AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

You don't have to explain, I got your blood running through my veins (+) Donovan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Mona + Sean.
TON AVATAR : Max Irons.
TES CRÉDITS : Isleys + Minori.
TA DISPONIBILITE RP : 1/4
(Ana-Sofia - Nia - Lexia)
À venir : Rhys - Gwen flash-back.
RAGOTS PARTAGÉS : 5222
POINTS : 5523
ARRIVÉE À TENBY : 05/11/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 y.o. (18.02.90)
CÔTÉ COEUR : Marié à Ana-Sofia.
PROFESSION : Vétérinaire.
REPUTATION : J'ai toujours trouvé qu'il avait la tête sur les épaules. Alors pourquoi diable un mariage aussi précipité avec une femme peu recommandable ?!



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: You don't have to explain, I got your blood running through my veins (+) Donovan Jeu 15 Sep - 8:47


Les yeux fixés sur la télévision, Caleb avait certainement l’air d’un légume affalé dans le canapé. Mais il s’en fichait. Après tout, à part sa chère Roxy, personne n’était là pour le voir. Et surtout, il ne se sentait pas suffisamment pas en forme pour essayer de se bouger, de ne pas sombrer dans la déprime la plus totale. C’était tout juste s’il avait trouvé la force d’aller travailler et encore, il l’avait fait seulement parce qu’il y était obligé et qu’il ne voulait pas se faire engueuler par son patron. S’il avait eu son propre cabinet, il se serait assurément porté malade. Mais ce n’était pas encore le cas, si bien qu’il avait dû se traîner jusqu’à Swansea pour assurer ses fonctions. Finalement, ça ne lui avait pas fait de mal de mettre le nez dehors. Mais sitôt son travail à la clinique terminé, il avait foncé droit à Tenby, dans sa maison plus précisément. Il n’était plus retourné au refuge pour aider les autres bénévoles. Il avait aussi manqué les entraînements de rugby, affirmant à son coach qu’il avait du mal à se remettre du décalage horaire. Et si ses parents avaient eu tenu à l’inviter à dîner à la maison dès le lendemain de son retour de Chine, il n’avait plus vraiment donné signe de vie par la suite. Lizzie était bien passée chez lui et il s’était efforcé de faire comme si tout allait bien, mais il savait qu’elle avait compris que quelque chose ne tournait pas rond. Et à tous les coups, elle débarquerait bientôt à nouveau, soit pour essayer d’en savoir plus, soit pour chercher à lui changer les idées en imposant à moitié une partie de Just Dance, voire les deux. Alors quand la sonnette de la porte d’entrée se fit entendre, Caleb pensa immédiatement à sa meilleure amie. Déjà, Roxy avait bondi sur ses quatre pattes, courant vers l’entrée. Poussant un soupir comme s’il avait quatre-vingts ans et qu’il était difficile pour lui de se lever, le Gallois réussit à s’extirper du sofa. Il traîna des pieds vers la porte, avant de réaliser qu’il ne pouvait pas ouvrir en caleçon. « Deux secondes, j’arrive ! » Il se dirigea alors vers sa chambre, attrapant le premier short léger qui lui tombait sous la main. Il ne pensa même pas à mettre un T-shirt et rejoignit enfin Roxy, qui remuait la queue. Assurément, c’était quelqu’un qu’elle aimait qui se tenait derrière la porte. Sans regarder par le judas, Caleb ouvrit et se retrouva nez-à-nez avec sa petite soeur.

