AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

One million memories, ten thousand inside jokes and one hundred shared secrets (+) Gwen & Caleb

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Gwen Martins
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia, Dylana, Keelin & Megan
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif profil - pennywifey, signa - anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Max - Andrew - Annif Lula - Nate.

RAGOTS PARTAGÉS : 2570
POINTS : 5569
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015
One million memories, ten thousand inside jokes and one hundred shared secrets (+) Gwen & Caleb - Page 2 Tumblr_mx3gia1vVF1roljz3o3_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans (05/08/1990)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Nate
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, chorégraphe, boxeuse et menteuse professionnelle. Chanteuse : elle chante surtout de la soul, du pop/rock et du rnb. Musicienne : elle joue principalement de la guitare et de la basse dont elle est une véritable virtuose, elle se débrouille aussi au piano. Danseuse : la danse est l’art dans lequel elle excelle le plus, elle est aussi chorégraphe et donne des cours de danse hip-hop et contemporaine. Boxeuse : elle a un excellent niveau en boxe et est impitoyable avec ses adversaires, elle donne des cours de boxe au club de Tenby. Elle a appris à se battre dans la rue et maitrise donc des techniques de combat bien plus larges. La boxe lui a permis de se recentrer.
REPUTATION : Elle essaie de remettre son corps en forme et de se reconstruire psychologiquement. Tout le monde lui souhaite un prompt rétablissement.


One million memories, ten thousand inside jokes and one hundred shared secrets (+) Gwen & Caleb - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: One million memories, ten thousand inside jokes and one hundred shared secrets (+) Gwen & Caleb One million memories, ten thousand inside jokes and one hundred shared secrets (+) Gwen & Caleb - Page 2 EmptyMar 13 Déc - 21:59


