AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

You've been the only thing that's right In all I've done + Kainoa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Thomas, Lenny, Rhys & Trystan
TON AVATAR : Johanna Brady
TES CRÉDITS : Castamere (avatar) & petramaximoff (gifs) & Anaëlle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
En cours : Nate - Malone
A venir : Isla
RAGOTS PARTAGÉS : 3801
POINTS : 3297
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans. (03/05)
CÔTÉ COEUR : Elle vient de rompre ses fiançailles, ce qui lui a brisé le cœur.
PROFESSION : Elle n'a pas terminé la fac de droit, elle aimerait bien reprendre maintenant que sa fille est née.
REPUTATION : Elle a accouché d'une belle petite fille le 10 novembre ! Toutes nos félicitations ! Et aussi beaucoup de courage car elle a l'air d'être partie pour l'élever seule. Je me demande ce qui se passe avec le fils Baxter... Ils avaient l'air si heureux...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: You've been the only thing that's right In all I've done + Kainoa Sam 15 Oct - 14:25

And I can barely look at you
To think I might not see those eyes
Makes it so hard not to cry

Spencer s’engouffre précipitamment à l’intérieur de sa maison, refermant soigneusement la porte derrière elle avant de s’adosser à cette dernière à bout de souffle. Quelque chose n’allait pas. Elle se sentait oppressée. Observée. Comme si quelqu’un la suivait. Et la sensation durait depuis quelques jours déjà. Elle avait beau s’exhorter au calme et au réalisme, sa paranoïa ne cessait d’augmenter. A tel point que ce soir, elle était en train de faire un véritable remake d’un film d’horreur. Cela avait commencé quand elle était sortie du boulot à la nuit tombée, lorsqu’elle avait traversé les petites rues de Tenby à vive allure en ne cessant de se retourner et ça continuait maintenant, tandis qu’elle tournait comme une lionne en cage entre les différentes pièces de sa nouvelle maison, guettant le moindre bruit suspect. Elle ne parvenait pas à apaiser son esprit, ni à envisager d’aller se détendre en prenant un bon bain chaud. Elle était bien trop perturbée. Pourtant, elle n’avait vu personne derrière elle. N’avait reçu aucun coup de téléphone suspect. Elle n’avait aucune raison concrète d’avoir peur. C’était forcément dans sa tête. Ce qu’elle ne comprenait pas, c’était pourquoi ses anciennes peurs remontaient à la surface maintenant. Elle était parfaitement heureuse avec Kainoa et elle pensait de moins en moins souvent à Ben. Toutes les fois où elle avait pensé qu’il l’avait retrouvée, ça n’avait été que des fausses alertes, des projections de son esprit traumatisé. Il semblait bien qu’elle avait réussi sa fuite, laissant son passé derrière elle. Alors pourquoi son instinct lui criait-il qu’elle était en danger ? Non vraiment, il fallait qu’elle se calme, qu’elle ne gâche ce bonheur retrouvé. Elle arrête donc sa course folle dans la maison, qui est d’ailleurs parfaitement calme et se force à inspirer et expirer par le ventre, une technique de relaxation qui fonctionne généralement plutôt bien. Elle devait juste rester détendue le temps que Kainoa rentre du boulot, car dès qu’il était là, elle se sentait en sécurité. Et heureusement pour elle, c’était le soir de la semaine où il sortait le plus tôt, c'est-à-dire pas au beau milieu de la nuit ou pire, au petit matin. Oui, astrophysicien était un métier étrange…

La rousse se débarrasse enfin de son blouson et de ses chaussures, soudainement décidée à se mettre à préparer le dîner pour se changer les idées. Mais alors qu’elle se dirige vers la cuisine, la sonnerie stridente de son téléphone déchire le silence. Spencer sursaute violemment avant d’attraper son portable en se traitant d’idiote. Vraiment, il fallait qu’elle se calme. Ou pas. Car le numéro était inconnu. Elle hésite quelques instants avant de décrocher mais elle reconnaît soudainement l’indicatif de Tenby et se décide. « Allô ? » Dit-elle prudemment. « Vous êtes bien Spencer Evans ? » La voix est chaleureuse mais pressante. « Oui, c’est bien moi. » Continue la rousse, toujours sur la défensive. « Ah parfait. Madamoiselle Evans, ici l’hôpital de Tenby. Je vous appelle parce que vous êtes la personne à prévenir d’urgence dans l’hypothèse où il arriverait quelque chose à Monsieur Kainoa Baxter… » La respiration de Spence se bloque brusquement. Non. Non. Tout mais pas ça. Elle sent ses jambes flageoler mais se force à se concentrer pour entendre la suite. « Je suis désolé mais il a été victime d’une agression ce soir, aux alentours de la gare. Il a été conduit aux urgences, nous sommes présentement en train de l’examiner. Vous pourriez venir ? » Les informations s’entrechoquent dans le cerveau de l’anglaise, au bord de la crise de panique. « J’arrive tout de suite. » Parvient-elle néanmoins à articuler le cœur au bord des lèvres avant de raccrocher. Mon dieu, quelle idiote, elle n’avait même pas demandé comment allait exactement Kai. Tant pis, il ne restait plus qu’à foncer aux urgences. Finalement, son mauvais pressentiment ne venait pas de nulle part. Il s’était juste trompé de destinataire…

Un peu moins d’un quart d’heure plus tard, très exactement, Spence pousse la porte des urgences, toujours dans un état de nerfs déplorable. Dans sa tête, toujours la même litanie. « Mon dieu, faites qu’il aille bien. Mon dieu, faites qu’il aille bien. Mon dieu, faites qu’il aille bien. Mon dieu, faites qu’il aille bien…. » Eperdue, elle cherche du regard quelqu’un susceptible de la renseigner mais finalement, c’est parfaitement inutile. Car elle le voit. Assis sur un brancard, dans le couloir, le long des salles d’examens, il est là. « Kai ! » S’écrie t-elle sentant des vagues de soulagement déferler en elle. Certes, il avait l’air mal en point. Même de loin, elle voyait les plaies et les ecchymoses sur son visage. Tout comme l’expression de souffrance de son visage. Mais il avait les yeux ouverts. Elle s’élance vers lui, se retenant de lui sauter au cou. Même dans son affolement, elle voyait que c’était une mauvaise idée, vu qu’il se tenait les côtes en grimaçant. Elle pose simplement une main sur sa joue qui semble intacte, examinant avec une grimace la vilaine plaie qu’il avait sur le front. Pourquoi n’était-on pas en train de la recoudre ? « J’ai eu tellement peur… Mon dieu… Qu’est-ce qu’il s’est passé ? » Finit-elle par articuler, au bord des larmes.


