AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

éloigne toi du passé et il reviendra au galop. (shea)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight/cha.
TES DOUBLES : malone & daniel & noah.
TON AVATAR : tomSEXYausten.
TES CRÉDITS : nephilim & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : open. (trystan, lexia)
RAGOTS PARTAGÉS : 931
POINTS : 626
ARRIVÉE À TENBY : 23/08/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 32ans (16/05)
CÔTÉ COEUR : pensée qui me fait battre le coeur plus vite, ça n'en est qu'à ce stade pour l'instant.
PROFESSION : graphiste spécialisé dans la conception de sites internet et d'affiches pour la ville. professeur d'équitation pour les élèves qui en valent le coup.
REPUTATION : " on le connaissait pour son manque de discrétion avant qu'il ne finisse en chaise roulante. mais une baguarre dans un bar, c'est quand même loin de lui ressembler. mais qu'est-ce qui lui ai passé par la tête ? "



MessageSujet: éloigne toi du passé et il reviendra au galop. (shea) Ven 12 Aoû - 0:17


Done with it.
Ma rentrée à Tenby avait été des plus excitante, entre la surprise de Rylee et la fin de soirée avec Rhys. Ma nouvelle petite amie s'était donné de la peine pour me rendre le retour des plus agréable tandis qu'un ami avait besoin de moi alors qu'il sentait le besoin d'avoir de mes conseils. Tout ça, ça me fait sentir comme un homme encore plus nouveau. J'avais déjà presque fini de faire partir ce mec bourré de beaucoup trop de principes différents pour en faire un gars simple et sans prise de tête. Je n'oublierais jamais ce que j'étais jusqu'ici mais j'ai commencé à me sentir tellement mal en me tracassant pour les autres que j'en ai eu marre et que j'allais, pour une fois, me concentrer sur moi. Le réveil est dur ce matin, peut-être à cause des bières que j'ai bu hier soir. J'ai mal au crâne et les premiers rayons du soleil traversent les rideaux de ma chambre. Je reste la tête sur mes coussins, bouge les mains de mes yeux petit à petit avant de voir pour de bon la luminosité de la pièce. J'hésite à me lever pour foncer dans la douche, profiter de ces longs filets d'eau brûlante pour me rebooster ou à me lever pour enfiler un training et aller faire une course. Ou peut-être que je pourrais simplement faire les deux.

Je ferme la porte, enfile des écouteurs aux oreilles et pars directement. Je décide d'aller au bord de la plage, il fait encore chaud malgré les nuages gris qui manquent de nous tomber sur la tête et le vent de la mer, il n'y a rien de mieux. J'y arrive au bout de quelques minutes, profite de l'heure et du fait qu'il n'y a personne pour enchaîner, encore et encore. J'aurais du m'y mettre il y a plus longtemps, ça m'aurait éviter d'accumuler tout ce stress et j'aurais tout affronter différemment. Je suis obligé de m'arrêter un petit moment pour reprendre mon souffle mais repars assez vite. Je suis resté comme ça deux bonnes heures, coincé entre tous ses allers retours. Je rentre à pieds pour me concentrer sur mes étirements car mes bras sont fort engourdis. Je repense alors à Shea et à mon fils, je les ai un peu zappé hier avec tout ce qui est arrivé. Je prends le téléphone dans ma poche, envoie un sms d'excuse avant de lui demander si elle peut m'apporter le petit, le plus vite possible. J'avais l'esprit occupé hier mais là, alors que je repense à mon gamin, je n'arrive plus à le bouger de ma tête, peu importe ce qui m'entoure. J'ai cette horrible impression d'avoir manqué à mes devoirs et ça ne me plaît pas du tout.

Je fonce dans la douche quand je rentre, aime cette deuxième sensation que me donne cette eau brûlante. La gueule de bois est définitivement partie et c'est pour un mieux. Je ne vois pas le temps passer, manque presque d'entendre la sonnerie de la porte. « Merde. » Le mot m'échappe tandis que j'étais l'engin et que je sors à toute vitesse. Je fais de mon mieux pour me sécher rapidement, enfile un boxer et un short mais descend immédiatement, ne voulant pas les faire attendre plus longtemps. « Salut. » dis-je en affichant une expression partagée sur mon visage. « Coucou toi, j'espère que tu as été gentil avec maman. » enchaînais-je en prenant Nathan dans mes bras assez vite. Je regarde Shea, toujours aussi gravée dans ma mémoire, mais ressent moins cette envie que j'avais, avant, de l'embrasser comme avant. « Euh ... Tu veux rentrer ? Boire quelque chose ? » Je m’emmêle un peu les pinceaux mais les mots restent plus ou moins correct.
AVENGEDINCHAINS

_________________

LA MORT DES AMANTS


I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. © FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : cam'tagada
TES DOUBLES : Savannah Cartwright
TON AVATAR : Kristin Kreuk
TES CRÉDITS : maknae (avatar) et solosand (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Open!
GabrielSameen ♪ (William)
RAGOTS PARTAGÉS : 2206
POINTS : 2888
ARRIVÉE À TENBY : 17/06/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans
CÔTÉ COEUR : quand j'y pense, j'attrape la migraine
PROFESSION : Etudiante en stylisme, créatrice
REPUTATION : Tiens donc, la vie de l'ainée Taylor semble s'agiter un peu en ce moment. Il était temps ! Oh, il parait qu'un certain Rafael Olsen la cherche partout dans la ville, craint-elle quelque chose ? Ce n'est pas prudent, avec un bébé à charge et un petit ami parti au combat...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: éloigne toi du passé et il reviendra au galop. (shea) Jeu 1 Sep - 1:42

Trois kilos de légumes et une douche plus tard, me voilà à nouveau d'apparence humaine. Le SMS de Rafael me confirme que je peux lui déposer Nathan, ainsi que ses nombreuses affaires. C'est quasiment un déménagement chaque fois que notre bonhomme se balade entre nos maisons. La chambre qu'il a chez son père est magnifique, bien sur, et équipée comme il le faut... seulement j'ai toujours peur qu'il ne lui manque quelque chose ou qu'il n'arrive pas à dormir sans sa peluche préférée. Alors à chaque fois j'emmène tout ce dont il pourrait avoir besoin, ce qui veux dire un sac complet. Aujourd'hui j'ai du me limiter car avec Nathan dans un bras et le sac dans l'autre, ne restait que mon sac à dos pour porter le panier de légumes que j'ai acheté pour lui. Norah est une excellente maraîchère, je lui ai dis que j'allais faire de la publicité pour son exploitation car elle gagne à être connue. De plus, Rafael a peut-être besoin d'un fournisseur supplémentaire, qui sait ? Il vient de rentrer de Londres. Son frigidaire est sans doute presque vide, pas sur qu'il ai eu le temps de faire des courses depuis qu'il est revenu. En tout cas quelques petits légumes lui permettront de tenir le choc en attendant de pouvoir faire des courses dignes de ce nom. Surtout que notre petit monstre a un appétit d'ogre. C'est dingue tout ce qu'il peut ingurgiter comme nourriture. Avec les bons légumes de ma maraîchère préférée j'ai repris goût à la bonne cuisine. Ce n'est pas que je l'avais perdu, mais ça n'avait pas été ma priorité numéro 1 pendant un certain temps. Les petits pots que j'ai cuisiné pour Nathan ont été bien appréciés, ma cuisine en est le témoin.

