AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Because of you I'm ashamed of my life because it's empty {Gaby&Willel}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Invité
Anonymous
Invité

 Because of you I'm ashamed of my life because it's empty {Gaby&Willel} Empty
MessageSujet: Because of you I'm ashamed of my life because it's empty {Gaby&Willel}  Because of you I'm ashamed of my life because it's empty {Gaby&Willel} EmptyVen 22 Juil - 23:58



❝Falko x Willelmina

   ♡ Because of you I'm ashamed of my life because it's empty  

Je ne pensai vraiment pas que ma relation avec Gabriel se passerait aussi bien. Vraiment, tout roulait entre nous. C'était juste cool. Nous étions vraiment bien ensemble. Il savait me rassurer comme personne. Bon, il était encore un peu mal à l'idée que je vais devoir danser avec un homme point mon prochain ballet, mais je fais de mon mieux pour le rassurer. Le danseur en question ne m'intéresse vraiment pas. Je n'aime et ne désire que Gabriel. Et Dimitri à toujours été vraiment très respectueux avec moi. Il n'a jamais rien tenté et quand nous dansions il n'a jamais eu de geste déplacé. De toute façon Gabriel s'en rendrait bien compte quand nous serons à nos entraînement. Enfin à part ça, tout va vraiment bien entre nous. Et ce soir nous avons décidé de sortir un peu. Nous sommes allé au restaurant puis boire un verre. Il propose ensuite que nous allions à une petite fête chez l'un de ses amis.

Oui pourquoi pas. Ça peut être sympa. C'est dans la ville?

Après tout je peux bien moi aussi faire les choses qu'il aime. Il assiste à mes ballets et à mes entraînements alors que la danse classique ce n'est pas du tout son truc. Alors en contrepartie je peux quand même faire ce genre de choses pour lui. Mais quand nous sortions du bar ou nous buvions un verre pour aller à la voiture, nous tombions nez à nez avec quatre individus. Je tenais la main de Gabriel plus fermement parce qu'ils nous fixaient avec insistance et ils me faisaient un peu peur.

Et je n'ai pas eu peur pour rien. Gabriel me tire derrière lui et se place devant moi, mais deux des individus me saisissent les bras. Je me met à crier. Gabriel tente de s'interposer mais les deux autres l'attrapent et me frappent. Je leur hurle d'arrêter et de le laisser. Il se défend tant bien que mal mais ces lâches sont à deux contre lui. Finalement l'un des deux hommes qui me tient me lâche mais l'autre me serre plus fermement par les deux bras. Je lui hurle de me lâcher et qu'il me fait mal et il me répond de fermer ma gueule. Gabriel aussi leur hurle de me lâcher. L'homme qui m'a lâché sort alors un espèce de gourdin en métal et s'approche de moi de nouveau. Je tente de me débattre mais en vain. Je suis morte de peur. Je lance un regard à la fois effrayé et suppliant à Gabriel. Mais il ne peut rien faire. Je hurle de terreur. Mais qu'est ce qu'ils vont nous faire? Qu'est ce qu'ils veulent? L'homme à la barre de fer saisi ma jambe et prend la parole.

Alors écoute moi bien Falko, tu va nous filer tout ce que t'a aujourd'hui, ou on lui pète la jambe à ta petite danseuse.

Alors c'est ça? C'est de la drogue qu'ils veulent? Ils s'en veulent à Gabriel personnellement. Je pensai que nous avions été pris à parti par hasard mais non. Ils veulent de la drogue. J'espère que Gabriel va me faire passer avant son business et leur donner ce qu'ils veulent. J'ai tellement peur...
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

 Because of you I'm ashamed of my life because it's empty {Gaby&Willel} Empty
MessageSujet: Re: Because of you I'm ashamed of my life because it's empty {Gaby&Willel}  Because of you I'm ashamed of my life because it's empty {Gaby&Willel} EmptySam 23 Juil - 15:39

Because of you I'm ashamed of my life because it's empty × ft. Willelmina & Falko
Ce n'était pas que j'avais honte de ma petite amie, mais jusqu'à présent je ne l'avais jamais embarqué dans une soirée chez un pote. En tout cas, pas depuis que nous étions un couple. Sans doute parce que je tentais de la maintenir aussi éloigné que possible de mon autre vie. De l'autre partie de moi, qui était un fêtard invétéré qui vendait ses drogues au cours des soirées et qui, par le passé, se tapait toutes les nanas potables qu'il croisait. J'avais évidemment arrêté cette dernière activité. Et j'assistais même moins souvent aux soirées. Mais ce coup ci, j'avais bien envie de sortir avec elle. Et puis j'étais de plus en plus fier de la trimbaler à mon bras en plus. Même si je n'étais pas tactile comme un petit ami de base, à la prendre par la main et tout ça. Mes gestes étaient moins romantiques et plus possessifs. Quand nous quittâmes le bar, je la tenais par la hanche. En tout cas, jusqu'à ce qu'on soit prit à parti par un petit groupe de mecs menaçants. J'eus à peine le temps de tirer Willel dans mon dos, que deux d'entre eux l'attrapaient pour l'éloigner de moi. Quand je voulu m'interposer, les deux autres m'attrapaient et me calmaient à grands renforts de coups de poings. Si je parvins à en frapper un en retour, ce ne fut pas du tout suffisant. Ils étaient deux sur moi et eurent tôt fait de m'immobiliser. A bout de souffle et la lèvre fendue, je cherchai Willel du regard.

Pour la première fois de ma vie, j'eus peur. Vraiment très peur. Pas pour moi, bien sûr. Je ne pensais même pas à moi. Mais bien pour elle. Et elle était terrifiée également. C'était certainement la première fois qu'elle se retrouvait dans une telle situation. Et c'était de ma faute. Je ne cessais de la regarder alors qu'elle semblait me supplier du regard. Mais je ne pouvais rien faire. J'étais seul face à ces quatre idiots. Je me sentais inutile pendant que ma petite amie flippait. Putain. Je tentai de me libérer mais je n'eus droit qu'à un coup de poing dans l'estomac qui me coupa le souffle. Je jurai mais serrai les dents. Enfin, l'un des types m'expliqua très clairement ce qu'ils voulaient et ce que je récolterais en retour si je ne le  leur donnais pas. J'avais beau essayer de paraître froid et insensible, avec Willel en danger j'en étais bien incapable. J'avais peur, j'étais paniqué, et bien incapable de le garder pour moi. Tu ferais mieux de ne même pas essayer ça ... Rétorquai-je avec ironie. Mais il amorça un geste, comme s'il allait mettre sa menace à exécution. C'est bon arrête ! Je remuai, mais fut bien vite immobilisé. J'ai le droit de bouger pour vous donner ça ou pas ? J'essayais de prendre sur moi pour ne pas trop faire d'ironie, craignant de les voir se venger sur Willel. Mais putain ... Je détestais me sentir aussi faible et vulnérable. Je lançai un regard désolé à l'adresse de ma petite amie, quand je commençai à sortir divers sachets de mes poches. Elle allait sans doute m'en vouloir un peu plus encore, de savoir que je sortais avec elle, en ayant ces merdes sur moi. Je flanquai dans les mains d'un des types, deux sachets de pilules, deux autres de poudre blanche et un dernier d'herbe. J'ai que ça. Je ne comptais pas vendre beaucoup ce soir. Fouillez moi si vous ne me croyez pas ...
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

 Because of you I'm ashamed of my life because it's empty {Gaby&Willel} Empty
MessageSujet: Re: Because of you I'm ashamed of my life because it's empty {Gaby&Willel}  Because of you I'm ashamed of my life because it's empty {Gaby&Willel} EmptyDim 24 Juil - 14:18



❝Falko x Willelmina

♡ Because of you I'm ashamed of my life because it's empty

Nous passions une si bonne soirée, et j'étais tellement heureuse... Toi allait tellement bien. Pourquoi a-t-il fallut que cela nous arrive? Pourquoi non? Enfin pourquoi, c'est plutôt évident finalement. Parce que je sortais avec le plus grand voyou de la ville. J'étais amoureuse d'un dealer, c'est pour ça que ça nous arrivait.

