AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

i can't say it's gonna be a dream. (rhys)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Adriel R. Swanson
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight/cha.
TES DOUBLES : sam & daniel & liam.
TON AVATAR : samSEXYheughan.
TES CRÉDITS : batphanie & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : open.

RAGOTS PARTAGÉS : 1243
POINTS : 1504
ARRIVÉE À TENBY : 23/08/2015
i can't say it's gonna be a dream. (rhys) Tumblr_nesi3bU8IA1qj13ofo3_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 33ans (16/05/1985)
CÔTÉ COEUR : définitivement amoureux.
PROFESSION : graphiste spécialisé en site internet, professeur de graphisme remplacant à l'université et professeur d'équitation à ses heures perdues.
REPUTATION : " je crois que nous ne l'avions pas vu aussi heureux depuis son accident. "


i can't say it's gonna be a dream. (rhys) Empty
MessageSujet: i can't say it's gonna be a dream. (rhys) i can't say it's gonna be a dream. (rhys) EmptyVen 12 Aoû - 1:47


Mistakes.
« Dis, j'ai un copain un peu en galère que j'ai promis d'aller voir ... » Je sens la fatigue s'emparer de plus en plus de moi, encore plus quand je finis par avaler le dernier morceau du dessert que la jolie Rylee m'avait préparé. Je m'essuie la bouche et m'appuie contre le dos de mon siège. Je commence à lui faire un topo sur toute l'affaire avec Rhys, lui explique qu'il a vraiment besoin de moi. J'en profite aussi pour le présenter un peu et lui promets qu'un jour, je le lui présenterais en vrai. « Tu peux rester ici si tu veux. Je sais que t'es occupée demain mais tu peux partir aux aurores si tu en a envie. » lui assurais-je avec un grand sourire. Je pouvais bien la laisser seule à la maison, après tout, ça fait maintenant un long moment qu'on se fréquente tous les deux et bon, je pense qu'on peut commencer à accélérer les étapes. Je me sens pas encore prêt à lui demander d'emménager pour de bon, pas avant qu'on ait un peu testé le truc. Je me lève, l'embrasse longuement pour lui montrer toute la reconnaissance que j'éprouve pour elle. Je regarde ensuite ma montre en allant dans la cuisine ; il doit croire que j'ai un soucis ou doit bêtement se dire qu'il ne faut pas me déranger pendant mes retrouvailles, chose qu'il a du largement deviner. Je tape ma main sur mon front, me dis qu'il faut vraiment que j'apprenne à gérer mon temps correctement. Je regarde dans le frigo, tombe sur un pack de bière que j'avais acheté pour les visites imprévues. Je ne l'ai jamais utilisé et heureusement car aujourd'hui, c'était mon moyen de me faire pardonner. Je saisis le paquet, embrasse une nouvelle fois Rylee avant de me diriger vers la porte de sortie.

L'humidité qui avait emparée la ville à mon retour a laissé sa place à une brise de fraîcheur que j’accueille les bras ouverts. Je marche à mon aise à travers les petites routes de cette petite ville, profite du silence qui m'a presque manqué. Je repense au Blake et à son nouveau soucis. Je repense aussi à Echo, me promets de demander de ses nouvelles et d'aller la voir demain. Rhys s'était montré très vague la dernière fois, que ce soit sur la véritable origine du problème ou même l’identité de la future mère. Alors que je meurs d'envie de lui dire d'accueillir cette nouvelle avec joie, je me dis qu'il y a un énorme soucis derrière et qu'on ne s'en sortira pas aussi bien. Je m'inquiète pour mon ami, de plus en plus au fil des pas, de plus en plus quand je repense à ce mystère qui entoure cette grossesse. J'espère juste être à la hauteur pour l'aider à faire face parce que si je dois me fier à mon unique expérience, nous ne sommes pas sorti de l'auberge.

J'avais oublié, par contre, que petite ville signifiait aussi petit éclairage. Je dois m'approcher des maisons et des appartements pour être sûr de trouver le bon endroit. J'y arrive enfin au bout de quelques secondes, me fait une image du lieu pour éviter de chercher comme ça la prochaine fois que je mets les pieds ici. Je frappe à la porte et je crois les doigts pour qu'il ne dorme pas. J'entends le bruit de la poignée de porte. « Hey, tellement désolé pour le retard. » dis-je un peu gêné. Je ne précise pas les détails et monte le pack de bière à hauteur de nos visage, un demi sourire sur les lèvres. « J'ai apporté ça pour me faire pardonner. » finis-je par dire avant d'entrer.

AVENGEDINCHAINS

_________________



      can't stop loving you
      i love you without knowing how, or when, or from where. i love you simply, without problems or pride: i love you in this way because i do not know any other way of loving but this, in which there is no i or you ▬ so intimate that your hand upon my chest is my hand, so intimate that when i fall asleep your eyes close.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rhys Mathesson-Blake
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Jaya, Trystan, Thomas & Eleanor
TON AVATAR : Sam Claflin
TES CRÉDITS : blossom (avatar) + ju (gifs) anaelle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libres : (3/3) :
RAGOTS PARTAGÉS : 2064
POINTS : 4060
ARRIVÉE À TENBY : 16/02/2016
i can't say it's gonna be a dream. (rhys) Tumblr_myyps8NFsL1rko30to5_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans (24/08)
CÔTÉ COEUR : Marié à sa Lizzie & Père adoptif de deux beaux enfants.
PROFESSION : Croupier au casino de Swansea.
REPUTATION : Quel beau mariage il a fait ! Tous nos vœux de bonheur pour lui et sa femme.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

i can't say it's gonna be a dream. (rhys) Empty
MessageSujet: Re: i can't say it's gonna be a dream. (rhys) i can't say it's gonna be a dream. (rhys) EmptyDim 14 Aoû - 19:06


Mistakes.
« C’est gentil de proposer mais Raf doit passer me voir. Je crois qu’il laisse plus ou moins laisser tomber sa copine pour passer en plus, alors je ne vais pas lui faire faux bond. » Réponds Rhys à Gwen quand elle lui propose gentiment de l’accompagner à son concert du jour. Le Blake avait certes promis à sa meilleure amie qu’il ferait des efforts pour aller la voir un peu plus souvent mais là, ce n’était pas une excuse pour se dérober. Rafael venait de rentrer de Londres et passait réellement le voir. Et le moins que l’on puisse dire, c’était que Rhys avait vraiment besoin de cette visite. Le londonien avait expérimenté la même situation que ce qu’il était en train de vivre et même si les paramètres de cette dernière variaient un peu, il était certain que les conseils de ce dernier seraient précieux… Un brin déprimé par tous les évènements récents, le blond ne fait pas grand-chose de productif tandis qu’il attend cette fameuse visite. Il ne boit pas comme il l’avait fait la semaine dernière, car c’était le début de l’alcoolisme de picoler seul presque tous les soirs, mais ça ne voulait pas dire que l’envie le démangeait. Il donnerait n’importe quoi pour ne plus connaître la sourde inquiétude qui nouait ses entrailles depuis que Lizzie lui avait annoncé qu’elle attendait son enfant et qu’elle était fermement décidée à le garder. Il savait que ça avait marqué un tournant, que quelque soit le cours des évènements, sa vie serait changée à jamais. Et ça le terrifiait vraiment... Finalement, il se laisse tomber face à son piano, qu’il avait un peu délaissé récemment, plus pour s’occuper les doigts qu’autre chose. Car tandis qu’il plaquait quelques notes discontinues, c’étaient les mêmes questions qui continuaient à défiler dans son esprit.

Alors il est soulagé quand la sonnette retentit et qu’il va ouvrir la porte à un Rafael visiblement fatigué mais souriant, toujours avec cette lueur de gentillesse dans le regard. « « Hey, tellement désolé pour le retard. » Rhys secoue la tête. « Arrête, vraiment, c’est tellement cool que tu sois venu dès ce soir. Tu dois être crevé…Entre, ne reste pas dehors. » Le Blake ne mentait pas. La venue de Raf le touchait vraiment. Avant, il avait du mal à supporter la vue du Olsen, parce que dans son esprit, c’était le meilleur ami d’Echo et qu’il pensait invariablement à sa sœur quand il le voyait mais il était passé au dessus de ça. Sans doute parce que finalement, Raf était devenu son ami aussi. Et tout ce que Rhys éprouvait en le voyant, c’était du soulagement et de la reconnaissance. Un sentiment que Rafael a vite fait d’accroître. « J'ai apporté ça pour me faire pardonner. » « That’s my boy ! » Approuve le blond dans un sourire en coin. Une bière et un bon ami, c’était sans doute ce dont il avait le plus besoin maintenant.

