AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Tonight we are young + Spencer&Malone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Anonymous
Invité

Tonight we are young + Spencer&Malone Empty
MessageSujet: Tonight we are young + Spencer&Malone Tonight we are young + Spencer&Malone EmptyDim 14 Aoû - 21:46


So let’s set the world on fire

" La même chose s'il vous plaît !" Demande Spencer en interpellant la barman du Three Mariners, et en désignant les verres vides devant Malone et elle. Le geste la fait sérieusement vaciller sur son tabouret mais elle se rétablit en riant. La soirée était bien avancée et elle était bien éméchée. S'il y avait encore eue une part de lucidité en elle, elle aurait pu se réjouir du fait que ce ne soit pas son beau-frère derrière le comptoir mais elle n'en était même plus là. Elle avait juste envie de s'amuser et de faire la folle. De profiter du moment. Et elle y parvenait. Malone était le compagnon de beuverie idéal. Il était déjà drôle en temps normal mais ce soir, il la faisait rire aux éclats. Elle lui adresse d'ailleurs un sourire radieux tandis que la barman dépose leur commande devant eux. Spencer s'empare avidement de son verre, se rappelant à peine de ce qu'elle est en train de boire. Elle n'oublie pourtant pas ses bonnes manières et le lève dans les airs pour l'entrechoquer avec celui du Carter." Est-ce qu'on trinque encore à nos deux moitiés qui nous ont lâchement abandonnés pour l'été ? " Dit-elle en s'esclaffant. Bien entendu, elle n'était pas sérieuse. Kainoa et Mona étaient chacun en train de faire des trucs importants et la rousse ne se sentait pas si délaissée que ça puisqu’elle allait bientôt rejoindre Kai en Allemagne pour un week-end romantique. Et puis, elle était contente de pouvoir passer du temps avec Malone en tête à tête, il n’était pas un simple moyen de tuer le temps. Bien au contraire, aux yeux de la rousse, il était devenu un véritable ami et elle était vraiment ravie de pouvoir enfin faire la fête avec lui. Jusqu’à maintenant, ils avaient fait des trucs plutôt sérieux quand ils étaient tous les deux et c’était bien d’inverser la tendance en s’oubliant le temps d’une soirée. Alors elle se corrige d’elle-même. ." Non trinquons à nous même, on l’a bien mérité. On a eu une année difficile mais on est toujours dans le game. " Elle avait tendance à dire n'importe quoi au fur et à mesure que son taux d'alcoolémie augmentait, comme le démontrait cet anglicisme ridicule mais l'idée là. Incendie, fusillade, greffe de rein... Rien ne leur avait été épargné cette année alors ils avaient bien le droit de se détendre.

L’ancienne coiffeuse trempe donc ses lèvres dans son verre, sentant avec plaisir l’alcool couler dans sa gorge et sa tête continuer à se vider agréablement. Elle sort son téléphone, sans se vautrer, ce qui constitue un petit exploit. « On devrait faire une petite selfie et l’envoyer à Laze, il ne sait pas ce qu’il rate. » Annonce t-elle. Quelque chose soufflait à la rousse qu’il aurait aimé une soirée comme celle-ci… Au début, ils étaient partis sur quelque chose de calme, Malone était devait juste venir manger chez Spencer. Elle avait en effet voulu cuisiner pour le remercier de tout ce qu’il avait fait pour elle mais elle avait lamentablement échoué, laissant brûler ses enchiladas de poulet. Alors le repas s’était transformé en un espèce d’apéro dinatoire au cours duquel ils avaient plus bu qu’autre chose. Puis ils s’étaient décidés à sortir, histoire de ne pas trop importuner Thelma. Et maintenant, ils étaient là, pas décidés à s’arrêter en si bon chemin et loin d'en être à leur première tournée. Spencer était déjà plus que pompette ; elle ne savait pas pour Malone, peut être qu’il tenait un peu mieux qu’elle. En tout cas, les spiritueux étaient en train de faire tomber ses barrières et pour la première fois, elle ose parler au Carter d’un certain sujet. Elle change aussi totalement d’attitude se faisant tout à coup très sérieuse malgré son esprit embrumé. Elle avait tendance à un peu philosopher dans ce genre de situations. " Dis… Je sais que les choses n’ont pas été trop top avec Lizzie et je ne vais pas te parler d’elle ce soir, parce que je ne veux pas que tu sois entre nous… " Elle essaye de réunir ses pensées éparses mais elle peine à poser sa question, perdant le fil. " Mais même si tu… elle ne veut pas que je sois sa famille, tu peux plus être mon cousin adoptif, non ? " C’était presque incompréhensible et il y avait de fortes chances que le pauvre Malone n’ait rien compris mais au moins, c’était sorti.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Sam B. Martins
Sam B. Martins
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight.
TES DOUBLES : daniel & liam & erin.
TON AVATAR : nicoSEXYtortorella ♥
TES CRÉDITS : croco & tumblr & ju d'amour.
TA DISPONIBILITE RP : open. (lula)

RAGOTS PARTAGÉS : 5178
POINTS : 7455
ARRIVÉE À TENBY : 26/04/2014
Tonight we are young + Spencer&Malone Tumblr_inline_o5s029ty3Z1rifr4k_500
ÂGE DU PERSONNAGE : 30ans. (30.09.1988)
CÔTÉ COEUR : célibataire de longue date, puceau en secret.
PROFESSION : sniper pour l'armée galloise à la retraite.
REPUTATION : un exemple a suivre ce jeune homme, tout simplement. même si je ne l'imaginais pas se transformer en garde du corps, encore moins pour Lula Landry. ca risque d'être drôle a observer.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Tonight we are young + Spencer&Malone Empty
MessageSujet: Re: Tonight we are young + Spencer&Malone Tonight we are young + Spencer&Malone EmptyMar 16 Aoû - 0:40


let's just have fun.
Je ne me sens déjà plus le même. C'est horrible comme impression, je ne suis jamais tombé aussi vite face à des verres d'alcools. Assis près du bar des Three Mariners avec Spencer je tentais de mettre mes idées au clair et essaie de faire en sorte de pouvoir prendre mon verre en main sans tout cassé. « La même chose s'il vous plaît ! » demande la rousse en interpellant le barman. Je ne me souviens même plus du dernier liquide qui a traversé ma gorge. C'est la soirée qui me fallait. Je sais que je reviens de voyage mais entre Mona absente et cette jambe qui met trop de temps à guérir à mon goût, mon unique envie est de respirer un bon coup et de ne plus penser à ce qui va de travers pour le moment. Spence est la compagne de soirée idéale, manque de me faire mourir de rire alors qu'elle tombe presque de son tabouret. Le sourire radieux qu'elle affiche sur son visage ne me fait penser qu'à l'amusement dont on profite depuis le début de la soirée. Le barman revient et dépose deux verres devant nous. Je n'analyse même plus le liquide et me contente de suivre la rousse dans son empressement. « Est-ce qu'on trinque encore à nos deux moitiés qui nous ont lâchement abandonnés pour l'été ? » dit-elle en levant son verre. Je la rejoins dans le geste et entrechoque mon verre au sien. Elle s'esclaffe et j'en fais de même. Nos moitiés ont beau nous manquer au plus au point, on a tous les deux conscience qu'ils sont partis pour la bonne cause et donc, impossible de leur en vouloir, même un peu. « Dis toi qu'au moins on s'est retrouvé grâce à eux! » ajoutais-je en bégayant. Décidément, aujourd'hui, boire ne me réussi pas des masses. Sûrement à cause de mon opération ; mais tant pis, ça m'arrange car au moins, je n'aurais pas besoin de dépenser des millions pour me mettre la tête à l'envers. J'essaie de voir les choses du bon côté, comme d'habitude et ce que je viens de citer, c'est sûrement le meilleur. On est à nous deux l'exemple typique de deux personnes qui ne se connaissent pas spécialement, qui se côtoient par pur hasard pour devenir des amis proches et même des membres de la famille. Cela fait un moment que je me rends compte de la place qu'à pris la Evans dans ma vie. « Non trinquons à nous même, on l’a bien mérité. On a eu une année difficile mais on est toujours dans le game. » Je rigole pour un rien, à chaque fois et bloque sur le game que Spencer m'avait sorti de la manière la plus naturelle possible. Je perds la tête, c'est juste très drôle. « Je n'aurais pas dis mieux. Always in the game ! » Je rajoute des bêtises qui me font, cette fois, explosée de rire. Incendie, fusillade, greffe, famille .. On a pas été épargné cette année mais au moins on a survécu. J'entrechoque à nouveau mon verre contre le sien avant de boire l'entièreté de celui ci d'une traite.

Je l'observe sortir quelque chose de sa poche, intrigué. « On devrait faire une petite selfie et l’envoyer à Laze, il ne sait pas ce qu’il rate. » Oh elle a tellement raison, cette soirée aurait été son genre, c'est même son dada, surtout avec nous. « C'est une des meilleures idées de la soirée. » Je devais juste manger chez la rousse mais le repas a viré assez mal et au lieu de rester tranquillement dans son appartement, la soirée s'était transformée en espèce d'apéro où on avait presque oublié de manger quelque chose. On a sûrement trop enchaîné les verres. C'est monté vite, dans les deux cas et on s'est décidé à partir au bout d'un moment pour éviter d'importuner sa coloc. Et voilà comment on a atterri ici. Je me penche et laisse la jeune femme prendre plusieurs photos, enchaînant les grimaces et les sourires. Je la laisse envoyer les photos, me dit qu'une bonne haine au petit Laze vengera le fait qu'il s'en va beaucoup trop de la maison. Un autre verre arrive, continue de monter à toute vitesse. A ce train là, je risque d'enchaîner les bêtises.