_________________

That's some type of love ❥ Isn't she lovely ? Isn't she wonderful ? Isn't she precious ? Less than one minute old. God gave a present to me, made of flesh and bones. My life, my soul. You make my spirit whole. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Colton Haynes.
TES CRÉDITS : Pigfarts is real + Anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Abbey - Hope - Spencer)
À venir : Faith - Lloyd - Fiona - Sameen.
RAGOTS PARTAGÉS : 5936
POINTS : 4850
ARRIVÉE À TENBY : 01/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (13.04.91)
CÔTÉ COEUR : Fiancé à Spencer, ils attendent un heureux événement.
PROFESSION : Astrophysicien.
REPUTATION : Vous croyez que c'est parce qu'elle est enceinte qu'ils sont pressés de se marier ? Ça m'a l'air un peu précipité, tout ça...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: You've been the only thing that's right In all I've done + Kainoa Dim 16 Oct - 7:42



Pour la énième fois en l’espace de quelques minutes seulement, une grimace difficile à retenir déforma le visage de Kainoa. Pourquoi étaient-ils aussi longs à le prendre véritablement en charge ? Ou peut-être que sa notion du temps était complètement déréglée et qu’il n’était là que depuis quelques misérables minutes ? S’il ne se sentait pas aussi faible, il aurait bien essayé de protester. Il n’était pas du genre à se plaindre, mais malgré le médicament qu’il avait pris, il avait quand même l’impression d’avoir besoin d’autres soins en urgence. En tout cas, c’était clairement ce que son corps lui faisait comprendre. Mais il se forçait à se raisonner : d’autres personnes souffrant plus avaient probablement besoin d’une consultation en urgence. Alors en attendant, il essayait de penser à tout sauf à la douleur qui irradiait ses côtes, ainsi qu’une partie de son visage. Mais bien évidemment, même s’il avait déjà reçu des coups, c’était plus facile à dire qu’à faire. Il avait bien essayé de s’allonger, mais il s’était alors mordu la langue tellement fort qu’il avait senti le goût du sang dans sa bouche. Il ne savait même pas s’il devait se réjouir d’être tout seul dans son malheur ou s’il devait être pressé qu’un de ses proches se retrouve auprès de lui, parce qu’un peu de compagnie pourrait lui faire du bien. Néanmoins, le jeune homme n’eut pas à se poser la question très longtemps. En effet, une voix familière retentit au milieu de la salle d’attente et, malgré le brouhaha, il l’entendit immédiatement - un peu comme si son oreille avait été entraînée spécialement pour ça. Il releva aussitôt la tête, ses yeux se posant alors sur la crinière rousse de sa chérie. Il se força à lui adresser un sourire, même s’il était à peu près certain que rien ne pourrait la duper. Et pendant deux ou trois secondes, il craignit qu’elle ne lui saute au cou, pour la simple raison qu’il ne pensait pas être capable de retenir un cri de douleur. Heureusement, Spencer parut très bien le comprendre d’elle-même, puisqu’elle se contenta de poser une main sur sa joue. L’angoisse se lisait dans ses yeux et il n’en fallut pas plus pour que le jeune homme cesse de se préoccuper de lui-même. Tout de suite, il s’intéressa davantage à sa chère rouquine et à ce qu’elle pouvait bien ressentir. Il osait à peine imaginer l’état dans lequel il se serait mis si c’était elle qui s’était retrouvée à sa place…

« Hey » souffla-t-il, posant une main sur la sienne et la caressant avec toute la tendresse dont il était capable. Il aurait vraiment voulu pouvoir la rassurer, mais en l’état actuel des choses, il avait conscience que cet espoir était bien vain… « Ne pleure pas, mon coeur. Ça va aller. » Il l’incita à se rapprocher pour qu’il déposer un baiser sur son front. Le moment tant redouté des explications était arrivé, bien évidemment. Il aurait largement préféré y échapper, parce qu’il se doutait que ça ne ferait qu’augmenter l’inquiétude de Spence. Malheureusement, en plus du fait que Kai ne savait pas mentir, n’importe quel imbécile aurait compris qu’il ne pouvait pas prétendre à un accident ne serait-ce qu’un peu anodin. Alors il déglutit difficilement, cherchant ses mots, encore plus que d’habitude. « Je… Je sais pas trop… Il fait un peu sombre, à la sortie de la gare et en plus, j’étais fatigué… J’avais pas entendu que quelqu’un s’approchait. Et… J’ai reçu un coup à l’arrière du crâne. Je crois avoir crié, parce que d’après l’ambulancier, c’est le dernier employé de la gare qui a accouru, fait fuir… L’agresseur… Et les a appelés. Mais entre-temps… J’avais déjà perdu connaissance et… » Et été roué de coups au sol en un laps de temps réduit ? Le Baxter s’interrompit, incapable de dédramatiser les faits pour ne pas trop effrayer sa bien-aimée. « Mais c’était pas forcément quelqu’un qui en avait après, moi hein ! Enfin je veux dire… Il a pu se tromper de personne ou… Si ça se trouve, il est juste dérangé… » Le couple fut interrompu par l’arrivée du médecin-urgentiste et Kainoa fut pris en charge. Il indiqua que Spencer pouvait tout à fait rester avec eux, puisqu’il s’agissait de sa petite amie. Il dut répéter ses explications, sans forcément pouvoir mâcher ses mots. Mais au moins, il fut soigné, c’était l’essentiel. Un bon moment plus tard, il se retrouvait dans une chambre aux murs blancs, qu’il détestait déjà. Il avait néanmoins compris qu’il ne pourrait pas se dérober, car le médecin avait été très clair : il devait rester en observation. « Je crois que je vais quand même devoir prévenir Thomas de ce qui s’est passé… » Allongé, il tenait la main de Spencer. « Pour mes soeurs et mon frère, on va attendre au moins demain, hein ? » Il était visible qu’il tentait de ne pas s’appesantir outre mesure sur son agression. Il tenta même une note d’humour, probablement vouée à l’échec. « J’espère que tu me trouves toujours beau, malgré mes bandages… »