Il débarrasse le restaurateur du pack de bière, l’apportant jusqu’au salon et faisant signe à Raf de le suivre. Il dépose les bières sur la table basse, profitant que les mains de compagnon soient enfin libres pour lui donner une petite accolade. « Sérieux, c’est bon de te voir ! Tu vas bien ? » Il lui tapote un peu le dos avant de le relâcher. Il sort deux bières du pack et va apporter les autres à la cuisine pour qu’elles restent au frais. Il en profite pour ramener un décapsuleur et ouvrir une canette pour Raf et une canette pour lui. Il invite aussi ce dernier à s’assoir. Ce n’était pas parce que sa vie avait basculé qu’il devait oublier la politesse. Ou oublier de s’enquérir de son fidèle ami avant de commencer à lui raconter tous ses malheurs. « Tu as fais bon voyage ? J’espère qu’il fait meilleur à Londres… Et Rylee, tu l’as vue ce soir ? » C’était peut être beaucoup de questions mais ils se rendait compte que son pote lui avait manqué… Il sait pourtant qu’il ne pourra pas éviter le sujet trop longtemps, alors mi figue, mi raisin, il lève sa bière pour trinquer avec Raf. « On trinque à mon entrée imminente dans le club des papas ? Comme ça, tu seras obligé d’être solidaire avec moi et tu ne pourras pas me frapper ! » Car il n’oubliait pas que Raf avait pratiquement fait office de grand frère pour lui durant toute sa jeunesse.


AVENGEDINCHAINS

_________________


I wish I could turn back time
Maybe someday we can rewrite our story. Maybe in that story we don’t hurt each other, like we did in this one. Maybe we are happy the way it should be. Maybe you and I, we get the ending that we should have. I have to believe that, that maybe someday we will make things right beetween us.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adriel R. Swanson
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight/cha.
TES DOUBLES : sam & daniel & liam.
TON AVATAR : samSEXYheughan.
TES CRÉDITS : batphanie & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : open.

RAGOTS PARTAGÉS : 1243
POINTS : 1504
ARRIVÉE À TENBY : 23/08/2015
i can't say it's gonna be a dream. (rhys) Tumblr_nesi3bU8IA1qj13ofo3_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 33ans (16/05/1985)
CÔTÉ COEUR : définitivement amoureux.
PROFESSION : graphiste spécialisé en site internet, professeur de graphisme remplacant à l'université et professeur d'équitation à ses heures perdues.
REPUTATION : " je crois que nous ne l'avions pas vu aussi heureux depuis son accident. "


i can't say it's gonna be a dream. (rhys) Empty
MessageSujet: Re: i can't say it's gonna be a dream. (rhys) i can't say it's gonna be a dream. (rhys) EmptyLun 22 Aoû - 15:35


Mistakes.
Un sourire gêné, quelques excuses et un pack de bière qui se lève. Alors que j'avais mal ressenti mon retour dans la petite ville, je suis en train de me dire que la journée s'était largement rattrapée. « Arrête, vraiment, c’est tellement cool que tu sois venu dès ce soir. Tu dois être crevé…Entre, ne reste pas dehors. » dit Rhys en secouant la tête. Je lis sur son visage le soulagement mais aussi la reconnaissance. Je n'avais pas idée qu'il avait autant besoin de moi, ce qui me donne un très bon coup d'énergie. « Tracasse pas, si je suis venu c'est que ça va. » Je le rassure quand même, qu'il ne s'en veuille pas de me faire venir chez lui dès mon retour. Je le suis à l'intérieur alors que je me rappelle que nous deux, ce n'était pas forcément bien parti. Echo ne me parlait de lui que rarement et elle avait les larmes aux yeux à chaque fois. C'était difficile de la voir comme ça surtout quand le responsable était un membre de sa propre famille. Et aujourd'hui, je me retrouve chez lui à presque minuit pour discuter de ses problèmes personnels. Comme de vrais amis. « That’s my boy ! » finit par s'exclamer le Blake en apercevant les bières. Rien de mieux que l'alcool pour aider pendant des discussions plus compliquée.

Le jeune homme venait de prendre mon pack pour aller le déposer sur la table basse de son salon. Une fois que lui aussi a les mains libres, on peut se faire une accolade digne de ce nom. « Sérieux, c’est bon de te voir ! Tu vas bien ? » Je souris très franchement face à cette dose de compliment qui fait toujours du bien. Quand on se lâche, je le regarde sortir deux bière du paquet tandis que je cherche à trouver les mots sur comment je me sens. « Ca va, merci. » J'ai fini par choisir ces trois mots, une fatigue trahissant ma voix. « Je n'ai pas besoin de te le demander. » dis-je d'une voix plus forte vu qu'il est parti vers la cuisine. Je le taquine, tente de prendre un peu le sujet à la rigolade. Je finis par contre par ne rien ajouter, c'est peut-être trop tôt pour en rigoler autant. J'ai presque honte, l'humour ne me réussit vraiment pas. Rhys revient et me tend une bière qu'il m'a gentillement ouvert. « Tu as fais bon voyage ? J’espère qu’il fait meilleur à Londres… Et Rylee, tu l’as vue ce soir ? » me demande-t-il alors que je la saisis d'une de mes mains. Ses questions sont adorables, j'ai toujours aimé cette gentillesse inné qui venait de lui. Parce que j'ai beau avoir eu des aprioris ces dernières années, mon avis a bien changé depuis. « C'est long quand même le trajet. Et c'est vrai qu'il fait plus chaud la bas mais bon, c'est pas encore trop grave ça. » Mais je ne suis pas un exemple, étant plutôt frileux. « Je l'ai vu oui. C'est d'ailleurs pour ça que je suis là aussi tard. Je suis passé par la maison pour déposer mes affaires et elle m'a fait une surprise. Elle m'a fait à dîner. » Je me rends compte que pendant toute cette discussion, ce n'est qu'en parlant de Rylee que j'eus un vrai sourire, bien sincère. Je me surprend même à rougir un petit peur. « Mais tracasse pas. Je lui ai dis assez vite qu'un ami avait des soucis et puis de toutes façons, elle devait partir aussi. » me sentais-je obligé de lui préciser, pour que mon ami ne s'en veuille pas de m'avoir fais venir.

« On trinque à mon entrée imminente dans le club des papas ? Comme ça, tu seras obligé d’être solidaire avec moi et tu ne pourras pas me frapper ! » Je trinque en même temps que lui, rigolant à moitié. Celui que j'ai considéré comme mon petit frère pendant son adolescence a besoin de moi et il le fait vraiment savoir à partir de ce moment. Mon visage prend un air sérieux alors que je ne sais même plus par où commencer. « Bon, et si tu me disais déjà qui est la petite chanceuse. » J'ai essayé de me rappeler de notre dernière discussion mais à part le calmer, je n'avais pas fais grand chose. Il m'avait préciser que ce n'était pas sa petite copine et je me demandais avec qui il avait pu commettre ce qu'il appelle la plus grosse erreur de sa vie. « Tu as eu le temps de faire un peu le point pendant mon absence ou tu en es toujours à la partie choc ? » demandais-je, perplexe. « Non mais ce que je veux dire .. Comment ça va maintenant. » J’arque un sourcil, toujours perplexe. C'est compliqué, je ne sais pas par où commencer. J'aime aider mes proches, toujours, mais je n'ai pas forcément la meilleure manière pour le faire.

