AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

« Le bonheur n’est réel que lorsqu’il est partagé.. » ✿ Rylee & Rafael

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : AmazQueen
TES DOUBLES : Kayla I. Cartwright, Luka Mathesson & Irina Blasco
TON AVATAR : Emilia Clarke
TES CRÉDITS : Code signature: Wild Heart; gifs: Tumblr; avatar: Blondie
TA DISPONIBILITE RP : ( 0/2 ) - Closed
- Siothrún
- Josh
RAGOTS PARTAGÉS : 1029
POINTS : 912
ARRIVÉE À TENBY : 22/04/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (26 octobre 1990)
CÔTÉ COEUR : Célibataire, elle est différente depuis sa rupture difficile.
PROFESSION : En recherche d'emploi, elle a démissionné de son job suite à sa rupture.
REPUTATION : Vous avez entendu la nouvelle? Elle a rompu avec son copain. Personne ne sait vraiment le motif, même si on se doute tous que cela a un rapport avec la fille Taylor.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: « Le bonheur n’est réel que lorsqu’il est partagé.. » ✿ Rylee & Rafael Lun 8 Aoû - 16:06

Tu es nerveuse. Littéralement. Tes mains sont moites, ton cœur cardiaque est rythme à un son que tu n’approuves pas, tandis que tes manies ressortent. Inlassablement, tu te mords la lèvre inférieure ou tu réajustes une mèche rebelle derrière ton oreille – même si elle est invisible à l’œil nu. Avec impatience, tu ne cesses de te remémorer toutes les tâches que tu avais à effectuer et qui, vraisemblablement, ont été exécutées plus tôt dans ce début de soirée. Histoire d’être certaine, tu repars dans la cuisine. Les entrées sont présentes, le repas identique et le dessert termine sa préparation. Ce ne sont pas tes appareils ménagers, ni ceux du restaurant : tu espères que ce sera tout de même bon. C’est stressant, de sortir avec son Chef. Encore plus lorsque c’est un cuisiner de renom et que tu essaies de lui concocter un repas. Tu n’as pas voulu trop en faire. Ce soir, ce sera foie gras sur toasts, tartare de bœuf et fraises élégantes. Un travail assez intense, puisque tu as tenu à tout préparer par toi-même. Et la pâtisserie, visiblement, a été ta tasse de thé préférée. Quoiqu’il en soit, tu sembles satisfaite du visuel. Ceci dit, tu ne peux t’empêcher de t’éclipser dans la salle de bain, cette fois-ci pour te regarder. Tes cheveux sont lissés, ta robe respire l’été, entre son rouge et son blanc immaculé, tes talons ne te provoquent pas encore d’ampoules et ton maquillage te paraît correct. Les bijoux ! Tu ris, intérieurement, et tu fouilles dans ton sac pour te parer de tes dernières trouvailles, dont ta croix en or – qui ne te quitte que rarement. Tu t’observes, une dernière fois, avant de te diriger dans le salon où tu as préparé les amuse-bouche et le vin. Si le rouge est à température, dans la cuisine, le blanc est resté bien au frais dans le réfrigérateur. En somme, tout semble prêt. Tu regardes ta montre. Rafael ne devrait plus tarder. Alors, tu te tiens avec angoisse sur ce canapé, ne sachant comment te positionner. Enfin, tu reçois un SMS de ce dernier, sur ton portable, qui t’annonce être arrivé chez lui. Tu souris. Il ne s’attend pas à ce que tu sois derrière sa porte. Tu te lèves alors et tu te tiens droite, espérant que l’effet de surprise serait là. Lorsqu’il ouvre enfin, tu ris doucement – par nervosité. « Surprise ! » T’exclames-tu, avant de t’avancer vers lui. Ton palpitant bat la chamade. Tu es heureuse de le retrouver, après quelques jours de séparation. Sans plus tarder, tu t’approches de ses lèvres et tu les embrasses avec douceur. « Tu as fait bon voyage ? Et Londres alors, c’était comment ? » Demandes-tu, tandis que tu t’écartes pour qu’il puisse retrouver ses pénates, tout en tirant ses affaires avec lui.

_________________

Rylee Baxter
Well you only need the light when it's burning low, only miss the sun when it starts to snow. Only know you love her when you let her go. Only know you've been high when you're feeling low, only hate the road when you're missing home. Only know you love her when you let her go. And you let her go.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : knight/cha.
TES DOUBLES : malone & daniel.
TON AVATAR : tomSEXYausten.
TES CRÉDITS : nephilim & tumblr.
RAGOTS PARTAGÉS : 857
POINTS : 323
ARRIVÉE À TENBY : 23/08/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 32ans (16/05)
CÔTÉ COEUR : célibataire qui se laisse aller avec la vie. de toutes façons, l'amour ça va et ça vient. mais dernièrement, son coeur est parti dans une direction innatendue.
PROFESSION : graphiste spécialisé dans la conception de sites internet et d'affiches pour la ville. professeur d'équitation pour les élèves qui en valent le coup.
REPUTATION : " le pauvre garçon. il est passé de fils d'ambasseur doué sur un cheval, propulsé par les paillettes et la popularité, beau à souhait et gendre idéal ... en type assis sur une chaise roulante à cause d'un accident. sa vie ne doit pas être facile et j'ai énormément de peine pour ce garçon très charmant. "



MessageSujet: Re: « Le bonheur n’est réel que lorsqu’il est partagé.. » ✿ Rylee & Rafael Jeu 11 Aoû - 1:04

I love that feeling i get when i see your smile.
When life give you a hundred reasons to cry, show life that you have thousand reasons to smile. •••
J'ai cru que je n'allais jamais revenir. Pour quelqu'un qui commence à s'attacher à une petite ville comme Tenby, j'ai commencé à m'encrer de nouveau dans ma ville natale comme si je ne l'avais jamais quitté. J'ai vraiment cru qu'au début, ce voyage prévu pour m’aérer l'esprit allait encore l'embrouiller plus. Mais comme d'habitude, j'ai fini par rattraper le coup, à coup de travail, de famille et des conseils très avisés de ma super maman. J'ai maintenant l'esprit libéré, le cerveau au point. Fini de trop penser ou même de m'en vouloir. Fini le passé qui me rattrape au galop quand il le veut, fini les prises de tête. Je reviens en homme nouveau. Et je me sens enfin relaxé. Alors que je finis d'envoyer mon dernier sms à Rhys, que je promets de rejoindre en arrivant, je pose mon téléphone sur le siège passager et appuie de nouveau sur la pédale d'accélération, maintenant que je n'ai plus les mains occupées. Je suis content de me sentir utile et alors que le paysage défile autour de moi, je me fais un programme mental sur comment va se dérouler la fin de la journée. Ca fait quelques heures maintenant que je roule et je commence à regretter cette décision de ne pas avoir pris le train, ou même l'avion. La fatigue s'empare de moi mais ce n'est pas pour autant que je me laisse abattre. Le gps m'indique qu'il me reste une demi heure, ce qui me donne une dose de courage en plus. Premier arrêt, la maison.

Je pose mon sac sur mon épaule et de ma main libre, je mets la clé dans la serrure et tourne pour ouvrir la porte. Je me sens étourdi, fatigué par les longues heures de voiture que je viens de faire et c'est sûrement pour cette raison que je n'ai pas vu que Rylee m'attendais au milieu de l'entrée. « Surprise ! » s'écrie-t-elle, visiblement excitée. Je mets un moment à me rendre compte de ce qui arrive avant d'uniquement me focaliser sur la jeune femme et souris à pleine dent. La brune s'approche et s'empare de mes lèvres pour un doux baiser. Mes réflexes me manquent un peu mais je réagis comme je peux. « Tu as fait bon voyage ? Et Londres alors, c’était comment ? » Je pose mes mains sur ses hanches alors que je réfléchis à une réponse correcte, des mots alignés l'un derrière l'autre. « Commun. » Un mot simple, qui résume pourtant si bien la situation. Quand je suis arrivé dans ma ville, j'ai ressenti cette superbe impression de déjà vu, comme si je n'étais jamais parti. Fini les petits endroits où tu connais tout le monde, fini d'être le chef d'un restaurant qui ne t'appartient même pas. Non, là, j'étais redevenu le vieux Raf, celui qui passe son temps au travail ou près de sa famille. « Revoir ma famille .. C'était le bonheur. » Ma mère, mon père, mes soeurs ... Je me rends compte qu'avec le temps, rien ne s'arrange, ils continuent de me manquer comme si j'étais encore un gamin. « Mais toi et Nathan m'avez beaucoup manqué. » Je pose un rapide baiser sur ses lèvres avant de partir déposer mon sac sur le fauteuil du salon. « Qu'est-ce que tu nous a préparé de bon ? » dis-je en sentant cette bonne odeur mais aussi en voyant que la table est préparée. Je repense à Rhys et au rendez-vous que je lui avais donné, me dis que je pourrais enchaîner les deux facilement, je ne sais par contre juste pas à quelle heure.
© 2981 12289 0

