AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

BILLIE ღ I'm the king of the great escape.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : chrysalide.funèbre
TON AVATAR : Adelaide Kane
TES CRÉDITS : FRIMELDA (ava) ; endlesslove (signa)
TA DISPONIBILITE RP : De retour pour vous jouer un mauvais tour. Indisponible ~ 0/2.

✈️ Seren
✈️ Sean (uc)
RAGOTS PARTAGÉS : 611
POINTS : 611
ARRIVÉE À TENBY : 15/10/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : Vingt ans. (o9.o6.1997)
CÔTÉ COEUR : Célibataire un peu paumée.
PROFESSION : Etudiante en musicologie et livreuse de pizzas.
REPUTATION : « La revoilà qui traîne avec les mauvaises personnes. Elle passe beaucoup trop de temps avec le fils Fitzpatrick, certains l’ont même vu sortir de chez lui tôt le matin. Alors quoi, elle vit chez lui, maintenant ? Et une amie m’a rapportée qu’elle serait récemment allée à l’hôpital. Une histoire d’accident causé par l’un des garçons Irwin d’après ce que j’ai compris. Bref, rien de bien fameux. Peut-être son voyage à Paris lui fera-t-il du bien ? »



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: BILLIE ღ I'm the king of the great escape. Sam 15 Oct 2016 - 14:08



   
Billie Siobhan Carter
   Dix-neuf ans ♣ Étudiante et Livreuse ♣ Célibataire ♣ A Tenby depuis toujours (trois mois).
   Futée – Irascible – Faussement Indépendante – Perfectionniste – Rêveuse – Drôle – Méfiante – Curieuse –Dépendante Affective Refoulée – Rebelle – Grande Gueule


Mrs Lloyd veut connaître votre petite personne et vous invite donc à discuter autour d'une tasse de thé. Puisque cela tient lieu de présentation, n'hésitez pas à aborder toutes les thématiques, anecdotes qui vous semblent importantes pour comprendre le personnage. Les réponses peuvent être présentées sous forme de RP et chacune doit comporter un minimum de 50 mots. Vous pouvez effacer ce paragraphe avant de poster.

   « Entrez, entrez. Installez-vous et faites comme chez vous, surtout ! Un thé, peut-être ? » Tout en vous tendant une tasse de thé, Mrs Lloyd fronce légèrement les sourcils pour vous demander : « Dites-moi, c'est la première fois que je vous invite chez moi, il me semble. Comment cela se fait-il ? Vous n'êtes pas bien intégré à notre communauté, peut-être ? Rassurez-moi tout de même, vous n'êtes pas quelqu'un d'important ? » Tout en vous proposant des biscuits d'un geste, elle ajoute en riant : « Ou bien, vous n'aimez pas les vieilles radoteuses dans mon genre ! »
  Ma venue chez Mrs Lloyd a comme un goût amer de déjà-vu, le genre de truc qui, pendant un instant, fait buguer ton cerveau. L’impression s’intensifie, tu te persuades que tu as déjà vécu ce moment, si bien que distinguer la réalité du fantasme devient impossible. A cet instant précis, alors que je m’installe sur ce petit fauteuil cosy, cette sensation, je la ressens. Sauf que ce n’est pas un stupide bug de mon cerveau dérangé, non. Je m’étais déjà rendue chez la vieille Lloyd, précédemment. Ce fauteuil avait déjà accueilli mon postérieur de gamine ingrate. J’avais déjà eu le droit à l’interrogatoire de notre petite commère et je m’en étais plutôt bien tirée. Et tout cela ne remontait pas à si longtemps que ça. J’avais pourtant l’étrange impression de ne pas avoir mis les pieds ici depuis des siècles. Mais non. Quelques mois seulement. C’est long, quand on y pense. Il peut s’en passer, des choses. Surtout si on ne fait pas attention. Et c’est bien connu, les membres de la famille Carter ne font jamais attention. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle Mrs Lloyd a tant insisté pour que je revienne la voir. Elle est en manque de potins, à n’en point douter. Elle veut entendre les aventures –ou plutôt, mésaventures- de la petite Carter. Connaître mes moindres secrets, ceux qu’elle n’aurait pas pu percer lors de ma précédente venue. Et puis, les nouveaux. Après tout, il doit bien y en avoir, des nouveaux. Je suis partie pendant trois mois à Londres, ce n’était pas sans raison. Pire encore, qu’est-ce qui aurait bien pu me pousser à revenir, si j’étais si bien là-bas ? Eh ! Je n’ai jamais prétendu que Londres était génial. Je n’ai rien prétendu du tout, à vrai dire. Ce n’était pas nécessaire. J’avais débarqué avec un bagage supplémentaire adressé à Sohel et cela avait suffi à faire jaser toutes les commères de la ville. En un instant, j’étais devenue une célébrité locale. L’héroïne de Tenby. Celle qui avait ramené la gamine McKilt, arrachée des griffes de sa mère. Une mère qui s’était volatilisée, en apparence. La vérité était moins… joyeuse, évidemment. En même temps, si la vérité était joyeuse, on ne chercherait pas à la cacher à tout bout de champ. De fait, d’un commun accord, Sohel et moi avions décidé de masquer cette vérité. Pour préserver Agathe. Et j’avoue avoir pensé, pendant un instant, que les choses se tasseraient, qu’elles rentreraient dans l’ordre. Oh pauvre gamine naïve ! J’avais donc oublié qu’à Tenby tout se sait, qu’on ne peut rien cacher à personne et que la moindre petite vérité déformée se transforme en le pire des mensonges dans la bouche des vipères de la ville. Par le bouche à oreille, j’étais passée de la gosse Carter en pleine rébellion à l’héroïne de Tenby, un vrai modèle pour les uns et les autres. Une responsabilité que beaucoup auraient aimé avoir. Une responsabilité que je reniais complètement. Je n’en voulais pas, je n’en veux toujours pas. Jusqu’ici, j’ai réussi à faire profil bas, en passant plus de temps à Swansea qu’à Tenby. Seulement, les choses ne se passent jamais comme on veut qu’elles se passent et au final, je me suis quand même démerdée pour atterrir ici. Sur ce même fauteuil trop moelleux sur lequel tant d’autres se sont posés avant moi, dans ce même salon trop cosy pour moi, face à cette même petite vieille sentant le parfum bon marché. Une overdose de kitsch. Et la vieille qui fait mine de ne pas me reconnaître. « Voyons, Mrs. Lloyd, vous n’allez pas me dire que vous m’avez oublié ? Surtout que ça fait des semaines que vous m’harcelez pour que je vienne vous voir. » je lui fais remarquer sans détour. Autant être honnête, je n’ai aucune envie d’être ici. Si j’ai cédé à sa requête, c’est uniquement dans l’espoir qu’elle me laisserait tranquille par la suite. Après tous mes déboires, je n’aspire qu’à une chose : la paix. « Billie Carter alias la petite sœur du gars qui a foutu Grace Hamilton enceinte, vous me resituez maintenant ? » C’est fou comme certains évènements s’encrent dans l’esprit des gens. Avant ce bête incident, devenu Mila, Malone était le commun des mortels et être sa petite-sœur n’avait guère d’intérêt pour personne. Certes, ses amis me connaissaient comme telle, mais pour les autres, j’étais une anonyme de plus. Aujourd’hui, il me suffit de dire que mon frère est Malone Carter pour que les gens se fassent une opinion de moi. Une bonne, pour ceux qui ont remarqué la maturité gagnée de mon frangin. Une mauvaise, pour ceux qui sont restés sur ses échecs passés. « Quant à savoir si je suis quelqu’un d’important ou pas… je suppose que ce n’est pas à moi de vous le dire. Faudrait demander aux gens ce qu’ils pensent de moi, une chose que vous avez sans doute déjà faite, d’ailleurs. Alors, à vous de me le dire, suis-je quelqu’un d’important ? » je lui demande sans attendre de réponse. Après tout, il est juste de penser que je ne serais pas chez elle, si je n’avais pas d’impact en ville.