Quatre hommes nous prennent à parti pour lui soutirer de la drogue. Ils menacent de s'en prendre à moi si il ne fait pas ce qu'ils demandent. Au début ils les menacent. Je unis effrayé. À quoi il joue la? Il ne voit pas que je suis morte de peur? Ils menacent de me casser la jambe. Comment savent ils que je suis danseuse d'abord? Est ce qu'ils nous surveillent? Tout mais pas ça. C'est peu être un peu extrême, mais je préfère qu'ils me tue... Si je ne peux plus danser, je suis perdue. Je ne suis plus rien si je ne peux pas danser. Gabriel le sait, et ces hommes semblent le savoir aussi. Si je ne peux plus danser, je suis déjà morte.

Finalement Gabriel se dépêche de leur donner ce qu'ils veulent. Mon cœur bat de plus en plus. Mais de peur. Les hommes se saisissent de ce que leur donne Gabriel. Ensuite ils le fouillent comme il l'a suggérer. Ils ne trouvent rien d'autre sur lui. Je suis légèrement soulagée. Mais pas assez encore évidement. Parce que ces homes sont toujours la. Et peu être que même en ayant eut ce qu'ils veulent, ils peuvent quand même s'en prendre à nous. À Gabriel? Non! Alors la je préfère encore qu'ils me tue ou qu'ils me pète la jambe. Finalement, celui qui a menacer de me casser la jambe, et qui semble être leur leader, s'approche de nouveau de moi en rangeant son arme. Mais qu'est ce qu'il va me faire? Il passe son doigt sur ma jour avec tendresse. Ça geste me dégoûte. Je le fusille du regard et recule le visage.

Oh mais c'est qu'elle mordrait la tigresse. Elle doit être super bonne au lit, hein Falko? Tu veux pas nous la prêter un de ces quatre? On s'occupera bien d'elle... En tout cas, merci d'être la princesse. Maintenant Falko à une faiblesse et nous la connaissons. Alors méfie-toi à l'avenir.

Il me saisit par les épaules et me pousse assez violemment pour me faire tomber au sol et me faire mal. Ils finissent par lâcher Gabriel et s'enfuirent. Je me relève. Je les regarde s'en aller avant de regarder Gabriel. Je reste sans réaction. Je n'ai même pas verser une larme face à ce qui vient de nous arriver. Je ne sais pas quoi dire ni quoi faire à part regarder Gabriel. Je reste silencieuse. Il s'assure que je vais bien et nous remontons en voiture. Il roule et après quelques minutes je me rend compte qu'il prend la direction de son appartement.

Ramène-moi chez moi.

Je ne sais pas pourquoi je suis aussi froide avec lui. Je suis assez silencieuse. Il m'explique que ça sera mieux chez lui pour être ensemble et il continue de rouler en direction de chez lui.

RAMÈNE-MOI CHEZ MOI PUTAIN!

Je ne savais pas du tout pourquoi je réagissait comme ça. Je n'en voulais pourtant même pas à Gabriel. Ça doit être une espèce de choc post traumatique ou un truc comme ça... Je n'en sais rien. En tout cas je ne suis pas dans mon assiette. Quand nous arrivons devant chez moi, je descend de la voiture sans un mot pour Gabriel et rentre chez moi. Mes parents dorment. Je monte directement dans ma chambre et m'y enferme. J'agis comme un robot. Je me déshabille, enfile un pyjama, je vais me brosser les dents et me met au lit. Mais le sommeil ne vient pas. Je reste éveillée ainsi jusqu'à 3h du matin, ou je commence à réaliser ce qui s'est passé. J'éclate en sanglot. Je saisi mon téléphone et appel Gabriel qui m'entend sangloter dans le téléphone.

Est ce que tu peux venir s'il te plais? [/color]

Je n'ajoutais rien. Je me contentai de pleurer. Je relâchais enfin la pression... J'espère que Gabriel ne m'en veux pas pour tout à l'heure parce que la j'ai vraiment besoin de lui.
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

 Because of you I'm ashamed of my life because it's empty {Gaby&Willel} Empty
MessageSujet: Re: Because of you I'm ashamed of my life because it's empty {Gaby&Willel}  Because of you I'm ashamed of my life because it's empty {Gaby&Willel} EmptyDim 24 Juil - 17:29

Because of you I'm ashamed of my life because it's empty × ft. Willelmina & Falko
Pour une fois que nous prenions une soirée pour sortir tous les deux, il fallait qu'on soit interrompus dans notre élan par un groupe de quatre gars qui en avaient après moi. Enfin, plus précisément, qui en avaient après les drogues que j'avais sur moi. Beaucoup trop, il est vrai. C'était le genre de truc qui pouvait me foutre dans une belle merde. D'un côté, heureusement que j'en avais sur moi. Comme ça, ils prenaient tout et nous laissaient tranquilles. Du moins, j'osais l'espérer ... Ce qu'il y avait à craindre, c'est qu'ils reviennent à la charge plus tard. Evidemment, je leur donnai tout ce que j'avais sur moi. Je ne voulais pas qu'ils fassent le moindre mal à la femme que j'aimais. S'il ne s'était agit que de moi, j'aurais pris le risque de me défendre et de leur dire d'aller tous se faire foutre. Mais avec Willel ... Non, je ne pouvais pas lui faire ça. Et c'était totalement de ma faute si elle était dans une telle merde maintenant. Je serrai fort les poings quand l'un des crétins s'approcha d'elle pour caresser son visage et émettre l'idée que je la leur prête. Enfoiré. Putain. J'avais une furieuse envie de lui sauter dessus pour l'étrangler à mains nues. Je ne voulais pas qu'il la touche. Je ne voulais même pas qu'il la regarde. Je pestai encore en silence quand il la poussa pour la faire tomber. Quand je fus libre à mon tour, je voulu la rejoindre pour l'aider à se relever, mais c'était déjà fait. Alors je la regardais en silence, attendant qu'elle parle. Ce qu'elle ne fit pas. Elle se contentait de me regarder elle aussi. J'ignorais totalement ce qui était en train de lui passer par la tête mais je ne doutais pas que ce n'était pas positif du tout. Je tentai de savoir si elle allait bien. Elle se contenta d'un hochement de tête avant de rentrer dans sa voiture, côté passager.