_________________



    It's gonna be alright
    I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. ~ byendlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : AmazQueen
TES DOUBLES : Kayla I. Cartwright, Luka Mathesson & Irina Blasco
TON AVATAR : Emilia Clarke
TES CRÉDITS : Code signature: Wild Heart; gifs: Tumblr; avatar: Blondie
TA DISPONIBILITE RP : ( 0/2 ) - Closed
- Siothrún
- Josh
RAGOTS PARTAGÉS : 1029
POINTS : 912
ARRIVÉE À TENBY : 22/04/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (26 octobre 1990)
CÔTÉ COEUR : Célibataire, elle est différente depuis sa rupture difficile.
PROFESSION : En recherche d'emploi, elle a démissionné de son job suite à sa rupture.
REPUTATION : Vous avez entendu la nouvelle? Elle a rompu avec son copain. Personne ne sait vraiment le motif, même si on se doute tous que cela a un rapport avec la fille Taylor.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: « Le bonheur n’est réel que lorsqu’il est partagé.. » ✿ Rylee & Rafael Mar 16 Aoû - 11:12

Tu es contente que Rafael soit de retour. Parce qu’il est devenu un nouveau moteur à ta vie. Depuis que vous êtes ensemble, voilà trois mois, tu te sens revivre un peu plus chaque jour. Car si Faith avait laissé un trou béant dans ton cœur, il semblerait que le beau brun soit capable de le combler. Evidemment, il n’y avait pas encore eu de cap franchit, entre vous. Comme il le souhaitait dès le départ, vous preniez votre temps. Il faut dire que sa vie n’était pas paisible : sa famille était à Londres, il croisait régulièrement son ancienne petite-amie avec laquelle il avait un fils – adorable au passage – et il bossait très fort pour son oncle au restaurant du coin. Ce qui te réjouissait d’autant plus était que vous aviez trouvé un équilibre entre le professionnel et le privé. Ainsi, on ne devinait nullement votre implication émotionnelle sur le lieu de travail. C’était plus aisé pour tout le monde, de cette façon.

Rafael a l’air très fatigué par son voyage. Alors, tu essaies de ne pas déborder d’énergie, bien que de le voir en chair et en os te fasse réellement plaisir. Tu le questionnes sur Londres. Il n’a pas l’air de trouver cela palpitant. Ta bouche forme un petit « O » de surprise. Commun ? C’est étrange. Toi, tu aurais sans doute été grisée de te retrouver dans une ambiance aussi délirante que la capitale anglaise. Ceci dit, il se rattrape en parlant de sa joie de retrouver les siens. Tu lui souris, affectueusement. « J’imagine ! » Toi, tu as toute ta famille ici. Enfin, presque. Il n’y a que ton géniteur aux abonnés absents et cela te convient parfaitement, puisque tu le détestes profondément pour tout le mal infligé à ta mère. Tu penses à elle ainsi qu’à tes frères et sœurs. Ca te fait parfois souffrir de voir à quel point votre relation est devenue simplement cordiale. Tu aimerais qu’il y ait un « plus ». Du bonheur, quand vous vous retrouvez. Malheureusement, ce n’est pas le cas. Parce que la blessure est trop vive. Elle brûle encore.

Il t’exprime un petit peu son affection, tandis qu’un baiser rapide se colle sur tes lèvres. « Tu m’as manqué aussi. » Assures-tu, tandis que tu le suis jusque dans le salon où il dépose son sac de sport. Tu te demandes comment il peut voyager aussi léger ! Puis, tu te dis que c’est bien un homme, après tout. Toi, tu aurais sans doute deux valises. Même pour un petit week-end de trois jours. Tu te retournes vers lui, quand il te parle des senteurs de la cuisine. Tu souris, amusée. « Rien d’extraordinaire. Foie gras en entrée, tartare de bœuf et un dessert avec des fraises. » Certes, c’était du travail. Néanmoins, il était plutôt exigeant comme Chef. Cette fois-ci, tu espérais plutôt parler à ton petit-ami qu’à ton supérieur hiérarchique. Et, donc, tu avais envie qu’il apprécie le geste même si la cuisinière n’avait pas son niveau habituel. « Je te sers un verre de blanc ou tu préfères un autre apéritif ? » Demandes-tu avec douceur. Puis, tu exécutes la commande. Sauf que tu remarques bien son air un peu absent. Tandis que tu préfères les boissons de chacun, tu ne peux t’empêcher de t’inquiéter un peu. « Tu as l’air pensif. Quelque chose ne va pas ? » Soudainement, ton cœur palpite d’avantage. Aurait-il entendu parler du retour de Faith, tout comme toi ? C’est impossible. Pas en étant à Londres. Et puis, tu n’as pas envie que ton ancienne petite-amie vienne gâcher quoique ce soit entre vous. Alors, tu le regardes et tu te dis que ce n’est peut-être rien d’autre que de la fatigue, finalement. Du moins, tu essaies de t’en persuader.

_________________

Rylee Baxter
Well you only need the light when it's burning low, only miss the sun when it starts to snow. Only know you love her when you let her go. Only know you've been high when you're feeling low, only hate the road when you're missing home. Only know you love her when you let her go. And you let her go.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : knight/cha.
TES DOUBLES : malone & daniel.
TON AVATAR : tomSEXYausten.
TES CRÉDITS : nephilim & tumblr.
RAGOTS PARTAGÉS : 857
POINTS : 323
ARRIVÉE À TENBY : 23/08/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 32ans (16/05)
CÔTÉ COEUR : célibataire qui se laisse aller avec la vie. de toutes façons, l'amour ça va et ça vient. mais dernièrement, son coeur est parti dans une direction innatendue.
PROFESSION : graphiste spécialisé dans la conception de sites internet et d'affiches pour la ville. professeur d'équitation pour les élèves qui en valent le coup.
REPUTATION : " le pauvre garçon. il est passé de fils d'ambasseur doué sur un cheval, propulsé par les paillettes et la popularité, beau à souhait et gendre idéal ... en type assis sur une chaise roulante à cause d'un accident. sa vie ne doit pas être facile et j'ai énormément de peine pour ce garçon très charmant. "



MessageSujet: Re: « Le bonheur n’est réel que lorsqu’il est partagé.. » ✿ Rylee & Rafael Ven 19 Aoû - 1:25

I love that feeling i get when i see your smile.
When life give you a hundred reasons to cry, show life that you have thousand reasons to smile. •••
Le trou béant qu'avait laissé le départ de Shea dans mon coeur n'avait pas été aussi rempli qu'aujourd'hui. Pourtant, j'ai mis longtemps à le voir. J'ai commencé à fréquenter Rylee surtout pour tenter de l'oublier, sans pour autant savoir si je pouvais vraiment ressentir quelque chose pour elle. Je m'en suis même voulu à certain moment, persuadé que je trompais la Taylor tout ça parce qu'on a un enfant tous les deux. C'est une des principales raisons pour lesquelles je suis partie à Londres; ce n'est pas vivable de sortir avec quelqu'un en se persuadant que c'est juste mal. J'ai changé d'air, vécu comme avant, parler à mes parents ... Et aujourd'hui, j'en ai finis de penser comme un taré. J'aimerais montré plus d'enthousiasme face à sa surprise mais le voyage m'a vraiment fatigué. Rylee me demande si tout s'est bien passé mais est presque choquée quand je lui répond commun. Et pourtant. C'est vrai que quand t'as vécu à Tenby c'est dur de t'imaginer l'adjectif commun pour Londres mais c'est bien ça. Après, j'y ai presque toujours vécu donc ça explique beaucoup.