   « Je crois déceler un drôle d'accent chez vous, à moins que mes biscuits soient trop secs... Rappelez-moi d'où vous venez, déjà ? Cela fait longtemps que vous vivez à Tenby ? »
   « Je pencherai pour les biscuits », je lui réponds du tac-au-tac avant d’essayer de tourner cela à la dérision, en souriant gentiment. L’hypocrisie du monde se joue devant moi et j’ai l’audace de prétendre au premier rôle. En même temps, si elle ne posait pas des questions aussi stupides, je ne serais pas obligée de répondre de la même façon. Me demander d’où je viens, prétendre déceler un accent chez moi. Non, non, m’dame, je suis bel et bien native de Tenby. J’y suis née et à en juger par mon retour inespéré, j’y suis sans doute enchaînée, condamnée à y passer le reste de mes jours. Néanmoins, je vois où elle veut en venir. Pas si sotte que ça, la vieille. Subtilement, elle me demande si je suis en ville depuis longtemps et une personne non-avertie n’y verrait là qu’une curiosité saine, rien de plus. Moi, je vois parfaitement l’entourloupe. Oui, je la vois venir de loin, avec sa question. Evidemment, mon retour a fait jasé et évidemment que, même si je suis vue comme une héroïne, les gens se sont demandés, se demandent encore, où j’ai bien pu disparaître pendant trois mois. Et Mrs. Lloyd n’est pas née de la dernière pluie, elle sait bien qu’en me demandant de but en blanc où j’étais et ce que j’avais bien pu y faire, elle n’obtiendrait rien de moi. Alors, elle tente la subtilité. Malheureusement pour elle, je ne suis pas aussi stupide qu’elle aurait pu le croire. « Plus sérieusement, je suis native de Tenby, j’y ai quasiment toujours vécu. Mon accent est donc aussi gallois que le vôtre, puisqu’à part quelques origines hispaniques, je suis la galloise de base. » Ma réponse ne la satisfait pas, évidemment, mais elle est polie, elle masque son mécontentement derrière un petit sourire que je lui rends, triomphante. Eh ouais ! Désolée la vieille, mais pour choper des informations, faudra repasser.

