AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

le temps des maisons dans les arbres ∞ anthony

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: le temps des maisons dans les arbres ∞ anthony Sam 6 Aoû - 23:09

Ce jour-là, Evie avait laissé Connor à Kainoa pour la journée. Son frère lui avait proposé, quelques mois auparavant, de le prendre de temps en temps et lorsque la femme qui s'occupait de la garderie de son petit garçon l'avait appelée pour lui dire qu'elle était malade, Evie avait dû trouver une alternative et elle avait donc demandé à Kainoa s'il pouvait le prendre. Son frère s'était enthousiasmé à l'idée de passer une journée complète avec son neveu et elle était donc venue le porter tôt le matin, avant d'aller travailler, après s'être assurée qu'il ne manquerait de rien. Couches, biberons, jouets et vêtements de rechange faisaient notamment partie de ce qu'elle avait emmené pour lui puisque son petit garçon mangeait maintenant la même chose que les grands, coupés en petits morceaux. Son frère lui avait donné des nouvelles au cours de la journée afin de la rassurer, mais elle lui faisait confiance et elle ne s'inquiéta pas plus que ça. À dix-huit mois, Connor pouvait être un véritable petit monstre et elle ne doutait pas une seule seconde qu'il en ferait voir de toutes les couleurs à son oncle. Il bougeait beaucoup, s'émerveillait, parlait de manière souvent incompréhensible, piquait de petits crises pour tout et pour rien, mais adorait encore qu'on le berce ou qu'on lui raconte des histoires, les deux seuls moments où il restait en place.

Elle prit une douche, sécha ses cheveux et quitta le garage en oubliant de prévenir Kainoa qu'elle partait. Elle se gara finalement quelques minutes plus tard devant l'appartement que ses deux frères partageaient. Elle n'avait pas vu Anthony depuis plusieurs semaines lorsqu'elle aperçut la silhouette de son petit frère, assis par terre avec l'enfant qui lui ramenait des blocs pour qu'il puisse l'aider à construire une tour qui ne tiendrait que quelques secondes. Elle avait frappé, mais puisque la porte n'était pas verrouillée, elle était entrée. Ses prunelles azurées firent le tour de l'appartement des yeux afin de dénicher Kainoa, un peu mal à l'aise à l'idée de se retrouver seule avec Antho.

Lorsque le petit garçon l'aperçut, il poussa un cri joyeux et se releva, encore un peu chancelant, pour courir jusqu'à elle. Elle le rattrapa d'ailleurs de justesse avant qu'il ne s'affale au sol, le prit dans ses bras pour l'embrasser sur le front. « Bonjour, mon coeur ! » Connor se mit à gigoter et lorsqu'elle le posa par terre, il retourna auprès de son oncle et posa son petit pied sur la cuisse du blond avant de poser ses mains sur son torse pour maintenir son équilibre. Evie retira ses chaussures et s'approcha timidement de l'endroit où ils s'étaient installés tous les deux, surprise de voir que son garçon avait déjà créé un beau bordel dans l'appartement de ses frères. « Kainoa n'est pas là ... ? » demanda-t-elle en se mordant légèrement la lèvre, son regard passant instinctivement de son fils à son frère. « Je suis désolée, j'aurais dû prévenir avant de passer le chercher. » ajouta-t-elle finalement avant d'appuyer ses fesses contre le bras du canapé. Bien sûr, Evie avait compris qu'elle pouvait tomber sur Antho lorsqu'elle passait à l'appartement sans préavis, mais non seulement elle essayait de ne pas le faire maintenant que ses frères étaient en couple, elle ne s'était surtout pas attendue à ce qu'il soit seul avec Connor. Au moins, lorsque Kainoa se trouvait avec eux, il pouvait calmer le jeu, raconter sa journée et faire comme si de rien n'était pendant quelques minutes.

« Il a été gentil ? » demanda-t-elle finalement en baissant les yeux sur la silhouette de son frère.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Casanthony
TES DOUBLES : Le doux et tendre Miro
TON AVATAR : Wyatt Nash
TES CRÉDITS : Tag (avatar) & Irish Coffee aka notre charmante et schizo Penny Collins (gif) <3
TA DISPONIBILITE RP : Eirian - TC ;
Cassandre - Être sobre...;
Leo - Les copains d'abord ;
B+T - Hôpital ;

RAGOTS PARTAGÉS : 3840
POINTS : 1200
ARRIVÉE À TENBY : 16/03/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 24 ans.
CÔTÉ COEUR : En couple avec Eirian, sa belle amie d'enfance.
PROFESSION : Ancien dealer, il a pris sa retraite après être sorti d'une cure forcée. Il est le nouveau gérant du Three Mariners.
REPUTATION : « J'avais l'habitude de le voir courir les jeunes femmes, mais maintenant, je suis forcée de constater qu'il semble s'être amélioré... Il est en couple depuis plusieurs mois déjà, ça stabilise forcément un homme… » Mrs Lloyd



