AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

I'm gonna make this place your home + Spencer&Kainoa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Thomas, Lenny, Rhys & Trystan
TON AVATAR : Johanna Brady
TES CRÉDITS : Mellow Bird (avatar) & petramaximoff (gifs) & Anaëlle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
En cours : Kainoa - Hope - Nate - Malone

RAGOTS PARTAGÉS : 3727
POINTS : 3106
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans. (03/05)
CÔTÉ COEUR : Fiancée à Kainoa. Elle va accoucher de leur premier enfant en Novembre. Un bonheur sans nuages ? Pas sûr... La demoiselle se sent un peu délaissée ces derniers temps.
PROFESSION : Elle n'a pas terminé la fac de droit, elle aimerait bien s'y remettre après la naissance de sa fille.
REPUTATION : Vous avez vu, elle a changé de nom ! Incroyable, pendant tout ce temps, elle en usait un faux pour échapper à son ex-mari... On se croirait dans une série américaine !



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: I'm gonna make this place your home + Spencer&Kainoa Dim 11 Sep - 18:23

Spencer est recrue de courbatures mais elle ignore bien volontiers les protestations de son dos et de ses articulations tant elle est heureuse. La fatigue ne pesait pas lourd dans la balance de son enthousiasme. Car aujourd’hui, un nouveau chapitre de son existence commençait et elle était bien décidée à le vivre pleinement. Vêtue d’une vieille chemise à carreaux de Kainoa et d’un short en jean, les cheveux relevés en un chignon désordonné, elle continue donc à déballer et à ranger les cartons avec enthousiasme. La cuisine aurait bientôt belle allure. Enfin non, pas la cuisine, mais sa cuisine. Car oui même si elle avait du mal à s’y faire, elle était désormais chez elle… Avec un sourire rêveur, elle finit quand même par s’arrêter se disant qu’en fin de compte, une petite pause ne lui ferait pas de  mal. Après tout, elle avait commencé à travailler tôt ce matin. Elle traverse donc la pièce qu’elle vient de ranger un peu, slalomant entre les cartons disséminés un peu partout pour se rendre jusqu’au frigo. Une opération peu aisée, car comme toutes les autres pièces, la cuisine était en chantier. En même temps, tout était allé si vite… Le mois dernier, elle était revenue de Berlin le cœur rempli d’incertitudes et maintenant, elle s’installait avec Kainoa dans leur maison. C’était un grand pas que les deux jeunes gens franchissaient, un nouveau tournant qu’il donnait à leur relation.

Tout avait en fait commencé, il y avait 15 jours exactement quand le Baxter avait proposé à la rousse qu’ils vivent ensembles. Elle n’avait pas longtemps hésité avant de répondre par l’affirmative. D’une certaine façon, ses doutes sur la solidité de leur couple avaient été balayés par le fait que Kainoa soit prêt à franchir cette nouvelle étape avec elle. Et puis, il fallait avouer qu’elle en avait très envie aussi. Déjà parce qu’elle ne supportait pas vraiment d’être trop longtemps séparée de lui  mais aussi parce que comme elle le lui avait dit dans la chambre d’hôtel, quand elle pensait être enceinte, elle avait déjà vingt-sept ans et un mariage raté à son actif. Elle n’avait plus vraiment de temps à perdre. Ils s’aimaient alors pourquoi attendre ? Sans compter que des détails pratiques étaient venus s’ajouter à l’équation. Thelma était partie dans son nouvel internat à Edimbourg et Spencer ne pouvait tout simplement plus gérer leur loyer toute seule, surtout depuis qu’elle avait perdue son emploi. Et pour la rousse s’était aussi une torture de vivre seule. Elle entendait sans cesse des bruits imaginaires, pensant que son mari l’avait retrouvée… Enfin, Anthony le frère de Kainoa avait sa propre petite amie et parfois  la cohabitation des couples n’était pas idéale. Si on prenant en compte tout cela, vivre ensembles étaient la solution la plus logique et la plus plaisante pour le couple.

Son sourire toujours accroché aux lèvres, Spencer cherche dans le frigo quelques gâteaux et deux canettes de soda. Kainoa et elle s’étaient mis en quête d’une maison dès que la décision avait été prise mais jamais ils n’auraient pensé trouver si vite leur bonheur. Leurs recherches s’étaient localisées autour de Greenhill, le quartier idéal pour un jeune couple fauché comme eux. Et là, ils étaient tombés sur ces propriétaires qui voulaient louer de toute urgence avant de partir à l’étranger. Une aubaine. La maison n’était pas bien grande, peut être un peu vieillotte mais ça allait être leur maison. Et après quelques travaux qui s’imposaient, elle serait tout simplement parfaite… Hier, le jeune couple s’était fait aider par leurs nombreux amis pour le déménagement mais aujourd’hui, ils savouraient leur premier dimanche tous les deux dans leur nouvelle maison, mettant la main à la pâte de bon cœur pour pouvoir l’habiter au plus vite. Désormais munie du goûter, Spence se met d’ailleurs à la recherche  de son amoureux. Elle le trouve à l’étage, dans ce qui serait leur future chambre, assis par terre, visiblement en train d’assembler un meuble. Elle le regarde quelques instants avec attendrissement et tendresse avant de déposer son butin quelques instants pour s’approcher à pas de loup de lui. Elle se baisse et se colle contre son dos, passant tendrement ses bras autour de lui pour l’enlacer. « Besoin d’une petite pause, mon amour ? » Elle dépose un petit baiser sur sa joue avant de poser son menton sur son épaule pour se retrouver joue contre joue avec lui. Elle savoure son odeur, son bonheur d’être là avec lui. « Tu montes le lit ? » Demande t-elle en fronçant les sourcils, ne reconnaissant pas l’amas de planches qui se tient devant eux. Et puis, fière de ses avancées de la journée, elle n’hésite pas à les partager avec son amoureux. « Moi j’ai rangé un peu le salon mais je suis surtout sur la cuisine, je crois que c’est le plus urgent. Et puis au final, je crois qu’on a plus de meubles que prévu… Peut être qu’on pourrait faire une sorte de débarras dans la pièce qu’on a en trop ? »

_________________

That's some type of love ❥ When the world's on fire, we won't even move. There is no reason if I'm here with you. When were old and gray And our faces changed, There won't be a moment, when my heart don't feel the same. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Colton Haynes.
TES CRÉDITS : Pigfarts is real + Anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Abbey - Hope - Spencer)
À venir : Faith - Lloyd - Fiona - Sameen.
RAGOTS PARTAGÉS : 5936
POINTS : 4850
ARRIVÉE À TENBY : 01/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (13.04.91)
CÔTÉ COEUR : Fiancé à Spencer, ils attendent un heureux événement.
PROFESSION : Astrophysicien.
REPUTATION : Vous croyez que c'est parce qu'elle est enceinte qu'ils sont pressés de se marier ? Ça m'a l'air un peu précipité, tout ça...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I'm gonna make this place your home + Spencer&Kainoa Mar 13 Sep - 4:31