   Après quelques commentaires sur vos origines et la beauté de la ville de Tenby, Mrs Lloyd pose une main sur la vôtre et vous interroge à nouveau : « Ah si vous saviez quel bien cela me fait d'être en compagnie de quelqu'un d'aussi... frais que vous ! A votre âge, j'avais des rêves plein la tête, et je n'ai pu en réaliser qu'une infime partie ! Mais plutôt que de vous endormir avec mes histoires, parlez-moi des vôtres, de projets, ou même, de vos rêves les plus fous... »
   Si parler de mes origines et de ma réputation à Tenby ne m’a pas déplu tant que cela, après tout, ce sont des banalités d’usage chez Mrs. Lloyd, j’avoue voir d’un très mauvais œil la tournure que prennent les choses. Et en particulier, le nouveau sujet abordé par la commère. Les projets. Voilà un mot qui provoque en moi des angoisses. Par chance, je sais les cacher, j’ai appris à masquer mes peurs, à ne pas me dévoiler. Et pourtant, lorsque la vieille en parle, je ne peux m’empêcher de faire grise mine. Il fut un temps, qui me semble si loin et qui est pourtant si proche, où je rêvais de percer dans la musique. A vrai dire, j’en rêve encore, je suis juste plus réaliste, à présent. Seulement, à cette époque-là, j’étais naïve. Bercée d’illusions à cause de parents à qui tout réussissaient. J’avais fini par croire que je pourrais entreprendre n’importe quoi et systématiquement m’en sortir avec brio. C’était ce que j’avais toujours fait, jusque-là. Mes années lycée avaient été un franc succès, j’étais une jeune prodige du solfège, j’avais même un job. Et c’était tout bénef. Après tout, le babysitting me renflouait en cas de besoin et me faisait gagner par la même occasion une bonne réputation auprès de la populace. Tout allait pour le mieux. Mais rien n’allait vraiment. Il ne me suffisait pas de claquer des doigts pour réussir. Pour obtenir mon diplôme, j’avais étudié des nuits durant, allant jusqu’à me priver de vivre une vie typique d’adolescente pour y arriver. Derrière mes réussites musicales se cachaient des heures d’entraînement où tout mon corps me suppliait de faire un break, surtout mes doigts, outils de prédilection pour pincer les cordes délicates de mon violoncelle. Quant au babysitting, si je le faisais par plaisir, il me prenait le peu de temps que j’aurai pu accorder à d’autres distractions et pour cela, j’avais fini par n’éprouver plus que du dégoût pour ce job. Si on ajoutait à cela que le mariage de mes parents se cassait franchement la gueule, j’étais foutue. Au final, ma vie elle-même n’avait plus aucune saveur si bien que je n’avais rien trouvé de mieux que de me rebeller. Tout foutre en l’air pour mieux tout reconstruire. Mais plus tard. Bien plus tard. Sauf que la petite rébellion d’une ado en manque d’affection avait fini par devenir une véritable crise existentielle. Et du jour au lendemain, je m’étais cassée de Tenby, sans le moindre plan. Moi, je voulais juste vivre de ma musique et je savais qu’à Tenby, je n’y arriverais pas. A cette époque, pas si lointaine, c’était ça, mon projet, mon rêve. Alors que s’est-il passé ? Londres et la réalité, voilà ce qu’il s’est passé. Après avoir galéré pendant des mois, avoir côtoyé la faim et la misère, j’ai touché le fond. Et puis, j’ai fini par remonter, avec un peu d’aide. Le genre d’aide dont on se passerait bien. Le genre d’aide qui fait mal tourné les gamines rêveuses. Qui les fait retomber brutalement dans la réalité. Et aujourd’hui, ma réalité, elle est là. Je ne sais pas ce que je fais, je ne sais pas où je vais, j’avance à l’aveugle, c’est vrai, mais au moins j’avance. C’est toujours ça de pris. Aujourd’hui étudiante en musicologie, après avoir pris une année sabbatique (autant le dire, une année de foutu), j’ai toujours le stupide espoir de vivre de ma passion. Cette passion qui m’a détruite, bousillée de l’intérieur. Mais avec la blessure est venue l’expérience. J’ai appris de mes erreurs, je me dis que je ne peux que mieux faire. Alors, oui, quelques rares chanceux, ou malchanceux, à vous de juger, ont parfois l’occasion d’entendre cette voix éreintée, brisée par les aléas de la vie et les cigarettes fumées, cette voix très Joan Jett qui se fond sur la mélodie d’une guitare parfois acoustique, parfois électrique. Ma voix. Parce qu’il m’arrive encore de monter sur scène, dans les bars désertés, tard le soir, quand il ne reste plus que les broyeurs du noir et les alcooliques anonymes. Et puis, le reste du temps, je le passe à étudier ou à livrer vos pizzas favorites partout en ville. Il faut bien gagner sa vie. Parce qu’on peut bien dire, pousser la chansonnette, ça fait peut-être du bien, mais ça ne remplit pas un estomac. Alors je me suis improvisé livreuse de pizzas. Et je me débrouille… je crois. « Mes projets ? Je n’en ai pas vraiment. Pour le moment, j’essaye surtout de joindre les deux bouts. Eh ouais, faut bosser pour conserver son indépendance durement gagnée. Et puis un jour, qui sait, vous entendrez peut-être un de mes tubes à la radio… ou pas. »

   « Et dites-moi, au risque de paraître trop curieuse, je me demandais... Côté cœur, c'est comment ? Vu votre sourire, je suis certaine qu'il n'y a aucun soucis à avoir de ce côté-là, cela dit. » achève-t-elle en riant.
   Ah l’amour…. voilà un sujet que personne ne veut jamais aborder, mais qui finit toujours par tomber. Et moi, à dire vrai, à l’amour, je n’y connais rien. Mon cœur est vierge, pur, il n’a jamais été bafoué par le tumulte des passions. Et pourtant, à bien des égards, il a souffert, ce petit organe vital. Ou ne serait-ce pas plutôt mon égo, qui a été blessé dans le jeu de l’amour ? Car, oui, j’ai aimé ou du moins, je l’ai cru. Un garçon, un fantasme. Il était l’inaccessible, la tentation, le vice. J’étais naïve, idéaliste et si ordinaire. Pour tout cela, je ne pouvais qu’en pincer pour lui. Et nom de Dieu, ce que j’en pinçais pour lui ! Quand bien même Laserian Prior ne me voyait que comme la petite-sœur de son meilleur ami, je ne pouvais m’empêcher d’éprouver de l’attirance pour lui. Et je l’ai vu, enchaîner les filles avec une telle facilité. Il se moquait bien de briser leur cœur, il ne les voulait pas pour la vie, seulement pour une nuit. Et si ça m’a fait mal pendant un temps, j’ai fini par accepter. Il est des types qui ne changeront jamais, des types pour qui nous ne serons jamais l’exception : des causes perdues. Et puis, à la tentation causée par son statut de meilleur ami de Malone (une étude aura tôt fait de prouver que n’importe quelle petite-sœur finit toujours par craquer sur le meilleur ami de son frangin) est venue s’ajouter la curiosité malsaine d’une adolescente en pleine puberté. Parce que tout en Laserian transpire le sexe. Le moindre de ses gestes est un appel au vice. On lui pardonne volontiers tous ses mauvais actes, pour peu qu’il vous offre un de ses sourires de charmeur dont lui seul a le secret. J’ai bien eu le droit à certains de ses sourires, d’ailleurs. Mais seulement ceux innocents, qui ne cachent rien, quand les miens criaient mon désir pour lui. Au final, je me dis que c’était peut-être trop brutal, comme fantasme. Malsain même. J’ai quand même été jusqu’à refuser de sortir avec certains types parce que Laze occupait mes pensées. Et puis, j’ai réalisé que ça n’en valait pas la peine. Qu’attendre qu’un miracle me fasse sortir de la friendzone dans laquelle Laserian m’avait mise ne m’apporterait rien de bien. Alors même si une part de moi se refuse à faire une croix sur lui, j’ai décidé de rester ouverte à d’autres options. A tel point que, lorsque Seren m’a parlée de ses préférences sexuelles, j’en suis venue à me poser des questions à mon tour. Peut-être qu’à trop me focaliser sur une personne, je suis passée à côté de milliers de possibilités et d’autant de plaisirs. Peut-être que l’image d’une fille attirée par un garçon est surfaite. Peut-être qu’il est temps d’envisager le monde différemment. Un monde où existent, certes, les amis de mon frère, mais bien plus encore. Des types de mon âge. Des nanas en quête de sensations fortes. Des hommes d’âge mûr. Des femmes sûres d’elle. Et je pense que je veux profiter de ce nouveau monde qui s’offre à moi. Mais en attendant, Mrs. Lloyd cherche toujours à obtenir une réponse de ma part, mon silence l’ayant sans doute déjà poussé à s’imaginer des choses plus saugrenues les unes que les autres. « Non, il n’y a absolument aucun soucis, en effet. Je suis célibataire et parfaitement heureuse de l’être. » je finis par lui déclarer, toujours aussi énigmatique. Oh et puis, qui est-ce que je trompe, hein ? Non, je ne suis pas heureuse d’être seule. Je ne l’ai jamais été. Seulement, je me voile la face, parce qu’il le faut. Il le faut, sinon, je me remettrai en question. Encore une fois. Parce que, c’est vrai, je prétends que je suis ouverte à toutes sortes d’expérience, mais à bien y réfléchir, c’est un mensonge. Oui, si on y réfléchit bientôt, je serais plutôt fermée. Qu’est-ce qui cloche chez moi ? Pourquoi, quant à mon âge, toutes les filles flirtent et couchent sans souci, moi, je reste de marbre à la simple idée d’avoir à me retrouver seule avec quelqu’un ? Peut-être que j’ai un problème. Certes, je me base sur une seule expérience, mais n’est-ce pas suffisant ? Ce type voulait de moi et il était plutôt beau garçon et loin d’être bête. Et il avait les moyens de m’aider à m’en sortir. Il aurait fallu d’une nuit… sauf que j’en ai été incapable. Je ne ressentais rien pour lui. Je ne voulais pas de lui. Et ce n’était pas parce que mon esprit était occupé par une autre personne. C’était juste… comme un blocage. Mais, je ne veux pas repenser à ça. J’ai suffisamment cogité là-dessus sans trouver la moindre réponse. Alors, je préfère dire que je suis heureuse et prétendre n’avoir aucun problème avec ma sexualité. C’est ce qu’il y a de mieux à faire. C’est la seule chose à faire.