AVENGEDINCHAINS

_________________



      can't stop loving you
      i love you without knowing how, or when, or from where. i love you simply, without problems or pride: i love you in this way because i do not know any other way of loving but this, in which there is no i or you ▬ so intimate that your hand upon my chest is my hand, so intimate that when i fall asleep your eyes close.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rhys Mathesson-Blake
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Jaya, Trystan, Thomas & Eleanor
TON AVATAR : Sam Claflin
TES CRÉDITS : blossom (avatar) + ju (gifs) anaelle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libres : (3/3) :
RAGOTS PARTAGÉS : 2064
POINTS : 4060
ARRIVÉE À TENBY : 16/02/2016
i can't say it's gonna be a dream. (rhys) Tumblr_myyps8NFsL1rko30to5_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans (24/08)
CÔTÉ COEUR : Marié à sa Lizzie & Père adoptif de deux beaux enfants.
PROFESSION : Croupier au casino de Swansea.
REPUTATION : Quel beau mariage il a fait ! Tous nos vœux de bonheur pour lui et sa femme.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

i can't say it's gonna be a dream. (rhys) Empty
MessageSujet: Re: i can't say it's gonna be a dream. (rhys) i can't say it's gonna be a dream. (rhys) EmptySam 27 Aoû - 15:53


Mistakes.
 « Tracasse pas, si je suis venu c'est que ça va. » La sérénité de Rafael est contagieuse et pour la première fois depuis que Lizzie lui a annoncé qu’elle était enceinte, Rhys se calme un peu. Il avait toujours observé de loin l’amitié qui liait sa grande sœur au Olsen, sans chercher à en comprendre la dynamique. Maintenant, il saisissait un peu mieux ce que Echo avait trouvé en Rafael. Le brun étai un roc, un pilier, une force tranquille pétrie de gentillesse, toujours là quand on avait besoin de lui. Et surtout, tel un grand frère indulgent, il avait visiblement trouvé la force de pardonner le silence de Rhys durant ses années d’absence, ce qui rendait sa venue ce soir, d’autant plus précieuse. Le faux médecin le traite donc avec tous les égards possibles, pas dupe de la vérité. Rafael avait beau affirmer le contraire, il était fatigué, et ça se voyait. Mais Rhys ne va pas l’embêter toute la soirée avec ça, alors ils commencent à discuter pendant qu’il prépare les bières. Le salon était un peu en bordel, mais Gwen et lui aimaient ça, vivre dans une joyeuse tornade. « Ca va, merci. Je n'ai pas besoin de te le demander. » Rhys a un petit rire désabusé tandis qu’il repose le décapsuleur dans lac cuisine et revient vers Raf. « Non en effet, c’est une question qu’il ne vaut mieux pas me poser. La réponse serait aussi longue que déprimante. » Il est presque fier d’être parvenu à faire de l’autodérision sur sa situation. Jusqu’à maintenant, il n’avait pas franchement réussi. Mais c’était rafraîchissant de parler des choses avec ce cynisme, ça l’aidait à prendre un peu de recul. Et dieu sait qu’il en avait besoin…

Il tend une bière ouverte à Raf et ce dernier entreprend de lui raconter son voyage. Rhys hoche la tête d’un air entendu quand ce dernier lui dit que le voyage avait été un peu long mais en réalité, il est plus intéressé par la partie concernant Rylee, la nouvelle petite amie de Raf. « Je l'ai vu oui. C'est d'ailleurs pour ça que je suis là aussi tard. Je suis passé par la maison pour déposer mes affaires et elle m'a fait une surprise. Elle m'a fait à dîner. Mais tracasse pas. Je lui ai dis assez vite qu'un ami avait des soucis et puis de toutes façons, elle devait partir aussi. »   L’admiration dans la voix, le sourire jusqu’aux yeux, tout  y est. Le restaurateur a l’air bien mordu et Rhys est ravi pour lui, ce qu’il ne se prive pas de lui dire. « Un dîner ?! Et ben, on dirait que tu as enfin à trouvé la perle rare ! Petit veinard va ! » Le blond avait été à l’école avec la Baxter mais il n’en gardait qu’un vague souvenir. Mais si elle rendait heureuse Raf, c’est qu’elle devait en valoir la peine. « Je suis content pour toi, tu le mérites. » Il se garde bien de faire une quelconque blague sexiste sur les mérites d’une femme qui fait à manger et disparaît ensuite, le Olsen a l’air bien trop amoureux pour trouver ça spirituel.

Mais il n’est pas guéri pour autant des blagues pourries alors il porte un toast quelque peu douteux. Ça a au moins le mérite d’orienter la conversation sur le sujet qui tracasse le gallois. Rafael laisse tomber son air béat pour tout  à coup poser des questions le plus sérieusement possible. « Chanceuse, je ne sais pas… Mais c’est Lizzie Mathesson. » Révèle Rhys sans se douter une seule seconde qu’il y a des liens compliqués entre son ancienne meilleure amie et son confident du jour. La première question de Raf était celle à laquelle il était le plus facile de répondre. Ça allait être une toute autre histoire pour la seconde. Le blond réfléchit d’ailleurs à sa réponse quelques instants. « Le point, je ne sais pas… Mais je suis un peu moins hystérique que le premier jour où j’ai su. J’en ai parlé avec Lizzie déjà et aussi avec Caleb , ma sœur et Gwen aussi, ça m’a aidé à avoir plusieurs perspectives. » Il était vrai que ses proches avaient tous des points de vue très différents. « Le truc c’est que pour le moment, je ne peux pas réfléchir à mes responsabilités en tant que père, à tout ce qu’implique un bébé ou même à comment j’ai envie de me sentir vis-à-vis de cette grossesse… Parce qu’il y a quelque chose qui balaie tout le reste… » Il avait d’abord voulu parler de grossesse non voulue avec Raf parce qu’il savait que ce dernier en connaissait quelque chose mais il ne mentait pas quand il disait qu’un seul paramètre l’obsédait dans tout ça. « Je ne sais pas si tu sais, mais Lizzie a eu transplantation rénale cette année et la grossesse est donc à risque. Autant pour elle que le bébé. C’est quelque chose que je ne peux pas me sortir de la tête. C’est super risqué et il n’y a rien que je puisse faire. Je ne comprends pas pourquoi elle met sa vie en danger comme ça »

AVENGEDINCHAINS

_________________


I wish I could turn back time
Maybe someday we can rewrite our story. Maybe in that story we don’t hurt each other, like we did in this one. Maybe we are happy the way it should be. Maybe you and I, we get the ending that we should have. I have to believe that, that maybe someday we will make things right beetween us.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adriel R. Swanson
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight/cha.
TES DOUBLES : sam & daniel & liam.
TON AVATAR : samSEXYheughan.
TES CRÉDITS : batphanie & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : open.

RAGOTS PARTAGÉS : 1243
POINTS : 1504
ARRIVÉE À TENBY : 23/08/2015
i can't say it's gonna be a dream. (rhys) Tumblr_nesi3bU8IA1qj13ofo3_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 33ans (16/05/1985)
CÔTÉ COEUR : définitivement amoureux.
PROFESSION : graphiste spécialisé en site internet, professeur de graphisme remplacant à l'université et professeur d'équitation à ses heures perdues.
REPUTATION : " je crois que nous ne l'avions pas vu aussi heureux depuis son accident. "


i can't say it's gonna be a dream. (rhys) Empty
MessageSujet: Re: i can't say it's gonna be a dream. (rhys) i can't say it's gonna be a dream. (rhys) EmptyLun 5 Sep - 13:16


Mistakes.
Ca fait longtemps que je n'ai pas parlé d'une femme avec autant de joie ou avec un sourire radieux sur mes lèvres.Et je suppose que Rhys l'a remarqué parce que je vois qu'il a l'air heureux pour moi. C'est le genre de bonheur qu'on mérite tous les deux, surtout avec ce qu'il arrive avec Echo. Je ne dis pas qu'il faut l'oublier, on a juste le droit de penser à autre chose un petit bout de temps. « Un dîner ?! Et ben, on dirait que tu as enfin à trouvé la perle rare ! Petit veinard va ! » Rien ne s'efface de ma bouche. Je n'avais jamais souri aussi longtemps face à des copains. « Il faut croire. » Je m'arrête là, parce que je ne sais pas trop quoi dire. J'avais une perle rare et elle m'a glissé entre les doigts. J'ai peur que ce soit pareil pour cette perle aussi. « Je suis content pour toi, tu le mérites. » Ca fait du bien à entendre de la part de quelqu'un qui me connait bien. « Merci, c'est très gentil. » Mais la conversation dévie vite, peu envieux d'être le centre du sujet alors que le Blake a bien plus de chose à raconter. Je lui pose des questions, cherche à savoir ce qui se passe dans sa tête. « Chanceuse, je ne sais pas… Mais c’est Lizzie Mathesson. » Il répond à la première tandis que j'affiche une grimace en entendant le nom de famille. Moi qui croyait que ça pouvait être quelqu'un avec qui je m'entends bien, il a fallu que je tombe sur la fille qui me met sur le dos la rupture de son frère avec mon ex. Mais peu importe, ce n'est pas de moi qu'est l'enfant. « Oh je vois. » dis-je simplement.