J'ai presque envie de prolonger le plaisir quand mes lèvres se collent aux sienne et pourtant, j'interromps le contact assez vite. « Tu m’as manqué aussi. » m'assure-t-elle avec un sourire qui me fait craquer. Je passe dans le salon pour déposer mon sac sur le fauteuil qu'une douce odeur me traverse les narines. On est toujours en train de penser qu'un chef aime et ne veut que cuisiner mais aujourd'hui, c'était un soulagement de savoir que je reviens à la maison et que tout est déjà préparé. Je ne peux m'empêcher de le lui préciser et lui demande, par la même occasion, ce qui nous attends pour ce soir. Je la connais, je sais que la brune a sûrement passé la journée a avoir la trouille de son chef exigeant. Je me promets de ne pas être un chef et d'être un petit copain parfait pour les prochaines heures à venir. « Rien d’extraordinaire. Foie gras en entrée, tartare de bœuf et un dessert avec des fraises. » Rien d'extraordinaire ... Je trouve ça déjà super. Les expressions de mon visage montrent mon excitation tandis que mon envie de foie gras prends le dessus sur le reste. Je m'approche de la Baxter, me colle et pose mes mains sur ses hanches. « C'est parfait. Je meurs de faim en plus. » dis-je avant de me pencher pour l'embrasser, plus longuement cette fois. Ce doux contact m'avait manqué et ce n'est que maintenant que je m'en rends vraiment compte. Mon corps également, j'ai des papillons dans le ventre à chacun de nos mouvements. Ca fait vraiment du bien d'avoir les idées plus claires.

« Je te sers un verre de blanc ou tu préfères un autre apéritif ? » La douceur de son ton est comme le bruit des vagues qui m'aide à m'endormir ; c'est un son que je chéris plus que tout. « Du vin blanc stp. » dis-je en accueillant le verre avec grand plaisir.  « Tu as l’air pensif. Quelque chose ne va pas ? » Le regard vaguant à travers la pièce, mon verre de vin à la main, je suis presque effrayé par la voix de Rylee que je n'avais pas vu arrivée. « Non non, tout va bien. Je repense juste à un copain qui a pas mal de soucis. » dis-je en parlant de Rhys. Rylee ne le connait pas mais pour l'instant, ce n'est pas le moment des présentations. Je ne sais pas comment l'aider, je ne sais pas ce que je peux lui dire pour le soulager et ça me rend malade. Puis il faut que je le retrouve après. « Mais je suis surtout fatigué. » Enfin je crois. C'est étrange cette sensation, c'est comme si je suis tellement fatigué que je ne la ressens même plus. « Bon avec ça, tu m'a donné faim. On se met à table où j'ai le temps d'aller prendre une douche ? » demandais-je sur un ton plus réveillé cette fois. Son menu m'avait donné l'eau à la bouche mais je me suis rappelée des longues heures de route que je venais d'avoir et la douche semble être plus appropriée. Nous allons visiblement avoir un vrai rendez-vous et pour une fois, je me dis que je pourrais être plus présentable et autrement qu'en jogging ou tenue de chef.
© 2981 12289 0

_________________



    It's gonna be alright
    I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. ~ byendlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : AmazQueen
TES DOUBLES : Kayla I. Cartwright, Luka Mathesson & Irina Blasco
TON AVATAR : Emilia Clarke
TES CRÉDITS : Code signature: Wild Heart; gifs: Tumblr; avatar: Blondie
TA DISPONIBILITE RP : ( 0/2 ) - Closed
- Siothrún
- Josh
RAGOTS PARTAGÉS : 1029
POINTS : 912
ARRIVÉE À TENBY : 22/04/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (26 octobre 1990)
CÔTÉ COEUR : Célibataire, elle est différente depuis sa rupture difficile.
PROFESSION : En recherche d'emploi, elle a démissionné de son job suite à sa rupture.
REPUTATION : Vous avez entendu la nouvelle? Elle a rompu avec son copain. Personne ne sait vraiment le motif, même si on se doute tous que cela a un rapport avec la fille Taylor.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: « Le bonheur n’est réel que lorsqu’il est partagé.. » ✿ Rylee & Rafael Ven 19 Aoû - 14:14

Il y a longtemps que tu n’avais pas ressenti cela pour une tierce personne. Ce n’était pas aussi passionnel que lors de tes souvenirs, mais cela suffisait à te combler de bonheur, chaque jour un peu plus. Cette présence rassurante t’apportait beaucoup. Rafael était là dans les moments clefs de ta vie et il y participerait désormais. Il était le genre d’homme dont n’importe quelle femme tomberait amoureuse : séduisant, bien éduqué, gentil, attentionné et doué dans son métier. Il n’avait rien à envie à autrui. Et toi, tu l’admirais tendrement du coin de l’œil. Jamais tu n’avais osé songer à lui de cette façon, avant ce premier baiser échangé. En y resongeant, tu avais un pincement au cœur ; celui qui fait du bien. Tu te sentais désormais heureuse à ses côtés. Il permettait à ton cœur de cicatriser, lentement mais sûrement.

Son retour de Londres semblait l’avoir épuisé. D’ailleurs, il n’avait pas tellement exprimé le contenu de ce voyage soudain. Tout ce que tu savais, c’est qu’il était parti rejoindre les siens. Tu y voyais là une signification : le moment pour lui d’affirmer ou non votre relation. Ceci dit, tu préféras te taire et simplement continuer comme si de rien n’était. Il t’avoua que la capitale n’était pas aussi appréciable que tu le pensais. Dommage ! Fort heureusement pour lui, sa famille avait été une source de réconfort solide.

La discussion tourne autour du repas, bien rapidement : votre passion. Tu souris, à cette idée, bien que tu sois anxieuse du résultat. Il a l’air satisfait de la proposition du menu. Ca te fait d’avantage plaisir, encore. Alors tes lèvres laissent apparaître un tendre sourire et tes yeux se plongent dans les siens, amoureusement. « Ravie que ça te plaise ! » Cette fois, le baiser est plus fougueux. Moins timide. Tu aimes le prolonger en te collant contre son corps musclé, bien que visiblement fatigué. Tu te laisses aller un peu, pour une fois. Parce que tu ressens quelque chose de sincère pour lui. Une émotion qui t’avait quittée, autrefois, et te revenait quotidiennement. Grâce à Rafael. Grâce à cet homme que tu chérissais.

Après ce passage plutôt romantique, tu lui proposes de l’alcool pour festoyer. Il accepta le vin blanc et tu le versas dans un verre prévu à cet effet. « Tiens. » Dis-tu tout en lui tendant la coupe. Il l’attrape entre ses doigts et paraît alors s’évader de la pièce quelques instants. Inquiète, tu lui demandes ce qui le tracasse. Sa réponse te fait froncer les sourcils, tandis que tu t’occupes de t’octroyer un peu de ce vin frais. « Pas mal de soucis ? Rien de grave, j’espère ? » Demandes-tu, peu rassurée. Néanmoins, Rafael affirme être également plutôt fatigué. Tu souris, compatissante. « C’est normal. Le voyage a été long. » Ton petit-ami alors te demande s’il est possible pour lui de prendre du temps pour se nettoyer légèrement ou si le repas est trop pressant. Tu le regardes, amusée, et tu t’avances vers lui pour l’embrasser tendrement. « Ca ne risque pas de refroidir, alors tu as le temps pour une douche. » Dis-tu avant d’attraper son verre et de le poser sur la table basse. Tu as attendu qu’il daigne rentrer pendant une bonne période, tu peux encore patienter quelques minutes supplémentaires. Et puis, tu adores quand il sent bon. Ce n’est donc, pour toi, que du bonus !

_________________

Rylee Baxter
Well you only need the light when it's burning low, only miss the sun when it starts to snow. Only know you love her when you let her go. Only know you've been high when you're feeling low, only hate the road when you're missing home. Only know you love her when you let her go. And you let her go.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : knight/cha.
TES DOUBLES : malone & daniel.
TON AVATAR : tomSEXYausten.
TES CRÉDITS : nephilim & tumblr.
RAGOTS PARTAGÉS : 857
POINTS : 323
ARRIVÉE À TENBY : 23/08/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 32ans (16/05)
CÔTÉ COEUR : célibataire qui se laisse aller avec la vie. de toutes façons, l'amour ça va et ça vient. mais dernièrement, son coeur est parti dans une direction innatendue.
PROFESSION : graphiste spécialisé dans la conception de sites internet et d'affiches pour la ville. professeur d'équitation pour les élèves qui en valent le coup.
REPUTATION : " le pauvre garçon. il est passé de fils d'ambasseur doué sur un cheval, propulsé par les paillettes et la popularité, beau à souhait et gendre idéal ... en type assis sur une chaise roulante à cause d'un accident. sa vie ne doit pas être facile et j'ai énormément de peine pour ce garçon très charmant. "



MessageSujet: Re: « Le bonheur n’est réel que lorsqu’il est partagé.. » ✿ Rylee & Rafael Mar 23 Aoû - 1:11