   « Vous avez bien raison, si seulement j'avais trente ans de moins... Enfin, je divague. Vous ai-je parlé de ma fille ? Elle vit à Cardiff et étudie... » Vous vous perdez bientôt sous les détails de la vie de la fille de Mrs Lloyd et plusieurs photos encadrées que la petite vieille se plaît à vous commenter, jusqu'à ce que finalement, elle se rassoie pour vous demander : « Et vous alors, vous diriez que vous êtes proche de votre famille ? »
   Après les projets et les amours, voilà que la vieille s’en prend à la dernière chose que je voulais aborder avec elle. Dans la catégorie des sujets épineux, ma famille se trouve sans aucun doute à la première place. Si j’ai prétendu, à mon retour, être partie pour percer dans la musique, si je me persuade tous les jours que c’est la seule raison de mon départ, j’ai bien conscience de me voiler la face. La véritable raison est tout autre et les éternels commentaires de Mrs Lloyd sur la réussite de sa parfaite fille sont suffisants pour me la rappeler. Ma famille, voilà ce qui m’a causé tant de soucis. Ce qui a créé cette rupture entre la timide Billie première de la classe et la rebelle d’aujourd’hui. Tout est parti de rien, d’une pseudo dispute entre Malone et mon père, sur un sujet dont nous ignorions tout. Il n’a jamais été dans les habitudes de mon frère de chercher querelle avec le paternel. Certes, comme tout gosse, il avait cherché son indépendance dans le conflit, mais jamais au point de vouloir quitter la maison. Pourtant, cette dispute-là l’avait poussé à partir. Du jour au lendemain, plus de Malone à la maison et des explications vagues de mes parents pour toute justification. A cet instant, j’aurai déjà dû sentir que les choses n’iraient qu’en s’aggravant. Parce que ça a été le cas. Au début, j’ai innocemment cru tout ce que me racontaient mes géniteurs. Malone passant pour le méchant et le sentiment d’abandon suite à son départ aidant, j’ai choisi de ne plus lui adresser la parole. Silence radio pendant quelques semaines. Et puis, il a fallu que ma curiosité me fasse défaut, comme toujours. Plus convaincue par l’excuse habituelle de mon père, j’ai commencé à fouiner là où je n’aurai définitivement pas dû fouiner. J’étais encore innocente, pure comme mon petit-frère l’est toujours, j’aurai pu tout arrêter et me contenter de croire sur parole mes parents. Mais non. Et le hasard faisant sa part des choses, j’ai fini par découvrir ce qu’il en retournait réellement. Mon père avait, a toujours aux dernières nouvelles, une liaison avec une autre femme. Oh la figure paternelle s’est franchement cassé la gueule à ce moment-là. Sauf qu’il y a eu pire que ça. Pire que de découvrir la trahison de mon père. C’était la découverte que ma mère, mon modèle de l’époque, savait pour cette aventure. Et elle n’en avait jamais rien dit. Pire encore, elle demeurait silencieuse, elle fermait les yeux, elle était soumise à cet homme et elle me dégoûtait. Elle me dégoûte encore, à vrai dire. Moi qui rêvais de devenir une femme forte comme elle l’était au barreau, autant dire que j'ai pris un sacré coup en découvrant le pot-aux-roses. Heureusement, Malone n’étant pas rancunier, j’ai pu trouver un refuge dans sa colocation, pendant un temps. Cette période a été magique, je dois dire. L’espace d’un instant, tout semblait aller pour le mieux. Tout s’emboitait à merveille. Mes études, la vie à la coloc, la musique. C’était une symbiose parfaite. J’avais l’impression d’avoir trouvé ma place. Grâce aux fréquentations de Malone, devenue les miennes avec le temps, je commençais à reprendre goût à la vie. Même si l’adolescence ingrate menaçait chaque jour de refaire surface, pour le meilleur, mais surtout pour le pire. J’aurais vraiment voulu que ce temps-là ne s’arrête jamais. Seulement, la vie est une garce. Frustrée de constater que je me complaisais dans mon nouveau quotidien, elle a brutalement pris un tournant, me laissant me fracasser violemment contre la réalité. Toujours cette réalité. Et celle-ci avait même un nom : Malone. En une après-midi, les choses ont brutalement changé. Sohel a choisi de partir, Malone et Laserian ont emménagé ensemble… sans compter que Malone s’est dégoté une nouvelle copine et qu’il m’a, de fait, abandonné à mon sort. Oh j’ai bien essayé de rester calme, de ne pas m’emporter. Pendant une seconde. Et ensuite, cette sensation d’abandon est revenue. Celle qui avait déjà causé tant de maux. Et je n’ai pas su faire face. J’ai préféré la fuite, plutôt que d’affronter la solitude une nouvelle fois. Sauf que c’est précisément cette fuite qui m’a entraîné dans les tourments de la solitude. Et j’aurai dû le savoir. Seulement, la colère a flouté mon jugement, une fois de plus. La fois de trop. Et aujourd’hui, quand est-il ? Depuis que je suis rentrée, j’ai cherché à éviter ma famille à tous prix. Je ne veux pas avoir à leur donner des explications, je ne veux pas avoir à justifier mes actes irréfléchis. Je ne veux pas passer pour une faible comme j’ai pu l’être par le passé. Et si je sais que devant mes parents, je ne craquerai pas, trop fière pour ça, affronter Malone ne serait pas aussi facile. Il est mon frère, il sait lire en moi, il découvrirait bien trop vite ce que j’ai cherché à cacher. Ce que je cache toujours. La réalité. Ma réalité. Donc ouais, autant dire que c’est le bordel dans ma vie de famille, pour le moment. Alors quand Mrs. Lloyd prend la peine de me prêter attention, me questionnant sur ma famille de la façon la plus innocente possible, je m’efforce de feindre l’indifférence. « Proche ? Je ne dirai pas ça, non. Mais ça ne vous regarde pas, alors passons à autre chose, voulez-vous ? » Et si l’indifférence est de rigueur, il serait mentir que de prétendre ne pas entendre l’amertume dans ma voix à cet instant.

