qui l’avait quittée abruptement. Finalement, elle était enceinte de lui et attendant un merveilleux garçon. Pourtant, ils ne s’étaient pas remis ensemble – ce que tu ne comprenais pas. Quoiqu’il en soit, il semblait désormais heureux avec une autre jeune femme de la région, une des filles Baxter.

Vous échangez quelques mots, pour vous saluer, et tu finis très vite par t’adresser à Nathan et aux jumeaux. Le père de famille t’explique alors que, sûrement, les petits ne s’étaient encore jamais rencontrés par le passé. Tu le regardes, surprise. Puis tu acquiesces après avoir réfléchi. « Oh ! En effet. » Réponds-tu, avec un sourire nerveux. De ta mémoire, tu étais persuadée qu’ils avaient eu l’occasion de se connaître. Tant pis. Visiblement, tes souvenirs ne sont pas aussi précis que tu le laissais penser. Tu changes alors de sujet, préférant demander des nouvelles du père.

Lorsqu’il te dit qu’il allait bien, tu te sens soulagée. Il te retourne la question. Tu esquisses un sourire plus sincère. « Ca va ! » Rétorques-tu. Cependant, tu avais pris l’habitude de ne plus y réfléchir, tandis que tu formulais ta réponse. De plus, quand bien même tu n’irais pas bien, tu le dissimulerais pour préserver les apparences et le peu de dignité qui te restent.

Finalement, le Londonien ose se préoccuper d’avantage de ta personne – chose rare, que tu préférais éviter. Tu fus étonnée de ce comportement si franc. Les gens, ici, étaient pour la plupart des hypocrites qui voulaient prêcher afin de pouvoir cancaner plus loin. Alors, on jouait à des jeux de bienséances et de détournement de conversations. Ceci dit, Rafael ne venait pas de Tenby. Il avait grandi à la capitale, loin des tumultes du voisinage. Tu posas tes yeux sur les jumeaux, perdant tes pensées une fois encore. « Eh bien… » Devais-tu être franche, toi aussi, ou simplement esquiver le problème et tracer ta route ? Un léger soupire s’échappa de tes lèvres. Tu reportas ton attention sur lui, désarmée par son comportement et ta mélancolie visible. « Je m’en sors. Je crois… Mais j’avoue que je suis assez fatiguée. La vie monoparentale, avec cinq enfants, ce n’est pas facile tous les jours. » Expliques-tu, calmement. Il l’ignore, mais tu vas bien plus mal que cela. Récemment, tes maux de tête deviennent de plus en plus fréquents. Tu as même sauté volontairement des repas, par manque d’appétit. Et lorsque tu ingurgites de la nourriture, tu sens les nausées te prendre.

« C’est une belle journée. » Lances-tu, mine de rien, tandis que tu sens les rayons du soleil réchauffer ta peau. Ca fait du bien, même si ce n’est pas de saison. Au moins, cela te permet de positiver un peu. De te changer les idées, plutôt que de fondre en larmes dans ta chambre, le soir venu. Non, tu n’allais pas bien. Tu avais menti. Mais n’était-ce pas là ce que tout le monde préconisait ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : knight/cha.
TES DOUBLES : malone & daniel.
TON AVATAR : tomSEXYausten.
TES CRÉDITS : nephilim & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : open. (trystan, lexia)
RAGOTS PARTAGÉS : 893
POINTS : 498
ARRIVÉE À TENBY : 23/08/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 32ans (16/05)
CÔTÉ COEUR : pensée qui me fait battre le coeur plus vite, ça n'en est qu'à ce stade pour l'instant.
PROFESSION : graphiste spécialisé dans la conception de sites internet et d'affiches pour la ville. professeur d'équitation pour les élèves qui en valent le coup.
REPUTATION : " on le connaissait pour son manque de discrétion avant qu'il ne finisse en chaise roulante. mais une baguarre dans un bar, c'est quand même loin de lui ressembler. mais qu'est-ce qui lui ai passé par la tête ? "



