AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

afternoon reunion ∞ jesse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: afternoon reunion ∞ jesse Jeu 7 Juil - 5:05

« Connor, Connor ! » La jeune femme abandonna la poussette quelques secondes afin de récupérer son petit garçon qui venait visiblement de prendre la poudre d'escampette. Les pas du bébé s'avéraient encore plutôt instables, mais tomber ne lui faisait pas peur et ses parents devaient sans cesse le surveiller désormais. Elle courut d'ailleurs pour le rattraper, l'attrapa sous les bras pour le ramener contre elle avant de retrouver la poussette et de l'y installer, bien malgré lui. Connor se mit à hurler et à se raidir, rejetant vivement le gobelet de jus de pomme que la mécanicienne venait de déposer devant lui pour lui occuper l'esprit. « Calme-toi, poussin. Ça ne sert à rien de crier. » Elle lui tendit sa peluche et cette fois-ci, le bambin fit la moue, l'attrapa, avant de la secouer un peu et de la lancer plus loin. Ses pleurs retentirent dans le centre commercial et Evie poussa un soupir avant de le libérer finalement de sa prison. Elle le déposa au sol, mais le petit garçon ne comptait pas demeurer immobile, s'éloigna rapidement de sa mère alors que ses larmes s'étaient brusquement taries. Elle n'aurait jamais dû l'emmener puisque lorsqu'elle devait se rendre au centre commercial de Swansea avec lui, ça lui prenait toujours le double du temps avant de réussir à acheter tout ce dont elle avait besoin. Elle décida de le suivre avec la poussette pendant quelques minutes, sourit lorsqu'il tomba sur les fesses et se mit à pleurer.

« Tu vois, mon coeur ? C'est ce que ça fait quand on court. » Il tendit les bras pour qu'elle le prenne et la jeune femme lui offrit un sourire compatissant avant de le serrer contre elle et de déposer un baiser sur son front. « Je pense que tu es fatigué, mon coeur. Maman va te mettre dans la poussette, d'accord ? » Le petit garçon n'opposa aucune résistance cette fois-ci et Evie put l'installer confortablement en lui tendant sa peluche, qu'il serra contre lui de ses petits doigts. Souvent, Evie tentait de se convaincre que tous les enfants de cet âge réagissaient à peu près de la même façon, mais parfois, elle ne comprenait tout simplement pas les raisons qui poussaient son fils à hurler aussi fort pour se calmer quelques secondes plus tard, bien malgré lui.

L'enfant semblait fatigué d'avoir couru, marché et crié, si bien qu'il demeura plutôt calme dans sa poussette, laissant un moment de répit à Evie qui se dirigea vers la pharmacie pour acheter ce dont elle avait besoin. Ce ne fut qu'en ressortant qu'elle croisa une silhouette qui lui était familière. D'abord surprise, son sourire s'élargit finalement et elle se dirigea vers lui, le petit Connor désormais endormi. « Hey, Jesse ! » Elle était tellement contente de le voir, on aurait dit qu'ils ne s'étaient pas revus depuis une éternité. « Je ne savais pas que tu étais de retour dans le coin ! T'es arrivé quand ? » demanda-t-elle avant d'abandonner la poussette du bambin pour serrer son ami dans ses bras. En vérité, Evie n'était plus trop certaine de ce qu'elle représentait pour lui exactement puisque Jesse lui donnait l'impression d'avoir coupé les ponts. Elle s'était rendue compte au fil du temps de l'attirance qu'il éprouvait pour elle, encore plus après la nuit qu'ils avaient passée ensemble il y a ... longtemps, mais elle s'était dit qu'il avait eu le temps, lui aussi, de faire sa vie, de trouver quelqu'un pour la partager à deux. Jesse était venu la voir lorsqu'elle se trouvait encore à l'hôpital après la naissance de Connor, mais il n'était pas resté longtemps, quelques minutes tout au plus, prétextant un rendez-vous important. Et s'il ne voulait plus la voir ? Et si l'amitié qui les avait unis depuis toujours n'était plus rien ?  

Tant pis, c'était désormais trop tard pour reculer et Evie ne parviendrait jamais à réduire à néant ce sourire qui lui étirait les lèvres à l'idée de retrouver l'un de ses meilleurs amis d'enfance.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew • nate • ana-sofia • lizzie • deborah • yevgeniya
TON AVATAR : brett dier
TES CRÉDITS : lloyd d'amour (avat) penny (gifs)
RAGOTS PARTAGÉS : 782
POINTS : 1776
ARRIVÉE À TENBY : 01/06/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 yo (13.06.1989)
CÔTÉ COEUR : lylou
PROFESSION : journaliste / blogueur
REPUTATION : le fils griffiths, un modèle de réussite ! cela dit, à son âge, il devrait peut-être penser à se trouver une femme et se poser au lieu de voyager aux quatre coins du globe



MessageSujet: Re: afternoon reunion ∞ jesse Jeu 7 Juil - 21:26

How I often wonder where you are
You have got that face that just says
"Baby, I was made to break your heart"