   « Mais dites-moi, il se fait tard ! Je n'ai pas vu le temps passer en votre compagnie... Je vais malheureusement devoir vous congédier, j'ai encore mille choses à faire. Sachez que ma porte vous est grande ouverte si vous voulez papoter un peu, à moins que mes histoires vous ait endormi ! » lance-t-elle avec entrain. « Comme vous m'êtes sympathique, laissez-moi vous mettre en garde : les gens par ici ne sont pas toujours aussi sympathiques que ce qu'ils prétendent. Ou du moins, pas par pur générosité. Ce que vous dites à certains un jour pourra se retourner contre vous le lendemain ! Enfin, pas d'inquiétude, vos secrets seront à l'abri avec moi. »
   Enfin ! Enfin, elle s’est décidée à me laisser partir. Ce n’est pas trop tôt quand même, j’ai bien cru que cet interrogatoire ne se finirait jamais. « Eh bien, merci… pour… » Je fais mine de réfléchir avant de lâcher : « …pour rien, en fait. » Oups, ça m’a échappée. En même temps, que puis-je dire d’autre ? J’ai perdu mon temps à bavarder avec la commère de la ville, alors que j’aurai pu le passer à faire des choses plus intéressantes, plus productives. Comme manger des céréales en regardant une série stupide sur une famille parfaite qui doit affronter les aléas de la vie. Ça aurait été tellement plus intéressant que d’apprendre, par exemple, que la fille de Mrs. Lloyd est la petite poupée idéale, soi tout le contraire de moi. Surtout qu’au final, qu’est-ce que cette invitation m’a apportée ? La conversation a surtout tourné autour d’elle, encore plus lorsqu’elle s’est rendue compte qu’elle n’obtiendrait rien de moi. En même temps, c’était plutôt évident que je n’allais pas lui déballer ma vie aussi facilement. Non mais sérieusement, certains arrivent donc à se faire embobiner par la vieille ? N’est-elle pas prévisible ? Elle affirme que nos secrets seront bien gardés et pourtant, nous savons tous qu’à Tenby, tout finit par se savoir. Pourquoi, à votre avis ? Parce que la vérité décide de se taper l’incruste dans nos vies, comme ça, un beau jour, sans prévenir ? Ou parce qu’une certaine commère à qui on a eu le malheur de se confier au détour d’une tasse de thé a décidé de tout dévoiler, juste parce qu’elle s’ennuyait ? Personnellement, je penche pour la seconde hypothèse. Et certes, je le reconnais, j’aurai pu tout de même être plus polie, même si nous savons tous que Mrs. Lloyd est la pire des hypocrites. Mais non. J’en ai assez de devoir être courtoise. De jouer la gamine parfaite devant les autres, pour donner le change. De prétendre être vraiment une héroïne, quand moi je sais la vérité. La vérité, c’est que j’ai merdé. Que, loin de l’héroïne qu’on dépeint, je serai plutôt une fugitive en cavale. La vérité, c’est que, depuis mon retour, je n’ai pas cessé de jouer un rôle et que je suis épuisée. J’en ai assez. Alors c’est fini, je ne joue plus. C’est la dernière fois que je ferai des efforts pour sauver les apparences. Après tout, j’en ai plus rien à faire de ma réputation. Avant, je me faisais passer pour l’ancienne Billie, parce que je ne voulais pas faire défaut à ma famille. Je ne voulais pas que Malone en pâtisse. Mais plus j’y pense et plus je me dis que c’est stupide. Je ne vois pas pourquoi je ferai des efforts, si lui n’en fait pas. Il est parti, il m’a abandonnée. Pas une fois. Deux fois. C’est autant de sa faute que de la mienne si je me retrouve à devoir me débrouiller seule. Il m’a laissée tomber quand j’avais besoin de lui. C'est peut-être égoïste de penser ça, mais c'est un fait. Alors, non, je ne ferai plus d’efforts. Plus pour lui. Plus pour mes parents. Plus pour personne. Il est grand temps que j’agisse pour moi, qu’importent les répercussions que cela pourrait avoir.