_________________


LOST IN LOVE
I swear when our lips touch, I can taste the next sixty years of my life ⊹ Because I could watch you for a single minute and find a thousand things that I love about you.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Thomas, Lenny, Rhys & Trystan
TON AVATAR : Johanna Brady
TES CRÉDITS : Castamere (avatar) & petramaximoff (gifs) & Anaëlle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
En cours : Nate - Malone
A venir : Isla
RAGOTS PARTAGÉS : 3801
POINTS : 3297
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans. (03/05)
CÔTÉ COEUR : Elle vient de rompre ses fiançailles, ce qui lui a brisé le cœur.
PROFESSION : Elle n'a pas terminé la fac de droit, elle aimerait bien reprendre maintenant que sa fille est née.
REPUTATION : Elle a accouché d'une belle petite fille le 10 novembre ! Toutes nos félicitations ! Et aussi beaucoup de courage car elle a l'air d'être partie pour l'élever seule. Je me demande ce qui se passe avec le fils Baxter... Ils avaient l'air si heureux...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: You've been the only thing that's right In all I've done + Kainoa Lun 17 Oct - 20:18

And I can barely look at you
To think I might not see those eyes
Makes it so hard not to cry

Kainoa lève le bras avec beaucoup de précautions pour caresser la main de Spence, lui disant que tout va bien se passer. C’est étrange que ce soit lui qui doive la rassurer et pour la première fois depuis qu’elle a reçu le coup de téléphone de l’hôpital, elle se soucie de son apparence. Elle doit avoir l’air d’une folle hystérique. Mais en fait, elle s’en fiche complètement. Tout ce qui compte pour elle à cet instant précis, c’est le Baxter. Et ce dernier a beau lui dire qu’elle ne doit pas pleurer, c’est plus fort qu’elle. « Désolée… Rien que la pensée que j’aurai pu te perdre… Je… Je… J’ai besoin d’un moment. » Parvient-elle à expliquer entre deux reniflements. Elle sent soudain les bras de Kainoa qui l’attire vers lui et elle ne se fait pas prier pour se coller légèrement contre lui tandis qu’il lui dépose un baiser sur son front. Le geste est tendre et réconfortant mais rien ne peut apaiser la rousse. La vue des blessures et de la souffrance de Kai lui retourne l’estomac et l’idée qu’il ait été en danger la plonge dans une profonde détresse. Elle essaye de se calmer en attrapant le tissu du pull-over de son amoureux entre ses doigts, comme pour prouver qu’il est bien là mais rien n’y fait. Elle continue à sentir ses yeux dégouliner, à émettre des hoquets misérables. Malgré cela,  elle demande immédiatement des explications sur les circonstances de son accident. Hélas, les explications de Kainoa ne font qu’augmenter son trouble et son désarroi. Le gallois bute sur les mots et les formulations mais il dépeint tout de même une scène terrifiante. Un scénario où la violence était gratuite. « Mais on ne t’as rien volé ? » Demande Spencer, effarée à l’idée que cet inconnu ait simplement voulu faire du mal au à l’homme qu’elle aimait et rien d’autre. C’est une question presque rhétorique car il semble de plus en plus clair que la cible avait été Kainoa. Surtout qu’il ne pouvait pas avoir de telles blessures avec un simple coup derrière la tête. Non l’agresseur s’était acharné sur lui… La rousse frissonne, ferme les yeux, au bord de la nausée. Le stade de son inquiétude était désormais indescriptible. « Dérangé ou pas, on s’en fiche… Imagine si tu avais pris un coup mal placé sur la tête, ça aurait pu être bien pire…. On va porter plainte pour que ce fou ne s’attaque à personne d’autre. » Qu’elle conclut en essayant de faire preuve de force et de résolution.

« Qu’est-ce que je ferai moi, sans toi ? » Dit-elle ensuite en priant pour ne jamais avoir à le deviner. Elle relâche enfin la joue de Kai, non sans déposer un baiser sur sa main au préalable. Au même moment, un médecin vient enfin prendre le Baxter en charge, l’emmenant dans une salle plus privée. Pour son plus grand soulagement, la Evans est autorisée à suivre et elle ne lâche pas la main de sa moitié une seule seconde, même quand il se fait recoudre. Il est aussi obligé de raconter l’histoire une seconde fois au médecin, et Spence serre les dents, ayant l’impression de se retrouver dans un cauchemar. Elle ne rêvait que d’une chose, c’était ramener le jeune homme à la maison et le dorloter mais le médecin qui s’occupe de Kai met vite fin à sa fantasme, annonçant qu’il doit rester en observation à cause de sa plaie à la tête. Il est donc conduit dans une petite chambre et on accorde quelques instants à la rousse pour lui en revoir. Sa main toujours rivée à celle de Kai, désormais pansé et couché dans un lit d’hôpital, elle essaye de garder la tête froide pour se concentrer sur les détails pratiques. « Je vais téléphoner à Thomas dès que je sors d’ici… Et je vais quand même prévenir Abbey et Antho… je pense qu’ils voudraient savoir ce qu’il s’est passé. Je n’apprécierai pas d’être tenue à l’écart si j’étais à leur place. D’ailleurs… Je n’avais aucune idée que j’étais ta personne à prévenir en cas d’urgence… Je croyais justement que c’était une de tes sœurs. » Murmure t-elle, réalisant subitement cela. Elle avait été trop affolée pour le réaliser mais à présent… Elle se demandait quand Kainoa avait effectué ce changement significatif…

