AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Come as you are (+) ANA & KAI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Colton Haynes.
TES CRÉDITS : Pigfarts is real + Anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Abbey - Hope - Spencer)
À venir : Faith - Lloyd - Fiona - Sameen.
RAGOTS PARTAGÉS : 5936
POINTS : 4850
ARRIVÉE À TENBY : 01/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (13.04.91)
CÔTÉ COEUR : Fiancé à Spencer, ils attendent un heureux événement.
PROFESSION : Astrophysicien.
REPUTATION : Vous croyez que c'est parce qu'elle est enceinte qu'ils sont pressés de se marier ? Ça m'a l'air un peu précipité, tout ça...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Come as you are (+) ANA & KAI Mer 31 Aoû - 8:59


L'air perplexe, Kainoa se tenait dans le rayon des produits de beauté du supermarché. Quel shampooing Ana lui avait-elle dit avoir besoin, déjà ? Il était incapable de s'en souvenir et, bien entendu, il n'avait pas non plus été fichu de noter les détails sur la liste de courses assez succincte qu'elle lui avait donné. Plissant légèrement les yeux, le jeune homme laissa son regard passer d'un shampooing à un autre, comme s'il espérait trouver une réponse sur les bouteilles. Cheveux bouclés, non. Cheveux ternes, non plus. Antipelliculaire, non plus. Comment pouvait-il exister autant de produits ? Et dire que sa petite amie était coiffeuse de métier... Il ne savait pas comment elle faisait pour s'en sortir. Il avait infiniment plus de facilités à se rappeler du tableau périodique des éléments dans son entier qu'à s'y retrouver au milieu de ce qu'il considérait comme un bazar. Jusqu'à quelques mois auparavant, Kai attrapait le premier truc qui lui tombait sous la main, généralement le moins cher. Mais peu de temps après qu'ils aient commencé à sortir ensemble, c'était Spencer qui s'était mise à réapprovisionner son stock, veillant à ce qu'il lui en reste toujours et allant jusqu'à lui expliquer pourquoi c'était bon pour son cuir chevelu. Il avait écouté un peu distraitement. Tant que ça pouvait faire plaisir à la rouquine, ce n'était pas lui qui allait se mettre à protester... Mais maintenant, le Gallois regrettait un peu de ne pas s'y connaître un peu mieux. Ça lui aurait évité de passer plusieurs minutes supplémentaires dans ce supermarché, à avoir l'air bien moins intelligent que quand il expliquait ce qu'était un trou noir. Finalement, après avoir poussé un soupir de lassitude, il attrapa un shampooing 2 en 1 sur lequel il était écrit "classique", espérant que ce serait suffisant. Il vérifia ensuite sa liste de courses. La Corona et les chips étaient placés en premier, ce qui ne l'étonnait en rien de la part d'Ana-Sofia. Puis venait un bon nombre d'aliments plus sains et enfin, d'autres bricoles. Le regard de Kainoa s'arrêta sur la fin de la liste et ses sourcils se froncèrent légèrement. Il s'avança un peu dans le rayon, assez embarrassé. Pourquoi lui faisait-elle subir ça ? Il faisait ses courses avec plaisir, mais pas quand il s'agissait de ce genre de choses. Comme s'il commettait un péché, il vérifia que personne autour de lui ne regardait dans sa direction. Puis il finit par attraper la première boîte de lingettes intimes qui lui tombait sous la main, sans se soucier de certains détails comme la longueur, pour la simple raison qu'il n'était pas au courant qu'il en existait différents modèles. Ce n'était pas faute de ne pas côtoyer des femmes, pourtant... Mais il fallait croire que dans certains domaines, il restait désespérément ignorant.

Quelques minutes plus tard, l'astrophysicien sonnait à la porte de la Mexicaine. Quand elle lui ouvrit, elle n'avait pas forcément l'air de meilleure humeur que d'habitude. « Re. Désolé, j'étais plus sûr pour le shampooing... Mais pour tout le reste, ça devrait être bon. J'ai essayé de t'appeler, tu as laissé ton portable en mode silencieux ? » Tout en parlant, il commençait à ranger les courses. « Tu peux t'asseoir, ça me dérange pas de le faire. » En réalité, Ana avait toujours la même mine épouvantable. Mais ça, bien entendu, il ne le lui aurait jamais avoué... Non seulement parce que ce n'était pas son genre de faire des commentaires pas très gentils sur l'apparence d'autrui, mais aussi parce qu'il ne voulait pas risquer de se faire couper les doigts. Il savait à qui il avait affaire et, même s'ils se voyaient beaucoup moins qu'auparavant, il ne pouvait pas avoir oublié son tempérament de feu. « Tu veux une bière maintenant ? » Clairement, il redoublait de gentillesse envers elle. Il fallait dire que depuis son retour d'Allemagne, il s'inquiétait pour elle. Il lui avait envoyé quelques textos auxquels elle n'avait pas répondu ; mais en temps normal, ce n'était pas ce qui lui aurait causé du souci. En effet, la brunette était parfaitement capable de ne pas donner signe de vie pendant plusieurs semaines d'affilée, quand elle ne se sentait pas d'humeur ou qu'elle avait rencontré quelqu'un d'intéressant avec lequel elle s'amusait. Non, en réalité, c'était Fiona, puis Thomas qui lui avaient mis la puce à l'oreille. Quand ce dernier lui avait vaguement suggéré d'aller voir Ana-Sofia, Kai avait immédiatement compris que quelque chose clochait. Parce que Thomas la détestait, du moins en théorie. Il lui avait fortement conseillé de s'éloigner d'elle. Alors un tel changement d'attitude n'évoquait rien de bon. Il n'avait pas fallu longtemps au Baxter pour se pointer devant cet appartement dans lequel il avait l'habitude de venir avant. Mais comme il n'arrivait pas à la convaincre de lui ouvrir, il s'était senti obligé d'utiliser la clé que Mathys lui avait laissée, à l'époque. Et après avoir failli y passer, il avait compris pourquoi elle refusait de sortir. Elle était en piteux état. S'il s'agissait d'une autre personne, il aurait peut-être réussi à la forcer à raconter le pourquoi du comment. Mais c'était Ana... Elle semblait déjà prête à le découper en petits morceaux, alors il ne pouvait pas en rajouter une couche. Il la connaissait suffisamment pour savoir qu'il valait mieux y aller en douceur. Alors c'était ce qu'il s'employait à faire depuis deux ou trois jours. Pas juste pour réussir à découvrir ce qui lui était arrivé, mais aussi pour l'aider, tout simplement... Parce qu'il avait l'impression de l'avoir laissée tomber. « Est-ce qu'il te reste des médicaments ? »

_________________


LOST IN LOVE
I swear when our lips touch, I can taste the next sixty years of my life ⊹ Because I could watch you for a single minute and find a thousand things that I love about you.


:
 


Dernière édition par Kainoa Baxter le Mar 6 Sep - 22:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, nate, lizzie, deborah, jesse y yevgeniya
TON AVATAR : stephanie sigman
TES CRÉDITS : penny (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 5114
POINTS : 3156
ARRIVÉE À TENBY : 16/09/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (26.09.89)
CÔTÉ COEUR : casada con caleb
PROFESSION : narcotraficante
REPUTATION : la cualquiera mexicana



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Come as you are (+) ANA & KAI Mar 6 Sep - 12:35