MessageSujet: Re: « Rencontre hasardeuse. » ✿ Rafael & Kayla Dim 23 Oct - 0:51


in the middle or not.
Une voix commune qui m'interpelle avant d'échanger des salutations simples et efficaces. On tente de faire intervenir les enfants mais il semble que ce n'est pas encore gagné. Ca me fait sourire. « Oh ! En effet. » me répond Kayla alors que je finis de lui dire que d'après moi, les enfants ne se sont jamais vu. Ce n'était pas une question de volonté, simplement de temps. Puis Nathan n'est pas toujours à la maison et je ne sais pas s'ils connaissent assez Shea pour l'inviter chez eux avec le petit. « Mais c'est bien dommage. On devrait les faire jouer ensemble une fois. » proposais-je pour faire la conversation. Puis si ça permet à Nathan de se faire des copains pour l'avenir, c'est toujours un plus. Surtout dans une petite ville comme Tenby, même si ils finiront pas tous se connaître, j'en suis sûr. La discussion des enfants passent vite et nous prenons des nouvelles l'un de l'autre. Oui je vais bien, parce que je passe une super journée père fils dans un tout autre environnement. Demande moi ça dans un café ou autre endroit de la ville et je ne suis pas sûr que ma réponse puisse être aussi positive. « Ca va ! » me dit-elle. Je ne suis pas convaincu, ni par son ton ni par les expressions de son visage. Mais ne nous attardons pas dessus.

Je ne m'amuse pas à tourner autour du pot, je laisse cette activité aux voisins qui parlent un peu trop, l'hypocrisie en plus. Je ne chipote pas, je fonce droit au but quitte à des fois poser les mauvaises questions ou même vexer les gens. J'y vais doucement avec la très calme Kayla, je n'ai pas envie de la brusquer. Ça a l'air d'aller pour le coup, même si elle met un petit temps à me répondre ou même si elle n'a pas l'air de vouloir me regarder. « Eh bien… » La blonde a l'air si triste et je me déteste à penser que j'ai engendrer ça. Mais tant pis. Je n'ajoute rien, attends sa réponse. De toutes façons, à part des bêtises, je ne suis pas sûr de pouvoir enchaîner plusieurs phrases de manière intelligente. « Je m’en sors. Je crois… Mais j’avoue que je suis assez fatiguée. La vie monoparentale, avec cinq enfants, ce n’est pas facile tous les jours. » Je sais que ça doit être une question d'habitude mais je suis tellement admiratif devant cette femme qui en gère autant. J'aime Nathan de tout mon coeur mais des fois, je me demande juste comment je peux faire avec lui. « C'est sûr. J'ai parfois du mal avec un seul alors je te trouve très courageuse avec cinq. » lui précisais-je avec sincérité. « Mais plus personnellement, tu tiens vraiment le coup ? » Je remue le couteau dans la plaie mais je m'en fou. Des fois, rien qu'en l'acceptant, en le disant à haute voix, on fait face à une rupture beaucoup mieux. En tous cas pour ma part, ça a marché. Et peut-être pour Liam aussi. Cette âme en peine et perdue qui a débarqué au restaurant il y a un moment pour tout m'expliquer. Un ami ne s'était jamais autant confié à moi et même si mon lien avec sa femme n'est pas le même, je me sens presque obligé d'être cette même oreille pour elle.

« C’est une belle journée. » lâche Kayla de la manière la plus naturelle qui soit. Comme quoi, je vois qu'il n'y a pas que moi qui ait du mal à faire la conversation. Mais d'un autre côté, je me voyais mal la saluer, ayant cette impression de fuite, et de partir continuer ma route à travers le zoo. « C'est vrai. » Qu'est-ce que je pourrais bien répondre de plus qu'une banalité du genre. Je me sens stupide, habitué à être plus loquace que ça, même avec des gens que je connais moins. J'hésite à m'attaquer à des sujets de conversation comme la cuisine, ne voulant guère donner l'impression, autre que la fuite, que je cherchais à meubler l'histoire. « Je suis désolé tu sais .. Je ne sais pas trop ce que je dois te dire pour éviter de te faire peur ou de te faire croire que je t'en veux ou quoi pour l'histoire avec ton mari. » Je bafouille, c'est un mauvais signe. Tente de faire oublier en regardant Nathan, vérifiant que tout va toujours bien.

