AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

your true colors + miro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: your true colors + miro Sam 20 Aoû - 11:08

Les dernières semaines de Holly ont été particulièrement chargées. Les derniers mois, même, puisque cela fait un moment qu’elle peaufine son projet. Elle veut que tout soit parfait, elle ne doit donc rien laisser au hasard. C’est un gros pari qu’elle a lancé et ses parents ont été clairs quand ils ont accepté de le financer : Holly n’a pas le droit à l’erreur. Ils ont même rajouté qu’en cas d’échec, ce serait la dernière fois que Holly pourra compter sur leur aide financière. Autant dire que la jeune femme a de quoi être motivée ! Et pour l’instant, tout semble se dérouler à merveille. Après avoir fait les démarches nécessaires auprès de sa banque, Holly s’est ensuite mis à la recherche d’un local. Elle a finit par trouver quelque chose de correct à Swansea. Pour ce type d’affaires, pas question de s’installer à Tenby. Ça ferait désordre dans cette petite ville. Alors qu’à Swansea… Ça bouge un peu plus. Et puis il y a l’université, tous ces jeunes curieux qui ont envie de découvrir de nouvelles sensations ou d’essayer d’autres choses. Holly est optimiste et une fois le bail signé, elle a commencé les travaux. Elle a opéré seule, dans le plus grand secret. Elle ne voulait de l’avis de personne. A quoi bon ? Elle sait déjà ce qu’elle va entendre. Elle a, à vrai dire, toujours entendu la même chose. Et puis, elle avait besoin de le faire seule. Elle a bien fait ! Quand elle regarde l’état du local maintenant par rapport au jour où elle a signé, un sentiment incroyable d’accomplissement la prend. C’est son travail. Et qu’est-ce qu’elle est fière ! Les étalages, la peinture, la caisse… Tout est impeccable. Ou presque. Les murs font vides mais Holly n’a pas tardé à trouver une solution : des tableaux. Et pas n’importe lesquels. Là encore, elle a une idée très précise de ce qu’elle veut. Seulement rien dans le commerce ne correspond à ce qu’elle imagine. Ce ne sont peut-être que des détails mais pour Holly, le moindre détail a son importance. C’est pour ça qu’elle a contacté ce peintre, Miro Morelli, pour une commande sur mesure. Il avait l’air motivé et sérieux, le premier rendez-vous a été vite fixé. Sur le chemin pour l’atelier du peintre, Holly se demande tout de même à qui elle va avoir affaire. Ils n’ont échangé que par téléphone. Pour le coup, elle n’a jamais rencontré ce Miro et vu qu’elle compte poser elle-même, elle espère qu’il n’est pas trop repoussant. Ça l’embêterait bien de se faire reluquer des heures par un laidron. Mais si elle doit passer par ça pour avoir les tableaux qu’elle veut, elle le fera malgré tout ! Il aura peut-être des poils qui dépassent des oreilles qu’elle ne reculera pas pour autant. Holly est plus que jamais déterminée. C’est dans cet esprit qu’elle frappe à la porte de l’adresse que lui avait indiqué le peintre. Elle est un peu chargée avec son sac plein à craquer, elle a pris tous un tas d’accessoires avec elle. C’est donc un double soulagement quand le Morelli ouvre la porte. Déjà, il est très loin d’être répugnant. Ensuite, elle va enfin pouvoir poser son sac quelque part. Professionnelle, Holly tend sa main libre au peintre. « Holly Branson, nous avions rendez-vous. » Il est vraiment mignon. Maintenant qu’elle le regarde de plus près, Holly se demande comment elle va faire pour rester professionnelle. Finalement, il aurait peut-être mieux fait d’être un peu moins attirant, juste histoire qu’elle puisse se concentrer un peu. Dans un autre contexte, Holly ne se serait pas privée et lui aurait fait du rentre-dedans. C’est comme ça qu’elle fonctionne, elle se laisse guider par ses hormones. C’est une croqueuse d’hommes, une vraie, bien malgré elle. Mais là… Elle doit bien avouer qu’elle ne peut pas se permettre ce genre d’écarts. Un coup d’œil derrière l’épaule du jeune peintre et Holly comprend qu’il doit vivre ici.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : L'Homme avec un grand H ?
TES DOUBLES : Antho le magnifique.
TON AVATAR : Thom Morell
TES CRÉDITS : ©Feu Ardent
TA DISPONIBILITE RP : En cours :
- Abbey;
- Nate&Daniel;