« Lenny, dépêche, j'ai pas envie d'être bloqué dans les bouchons. » Les retrouvailles avec la famille se passent en général très bien, mais évidemment, lorsque ma présence se fait de plus en plus longue, on sent la tension grimper rapidement entre moi et ma petite soeur. J'attends devant la porte de la salle de bain, impatient, priant ma soeur d'aller plus vite afin que nous puissions décoller aussi vite que possible. Les journées shopping à Swansea ne sont pas mon fort, mais la période des soldes exigent le renouvellement de la garde robe et plutôt que d'y aller seul, nos parents ont insisté pour que nous y allons ensemble ma soeur et moi. Elle sort de la pièce et enfin nous pouvons prendre la route en direction de Swansea. Sur le chemin, on s'arrête prendre une copine de Lenny et je subis avec peine le trajet qui s'éternise en écoutant les jérémiades des deux adolescentes. Quand je les entends, je suis bien heureux d'avoir quitté cet âge ingrat, même si parfois je me retrouve à sourire bêtement en les regardant dans mon rétroviseurs quand elles utilisent le nouveau vocabulaire branché. Je tends l'oreille, un peu curieux quand même de savoir ce que ma soeur fait en mon absence, mais de ce que j'entends, je n'ai pas à m'inquiéter. Ou alors elles sont suffisamment intelligentes pour ne pas en parler en face de moi, ce qui est une grande possibilité. La plus sensée, en fait. Je reste concentré sur la route et quand nous arrivons au centre commercial, il ne faut pas longtemps aux deux jeunes filles pour disparaître. « On se retrouve devant Marks & Spencer à seize heures ! » que je crie tout de même malgré la distance qu'elles ont déjà mis entre nous. Au pire, je pourrais toujours les joindre par téléphone si jamais elles ne sont pas présentes au point de rendez-vous à l'heure indiquée.
Ainsi je me retrouve seul dans le grand centre commercial de Swansea et je commence à errer dans les magasins sans trop savoir ce que je recherche. Tous les ans, c'est la même galère, mais tous les ans, c'est une nécessité quand on voit la rapidité avec laquelle j'explose mes vêtements à force de me lancer des défis sportifs pas toujours appropriés à la tenue que je porte. Je prends quelques chemises dans un magasin, un jeans dans un autre, avant de partir flâner dans une librairie où je lorgne les magazines sportifs, commençant à ressentir une nouvelle soif d'aventures. J'en achète un qui vante les mérites des sports aquatiques maintenant que l'été arrive et en sortant de la boutique, je sens mon coeur s'arrêter quand j'entends une voix familière me héler. Aucun doute sur la personne à l'autre bout de l'allée qui m'appelle : c'est bel et bien Evie. Je me retourne pour lui faire face et je ne peux qu'apercevoir la mère dans toute sa splendeur. J'ai encore du mal à me faire à cette idée que la fille dont j'ai été si longtemps amoureux et pour laquelle je ne comprends toujours pas vraiment ce que je ressens soit maman depuis maintenant plus d'un an. D'un enfant hors mariage, qui plus est. Ma gorge se serre, mais j'arrive à étirer mes lèvres en un sourire timide quand elle vient s'avancer vers moi et qu'elle m'enlace. Raide, je ne sais pas comment réagir à cette étreinte alors je reste stoïque « Evie ! Salut. » Dis-je quand même, mettant de côté ma surprise pour essayer de ne pas ruiner ces retrouvailles inopinées. Je ne m'attendais clairement par à voir la demoiselle et encore moins son enfant. Ce dernier que je n'avais d'ailleurs pas revu depuis sa naissance. « Uhm… Ca fait environ trois semaines que je suis de retour. J'ai terminé mon reportage en Ecosse et je dois rester sur place en attendant certains festivals et l'ouverture de Green Fairy. » Je suis revenu depuis des semaines et je ne l'ai même pas prévenu… Je ne comptais pas la prévenir du tout en fait, avant de repartir et de faire comme si je n'étais même pas repassé par notre ville natale. C'est difficile de la voir. Ca l'a toujours été à plusieurs degrés différents parce que toujours, mes sentiments pour elle étaient plus forts que les siens pour moi, mais la difficulté s'est accrue lorsqu'elle est tombée enceinte de ce type avec lequel elle n'avait même pas une relaiton sérieuse. « Tu vas bien ? En tout cas… T'as l'air en forme. C'est bien. » Par politesse, je sais que je dois mentionner l'enfant, même s'il me rappelle sans cesse que je ne pourrais jamais avoir Evie comme j'aurais voulu l'avoir fut une époque. Je me penche au dessus de la poussette, esquissant un sourire un peu forcé. « Wouah. Ben dis donc, il a bien grandit ! Ca lui fait quel âge maintenant ? »

_________________

and now we are alive
Stop and take your time to notice things and make those things you notice matter. •• ALASKA



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: afternoon reunion ∞ jesse Dim 7 Aoû - 5:15

