AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Empty Threat + Andrew&Rhys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Spencer, Thomas & Eleanor
TON AVATAR : Sam Claflin
TES CRÉDITS : moonlight (avatar) anaelle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libres : (2/3)
En cours : Lylou - Sujet commun
A venir : Lizzie

RAGOTS PARTAGÉS : 1359
POINTS : 2424
ARRIVÉE À TENBY : 16/02/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans (24/08)
CÔTÉ COEUR : Ses sentiments naissants sont encore un peu étouffés par ses deuils récents.
PROFESSION : Il prétend être médecin et avoir fait une pause après un voyage humanitaire. En réalité, il n'a pas de boulot et arrondit ses fins de mois en faisant des parties de poker truquées.
REPUTATION : Il a l'air de reprendre un peu goût à la vie, non ?


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Empty Threat + Andrew&Rhys Dim 2 Oct - 10:20

Taking back an empty threat
More than you could ever know
Take it back with no regrets
I was better off when I was on your side

Rhys n'était pas du genre colocataire superprotecteur ou intrusif mais aujourd'hui, il s'inquiétait. Il était tard, très tard et pourtant Gwen n'était pas rentrée. Il s'était fait violence pour ne pas lui envoyer de texto mais il le regrettait un peu plus à chaque minute qui passait. Alors faute de mieux, il faisait les cent pas dans le salon, regardant successivement par les deux fenêtres pour voir si sa meilleure amie arrivait. Il était vrai que c'était parfaitement inutile et que ça ne ferait certainement pas venir cette dernière plus vite mais il ne pouvait pas s' en empêcher. Il savait que Gwen savait se défendre et était une grande fille mais il avait un mauvais pressentiment. Surtout qu'elle lui avait dit qu'elle ne rentrait pas tard. Et finalement, le Blake se décide. Il sort son téléphone, commençant à taper un message. Cependant avant qu'il n'ait pu l'envoyer, la lumière de phares vient troubler l'obscurité de la nuit, tandis qu'une voiture s'arrête devant la maison du Blake et de la Martins. Il ne faut pas longtemps à Rhys pour reconnaître Gwen installée sur le siège passager. C'est un homme qui conduit. Le Blake s'apprête alors à se détourner de la fenêtre, enfin rassuré et considérant surtout que ce que faisait Gwen ne le regardait pas. Sauf que même si elle met quelques secondes, l'information finit par frapper son cerveau. Le conducteur, c'est Andrew. Rhys émet un petit son étouffé. La surprise le paralyse. Juste le temps qu'il faut pour qu'il puisse voir Andrew couper le contact, dire brièvement quelque chose à Gwen et soudainement l'embrasser. C'est alors l'instinct qui parle. Il serre les poings, les mâchoires... réactions qui expriment son déplaisir face à la scène. Finalement, il parvient tout de même à quitter l'extérieur des yeux, s'éloignant des vitres. L'ancien Rhys aurait probablement foncé dehors pour interrompre ce moment, a grands renforts de cris et peut-être même à l'aide de ses poings. Sauf qu'il allait devenir père. Et il y avait aussi le fait qu’il savait que Gwen allait le tuer s’il faisait quelque chose de stupide. Non, il fallait être plus malin que ça. Vite, il monte le plus furtivement possible dans sa chambre, bien décidé à faire comme s’il n’avait rien vu. Il faut juste qu’il fasse semblant de déjà dormir car il sera bien incapable de cacher son déplaisir à sa colocataire qui le connaît par cœur. Alors cinq minutes plus tard, quand la porte s’ouvre et que Gwen rentre, il est allongé dans son lit, tournant le dos à la porte. Il entend la métisse s’activer et a même l’impression qu’elle vient vérifier qu’il est là, alors il s’applique à avoir un souffle parfaitement régulier. Ça semble marcher.

Le blond passe pas moins de deux heures à cogiter dans son lit. Il était partagé. Il devait avouer qu’il appréciait beaucoup Andrew. Si au début de leur relation, l’argent facile était la seule chose qui les rapprochait, ce n’était plus le cas maintenant. Il y avait plus. Il aimait passer du temps avec l’anglais. Vraiment. Il se sentait libre en sa compagnie. Il n’avait pas de passif houleux avec lui et le fait que le Green ne fasse pas un mystère de son manque de morale avait quelque chose de rafraîchissant. Rhys pouvait faire ou dire tout et n’importe quoi sans se préoccuper de son jugement. Mais ce qui faisait le charme d’Andrew à ses yeux à lui faisait aussi qu’il n’était pas quelqu’un d’approprié pour Gwen. Le Blake cherche un moyen de le faire comprendre à l’un des deux quand soudain la vérité le frappe. Il n’en aura même pas besoin. Il avait oublié un détail capital : Gwen était censée être sa copine. Il pousse un petit soupir de soulagement. Ça allait être bien plus simple que prévu et ça lui éviterait de proférer des remarques désagréables. Il bondit alors hors de son lit, quittant la maison à pas de loup. Il prend sa voiture, se rendant droit dans la gargotte qui sert de repère au Green, l’endroit où il finit la plupart de ses nuits. Il pousse la porte du minuscule et miteux bar, voyant tout de suite celui qu’il cherchait accoudé au comptoir, lui tournant le dos. C’est sûr que là, on était pas au standard du Three Mariners, il n’avait certainement pas dû emmener Gwen ici… Rhys se met tout de suite dans la position de l’agresseur. C'est-à-dire qu’il fonce droit sur Andrew, lui assénant volontairement une grande tape dans le dos alors que celui-ci est en train de porter son verre à ses lèvres. Le contenu de ce dernier se répand alors un peu sur le mécano. « Salut mon pote ! » S’exclame le faux médecin d’un ton qui ne laisse rien présager de bon. Il continue à agacer son adversaire, empiétant volontairement sur son espace vital, gardant sa main dans son dos et se rapprochant de son visage au maximum. « Dis-moi, tu as aimé embrasser ma copine tout à l’heure ? Non mais dis-moi, hein, je voudrais vraiment savoir. »


_________________

You make my heart feel like it’s summer When the rain is pouring down.You make my whole world feel so right when it’s wrong. Life It’s easy to be scared of. With you I am prepared forWhat is yet to come.Cause our two Hearts will make it easy Joining up the pieces Together making one.(BY ANAELLE)

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : nate, ana-sofia, lizzie, deborah, jesse et yevgeniya
TON AVATAR : luke grimes
TES CRÉDITS : angel dust (avat) | penny (gif) | gwen (signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 7891
POINTS : 2660
ARRIVÉE À TENBY : 16/11/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 31 yo (10.11.85)
CÔTÉ COEUR : vide
PROFESSION : mecano
REPUTATION : on croirait bien qu'il possède le charme des bad boy... allez comprendre. a moins qu'il soit devenu gigolo ? cela dit, plus il est loin, mieux je me porte.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Empty Threat + Andrew&Rhys Ven 7 Oct - 16:53

I will wipe the salt off of my skin
And I'll admit that I got it wrong
And there is grey between the lines

C'est une bonne soirée que je passe en compagnie de Gwen. Elles sont plutôt rares, mais je sais qu'elles sont toujours remplies en animation. Ce soir, elle ne chantait pas, mais encore une fois j'ai eu le bonheur d'admirer son déhanché alors qu'elle était sur le piste de danse. En général je préfère boire et la regarder plutôt que de participer à la danse, mais quelques fois, elle m'entraîne et après un lourd travail sur moi-même, je termine par la rejoindre. On passe une bonne soirée alors quand je la raccompagne devant chez elle, je laisse mes envies se libérer et je l'embrasse dans la voiture. Ce n'est pas la première fois, et vu nos conversations profondes de la soirée, je me dis qu'elle ne me repoussera pas. J'avais tort. Il ne lui faut que quelques secondes pour se détourner et me laisser penaud dans la voiture. Sans plus d'explications, on se quitte, sans savoir vraiment dans quels termes nous sommes. Jamais auparavant je n'avais embrassé sans être persuadé qu'elle m'embrasserait en retour. A l'exception de Penny, évidemment, mais chacun des baisers échangés étaient animés par des talents de comédiens hors du commun et motivés par mon envie de vengeance sur Jean. C'est donc plus ou moins un choc quand la Martins tourne la tête et se hâte de rentrer chez elle sans la moindre explication. Est-ce que j'ai fait quelque chose de mal ? Pourtant, elle me connaît… Elle sait quel genre de mecs je suis même si je ne suis pas des plus démonstratifs. Tant pis. Je m'en remettrais, même si ce serait bien évidemment plus facile si je comprenais la raison de ce retournement de situation. Je ne reste pas plus longtemps devant la maison et après mûres réflexions, je décide de retourner m'enfiler une pinte. Pas au même endroit cependant… Hors du centre, dans ce bar sans le moindre artifice, je me pose au comptoir et j'enchaîne les pintes. La décision la plus sage aurait été de rentrer chez moi, mais j'ai toujours été déraisonnable, alors ce n'est pas aujourd'hui que je compte changer mes habitudes. Surtout maintenant que je ne comprends pas le comportement de Gwen que je pensais pourtant connaître un minimum.