Je lui demande s'il a eu le temps de faire le point pendant que j'étais parti, s'il a pu réfléchir un peu seul où si du gros boulot m'attendait. « Le truc c’est que pour le moment, je ne peux pas réfléchir à mes responsabilités en tant que père, à tout ce qu’implique un bébé ou même à comment j’ai envie de me sentir vis-à-vis de cette grossesse… Parce qu’il y a quelque chose qui balaie tout le reste… » J'ai envie de lui demander ce que ça peut être, qu'est-ce qui peut être plus important que le bébé qui grandit en Lizzie. J'ai du mal à comprendre comment il peut penser à autre chose mais je me tais, supposant que la réponse va arriver vite. « Je ne sais pas si tu sais, mais Lizzie a eu transplantation rénale cette année et la grossesse est donc à risque. Autant pour elle que le bébé. C’est quelque chose que je ne peux pas me sortir de la tête. C’est super risqué et il n’y a rien que je puisse faire. Je ne comprends pas pourquoi elle met sa vie en danger comme ça. » Waow. Même si j'avais entendu parler d'une histoire du genre, je ne m'attendais pas à la gravité du truc. Je suppose que ce genre d'opération a un risque et je commence à tellement comprendre ce qui se passe dans la tête de mon ami. « J'en ai vaguement entendu parler. » Mais les ragots et moi, ça fait deux. J'habite à Tenby mais je reste un Londonien dans mon cœur et la vie privé a toujours une grande importance. « Je comprends ton point de vue vraiment. Et ça me rendrait autant malade. » affirmais-je avec conviction. « Sauf que si les femmes nous écoutait, dans cet état là, ce serait connu. Je veux dire, elles connaissent les risques, ont déjà lu partout que des femmes sont restées sur la table après avoir accouché. Elles font tous ce qui faut pour que le bébé soit en bonne santé et à côté, quand on leur dis de rester au lit il y a un déclencheur dans leur cerveau qui active la liste des choses à faire. Une femme enceinte, c'est tout sauf raisonnable. » « Shea allait garder le bébé alors qu'il y avait une chance qu'il ne soit même pas de moi. » En sachant qu'il pourrait être du c****ard qui l'a agressé et violé. Moi, c'est pour ça que je me suis inquiété en premier avant de savoir qu'elle devait resté au lit sur les derniers mois et que bien sûr, elle ne le faisait pas. « Bref, je comprends ton point de vue, ton obsession. Et je suppose que c'est pour ça que tu voulais qu'on en parle. Et je suis content qu'on en parle. » Ça me rend presque malade moi, qui me tracasse toujours pour les autres, alors que je n'apprécie pas Lizzie des masses. La sensation est horrible et je vois à quel point Rhys a du mal à survivre. « Elle doit sûrement voir ça comme sa seule chance d'avoir un gosse. Je veux dire, je m'y connais pas bien là dedans mais avoir des enfants c'est difficile. Et quand on a eu une opération pareil, peut-être encore plus. Je dis pas que c'est qu'il faut faire .. Mais je sais pas si t'as beaucoup le choix là dedans. » J'essaie de me mettre à sa place, même si la science n'a jamais été mon point fort. Je connais un minimum au niveau de la grossesse, que ce soit par curiosité ou simplement en ayant bien écouté les médecins le jour où Nathan est né. C'est compliqué mais l'être humain n'est pas né pour être raisonnable et faire attention. Même les gens qui sont comme moi. J'observe quelques minutes de silence avant de le faire un peu parler lui. « Qu'est-ce que Lizzie a dis quand tu lui en a parlé ? » demandais-je enfin en pensant qu'il n'a pas tenu sa langue bien longtemps face à la jeune femme.

AVENGEDINCHAINS


Spoiler:
 

_________________



      can't stop loving you
      i love you without knowing how, or when, or from where. i love you simply, without problems or pride: i love you in this way because i do not know any other way of loving but this, in which there is no i or you ▬ so intimate that your hand upon my chest is my hand, so intimate that when i fall asleep your eyes close.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rhys Mathesson-Blake
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Jaya, Trystan, Thomas & Eleanor
TON AVATAR : Sam Claflin
TES CRÉDITS : blossom (avatar) + ju (gifs) anaelle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libres : (3/3) :
RAGOTS PARTAGÉS : 2064
POINTS : 4060
ARRIVÉE À TENBY : 16/02/2016
i can't say it's gonna be a dream. (rhys) Tumblr_myyps8NFsL1rko30to5_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans (24/08)
CÔTÉ COEUR : Marié à sa Lizzie & Père adoptif de deux beaux enfants.
PROFESSION : Croupier au casino de Swansea.
REPUTATION : Quel beau mariage il a fait ! Tous nos vœux de bonheur pour lui et sa femme.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

i can't say it's gonna be a dream. (rhys) Empty
MessageSujet: Re: i can't say it's gonna be a dream. (rhys) i can't say it's gonna be a dream. (rhys) EmptyLun 26 Sep - 18:07


Mistakes.
Le bonheur de Raf fait vraiment plaisir à voir et Rhys se dit aussi que ce dernier est porteur d’espoir. Après tout, le Olsen en avait vraiment bavé avec Shea et pourtant, il se laissait une seconde chance, une possibilité de retrouver l’amour. Ouvrir à nouveau son cœur ainsi devait sans doute lui demander du courage mais apparemment, le sacrifice en valait la peine. Le Blake voudrait bien faire preuve du même courage pour remonter la pente de sa vie. Bien que lui aussi avait ses muses. Lizzie et Gwen deux personnalités très différentes et pourtant, elles étaient ses points d’ancrage. D’ailleurs, en parlant de Lizzie… « Oh je vois. » La grimace que Raf affiche quand Rhys lui révèle l’identité de la mère de son enfant est aussi parlante que le ton faussement neutre qu’il emploie pour répondre. Le blond fronce alors les sourcils. « Tu vois quoi ? Tu la connais ? Il y a un…problème entre vous deux ? » Le ton n’est pas agressif, juste perplexe. Il était vrai que Rhys avait beaucoup de mal à imaginer qu’on puisse avoir un différent avec Liz. Et puis, il compte sur la franchise de Rafael car ça avait toujours été comme ça entre eux… Ils n’hésitaient pas à se dire les choses. D’ailleurs, Rhys n’hésite pas à totalement vider son sac et à tout dire au meilleur ami de sa sœur. Et sans surprise, il trouve facilement le soutien dont il a besoin. «« Je comprends ton point de vue vraiment. Et ça me rendrait autant malade. ». » Rhys hoche la tête. « Malade, oui c’était le mot. Je viens  tout juste de retrouver Lizzie, je ne veux pas la perdre à nouveau… » Dit-il, désemparé.