Sans vraiment réfléchir, la jeune femme s'était élancée pour le serrer dans ses bras, mais elle comprit rapidement qu'elle avait fait une erreur en sentant Jesse se raidir sous son étreinte. Elle avait souvent tendance à oublier ce qui s'était passé entre eux et les sentiments qu'il avait pu porter à son égard, peut-être parce que ça faisait une éternité, peut-être aussi parce qu'elle aurait tant aimé passer à autre chose. Ce n'était pas facile pour elle de devoir faire une croix une partie de sa vie, sur des gens qui s'étaient toujours trouvés à ses côtés, d'aussi loin qu'elle se souvienne. Anthony ne lui parlait plus, Mathys et Siwan avaient déménagé, Daisy était partie, elle aussi ... Et Jesse. Elle se mordit légèrement la lèvre avant de lui rendre sa liberté, un peu mal à l'aise tout à coup alors qu'elle se rendait compte à quel point elle était stupide de croire que tout allait finir par rentrer dans l'ordre. Jesse l'avait aimée - l'aimait-il encore ... ? - et elle en avait profité pour s'abandonner dans ses bras après sa rupture, ce qui devait sans doute être la deuxième plus grosse erreur de sa vie, après avoir envoyé Anthony en cure de désintoxication sans en parler à ses proches. Le coeur brisé, elle n'avait pensé qu'à elle et lorsqu'ils s'étaient embrassés ce soir-là après plusieurs verres d'alcool, la jeune femme n'avait pas réfléchi. Et maintenant, elle payait le prix fort de cette bêtise qui avait éloigné l'un de ses meilleurs amis.

« Ah oui, trois semaines, quand même ... » Déçue et peinée de voir qu'il ne l'avait pas appelée afin de signaler qu'il était de retour. Trois semaines, c'était long. Trois semaines, c'était bien suffisant pour s'installer et appeler une amie, si tant est qu'il la considérait encore ainsi, non ... ? Visiblement, Jesse avait tiré une croix sur leur amitié passée puisqu'il n'avait pas osé la prévenir qu'il était en ville. Malgré le fait que la ville de Tenby ne soit pas très grande, trois semaines, ce n'était encore que très peu de temps pour se croiser par hasard dans les rues et même si Evie considérait qu'elle avait beaucoup de chance d'être tombée sur lui au centre commercial, elle n'était malheureusement pas certaine que Jesse partageait son point de vue.

D'ailleurs, lorsqu'il lui demanda comment elle allait, la mécanicienne sourit et eut rapidement l'impression que cette question-là était un piège. « Je vais bien. C'est assez calme en ce moment dans ma vie. Le travail, la routine ... Connor n'est pas toujours de tout repos, mais c'est un bon bébé. » fit-elle doucement avant de jeter un coup d'oeil à son poupon endormi. D'ailleurs, Jesse s'intéressa aussi au bébé et Evie sourit d'abord avant de deviner que le journaliste posait plutôt ces questions par courtoisie et non pas parce qu'il voulait vraiment savoir. Elle le connaissait suffisamment pour saisir les subtilités dans le ton de sa voix et ce, même s'ils ne s'étaient pas vus depuis longtemps. « Il a presque dix-huit mois. C'est fou comme le temps passe vite. La dernière fois que je t'ai vu, c'était il y a un an et demi ... ? » demanda-t-elle en haussant légèrement les sourcils, passant une main nerveuse dans sa crinière brune. Bien sûr, avec la naissance de Connor et les problèmes familiaux des Baxter, Evie prenait conscience d'avoir laissé de côté certains de ses amis, mais en ce qui concernait Jesse, elle savait pertinemment que le jeune homme s'était volontairement éloigné. Elle n'avait pas nécessairement cherché à le joindre puisqu'il se trouvait à l'étranger la majeure partie du temps, mais il était de retour depuis près d'un mois et il n'avait même pas pris la peine de l'appeler, elle considérait que la faute revenait autant à lui qu'à elle.

« Et toi alors, comment tu vas ? Tu penses rester combien de temps ... ? » demanda-t-elle sans le regarder dans les yeux, encore un peu mal à l'aise de ce qu'elle percevait dans le ton de voix de Jesse. Il posait les questions par automatisme, il n'avait pas vraiment envie de savoir et même si Evie mettait un point d'honneur à limiter les conversations qui tournaient autour de son fils afin de ménager les oreilles de ses proches, elle se demandait pourquoi Jesse se montrait aussi réfractaire à ses propos.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew • nate • ana-sofia • lizzie • deborah • yevgeniya
TON AVATAR : brett dier
TES CRÉDITS : lloyd d'amour (avat) penny (gifs)
RAGOTS PARTAGÉS : 782
POINTS : 1776
ARRIVÉE À TENBY : 01/06/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 yo (13.06.1989)
CÔTÉ COEUR : lylou
PROFESSION : journaliste / blogueur
REPUTATION : le fils griffiths, un modèle de réussite ! cela dit, à son âge, il devrait peut-être penser à se trouver une femme et se poser au lieu de voyager aux quatre coins du globe



MessageSujet: Re: afternoon reunion ∞ jesse Mar 16 Aoû - 16:24

How I often wonder where you are
You have got that face that just says
"Baby, I was made to break your heart"