Ma pinte dans mon coin du comptoir, et c'est tout. Je ne parle à personne. Je bois et je fume malgré l'écriteau indiquant qu'il est interdit de fumer dans cet endroit. Mais si tel était le cas, pourquoi les cendriers trainent sur le comptoir et pourquoi le barman ne me dit-il rien ? Comme moi, il se moque des règles, et ce n'est pas plus mal. J'écrase mon mégot dans le cendrier et je ramène la chope de bière à mes lèvres quand soudainement un coup dans le dos me fait tousser et renverser. « Putain, non mais tu veux quoi bordel ?! » J'attaque directement alors que j'attrape une serviette pour essuyer des dégâts. Je me retourne et je reconnais alors le propriétaire de cette voix et de la tape dans le dos. « Rhys ? » Que je lâche, confus par rapport à tout ce qu'il se passe. Qu'est-ce qu'il lui prend à lui ? Et le Gallois n'en a pas fini d'être désagréable puisqu'il se rapproche dangereusement en poursuivant sur sa lancée. Je n'aime vraiment pas ce comportement et je ne compte pas me faire prier pour le lui montrer. Je me redresse, repousse sa main qu'il garde dans mon dos et je suis à deux doigts de le pousser carrément pour qu'il cesse de s'avancer, mais ce sont des paroles qui m'en empêche. Encore une fois, je ne comprends pas et je me crois intelligent quand je lance.  « Je n'ai embrassé qu'une femme ce soir et ouais… J'ai adoré ça. » Je me désintéresse de la présence du blond quand aussitôt, je commence à additionner deux et deux. Qu'est-ce que ça peut lui faire de qui j'embrasse ? En effet, ça peut l'intéresser si la femme en question est sa petite-amie, comme il le souligne. « Attends, quoi ? Gwen est ta meuf ? » Que je demande, incrédule devant ce que ce que je comprends. Ca expliquerait peut-être en effet pourquoi elle n'a pas répondu à mon baiser et pourquoi elle s'est éclipsée aussi vite. Cependant, l'approche de Rhys me dérange tellement que je ne fais pas en sorte d'arranger la situation. « Elle a dû oublié de me le dire. Pourtant, elle a eut la soriée entière pour le faire. »

_________________

Certains disent que le monde sera anéanti par le feu d'autres par la glace. Pour ce que j'ai goûté du désir amoureux, je penche du côté de ceux qui préfèrent le feu. Mais s'il fallait que par deux fois je trépasse. Je crois en connaître assez sur la haine pour savoir que la destruction par la glace est tout aussi vilaine et efficace. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Spencer, Thomas & Eleanor
TON AVATAR : Sam Claflin
TES CRÉDITS : moonlight (avatar) anaelle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libres : (2/3)
En cours : Lylou - Sujet commun
A venir : Lizzie

RAGOTS PARTAGÉS : 1359
POINTS : 2424
ARRIVÉE À TENBY : 16/02/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans (24/08)
CÔTÉ COEUR : Ses sentiments naissants sont encore un peu étouffés par ses deuils récents.
PROFESSION : Il prétend être médecin et avoir fait une pause après un voyage humanitaire. En réalité, il n'a pas de boulot et arrondit ses fins de mois en faisant des parties de poker truquées.
REPUTATION : Il a l'air de reprendre un peu goût à la vie, non ?


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Empty Threat + Andrew&Rhys Mer 12 Oct - 18:08

Taking back an empty threat
More than you could ever know
Take it back with no regrets
I was better off when I was on your side

Rhys regarde la bière couler le long du menton d’Andrew avec une grande satisfaction.  tandis qu’une flopée de jurons digne du Capitaine Haddock s’échappent des lèvres de l’anglais. Le Blake était définitivement passé en mode belliqueux. Il n’y pouvait rien, l’image d’Andrew et Gwen en train de s’embrasser était bloqué dans sa tête, déclenchant tous les mauvais réflexes en lui. Il y a aussi quelque chose de comique dans l’expression surprise qu’affiche le Green quand il reconnaît Rhys comme son agresseur. Comme s’il ne s’attendait pas à ce que ce soit lui qui l’attaque par derrière. Chacun son tour. Vu les propos que Andrew tenait à propos de ses exs et de la gente féminine en général, Rhys ne s’attendait vraiment pas à le surprendre en train de rouler des pelles à sa meilleure amie… « Pourquoi tu as l’air si surpris que ce soit moi ? Tu as fais cocu beaucoup de pauvres types ce soir ? » Assène le blond d’un ton mordant et toujours très faussement affable. Il avait appris très vite qu’il ne servait à rien d’élever la voix. Une attitude très froide et très provocatrice pouvait se révéler tout aussi impressionnante que de grands éclats. Et on peut dire que niveau provocation, il ne lésine pas. Il continue à pousser Andrew, à empiéter sur son espace vital, bien décidé à le déranger et à l’empêcher de finir sa bière.  Et surtout à le provoquer. Ce dernier n’a cependant rien à apprendre en matière de bagarres et il ne tarde pas à le prouver. Il se redresse brusquement, repoussant fermement la main du Blake. A présent, ils sont face à face, se toisant en chiens de faïence. Le Green ne semble pas comprendre le problème ; ou alors il fait exprès de jouer les idiots pour faire sortir Rhys de ses gonds, mais en tout cas, il pose une question qui fait crisser les mâchoires du gallois. Non mais de quel droit, osait-il déclarer qu’il avait aimé ça, comme si c’était la chose la plus naturelle du monde ? Enfin, au moins, il prouve qu’il peut quand même suivre une conversation car il affirme qu’il n’a embrassé qu’une seule femme ce soir. Manque de bol pour lui, c’était la seule dont Rhys se souciait…

Il prépare donc une réplique cinglante quand une lueur s’allume soudainement dans le regard d’Andrew qui comprend enfin l’origine de la colère de Rhys. « Bien sûr que Gwen est ma meuf ! Toute la ville est au courant alors ne me fais pas croire que toi, non. Assume tes actes au moins. » C’est de la pure mauvaise foi mais le blond ne cherche même pas à s’en cacher. Il était facile de se glisser dans la peau du type jaloux qui cherchait sa revanche ! Et puis, il n’était pas désolé. Gwen l’avait empêché tellement de fois de la défendre ou de la protéger qu’il rattrapait le temps perdu. Surtout qu’avec toutes les confidences que Andrew avait pu lui faire, il était absolument certain que le Green n’était pas un prétendant convenable pour la Martins. Les choses finissaient toujours mal avec lui. D’ailleurs, il y avait une forte probabilité pour qu’il soit en train de mentir et qu’il avait été au courant de sa « relation » avec Gwen. Certes, il avait l’air surpris et confus mais Rhys était bien placé pour savoir qu’il existait de très bons menteurs. Et puis, vu qu’il continue la provocation même après la grande révélation, Rhys est de moins en moins enclin à lui laisser le bénéfice du doute. « J’aime pas trop ce que tu es en train de sous-entendre, Green. » Assène t-il en se ravançant de façon à pousser le principal intéressé d’une petit coup d’épaule. « Tu dis que ma nana est une allumeuse ? » A vrai dire, Rhys est perplexe quant à l’attitude de Gwen. Après tout, cette histoire de faux couple était principalement à son bénéfice alors pourquoi gâcherait-elle tout en continuant à jouer les célibataires ? Elle ne pouvait pas sérieusement craquer pour le mécano ?! L’idée énerve encore plus Rhys, si c’est possible et il continue les attaques. De toute façon, il fallait faire passer Andrew pour le méchant. Il le fusille du regard. « Ecoute, en principe, ça marche plutôt bien toi et moi, non ? Je veux dire, on ne se prend pas la tête et on se fait du blé alors au nom de ça, je suis prêt à passer l’éponge. Mais je te jure que tu n’as plus intérêt à la toucher. J’en ai rien à foutre que tu ais aimé ça ou quoi. La copine d’un pote, ça ne se fait pas. C’est tout. Même en prison, tu as bien dû apprendre ça, non ? »