Sauf que finalement, Raf nuance son propos. Ce qu’il dit a beaucoup de sens, même si ça reste un mystère pour Rhys. Il comprend néanmoins qu’il n’est pas le seul à avoir expérimenté le phénomène de la « maman ours » comme il l’appelle dans sa tête. « C’est vrai, tu as raison… C’est comme si plus rien d’autre que ce bébé ne comptait. Raisonnable… Aucun de nous deux ne l’est je crois. On s’entête tous les deux à ne pas vouloir changer d’avis. Enfin, je commence à comprendre que c’est Lizzie qui aura le dernier mot vu que c’est son corps… Je ne sais juste pas comment accepter les risques. Tu l’as bien dit, ça m’obsède… » Encore une fois, il se rendait compte qu’il avait fait le bon choix en venant parler à l’anglais. Raf avait du vécu en la matière, et lui aussi avait expérimenté les aléas d’une grossesse tout sauf idyllique, comme il le rappelle au détour d’une remarque en faisant référence à l’agression de Shea. Rhys reste quelques instants bouche bée. « Wow… Elle allait vraiment le garder ? Je suppose que oui…alors, il n’y pas d’amour plus grand que celui qu’on peut porter à son bébé. C’est ce que j’ai vu dans les yeux de Lizzie… Elle l’aime déjà tellement. Et ça me fait peur, parce que je ne veux pas qu’elle souffre non plus. Si quelque chose tourne mal… Et dieu sait que dans notre cas, les probabilités sont élevées. »

« Moi aussi, je suis content qu’on puisse en parler. Vraiment. Ce que tu me dis, m’aide. » Il ne mentait pas. Le fait de savoir que toutes les femmes réagissaient de la même manière aidait Rhys, sans qu’il ne sache trop pourquoi. Ce qu’il appréciait aussi, c’est que contrairement à Caleb, Raf n’avait pas l’air de le juger. C’était reposant d’avoir quelqu’un qui comprenait ce qu’il ressentait au lieu de le voir ni plus ni moins que comme un tueur d’enfants. Et puis, le Olsen faisait vraiment preuve d’une clairvoyance précieuse. « Et bien figure toi… Qu’elle m’a dit exactement ce que tu viens de me dire. » Annonce Rhys légèrement amusé et surtout impressionné quand Raf lui demande ce que Lizzie a dit. « Qu’elle était parfaitement consciente des risques mais qu’elle voulait cet enfant. Que la transplantation avait augmenté ses risques d’être stérile alors qu’elle ne prendrait pas le risque de tuer son bébé alors qu’elle n’était pas certaine de pouvoir en avoir un autre… Ce que je peux comprendre mais ce qui m’exaspère, c’est que si elle avait attendu simplement deux ans après l’opération, les risques auraient été divisés par trois, au moins. » Il pousse un petit soupir, soudainement intarissable. Il savait Raf patient mais il espérait qu’il n’était pas en train de trop user de sa patience, justement. « Et puis, on est absolument pas en couple…C’est bizarre, je trouve. Faire naître un bébé au milieu de parents qui ont autant de différents, je ne sais pas si c’est une bonne chose…Toi tu n’étais pas en couple avec Shea au début, non ? Et maintenant, ça marche vraiment ? Je veux dire, vous arrivez à vous mettre d’accord pour faire ce qui est le mieux pour Nathan ? »

AVENGEDINCHAINS


Spoiler:
 

_________________


I wish I could turn back time
Maybe someday we can rewrite our story. Maybe in that story we don’t hurt each other, like we did in this one. Maybe we are happy the way it should be. Maybe you and I, we get the ending that we should have. I have to believe that, that maybe someday we will make things right beetween us.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adriel R. Swanson
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight/cha.
TES DOUBLES : sam & daniel & liam.
TON AVATAR : samSEXYheughan.
TES CRÉDITS : batphanie & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : open.

RAGOTS PARTAGÉS : 1243
POINTS : 1504
ARRIVÉE À TENBY : 23/08/2015
i can't say it's gonna be a dream. (rhys) Tumblr_nesi3bU8IA1qj13ofo3_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 33ans (16/05/1985)
CÔTÉ COEUR : définitivement amoureux.
PROFESSION : graphiste spécialisé en site internet, professeur de graphisme remplacant à l'université et professeur d'équitation à ses heures perdues.
REPUTATION : " je crois que nous ne l'avions pas vu aussi heureux depuis son accident. "


i can't say it's gonna be a dream. (rhys) Empty
MessageSujet: Re: i can't say it's gonna be a dream. (rhys) i can't say it's gonna be a dream. (rhys) EmptyMer 12 Oct - 15:29


Mistakes.
J'ai du faire peur à Rhys mais quand j'entends le nom de Lizzie, je commence à ne pas me sentir très à l'aise. Comment rester proche de mon ami et de son bébé quand la maman ne m'aime pas beaucoup. « Tu vois quoi ? Tu la connais ? Il y a un…problème entre vous deux ? » Il est perplexe et me regarde bizarrement quand il me pose la question. Je suppose que c'est dur pour lui d'imaginer que son entourage ne s'entend pas forcément. « Non .. Fin si. Je ne la connais pas très très bien mais tu sais, il n'est pas difficile de voir quand les gens ne t'apprécient pas beaucoup. » J'ai du la voir une fois et ça a suffit pour que je comprenne. « Shea sortait avec Luka, son grand frère et ça a commencé à déraper entre eux quand je suis arrivé. Je suppose qu'elle me rend responsable de leur rupture. » Et de toutes façons, même si je suis à l'origine de la rupture, je ne pense pas que ce soit son problème. Je n'ai personnellement rien fais pour que ça arrive, je me suis même mis de côté quand j'ai vu que la Taylor n'était pas libre. « Malade, oui c’était le mot. Je viens tout juste de retrouver Lizzie, je ne veux pas la perdre à nouveau… » Woaw, sa façon de pensée est très bonne, à tel point que je ne sais pas quoi ajouter pour tenter de l'apaiser. Parce que moi, après avoir dis ça, rien ne pourrait me calmer comme il faut. « Ca faisait bien longtemps que je ne t'avais pu vu aussi ... Accroché. » dis-je en penchant la tête, intrigué par cette nouvelle facette de lui que je ne connaissais pas. Parce qu'en fait, dans mes souvenirs, les deux seules filles dont il avait l'air aussi accroché, ce sont ses deux soeurs.

Il y a tellement de mystères pour les hommes sur cette planète. Je suis en train de faire mon maximum pour en expliquer un clairement mais c'est difficile, parce que je ne comprends parfois pas ce que je raconte. « C’est vrai, tu as raison… C’est comme si plus rien d’autre que ce bébé ne comptait. (...) Je ne sais juste pas comment accepter les risques. Tu l’as bien dit, ça m’obsède… » « Tu n'accepte pas, tu fais avec. » C'est comme la plupart des choses de la vie. Tu ne les accepte pas, tu ne les oublie pas, tu fais juste avec pour essayer d'avancer un minimum. « Tu n'arriveras jamais à la faire changer d'avis de toutes façons. » lui rappelais-je à nouveau. Au bout d'un moment, il finira par vraiment le comprendre tout seul de toutes façons. Ca fiche la trouille ce genre de décisions, ça fiche la trouille de voir qu'une personne comme aime accepte le pire de tous les risques tout ça pour un bébé. Mais soit tu fais avec, soit tu finis par ne jamais voir grandir ton propre enfant. Et quand tu le vois apparaître sous tes yeux, je peux assurer que tu ne peux pas ignorer son existence. « Wow… Elle allait vraiment le garder ? (...) Si quelque chose tourne mal… Et dieu sait que dans notre cas, les probabilités sont élevées. » Je fais un signe de la tête. « Shea a mis des mois avant de se décider à faire un test ADN et elle n'a ouvert l'enveloppe que quand je suis arrivé en ville. Même s'il était mis que ce n'est pas le mien, c'était trop tard pour avorter de toutes façons. » Puis mes envies de meurtres auraient triplées de volume et j'aurais fini déçu de ne pas avoir d'enfants. « Si les choses tournent mal, elle vous placera tous les deux bien avant elle. Peu importe si vous vous aimez ou non, t'es le père de son bébé. » précisais-je tête baissée. Tu peux reprocher tellement de choses aux êtres humains, aux femmes mais quand il s'agit de leur famille, rien ne pourra les empêcher d'y passer si elles en ont décidés ainsi. « Moi aussi, je suis content qu’on puisse en parler. Vraiment. Ce que tu me dis, m’aide. » me répond Rhys alors que je finis de lui dire que c'est bien qu'on ait une discussion comme celle ci. « Si mon vécu peut t'aider à aller mieux, c'est parfait pour moi. » ajoutais-je dans un petit rire.