Le changement d'attitude est flagrant et m'intrigue beaucoup. Je sens le sujet sérieux arriver alors que je pensais qu'on éviterait de penser à ce qui nous tracasse tous les deux. Des millions de questions me traversent l'esprit avant que je ne réunisse mes idées pour ouvrir l'oreille et être attentif. Du mieux que je peux. « Dis… Je sais que les choses n’ont pas été trop top avec Lizzie et je ne vais pas te parler d’elle ce soir, parce que je ne veux pas que tu sois entre nous… » Ma cousine. Je m'en doutais. C'est normal que l'histoire l'ait marqué et de mon côté, je me sens encore très triste de la réaction de celle ci par rapport à Spence. Ce n'était pas méchant de la part de Lizzie mais je ne peux m'empêcher de dire que la Evans ne méritait pas ça. « Tu sais, s'il faut que tu lâche tout ... Bah vas-y. » Si l'alcool peut aider à sortir toute la vérité de sa tête pourquoi pas. Les mots sortent lentement alors que je passe ma main sur son épaule pour tenter de la rassurer un peu. « Mais même si tu… elle ne veut pas que je sois sa famille, tu peux plus être mon cousin adoptif, non ? » Je ne comprends pas sa question. Enfin, pas de suite. Les mots passent encore et encore dans ma tête comme un vieux disque rayé. Je penche la tête, réfléchi à ce que je peux dire d'adéquat. « Je ... » Je n'arrive pas à trouver les bons mots. C'est compliqué comme situation. « Je n'ai pas besoin de Liz pour te considérer comme un membre de la famille. » dis-je totalement déterminé. Je ne suis pas du genre à me laisser faire par des ordres comme telle, même si je sais que ce n'est pas le genre de la Mathesson. « Je t'ai adoptée dès le moment où j'ai ouvert ton dossier. » ajoutais-je le sourire aux lèvres. Je prends mon verre et imite son geste de tout à l'heure. Je fais tomber la moitié du liquide mais je ne vacille pas. « On pourrait même trinquer à ça. A la famille. » finis-je par dire, plus calmement cette fois.

AVENGEDINCHAINS

_________________

    thinkin' about you ♒︎ can't help but wondering if this is the last time that I'll see your face. is it tears or just the fucking rain? wish I could say something ... something that doesn't sound insane, but lately I don't trust my brain. you tell me I won't ever change, so I just say nothing. endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

Tonight we are young + Spencer&Malone Empty
MessageSujet: Re: Tonight we are young + Spencer&Malone Tonight we are young + Spencer&Malone EmptyDim 21 Aoû - 15:41


So let’s set the world on fire

Les verres de Spencer et Malone s’entrechoquent joyeusement tandis que leurs rires se joignent et se perdent dans le brouhaha du bar bondé. De toute façon, ils ne se soucient guère d’être discrets, ils ont juste envie de s’amuser. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est bien parti. Le Carter réponds d’ailleurs quelque chose d’agréable au toast de la rousse et elle se retrouve à afficher un sourire attendri. « Dis toi qu'au moins on s'est retrouvé grâce à eux! » « C’est vrai. Mais en vrai, la prochaine fois, on n’aura pas à attendre qu’ils partent pour faire quelque chose comme ça. Pour moi, tu n’es pas que le copain de Mona. Tu es aussi mon ami. » L’ancienne coiffeuse n’était pas aussi disserte sur ses sentiments d’ordinaire mais l’effet désinhibiteur de l’alcool aidant, elle était pour une fois capable de dire à Malone comment elle se sentait vis-à-vis de lui sans avoir peur que la réciproque ne soit pas vraie. Encore qu’elle trouvait que ses quelques paroles confuses étaient loin d’être suffisante. Elle avait une dette éternelle envers le jeune avocat, car il l’avait aidée à retrouver sa famille biologique alors qu’il la connaissait à peine, sans rien demander en échange. Et ensuite, il avait été un soutien sans faille pour elle. Pas étonnant qu’elle se sente aussi en confiance avec lui, prête à sortir les pires bêtises sans en ressentir aucune gêne. Ils passent donc un long moment à faire des blagues pourries sur tous les malheurs qui leurs sont arrivés, riant de plus en plus fort. Une scène surréaliste pour n’importe quelle personne sobre, c’était évident. Mais ça faisait beaucoup de bien à Spence de dédramatiser, même si elle avait mal aux côtes à force de s’esclaffer. Par contre, se rappeler de tous ces drames, et donc de la fusillade redonne une minuscule once de lucidité à la Evans. Elle regarde Malone finir son verre, tout à coup inquiète. « Tu me dis si tu as mal à la jambe, hein ? Ou si tu es trop fatigué ? » Une pointe de culpabilité traverse la rousse, elle avait promis à Mona de prendre soin de Malone, et elle était pratiquement certaine que ce n’était pas la bonne manière de procéder avec quelqu’un en rééducation.

Malheureusement, cet instant responsable ne dure pas et elle redevient très vite bête. C'est une des meilleures idées de la soirée. » Malone la tire de ses pensées en répondant à une autre de ses propositions et elle lui donne une petite tape indignée sur le bras. « Non, je n’ai eu que des bonnes idées ce soir ! » Elle se rapproche néanmoins de lui et ils commencent à enchaîner les poses les plus ridicules qui soient. La moitié des photos seront probablement floues -  vu que Spencer a rebu un verre entre temps – mais pour le moment, elle a juste l’impression de faire de l’art. Ils sont quittes pour quelques nouveaux fous rires mais la coiffeuse a l’alcool lunatique et soudainement, elle plombe un peu l’ambiance en parlant une nouvelle fois de leurs soucis malgré ce qu’ils s’étaient dit. Ses propos sont un peu embrouillés mais Malone semble parvenir à suivre et il fait preuve de sa gentillesse habituelle en donnant la permission à la rousse de dire ce qu’elle avait sur le cœur. Et quand elle a terminé, il lui fait une réponse absolument parfaite même si ça lui prend un peu plus de temps que d’ordinaire car il lutte visiblement pour réunir ses idées. « Je n'ai pas besoin de Liz pour te considérer comme un membre de la famille. Je t'ai adoptée dès le moment où j'ai ouvert ton dossier. » La réaction de Spencer est par contre immédiate. Elle passe son bras autour du cou du brun pour le serrer contre elle, avant de déposer un baiser affectueux sur sa joue. Dire qu’elle était émue était un pur euphémisme. Et sobre, elle n’aurait pas réagi différemment. Quoique, elle aurait peut être été un peu moins collante, car elle serre Malone à l’étouffer. « J’ai de la chance de t’avoir. T’es le meilleur. » Elle le relâche cependant pour trinquer, plus que convaincue par ce nouveau toast que le Carter propose. « A la famille ! » Dit-elle en levant bien haut son verre, regardant celui qu’elle considérait effectivement comme son cousin avec toute l’affection du monde. Ce point éclairci, elle se sent bien mieux et regarde Malone renverser la moitié de son verre en riant. Voyant la barmaid repasser près d’eux, elle l’interpelle pour avoir un nouveau verre et aussi pour faire une déclaration qu’elle trouve capitale. « Il faut servir un autre verre à mon cousin, parce que c’est le meilleur. » Hélas, la jeune femme n’est pas vraiment sensible à cette belle réunion de famille et leur annonce que le bar s’apprête à fermer et qu’ils ont de toute façon trop bu et qu’elle ne peut  pas les resservir sans s’attirer des ennuis. Spence est même obligée de lui promettre qu’aucun des deux ne conduira. « Quelle rabat-joie ! » Glisse t-elle à Malone dès que la femme s’en va. « Qu’est-ce qu’on fait maintenant ? »


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Sam B. Martins
Sam B. Martins
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight.
TES DOUBLES : daniel & liam & erin.
TON AVATAR : nicoSEXYtortorella ♥
TES CRÉDITS : croco & tumblr & ju d'amour.
TA DISPONIBILITE RP : open. (lula)

RAGOTS PARTAGÉS : 5178
POINTS : 7455
ARRIVÉE À TENBY : 26/04/2014
Tonight we are young + Spencer&Malone Tumblr_inline_o5s029ty3Z1rifr4k_500
ÂGE DU PERSONNAGE : 30ans. (30.09.1988)
CÔTÉ COEUR : célibataire de longue date, puceau en secret.
PROFESSION : sniper pour l'armée galloise à la retraite.
REPUTATION : un exemple a suivre ce jeune homme, tout simplement. même si je ne l'imaginais pas se transformer en garde du corps, encore moins pour Lula Landry. ca risque d'être drôle a observer.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Tonight we are young + Spencer&Malone Empty
MessageSujet: Re: Tonight we are young + Spencer&Malone Tonight we are young + Spencer&Malone EmptyVen 26 Aoû - 0:10


let's just have fun.
« C’est vrai. Mais en vrai, la prochaine fois, on n’aura pas à attendre qu’ils partent pour faire quelque chose comme ça. Pour moi, tu n’es pas que le copain de Mona. Tu es aussi mon ami. » Elle n'a pas tord, je me demande pourquoi on est pas sorti tous les deux plus tôt. J'avais bien sûr penser à une sortie à quatre qui aurait pu être bien drôle mais bon, le copain de Spencer n'est pas vraiment mon meilleur copain. Et tout ça à cause d'une histoire débile en plus. Mais bon, ce n'est ce à quoi je dois penser maintenant. Non, là, je dois me concentrer sur la jeune femme et son très beau compliment. « C'est vrai, tu as raison. Il ne faut pas les attendre tous les deux, on s'entend vraiment bien maintenant. Je ne remercierais jamais assez Laze et Mona pour notre rencontre. A une belle amitié ! » Je bafouille un peu avant de terminer par un autre toast. « Tu me dis si tu as mal à la jambe, hein ? Ou si tu es trop fatigué ? » La rousse semble perturbée, comme si elle avait l'impression de me faire suivre un chemin que je vais regretter. « Mais oui, tracasse. J'ai vraiment l'impression d'entendre Mona. » finis-je par dire en rigolant. Mes pensées dirigées vers ma copine, je me sens un peu triste du nombre de jours qu'il me reste avant de la revoir. Mais le dernier verre dont je viens d'avaler le contenu me fait oublier la tristesse assez vite. Et heuresement.

Tant pis pour les autres, aujourd'hui, je m'amuse trop bien avec la rousse. Mais quand elle propose de prendre des photos pour foutre la haine à ceux qui ne sont pas là, je saisis l'idée avec un grand sourire. « Non, je n’ai eu que des bonnes idées ce soir ! » Je veux répliquer mais je me dis que c'est bon parce que de toutes façons, on est trop bornés ce soir pour accepter l'idée que rien de bon ne pourra vraiment sortir de nos têtes. La Evans se rapproche et nous commençons à prendre les poses les plus ridicules qui soient. Vu l'état de nos mains, je ne suis pas sûr que nos photos soient corrects, même persuadés qu'elles sont toutes floues. Mais c'est fun et ça fera surtout de très beaux souvenirs. « Je crois que c'est bon, on peut lui envoyer maintenant. » dis-je dans un rire plutôt diabolique. Pour une fois que c'est moi qui l'embête et pas lui, je veux saisir l'occasion au premier rang.