I love that feeling i get when i see your smile.
When life give you a hundred reasons to cry, show life that you have thousand reasons to smile. •••
Le passage romantique fait parti de ceux dont je ne voulais pas l'arrêt. Pourtant, j'ai été obligé de le faire, j'étais sûr que j'allais m'emporter trop vite dans le cas contraire. La brune me propose un verre que j'accepte directement. « Tiens. » J'affiche un énorme sourire en guise de merci alors que j'amène directement le verre à ma bouche pour quelques gorgées. « Pas mal de soucis ? Rien de grave, j’espère ? » Son ton d'inquiétude me touche, mais je n'arrive pas à en dire plus. Ou pas tout de suite en tous cas. Avant de connaître Shea, j'étais un garçon très secret et très personnel puis j'ai réussi à me libérer un peu. Enfin, jusqu'à ce qu'elle s'en aille. Je prends de grandes inspirations et me décide à le raconter à la Baxter, comme le ferait un couple normal. « Il a mis une fille enceinte et c'était pas vraiment dans ses plans. » Mon ton est ironique et pourtant, j'aimerais être des plus sérieux quand je raconte cette histoire. Malheureusement, je ne peux m'empêcher de me souvenir de l'époque Ariana et de la même bêtise que j'avais fais. Mais ça, c'est une histoire pour un autre jour. « Et c'est comme un petit frère pour moi alors voilà. » Je m'arrête là, parce que même moi je n'en sais pas plus. J'avais un peu peur de me confier autant mais en fait, ça me fait du bien de pouvoir parler d'un peu tout et n'importe quoi avec quelqu'un. Assis dans le fauteuil, je ne quitte pas la jeune femme des yeux, attendri par son doux visage et sa délicieuse envie de s'occuper de moi pour ce soir. « C’est normal. Le voyage a été long. » affirme Rylee alors que je lui précisais que je suis fatigué. Je bois quelques gorgées de vin avant de lui sourire à nouveau. « T'es vraiment adorable. » dis-je en posant un bisou sur sa joue. Je ne me rends pas encore bien compte de la chance que j'ai d'avoir une fille comme elle dans ma vie.

« Ca ne risque pas de refroidir, alors tu as le temps pour une douche. » me dit-elle alors que je la suppliais presque de me laisser monter. Si elle m'avait dis que c'était prêt je n'aurais pas fais d'histoires, je sais à quel point c'est important de bien manger quand c'est prêt et bien chaud. Puis je meurs de faim de toutes façons. « Merci. Je fais vite, promis. » Je me lève, pose un énième bisou sur sa joue et monte les marches par deux pour aller dans la salle de bain au plus vite. Je me déshabille et jette les vêtements à travers la pièce avant d'allumer le robinet. Je laisse l'eau bouillante couler sur ma peau, me délectant de cette douce sensation qui traverse mon corps. Ça fait tellement de bien que je me dis que c'est la première chose que j'aurais du faire en rentrant. Je ne traîne pas trop, j'ai peur de tomber encore plus de sommeil si je reste dans cette position. La suite se passe assez vite et je fonce dans ma chambre pour trouver un truc adéquat à mettre. J'ai eu peur d'avoir pris à Londres ce que j'avais de mieux mais non. Je mets un jeans puis j'enfile une chemise. Je ne prends pas la peine d'attacher les boutons et je descends déjà, j'ai peur d'avoir mis trop de temps. « Dis j'espère que je n'ai pas pris trop de temps. Je meurs de faim. » dis-je quand j'arrive au niveau de la salle à manger. Je baisse la tête, remarque que mon estomac est tellement vide que je suis encore à moitié nu. Je penche la tête et attache les boutons du mieux que je peux, attendant une réponse de sa part.

© 2981 12289 0

_________________



    It's gonna be alright
    I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. ~ byendlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : AmazQueen
TES DOUBLES : Kayla I. Cartwright, Luka Mathesson & Irina Blasco
TON AVATAR : Emilia Clarke
TES CRÉDITS : Code signature: Wild Heart; gifs: Tumblr; avatar: Blondie
TA DISPONIBILITE RP : ( 0/2 ) - Closed
- Siothrún
- Josh
RAGOTS PARTAGÉS : 1029
POINTS : 912
ARRIVÉE À TENBY : 22/04/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (26 octobre 1990)
CÔTÉ COEUR : Célibataire, elle est différente depuis sa rupture difficile.
PROFESSION : En recherche d'emploi, elle a démissionné de son job suite à sa rupture.
REPUTATION : Vous avez entendu la nouvelle? Elle a rompu avec son copain. Personne ne sait vraiment le motif, même si on se doute tous que cela a un rapport avec la fille Taylor.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: « Le bonheur n’est réel que lorsqu’il est partagé.. » ✿ Rylee & Rafael Lun 29 Aoû - 14:27

Tu n’es pas dupe : tu as remarqué les traits tirés sur le visage de ton petit-ami. La fatigue du voyage, sans doute. Néanmoins, tu sens bien qu’il y a autre chose. Une légère inquiétude, des yeux dans le vague. Ses pensées sont accaparées par une autre personne, tu le devines avec aisance. Tu te mords la lèvre, espérant que ce ne soit pas son ancienne relation qui ressurgit. Tu lui demandes, timidement, ce qui le ronge de la sorte. Il te répond. Il s’agit d’un ami, qu’il considère comme son frère et qui a mis une fille enceinte. Ce qui n’est évidemment pas prévu. Tu entrouvres la bouche, stupéfaite. « Oh. » Tu touches, automatiquement, ta croix en or que tu portes autour de ton cou. Comme pour te protéger d’un tel sort. Tu espères bien avoir des enfants, un jour. Sauf que tu aimerais que cela se passe volontairement. Avec de l’amour et de la confiance. Quoiqu’il en soit, tu ne demandes pas d’autres détails sur cette affaire. Tu estimes que cela ne te regarde pas. D’autant que Rafael est sans doute tenu au secret. Alors, vous changez de sujet et il te demande s’il peut prendre une douche. Tu l’autorises, sans broncher. Il finit alors par s’éclipser.

Pendant son absence, tu attrapes ton téléphone portable et tu constates que ta mère t’a écrit plusieurs messages. Tu soupires et décides de lui répondre, avec une mélancolie certaine. Elle est débordée, avec les cadets. Bien sûr, elle les aime. Elle vous aime. Sauf qu’elle n’a jamais été douée avec toi et les petits. C’est toi qui t’es occupée des plus jeunes de la fratrie. Tu étais l’aînée. La seconde maman, qui a gentiment pris la place de celle qui vous avait donné la vie. Tu lui voues toujours du respecte et une profonde tendresse. Hélas, tu ne la considères pas comme une maman. Plutôt comme une âme en détresse que tu t’efforces de soulever de toutes tes forces, espérant qu’elle continue à vivre le plus longtemps possible.

Après quelques minutes d’échange, Rafael réapparaît. Lorsque tu redresses tes yeux, tu remarques sa chemise ouverte et tu te laisses enivrer par le parfum de son shampooing. Hypnotisée, tu ne réagis pas tout de suite. Tu sens ton palpitant s’affoler. L’adrénaline, sûrement. Et puis, tu ne l’as jamais trouvé aussi sexy qu’en ce moment. Il espère ne pas avoir été trop long. Tu redéposes ton portable dans ton sac à main et tu souris, doucement, avant de t’approcher de lui. « Non, pas du tout. » Assures-tu, tandis que la distance entre vous s’amenuise. Il découvre qu’il n’est pas vêtu « décemment ». Tu souris, tandis qu’il essaie de refermer ses premiers boutons. « Laisse-moi t’aider. » Murmures-tu, sans oser affronter son regard, gênée par cette proximité. De tes mains délicates, tu entreprends la manipulation en te délectant de vos deux corps aussi proches. Tu trouves ça effroyablement attirant, de l’habiller. C’est très étrange, car la plupart des femmes rêvent d’arracher les chemises – tu n’es pas une exception à cette règle – et non pas de la vêtir sur les épaules de son homme. Pourtant, c’est sensuel.

Une fois ta tâche terminée, tu regrettes presque aussitôt que ce soit le cas. Tu relèves alors tes yeux bruns dans les siens, esquissant un sourire amoureux. « Tu veux directement passer à table ? » Demandes-tu, avant de poser tes lèvres sur les siennes avec douceur, tendresse et une pointe de passion. Tu es heureuse. Tu sens ton cœur battre la chamade pour cet homme. Tu te sens revivre à nouveau, dans d’autres bras. Tu ne le lui as jamais dit. Tu veux préserver encore un peu ton secret. Parce que ça t’effraie autant que ça te rend joviale.