Lorsque Caleb taquina Gwen comme étant son ex qui avait le plus de caractère, elle ne put réprimer un petit rire. A l’époque, elle avait déjà un sacré tempérament, pourtant celui qu’elle possédait aujourd’hui était encore plus intense, dans le sens que les épreuves qu’elle avait traversé à Londres ainsi que la perte de sa mère un an auparavant, l’avait aidé à se forger une carapace encore plus solide et à s’endurcir. « Ce n’est pas la catégorie la plus déplaisante. » Répondit-elle en souriant. Les deux anciens amants devenus amis aujourd’hui rigolèrent ensuite autour de quelques défis bien marrants, destinés à leur changer les idées. Caleb exécuta le sien à la perfection, en tout cas dans la volonté, jusqu’à ce moment fatidique où il se mangea le sol à la réception. Gwen l’aida à se relever et l’attira plus loin pour lui signaler une autre forme d’accident, après s’être assurée qu’il ne s’était pas blessé. « Foutu la honte ? Arrête un peu, c’était trop drôle. » Répliqua-t-elle lorsqu’il s’excusa plus ou moins. Le vétérinaire se rendit enfin compte de l’étendue des dégâts et la saisit pour la rapprocher de lui afin qu’elle l’aide à cacher son vêtement déchiré. « Tu as peur de te faire mordre par une bête ? » Lâcha la jeune femme pour le taquiner et rire un peu de la situation. Elle se plia néanmoins à sa requête et l’accompagna jusque chez lui en se plaçant juste devant lorsqu’ils croisaient quelqu’un. Les deux ex retournèrent donc jusque chez Caleb où le blond se changea pendant que Gwen attendait dans le salon. La métisse avait ouvert la plus petite des fenêtres qui donnaient en direction du jardin pour évacuer la fumée de la clope qu’elle s’était allumée pendant qu’il intervertissait ses vêtements. « Pire ? C’est sûr, ce n’est pas comme si je n’avais pas déjà tout vu. » Vu leur lien passé, ces propos auraient pu être embarrassants mais ils étaient dits sous forme d’humour et, surtout, tous les deux savaient parfaitement où ils en étaient alors la chanteuse devinait ce qu’elle pouvait se permettre ou non avec lui. Caleb n’était pas un intello coincé, bien au contraire, sinon il ne serait jamais sorti avec elle pour commencer. « Ça va ? Tu te sens un peu mieux ? » Il lui proposa ensuite de retourner en extérieur ou bien de rester manger chez lui. « Oui j’aime autant rester ici… On peut aussi commander des pizzas, comme ça, tu n’as pas à te prendre la tête pour préparer quoique ce soit. » Pas vraiment gênée, Gwen se dirigea ensuite vers le minibar du salon et attrapa deux verres dans l’armoire adjacente afin de leur servir un verre de rhum. « Tiens, un autre remontant, ça te fera du bien. » Elle se rassit alors sur l’appui de fenêtre et se ralluma une nouvelle cigarette. Lorsqu’elle était un peu éméchée (merci les tequilas), la métisse augmentait sa consommation de nicotine. Elle lança le paquet entre les mains du vétérinaire où cas où il voudrait s’en griller une aussi et elle regarda quelques instants l’horizon tout en fredonnant sur l’air de Sedona, Houndmouth. « Hey little Hollywood, you're gone but you're not forgot, you got the cash but your credit's no good, you flipped the script and you shot the plot and I remember, I remember when your neon used to burn so bright and pink, a Saturday night kinda pink ». Songeuse, Gwen arrêta alors de chanter et leva les yeux vers lui. Impulsion subite ou non, il y avait certains pans entiers de sa vie dont il ignorait tout et par un certain côté, elle en avait assez de les lui cacher, du coup elle trouvait le moment approprié, alors qu’ils n’étaient rien que tous les deux, pour s’ouvrir un peu plus, première fois qu’elle allait vraiment le faire depuis son retour. « Tu sais, on n’en a jamais vraiment parlé après notre séparation, mais Londres, ce n’était pas que le rêve et la belle vie, tout le contraire en fait. C’était surtout la galère, des déceptions, une accumulation d’échecs et de désillusions… » Et alors, Gwen tira un nouveau coup sur sa cigarette et raconta plus en détail ce qui s’était passé. Elle était arrivée remplie d’illusions, des rêves plein la tête. Elle avait enregistré et envoyé des démos, passé des dizaines de castings sans succès, au point qu’elle avait fini par perdre confiance en elle. Gwen avait ensuite enchaîné dans des petits boulots mais qui n’étaient pas assez bien rémunérés pour qu’elle paye son loyer en plus de ce qu’elle injectait pour faire des enregistrements. On ne lui niait pas du talent mais les requins étaient légions. On lui avait même proposer de coucher (oui de vendre son corps) une fois par ambition pour la faire monter plus vite, ce qu’elle avait bien évidemment refusé. La métisse n’hésita pas non plus à dire qu’une galère en entrainant une autre, elle avait failli finir à la rue, créchant chez des amis de la boxe, sport qu’elle avait commencé à Londres pour oublier ses problèmes. « Si je n’ai rien dit, c’est parce que j’avais trop honte. Je ne voulais pas décevoir ma famille, et encore moins donner raison à mon père qui me disait que je me casserai la figure dans la musique. L’artiste louée à Tenby et brisée à Londres. J’ai traversé une période très sombre et difficile, j’ai commencé à douter de moi-même, à douter de tout, je suis devenue folle et j’ai sombré. » La drogue, l’alcool, elle en était devenue dépendante et elle le lui avouait. La seule à qui elle avait donné quelques nouvelles réelles de ce qui se passait et qu’elle n’avait pas données aux autres, c’était à sa mère, et encore, celle-ci était juste au courant que Gwen ne s’en sortait pas dans la musique et avait quelques difficultés d’argent, rien de plus. La Galloise avait survécu grâce à ses talents de danseuse qui lui rapportaient quelques livres… et aux combats de rue. C’était là qu’elle avait appris à se battre comme elle le faisait aujourd’hui, à mettre des hommes par terre, à gagner de l’argent pour se redresser à force de devenir excellente en la matière. Elle s’était ainsi forgé un caractère d’acier. Entretemps, la métisse était tombée sur Rhys, qui étudiait en fac de médecine (c’était faux, il n’était pas médecin, mais ce n’était pas parce qu’elle dévoilait son histoire à Caleb, qu’elle trahirait son meilleur ami, elle ne déballa donc rien de plus à son sujet que la partie qui la concernait elle et qui pour le coup était vraie). Gwen avait emménagé chez lui et s’était redressée petit à petit, même si ses dépendances étaient toujours plus ou moins présentes, c’était à plus petites doses. Elle avait repris les projets musicaux peu avant la mort de sa mère et la suite, tout le monde la connaissait. La jeune femme était revenue ici, et comme par magie (enfin pas tellement par magie), quelques mois après son retour, de véritables plans concrets aboutissaient enfin dans le monde musical. Ironie du sort quand tu nous tiens (surtout quand on songeait que celui qui était à la base de ces nouveaux projets concrets sans le savoir était aussi celui qui avait compté parmi ceux qui l’avaient rejetée à Londres : Nate). « J’étais une épave. Sans Rhys, je ne sais pas où j’en serai aujourd’hui. Il m’a vraiment aidée à sortir de tout ça, quand il était à Londres en tout cas. » Il ne fallait pas laisser entendre qu’il était toujours là puisqu’il ‘‘avait fait’’ des voyages humanitaires. Elle hésita à avouer aussi à propos de leur couple, que celui-ci n’était qu’un prétexte pour la couvrir elle et la protéger mais vu la période assez difficile qu’ils traversaient tous, Gwen se disait qu’elle en avait assez dit pour aujourd’hui, d’autant qu’elle venait quand même de déballer les trois quarts à Caleb, qui devait digérer tout un tas d’informations. Si elle l’avait fait, c’est parce qu’elle lui devait la vérité (même si elle n’avait rien dit à son propre père paradoxalement), et parce qu’elle savait qu’il ne la jugerait pas de s’être accrochée à ses rêves et d’avoir voulu garder la face. A présent qu’elle était revenue et que sa vie retrouvait un semblant de normalité malgré tout ce qui se passait encore – normalité par rapport à Londres en tout cas -, elle n’avait plus aucune raison de garder ça pour elle. « C’est une des raisons pour lesquelles je n’ai pas trop envie de retourner là-bas, même si pour déboucher en tant qu’artiste, ce sera inévitable à un moment ou à un autre. » Elle avait éteint depuis longtemps déjà sa deuxième cigarette et elle respirait à présent l’air frais de la nuit tombée. Son verre de rhum était vide lui aussi, sa main l’agrippait comme si elle était sur le point de le briser au souvenir de tous ces moments compliqués. Elle referma l’oscillo-battant et conclut par ces mots. « Tu sais que je n’ai quasiment pas de regret. Certainement pas celui d’être partie, et d’avoir essayé. Mais ma mère… Elle était au courant de certaines choses, pas de tout, et j’aurai aimé avoir pris le temps de tout lui dire. Là, j’ai l’impression de faire la même erreur avec mon père, mais d’un autre côté, il ne supporterait pas la vérité, savoir ce que sa fille est devenue là-bas. On aura beau me dire que je n’en sais rien, au contraire, j’en suis convaincue. » Gwen marqua une pause et décida alors d’en rester là pour le moment. Elle en avait assez dit. Trop ou pas, c’était fait, ce n’était pas à regretter non plus. « Enfin, je ne vais pas t’ennuyer plus longtemps avec mes histoires. J’entends ton ventre crier famine. » Essaya-t-elle de lancer dans un registre plus léger. En fait, même si elle se doutait que Caleb ne la jugerait pas, elle ne savait en revanche pas trop comment il réagirait par rapport à tout ; le fait de ne lui avoir rien dit à l’époque, de ne pas l’avoir appelé à l’aide (bonjour fierté et honte qu’elle aurait ressenties, il la connaissait assez pour la comprendre), ses addictions, sa déchéance, ses ratés, les dangers dans lesquels elle avait vécus… bref tout. C’était un peu une table rase. Une seule chose était sûre. A l’abri des regards, loin de leur quotidien, ils se retrouvaient comme avant : elle ne doutait pas de pouvoir lui faire confiance à tout niveau et qu’il garderait tout ceci pour lui. Il valait mieux de tout façon, parce que Gwen avait la rancune tenace si elle se sentait délibérément trahie.