Je la rejoignis et pris le volant en silence. Tout naturellement, je pris la direction de mon appartement. Parce que j'avais prévu qu'on passe la nuit ensemble de toute façon. Et que maintenant, il était évident que je ne pouvais pas la laisser seule. Willy, c'est mieux si on reste ensemble cette nuit ... Tentai-je avec autant de douceur que possible. Mais elle n'était pas du tout du même avis que moi et elle me le fit savoir. Assez fortement même. Alors je ralentis la voiture pour changer de direction et la ramener chez elle. Je n'osais pas mettre fin à ce silence assourdissant. Ca me faisait mal de la savoir elle même très mal. Et j'avais peur qu'elle ne veuille jamais plus me voir après ça. Ce que je comprendrais toutefois ... Une fois devant chez elle, j'eus à peine le temps de garer la voiture, qu'elle en sortait en trombe, sans un mot. Ok, ça allait vraiment mal. Pas juste elle. Mais nous. J'avais presque l'impression que c'était terminé. Ou que ça allait se terminer au cours de la nuit, quand elle aurait réfléchi à tout ça et réalisé qu'être avec moi était trop dangereux. Plutôt que de rentrer tout de suite chez moi, je passai chez un "ami" à qui je racontai ma petite rencontre imprévue et pas du tout bienvenue. Ces types là n'étaient que des drogués en manque qui ne connaissaient pas tant de gens que ça. Pas autant que moi. J'avais tout un réseau à portée de mains. Qui se chargerait de les mettre un peu au courant et de leur faire peur un bon coup. Après ça, je ne voulais toujours pas rentrer chez moi. J'espérais encore que Willel allait me rappeler. Et elle le fit bel et bien. Mon coeur se serra au son de ses sanglots. Je ne réfléchis pas et, sur ma moto, fonçai directement chez elle. C'était la meilleure chose à faire; La seule en vérité. Je fus devant chez elle en un rien de temps. Et comme il m'était déjà arrivé de le faire pour que ses parents ne sachent pas que j'étais avec elle dans sa chambre, je grimpai directement sur sa terrasse et frappai doucement à la porte fenêtre. Quand elle m'ouvrit, je posai un regard peiné sur elle. J'étais pas très loin ...Bon, j'avais surtout conduis comme un dératé. Mais ça, elle devait s'en douter ... Même si j'étais encore plein de retenu et de gêne avec le côté tactile d'une relation, je ne me fis pas prier pour la prendre dans mes bras et la serrer fort contre moi. D'une main à l'arrière de son crâne, j'attirai son visage au creux de mon cou. Je suis désolé bébé ... tellement désolé ...
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

 Because of you I'm ashamed of my life because it's empty {Gaby&Willel} Empty
MessageSujet: Re: Because of you I'm ashamed of my life because it's empty {Gaby&Willel}  Because of you I'm ashamed of my life because it's empty {Gaby&Willel} EmptyDim 24 Juil - 20:54



❝Falko x Willelmina

♡ Because of you I'm ashamed of my life because it's empty

J'avais vraiment eut très peur de ses individus qui s'en sont prit à nous. J'avais encore peur à l'instant même alors que nous étions déjà remonter en voiture. J'étais dans un drôle d'état. C'est comme si une partie de moi était encore paralysée par la peur. Et une autre partie de moi étais très hostile à tout ça. Et encore le mot est faible. C'est sans doute pour cette raison que c'est sur Gabriel que ça tombe et que pour la première fois, j'élève le ton sur lui. C'est la première fois que ça arrive, ça me fait tout drôle et pourtant je ne m'excuse pas. Je ne suis même pas en colère contre lui. C'est juste que... Je ne sais pas... Je suis sans doute encore trop sonnée. Lui aussi à subit ce soir. Nous devrions nous réconforter... Quand il me dépose devant chez moi, je sors de la voiture sans même lui adresser un mot ou un regard avant de rentrer chez moi.

C'est plus tard, quand je suis seule dans ma chambre, que je suis calmée et sud je réalise vraiment ce qui s'est passé, que j'éclate en sanglot et décide d'appeler Gabriel. Je suis demande de venir. J'ai presque peur qu'il m'envoi balader vu la façon dont je lui ai parlé tout à l'heure et la façon dont je l'ai traité. Mais à peine quelques minutes plus tard il est sur ma terrasse. Je lui ouvre immédiatement. Maintenant j'ai peur aussi qu'il me fasse la tête et qu'on soit venu juste pour me dire que je ne suis qu'une sale conne. Mais ce n'est pas le cas. Je fond littéralement dans ses bras et il s'embrasse de me serrer dans ses bras. Il enfouit ma tête dans son cou et me câline en s'excusant.

C'est pas de ta faute Gaby...

Je le laisse me bercer un bon moment. Doucement mes sanglots s'apaisent. Jusqu'à cesser pour de bon. Je reste quand même tout contre lui.

Je suis désolée pour tout à l'heure. Je ne suis pas en colère contre toi. Et je ne t'en veux pas. Je ne sais pas pourquoi j'ai agi ainsi. Pardonne-moi.

Je recule légèrement cette fois pour le regarder. C'est la que je remarque sa lèvre fendue, et la rougeur sur sa pommette. Je passe très délicatement la main sur sa joue et le pousse sur sa lèvre.

Oh mon amour... Je les hais pour ce qu'ils t'ont fait... Est ce que tu as mal? Je vais aller chercher de quoi te soigner.

J'allais chercher la trousse de secours dans sa salle de bain. Je m'occupe de sa plaie à la lèvre, de sa pommette et de ses mains. En lui demandant de retirer son teeshirt, je voit aussi un début d'hématome sur son torse. J'applique une crème qui soulagera la douleur.

Tu veux bien rester dormir avec moi?

J'allais ranger la trousse de secours puis je le rejoint dans ma chambre. Nous nous couchons dans mon lit. Je pose ma tête juste à côté de la sienne pour le regarder dans les yeux et pose une main sur sa joue intacte.

Gabriel? Je t'ai trouvé très courageux ce soir. Merci de... de m'avoir protégé. Tu as fais de ton mieux vu les circonstances. Ces lâches nous ont attaqué à quatre... Alors je ne veux pas que tu t'en veille d'accord? Et surtout... Je ne veux pas que tu cherche à te venger. D'accord? C'est types sont dangereux. Promet moi Gaby.
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

 Because of you I'm ashamed of my life because it's empty {Gaby&Willel} Empty
MessageSujet: Re: Because of you I'm ashamed of my life because it's empty {Gaby&Willel}  Because of you I'm ashamed of my life because it's empty {Gaby&Willel} EmptyLun 25 Juil - 18:34

Because of you I'm ashamed of my life because it's empty × ft. Willelmina & Falko
J'avais beau être du genre à ne pas me soucier du tout des autres et à ne jamais culpabiliser, tout était totalement différent quand il était question de ma petite amie. Depuis elle, j'étais plus ou moins un autre homme quand même. Mais seulement avec elle par contre. J'étais plus attentif à elle, à ses besoins et à ses émotions diverses et variées. Mais du coup, je souffrais sacrément de la voir dans cet état par ma faute. A tel point, que je n'eus même pas la force de lui répondre quand elle me hurla de la ramener chez elle. En temps normal, sans doute que j'aurais réagis à mon tour. Que je l'aurais carrément remise à sa place et tout ça ... Mais là ... Non, je ne le pouvais franchement pas. Je voulais juste ce qui était le mieux pour elle. Et si le mieux pour elle, c'était de rentrer et d'être seule, alors j'acceptais. Et quand elle me demanda de venir chez elle, je fonçai sans réfléchir. J'étais rassuré qu'elle ait besoin de moi, je devais bien l'admettre. Bien sûr que si c'est de ma faute ... C'est à cause de moi que tu te retrouves dans ce genre de situation ... Sans moi, sa vie ne flirterait pas autant avec l'illégalité et tous ses inconvénients. T'avais peur. Je peux pas te reprocher ta réaction. J'étais particulièrement compréhensif ce soir. Sans doute parce que j'avais eus très peur qu'elle décide de tout arrêter avec moi, à cause de cette rencontre de laquelle on se serait bien passés tous les deux. J'étais donc bien content et soulagé qu'il n'en soit rien finalement. Je ne bronchai pas quand elle passa le bout de ses doigts sur mon visage abîmé. Ca ne me faisait pas si mal que ça.