Je me sens fatigué et étourdi mais j'ai surtout la tête qui tourne. Pourtant, je n'ai jamais eu les idées aussi claires de ma vie. J'observe Spence, mal à l'aise, qui cherche à savoir si elle peut trouver un semblant de famille avec moi et ce, malgré Lizzie. Ma réponse est immédiate, comme la sienne. Elle passe son bras autour de mon cou et pose un bisou sur ma joue, m'arrachant un énorme sourire au passage. « J’ai de la chance de t’avoir. T’es le meilleur. » Ça fait toujours plaisir à entendre même si l'effort n'a pas du tout été surhumain. Je trinque alors à la famille, parce qu'on est une famille maintenant, même si on ne l'est que tous les deux. « A la famille ! » dit la rousse avant de faire cogner nos verres. Mes réflexes sont touchés, je n'ai même pas pu arriver à emmener mon verre en entier jusque mes lèvres. « Rhooooo, je ne suis vraiment pas doué. » déclarais-je totalement mort de rire avant de boire ce qui me restait de liquide. La barmaid passe près de nous et Spencer l'arrête, parce que la soirée est loin d'être terminée. « Il faut servir un autre verre à mon cousin, parce que c’est le meilleur. » Touché par cette déclaration, c'est à mon tour de lui planter un baiser affectueux sur sa joue. Mais les élans se terminent alors que la femme derrière le bar décide de tout gâcher ; d'abord parce qu'on a apparemment trop bu puis ensuite, parce que le bar va fermer. Je ne me suis jamais rendu compte, à part aujourd'hui, à quel point les barmans et autres sont tous des rabats-joie. « Quelle rabat-joie ! » Mon visage prend une mine triste, le genre de grimace que font les enfants quand on ne leur donne pas ce qu'ils veulent. Parce que c'est ça clairement. Nous, on veut boire et les méchants adultes ils veulent pas nous laisser faire. « Qu’est-ce qu’on fait maintenant ? » Je pose un doigt sur mon menton et prends une pause débile pour faire semblant de réfléchir. Je tiens la pose quelques secondes, éclate de rire, puis récupère mon sérieux. « J'ai chaud, très chaud. » Pris par une soudaine vague de chaleur, je me mets à bouger les mains dans tous les sens pour tenter de récupérer une température normale. « T'as pas une piscine toi ? Ca fait longtemps qu'on en veut une avec Laze et personne ne bouge. » Je parle super vite, comme à chaque fois que je bois. A la base, j'ai toujours un verre pour me stopper mais là, je ne me contrôle plus. « Bien que je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée, vu notre état. » ajoutais-je en rigolant. J'ai peut être lu trop d'histoires sur des gamins saoules qui se noient. Je reprends la pose de réflexion avant de me lever de mon tabouret. Je manque de tomber, mais mes béquilles sont de bonne aide pour une fois. « Allez on y va. C'est nulle ici de toutes façons. » dis-je d'une voix un peu plus basse.

AVENGEDINCHAINS

_________________

    thinkin' about you ♒︎ can't help but wondering if this is the last time that I'll see your face. is it tears or just the fucking rain? wish I could say something ... something that doesn't sound insane, but lately I don't trust my brain. you tell me I won't ever change, so I just say nothing. endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

Tonight we are young + Spencer&Malone Empty
MessageSujet: Re: Tonight we are young + Spencer&Malone Tonight we are young + Spencer&Malone EmptyMar 30 Aoû - 22:21


So let’s set the world on fire

Certaines personnes avaient l’alcool méchant, d’autres triste ou excessivement joyeux. Spencer pouvait entrer dans cette dernière catégorie mais elle pouvait aussi aisément rejoindre le club de ceux qui devenaient excessivement affectueux. Oh bien entendu, en temps normal la rousse n’hésitait pas à faire comprendre à ses amis qu’ils comptaient pour elle mais ce soir, elle atteignait des sommets dans les déclarations. Heureusement, Malone semble être dans le même état et lui rend ses toasts sans sourcilier. La rousse se sent donc encore plus fondre quand le brun annonce qu’il ne pourra jamais assez remercier Laze et Mona pour leur rencontre. Elle ne pouvait pas être plus d’accord, elle devait une fière chandelle aux deux jeunes gens. D’ailleurs en parlant de Mona… Spencer finit par se rappeler de ce que la jeune Taylor lui avait demandé et s’enquiert de la santé de Malone. La répartie de ce dernier ne se fait pas attendre, ce qui fait une nouvelle fois rire l’ancienne coiffeuse aux éclats. Et puis elle peut se détendre, rassurée par la réponse du Carter à proposde sa santé. « Ah attention à ce que tu dis ! Je pourrai faire une Mona très convaincaaaante ! » Réplique t-elle en pointant vaguement un doigt sur lui et en bafouillant. Visiblement, leur nouveau toast ne lui avait pas vraiment réussi. Malheureusement, c’est à ce moment précis qu’elle avait besoin de toute sa concentration car il fallait qu’elle envoie les selfies qu’ils venaient de prendre à Laze. Les lettres dansent devant ses yeux, l’écran est presque flou mais il lui semble qu’elle parvient à son but. Elle pouffe un peu en entendant le rire diabolique de son comparse, se disant que de toute façon, si elle s’était trompée de destinataire, ils le sauraient bien assez tôt…

La rousse est de plus en plus éméchée mais elle ne perd rien de son enthousiasme, continuant à apprécier sa compagnie du soir comme il se doit. Elle impose un nouveau moment sentimentaliste à Malone et après s’être déclarés comme étant amis, ils se déclarent carrément comme une famille. Spence est à présent complètement attendrie mais ne laisse pas pour autant tomber l’hilarité surtout quand elle voit son compagnon de beuverie renverser son verre. Heureusement, il ne lui en tient pas rigueur, déposant un baiser rieur sur sa joue quand elle annonce à la barman que son cousin est tout de même le meilleur. Hélas, la jeune femme casse vite la joie des deux amis, qui comprennent qu’ils vont devoir partir. Ils boudent quelques instants pour la forme, Malone affichant une grimace triste très inspirante et Spencer l’imite en faisant la moue. Mais l’anglaise est de trop bonne humeur pour se laisser abattre et très vite, elle cherche à élaborer une stratégie pour la suite. Malone réfléchit très attentivement à la question (ou du moins, il fait semblant) et finit par décréter qu’il a chaud. Il a envie de se baigner et demande à Spencer si elle a une piscine et elle part d’un rire presque terrifiant tant il est long. Enfin, elle parvient à hoqueter une réponse. « Non ben je vis au 6ème étage quand même, les voisins y aimeraient pas, j’pense. » Elle rigole encore en imaginant l’eau dégouliner sur les petits vieux d’en bas avant d’aller dans le sens de Malone, comme souvent. « Mais t’as raison, fait chaud, faut qu’on se rafraîchisse. »

Cela marque le signal du départ. Les deux compères descendent de leurs tabourets avec maintes difficultés tandis que Malone décrète que l’endroit est nul. Spencer se raccroche au bar, presque jalouse des béquilles du Carter. Elle fait pourtant la maligne. « Qu’est-ce qu’il a notre état ? Il est très bien. Nager c’est facile, on ne peut pas oublier comment on fait. Regarde un poisson, c’est con et pourtant ça y arrive. » Pour elle, ce n’est pas un raisonnement ridicule mais plutôt une logique implacable. Elle pourrait presque adopter la position de réflexion de Malone tant elle se sent d’humeur à philosopher. Mais ils atteignent l’air frais de la ruelle et elle retrouve un éclair de lucidité. Enfin, non juste une étincelle qui l’a conduit à une nouvelle mauvaise idée. « Il faut qu’on aille jusqu’à la plage ! » Ils se mettent en route, mais ils ne vont pas loin. Juste le temps de se rendre compte que ce n’est guère faisable. Si Tenby est une petite ville, leur démarche est loin d’être assurée et Malone avait tout de même reçu une balle dans la jambe récemment. Ils ne pouvaient pas traverser toute la ville pour aller jusqu’à la plage. Enfin au moins, ils avaient eu la présence de ne pas prendre la voiture de Spencer sur le parking du Three Mariners. Ils s’arrêtent donc dans Oakridge Acres pour reprendre leurs souffles. Et c’est là que Spencer le remarque : le reflet bleu dans la lumière des réverbères, accompagné d’un clapotis caractéristique. C’est trop beau pour être vrai et elle ne le voit que comme ce que ça peut être : un signe du destin. Elle s’accroche au bras de Malone comblée. « Regaaaaade une piscine. Ça fera l’affaire non ? J’ai mal aux pieds, je ne veux pas aller jusqu’à la plage. » Elle saute comme une puce surexcitée tandis que les termes violation de domicile ne signifient plus rien dans son cerveau embrumé.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Sam B. Martins
Sam B. Martins
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight.
TES DOUBLES : daniel & liam & erin.
TON AVATAR : nicoSEXYtortorella ♥
TES CRÉDITS : croco & tumblr & ju d'amour.
TA DISPONIBILITE RP : open. (lula)