_________________

break my bones
Addicted ▬ Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.


One million memories, ten thousand inside jokes and one hundred shared secrets (+) Gwen & Caleb - Page 2 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Invité

One million memories, ten thousand inside jokes and one hundred shared secrets (+) Gwen & Caleb - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: One million memories, ten thousand inside jokes and one hundred shared secrets (+) Gwen & Caleb One million memories, ten thousand inside jokes and one hundred shared secrets (+) Gwen & Caleb - Page 2 EmptyMer 14 Déc - 4:44



En constatant que Gwen aussi choisissait de rire de ce fâcheux incident, Caleb ne put s’empêcher de se sentir soulagé. Car si elle avait commencé à le prendre en pitié, ça n’aurait assurément fait qu’empirer les choses… Mais de toute manière, ce n’était définitivement pas dans la nature de Gwen. Au contraire, il comptait bien sur son caractère pour qu’elle en profite pour l’embêter et c’était précisément ce qui se passait. Alors il se mit à rire à son tour, même s’il était encore un peu embarrassé. « Je veux bien le croire, que c’était trop drôle pour toi… » Au moins, maintenant, il était de retour chez lui, à l’abri des regards et des moqueries. Et surtout, il s’était changé… Pour le coup, il n’avait pas fait d’effort vestimentaire. Mais comme lui, Gwen ne paraissait pas spécialement avoir envie de sortir à nouveau. En entendant la simplicité de ce qu’elle lui proposait, il se mit à sourire. « Avec des pizzas, tu sais parler à mon coeur » plaisanta-t-il. Enfin, ce n’était peut-être pas tout à fait faux. Tous ceux qui le connaissaient un tant soit peu savaient aussi que Caleb vouait un amour inconditionnel à la nourriture en général. Alors sans plus tarder, il attrapa son téléphone pour composer le numéro de la pizzeria. « Tu veux quoi ? » demanda-t-il à Gwen. Une fois qu’il eut obtenu sa réponse, il passa la commanda. Après avoir remercié l’employée, il raccrocha. Pendant ce temps, la métisse leur avait servi un verre chacun. Elle était allée chercher du rhum dans son minibar. « Merci ! » Déjà, elle s’était installée sur le rebord d’une fenêtre, grillant une cigarette et fredonnant joyeusement. Elle lui avait lancé le paquet de cigarettes et il l’avait attrapé, mais il l’avait posé à côté de lui. Il n’avait plus fumé depuis longtemps… Et il n’était pas sûre d’avoir envie d’une clope, à l’instant précis. Ça le ramenait un peu trop en arrière, dans ses années d’adolescent et de jeune adulte. Ceci dit, à l’époque, il préférait les joints. Quoi qu’il en soit, il avait définitivement l’impression d’être projeté dans le passé… Mais pas dans le mauvais sens du terme. Au contraire, il avait presque l’impression d’oublier tout ce qui s’était passé entre-temps. Et au fond, il n’y avait pas eu tant de bonnes choses que ça… En souriant, il s’assit dans le canapé et joignit sa voix à celle de Gwen. Tant pis pour le massacre, après les défis, il était juste content de passer un moment tranquille avec elle.

Sauf que s’il pensait avoir à peu près tout vu en termes d’années noires, Caleb se trompait lourdement. Car au fond, il n’avait jamais vraiment pensé que ça pouvait être difficile pour ceux qui avaient quitté Tenby. Même s’il aimait sa petite ville, même s’il avait traversé toutes les épreuves en compagnie de Lizzie, il ne pouvait s’empêcher de se dire que la vie était belle pour les autres. Ceux qui avaient volé de leurs propres ailes pour aller réaliser leurs rêves. Ceux qui avaient accompli quelque chose de plus. Sauf que visiblement, il était passé à côté de quelque chose… Il était possible qu’il ait idéalisé leur vie. En tout cas, il ne se serait jamais douté que Gwen était passée par une période aussi noire. Aussi surpris que désolé, il se contentait de l’écouter attentivement pour l’instant. De toute façon, il n’était pas sûr de savoir quoi dire… Parce que ça faisait beaucoup d’informations à gérer d’un coup. Il se manifesta seulement quand elle évoqua Rhys. D’ailleurs, il ne savait même pas que ces deux-là s’étaient rapprochés à Londres. Ou du moins, pas de cette manière… « Oui, Rhys est… Quelqu’un d’exceptionnel. » Ce n’était assurément pas suffisant pour qualifier un homme qui avait quasiment été comme un membre de sa famille. Mais Caleb n’avait jamais été très doué pour s’exprimer lorsqu’il s’agissait de choses personnelles… Ce qui rendait d’autant plus difficile les réponses à formuler en cas de telles confessions. Mais au fond, il n’avait peut-être pas vraiment besoin de parler. Se levant du canapé, il finit par s’asseoir à côté de Gwen. Il prenait plus de place qu’elle, mais il arrivait à tenir sur le rebord de la fenêtre, c’était déjà ça. « J’aurais jamais cru que… Que c’était à ce point-là pour toi. Mais tu sais… Tu n’as pas à avoir honte avec moi. Que ce soit pour le passé ou… Ou maintenant aussi. » Après tout, ils avaient vécu suffisamment de choses ensemble pour ne plus en être à ce stade… Et Caleb avait tout sauf envie de la juger. « Et puis t’es pas obligée d’en parler à ton père si t’en as pas envie. Ou au moins, tu peux te laisser du temps… » Lentement, il attrapa sa main et la serra dans la sienne. « Tu sais bien que tu m’ennuies jamais. » Mais elle n’avait sûrement pas non plus envie de se morfondre… Et la sonnette de la porte d’entrée retentit à ce moment-là. « Pizzas devant la télé ? Je vais les chercher et toi, tu choisis le film… »
Revenir en haut Aller en bas
Gwen Martins
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia, Dylana, Keelin & Megan
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif profil - pennywifey, signa - anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Max - Andrew - Annif Lula - Nate.