« Ah bon sang, depuis quand tu es devenu aussi lourd toi ? Tu peux me le dire ? » Je demande à Nathan tout en sachant pertinemment qu'il ne répondra pas. Quoi qu'il comprend peut-être puisqu'il adopte encore cette mine réjouie qu'il a après avoir commis un méfait quelconque. Ce petit finira par me rendre chèvre, c'est sur. « Oh oui tu t'amuses hein, tu veux rendre ta maman complètement dingue. » Mon ton mielleux achève de l'amuser, il éclate de rire – un rire de bébé, nuance – dès que nous passons le porche de la maison où vis Rafael. M'adaptant à son humeur badine je poursuis sur le ton de la confidence : « Si tu vois la copine de papa, je t'autorise à baver et à lui vomir dessus, d'accord ? » Ces paroles me font me sentir comme la dernière des garces, mais je m'en fou comme de l'an 30. Si Nathan veut dégoûter la « petite-amie » de son père, il a carte blanche ! Néanmoins quand j'y pense... « En fait non, elle devrait se changer et ça finirait en … tu es trop jeune pour entendre ça toi. » La voiture est fermée, les légumes et petits pots sont dans mon sac à dos, le petit est à mon bras, son sac est dans l'autre bras, et mon portable dans ma poche arrière. Tout est bon, nous sommes parés à l'abordage !

La première chose que je vois est le torse nu de Rafael. Quelques secondes passent et pourtant j'ai l'impression qu'elles se comptent en minutes tellement je suis absorbée par les abdos saillants de mon ex-petit-ami. Cette vue, je l'ai eue pendant cinq ans, je suis bien placée pour connaître la moindre parcelle de l'anatomie de Rafael. Et quelle anatomie... Bon Dieu, j'en baverais. Il a maigri depuis notre pseudo « rupture ». A moins que ce ne soit une effet de mon imagination. Mon regard est attiré par celui de Rafael et je ferme la bouche pour ne pas paraître bête. Il faut dire que j'avais une vue imprenable... Il semble qu'il n'ait rien remarqué, ouf. « Salut. » Je lui lance d'un ton enjoué, emportée par la bonne humeur de la journée. Elle s'annonce particulièrement bonne, ce qui me rend sereine pour les deux hommes de ma vie. Même si il est désormais avec une autre, je suis persuadée que Rafael restera l'amour de ma vie. J'ai merdé. Gravement. Je n'ai qu'à m'en prendre à moi-même concernant cette bêtise. Maintenant j'assume et j'essaie de positiver. Ça n'est pas facile tout les jours mais j'ai l'impression de retrouver l'ancienne Shea, l'espace de quelques minutes, parfois quelques heures. Ça me fait du bien de constater que certaines choses n'ont pas changé. « Si il pouvait te répondre, il te dirait sûrement qu'il a quasiment repeint la cuisine avec de la purée verte, ce petit coquin. » Je ponctue ma phrase d'un gazouillement en faisant des chatouilles sur le ventre de Nathan, qui est désormais dans les bras de Rafael. Il adore ça et le rire qui le prend est du bonheur à l'état pur.

« Euh ... Tu veux rentrer ? Boire quelque chose ? » Moi qui allait lui expliquer ce que contenait mon sac à dos puis partir, pensant qu'il voudrait me voir le moins possible, je suis surprise. Ma bouche se suspend et au lieu d'explications fumeuses, je m'entends répondre avec confiance : « Oh oui ce serait génial. Je n'ai pas arrêté ce matin. Si tu as de la limonade et des scones ce serait génial. Sinon... ce que tu as. Tu sais ce que j'aime, je te fais confiance. » Hésitante, j'entre chez lui à petits pas mesurés. J'espère ne pas croiser celle qui partage désormais sa vie, ce qui assombrirait considérablement cette journée placée sous le signe du bonheur. Avant de m'asseoir à table je tire mon sac à dos, l'ouvre pour lui montrer et lui explique enfin : « Il y a une exploitation maraîchère à la sortie de la ville, je t'ai amené un petit panier de légumes avec les petits pots. Ils sont vraiment géniaux, peut-être que tu pourrais y penser pour l'approvisionnement du restaurant ? » Loin de moi l'idée de lui donner des ordres, c'est lui qui est doué pour cela et lui qui dirige son restaurant. Il a ça dans le sang, mais sait faire preuve de douceur avec ses employés. C'est ce qui le rend si bon patron. « Comment ça s'est passé à Londres ? Le restaurant marche bien ? »

_________________



what's happened in my life ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight/cha.
TES DOUBLES : malone & daniel & noah.
TON AVATAR : tomSEXYausten.
TES CRÉDITS : nephilim & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : open. (trystan, lexia)
RAGOTS PARTAGÉS : 931
POINTS : 626
ARRIVÉE À TENBY : 23/08/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 32ans (16/05)
CÔTÉ COEUR : pensée qui me fait battre le coeur plus vite, ça n'en est qu'à ce stade pour l'instant.
PROFESSION : graphiste spécialisé dans la conception de sites internet et d'affiches pour la ville. professeur d'équitation pour les élèves qui en valent le coup.
REPUTATION : " on le connaissait pour son manque de discrétion avant qu'il ne finisse en chaise roulante. mais une baguarre dans un bar, c'est quand même loin de lui ressembler. mais qu'est-ce qui lui ai passé par la tête ? "



MessageSujet: Re: éloigne toi du passé et il reviendra au galop. (shea) Mer 7 Sep - 0:57


Done with it.
Ce n'est pas qu'elle met du temps à répondre, mais Shea semble ailleurs quand j'ouvre la porte. Je baisse les yeux, me rend compte de mon état. Ce n'est pas mon jour, vraiment. « Salut. » dit-elle sur un ton trop enjoué. La dernière fois que je l'ai entendu parler comme ça, je pense qu'elle avait une idée derrière la tête et je suis sûr qu'elle a réussi à avoir ce qu'elle voulait. Je ne sais pas si elle attend quelque chose de moi aujourd'hui mais je finis par la sentir mal, cette Taylor enjouée. Je prends le petit dans mes bras, lui demande s'il a été gentil avec maman sans pour autant attendre de réponse. « Si il pouvait te répondre, il te dirait sûrement qu'il a quasiment repeint la cuisine avec de la purée verte, ce petit coquin. » Elle lui fait des chatouilles sur le ventre, tandis que je le regarde, partagé entre le gronder et mourir de rire. « Oh. En voilà une idée. » dis-je les sourcils arqués. « Je croyais t'avoir appris à cuisiner comme il faut. » Je la taquine, comme si elle lui avait fais de la mauvaise nourriture était la raison de sa bêtise. Sauf que non, il est juste très animé pour un enfant. « Je rigole. » me sentais-je obligé de préciser.