RAGOTS PARTAGÉS : 5178
POINTS : 7455
ARRIVÉE À TENBY : 26/04/2014
Tonight we are young + Spencer&Malone Tumblr_inline_o5s029ty3Z1rifr4k_500
ÂGE DU PERSONNAGE : 30ans. (30.09.1988)
CÔTÉ COEUR : célibataire de longue date, puceau en secret.
PROFESSION : sniper pour l'armée galloise à la retraite.
REPUTATION : un exemple a suivre ce jeune homme, tout simplement. même si je ne l'imaginais pas se transformer en garde du corps, encore moins pour Lula Landry. ca risque d'être drôle a observer.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Tonight we are young + Spencer&Malone Empty
MessageSujet: Re: Tonight we are young + Spencer&Malone Tonight we are young + Spencer&Malone EmptySam 3 Sep - 1:02


let's just have fun.
Je crois qu'il y a tellement plus que cet alcool qui rend le contact plus facile avec la jeune femme. Non, je pense qu'au plus profond de moi, je me rends compte de son importance dans ma vie. Avec Laze, avec Mona, avec Mila, elle devient un pilier sur lequel je pourrais toujours me reposer. Mais surtout, elle devient cette cousine adoptive extraordinaire dont on pourrait tous rêver. Elle est pleine d'attentions envers moi, c'est magique. Je dépose un baiser sur sa joue quand à son compliment ou même pour le fait qu'elle m'ait appelé cousin devant une autre personne que moi. Il en faut déjà peu pour me toucher mais là, elle est adorable. Sauf que le barman gâche tout. Ils finissent toujours par tout gâcher eux alors qu'on leur demande juste de faire leur boulot. Je croise les bras sur ma poitrine et râle, pour de vrai. Spence cherche alors quelque chose à faire, il semble qu'elle ait aussi peu envie de rentrer que moi. « Non ben je vis au 6ème étage quand même, les voisins y aimeraient pas, j’pense. » J'aurais du y penser mais c'est trop difficile de réfléchir et de penser trop loin. Dommage, parce que je n'en ai pas non plus et franchement, je piquerais bien un plongeon dans de l'eau bien fraîche. « Mais t’as raison, fait chaud, faut qu’on se rafraîchisse. » Je me lève du tabouret, déterminé et précise que de toutes façons, c'est nul ici. Je profite des béquilles pour me tenir en équilibre mais ce n'est pas aussi facile que prévu. Sauf que ma fierté ne veut pas en prendre un coup, surtout pour une bêtise du genre et je cache ce fait, imitant le parfait sportif handicapé. « Qu’est-ce qu’il a notre état ? Il est très bien. Nager c’est facile, on ne peut pas oublier comment on fait. Regarde un poisson, c’est con et pourtant ça y arrive. » répond-elle à ma dernière remarque. Je me stoppe et me place devant elle. C'est tellement vrai et tellement profond ce que Spencer raconte que ça me marque, ça me touche. Raconter ça avec de la tequila aurait été énorme. « Juste .. Woaw. C'est tellement vrai tellement .. Philosophique. T'as peut être trouvé ta nouvelle voie pour plus tard. » Je suis sérieux, trop sérieux pour qu'on ne puisse deviner ce qui passe dans tout mon corps.

Un éclair de lucidité apparaît sur le visage de la jolie rousse alors qu'on arrivait sur une route .. Il fait trop noir et j'ai trop bu pour savoir où on se trouve. La Evans semble assez bien le savoir pour nous deux. « Il faut qu’on aille jusqu’à la plage ! » Une superbe idée ! Comment est-ce que je n'y ai pas pensé ? Ca semblait si évident vu qu'aucun de nous deux n'a de quoi nous rafraîchir. « Qu'est-ce que je ferais sans toi. » dis-je tout naturellement. Sans elle, la soirée est finie et je rentre chez moi avant de devenir malade le lendemain. Non, en une seule idée, elle vient de transformer la petite soirée en méga grosse nuit. On se met en route mais c'est plus compliqué que l'idée qui sort d'une tête. Je titube déjà à cause de la boisson mais la jambe n'aide pas et je manque de tomber plusieurs fois. Tenby est une petite ville et pourtant, la plage semble si loin. Je masque la grimace de douleur qui fait partie de mon visage depuis quelques minutes. On traverse les rues et on fit sur Oakridge Acres. Je ne fais attention à rien mis à part l'endroit où je marche. Spencer s'excite et me sors de ma concentration. Elle s'accroche à mon bras et sautille comme si elle venait de mettre la main sur un trésor. « Regaaaaade une piscine. Ça fera l’affaire non ? J’ai mal aux pieds, je ne veux pas aller jusqu’à la plage. » Faut croire qu'on a finit par penser de la même manière. Le peu d'avocat qu'il me reste tente de me crier que c'est une idée catastrophique alors que le vieux moi me dit que c'est un bon moyen de s'amuser. La Evans ne m'attends pas, oublie toutes les règles et saute dedans à pieds joints. L'image est énorme et me fait exploser de rire. Je jette un coup d'oeil à mon plâtre et regrette de ne pas avoir pris l'espèce de sachet que je dois mettre dès que je prends une douche. C'est le dernier point qui me fait hésiter et j'ai mal à la tête à penser trop fort. « Tant pis. » dis-je pour moi même. Qu'est-ce que ça va faire de toutes façons ? Ce n'est pas comme si ça allait fondre ou quoi. Je l'enlève dans quelques jours, je peux plus rien choper de très mauvais. Alors je me décide, prends un élan et saute la tête la première dans l'eau. « Rho mon Dieu, c'est sûrement la plus belle sensation du monde. » La température de nuit aide la piscine a garder un minimum de fraîcheur qui, là, m'arrange assez bien. Je nage jusqu'à un endroit où j'ai pied. Cette sensation de vêtements mouillés est atroce mais s'efface très vite. « On aurait du prendre à boire, ça aurait été encore mieux. » Pas pour nos têtes, ni le lendemain mais pour le moment de douceur partagé entre deux copains. J'éclabousse la jeune femme et il m'en faut aussi peu pour me mettre à rigoler très fort. « Je me demande bien chez qui on est. On devrait lui dire de venir nous rejoindre, ça pourrait être drôle. » Oh la vilaine idée vu l'heure que le cadran de ma montre affiche. Je regarde les alentours, vérifie que je n'ai pas parlé trop fort. Mais il semble qu'on soit assez tranquille pour la soirée et ça m'arrange. Parce qu'à part des coups de béquilles, je ne pourrais pas faire grand chose pour nous protéger.

AVENGEDINCHAINS

_________________

    thinkin' about you ♒︎ can't help but wondering if this is the last time that I'll see your face. is it tears or just the fucking rain? wish I could say something ... something that doesn't sound insane, but lately I don't trust my brain. you tell me I won't ever change, so I just say nothing. endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

Tonight we are young + Spencer&Malone Empty
MessageSujet: Re: Tonight we are young + Spencer&Malone Tonight we are young + Spencer&Malone EmptyDim 11 Sep - 17:46


So let’s set the world on fire

« Juste .. Woaw. C'est tellement vrai tellement .. Philosophique. T'as peut être trouvé ta nouvelle voie pour plus tard. » « Haaan ouais, Docteur Evans, philosophe contemporaine, ça sonne bien. » Réplique t-elle dans un immense éclat de rire. Encouragée par Malone, Spencer se sent pousser des ailes sans prendre un instant le temps de réfléchir au ridicule de ses propos ou même au ridicule tout court de son attitude. Elle se sentait merveilleusement bien. Après ces dernières semaines quelques peu difficiles, c’était une véritable libération. Certes, l’alcool l’aidée à se détendre et à oublier ses soucis mais il y avait plus. Elle était bien avec Malone. Elle retrouvait la jeune fille insouciante qu’elle avait été à ses vingt ans à Liverpool, avant Nate, avant Ben, avant tout le reste. Avec le Carter, elle était totalement elle-même et elle chérissait à présent les circonstances qui avaient fait qu’ils aient pu se rapprocher. Elle était aussi prête à remercier n’importe quelle instance supérieure pour avoir laissé la vie sauve au jeune homme lorsqu’il avait été pris d’assaut par ce fou. D’ailleurs… en parlant de cette fusillade tragique… Est-ce que cet excellent compliment sur les capacités philosophiques de Spence n’était pas une manière de détourner son attention de la fatigue du brun ? Elle ne voulait pas être la fille qui gâche la fête en se montrant insistante mais dans les limbes de son cerveau, elle sent qu'elle devrait faire plus attention au jeune homme. Surtout qu’ils partent finalement pour une expédition risquée jusqu’à la plage. Ils titubent vraiment sur leurs jambes et n’avancent pas vite, mais ils ne se départissent pas pour autant de leur bonne humeur. « Qu'est-ce que je ferais sans toi ?» « Tu t’ennuierai mon cher, et moi aussi. » Dit-elle avec euphorie, contente de voir ses idées reconnues.

A vrai dire, sans elle, il serait sans doute en train de mener sa convalescence tranquillement comme préconisé par les médecins mais ça c’était une autre histoire. De toute façon, la rousse a le cerveau bien trop parasité par de mauvaises idées pour réfléchir tout cela et malheureusement, elle ne remarque les grimaces de Malone ou le fait qu’il devient soudain plus calme que bien trop tard. Quand ils sont arrêtés devant une villa de Tenby avec la ferme intention de squatter la piscine de cette dernière. C’est une belle piscine, elle était sans doute entretenue avec soin par ses propriétaires mais l’ancienne coiffeuse s’en fiche. Elle ne pense qu’à ses pieds endoloris par ses talons et son envie de piquer une tête. En plus,  il n’y a même pas de barrière à escalader, une aubaine, une invitation. Alors sans plus y réfléchir (il semblait que cette fonction avait disparu de son cerveau), elle saute à pieds joints dans l’eau, effectuant ainsi une bombe totalement disgracieuse. Puis, elle remonte à la surface, riant aux éclats, sa robe flottant comme une corolle autour d’elle. C’est seulement à ce moment là qu’elle remarque que Malone ne l’a pas encore rejointe, toujours planté à  la limite de la propriété privée. Elle fronce les sourcils. Qu’avait-il donc ? C’était lui qui voulait se baigner non ? C’est seulement à ce moment là que la rousse se rappelle qu’il a peut être du mal à la suivre. Effarée par son égoïsme, elle nage pour sortir mais tout à coup un splash sonore lui indique que finalement, elle n’était plus seule dans la piscine.