_________________

You make my heart feel like it’s summer When the rain is pouring down.You make my whole world feel so right when it’s wrong. Life It’s easy to be scared of. With you I am prepared forWhat is yet to come.Cause our two Hearts will make it easy Joining up the pieces Together making one.(BY ANAELLE)

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : nate, ana-sofia, lizzie, deborah, jesse et yevgeniya
TON AVATAR : luke grimes
TES CRÉDITS : angel dust (avat) | penny (gif) | gwen (signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 7891
POINTS : 2660
ARRIVÉE À TENBY : 16/11/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 31 yo (10.11.85)
CÔTÉ COEUR : vide
PROFESSION : mecano
REPUTATION : on croirait bien qu'il possède le charme des bad boy... allez comprendre. a moins qu'il soit devenu gigolo ? cela dit, plus il est loin, mieux je me porte.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Empty Threat + Andrew&Rhys Sam 15 Oct - 19:36

I will wipe the salt off of my skin
And I'll admit that I got it wrong
And there is grey between the lines

Pour faire une entrée, il sait se faire remarquer le Blake et pour la première fois, je le vois sous un jour détestable. Mais qu'est-ce qu'il lui prend à ce mec pour m'aborder d'une façon aussi agressive dans ce bar ? Et puis, pourquoi est-ce qu'il parle de tromperie ? Je n'ai pas l'habitude de ne rien comprendre à une situation, mais ce soir, autant dire qu'on peut difficilement faire mieux : déjà le comportement de Gwen que je ne comprends pas et maintenant ça ? Sans penser qu'il me considère comme son ami, je croyais pourtant qu'on s'entendait plutôt bien avec Rhys et la preuve était le fait que nous ne nous sommes jamais entubés l'un l'autre malgré les sommes d'argent que nous récoltons à certaines soirées. Nous sommes des associés honnêtes, alors pourquoi tout foutre en l'air ? Et c'est là que je suis frappé par l'éclair de la connaissance. Je comprends que ce qui fous Rhys dans une telle rage, c'est le baiser échangé avec la Martins.
« Parce que tu crois que j'écoute les ramassis de conneries qui se disent en ville ? Eh ben non Rhys, j'ai une vie. J'm'occupe pas de celles des autres et j'en ai rien à foutre de savoir qui tu tronches alors back off. » Et si j'avais entendu un jour par hasard le fait que Rhys soit en couple avec la Martins, je ne l'aurais pas forcément cru… Je ne me souviens que trop bien des accusations fausses à mon encontre, notamment lorsque je venais d'emménager à Tenby et que tout le monde pensait que j'entretenais une relation avec mon colocataire.
A présent, je comprends la colère du Blake, mais ce n'est pas pour autant que je compte me laisser emmerder par lui.
Apparemment, le médecin commence à fabuler et même à mal interpréter mes propos, ainsi quand il demande si je suis en train de sous-entendre que la métisse est une allumeuse, je m'enflamme. Il ne m'en faut pas plus. Je n'ai pas de respect pour beaucoup de monde dans cette bourgade, mais Gwen fait bel et bien partie des privilégiés. Et puis, si vraiment elle était ce genre de femmes, alors on aurait déjà eu le plaisir de passer la nuit en compagnie l'un de l'autre, sauf que ça ne s'est jamais produit.
« Quoi ?! Non mais putain tu vas arrêter de déformer ce que j'ai dit ? » Si elle est en couple avec le blond, alors je comprends pourquoi elle m'a repoussé et finalement, peut-être que j'ai meilleur temps d'en informer le jeune homme avant que les choses ne dégénèrent. Jamais je n'aurais cru qu'il pourrait me prendre autant la tête et pourtant… C'est  chose faite. Il reprend la parole et se lance dans les menaces à présent. Je suis partagé entre l'envie de rire et l'envie de lui casser la gueule bien comme il faut. Pour qui il se prend ? Et là… Il a les mots qu'il aurait mieux fait de ne jamais utiliser. Je respire calmement alors que je ne rêve que d'une chose : m'emporter. Pour une fois, je dois essayer de relativiser. Je dois me souvenir que notre petit arrangement avec Rhys concernant les parties de jeu truquées est bien trop bénéfique pour que j'envoie tout valser aussi facilement. Je déglutis, la mâchoire serrée pour m'empêcher de faire des choses que je regretterais et je reprends.  
« J'ai jamais dit que Gwen est une allumeuse. Et d'ailleurs, tu sais quoi ? Elle m'a repoussé. Ok ?! Je l'ai embrassé et puis elle a tourné la tête et ensuite elle est partie ! Satisfait ? » Comme lui, je garde un ton posé, même si parfois, l'envie de gueuler reprend le dessus. Le contrôle… Tout est dans le contrôle, mais c'est tellement difficile à gérer. Et pour la première fois, c'est moi qui initie le rapprochement parce que je veux être menaçant. Je veux que plus jamais, Rhys n'évoque ce sujet. Je le prends par le col et je crache entre mes dents. « Par contre, tu me reparles encore une fois de la prison et je ferais en sorte que tu découvres comment c'est là-bas. » Je le relâche et je m'écarte. Il est temps que je récupère un peu de mon espace vital.  « Et si tu veux vraiment qu'on passe l'éponge là dessus, t'as plutôt intérêt à me payer une autre bière. »

_________________

Certains disent que le monde sera anéanti par le feu d'autres par la glace. Pour ce que j'ai goûté du désir amoureux, je penche du côté de ceux qui préfèrent le feu. Mais s'il fallait que par deux fois je trépasse. Je crois en connaître assez sur la haine pour savoir que la destruction par la glace est tout aussi vilaine et efficace. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Spencer, Thomas & Eleanor
TON AVATAR : Sam Claflin
TES CRÉDITS : moonlight (avatar) anaelle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libres : (2/3)
En cours : Lylou - Sujet commun
A venir : Lizzie

RAGOTS PARTAGÉS : 1359
POINTS : 2424
ARRIVÉE À TENBY : 16/02/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans (24/08)
CÔTÉ COEUR : Ses sentiments naissants sont encore un peu étouffés par ses deuils récents.
PROFESSION : Il prétend être médecin et avoir fait une pause après un voyage humanitaire. En réalité, il n'a pas de boulot et arrondit ses fins de mois en faisant des parties de poker truquées.
REPUTATION : Il a l'air de reprendre un peu goût à la vie, non ?


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Empty Threat + Andrew&Rhys Mar 18 Oct - 18:43

Taking back an empty threat
More than you could ever know
Take it back with no regrets
I was better off when I was on your side

Andrew se complaît dans sa mauvaise foi, jouant les vierges effarouchées qui ne prêtent pas oreille aux rumeurs. Rhys n’a pas envie de lui laisser le bénéfice du doute, sans doute parce qu’il a horreur d’être pris pour un con et qu’il a l’impression que c’est ce que le mécano essaye de faire présentement. « Ouais, t’as une vie justement, tu ne vis pas comme un vampire reclus alors ne me fait pas croire que tu n’as rien entendu. Tout le monde n’a parlé que de ça pendant des semaines… » Le blond n’est définitivement pas sur le chemin de la réconciliation et il ignore superbement le péremptoire « back-off » que lui lance son adversaire. Il n’est pas prêt à céder un pouce de terrain, même si la lumière commence à se faire doucement sur les évènements qui les ont conduits ici ce soir. Andrew a enfin compris ce que Rhys lui reproche. Hélas, il est plus sur la défensive qu’autre chose, accusant ce dernier de déformer ses propos. S’en est trop pour le Blake qui multiplie donc les provocations, ne rêvant que d’un prétexte pour coller un œil au beurre noir à l'anglais. Cependant, il n’a même pas cette satisfaction. Pour une raison qui lui échappe totalement, Andrew semble prendre sur lui pour calmer le jeu, prenant des grandes inspirations pour calmer la fureur que Rhys est parvenu à faire naître en lui. Et pourtant… Rhys n’a pas pu manquer la lueur de rage qui s’est allumée dans l’œil du Green quand il a mentionné la prison. Pour peu, il en aurait presque eu la chair de poule… Mais finalement, l’altercation s’apaise quand Andrew prononce enfin les mots que Rhys voulait entendre. « Oui, je suis satisfait. Très satisfait. Je préfère de loin cette version. » Ce n’était même pas un mensonge. Il avait quitté trop tôt son poste d’observation pour voir que Gwen avait repoussé Andrew mais si c’était vraiment le cas… Et bien Rhys était content. Non ravi. Et au moins, Andrew avait cessé de sous-entendre que Gwen soufflait volontairement le chaud et le froid. « Parce que Gwen, c’est pas une allumeuse. C’est une fille bien. C’est même une princesse. Alors si vous restez amis et que vous continuez à sortir le soir, tu as intérêt à la traiter comme telle. Et aussi c'est ma nana, alors je me battrai pour elle chaque fois que ça sera nécessaire. »