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: le temps des maisons dans les arbres ∞ anthony Dim 7 Aoû - 5:27

Anthony s’était fait réveillé par Kainoa et Connor vers 13h30. Si le barman est habituellement marabout au réveil, peu importe l’heure, ses proches savent que lui offrir une offrande peut l’amadouer. Eirian, par exemple, lui offre son corps ou des faveurs sexuelles. Abbey, elle, tient son frère par l’estomac… Quant à Kainoa, il opte généralement pour du café et un long moment de silence, sachant que son cadet n’aime pas discuter dès le réveil… Ce matin-là, c’est toutefois le visage et la petite voix enjouée de son neveu qui avait évité au parrain de celui-ci de se prendre un oreiller en plein visage, en plus de quelques jurons. C’est qu’il est plutôt rusé, l’astrophysicien… Et donc, après s’être assuré que son frère ne le réduirait pas en cendre pour l’avoir réveillé si "tôt", il lui expliqua rapidement que l’enfant avait déjà pris son repas du midi et qu’il devait quitter, car, finalement, il n’avait pas réussi a déplacer l’un de ses rendez-vous… Pas certain d’avoir tout compris, dans un premier temps, il marmonna un simple « okay… » lorsque Kai lui dit qu’il n’avait pas prévu garder leur neveu, mais qu’il reviendrait jouer au gardien d’enfant dès que possible. Il avait appelé quelques fois, pour retarder leur de son retour, mais il ne s’était pas libéré avant le retour de la maman.

Antho et Connor n’avaient pas vu le temps passer. Ils avaient passé l’après-midi à regarder des dessins animés, ils s’étaient même endormis devant la télé, dans les bras l’un de l’autre à l’heure approximative de la sieste… Mais ils avaient surtout, beaucoup joué. Le barman avait profité de la présence de son neveu pour s’entrainer et faire des poids, puisque Connor adorait faire l’avion ou se faire lancer doucement dans les airs, puis rattrapé. Le grand blond avait également travaillé son cardio, puisque maintenant qu’il avait commencé à marcher, Connor adorait explorer et courir d’un bout à l’autre de la pièce. Et comme il n’était pas toujours très solide sur ses jambes, et qu’Antho ne voulait pas risquer qu’il se blesse en tombant ou en trouvant un objet dont qu’il n’aurait pas dû tenir entre ses petites mains, il le suivait évidemment partout improvisant un jeu de cachette ou de tag avec le petit qui s’amusait comme un petit fou avec son oncle, cet éternel grand enfant.

Lorsqu’on les rejoint finalement, les deux garçons, assied par terre ne réagirent pas. Anthony n’était pas certain d’avoir entendu frapper, et quand bien même on aurait frappé, il n’aurait sans doute pas réagi, croyant qu’il s’agissait d’Eirian ou de Spencer. Du coup, même lorsque des pas se firent entendre, le grand blond ne se retourna pas immédiatement, interrogeant le petit à savoir s’il était satisfait ou pas de leur œuvre. Plus ou moins bavard et compréhensible, son neveu lui fit comprendre qu’il ne l’était pas, et qu’il voulait sa tour encore plus impressionnante ! Et alors qu’il s’apprêtait à tendre un nouveau lego au grand blond - car oui, Connor est un futur entrepreneur en construction, il préfère ne pas se salir les mains… Il aperçoit sa maman. Plus heureux qu’Anthony, il se relève aussi rapidement qu’il lui est possible de le faire et court vers elle.  « Bonjour, mon coeur ! » Occupée à embrasser puis serrer son fils dans ses bras, Evie évite ainsi le pseudo grimace de son cadet à sa vue, qui aurait préféré accueillir son amoureuse, ou qui que ce soit d’autre. Néanmoins, il sourit à nouveau lorsque Connor le rejoint. Tout près du petit visage de ce dernier, Antho pose ses mains masculines sur le dos de l’enfant avant d’embrasser, rapidement et à plusieurs reprises, le cou de Connor pour le chatouiller et le faire rire. Et décidément, ça marche puisqu’il retire ses mains minuscules de sur le torse d’Anthony, reculant légèrement, amusé. Ainsi, le grand blond retire également ses mains, et regarde son neveu courir leur chercher un nouveau bloc, alors qu’Evie s’approche.