Je lui demande si elle veut rentrer boire quelque chose, presque sûr qu'elle va m'éviter de la même manière que je l'aurais fais. On dirait qu'elle hésite, puis la brune accepte, sous mon regard perplexe. « Oh oui ce serait génial. Je n'ai pas arrêté ce matin. Si tu as de la limonade et des scones ce serait génial. Sinon... ce que tu as. Tu sais ce que j'aime, je te fais confiance. » Bon, je ne peux pas lui refuser l'entrée maintenant. Je m'écarte de la porte et la laisse rentrer dans mon couloir. Je lui donne le petit pour pouvoir m'occuper de sa demande. « J'ai toujours des scones. Je vais chercher ça. » Je vais dans la cuisine et profite du chemin pour aller enfiler un gilet posé sur une chaise. Je sors les pâtisseries du frigo ainsi que la limonade avant de prendre des verres. Je deviens nostalgique d'un coup, repensant à tous ces jours où j'ai sorti ces sucreries pour les partager avec elle, que ce soit dans la cuisine, devant la télévision ou même dans notre lit. Je secoue la tête pour m'aider à revenir sur terre et pourtant, les souvenirs ne partent pas. Je reviens près de Shea, installée dans le salon et dépose tout sur la table, sans casse. « Il y a une exploitation maraîchère à la sortie de la ville, je t'ai amené un petit panier de légumes avec les petits pots. Ils sont vraiment géniaux, peut-être que tu pourrais y penser pour l'approvisionnement du restaurant ? » La Taylor tire son sac à dos, l'ouvre et me montre une tonne de légumes en plus des petits pots habituels. J'ai beau lui dire que je sais les faire mais elle m'en apporte à chaque fois. Je prends le sac et observe les légumes, intrigué. Ils ont l'air en bon état, il ne manque plus qu'à voir le goût. « Oh, c'est gentil ça. » C'est le premier geste gentil qu'on partage depuis notre rupture. J'applaudis intérieurement l'idée et je commence même à apprécier le fait qu'elle me connaisse encore aussi bien. « Merci. » dis-je en la gratifiant d'un sourire « Je teste ça mais tu me connais, ça devrait aller. » finis-je par dire avant de déposer le sac. La conversation sonne comme le passé et ce n'est pas bon, mais ça fait du bien.

« Comment ça s'est passé à Londres ? Le restaurant marche bien ? » Si elle ne connaissait que la moitié des détails du pourquoi de mon séjour, elle voudrait absolument éviter les détails. Et pourtant, la brune est là à me parler comme si nous étions de vieux amis. Je réfléchis à ma réponse tout en lui servant un verre de limonade. « Super, merci. J'ai passé plus de temps avec ma famille pour une fois. » dis-je en rigolant. Je sais que ça va l'amuser autant que la choquer. Et ça m'amuse d'observer sa réaction. « Très bien, comme d'habitude. J'ai été travaillé trois soirs mais j'ai surtout gérer la paperasse, même si on m'a assez bien remplacée. » J'ai un peu de peine en finissant ma phrase, me rendant à l'évidence. Je savais que ça arriverait, c'est juste que quand on y fait face, c'est plus difficile de ne rien laisser transparaître. Je masque la tristesse en buvant de la limonade. « Mais bon, je suis pas mal ici hein. » me sentais-je obligé de préciser. Mon oncle n'est pas aussi terrible qu'on ne le pense ou simplement parce que je ne veux pas qu'elle se tracasse pour moi. De toutes façons, Shea sait très bien que si ce n'était pas pour Nathan, je serais déjà reparti dans la capitale anglaise depuis longtemps. Après tout, j'avais eu mes réponses. « Et toi, comment tu va sinon ? » demandais-je enfin, détournant la conversation. J'observe Nathan, très calme puis me jette sur un scone par nervosité. Je ne le sens pas.

AVENGEDINCHAINS

_________________

LA MORT DES AMANTS


I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. © FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : cam'tagada
TES DOUBLES : Savannah Cartwright
TON AVATAR : Kristin Kreuk
TES CRÉDITS : maknae (avatar) et solosand (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Open!
GabrielSameen ♪ (William)
RAGOTS PARTAGÉS : 2206
POINTS : 2888
ARRIVÉE À TENBY : 17/06/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans
CÔTÉ COEUR : quand j'y pense, j'attrape la migraine
PROFESSION : Etudiante en stylisme, créatrice
REPUTATION : Tiens donc, la vie de l'ainée Taylor semble s'agiter un peu en ce moment. Il était temps ! Oh, il parait qu'un certain Rafael Olsen la cherche partout dans la ville, craint-elle quelque chose ? Ce n'est pas prudent, avec un bébé à charge et un petit ami parti au combat...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: éloigne toi du passé et il reviendra au galop. (shea) Ven 7 Oct - 1:52

Mal cuisiner, moi ? Mais enfin, où a-t-il bien pu aller chercher cette idée ? « Hé ! Mais je cuisine comme il faut, espèce de gougeat. » fais-je en lui donnant une tape sur l'épaule en signe d'indignation. C'est ce qui nous a réuni au départ, la cuisine. Mes bavardages dans le métro avaient attiré son attention il y a six ans et avec son immense gentillesse il m'avait proposé de m'apprendre. Au départ je pensais qu'il voulait juste m'apprendre à cuire des pâtes... c'est vrai, un mec qui vous propose ça dans le métro... il y a de quoi se questionner. J'avais ensuite appris que la cuisine c'était son boulot, et il m'avait appris bien plus que la cuisson des pâtes.  « Je rigole. » s'empresse-t-il de préciser. Cette phrase pourtant anodine me fait mal au cœur et je cesse de rire comme une lycéenne. Je sais qu'il rigole, qu'il me taquine, et j'ai fait exprès de marcher dedans mais... avant tout ça il ne se serait jamais senti obligé de préciser qu'il rigolait. Ça, c'était avant. « Évidemment. » je réponds calmement et, pour ne pas lui montrer ma peine, je détourne le regard vers le couloir derrière lui. Je ne suis pas étonnée qu'il ai des scones chez lui, à vrai dire je l'avais espéré... les pâtisseries du cuisinier ont un goût de reviens-y, or ça fait des mois que je n'y ai pas goûté et elles me manquent ? Tout ça me manque. Les légumes sont un prétexte pour faire un pas vers lui, « amicalement parlant ». Puisque c'est ça que nous sommes censés être, si ce n'est pas fiancés. Des amis... je me dois de m'y habituer si je veux continuer à l'avoir dans ma vie. « Je teste ça mais tu me connais, ça devrait aller. » Un sourire revient égayer mon visage et la réponse est instinctive : « Bien sur, toujours prévoyant, toujours prêt. Tu n'as pas été scout dans une autre vie par hasard ? » Je plaisante avant de reprendre plus sérieusement :  « Mais ce sera l'occasion pour toi de refaire du steak aux champignons, comme à la st valentin... » Et dire qu'il avait fait ça avec des « restes »... pourtant ce dîner de saint valentin avait été fabuleux. Il m'avait offert le collier orné du symbole de l'infini que je porte toujours autour du cou. Est-ce que c'est légitime ? Je n'en sais rien. Pourtant je continue à le porter malgré tout. « J'ai connu la propriétaire lors de l'inauguration du Green Fairy en fait. Elle est adorable et... après ça j'ai repris goût à cuisiner. Nathan en profite aussi du coup. » En parlant du loup, je vois Nathan commencer à piquer du nez dans son berceau. Ce n'est pas son heure de sieste habituelle mais avec la nuit agitée qu'il a passée, il doit être fatigué. Le torse nu de Rafael ne me cause plus de palpitations puisqu'il l'a recouvert... la mutine en moi se dit que c'est fortement dommage. La partie raisonnée me dit que je devrais éviter de ressasser le passé sans arrêt et penser à l'avenir, c'est à dire Rafael en tant qu'ami et rien d'autre, puisqu'une autre femme a ravi son cœur.