« Oh, salut ma puce! » Comme d’habitude, il l’étreignit quelques instants et l’embrassa sur le front en guise de bonjour. « Qu’est-ce tu fais là ? » Il réalisa alors que sa question pouvait être mal interprétée et, aussitôt, il chercha à se rattraper. Il ne voulait pas prendre le risque de la vexer. « Enfin, bien sûr, t’es toujours la bienvenue, hein… C’est juste que… C’est pas la grande forme, c’est tout. Mais viens, entre. » En réalité, il ne s’attendait pas à trouver Nia derrière sa porte. Pourtant, il n’aurait pas dû être surpris. Depuis qu’il avait déménagé, elle lui rendait régulièrement visite. Il adorait la taquiner en la qualifiant de « squatteuse », mais il était toujours heureux de l’avoir auprès de lui. C’était juste qu’il avait connu des jours meilleurs, voilà tout… « Si tu veux boire quelque chose, tu connais le chemin du frigo, hein. » De toute façon, il avait toujours dit à ses proches de faire comme s’ils étaient chez eux. Certains de ses potes fouillaient dans ses placards sans aucune gêne… Ça ne le dérangeait pas, tant qu’ils laissaient quelque chose pour l’estomac sur pattes qu’il était. Après tout, il avait toujours su que quand il aurait sa propre maison, ce serait un peu celle de tout le monde aussi. « Malheureusement, j’ai pas grand-chose à te proposer, j’avais un peu la flemme de faire la cuisine, ces temps derniers. Ça arrive pas tout le temps, mais bon, j’ai juste commandé… Alors il doit rester de la pizza, quelque part. » Pendant un instant, il se demanda s’il avait bien fermé la porte et jeta un coup d’oeil derrière lui. Rassuré, il suivit sa petite soeur, à qui Roxy ne semblait pas pressée d’arrêter de faire la fête. « Doucement ! » Il posa une main sur le berger allemand, conscient qu’avec sa taille et son poids, ce n’était pas toujours agréable de l’avoir dans les pattes. Elle avait beaucoup grandi en quelques mois à peine. « J’étais en train de regarder un film. Star Trek. Je l’ai déjà vu, mais bon… C’est pas le genre dont je me lasserais. » Déjà, Caleb avait retrouvé sa place dans le canapé. Il ne se sentait pas obligé de proposer une activité particulière à Nia, tout simplement parce que le fait de passer du temps avec elle, même sans faire grand-chose, lui suffisait. « Papa et maman vont bien ? » Il se tourna de manière à lui faire face, tentant de faire preuve d’un minimum d’enthousiasme. Il n’avait pas envie de raconter ses états d’âme, surtout pas.

_________________

On peut donner bien des choses à ceux que l’on aime. Des paroles, un repos, du plaisir. Tu m’as donné le plus précieux de tout : le manque. Il m’était impossible de me passer de toi, même quand je te voyais tu me manquais encore.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: You don't have to explain, I got your blood running through my veins (+) Donovan Mer 21 Sep - 18:35

caleb ∞ nia
Nia ressentait tout un tas de choses contradictoires ces temps-ci. Elle était stressée de reprendre les cours – et de se rater une nouvelle fois, en conflits avec son père à cause d’une stupide histoire de mannequinat mais aussi plus heureuse que jamais de retrouver son grand frère parti longtemps en voyage. Il avait déménagé pendant les vacances puis lui avait annoncé son départ et les deux nouvelles côte à côte avaient été difficiles à encaisser. Cela dit, Nia avait voulu lui prouver qu’elle avait grandi en ne faisant aucun scandale et en se concentrant sur ses cours. Alors elle lui avait souhaité un bon voyage et avait patiemment attendu son retour – tout en lui cherchant un petit cadeau pour son retour. Elle ne lui offrait jamais rien, à Caleb. Pourtant Nia l’aimait de tout son cœur ! Mais ils étaient plus du genre à être là l’un pour l’autre plutôt qu’à s’encombrer de preuves matérielles. Peu importait, pour une fois, elle avait voulu changer un peu les choses.
Depuis qu’il était rentré Nia ne l’avait pas beaucoup vu. A cause des cours mais aussi parce qu’il ne semblait pas au meilleur de sa forme. Et si elle s’inquiétait – énormément – elle avait aujourd’hui pour objectif de le faire bouger un peu. Aller courir, peut-être. Ou le mettre de force derrière les fourneaux en espérant que ça lui ferait du bien. Puis éventuellement le cuisiner lui pour savoir ce qu’il se passait, s’il regrettait déjà son voyage en Chine ou si c’était autre chose.

Petite visite improvisée pour aujourd’hui, de cette façon Caleb ne pourrait pas feindre d’aller bien. Elle espérait qu’il soit là, malgré tout Nia ne doutait pas tellement. Il lui semblait que son frère ne sortait pas tant en ce moment – et c’était aussi la raison de sa visite. L’adolescente connaissait déjà par cœur le chemin pour aller jusqu’à son nouveau chez lui. Elle y avait passé un long moment avant qu’il ne s’en aille et même s’ils ne vivaient pas ensemble comme ils l’avaient vaguement envisagé par le passé, Nia s’y sentait un peu comme chez elle.
Nia frappa assez énergiquement à la porte. Toute sa bonne énergie elle voulait la transmettre à Caleb, passer outre les mauvais sentiments et ne lui donner que les bons. Là où elle voyait qu’elle avait grandi – en tout cas dans sa relation avec lui – c’était quand elle remarquait ne pas du tout en vouloir à Caleb pour cet « éloignement forcé » qu’il avait mis entre eux. Que ce soit pour le déménagement ou pour le voyage. Comme si elle avait passé une étape de plus dans son deuil et qu’elle n’avait plus constamment peur de perdre Caleb s’il n’était pas juste à côté d’elle. Ca soulagerait peut-être leur rapport – en plus du fait que le vétérinaire n’ait plus besoin de jouer au père avec elle.