À venir :
- Liam
RAGOTS PARTAGÉS : 660
POINTS : 297
ARRIVÉE À TENBY : 09/03/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans.
CÔTÉ COEUR : À prendre.
PROFESSION : Artiste peintre et sculpteur.
REPUTATION : « Le moins qu'on puisse dire, c'est que Miro sait se faire discret. Il ne fait pas de vagues, préférant apparemment passer son temps dans son atelier plutôt qu'à papoter avec ses voisins ou à se mêler des affaires des autres. Peut-être que cela le met à l'abri des rumeurs... » Mrs Lloyd



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: your true colors + miro Dim 21 Aoû - 4:29


Pour la première fois depuis de nombreuses années, Miro se devait d’accueillir la cliente chez lui, dans son appartement à aire ouverte, plutôt que dans un local, extérieur et aménagé pour la création. Et vu la nature de la commande, l’artiste n’était pas certain de l’effet que cela aurait sur la jeune femme... Se sentirait-elle plus à l’aise ou, au contraire, serait-elle inconfortable de se dévêtir dans un coin du salon du peintre, spécialement adapté, pour ces séances ? Miro avait fait de son mieux, néanmoins, pour rendre les lieux aussi neutres que possible, condamnant d’une certaine manière sa chambre à coucher et tous effets personnels du large salon, où il avait, temporairement, installé son atelier. Le jeune homme n’avait pas réellement eu le choix, puisqu’il n’avait pas encore trouvé de lieux satisfaisant pour y installer ledit atelier… Bien trop occupé à jongler entre ses nouveaux projets artistiques et les rénovations de la vieille maison qu’il avait hérité de ses grands-parents, malheureusement gravement endommagé lors de la tempête. Il espérait donc que cela ne rebuterait pas son modèle féminin !

Modèle qui après avoir sonné pour pénétrer l’immeuble, cogne finalement à la porte de l’appartement du grand brun, qui lui ouvre rapidement, découvrant ainsi celle qui posera pour lui durant les prochaines heures. Une jeune femme dans la mi-vingtaine, menue et de belle apparence. « Holly Branson, nous avions rendez-vous. » Miro lui offre un large sourire, en serrant la main qu’elle lui tend. « Miro Morelli, enchanté ! » qu’il lance d’abord. « Permettez !? » qu’il ajoute en saisissant le sac que la jeune femme tien, afin de la débarrasser. «Je vous en prie, entrez. Comme vous avez dû le constater, c’est aussi ici que je vis… J’espère que ça vous conviendra ? » Il ferme la porte derrière elle et fait quelques pas, passant devant alors devant Holly pour la guider. Marchant dans le corridor, ils croisent la cuisine ouverte sur la salle à manger, et séparée d’un comptoir. « Je viens de Paris. J'ai emménager à Tenby depuis un an, mais je n'ai pas encore fait l'acquisition d'un atelier en tant que tel, vous voyez... Je n'ai pas eu de coup de foudre » qu'il explique simplement. Miro s’arrête ensuite, afin de déposer le sac de la jeune femme sur la table de la cuisine. « Pour commencer, on pourrait peut-être se tutoyer ? Si ça vous convient ? » qu’il demande timidement, tentant de briser la glace.

Le bouche à oreille. C’est de cette manière que sa nouvelle cliente avait entendu parler de lui. En tous les cas, c’est ce que Miro avait cru comprendre de leurs brèves conversations téléphoniques. Il s’agissait donc de leur toute première rencontre. Et si le peintre avait déjà fait du nu, c’était toutefois, la première fois qu’il le faisait à même sa demeure, avec une inconnue. À l’exception, peut-être, de cette jeune étudiante, qu’il avait pris pour maitresse à Paris… Professionnel, l’entente avait déjà été prise par téléphone. Il ne leur restait plus qu’à régler les derniers détails : soit les désirs d’Holly, puisqu’il s’agissait d’une commande particulière. Miro avait déjà une bonne idée de ce qu’elle désirait. Il avait également déjà fait parvenir le lien de son portfolio à la jeune femme, afin qu’elle puisse y découvrir ses œuvres précédentes, et ce, avant la première rencontre. Ils ne leur restaient plus qu’à discuter ensemble de la manière dont ils procéderaient, selon les besoins et les limites de chacun. D’autant plus que la brune semblait avoir apporté des accessoires particuliers, avec elle. « Est-ce que tu souhaiterais boire quelque chose avant que l’on s’installe ? De l’eau, un thé, peut-être ? » S’il était plutôt café, il avait vite compris que les habitants de Tenby lui préféraient le thé. « Je peux t’offrir une coupe de vin ? » qu’il reprend, hésitant. Était-ce bien de lui servir de l’alcool ? Qu’est-ce que la jeune femme allait en penser ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: your true colors + miro Dim 21 Aoû - 17:47