Son séjour à Londres devient vite le sujet de notre conversation. Ma réaction mi-figue mi-raisin concernant le temps qu'il a passé avec sa famille doit l'amuser au plus haut point : lui qui ne passait que peu de temps avec eux... après tout, les gens changent. Après qu'il ai commencé à boire sa limonade je fais de même et en profite pour prendre un de ses délicieux scones. C'est à peine si je ne bave pas tellement ils sont bons. Et pourtant ce sont de simples scones... imaginez ce qu'il peut faire d'un repas entier. Cet homme a de l'or dans les mains. Ce n'est pas parce qu'il l'a caché que je n'ai pas remarqué la tristesse qui se reflétait dans sa voix lorsqu'il a prononcé le mot « remplacé ».   « Ça a du te faire bizarre... que le bateau tourne sans toi. » dis-je, me mettant à sa place un instant. Plusieurs années de sa vie ont été consacrée entièrement à son restaurant, j'imagine bien que revenir après un an à Tenby n'a pas du être facile. Moi qui l'ai presque obligé à déménager ici pour connaître son fils... la culpabilité que je ressens ne s'est pas encore estompée. Je ne devrais pas, selon la psy. Au fond ce n'est pas ma faute, c'est juste une putain de réaction psychologique. Si Rafael était à Londres... ce serait bien plus compliqué pour se partager la garde de notre fils.

« Ça va. Super, en fait. J'ai retrouvé mon poids de forme et je pense créer une collection d'ici peu pour la proposer à une boutique de Tenby. Je continue à aller à la fac mais... j'ai toujours besoin de continuer mes commandes et mes petits projets à coté. Même si ça peut être épuisant. » La perte de poids causée par le choc post-traumatique suivie de mon gain de poids à cause de la grossesse avaient laissé mon corps en bataille. Quand je m'étais rendue compte de mon laisser-aller j'avais commencé le sport afin de me faire des abdominaux en béton, j'avais recommencé à bosser les cours et je m'étais renseignée sur les procédures pour porter plainte. « Je suis allée à Londres avec Mona en Mai... » je lui dis en évitant son regard. Mona et moi n'étions pas sorties indemnes de ce week-end chez nos parents. A la fois parce que notre père lui avait dit des choses horrible, et aussi parce qu'il m'avait accusée d'inventer cette histoire de viol pour expliquer que j'avais trompé mon petit-ami. « J'ai porté plainte. Ils m'ont rappelé il y a une semaine pour me dire qu'ils avaient une piste et que je devrais me rendre à Londres pour les identifier si jamais leur piste était sérieuse. Alors ne t'étonnes pas si je pars quelques jours, assez soudainement. Si jamais tu ne peux pas garder Nathan je me débrouillerai pour le laisser à mes sœurs. Je crois qu'il est préférable que je ne l'emmène pas là-bas. »

_________________



what's happened in my life ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight/cha.
TES DOUBLES : malone & daniel & noah.
TON AVATAR : tomSEXYausten.
TES CRÉDITS : nephilim & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : open. (trystan, lexia)
RAGOTS PARTAGÉS : 931
POINTS : 626
ARRIVÉE À TENBY : 23/08/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 32ans (16/05)
CÔTÉ COEUR : pensée qui me fait battre le coeur plus vite, ça n'en est qu'à ce stade pour l'instant.
PROFESSION : graphiste spécialisé dans la conception de sites internet et d'affiches pour la ville. professeur d'équitation pour les élèves qui en valent le coup.
REPUTATION : " on le connaissait pour son manque de discrétion avant qu'il ne finisse en chaise roulante. mais une baguarre dans un bar, c'est quand même loin de lui ressembler. mais qu'est-ce qui lui ai passé par la tête ? "



MessageSujet: Re: éloigne toi du passé et il reviendra au galop. (shea) Mar 11 Oct - 1:26


Done with it.
Je regarde les légumes, intrigué. Je ne vois pas trop ce qu'ils ont de différents mais je suppose que je comprendrais ce qu'ils ont d'extraordinaires quand je les aurais testés. « Bien sur, toujours prévoyant, toujours prêt. Tu n'as pas été scout dans une autre vie par hasard ? » Je souris avant d'éloigner le sachet que la Taylor m'a gentillement apporté. « Non, pas le temps. » affirmais-je assez vite. Je sais que je l'ai longtemps voulu, enfant mais je n'avais pas le temps de me concentrer sur l'école, l'apprentissage de la cuisine avec mes parents et ça. Il faut faire des choix, même très jeune. « Mais ce sera l'occasion pour toi de refaire du steak aux champignons, comme à la st valentin... » La première partie au restaurant, la nourriture que j'ai préparé assez vite et la deuxième partie. Une soirée de fête mémorable qu'il est impossible d'oublier, même avec toute la volonté du monde. « C'est une idée ... » Que j'ai du mal à imaginer si tu n'es pas là pour le manger avec moi. C'est notre truc de st valentin, pas n'importe quel plat que tu fais à n'importe qui. D'ailleurs, quand j'y repense, je n'ai plus cuisiner ça depuis ce jour là. « J'ai connu la propriétaire lors de l'inauguration du Green Fairy en fait. Elle est adorable et... après ça j'ai repris goût à cuisiner. Nathan en profite aussi du coup. » Shea a un si bon contact avec les autres. J'ai toujours envié cette sociabilité facile. Je connaissais la moitié de ma table à cette inauguration et déjà là je manquais totalement de conversation. « J'imagine. » « Parce que tu avais perdu le goût de cuisiner ? » « Il en profite partout maintenant ... On le gâte peut être trop. » finis-je par dire en rigolant. Shea se lève et va vers Nathan qui, je le vois par la suite, est en train de s'endormir profondément. C'est un peu tôt pour la sieste mais peu importe, je n'allais pas le garder éveillé en tapant des casseroles l'une contre l'autre. Je profite de ce moment ailleurs pour attacher les deux derniers boutons de ma chemise avant de tenter, de la mauvaise manière, de faire partir le plus de plis possible.

Le séjour à Londres arrive sur la table mais je n'ai pas envie de m'attarder, surtout que si je commence à raconter on va finir par se croire dans un cours de psychologie. Je vois à sa tête qu'elle s'étonne du temps que j'ai passé avec ma famille mais maintenant que je ne gère plus l'entièreté du restaurant dans la capitale, je pouvais tout à fait passer les jours que je veux dans la maison de mes parents. Je n'arrive pas à ne pas parler de travail très longtemps. « Ça a du te faire bizarre... que le bateau tourne sans toi. » Je fais un signe positif de la tête. L'ainée me connaît toujours aussi bien. « C'est sûr, mais ce sont des choses qui arrivent. Nathan est ici et je ne veux pas être loin de lui. » Et loin de toi. Parce que malgré tous mes combats internes, je ne t'ai pas totalement oublié. Tellement de choses que j'aurais pu dire et que je coince dans un tiroir de ma tête. Pour le reste, c'est tellement une évidence que je n'ai pas besoin d'aller plus loin dans ma réflexion. Moi qui ait toujours rêvé du rôle de père, je n'allais pas me précipiter vers la porte de sortie dès que possible. Je lui demande comment elle va pour détourner la conversation. « Ça va. Super, en fait. J'ai retrouvé mon poids de forme et je pense créer une collection d'ici peu pour la proposer à une boutique de Tenby. Je continue à aller à la fac mais... j'ai toujours besoin de continuer mes commandes et mes petits projets à coté. Même si ça peut être épuisant. » C'est impressionnant de voir à quel point la brune se remets de ses émotions. Pendant quelques minutes, je retrouve la Shea avec laquelle j'ai partagé ma vie tant d'années. « Je suis content pour toi. Ce sont de beaux projets que tu as là. N'hésite pas si tu veux que je garde le petit de temps en temps pour pouvoir travailler plus vite et ainsi être en meilleure forme. » dis-je en souriant, pour lui assurer qu'il n'y avait pas de soucis. Elle a bien plus dur que moi au niveau du travail, je peux bien lui rendre des petits services de temps en temps.