Assis par terre, torse nu et vêtu d’un short en nylon, les sourcils légèrement froncés en signe de concentration, Kainoa lisait attentivement la notice de montage. Il n’était pas trop mauvais en matière de bricolage, pour la simple raison que ça faisait partie des petits boulots qu’il effectuait parfois quand il était adolescent. Mais ce n’était pas pour autant que ça ne lui prenait pas de temps, d’autant plus qu’il aimait faire les choses bien. Quand une pièce n’était pas vraiment à sa place mais que le tout fonctionnait malgré ça, il avait du mal à s’empêcher d’y penser. Alors il y mettait vraiment du sien, sans compter que ce n’était pas vraiment une corvée. Oh, bien sûr, il avait hâte que tout soit terminé, que cette chambre ressemble enfin à quelque chose. Mais justement, c’était en gardant cet objectif à l’esprit qu’il ne se départait pas de son énergie, même s’il avait déjà beaucoup travaillé. Et puis il n’était pas à plaindre. Non seulement Spencer n’avait pas arrêté non plus, mais en plus, ils avaient reçu beaucoup d’aide pour les cartons. Une fois qu’ils seraient bien installés et qu’ils auraient aménagé leur nid d’amour avec soin, il faudrait songer à inviter tout le monde pour une petite fête. Mais de toute façon, le jeune homme était certain que sa petite amie programmerait ça avant même qu’il s’en rende compte. En réalité, il y avait peu de choses de l’ordre de la vie quotidienne qui échappaient à Spencer. Et encore une fois, elle le lui prouva quand, en le rejoignant à l’étage, elle lui proposa une pause. Elle savait qu’ils étaient tous les deux fatigués et elle ne manquait pas d’attentions pour lui. Un sourire éclaira le visage de Kai quand il sentit le corps de sa bien-aimée se coller contre son dos, puis ses bras autour de lui. « Si tu restes avec moi, oui. » Il ferma les yeux pour profiter un peu de l’instant. Si quelqu’un lui avait dit, à la fin de son séjour en Allemagne, qu’il emménagerait avec elle dans le courant du mois de septembre, il aurait sûrement rigolé. Parce qu’il aurait été difficile d’oublier à quel point il avait gâché leur séjour à Berlin. Pourtant, quand Thelma leur avait annoncé qu’elle quittait Tenby, il n’avait pas hésité longtemps. Bien sûr, il avait envisagé la possibilité que Spencer préfère une autre solution, mais ça ne l’avait pas non plus empêché de se lancer. Après tout, c’était dans l’ordre des choses.

Mais c’était bien plus que ça. Le Gallois en avait très envie, tout simplement. Il éprouvait de la peine en l’imaginant se débattre avec son loyer tous les mois, ou tout simplement en pensant qu’elle se retrouverait toute seule. Et puis il voulait la voir tous les jours, profiter d’elle, s’endormir à ses côtés. Il en avait assez de se casser la tête avec un emploi du temps chargé, de se glisser chez elle après une nuit complète à l’observatoire, de lui dire qu’il était obligé de rester quelques heures supplémentaires dans une ville qui n’était pas la leur et que par conséquent ils devaient malheureusement reporter leur dîner. S’ils vivaient ensemble, tout serait beaucoup plus simple. Et c’était avec un enthousiasme non dissimulé que Kainoa franchissait ce pas. « Oui, notre lit. » L’emploi de ce mot, bien spécifique, le remplissait de joie. Il avait encore du mal à croire qu’ici, c’était chez eux. Ça lui paraissait presque trop beau pour être vrai… « Tu as raison. La cuisine, c’est effectivement le plus urgent. » Il posa ses deux mains sur celles de la rousse, pressant un peu plus sa joue contre la sienne, ne jugeant pas nécessaire d’ajouter qu’il ne faisait que plaisanter. Après tout, elle connaissait son amour inconditionnel pour la nourriture… « Allez, viens là. » Le Baxter voulut l’attirer un peu plus contre lui, mais en se redressant, Spencer s’éloigna d’abord de quelques pas. Puis elle posa à côté de lui de quoi ravir leurs estomacs. « Décidément, tu penses vraiment à tout ! » Il lui tendit une main et l’invita à s’asseoir entre ses jambes, le dos contre son torse. Puis il l’emprisonna dans ses bras, en les passant sous sa poitrine. « Merci, ma chérie. » Kai décapsula d’abord un soda pour elle, puis pour lui-même. C’était rafraîchissant, ça faisait du bien. Mais surtout, il était tout à son bonheur d’avoir sa bien-aimée auprès de lui. Après avoir reposé sa cannette, il lui déposa des baisers dans le cou. Ils continuaient tranquillement à discuter de leur installation et il attrapa un gâteau qu’il engloutit. « On a vraiment beaucoup de meubles ? Parce que sinon, je me disais… Enfin, ce serait cool d’avoir un bureau, tu sais, un endroit calme. J’espère avoir plus de travail à ramener à la maison et en avoir moins sur place. » L’une de ses mains se faufila sous la chemise que Spencer portait et il la posa sur son bas-ventre. « Ou peut-être qu’avec le temps, on pourrait recevoir du monde donc ça nous ferait toujours une pièce sous le coude, je sais pas… »

_________________


LOST IN LOVE
I swear when our lips touch, I can taste the next sixty years of my life ⊹ Because I could watch you for a single minute and find a thousand things that I love about you.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Thomas, Lenny, Rhys & Trystan
TON AVATAR : Johanna Brady
TES CRÉDITS : Mellow Bird (avatar) & petramaximoff (gifs) & Anaëlle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
En cours : Kainoa - Hope - Nate - Malone

RAGOTS PARTAGÉS : 3727
POINTS : 3106
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans. (03/05)
CÔTÉ COEUR : Fiancée à Kainoa. Elle va accoucher de leur premier enfant en Novembre. Un bonheur sans nuages ? Pas sûr... La demoiselle se sent un peu délaissée ces derniers temps.
PROFESSION : Elle n'a pas terminé la fac de droit, elle aimerait bien s'y remettre après la naissance de sa fille.
REPUTATION : Vous avez vu, elle a changé de nom ! Incroyable, pendant tout ce temps, elle en usait un faux pour échapper à son ex-mari... On se croirait dans une série américaine !