Pour le blond, l’incident commence à être clos et il va enfin dans ce sens. Cependant, Andrew le relance, démontrant qu’il a bel et bien entendu ses provocations malgré son manque de réaction initial. Il attrape le blond par le col, lui postillonnant des menaces au visage. Et Rhys n’a pas bien de se convaincre qu’il ne plaisante pas, c’est évident. Il est vraiment allé trop loin en mentionnant le passé de délinquant du Green et maintenant que son énervement s’apaise, il s’en rend compte. Il devrait vraiment s’excuser. Et heureusement pour lui, le Green lui laisse une opportunité de le faire. Car Rhys n’hésite pas longtemps entre les deux options que son adversaire lui offre. Continuer l’altercation ou passer l’éponge autour d’une bière. Il s’écarte à son tour d’Andrew, se posant sur le tabouret voisin de celui que ce dernier occupait avant son arrivée en fanfare. « Dites-moi, est-ce un pays civilisé ? Je veux dire, je peux demander de la bière anglaise sans me faire expulser ?  Non parce que je voudrais deux Old Tom Original ! Si j’offre ma tournée, il faut au moins que ce soit de la bonne bière. » Dit-il en interpellant le barman et en plaisantant avec lui. Il savait que c’était risqué de demander à un gallois de la bière anglaise, mais vu le séjour étendu qu’il avait fait à Londres, il avait commencé à particulièrement apprécier celle-ci. En tout cas, il avait accepté l’offre de paix d’Andrew, restait plus que la seconde partie de son repentir. Les excuses. Ce n’était pas simple pour Rhys, vu que la fierté était la part dominante de son caractère. « Je suis désolé d’avoir parlé de la prison… Je n’aurai pas dû dire ça… Je crois que je suis un peu à cran en ce moment. Et franchement, je suis trop beau pour découvrir à quoi ça ressemble, alors promis, je ne remettrai jamais ça sur le tapis. » Dit-il sincèrement, trouvant la démarche plus simple que prévu et osant même mettre une touche d’humour dans le tour. Par contre, il ne s’excuserait pas pour le coup de Gwen et il espérait qu’Andrew le comprendrait. Il voulait vraiment maintenir les apparences et puis, il campait sur ses positions, Gwen n’était pas une fille pour lui… Leurs bières arrivent devant eux et Rhys lève la sienne en guise de conclusion pour trinquer. « A la tienne… » Dit-il en espérant sincèrement que Andrew allait entrechoquer son verre avec le sien.

_________________

You make my heart feel like it’s summer When the rain is pouring down.You make my whole world feel so right when it’s wrong. Life It’s easy to be scared of. With you I am prepared forWhat is yet to come.Cause our two Hearts will make it easy Joining up the pieces Together making one.(BY ANAELLE)

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : nate, ana-sofia, lizzie, deborah, jesse et yevgeniya
TON AVATAR : luke grimes
TES CRÉDITS : angel dust (avat) | penny (gif) | gwen (signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 7891
POINTS : 2660
ARRIVÉE À TENBY : 16/11/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 31 yo (10.11.85)
CÔTÉ COEUR : vide
PROFESSION : mecano
REPUTATION : on croirait bien qu'il possède le charme des bad boy... allez comprendre. a moins qu'il soit devenu gigolo ? cela dit, plus il est loin, mieux je me porte.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Empty Threat + Andrew&Rhys Jeu 27 Oct - 20:49

I will wipe the salt off of my skin
And I'll admit that I got it wrong
And there is grey between the lines

Réfléchir avant d'agir… Réfléchir avant d'agir. Je m'y force pour ne pas foutre mon poing dans la mâchoire du blond. Il est tellement sûr de lui, tellement arrogant avec ses injures et sa posture de gosse privilégié. Et s'il faut réfléchir avant d'agir, c'est parce que Rhys représente un atout non négligeable en ce qui concerne mes finances. Sans lui, cette arnaque mise en place n'a plus lieu d'être et je dois dire adieu au train de vie confortable qu'elle m'offre. C'est hors de question. Déjà que je dois faire le double du boulot demandé depuis qu'Evie est partie pour l'Irlande, je ne peux pas me permettre de renoncer à l'argent facile que je peux avoir. Alors je garde mon calme même si ce n'est pas facile. Je garde mon calme et surtout, pour la première fois, j'essaye de comprendre la situation avant de la faire empirer et d'en venir aux mains. Les bas quartiers de Londres nous apprennent à nous battre, pas à penser ni même à réfléchir et c'est pour cette raison que la tâche est si fastidieuse. Mais j'y parviens et la tension semble s'évanouir. J'explique à Rhys le rejet de Gwen, mettant ma fierté de côté et l'entente semble être de mise à nouveau. Cependant, je ne peux pas m'empêcher de lever les yeux au ciel quand le Blake va jusqu'à qualifier sa petite-amie de princesse. Ben bien sûr…
« Mais oui… Et moi je suis l'esprit du mal, le génie infernal !  On dirait que bientôt tu la compareras à une fée. » Le ton est ironique et un sourire étend mes lèvres. Je secoue la tête, trouvant les propos de Rhys plutôt risibles. « Je te l'accorde, Gwen est une fille bien et si ça peut te rassurer, je ne l'ai jamais mal traitée et ce n'était pas dans mes projets. » Mais la Martins est bien plus forte que ça et je suppose qu'elle n'aimerait pas beaucoup ce qualificatif de pimbêche.
A présent, je suis prêt à reprendre une conversation normale avec le Gallois, mais j'ajoute quelques conditions : une bière pour commencer et ne plus jamais parler de la prison au risque de lui faire goûter les joies de cet environnement hostile. Il a l'air de comprendre et d'accepter le marché si bien qu'il va même commander deux bières au barman. Je hoche la tête, satisfait de son choix. « Bon choix ! » Ajoute-je, l'accent british bien plus prononcé que d'habitude. S'il y a bien un moment où je dois faire ressortir mes origines Anglaises, c'est maintenant.
Je ne réponds pas à la remarque sur la prison, content que le sujet soit clôt, pourtant, quand nous avons nos bières et que nous trinquons, je ne peux pas m'empêcher de reprendre. « Santé ! » Qu'est-ce qui pourrait bien mettre le Blake à cran alors qu'il semble avoir une vie parfaitement sur les rails, si on omet ses quelques activités illégales concernant nos parties de poker truquées. « C'est une blague quand tu dis que t'es à cran ? Genre pour me faire mieux avaler la pilule ? Parce que franchement mec, de l'extérieur en tout cas, on ne dirait pas trop que tu as de quoi te plaindre. Tu te fais de l'argent facile et personne ne s'en doute, t'as une meuf qui n'est ni une pimbêche ni une croqueuse de diamants et puis… un casier clean, je suppose. Ca aide. » Je hausse les épaules. Qu'il me dise ou non ce qui le tracasse est son choix, mais jamais j'en viendrais à penser qu'il traverse des épreuves difficiles. Pour sûr, il n'a pas l'air du raté à qui personne ne fait confiance et qui n'a personne pour le soutenir, mais pour sûr, il n'est pas venu ici avec comme seul but de faire vivre la misère à son ex. Il faut croire que ça peut aider de ne pas être la paria de la ville et d'avoir des envies respectables. « Enfin quoi que ce soit, j'espère que ça ne te distraira pas trop pour notre petit business. D'ailleurs, tu es libre vendredi prochain ? Il y a une rencontre avec de gros joueurs. »

_________________

Certains disent que le monde sera anéanti par le feu d'autres par la glace. Pour ce que j'ai goûté du désir amoureux, je penche du côté de ceux qui préfèrent le feu. Mais s'il fallait que par deux fois je trépasse. Je crois en connaître assez sur la haine pour savoir que la destruction par la glace est tout aussi vilaine et efficace. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Spencer, Thomas & Eleanor
TON AVATAR : Sam Claflin
TES CRÉDITS : moonlight (avatar) anaelle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libres : (2/3)
En cours : Lylou - Sujet commun
A venir : Lizzie

RAGOTS PARTAGÉS : 1359
POINTS : 2424
ARRIVÉE À TENBY : 16/02/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans (24/08)
CÔTÉ COEUR : Ses sentiments naissants sont encore un peu étouffés par ses deuils récents.
PROFESSION : Il prétend être médecin et avoir fait une pause après un voyage humanitaire. En réalité, il n'a pas de boulot et arrondit ses fins de mois en faisant des parties de poker truquées.
REPUTATION : Il a l'air de reprendre un peu goût à la vie, non ?