Au fil du temps, j'ai appris à lire sur le visage de Shea. Et là, je comprends qu'il y a quelque chose qui cloche. Je ne comprends pas parce que jusqu'ici, tout allait bien dans la discussion. Je commence a stresser, j'ai peur qu'elle m'annonce une mauvaise nouvelle. « Je suis allée à Londres avec Mona en Mai... » Je penche la tête, intrigué. Je ne dis rien parce que la suite va sûrement arrivée assez vite. Je me suis étonné de ne pas l'avoir su avant de me rappeler que je n'ai pas à savoir ce qu'elle fait et quand elle le fait. « J'ai porté plainte. Ils m'ont rappelé il y a une semaine pour me dire qu'ils avaient une piste et que je devrais me rendre à Londres pour les identifier si jamais leur piste était sérieuse. Alors ne t'étonnes pas si je pars quelques jours, assez soudainement. Si jamais tu ne peux pas garder Nathan je me débrouillerai pour le laisser à mes sœurs. Je crois qu'il est préférable que je ne l'emmène pas là-bas. » Woaw. C'est un pas tellement grand que la Taylor a fait ce jour là. J'aurais aimé le savoir, j'aurais aimé pouvoir être content avec elle mais surtout fier d'elle. La brune a eu la dose de courage dont elle avait besoin et ça me pousse à l'admirer. C'est impossible de comprendre ce qu'elle ressent mais ce n'est pas difficile de comprendre l'effort qu'elle a fourni ce jour là. « C'est vraiment une super nouvelle. » Mes lèvres s'étirent tandis que je plante mon regard dans le sien. Zut, c'est comme si la dose de courage qu'elle a eu la rend encore plus jolie. « C'est bien que tu te sois décidé à le faire. Puis ça m'évitera de devoir m'occuper d'eux moi même. » Je me sauve la vie avec une dose d'humour et finit par me vider l'esprit pour pouvoir me concentrer sur le sujet de discussion. Je suis tellement content de ce qu'elle a fait et j'ai tellement de mal et de gêne à l'exprimer. « Viens là. » finis-je par dire en tendant les bras. Passons au dessus de la fin de notre histoire, passons par dessus ces vieux sentiments ... Quitte à ne pas être ensemble, il faut au moins faire le minimum et se comporter comme deux amis. Je la serre dans mes bras, pose ma tête sur la sienne. « Je ne veux pas que tu te tracasse pour ça. Je prendrais Nathan en cuisine s'il le faut. » affirmais-je, l'esprit ailleurs.

AVENGEDINCHAINS

_________________

LA MORT DES AMANTS


I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. © FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : cam'tagada
TES DOUBLES : Savannah Cartwright
TON AVATAR : Kristin Kreuk
TES CRÉDITS : maknae (avatar) et solosand (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Open!
GabrielSameen ♪ (William)
RAGOTS PARTAGÉS : 2206
POINTS : 2888
ARRIVÉE À TENBY : 17/06/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans
CÔTÉ COEUR : quand j'y pense, j'attrape la migraine
PROFESSION : Etudiante en stylisme, créatrice
REPUTATION : Tiens donc, la vie de l'ainée Taylor semble s'agiter un peu en ce moment. Il était temps ! Oh, il parait qu'un certain Rafael Olsen la cherche partout dans la ville, craint-elle quelque chose ? Ce n'est pas prudent, avec un bébé à charge et un petit ami parti au combat...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: éloigne toi du passé et il reviendra au galop. (shea) Jeu 17 Nov - 23:50

En y réfléchissant bien, me remémorant les mois passés, je n'ai pas repris de steak aux champignons depuis notre dernière st valentin. C'était totalement inconscient, comme si une partie de mon cerveau voulait occlure cette saveur de mon garde manger en bloquant ainsi les souvenirs rattachés a ce moment. Ce n'est pas comme si ce plat était un millésime, c'est vrai... un steak aux champignons. N'importe qui est censé savoir faire ça. Mais tout a un goût tellement plus savoureux quand il est partagé avec l’être que l'on aime le plus au monde. L'un des deux, du moins. Nathan a ravi mon cœur aussi sûrement que l'avait fait son père cinq ans auparavant. Avec ses petites joues potelées, ses fossettes adorables, son sourire charmeur... mon p'tit gars sait y faire. La garde partagée n'est finalement pas trop traumatisante pour lui dans le sens où c'est ce qu'il connaît depuis sa naissance. Quand j'imagine cette Rylee tenir mon fils dans ses bras, j'ai envie de faire exploser ma rage aux yeux du monde. Mais je me contiens, parce que ça me ferait définitivement paraître comme une hystérique. Et c'est loin d’être ce que je veux. Je me suis battue tellement fort contre mes insécurités et mes souvenirs que tout foutre en l'air à cause d'une brune qui se croit tout permise serait extrêmement bête. J'ai à nouveau l'air de quelqu'un de normal aux yeux des habitants de la ville. C'est presque un miracle vu la crise d'angoisse que j'avais faite à l'épicerie quelques semaines seulement après l'agression. Ainsi la demande d'éclaircissement qu'il m'adresse à cause de mon regain d'énergie pour la cuisine me paraît un sujet épineux. Je hausse les épaules mine de rien et réponds : « Oh tu sais, avec le manque de temps et tout ça... on ne peut pas dire que la cuisine ait été une de mes préoccupations principales pendant quelques mois. » Quand vous avez été agressée, violée, êtes tombée enceinte ensuite, avez retrouvé quelqu'un en qui vous avez confiance et qui vous a ensuite laissée tomber aux portes de la maternité, puis finalement que vous devez supporter de voir l'homme de votre vie aux bras d'une autre, on peut comprendre que cuisiner ne soit pas vraiment à l'ordre du jour. A Rylee, il ne doit certainement pas apprendre à cuisiner comme il l'a fait pour moi, quand je savais à peine faire cuire des pâtes sans transformer ma cuisine en piscine gluante. Rafael aussi en a bavé cette année. Mais notre fils est né, et malgré tout ce qu'il s'est passé je dirais sans l'ombre d'un doute qu'il m'a aidée à dépasser les événements néfastes. J'ai pris l'habitude à mes sœurs de répéter cette petite phrase tirée du film « la couleur des sentiments » : Tu es belle, tu es intelligente, tu es im-por-tante. Il est temps que je l'applique à mon cas, sinon j'aurais l'impression d’être hypocrite. « On a jusqu'à l'adolescence pour rectifier le tir alors, après ça ce sera foutu pour nous et la crise d'ado, on la sentira passer. » je ris après sa tirade.