AVENGEDINCHAINS

_________________

LA MORT DES AMANTS


I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. © FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Rencontre hasardeuse. » ✿ Rafael & Kayla Ven 2 Déc - 15:04

Décidément, tu te retrouves bien perturbée. Ta mémoire te joue des tours, visiblement, car tu n’as absolument pas percuté que les jumeaux et le fils de Rafael ne s’étaient jamais rencontrés, en dehors d’aujourd’hui – ce qui te met terriblement mal à l’aise. Il faut dire qu’entre tes prémices d’Alzheimer et la gêne occasionnée de discuter avec un ami, plus proche de Liam que de toi, tu n’es pas gâté. Fort heureusement, le père de Nathan ne parait pas s’offusquer de ton manque de discernement et propose même de trouver du temps pour que les enfants puissent faire de plus amples connaissances. Tu souris alors, ravie par cette proposition. « Bonne idée ! » Lances-tu sur un ton plus enjoué que d’ordinaire. Pour peu, tu aurais presque eu honte de ton enthousiasme démesuré. Aussitôt, tu regardes alors tes enfants afin de t’assurer qu’ils ne sont pas dérangés par ta soudaine voix de crécerelle.

Finalement, la discussion se dérobe sur un sujet plus intriguant : ton état. Evidemment, avec tes cernes non-dissimulables et ta maigreur qui apparaît, tout le monde est en droit de se demander si tu tiens le choc de ta séparation. En dehors de cette dernière et de ta vie monoparentale – que tu as engendrée – tu dois avouer que ce qui est le plus douloureux, encore, ce sont les rumeurs qui circulent sur Liam. Sur toi. Sur toute votre famille, en réalité. Cette perspective te rend soudainement très triste. Ce gâchis est de ta faute, après tout. Tu dois en assumer l’entière responsabilité.

Cependant, les mots que tu avais employés plus tôt envers Rafael ne semblent pas l’avoir dupé, ni convaincu. Bien qu’il admette volontiers être admiratif de ton « courage », il ne peut s’empêcher d’insister sur ton état émotionnel. Tu comprends alors qu’il n’est plus temps de sauver les apparences. Tu esquisses alors tristement un sourire. « Je n’en sais rien. » Admets-tu à contrecœur. Dans le fond, tu préférais ne pas y penser. Jusqu’ici, tu avais préservé les apparences avec brio. Hélas, les masques tombent tous un jour ou l’autre. Et il semblerait que ce soit le cas aujourd’hui. Rafael est plus attentif que la moyenne et il est parvenu à déceler ton désespoir derrière tes faux-semblants. « Je dois bientôt être hospitalisée, alors… On va dire que j’essaie de gérer. Mais il semblerait que mon corps ne soit plus d’accord. » Lances-tu, en tentant de minimiser une fois de plus les diagnostiques et la vérité. Parce que c’est trop douloureux d’accepter que tu es au plus bas et que personne, à part Rafael, ne l’ait vraiment remarqué.

Tu tentes une diversion maladroite, en parlant de la beauté du temps. Quoi de plus original, après tout ? En tous cas, l’effet ne dure que quelques secondes. Rapidement, le jeune homme s’excuse de son comportement. Tu le comprends, car tu n’es pas non plus dans une situation facile, vis-à-vis de Liam. « Ca ne fait rien. Je ne suis pas très à l’aise non plus. » Dis-tu pour le rassurer quelque peu. Toutefois, tu n’as pas très envie de t’étendre sur le sujet de ton « époux ». Une fois de plus, tu tentes une seconde manipulation pour changer de sujet – bien que cette fois-ci, la réponse t’intéressait vraiment. « Et toi, tu t’en sors avec Nathan et Shea ? » Demandes-tu, curieuse. Après tout, lui aussi connaissait ses propres difficultés. Peut-être aurait-il envie d’en parler avec toi, qui étais plutôt expérimentée ? Ou tout simplement car vous étiez « amis ». Ou presque.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: « Rencontre hasardeuse. » ✿ Rafael & Kayla

Revenir en haut Aller en bas

« Rencontre hasardeuse. » ✿ Rafael & Kayla

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP abandonnés-