_________________

Rylee Baxter
Well you only need the light when it's burning low, only miss the sun when it starts to snow. Only know you love her when you let her go. Only know you've been high when you're feeling low, only hate the road when you're missing home. Only know you love her when you let her go. And you let her go.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : knight/cha.
TES DOUBLES : malone & daniel.
TON AVATAR : tomSEXYausten.
TES CRÉDITS : nephilim & tumblr.
RAGOTS PARTAGÉS : 857
POINTS : 323
ARRIVÉE À TENBY : 23/08/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 32ans (16/05)
CÔTÉ COEUR : célibataire qui se laisse aller avec la vie. de toutes façons, l'amour ça va et ça vient. mais dernièrement, son coeur est parti dans une direction innatendue.
PROFESSION : graphiste spécialisé dans la conception de sites internet et d'affiches pour la ville. professeur d'équitation pour les élèves qui en valent le coup.
REPUTATION : " le pauvre garçon. il est passé de fils d'ambasseur doué sur un cheval, propulsé par les paillettes et la popularité, beau à souhait et gendre idéal ... en type assis sur une chaise roulante à cause d'un accident. sa vie ne doit pas être facile et j'ai énormément de peine pour ce garçon très charmant. "



MessageSujet: Re: « Le bonheur n’est réel que lorsqu’il est partagé.. » ✿ Rylee & Rafael Lun 5 Sep - 1:15

I love that feeling i get when i see your smile.
When life give you a hundred reasons to cry, show life that you have thousand reasons to smile. •••
Je n'aurais pas du me diriger vers mon ami, encore moins à voix haute. Je sais que je me suis dis que c'était bon pour nous deux de parler de nos affaires plus personnelles ou même avec nos amis mais j'ai l'impression que ça a mis un froid dans la conversation. « Oh. » Sa voix est bizarre et le fait qu'elle touche sa croix autour de son cou semble encore plus intriguant. Soit Rylee connait ce genre de situations soit ça lui fou la trouille que ça puisse encore arriver. Pour ma part, dans la société actuelle, ce n'est pas la première fois que je vois ça. Ce n'est pas la mort, tant qu'on assume derrière. Et je sais que Rhys ne fuira pas ses responsabilités. Je l'en empêcherais personnellement s'il le faut. « Tracasse pas, ça va aller. » dis-je en l'embrassant furtivement. J'ai envie de changer de sujet, de la diriger vers autre chose mais à la place, je finis par lui demander si je peux aller prendre une douche malgré le repas bientôt prêt. Quant au reste, j'en profiterais pour lui faire la conversation au dîner et de cette manière, me retrouver à plus écouter que parler.

Je descends d'un étage après être sorti de la douche. Je suis à moitié habillé tellement je suis pressé d'aller à table. Ou même de la retrouver. Je parle à Rylee mais elle semble ailleurs et ne réagit pas immédiatement. « Non, pas du tout. » Elle réagit enfin, ce qui m'inquiète moins. Je baisse les yeux et découvre que j'étais tellement pressé que j'ai oublié de boutonner ma chemise. Je monte les mains au bon niveau et tente de le faire moi même mais il semble que la fatigue est emportée mes réflexes. Ça prouve que je devrais faire attention et que vingt quatre heures de sommeil ne suffiront peut-être pas. « Laisse-moi t’aider. » Le doux son d'un murmure sort de sa bouche tandis qu'elle s'approche pour me donner un coup de main. La tête toujours baissée, je bouge mes mains et laisse faire la jeune femme et ses mains habiles. Elle effleure ma peau, me donnant des frissons. J'apprécie énormément l'image que nous renvoyons sur le moment, ce vieux couple qui apprécie des simples moments comme celui-ci, où l'on s'apprête pour renvoyer la meilleure image de soi même. « Merci. » dis-je entre deux respirations saccadées. Je suis partagée entre l'énervement de ne pas réussir à le faire moi même et la joie que ce fait ait créer une proximité entre nous. C'est la première fois que je pense à Rylee de cette manière quand elle est aussi proche de moi. Je sais que je veux aller doucement, que je ne veux rien gâcher entre nous en allant trop vite à cause de désirs incontrôlés. J'apprécie quand une femme me déshabille mais voilà que je me sens tout bizarre alors qu'on est plutôt en train de m'habiller. On dit toujours qu'une relation n'en est pas une autre et là, la citation prenait tout son sens.

La Baxter termine rapidement et lève les yeux vers moi, satisfaite. « Tu veux directement passer à table ? » Si on en reste là, sans bouger, j'ai tellement d'autres idées qui me passent par la tête autre que de manger et que je préférerais. Et le fait qu'elle commence à m'embrasser n'arrange rien du tout. Moi qui aime le romantisme dans sa splendeur je me retrouve avec l'instinct masculin le plus primaire qui reprends le dessus. J'entoure sa taille avec mes mains et profite de ce contact qui m'a manqué ces dix derniers jours. Je joue avec sa langue, lui mordille la lèvre et je suis à deux doigts de passer ma main sous son tshirt. « Attends .. » J'interromps le contact, sceptique. « Est-ce qu'on va trop vite ? Parce que je peux te dire que là, j'étais vraiment prêt ... » dis-je tel un petit garçon qui a fait une bêtise et qu'on vient d'attraper. Je fais un pas en arrière et croise les bras pour marquer une certaine distance entre nous. « Et puis, je ne veux pas gâcher tout ce que tu as fais à dîner ... » L'excuse est minable mais elle peut marcher. Surtout que mon estomac crie famine. Je la regarde mais j'évite son regard, gêné. Qu'est-ce que je fais là en mettant une distance pareille ? Ça ne marche pas, ça va juste l'éloigner. Et ce n'est pas ce que j'ai prévu ou voulu en m'éloignant autant de jour. Justement, cette réflexion si utile que j'ai eu dans la capitale n'a pas servi à retrouver ce bon vieux Raf coincé. Ou totalement. « Et puis merde. » J'oublie tout, j'arrête de réfléchir. J'avance et je mets mes mains sur son visage avant de m'emparer de ses lèvres, pour un baiser plus passionnel cette fois. L'envie que j'avais de passer mes mains sous son tshirt reprend et je les descends à bon niveau pour pouvoir le faire. Maintenant, je n'attends plus que sa réaction.

© 2981 12289 0

_________________



    It's gonna be alright
    I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. ~ byendlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : AmazQueen
TES DOUBLES : Kayla I. Cartwright, Luka Mathesson & Irina Blasco
TON AVATAR : Emilia Clarke
TES CRÉDITS : Code signature: Wild Heart; gifs: Tumblr; avatar: Blondie
TA DISPONIBILITE RP : ( 0/2 ) - Closed
- Siothrún
- Josh
RAGOTS PARTAGÉS : 1029
POINTS : 912
ARRIVÉE À TENBY : 22/04/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (26 octobre 1990)
CÔTÉ COEUR : Célibataire, elle est différente depuis sa rupture difficile.
PROFESSION : En recherche d'emploi, elle a démissionné de son job suite à sa rupture.
REPUTATION : Vous avez entendu la nouvelle? Elle a rompu avec son copain. Personne ne sait vraiment le motif, même si on se doute tous que cela a un rapport avec la fille Taylor.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: « Le bonheur n’est réel que lorsqu’il est partagé.. » ✿ Rylee & Rafael Mer 7 Sep - 12:09

C’est étrange cette proximité entre vous. Tu en frissonnes. Pourtant, ce n’est pas la première fois que vous êtes proches, tous les deux. Physiquement parlant. Ceci dit, c’est cette connexion silencieuse qui t’émoustille légèrement. Puis, de plus en plus fort. Tandis que tu reboutonnes sa chemise, ouverte dans sa précipitation afin de te rejoindre, tu ressens autre chose. Ce n’est plus une simple attirance, parsemée de quelques baisers et de rires. Tu n’y avais jamais songé auparavant, mais tu es tombée amoureuse de lui. Petit à petit, tu le réalises. Ca s’immisce dans ton esprit. Plus de trois mois à se regarder de coin au restaurant, à s’embrasser de temps en temps, à éclater de rire, à parler de tout et de rien avec facilité, à vous imaginer des plans idiots sur le lendemain, tout en marchant côte à côte dans la vie. Les jours avaient défilé. Comme des enfants innocents qui se tenaient par la main, vous aviez décidé d’être ensemble pour un moment – ou toujours. Votre relation n’était pas passée à un stade supérieur. Pas encore. Il t’avait dit qu’il avait besoin de temps pour cela et tu devais admettre que cela était de même pour toi. Tu n’avais jamais aimé te précipiter. Ton corps, tu le réservais pour ceux qui te procuraient un peu d’amour et de respect. Les ébats charnels ne t’intéressaient pas le moins du monde.