Je finis par lui demander si tout ce qu'il me dit là, il l'a dit à la future maman. Et surtout comment est-ce qu'elle a répondu. « Et bien figure toi… Qu’elle m’a dit exactement ce que tu viens de me dire. » J'aurais pu le deviner. Le tout dans une histoire comme celle-ci, c'est de se mettre à réfléchir comme tout le monde et à faire des concessions. « Qu’elle était parfaitement consciente des risques mais qu’elle voulait cet enfant. (...) Ce que je peux comprendre mais ce qui m’exaspère, c’est que si elle avait attendu simplement deux ans après l’opération, les risques auraient été divisés par trois, au moins. » « Je suis sûr qu'elle n'avait pas calculé que ça arriverait aussi vite. » C'est vrai. Si la Mathesson est aussi au courant de tout ce qui se passe, qu'elle en est consciente et qu'elle s'est jurée de faire attention, je ne vois pas pourquoi elle se serait amusée à vouloir tombée enceinte aussi tôt. « Et puis, on est absolument pas en couple… (...) Je veux dire, vous arrivez à vous mettre d’accord pour faire ce qui est le mieux pour Nathan ? » J'écoute attentivement ce que Rhys raconte tout en buvant quelques gorgées de ma bouteille. Je comprends sa crainte, j'ai eu la même quand j'ai débarqué à Tenby et que j'ai retrouvé mon ex enceinte de moi. Ou même quand j'ai mis Ariana enceinte. Deux histoires qui ne se ressemblent en rien mais qui, derrière, cachent d'horribles peurs qui m'ont presque fais rentrer dans la capitale anglaise. « Je ...  » commençais-je avant de m'arrêter. Pas la peine d'attaquer à nouveau sur des vieilles rancœurs qui ne feront que m'énerver. « Non c'est vrai. Elle était même avec un autre homme. » J'efface rapidement l'horrible image de Luka et Shea ensemble. « Au début j'étais comme toi, j'avais super peur qu'on ne s'entende pas par rapport aux gardes et tout ce qui va avec. Mais en fait, quand le bébé est là tout est différent. Tu n'as pas envie de te disputer avec la maman, tu n'as pas envie que ton enfant se retrouve au milieu de vieilles disputes alors qu'il vient à peine de venir au monde. Je ne dis pas qu'on est les meilleurs amis du monde mais on cherche tous les deux à faire le bien et ça s'accorde, forcément. » Je n'ai pas l'impression d'être clair mais c'est difficile d'expliquer à quel point ta vie peut changer quand tu vois ce petit être apparaître pour la première fois devant toi. Je suis tellement plongé dans ce que je raconte, que j'en oublie presque où je suis et même avec qui. « Maintenant t'as deux choix qui s'offrent à toi. Soit tu continue de te disputer avec elle, pour de bonnes raisons hein, et vous finissez par ne plus pouvoir vous voir en peinture ou soit tu accepte le fait qu'elle ne change pas d'avis, tu te ronge de l'intérieur mais au moins, vous vous entendez bien. » finis-je par ajouter, affichant un sourire des plus ironique.

AVENGEDINCHAINS

_________________



      can't stop loving you
      i love you without knowing how, or when, or from where. i love you simply, without problems or pride: i love you in this way because i do not know any other way of loving but this, in which there is no i or you ▬ so intimate that your hand upon my chest is my hand, so intimate that when i fall asleep your eyes close.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rhys Mathesson-Blake
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Jaya, Trystan, Thomas & Eleanor
TON AVATAR : Sam Claflin
TES CRÉDITS : blossom (avatar) + ju (gifs) anaelle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libres : (3/3) :
RAGOTS PARTAGÉS : 2064
POINTS : 4060
ARRIVÉE À TENBY : 16/02/2016
i can't say it's gonna be a dream. (rhys) Tumblr_myyps8NFsL1rko30to5_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans (24/08)
CÔTÉ COEUR : Marié à sa Lizzie & Père adoptif de deux beaux enfants.
PROFESSION : Croupier au casino de Swansea.
REPUTATION : Quel beau mariage il a fait ! Tous nos vœux de bonheur pour lui et sa femme.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

i can't say it's gonna be a dream. (rhys) Empty
MessageSujet: Re: i can't say it's gonna be a dream. (rhys) i can't say it's gonna be a dream. (rhys) EmptyDim 16 Oct - 21:27


Mistakes.
Le départ de Rhys lui avait fait manquer pas mal de choses dans la vie de Tenby et il s’en rend compte quand Rafael lui révèle qu’il existe une certaine animosité entre Lizzie et lui. Il avait du mal  à imaginer la blonde détester qui que ce soit mais au fur et au mesure des explications de son ami, il comprend un peu mieux de quoi il retourne. « Oh wow, je l’ignorais totalement pour Luka et Shea… Je suis désolé… C’est vrai que Lizzie peut être extrêmement protectrice quand il s’agit de ses frères ou de ses cousins… J’essaierai de lui glisser un mot à ton propos… » Raf et Shea n’étaient même plus ensembles de toute façon et l’amitié de l’anglais était précieuse pour Rhys. Et il allait en avoir terriblement besoin durant la grossesse. Alors, il serait mieux que la mère de son enfant s’entende bien avec son meilleur soutien. Certes, il était vrai que tout le monde ne pouvait pas s’entendre mais ça ne coûtait rien d’essayer… En tout cas,, le moins que l’on puisse dire, c’est que Raf ne manque pas de clairvoyance quand il s’agit de Rhys. Car par le biais d’une simple remarque, il pousse le blond à confesser quelque chose qu’il a sur le cœur. « Bien sûr que je tiens à Lizzie. Je l’aime depuis que je suis gamin. C’est la plus belle personne que j’ai rencontré dans ma vie. Alors non, je ne veux pas qu’elle disparaisse. »  Il reste quelques secondes silencieux, ressassant le mot « accroché. » Il était vrai que pour ne pas compliquer les choses, il évitait soigneusement de penser à ce qu’il ressentait vraiment pour la Mathesson. De toute façon, il était très fort pour se mentir lui-même.

En revanche, Raf ne le ménageait pas et c’était tant mieux. « Tu n'accepte pas, tu fais avec. Tu n'arriveras jamais à la faire changer d'avis de toute façon. » Le Blake avait besoin qu’on lui parle aussi fermement, qu’on lui fasse comprendre qu’il n’avait pas le choix, qu’il devait désormais assumer et surtout arrêter d’essayer de changer le cours des choses. Presque penaud, il hoche la tête, se rangeant à la sagesse du restaurateur. Il a même la gorge serrée car pendant un instant, il a eu l’impression de se faire engueuler par sa grande sœur… Et puis même si c’est involontaire, les parallèles que font les deux amis sur leurs paternités respectives font comprendre à Rhys qu’il y a bien pire que la sienne comme situation. Il écoute attentivement ce que lui raconte Raf à propos de Shea, stupéfait. « Je commence à le comprendre. Ça me dépasse mais je vois bien ce que tu veux dire. Elles feraient tout pour leur enfant. Ça je peux l’accepter et faire avec. » Dit-il en reprenant les mots de son ami. Il était vrai que les femmes avaient une force insoupçonnées en elles quand il s’agissait de maternité. Vraiment, cette discussion est productive pour Rhys et il le dit à Raf qui a l’air content aussi de pouvoir l’aider. Ils échangent un petit rire complice qui aident un peu à dénouer la tension de la conversation. Car il était vrai qu’ils parlaient de sujets plutôt pénibles.