   
On doit se rendre à l'évidence, certaines choses ne peuvent pas être réparées.

   TON PSEUDO : chyrsalide.funèbre ; TON ÂGE : vingt-et-un ans ; TON PERSONNAGE EST : un scénario d'un membre ; CONNEXION : 3-4/7j ; DOUBLE-COMPTE : none ; COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ? bazzart a dû être mon ami à une époque, ça fait tellement longtemps que je le connais maintenant, je ne sais plus du tout comment j'ai fait pour tomber dessus, mais je ne regrette pas ;UNE SUGGESTION POUR LE FORUM ? aucune, il est parfait, je l'ai déjà dit et je le redirai autant de fois qu'il le faut ;

   Code pour le bottin :
   
Code:
<span class="pris">Adelaide Kane</span> is Billie S. Carter
   


   
Fiche © Whispers down the lane
   Bannière © Tumblr

   

_________________

love is a battlefield
We're losing control, will you turn me away or touch me deep inside? And before this gets old, will it still feel the same? There's no way this will die. But if we get much closer, I could lose control and if your heart surrenders, you'll need me to hold. We are young, heartache to heartache we stand. No promises, no demands. ~ Pat Benatar.

:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Thomas, Lenny, Rhys & Trystan
TON AVATAR : Johanna Brady
TES CRÉDITS : Mellow Bird (avatar) & petramaximoff (gifs) & Anaëlle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
En cours : Nate - Malone
A venir : Isla
RAGOTS PARTAGÉS : 3763
POINTS : 3249
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans. (03/05)
CÔTÉ COEUR : Il se gonfle d'amour pour sa petite May qui lui fait oublier que son mariage prochain a été repoussé à une date indéterminée.
PROFESSION : Elle n'a pas terminé la fac de droit, elle aimerait bien reprendre maintenant que sa fille est née.
REPUTATION : Elle a accouché d'une belle petite fille le 10 novembre ! Toutes nos félicitations ! Et aussi beaucoup de courage car elle a l'air d'être partie pour l'élever seule. Je me demande ce qui se passe avec le fils Baxter... Ils avaient l'air si heureux...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: BILLIE ღ I'm the king of the great escape. Sam 15 Oct 2016 - 14:29

En effet, ta fiche était déjà prête
C'est toujours un plaisir de te lire en tout cas

Rebienvenue cher Casper

_________________

That's some type of love ❥ When the world's on fire, we won't even move. There is no reason if I'm here with you. When were old and gray And our faces changed, There won't be a moment, when my heart don't feel the same. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia & Dylana
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - amantia, gif profil - penny <3, signa - anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : 0/2: Daniel - Nate ; à venir : Caleb (flashback)
RAGOTS PARTAGÉS : 1707
POINTS : 3425
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans
CÔTÉ COEUR : Libre comme l'air
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, boxeuse et menteuse professionnelle


MessageSujet: Re: BILLIE ღ I'm the king of the great escape. Sam 15 Oct 2016 - 14:56

Rebienvenue

_________________

Break my bones, I'll live
Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : MissPiggy
TES DOUBLES : Aiden Holmes, Théodore C. Pembroke, Victor I. Cartwright et William T. Hardy
TON AVATAR : Luca Hollestelle [aka the freakles queen]
TES CRÉDITS : avatar: James signature: Rang
TA DISPONIBILITE RP : Toujours disponible pour RP
[présentement avec un délai de 10 jours pour répondre]
RAGOTS PARTAGÉS : 2322
POINTS : 667
ARRIVÉE À TENBY : 21/07/2014

Flying higher than the sky
ÂGE DU PERSONNAGE : 19 ans (8 mai 1998)
CÔTÉ COEUR : Currently being fixed / feel trapped in her too-small closet
PROFESSION : Étudiante en cinéma / employée à la vidéothèque
REPUTATION : Elle vient de revenir de Paris. Quelle merveilleuse aventure elle doit avoir vécue! Elle semble plus heureuse, non?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: BILLIE ღ I'm the king of the great escape. Sam 15 Oct 2016 - 15:38

*saute au cou de Billie pour lui faire plein de bisous - même si pour l'instant on en est pas là*
Est-ce que je peux te dire que ta plume est toujours aussi belle?
Rebienvenue à la maison! J'ai déjà hâte de me lancer avec toi

_________________

                     

       
« I can't keep quiet »
But no one knows me. No one ever will if I don’t say something, if I just lie still. Would I be that monster, scare them all away if I let them hear what I have to say. A one woman riot... I can’t keep quiet for anyone... anymore©️ .bizzle
       


Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: BILLIE ღ I'm the king of the great escape. Sam 15 Oct 2016 - 16:03

rebienvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : chrysalide.funèbre
TON AVATAR : Adelaide Kane
TES CRÉDITS : FRIMELDA (ava) ; endlesslove (signa)
TA DISPONIBILITE RP : De retour pour vous jouer un mauvais tour. Indisponible ~ 0/2.

✈️ Seren
✈️ Sean (uc)
RAGOTS PARTAGÉS : 611
POINTS : 611
ARRIVÉE À TENBY : 15/10/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : Vingt ans. (o9.o6.1997)
CÔTÉ COEUR : Célibataire un peu paumée.
PROFESSION : Etudiante en musicologie et livreuse de pizzas.
REPUTATION : « La revoilà qui traîne avec les mauvaises personnes. Elle passe beaucoup trop de temps avec le fils Fitzpatrick, certains l’ont même vu sortir de chez lui tôt le matin. Alors quoi, elle vit chez lui, maintenant ? Et une amie m’a rapportée qu’elle serait récemment allée à l’hôpital. Une histoire d’accident causé par l’un des garçons Irwin d’après ce que j’ai compris. Bref, rien de bien fameux. Peut-être son voyage à Paris lui fera-t-il du bien ? »



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: BILLIE ღ I'm the king of the great escape. Sam 15 Oct 2016 - 16:06

Spencer ; oui comme tu vois, j'étais au taquet pour ma fiche. Merci pour cet accueil ! (je devrais songer à changer de pseudo, Casper, ça me va plutôt bien finalement )

Gwen ; merci !