« C'est sûr, mais ce sont des choses qui arrivent. Nathan est ici et je ne veux pas être loin de lui. » Cela me rappelle qu'il n'est pas là par hasard, mais pour Nathan et sa nouvelle petite-amie. Néanmoins il me confie des choses et j'en suis heureuse. La première fois que nous nous sommes croisés après mon départ précipité, la peine et la colère se lisaient sans mal au fond de ses yeux. Pour lui, j'étais la femme qui l'avait quitté sans explications pour fuir à plusieurs centaines de kilomètres. La réalité était tout autre, il n'en est pas moins que pendant des mois il avait subi mon manque de réflexion et mon égoïsme. Les choses ont tellement changé depuis... je pense que les jours sont meilleurs pour lui comme pour moi. Si au début la souffrance de le voir avec une autre était grande, j'essaie de passer au dessus pour le bien de notre fils et pour le mien. C'est dans cette optique que j'ai développé des tas de projets. Ils m'ont tenu en haleine, m'ont permis de penser à autre chose, d'etre plus sure de moi... la vie continue. Je refuse que l'on me définisse par ce qui m'est arrivé il y a deux ans. Je suis une femme avant tout, le mot viol ne doit pas entrer en compte. « J'y penserai. » je le remercie de sa proposition. Nathan ne me dérange pas quand je travaille, le plus souvent je lui parle tout en faisant mes patrons, je lui lance une pelote de laine ou je le mets dans son parc. Il ne manque de rien, ce petit monstre. « Et puis il ne me dérange pas, il reste à coté de la machine à coudre et applaudis comme une pom-pom girl quand je le sollicite. Un vrai régal. »

J'avais imaginé de nombreux scénarios quant à la réaction de Rafael à mon annonce, mais je n'aurais jamais imaginé une telle joie. C'est comme si au fond de lui il comprenait combien ça avait été dur pour moi de faire ce pas, même si il paraît anodin. Une fois encore nous sommes sur la même longueur d'onde, un sentiment qui me réchauffe le cœur. Il ne s'était jamais trop penché sur la question, n'avait jamais posé de questions sur le viol, comme si c'était trop pour lui d'en parler. En même temps, apprendre que sa petite amie avait été touchée par un autre après cinq ans d'exclusivité, ça avait de quoi rendre un homme fou. Son manque de compréhension m'avait profondément blessée à l'époque, aujourd'hui je vois la situation dans son ensemble et je comprends qu'il a eu besoin de recul. « Viens là. » j'entends, surprise. L'envie de se blottir dans ses bras est là, en revanche c'est comme si mes jambes avaient décidé de ne pas y aller. Probablement parce que ce serait du masochisme. Le serrer dans mes bras, le sentir tout contre moi, ce serait réveiller des sentiments que je me suis efforcée de mettre en sourdine pour ne pas causer de problème dans son couple. Au bout d'une seconde et demi d'indécision, mon cœur prend la décision, laissant mon cerveau sur le banc de touche. Une fois libérée du poids qui m'assaillait, je me précipite dans ses bras et souffle de soulagement une fois près de lui. Son souffle est chaud contre mon cou, son cœur bat la chamade contre mon oreille et ce son m'apaise autant qu'il réveille en moi tout ce que j'ai enfoui. A Londres, lorsque nous étions encore ensemble, j'avais pour habitude de coller ma joue contre son torse et d'écouter la course effrenée de son cœur dans sa cage thoracique. Je suis assaillie par l'odeur de son après-rasage, sous laquelle se cache la sienne : musquée, presque épicée. Rafael, en somme... et je reviens à ces temps où je ne me posais pas toutes ces questions. Où lui + moi faisait un, où la pluie venait toujours après le soleil, où un jour ne passait pas sans que l'on se répète que l'on s'aime. Comme dans un reve j'approche mes lèvres des siennes. Mes mains se croisent dans son dos pour le maintenir contre moi, profitant de la chaleur de son corps. Je l'embrasse comme si rien ne s'était passé, ce n'est pas doux ni calme, c'est passionné et plein d'émotions. Alors je me laisse aller à mes sentiments, ne réfléchissant que pour respirer, ne me retournant pas sur cette année de séparation. Les mots ne viennent pas, je n'en ai pas besoin, seule compte cette démonstration affective qui lance mon cœur dans une course qui ne s’arrêtera pas de sitot.

_________________



what's happened in my life ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight/cha.
TES DOUBLES : malone & daniel & noah.
TON AVATAR : tomSEXYausten.
TES CRÉDITS : nephilim & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : open. (trystan, lexia)
RAGOTS PARTAGÉS : 931
POINTS : 626
ARRIVÉE À TENBY : 23/08/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 32ans (16/05)
CÔTÉ COEUR : pensée qui me fait battre le coeur plus vite, ça n'en est qu'à ce stade pour l'instant.
PROFESSION : graphiste spécialisé dans la conception de sites internet et d'affiches pour la ville. professeur d'équitation pour les élèves qui en valent le coup.
REPUTATION : " on le connaissait pour son manque de discrétion avant qu'il ne finisse en chaise roulante. mais une baguarre dans un bar, c'est quand même loin de lui ressembler. mais qu'est-ce qui lui ai passé par la tête ? "



MessageSujet: Re: éloigne toi du passé et il reviendra au galop. (shea) Mar 22 Nov - 16:08


Done with it.
Le souvenir de notre dernière St Valentin reste gravé dans mon cerveau et plus j'y pense, plus je me rappelle encore de tous les détails. Tout ça à cause d'un paquet de légumes qu'on m'avait apporté. Tout peut avoir un rapport avec tout, en fin de compte. J'enfonce un peu le clou sans le faire exprès mais la Taylor balaie le détail d'un revers de la main. Je souffle de soulagement. « Oh tu sais, avec le manque de temps et tout ça... on ne peut pas dire que la cuisine ait été une de mes préoccupations principales pendant quelques mois. » Je reconnais que sa vie n'a pas été facile dernièrement et je me rappelle encore que j'aurais pu l'aider si elle m'avait raconté. Je remue le couteau dans la plaie, encore alors que pour une fois, on discute tranquillement. « Je croyais t'avoir mieux éduquer que ça. » lui dis-je en rigolant. Si j'ai donné ma sueur et ma concentration pour pouvoir lui apprendre à cuisiner, ce n'est pas pour qu'elle finisse par l'oublier. J'en rigole mais je dois avouer que ça me déçois un peu. On finit par discuter de Nathan et du fait qu'il soit gâté par tout notre entourage. « On a jusqu'à l'adolescence pour rectifier le tir alors, après ça ce sera foutu pour nous et la crise d'ado, on la sentira passer. » Adolescent. Crise. Ces mots là vont tellement ensemble que j'en oublie que chez moi, tout a été calme pour tout le monde. Je sais que Shea n'a pas été comme ça mais et j'espère de tout coeur que notre fils tiendra de moi. « Laisse le nous bébé avant de déjà l'imaginer ado. Ça me fait froid dans le dos. » finis-je par dire, mort de rire.

Quand j'y pense, c'est la seule raison pour laquelle j'ai fini ici pour de bon. Tous les scénarios dans lesquels il n'est pas dedans me ramènent directement dans la capitale anglaise. Parce que sans l'accouchement et mon retour, elle serait encore avec Luka. Sans Nathan, dès que j'aurais eu mes explications je serais rentré et donc, pas d'Ariana ni de Rylee avec qui passer du bon temps. Je lui demande quels sont ses projets à elle et je deviens tout excité à l'idée qu'elle puisse se remettre à sa première passion comme il faut. « J'y penserai. » me répond-elle alors que je lui dis que je peux garder Nathan si elle a besoin de tranquilité. « Et puis il ne me dérange pas, il reste à coté de la machine à coudre et applaudis comme une pom-pom girl quand je le sollicite. Un vrai régal » J'imagine de suite cette jolie bouille jouer à ça pour encourager sa maman. J'aurais aimé qu'il me fasse la même chose mais mon environnement de travail est plus compliqué. « Je pense que s'il ne faisait pas beaucoup trop chaud, j'aurais fais pareil dans les cuisines. » finis-je par dire, exprimant mes pensées.