En tout cas, les émotions négatives qui l’agitent doivent se lire sur son visage car Kai continue d’essayer de la calmer, allant même jusqu’à tenter l’humour. Entre ses larmes, elle parvient à effectuer un pâle sourire. « Idiot, va. » Elle se rapproche du lit pour déposer un baiser très léger sur ses lèvres. « Je t’aime. Même si tu n’étais pas beau, je crois que je serai quand même folle de toi. » Elle a envie de le prendre dans ses bras mais ils sont une nouvelle fois interrompus. La porte de la chambre s’ouvre sur deux policiers qui ont vraisemblablement été prévenus par le personnel hospitalier. Ils ont bien entendu des questions à poser à Kai et Spence s’efface dans un coin de la chambre pour les laisser faire leur travail, lâchant à regret la main de Kai. L’interrogatoire commence, mais elle écoute à peine, ressassant toujours ce qui vient de se passer, essayant de se réconforter en se disant que Kai allait se remettre et que ça aurait bien pu être grave. Progressivement, elle parvient à se calmer un peu, et les bénéfices sont immédiats. Sa vision s’éclaircit, signe que ses larmes commencent enfin à se tarir et elle est un peu plus consciente de l’environnement qui l’entoure. Cette fois-ci, elle entend même la nouvelle question que le policier pose. « Il n’y a rien que vous puissiez dire pour nous aider à retrouver votre agresseur ? Un signe distinctif, un détail, n’importe quoi ? » Spence se mord la lèvre priant pour que Kainoa se rappelle de quelque chose. Elle ne trouverait pas la paix tant que celui derrière tout cela ne serait pas derrière les barreaux.

_________________

That's some type of love ❥ Isn't she lovely ? Isn't she wonderful ? Isn't she precious ? Less than one minute old. God gave a present to me, made of flesh and bones. My life, my soul. You make my spirit whole. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Colton Haynes.
TES CRÉDITS : Pigfarts is real + Anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Abbey - Hope - Spencer)
À venir : Faith - Lloyd - Fiona - Sameen.
RAGOTS PARTAGÉS : 5936
POINTS : 4850
ARRIVÉE À TENBY : 01/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (13.04.91)
CÔTÉ COEUR : Fiancé à Spencer, ils attendent un heureux événement.
PROFESSION : Astrophysicien.
REPUTATION : Vous croyez que c'est parce qu'elle est enceinte qu'ils sont pressés de se marier ? Ça m'a l'air un peu précipité, tout ça...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: You've been the only thing that's right In all I've done + Kainoa Mar 18 Oct - 7:17


« Ne sois pas désolée, chérie… » En réalité, c’était Kainoa qui l’était. Bien entendu, il n’était en rien responsable de son agression. Mais il détestait voir Spencer dans cet état. Ça lui brisait le coeur, au point qu’il en oubliait à peu près tout le reste. Tout ce qu’il voulait, c’était qu’elle se sente le moins mal possible. Les doigts de l’Anglaise s’accrochèrent au pull-over du jeune homme, qui tentait de la réconforter du mieux qu’il pouvait. Il caressa ses longs cheveux roux, qui étaient complètement désordonnés à l’instant précis, preuve de l’état d’agitation de sa petite amie. Mais malgré ses larmes, elle continuait à lui poser des questions, assurément de plus en plus inquiète au fur et à mesure qu’elle comprenait ce qui s’était réellement passé. « Non, on ne m’a rien volé. » Si son agresseur s’était attendu à trouver un paquet de fric dans son portefeuille, il s’était vraiment trompé de cible… Mais de toute façon, Kai était à peu près certain qu’il ne s’agissait pas d’argent. Non, c’était un acte aussi méchant que gratuit et le pire, c’était qu’il n’en comprenait pas la raison. Aurait-il involontairement fait du mal à quelqu’un, lequel aurait cherché à se venger ? Aurait-il été mêlé à une sombre histoire sans même le savoir ? Il n’était pas tellement du genre à chercher les embrouilles… Quand bien même il avait trempé dans des trucs pas très nets, c’était il y a bien longtemps. Aujourd’hui, pourquoi un homme lui en voudrait-il au point de le frapper ainsi ? Le pire, c’était qu’il n’avait même pas pu se défendre. Pourtant, il n’était pas trop mauvais dans ce domaine… Adolescent, il avait été mêlé à un certain nombre de bagarres. Mais un coup à l’arrière du crâne, avant même qu’il ait eu le temps de comprendre l’imminence d’un danger… C’était vraiment bas, tellement lâche : il n’aurait tout simplement pas pu réagir. Mais bien entendu, le Gallois ne livrait pas le fruit de ses réflexions à Spence, pour ne pas l’angoisser davantage. Il tentait vraiment de rester le plus « soft » possible, évitant les détails sordides. Mais quand le médecin lui posa des questions à son tour, il put difficilement éluder ou amoindrir les faits, malgré la présence de la rousse. Alors il s’efforça d’être le plus honnête possible et, tandis qu’il se faisait soigner, serra non seulement les dents, mais aussi la main de Spencer dans la sienne. Il ne se plaignit à aucun moment.