Seren ; ouiiii des bisous ! Haan, t'es trop chou ! Ca me fait plaisir de savoir que tu aimes toujours ma plume, merci ! J'ai également hâte de te rerencontrer (on invente des mots, c'est la fête ) en rp !

Grace ; merci !

_________________

love is a battlefield
We're losing control, will you turn me away or touch me deep inside? And before this gets old, will it still feel the same? There's no way this will die. But if we get much closer, I could lose control and if your heart surrenders, you'll need me to hold. We are young, heartache to heartache we stand. No promises, no demands. ~ Pat Benatar.

:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : knight.
TES DOUBLES : daniel & adriel.
TON AVATAR : tylerHOTposey ♥
TES CRÉDITS : shyia & annaelle & tumblr.
RAGOTS PARTAGÉS : 4685
POINTS : 5734
ARRIVÉE À TENBY : 26/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 25ans. (14.11.1991)
CÔTÉ COEUR : en couple avec Mona depuis un moment maintenant.
PROFESSION : avocat, fêtard, motard, musicien, photographe, il m'est assez difficile de rester en place et de me contenter d'un seul métier.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: BILLIE ღ I'm the king of the great escape. Sam 15 Oct 2016 - 16:44

LA PETIIIIIIIIIIIIITE
Tu ne peux pas savoir a quel point je suis contente de te revoir ici, encore plus avec sexy kane Gosh qu'elle est belle !
Re bienvenue parmi nous mais surtout, je valide a mort cette merveilleuse fiche

_________________

show me the dark side
they'll say you are bad, or perhaps you are mad, or at least you should stay undercover. your mind must be bare, if you would dare, to think you can love more than one lover. ▬ Free love? As if love is anything but free!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : nate, ana-sofia, lizzie, deborah, jesse et yevgeniya
TON AVATAR : luke grimes
TES CRÉDITS : angel180886 (avat) | penny (gif) | astra + tumblr + lloyd (signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 8129
POINTS : 3030
ARRIVÉE À TENBY : 16/11/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 32 yo (10.11.85)
CÔTÉ COEUR : mcgreen
PROFESSION : mecano
REPUTATION : il n'est toujours pas retourné en prison celui-là ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: BILLIE ღ I'm the king of the great escape. Sam 15 Oct 2016 - 17:49

Rebienvenue dans le coin miss

_________________


❝ Falling away with you ❞

All of the love we left behind watching the flash backs intertwine, memories I will never find. So I'll love whatever you become and forget the reckless things we've done. I think our lives have just begun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : chrysalide.funèbre
TON AVATAR : Adelaide Kane
TES CRÉDITS : FRIMELDA (ava) ; endlesslove (signa)
TA DISPONIBILITE RP : De retour pour vous jouer un mauvais tour. Indisponible ~ 0/2.

✈️ Seren
✈️ Sean (uc)
RAGOTS PARTAGÉS : 611
POINTS : 611
ARRIVÉE À TENBY : 15/10/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : Vingt ans. (o9.o6.1997)
CÔTÉ COEUR : Célibataire un peu paumée.
PROFESSION : Etudiante en musicologie et livreuse de pizzas.
REPUTATION : « La revoilà qui traîne avec les mauvaises personnes. Elle passe beaucoup trop de temps avec le fils Fitzpatrick, certains l’ont même vu sortir de chez lui tôt le matin. Alors quoi, elle vit chez lui, maintenant ? Et une amie m’a rapportée qu’elle serait récemment allée à l’hôpital. Une histoire d’accident causé par l’un des garçons Irwin d’après ce que j’ai compris. Bref, rien de bien fameux. Peut-être son voyage à Paris lui fera-t-il du bien ? »



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: BILLIE ღ I'm the king of the great escape. Sam 15 Oct 2016 - 18:56

Malone ; BIG BROOOOOO!
J'avoue que Kane est sublime, en même temps, les Carter, c'est une famille de beaux-gosses donc voilà, fallait bien être à la hauteur. (bon, on est que deux, mais on rocks du poney quand même ! :addie2: ) C'est génial si tu valides ma fiche, j'suis trop contente du coup ! Merci !

Andrew ;
merci !

_________________

love is a battlefield
We're losing control, will you turn me away or touch me deep inside? And before this gets old, will it still feel the same? There's no way this will die. But if we get much closer, I could lose control and if your heart surrenders, you'll need me to hold. We are young, heartache to heartache we stand. No promises, no demands. ~ Pat Benatar.

:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Mona + Sean.
TON AVATAR : Max Irons.
TES CRÉDITS : Isleys + Minori.
TA DISPONIBILITE RP : 1/4
(Ana-Sofia - Nia - Lexia)
À venir : Rhys - Gwen flash-back.
RAGOTS PARTAGÉS : 5222
POINTS : 5523
ARRIVÉE À TENBY : 05/11/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 y.o. (18.02.90)
CÔTÉ COEUR : Marié à Ana-Sofia.
PROFESSION : Vétérinaire.
REPUTATION : J'ai toujours trouvé qu'il avait la tête sur les épaules. Alors pourquoi diable un mariage aussi précipité avec une femme peu recommandable ?!