RAGOTS PARTAGÉS : 2570
POINTS : 5569
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015
One million memories, ten thousand inside jokes and one hundred shared secrets (+) Gwen & Caleb - Page 2 Tumblr_mx3gia1vVF1roljz3o3_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans (05/08/1990)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Nate
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, chorégraphe, boxeuse et menteuse professionnelle. Chanteuse : elle chante surtout de la soul, du pop/rock et du rnb. Musicienne : elle joue principalement de la guitare et de la basse dont elle est une véritable virtuose, elle se débrouille aussi au piano. Danseuse : la danse est l’art dans lequel elle excelle le plus, elle est aussi chorégraphe et donne des cours de danse hip-hop et contemporaine. Boxeuse : elle a un excellent niveau en boxe et est impitoyable avec ses adversaires, elle donne des cours de boxe au club de Tenby. Elle a appris à se battre dans la rue et maitrise donc des techniques de combat bien plus larges. La boxe lui a permis de se recentrer.
REPUTATION : Elle essaie de remettre son corps en forme et de se reconstruire psychologiquement. Tout le monde lui souhaite un prompt rétablissement.


One million memories, ten thousand inside jokes and one hundred shared secrets (+) Gwen & Caleb - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: One million memories, ten thousand inside jokes and one hundred shared secrets (+) Gwen & Caleb One million memories, ten thousand inside jokes and one hundred shared secrets (+) Gwen & Caleb - Page 2 EmptyDim 25 Déc - 23:28


Sans grande surprise, Caleb se montra partant pour les pizzas. La métisse opta pour une hawaïenne, celle avec les ananas, et elle s’empressa ensuite de lui donner un remontant pour le requinquer. Ce qu’il y avait de bien avec le vétérinaire, c’était qu’il était bourré de qualités. Il était patient, doux, gentil, déconneur, et elle en passait, sans pour autant manquer de caractère (et il en fallait pour tenir tête à la métisse). Il comptait parmi les rares personnes qui savaient généralement comment il fallait réagir avec elle pour passer un bon moment. Gwen était contente de le retrouver, du moins pour leur côté amical, comme si elle n’était jamais partie à Londres. Elle était aussi ravie qu’ils aient réussi à rester en bons termes après leur séparation. Tous les ex-couples ne pouvaient pas en dire autant. Tout dépendait de la raison de la rupture aussi, eux ne s’étaient jamais fait de coup de crasse et n’avaient jamais trahi la confiance de l’un et de l’autre. C’est pourquoi, détendue par la bonne ambiance entre eux et surtout ayant confiance en lui, Gwen lui parla d’une bonne partie de ce qui s’était réellement passé à Londres. L’ascension n’avait pas été fulgurante. Au contraire, elle avait enchaîné les désillusions et les coups durs, et c’était seulement depuis son retour à Tenby, ironiquement, que quelques projets intéressants se mettaient réellement en place en vue d’une concrétisation prochaine. Caleb ne commenta pas vraiment ses confidences, se contentant la plupart du temps d’hocher la tête silencieusement ou de prononcer quelques mots en guise de transition dans la conversation. Il semblait assez surpris, sous le choc peut-être de ne pas l’avoir su à ce moment-là. La métisse prit néanmoins soin de ne pas trahir ce qui touchait à l’histoire de Rhys, ne rapportant que ce qui les avait liés là-bas et qui était vrai. Gwen avait refermé la fenêtre mais son regard fuit son ami pour regarder l’horizon, espérant que l’ambiance n’en serait pour autant pas gâchée, mais au moins, Caleb était au courant de ce qui s’était réellement passé. La force de caractère de la métisse, même si elle en avait déjà de base, ne lui était pas venue aussi naturellement que si elle était restée à Tenby, elle avait été endurcie par nécessité. « Mon père ne tiendrait pas les mêmes propos. » Ironisa la jeune femme en haussant les épaules lorsque le vétérinaire lui lança qu’elle ne devait pas avoir honte. Elle se reprit néanmoins, sachant pertinemment que Caleb essayait de faire de son mieux pour trouver les mots. Gwen ne lui demandait pas de la réconforter ou quoique ce soit de ce genre, elle était juste rassurée qu’il ne lui en veuille pas de le lui avoir caché à l’époque et de le mettre au courant seulement maintenant. C’était déjà un bon point. Il ajouta alors qu’elle n’était pas obligée d’en parler à son paternel ou que ça pouvait attendre ; de toute façon, la métisse n’en avait pas l’intention. Elle réussirait quoiqu’il arrive même si c’était juste pour lui donner tort (elle ne voulait bien évidemment pas réussir que pour cette raison, c’était pour elle-même avant tout, mais celle-là était déjà une motivation suffisante). Maintenant qu’elle avait mis Caleb au courant, Gwen préféra ne pas s’attarder trop longtemps sur le sujet. De nouveau, sa réaction la rassurait, il n’avait pas l’air embêté ou énervé. « Niveau projets, ça bouge un peu depuis que je suis ici, alors on verra bien. » Le vétérinaire attrapa la main de la jeune femme et il lui fit comprendre qu’elle ne l’ennuyait pas à parler de ses histoires. Cependant, il comprit qu’elle voulait retrouver l’ambiance de début de soirée car il suggéra de reprendre où ils s’étaient arrêtés : les fameuses pizzas devant un film. Caleb se proposa d’aller les chercher pendant qu’elle choisissait ce qu’ils allaient regarder. « Ça marche. » La chanteuse n’était pas très blockbusters, néanmoins elle n’avait pas envie de se prendre la tête devant un thriller ou un film psychologique, et n’étant pas très film d’amour ou trouvant souvent les films comiques nuls à mourir, elle opta pour un truc passe-partout et qui leur donnerait quelques frissons sans devoir réfléchir devant l’histoire, Jurassic World. « Prêt à revivre l’histoire des dinosaures dans les Temps Modernes ? » Lâcha-t-elle en ouvrant à Caleb lorsqu’il revint avec les fameuses pizzas. Ils s’installèrent devant le film et mangèrent comme des rois tout en s’amusant devant quelques scènes aberrantes, comme celle où la rousse courait avec ses stupides talons alors qu’elle était pourchassée par une créature carnivore.