Pour ne pas s’attarder sur sa douleur, Kainoa se forçait à penser à autre chose. Sa chérie avait raison… Il fallait qu’il porte plainte, pas seulement pour lui-même, mais aussi pour éviter que ce sale type s’en prenne à d’autres personnes. Il essayait de se focaliser sur des questions tout à fait pragmatiques et, une fois que le médecin et l’infirmière en eurent fini avec lui et qu’il fut installé dans une chambre, il put se concentrer à nouveau sur Spence. C’était à son tour de penser aux détails pratiques et notamment aux personnes à prévenir. « Ok, mais rassure-les, d’accord ? Ma petite soeur encore plus… Je dis pas que les autres ne vont pas s’inquiéter, mais elle, elle va pleurer. Dis-lui que je l’embrasse… Et dis à mon frère et à Thomas que je serai bientôt en état de faire un footing avec eux. » Il s’en voulait de causer involontairement du souci à ses proches… Et il ne savait pas s’il devait se féliciter d’avoir changé de personne à prévenir en cas d’urgence. Sa bien-aimée avait du mal à se remettre de ses émotions, forcément. « Evie l’a été pendant très longtemps… Et toi, tu l’es devenue quand on a emménagé ensemble. Parce que ça m’a paru… Tout à fait normal. » Il lui adressa un sourire, sincère malgré les douleurs qu’il ressentait. Vivement que les médicaments fassent leur effet ! « Je t’aime aussi. Moi, qu’est-ce que je pourrais bien faire sans toi ? » Le Baxter aurait voulu pouvoir initier un autre baiser, qu’il aurait prolongé… Mais il était incapable de se redresser et d’ailleurs, des coups furent frappés à la porte. « Entrez ! » Deux policiers, qu’il ne connaissait que de vue, s’exécutèrent. Kai était déçu que Thomas ne soit pas dans le lot. Il ne travaillait certainement pas, ce qui était bien dommage… Il aurait assurément eu plus de facilités à s’exprimer. Mais il fit des efforts, bien sûr, s’obligeant à nouveau à revivre un événement qu’il aurait largement préféré enfermer aux oubliettes. Il leur fit un récit aussi détaillé que possible et répondit à chacune de leurs questions. « C’était pas très bien éclairé, mais… Avant que je perde connaissance, il m’avait agrippé au niveau du col et… J’ai vu qu’il avait un tatouage sur le dos de la main… Un genre de… Tigre, lion, je sais pas trop… Un félin, quoi. » Après lui avoir assuré qu’ils feraient de leur mieux et qu’ils les tiendraient informés des progrès de l’enquête, les policiers prirent congé. Les yeux de l’astrophysicien se posèrent à nouveau sur la femme qu’il aimait. « Viens là, petite comète… »

_________________


LOST IN LOVE
I swear when our lips touch, I can taste the next sixty years of my life ⊹ Because I could watch you for a single minute and find a thousand things that I love about you.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Thomas, Lenny, Rhys & Trystan
TON AVATAR : Johanna Brady
TES CRÉDITS : Castamere (avatar) & petramaximoff (gifs) & Anaëlle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
En cours : Nate - Malone
A venir : Isla
RAGOTS PARTAGÉS : 3801
POINTS : 3297
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans. (03/05)
CÔTÉ COEUR : Elle vient de rompre ses fiançailles, ce qui lui a brisé le cœur.
PROFESSION : Elle n'a pas terminé la fac de droit, elle aimerait bien reprendre maintenant que sa fille est née.
REPUTATION : Elle a accouché d'une belle petite fille le 10 novembre ! Toutes nos félicitations ! Et aussi beaucoup de courage car elle a l'air d'être partie pour l'élever seule. Je me demande ce qui se passe avec le fils Baxter... Ils avaient l'air si heureux...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: You've been the only thing that's right In all I've done + Kainoa Ven 21 Oct - 22:06

And I can barely look at you
To think I might not see those eyes
Makes it so hard not to cry

« Oui, promis, je les rassurerai le plus possible… Si je ne sors pas d’ici trop tard, j’irai même voir Abbey comme ça, je pourrai rester avec elle si ça ne va pas. Je transmettrai le reste… De toute façon, je pense que Thomas va débouler ici dès que ses collègues lui donneront l’information. Ses collègues te connaissent à force. » Spence se force à parler d’une voix calme, à ne pas céder à l’hystérie. Elle devait au moins ça à Kainoa qui avait preuve d’une stoïcisme exemplaire durant tout le temps où il avait été soigné et qui continuait même les tentatives d’humour. Hélas, ce n’était pas facile. Pas quand ce dernier lui avait confirmé que rien ne lui avait été volé. Cela ne renforçait trop que l’hypothèse de la malveillance absolue pour l’agression… La rousse réprime un nouveau frisson, essayant une traînée de maquillage de sa joue. Elle parvient même à esquisser un léger sourire, histoire de montrer un visage rassurant. Surtout que malgré l’horreur de  la situation, il y avait un point positif. Involontairement, le Baxter venait de lui offrir une nouvelle preuve de la solidité de leur relation, lui avouant qu’il avait fait d’elle sa personne à prévenir en cas d’urgence. La gorge de Spence se serre sous le coup de l’émotion et elle lève une main pour caresser tendrement les cheveux de Kai comme il l’avait précédemment pour elle. « Tu as bien fait… Parce que je veux être avec toi quand ça va mal. » A vrai dire, elle aurait voulu pouvoir être toujours avec lui mais il fallait être raisonnable. Elle s’éloigne d’ailleurs de Kainoa quand ils sont interrompus par deux policiers, désireuse de ne pas perturber sa déposition.