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I'm gonna make this place your home + Spencer&Kainoa Ven 23 Sep - 22:17

« Bien sûr que je vais rester avec toi… C’était un peu mon idée quand je t’ai proposé. C’est idiot, tu n’étais pas loin mais tu me manquais trop. » Murmure Spencer tendrement quand Kainoa lui fait savoir qu’il acceptera de prendre une pause uniquement si elle se joint à lui. Elle se presse affectueusement contre le gallois, effectivement désireuse de faire de ce petit intermède un évènement réellement agréable. Son homme est torse nu et elle ne se prive pas d’admirer ses muscles sculptés par le sport. Il avait beau manger comme quatre, il restait très athlétique. Elle passe d’ailleurs ses mains sur sa peau douce pour l’enlacer, rêveuse. Elle ne pouvait plus attendre que leur vie commune commence. Elle voulait se réveiller le matin à ses côtés, pouvoir l’attendre le soir quand il rentrait tard, cuisiner des petits plats avec lui et faire toutes ces autres activités banales du quotidien qui avec lui prendrait une toute autre dimension. Et même sans cet aspect romantisé de la chose, ça allait être un véritable soulagement de ne plus vivre comme deux étudiants, à toujours devoir s’organiser pour aller l’un chez l’autre en essayant de ne pas déranger leurs colocataires respectifs… Et le Baxter semblait partager la joie de la rousse. Il met ainsi beaucoup d’emphase quand il parle de leur lit avec ce délicieux pronom. Le sourire de Spence s’élargit et elle dépose un petit baiser appuyé dans le cou de son amoureux. « Tu sais, je ne veux pas te mettre une quelconque pression mais si jamais tu parviens à monter notre lit pour ce soir… Je ne te cache pas que j’ai quelques idées quant à savoir comment l’inaugurer. » Mais c’est plus de la fanfaronnade qu’autre chose. A vrai dire, l’ancienne coiffeuse est épuisée par le déménagement et tous les ajustements qu’elle a dû faire en si peu de temps. De toute façon, fidèle à lui-même, Kainoa avait ses priorités. Son amour pour la nourriture avait d’ailleurs le don de faire autant rire Spencer que de l’attendrir. Néanmoins, elle doit confesser quelque chose à son amoureux. « Tu sais pour la cuisine… Je crois quand même qu’on va être obligés de commander des pizzas… C’était bien de brancher le frigo mais il y aurait fallu penser à le remplir ensuite. »

Il n’y a aucune once de reproche dans la voix de la Evans. Elle s’en fichait qu’ils ne soient pas prêts et qu’ils fassent du camping. Elle pouvait dormir sur un matelas à même le sol (elle l’avait bien fait avec Thelma la première nuit) et manger des pizzas pendant des jours au milieu d’une odeur de peinture. Rien ne semblait pouvoir faire éclater le petit nuage sur lequel elle se trouvait. Un petit nuage qui s’élève encore un peu quand Kainoa l’attire à lui, la complimentant d’un air admiratif. « De rien ! Je suis sûre qu’au contraire, j’ai oublié pleins de trucs mais tant qu’on se nourrit, le principal est assuré. » Dit-elle contente d’elle-même. Si  on omettait ses problèmes de confiance, le Baxter savait toujours la mettre en valeur. Elle s’installe donc confortablement entre ses jambes, son dos contre son torse, se faisant la réflexion qu’elle ne voulait être nulle part ailleurs. Pendant ce temps, Kai leur ouvre les canettes et ils se désaltèrent avec plaisir, tout en continuant à discuter des détails pratiques et notamment des meubles. « Et bien moi oui, j’ai pas mal de meubles vu que Thelma m’a presque tout laissé quand elle est partie. Toi par contre… Tu as partagé avec Anthony, j’imagine ? » Elle a un petit frisson quand Kai dépose un baiser dans son cou mais elle essaye quand même de se concentrer. « En tout cas, je dis oui à un bureau sans hésiter si ça veut dire moins de nuit à Swansea. » Dit-elle en essayant effectivement de considérer la chose. Mais encore une fois, il est difficile de parler aménagement avec Kainoa qui la serre contre elle, faisant tout à coup passer ses mains sous sa chemise. Une moue naît alors sur les lèvres de la rousse, et pas seulement parce qu’il a les mains rafraîchies par son soda. Non ce qui embête Spence, c’est la seconde idée qu’il suggère. « Une chambre d’ami ? Mouais, je ne sais pas…. » Elle n’en voyait vraiment pas l’intérêt. Ce n’est pas comme si elle prévoyait de recevoir de la famille lointaine dans un futur proche… Ce qui était au fond égoïste. Mais s’il y avait bien une chose que Spence avait appris depuis Berlin, c’est qu’il était grand temps qu’elle exprime un peu plus ce qu’elle voulait pour éviter au maximum tout malentendu et toute impasse dans son couple. Alors elle prend son courage à deux mains. Une grande inspiration et elle se retourne pour apercevoir un peu le visage de sa moitié. « Tu sais quand on a décidé de prendre cette maison, avec cette chambre supplémentaire et le jardin… Je pensais que tu voyais les choses comme moi. Moi… j’imagine une chambre de bébé avec le temps. Pas une chambre d’amis. La chambre de notre enfant. »

_________________

That's some type of love ❥ When the world's on fire, we won't even move. There is no reason if I'm here with you. When were old and gray And our faces changed, There won't be a moment, when my heart don't feel the same. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Colton Haynes.
TES CRÉDITS : Pigfarts is real + Anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Abbey - Hope - Spencer)
À venir : Faith - Lloyd - Fiona - Sameen.
RAGOTS PARTAGÉS : 5936
POINTS : 4850
ARRIVÉE À TENBY : 01/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (13.04.91)
CÔTÉ COEUR : Fiancé à Spencer, ils attendent un heureux événement.
PROFESSION : Astrophysicien.
REPUTATION : Vous croyez que c'est parce qu'elle est enceinte qu'ils sont pressés de se marier ? Ça m'a l'air un peu précipité, tout ça...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I'm gonna make this place your home + Spencer&Kainoa Dim 25 Sep - 9:05


Tu n’étais pas loin mais tu me manquais trop. Une fois encore, Kainoa se sentit fondre comme un glaçon sous le soleil devant des paroles aussi attendrissantes. Il était probablement inutile de préciser qu’il ne trouvait pas ça idiot, lui. Au contraire, il était toujours ravi de l’entendre s’exprimer ainsi. De toute façon, lui-même était enchanté qu’elle soit montée le voir, d’autant plus qu’elle avait aussi emmené de quoi se désaltérer et de quoi grignoter. « Pour de vrai, tu n’as que de bonnes idées » souffla-t-il, lui assurant ainsi qu’il ne regrettait absolument pas d’interrompre momentanément son travail. Bien entendu, il voulait faire de son mieux pour que tout soit prêt rapidement, mais il avait bien le droit de prendre quelques minutes, particulièrement si c’était pour les passer avec sa dulcinée. De toute façon, ils avaient plutôt bien avancé. Et si le jeune homme y mettait autant du sien, ce n’était pas parce qu’il était spécialement maniaque. Non, tout ce qu’il voulait, c’était que ce soit aussi confortable que possible pour Spencer. Il n’avait pas envie de la faire dormir à même le sol, un peu comme s’ils étaient encore des adolescents. Il n’avait pas envie qu’elle ait l’impression d’être dans une usine, quand bien même elle l’avait rassuré en affirmant que ça ne la dérangeait pas plus que ça. Non, sa bien-aimée méritait le meilleur et il était bien décidé à aller dans ce sens, en faisant son possible pour qu’elle passe des nuits décentes et qu’elle ne se casse pas le dos parce qu’il ne se pressait pas assez pour que leur maison ressemble à quelque chose. Alors ce lit serait forcément monté avant la nuit, quitte à appeler son frère ou encore Thomas à la rescousse. D’ailleurs, Spencer lui donna une motivation bien particulière pour le faire dans les délais les plus rapides. Kai ne put s’empêcher de rire. « Tu devrais savoir que j’adore ce genre de pression… » lui murmura-t-il au creux de l’oreille. « Et puis si tu veux mon avis, il y a bien d’autres pièces de la maison qu’on peut inaugurer. » Il se pencha à nouveau pour déposer un baiser dans sa nuque. Il aimait jouer avec elle, mais ils étaient aussi vite rattrapés par les réalités de la vie. Quoique, ils n’étaient pas du genre à se prendre la tête avec les obligations quotidiennes, tous les deux… « C’est pas moi que la pizza risque de déranger, mon coeur. »