Anthony daigne à peine lever les yeux vers elle, lorsque son ainée lui demande si leur frère est là. « Non… » qu’il marmonne simplement, à la fois parce qu’il n’a pas envie de discuter avec Evie, mais également parce qu’il est occupé ailleurs. Connor et lui sont en pleine séance de création. Ils construisent, pour la cinquième ou sixième fois dans l’heure, une jolie tour. Sans doute la plus belle de Tenby, d’ailleurs, vu leur talent respectif en architecture… Toutefois, impatient, le bambin ne laisse jamais suffisamment de temps à son oncle, pour qu’il puisse renforcer convenablement la base de ladite tour. Et puisque Monsieur couche culotte la veut toujours plus grande, celle-ci finit toujours par s’effondrer. Anthony a bien compris, depuis, que c’est ce qui amuse l’enfant à présent. S’il se plaisait à choisir les cubes tout à l’heure, et tenter de les assembler, les premières chutes de la figure et les réactions excessivement enfantines d’Antho, pour faire rire son neveu, ont suffi à lui faire oublier le but premier de ce jeu. Et chaque fois, il se plait à voir tout s’écrouler, imitant le jeune homme et sa réaction. Et chaque fois, il lui fait comprendre qu’il veut recommencer, et qu’il veut sa tour encore plus haute que la précédente. Ça n’embête pas le blond, étonnamment patient avec l’enfant. Au contraire, il s’amuse de la réaction du petit, et se surprend à rire lorsque Connor mine la surprise comme Antho l’avait fait précédemment, ou encore, lorsqu’il s’esclaffe. Après tout, on ne peut faire autrement que de sourire, et rire à notre tour de bon cœur, en entendant le rire d’un enfant ! « Je suis désolée, j'aurais dû prévenir avant de passer le chercher. » Anthony lève les yeux vers elle un court instant. Il aimerait lui répondre qu’effectivement, elle aurait dû, mais il se tait. Et pourtant, il n’y a pas si longtemps, il n’aurait pas hésité un seul moment à le lui balancer… Mais plus maintenant. S’il n’a toujours pas envie de se réconcilier, de faire comme si tout allait bien et de la fréquenter régulièrement, l’ancien cocaïnomane et revendeur de drogue, ne lui en veut plus. Il est passé à autre chose… Il lui est indifférent. Et c’est ainsi que, les dernières fois où ils se sont croisés, ils ont pu éviter, avec l’aide de Kainoa, évidemment, les disputes. Lorsqu’Evie faisait son entrée dans l’appartement des garçons, Antho, lui, terminait tranquillement de se préparer un café, par exemple, avant d’annoncer à ses ainées qu’il allait dans sa chambre. Peut-être le trouve-t-elle puéril, mais le jeune homme agit de la même manière qu’il agirait si Kainoa recevait qui que ce soit qu’il n’appréciait pas. Il le laisse tranquillement avec son invité, préférant ne pas s’imposer, et lui laisser le salon. C’est donc une réaction tout à fait normal aux yeux d’Anthony, puisque Evie, n’est pas différente de ces hypothétiques invités. Toutefois, s’il préfère l’éviter, après un respectueux bonjour, il ne peut le faire cette fois-ci. Et s’il ne peut l’éviter, il peut néanmoins empêcher que la discussion ne dégénère. Alors, il se tait et rapidement, il reporte les yeux sur son neveu, alors qu’elle termine de s’installer sur le canapé. « Il a été gentil ? » Le barman hoche la tête, et arque un sourcil, alors qu’il tente de trouver l’endroit parfait pour déposer le nouveau lego verdâtre qu’on lui tend. « Il est toujours gentil… » qu’il réplique finalement, d’une voix calme, mais distante.


Spoiler:
 

_________________


You're the sunshine in my life
the one who makes me smile & Everytime I look at the picture, I see what I could be & I can't help but smile. There's only you and me & I swear the fireworks were crazy. It all means nothing without u. Oh it's true. You're the sparkle in my eyes♥️ .unbreakable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: le temps des maisons dans les arbres ∞ anthony Sam 13 Aoû - 0:12

Aussi rapidement que l'enfant s'était approché d'elle, il s'éloigna afin de rejoindre son oncle, poussa même quelques cris joyeux alors qu'Anthony s'amusait à le chatouiller. Le petit garçon se mit d'ailleurs à rire et Evie ne put s'empêcher de sourire en les voyant tous les deux. Connor lui donnait l'impression d'avoir énormément de plaisir, mais Anthony n'était pas en reste et semblait s'amuser tout autant que l'enfant, sinon plus. Le bambin s'était d'ailleurs éloigné d'Anthony afin d'éviter les doigts taquins de l'adulte, s'était rapidement dirigé vers le légo géant vert qui se trouvait près de la télévision. Pas tout à fait stable sur ses jambes, Connor vacillait souvent, tombait parfois, mais se relevait rapidement, sans doute conscient que ça allait bien plus vite sur ses deux jambes qu'à quatre pattes. Malgré le fait que ce soit passablement évident, Evie ne put s'empêcher de demander à son frère si Kainoa était là. Après tout, l'astrophysicien aurait tout aussi bien pu faire une sieste dans sa chambre pendant quelques minutes et ne pas l'avoir entendue arriver, mais son petit frère assura qu'il était parti. Elle s'y était attendue, bien sûr, mais elle ne comprenait pas vraiment pourquoi Kainoa avait disparu sans la prévenir. Elle ne voulait pas laisser Connor seul avec Anthony, pas parce qu'elle ne faisait pas confiance à son frère, mais bien parce que ce n'était pas à lui qu'elle avait demandé de le garder et qu'elle n'avait pas envie qu'Anthony soit obligé de surveiller son fils.