J'eus un rire léger devant son inquiétude. Tu t'en fais trop pour moi. J'ai connu pire. Mais elle tenait vraiment à me soigner apparemment. Elle fila sans trop me laisser le choix, pour aller récupérer de quoi me soigner. Je pris donc place sur le bord de son lit en l'attendant. J'eus un petit frisson quand elle commença à me soigner. Ca piquait un peu. Et un autre frisson quand elle s'occupa de l'hématome naissant sur mon torse. Bien sûr. Si tu veux que je reste, alors je reste. Et pendant qu'elle allait ranger la trousse de toilette, je prenais place dans le lit où elle me rejoignit sans tarder. Je m'allongeai sur le côté pour pouvoir la contempler tout à loisir. A ses mots, je me redressai pour placer mon visage au dessus du sien et vins l'embrasser du bout des lèvres à plusieurs reprises. Je peux pas te faire une promesse de ce genre. Tout en parlant, je caressais sa joue du bout des doigts. Comme si je tentais de l'amadouer pour mieux faire passer la pilule. Bébé, je ne veux plus que tu penses à tout ça. Laisse Falko gérer cette histoire. Je déposai un dernier baiser sur son front, avant de me rallonger contre elle. Et tu sauras, que je suis toujours courageux ! Conclus-je tout naturellement.
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

 Because of you I'm ashamed of my life because it's empty {Gaby&Willel} Empty
MessageSujet: Re: Because of you I'm ashamed of my life because it's empty {Gaby&Willel}  Because of you I'm ashamed of my life because it's empty {Gaby&Willel} EmptyLun 25 Juil - 22:38



❝Falko x Willelmina

♡ Because of you I'm ashamed of my life because it's empty

J'en étais certaine qu'il allait s'en vouloir de ce qui était arrivé. C'est vrai que je n'ai vraiment pas été cool avec lui. J'ai même été un peu méchante. Et je suis sur que mon comportement à du ajouter encore à sa culpabilité. Mais je ne lui en voulais pas du tout.

Non... Je ne veux pas que tu t'en veuille. On va bien tout les deux. C'est pas ta faute.

C'était la faute de ses types après tout. Pourquoi ils ne peuvent pas être honnêtes? Enfin honnêtes... Comment peut on être honnête en se procurant de la drogue. Comment peut on être honnête et vendre de la drogue? Je sais que Gabriel a de mauvais côtes... Mais je préfère les ignorer parce que je suis trop amoureuse de lui. Je me contente de laisser faire. Mais je sais aussi que je risque de me retrouver dans des situations difficiles comme ce soir. Cependant je l'aime tellement que je suis largement prête à me mettre en danger pour être avec lui. Je lui lance un regard faussement sévère quand il affirme que ce n'est pas la peine que je le soigne. Bien sur que si c'est la peine. Je le soigne et ça semble le soulager. Puis je lui demande de rester avec moi cette nuit. Il accepte pendant que je referme la trousse de secours. Je prend ensuite délicatement son menton dans ma main, et je pose mes les sur les siennes tout doucement, pour un baiser aussi délicat que long. J'en ressors d'ailleurs avec les joues roses et un petit sourire timide. Je vais ranger la trousse avant de le rejoindre dans mon lit. Puis nous avons alors une discussion plus sérieuse. Je lui demandai de ne pas se venger de ses types, de me le promettre, mais il affirma que ce n'était pas possible. Il tentait de m'amadouer mais ça je fonctionnait pas. Je lui dis reculer le visage en posant la main sur sa joue.

Gaby... S'il te plais... Fais ça pour moi. Falko est Gabriel, Gabriel est Falko, tu es Falko. Si il t'arrivait quelque chose... Tu n'imagine pas le mal que ça me ferai. Parce que j'ai vraiment, vraiment besoin de toi... Et entier si possible.

Il dépose un baiser sur mon front et s'allonge sur moi. J'enroule mes bras autour de lui.

Je sais que tu es courageux. Tu n'a rien à me prouver. Mais ne soit pas inconscient. S'il te plais... Je t'aime Gabriel.

Nous nous endormions finalement dans les bras l'un de l'autre. Cette fois je trouvais plus facilement le sommeil. Et le lendemain je fus la première éveillée. Je décidais de le laisser dormir jusqu'en fin de matinée. Nous passions encore un peu de temps ensemble puis il fila par la terrasse. Cependant je le met en garde.

Gaby... Pense à ce que je t'ai dis hier d'accord? Fais-le pour moi. S'il te plais... N'oublie pas que je t'aime. Ok?

Nous continuons de nous voir tout les jours. Jusqu'à ce qu'on aille chez lui. Plusieurs semaines étaient passé depuis que nous avons été agressé, et c'était la première fois que j'acceptais de retourner dans "son monde". Puis je recommençait à venir chez lui régulièrement. Je n'imaginai alors pas ce qui allait nous arriver...
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

 Because of you I'm ashamed of my life because it's empty {Gaby&Willel} Empty
MessageSujet: Re: Because of you I'm ashamed of my life because it's empty {Gaby&Willel}  Because of you I'm ashamed of my life because it's empty {Gaby&Willel} EmptyMar 26 Juil - 21:04

Because of you I'm ashamed of my life because it's empty × ft. Willelmina & Falko
La petite scène en elle même, n'était effectivement pas tout à fait de ma faute. Mais le fait que ça ais fini par arriver, oui. Parce que quoi qu'elle en dise, c'était à cause de mon "boulot" parfaitement illégal, que des trucs pareils pouvaient se produire. Et que, du coup, je la mettais sacrément en danger. Mais je voulais croire que c'était un cas isolé et que rien de semblable n'arriverait de nouveau. Je ne supporterais pas qu'il lui arrive vraiment malheur. Je me contentai finalement d'un hochement de tête, pour la rassurer. Inutile de tourner en rond et qu'elle s'en fasse pour moi. Après avoir soigné mes quelques blessures sans gravité, elle me prit par surprise avec un baiser incroyablement tendre. Je ne cherchai pas à l'approfondir alors que d'ordinaire, je ne me faisais pas prier. Là, je me contentais plutôt d'apprécier ce baiser absolument divin. Qui me laissa dans un sacré état. Tout comme elle si je comprenais bien son petit sourire et ses joues rouges. Elle était absolument adorable ... Comment ne pas être fou d'elle, sérieusement ? Après ça, nous nous couchions l'un contre l'autre. Et quand je tentai de lui faire oublier sa tentative de me faire faire une promesse, elle réagit tout de suite. Ok, raté alors. Bébé, crois moi, il ne m'arrivera rien. Tu vas devoir me supporter encore un bon bout de temps ! Lui fis-je remarquer avec un petit sourire amusé. Oui, je continuais d'essayer de noyer le poisson autant que possible. Mais ce n'était pas simple vu comme elle était vraiment inquiète. J'enfouis mon visage dans son cou alors qu'elle me demandait encore de faire attention, en terminant par de délicieux mots d'amour. C'était bon à entendre. Je ne le répétai pas pourtant. Ce n'était pas aussi naturel chez moi, que ça l'était chez elle ! Nous nous endormîmes finalement dans les bras l'un de l'autre. Et quand je me réveillai, l'heure était déjà bien avancée. Je peinais à émerger, pour ne pas changer ! Je restai blotti dans les bras de ma petite amie, pendant un petit moment. Avant de me décider enfin à partir.