J'entends au son de la voix de mon ancienne amie qu'elle est déçue de ne pas avoir été contacté alors que je suis rentré depuis presque un mois, déjà. Je peux la comprendre, mais j'avoue avoir été égoïste sur le moment en préférant faire comme si elle n'existait pas; Après tout, tout a changé il y a des années déjà et si j'arrivais à la croiser de temps en temps auparavant, c'est bien pire maintenant qu'elle est devenue maman. Une jolie maman. J'ai été amoureux d'elle pendant si longtemps que voir à quel point elle est parvenue à faire sa vie sans moi est douloureux. Même si nous n'avons jamais été ensemble, j'ai cru une fois que quelque chose serait possible. Après Kalani. Après sa rupture où j'ai fait de mon mieux pour la consoler et où nous avons finalement fini dans le même lit. On était jeunes à l'époque, mais cette nuit a fait renaître un peu d'espoir. Il lui faut juste du temps pour se remettre de sa relation, que je me disais. Alors j'ai attendu, malgré l'embarras et la gêne qui s'installait entre nous. J'ai attendu, jusqu'à ce que j'apprenne qu'elle était enceinte. Ce bébé. C'est lui qui a achevé mes espoirs, même s'ils auraient dû être morts depuis bien longtemps. Donc oui, ça fait trois semaines que je suis rentré et si je n'étais pas tombé sur elle aujourd'hui, probablement qu'elle n'aurait pas du tout été au courant de mon retour. Il m'aurait suffit de faire comme si de rien n'était et de repartir là où je suis attendu. Ouais... C'était ça le plan. Pas cette confrontation douloureuse.
Je lance un coup d'oeil à l'intérieur de la poussette quand elle en parle, mais je n'arrive pas à m'attendrir comme toute personne normalement constituée devant un bébé. Il est mignon c'est vrai, et peut-être que c'est un bon bébé, comme le prétend. Après tout, Evie est la mieux placée pour le savoir. Mais non. Tout ce que je vois. C'est à quel point j'ai perdu mon amie, même si je suis tout aussi fautif dans l'histoire. Si seulement j'avais pu m'en tenir à une relation amicale, à des sentiments amicaux, surtout.
« Tant mieux... Tant mieux si tout va bien. » que je me force à dire en relevant les yeux vers la brunette. Je le pense sincèrement, je ne souhaite que son bonheur, mais bien sûr, d'autres émotions viennent s'ajouter dans la masse. Elle fait le décompte de la dernière fois où nous nous sommes vus et comme elle, je hausse un sourcil. Que le temps passe vite, en effet. Encore plus de son côté que du mien surement, car si je passe ma vie aux quatre coins du monde, je n'imagine pas le temps et l'énergie qu'il faut pour s'occuper d'un bébé « Oh ouah. Oui, ça passe vite comme tu dis. » Ce constat est effrayant. Surtout qu'il me fait penser que sentimentalement, je n'ai rien construit de concret depuis plusieurs années même si de petites amourettes ont lieux de temps à autres. Toujours sidéré par cette révélation, je reprends vie quand la jeune femme me retourne la question. Je me gratte l'arrière de la tête avant de lui annoncer mes projets. « Moi oui ça va merci. Je vais rester encore deux ou trois semaines... Après au mois d'Août je file pour le Brésil avec un collègue. C'est un journaliste sportif et il s'occupe des JO, pour ma part, ce sera plus pour mon blog de voyages et les anecdotes que je peux trouver pour les sorties. » Autant dire que dans ces moments là, j'aime mon travail plus que tout. D'autant plus qu'il m'empêche de sombrer dans des pensées trop noires concernant les autres aspects de ma vie que je néglige. « Un an et demi... J'y repense. C'est dingue quand même. Je me souviens d'une époque et si on ne se voyait pas pendant un mois c'était la croix et la bannière. » Un rire nerveux s'échappe de mes lèvres. Ce n'est pas bon de ressasser le passé, mais c'est plus fort que moi. « Et ta famille, tes frères et soeur ? Tout le monde va bien ? Tu veux boire un café ? Ca serait peut-être mieux pour parler tranquillement... Enfin sauf si tu avais encore des courses à faire, je ne veux pas t'obliger.  »

_________________

and now we are alive
Stop and take your time to notice things and make those things you notice matter. •• ALASKA



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: afternoon reunion ∞ jesse Ven 19 Aoû - 1:04

Evie hocha légèrement la tête lorsque Jesse affirma que c'était une bonne chose que tout aille bien dans sa vie. Elle n'était pas vraiment certaine de l'honnêteté du jeune homme, tout à coup, comme s'il tentait simplement de meubler la conversation avec des phrases toutes faites. Evie savait qu'elle avait fait une erreur plusieurs années auparavant en couchant avec lui, mais ils s'étaient rapprochés bien malgré elle et elle n'avait jamais su mettre fin à cette étreinte avant qu'il ne soit trop tard. La mécanicienne ne regrettait pas ce qui s'était passé entre eux cette nuit-là puisque le moment s'était révélé plus que parfait, mais elle regrettait sincèrement d'avoir perdu son ami pour ça. Elle connaissait les sentiments qu'il avait pour elle ou du moins, elle s'en doutait, et elle n'avait rien fait pour préserver la sensibilité de Jesse, s'était abandonnée à lui sans aucun tabou, simplement parce qu'elle se sentait bien avec lui, qu'elle avait envie de se blottir dans ses bras et retrouver un ami. Et puis, ça avait dégénéré. C'était d'ailleurs trop facile de mettre tout ce qui s'était passé ce soir-là sur le dos de l'alcool, mais c'était pourtant ce qu'elle avait fait pour ne pas faire face aux sentiments contradictoires qui l'avaient surprise à ce moment-là. En peine d'amour, c'était tout naturel qu'elle se soit tournée vers Jesse afin d'obtenir un peu d'affection, mais c'était égoïste de sa part et elle s'en était rendue compte, sans doute trop tard.