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: BILLIE ღ I'm the king of the great escape. Dim 16 Oct 2016 - 5:32

Officiellement, bon retour parmi nous
Ton gif de profil m'a bien fait rire
Bien sûr, je viendrai pour qu'on reparle de nos liens    


Même si l'entrevue avec elle m'a quelque peu heurtée en raison de ses propos parfois dénués de tact, je suis forcée d'admettre que la petite Billie a bien remonté dans l'estime des gens... Bien sûr, elle est issue d'une des familles importantes de notre communauté et on espère qu'un jour elle percera dans son domaine, mais c'est surtout dû au fait qu'elle est l'héroïne ayant ramené à Sohel McKilt sa chère fille. Vous avez forcément entendu parler de cette histoire, non ? Reste que personnellement, j'adorerais apprendre un peu plus de détails à ce sujet... Quoi qu'il en soit, elle a forcément un flair du tonnerre, ce qui l'envoie directement chez les Sherlock Holmes !


Amuse-toi bien

_________________

On peut donner bien des choses à ceux que l’on aime. Des paroles, un repos, du plaisir. Tu m’as donné le plus précieux de tout : le manque. Il m’était impossible de me passer de toi, même quand je te voyais tu me manquais encore.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Casanthony
TES DOUBLES : Le doux et tendre Miro
TON AVATAR : Wyatt Nash
TES CRÉDITS : Tag
TA DISPONIBILITE RP : Eirian;
RAGOTS PARTAGÉS : 3855
POINTS : 1203
ARRIVÉE À TENBY : 16/03/2014

ÂGE DU PERSONNAGE : 24 ans.
CÔTÉ COEUR : En couple avec Eirian, sa belle amie d'enfance.
PROFESSION : Ancien dealer, il a pris sa retraite après être sorti d'une cure forcée. Il est le nouveau gérant du Three Mariners.
REPUTATION : « J'avais l'habitude de le voir courir les jeunes femmes, mais maintenant, je suis forcée de constater qu'il semble s'être amélioré... Il est en couple depuis plusieurs mois déjà, ça stabilise forcément un homme… » Mrs Lloyd



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: BILLIE ღ I'm the king of the great escape. Dim 16 Oct 2016 - 7:38

C'était du rapide! Rebienvenue officiellement parmi nous!

_________________


I'm going to love you more than anyone.
I'm going to hold you closer than before. And when I kiss your soul, your body'll be free. I'll be there for you anytime. I'm going to love you more than anyone ..unbreakable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: BILLIE ღ I'm the king of the great escape. Dim 16 Oct 2016 - 10:47

Rebienvenue chez les fous

il faudra qu'on voit pour nos liens
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: BILLIE ღ I'm the king of the great escape. Dim 16 Oct 2016 - 12:22

(Re)Bienvenue sur le forum !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : JANE.SMITH
TES DOUBLES : Abbey Baxter + Eirian Kleefin + Brianna Harris
TON AVATAR : Tatiana Maslany
TES CRÉDITS : ava par Tearsflight ; gif par Penny
TA DISPONIBILITE RP : Dispo pour 1 RP
Andrew - Cody - Seanan - Appel à Magnùs
RAGOTS PARTAGÉS : 6043
POINTS : 1823
ARRIVÉE À TENBY : 22/10/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans
CÔTÉ COEUR : McGreen for the win
PROFESSION : fleuriste
REPUTATION : Vous avez vu ? Elle sort apparemment avec Andrew Green... Son fameux ancien complice. Et puis, elle fabrique quoi, au final, depuis qu'elle a vendu son magasin ? Je vous dis, c'est louche, à coup sûr, ils nous préparent un sale coup, ces deux-là !



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: BILLIE ღ I'm the king of the great escape. Dim 16 Oct 2016 - 12:57

Bon retour parmi nous I love you

_________________

You are the one ♒︎ i want to reconcile the violence in your heart, I want to exorcise the demons from your past, I want to satisfy the undisclosed desires in your heart © endlesslove.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : chrysalide.funèbre
TON AVATAR : Adelaide Kane
TES CRÉDITS : FRIMELDA (ava) ; endlesslove (signa)
TA DISPONIBILITE RP : De retour pour vous jouer un mauvais tour. Indisponible ~ 0/2.

✈️ Seren
✈️ Sean (uc)
RAGOTS PARTAGÉS : 611
POINTS : 611
ARRIVÉE À TENBY : 15/10/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : Vingt ans. (o9.o6.1997)
CÔTÉ COEUR : Célibataire un peu paumée.
PROFESSION : Etudiante en musicologie et livreuse de pizzas.
REPUTATION : « La revoilà qui traîne avec les mauvaises personnes. Elle passe beaucoup trop de temps avec le fils Fitzpatrick, certains l’ont même vu sortir de chez lui tôt le matin. Alors quoi, elle vit chez lui, maintenant ? Et une amie m’a rapportée qu’elle serait récemment allée à l’hôpital. Une histoire d’accident causé par l’un des garçons Irwin d’après ce que j’ai compris. Bref, rien de bien fameux. Peut-être son voyage à Paris lui fera-t-il du bien ? »



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: BILLIE ღ I'm the king of the great escape. Dim 16 Oct 2016 - 13:14

Caleb ; merci ! Héhé ! C'est vrai qu'on ne voit pas tous les jours une Ariel punk.
Et merci de m'avoir validée, attention, une Sherlock débarque ! (Moi qui pensais attérir chez les Peabody avec mes réponses, vous me surprendrez toujours !  )

Anthony ; *accent espagnol on* ma ui, yo soui speedy gonzales, la souris la plou rapide de Tenby! *accent espagnol off* Merci à toi !

Enael ; Merci !  
Oui, il faudra qu'on mette ça au clair, surtout que d'après ce que j'ai vu, Grace et Sohel, c'est du sérieux.   J'suis pas sûre que ça plaise énormément à Billie, ça.  

Rylee ; merci !

Jean ; merci ! Contente d'être officiellement de retour !

_________________

love is a battlefield
We're losing control, will you turn me away or touch me deep inside? And before this gets old, will it still feel the same? There's no way this will die. But if we get much closer, I could lose control and if your heart surrenders, you'll need me to hold. We are young, heartache to heartache we stand. No promises, no demands. ~ Pat Benatar.

:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: BILLIE ღ I'm the king of the great escape.

Revenir en haut Aller en bas

BILLIE ღ I'm the king of the great escape.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: Duck, duck, goose :: The early bird catches the worm-