Il veut me rendre service… Toujours. Kainoa ne s'aplatit jamais, alors que pourtant, j'ai bien lui demandé (ou plutôt lui craché) de me laisser tranquille une bonne centaine de fois. Mais non, il insiste. Il persiste et il reste pour m'aider. Alors autant en profiter. Je lui fais la liste de ce dont j'ai besoin, et si je me dis qu'il changera d'avis en l'ayant lu à cause de tous les produits intimes et féminins que je lui demande, mais il reste de marbre à sa lecture et part sans un dernier regard. Je le regarde sortir de l'appartement, dubitative, puis je retourne me coucher sur le canapé pour regarder des classiques de la télénovela comme Café, con aroma de mujer. Je l'imagine, le Baxter, en train de rougir en se baladant dans les rayons d'hygiène féminine. Il ne peut pas s'empêcher de s'empourprer. Même si je lui ai mené la vie dure en me baladant quelques fois en sous-vêtements devant lui et en lui faisant de nombreuses allusions alors qu'il était encore en couple. Toujours le bon samaritain. Probablement qu'un jour il le regrettera.
Plusieurs fois, j'ai pensé à changé les serrures pour ne plus qu'il vienne me rendre visite. C'est insupportable de le voir me regarder. C'est insupportable que quiconque me regarde. Pas tant que tous les bleus auront disparus. Alors oui, j'ai pensé à faire changer les serrures pour qu'il ne puisse plus utiliser l'ancienne clé que Mathys lui avait laissé, mais il y a un détail qui me laisse perplexe et qui m'empêche d'aller plus loin dans ma démarche : devoir faire face au serrurier. J'ai abandonné l'idée rapidement et à présent je rends le pauvre Kainoa Baxter misérable dans des rayons dans lesquels il ne va normalement jamais. S'il veut rendre service, alors qu'il assume ma colère parce que je ne voulais pas de lui dans un premier temps. Je ne voulais de personne. Je suis une grande fille après tout, et je n'ai pas besoin de la pitié de quiconque.
Quand la sonnette retentit dans l'appartement, j'ai déjà regardé quelques épisodes et je devine que c'est Kainoa qui revient. Pour le torturer quelques minutes de plus, je le laisse poireauter le temps du générique de fin puis je me décide à le libérer de ses sacs de courses en lui ouvrant la porte. D'un simple coup d'oeil je regarde ce qu'il a acheté et je m'attarde sur le shampoing en fronçant les sourcils. Je prends la bouteille avant de la rejeter dans le sachet d'un air mauvais. « Mon téléphone doit traîner quelque part dans ma chambre, je ne l'ai pas entendu, mais j'en veux pas de ce shampoing. C'est pas ça que je voulais. Alors je m'en fous, tu le gardes ou tu le ramènes, peu importe. Je voulais celui sans sulfate de la marque Naked Care. C'était pourtant pas compliqué. » Je lève les yeux au ciel avant de faire comme il m'indique : retourner m'assoir. Sur le canapé, j'hésite à me lancer un nouvel épisode, mais je préfère m'abstenir. Ces télénovelas sont mes plaisirs coupables. Je n'aimerais pas qu'on croit que j'ai un coeur… Kainoa sait que j'ai la foi, c'est déjà suffisant et bien plus que la plupart du reste du commun des mortels.
« Ouais… Ouais je veux une bière maintenant. » Que je dis en attendant qu'il vienne m'en décapsuler une. Il s'exécute après avoir fini le rangement des courses et je le regarde faire, posée dans mon sofa, les cuisses recouvertes par un plaid cachant les quelques bleus violacés qui ne semblent pas disposés à s'en aller. Ou que je regarde, mes cuisses, mes bras, mon reflet dans le miroir, tout me rappel Ian. Cette pourriture Galloise. Les marques finissent par diminués. Les bleus sont bien moins nombreux, même s'il reste ceux des coups les plus violents qu'il avait donné avec son pied. Les marques d'étranglement sont quasiment effacées. Cela dit, mon arcade est toujours ouverte, ma lèvre inférieure toujours éclatée. Mais le pire, ce n'est pas ce qui est visible. Le pire, ce sont les côtes qui font un mal de chien. Heureusement, la morphine est toujours là pour me servir.  
« Tu demandes sérieusement à une dealeuse s'il lui reste encore des anti-douleurs ? » Je rigole devant cette question que je trouve relativement ironique et je hausse les épaules. La question se veut rhétorique. Bien sûr qu'il m'en reste. Mais j'essaye de diminuer les doses petit à petit pour ne pas finir accro. Autant ça ne me dérange pas de vendre de la came, autant je ne veux pas finir comme tous ces dépravés auxquels je vends la marchandise. J'attrape la bière qu'il me tend, le geste me faisant tirer une grimace de douleur. « C'est juste que j'essaye d'y aller moins fort sur les doses. » que j'avoue en prenant ma première gorgée de bière. « C'est bon, Kai. tu as fait ta bonne action, tu peux décamper maintenant. Va donc retourner à ta foutue rouquine. »

_________________

Varium et mutabile semper femina

There are worse things I could do, than go with a boy or two. Even though the neighborhood thinks I'm trashy, and no good, I suppose it could be true, but there are worse things I could do. I could flirt with all the guys, smile at them and bat my eyes. Press against them when we dance, make them think they stand a chance, then refuse to see it through, that's a thing I'd never do. But to cry in front of you, that's the worst thing I could do.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Colton Haynes.
TES CRÉDITS : Pigfarts is real + Anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Abbey - Hope - Spencer)
À venir : Faith - Lloyd - Fiona - Sameen.
RAGOTS PARTAGÉS : 5936
POINTS : 4850
ARRIVÉE À TENBY : 01/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (13.04.91)
CÔTÉ COEUR : Fiancé à Spencer, ils attendent un heureux événement.
PROFESSION : Astrophysicien.
REPUTATION : Vous croyez que c'est parce qu'elle est enceinte qu'ils sont pressés de se marier ? Ça m'a l'air un peu précipité, tout ça...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Come as you are (+) ANA & KAI Mar 6 Sep - 22:52


En voyant Ana jeter la bouteille de shampooing dans le sachet en continuant à afficher sa tête des mauvais jours, Kainoa leva les yeux au ciel. Bien sûr que si, c’était compliqué ! Elle n’avait rien perdu de sa délicatesse, à combien plus forte raison quand elle était en colère contre le monde entier. Il se souvenait encore du jour où il avait débarqué chez elle, quand elle était malade. Elle avait failli lui balancer des trucs à la figure, juste pour qu’il détourne le regard. Comme si ça pouvait changer quelque chose… Malheureusement (ou pas) pour elle, la Mexicaine avait probablement affaire à l’un des hommes les plus patients qui existaient actuellement sur cette planète. Alors sans broncher, le Baxter reprit le sachet, résigné à le ramener chez lui sans pour autant faire de vagues. Il ne savait pas avec exactitude ce qu’il en ferait. Mais de toute façon, ce n’était qu’un shampooing. Ça finirait forcément par servir à quelqu’un et il n’avait pas l’intention de se formaliser et de prendre des airs outrés avant de décamper comme un enfant à qui on aurait refusé une glace. Il savait que c’était exactement ce qu’elle cherchait à faire et pour l’instant, il n’était pas encore disposé à lui accorder cette satisfaction. Il fallait dire que dès le départ, elle n’avait pas caché qu’elle avait envie de tout, sauf de le voir (ou plutôt de voir un être humain, qui que ce soit). Mais il aurait été difficile de ne pas s’inquiéter et, dans son genre, Kai était capable de se montrer relativement coriace, ou masochiste, au choix. Alors, restant aussi gentil qu’à l’accoutumée, il lui proposa une bière. Comme il le lui avait demandé, Ana était déjà retournée s’asseoir dans le sofa. Il ouvrit donc à nouveau le réfrigérateur pour la servir, décapsulant une Corona avant de la lui apporter. Sans s’attendre à ce qu’elle le remercie, il hésita à s’installer à côté d’elle, parce qu’il ne voulait pas risquer un coup. En réalité, il y avait plein de choses qu’il devait éviter de faire. Par exemple, il n’avait pas mentionné ses bleus ni rien d’autre à propos de son apparence physique, pour la simple raison qu’il savait que c’était une très mauvaise idée. Il la connaissait suffisamment pour savoir comment elle le prendrait, aussi avait-il fait comme si de rien n’était. Néanmoins, sa lèvre fendue lui avait brisé le coeur. Elle, la femme forte et surentraînée à se défendre…