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Empty Threat + Andrew&Rhys Mer 2 Nov - 11:47

Taking back an empty threat
More than you could ever know
Take it back with no regrets
I was better off when I was on your side

Andrew énerve Rhys. Parce qu’il continue d’une certaine façon à le provoquer par ses répliques. Mais d’un autre côté, il fait en sorte de calmer le jeu, privant le blond de la bonne bagarre dont il rêvait. Faire bonne figure et se montrer conciliant, ce n’était pas ce dont il avait envie. Non, il avait envie de jouer des poings, d’oublier sa frustration l’espace de quelques instants. Mais puisqu’il était désormais privé de cette option, il n’a pas d’autre choix que de faire le dos rond et de suivre l’exemple du Green. Du coup, il se contente simplement de rouler des yeux quand ce dernier se moque de ce qu’il a dis à propos de Gwen. Clairement, il n’est pas heureux d’entendre cette once de possessivité dans la voix de son adversaire. Comme si Andrew pouvait mieux connaître Gwen que lui… Il se mord la langue, se gardant bien de dire que par certains côtés, la Martins était comparable à une fée pour ne pas que le brun continue de se moquer de lui. N’empêche, Gwen semblait en effet avoir des pouvoirs magiques quand il s’agissait de canaliser Rhys et de le pousser à faire ce qui était juste. Ou tout simplement quand il s’agissait de lui rendre le sourire. C’est pour ça qu’il ne rechigne pas à faire un peu de zèle dans son rôle de protecteur, ensuite. « J’aime croire que tu es réglo. Alors je vais te laisser le bénéfice du doute. De toute façon, je veille au grain. » Une dernière menace pour la route, ça ne pouvait pas faire de mal. Surtout qu’ensuite, la conversation  prend définitivement une tournure plus normale. La perspective de boire une bonne bière anglaise semble apaiser le Green, qui de manière comique accentue tout à coup son petit accent british. Et pour être tout à fait franc, Rhys n’est pas contre l’idée non plus. Peut être que c’était exactement ce dont il avait besoin pour faire retomber la tension. Alors il trinque de bonne grâce avec Andrew, sa colère s’estompant progressivement. « Santé ! »

Mais Andrew n’en a pas fini avec Rhys, et quand il reprend la parole, c’est avec une légère condescendance teintée d’incrédulité. Comme s'il avait le monopole du malheur. « Ce n’est pas parce que je viens d’une famille aisée que je n’ai pas de problèmes. » Réplique sèchement le blond. Oui, on était loin de la bromance. Mais bon, c’était Andrew qui était censé avoir des problèmes d’agressivité, pas lui. Il boit une gorgée de bière, indécis à l’idée de s’expliquer un peu. Normalement, il ne parlait que business avec l’anglais. Il n’y avait pas de place pour les problèmes personnels. Sauf que là… C’était la plus vieille histoire du monde, un bar, une bière, deux mecs, il avait envie de se confier un peu. « Certes, j’ai de la chance d’avoir Gwen. Et aussi notre petit arrangement. Mais j’ai aussi un membre de ma famille très malade, qui va sûrement mourir. Et tu vois, ça, tout l’argent du monde ne peut rien y changer. Alors oui, j’ai les boules. » Si seulement, il pouvait acheter un cœur à Echo avec tout cet argent sale qu’il gagnait. Mais il ne pouvait rien faire et ça le rendait fou. « Et puis Gwen, elle ne va peut être pas rester longtemps avec moi. Vu que j’ai mis enceinte une autre fille qu’elle. » ça sonnait particulièrement mal après la leçon de morale qu’il venait de faire à son interlocuteur, mais tant pis, c’était dit. Et si au fond, son couple avec Gwen était faux, ce n’était pas grave qu’il se la joue un peu mélodramatique quand même. Ça compensait tout ce qu’il ne pouvait pas dire à Andrew. Car il y avait aussi le problème de tous les mensonges qu’il avait proférés. Ces derniers finiraient par se retourner contre lui, il le savait. Surtout que tout le monde commençait à se demander pourquoi il ne reprenait pas une activité liée à la médecine… « Et si tu veux tout savoir… Mon casier n’est pas clean du tout. » Assène t-il, peu désireux de parler à Andrew de l’accident avec Will mais voulant par contre lui prouver qu’il n’était pas le petit fils à papa ridicule et arrogant qu’il semblait penser qu’il était. Ils avaient beau être associés, ils restaient des mecs, et au fond, il y avait toujours un peu d’intimidation, une légère volonté de surpasser l’autre. C’est pour ça que le Blake ne s’apitoie pas trop non plus sur son sort. « Mais oui, je sais faire la part des choses. Alors tu peux compter sur moi, vendredi. Qu’est-ce que tu appelles gros joueurs ? Qui sera là ? »

_________________

You make my heart feel like it’s summer When the rain is pouring down.You make my whole world feel so right when it’s wrong. Life It’s easy to be scared of. With you I am prepared forWhat is yet to come.Cause our two Hearts will make it easy Joining up the pieces Together making one.(BY ANAELLE)

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : nate, ana-sofia, lizzie, deborah, jesse et yevgeniya
TON AVATAR : luke grimes
TES CRÉDITS : angel dust (avat) | penny (gif) | gwen (signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 7891
POINTS : 2660
ARRIVÉE À TENBY : 16/11/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 31 yo (10.11.85)
CÔTÉ COEUR : vide
PROFESSION : mecano
REPUTATION : on croirait bien qu'il possède le charme des bad boy... allez comprendre. a moins qu'il soit devenu gigolo ? cela dit, plus il est loin, mieux je me porte.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Empty Threat + Andrew&Rhys Sam 5 Nov - 18:11

I will wipe the salt off of my skin
And I'll admit that I got it wrong
And there is grey between the lines

Je lève les yeux au ciel, encore une fois… Il veille au grain. Cette expression m'a toujours fait rire. Ce n'est certainement pas censé être marrant, mais ça l'est et je reste silencieux. Il aime croire que je suis réglo et ça c'est une grossière erreur de sa part, mais pour cette fois, il est vrai que je n'étais au courant de rien. Est-ce que j'aurais quand même embrassé Gwen en sachant qu'elle est avec Rhys ? Je ne crois pas, mais jusque là, je n'en suis pas certain. Les bières arrivent et nous trinquons même s'il n'y a rien a fêter, sauf le fait d'avoir éviter un échange de coups de poing peut-être.
Cependant, je reste dubitatif quant à la sincérité des paroles du Blake. Essaye-t-il de m'amadouer ? J'ai beaucoup de mal à l'imaginer être à cran et encore plus, les raisons de ses difficultés alors sans plus de cérémonies, je pose la question. Je vais jusqu'à lui faire comprendre qu'il semble avoir une vie tout à fait enviable. Il commence par parler de l'aisance de sa famille, un point que je n'avais même pas soulevé, mais qui en effet pèse son poids dans la balance du bonheur.
« Peut-être, mais au moins tu as une famille, déjà. » Que je veux lancer, l'air malin - un air qui disparaît aussitôt qu'il évoque sa soeur gravement malade. Nous n'en avons jamais parlé ensemble, parce que nous ne considérons pas suffisamment proches pour ce genre de conversation ou peut-être parce que je savais que nos échanges se limitent à notre business. « Oui… Echo… Je sais. » Dis-je, la voix qui s'éteint petit à petit. Il n'a certainement pas connaissance du fait que je connaissais sa grande soeur et il faut dire qu'il m'a fallu plusieurs semaines après l'arrivée de Rhys en ville pour que je comprenne leur lien de parenté. Un article dans le journal, en l'honneur de la professeur de littérature avec un portrait de famille. Une fois encore, il ne s'agissait pas des racontars, mais l'informations était bel et bien là. Je bois une nouvelle gorgée, ne sachant pas trop si je dois enchérir sur le sujet ou non et puis c'est finalement Rhys qui perdu dans ses pensées continue ses confessions.
Cette fois, j'éclate de rire. Je ne me demande même pas si le blond est sérieux car il suffit de lire sur son visage sa détresse pour comprendre que tout est réel. « Nooon ! T'as pas fait ça ? » Il me faut un peu de temps pour me remettre de mes émotions et je bois à ce fou rire. Puis, je réalise. « Attends, merde, ça veut dire que tu vas être papa ? C'est une fille du coin ? » J'essaye d'avoir un minimum de tact, même si ce n'est pas mon fort. « Faut que je te félicite ? »
Heureusement, le garçon n'était pas en ville à cette période quand nous avons simulé cette fausse grossesse avec Penny, je n'ai pas à prétendre être touché d'une certaine manière pour cette grossesse et je peux rester naturel. Et comme si ce n'était pas suffisant, il met la cerise sur le gâteau en avouant que son casier n'est pas aussi net que ce que je pensais - ce que tout le monde pense. « Bon ok ! La prochaine tournée est pour moi.  » Je tape un grand coup sur le comptoir pour attirer l'attention du barman et je lance « On va avoir besoin de la même ! » Même si je garde le sourire face à toutes les révélations qu'il me fait, je n'en reste pas moins incrédule. Le dicton qui dit qu'on ne connait jamais vraiment ses voisins est bien véridique et aucun autre exemple n'aurait pu mieux le prouver. « Je dois dire, tu caches vraiment bien ton jeu, Blake. » A moitié admiratif, à moitié surpris. « Valmont, principalement. Je ne l'ai jamais vu, mais il parait que quand il se déplace, c'est toujours pour miser gros. Fitzsimmons aussi… » conclus-je, avec un haussement d'épaules. « Bon… Du coup, je comprends que tu es loin d'être parfait, mais heureusement il n'y a pas besoin d'être un grand homme pour pouvoir accomplir de grandes choses et je t'assure qu'on va les faire raquer. »