Je ne compte plus le nombre de scénario que j'avais imaginé au niveau des retrouvailles. C'était dans tellement d'endroits différents, dans des manières totalement différentes mais surtout, il y a un petit bout de temps maintenant. Jamais je n'avais imaginé un tel rapprochement maintenant, alors que j'ai presque tourné la page avec Rylee. Fier de sa réaction, fier de son comportement, je me dis que serrer la mère de mon enfant dans mes bras n'avait rien de particulier, si ce n'est que prouver que nous sommes amis et que nous le resterons malgré notre passé. Je la serre fort et je pose ma tête sur la sienne. Je n'aurais pas du en fin de compte. Je ne devrais pas rester comme ça, non pas parce que c'est désagréable mais simplement parce que tout ce que j'avais posé dans un coin de ma tête s'est enfoui sans crier gare. J'essaie d'oublier ce que je ressens en ajoutant un commentaire mais en fait, je continue de m'enfoncer. J'ai encore l'air de ce chouchou prêt à tout pour la Taylor qu'elle pourra encore jeter et reprendre quand elle en a envie. C'est ça que je veux être ? Non. Et pourtant, sur le coup, je n'arrive pas à m'en empêcher. Je commence à l'excuser pour tout, à faire comme si en une seule année tout avait changer. Mon cœur bat à la chamade pour une autre femme que ma petite amie et j'ai horreur de ça. J'ai horreur de finir comme la plupart des gars et ne pas me contenter d'une. J'ai horreur d'avoir encore tous ses sentiments pour Shea après le mal qu'elle m'a fait. Londres, nos soirées, nos St Valentin, nos moments intimes, ceux qui l'étaient un peu moins ... Des flash qui me traversent l'esprit au mauvais moment et qui n'arrangent rien quand elle lève la tête et qu'elle m'embrasse. Je ne ferme pas les yeux directement, d'abord trop surpris. Mais je me laisse aller rapidement, emporté par un tournant d'émotions que je n'avais plus l'habitude de ressentir. En tous cas, aussi fort. Ça commence doucement mais on s'emporte vite. Comme avant. Je la saisis par les hanches et la porte jusqu'à ce qu'elle ait les genoux de chaque côté de mes jambes. Je passe mes mains dans son dos, la colle encore plus contre moi. Je me sens bien, tellement bien. La brune m'a manqué et je le lui montre sur le coup. Le baiser est de plus en plus passionné, s'emballe à toute vitesse. Je commence même à passer mes mains sous son t shirt, à la recherche d'un contact encore plus proche mais Nathan me rappelle à la réalité. Il y a un énorme boum qui me fait directement stopper. « Nathan. » Un autre rappel à la réalité, pour mon ex copine aussi. Je bouge la jeune femme de mes genoux avec autant de facilités que tout à l'heure et fonce vers mon fils pour comprendre ce qui s'est passé. « Oh ... » finis-je par dire en rigolant alors que je me rendais compte qu'il a juste fais tomber un tonne de jouets en prenant celui tout en dessous. Je profite d'être debout pour faire les cents pas, me concentrant à nouveau sur ce qui venait de se passer. « C'était quoi ça ? » J'ai élevé un peu plus la voix que ce que je voulais mais ça n'avait rien d'énervé. Je tentais juste de comprendre ce qui s'était passé alors que pour une fois, tout semblait être calme dans ma vie.

AVENGEDINCHAINS

_________________

LA MORT DES AMANTS


I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. © FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : cam'tagada
TES DOUBLES : Savannah Cartwright
TON AVATAR : Kristin Kreuk
TES CRÉDITS : maknae (avatar) et solosand (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Open!
GabrielSameen ♪ (William)
RAGOTS PARTAGÉS : 2206
POINTS : 2888
ARRIVÉE À TENBY : 17/06/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans
CÔTÉ COEUR : quand j'y pense, j'attrape la migraine
PROFESSION : Etudiante en stylisme, créatrice
REPUTATION : Tiens donc, la vie de l'ainée Taylor semble s'agiter un peu en ce moment. Il était temps ! Oh, il parait qu'un certain Rafael Olsen la cherche partout dans la ville, craint-elle quelque chose ? Ce n'est pas prudent, avec un bébé à charge et un petit ami parti au combat...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: éloigne toi du passé et il reviendra au galop. (shea) Sam 24 Déc - 19:39

Cela fait bien longtemps que nous n’avons pas passé un moment « normal » à deux. Ma mémoire peine même à se rappeler du dernier. Avant le viol, c’était au moins une chose de sure puisque nous n’en avons pas passé depuis mis à part aujourd’hui. C’est comme si nous étions des parents unis, comme si rien ne s’était passé… parler de l’éducation de notre enfant est grisant. Pourtant c’est anodin. Mais les moments les plus anodins sont souvent les meilleurs. On s’acharne à chercher le bonheur mais on ne prend pas le temps d’être heureux. « Laisse le nous bébé avant de déjà l'imaginer ado. Ça me fait froid dans le dos. » Le son de nos rires conjugués envahit l’espace qui est devenu le repère de Rafael et de Nathan. Père et fils… ils sont ma raison d’être. Son rire est un son que je n’aurais jamais cru entendre à nouveau il y a quelques mois. C’est bon de le retrouver ainsi, jeune et insouciant. Et la réplique de ma tante me revient en pleine figure : Personne n’aura envie de baiser avec toi si tu passes ton temps à pleurer. Oh tata Taylor avait de la répartie, c’est certain. Et aucune forme de retenue verbale… Comme ma mère elle avait essayé de me consoler, avec son franc-parler habituel. Entendre ça m’avait fait rire aux éclats, qui l’eut cru ?

« Je pense que s'il ne faisait pas beaucoup trop chaud, j'aurais fais pareil dans les cuisines. » La pointe de regret dans sa voix ne me laisse pas de marbre. Si j’ai la chance de profiter de mon fils le plus possible grâce à la liberté que m’offre mon futur métier, il n’en est pas de même pour lui. Imaginez un bébé de presque un an dans une cuisine bondée… mauvaise idée. D’abord à cause de la chaleur puis ensuite à cause de la brigade entourant Rafael. Il suffirait d’une casserole tombée au mauvais endroit, d’un coup de bras trop ample, et le bébé se retrouverait par terre. La présence de Rylee n’est qu’une raison de plus me poussant à éviter d’avoir Nathan dans cette cuisine. Même si je sais que je ne devrais pas ressentir cette jalousie au creux de mes entrailles, elles me crient que ce mec est LE mec. Celui qu’on passe une vie à chercher et qu’on est pas sure de trouver. Celui qui fait battre votre cœur, qui vous donne une raison de sourire quand tout autour de vous se détruit. En arrivant ici je ne me doutais aucunement de la tournure que prendraient les événements. Ca ne m’avait même pas effleuré l’esprit.

Je gémis lorsque ses cuisses écartent les miennes d’un mouvement expert. Je sais que je ne devrais pas. Je sais que c’est mal, parce qu’il a quelqu’un dans sa vie, que je l’ai jeté de la mienne il y a plus d’un an, que Rylee pourrait arriver d’un instant à l’autre ou que Nathan pourrait se réveiller. Encore une fois je hais mon cerveau qui pense toujours au pire alors que les lèvres de Rafael me dévorent. Je savais que j’allais merder comme une conne. Oh putain. Il n’a rien perdu de sa superbe. Si embrasser était un sport, Rafael serait le champion du monde. J’ose espérer ne pas trop mal me débrouiller. Mes mains viennent encadrer son visage puis je dépose quelques caresses sur sa nuque, traçant un cercle invisible sur sa peau avec mon doigt. C’est comme faire l’amour… avec nos bouches et nos lèvres. Il n’existe aucune comparaison semblable et digne de ce que nous sommes en train de faire. Je sens ses mains passer sous mon tee-shirt. Elles électrisent ma peau à tel point qu’on pourrait sentir des étincelles jaillir de nos corps. L’amour est partout, imprévisible, inexplicable, insurmontable. Il frappe quand il veut et souvent, ça fait pas mal de dégâts... J’ai cru pouvoir faire semblant d’etre en paix avec ma décision de le laisser mener sa vie, toutefois ce qu’il se passe n’est rien d’autre que le reflet de ma défaite. I love you to the moon and back.