Nia lui fit un grand sourire quand il ouvrit la porte et s’empressa de lui faire un câlin. « C’est justement parce que c’est pas la grande forme que je suis là. » Et sur ces mots elle entra dans l’appartement, sa sacoche sur l’épaule. Elle sourit en voyant Roxy venir lui dire bonjour. Le chien aussi lui manquait ! Nia s’était sentie triste en apprenant que Caleb la prenait avec elle mais n’avait rien dit, de toute façon elle venait les voir tous les deux assez souvent. « T’en fais pas j’ai l’habitude ! Toi aussi tu m’avais manquée ma Roxy. » Elle caressa sa tête un instant avant d’aller prendre à boire dans la cuisine. Effectivement, comme si c’était chez elle !
La jeune femme fit la moue un instant en l’entendant parler. Un Caleb qui ne voulait pas cuisiner était un Caleb qui n’allait vraiment pas bien. Cela dit elle se reprit vite et retrouva son beau sourire alors qu’elle s’installait sur le canapé. « Star Trek… et après tu m’engueules quand je te bassine avec mes films romantiques. » Nia lui tira la langue.

Ne surtout pas parler de la dispute avec papa, pensa-t-elle quand il demanda des nouvelles des parents. « Ouais, ils vont bien. Ils m’ont enfermé toutes les vacances contre mon gré pour que je travaille mes cours ! » Elle fit une mine faussement agacée. En réalité, ça lui avait pas mal servi et elle se sentait un peu plus confiante quant à l’année qui arrivait. De toute façon, Nia l’avait un peu cherché. D’autant que malgré cet été à bosser, elle avait réussi à se faire mal à la cheville en tombant à cheval, alors c’était peut-être mieux qu’elle ne soit pas sortie plus que ça !
« Ecoute Caleb. » Elle fit la moue, autant attaquer maintenant. « Je sais pas trop ce qu’il se passe, pourquoi t’es comme ça en ce moment… Mais si je suis là c’est pour te remonter le moral ! T’es pas obligé d’me parler… du moment que je te refais sourire moi je m’en fous. Je suis même prête à finir Star Trek avec toi si c’est ce qui te fait plaisir ! »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Mona + Sean.
TON AVATAR : Max Irons.
TES CRÉDITS : Isleys + Minori.
TA DISPONIBILITE RP : 1/4
(Ana-Sofia - Nia - Lexia)
À venir : Rhys - Gwen flash-back.
RAGOTS PARTAGÉS : 5222
POINTS : 5523
ARRIVÉE À TENBY : 05/11/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 y.o. (18.02.90)
CÔTÉ COEUR : Marié à Ana-Sofia.
PROFESSION : Vétérinaire.
REPUTATION : J'ai toujours trouvé qu'il avait la tête sur les épaules. Alors pourquoi diable un mariage aussi précipité avec une femme peu recommandable ?!



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: You don't have to explain, I got your blood running through my veins (+) Donovan Jeu 22 Sep - 8:09