« Rho mon Dieu, c'est sûrement la plus belle sensation du monde. « Mais oui c’est divin. » Confirme Spence en nageant pour être plus proche de Malone qui vient d’immerger à son tour. « Mais en vrai, il est étanche ton plâtre ? » Demande t-elle stupidement comme si une telle chose était possible…  De toute façon, comme souvent au cours de cette soirée, les préoccupations sérieuses ne font pas long feu. Les deux jeunes gens constatent rapidement qu’ils n’ont pas emporté d’alcool avec eux, et l’idée catastrophe littéralement Spencer. « Haaan finalement, je n’ai pas tant de si bonnes idées que ça. » Murmure t-elle dépitée. Mais comme le reste, cela ne dure pas. Elle retrouve sa bonne humeur soudainement, jetant un regard taquin à son partenaire dans le crime. Ils doivent avoir la même idée au même moment car il l’arrose tout à coup généreusement. Elle glousse comme une gamine avant de lui rendre la pareille, faisant mine de s’indigner. « Oh ! Ce n’est pas parce que tu n’as qu’une jambe que je ne vais pas me défendre !. » Elle rigole et continue à l’éclabousser. Elle n’a plus beaucoup de limites mais elle se retient tout de même de sauter sur le jeune homme pour le couler. Ça ne serait pas trop fair-play vu qu'il se tenait sur une seule jambe…

Ils s’ébattent joyeusement et particulièrement bruyamment. Ce qui finit par amener Malone à s’inquiéter des propriétaires des lieux. « Je me demande bien chez qui on est. On devrait lui dire de venir nous rejoindre, ça pourrait être drôle. » Spence plonge la tête sous l’eau réfléchissant à la question. C’est à ce moment là qu’elle se rend compte qu’au final, elle est peut être un peu trouillarde. « Naaan imagine qu’on soit chez quelqu’un qu’on connaît ou qu’on aime pas…Ou pire quelqu’un de méchant. Ou pire une amie de Mrs Lloyd ! » Réfléchir à ce genre de possibilités calme un peu l’anglaise qui commence à se rendre compte de l’endroit où ils se trouvent et à prendre peur. Elle se raidit tout à coup, complètement parano.   « Tu n’as pas entendu un bruit ? » Demande t-elle à Malone apeurée.


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Sam B. Martins
Sam B. Martins
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight.
TES DOUBLES : daniel & liam & erin.
TON AVATAR : nicoSEXYtortorella ♥
TES CRÉDITS : croco & tumblr & ju d'amour.
TA DISPONIBILITE RP : open. (lula)

RAGOTS PARTAGÉS : 5178
POINTS : 7455
ARRIVÉE À TENBY : 26/04/2014
Tonight we are young + Spencer&Malone Tumblr_inline_o5s029ty3Z1rifr4k_500
ÂGE DU PERSONNAGE : 30ans. (30.09.1988)
CÔTÉ COEUR : célibataire de longue date, puceau en secret.
PROFESSION : sniper pour l'armée galloise à la retraite.
REPUTATION : un exemple a suivre ce jeune homme, tout simplement. même si je ne l'imaginais pas se transformer en garde du corps, encore moins pour Lula Landry. ca risque d'être drôle a observer.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Tonight we are young + Spencer&Malone Empty
MessageSujet: Re: Tonight we are young + Spencer&Malone Tonight we are young + Spencer&Malone EmptyJeu 22 Sep - 2:10


let's just have fun.
L'alcool agit de différentes manières sur tout le monde. Ça rend heureux, euphorique, triste .. Ou philosophique. Admiratif, je regarde ma nouvelle famille qui représente, sur le coup, un des plus haut niveau d'intelligence. L'exagération même mais qui est impossible à contrôler. « Haaan ouais, Docteur Evans, philosophe contemporaine, ça sonne bien. » Je suis mort de rire. Ca fait longtemps que je ne me suis plus senti aussi bien. Quand je pense qu'il y a quelques mois, la Evans était juste une copine de Laze que j'avais croisé de temps en temps et que je voyais un peu plus avec Mona. Sans sa curiosité, sans ce lien fictif qui nous rapprocha avec le temps, on en serait pas là aujourd'hui. C'est l'amie et la cousine dont on rêve tous, simple, amusante et à qui tu peux te confier sans avoir peur d'être jugé. Je l'adore, c'est sûr. « Carrément ! C'est genre la reconversion la plus classe du monde. » Je fais mine de réfléchir avant d'être d'accord avec ce que je viens de dire. « Tu t’ennuierai mon cher, et moi aussi. » La rousse est contente de me voir marcher dans ses pensées et ses idées, à tel point qu'elle m'a répondu avec une joie énorme. Mon sourire sur mes lèvres s'élargit. « Même pour répondre t'es juste méga cool. » dis-je totalement sérieux. Elle a réponse à tout et d'une belle manière. Nom d'un chien, j'ai la cousine adoptive la plus cool de la planète.

Une piscine et de l'eau fraîche. Ma seule envie depuis qu'on nous a limite mis dehors du bar. Je ne connaissais personne qui en avait une puis Spence eut la bonne idée de s'inviter chez un des habitants de la ville. Elle plonge la tête la première et je la rejoins quelques minutes plus tard, après une bataille intérieur avec moi même par rapport à ma blessure. « Mais oui c’est divin.» « Mais en vrai, il est étanche ton plâtre ? » Je baisse la tête, regarde le gros machin blanc qui a l'air de flotter. Je réfléchis, repense à tous les mots des médecins mais rien de concret ne me vient. Tout devient flou avec cet alcool qui me traverse le corps. « J'en ai aucune idée. Ça ne peut pas être pire de toutes façons. » dis-je ironiquement. Je me suis fais tirer dessus, ce n'est pas de l'eau qui va aggraver la blessure. Enfin, je crois. Je ne réfléchis plus pour éviter des prises de tête et récupère ma bonne humeur de tout à l'heure. « Haaan finalement, je n’ai pas tant de si bonnes idées que ça. » Je fronce les sourcils, intrigué. J'espère qu'elle ne dit pas ça par rapport à mon plâtre parce que je suis assez grand pour savoir ce que je fais. Mais ses idées semblent lui revenir ainsi que sa bonne humeur. « Si hein. Juste pas pour rester six heures dedans quoi. On ira reboire un coup un peu plus tard. » dis-je en réfléchissant. C'est vrai que j'ai soif, ma bouche complètement sèche peut en témoigner. « Oh ! Ce n’est pas parce que tu n’as qu’une jambe que je ne vais pas me défendre ! » La rousse continue de m'arroser tandis que je fais le maximum pour recevoir le moins d'eau possible dans la figure. Mes réflexes sont tellement mauvais que je n'arrive même pas à lui répondre. « Spencer la coiffeuse, donneuse d'organe, petite copine, cousine adorable .. ET MAITRE DE KUNG FU. » Je fais une imitation douteuse d'une position d'art martial mais pour quelqu'un qui est dans l'eau, ça fonctionne pas trop mal. Ça me fait rire, comme d'habitude. Parce que je n'arrête pas de rire depuis le début de la soirée. J'en ai mal aux joues d'ailleurs.

« Naaan imagine qu’on soit chez quelqu’un qu’on connaît ou qu’on aime pas…Ou pire quelqu’un de méchant. Ou pire une amie de Mrs Lloyd ! » me répond la jeune femme alors que je lui disais que ce serait drôle d'inviter les propriétaires. Après tout, il y a bien un dicton qui dit que plus on est de fou, plus on rit. « Tu n’as pas entendu un bruit ? » Je me retourne vers ma cousine et manque de me foutre de sa tête en lui disant qu'elle entend des voix. « Non ... » Je penche la tête et écoute. « Ah si. » Je rougis sous le coup du stress et tends l'oreille à la recherche d'un indice. « Nom d'un chien qu'est-ce que c'est ? » Je regarde de tous les côtés, intrigués. Ça pourrait être le vent, comme ça pourrait être un tuer en série. Je panique alors que mon cœur tente de se faire la mal. « Viens on sort de là. Si ça se trouve c'est les proprios. Ou juste quelqu'un qui veut notre peau. » Je m'avance peut-être trop vite mais ça fait un moment que j'ai décidé de ne plus prendre de risques. Je sors de la piscine, sans trop de bruits et surtout très vite. Et quand je suis assuré que Spence est à mes côtés, je prends sa main et me mets à courir en l'emportant avec moi. C'est difficile de courir avec de l'eau dans le plâtre mais l'adrénaline fait le travail. Je ne sais pas où nous sommes quand on s'arrête mais je sais que je suis mort de rire et que je vais avoir du mal à me récupérer.

AVENGEDINCHAINS


Spoiler:
 

_________________

    thinkin' about you ♒︎ can't help but wondering if this is the last time that I'll see your face. is it tears or just the fucking rain? wish I could say something ... something that doesn't sound insane, but lately I don't trust my brain. you tell me I won't ever change, so I just say nothing. endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

Tonight we are young + Spencer&Malone Empty
MessageSujet: Re: Tonight we are young + Spencer&Malone Tonight we are young + Spencer&Malone EmptyDim 2 Oct - 12:14


So let’s set the world on fire

Il y avait quelque chose de merveilleux à se trouver dans cette piscine, au beau milieu de la nuit, avec celui qu’elle considérait désormais comme son meilleur allié. Spencer se sentait libre, joyeuse, épanouie. Elle n’avait jamais fait ça dans sa jeunesse, pénétrer dans une propriété privée, ivre morte pour y faire des bêtises sans conséquences. C’était un rattrapage agréable car au fond, Ben lui avait volé les plus belles années de sa vie. Mais ce soir, elle ne pensait pas à son ancien tortionnaire. Non, elle était le docteur Evans, fraîchement reconvertie et complètement gonflée à bloc par les attendrissants compliments que lui faisait Malone. Même si c’était l’alcool qui guidait leurs paroles à tous les deux, elle n’avait jamais sentie une aussi grande tendresse pour lui. Un sentiment qui s’accroît encore quand le Carter regarde son plâtre d’un air dépité tandis qu’ils se demandent tous les deux s’il est étanche. Trop tard bien sûr, une fois que le brun barbotte joyeusement aux côtés de Spencer. Elle fronce les sourcils, submergée par la difficulté du problème et puis finalement, elle repart dans un fou rire, pointant du doigt les petits bouts blancs qui flottent à la surface. « Puis en vrai, c’est super joli… On dirait des méduses. » Mais la fascination de la rousse ne dure pas, elle se rappelle soudain qu’ils ont oublié l’ingrédient principal de la soirée : l’alcool. Et comme ils sont parfaitement connectés, le cheminement des pensées de Malone semble suivre le même chemin. Spencer approuve avec joie l’idée du brun (mais y a-t-il une fois ce soir, où elle ne l’a pas fait ?) « T’as raison, cousin comme toujours. Il est tôt et puis, on a pas bu beaucoup. J’ai de la tequila à la maison, ça nous réchauffera. » Ce qui est faux, ils ont bien trop bu mais ils seraient les derniers à s’en rendre compte. Surtout qu’en vérité, la Evans n’a pas froid du tout. La température est clémente et les imbécilités auxquelles elle se livre avec son compagnon de débauche lui tiennent chaud.