_________________

Certains disent que le monde sera anéanti par le feu d'autres par la glace. Pour ce que j'ai goûté du désir amoureux, je penche du côté de ceux qui préfèrent le feu. Mais s'il fallait que par deux fois je trépasse. Je crois en connaître assez sur la haine pour savoir que la destruction par la glace est tout aussi vilaine et efficace. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Spencer, Thomas & Eleanor
TON AVATAR : Sam Claflin
TES CRÉDITS : moonlight (avatar) anaelle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libres : (2/3)
En cours : Lylou - Sujet commun
A venir : Lizzie

RAGOTS PARTAGÉS : 1359
POINTS : 2424
ARRIVÉE À TENBY : 16/02/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans (24/08)
CÔTÉ COEUR : Ses sentiments naissants sont encore un peu étouffés par ses deuils récents.
PROFESSION : Il prétend être médecin et avoir fait une pause après un voyage humanitaire. En réalité, il n'a pas de boulot et arrondit ses fins de mois en faisant des parties de poker truquées.
REPUTATION : Il a l'air de reprendre un peu goût à la vie, non ?


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Empty Threat + Andrew&Rhys Mar 8 Nov - 19:38

Taking back an empty threat
More than you could ever know
Take it back with no regrets
I was better off when I was on your side

Il y a quelque chose d’étrange dans le fait d’essayer de fraterniser avec Andrew. Rhys avait entendu tellement de choses désagréables sur lui à Tenby… Il se demandait s’il pouvait vraiment parvenir à l’apprécier. En tant que partenaire pour les parties de poker, il n’y avait pas de problème mais il n’était pas certain de pouvoir lui donner un jour le titre d’ami. En tout cas pour le moment, même alors qu’ils sont calmés, il y a un peu de défiance dans leurs propos respectifs. « Peut-être, mais au moins tu as une famille, déjà. » C’est la réplique que le Green se retrouve à proférer alors que le Blake a vraiment mis cartes sur table, évoquant les drames qui noircissent sa vie depuis quelques temps. Mais il ne voulait définitivement pas être le petit privilégié que Andrew pensait qu’il était alors il essaye vraiment de se mettre à sa place. « Parce que toi… tu n’en as pas du tout ? De famille, je veux dire. » Demande t-il avec une certaine curiosité. Il était vrai qu’une telle réplique pouvait logiquement susciter ce genre d’interrogation… En tout cas, le mécano continue à jouer les yoyos dans l’estime de Rhys. Ce dernier est d’abord effaré en entendant que Andrew était effectivement au courant pour sa grande sœur mais qu’il s’était tout de même amusé à lui balancer cette pique désagréable sur son absence de problèmes sérieux. Toutefois, les traits du Green affichent une certaine compassion ensuite et il y a une réelle peine dans sa voix, ce qui fait que Rhys ne peut décemment plus le traiter mentalement de connard insensible. A vrai dire, la réaction de son compagnon de beuverie est même trop forte pour ne pas qu’il devienne suspicieux. « Tu la connais… Echo ? » Après tout, sa sœur était revenue à Tenby bien avant lui et le Green était là depuis un certain temps…

Poussé par une motivation qui lui échappe totalement, Rhys continue de toute façon ses confessions. La tension est vite dissipée quand il avoue ses derniers exploits. Le Green part d’un fou rire homérique, avant de demander des détails d’un air incrédule. Le Blake roule des yeux. Il aurait presque envie que ce crétin s’étouffe dans sa bière. Mais bon… Avec le recul, il était vrai que c’était parfaitement ironique. Digne d’une mauvaise comédie romantique. « Ouais, c’est une fille d’ici. Mais tout ça s’est passé avant que je me mette avec Gwen bien sûr… » Dit-il en donnant les détails demandés et en précisant surtout qu’il n’avait pas été infidèle. C’était la moindre des choses après la leçon de morale qu’il venait de faire au Green. Et puis, il ne fallait pas que ce dernier puisse penser qu’une quelconque porte était ouverte… « Hum peut être que tu peux garder les félicitations pour un peu plus tard… Il y a tellement de choses qui peuvent foirer en neuf mois… » Cette fois-ci, il est plus évasif, peu désireux de repenser aux dangers que couraient Lizzie et leur enfant. Il avait beau prendre cette grossesse avec plus de philosophie que précédemment, il ne parvenait pas à se les sortir de la tête. « Mais je dois avouer que l’idée de devenir papa me séduit. Je n’y avais jamais pensé, alors quand elle me l’a annoncée, j’étais paumé mais en y réfléchissant… Je crois que c’est quelque chose pour lequel je pourrais être doué. Bon je panique un peu mais globalement, je suis… content. » Un bel euphémisme pour dissimuler à quel point il avait été submergé d’émotion et de bonheur lors de la première échographie. A quel point, il avait été attendri. Il avait beau être en train de s’épancher, il tenait à garder un minimum de pudeur.

En tout cas, se confesser avait du bon parce qu’Andrew ne tarde pas à annoncer que la prochaine tournée est pour lui. Rhys le remercie d’un signe de tête et n’hésite pas une seule seconde, il ne refusait jamais une bonne bière. Encore un signe que l’être humain n’apprenait jamais de ses erreurs, puisque c’était justement ses tendances fêtardes qui lui valait une inscription sur son casier judiciaire. Mais il essaye très fort de ne pas repenser à l’accident avec Will par-dessus tout le reste, alors il se concentre sur le positif, recevant pour la première fois, ce qui doit être un compliment de la part du Green. Le blond sourit très franchement pour la première fois de la soirée. « Bien sûr ! C’est ce qui fait que je suis aussi doué dans notre petit business. » Oui, la conversation n’avait pas mis longtemps à dévier à nouveau sur le poker et bientôt les deux compères se retrouvent à échafauder leurs plans pour la prochaine combine. « Valmont, tu dis ? Les gars m’ont parlé de lui l’autre jour. Il paraît qu’il ne supporte vraiment pas de perdre. On va devoir être très prudents. C’est exactement le genre de type qui pourrait vouloir prouver qu’il n’a pas perdu et que quelqu’un triche. » En revanche, il ne connaissait pas l’autre joueur. Mais sur ce point, il était exactement sur la même longueur d’onde que son interlocuteur. « Tant qu’ils misent gros, ça me va… Mais tu ne crois pas que je devrais dire des saloperies sur toi aux autres en aparté ? Ou qu’on devrait faire mine d’avoir une altercation ? Histoire que vraiment personne ne puisse penser qu’on est de mèche. » Il faisaient déjà mine de ne pas se connaître mais peut être qu’ils pourraient renforcer leur effet et jouer la sécurité. Surtout si le coup de vendredi était aussi gros que ce qu’Andrew disait.