Tu l’embrasses, avec une once de passion. Ton corps se colle contre le sien, malgré les tissus qui vous séparent l’un de l’autre. C’était une envie passagère, une folie du moment. Parce que tu te sentais prête à aller plus loin, à te donner d’avantage dans cette relation qui se construisait, jour après jour. Lorsqu’il répond à ton baiser en y mettant alors plus d’engouement, tu frémis. Vos langues dansent ensemble, tandis que tes doigts se posent sur son torse. Une de tes mains remonte le long de sa nuque et tu la glisses dans ses cheveux, fermant les yeux pour savourer ce contact intime. Tu sens alors les prémices de son envie. Ca te chauffe les joues, qui se mettent à rougir sans nul doute. Tu t’étonnes de l’effet que tu provoques chez lui – bien qu’il soit un homme. Tu sens ses doigts qui vagabondent sur toi, ainsi que sa main qui se veut plus téméraire. Tu frissonnes à nouveau.

Il s’arrête, subitement. Tu es surprise. Tu entrouvres les lèvres et tu le regardes, restant sur ta faim de lui, hébétée. Il te demande d’attendre, s’excusant presque du regard. Il se pose des questions. Un tas de questions, finalement. Tu ne pensais pas qu’il aurait pu être aussi cérébral dans un instant pareil. Car toi-même avais perdu la notion de réflexion pour laisser tes hormones prendre le dessus. Tu es gênée, du coup. Il te parle alors du repas, du fameux dîner que tu as préparé pour lui, tout en s’éloignant de ton corps. Il a faim à ce point ? Il préfère la nourriture plutôt que… que quoi ? Dois-tu qualifier ça d’amour ou de sexe pur et dur ? Tu n’en sais rien. Pour le coup, tu es déstabilisée et tu te mures dans ton silence, baissant la tête. Tu te sens perdue dans tes songes, cherchant les bons mots – qui ne viennent pas.

Finalement, il semble être déconcerté de sa propre réaction et revient vers toi, s’emparant de tes lèvres avec une avidité nouvelle. La passion reprend de plus belle et tu sens les papillons dans ton ventre, tandis que ton rythme cardiaque s’intensifie. Cette fois-ci, ton envie de lui n’a fait qu’augmenter. Mais es-tu prête ? Tu n’y réfléchis pas encore, trop animée par tes envies primaires. Tandis qu’il te caresse, tu décides de défaire les boutons que tu avais remis en place, ôtant sa chemise qui glisse sur le sol. Tu te colles d’avantage à lui. Oui, tu es prête. A une condition. Tu t’approches alors de son oreille. Tu dois savoir. « Raf… » Murmures-tu, en t’immobilisant un peu. Juste pour qu’il daigne te répondre, comprendre que tu t’adressais à lui sérieusement. « Est-ce que… tu m’aimes bien, au moins ? » Demandes-tu. Tu n’attends aucune déclaration d’amour. Pas de « je t’aime » ou de belles paroles illusoires. Néanmoins, il est important pour toi qu’il puisse éprouver plus que de l’attraction physique à ton égard. Que, comme toi, il soit capable d’aimer à nouveau – même si ça prend du temps. Parce que toi, tu ne couches pas. Tu fais l’amour.

_________________

Rylee Baxter
Well you only need the light when it's burning low, only miss the sun when it starts to snow. Only know you love her when you let her go. Only know you've been high when you're feeling low, only hate the road when you're missing home. Only know you love her when you let her go. And you let her go.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : knight/cha.
TES DOUBLES : malone & daniel.
TON AVATAR : tomSEXYausten.
TES CRÉDITS : nephilim & tumblr.
RAGOTS PARTAGÉS : 857
POINTS : 323
ARRIVÉE À TENBY : 23/08/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 32ans (16/05)
CÔTÉ COEUR : célibataire qui se laisse aller avec la vie. de toutes façons, l'amour ça va et ça vient. mais dernièrement, son coeur est parti dans une direction innatendue.
PROFESSION : graphiste spécialisé dans la conception de sites internet et d'affiches pour la ville. professeur d'équitation pour les élèves qui en valent le coup.
REPUTATION : " le pauvre garçon. il est passé de fils d'ambasseur doué sur un cheval, propulsé par les paillettes et la popularité, beau à souhait et gendre idéal ... en type assis sur une chaise roulante à cause d'un accident. sa vie ne doit pas être facile et j'ai énormément de peine pour ce garçon très charmant. "



MessageSujet: Re: « Le bonheur n’est réel que lorsqu’il est partagé.. » ✿ Rylee & Rafael Ven 7 Oct - 16:20

I love that feeling i get when i see your smile.
When life give you a hundred reasons to cry, show life that you have thousand reasons to smile. •••
Jusqu'ici tout s'est passé de manière tout à fait normal entre la jeune femme et moi. On a joué au chien et chat, se regardant du coin de l'oeil dans les cuisines. A ce moment là, entre mon affaire avec Shea et ma courte histoire avec Ariana, ce n'était qu'une attirance physique que je ressentais alors pour Rylee. Puis le temps a avancé et nous a rapprochés. Je n'avais jamais pensé à prendre une autre petite copine, presque traumatisé par les deux dernières femmes que j'ai eu mais surtout, voulant profiter de mon gamin tranquillement. Mais maintenant que c'est fait, je ne le regrette pas. On se ressemble tous les deux ou en tous cas, nos histoires. On a tous les deux eu le coeur brisé, déçu par ce qu'on considérait comme les amours de notre vie. C'est ce qui nous a rapprochés, je suppose. Puis elle cuisine, elle est gentille et puis très simple. Elle se contente de profiter de la vie comme elle vient et surtout, ne se prends pas la tête. Ca aussi, ça nous rapproche. C'est une relation qui me fait du bien et pour la première fois en des mois, j'ai enfin l'impression de respirer. Je suis énormément touché par l'attention qu'elle a eut pour mon retour de la capitale anglaise mais ça me fait réfléchir et je me dis qu'on en est à un point où je dois commencer à vraiment prendre cette relation au sérieux. On a passé l'âge, comme des adolescents, d'attendre les bons moments pour faire un pas de plus dans ce qu'il y a de concret. J'ai pensé à toutes sortes de trucs et pourtant, je me dis que c'est presque stupide de penser aussi loin alors que nous n'avons même pas franchi le pas des relations intimes. J'ai peur et même si je sais que c'est stupide, j'ai peur que ça ne gâche tout entre nous. Puis la dernière fois que j'ai couché avec une femme trop vite, un imprévu est venu tout perturbé. Ca me semblait donc plus compliqué que ce que je pouvais penser.

Mais peu importe. Un oubli, une envie soudaine, une impulsion dont j'avais besoin depuis longtemps. J'avais passé mon temps à réfléchir et j'en ai plus que marre de passer mon temps à me prendre la tête et à trop faire attention à ce que pensent les autres. J'étais parti à Londres pour me débarrasser de l'habitude et voilà que je la reprends en trente secondes. Je ne réfléchis pas, je me retourne et je fonce vers la jeune femme. Je pose mes mains sur son visage et je m'empare de ses lèvres pour un baiser avide de désir et de passion. Les envies primaires prennent le dessus tandis que je descends mes mains vers ses hanches. Je les glisse sous son tshirt et profite d'un premier contact aussi proche de sa peau. J'aime la toucher, j'aimerais ne plus jamais m'en décoller. Rylee elle, n'y va pas de main morte et s'empresse de détacher les boutons qu'elle avait précédemment attaché. « Raf… » Son murmure me traverse le corps en entier. Je m'immobilise, incapable de prononcer le moindre mot. Je m'imagine tout ce que la brune pourrait me dire, souriant à certaines phrases qui me passent par la tête. « Est-ce que… tu m’aimes bien, au moins ? » Un autre murmure, plus long cette fois. Ce n'est pas ce à quoi je m'attendais mais ce n'est pas bien grave. Je fronce les sourcils, intrigué par sa question. C'est dur de réfléchir, surtout quand tu te sens frustré par cet arrêt brusque. « Euh ... » C'est le seul mot qui sort de ma bouche. Mais j'en change vite pour éviter de la vexer. « Pourquoi tu me pose cette question ? » Parce que oui, je suis à moitié nu devant elle et je me demande pourquoi ça ne lui vient que maintenant. Sauf qu'en fait, quand je réfléchis plus loin, j'arrive tellement à voir ce que Rylee veut me faire comprendre. Et d'un coup, j'emprunte ce regard de petit copain protecteur qui ne veut que du bien. « Mais oui, je t'aime bien. Ca me fou le trouille, t'as du le remarquer mais je t'aime bien. » On est pareils tous les deux, je comprends sa question. Et pourtant, je me sens presque exaspéré que la Baxter puisse me poser la question. On ne me l'avait jamais fais. Soit parce que j'ai presque toujours été avec Shea, soit parce que les fois où j'ai été plus loin avec une fille, je n'étais guère tracasser par ce qu'il pouvait se passer par la suite. Ou même sur le moment. J'ai envie de l'embrasser, à nouveau et avec cette même passion mais là j'ai un peu peur. Parce que je suis naze, je ne sais pas répondre à une question comme il faut mais surtout, je n'ai pas envie de me faire jeter.