Ils s’arrosent, essayent un peu de se couler avant de trouver un jeu encore plus débile. « Spencer la coiffeuse, donneuse d'organe, petite copine, cousine adorable .. ET MAITRE DE KUNG FU. » S’écrie soudainement Malone en se mettant dans ce qui ressemble en effet à une position de kung-fu, même si c’est difficile à déterminer vu qu’il est immergé. Spence rit plus fort (si c’est possible) et crie à son tour. « KUNG FU !!! » Elle adopte une position qui doit être l’équivalent de celle de la grue, se rappelant des films du genre qu’elle a vu en compagnie de Kainoa. « Je te défie en combat, Malone Carter, l’avocat génial, le papa en or, le cousin parfait et le ROI DU KARAOKE. » Ça faisait beaucoup du compliment mais ils étaient tous mérités, ne serait-ce parce que Spence était en train de passer la soirée la plus drôle de tous les temps. Malheureusement, l’épique combat de kung-fu n’aura pas lieu. Les deux compères entendent soudain du bruit, ce qui a le don de le faire dégriser de quelques degrés. Surtout que Malone met une idée totalement flippante dans le cerveau de la Evans. Certes, ça pourrait les proprios mais ça pourrait être aussi quelqu’un qui veut leur peau. C’est la panique générale et sans se concerter, ils s’enfuient littéralement. Après tout, ce n’était pas des grands délinquants, et c’était surtout ça le problème. Spence est prête à aider Malone à sortir de la piscine mais il se débrouille comme un chef et au final, c’est lui qui attrape sa main pour la guider loin du jardin. Cet homme est exceptionnel, à courir aussi bien avec trois grammes et un plâtre. Spence n’est pas sportive alors la course est difficile au possible mais la peur lui donne des ailes et ils parviennent à se mettre hors d’atteinte. Ils s’effondrent alors sur une pelouse, hors d’haleine, et parvenant quand même d’une manière ou d’une autre à rire à en avoir mal aux côtes. Et ça dure très très longtemps.

***

Elle hait le soleil. Même à travers ses paupières fermées, elle sent sa brûlure. Elle essaye le chasser d'une main impatiente mais ça ne marche pas. Excédée, elle ouvre les yeux. Et là... C'est pire que tout. La lumière est bien trop forte. Elle a un mal de crâne royal, la gorge sèche, la bouche pâteuse et surtout une affreuse envie de vomir. Désorientée, elle se redresse, essayant de se rappeler des événements précédant son endormissement. En vain. C'est le trou noir. Elle cligne des yeux, regardant autour d'elle. Visiblement, elle a dormi sur le canapé, blottie sur la petite partie qui constitue l'angle. Malone est là aussi, endormi sur l'assise principal.  Oui, ils étaient ensembles hier soir... Ils avaient bu et puis quoi ? Elle ne se rappelle plus. Tout ce qu'elle voit, c'est qu'elle a une gueule de bois magistrale, qu'elle dégage une odeur de chlore suspecte, pas de nature à calmer sa nausée et que ses cheveux sont vaguement mouillés. Elle passe une main dedans, constatant qu'ils sont emmêlés et en détachent des petits bouts blancs. Même si ses capacités de réflexion sont proches de zéro, son regard se pose sur le plâtre du Carter qui est en sale état, presque décomposé. Merde, visiblement, elle s'en était servie comme oreiller. Ses yeux continuent leur inspection et on dirait qu'une tornade a dévasté son salon. Il y a du citron, du sel, de la tequila, des coussins, des emballages de gâteau partout... Péniblement, elle se lève. Peut être que faire un peu de café était une bonne idée en attendant que son cousin se réveille. Elle s'active dans la cuisine depuis quelques instants, quand elle l'entend arriver. " Salut !" Dit-elle dans un murmure alors qu'en fait, elle a l'impression de crier. " Bien dormi ?" Demande t-elle bêtement comme s'ils venaient de se réveiller après une soirée normale.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Sam B. Martins
Sam B. Martins
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight.
TES DOUBLES : daniel & liam & erin.
TON AVATAR : nicoSEXYtortorella ♥
TES CRÉDITS : croco & tumblr & ju d'amour.
TA DISPONIBILITE RP : open. (lula)

RAGOTS PARTAGÉS : 5178
POINTS : 7455
ARRIVÉE À TENBY : 26/04/2014
Tonight we are young + Spencer&Malone Tumblr_inline_o5s029ty3Z1rifr4k_500
ÂGE DU PERSONNAGE : 30ans. (30.09.1988)
CÔTÉ COEUR : célibataire de longue date, puceau en secret.
PROFESSION : sniper pour l'armée galloise à la retraite.
REPUTATION : un exemple a suivre ce jeune homme, tout simplement. même si je ne l'imaginais pas se transformer en garde du corps, encore moins pour Lula Landry. ca risque d'être drôle a observer.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Tonight we are young + Spencer&Malone Empty
MessageSujet: Re: Tonight we are young + Spencer&Malone Tonight we are young + Spencer&Malone EmptyLun 10 Oct - 1:38


let's just have fun.
« Puis en vrai, c’est super joli… On dirait des méduses. » Dans la lune et peu inspirée par le froid de la piscine, je lève la tête pour regarder ma cousine intrigué. Je n'ai pas suivi la conversation et je ne comprends donc pas du tout qu'est-ce qui ressemble à des méduses. Mais je suppose que ce n'est pas très important. « De quoi tu parles ? » ne pus-je par contre pas m'empêcher de demander. Le sujet passe à la trappe et c'est pour un mieux. Je finis par lui dire que j'aime le fait d'avoir plongé dans cette piscine mais je n'y resterais pas 6 heures. Je ne donne pas cher de mon plâtre déjà maintenant alors plus tard, ça me fou déjà la trouille. Sauf que je suis incapable d'y penser sans m'en foutre totalement. C'est confus. « T’as raison, cousin comme toujours. Il est tôt et puis, on a pas bu beaucoup. J’ai de la tequila à la maison, ça nous réchauffera. » J'affiche une mine des plus joyeuses en entendant le nom de la boisson. « Tequilaaaaaaaaaa. » dis-je en imitant un orgasme. Ce n'est pas ce qui a de mieux pour nous arranger mais au moins, ça nous fera peut-être dormir plus vite. « On fait une paire de ouf. » finis-je par dire en tendant mon poing pour tchek. Je n'aurais jamais imaginé trouvé de la famille pareille et là, je ne regrette rien du tout.

Je ne me suis jamais autant senti enfant qu'en ce moment. J'ai cette douce âme qui m'a envahit pendant que je fais de mon mieux pour répondre à toute l'eau que Spence m'envoie dans la figure. Et bien sûr, comme toutes personnes normalement constitués quand elles ont bien bu, on arrive à parler de tout et de rien en même temps, comme si rien n'était. « KUNG FU !!! » J'ai apparemment prononcé le mot qu'il fallait. La rousse m'imite et tente une position de kung fu pour pouvoir me faire face. Ca ne donne pas grand chose mais je suppose que quand on a que quelques films et dessins animés en guise d'exemple, ça ne pouvait pas en être autrement. « Je te défie en combat, Malone Carter, l’avocat génial, le papa en or, le cousin parfait et le ROI DU KARAOKE. » C'est la soirée la plus drôle de tous les temps et en même temps, c'est la soirée des compliments. Nous n'arrêtons pas depuis le début, concentré par cette excitation d'avoir trouvé de la famille avec qui aussi bien s'entendre. Personnellement, je pense tout ce que j'ai dis et j'ai encore une liste en tête. Mais ce n'est pas le moment. « Arrête, je ne chante même pas bien. » dis-je dans un réflexe. Sauf que je ne me souviens pas avoir chanté. « Naaaaaaaan, je peux pas faire du kung fu contre ma cousine. Même après ces compliments. » On nous apprends dans les films qu'on ne peut l'utiliser qu'en cas de défense. Puis je ne vais pas me battre contre une fille et encore moins de la famille. Je rigole quand même et fais genre je vais l'attaquer très vite et dans les secondes qui suivent. « Everybody was kung fu fighting. » Sauf qu'à la place, pour tenter de l'effrayer, je me contente de chanté cette fameuse chanson totalement dans le thème. J'explose de rire, amusé pour un rien. Et pourtant, cet amusement s'en va vite. La jeune femme entend un bruit et alors que je tente au mieux de la rassurer, c'est à mon tour d'être intrigué par un bruit qui vient des plantes un peu plus loin. Je panique à mon tour et je nous fais sortir de la piscine au plus vite. Pris par une dose d'adrénaline, j'oublie la douleur et le poids du gros machin sur ma jambe pour courir, encore et encore. Je me laisse emmené par la Evans, incapable de me concentrer sur trop de point en même temps. J'ai la respiration saccadée et manque de tomber plusieurs fois mais après quelques minutes, on peut enfin s'écrouler sur une pelouse du voisinage.

--------

Je déteste l'été, le soleil et les rayons qui ont décidés de m'embêter à cette heure de la matinée. Il y en a un, tout particulier, qui a décidé de passer dans le trou le plus discret pour pouvoir arriver tout droit dans mes yeux. Je grogne, fâché par cette manière si peu douce de me faire réveillé. J'ai envie de me rendormir mais ça commence à brûler et ça m'oblige à ouvrir les yeux pour faire passer l'envie de me cogner la tête contre un mur. Je ne comprends pas où on a pu dormir tous les deux et de manière plus confortable. Le salon est en pièce. Il y a du citron et du sel étalé un peu partout et pas très loin, quelques bouteilles, de tequila j'imagine, empilées l'une sur l'autre. Heureusement que je vis presque tout seul dans cette maison, mon ou ma colocataire n'aurait pas apprécié le spectacle qui s'offre sous mes yeux. Je vire ensuite vers mon plâtre parce qu'en bougeant, j'ai senti un truc étrange qui se passait sur ma jambe. Il est en morceau et tient à peine dessus. Heureusement qu'on me l'enlève demain et je suppose qu'il tiendra bien jusque là. Je finis par me lever, trop vite mais j'y arrive quand même. Je titube jusque la cuisine, tentant au mieux de traîner ma jambe jusque là. « Salut. » Spencer y est déjà et c'est à ce moment là seulement que ma mémoire me rappelle que je ne suis pas tout seul. Je ferme les yeux, surpris par sa forte voix. Je fais ensuite un signe de la main en guise de bonjour, incapable de sortir le moindre mot de ma bouche. « Bien dormi ? » C'est une question comme une autre, qui pousse à me demander pourquoi la nuit a été si .. Agitée. Et surtout ce qu'on a fait. « J'en sais trop rien. » Mes premiers mots de la journée. J'ai bien dormi, comme un bébé même et pourtant, j'ai mal à la tête, mal au dos, la bouche pâteuse et une envie de vomir de plus en plus prenante. « Béni sois-tu. » dis-je alors que j'aperçois que la rousse a fait du café. Je m'en sers une tasse, une énorme tasse avant de prendre du paracétamol dans un de mes tiroirs. Je lance la boîte vers Spencer, au cas où elle en a besoin aussi. « Woaw ... Je crois qu'on était déchaîné hier soir. » Je repense à hier ou aux bref souvenirs que j'en ai. J'ai des flashs, souvent courts et brouillés. Je regarde le salon et étouffe un énième rire. Ca fait longtemps que je ne me suis pas autant amusé. « Quand est-ce qu'on est rentré ? » finis-je par demandé, curieux de comprendre comment nous ne nous sommes pas endormi dehors ou encore devant l'entrée d'un bar.