_________________

You make my heart feel like it’s summer When the rain is pouring down.You make my whole world feel so right when it’s wrong. Life It’s easy to be scared of. With you I am prepared forWhat is yet to come.Cause our two Hearts will make it easy Joining up the pieces Together making one.(BY ANAELLE)

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : nate, ana-sofia, lizzie, deborah, jesse et yevgeniya
TON AVATAR : luke grimes
TES CRÉDITS : angel dust (avat) | penny (gif) | gwen (signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 7891
POINTS : 2660
ARRIVÉE À TENBY : 16/11/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 31 yo (10.11.85)
CÔTÉ COEUR : vide
PROFESSION : mecano
REPUTATION : on croirait bien qu'il possède le charme des bad boy... allez comprendre. a moins qu'il soit devenu gigolo ? cela dit, plus il est loin, mieux je me porte.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Empty Threat + Andrew&Rhys Mer 9 Nov - 22:05

I will wipe the salt off of my skin
And I'll admit that I got it wrong
And there is grey between the lines

Il me fait comprendre qu'il n'est pas le petit privilégié que j'ai toujours cru qu'il était et de ce fait, j'ai du mal à le voir autrement, malgré ce qu'il exprime. Je le reprends, sans rancoeur pourtant, mais je le regrette bien vite quand il me retourne une question. Je n'ai pas forcément à répondre, car nous ne représentons rien l'un pour l'autre si ce n'est des associés qui ne pensent qu'à l'argent, mais étonnement, je commence par secouer la tête. « Nope. » Je hausse les épaules. Finalement, je me moque bien d'évoquer le sujet. Ce n'est pas comme si j'étais le genre d'homme à rêver de ce que ma vie aurait pu être si j'avais grandis dans une famille stable et aimante ; Que dalle. J'ai quelques regrets, mais je ne pense pas que ma vie aurait forcément été meilleure si elle avait été autrement. « J'étais en foyer, principalement. J'ai été dans quelques familles d'accueil, mais en général, je ne faisais que quelques semaines.  » Ces pauvres gens qui pensaient pouvoir nous changer, nous faire emprunter le bon chemin et renoncer à tous nos vices. Des foutaises, en somme. Allez faire comprendre à un adolescent qu'il pourrait avoir un meilleur avenir s'il arrêtait de s'en prendre à la terre entière - et puis, il y a les familles qui se moquent bien des enfants qu'ils accueillent et qui ne sont là que pour récolter la thune de l'état. Ceux là, on s'efforçait de leur faire la misère. Je hausse les épaules, bois une nouvelle gorgée de bière et concentre mon attention sur le blond qui me demande si je connais sa soeur. « Oui je la connais. J'ai d'ailleurs mis longtemps à faire le rapprochement entre vous deux en fait. On est pas très proches, mais on a déjà passé quelques soirées ensemble. Elle m'a déjà invité chez elle, aussi. Elle a toujours été cool avec moi. » Malgré mon caractère peu ouvert et plutôt froid.
Les confessions poursuivent et quand j'apprends que le Blake a mis une femme enceinte qui n'est pas Gwen, je ne peux retenir un franc éclat de rire. Jamais je n'aurais pu imaginer un tel retournement de situation et je comprends alors à quel point je connais mal le jeune homme avec lequel j'ai pourtant passé quelques soirées, à apprendre chaque mimique, chaque signe corporel pouvant nous aider à tricher. « Je vois… Ca arrive. » Que je dis parce que je suis censé avoir, un jour, été dans la même panade que le blond, avoir mis une femme enceinte par accident. Un coup qui aurait dû servir mes intérêts et me faire passer pour quelqu'un de bien : un échec cuisant. Il explique son ressenti et j'en reste décontenancé. Je ne m'attendais pas à ce genre de réaction de la part de Rhys. Je ne le connais pas, certes, mais je pars du principe qu'aucun homme ne peut se sentir content d'un accident qui empiètera sur sa vie jusqu'à la fin de ses jours. Je reste penaud, cherchant quelque chose à dire, mais sans vouloir me forcer à tenter une prose. « Oh… Ok. Tant mieux alors. » C'est laconique et non représentatif du fond de ma pensée, mais on s'en moque pas mal de ce que je pense, je ne suis pas celui ayant mis quelqu'un en cloque.

Les conversations personnelles étant terminées, nous en revenons à parler business, comme très souvent. Voilà un sujet qu'il faut absolument aborder vu la situation. Je hoche la tête avec conviction quand il dit qu'il faudra être prudent avec ce joueur. « Carrément. Ouais, il faudra vraiment faire attention. » Sa proposition n'est d'ailleurs pas bête et je donne un nouveau hochement de tête en guise d'acceptation. « Oui, bonne idée. Je crois que je m'en sors plutôt pas mal quand il s'agit de jouer la comédie alors on peut faire ça. Par contre, si tu dois me foutre un coup, évite le nez, j'en ai pris tellement que je pense qu'au prochain, il sera vraiment cassé. » En effet, il a fallu jouer la comédie plusieurs mois avec la Collins quand nous prétendions attendre un enfant ensemble. Certainement des mois douloureux, alors je suis prêt à faire semblant d'en vouloir au Gallois pour une raison X ou Y et dans ces parties stressantes, un simple regard de travers suffit pour déclencher une colère. « Rassure moi… Personne n'est au courant de ce qu'on fait ? Pas même celle que tu as engrossé, hein ? Personne ne t'en parles de ton job, de ce genre de trucs ? » J'ai la chance d'avoir un vrai emploi, alors ça soulève moins de questions quant à l'argent que je gagne de cette façon.

_________________

Certains disent que le monde sera anéanti par le feu d'autres par la glace. Pour ce que j'ai goûté du désir amoureux, je penche du côté de ceux qui préfèrent le feu. Mais s'il fallait que par deux fois je trépasse. Je crois en connaître assez sur la haine pour savoir que la destruction par la glace est tout aussi vilaine et efficace. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Spencer, Thomas & Eleanor
TON AVATAR : Sam Claflin
TES CRÉDITS : moonlight (avatar) anaelle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libres : (2/3)
En cours : Lylou - Sujet commun
A venir : Lizzie

RAGOTS PARTAGÉS : 1359
POINTS : 2424
ARRIVÉE À TENBY : 16/02/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans (24/08)
CÔTÉ COEUR : Ses sentiments naissants sont encore un peu étouffés par ses deuils récents.
PROFESSION : Il prétend être médecin et avoir fait une pause après un voyage humanitaire. En réalité, il n'a pas de boulot et arrondit ses fins de mois en faisant des parties de poker truquées.
REPUTATION : Il a l'air de reprendre un peu goût à la vie, non ?


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Empty Threat + Andrew&Rhys Dim 13 Nov - 16:22

Taking back an empty threat
More than you could ever know
Take it back with no regrets
I was better off when I was on your side

Rhys en avait trop dit à son propos, désireux de montrer à Andrew qu’il était plus que ce qu’il montrait. C’est pourquoi il essaye ensuite d’en apprendre plus sur le Green, histoire d’égaliser un peu la situation. Peut être qu’il attaque trop fort en évoquant directement la famille de l’anglais ou plutôt son absence de famille mais ce dernier réponds par une simple onomatopée. Le blond se tait alors, attendant plus. Cette forme de pression silencieuse doit fonctionner parce que finalement, son interlocuteur développe enfin un peu. Et au final, Rhys aurait préféré s’être tu, car ce que lui dit Andrew n’est pas très réjouissant. « Ca craint, mec. Désolé. » Réplique le Blake, ne sachant pas vraiment pourquoi il s’excuse. C’est vrai que lui avait été chanceux au final. Il avait été adopté par des gens aimants et il n’avait jamais mis les pieds dans une famille d’accueil ou dans un foyer. Mais il est pratiquement certain que le reconnaître face à Andrew ne soulagerait personne. Et au fond, il était quand même presque jaloux. Ne pas avoir de famille, c’était une forme de liberté quand même. Un moyen certain d’éviter d’avoir une main qui vous broyait le cœur chaque fois qu’on pensait à sa grande sœur, couchée sur un lit d’hôpital entre la vie et la mort… Un moyen d’éviter de penser au chagrin de vos parents. Un moyen de ne pas ressentir de culpabilité à l’idée d’être un fils et un frère pitoyable… En tout cas, même si elle n’avait pas ouvert les yeux depuis de longues semaines, Echo réussit quand même à surprendre Rhys d’une manière ou d’une autre. Il ouvre les yeux tout grands quand Andrew lui explique qu’en effet, il connaissait plutôt bien avant qu’elle ne tombe dans le coma. « Bordel, j’aurai jamais pensé ! » Dit-il en exprimant sa surprise quand même. Il ne voulait pas être insultant mais il n’aurait jamais imaginé un rapprochement entre deux êtres aussi différents. « C’est vrai qu’on ne porte pas le même nom… Mais que Tenby est aussi une très petite ville. Tout finit toujours par se savoir. »