_________________

break my bones
Addicted ▬ Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.


One million memories, ten thousand inside jokes and one hundred shared secrets (+) Gwen & Caleb - Page 2 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Invité

One million memories, ten thousand inside jokes and one hundred shared secrets (+) Gwen & Caleb - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: One million memories, ten thousand inside jokes and one hundred shared secrets (+) Gwen & Caleb One million memories, ten thousand inside jokes and one hundred shared secrets (+) Gwen & Caleb - Page 2 EmptyLun 26 Déc - 7:14


Après avoir approuvé d’un simple hochement de tête le choix de Gwen, Caleb entreprit donc de lancer le film. Une fois que ce fut fait, il s’installa à son tour dans le canapé, à côté d’elle. Tous les éléments étaient réunis pour qu’ils terminent bien la soirée : la compagnie, la pizza, la télé… Et le jeune homme avait l’impression de retrouver un peu d’insouciance. Il n’y avait pas beaucoup de moments durant lesquels il ne se prenait pas la tête à propos d’une chose ou d’une autre, mais celui-là en faisait partie. C’était aussi ce qu’il aimait dans la relation qu’il partageait avec Gwen : le côté « bon enfant », tout en sachant se montrer plus matures chaque fois que c’était nécessaire. Mais pour l’instant, ils n’avaient peut-être besoin de rien d’autre que d’un moment de détente… Et de nourriture qui était tout sauf saine. Sans grande surprise, Caleb n’épargna pas le moindre morceau de pizza. Heureusement que l’histoire n’était pas trop prenante, sinon, il aurait pu être encore plus gourmand. Déjà qu’il prit soin de mettre le film sur pause pour aller chercher des brownies en cuisine… Il était rare qu’il n’y ait rien à manger chez lui. Il n’en avait peut-être plus le temps comme avant, mais il aimait encore « pâtisser ». Et il aimait encore plus se faire plaisir, particulièrement devant un film. Il aimait aussi partager, aussi était-il rare qu’il reçoive quelqu’un sans lui faire goûter à quelque chose de fait maison. Parce qu’à ses yeux, c’était plus qu’une simple gourmandise, c’était aussi un moment privilégié, passé à deux ou plus. Sous bien des aspects, c’était le cas de cette soirée avec son ancienne petite amie. Ils retrouvaient leur complicité et leurs fous rires, plus que les autres fois où ils avaient passé du temps ensemble. « Ok, elle est peut-être pas toujours très intelligente et tout n’est pas réaliste… Et puis j’ai peut-être les propos d’un homme faible, mais tant pis, t’es obligée d’admettre qu’elle est canon et forcément, ça rattrape tout le reste ! » S’il parlait ainsi, c’était peut-être aussi en partie pour la taquiner. Car si le scénario de ce film n’était pas très recherché, c’était aussi ce qui leur avait permis de ne pas trop se prendre la tête. Oui, ils avaient bien rigolé. Mais c’était peut-être le moment de retrouver un minimum de sérieux… Ou du moins, c’était le cas pour le Gallois. Parce que s’il était lent à la détente, il avait eu le temps de cogiter.