AVENGEDINCHAINS

_________________

    thinkin' about you ♒︎ can't help but wondering if this is the last time that I'll see your face. is it tears or just the fucking rain? wish I could say something ... something that doesn't sound insane, but lately I don't trust my brain. you tell me I won't ever change, so I just say nothing. endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

Tonight we are young + Spencer&Malone Empty
MessageSujet: Re: Tonight we are young + Spencer&Malone Tonight we are young + Spencer&Malone EmptySam 22 Oct - 16:40


So let’s set the world on fire

Le café commence déjà à couler, dégageant une délicieuse odeur quand Spencer se rend compte qu’elle n’est pas dans sa cuisine et qu’elle n’est pas chez elle. En fait, elle avait marché tout droit jusqu’à à la cafetière sans chercher à comprendre où elle était, tel un zombie en pilote automatique. Quoique… Aucun zombie sur cette terre n’avait jamais dû expérimenter une migraine aussi intense que la sienne. Du coup, faire la conversation à Malone quand il se réveille à l’air d’une épreuve insurmontable. Cependant, elle se sent totalement connectée à lui quand il dit qu’il est incapable de répondre aux questions de la rousse. « Pareil… Je veux dire, il est deux heures de l’après-midi et je suis tellement fatiguée. Tellement fatiguée. » Elle étouffe un très long bâillement avant de sourire à Malone qui la bénit pour le café. Ces deux là n’étaient plus à un compliment près. Ils se servent deux immenses tasses de caféines, l’odeur redonnant déjà un peu de couleurs à la rousse. Le Carter farfouille dans ses tiroirs jusqu’à dénicher un paquet d’aspirine qu’il lance en direction de cette dernière. Malheureusement, ses réflexes sont loin d’être à leur maximum et il s’écrase par terre. En grommelant, elle se penche pour ramasser la boîte. « Merci… ça plus le café, on devrait pouvoir se remettre. » Dit-elle en gobant deux comprimés. « A moins que tu veuilles manger un bout ? Je ne sais plus mais je crois qu’il y a des aliments qui aident à éponger un peu. » Elle repousse la boîte en direction du brun au cas où il aurait besoin de rab. Vu l’amas de bouteilles qui traînait dans l’appartement, il y avait de fortes chances pour que ce soit le cas dans un futur très proche. Ils avaient vraiment fait fort hier soir, comme ne tarde pas à le souligner Malone. Spencer lâche un petit rire mais elle le réprime vite, ayant l’impression qu’un milliers de marteaux dansent dans sa tête. « Je crois que c’était le niveau au dessus de déchaînés à vrai dire. » Tout était flou dans la tête de l’ancienne coiffeuse mais vu l’état dans lequel elle était présentement, elle était en mesure de l’affirmer sans trop risquer de se tromper.

« Quand est-ce qu'on est rentré ? » Finit par demander Malone, l’air aussi perplexe qu’elle. La Evans creuse sa pauvre tête douloureuse mais rien ne lui vient. « Je ne sa… » Elle est sur le point d’avouer son ignorance à son cousin quand une nausée plus puissante que les autres la saisit. Elle repose sa tasse, se précipitant dans la salle de bain où elle vomit littéralement ses tripes dans les toilettes. Quelques minutes particulièrement désagréables s’écoulent mais bizarrement, quand elle se relève, elle se sent un peu mieux. Elle se passe un peu d’eau sur le visage avant de ressortir de la salle de bain. « Désolée… » Dit-elle à Malone qui est venu à sa rencontre, sans doute pour s’assurer qu’elle allait bien. Ils retournent à la cuisine et la rousse attrape son portable au passage. Elle a quelques messages de Kainoa mais ce n’est pas ce qui la choque le plus. Quand elle voit son nouveau fond d’écran, elle part d’un grand rire. « Regarde ça, cousin, ça devrait nous éclairer un peu sur les évènements d’hier soir… » Elle tend le portable à Malone, toujours hilare. Tant pis pour la migraine, le cliché était trop drôle. C’était une selfie du Carter et elle, qui avait été visiblement prise au Three Mariners. Ils avaient l’air déjà bien fatigués. « Quand je vois ça… Je me demande plutôt… comment on est rentrés ? » Elle boit une gorgée de café, pensive. « Je n’arrête pas de penser à une piscine… Genre on se baignait. Mais je me dis que ça ne peut pas être possible ? J’ai peut être rêvé. » Sauf qu’il y a un autre détail qu’ils ne peuvent pas ignorer et qui frappe la rousse. « Quoique… ton plâtre a l’air d’avoir pris l’eau quand même… » Sans compter que les vêtements qu’elle portait semblait dégager une légère odeur de chlore. « Oh mon dieu ! » Souffle t-elle en commençant à réaliser l’énormité du truc.

Mais elle n’est pas au bout de ses surprises. Prise d’une inspiration subite, elle rattrape son téléphone, allant fouiller dans sa galerie, espérant trouver plus de clichés pour se rafraîchir la mémoire. Elle n’est pas déçue. Il y en a presque une centaine, déroulant certains évènements de la soirée comme un film comique. Elle les fait défiler, se rapprochant de Malone pour qu’il puisse voir aussi. Et finalement, elle trouve une vidéo. Anxieuse, elle clique sur play. Et là, c’est encore plus comique. Il s’agit de Malone et elle, coiffés des diadèmes de Mila, en train de chanter. Et pas n’importe quelle chanson. Ce vieux tube des années 80… Kung Fu Fighting. L’élocution est traînante mais ce n’est pas le pire. Le pire, c’est Spence et Malo qui alternent justement de savants mouvements de Kung-Fu. « Oh mon dieu ! » Murmure encore une fois la rousse en souriant. « Tu vois, je crois me rappeler que tu m’avais dit que tu chantais mal mais en fait… Maintenant, c’est confirmé. » Dit-elle en osant le taquiner. Puis elle reporte son attention sur la vidéo où les versions bourrées de Malone et elle sont en train de terminer leur concert. Ils imitent à présent la team Rocket, déclamant en cœur un discours des plus surprenants. « Qui se ressemble s'assemble toujours, pour les mauvais tours. » « ça au moins, c’est vrai ! » Rigole en regardant Malone d’un air complice. Visiblement, son cousin lui avait offert la soirée la plus déjantée de sa vie.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Sam B. Martins
Sam B. Martins
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight.
TES DOUBLES : daniel & liam & erin.
TON AVATAR : nicoSEXYtortorella ♥
TES CRÉDITS : croco & tumblr & ju d'amour.
TA DISPONIBILITE RP : open. (lula)

RAGOTS PARTAGÉS : 5178
POINTS : 7455
ARRIVÉE À TENBY : 26/04/2014
Tonight we are young + Spencer&Malone Tumblr_inline_o5s029ty3Z1rifr4k_500
ÂGE DU PERSONNAGE : 30ans. (30.09.1988)
CÔTÉ COEUR : célibataire de longue date, puceau en secret.
PROFESSION : sniper pour l'armée galloise à la retraite.
REPUTATION : un exemple a suivre ce jeune homme, tout simplement. même si je ne l'imaginais pas se transformer en garde du corps, encore moins pour Lula Landry. ca risque d'être drôle a observer.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Tonight we are young + Spencer&Malone Empty
MessageSujet: Re: Tonight we are young + Spencer&Malone Tonight we are young + Spencer&Malone EmptyMar 8 Nov - 0:57


let's just have fun.
Je n'ai pas bien dormi, mais je n'ai pas mal dormi non plus. « Pareil… Je veux dire, il est deux heures de l’après-midi et je suis tellement fatiguée. Tellement fatiguée. » Deux heures ? On était allé loin. Heureusement que je ne travaille pas, je n'imagine pas la tête de mes associés si je leur racontais pourquoi je ne suis pas venu aujourd'hui. Soit j'aurais l'air d'un héros, d'un fêtard soit j'aurais l'air d'un débile complet, déjà trop vieux à seulement 22 ans. « On se fera une sieste un peu plus tard. Sauf si tu veux rentrer chez toi. » dis-je en rigolant. Quand j'ai Mila à la maison, j'hésite toujours à la suivre dans ses siestes parce que même si ça ne fait pas bon genre, ça peut faire du bien. Aujourd'hui, la discussion sur le fait que ce soit bien ou non n'existe pas. « Merci… ça plus le café, on devrait pouvoir se remettre. » Elle étouffe un bâillement avant de me donner une tasse de café. Je la bénis pour le geste le plus intelligent des 24 derniers heures. Parce qu'on a rien du faire d'intelligent avant maintenant. « J'espère. Je ne donne pas cher de notre peau sinon. » J'avale des pilules pour aider avec cet horrible mal de crâne. « A moins que tu veuilles manger un bout ? Je ne sais plus mais je crois qu’il y a des aliments qui aident à éponger un peu. » Je pense à de la nourriture, à quelque chose de bien gras et fort comme la cuisine mexicaine ou arabe. Ca me tente, surtout que mon estomac crie famine. « Je ne sais pas trop. Je ne sais pas si j'ai envie de tenter le coup. Mais si tu veux on peut commander un truc. » Mais il ne faut pas oublié que malgré la faim, l'estomac n'est parfois pas capable de supporter toutes formes de bouffe. « Je crois que c’était le niveau au dessus de déchaînés à vrai dire. » finit par me répondre la jeune femme alors que nous regardions l'état de la maison. Je ne peux faire qu'acquiesser.