En réalité, il aurait bien invité sa petite amie au restaurant pour fêter dignement leur emménagement. Mais ils risquaient d’avoir du mal à tenir debout après vingt heures… Et surtout, avec l’acompte de la maison, ils étaient à sec ce mois-ci. Tant pis, ça attendrait… D’ici là, il pouvait toujours essayer de lui concocter un repas un tant soit peu sophistiqué quand ils seraient un peu mieux installés, comme après son retour du Chili. « Tant qu’on est ensemble, le principal est assuré » affirma-t-il alors, passant une main dans ses boucles rousses. Il adorait ses cheveux. De toute manière, il aimait beaucoup de choses chez elle. Et bien évidemment, il était incapable de la tenir contre lui sans la toucher. Alors tout en discutant avec elle, il laissait ses mains se promener sur son corps. « Oui, j’ai partagé. Il cherche quelque chose avec Eirian aussi… » Il détacha enfin une main d’elle, mais uniquement pour attraper un gâteau. Ils méritaient tous les deux de reprendre un peu de forces. « En parlant de bureau, c’est vrai que je ne peux pas échapper aux séances de recherches et d’expérimentations nocturnes en groupe, ni aux réunions qui sont tenues assez régulièrement… Mais sinon, je pourrais passer un peu plus de temps à la maison en emportant certains dossiers, je pense. Travailler sur mon ordinateur quand tu dors ou… Quand tu vas au boulot. » C’était une perspective qui lui plaisait assez, rendant agréable le côté relativement libre de son travail en tant que chercheur. Bien sûr, tout était encadré, mais il lui était déjà arrivé à plusieurs reprises de pouvoir se libérer assez facilement pour finir chez lui. Comme ça, il serait plus près d’elle… Ce serait moins lourd pour eux deux. De toute manière, le Baxter avait décidé depuis longtemps de s’aligner autant que possible à l’Anglaise. Il n’en fut pas moins étonné quand elle s’exprima un peu plus au sujet de cette pièce encore libre. Elle s’était retournée et il comprit que la discussion pouvait vite devenir très importante. La surprise le laissa muet pendant quelques instants, puis il posa une main sur sa joue, qu’il se mit à caresser. Il cherchait les mots adéquats. « Plus tard, j’aimerais beaucoup que ça devienne la chambre de notre enfant. » Il déposa un baiser sur son front, ému. Mais il avait toujours du mal à exprimer un peu mieux ses pensées, peut-être même davantage quand il envisageait l’avenir. Assurément, il était touché qu’ils le fassent avec une certaine assurance. « Alors c’est vrai, c’est… C’est ce que tu veux ? »

_________________


LOST IN LOVE
I swear when our lips touch, I can taste the next sixty years of my life ⊹ Because I could watch you for a single minute and find a thousand things that I love about you.


:
 


Dernière édition par Kainoa Baxter le Dim 2 Oct - 7:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Thomas, Lenny, Rhys & Trystan
TON AVATAR : Johanna Brady
TES CRÉDITS : Mellow Bird (avatar) & petramaximoff (gifs) & Anaëlle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
En cours : Kainoa - Hope - Nate - Malone

RAGOTS PARTAGÉS : 3727
POINTS : 3106
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans. (03/05)
CÔTÉ COEUR : Fiancée à Kainoa. Elle va accoucher de leur premier enfant en Novembre. Un bonheur sans nuages ? Pas sûr... La demoiselle se sent un peu délaissée ces derniers temps.
PROFESSION : Elle n'a pas terminé la fac de droit, elle aimerait bien s'y remettre après la naissance de sa fille.
REPUTATION : Vous avez vu, elle a changé de nom ! Incroyable, pendant tout ce temps, elle en usait un faux pour échapper à son ex-mari... On se croirait dans une série américaine !



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I'm gonna make this place your home + Spencer&Kainoa Sam 1 Oct - 18:31

Si Spencer avait eu à décrire le bonheur, elle aurait peut être parlé de ce moment. Celui où elle était lovée dans les bras de Kainoa, sur le plancher de leur nouvelle maison. Elle se sentait aimée. Protégée. Reconnue. Et c’est sans doute ce qui lui donne le courage d’exprimer ses sentiments et même d’être mutine. Son amoureux rit d’ailleurs de bon cœur quand elle fait des sous-entendus à propos du lit. Elle rigole doucement aussi à l’écoute de sa réponse aussi coquine que la suggestion initiale. « Et je me range complètement à votre avis, Monsieur Baxter. » Dit-elle émoustillée, ses gloussements s’intensifiant tandis que la bouche du Baxter descend de son oreille à sa nuque, provoquant de délicieux frissons le long de sa colonne vertébrale. A se demander pourquoi ils usaient toute leur énergie à faire du bricolage alors qu’ils avaient en effet un large éventail d’activités bien plus stimulantes à portée de main, maintenant qu’ils avaient leur chez eux. Sauf que pour le moment, la rousse se force à garder la tête froide, désireuse de rester focalisée sur la conversation importante qu’elle souhaitait avoir avec sa moitié. Hélas, pas facile de rester concentrée quand ce dernier continuait de l’impressionner par sa gentillesse et sa simplicité. Il était tellement adorable… « Je n’ai peut être que des bonnes idées mais toi, tu es vraiment facile à vivre. » Le complimente Spence quand il accepte sans sourciller de manger une pizza alors que ça avait pratiquement été leur seul menu de la semaine. Mais elle n’est pas au bout des bonnes surprises. « Tant qu’on est ensemble, le principal est assuré » Murmure ensuite Kainoa en réponse à la remarque totalement pragmatique de la Evans, comme quoi le principal était qu’ils se nourrissent. Même après plus de six mois de relation, il parvenait encore à lui couper le souffle, en lui faisant une belle déclaration au détour d’une remarque banale. Bel et bien à court de mots, elle attrape doucement l’une de ses mains pour y déposer un tendre baiser. « Je t’aime. »