Afin d'en apprendre un peu plus sur la raison de sa venue et le temps qu'il comptait rester à Tenby, elle le lui demanda directement, curieuse d'entendre ce qu'il avait à dire à ce sujet-là. « Ah oui, le Brésil, quand même ! » lâcha-t-elle, admirative, alors qu'elle tentait de mettre le doigt sur le moment dans leur vie où tout avait foiré entre eux. Ils s'étaient tellement amusés, plus jeunes, et lorsque Jesse parlait comme ça, elle avait vraiment l'impression de retrouver son meilleur ami d'avant. Celui qui la faisait rire, qui la défiait tout le temps, qui la taquinait jour et nuit. « Et ensuite ? Tu rentreras à Tenby ou d'autres aventures t'attendent déjà ... ? » demanda-t-elle avec un petit sourire alors qu'elle profitait du sommeil de son garçon pour le bercer un peu dans la poussette. « On dirait que ça fait une éternité. Parfois, je me demande même si je n'ai pas rêvé cette amitié qu'on avait. » avoua la jeune femme en se mordant légèrement la lèvre, libérant enfin ce qu'elle avait sur le coeur. Jesse ne s'était sans doute pas attendu à ça, mais puisqu'il avait décidé de parler du passé, elle s'y était laissée aller, elle aussi, sans vraiment prendre garde à ce qu'elle allait dire.

Et puis, le jeune homme lui posa plusieurs questions et elle jeta un coup d'oeil à Connor, toujours endormi dans la poussette. « Va pour le café. » lâcha-t-elle finalement avec un petit rire alors qu'elle était persuadée qu'un petit remontant lui ferait du bien. Son fils avait beau être un bon bébé, ce n'était pas facile tous les jours et parfois, Evie était tout simplement épuisée. Lonán l'aidait beaucoup, bien sûr, le faisait souvent manger ou lui donnait ses bains, mais ce n'était pas vraiment étonnant que la maman soit celle qui manque le plus d'énergie, avec les repas à préparer, le travail, le lavage ... « Ils vont bien, sinon ! Kainoa a obtenu un poste en astrophysique, récemment. Je suis tellement fière de lui ! Abbey a pris un appartement et Anthony ... » Elle laissa sa phrase en suspens, heureuse de trouver un petit restaurant spécialisé dans les cafés et les chocolats chauds. « Ici, ça te va ? » proposa-t-elle en désignant l'endroit d'un léger geste de la main. « Et toi, ta soeur ? Tes parents, ils sont toujours à Tenby ? » demanda-t-elle à son tour en se dirigeant vers les caisses pour commander un café, ce dont elle avait maintenant l'impression d'avoir terriblement besoin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew • nate • ana-sofia • lizzie • deborah • yevgeniya
TON AVATAR : brett dier
TES CRÉDITS : lloyd d'amour (avat) penny (gifs)
RAGOTS PARTAGÉS : 782
POINTS : 1776
ARRIVÉE À TENBY : 01/06/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 yo (13.06.1989)
CÔTÉ COEUR : lylou
PROFESSION : journaliste / blogueur
REPUTATION : le fils griffiths, un modèle de réussite ! cela dit, à son âge, il devrait peut-être penser à se trouver une femme et se poser au lieu de voyager aux quatre coins du globe



MessageSujet: Re: afternoon reunion ∞ jesse Dim 21 Aoû - 14:38

How I often wonder where you are
You have got that face that just says
"Baby, I was made to break your heart"