Vient la question du quand est-ce qu'on est rentré. Vu la tête qu'elle affiche, Spencer n'a pas l'air de le savoir plus que moi. Elle tente de me répondre quelque chose mais elle est interrompue. Pris d'une violente nausée, je la vois foncer dans les pièces voisines. Je me dis d'abord que je devrais aller l'air mais à part lui tenir les cheveux, je pense que la voir malade va me rendre aussi malade qu'elle. J'attends. Elle revient et s'excuse tandis que je fais ma tête du ce n'est pas grave en buvant quelques gorgées de café. « Regarde ça, cousin, ça devrait nous éclairer un peu sur les évènements d’hier soir… » Elle me tend son téléphone et me montre un selfie de nous deux, visiblement au Three Mariners. Je penche la tête, observe les têtes et rigole un peu. Je me souviens être allé là bas mais c'était en tout début de soirée. « Quand je vois ça… Je me demande plutôt… comment on est rentrés ? » Quand, comment. Toute question a besoin de sa réponse et j'ai l'impression qu'on enchaîne les premières une à une, nous embrouillant encore plus. « Je suppose, qu'on a marché. Ca expliquerait les douleurs plus fortes d'aujourd'hui. » dis-je en regardant ce qui me restait de plâtre. Non pas que ce ne soit pas bien, je fais même signe à la rousse que ce n'est pas grave mais j'avoue qu'une ou deux gouttes effaceraient la douleur, comme hier. Même si l'envie d'alcool me donne plus envie de vomir pour l'instant. La raison me dit qu'on est rentré à pied car de toutes façons, je ne prends jamais le volant quand j'ai bu. « Je n’arrête pas de penser à une piscine… Genre on se baignait. Mais je me dis que ça ne peut pas être possible ? J’ai peut être rêvé. » Je fronce les sourcils, pensif. Piscine, chanson, trempé, bruit ... Des mots clés mais rien de concret. « Quoique… ton plâtre a l’air d’avoir pris l’eau quand même… » Je baisse la tête, me rend compte que ce n'est pas beau. Je sais que les médecins ne vont pas être contents mais peu importait, j'allais l'enlever de toutes façons. J'ai mal parce que j'ai marqué, sûrement pas parce que ma cicatrice a pris l'eau. « Oh ce n'est pas grave, je dois l'enlever bientôt de toutes façons. » lui assurais-je avec confiance.

L'inspiration soudaine de la Evans porte ses fruits. Alors qu'on se demandait ce qui avait bien pu se passer en fin de soirée, les photos qu'elle avait pris sur son téléphone sont très révélatrices. Je garde dans l'idée d'aller fouiller dans le mien aussi mais je me concentre d'abord sur les centaines de photos qui défilent. Puis une vidéo, enfin. Elle appuie sur play et là, le spectacle est extraordinaire. Des diadèmes de Mila sur la tête, des costumes qui sortent de je ne sais où et Kung Fu Fighting qui résonne dans la pièce, nos voix dessus. Ajoutez des mouvements de cet art martial, ou en tous cas quelque chose qui y ressemble et la scène est parfaite. « Oh mon dieu ! » Les yeux ronds, la bouche entrouverte. Mais qu'est-ce qui nous a pris. « Ca c'est du .. Oh mon Dieu comme tu dis ! » Je n'ai pas de meilleurs mots en fait. « Tu vois, je crois me rappeler que tu m’avais dit que tu chantais mal mais en fait… Maintenant, c’est confirmé. » La rousse me taquine tandis que je fais une mine faussement choquée. Je ne suis pas mauvais quand je suis sobre. Pas mauvais mais pas le meilleur non plus. Là, j'avoue par contre que c'est une réelle catastrophe. Pendant quelques secondes je me demande qui a filmé notre concert puis je me suis rappelé de l'espèce d'appareil pour faire des selfies de loin qu'on m'avait offert pour rigoler. Qui se ressemble s'assemble toujours, pour les mauvais tours. C'est adorable, super mignon. La petite danse était ridicule mais là, on intervenait comme les meilleurs amis du monde, des inséparables et ça, ça me touchait beaucoup. « ça au moins, c’est vrai ! » Je la suis joyeusement dans ces éclats de rire alors qu'on partage ce moment complice typique de membre de la famille. Et même plus ! Spencer fait partie de ces amis que tu considère comme la famille, sauf que je ne l'ai pas spécialement choisi et que j'étais encore moins obligé de l'adopter. Mais je ne regrette rien. « Team Frozen pour toujours ! » ajoutais-je, toujours mort de rire. Je plante un baiser sur sa joue avant de regarder la fin de la vidéo. « Merci pour cette superbe soirée. On ne se souvient pas de tout mais je suis sûr que ça finira par revenir. » finis-je par dire en rigolant. Ce n'est pas la première fois que ça arrive, même si la dernière date quand même. Les souvenirs reviennent, petit à petit et on finit par connaître ce qu'on a fait ou en tous cas, une bonne partie.

AVENGEDINCHAINS

_________________

    thinkin' about you ♒︎ can't help but wondering if this is the last time that I'll see your face. is it tears or just the fucking rain? wish I could say something ... something that doesn't sound insane, but lately I don't trust my brain. you tell me I won't ever change, so I just say nothing. endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

Tonight we are young + Spencer&Malone Empty
MessageSujet: Re: Tonight we are young + Spencer&Malone Tonight we are young + Spencer&Malone EmptyLun 14 Nov - 18:23


So let’s set the world on fire

« On se fera une sieste un peu plus tard. Sauf si tu veux rentrer chez toi. » Vu que Spencer a l’impression d’avoir 90 ans, la proposition de Malone semble merveilleuse, comme elle n’hésite pas à lui dire. « Oh oui, une sieste. Et puis non, personne ne m’attend à la maison. » En effet, Kainoa était toujours en Allemagne et les journées sans lui étaient longues. C’est pourquoi la rouquine était décidée à abuser de l’hospitalité du Carter aussi longtemps que possible. Enfin, non la solitude n’était qu’une motivation partielle pour rester. La vérité était qu’elle passait tellement de bon temps avec son cousin adoptif qu’elle serait restée quoi qu’il en était. Elle avait perdu sa famille de Liverpool, elle voulait créer des liens au maximum avec celle de Tenby… Et ça semble bien fonctionner car les deux jeunes gens sont exactement sur la même longueur d’onde. Car effectivement, Spence ne donnait pas cher de leur peau sans un bon demi-litre de café par tête. Et elle était aussi d’accord sur le fait de ne pas manger, les contorsions de son estomac lui ordonnait de rester encore quelques heures a jeun. « Non mais pareil, j’ai rien envie d’avaler… Je te proposais juste par habitude. Je crois que c’est à cause de Kainoa. Je n’ai jamais vu quelqu’un qui mange autant. Il serait capable d’avoir faim dans notre état… » Explique t-elle avec tendresse en pensant au Baxter. Il lui manquait vraiment.

Cependant, les quelques minutes après ce réveil douloureux étaient de plus en plus désagréables et bientôt les deux cousins sont interrompus dans leur investigations pour savoir ce qu’ils avaient fait la veille par Spencer, prise de nausées. Malone a toutefois la grâce de ne pas se moquer d’elle quand elle revient des toilettes le teint pâle et ils reprennent leur conversation comme si rien n’était. Ou pas, parce que malgré ses mimiques rassurantes, le brun délivre une information alarmante. «« Je suppose, qu'on a marché. Ca expliquerait les douleurs plus fortes d'aujourd'hui. ». » Mais tout de suite, après, il minimise cet aveu, déclarant qu’il va de toute façon enlever son plâtre très bientôt. Ça ne calme pas Spencer qui voudrait bien pouvoir se débarrasser de sa culpabilité aussi facilement. Cependant, elle se met cinq minutes à la place du Carter qui doit en avoir assez d’être pris pour une victime, une petite chose fragile. « T’es un vrai dingue, tu le sais ça ? » Il y a la même tendresse dans son ton que lorsqu’elle avait parlé de Kai. Elle aimait les petits défauts des hommes de sa vie. Et elle commençait à connaître le penchant de Malone pour les folies et les soirées animées. Alors elle préfère donner le change en se disant que la prochaine fois, elle serait plus vigilante quand il s’agirait de veiller sur lui. Pas de raison qu’il soit le seul à prendre soin de tout le monde…

La rousse n’a toutefois aucune difficulté à retrouver un esprit léger. Il suffit pour cela qu’elle rallume son téléphone et qu’elle voit ses exploits ainsi que ceux de Malone, sauvegardés à jamais par les pixels. Elle rit de bon cœur, se moquant sans tact de Malone après la séance de Kung-fu. Mais il ne lui en tient pas rigueur, sans doute parce qu’elle était aussi ridicule que lui pour ne pas dire plus. A vrai dire, leur complicité n’en est que renforcée. Cette nuit de fun et leurs références populaires les unissaient au-delà de ce que Spence aurait pu oser rêver quand elle avait compris que Malone était plus ou moins un membre de sa famille. « Team Frozen forever. » Dit-elle alors en faisant echo aux propos du Carter. Elle y met tout son cœur, attendrie par le petit baiser qu’il pose sur sa joue. En fait, elle passe carrément les bras autour de son cou pour lui faire un câlin tandis qu’ils continuent à faire défiler photos et vidéos. « Merci à toi… ça fait longtemps que je ne m’étais pas amusée comme ça. Et tant pis si on ne se rappelle pas de tout. Ça n’a pu qu’être fun de toute façon. » Elle sourie de plus belle malgré son énorme gueule de bois, persuadée que l’avenir lui réservait encore beaucoup avec le Carter.

AVENGEDINCHAINS


SUJET TERMINE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Tonight we are young + Spencer&Malone Empty
MessageSujet: Re: Tonight we are young + Spencer&Malone Tonight we are young + Spencer&Malone Empty

Revenir en haut Aller en bas

Tonight we are young + Spencer&Malone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-