Ils restent quelques instants ainsi, tandis que Kai joue tendrement avec ses cheveux, puis ils mettent fin à ce moment douceur, en redevenant plus pratiques aussi bien au niveau de la conversation que de l’usage de leurs mains. Le Baxter mange quelques gâteaux tandis que Spence boit une longue gorgée de soda, ce qui a au moins le mérite de faire redescendre un peu sa température corporelle. « Non Antho et Eirian vont s’installer ensembles ? Ce n’est pas rien pour ton petit frère… Je ne pensais pas vivre assez vieille pour le voir se caser aussi sérieusement, je dois bien l’avouer. » Dit la rousse en continuant à sourire. Il n’y avait rien de méchant dans sa réplique, elle appréciait plutôt le plus jeune des Baxter, même en connaissant sa réputation et malgré les piques qu’il lui envoyait parfois. Elle pensait que comme tout le monde, il méritait de trouver le bonheur… « C’est un mode de fonctionnement qui me plairait bien. » Opine t-elle quand Kai parle de manière détaillée de la façon dont il pourrait travailler plus souvent à la maison. « Rien que savoir que tu es à la maison avec moi la nuit, je dors mieux. Même si ce n’est qu’une nuit supplémentaire de temps en temps. Je sais que tu fais de ton mieux et que tu ne peux pas échapper aux réunions. » Elle veillait toujours à l’encourager et essayait de ne pas lui faire trop ressentir ses absences même si ce n’était toujours pas facile. Elle se garde aussi de rebondir sur son job actuel à elle, car ce n’était pas vraiment un sujet dont elle avait envie de parler, par une journée aussi magnifique. Plus tard.

Là, le moment était focalisé sur un sujet qui importait vraiment pour la coiffeuse. C’est pour ça qu’elle quitte sa position confortable pour faire face à Kai. Elle voit ainsi qu’il pèse soigneusement les mots qu’elle vient de prononcer, qu’il réfléchit soigneusement à ce qu’il va dire. Il est évident que malgré tout, l’ombre de Berlin plane encore au dessus d’eux. Sauf que cette fois-ci, Kai est plus assuré, plus serein quand il répond que oui, plus tard, il voit la pièce supplémentaire comme une chambre de leur enfant. Il est vrai qu’il est plus simple de parler alors que le bébé n’est qu’hypothétique et qu’aucun test de grossesse potentiellement explosif n’est posé entre eux. « Vraiment ? » Finit par murmurer Spencer, prise d’un fol espoir tandis que Kai dépose un tendre baiser sur son front. Il semble vraiment ouvert à la discussion, ce qui ravit Spencer. Alors elle est totalement franche quand il lui demande plus de précisions. « Parce que je ne veux pas te forcer la main ou quoi que ce soit… Mais oui, c’est quelque chose dont j’ai extrêmement envie. Je ne pensais pas que ça serait à ce point. Et je sais que nous deux, on commence à peine, que maintenant, ça ne serait pas raisonnable, trop rapide… Et pourtant… » Elle prend une inspiration, vraiment décidée à tout dire. Elle s’accroche à la main de Kai, comme pour se donner du courage, baissant les yeux dans un ancien réflexe de protection dont elle ne parvenait pas à se défaire. « J’ai été vraiment très déçue quand j’ai vu le test négatif à Berlin. Secrètement, j’espérais vraiment être enceinte, surtout que j’avais des symptômes alors… la chute a été difficile. Mais j’ai aussi entendu ce que tu m’as dis à propos de tes doutes alors je ne t’imposerai rien tant que tu seras prêt. Je veux juste être certaine que nous voulons la même chose pour le futur. Car c’est vraiment essentiel pour moi, je ne veux pas te le cacher. »


_________________

That's some type of love ❥ When the world's on fire, we won't even move. There is no reason if I'm here with you. When were old and gray And our faces changed, There won't be a moment, when my heart don't feel the same. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Colton Haynes.
TES CRÉDITS : Pigfarts is real + Anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Abbey - Hope - Spencer)
À venir : Faith - Lloyd - Fiona - Sameen.
RAGOTS PARTAGÉS : 5936
POINTS : 4850
ARRIVÉE À TENBY : 01/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (13.04.91)
CÔTÉ COEUR : Fiancé à Spencer, ils attendent un heureux événement.
PROFESSION : Astrophysicien.
REPUTATION : Vous croyez que c'est parce qu'elle est enceinte qu'ils sont pressés de se marier ? Ça m'a l'air un peu précipité, tout ça...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I'm gonna make this place your home + Spencer&Kainoa Dim 2 Oct - 8:30


En entendant son amoureuse affirmer qu’il était vraiment facile à vivre, Kainoa sentit un sourire naître sur son visage. Il était vrai que c’était ce que certaines personnes, et notamment ses soeurs, lui avaient déjà dit. Mais il le prenait encore mieux quand ça venait de Spencer, peut-être aussi parce qu’elle était plus objective. Alors il accepta le compliment en l’embrassant à nouveau sur la tempe, jugeant inutile de préciser que c’était probablement une attitude assez normale pour quelqu’un qui avait vécu dans une famille défavorisée. Il ne voulait pas gâcher leur moment en évoquant des souvenirs qui n’étaient pas très agréables, quand bien même ça justifiait le fait qu’il pouvait se contenter de tout et n’importe quoi tant qu’il était rassasié. De toute façon, ce qui comptait le plus, c’était bel et bien la présence de Spencer. Tant qu’elle était auprès de lui, il était heureux. Il ne se gêna d’ailleurs pas pour l’exprimer de façon tout à fait spontanée, ce qui parut ravir sa bien-aimée. « Je t’aime aussi, chérie. » Il approcha à nouveau son nez des cheveux de Spencer, qui sentaient toujours bon. Il aimait s’endormir avec cette odeur, il ne s’en lassait décidément pas. En réalité, à l’instant précis, il avait bien d’autres idées en tête que se reposer, manger ou encore discuter. Il aurait été difficile de ne pas se sentir constamment attiré par elle, de toute façon. Il la trouvait absolument parfaite, dotée de traits qui feraient pâlir d’envie n’importe quelle femme et, pour ne rien gâcher, merveilleusement bien proportionnée. Mais il savait que ce n’était pas le bon moment, parce que sa petite amie était concentrée sur les détails pratiques de leur emménagement. Ce n’était néanmoins par pour autant qu’il se retenait d’exprimer sa tendresse par des gestes affectueux. « Oui, a priori, ils devraient s’installer ensemble… Ils ont commencé à chercher, mais je saurais pas te dire exactement c’est pour quand. » Même si sa relation avec son frère s’était nettement améliorée, ils avaient quand même moins de conversations « importantes » qu’avec ses soeurs, sauf, bien évidemment quand il s’agissait de sujets spécialement masculins. « En tout cas, je pense comme toi. T’aurais dû voir la tête que j’ai tirée quand il m’a annoncé qu’il arrêtait les conneries et qu’il se mettait en couple… Il m’arrive encore de me demander comment Eirian l’a ensorcelé. »