Elle se fait toute petite dans un coin de la chambre, luttant toujours pour se calmer. Les deux policiers sont près du lit et l’empêchent de voir Kai mais elle entend quand même ce qu’il dit. Ce qui est regrettable car elle n’a certainement pas envie d’entendre à nouveau le récit des évènements de la nuit. Sauf que cette fois-ci, Kainoa ajoute des détails à propos de ce qu’il s’est passé. Un en particulier. L’homme avait un tigre tatoué sur la main… Spencer porte ses mains sur sa bouche, essayant de réprimer un cri tandis que les évènements se connectent enfin entre eux. L’étrange impression qu’elle avait d’être suivie pendant quelques jours, cette peur, se sentiment d’oppression… Ce n’était pas de paranoïa, c’était réel. Et l’agression de Kainoa. Ce n’était pas gratuit, bien loin de là. Car elle connaissait bien un homme porteur d’un tel tatouage. Un fantôme de son passé. Un homme violent. Un homme prêt à tout pour la retrouver. Ben. Ben. C’était Ben. Ça ne pouvait être que lui. La révélation la frappe avec autant de force qu’un semi-remorque. Après toutes ces fausses alertes, il l’avait retrouvée pour de bon… Elle avait besoin d’air. Besoin d’espace. De temps. De-… de, de… L’oxygène qu’elle avala en une grande bouffée sembla lui brûler l’intérieur : ses poumons, sa trachée… Respirer était douloureux. Les premiers symptômes d’une crise de panique. Heureusement que Kainoa ne pouvait pas la voir, car elle était en train de littéralement s’effriter.

Et pourtant, elle devait penser rationnellement car elle n’avait pas beaucoup de temps pour prendre une décision. Tel que son cerveau paniqué voyait les choses, elle n’avait pas beaucoup d’options. Soit elle se levait et disait la vérité à ces policiers, misant ses chances de survie et le bien être de ses proches sur un système judiciaire qui l’avait déjà trahie à plusieurs reprises, soit elle choisissait l’autre option. Une option pénible mais qui aurait au moins le mérite d’assurer la sécurité de Kainoa et des autres. Et finalement, le choix était vite fait. Ben était son problème à elle, personne ne devait pâtir des mauvais choix qu’elle avait fait dans le passé. Surtout les personnes qu’elles aimaient. Oui, elle devait partir. La question, était… en aurait-elle la force ? Et surtout, Kainoa la laisserait-elle faire ? L’incertitude était flagrante pour la première interrogation mais pour la deuxième… Non, elle allait devoir mentir pour pouvoir prendre la fuite. Elle irait se cacher à nouveau quelques temps, plus loin. Elle n’avait pas envie de quitter sa vie d’ici mais elle n’avait pas le choix. Peut être qu’ensuite, elle penserait à quelque chose pour faire venir discrètement Kai auprès d’elle mais pour le moment, elle le mettait en grand danger si elle restait ou lui parlait de son plan. Qu’est-ce qu’elle aurait fait si Ben l’avait tué ? Elle ne mentait pas, elle n’était rien sans lui. Elle ne voulait pas vivre dans un monde où il n’existait pas. Par contre, elle pouvait rester loin de lui si ça voulait dire lui assurer une longue et belle vie. Peut être même qu’elle pouvait trouver Ben et le convaincre qu’elle était prête à rentrer à la maison avec lui ? Elle était prête à tout pour qu’il quitte Tenby sans blesser personne. Même à dire au revoir à celui qu’elle aimait. Elle ferait n’importe quoi pour Kainoa, elle s’en rendait compte maintenant.

Alors quand les policiers prennent congé et que Kainoa l’appelle à venir vers lui, elle est calme. Ça n’a pas été simple de surmonter ce qu’elle venait de réaliser et la peur que le retour de son ex-mari lui inspire mais heureusement pour elle, l’interrogatoire a duré. Le temps d’enrayer la crise de panique. A vrai dire, elle s’est même recomposé un visage normal, sa détermination à protéger l’homme qu’elle aimait lui donnant une force nouvelle. La détermination, elle en avait bien besoin pour ce qu’elle s’apprêtait à faire. Des adieux. Mais sans que ça ne ressemble à des adieux. Des mots qui ne mettraient pas la puce à l’oreille à Kai ce soir mais dont il se rappellerait quand il se rendrait compte que… qu’elle n’était plus là. Des mots qui pourraient l’aider… Mais pour le moment, rien ne lui venait. Aucun mot ne semblait à même de décrire l’immense amour qu’elle avait pour l’homme qui gisait sur le lit d’hôpital, cet homme qui essayait de ne pas grimacer de douleur pour ne pas l’inquiéter. Alors pour le moment, elle se contente d’obéir au Baxter, le rejoignant. Sauf que cette fois-ci, elle ne s’assied pas sur la chaise près du lit, mais carrément sur le lit. A vrai dire, elle s’allonge près de Kainoa, faisant bien attention à ne pas lui faire mal. « Serre-moi contre toi. » Se contente t-elle d’articuler faute de mieux. Une dernière étreinte, elle l’avait bien méritée, non ?

_________________

That's some type of love ❥ Isn't she lovely ? Isn't she wonderful ? Isn't she precious ? Less than one minute old. God gave a present to me, made of flesh and bones. My life, my soul. You make my spirit whole. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Colton Haynes.
TES CRÉDITS : Pigfarts is real + Anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Abbey - Hope - Spencer)
À venir : Faith - Lloyd - Fiona - Sameen.
RAGOTS PARTAGÉS : 5936
POINTS : 4850
ARRIVÉE À TENBY : 01/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (13.04.91)
CÔTÉ COEUR : Fiancé à Spencer, ils attendent un heureux événement.
PROFESSION : Astrophysicien.
REPUTATION : Vous croyez que c'est parce qu'elle est enceinte qu'ils sont pressés de se marier ? Ça m'a l'air un peu précipité, tout ça...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: You've been the only thing that's right In all I've done + Kainoa Sam 22 Oct - 6:42