Et voilà, il recommence à être trop bavard alors que de son côté, le Green continue par des petites tournures de phrases qui montrent qu’il écoute effectivement Rhys mais que c’est par pure politesse et qu’il n’a pas foncièrement envie d’enchaîner ou de rebondir sur la vie privée du blond. Celui-ci laisse donc tomber constatant que Andrew s’anime bien plus quand ils parlent de leurs petites magouilles que de son bébé à naître. Le mécano approuve d’ailleurs vigoureusement l’idée de Rhys et ils perfectionnent ensemble leur future comédie. « Pas le nez, c’est noté, d’accord. » Il avait envie de demandé des détails à propos des nombreuses autres fois mais il avait à nouveau peur de se heurter à un refus de répondre. « Je ne pense pas qu’on en arrivera là, faut pas non plus surjouer mais au cas où… La mâchoire, ça irait ? » Parler de leur future fausse bagarre d’un ton anodin avait quelque chose de troublant. Mais le plus troublant, c’est que ça ne déplaisait pas forcément à Rhys. Il aimait la sensation de puissance qu’il ressentait quand ils parvenaient à arnaquer des joueurs chevronnés. Et surtout, il mentait et jouait la comédie avec une facilité déconcertante. Sans doute l’habitude. Parce qu’il mentait pas mal à ses proches aussi. Mais là, il y avait la culpabilité en moins. Sauf que visiblement, il était le seul à se considérer comme brillant. Parce que Andrew lui pose ensuite une question particulièrement insultante. Le blond en recracherait presque sa bière. « Rassure moi… tu n’es pas sérieux ? » Demande t-il en imitant Andrew et en reprenant volontairement ses mots. Il était très susceptible et s’était déjà emporté pour des remarques moindres que celle du Green alors là, il n’allait pas le rater. « Ou bien tu me prends pour un con ? Tu crois que j’ai publié un communiqué ? Et que je vais dire à la mère de mon enfant que je gagne ma vie en faisant quelque chose d’illégal, voir de dangereux ? » Certes, il avait été bavard ce soir mais il savait tout de même quand il fallait se taire. « Non personne n’est au courant… Et le peu de gens qui m’ont posée la question pour l’argent, je leur dis que je vis de mes économies. Après tout, j’étais médecin avant de revenir ce trou. » Dit-il ensuite en prenant le ton le plus prétentieux possible. Il n’était pas prêt de révéler qu’il s’était fait éjecter de la fac de médecine. C’était son plus grand secret et il était prêt à tout pour le garder. Il finit sa bière sur ses entrefaites, la reposant bruyamment sur le comptoir. « Bon écoute, merci pour la bière mais je vais y aller. Gwen doit m’attendre. » Oui, autant rappeler que Gwen était censée être sa copine. « On se voit vendredi de toute de toute façon. » Dit-il d’un ton léger en essayant de ne pas avoir l’air trop fâché. Il n’aimait vraiment pas la façon dont Andrew le percevait. Le signe qu’ils étaient destinés à rester associés et rien de plus. Ils étaient trop différents pour s’entendre.

_________________

You make my heart feel like it’s summer When the rain is pouring down.You make my whole world feel so right when it’s wrong. Life It’s easy to be scared of. With you I am prepared forWhat is yet to come.Cause our two Hearts will make it easy Joining up the pieces Together making one.(BY ANAELLE)

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : nate, ana-sofia, lizzie, deborah, jesse et yevgeniya
TON AVATAR : luke grimes
TES CRÉDITS : angel dust (avat) | penny (gif) | gwen (signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 7891
POINTS : 2660
ARRIVÉE À TENBY : 16/11/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 31 yo (10.11.85)
CÔTÉ COEUR : vide
PROFESSION : mecano
REPUTATION : on croirait bien qu'il possède le charme des bad boy... allez comprendre. a moins qu'il soit devenu gigolo ? cela dit, plus il est loin, mieux je me porte.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Empty Threat + Andrew&Rhys Dim 20 Nov - 19:27

I will wipe the salt off of my skin
And I'll admit that I got it wrong
And there is grey between the lines

Rhys s’excuse et mon orgueil refuse de recevoir ces quelques mots. Les épaules haussées avec nonchalance, je bois une gorgée de ma pinte et je reprends la parole. « Tu n’as pas à être désolé. Et même si tu ne dis ça que par politesse, franchement, c’est pas nécessaire. Je ne l’ai jamais mal vécu tu sais… Je me suis contenté de ce que j’avais et c’est bien comme ça. A trente ans passé de toute façon, c’est plus l’âge de rêver de toute façon. » Ca ne m’empêchera toujours pas de le considérer comme un fils de riches aux privilèges immenses, mais ça, c’est autre chose. Non je ne veux pas de sa pitié ou de n’importe quel sentiment similaire que pourrait lui apporter mon histoire. Et puis petit à petit, j’en viens à lui parler de la façon dont j’ai connu sa grande soeur à présent dans le coma et il me confirme ce que je savais déjà : à savoir que faire le rapprochement entre les deux n’est pas une tâche facile, mais également que le Blake ne me donne pas assez d’estime pour trainer avec des personnes de sa catégories sans que la nature de nos échanges soient discutables. C’est insultant, mais je ne relève pas, désireux de passer l’éponge sur notre différend. Rhys est un atout bien trop précieux pour le balayer du revers de la main, même si j’aimerais lui dire fièrement qu’en effet, les femmes de son entourage peuvent me trouver des qualités et m’apprécier pour ce que je suis à savoir un ex-taulard à la morale bancale. Car oui, en ce qui concerne Gwen, elle est parfaitement au courant de mon passage passé à l’ombre et elle s’en moque bien.

Je suis bien plus à l’aise quand nous devons parler de notre future soirée et je réponds par la positive quand il me propose alors de me cogner dans la mâchoire si jamais notre affrontement doit aller au delà des mots. « Oui la mâchoire c’est bon. » J’espère que nous n’en arriverons jamais là, car si mes talents de comédiens sont suffisamment aiguisés pour survivre à une fausse relation amoureuse avec Penny Collins, je ne sais pas si je suis capable de me faire frapper sans réagir tout aussi violemment. Telle est la question et avec un peu de chance, nous n’aurons pas à pousser la comédie aussi loin. Mais pendant que nous en sommes à parler travail, j’en profite pour m’assurer que Rhys n’a pas vendu la mèche à quiconque en ce qui concerne notre combine de tricheurs, car dans ce cas, cela représenterait d’énormes dangers. Il s’insurge et les questions qu’il pose sont rhétoriques, mais je prends tout de même la peine d’y répondre avec une point d’irritabilité dans la voix. Je ne suis on ne peut plus sérieux. « Oui, Rhys, je suis sérieux. » Commence-je. « Sois honnête. On ne se connait pas au delà de cet aspect de nos vies et je ne sais pas quelle relation tu entretiens avec cette fille sauf que tu es assez proche d’elle pour la mettre enceinte. C’est normal que je me pose des questions. » Certainement que lui aussi s’est posé des questions à mon sujet. « Je ne dis pas ça pour qu’on s’organise des barbecues l’été prochain hein. C’est juste que voilà. Je n’ai pas à me justifier. Mais je suis soulagé d'apprendre qu'elle n'est pas au courant. » Je sais qu’il me juge. Il suffit de voir sa surprise quand je lui ai fait comprendre que sa soeur m’avait déjà invité chez elle. J’estime être dans mon droit, même s’il sous-entend que je suis idiot de me poser cette question. Qu’importe. Mais il semble vouloir mettre fin à cette rencontre et ce n’est peut-être pas plus mal vu la tournure des événements depuis qu’il est venu m’aborder. Il termine sa bière et ne tarde pas à se lever de son tabouret. Je le regarde faire et je hoche la tête. J’ai encore du mal à croire que la Martins est en couple avec le blond et qu’elle a préféré me le cacher, mais soit, je dois m’y faire. Au moins, je comprends mieux sa réaction un peu plus tôt dans la soirée et son refus de m’embrasser. « Ouaip. A vendredi. » Pour rester dans l’amical, je lui donne une tape sur l’épaule, bien moins lourde que la sienne à son arrivée et je le laisse s’en aller. Je reste à ma place et à mon tour je termine ma pinte. Ce sera la dernière.


_________________

Certains disent que le monde sera anéanti par le feu d'autres par la glace. Pour ce que j'ai goûté du désir amoureux, je penche du côté de ceux qui préfèrent le feu. Mais s'il fallait que par deux fois je trépasse. Je crois en connaître assez sur la haine pour savoir que la destruction par la glace est tout aussi vilaine et efficace. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Empty Threat + Andrew&Rhys

Revenir en haut Aller en bas

Empty Threat + Andrew&Rhys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-