Holly doit avoir l’air bien sérieuse avec son vouvoiement et sa main tendue. Elle doute qu’elle soit seulement crédible mais elle essaye tout de même de se conduire en parfaite diplomate. Et si on réfléchit à ce qu’elle s’apprête à faire, c’est sûrement ridicule. C’est vrai quoi, dans quelques minutes à peine, Holly va se retrouver nue devant ce type. Alors pourquoi s’embarrasser de toutes ces formalités ? Seulement elle a du mal à rester elle-même et c’est bien la première fois. Le projet lui tient trop à cœur, elle ne prend rien de tout ça à la rigolade. Ça aussi, c’est une première. Holly est si légère d’habitude, si désinvolte. Souvent même trop ce qui a tendance à exaspérer son entourage. Ils seraient tous bien étonnés d’ailleurs de la voir si impliquée ! Encore sur le seuil de la porte, Holly se présente. Le peintre ne tarde pas à faire de même, Holly acquiesce. Elle sait déjà qui il est. De nom, en tout cas. Par ses œuvres aussi. Le bouche à oreilles faisant des ravages à Tenby, Holly a eu vent de ce peintre un peu par hasard. Mais après qu’il lui ait envoyé un portfolio avec quelques unes de ses créations, Holly a été conquise. C’était lui qu’elle voulait, Miro Morelli. Enfin, son talent, bien entendu. Son talent pour la peinture, c’est bien de le préciser. Holly fait d’ailleurs beaucoup d’efforts pour se le rappeler. La peinture, ça doit rester son seul objectif. Elle doit absolument se faire violence pour empêcher la séductrice en elle de s’éveiller. « Oh bien sûr, allez-y. » dit-elle quand le peintre a la galanterie de lui prendre son sac. « C’est gentil. » C’est ce que ça pèse son poids tout ce bordel ! Il l’invite ensuite à entrer et confirme qu’il habite ici. Holly sourit, compréhensive. « C’est très bien. » C’est sûrement plus chaleureux qu’un atelier. C’est son salon et, pour le coup, Holly se sent plutôt à l’aise. « De Paris ? Vraiment ? J'adore, c'est une très jolie ville... » C’est donc ça, ce petit accent. C’est charmant, pense-t-elle sans oser le dire tout haut. Rien que de l’avoir remarqué, même mentalement, elle s’en veut. C’est incroyable.  Des fois, Holly se demande comment on peut être aussi pervertie qu’elle. « Comment vous vous êtes retrouvé à Tenby ? » Et l’air de rien, Holly engage une conversation. Bah quoi ? Il n’y a rien de mal. D’un autre côté, ce n’est peut-être pas plus mal qu’ils échangent un peu avant le moment fatidique où Holly se retrouvera entièrement dénudée. L’ambiance ne pourra qu’être meilleure, plus décontractée. Pour un tel travail, il serait préférable que tout le monde soit détendu. C’est sûrement comme ça que le peintre pense aussi puisqu’il propose à Holly de la tutoyer. Elle hoche vivement la tête, soulagée. C’est déjà quelque chose en moins à penser. « On se tutoie, je préfère aussi. » Et de toute façon, ils doivent avoir le même âge. Le peintre propose ensuite quelque chose à boire à son invité. Du café ? Tiens, pourquoi pas, Holly ne boit que ça depuis des semaines. Et elle grignote à côté de ça. C’est infernal. Elle a sûrement plus vu le livreur de pizzas ces derniers temps que ses amis. « Un café, s’il te plait. » Mais Miro continue son offre et lui propose un verre de vin. Holly hausse un sourcil, intéressée. Quoi de mieux pour se détendre qu’un petit verre de vin ? « Laisse tomber le café. » Elle hausse les épaules. Si déjà elle doit se foutre à poil, autant le faire dans les meilleures des conditions. « Va pour un verre de vin. Qu’est-ce que tu as à me proposer ? » qu’elle demande sans pour autant chercher à jouer les difficiles. Elle prendra ce qu’il aura à lui offrir. Mais il serait bien curieux qu’un français ait de la piquette dans sa cave à vin. A moins que ce ne soit qu’un cliché… « Ça t’arrive souvent ? De faire du nu, je veux dire ? » Holly se doute bien qu’elle ne doit pas être la première à se retrouver dans cette position mais elle cherche tout de même à être un peu rassurée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : L'Homme avec un grand H ?
TES DOUBLES : Antho le magnifique.
TON AVATAR : Thom Morell
TES CRÉDITS : ©Feu Ardent
TA DISPONIBILITE RP : En cours :
- Abbey;
- Nate&Daniel;