Bien entendu, le jeune homme espérait qu’avec le temps, il finirait par comprendre ce qui lui était arrivé. Mais il voulait surtout y aller doucement, même si la moindre de ses tentatives de rapprochement semblait vouée à l’échec. L’une de ses questions eut au moins le mérite de la faire rire. Sans insister, Kainoa s’abstint de préciser qu’il parlait de médicaments plus classiques ou, tout simplement, qu’elle aurait obtenus et consommés de manière légale. Au fond, ce n’était pas le premier de ses soucis. En la circonstance, l’essentiel était qu’elle souffre le moins possible. Mais visiblement, elle tenait à rester raisonnable dans sa prise d’anti-douleurs et le Gallois se contenta de hocher la tête en signe d’assentiment. Maintenant qu’il était allé faire ses courses et qu’il lui avait donné ce qu’elle voulait à boire, il n’était pas très sûr de la conduite à tenir. Bien entendu, il aurait voulu rester encore un peu avec elle, parce qu’il était certain que, contrairement à ce qu’elle prétendait, elle avait besoin de quelque chose. De compagnie, par exemple, malgré le masque froid qu’elle affichait ostensiblement. Mais sous quel prétexte pouvait-il continuer à lui imposer sa présence ? Faire un peu de ménage ? Regarder la télé avec elle ? Se taper la causette ? Il savait d’avance ce qu’elle penserait de chacune des propositions qu’il pourrait bien lancer. D’ailleurs, sans que ce soit une surprise, elle s’empressa de le congédier, toujours aussi aimablement. Kai esquissa une grimace. Foutue rouquine ? Pourquoi parlait-elle ainsi de Spencer ? Il avait beau savoir que leurs séances de boxe s’étaient mal terminées, ce n’était pas une raison pour s’en prendre à elle. « N’utilise pas ce terme, s’il te plaît. En plus, c’est plutôt mon rapport de formation qui m’attend. » Sans savoir pourquoi il avait ajouté cette phrase dénuée d’intérêt pour Ana-Sofia, il s’approcha pour s’asseoir sur le bras du canapé, donc pas trop proche ni loin d’elle. « Je suis pas venu juste pour faire une bonne action et soulager ma conscience ou quelque chose dans le genre, tu sais. Tu penses que je suis un idiot, oui, mais certaines choses ne changent pas. » L’astrophysicien avait toujours eu tendance à trop s’inquiéter. « Pourquoi tu mettrais pas un bon film d’action, plein de sang ? Tu sais, comme… Enfin, quand je venais avant. »

_________________


LOST IN LOVE
I swear when our lips touch, I can taste the next sixty years of my life ⊹ Because I could watch you for a single minute and find a thousand things that I love about you.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, nate, lizzie, deborah, jesse y yevgeniya
TON AVATAR : stephanie sigman
TES CRÉDITS : penny (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 5114
POINTS : 3156
ARRIVÉE À TENBY : 16/09/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (26.09.89)
CÔTÉ COEUR : casada con caleb
PROFESSION : narcotraficante
REPUTATION : la cualquiera mexicana



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Come as you are (+) ANA & KAI Lun 12 Sep - 20:08


Simplement parce qu'il me dit de ne pas utiliser ce terme, j'ai envie d'en rajouter une couche et je ne me gêne pas pour m'exécuter.« Je parle d'elle comme je veux ! Tu es chez moi et si tu ne peux pas l'accepter, tu prends la porte. » que je rétorque avec un sourire mielleux. Peut-être qu'en insultant sa chère et tendre, je parviendrais à le faire sortir de chez moi, ça vaut le coup d'essayer en tout cas. Surtout, que je n'ai pas à me forcer pour penser du mal de la rouquine depuis notre dernière entrevue. J'ai encore en travers de la gorge les mots de cette dernière et je remarque à présent que je n'ai jamais dit au Baxter ma façon de penser. C'est peut-être le moment idéal qui se présente. « D'ailleurs, je ne te l'ai jamais dit, mais la prochaine fois que tu as un chiot blessé à soigner, évite de me le ramener. J'ai dit OK pour Spencer et c'était une erreur, alors maintenant, tu garderas tes cas désespérés pour toi. » Je bois une gorgée de ma Corona pour faire passer l'amertume et je grogne à nouveau. Car oui, il y a toujours de l'amertume. Quand Kainoa m'avait demandé de m'occuper de Spencer, quand nous avons monter ce plan pour lui faire croire qu'elle voulait prendre des cours d'auto-défense, je ne m'attendais pas à une telle fin… Je ne m'attendais pas à être insultée de la sorte par la rousse. Le pire c'est que j'avais fini par l'apprécier. Comme quoi, l'amitié n'est jamais réellement possible, surtout entre deux femmes. « Plus jamais je ne me laisserai insultée de la façon qu'elle l'a fait. » Il faut dire que j'y étais aller très fort moi aussi sur les insultes, mais elles étaient à la base faites pour être motivantes et lui donner la niaque de continuer et de boxer. Au final, c'est l'Anglaise qui a fini par me dire qu'elle ne voulait pas finir comme moi. Tant pis pour elle… Ce n'est pas moi qui risque de la regretter.
En effet, Kainoa est idiot de s'obstiner à venir me rendre visite alors que je ne pourrais pas être plus claire sur mon ressentiment. Je n'ai pas envie qu'il soit là. Je n'ai pas envie qu'il me voit. Je n'ai pas envie qu'il m'aide. Je peux me débrouiller toute seule… Ou du moins, c'est ce que j'aime croire, même si dans le fond, les courses du jeune homme me sont nécessaires car l'appartement ne cesse de se vider sans que j'ose mettre les pieds dehors pour le remplir à nouveau. Tout serait plus simple si Mathys était encore ici…
Une nouvelle pensée à me faire pleurer que je retiens loin de mon esprit. Je me retourne vers Kainoa, remarquant qu'il fait de gros efforts pour supporter ma présence et ma mauvaise humeur et pour l'en remercier, j'envisage quelques secondes sa proposition. Je l'envisage, mais très rapidement, je secoue la tête. C'était avant. Etrangement, un film d'action où le sang jaillit de tous les côtés ne m'excite plus autant qu'avant. Peut-être parce que quand je vois du sang à présent, je pense au mien… Ce goût métallique que j'avais dans la bouche alors que je me sentais crever à petit feu, bercée par les vagues glaciales de la marée. Je pense aux coups de Ian. Je pense au fait qu'il m'arrachait mes vêtements et que j'avais beau me défendre, je n'avais pas assez de force pour l'en empêcher. Je pense à cette pourriture qui a failli me souiller et qui à présent m'empêche de regarder foutu un film d'action. Je déglutis. Je ne peux pas dire tout ça à Kainoa. Il comprendrait, je pense, mais je n'ai pas envie qu'il sache. Il y a Thomas et c'est suffisant.
Pourtant, si je rejette l'idée du Baxter, je n'ai pas envie d'être agressive, cette fois. Il suffit de peu pour une remise en question alors voilà que Kainoa aura droit à quelques minutes de douceur, même si elles risquent de n'être que de courtes durée.
« Quand tu venais avant ? Tu veux dire quand on était amants et qu'on ne terminait jamais le film parce que je te sautais dessus avant la fin ? Pourquoi pas. » Je le gratifie d'un sourire coquin. Ca fait longtemps que je ne l'ai pas vu rougir, alors j'ai envie de m'amuser un peu. Mais la conversation redevient bien vite sérieuse. « Avant… Tout a changé depuis. Et au risque de t'étonner, je crois que je n'ai pas envie de regarder quelque chose de violent. » Je hausse les épaules.  « Je suis en manque d'amour. » Sans lui lancer un regard, je prends la télécommande et je lance l'épisode suivant de ma télénovela. Tant pis s'il connaît mon plaisir coupable. « Si tu te moques, je t'égorge. »

_________________

Varium et mutabile semper femina

There are worse things I could do, than go with a boy or two. Even though the neighborhood thinks I'm trashy, and no good, I suppose it could be true, but there are worse things I could do. I could flirt with all the guys, smile at them and bat my eyes. Press against them when we dance, make them think they stand a chance, then refuse to see it through, that's a thing I'd never do. But to cry in front of you, that's the worst thing I could do.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Colton Haynes.
TES CRÉDITS : Pigfarts is real + Anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Abbey - Hope - Spencer)
À venir : Faith - Lloyd - Fiona - Sameen.
RAGOTS PARTAGÉS : 5936
POINTS : 4850
ARRIVÉE À TENBY : 01/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (13.04.91)
CÔTÉ COEUR : Fiancé à Spencer, ils attendent un heureux événement.
PROFESSION : Astrophysicien.
REPUTATION : Vous croyez que c'est parce qu'elle est enceinte qu'ils sont pressés de se marier ? Ça m'a l'air un peu précipité, tout ça...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Come as you are (+) ANA & KAI Mar 13 Sep - 6:18