Or, il ne pouvait pas laisser Gwen repartir sans s’exprimer un minimum après tout ce qu’elle lui avait confié. Alors son visage redevint plus grave tandis qu’il se retournait pour se mettre face à elle. « Tu sais… Je suis pas très doué pour parler et tous ces trucs-là, mais… Je veux vraiment que tu saches que je suis là. Je sais que tu as Rhys, mais… Je suis là aussi. » Et il savait que ce n’était pas pareil, mais il savait aussi que ça ne pouvait pas faire de mal de se sentir épaulé par plusieurs personnes. « J’aurais aimé que tu m’en parles, à l’époque. Mais je comprends que tu ne l’aies pas fait, d’autant plus que je n’aurais sûrement pas pu y changer grand-chose. Et surtout, je voudrais te dire que… Que rien ne changera ma façon de te voir. Tu ne baisseras jamais dans mon estime. Parce que toi et moi, c’est pas juste une vieille d’amour. C’est aussi une belle amitié, avec des souvenirs magnifiques, un feeling au top et… Un avenir aussi. Et je suis fier de toi, que tu aies essayé, que tu te sois donné les moyens, même si ça n’a pas abouti comme tu l’aurais voulu. Au moins, tu n’es pas restée les bras croisés. Et ce n’est pas plus le cas aujourd’hui qu’à l’époque. Je sais pas si tes projets sont top secrets, mais si jamais, je veux bien être l’un de tes premiers publics. » Il lui adressa un clin d’oeil, avant de poser à nouveau une main sur la sienne. Il commençait vraiment à réaliser que la vie n’avait pas épargné grand-monde. Et peut-être qu’après ce que Gwen venait de lui avouer, lui-même pouvait essayer de s’ouvrir un peu plus… « Tu sais, quand Dan est parti… J’ai cru que j’allais perdre la tête. Parce qu’en plus du terrible vide qu’il a laissé derrière lui, c’était pas logique, tu vois. Il avait la vie devant lui et… Et si seulement j’avais eu le choix, j’aurais donné la mienne pour qu’il puisse en profiter encore. Alors… Tu sais ce que c’est, quand on perd quelqu’un… Je faisais genre devant tout le monde, surtout la journée. Et puis quand la nuit arrivait, quand je me retrouvais tout seul, j’ai un peu renoué avec mes vieux démons. Si je n’ai pas complètement sombré, c’est seulement parce qu’il fallait que je reste fort pour ma famille. » Il se mordit légèrement la lèvre inférieure. « Maintenant que Paige est partie… C’est vraiment un autre coup dur. Parce que… J’imaginais le futur avec elle. Je l’imagine encore. Mais tu sais quoi ? On va s’en sortir. Ça finira par aller mieux. Parce qu’on est bien entourés. Parce que tu es battante et que moi aussi, je fais de mon mieux. »
Revenir en haut Aller en bas
Gwen Martins
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia, Dylana, Keelin & Megan
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif profil - pennywifey, signa - anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Max - Andrew - Annif Lula - Nate.

RAGOTS PARTAGÉS : 2570
POINTS : 5569
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015
One million memories, ten thousand inside jokes and one hundred shared secrets (+) Gwen & Caleb - Page 2 Tumblr_mx3gia1vVF1roljz3o3_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans (05/08/1990)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Nate
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, chorégraphe, boxeuse et menteuse professionnelle. Chanteuse : elle chante surtout de la soul, du pop/rock et du rnb. Musicienne : elle joue principalement de la guitare et de la basse dont elle est une véritable virtuose, elle se débrouille aussi au piano. Danseuse : la danse est l’art dans lequel elle excelle le plus, elle est aussi chorégraphe et donne des cours de danse hip-hop et contemporaine. Boxeuse : elle a un excellent niveau en boxe et est impitoyable avec ses adversaires, elle donne des cours de boxe au club de Tenby. Elle a appris à se battre dans la rue et maitrise donc des techniques de combat bien plus larges. La boxe lui a permis de se recentrer.
REPUTATION : Elle essaie de remettre son corps en forme et de se reconstruire psychologiquement. Tout le monde lui souhaite un prompt rétablissement.


One million memories, ten thousand inside jokes and one hundred shared secrets (+) Gwen & Caleb - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: One million memories, ten thousand inside jokes and one hundred shared secrets (+) Gwen & Caleb One million memories, ten thousand inside jokes and one hundred shared secrets (+) Gwen & Caleb - Page 2 EmptyLun 26 Déc - 20:12