Je n'ai pas envie de crâner quand je parle de mes futurs voyages, pourtant c'est l'impression que j'ai quand j'entends le ton admiratif de la Baxter. Il est vrai que ce n'est pas donner à tout le monde de voyager autant et aussi loin, mais c'est bien ma passion des voyages et cette soif de découverte qui m'a donné envie de me lancer dans cette branche du journalisme plutôt qu'une autre. C'était plus qu'une envie, plus qu'une passion, mais plutôt une nécessité et un besoin. Alors pourquoi se retenir lorsqu'on s'en donne les moyens ? J'essaye de sourire à la jeune femme, regardant toujours de temps à autre dans la poussette pour voir si le poupon ne s'est toujours pas réveillé et sachant pertinemment qu'il sera plus facile d'entretenir une conversation avec sa maman s'il reste endormi. A sa question sur la suite de mes projets, je me dois de réfléchir quelques secondes, fronçant les sourcils sans même m'en apercevoir. Il faut savoir que dans ce métier, les événements s'enchaînent à toute vitesse et qu'il ne faut jamais se reposer sur ses lauriers. C'était déjà le cas lorsque j'étais encore étudiant, alors l'hyperactif en moi n'a jamais eu de problèmes avec toutes ces tâches même si parfois, de temps en temps justement, en me lançant dans trop de projets, je n'en termine aucun. « Et bien disons que je serai aux environs de Tenby, mais que je risque de bouger souvent du côté de Londres. Notamment avec toutes les expositions et les animations comme le Goldsmiths' Fair London, le festival Propaganda, le Regent Street Festival et j'en passe. » Ce mode de vie nomade ne convient pas à tout le monde et c'est vrai que je profite de mon statut de célibataire sans enfant pour pouvoir en faire un maximum. Car quand j'aurais enfin passé l'anneau à une femme, il est clair que les voyages seront plus délicats à aborder et qu'une présence à la maison sera recommandée pour le bien du couple. C'est encore bien trop flou dans mon esprit, mais je sais que le changement se fera à ce moment là. Un changement que je ne suis pas prêt à accepter encore.
La réflexion de la mécanicienne sur feue-notre amitié est blessante et pendant une seconde, je n'arrive pas à faire semblant de quoi que ce soit. Le masque tombe et je déglutis avec difficulté. « Ouch. » que je ne me gêne pas à dire. Autant essayer d'être honnête cette fois, et je fais comprendre que c'est douloureux, même si à l'époque, je n'osais pas lui faire comprendre que j'étais éperdument amoureux d'elle. Je prends le blâme.
Malgré tout, je propose qu'on s'arrête pour parler plus tranquillement. Je n'ai pas vu Evie depuis si longtemps et même si ce n'est pas facile de lui faire face, je n'ai pas envie de terminer cette conversation sur un ton aussi banal. J'angoisse tout de même à l'idée qu'elle n'accepte pas la chose et qu'elle m'avoue préférer couper court notre rencontre. Heureusement elle accepte et nous nous dirigeons vers le café le plus proche. Je l'écoute parler de sa famille avec de la fierté dans la voix quoi qu'elle se coupe en évoquant le petit frère et j'hésite à lui en demander davantage au sujet du blond. « Oui c'est parfait ici. » On commande notre breuvage et on part s'assoir à une table au calme, éloignée des passants trop pressés qui font leur shopping. « Et bien oui, tu as en effet de quoi être fière ! Ca doit te faire drôlement plaisir de les voir grandir et évoluer comme ça. » Proches comme nous l'étions, je sais bien que c'est la Baxter qui a pris soin de ses frères et de sa soeur quand leurs parents étaient trop occupés par leurs propres démons, c'est-à-dire, tout le temps. « Oui oui, ils sont toujours à Tenby. De toute façon, je ne pense pas que la paroisse serait prête à laisser partir les Griffiths un jour. » Dis-je pour rigoler. « Cela dit, je t'avoue qu'avec ma soeur, je perds carrément pied. Je ne sais pas comment m'y prendre avec elle. Déjà parce qu'on a dix ans d'écart je pense, et le fait que je ne sois quasiment jamais là n'aide pas vraiment. Sans compter que voilà, c'est une fille. Une ado, quoi. Si tu as des conseils, je les prends volontiers. »

_________________

and now we are alive
Stop and take your time to notice things and make those things you notice matter. •• ALASKA



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: afternoon reunion ∞ jesse Mer 24 Aoû - 0:45

« Tu as vraiment de la chance de pouvoir voyager autant et je suis tellement contente de voir que tu réalises tes rêves ! » Evie avait tiré un trait sur certaines de ses ambitions afin de permettre à ses frères et à sa soeur d'aller à l'université s'ils le souhaitaient, mais elle ne regrettait rien et si c'était à refaire, elle agirait exactement de la même façon. Par contre, la jeune femme aurait adoré voyager davantage et elle espérait pouvoir le faire bientôt, que ce soit en famille ou en couple, simplement. Elle n'était encore jamais allée en Irlande, le pays natal de Lonán puisqu'ils attendaient sans doute que Connor soit un peu plus grand pour voyager plus aisément. Prendre l'avion avec un bébé s'avérait plutôt compliqué, mais Evie adorerait rencontrer la famille élargie de son amoureux tout en profitant des paysages fabuleux qu'offrait l'Irlande. Un jour peut-être. Elle aurait aimé partir à deux, aussi, en laissant Connor à un membre de leur famille, ne serait-ce que pour se retrouver, loin de Tenby. La mécanicienne avait pu mettre un peu d'argent de côté jusqu'à présent, mais elle devait toutefois admettre qu'elle enviait parfois les gens dont la profession les amenait à voyager beaucoup. Néanmoins, elle avait dû faire des choix dans la vie et elle ne regrettait pas la vie qu'elle avait choisie pour elle jusqu'à maintenant. Elle avait un petit garçon magnifique et elle était heureuse en couple, que demander de plus ?

Elle ne put néanmoins pas s'empêcher de laisser passer une réflexion qu'elle savait blessante à l'égard de cette relation qu'ils avaient eue et qui n'était plus. La réaction de Jesse ne se fit pas attendre et la jeune femme se mordit la lèvre en fermant légèrement les yeux. « Je suis désolée. » murmura-t-elle en baissant la tête et en poussant un léger soupir. Bien sûr qu'elle n'avait pas rêvé, bien sûr que Jesse et elle avaient passé une grande partie de leur enfance et de leur adolescence ensemble, mais Evie n'avait tout simplement pas pu s'empêcher de lui dire, à sa façon, qu'elle regrettait beaucoup comment les choses s'étaient terminées entre eux. Jesse était en ville depuis trois semaines et il n'avait même pas osé l'appeler. En fait, il n'avait surtout pas voulu la prévenir, comme s'il avait espéré pouvoir repartir sans faire de vagues. Elle n'avait pas voulu le blesser volontairement et pourtant, elle comprenait à la douleur de ses traits qu'il n'avait pas du tout apprécié sa phrase. Elle ne voyait pas comment faire pour rattraper le coup et elle préféra ne rien dire d'autre de peur d'envenimer davantage leur relation déjà vacillante.