Poursuivant sur leur toute nouvelle maison, ils discutaient de la meilleure manière d’utiliser la pièce qui était disponible. Le jeune homme avait une petite idée à ce sujet et il était certain que la rouquine l’accepterait. Et effectivement, elle se déclara soulagée de savoir qu’il pouvait passer plus de nuits chez eux. Attendri, il passa à nouveau une main sur sa joue, très douce. « Je continuerai à faire mieux, c’est promis, mon amour. » Mais visiblement, Spencer pensait aussi à toute autre chose et, quand elle en parla, Kai fut pour le moins surpris. Il n’aurait pas pensé qu’ils reparleraient de ça aussi rapidement après le test de grossesse négatif à Berlin. Mais justement… C’était peut-être l’occasion pour lui de mieux s’exprimer à ce sujet, d’être plus clair et plus précis. Elle le méritait largement. « Oui, chérie, vraiment… » Il posa une main sur la sienne, comme pour lui faire comprendre qu’il savait que c’était une conversation et un moment importants. Il la regardait aussi dans les yeux, parce qu’il voulait qu’elle ne puisse absolument pas douter de sa sincérité. « Je ne vais pas m’enfuir en courant parce que tu parles d’un bébé, tu sais… » Il savait que c’était une tendance assez courante et, d’ailleurs, il était forcé d’avouer que oui, ça le faisait flipper. Mais pas forcément pour les mêmes raisons que les autres. « J’ai envie d’avoir des enfants… Et surtout, surtout, j’ai envie que ce soit toi la maman de mes enfants. Ils seront les plus chanceux du monde… Et moi aussi, bien sûr. » Ce n’était même pas pour la flatter. Il pensait chacun des mots qu’il disait. « Tu seras incroyablement douée dans ton rôle, j’en suis absolument certain. Parce que tu as toutes les qualités nécessaires pour ça, et plus encore. » Doucement, il entrelaça ses doigts aux siens. Elle lui avait fait comprendre l’importance de la communication, mais aussi de le manière de le faire, aussi ne se précipitait-il pas, tentant de choisir les mots les plus appropriés. « C’est juste que… On a encore le temps, hein ? » Certains étaient devenus parents bien plus tôt qu’eux, mais ce n’était pas pour autant qu’il ne voulait pas se préparer à une responsabilité aussi importante, si c’était seulement possible. « On fondera notre propre famille, oui. Je suis sûr d’en avoir envie autant que toi. Mais… J’ai envie aussi de profiter un peu de toi avant… Juste tous les deux. »

_________________


LOST IN LOVE
I swear when our lips touch, I can taste the next sixty years of my life ⊹ Because I could watch you for a single minute and find a thousand things that I love about you.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Thomas, Lenny, Rhys & Trystan
TON AVATAR : Johanna Brady
TES CRÉDITS : Mellow Bird (avatar) & petramaximoff (gifs) & Anaëlle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
En cours : Kainoa - Hope - Nate - Malone

RAGOTS PARTAGÉS : 3727
POINTS : 3106
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans. (03/05)
CÔTÉ COEUR : Fiancée à Kainoa. Elle va accoucher de leur premier enfant en Novembre. Un bonheur sans nuages ? Pas sûr... La demoiselle se sent un peu délaissée ces derniers temps.
PROFESSION : Elle n'a pas terminé la fac de droit, elle aimerait bien s'y remettre après la naissance de sa fille.
REPUTATION : Vous avez vu, elle a changé de nom ! Incroyable, pendant tout ce temps, elle en usait un faux pour échapper à son ex-mari... On se croirait dans une série américaine !



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I'm gonna make this place your home + Spencer&Kainoa Jeu 6 Oct - 18:29

« Je t’aime aussi, chérie. » Spence sourit tandis que Kainoa enfouit son visage dans sa nuque, dans ses cheveux. Elle était habillée comme une souillon, à peine coiffée mais le Baxter agit toujours comme si elle était extrêmement attirante. C’est flatteur, agréable et pendant un instant la rousse a envie de laisser tomber toute velléité de conversations sérieuses pour couvrir le jeune homme de baisers mais elle résiste à la tentation. Leur couple devait vraiment régler ses problèmes de communication et cela impliquait quelques sacrifices. Quoique… Ils n’allaient pas non plus discuter toute la soirée. Et puis maintenant qu’ils vivaient ensembles, les opportunités de passer du bon temps en tête à tête étaient plus nombreuses. Quelque chose que Eirian et Anthony comprenaient sûrement très bien. « C’est vrai qu’il y a de quoi être surpris. » Rigole Spence quand Kainoa lui annonce qu’il est toujours sous le choc du revirement d’Anthony. Mais c’était vraiment une bonne chose, une très bonne chose. « Ou pas. Eirian n’a pas dû avoir grand-chose à faire pour le séduire. Elle est vraiment très jolie et a l’air d’être pleine de qualités. » L’ancienne coiffeuse ne connaissait pas très bien la petite amie d’Anthony mais elle avait effectivement une très bonne impression de cette dernière. Il faudrait peut être qu’elle essaye d’ailleurs de creuser un peu, d’essayer d’apprendre à connaître un peu mieux la jeune femme. Enfin, quand elle retrouverait un emploi du temps un peu plus convenable parce que entre son nouveau job et son emménagement, elle n’avait pas beaucoup de temps pour elle, en ce moment. Cela ne voulait pas dire pour autant que Kainoa ne lui manquait pas quand il n’était pas là. Heureusement, il lui fait une promesse pleine de valeur à ce sujet et elle pousse un petit soupir d’aise en se blottissant encore un peu plus contre lui. Qu’est-ce qu’elle pouvait faire d’autre alors qu’elle avait trouvé une perle de perfection ?

En tout cas, le climat entre eux est bien plus favorable que la dernière fois pour parler d’enfants, alors elle ne s’en prive pas. Les réponses de Kainoa sur le sujet sont d’ailleurs bien différentes de celles qu’il lui a données à Berlin et Spencer est à nouveau pleine d’espoir. Son amoureux attrape doucement sa main, lui annonçant qu’il ne va pas s’enfuir parce qu’elle parle de bébé. Elle a un petit sourire amusé. « Me voilà rassurée, alors. Parce que j’ai clairement vu de la peur dans tes yeux quand je pensais être enceinte… » Mais il lui avait expliqué pourquoi et elle le comprenait. Elle serre à son tour sa main dans la sienne, effectivement rassurée. Et c’est bien qu’elle ait quelque chose auquel se raccrocher parce qu’il lui fait ensuite une déclaration magnifique sur le fait qu’il veut que ce soit elle, la mère de ses enfants. Que répondre à cela ? C’était bien beau le mots mais parfois, ils semblaient clairement insuffisants pour exprimer l’amour et la reconnaissance. Et à ce moment précis, Spencer était clairement submergée par l’un et l’autre. Alors, n’y tenant plus, elle se rapproche de Kainoa pour l’embrasser tendrement. Elle a du mal à relâcher ses lèvres ensuite mais il le faut, si elle veut à nouveau être en mesure de s’exprimer. « Moi aussi. » Souffle t-elle émue. « Moi aussi, je veux que ce soit toi le père de mes enfants. Au cas où, ce ne serait pas clair. Et s’ils ont au moins la moitié de tes qualités, ça sera déjà merveilleux. »