Bien entendu, Kainoa n’avait pas pu s’empêcher de chercher à défendre Spencer. Et, comme il pouvait s’y attendre, Ana-Sofia saisit l’occasion pour l’astiquer un peu plus et, par la même occasion, essayer de le chasser. Elle n’était pas idiote ; elle le connaissait suffisamment pour savoir quelles étaient ses faiblesses et, assurément, sa petite amie en faisait partie. En continuant à se plaindre à ce sujet, elle espérait certainement le voir bondir et, surtout, lui fausser compagnie. Malheureusement pour elle, la Mexicaine n’avait pas seulement affaire à quelqu’un de patient. Le jeune homme était aussi aguerri par des années passées auprès de parents capables de déchirer tous ceux qui les entouraient, le rendant ainsi sourd à bon nombre de provocations. Ne pas réagir pour ne pas attiser le feu, c’était probablement l’une de ses spécialités. Il avait même fini par devenir insensible aux propos de son cher père, quand par exemple ce dernier lui soufflait, l’haleine empestant l’alcool, qu’il avait souvent douté du fait qu’il soit bel et bien son géniteur. Alors non, Ana était mal tombée si elle croyait qu’elle allait réussir à le faire sortir de ses gonds et fuir, même s’il détestait ce qu’elle disait. « Crois-moi, j’ai bien compris et retenu la leçon. » Il s’en voulait déjà suffisamment à cause de la façon dont les choses s’étaient terminées entre Spencer et elle… Il aurait dû s’en douter, que ça n’aurait pas marché à long terme. Elles étaient trop différentes. Pourtant, il s’était laissé bercer par ses espoirs de voir un jour la rousse devenir capable de se défendre et donc moins craintive en pensant à Ben. Si sa petite amie avait bien progressé, elle en avait aussi payé le prix, puisqu’elle était ressortie blessée de sa dernière confrontation avec Ana. En revanche, entendre que la brunette s’était sentie insultée, c’était presque une surprise. Bien sûr, il savait qu’elle était capable de sentiments tout à fait humains, ce n’était pas la question… Mais elle dégageait aussi tellement d’assurance, elle paraissait si inébranlable, qu’il était difficile de s’imaginer que quelqu’un d’aussi inoffensif que Spencer ait pu lui faire du mal. Comme quoi… De toute manière, Kai ne comptait pas s’amuser à faire de commentaires. Il ne pouvait décidément pas être objectif dans l’histoire et il savait qu’Ana guettait la moindre occasion pour se mettre encore plus en colère contre lui.

Alors pourquoi persistait-il à rester, malgré tout ce qu’elle lui balançait à la figure, malgré ce qu’elle pensait de la femme qu’il aimait ? Il suffisait de jeter un coup d’oeil à la Reyes pour le comprendre. Sa lèvres encore fendue, les marques qu’il restait sur ses jambes… Le Gallois n’aurait pas osé l’avouer à haute voix, mais elle lui faisait trop de peine pour qu’il puisse envisager sereinement de lui foutre la paix. Alors il s’évertuait, en vain, à essayer de la contenter. Un peu comme avant, en fait… Sauf que, comme elle le soulignait si bien, beaucoup de choses avaient changé depuis. Kainoa esquissa un sourire un peu gêné, ceux dont il semblait presque avoir le secret. Elle ne perdait jamais une occasion pour le mettre mal à l’aise. Au fond, c’était comique d’un certaine point de vue, parce que ça ressemblait pas mal à ce qu’elle faisait quand ils s’étaient rencontrés. Les fiançailles de Grace avec Demian lui revinrent soudain en mémoire. Il était incroyable de voir à quel point de l’eau avait coulé sous les ponts, depuis - et encore heureux ! « Bref, t’as compris ce que je voulais dire… » Il ne voulait pas risquer de s’aventurer en terrain glissant. Mais de toute manière, Ana-Sofia changea assez vite de sujet, montrant un autre visage. La tristesse. Le Baxter fronça légèrement les sourcils. Effectivement, le fait qu’elle ne veuille pas d’un film violent avait de quoi la surprendre. Il pensait connaître suffisamment ses goûts pour dire que ce n’était pas habituel. Il s’approchait peut-être de son but… Lentement, mais sûrement - même s’il en doutait encore beaucoup. « Je sais pas si t’as oublié à qui tu parles, mais… Promis, je vais pas me moquer. En plus, je suis pas encore assez suicidaire pour ça. » En signe d’innocence, Kai avait levé les deux mains en l’air. De toute façon, ce n’était définitivement pas son genre de rire aux dépens de quelqu’un, particulièrement dans son état. Il ne pensait même pas être capable de devenir, un jour, assez cruel pour ça. « Et puis j’ai eu droit aux films d’amour toute ma vie. » Malheureusement, d’ailleurs… Mais, naturellement, l’astrophysicien ne broncha pas, même s’il avait horreur des télénovelas en tout genre. Il crut bien qu’il allait mourir et, à la fin de l’épisode, il poussa un énorme soupir de soulagement. « Tout ce que ça m’inspire, c’est l’envie de manger ! Une pizza, ça te tente ? »


Spoiler:
 

_________________


LOST IN LOVE
I swear when our lips touch, I can taste the next sixty years of my life ⊹ Because I could watch you for a single minute and find a thousand things that I love about you.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, nate, lizzie, deborah, jesse y yevgeniya
TON AVATAR : stephanie sigman
TES CRÉDITS : penny (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 5114
POINTS : 3156
ARRIVÉE À TENBY : 16/09/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (26.09.89)
CÔTÉ COEUR : casada con caleb
PROFESSION : narcotraficante
REPUTATION : la cualquiera mexicana



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Come as you are (+) ANA & KAI Mer 14 Sep - 20:48


« Oui, j'ai compris. Heureusement que je suis perspicace comme fille. » Que j'ajoute en levant les yeux au ciel. Je suis fière de moi pour avoir réussi à mettre mal à l'aise le Baxter, chose qui ne s'était pas produite depuis un moment. Il faut dire que depuis qu'il est en couple, je vois beaucoup moins le jeune homme. C'est dommage pour lui, mais il sait ce qu'il rate. Et puis, avec la fin de ses études, il n'avait certainement pas le temps pour entretenir une relation platonique. Une relation que je ne veux d'ailleurs pas expérimenter, même s'il m'y force à chacune de ses visites. Ainsi, je n'attends pas longtemps après ma menace pour lancer un épisode de mon programme et pour que le Gallois comprenne un peu mieux ce qu'il est forcé de regarder, je mets même les sous-titres. Même si je suis absorbée par l'écran, je lance de temps en temps quelques coups d'oeil vers garçon qui semble s'ennuyer comme un rat mort, subissant sans rien dire ce qu'il regarde. A tout moment, je m'attends à ce qu'il craque et déguerpisse du salon pour rejoindre sa rousse, mais non. Il reste stoïque, il endure avec courage les aventures de Sebastián, Carmenza et autres… Mais après tout, comme il l'avait souligné avant le commencement, il a beaucoup d'entraînement. C'est ça d'avoir des soeurs et d'être généralement entouré par des femmes. Connaissant la guimauve qui lui sert de petite-amie, je parie même qu'elle lui a fait regarder The Notebook ou encore Notting Hill… Le genre de comédie romantique qui donne pourtant envie de vomir.
L'épisode se termine et si j'ai envie de mettre le suivant, Kainoa ne me laisse pas cette chance, prenant la parole et annonçant son désir de pizza. Je hausse les épaules, peu tentée par la simple idée de manger, mais pourquoi pas. « Oui, pourquoi pas… Je te laisse appeler le livreur. » Que je dis, ne souhaitant pas parler au téléphone avec quiconque. Cependant, le fait que Kainoa veuille que l'on se fasse une soirée pizza marque bien le fait qu'il ne compte pas partir tout de suite. Pourtant, j'avais l'air proche du but quelques minutes plus tôt. Tant pis. Je dois faire avec.
Je le laisse commander, lui dis que j'en veux une Hawaïenne avec un supplément d'ananas dessus et quand il raccroche, je me repositionne doucement sur le canapé, croisant et décroisant les jambes pour finalement me retourner vers le Baxter. S'il veut rester, moi je n'ai toujours pas fini de m'amuser. Après tout, il est mon unique distraction car il est bien le seul à venir dans cet appartement. Fiona a bien tenté une fois, mais elle s'est retrouvée devant une porte fermée et il a fallu qu'elle me menace de prévenir la police pour que je daigne lui donner un signe de vie. Il y a aussi le Weston, qui bien évidemment est passé par là pour me déposer dans un premier temps, puis pour vérifier que je n'étais pas morte d'une surdose d'anti-douleurs. Alors oui, à présent, Kainoa est la seul à pouvoir me distraire dans mon appartement et je compte bien profiter de sa présence. Je capte son regard, plongeant dans ses belles prunelles azures et je reprends. « Mais tu sais, quand je disais que j'étais en manque d'amour, j'étais sérieuse. Très sérieuse. » dis-je d'une voix blanche, quelques sous-entendus en plus…