Quand elle m'interpella pour me rappeler gentiment à l'ordre, je m'arrêtai net sur la terrasse. Et je fis demi tour pour revenir vers elle et lui voler un baiser claquant. Je ferais tout pour toi. Me contentai-je d'avouer, tout contre ses lèvres. Et enfin, je filais pour rentrer chez moi. Les jours suivants, on se vit autant que possible. Mais je sentais qu'elle était très réticente à l'idée de venir chez moi alors je ne le lui proposais pas tout à fait. Je pouvais parfaitement comprendre qu'elle soit encore trop craintive pour ça. Et puis dans le fond, j'étais du même avis ! Mais le jour où elle sembla prête à revenir chez moi, je ne me fis pas prier non plus. J'ai fait des courses exprès pour toi ... Lui fis-je remarquer tout à fait naturellement, une fois que nous fûmes dans mon appartement. J'essayais surtout de la dérider et de lui faire penser à autre chose. Mais les jours suivants, je ne refis pas les courses. Je n'y pensais pas très souvent. Et je n'étais pas non plus devenu le petit ami idéal, du jour au lendemain ! Nous agissions quand même de plus en plus comme un véritable petit couple. Surtout chez moi où nous n'étions que tous les deux. Parfois on s'installait tranquillement devant la télé, l'un contre l'autre. C'est dire comme on se comportait comme un vrai et solide couple ! Mais la plupart du temps, on baisait, quand même ! C'était ce que nous étions justement sur le point de faire quand nous fûmes interrompus assez violemment. Je réagis au quart de tour. Je m'étais préparé à l'éventualité que certains crétins prennent la liberté de venir chez moi. Et j'avais bien fait ! Torse nu, je glissai une main sous mon matelas pour en sortir une arme et me redressai pour faire face aux trois types qui venaient d'entrer. De leurs côtés, ils n'avaient "que" des couteaux. Apparemment, ils étaient surprit de me voir ainsi armé. Tant mieux en un sens ... Maintenant vous dégagez de chez moi avant que je ne m'énerve pour de bon. Et faites passer le mot. Je commence à en avoir raz le cul. Sérieusement, c'était le genre de truc qui ne m'arrivait pas aussi fréquemment. Une fois ou deux dans toute une vie de deal tout au plus.
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

 Because of you I'm ashamed of my life because it's empty {Gaby&Willel} Empty
MessageSujet: Re: Because of you I'm ashamed of my life because it's empty {Gaby&Willel}  Because of you I'm ashamed of my life because it's empty {Gaby&Willel} EmptyMer 27 Juil - 18:47



❝Falko x Willelmina

♡ Because of you I'm ashamed of my life because it's empty

J'étais vraiment inquiète à propos de tout ça. Pas seulement à cause de ce qui nous était arrivé, mais aussi et surtout à cause de ce qui pourrait arriver par la suite. J'étais angoissée à l'idée que Gabriel aille se venger de ces types, qu'ils se vengent à leur tour, j'avais peur sur ça devienne un cercle vicieux et j'avais peur surtout qu'il arrive quelque chose à l'homme que j'aime.

Ouais ben... On sait jamais. T'es pas à l'épreuve des balles superman. Et t'es pas un surhomme. Alors fais attention à toi.

Je ne savais pas si mes paroles pouvaient avoir de l'impact sur lui ou pas. Si il pouvait vraiment se dire "je vais essayer de faire attention pour elle", ou si ça rentrait par une oreille et ressortait par l'autre. Enfin finalement nous passions la nuit dans les bras l'un de l'autre avant qu'il ne file dans la matinée. Il ferai tout pour moi? Juste prendre soin de lui ça me suffisait, c'était tout ce que je voulais.

Nous continuons de nous voir mais plus chez lui pendant un certain temps. J'étais encore un peu angoissée à l'idée de faire une mauvaise rencontre. Quoi que la dernière fois ça nous était arrivé en sortant du restaurant et ce n'était pas du tout dans son quartier. J'acceptais finalement de retourner chez lui. Il me fit rire en affirmant qui avait fait des courses spécialement pour moi.

Merci trésor. Tu vois, toi aussi tu sais comment me parler.

Je faisais référence à la dernière fois, quand je lui ai dit que si il était romantique avec une fille, ensuite elle aurait envie. Et comme tout se passa bien, j'acceptais j'y retourner aussi souvent qu'avant. Jusqu'au jour ou ça merda de nouveau. Alors que nous étions à moitié nu, et que nous nous apprêtions à... "le faire", trois types, armé de couteaux, entrent chez mon petit ami. Je ne savais pas si c'était ça qui me choqua le plus, ou le fait que Gabriel sorte un flingue de sous son matelas et le pointa sur ces mecs. Je remontai le drap sur moi en me rasseyant. Putain mais c'est quoi encore ce délire? J'avais l'impression d'être dans un monde irréel, dans un film ou un truc comme ça. Mon mec avait un flingue sous le matelas ou nous nous apprêtions à... Putain! Il se releva et s'approcha des mecs qui détalèrent plus vite que leur ombre. Gabriel ferma la porte à clé et s'approcha de moi. Je tremblais.

Range-ça s'il te plais.

J'étais tremblante comme une feuille, les larmes aux yeux. Je détournais la tête, je ne voulais pas voir cette horreur.

Mais depuis quand tu as ce truc? Et c'était qui ces mecs encore?

Je me rendais compte que j'étais quand même dans un appartement rempli de drogue, avec un dealer, et un flingue. Je jouais vraiment avec le feu la. Si mes parents savaient dans quel genre de situations je me met... Je me laissai aller dans les bras de Gabriel, encore tremblante. J'ai eu tellement peur... Je commençai à peine à me remettre de notre première agression qu'il nous en arrivait une deuxième.
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

 Because of you I'm ashamed of my life because it's empty {Gaby&Willel} Empty
MessageSujet: Re: Because of you I'm ashamed of my life because it's empty {Gaby&Willel}  Because of you I'm ashamed of my life because it's empty {Gaby&Willel} EmptyMer 27 Juil - 21:28

Because of you I'm ashamed of my life because it's empty × ft. Willelmina & Falko
J'aimerais vraiment pouvoir rassurer ma petite amie. Mais je ne pouvais pas lui faire de promesse que je n'étais pas certain de pouvoir tenir. Je ne voulais pas commencer à lui faire des coups comme ça. Notre relation était beaucoup trop importante pour moi. Elle, elle était vraiment trop importante. Et je l'aimais trop pour la faire souffrir d'une façon ou d'une autre. Nous ne parlâmes pas davantage de ça. Même les jours suivants quand on se revit en dehors de chez moi. Et même quand elle recommença à venir chez moi d'ailleurs ... Parce que c'est trop facile ! Moi, tu peux me faire courir avec le sexe. Mais toi, c'est avec la bouffe ! C'est que je la connaissais quand même vachement bien ma petite amie maintenant ... Et je n'étais pas peu fier de ce "détail" d'ailleurs ! La vie reprit son cours sans nouveau problème. Elle recommençait à venir chez moi assez régulièrement et tout se passait pour le mieux. Jusqu'à une nouvelle "agression". Bon cette fois, ils n'allèrent pas bien loin. Ils avaient des couteaux mais ce n'était rien face à mon arme à feu. Et de toute évidence, ils savaient très bien qu'ils étaient foutus s'ils tentaient quoi que ce soit. Ils n'allaient donc pas s'amuser à cela tout de même ... Et non, ils ne le firent pas. Au contraire, ils ne se firent pas prier pour prendre la fuite aussi vite que possible. Agacé, je refermai la porte fenêtre derrière eux. Au son de la voix de Willel, je pivotai pour la regarder. Encore une fois, elle n'était pas du tout dans son assiette. Et comme la première fois, je me sentais coupable de ça.