L’immense bruit qui résonne nous rappelle tout les deux à l’ordre. Merde… Nathan a du tomber ! Quelle genre de mère laisse son fils sans surveillance pour fricoter avec son ex-petit ami ? Je suis horrible. Quand nous nous rendons compte de ce qu’il s’est passé, nous ne pouvons nous empêcher de rire. Il a eu les yeux plus gros que le ventre… ou pas de stratégie. Mais il n’a meme pas un an, mon fils a le droit de prendre le jouet qui lui importe même si ça signifie que l’on devra tout ramasser ensuite. « C'était quoi ça ? » Nathan, qui fait tomber une pile de jouet ? Je sais cependant que ce n’est pas de ça qu’il parle. Il parle du baiser enflammé que nous venons d’échanger à mon initiative. « Euh… si tu ne sais pas, c’est que je m’y suis vraiment mal prise. » j’énonce comme une évidence. Je lui rétorquerai bien un « Tu sais bien que dans les livres, les amoureux terminent ensemble à la fin de l’histoire. » bien senti, mais ça ne risque pas de lui plaire. Je ne suis pas du genre à faire la maligne, surtout quand je suis confuse et rouge pivoine. Je pourrais aussi m’excuser, lui dire que je regrette, sauf que ce n’est pas le cas. « En tout cas, je ne suis pas désolée, d'accord ? Les circonstances pourraient etre meilleures, il y a Rylee et... » Je devrais certainement me gifler pour ça, d'ailleurs.

_________________



what's happened in my life ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : knight/cha.
TES DOUBLES : malone & daniel & noah.
TON AVATAR : tomSEXYausten.
TES CRÉDITS : nephilim & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : open. (trystan, lexia)
RAGOTS PARTAGÉS : 931
POINTS : 626
ARRIVÉE À TENBY : 23/08/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 32ans (16/05)
CÔTÉ COEUR : pensée qui me fait battre le coeur plus vite, ça n'en est qu'à ce stade pour l'instant.
PROFESSION : graphiste spécialisé dans la conception de sites internet et d'affiches pour la ville. professeur d'équitation pour les élèves qui en valent le coup.
REPUTATION : " on le connaissait pour son manque de discrétion avant qu'il ne finisse en chaise roulante. mais une baguarre dans un bar, c'est quand même loin de lui ressembler. mais qu'est-ce qui lui ai passé par la tête ? "



MessageSujet: Re: éloigne toi du passé et il reviendra au galop. (shea) Jeu 5 Jan - 2:04


Done with it.
Le goût de l’interdit rend les choses plus excitante. Alors forcément, on est souvent attirées par la mauvaise femme, au mauvais moment, au mauvais endroit. Sur le coup, on a tous les papillons de la planète qui s’agitent dans notre ventre, mais après, on ne sait plus comment s’en sortir ! C’est tellement cliché qu’on se dit que ça ne nous arrivera jamais et pourtant. Je n'avais jamais pensé que ça arriverait et pourtant, c'est ce qui rend ce baiser si savoureux. Je vais passer des heures à me refaire le film, à me demander pourquoi et comment c'est arrivé. Et puis je revivrais le moment encore et encore en appréciant chaque détails tandis que je passerais mon temps à me demander comment j'ai pu faire ça alors que je partage ma vie avec une autre femme qu'elle. Mais ce débat interne est mis de côté, emporté par un flot d'émotions que j'ai énormément de mal à contrôler. Des baisers dans le cou, des mains dans les cheveux, une bouche experte ... Tout est fait pour me faire remonter quelques mois en arrière et me faire oublier que depuis ce temps là, tout a radicalement changé. J'aimerais penser au pire, j'aimerais trouver quelque chose qui m'empêcherait de me laisser autant emporter par de simples baisers. Et quels baisers ! Nom d'un chien, elle n'a rien perdu de ce qu'elle avait et je retrouve en chacun de ses mouvements tout ce qui me plaisait quand nous étions en couple. C'est si naturel, ça semble si normal. Au point que je finisse par totalement me lâcher. Un geste simple et tout s'emballe. Avec une facilité déconcertante, je soulève la jeune femme et place une jambe de chaque côté de mon corps. Je passe ensuite une main dans son dos et exerce une pression pour pouvoir la rapprocher encore plus. Je m'aide du fauteuil pour pouvoir lever encore plus la tête et profite de l'avoir aussi prêt pour pouvoir passer mes mains sous son pull. C'est si bon et si mauvais à la fois, mais pas seulement à cause de ma petite amie. Ce baiser passe son temps à me rappeler à quel point on a tout foiré tous les deux, à quel point j'ai tellement peu assuré que la Taylor ait préférer partir plutôt que de faire face à de dures réalités avec moi.

Le signe que j'avais fini par attendre est arrivé comme par magie. Un immense boum qui fait presque trembler la pièce. Je m'arrête immédiatement et je vois sur le visage de la jeune femme que peu importe ce que nous étions en train de faire, Nathan compte bien plus que nos histoires. Shea se bouge et je me lève dans la direction du petit. Je suis vraiment quelqu'un de stupide pour le laisser seul dans son coin alors que je suis si .. Occupé. Heureusement, il n'a rien ; il a juste pris le mauvais jouet au mauvais endroit, faisant tombé toute la pile du dessus dans un bruit sourd. Des rires communs, des sourires partagés face à une bêtise qui faisait plus de peur que de mal .. Puis une réalité qui t'apparaît à nouveau sous ton nez, profitant du moment pour te donner un coup de poing au moment où tu t'y attends le moins. « Shea ... Tu as très bien compris ma question. » Mais son visage aussi rouge que le mien et cette confusion qui se lit sur celui-ci me pousse à croire qu'en fait, sa réponse est une manière détournée de faire changer de sujet ou simplement de le rendre plus léger. « Rylee. » Merde, entendre ce nom sortir de sa bouche me donne une autre baffe dans la figure. J'avais passé mon temps, jusqu'ici, à n'évoquer que la jeune femme mais cette fois, c'était plus dur. Cette fois, je suis en train de me demander ce que je vais faire, ce que je vais lui raconter. « Mais ... Qu'est-ce que tu veux dire ? » demandais-je alors que ses mots résonnent encore dans mes oreilles. Je ne regrette rien ? Il n'est pas un peu tard pour ce genre de phrases ? « Tu passe ton temps ... » A disparaître et à réapparaître. Depuis que j'ai débarqué à Tenby, j'ai l'impression qu'on joue un horrible jeux de chats et souris qui nous fais plus de mal qu'autre chose. On se court après pile au moment où l'autre n'est plus disponible. « T'es partie, t'as refait ta vie avec un autre et là, tu veux de moi à nouveau ? A quoi tu joue là ? » finis-je par demander, assez curieux. C'est dangereux ce que la brune fait, jouer avec les sentiments de la sorte.

AVENGEDINCHAINS

_________________

LA MORT DES AMANTS


I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. © FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: éloigne toi du passé et il reviendra au galop. (shea)

Revenir en haut Aller en bas

éloigne toi du passé et il reviendra au galop. (shea)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP abandonnés-