_________________

Varium et mutabile semper femina

There are worse things I could do, than go with a boy or two. Even though the neighborhood thinks I'm trashy, and no good, I suppose it could be true, but there are worse things I could do. I could flirt with all the guys, smile at them and bat my eyes. Press against them when we dance, make them think they stand a chance, then refuse to see it through, that's a thing I'd never do. But to cry in front of you, that's the worst thing I could do.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Colton Haynes.
TES CRÉDITS : Pigfarts is real + Anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Abbey - Hope - Spencer)
À venir : Faith - Lloyd - Fiona - Sameen.
RAGOTS PARTAGÉS : 5936
POINTS : 4850
ARRIVÉE À TENBY : 01/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (13.04.91)
CÔTÉ COEUR : Fiancé à Spencer, ils attendent un heureux événement.
PROFESSION : Astrophysicien.
REPUTATION : Vous croyez que c'est parce qu'elle est enceinte qu'ils sont pressés de se marier ? Ça m'a l'air un peu précipité, tout ça...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Come as you are (+) ANA & KAI Jeu 15 Sep - 7:30


Assez incrédule, Kainoa fixait l’écran télévisé d’un air perplexe. Il n’avait jamais compris la passion des gens pour de tels films à l’eau de rose. D’abord, ça le désintéressait profondément… Il avait déjà ses propres problèmes à gérer, ce n’était pas en plus pour regarder des personnages fictifs se débattre avec les leurs, surtout qu’en plus, c’était toujours la même chose… Ensuite, il éprouvait toujours un sentiment d’incompréhension grandissant. Il avait du mal à saisir le dilemme qui agitait l’un, le choix de l’autre… En réalité, il trouvait ça beaucoup plus compliqué que la théorie des cordes et il ne comprenait pas que quelqu’un puisse se passionner pour ça et ne pas s’enthousiasmer à propos de la sonde Juno qui envoyait des photos spectaculaires de Jupiter. Mais bon, il s’efforçait toujours de penser que chacun avait son truc et que c’était aussi ce qui faisait la diversité de leur monde. En attendant, à chaque seconde qui s’écoulait, le jeune homme détestait un peu plus chacun des personnages de la tévénovela. Quand le générique de la fin apparut, il se retint de crier de joie. En revanche, il se leva assez brusquement du canapé, comme s’il avait soudain besoin d’évacuer toutes les bêtises qu’il avait vues et entendues. Faire autre chose, c’était exactement ce dont il avait besoin. Quelque chose qu’il aimait. Manger, par exemple. En même temps, il n’y avait pas grand-chose d’autre qu’il pouvait proposer à Ana-Sofia… Elle semblait se plaire à rejeter en bloc toutes ses idées, aussi fut-il surpris qu’elle accepte. Elle n’avait pas l’air très convaincue, mais elle avait quand même dit oui. Agréablement surpris, Kai extirpa son téléphone portable de sa poche et chercha le numéro du livreur de pizzas. Depuis le temps, il aurait dû le mettre dans ses favoris… « Tu veux quoi ? » Il écouta attentivement la réponse de la brunette, s’efforçant de garder le détail concernant le supplément d’ananas dans un coin de son esprit. Il n’avait pas envie de lui donner une raison de plus d’être mécontente… Elle était capable de lui renvoyer sa pizza comme elle l’avait fait avec le shampooing. Alors une fois qu’il eut réussi à joindre le livreur, il passa d’abord la commande d’Ana avant de dire ce que lui-même voulait. Une carnivore, c’était exactement ce qu’il lui fallait !

Se réjouissant d’avance à l’idée de ce futur repas, le Gallois retourna s’installer dans le sofa. « Une bonne chose de faite ! » Il cherchait quelque chose d’intéressant à dire entre-temps, une conversation qu’ils pourraient tenir et qui serait capable de distraire un tant soit peu celle qu’il considérait comme son amie. Mais déjà, elle avait repris la parole, prononçant une phrase qui le laissa interloqué. Il la regarda d’un air perplexe, doutant d’avoir bien entendu. Après tout, il s’agissait d’Ana-Sofia… Non qu’elle ait un coeur de pierre, mais il ne se serait certainement pas attendu à l’entendre dire qu’elle était en manque d’amour. « Qu’est-ce que tu veux dire ? » ne put-il s’empêcher de demander. Parce que de son côté, il n’avait pas beaucoup gagné en perspicacité… « Tu sais, c’est un terme vague. De l’amour, tu peux en trouver partout. » Lui, en tout cas, ne se sentait clairement pas en manque d’amour. De toute manière, Kainoa avait toujours été extrêmement bien entouré. Même sans parents très présents, il avait ses soeurs, son frère, des amis plus précieux que de l’or et, depuis quelques mois, sa petite amie. En réalité… La seule fois où il s’était senti en mal d’amour, dans sa vie, c’était quand Sunshine l’avait laissé tomber. Et justement, à ce moment-là… Eh bien, la personne qui l’avait aidé à ne pas sombrer se trouvait précisément en face de lui. Au fond, le Baxter lui devait beaucoup, même si elle ne s’en rendait peut-être pas compte. C’était peut-être ce qui le poussait à s’acharner même si elle n’appréciait pas sa présence. « Tu n’aimes pas forcément l’idée, mais il y en a qui se soucient de toi. Il y en a qui voudraient être… Un peu plus proches de toi, si tu le voulais bien. Et bien sûr, tu as toujours un tas d’homme à tes pieds, mais ça, c’est une toute autre histoire et on n’est pas franchement obligés d’en parler. » Parce que ce n’était pas de l’amour, ça… Après, ils avaient des aspirations différentes, c’était une certitude. « Tu m’as dit il y a longtemps que tu ne voulais pas d’ami, mais c’est pas grave, je suis là quand même. » Bien sûr, ce n’était plus la même chose. Mais ça ne voulait pas pour autant dire qu’ils devaient arrêter de se voir, surtout en de telles circonstances… « Quand tu pourras sortir de chez toi, ça ira mieux » souffla finalement Kai, un peu hésitant quant à la manière appropriée de chercher à lui procurer du réconfort.