« Non, c’est sûr qu’on avait rien calculé. » Murmure Rhys, presque embarrassé en repensant  à l’élan de passion qui l’avait poussé dans les bras de Lizzie. Si seulement ils avaient été un peu plus prudents ! Enfin, comme l’avait dit Raf, le temps était venu de faire avec… Le Blake plonge donc le nez dans sa bière, gardant le silence pendant que l’anglais continue de répondre à ses questions. Surtout qu’il continue à avoir les bonnes réponses. « ça me rassure ce que tu dis… Je pense que Lizzie et moi, on peut être aussi adultes et tenter de faire aux mieux. Surtout qu’on a jamais été en couple alors on a pas de vieilles rancœurs de ce côté-là. Et puis au moins, il n’y a pas d’autre homme. Même si au fond, je crois qu’elle a peur que je reparte et qu’elle garde en tête mes années d’absence… » Franchement, le discours de Rafael sur la garde alternée est très inspirant. Il donne l’impression à Rhys que lui et Lizzie peuvent le faire. Surtout qu’il est injuste dans ses propos car la Mathesson n’est pas rancunière. A vrai dire, c’était lui qui n’arrivait pas à se pardonner pour ses années d’absence. Il se rendait à présent compte du mal qu’il avait fait autour de lui…. Enfin, ce n’était pas la question du jour. « Et du coup, vous avez fait tout spontanément pour l’organisation où vous en avez discuté en détails ? » Une question cruciale car il se devait de rétablir le dialogue avec Liz suite à la très mauvaise réaction qu’il avait eu quand elle était venue lui annoncer sa grossesse. Une conclusion qu’il tire juste au moment où Raf dit quelque chose qui va dans ce sens. D’ailleurs, il n’y avait bien que le brun qui pouvait l’engueuler de la sorte sans qu’il ne résiste. « C’est sûr que si on pose le problème comme ça… Le choix entre les deux solutions est vite fait. » Raf l’avait secoué, lui avait retourné le cerveau mais dans le bon sens. C’était tout ce dont Rhys avait besoin et il est totalement rangé au raisonnement de ce dernier. « Alors je vais essayer de faire comme ça… Mais si jamais, ça me ronge trop à l’intérieur… Je pourrai vider mon sac auprès de toi ? » Raf était le seul qui avait toute la confiance de Rhys à l’heure actuelle et surtout il était le seul qui l’avait fait avancer un peu à propos de cette histoire de bébé. D’où l’importance de la question.


AVENGEDINCHAINS

_________________


I wish I could turn back time
Maybe someday we can rewrite our story. Maybe in that story we don’t hurt each other, like we did in this one. Maybe we are happy the way it should be. Maybe you and I, we get the ending that we should have. I have to believe that, that maybe someday we will make things right beetween us.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adriel R. Swanson
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight/cha.
TES DOUBLES : sam & daniel & liam.
TON AVATAR : samSEXYheughan.
TES CRÉDITS : batphanie & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : open.

RAGOTS PARTAGÉS : 1243
POINTS : 1504
ARRIVÉE À TENBY : 23/08/2015
i can't say it's gonna be a dream. (rhys) Tumblr_nesi3bU8IA1qj13ofo3_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 33ans (16/05/1985)
CÔTÉ COEUR : définitivement amoureux.
PROFESSION : graphiste spécialisé en site internet, professeur de graphisme remplacant à l'université et professeur d'équitation à ses heures perdues.
REPUTATION : " je crois que nous ne l'avions pas vu aussi heureux depuis son accident. "


i can't say it's gonna be a dream. (rhys) Empty
MessageSujet: Re: i can't say it's gonna be a dream. (rhys) i can't say it's gonna be a dream. (rhys) EmptyMar 18 Oct - 0:49


Mistakes.
Je me lance dans des explications rapides et brèves tandis que j'ai un ami très étonné en train de m'écouter.« Oh wow, je l’ignorais totalement pour Luka et Shea… Je suis désolé… C’est vrai que Lizzie peut être extrêmement protectrice quand il s’agit de ses frères ou de ses cousins… J’essaierai de lui glisser un mot à ton propos… » Le Blake semble choqué de l'apprendre mais bon, je ne suis pas du genre à crier cette histoire un peu partout. Si je pouvais la mettre de côté, je n'hésiterais pas. « C'est gentil mais ne te tracasse pas. Je la comprends au fond, j'ai rien arrangé. Puis c'est pas grave hein, je ne suis pas obligé d'aimer les deux parents du futur petit. » ajoutais-je en rigolant. Je cherche à rendre le sujet plus drôle alors que je me rends compte que ça va peut être être difficile de voir mon ami et son enfant si je me fais assassiner du regard à chaque fois que la maman est dans les parages. Peu importe de toutes façons, je ferais en fonction au moment voulu. « Bien sûr que je tiens à Lizzie. Je l’aime depuis que je suis gamin. C’est la plus belle personne que j’ai rencontré dans ma vie. Alors non, je ne veux pas qu’elle disparaisse. » Amoureux ? Je n'en sais rien. Alors que j'avais l'impression qu'il cherchait à se convaincre du contraire depuis le début de la discussion, c'est devant un autre Rhys que je me retrouve planté, sans savoir ce qu'il faut lui raconter. « Qu'est-ce que t'attends alors. » Pour lui dire ces gentils mots qui sortent de sa bouche. Il n'arrête pas de me dire depuis le début qu'ils ne sont pas ensemble et pourtant, je vois qu'on est proche du fait que ça va arriver. Je n'insiste pas plus, peu doué pour les discussions trop sentimentales.

Je déteste être ce gars. Je déteste être ce pessimiste qui remet les idées des rêveurs en place. Pourtant, j'ai l'impression d'être le seul à pouvoir le faire dès que mon entourage en a besoin. Je n'aime pas ce visage triste qu'ils affichent tous face à la vérité mais au moins ça passe vite et tout revient à la normale. Je ne sens pas ce ton habituel, je me sens même beaucoup plus doux que d'habitude avec mon ami. Et c'est tant mieux. « Je commence à le comprendre. Ça me dépasse mais je vois bien ce que tu veux dire. Elles feraient tout pour leur enfant. Ça je peux l’accepter et faire avec. »C'est mieux ça que de se planter dans ses idées. Tu peux te tracasser tant que tu veux pour une femme enceinte, sa propre santé à elle sera sûrement le dernier de ses soucis. « C'est un bon pas en avant. » affirmais-je avec un grand sourire. « C'est la chose la plus positive qui vienne de la part des femmes enceinte ... Parce que les hormones. » Je n'ai partagé qu'une infime partie de grossesse avec Shea et j'ai compris de suite comment ça se passait. Les hormones, c'est atroce. Entre leurs envies soudaines ou leurs humeurs, c'est difficile de ne plus savoir ou donner de la tête. « Non, c’est sûr qu’on avait rien calculé. » finit-il par me répondre. La même erreur que j'avais commise revient dans mon cerveau au galop mais j'efface l'image au plus vite, ne voulant rien comparer.

Je ne dis pas que j'ai toutes les réponses, simplement les miennes. Je fais de mon mieux pour tout mettre au clair et pour qu'il me comprenne. « ça me rassure ce que tu dis… (...) Même si au fond, je crois qu’elle a peur que je reparte et qu’elle garde en tête mes années d’absence… » Là sur le coup, c'est lui qui a raison. Et pour une fois, je me mets à penser qu'avoir un bébé avec Ariana aurait été plus facile qu'avec Shea. Pas de passé, pas de rancœurs ... Juste deux personnes qui ne s'entendent pas si mal et qui pourraient élevé un enfant du mieux qu'ils peuvent. « Montre lui que tu ne compte pas repartir de si tôt. » C'est ce que j'ai fais et de toutes façons, dès que j'ai vu la bouille de Nathan, Londres m'a paru encore plus loin qu'avant. C'était devenu impossible de vivre dans une autre ville que la sienne. « Tu ne va pas repartir hein ? » demandais-je, pour être sûr. « Et du coup, vous avez fait tout spontanément pour l’organisation où vous en avez discuté en détails ? » Je réfléchis à la question, je veux être sûr qu'il n'y a pas eu de problèmes, une seule fois. « Spontanément. Après, on a toujours été sur la même longueur d'onde. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle on a pu rester aussi longtemps ensemble. Bref, si vous vous connaissez un minimum, je pense que ça pourra venir aussi spontanément. » Ces phrases m'inspirent encore après plus d'un an. Je suis heureux d'avoir mis toute ma haine de côté pour pouvoir m'entendre avec la maman de mon fils. C'est ce qui a de mieux, pour tout le monde. Des efforts sont parfois utiles mais quand tu vois les résultats, tu te dis que les concessions en valaient le coup.