© 2981 12289 0

_________________



    It's gonna be alright
    I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. ~ byendlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : AmazQueen
TES DOUBLES : Kayla I. Cartwright, Luka Mathesson & Irina Blasco
TON AVATAR : Emilia Clarke
TES CRÉDITS : Code signature: Wild Heart; gifs: Tumblr; avatar: Blondie
TA DISPONIBILITE RP : ( 0/2 ) - Closed
- Siothrún
- Josh
RAGOTS PARTAGÉS : 1029
POINTS : 912
ARRIVÉE À TENBY : 22/04/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (26 octobre 1990)
CÔTÉ COEUR : Célibataire, elle est différente depuis sa rupture difficile.
PROFESSION : En recherche d'emploi, elle a démissionné de son job suite à sa rupture.
REPUTATION : Vous avez entendu la nouvelle? Elle a rompu avec son copain. Personne ne sait vraiment le motif, même si on se doute tous que cela a un rapport avec la fille Taylor.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: « Le bonheur n’est réel que lorsqu’il est partagé.. » ✿ Rylee & Rafael Ven 14 Oct - 14:09

Tu te souviens des éclats de rires, lors de vos conversations, au détour d’un bon vin rouge et d’un restaurant silencieux. Le jeu de la séduction fut particulièrement lent entre vous. Des regards de coin, des rapprochements inaudibles, invisibles, bien que réels. Personne, dans votre entourage, n’aurait alors imaginé le tsunami que provoquerait un baiser échangé, fugace et décent. Pourtant, n’était-ce pas ce soir-là que vous aviez concrétisé votre attirance l’un envers l’autre ?

Tu n’aurais pas songé qu’il puisse être aussi compréhensif, patient et amusant à ton égard. La plupart des hommes que tu avais rencontrés ne voulaient pas prendre le temps. Ils préféraient consommer aussitôt qu’ils en avaient la possibilité, sans apprécier les saveurs de cette attente langoureuse qui te séduisait tant. Ta mère n’avait eu de cesse, plus jeune, de te sermonner : on ne doit pas succomber aux tentations. Hélas, tu n’avais pas suivi les précieux conseils maternels et tu avais, toi aussi, passé à l’acte avec consentement. Tu ne regrettais pas, car ce fut un moment très intense, rempli d’amour et de désirs. Ta première fois avait été très douce, enivrante, et épanouissante, bien qu’elle fût ta seule véritable expérience.

Sauf que Rafael était un homme différent. Il ne t’avait pas poussée à te déshabiller le premier soir – ce qui fit que tu n’avais pas décidé de couper court à votre relation naissante. Jamais il n’avait osé émettre le moindre commentaire négatif sur le temps qui passait. Toujours maître de lui-même, vous aviez appris à vous connaître l’un et l’autre avant de vous imaginer aller plus loin dans votre relation. C’était agréable, finalement. Parce que, au moins, vous étiez certains de ne pas avoir eu un accès de folie momentané.

Ceci dit, alors que votre échange devenait de plus en plus intense, tu sentais son corps se métamorphoser à ton contact. Ca t’effraya quelque peu. Dans ton esprit, vous n’aviez jamais parlé de sentiment, entre vous. Pouvait-il être concevable, pour toi, de ne pas lui demander alors s’il t’appréciait au moins suffisamment pour te respecter, toi et l’engagement qu’il prendrait ? Inévitablement, tu lui posas la question, dans un murmure fragile. Il parut surpris. Stupéfait, même, que tu oses émettre une telle requête. Peut-être le moment était-il mal choisi ? Tu ne saurais le dire. Tu n’avais pas l’habitude de cela.

Si, au départ, il parut décontenancé, il finit par réaliser ce que tu voulais entendre. Bien évidemment, tu n’attendais pas de sérénade romantique ou des pétales de roses, ni même des mots tendres. Tu savais bien que l’amour se construisait, au fil des jours. Même si tu te sentais enfin prête à passer un cap sérieux, tu n’étais pas une jeune femme trop naïve sur ce plan-là. Il te dit alors que oui, il t’apprécie. Que, même, ça peut l’effrayer. A cette remarque, tu souris timidement. C’est pareil pour toi, dans le fond.

Doucement alors, tu empruntes le chemin de ses lèvres et tu l’embrasses avec tendresse. « Moi aussi, je t’aime bien. Mais… » Commences-tu, réalisant que tu as un aveu à effectuer. Tu ne sais pas réellement comment aborder le sujet, avec lui. Alors, tu réfléchis quelques secondes, tandis que ton cœur bat la chamade. Le timing est mauvais, tu le sais pertinemment, mais c’est mieux qu’après. Finalement, si cela n’est jamais apparu dans votre relation, c’est parce que l’occasion ne s’est pas présentée. Tu te mords la lèvre, hésitante. Puis, tu te décides à arracher le pansement d’un coup sec. Tu le regardes alors droit dans les yeux, bien que tu sois terrifiée à l’idée qu’il te rejette. « Je ne l’ai jamais fait. Avec un homme, je veux dire. » Déclares-tu, sans plus de cérémonie. Au moins, il sait à quoi s’en tenir. Et là, tu te sens éperdument gênée et tu ne sais pas s’il va partir en courant ou non. Alors tu patientes, attendant sa réaction – le temps que l’information monte au cerveau.

_________________

Rylee Baxter
Well you only need the light when it's burning low, only miss the sun when it starts to snow. Only know you love her when you let her go. Only know you've been high when you're feeling low, only hate the road when you're missing home. Only know you love her when you let her go. And you let her go.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : knight/cha.
TES DOUBLES : malone & daniel.
TON AVATAR : tomSEXYausten.
TES CRÉDITS : nephilim & tumblr.
RAGOTS PARTAGÉS : 857
POINTS : 323
ARRIVÉE À TENBY : 23/08/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 32ans (16/05)
CÔTÉ COEUR : célibataire qui se laisse aller avec la vie. de toutes façons, l'amour ça va et ça vient. mais dernièrement, son coeur est parti dans une direction innatendue.
PROFESSION : graphiste spécialisé dans la conception de sites internet et d'affiches pour la ville. professeur d'équitation pour les élèves qui en valent le coup.
REPUTATION : " le pauvre garçon. il est passé de fils d'ambasseur doué sur un cheval, propulsé par les paillettes et la popularité, beau à souhait et gendre idéal ... en type assis sur une chaise roulante à cause d'un accident. sa vie ne doit pas être facile et j'ai énormément de peine pour ce garçon très charmant. "



MessageSujet: Re: « Le bonheur n’est réel que lorsqu’il est partagé.. » ✿ Rylee & Rafael Lun 17 Oct - 2:07

I love that feeling i get when i see your smile.
When life give you a hundred reasons to cry, show life that you have thousand reasons to smile. •••
Un jeu de séduction lent, qui a pris énormément de temps. Persuadé que je ne pouvais avoir une autre femme depuis Shea ou même Ariana, je me suis senti bloqué quand j'ai compris mon attirance pour la chef en cuisine qui travaille en face de moi. Je ne lui avais jamais parlé ou très peu, me contentant de regards discrets et interrogatifs sur ce que je pouvais bien penser d'elle. J'avais fais tellement d'erreurs en un an que je ne voulais pas que ça se reproduise. Je ne voulais pas qu'en quelques semaines, je finisse par boire un verre dans un bar en remarquant que tout est fichu dans ma vie, tout ça parce que je n'ai pas pris le temps de réfléchir. Cette fois, j'avais décidé de ne rien faire à moitié et de me comporter avec la Baxter, si ça devait aller plus loin, comme je m'étais comporté avec Shea dans les premières semaines. Et c'est devenu tellement pareil. A être patient, à l'écoute et a toujours vouloir son bien, il se trouve que le rapprochement s'est fait à toute vitesse. Le fait qu'on ait eu le coeur brisé de la même manière, ou presque, a assez aidé aussi. C'est facile avec Rylee, sans personne qui lui tourne autour, sans prises de tête inutiles, sans besoin de se faire des sorties à longueur de temps. Nous sommes deux adultes bien distincts, qui travaillent et gagnent leur vie avec leur passion. Et ça, c'est ce que j'ai toujours appelé la vie de couple. Une vie que j'étais loin d'imaginer retrouvé avec quelqu'un d'autre que le grand amour qu'était Shea dans mon coeur.