Je m'approchai du matelas pour glisser l'arme dessous. Je ne voulais pas prendre le risque de la laisser hors de ma portée, si jamais des trucs pareils arrivaient encore ... Ca fait longtemps que je l'ai. Sauf que d'habitude, je ne la laisse pas ici ... J'ignorais si ça allait beaucoup la rassurer de savoir tout ça en fait. Mais de toute évidence, elle n'avait pas peur de moi et n'était pas non plus en train de faire une crise du même type que la dernière fois. Ce coup ci, elle vint tout de suite se blottir contre moi et je ne me fis pas prier pour la serrer fort. Je commençais sérieusement à me demander si c'était une si bonne chose que ça, que je me borne à être en couple avec elle. Je l'aimais et entre nous, c'était tout naturel mais ... Putain, non, je ne pouvais rien faire contre ça. Je l'aimais beaucoup trop. Allez, je te ramène chez toi. Je ne veux pas prendre de risque ... Et peut-être que nous allions devoir trouver une autre façon de se voir, sans qu'elle vienne chez moi. Ca allait être difficile, mais il allait bien falloir faire quelque chose ... C'était évident que mon appart n'était pas du tout un endroit fait pour elle. Je la ramenai donc tout de suite. Une fois devant chez elle, je l'attirai à moi et posai ma joue contre la sienne. Je suis désolé ... Encore ... Maintenant qu'ils connaissent ton existence, ils s'imaginent que je suis plus faible qu'avant ou une connerie du genre ... C'est qu'une question de temps avant que je ne remette les pendules à l'heure. En tout cas, j'étais déterminé !
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

 Because of you I'm ashamed of my life because it's empty {Gaby&Willel} Empty
MessageSujet: Re: Because of you I'm ashamed of my life because it's empty {Gaby&Willel}  Because of you I'm ashamed of my life because it's empty {Gaby&Willel} EmptySam 30 Juil - 11:37



❝Falko x Willelmina

♡ Because of you I'm ashamed of my life because it's empty

Je m'étais finalement remise de notre agression et tout semblait redevenir normal entre Gabriel et moi. Je ris à la petite plaisanterie qu'il fit quand nous arrivions chez lui pour la première fois depuis plusieurs semaines.

Oh je peux te faire courir avec tellement d'autres choses mon amour..

Évidement je plaisantais. Mon but n'était nullement de le faire courir avec quoi que ce soit. Bon c'est vrai que des sous-entendus de promesses sexuelles avaient le dont le largement l'influencer, mais je n'en abusais pas. Enfin maintenant que je revenais chez lui de manière courante, bois rattrapions le temps que nous avions perdu. Oui, en particulier au lit. Nous passions notre temps à ça. C'est fou comme j'étais passée du tout au tout avec ça. Avant j'étais super retissante et je n'aimai pas spécialement ça, étais assez froide. Et depuis que je suis avec Gabriel, j'étais bouillante de désir. Il m'arrivait de carrément lui sauter dessus. C'est vrai qu'au début, c'était plutôt lui qui "initiait" les choses, plus maintenant... Et je crois que ça lui fait vraiment plaisir sur je me lâche ainsi.

Tout se passait à merveille et nous allions justement remettre ça, quand des individus armés de couteaux entrent chez Gabriel. Mais mon petit ami sort un flingue et le pointe sur eux. Ils déguerpissent, mais je reste choquée. Gabriel me console, mais tout ça... toute cette violence, je déteste ça. Il m'explique qu'il a cette arme depuis longtemps mais qu'habituellement il ne la garde pas ici. Puis il veut me ramener chez moi. Je crois aussi que c'est mieux oui. Je me lève sans un mot en enroulant le drap autour de moi et je vais me rhabiller. Puis nous partons. Une fois chez moi, il m'attire dans ses bras pour me parler. Je l'écoutais attentivement. Puis je recule légèrement le visage pour le garder.

Oui mais... Si ils n'arrêtent pas? Et si ils te blessent ou... ou pire... Et si... Enfin si tu... T'a jamais envisager d'arrêter tout ça? De faire autre chose?

Non... Évidement que nous il n'arrêterait jamais. Je lui proposai quand même de rester. Mais il affirma qu'il ne pouvait pas et qu'il fallait qu'il règle tout ça. Je me suppliais de ne pas y aller mais en vain. Je rentrais et passai mon temps à pleurer, jusqu'à ce qu'il ne me téléphone. Au moins il était en vie. Et pas blessé. Les quelques jours suivants, il n'avait pas trop le temps de passer me voir. Et n'est que quatre jours plus tard qu'il fut enfin disponible. Il voulait me parler de quelque chose. Je lui proposai alors de passer à la maison car mes parents ne sont pas la. Quand il arrive je lui saute au cou.

Tu m'a trop manqué mon amour.

Je déposai plein de baisers sur son visage avant de l'embrasser pour de bon. Ça aussi ça m'avait manqué. Cependant il avait l'air un peu... Je sais pas... Étrange...
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

 Because of you I'm ashamed of my life because it's empty {Gaby&Willel} Empty
MessageSujet: Re: Because of you I'm ashamed of my life because it's empty {Gaby&Willel}  Because of you I'm ashamed of my life because it's empty {Gaby&Willel} EmptyJeu 4 Aoû - 18:23

Because of you I'm ashamed of my life because it's empty × ft. Willelmina & Falko
J'étais bien incapable de comprendre pourquoi soudainement, des drogués se mettaient à m'agresser quand j'étais en compagnie de ma petite amie, pour un peu de dope. C'était quelque chose qui ne m'arrivait presque jamais avant. Ca me dérangeait d'autant plus que ça mettait en danger la femme que j'aimais. Et ça, j'avais évidemment beaucoup de mal à l'accepter. Je ne supporterais pas qu'il lui arrive quoi que ce soit. Mais le fait est que désormais, plus elle passait de temps en ma compagnie et plus en danger elle était. Mais j'étais encore trop amoureux et trop égoïste pour daigner la laisser partir. Je voulais encore croire que je pouvais arrêter ça et je ne me privai pas pour tenter de la rassurer au passage. Je ne voulais pas qu'elle ait dans l'idée de me quitter non plus. Je me figeai quand elle me demanda si je n'avais pas déjà envisagé d'arrêter tout ça. Je lui lançai un regard sévère. Tu sais bien que non ! Je regrettai aussitôt de lui avoir parlé aussi sèchement. Elle cherchait juste à être rassurée et à retrouver un semblant de sécurité sans avoir à me quitter pour ça. Je ne pouvais pas m'en plaindre alors qu'elle me faisait déjà un privilège à rester avec moi malgré tout. Bébé, je t'assure que tout ira bien. Je ne vais pas avoir de problème avec ces gars là. Pas bien longtemps en tout cas. C'est pas la première fois qu'un truc pareil arrive et ça ne sera sans doute pas la dernière non plus ...