One million memories, ten thousand inside jokes and one hundred shared secrets. Si cette phrase résonnait dans la tête de Gwen, elle n’aurait pu que l’approuver ce soir. Entre souvenirs partagés, plaisanteries à répétition et confidences, tout était réuni pour que les deux ex retrouvent leur amitié d’avant. Depuis que la métisse était revenue à Tenby à la mort de sa mère, les deux jeunes adultes s’étaient revus à quelques reprises sans vraiment pousser aussi loin leurs retrouvailles. C’était à un point tel que la chanteuse se souvenait ce qui l’avait fait craquer chez le vétérinaire quand ils étaient ados, mais elle ne s’aventurerait pas à y penser trop longtemps au risque de dévier dans une voie dangereuse. Avec Caleb, Gwen avait l’impression de pouvoir être elle-même sans être jugée, d’être à l’aise, d’être en sécurité même alors qu’elle pouvait très bien se débrouiller toute seule… Il était un des éléments capitaux de sa vie tout simplement, un de ceux qui la faisaient se sentir chez elle et à sa place à Tenby. Le vétérinaire était ce qui se rapprochait le plus d’une famille à ses yeux après ses véritables liens de sang et après son meilleur ami. Gwen savait que quoiqu’il arrive, Caleb resterait toujours dans le paysage de sa vie, d’autant plus maintenant qu’elle lui avait quasiment tout dit. Leur lien était bien plus solide qu’elle ne l’avait cru après autant d’années d’éloignement. Alors que les deux amis regardaient le film, une ambiance de légèreté revint devant quelques scènes surprenantes qui concernaient en particulier l’actrice principale du film. Le Donovan mit le film sur pause pour aller chercher une des pâtisseries dont il avait le secret. Gwen raffolait des brownies d’ailleurs, d’autant plus quand ils étaient faits par Caleb. La jeune femme en grignota quelques-uns et ne manqua pas de le gratifier d’un compliment. « Il n’y a que toi pour en faire des aussi bons. » Elle avait failli lancer que des gens pourraient tuer pour manger ça, elle n’avait pas osé pousser la boutade dans l’humour noir au vu du contexte actuel. Le vétérinaire évoqua à nouveau la rousse plus loin dans le film, arguant que malgré quelques scènes surréalistes – de toute façon dans un scénario avec des dinosaures, il ne fallait pas s’attendre à autre chose -, elle était plutôt canon. « D’où ça rattrape tout le reste ? C’est moi ou tu ne rates pas une occasion pour te rincer l’œil ? » Les deux amis plaisantaient du tac au tac si bien que le film passa sans qu’ils aient le temps de s’en rendre compte. La métisse s’apprêtait à prendre congé après cette petite soirée, pas parce que ça ne faisait pas bon genre de rester – elle n’en avait que faire des qu’en dira-t-on – mais surtout parce qu’elle commençait à fatiguer et qu’elle voulait voir comment allait Rhys avant d’aller dormir. Et puis Caleb n’allait sûrement plus tarder non plus. Toutefois, son ex revint sur leur conversation pré-film. Il ne voulait pas la laisser repartir sans avoir ajouter quelque chose. En effet, le Gallois lui précisa qu’il était là pour elle aussi. Il s’ouvrit enfin un peu plus sur ce qu’il pensait de tout ce qu’elle lui avait raconté. Il aurait préféré qu’elle en parle avant mais reconnut qu’il n’aurait pas pu y changer grand-chose. Gwen ne devait de toute façon pas avoir honte devant lui, il lui fit comprendre, entre autres, que ce n’était pas parce qu’elle n’avait pas réussi à Londres qu’elle baisserait dans son estime. Au moins, la métisse avait essayé de suivre ses rêves et n’avait pas attendu après eux. Et il était fier d’elle et de leur amitié. Les mots de Caleb la touchèrent, si bien, qu’émue, elle ne put que le prendre dans ses bras après ces mots. D’habitude pudique, surtout entre eux qui avaient toujours peur de « mal » agir par rapport à leurs partenaires respectifs compte tenu de leur passé amoureux, elle n’avait pu se retenir cette fois. Néanmoins, elle interrompit finalement cette accolade, un peu empourprée, et baissa légèrement les yeux. « Merci. » Souffla-t-elle, parce qu’il lui avait dit ce qu’elle avait besoin d’entendre. Le soutien et l’appui du jeune homme, sa façon de la voir, comptaient beaucoup pour elle. « Et bien sûr, si quelque chose de concret aboutit, tu seras un des premiers avertis. » Caleb prit une de ses mains dans la sienne pour capter son attention. Il n’en avait pas tout à fait terminé et continua de s’ouvrir un peu plus. Le vétérinaire revint sur la mort de son frère, il était illogique de partir si jeune et s’il avait eu le choix, il aurait échangé sa place contre la sienne. Gwen faillit l’interrompre en lui disant qu’il avait aussi des gens qu’il laisserait tout autant derrière lui mais elle se retint, sachant pertinemment où il voulait en venir. Comme il le soulignait si bien, elle savait ce que ça faisait de perdre quelqu’un. On a tendance à garder la face, à faire comme si le temps oeuvrait pour que tout aille mieux, sauf que ce n’était pas toujours aussi facile. Caleb avait beaucoup souffert de la perte de son frère, elle le savait parfaitement aussi. D’ailleurs, il en vint au fait en précisant qu’il avait sombré dans quelques démons, et qu’il n’avait réussi à garder la tête hors de l’eau que parce que sa famille avait besoin de lui. Tout le monde n’aurait pas eu sa force de caractère. La preuve : Gwen n'en avait pas totalement terminé avec les siens même après la mort de sa mère. Elle écouta tout de même Caleb jusqu’au bout. Il était vraiment un exemple dans le sens qu’il avait eu la charge de sa sœur, des parents assez absents depuis la disparition de son frère et il n’avait failli en rien malgré sa propre douleur. « Tu n’as pas été épargné non plus. C'est normal d'avoir eu des moments où tu as eu envie de craquer, mais tu ne t'es quand même pas laissé abattre et t'as continué. Il faut beaucoup de force de caractère pour ça, vraiment. » Confirma la métisse en guise de réponse. Comme il continuait, elle le laissa terminer. En effet, il venait aussi de rompre avec sa petite amie, ce qui en soit n’avait pas le même degré de gravité mais n’en était pas moins un coup dur à encaisser, d’autant plus pour quelqu’un qui continuait d’en voir de toute les couleurs. Elle esquissa un sourire ; un sourire parce qu’il avait réussi à insuffler un vent de positivisme malgré la teneur de la conversation. « Oui, nous sommes des battants, encore plus avec tout ce que nous avons traversé, chacun à notre niveau. Et tu sais ce qui fait et fera notre force ? Tu ne seras pas seul et moi non plus, parce que quoiqu’il arrive, on se serrera les coudes, toi, moi et ceux qui nous entourent. » Ils se les serreront avec d’autres aussi, leur famille, Rhys et compagnie… ça aidait d’être entourés. Il ne fallait pas chercher plus loin pour comprendre pourquoi Gwen préférait rester à Tenby dans ces conditions. Elle était déjà passée à côté de trop de choses ces quatre dernières années. Cette soirée avait vraiment fait du bien aux deux amis pour se changer les idées et mettre pas mal de choses à plat en même temps.

_________________

break my bones
Addicted ▬ Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.