Viens alors le choix ultime, celui qui te dirigera vers le bon côté de la force. Je lui fais le topo, sur la rigolade mais je l'ai fais. « C’est sûr que si on pose le problème comme ça… Le choix entre les deux solutions est vite fait. » C'est exactement ce que je voulais entendre de sa part. Il faut croire que j'ai fais ce qu'il fallait, que j'ai secoué Rhys mais dans le bon sens du terme. A sa place, j'aurais eu le cerveau tellement retourné par trop d'idées reçues en même temps. Mais le gars devant moi, c'est un courageux. « Alors je vais essayer de faire comme ça… Mais si jamais, ça me ronge trop à l’intérieur… Je pourrai vider mon sac auprès de toi ? » Je suis touché par sa demande, surtout avec cet état de fatigue. J'ai cru lui avoir fais peur mais c'est tout le contraire. Je finis ma bière en pensant à Echo. Elle serait fier de moi si elle avait eu l'occasion de me voir discuter avec son frère. « Parfait. Et ma porte t'es toujours ouverte. » assurais-je à voix basse. « On pourra se faire une orgie de nourriture ou se saouler un coup. Mais si tu pouvais choisir la nourriture ça m'arrangerais, tu sais que je ne tiens pas très bien l'alcool. » finis-je par lui dire en rigolant.

AVENGEDINCHAINS

_________________



      can't stop loving you
      i love you without knowing how, or when, or from where. i love you simply, without problems or pride: i love you in this way because i do not know any other way of loving but this, in which there is no i or you ▬ so intimate that your hand upon my chest is my hand, so intimate that when i fall asleep your eyes close.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rhys Mathesson-Blake
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Jaya, Trystan, Thomas & Eleanor
TON AVATAR : Sam Claflin
TES CRÉDITS : blossom (avatar) + ju (gifs) anaelle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libres : (3/3) :
RAGOTS PARTAGÉS : 2064
POINTS : 4060
ARRIVÉE À TENBY : 16/02/2016
i can't say it's gonna be a dream. (rhys) Tumblr_myyps8NFsL1rko30to5_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans (24/08)
CÔTÉ COEUR : Marié à sa Lizzie & Père adoptif de deux beaux enfants.
PROFESSION : Croupier au casino de Swansea.
REPUTATION : Quel beau mariage il a fait ! Tous nos vœux de bonheur pour lui et sa femme.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

i can't say it's gonna be a dream. (rhys) Empty
MessageSujet: Re: i can't say it's gonna be a dream. (rhys) i can't say it's gonna be a dream. (rhys) EmptyMer 19 Oct - 21:55


Mistakes.
« Non mais c’est du passé…. Je pense qu’on peut faire en sorte de tourner la page maintenant… » Réplique Rhys quand Rafael refuse qu’il parle à Lizzie. De toute façon, il ne prendrait pas ce non pour une réponse. Il était têtu quand il était déterminé et là, il était bien déterminé à arranger les choses justement. Liz et Raf étaient tous les deux très importants dans sa vie et il a besoin qu’ils se réconcilient. Peut être pas qu’ils s’apprécient mais au moins qu’ils se tolèrent. Ne serait-ce pour que le Blake puisse organiser des dîners avec les deux présents. Enfin, il ne veut pas trop plomber l’ambiance alors il ajoute une petite boutade. « Je ne suis pas obligé d'aimer les deux parents du futur petit.…. « Ça veut dire que tu m’aimes ? » Dit-il pour taquiner le Olsen et clore le sujet Lizzie. Sauf que pour lui, ce n’est pas facile d’arrêter de parler de Lizzie et que Rafael peut tout aussi bien le taquiner à ce sujet. « Qu'est-ce que t'attends alors ? » Finit par demander ce dernier. « Qu’est-ce que j’attends pour quoi ? » Réplique le blond, s’enfonçant dans sa mauvaise foi. « Je peux l’aimer sans que ça ne devienne romantique. Même si on a un enfant ensembles. De toute façon, je suis pratiquement sûr qu’elle ne pense pas à moi de cette façon donc la question ne se pose même pas… »

Enfin, il ne devrait pas trop douter des conseils de Rafael. Car ce dernier a accompli rien de moins que l’exploit de faire reconsidérer sa position à Rhys. Le blond lui fait un sourire quand il s’entend dire qu’il a fait un bon pas en avant. Et une nouvelle fois, les deux hommes se remettent à plaisanter. Il était vrai qu’ils ne restaient jamais trop longtemps sérieux en compagnie l’un de l’autre. « Oh mon dieu, je n’avais pas pensé aux hormones… Je t’en supplie, ne me parle pas des hormones. Pas ce soir, c’est trop d’un coup. » Dit-il en feignant l’épouvante avant d’éclater de rire. Un rire jaune quand même. Lizzie était la douceur incarnée mais il l’avait déjà vue en colère alors il savait ce que ça pouvait donner… Un peu plus détendu, Rhys se rappelle de boire sa bière tandis que Rafael lui donne de nouveaux conseils pertinents. Si ça continuait, il allait devoir rémunérer le restaurateur, car ce dernier était vraiment en train de lui sauver la mise. « C’est vrai que je ne lui ai jamais dit clairement que je comptais rester ici. En vrai, j’ose pas ramener le sujet de mon départ sur le tapis, c’est déjà tellement miraculeux qu’elle m’ait pardonné… » Il s’en veut à présent de ne pas avoir fait en sorte de plus rassurer ses proches. Un oubli regrettable, comme le montre la question qui suit de Raf. « Non, non, je suis sérieux, je ne repartirai pas. Je n’en avais pas l’intention vu que les choses s’arrangent doucement avec Caleb, Lylou et Lizzie… Mais maintenant qu’il y a le bébé… Quel genre d’homme je serai si j’abandonnais mon enfant ? »

Du coup, rester signifiait penser sur le long terme et c’est ce que fait le Blake en demandant plus de conseils sur les modalités de garde alternée, pour voir si c’était vraiment faisable. Et heureusement, une fois encore, la réponse de Rafael est rassurante. « J’espère qu’on pourra fonctionner comme ça avec Liz… Mais bon, faut reconnaître que tu as un tempérament bien plus calme que le mien quand même. On ne t’as jamais dit que tu ferais un excellent psy ? » Dit Rhys en riant une nouvelle fois. C’était même pas de la flatterie, c’était un fait indéniable. Raf était plus patient, plus à l’écoute, moins obstiné que Rhys. C’était sans doute ce qui faisait qu’il avait réellement aidé le gallois à se sentir mieux à l’aide d’une seule discussion. Ça et une bonne dose d’altruisme aussi, parce que quand Rhys tente de remercier son ami, celui-ci lui fait savoir que sa porte est toujours ouverte. « Merci mec, ça compte vraiment pour moi. Et encore une fois, encore merci pour tout ce que tu viens de dire. C’est tout ce que j’avais besoin d’entendre. » Il est ému mais il n’a pas le temps de devenir trop sentimental, car Rafael fait une nouvelle plaisanterie qui ranime Rhys. « Alcool, orgie, nourriture, ça c’est mon domaine. Je pourrai au moins t’aider pour ça. T’en fais pas, tu es entre de bonnes mains ! » Claironne le blond en souriant de toutes ses dents. « D’ailleurs, commençons maintenant. Après tout ce sérieux, il est temps qu’on s’amuse un peu ! » Achève t-il en ouvrant deux nouvelles bières. Tant pis si demain il avait la tête comme une citrouille, il était bien décidé à profiter de la nuit comme il se devait.

AVENGEDINCHAINS


SUJET TERMINE

_________________


I wish I could turn back time
Maybe someday we can rewrite our story. Maybe in that story we don’t hurt each other, like we did in this one. Maybe we are happy the way it should be. Maybe you and I, we get the ending that we should have. I have to believe that, that maybe someday we will make things right beetween us.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


i can't say it's gonna be a dream. (rhys) Empty
MessageSujet: Re: i can't say it's gonna be a dream. (rhys) i can't say it's gonna be a dream. (rhys) Empty

Revenir en haut Aller en bas

i can't say it's gonna be a dream. (rhys)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-