Elle fut donc heureuse qu'il lui propose de discuter autour d'un café, persuadée qu'elle saurait trouver les bons mots pour excuser sa franchise. Elle récupéra son breuvage et se dirigea vers la table qu'ils avaient choisie, positionnant adéquatement la poussette pour qu'elle lui fasse face avant de mettre le frein.

« Ils sont tous les trois des adultes, maintenant. Le temps passe tellement vite. » lâcha-t-elle finalement en prenant une gorgée de café et en plantant son regard dans celui du journaliste. « L'église serait vide sans vous ! » blagua-t-elle pour le taquiner, rebondissant sur sa phrase afin de tenter de détendre un peu l'atmosphère. Elle sourit légèrement lorsque Jesse avoua avoir quelques ennuis avec sa soeur, se mordit la lèvre avant de jeter un coup d'oeil maternel à son bébé endormi. « Hum ... Je ne connais pas beaucoup ta soeur, mais ... Peut-être que tu lui manques ? Tu as essayé de lui proposer une activité, juste tous les deux, pour que vous vous retrouviez et réappreniez à vous connaître ? Elle est jeune, elle peut vouloir attirer ton attention, pas toujours de la bonne façon. » débuta-t-elle en reportant toute son attention sur l'homme qui se trouvait juste devant elle. « Elle devient une femme, cette étape n'est facile à vivre pour personne, je te rassure ! » ajouta-t-elle en riant avant de poser ses doigts sur la main de Jesse. « Tu sais un peu ce qu'elle aime ? Emmène-là quelque part, propose-lui de passer une ou deux journées avec toi et je suis certaine que ça ira déjà mieux. Et si jamais vous ne vous en sortez pas vivants tous les deux, je te jure que je vais nier devant tout le monde que c'était mon idée ! » lâcha-t-elle avec un nouveau rire en retirant sa main pour prendre une nouvelle gorgée de son café.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew • nate • ana-sofia • lizzie • deborah • yevgeniya
TON AVATAR : brett dier
TES CRÉDITS : lloyd d'amour (avat) penny (gifs)
RAGOTS PARTAGÉS : 782
POINTS : 1776
ARRIVÉE À TENBY : 01/06/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 yo (13.06.1989)
CÔTÉ COEUR : lylou
PROFESSION : journaliste / blogueur
REPUTATION : le fils griffiths, un modèle de réussite ! cela dit, à son âge, il devrait peut-être penser à se trouver une femme et se poser au lieu de voyager aux quatre coins du globe



MessageSujet: Re: afternoon reunion ∞ jesse Dim 28 Aoû - 12:55

How I often wonder where you are
You have got that face that just says
"Baby, I was made to break your heart"

C'est vrai que j'en ai de la chance. J'ai fait en sorte de planifier ma vie pour que tout s'accorde parfaitement avec mes plans et mes envies.« Merci en tout cas. » Mes rêves, je n'ai que ça alors je m'y accroche. Et c'est déjà beaucoup. Et c'est gentil de sa part de dire qu'elle est contente pour moi même si ce sont mes voyages et mes rêves, justement, qui font que nous nous voyons si peu. Ca et le fait que je ne veux pas la voir parce que c'est douloureux tant ça me ramène à l'époque où j'aurais fait n'importe quoi pour elle alors qu'elle préférait voir un autre garçon. C'est comme ça. Peut-être que si à l'époque j'avais été plus franc et sincère avec mes sentiments nous n'en serions pas là. Qu'importe. Ce qui est fait et fait et il n'est plus l'heure d'avoir des remords ou des regrets. Même si c'est toujours douloureux. Surtout quand Evie se demande à voix haute si elle n'a pas rêvée notre amitié. Je déglutis, fais clairement comprendre que ses mots sont blessants et elle s'excuse en baissant la tête. A quoi bon s'excuser, le fait est qu'elle le pense réellement et qu'elle a été honnête avec moi, quitte à blesser mes sentiments. De toute façon, on se blesse l'un et l'autre alors on ne peut pas dire que c'est la première fois que je dois faire face à cette peine. Tant pis. Nous ne sommes plus des adolescents, la jeune femme est d'ailleurs maman depuis plus d'un an alors elle doit bien avoir d'autres priorités que mes états d'âme.
On change rapidement de sujets, parlant de nos familles respectives. C'est magnifique de voir la fierté dans les yeux de la mécanicienne quand elle parle des réussites de ses frères et soeurs. Les choses changent et elle a de quoi être fière. Je hoche la tête à ses propos « Oui, le temps passe vite, je ne te le fais pas dire. »