Elle ne répondit rien, ses yeux bleus rivés sur la minuscule silhouette de l'enfant alors qu'il revenait vers Anthony pour lui offrir un nouveau légo. Evie se mordit la lèvre pour ne pas rire lorsqu'elle fut témoin de leur petit jeu. Connor s'esclaffait et Anthony riait de bon coeur alors que toute la tour s'était écroulée sous les yeux ébahis du petit garçon. Pétillantes, les prunelles azurées de l'enfant brillaient et il ne se fatiguait pas, redonnant chaque fois un nouveau légo à son oncle afin qu'il lui bâtisse sa tour. Elle ne s'était pas attendue à ce que son frère soit aussi patient avec les enfants, sans doute parce qu'elle n'avait jamais vraiment pu l'imaginer avec des bambins. Ces derniers temps, Anthony lui donnait l'impression d'être plus mature et ce, même si elle n'avait pas vraiment eu la chance d'en prendre conscience elle-même, mais plutôt par connaissances interposées. Son frère semblait s'être casé, avait trouvé un travail stable et avait quitté la drogue, du moins, c'était ce qui se disait un peu partout.

Les imitations de Connor étaient adorables et elle se mit à rire en appuyant ses fesses contre le bras du canapé, à une distance raisonnable d'Anthony. Elle s'excusa de ne pas avoir prévenu avant de venir chercher son fils, mais elle n'avait pas vraiment pu savoir que Kainoa laisserait Connor seul avec leur frère cadet. Anthony ne répondit d'ailleurs pas et elle se mordit la lèvre légèrement, sans vraiment savoir quoi dire. Bien sûr que son frère aurait préféré ne pas être dans les parages lorsqu'elle allait revenir, bien sûr qu'il aurait préféré que Kainoa soit déjà de retour à ce moment-là puisqu'il n'aurait pas eu besoin de lui parler ou de la voir. Elle aurait bien évidemment préféré que son frère se montre un peu plus bavard, mais elle constatait qu'il devait déjà faire un effort afin de lui adresser la parole de façon respectueuse. Ce n'était pas facile pour elle d'accepter qu'ils en soient désormais à un tel point de leur relation alors qu'ils avaient toujours été proches.

Elle préféra donc demander si son fils avait été sage, persuadée que ce genre de question s'avérait suffisamment neutre pour ne pas déclencher l'agacement d'Anthony. Il lui répondit distraitement et elle sourit légèrement en hochant la tête. « Vous avez l'air de bien vous entendre, vous êtes beaux à voir. » ajouta-t-elle bien malgré elle avant de reporter toute son attention sur la petite silhouette qui ramenait encore des légos à Anthony. « Comment ça se passe, avec Eirian ? » demanda-t-elle doucement, curieuse, alors qu'elle s'intéressait à la vie de son frère comme elle l'aurait fait auparavant. Evie accueillit l'enfant contre ses genoux lorsqu'il vint lui porter un bloc à elle aussi, lui ébouriffa les cheveux sans vraiment savoir ce qu'elle devait faire. Ce fut finalement Connor qui pointa la tour, obligeant ainsi la jeune femme à se mettre à genoux et à s'approcher de la construction pour y installer son légo. Le petit garçon vint frapper délicatement son bras et elle le chatouilla un peu partout pour le faire rire à nouveau. Le petit garçon recula avec un éclat de rire, tomba sur les fesses en faisant tomber la tour. Pendant quelques secondes, Evie crut qu'il allait se mettre à pleurer, mais le petit garçon releva les bras comme si ce n'était pas grave, imitant à la perfection la moue qu'avait réalisée Anthony quelques minutes auparavant. « C'est pas croyable, ça ! Tu passes un après-midi avec lui et tu lui montres déjà des bêtises ! » Elle éclata de rire, souleva son garçon pour le remettre sur ses pieds.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: le temps des maisons dans les arbres ∞ anthony

Revenir en haut Aller en bas

le temps des maisons dans les arbres ∞ anthony

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP abandonnés-