One million memories, ten thousand inside jokes and one hundred shared secrets (+) Gwen & Caleb - Page 2 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Invité

One million memories, ten thousand inside jokes and one hundred shared secrets (+) Gwen & Caleb - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: One million memories, ten thousand inside jokes and one hundred shared secrets (+) Gwen & Caleb One million memories, ten thousand inside jokes and one hundred shared secrets (+) Gwen & Caleb - Page 2 EmptyMar 27 Déc - 5:34


Quand il s’interrompit enfin, Caleb se demanda si ce n’était pas la première fois qu’il enchaînait autant de phrases d’affilée face à Gwen. Elle le connaissait suffisamment pour savoir que ce n’était pas facile pour lui et qu’un tel « discours » lui avait demandé bien des efforts. C’était peut-être aussi la raison pour laquelle il avait mis tant de temps avant de réussir à sortir quelque chose de potable… Parce que clairement, les confessions de son ex l’avaient ébranlé. Il avait tenté de se figurer l’horreur qu’elle avait vécu dans la capitale britannique, mais il n’en était peut-être pas capable puisqu’il n’avait pas été à sa place. Quoi qu’il en soit, ça l’avait travaillé pendant tout le film, qu’il n’avait suivi que d’un oeil. Parce qu’il ne pouvait pas ne pas lui réaffirmer son attachement… Un attachement qui restait fort, malgré les années de séparation, malgré le fait qu’ils ne s’étaient pas retrouvés depuis si longtemps que ça, malgré la situation un peu compliquée dû à leur passé amoureux. C’était peut-être justement ce vécu qui faisait que leur lien était particulier. Les choses auraient pu mal finir, en réalité. Mais ç’aurait été bien dommage… Parce que Caleb aurait perdu une alliée précieuse et il avait l’audace de penser qu’elle ressentait la même chose que lui. Et quelque part, ce soir, c’était allé plus loin encore. Parce que les choses avaient été mises à plat, parce que des secrets avaient été partagés, parce que le jeune homme avait finalement réussi à oublier un peu cette gêne liée au fait qu’ils étaient sortis ensemble et qu’il appréhendait le ressenti de Rhys sur la question. Il avait compris que rien de ce qui s’était passé n’avait beaucoup d’importance, au fond. Il avait compris que pour guérir de leurs blessures respectives, ils avaient bien besoin de se serrer les coudes sans se prendre la tête. En plus, il n’avait pas tellement foi en l’avenir… Et c’était là que c’était encore plus important de bien s’entourer. Et c’était un peu ce qu’il disait à Gwen, laquelle était tout à fait d’accord avec lui. Mais ce n’était pas tout. Suite à ses aveux, il avait envie aussi de lui révéler quelque chose dont il n’était pas très fier, notamment au sujet de son comportement pendant les premiers mois qui avaient suivi l’enterrement de son petit frère. Et bien sûr, Gwen compatit ; il ne s’était pas attendu à autre chose. Sinon, il n’aurait assurément pas réussi à se confier à son tour…

D’ailleurs, Caleb ne savait pas ce qui l’avait le plus touché : l’accolade de Gwen, ou le fait qu’elle ait souligné qu’il avait beaucoup de force de caractère. Parce que l’un comme l’autre, venant d’elle, ça voulait dire beaucoup… Elle était exactement le genre de personne à ne pas se laisser abattre par les épreuves, alors quand elle exprimait la même chose à propos de quelqu’un d’autre, c’était toujours pertinent. De plus, elle n’était pas non plus spécialement du genre tactile et il ne l’avait plus tenue dans ses bras depuis longtemps - depuis l’enterrement de sa mère, en réalité, mais ce n’était pas pareil. Pendant quelques secondes, il avait caressé son dos, comme s’il voulait aussi lui communiquer un peu d’affection à travers ses gestes. Et pendant ces quelques secondes, il se surprit à se demander comment les choses se seraient déroulées si elle et Rhys n’étaient pas revenus à Tenby à quelques semaines d’intervalle. Bien entendu, il avait appris à vivre sans eux, d’autant plus qu’il avait la meilleure des amies… Mais maintenant qu’ils avaient refait surface dans sa vie, malgré le chaos qui en était résulté dans son esprit et après quelques tumultes, il espérait secrètement qu’ils n’en disparaîtraient plus jamais. Il essayait quand même d’être réaliste, pour ne pas être déçu une deuxième fois. Mais en attendant, autant profiter de leur compagnie… C’était exactement ce qu’il avait fait ce soir-là et ce qu’il comptait continuer à faire. « Toi, moi et tous ceux qui nous entourent » répéta-t-il, comme pour signer un accord tacite. Détachant finalement son regard du sien, il lui tendit le dernier morceau de brownie - ce qui était, à ses yeux, une autre preuve d’amour. « Merci pour la soirée. Ça m’a fait du bien… » Il se leva du canapé, abandonnant l’idée de remettre de l’ordre dans le salon. Il le ferait le lendemain. Comme il vivait seul, il n’y aurait personne pour lui prendre la tête à ce sujet. « Allez, je te raccompagne. Ne dis pas non, s’il te plaît, j’ai besoin de marcher un peu pour digérer… J’ai mangé comme un ogre. Et j’ai envie d’affronter un peu le froid. » Il retourna se changer, puis la rejoignit dans le salon et lui tendit son manteau, avant de la suivre à l’extérieur. Le trajet se déroula dans un silence qui n’était pas désagréable. Et une fois devant sa porte, il la serra à nouveau dans ses bras, brièvement. « On se voit bientôt… »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


One million memories, ten thousand inside jokes and one hundred shared secrets (+) Gwen & Caleb - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: One million memories, ten thousand inside jokes and one hundred shared secrets (+) Gwen & Caleb One million memories, ten thousand inside jokes and one hundred shared secrets (+) Gwen & Caleb - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas

One million memories, ten thousand inside jokes and one hundred shared secrets (+) Gwen & Caleb

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-