En réalité, Caleb n’aurait sûrement pas dû être surpris de trouver sa petite soeur derrière la porte. Après tout, elle se plaisait à lui rendre visite assez régulièrement… Et surtout, elle paraissait avoir remarqué qu’il n’allait pas bien. Peut-être que ça se voyait. Ou alors peut-être que c’était parce qu’elle faisait partie des personnes qui le connaissaient le mieux au monde. Quoi qu’il en soit, le jeune homme s’abstint de répondre. Il n’avait pas très envie d’en discuter. Il préférait encore faire comme si de rien n’était, particulièrement avec sa petite soeur. En revanche, il avait parlé à Rhys… Il n’aurait même pas su dire pourquoi il s’était tourné vers lui, d’ailleurs. Peut-être parce qu’il se souvenait qu’à l’époque, Rhys savait l’écouter sans le juger, ni chercher à le blâmer, mais seulement à se comporter comme le meilleur des amis qu’il était encore. Et puis c’était plus facile de se confesser à un homme. Or, Caleb s’était rendu compte qu’il ne fréquentait pas tant de mecs que ça… Ou alors que la plupart risquaient d’avoir envie de le frapper. Rhys, lui, avait pris de la distance. C’était peut-être même plus facile de se confier à lui, pour cette raison. Et retrouver les vieux réflexes, comme s’enfiler des bières pour oublier en refaisant plus ou moins bêtement le monde, ce n’était pas bien compliqué. Par contre, ouvrir son coeur à sa petite soeur, ça, c’était hors de question. Aux yeux de l’aîné des Donovan, ce n’était pas dans la nature des choses. Elle pouvait s’appuyer sur lui, oui. Mais l’inverse, c’était une autre histoire. Ce n’était pas censé fonctionner comme ça, aussi ne lui serait-il jamais venu à l’esprit de parler de ses bêtises à Nia. En revanche, il était content de la voir. « C’est sympa d’être passée. » Roxy était enchantée, en tout cas. Nia aussi paraissait heureuse de la retrouver. Elle murmura à la boule de poils qu’elle lui avait manqué et, immédiatement, un sourire naquit sur les lèvres de Caleb. Elle aimait les animaux, elle aussi. Combien de fois ne l’avait-il pas emmenée avec lui au refuge, pour s’occuper des bêtes abandonnées ? Ils étaient certes différents, mais ils avaient aussi beaucoup de points communs et, même sans ressemblance physique, personne n’aurait jamais douté de la nature de leur lien et encore moins de la force de ce dernier.

Mais bien entendu, ils avaient aussi des points de désaccord. « Oh, je t’en prie ! Star Trek, c’est… C’est un indémodable. Rien ne vaut Star Wars, bien entendu, mais… Disons qu’à côté du Notebook, le choix est vite fait ! » D’ailleurs, Caleb ne comptait plus le nombre de fois où il avait été forcé de regarder un film un peu trop dégoulinant d’amour à son goût. Entre sa petite soeur, sa meilleure amie et sa petite amie… Il avait toujours été servi ! Et comme il n’essayait jamais d’imposer ses préférences (ou du moins il était à peu près certain de ne pas y arriver), alors il était généralement obligé de subir des comédies romantiques sans saveur, suivant toutes le même scénario. Alors pour une fois, il ne se sentait pas vraiment mal à l’aise à l’idée de ne pas changer de film. De toute façon, si Nia en avait réellement assez, il savait qu’elle n’hésiterait pas à faire entendre sa voix. En attendant, il laissa dérouler… Mais il n’était plus autant concentré sur la télévision, surtout qu’il connaissait l’enchaînement des événements quasiment par coeur. Non, il profitait de la présence de sa cadette pour échanger des nouvelles. « Papa et maman ont eu raison ! » Bien entendu, il se doutait que ce n’était pas rigolo, de passer l’été à réviser. Mais il n’allait pas non plus la plaindre… Parce que si lui-même n’avait jamais vraiment eu de difficultés scolaires, il avait commencé les petits boulots à l’âge de seize ans, donc plus jeune qu’elle. « Je veux dire, c’est pour ton bien. Du coup ça va, tu as redémarré l’année du bon pied ? Et Deborah ? » Nia devait trouver un peu de réconfort en la compagnie de sa meilleure amie. Au moins, elle n’était pas toute seule… Et puis le vétérinaire voulait vraiment savoir comment ça se passait, pour elles deux. Mais visiblement, Nia n’était pas prête à le laisser éluder trop longtemps. Elle lui expliqua clairement le but de sa visite et, soudain un peu embarrassé, Caleb se racla la gorge. « Hum… Oui, je préfère autant ne pas trop parler… » Il baissa les yeux vers elle, néanmoins touché par le geste. Il l’avait toujours réconfortée dans les coups durs et c’était attendrissant de voir qu’elle faisait la même chose pour lui. « Mais j’apprécie que tu sois là avec moi… Vraiment. » Il s’empara de la télécommande. « On peut trouver un film qui nous convient à tous les deux ? Pas de super-héros, j’imagine ? Et… On se prend à manger ? »

_________________

On peut donner bien des choses à ceux que l’on aime. Des paroles, un repos, du plaisir. Tu m’as donné le plus précieux de tout : le manque. Il m’était impossible de me passer de toi, même quand je te voyais tu me manquais encore.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: You don't have to explain, I got your blood running through my veins (+) Donovan

Revenir en haut Aller en bas

You don't have to explain, I got your blood running through my veins (+) Donovan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP abandonnés-