Mais fidèle à sa promesse, Kainoa lui exprime son entier ressenti et met donc une nuance de taille à son accord pour fonder une famille. Spencer penche la tête, méditant sur ce qu’il vient de dire. Elle, se sentait totalement prête mais elle voyait bien que ce n’était pas le cas de son amoureux. Et en y réfléchissant bien, elle pouvait comprendre pourquoi. Après tout Kainoa était un peu plus jeune qu’elle et venait seulement de finir ses études. Il n’avait aucun mariage raté à son actif. Normal qu’il veuille profiter un peu de la vie et prendre son temps. Elle lui adresse un sourire tendre, compréhensif. « Oui, on a encore le temps… Ne t’en fais pas. » Elle voulait être maman avant ses trente ans. Mais bon, elle n’avait pas menti, ça laissait encore du temps à Kainoa. « Je comprends ce que tu veux dire à propos de profiter… » Le sourire de la rousse se fait plus malicieux et elle lâche la main de Kainoa mais seulement pour jeter ses bras autour de son cou. Elle l’embrasse à nouveau. Elle l’avait assez passé sur le grill en matière de conversation sérieuse, elle n’allait pas le torturer plus longtemps. Elle met tant de fougue dans cette embrassade qu’ils basculent tous les deux en arrière, à côté des planches qui sont loin de former leur lit. Qu’importe. Elle avait envie de lui, là maintenant, tout de suite. Elle se redresse ensuite légèrement, à califourchon sur Kainoa, ses mains se baladant sur le torse nu du jeune homme. Elle entreprend ensuite de déboutonner sa chemise à elle mais elle s’arrête soudainement, frappée par une question. Elle se penche au dessus de Kai pour voir son visage, posant une main sur sa joue. « Et toi… Si tu voulais quelque chose en particulier pour l’avenir… Tu me le dirais ? »

_________________

That's some type of love ❥ When the world's on fire, we won't even move. There is no reason if I'm here with you. When were old and gray And our faces changed, There won't be a moment, when my heart don't feel the same. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Colton Haynes.
TES CRÉDITS : Pigfarts is real + Anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Abbey - Hope - Spencer)
À venir : Faith - Lloyd - Fiona - Sameen.
RAGOTS PARTAGÉS : 5936
POINTS : 4850
ARRIVÉE À TENBY : 01/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (13.04.91)
CÔTÉ COEUR : Fiancé à Spencer, ils attendent un heureux événement.
PROFESSION : Astrophysicien.
REPUTATION : Vous croyez que c'est parce qu'elle est enceinte qu'ils sont pressés de se marier ? Ça m'a l'air un peu précipité, tout ça...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I'm gonna make this place your home + Spencer&Kainoa Ven 7 Oct - 10:50


Quand Spencer évoqua la peur qu’elle avait lue dans les yeux de Kainoa, ce dernier esquissa un sourire gêné. Il fallait avouer que ça le ramenait forcément à de mauvais souvenirs - à leur dispute, celle à laquelle il avait bien cru que leur couple ne leur survivrait pas. Aujourd’hui, c’était du passé, dans le sens où ils étaient encore allés de l’avant depuis, où ils avaient franchi une étape supplémentaire dans leur vie à deux. Mais ce n’était pas pour autant qu’il ne craignait pas de sortir une énormité, probablement parce qu’il était encore hanté par ce qu’il s’était passé à Berlin. Alors forcément, il remua sa langue dans sa bouche, réfléchissant un minimum avant de s’exprimer. « C’est sûr que… Que je me sens pas prêt. Peut-être même qu’on se sent jamais vraiment prêt. Mais… J’ai fini mes études, j’ai trouvé du travail, on s’est installés ensemble… On va dire que c’est un environnement déjà plus propice qu’il y a quelques mois, hein ? » De toute façon, si elle avait été enceinte, il savait que même s’il aurait paniqué, il aurait aussi été très heureux - peut-être pas tout de suite, mais probablement assez rapidement. « C’est pas juste la suite naturelle des choses pour moi. Et… Je te promets que je te dis pas tout ça simplement pour te faire plaisir. » Ce point-là aussi lui paraissait important à préciser. Après tout, le jeune homme avait la réputation d’être quelqu’un de conciliant. Et il lui était arrivé plus d’une fois de dire ce que son interlocuteur avait envie d’entendre, seulement pour mettre fin à une conversation qui le mettait dans l’embarras. Mais là, ce n’était pas le cas. De toute manière, il affirmait depuis longtemps qu’il voulait des enfants, à qui il s’efforcerait vraiment de donner tout ce dont il avait manqué. La bonne personne et le bon moment, c’était ce dont il avait besoin. La bonne personne, il l’avait trouvée. En ce qui concernait le moment opportun… Il n’était pas encore tout à fait certain que ce soit le cas. D’ailleurs, ce fut ce qu’il souffla à sa petite amie, en évoquant le fait qu’ils avaient encore le temps. Il savait qu’il pouvait la décevoir en parlant ainsi, aussi appréhendait-il un peu la suite… Pas vraiment sa réaction, mais plutôt ce qu’elle ressentirait. Heureusement, Spencer le rassura, par un sourire compréhensif, mais aussi par quelques brèves paroles. Aussitôt, Kai se sentit soulagé. La discussion se passait très bien.

Et surtout, surtout, lui aussi était touché par la déclaration d’amour de sa dulcinée. Il était absolument certain d’avoir envie qu’elle soit la mère de ses enfants… Mais le fait qu’elle exprime la même chose, c’était d’une beauté sans nom. Pour dire ce qu’elle pensait, elle avait trouvé des mots magiques, exceptionnels, qui émouvaient le Baxter plus qu’il ne l’aurait voulu. Il chercha quelque chose d’intelligent à répondre, mais il ne trouvait pas - comment répondre à ça, d’ailleurs ? Alors il se pencha vers elle pour l’embrasser et, une fois de plus, ils s’avérèrent être sur la même longueur d’ondes. Tout bonnement ravi que sa charmante rouquine fasse preuve de fougue, il redoubla à son tour d’ardeur et se laissa volontiers basculer en arrière, tandis qu’elle finissait à califourchon sur lui. Les mains qu’elle promenait sur son torse lui procuraient des sensations déjà divines et il se mordit légèrement la lèvre inférieure. Il laissa ses doigts courir sur les cuisses de Spencer, qui avait commencé à déboutonner la chemise qu’elle portait. Décidément, il n’aurait pas pu rêver mieux. Alors quand elle s’arrêta soudainement, il fronça légèrement les sourcils, se demandant ce qui clochait. Venait-elle de penser à quelque chose qu’il avait dit et qui n’était pas correct ? Kainoa comprit qu’il se trompait dès l’instant où sa dulcinée ouvrit la bouche. Attendri, il passa les bras autour de ses hanches et l’incita à s’allonger sur lui, pour que leurs visages soient plus proches. « Tu sais, à partir du moment où je me perds dans la contemplation de ta superbe poitrine, c’est très difficile de penser à autre chose » la taquina-t-il, malicieusement. Puis il redevint un peu sérieux. « Oui, je t’en parlerai. Je vois rien en particulier… Parce que c’est toi que je veux. Je te l’ai déjà dit, j’ai des rêves de gosse, mais sans toi… Sans toi, ça ne vaudrait rien, je t’assure. » D’ailleurs, il réalisait qu’il devait aussi la rassurer. « Chérie, écoute-moi. Je voudrais que tu me promettes que… Que si tu as vraiment, vraiment envie d’un enfant, même si je pense qu’on a encore le temps… Tu seras honnête avec moi, d’accord ? Parce que… Tout ce que je veux, c’est que tu sois heureuse. Et moi aussi, je serai heureux. C’est promis. » Pour finir en beauté, il s’empara à nouveau de ses lèvres. Il tenait la nuque de la demoiselle d’une main, tandis que son autre main s’infiltrait sous son short en jean, pour lui caresser les fesses.