_________________


LOST IN LOVE
I swear when our lips touch, I can taste the next sixty years of my life ⊹ Because I could watch you for a single minute and find a thousand things that I love about you.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, nate, lizzie, deborah, jesse y yevgeniya
TON AVATAR : stephanie sigman
TES CRÉDITS : penny (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 5114
POINTS : 3156
ARRIVÉE À TENBY : 16/09/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (26.09.89)
CÔTÉ COEUR : casada con caleb
PROFESSION : narcotraficante
REPUTATION : la cualquiera mexicana



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Come as you are (+) ANA & KAI Ven 16 Sep - 23:23


Ca ne devrait pas m'étonner que Kainoa ne comprenne pas là où je veux en venir. Après tout, c'est ainsi que fonctionne notre relation et seulement ainsi. Il ne comprend pas, trop innocent pour deviner mes propos grossiers, parfois vulgaires, et quand je le lui en fais part d'une façon plus explicite, le rouge lui monte aux joues. C'est une belle distraction et je crois qu'aujourd'hui n'échappera pas à la règle. Les yeux qui roulent, je l'écoute divaguer sur ses notions stupides d'amour et d'amitié… Comme si c'était ça que je recherchais ?! Je vaux mieux que ça. Et puis… Ne me connait-il pas à ce point ? Décidément, sa relation avec la rouquine l'a rendu encore plus idiot et ignorant des comportement bestiaux ou bien il fait exprès ? Je l'examine d'un oeil distrait tandis qu'il me somme que je peux avoir tous les hommes à mes pieds. Dans cet état, j'en doute. Dans cet état je ne crois pas que ce soit possible de me trouver attirante. Je n'inspire qu'une chose, la pitié, et je déteste ça. Je déteste ça comme jamais. Mais voilà qu'il est temps de ne pas penser à autre chose qu'à mon apparence. Je me rapproche du Baxter, jusqu'à arriver à côté de lui et je lui souffle doucement à l'oreille.
« Par manque d'amour, je veux dire manque de sexe. Je pensais que tu me connaissais mieux que ça, depuis le temps. »

Un sourcil arqué, je lui adresse un sourire tout sauf angélique qui en dit long sur mes inttentions. Il me fait rire Kainoa, à être autant à l'ouest quand il s'agit des femmes et du comportement à avoir avec ces dernières… Pourtant, il a toujours été entouré par des femmes… Peut-être que justement, son entourage féminin l'a rendu trop sensible et qu'entre nous deux, il est celui qui se rapproche le plus de la figure féminine ? C'est indéniable, le Gallois a une sensibilité plus développée que moi… Aussi, il a un coeur plus grand que le mien… Et puis, il a des valeurs différentes des miennes. Des valeurs qu'on pourrait même qualifier d'honorables. Cela ne va toutefois pas m'empêcher de continuer dans ma démarche. Je me suis lancée, alors je poursuis jusqu'au bout. Qui sait, cette fois, ça le fera peut-être partir.  « Et comme avant, je n'ai pas changé d'avis. Je ne veux toujours pas d'un ami. Je veux un amant. Je veux un homme qui me fasse vibrer et si je me souviens bien, tu étais plutôt doué. » que je lâche encore une fois, tout contre son oreille tandis que ma main vient se poser sur le haut de son torse. Si cette fois il ne comprend pas, je me demande ce qu'il lui faut. Certainement que ça ne sera plus de mon ressort, mais pour accentuer un peu plus sa gêne, j'en rajoute une couche.  « Ahora Kai, si tu veux que je te le dise d'une autre façon, écoute moi bien. J'ai faim, je suis affamée même tellement ça fait longtemps ! Maintenant que t'es là, tu pourrais assumer et te rendre utile quand même. » Que je termine, un tantinet plus agressive pour le faire se bouger. Et puis… S'il croit que je vais m'abstenir de le draguer parce que j'ai la gueule cassée ou parce qu'il est en couple, il se met le doigt dans l'oeil jusqu'au coude : justement, il est le seul dont je tolère la présence, donc le seul à pouvoir me procurer ce que je veux et nous savons tous les deux que le fait qu'il soit en couple ne m'a jamais dérangé par le passé, comme quand il était en couple avec ladite Sunshine et que je le voulais à tout prix malgré tout. Il suffisait d'un peu de persévérance et d'être là au bon moment.

_________________

Varium et mutabile semper femina

There are worse things I could do, than go with a boy or two. Even though the neighborhood thinks I'm trashy, and no good, I suppose it could be true, but there are worse things I could do. I could flirt with all the guys, smile at them and bat my eyes. Press against them when we dance, make them think they stand a chance, then refuse to see it through, that's a thing I'd never do. But to cry in front of you, that's the worst thing I could do.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Colton Haynes.
TES CRÉDITS : Pigfarts is real + Anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Abbey - Hope - Spencer)
À venir : Faith - Lloyd - Fiona - Sameen.
RAGOTS PARTAGÉS : 5936
POINTS : 4850
ARRIVÉE À TENBY : 01/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (13.04.91)
CÔTÉ COEUR : Fiancé à Spencer, ils attendent un heureux événement.
PROFESSION : Astrophysicien.
REPUTATION : Vous croyez que c'est parce qu'elle est enceinte qu'ils sont pressés de se marier ? Ça m'a l'air un peu précipité, tout ça...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Come as you are (+) ANA & KAI Sam 17 Sep - 7:42



S’il avait cru que ses tentatives de réconfort auraient un quelconque effet, Kainoa s’était mis le doigt dans l’oeil. Ses « belles phrases » n’avaient rencontré aucun succès, puisque Ana-Sofia s’en fichait comme de sa première couche. En même temps, il aurait dû s’en douter… Après tout, ce n’était pas comme s’il ne la connaissait pas un minimum. Il l’avait côtoyée d’assez près pendant plus d’un an, suffisamment en tout cas pour savoir quelles étaient ses aspirations et en quoi elle était différente de lui. Pendant plusieurs mois, elle se plaisait à lui répéter que la plupart des Européens étaient coincés. Pourquoi aurait-elle changé, surtout en aussi peu de temps ? Bêtement, le jeune homme avait sans doute pensé qu’après ce qu’elle avait traversé récemment, elle se serait un peu calmée. Dans quel sens exactement, il l’ignorait… Tout ce qu’il savait, c’était qu’il ne s’attendait pas à se retrouver face à une femme aussi déchaînée. Il savait qu’il allait ramasser parce qu’elle se mettrait aisément en colère, oui. Mais il ne pensait pas qu’elle s’amuserait à le taquiner… Comme avant. Il avait soudain l’impression de se retrouver à nouveau au début de l’an 2015, quand elle avait fait de lui sa cible de taquineries répétées. « Au moins, ça a le mérite d’être clair » répliqua-t-il, sans trouver quoi que ce soit d’un tant soit peu intelligent à répondre. Son seul réflexe avait été d’éloigner son oreille de la bouche de la Mexicaine car oui, il commençait à voir où elle voulait en venir. En même temps, elle n’avait jamais été très subtile… C’était plutôt lui qui avait du mal à saisir les sous-entendus, même bien appuyés. Mais elle finissait par tenir des propos tellement crus qu’il ne pouvait définitivement pas rester ignorant plus longtemps, ce qui avait le don de le faire rougir à chaque fois. Il n’avait pas l’habitude qu’une femme soit aussi directe, aussi entreprenante et, même après avoir vécu un bon nombre de choses assez incroyables avec elle, Kai paraissait avoir un peu oublié ce côté de la personnalité d’Ana. Oh, bien sûr, c’était flatteur, ça l’avait toujours été. S’il avait toujours eu du mal à la repousser moins mollement, c’était peut-être aussi pour ça, pas seulement parce que ce n’était pas dans sa nature de se montrer ferme. Son frère paraissait l’avoir deviné, lors d’une discussion qu’ils avaient eue à ce sujet…

Mais même si ce n’était pas grand-chose aux yeux de beaucoup de personnes, ce n’était pas non plus très correct. C’était précisément la pensée qui traversait l’esprit du Gallois quand Ana-Sofia se rapprocha à nouveau de lui. Sans surprise, elle poursuivait sur sa lancée, visiblement décidée à le mettre dans l’embarras jusqu’au bout. Comme si le rouge qui s’était étalé sur ses joues ne suffisait pas… Elle avait déjà posé une main sur son torse, tout en rappelant leur passé commun. Il esquissa un pâle sourire. Il n’en menait clairement pas large et, quand elle employa un vocabulaire plus explicite encore, il tressaillit légèrement. Ce fut à ce moment-là que Kainoa décida de se lever du canapé, un peu rapidement d’ailleurs. Les battements de son coeur qui s’étaient accélérés n’auguraient rien de bon. « Ça va, j’avais compris, quand même, il faut pas exagérer » protesta-t-il faiblement, un peu vexé qu’elle se sente obligé d’aller si loin, qu’elle lui rappelle qu’il était capable d’être un imbécile malgré ses connaissances avancées dans d’autres domaines. « Toi aussi, je pensais que tu me connaissais mieux que ça, depuis le temps… » Bien entendu, le Baxter faisait référence au fait qu’il était en couple. C’était aussi le cas quand il avait connu la brunette, justement. Et même s’il la laissait plus ou moins le draguer autant par textos qu’en live (et qu’il imaginait facilement qu’il se serait fait décapiter par Sunshine si elle l’avait découvert), il ne s’était jamais rien passé entre eux avant qu’il ne redevienne célibataire. En plus, à ce moment-là, il n’était pas très heureux en amour… Maintenant, c’était différent. Kai construisait quelque chose avec Spencer et, au plus profond de lui-même, il était à peu près certain qu’Ana se rappelait qu’il n’était pas du genre infidèle. C’était précisément la raison pour laquelle il valait mieux qu’il s’éloigne un peu d’elle. Personne n’était au-dessus de ses propres principes et il savait que plus tôt il réagissait, mieux c’était. Ou moins pire, plutôt… Parce qu’il osait à peine penser à la réaction de sa rouquine bien-aimée si elle entendait cette délicieuse conversation. « Il y a d’autres façons de se rendre utile, même si tu ne les apprécies pas… » Les yeux baissés vers elle, l’astrophysicien inspira. « Je sais pourquoi tu fais ça. Tu sais que ça ne marchera pas, mais tu essayes juste de me faire déguerpir. Pourquoi tu me laisses pas t’aider… ? »