La sérénade n'est pas mon fort ou peut être pas à ce stade de la relation. Je sais que ce n'est pas ce à quoi elle s'attendait mais je sens comme un besoin, une obligation de faire ce qu'il faut pour la rassurer au minimum. Alors je tente le coup, au mieux. Les trois mots ne sortent pas parce que je ne peux pas être sûr de mes sentiments. Je sais que ça marche quand elle revient vers moi pour à nouveau m'embrasser. « Moi aussi, je t’aime bien. Mais… » Moi qui avais cette envie de l'embrasser depuis que la brune a coupé l'élan la première fois, je me rend compte que le baiser de réconfort est de courte durée. Je déglutis, un peu frustré. « Qu'est-ce qu'il y a ? » J'arque un sourcil, aussi intrigué qu'inquiet par ce mais qui dure depuis bien trop longtemps maintenant. Elle se mord la lèvre, ce qui me fait croire que ce ne doit pas être aussi grave que ce que je pense. Mais ce regard qui plonge dans le mien fait revenir au galop tout ce à quoi je pensais il y a quelques secondes. « Je ne l’ai jamais fait. Avec un homme, je veux dire. » Je ravale difficilement, comme si j'attendais le moment où elle me crierait que c'est une blague. Je trouve déjà qu'autant d'arrêts c'est gênant mais là, je crois qu'on a atteint le sommet. Au moins, je sais à quoi m'en tenir maintenant mais surtout, et je dois le voir comme ça, elle m'a dit une vérité qui ne doit pas être facile à dire à voix haute.

Je n'ai jamais été très curieux d'un point de vue sexe. Je suis dans la base, me contente de faire au mieux mais je n'ai jamais regardé de porno, lu de livre ou quoi que ce soit. J'avais conscience de ce dont la jeune femme me parle mais le fait d'y penser me rend soudain très gêné. « Woaw. Je ne sais pas trop ce que je dois dire en fait. » « Est-ce que .. ? » Et qu'est-ce que je pourrais bien dire. Je ne vais pas me mettre à fuir parce qu'elle me dit qu'il n'y a eu que des filles dans sa vie. « Ça ne doit pas être bien différent. » murmurais-je assez bas. Je croise les doigts pour qu'elle ne m'ait pas entendu, me rendant compte que j'ai une voix assez portante. « Écoute ... Je te l'ai dis, je t'aime bien. » Je m'approche lentement et pose mes mains sur ses hanches, toujours aussi lentement. Je souris, de manière un peu crispé, mais je fais de mon mieux pour la rassurer. Je n'ai plus quinze ans, j'ai finis de me tracasser pour ces histoires de grand amour et de première fois. J'aime bien Rylee et c'est réciproque. Un point c'est tout. « Mais je ne veux pas que tu t'oblige à faire ... Ça juste pour te prouver quelque chose ou simplement pour moi. » finis-je par lui dire, embrassant doucement son joli front. Je n'irais pas plus loin tant que je n'ai pas son feu vert et je suis également prêt à me rhabiller si besoin. Tout pour la jolie jeune femme en face de moi.

© 2981 12289 0

_________________



    It's gonna be alright
    I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. ~ byendlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : AmazQueen
TES DOUBLES : Kayla I. Cartwright, Luka Mathesson & Irina Blasco
TON AVATAR : Emilia Clarke
TES CRÉDITS : Code signature: Wild Heart; gifs: Tumblr; avatar: Blondie
TA DISPONIBILITE RP : ( 0/2 ) - Closed
- Siothrún
- Josh
RAGOTS PARTAGÉS : 1029
POINTS : 912
ARRIVÉE À TENBY : 22/04/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (26 octobre 1990)
CÔTÉ COEUR : Célibataire, elle est différente depuis sa rupture difficile.
PROFESSION : En recherche d'emploi, elle a démissionné de son job suite à sa rupture.
REPUTATION : Vous avez entendu la nouvelle? Elle a rompu avec son copain. Personne ne sait vraiment le motif, même si on se doute tous que cela a un rapport avec la fille Taylor.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: « Le bonheur n’est réel que lorsqu’il est partagé.. » ✿ Rylee & Rafael Mar 18 Oct - 14:30

Ton corps s’embrase, lentement. Cette proximité nouvelle, entre vous, et la tension qui règne ne peuvent que te monter à la tête et te procurer quelques vertiges d’émotions. D’aussi loin que tu te souviennes, tu as toujours trouvé Rafael attirant. Lorsque tu ne pensais pas qu’il pourrait se passer, un jour, quelque chose entre vous, tu te disais que c’était mal de regarder ainsi ton Chef au sein de la cuisine. Cette attirance, tu te l’imaginais à sens unique et tu en rougissais, dès lors que tu te surprenais à y songer. Un fantasme, te disais-tu, rien de plus ou rien de moins.

Pourtant, vous en étiez là. En couple. Ensemble. Vous aviez trouvé l’équilibre parfait entre la relation professionnelle et la relation amoureuse. Beaucoup pensaient que votre romance ne durerait pas et qu’elle finirait par devenir un problème au sein du restaurant. Heureusement pour vous, les semaines passaient et rien ne pouvait gâcher, à ton sens, ce tableau fraîchement dessiné. Du moins, jusqu’à ce que tu comprennes que votre attirance allait probablement passer à une étape supérieure. Si tu l’avais envisagé par le passé, tu ne te serais pas doutée que cela arriverait maintenant. C’était agréable et effrayant à la fois. D’un côté, tu éprouvais un grand désir pour lui. De l’autre, tu ne lui avais jamais dit n’avoir eu que des relations homosexuelles, du point de vue de l’intimité, autrefois.

C’est pourquoi, avant que cela ne dérape d’avantage, tu te décides à lui dévoiler ton « secret » - que tu ne considères pas ainsi ceci dit. Certes, le moment n’est peut-être pas le plus agréable du monde pour lui balancer ces quelques mots, mais tu es bien obligée. Devant tes hésitations et tu nouvelles sensations, il devinerait que tu manquais cruellement d’expérience en dépits de ton âge.

Il est surpris. Il lâche même un « Woaw ». Sur le coup, tu ne sais pas si ça doit t’amuser ou te faire pleurer. Tes membres se mettent à trembler, entre excitation et crainte. C’est intense, comme émotion. Finalement, il décide de parler. Du moins, de dire qu’il ne sait pas quoi rétorquer à ton annonce. Gênée, tu ris légèrement. Surtout intérieurement. Et là, il te rassure en t’expliquant que ça ne doit pas être très différent. Tu estimes qu’il a sans doute raison. En partie, du moins. Parce que si vous vous respectez l’un et l’autre, il n’y a aucune raison pour que ça ne fonctionne pas. Surtout que, techniquement, Dieu a créé l’Homme et la Femme de façon à ce qu’ils s’emboitent parfaitement l’un dans l’autre… non ?

Rafael se veut prévenant et gentil. Il te rappelle qu’il t’aime bien. Ca te soulage de l’entendre te le dire, après la vague que tu viens de lui balancer à la tête. Il est plus solide qu’il en a l’air. Un véritable rocher ! Du coup, tu souris tendrement. Et là, il t’explique que tu n’as rien à lui prouver et que tu ne dois pas te forcer. Il embrasse ton front, en signe de protection. Lorsque tes deux yeux remontent sur son visage, tu ressens à nouveau cette chaleur qui te provoque des papillons dans le ventre. C’est exquis. Alors, sans le laisser dans le doute plus longtemps, tu t’empares de ses lèvres et tu te colles contre son torse dénudé, une fois de plus. « J’en ai envie. » Murmures-tu, entre deux baisers – agrémentés de quelques caresses. Tu es prête à t’offrir à lui. Tu es prête à faire l’amour avec Rafael. Et tu n’as plus peur de rien, désormais.

_________________

Rylee Baxter
Well you only need the light when it's burning low, only miss the sun when it starts to snow. Only know you love her when you let her go. Only know you've been high when you're feeling low, only hate the road when you're missing home. Only know you love her when you let her go. And you let her go.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: « Le bonheur n’est réel que lorsqu’il est partagé.. » ✿ Rylee & Rafael

Revenir en haut Aller en bas

« Le bonheur n’est réel que lorsqu’il est partagé.. » ✿ Rylee & Rafael

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-