Je fini par la laisser seule dans sa chambre, pour rentrer chez moi et gérer mes petites affaires. Je lui passai un coup de fil peu de temps après pour la rassurer sur le fait que j'allais bien. Et malgré une forte envie de passer la voir les jours suivants, je ne le fis pas trop vite. Ce fut le troisième jour que je voulu passer la voir. Mais je n'eus pas le temps d'arriver au portail pour le passer discrètement, que son père sortait de la maison et s'approchait de moi. Comme s'il attendait mon arrivée. Apparemment, il voulait me parler. Et quand il le fit, je ne pu m'empêcher de rire. Il était en train de me proposer un gros chèque en échange duquel je devais cesser de voir sa fille. Le pauvre vieux, il ne savait même pas que je me la tapais, sa fille. C'est pas avec votre argent que vous allez pouvoir me dicter ma conduite. Même si je devais bien admettre que le montant me faisait tout drôle. Les gars comme toi ne peuvent pas se permettre de refuser une telle somme ... Il avait raison dans le fond. Mais si je devais le refuser pour continuer de voir celle que j'aimais ... C'était sans hésiter ! Sauf qu'il me fit remarquer que j'allais finir par mettre sa fille en danger un jour. Que je n'étais pas du tout fréquentable et que je ne pouvais qu'attirer les ennuis. Je détournai le regard en réalisant qu'il avait raison. Enfin bien sûr, je le savais déjà. Et ça faisait plusieurs que j'y pensais de plus en plus sérieusement.

Je capitulai en partie quand je fis demi tour avec son chèque. Que je ne comptais pas du tout encaisser pourtant. Il ne pouvait pas me payer pour quitter sa fille que j'aimais sincèrement. Mais ses mots en revanche, venaient confirmer ce que je pensais déjà de plus en plus. Ce fut après une nuit blanche passée à réfléchir, que je pris la décision la plus difficile qui soit. Et le fait qu'elle m'apprit par un sms un peu plus tard, que ses parents n'étaient pas chez eux, m'apparut comme un signe. Il fallait que je prenne mon courage à deux mains ! Même si les difficultés se présentèrent à moi tout de suite quand j'arrivai devant elle. Qu'elle se jette à mon cou comme ça, ce n'était pas du tout pour m'aider ... Je me laissais faire quand elle déposa plein de baisers sur mon visage puis sur mes lèvres. Sans vraiment lui répondre pour autant. Et finalement je me reculai d'un pas et détournai le regard d'elle. Willel, on doit arrêter de se voir. Autant ne pas tourner autour du pot. Sinon, j'allais hésiter et abandonner l'idée comme un lâche. J'ai plus envie de jouer à ces petits jeux là avec toi.
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

 Because of you I'm ashamed of my life because it's empty {Gaby&Willel} Empty
MessageSujet: Re: Because of you I'm ashamed of my life because it's empty {Gaby&Willel}  Because of you I'm ashamed of my life because it's empty {Gaby&Willel} EmptyJeu 4 Aoû - 19:56



❝Falko x Willelmina

♡ Because of you I'm ashamed of my life because it's empty

Malgré le fait que Gabriel fasse tout pour me rassurer, je n'étais pas sereine quand il partit de chez moi pour aller "régler les choses". Je n'avais pas envie qu'il lui arrive quelque chose. Bon sang je ne m'en remettrai pas si jamais il se passait quelque chose de grave. Je sais que c'est le genre de chose que je dois accepter en fréquentant mec comme ça... Mais je n'arrive pas à m'y résoudre. Il est beaucoup trop important pour moi. Quand je lui demande si il n'envisagerait pas de tout arrêter, il me répond très sèchement et me lance un regard noir. Mon cœur se serre. Je me contente de détourner le regard sans rien répondre, même pas pourquoi il me parle aussi mal. Il est un peu plus sympa ensuite et continue de me rassurer. Mais pour autant ce n'est pas le cas. Heureusement plusieurs heures plus tard il me passe un coup de fil pour me rassurer sur le fait qu'il va bien. Mais je ne suis pas totalement rassurée évidement.

Et c'est encore pire les jours suivants alors qu'il n'a pas vraiment le temps de passer me voir. Il me manque vraiment quand il n'est pas la... J'ai besoin de l'avoir tout les jours avec moi. Nous avons vraiment prit l'habitude d'être ensemble alors une séparation aussi courte soit elle, elle plus difficile à accepter pour moi. Mais je sais qu'il n'a pas forcément toujours le temps. Peu être que nous devrions nous installer ensemble? Ça serait bien si on vivait ensemble non? Est ce qu'il serait d'accord? Je pense que... Ça peut être un bon avantage pour qu'on passe plus de temps ensemble non? Je crois que je vais lui en parler tout à l'heure alors qu'il doit passer me voir.

D'ailleurs quand il arrive je suis saute carrément au coup. Je le couvre de baisers un peu partout. Il m'a tellement manqué bon sang. Malgré tout, il est assez froid avec moi. Je ne comprend pas trop. Peu être qu'il pense à autre chose. Quand soudain, il me dit quelque chose d'assez étrange. Et je ne sais pas trop ce que ça signifie.

Hein? Mais comment ça? Oh non Gaby... C'est à cause de ce qui s'est passé chez toi? Ça doit durer combien de temps tout ça? Mais p' pourra quand même se voir en cachette non?

Depuis que les "autres voyous" de la ville ont découverts que Gabriel alias Falko, avait une petite amie, ils en profitent pour s'en prendre à lui et à moi pour m'atteindre. C'est vraiment pathétique. Je fronce les sourcils.

Quoi? Quels jeux? Mais de quoi tu parles Gabriel? Je ne te suis pas trop la...
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

 Because of you I'm ashamed of my life because it's empty {Gaby&Willel} Empty
MessageSujet: Re: Because of you I'm ashamed of my life because it's empty {Gaby&Willel}  Because of you I'm ashamed of my life because it's empty {Gaby&Willel} EmptyJeu 4 Aoû - 21:08

Because of you I'm ashamed of my life because it's empty × ft. Willelmina & Falko
Ce que je m'apprêtais à faire, n'allait évidemment pas plaire du tout à Willel. Mais très franchement, ça ne me plaisait pas à moi non plus. Au contraire, ça me rendait très malheureux à l'avance. J'ignorais totalement comment j'allais gérer les choses ensuite, une fois que nous serions séparés ... Mais j'allais vite devoir trouver ! Parce que nous allions cesser de nous voir, c'était un fait. Nous ne pouvions pas faire autrement. Je la mettais beaucoup trop en danger et je ne pouvais plus le supporter. Il fallait que ça cesse définitivement. Et vite ! Ca n'a rien à voir avec tout ce qui vient de se passer ! Lui rétorquai-je assez froidement. J'étais un peu agacé qu'elle ne saisisse pas tout de suite où je voulais en venir. J'allais devoir lui faire vraiment mal pour qu'elle comprenne et réalise que je ne plaisantais pas. Oh non, ce n'était pas une plaisanterie. Je n'aurais pu prendre plaisir à blaguer sur notre rupture. Evidemment, elle ne comprit pas du tout à quoi je faisais allusion en parlant de "petits jeux" avec elle. J'émis un rire ironique en levant les yeux au ciel. Je parle de toi et de moi. Je la désignai, puis me désignai en parlant. De ce pathétique "nous" qu'on fait semblant d'être. C'était drôle au début de jouer le mec transi d'amour et tout le bordel. Mais maintenant, ça ne m'amuse plus du tout. Habitué à jouer le mec méchant et froid, ça ne m'était pas si compliqué que ça de le faire là encore. J'espérais juste ne pas lire trop de peine dans son regard, j'ignorais comment j'allais faire face et continuer.