_________________


LOST IN LOVE
I swear when our lips touch, I can taste the next sixty years of my life ⊹ Because I could watch you for a single minute and find a thousand things that I love about you.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, nate, lizzie, deborah, jesse y yevgeniya
TON AVATAR : stephanie sigman
TES CRÉDITS : penny (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 5114
POINTS : 3156
ARRIVÉE À TENBY : 16/09/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (26.09.89)
CÔTÉ COEUR : casada con caleb
PROFESSION : narcotraficante
REPUTATION : la cualquiera mexicana



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Come as you are (+) ANA & KAI Dim 18 Sep - 11:54


Ca a le mérite d'être clair, comme il dit, mais ce n'est pas pour autant que je compte m'arrêter en si bon chemin, justement. Ce petit jeu qui ne va qu'à sens unique (autant le préciser) m'avait beaucoup manqué alors non, je ne vais pas m'arrêter après une réflexion de ce genre. Kainoa me connait suffisamment bien pour savoir quel genre de femme je suis et comment je réagis. Seulement, le sait-il vraiment ? Il s'écarte rapidement, se lève du canapé, m'y laissant seule et désespérée, en manque. Je le regarde, amusée de le voir comme au bon vieux temps. Mais ce qu'il ajoute a le mérite de me faire arquer un sourcil. A sa suite, je me lève. C'est le jeu du chat et de la souris encore une fois et nous savons bien à qui les rôles sont attribués. Je le toise, reste à distance raisonnable pour le moment.
« Oh mais je te connais Kainoa… Mais tu sais que le fait que tu sois en couple ne m'a jamais empêché de faire ce que j'avais envie par le passé. Tu te souviens, le temps des photos un peu coquines, des messages pimentés… Je pourrais peut-être recommencer, d'ailleurs. C'était amusant. » Que je lâche, un sourire espiègle sur le bout des lèvres. Ce temps béni pendant lequel le garçon s'efforçait de rejeter mes avances aussi claires soient-elles. Et c'est à force de rejets que la récompense fut encore meilleure quand enfin, il se lâcha une fois célibataire. Au début, jamais un tel comportement me serait venu à l'esprit, parce que j'appréciais Spencer, mais maintenant que la rouquine m'a clairement fait comprendre ce qu'elle pensait de moi, je me dis qu'il est peut-être temps de lui donner raison. Je suis une machine qui se moque des sentiments des autres. Je suis violente et j'aime ça. Je n'ai pas d'empathie. Pourquoi est-ce que j'en voudrais ?

Si j'ai réussi à lui faire faire un pas en arrière, c'est que je suis sur la bonne voix pour le faire prendre la porte. Parce que jamais il ne fera ce que je lui demande. Il est bien trop entêté à vouloir filer le parfait amour avec sa rouquine malgré les rumeurs qui les prennent parfois pour cible. Si j'en crois les paroles précédentes du jeune homme, j'aurais pu jeter mon dévolu sur n'importe qui, évacuer ma frustration sexuelle avec n'importe qui d'autre et l'unique raison pour laquelle je ne le fais pas, c'est que je ne veux pas que l'on me voit dans cet état. D'ailleurs, quand le Gallois répond, toujours à une certaine distance que je m'empresse d'abolir, qu'il ne partira pas malgré mes efforts, je me fais la promesse intérieure de relever le défi. Pendant quelques secondes, je m'imagine faire tomber mon kimono pour me retrouver dénudée devant lui, mais je me ravise rapidement. Je ne veux pas qu'il voit les autres bleus qui marquent mon corps. C'est l'exciter que je veux, pas lui faire pitié. Il va falloir trouver une autre solution, parce que clairement, je sais que je peux réussir à le faire partir. « Si tu sais si bien pourquoi je fais ça alors tu devrais suivre ton instinct et partir de suite, parce que je n'ai pas terminé. » Et si l'option qui consiste à se déshabiller devant lui n'est pas envisageable, il y en a bien une autre qui peut tout à fait fonctionner. A force de reculer pour maintenir la distance entre nous, le Baxter se retrouve contre le mur du salon et j'en profite pour saisir ma chance. Je m'empresse de passer mes bras autour de son cou, lui vole un baiser auquel il ne répond pas, puis le libère de mon emprise. « Je veux bien que tu m'aides, mais c'est toi qui ne veux pas me donner le seul truc dont j'ai besoin. » Et c'est la frustration grandissante qui me fait devenir de plus en plus agressive. Je pars dans la cuisine, à la recherche d'un verre d'eau pour avaler un cachet d'anti-douleur, le premier de la journée, d'ailleurs et je retourne m'assoir sur le canapé, sentant le succès grandissant.

_________________

Varium et mutabile semper femina

There are worse things I could do, than go with a boy or two. Even though the neighborhood thinks I'm trashy, and no good, I suppose it could be true, but there are worse things I could do. I could flirt with all the guys, smile at them and bat my eyes. Press against them when we dance, make them think they stand a chance, then refuse to see it through, that's a thing I'd never do. But to cry in front of you, that's the worst thing I could do.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Colton Haynes.
TES CRÉDITS : Pigfarts is real + Anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Abbey - Hope - Spencer)
À venir : Faith - Lloyd - Fiona - Sameen.
RAGOTS PARTAGÉS : 5936
POINTS : 4850
ARRIVÉE À TENBY : 01/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (13.04.91)
CÔTÉ COEUR : Fiancé à Spencer, ils attendent un heureux événement.
PROFESSION : Astrophysicien.
REPUTATION : Vous croyez que c'est parce qu'elle est enceinte qu'ils sont pressés de se marier ? Ça m'a l'air un peu précipité, tout ça...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Come as you are (+) ANA & KAI Lun 19 Sep - 2:32


Peu de temps après, Ana-Sofia se leva à son tour, maintenant une distance respectable qui rassura un peu Kainoa. Elle le toisait, mais elle ne s’approchait pas de lui ou du moins, pas encore. Sauf que ses propos n’avaient rien de très réconfortant, justement. « Non. » Kainoa n’était pas certain de l’attitude à adopter. Bien entendu, il n’avait aucune envie qu’elle recommence son jeu d’avant. Qu’elle s’amuse à nouveau avec lui, alors qu’il venait d’emménager avec sa petite amie et qu’il était heureux avec elle. Quelle mouche l’avait piquée ? Elle avait pourtant arrêté. Elle avait accepté sans broncher le fait qu’ils ne se voient plus comme avant, affirmant que de toute manière, elle savait que leur drôle de relation n’était pas faite pour durer parce que lui avait besoin de stabilité et d’équilibre. Voilà que maintenant, elle s’y remettait… Peut-être par désir de vengeance vis-à-vis de Spencer, il n’en avait aucune idée. Ce qu’il savait, en revanche, c’était plus il s’acharnerait à la supplier de ne pas remettre sur le tapis ses vieilles taquineries osées, plus elle se ferait un plaisir de le faire. Elle était comme ça, Ana. Elle voulait aller dans le sens contraire de tout ce qui était préconisé, des conseils qu’elle recevait, de ce que la plupart des personnes auraient fait. Alors justement, il ne savait pas quoi faire pour la convaincre de ne pas lui envoyer des textos inconvenants pour quelqu’un qui n’était pas libre. « S’il te plaît… Si tu ne me détestes pas trop… » Jouer avec les sentiments n’était peut-être pas la meilleure méthode à employer, mais à ce stade, il était un peu désespéré. S’il se montrait plus ferme, il savait que ça ne fonctionnerait pas non plus. Si ça se trouvait, à la fin, il finirait juste par changer de numéro. Parce qu’il n’avait pas la moindre envie qu’il y ait des vagues alors qu’il n’avait rien demandé. Mais surtout, parce qu’il n’avait pas envie que sa chérie soit blessée. « Je l’aime vraiment. Je sais que tu t’en fiches de lui faire de la peine, mais… Pense au moins au tort que ça pourrait me causer, à moi. » Après tout, elle ne pouvait pas être totalement indifférente à tout ce qui lui arrivait, si ? Non qu’elle soit spécialement attachée à lui, il s’agissait quand même d’Ana. Mais en souvenir des nombreux moments qu’ils avaient partagés ensemble, elle pouvait bien faire un effort, non ?