Même si Kainoa savait que Spencer n’allait pas s’en remettre de sitôt, il se sentit un peu apaisé quand elle fit l’effort d’esquisser un sourire. Elle lui promit même de rassurer ses proches, émettant aussi l’idée de rester un peu avec Abbey si cette dernière demeurait trop bouleversée, ce qui était assez probable. Car il doutait d’avoir droit aux visites à cette heure-ci et vu son état, sauf peut-être s’il s’agissait de Thomas et qu’il présentait son insigne de flic. Ce n’était d’ailleurs pas plus mal… Voir sa petit amie au bord de la crise de panique était déjà suffisamment éprouvant et elle commençait tout juste à se calmer, alors il n’avait pas non plus envie d’imposer ça aux autres, quand bien même il imaginait facilement qu’il aurait réagi de la même manière à leur place. Et finalement, ce fut au tour de Spence de le réconforter, avec quelques mots bien placés et un geste plein de tendresse, qui firent fondre le coeur du jeune homme. Il lui adressa un autre sourire, plus assuré cette fois-ci. Alors quand les policiers arrivèrent à leur tour, il avait l’esprit un peu plus tranquille ou plutôt, moins de difficultés à se concentrer sur eux, leur conversation et les réponses à fournir. Il avait conscience que c’était un moment important et qu’il fallait qu’il fasse de son mieux pour être le plus précis possible, même si c’était difficile compte tenu du fait qu’il n’avait quasiment rien vu. L’entrevue dura néanmoins un certain temps et, à la fin de celle-ci, Kai commençait à se sentir un peu fatigué. Il ne savait pas si c’était le contre-coup de l’émotion, les médicaments qui coulaient dans sa perfusion ou un mélange des deux, mais ses paupières devenaient plus lourdes. Cependant, il s’efforça de rester aussi réactif que possible. Quand les policiers, non sans un certain nombre de recommandations, finirent par quitter la chambre, il se sentit soulagé. Il se tourna alors vers sa ravissante rouquine, qui s’était tenue à l’écart, assise dans un coin de la chambre. Tout naturellement, il l’appela de l’un des surnoms qu’il préférait au monde, parce que c’était un peu grâce à ça que tout avait commencé entre eux. Mais bien entendu, au fond, ils n’avaient besoin de rien pour que leur relation soit spéciale et particulièrement belle… Sans réussir à mettre des mots là-dessus, le Baxter sentait tout simplement que ce qui les unissait était aussi puissant qu’incroyable.

Alors quand Spencer le rejoignit carrément dans le lit, il ne put s’empêcher de sourire, se décalant légèrement pour lui faire un peu de place. Il ne demandait rien de mieux que de l’avoir le plus près possible de lui… Alors quand elle formula une requête, à savoir qu’il la serre contre lui, il s’exécuta volontiers. Pas besoin de se faire prier pour ça. Aussitôt, il passa ses deux bras autour d’elle. Il avait encore mal, mais il s’arrangea pour la tenir de façon à ce que leur étreinte ne pèse pas sur ses blessures. Doucement, il passa une main dans le dos de son amoureuse, comme s’il essayait de la réchauffer. En tout cas, c’était précisément l’effet qu’elle avait sur lui. Kainoa se sentait tout de suite mieux quand elle était ainsi blottie contre lui. Posant une main sous son menton, il releva délicatement son visage, avant de poser ses lèvres sur les siennes. Ce contact lui avait manqué… Oui, ils s’étaient vus dans la matinée ; mais forcément, il ne s’en lassait pas. Alors après la frayeur qu’il avait éprouvée, ça l’aidait à retrouver un peu plus de sérénité. Et surtout, il en avait terriblement envie, tout simplement. Il prolongea un peu leur baiser, comme s’il essayait de transmettre à la jeune femme tout l’amour et toute la tendresse qu’il ressentait pour elle. Finalement, l’astrophysicien se redressa légèrement et, après avoir déposé un baiser sur son front, il posa son menton contre ce dernier. Il était hors de question qu’il se détache d’elle. « T’en fais pas, tu risques pas de te débarrasser de moi de sitôt » souffla-t-il, dans une dernière tentative d’humour. Mais il avait plus de mal, non pas à dédramatiser la situation, mais tout simplement à rester un minimum cohérent. Effectivement, les médicaments devaient commencer à agir, parce qu’il avait de plus en plus sommeil. « Merci d’être là aussi quand ça va mal… » Si besoin était, elle lui avait fourni une autre preuve de son amour. « Reste avec moi ce soir… » la supplia-t-il, habité par l’espoir qu’aucun membre du personnel hospitalier ne s’aviserait d’essayer de la chasser si jamais il insistait en disant qu’il avait besoin d’elle. Parce que c’était la vérité… Il était peut-être largement en âge de se débrouiller tout seul, mais après ce qu’il avait subi, il avait bien le droit de demander à ce que la femme qu’il chérissait passe la nuit avec lui, non ? « Je t’aime, mon amour. »

_________________


LOST IN LOVE
I swear when our lips touch, I can taste the next sixty years of my life ⊹ Because I could watch you for a single minute and find a thousand things that I love about you.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Thomas, Lenny, Rhys & Trystan
TON AVATAR : Johanna Brady
TES CRÉDITS : Castamere (avatar) & petramaximoff (gifs) & Anaëlle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
En cours : Nate - Malone
A venir : Isla
RAGOTS PARTAGÉS : 3801
POINTS : 3297
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans. (03/05)
CÔTÉ COEUR : Elle vient de rompre ses fiançailles, ce qui lui a brisé le cœur.
PROFESSION : Elle n'a pas terminé la fac de droit, elle aimerait bien reprendre maintenant que sa fille est née.
REPUTATION : Elle a accouché d'une belle petite fille le 10 novembre ! Toutes nos félicitations ! Et aussi beaucoup de courage car elle a l'air d'être partie pour l'élever seule. Je me demande ce qui se passe avec le fils Baxter... Ils avaient l'air si heureux...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: You've been the only thing that's right In all I've done + Kainoa Mer 26 Oct - 21:21