Faut vraiment que je te fasse un dessin pour t'expliquer les choses ? Je te pensais plus maline que ça. Je jetai un coup d'oeil à ma montre, comme si je commençais déjà sérieusement à me faire chier. Bon, j'espérais quand même écourter autant que possible cette entrevue. J'avais déjà le coeur serré. Et voir son visage se décomposer de seconde en seconde, ça ne m'aidait pas non plus il fallait bien le dire. Je ne sais même pas comment tu as pu imaginer une seule seconde, qu'un mec comme moi pourrait tomber amoureux de toi. En même temps, t'es tellement stupide et naïve, que c'était pas bien compliqué de te faire tomber amoureuse de moi. Le lot de mensonges débiles que j'ai débité et t'as tout gobé ... Je ris aux éclats cette fois, avant d'enchaîner avec toujours autant d'ironie dans la voix. J'ai perdu le compte du nombre de nanas que je me suis tapé, en te faisant croire que t'étais la seule. Je me suis bien amusé à discuter avec d'autres gonzesses par sms, avec toi dans les parages. A me demander si t'allais continuer de me faire aveuglément confiance. Confiance ! A moi ! Au départ, t'étais vraiment bien partie pour ne jamais arriver à un tel point. T'aurais du continuer de te refuser à moi. Ton instinct premier était le bon.
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

 Because of you I'm ashamed of my life because it's empty {Gaby&Willel} Empty
MessageSujet: Re: Because of you I'm ashamed of my life because it's empty {Gaby&Willel}  Because of you I'm ashamed of my life because it's empty {Gaby&Willel} EmptyJeu 4 Aoû - 22:10



❝Falko x Willelmina

♡ Because of you I'm ashamed of my life because it's empty

Je ne saisissais pas vraiment ou voulais en venir Gabriel en parlant de jeux et tout ça. Et surtout pourquoi nous ne pouvions plus nous voir. Est ce qu'il avait encore reçu des menaces me concernant et qu'il craignait que je ne subisse une nouvelle attaque avec lui? J'étais vraiment contrarié que ça se passe ainsi... Mais il affirma que ça n'avait rien à voir avec tout ça mais que c'était à propos de lui et moi. Lui et moi? Mais pourquoi ? Quel est le problème? Je crois qu'au fond de moi je commence à comprendre mais je ne veux pas l'accepter. Et puis ensuite c'est beaucoup plus clair. Il me dit que tout ça, ce pathétique "nous" n'est plus amusant et qu'il ne veut plus jouer le mec transit d'amour. C'était comme si mon cœur était arraché de ma poitrine. Je me décompose.

Mais... Tu... Pourquoi tu dis des choses comme ça Gabriel? Mais enfin bébé... Tu... C'est n'importe quoi...

C'était n'importe quoi n'est ce pas? Il se montre encore très froid et tranchant en sous entendant que je suis idiote de ne pas comprendre ce qui se passe. Des larmes coulent en silence sur mes joues, sans même que je ne m'en rende compte. J'ai mal au ventre. J'ai mal partout à vrai dire. J'avais du mal à penser, du mal à réaliser ce qui était entrain de se passer. Il dit que c'était ridicule de croire qu'un mec comme lui pouvait vraiment m'aimer, que je suis naïve et stupide, et que j'ai gober tellement de mensonges...

Non... Non Gabriel c'est pas vrai... Tu m'a dit que tu m'aimais... Tu l'à dit plusieurs fois. Tu ne pouvais pas avoir menti...Gabriel...

Il rit alors que les larmes continuent de couler sur mes joues. Je veux qu'il arrête de dire toutes ces horreurs. Il dit qu'il s'est taper tout un tas d'autres filles quand nous étions ensemble. Cette fois je pleure vraiment plus fort.

Arrête, arrête... Pitié...

Mais il continue malgré mes supplications. Il s'est amusé à me faire croire que j'étais la seule. Non... Non ce n'est pas mon Gabriel. Ou est mon Gabriel? Il dit que je n'aurai jamais du lui faire confiance. Je peinai a parler entre deux sanglots.

Mais t'es venu en Russie pour moi... Et tu m'a protégé face à ces types, t'as fais des courses pour quand je suis chez toi et... Dis moi que ce n'est pas vrai Gabriel s'il te plaît ...

Il continua à me balancer des horreurs. Je n'étais pas au bout de mes peines. C'était de pire en pire. Tout ce que j'ai toujours redouté d'entendre, c'est l'homme que j'aime qui me le dit. Je me jette dans ses bras.

Je t'en prie, je t'en supplie ne me laisse pas... Gabriel ne me laisse pas... Je t'aime.

Il me repousse assez violemment pour que je tombe. Mais je me relève et l'enlace par derrière alors qu'il ouvre la porte.

Non Gabriel. Je t'en prie. Je ferai tout pour toi. Je changerai. Promis je changerai. Je deviendrai la fille que tu veux.

Il se dégage un peu plus légèrement cette fois mais réussi à m'échapper. Il sort et je lui court après.

Gabriel... Je te laisserai coucher avec d'autres filles si c'est ça que tu veux. Aussi souvent que tu veux. J'arrêterai la danse. Je sais que t'aime pas ça, alors j'arrêterai promis. Je t'en prie je ferais tout ce que tu veux...

Il monte sur sa moto mais je me place devant et agrippe me guidon. Il ne va quand même pas me rouler dessus... D'une main je lâche le guidon pour prendre sa mâchoire dans ma main et l'obliger à me regarder dans les yeux. Mes yeux pleins de larmes.

S'il te plait... S'il te plaît... Pense à tout ce qu'on a vécu. Tu vas me détruire Gabriel...pitié... Je t'aime tellement..

Il recule la moto et démarre dans l'autre sens. Je cours après la moto mais il part quand même. Je pousse un hurlement de douleur. Je cours m'enfermer chez moi. Et à peine dans l'entrée, je m'effondre au sol. Je hurle de douleur et frappe de sol de mes poings et de mes pieds. Ce n'est pas possible... Gabriel ne m'a pas vraiment fait ça... C'est un cauchemar et je vais me réveiller. Je n'arrive plus à respirer, je m'étouffe dans mes sanglots quand mes parents arrivent à la maison et m'emmène aux urgences. Je suis à court d'air et fini par perdre connaissance durant le trajet.
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


 Because of you I'm ashamed of my life because it's empty {Gaby&Willel} Empty
MessageSujet: Re: Because of you I'm ashamed of my life because it's empty {Gaby&Willel}  Because of you I'm ashamed of my life because it's empty {Gaby&Willel} Empty

Revenir en haut Aller en bas

Because of you I'm ashamed of my life because it's empty {Gaby&Willel}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-