Mais visiblement, c’était trop demander. Déjà, elle s’approchait à nouveau de lui, apparemment décidée à faire entendre sa voix jusqu’au bout. Un peu méfiant, parce que la lueur qui brillait dans ses yeux n’aurait trompé personne, le Baxter recula. En réalité, il aurait plutôt dû prendre ses jambes à son cou, comme l’aurait fait une vierge effarouchée… Car Ana-Sofia finit par l’acculer contre le mur, passant les bras autour de son cou et déposant et baiser sur ses lèvres. Il n’eut même pas le temps de réagir qu’elle s’était cependant déjà éloignée. Sauf que maintenant, Kai avait compris. Elle ne s’arrêterait pas. Et ça ne pouvait pas continuer de cette manière, pas après tout ce que Spencer et lui avaient déjà dû endurer. Bien entendu, il voulait profondément aider Ana. Mais à ce stade de leur conversation, il était forcé d’admettre que ça n’allait pas être possible. Et à choisir… Forcément, préserver son couple, préserver sa bien-aimée, c’était sa priorité. « Tu as raison. Si c’est obligé d’être comme ça, alors je ne peux rien pour toi et je vais devoir suivre mon instinct, comme tu dis. C’est dommage. » Oui, il aurait vraiment voulu pouvoir faire quelque chose pour elle. Ses bleus ne semblaient pas près de disparaître et la douleur non plus… Mais il ne pouvait pas l’aider si elle ne se laissait pas aider. C’était quelque chose qu’il avait appris assez facilement en grandissant avec un père comme le sien. « J’espère que tu as tout ce dont tu as besoin. » Car il ne valait mieux pas qu’il pointe à nouveau le bout de son nez chez elle avant un bon moment. Bien entendu, il allait s’inquiéter, parce que même si elle ne paraissait pas s’en rendre compte, il tenait à elle. Mais il était obligé d’avouer son échec. Oui, elle avait gagné. Elle avait réussi à le faire fuir, ni avec sa mauvaise humeur, ni avec ses remarques acerbes, ni avec son épisode mielleux sud-américain, mais bel et bien en menaçant de s’en prendre à l’une des choses qu’il voulait vraiment préserver. « Si tu changes d’avis, tu connais mon numéro. Au revoir, Ana. » Sans s’attarder davantage, il quitta l’appartement et se retrouva nez-à-nez avec le livreur de pizzas et le paya avant de le laisser monter, sans même prendre sa part. Il était triste d’avoir échoué à sa mission et, une fois de retour au soleil, il pensa aussitôt à appeler sa chère Fiona, pour lui faire part de sa déception.

_________________


LOST IN LOVE
I swear when our lips touch, I can taste the next sixty years of my life ⊹ Because I could watch you for a single minute and find a thousand things that I love about you.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, nate, lizzie, deborah, jesse y yevgeniya
TON AVATAR : stephanie sigman
TES CRÉDITS : penny (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 5114
POINTS : 3156
ARRIVÉE À TENBY : 16/09/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (26.09.89)
CÔTÉ COEUR : casada con caleb
PROFESSION : narcotraficante
REPUTATION : la cualquiera mexicana



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Come as you are (+) ANA & KAI Mer 21 Sep - 13:07


Je m'en rapproche, le défiant toujours un peu plus à chaque pas. Comme s'il avait oublié ma personnalité du moment que nous avons mis fin à notre petite relation, il essaye de me faire changer d'avis en mettant en jeu ses sentiments. Ce n'est pas un plan qui risque de fonctionner car toujours, mes propres sentiments passeront toujours avant les siens. C'est une constance. C'est ainsi que je vis ma vie. C'est de cette façon que je survis, en me plaçant toujours au dessus des autres. En plaçant mon propre intérêt comme quelque chose de magistral. Alors je ne peux pas m'empêcher de pouffer de rire quand il me le demande, si je ne le déteste pas trop. Peut-être qu'il comprendra un jour, que je suis nombriliste et que la considération, je ne l'accorde pas à tout le monde.  « Le tort que ça pourrait te causer ? » Que je répète, un rire jaune trahissant mon état d'esprit.  « Etre avec cette pimbêche te cause déjà du tort. » Je termine, avec un haussement d'épaules. Etre amoureux est un tort. Je repense à la façon dont il était dévasté quand sa petite amie venait de le quitter après huit ans de relation stable et saine. J'aurais pensé qu'il était assez intelligent pour ne pas retomber dans ce piège qu'est la relation amoureuse, l'amour en général, mais non. Ce sentiment qui au final n'est que destructeur peu importe les personnes concernées. J'ai fait cet erreur en m'attachant à Mathys un peu plus que ce que j'aurais dû et je ne suis pas prête de la refaire. Kainoa, lui, se lance tête baissée dans sa relation avec Spencer peu importe qu'il ait été un déchet après sa dernière rupture. Peut-être que je devrais le lui rappeler… La façon dont il s'est fait malmener par cette femme, la façon dont il est tombé dans mes bras après coup parce qu'il était déchiré de l'intérieur. Non, ça ne sert à rien de le lui rappeler. Il fait certainement parti de ces gens qui croient en l'amour. Moi je crois aux âmes-soeurs et je sais que le Gallois est la mienne malgré nos différences.

Je mets ma menace à exécution, lui ayant à maintes et maintes fois répété de s'en aller et je le plaque contre le mur pour mieux l'embrasser. Il va me détester. Il doit me détester. C'est le seul moyen de le faire mettre les voiles et alors que je me recule pour avaler un anti-douleur, je le vois qui commence à s'exécuter. Bien évidemment, je ne serais pas allée plus loin qu'un baiser. Après ce que je viens de vivre, c'est d'une relation consentante dont j'ai besoin, pas d'un viol. Je le laisse partir, lui accordant tout juste un regard. « Adios Kainoa! » Lui dis-je sans plus de cérémonie, pressée à l'idée de récupérer mon appartement. Il s'en va, enfin. Et je me repose sur le canapé, devant faire face à cette frustration. J'envisage à nouveau de demander l'aide que je viens de quémander à Kainoa, mais cette fois, à quelqu'un d'autre. Quelqu'un de moins regardant et de plus libre. Quelqu'un qui pourra me dégager cette insatisfaction. Il faut que je m'en remette. Il me faut revivre ce un moment intime, physique. Un moment consentit par les deux partis. C'en devient un besoin encore plus profond dont je ne l'avais réalisé. Je prends mon téléphone, prêt à contacter un homme qui sera partant, lui. Tant pis pour les bleus. Tant pis pour tout.

_________________

Varium et mutabile semper femina

There are worse things I could do, than go with a boy or two. Even though the neighborhood thinks I'm trashy, and no good, I suppose it could be true, but there are worse things I could do. I could flirt with all the guys, smile at them and bat my eyes. Press against them when we dance, make them think they stand a chance, then refuse to see it through, that's a thing I'd never do. But to cry in front of you, that's the worst thing I could do.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Come as you are (+) ANA & KAI

Revenir en haut Aller en bas

Come as you are (+) ANA & KAI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-