Kainoa frottait doucement le dos de Spence. Il l’avait aussi appelée ma comète avec la plus grande tendresse. Des petites attentions qui rendaient normalement la rousse heureuse mais aujourd’hui, ça resserrait juste le nœud qu’elle avait dans l’estomac. Car elle savait que c’était la dernière fois… Par contre, Kainoa avait l’air d’aller un peu mieux. Ou bien peut être qu’il donnait le change pour la rassurer mais en tout cas, quand il pose une main sous son menton pour relever doucement son visage en sa direction, il a un sourire sur les lèvres. Mais Spencer a du mal à soutenir son regard, elle a peur qu’il lise ses intentions dans celui-ci. Heureusement, il pose bien vite ses lèvres sur les siennes pour initier un baiser. Ce dernier n’est que douceur et tendresse, comme si la délicatesse avec laquelle leurs lèvres se frôlent pouvait effacer la violence de l’agression de Kainoa. Comme si elle pouvait effacer la violence de leur séparation future. Spencer met tout son âme dans cette étreinte, se rendant compte qu’elle était en train de dire au revoir à celui qui aurait sûrement pu être l’homme de sa vie si les circonstances n’avaient pas jouées contre eux. Ce qu’il y a de tragique aussi dans ce baiser, c’est qu’il lui fait ressentir combien Kainoa l’aime. Elle n’en doutait pas mais chaque preuve supplémentaire qu’il lui donne, est une douleur supplémentaire. Ce n’est pour ça qu’elle a envie que ce baiser prenne fin. Mais le Baxter ne sait pas que le temps leur est compté et il ne tarde pas à poser ses lèvres sur le front de l’ancienne coiffeuse avant de la serrer à nouveau contre lui. Elle ferme les yeux, sentant sa détermination faiblir. « T’en fais pas, tu ne risques pas de te débarrasser de moi de sitôt » Reprends Kainoa. C’est sans doute une plaisanterie, mais Spencer peut en goûter toute l’ironie. Néanmoins, elle essaye de ne pas s’apitoyer sur son sort mais plutôt de saisir l’occasion qu’elle attendait. Car Kainoa venait de lui offrir.

Elle se redresse légèrement sur un coude pour que son visage surplombe celui du Baxter. « Jamais je ne voudrais être débarrassée de toi. Si un jour, je venais à être séparée de toi, ça ne sera pas mon choix. Mon rêve est de passer le reste de ma vie à tes côtés. » Dit-elle en pesant soigneusement ses mots. Elle savait qu’il apprécierait le double sens de ces mots dans un futur très proche. Et finalement, ça la réconfortait de pouvoir lui déclarer son amour avant de partir. Surtout qu’il n’y avait aucun mensonge dans ce qu’elle venait de dire. Elle pose une main tendre sur la joue du gallois avant de reprendre. « Parce que tu lui as redonnée un sens. Ce jour là, quand on s’est rencontrés sur la jetée… J’étais brisée, détruite. Je pensais que rien ne pourrait me redonner foi en l’amour. Et pourtant toi tu… Toi tu m’as guérie. Tu t’es emparé de mon cœur et tu me l’as rendu… réparé. » Oui, elle avait parcourue du chemin en un peu moins de deux ans. C’était pour cela qu’il était si dur de tirer un trait sur tout cela, de quitter la sécurité et le bonheur. De faire un pas en arrière. Mais si c’était le prix à payer pour le bonheur de Kai, elle le ferait mille fois. « C’est pour ça que je ne supporte pas l’idée qu’on puisse te faire du mal ou que je puisse te perdre. Tu es la meilleure chose qui me soit arrivée depuis longtemps. Tu es la seule chose bien que j’ai. » Il devenait difficile de lutter contre une nouvelle crise de larmes. Heureusement, Kainoa ne peut rien remarquer. Ses médicaments commencent à faire effet, cela se voit tout de suite. Il se fait somnolent. Sa voix s’affaiblit, tandis que la lueur dans son regard s’éteint. « C’est normal que je sois là… » Lui réponds la Evans quand il la remercie de sa présence… Le pauvre, s’il savait qu’il était justement là, à cause d’elle…

Kainoa a néanmoins la force de formuler une nouvelle requête. Une requête à laquelle, elle ne peut malheureusement pas accéder. Et pour la première fois de la soirée, elle est obligée de mentir autrement que par omission. « Bien sûr… Je ne bouge pas. Je t’aime aussi. » Elle dépose un léger baiser sur ses lèvres, avant de se rallonger. Elle ferme les yeux, se tenant parfaitement immobile en attendant que son amoureux s’endorme pour de bon, rassuré par sa fausse promesse. Elle en profite pour s’imprégner de son odeur, pour savourer la sensation de ses bras autour d’elle. C’était sans doute quelque chose dont elle aurait besoin de se rappeler dans un futur proche… Quand elle serait loin de lui. Démunie de son amour. Car ne plus aimer personne, ce n’était plus vivre… Petit à petit, la respiration de Kai se fait plus régulière, tous comme les battements de son cœur. C’est le contraire du côté de Spencer. Son souffle est heurté, erratique. A cause de la perspective de la séparation mais aussi à cause de la peur du danger. L’ombre de Ben planait déjà au dessus de la tête de la rousse. Visiblement, il était toujours doué en manipulation car il avait choisi l’angle d’attaque le plus efficace pour récupérer Spencer… Il n’est plus temps de reculer pour cette dernière. Kainoa est bel et bien endormi. Doucement, elle soulève ses bras pour échapper à son étreinte, se relevant délicatement. Elle jette un dernier regard au Baxter, remontant sa couverture jusqu’à son menton, lui lissant les cheveux avec tendresse. A son tour, elle dépose un baiser sur son front, laissant sa bouche glisser jusqu’à son oreille. « Je ne le laisserai plus te blesser. Je te le promets. Pense à moi de temps en temps, s’il te plaît. Et ne me déteste pas trop pour avoir disparu. Au revoir mon amour. » Puis enfin, elle quitte la chambre pour aller rencontrer son destin. Tous les êtres vivants éprouvent de la peur face au danger. Se répète t-elle. Le véritable courage, c'est de faire face malgré la peur.

_________________

That's some type of love ❥ Isn't she lovely ? Isn't she wonderful ? Isn't she precious ? Less than one minute old. God gave a present to me, made of flesh and bones. My life, my soul. You make my spirit whole. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: You've been the only thing that's right In all I've done + Kainoa

Revenir en haut Aller en bas

You've been the only thing that's right In all I've done + Kainoa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-