À venir :
- Liam
RAGOTS PARTAGÉS : 660
POINTS : 297
ARRIVÉE À TENBY : 09/03/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans.
CÔTÉ COEUR : À prendre.
PROFESSION : Artiste peintre et sculpteur.
REPUTATION : « Le moins qu'on puisse dire, c'est que Miro sait se faire discret. Il ne fait pas de vagues, préférant apparemment passer son temps dans son atelier plutôt qu'à papoter avec ses voisins ou à se mêler des affaires des autres. Peut-être que cela le met à l'abri des rumeurs... » Mrs Lloyd



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: your true colors + miro Mer 21 Sep - 11:40


Miro avait fait la connaissance d’Holly, préalablement, en échangeant quelques courriels et messages textes. Toutefois, ils ne s’étaient encore jamais rencontré. Il ignorait donc, jusqu’à ce qu’il lui ouvre, à qui il aurait affaires. Professionnel, il n’avait pas détaillé la jeune femme, plus qu’il ne le fallait, encore. Évidemment, il avait remarqué qu’elle avait de superbe trait, et qu’elle semblait avoir un joli corps. Il était évident qu’elle serait agréable à regarder, et, à quelque part, cela le rassurait. Il n’était pas toujours facile de reproduire une femme avec, par exemple, un certain poids. Une femme avec des complexes. Il n’avait dû en faire le portrait qu’une seule fois, lors d’un cours. Et chaque élève avait craint de reproduire les bourrelets du modèle, craignant l’humiliation, alors qu’au contraire, elle y était habituée. Fière de son corps, elle s’assumait entièrement. Et rapidement, la femme avait fait de cette expérience délicate, une expérience des plus agréables. Elle avait su mettre les élèves à l’aise. Elle avait blagué avec eux, tout en prenant et tenant la pose. Miro avait beaucoup appris en écoutant et en regardant cette femme. Jamais, toutefois, l’artiste n’avait eu à retravailler avec une femme de ce gabarit. Il avait pourtant apprécié le défi que cela comportait : reproduire fidèle le modèle, tout en offrant une œuvre qui plairait à un être qui pourrait être affecter par l’image qu’un autre se faisait d’elle…

Évidemment, il n’aurait sûrement pas ce problème avec Holly. Elle était jeune et jolie. Plutôt séduisante, également. La commande comportait néanmoins un risque… Miro devait rendre une œuvre plus que satisfaisante. La clientèle avait affirmé aimer son style, le risque de la décevoir ou de lui déplaire, subsistait toujours, néanmoins. Mais en attendant, son plus grand défi consistait à mettre la jeune femme à l’aise. Suffisamment, en tous les cas, pour qu’elle puisse se laisser aller ! Idéalement, s’amuser. Miro était disposé à rendre l’expérience le plus agréable possible, afin de combler en tous points ladite cliente. C’est donc tout naturellement, qu’il lui proposera de se tutoyer, après discussion.

Après s’être présenté officiellement, et avoir pénétré l’appartement, Holly l’interroge sur sa présence à Tenby. Miro sourit. « Mes grands-parents maternels sont nés à Tenby. Ils y ont toujours vécu » qu’il débute, avec une impression de déjà-vu. « J’ai toujours aimé leur rendre visite lors des vacances, mais c’est, je crois, à l’adolescence que je suis tombé amoureux du coin ! J’ai vécu avec eux toute une année… » Il sourit, ignorant encore si elle y est originaire ou non. « Je sais que plusieurs cherchent, à cet âge, à voler de leurs propres ailes et à vivre de nouvelles expériences, tout ça… et donc, que quitter la ville Lumière pour une petite ville balnéaire peut sembler étrange et contradictoire, mais… J’ai adoré y vivre ! Je me suis toujours senti bien ici… Et inspiré ! » qu’il conclut. « Et vous, vous êtes du coin ? »  

Rapidement, l’artiste propose de se tutoyer. Holly accepte et Miro enchaîne en lui proposant quelque chose à boire. S’il hésite d’abord à lui offrir une coupe de vin, de peur de paraitre déplacé, c’est pourtant sur cela que se porte le choix de sa cliente. « (…) Qu’est-ce que tu as à me proposer ? » Estimant qu’un vin rouge serait plus néfaste pour la jeune femme, vu la teinte que la boisson peut donner aux dents ou aux joues des buveurs, et sachant qu’il a préalablement monté le chauffage afin qu’elle soit confortable, nue, Miro offre d’ouvrir une bouteille de vin blanc ou rosé, afin de se désaltérer. Toujours dans les suppositions, il opte pour un vin qui ressemble à la brune. Ni trop léger, ni trop délicat. Un vin frais, floral et fruité, souple et à la finale légèrement persistante. C’est un vin sans grande prétention, qu’il aime servir et offrir à l’occasion.