_________________


LOST IN LOVE
I swear when our lips touch, I can taste the next sixty years of my life ⊹ Because I could watch you for a single minute and find a thousand things that I love about you.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Thomas, Lenny, Rhys & Trystan
TON AVATAR : Johanna Brady
TES CRÉDITS : Mellow Bird (avatar) & petramaximoff (gifs) & Anaëlle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
En cours : Kainoa - Hope - Nate - Malone

RAGOTS PARTAGÉS : 3727
POINTS : 3106
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans. (03/05)
CÔTÉ COEUR : Fiancée à Kainoa. Elle va accoucher de leur premier enfant en Novembre. Un bonheur sans nuages ? Pas sûr... La demoiselle se sent un peu délaissée ces derniers temps.
PROFESSION : Elle n'a pas terminé la fac de droit, elle aimerait bien s'y remettre après la naissance de sa fille.
REPUTATION : Vous avez vu, elle a changé de nom ! Incroyable, pendant tout ce temps, elle en usait un faux pour échapper à son ex-mari... On se croirait dans une série américaine !



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I'm gonna make this place your home + Spencer&Kainoa Mar 11 Oct - 21:38

Le sourire qu’il y avait sur les lèvres de Spencer ne disparaissait pas, pour la simple et bonne raison que la discussion qu’elle était en train d’avoir avec Kainoa prenait un tournant qui lui plaisait de plus en plus. Même quand ils reviennent à demi-mots sur ce qui s’était dit à Berlin. De toute façon, la rousse n’a pas beaucoup de mal à chasser toute idée noire vu l’état de félicité dans lequel elle se trouve. « C’est vrai que l’environnement est plus propice. Je me sens déjà chez nous, ici. » Rien que le fait qu’elle répète en boucle « chez nous » suffisait à le prouver. Elle ne réalisait toujours pas le chemin parcouru. Il y avait un peu plus d’un an, elle était arrivée sans rien à Tenby et à présent… Elle avait une petite maison avec l’homme qu’elle aimait et ils faisaient des projets géniaux pour l’avenir. Parfois, la vie vous faisait de bonnes surprises. Désormais, elle était prête à le croire. Tout comme elle était aussi prête à croire Kainoa quand il lui disait qu’un jour, il serait prêt à être père et pas simplement pour lui faire plaisir. « Je te crois. » Dit-elle, un peu plus enchantée encore, si c’était possible. « Et je suis très contente que tu partages vraiment mon envie, même si ce n’est pas pour tout de suite. » C’était vraiment tout ce qu’elle avait besoin de savoir. Ses interrogations et son esprit étaient parfaitement apaisés. C’était peut être pour cela qu’elle était désormais plus encline à se concentrer sur des besoins plus… Charnels. Il était désormais évident qu’elle ne pouvait guère rester très longtemps dans la même pièce qu’un Kainoa torse nu et contrôler ses hormones. Elle était toujours ravagée de désir pour lui comme s’ils étaient encore des jeunes mariés en lune de miel. Alors au bout d’un moment, elle arrête tout bonnement de lutter, surtout que le Baxter n’avait pas oublié de se montrer lui aussi très entreprenant. La rousse se trouve donc à califourchon sur lui en train de l’embrasser à pleine bouche et de se débarrasser de ses vêtements. Les mains du Baxter sont déjà sur ses cuisses, provoquant de délicieux frissons sur son épiderme.

Sauf que la Evans avait quelque peu sous-estimé son cerveau qui recommençait à se faire entendre en priorité. Elle pose donc une question qui lui paraît primordiale. Heureusement, son amoureux ne prend pas ombrage du fait qu’elle soit trop bavarde alors qu’ils sont en pleine action. C’est même tout le contraire. Il l’attire tendrement à lui, faisant preuve d’un sens de l’humour qu’elle trouve absolument craquant. « Je peux tout recouvrir, si tu as besoin de te concentrer, ce n’est pas un problème. » Réponds t-elle sur le même ton. Leurs visages sont très proches l’un de l’autre et Spence peut sentir l’haleine délicieuse de Kainoa venir lui chatouiller le cou. Mais ils sont encore sérieux quelques secondes pour être certains de bien finir cette très importante conversation. Et encore une fois, l’astrophysicien trouve les mots pour faire fondre la rousse dans le meilleur des sens. « J’adorerai ça, qu’on réalise tes rêves de gosse. Il faudra que tu me les racontes, un jour. Et bien sûr que je veux être à tes côtés pour ça. » Elle dépose un petit baiser au coin de ses lèvres, se demandant à quoi avait bien pu rêver la version plus jeune de Kainoa. En tout cas, il lui paraissait de plus en plus légitime de concilier ses envies de maternités avec cela et elle n’hésite pas à le redire quand le Baxter finit par lui poser frontalement la question. « Bien sûr que je peux te le promettre. J’en ai vraiment envie mais je comprends aussi pourquoi tu veux attendre. Vraiment. Tu viens à peine de finir tes études, c’est normal que tu veuilles profiter de la vie avant de te lancer dans une telle aventure. Je te promets que je comprends. Et c’est en disant cela que je suis honnête. Tu as écouté mes envies, j’ai écouté les tiennes et on peut les concilier. C’est un compromis et c’est tout ce que je voulais » Elle est bientôt réduite au silence par les lèvres de Kainoa qui viennent à nouveau taquiner les siennes tandis que ses mains s’égarent au niveau de ses fesses. « C’est sexy les compromis en plus… » Dit-elle le souffle court alors que les caresses du Baxter se font de plus en plus appuyées. Ses mains à elle ne sont pas en reste, elles s’égarent en direction du bas-ventre du gallois tandis qu’elle presse sa poitrine dénudée de plus belle contre son torse. Et finalement, c’est sa bouche qui suit le même chemin que ses mains. Elle trouvait les compromis effectivement sexys et elle était bien déterminée à le prouver à Kainoa. Il était clair que leur travaux d’aménagement n’étaient pas prêts d’avancer…

_________________

That's some type of love ❥ When the world's on fire, we won't even move. There is no reason if I'm here with you. When were old and gray And our faces changed, There won't be a moment, when my heart don't feel the same. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I'm gonna make this place your home + Spencer&Kainoa

Revenir en haut Aller en bas

I'm gonna make this place your home + Spencer&Kainoa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-