« Ça t’arrive souvent ? » Miro lève les yeux vers la brunette et arque un sourcil. « De faire du nu, je veux dire ? » « Ah… Oui » qu’il répond simplement, en terminant de remplir les coupes. Il la retrouve ensuite, rapidement, de l’autre côté du comptoir, et lui tend la coupe de vin, avant de reprendre. « En fait, j’en ai beaucoup fait à une époque. Beaucoup moins depuis un an ou deux… Même si j’aime bien observer et m’inspirer du corps humain, tout particulièrement au niveau de la sculpture ! » Une nouvelle fois, il sourit à la jeune femme qui lui fait face. « Et dans le même ordre d’idée, ça t’arrive souvent de poser nue ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: your true colors + miro Mer 7 Déc - 14:34

Holly ne se laisse aucune marge d’erreur sur ce coup-là. Une lourde pression repose alors sur ses épaules. Elle aurait pu avoir recours à un modèle de nu, quelqu’un qui a l’habitude de faire ça, mais elle a une idée trop précise de ce qu’elle veut illustrer pour laisser le soin à quelqu’un d’autre de poser. Elle s’est donc attribué cette tâche. Qu’on soit d’accord, elle ne s’était pas imaginé que ce serait facile. Seulement, elle ne s’était pas imaginé non plus devoir se mettre complétement nue devant un si bel inconnu. Heureusement, le peintre prend son temps. Ils font les présentations, Miro semble vouloir la mettre à l’aise. Il lui propose même quelque chose à boire et, après avoir considéré un café, Holly se réjouit de déguster un verre de vin. Ça va la détendre. Ça ne peut que lui faire du bien. Elle est tendue, ça ne lui arrive pas souvent. « Oh… Amoureux de Tenby, alors. Intéressant. » Un sourire en coin nait sur les lèvres de Holly. Ça paraît tellement surréaliste. Il a raison. Holly l’imagine bien plus s’éclater à Paris que s’encrouter à Tenby. Et puis, pour un artiste, Paris n’est-elle pas une excellente source d’inspiration ? Peut-être qu’il n’est pas fait pour la ville, tout simplement. Miro lui retourne la question. « Du coin, oui. Je viens de Cardiff. Je suis beaucoup moins dépaysée que toi du coup. » Elle sourit poliment. Sa vie à Cardiff n’a rien à voir avec celle qu’elle vit à Tenby. Ici, elle est libre. Plus d’université, plus de responsabilité. Ou presque. Aujourd’hui, Holly remet un pied dans l’âge adulte. Ouvrir sa propre affaire, ce n’est pas rien. Est-ce que cela veut dire qu’elle va se calmer ? Seul le temps le dira. Il n’en reste pas moins vrai qu’elle est très sérieuse ces derniers temps. Elle l’est même à ce moment précis. Elle est seule dans cette pièce avec un canon devant lequel elle va devoir se mettre nue… En temps normal, Holly aurait déjà profité de la situation. Niveau drague, elle n’est pas vraiment subtile. Elle est directe, n’hésite pas à frôler la vulgarité s’il le faut. Mais elle a envie que ça marche, elle a envie que ces tableaux soient des merveilles qui iront parfaitement avec le reste de sa boutique. Elle doit s’en donner les moyens. A commencer par rester professionnelle, surtout dans un moment comme celui-là. Elle prend sur elle pour ne s’autoriser aucune remarque déplacée. Holly ne doit pas faire une vague. Miro ouvre une bouteille de vin, en offre un verre à Holly. Les premières gorgées lui font du bien, elle se sent tout de suite mise dans le bain. Le vin, ça fait des miracles ! « Euh… Non, je n’ai jamais posé nue. » Holly marque une pause. « Enfin, si. Mais pas comme ça… Pas pour de la peinture, tu vois ? » Elle rigole. Chasser le naturel et il revient au galop. « Si tu vois pas, c’est très bien aussi ! » qu’elle s’empresse de rajouter. « Je veux ces tableaux pour une boutique que je vais ouvrir prochainement… C’est une boutique un peu spéciale… Il fallait quelque chose d’osé. » Et quoi de plus osé que de se représenter nue sur les murs de sa propre boutique ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: your true colors + miro

Revenir en haut Aller en bas

your true colors + miro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP abandonnés-