Je bois mon café tranquillement, et petit à petit, je me confie à mon tour sur ma famille et notamment sur ma relation avec ma petite soeur. Cette dernière me rendant dingue, j'en viens à penser que je peux peut-être avoir des conseils de la part d'Evie. Elle est une femme après tout, elle a été adolescente et surtout, elle a elle aussi une petite soeur qu'elle a dû gérer. Cependant, c'est là une différence entre elle et moi. Evie a été forcée de s'occuper de sa soeur alors que moi, de mon côté, j'ai laissé mes parents le faire pour finalement devenir le grand frère toujours absent. Je vivais mes rêves, justement. Je voyageais. J'étais loin et je ne me suis pas occupé d'elle.  « Tu ne l'as connais pas beaucoup, mais je crois qu'au stade où j'en suis, je ne la connais pas plus. » Je déglutis, conscient d'à quel point ce constat est horrible. « Je ne sais pas si je lui manque… Les quelques jours où je suis là, on passe notre temps à… Se chamailler, pour rester dans le politiquement correct. » Je hausse les épaules, mal à l'aise d'avouer à quelqu'un à quel point ma relation avec ma petite soeur est précaire. « Par exemple… Nous sommes venus ensemble ici, mais c'est tout juste si on s'est adressé la parole pendant la route. Je lui sers juste de taxi pour elle et sa copine. » Un rire jaune s'échappe de mes lèvres. Ca ne me dérange pas de l'emmener, même si pendant le trajet j'ai plusieurs fois fait en sorte d'augmenter le volume de l'auto-radio pour ne pas entendre les conversations des deux demoiselles. Cependant, c'est plutôt intelligent ce qu'elle propose alors je l'envisage. « Ouais… Elle devient une femme… J'aimerais bien ne pas être témoin de cette étape. » Surtout quand je vois le regard des hommes commencer à se poser sur elle. En général, je me contente de garder la mâchoire et le poing serrés pour pouvoir supporter. Je lâche un franc éclat de rire à la dernière proposition de la Galloise. « Promis, je ne t'en tiendrai pas rigueur. » Je réfléchis quelques secondes et je propose à mon ancienne amie. « Une randonnée à cheval, tu crois que ça pourrait être bien ? »

_________________

and now we are alive
Stop and take your time to notice things and make those things you notice matter. •• ALASKA



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: afternoon reunion ∞ jesse Dim 18 Sep - 2:20

Evie se mordit la lèvre lorsque Jesse affirma ne pas très bien connaître sa petite soeur et elle ne put s'empêcher de se dire qu'il avait sûrement raison. Après tout, le journaliste était rarement présent à la maison familiale et sa soeur n'était qu'une adolescente traversée de doutes et d'appréhensions qu'elle aurait sans doute aimé pouvoir partager avec lui plutôt qu'avec ses parents. Jesse avait envie d'aventures et de voyages, sa carrière lui prenait beaucoup de temps et il n'avait pas nécessairement envie de la mettre sur pause pendant quelques mois afin de recoller les pots cassés avec sa soeur. C'était normal, en même temps, puisque les enfants Griffiths avaient la chance d'avoir des parents raisonnables et aimants ; c'était sans doute la raison première pour laquelle Jesse ne s'était pas senti coupable à l'idée de laisser sa soeur avec eux ces dernières années. « Il n'est pas trop tard pour arranger les choses, tu sais. » Elle sourit légèrement, posa sa main sur celle du journaliste pendant une fraction de seconde avant de la retirer rapidement, un peu mal à l'aise tout à coup. Ses paroles pouvaient autant s'appliquer à la relation qu'entretenait Jesse avec Eleanor que celle qu'ils tentaient de reconstruire tous les deux, tant bien que mal, et c'était sans doute la raison pour laquelle Evie se sentait un peu angoissée à l'idée de lui faire comprendre qu'ils pouvaient reprendre du début s'il le voulait.

Elle ne put s'empêcher de sourire un peu lorsqu'il affirma qu'ils se disputaient tout le temps et qu'il poursuivit en ajoutant qu'elle avait mis les voiles à l'instant même où il l'avait déposée au centre commercial. « C'est normal, tu sais ? Les adolescents préfèrent de loin sortir avec leurs amis plutôt qu'avec leurs grands frères. Ou leurs grandes soeurs. Kainoa, Anthony et Abbey étaient pareils quand ils ont grandi, il ne faut pas t'en faire. » Elle tenta de le rassurer un peu, comprit tout de même que Jesse ne blaguait pas lorsqu'il affirmait ne pas vraiment connaître sa soeur. Il aurait dû savoir, depuis le temps, que les adolescents aimaient bien profiter des services que les adultes pouvaient leur rendre, qu'ils pensaient que ces petites attentions leur étaient dues. Evie avait eu la chance d'avoir deux frères et une soeur qui n'étaient pas particulièrement éloignés en âge, ce qui rendaient les choses un peu moins compliquées. Jesse avait quitté l'adolescence depuis plusieurs années maintenant alors que sa soeur était en plein dedans ; ce ne devait pas être facile tous les jours d'essayer de la comprendre, d'autant plus que les garçons et les filles ne réagissaient pas tout à fait de la même façon à cette période de leur vie.

« Bien sûr que tu as envie d'être témoin de tout ça. Elle tombera amoureuse, elle aura besoin de son grand frère pour la réconforter suite à une peine de coeur, elle formera une famille ... C'est évident que tu veux voir ça. » lâcha-t-elle avec un petit sourire alors qu'elle jetait un rapide coup d'oeil à son bébé qui gigotait un peu, les yeux toujours fermés.

Elle joignit son rire au sien lorsqu'il affirma qu'il ne lui en tiendrait pas rigueur s'ils venaient à se disputer au sein d'une activité qu'il aurait choisie pour eux à la suite de ses conseils, hocha la tête, honnête, à sa proposition. « Je pense que ça pourrait lui plaire, oui ! Il y a des poussées d'adrénaline quand on pousse le cheval au galop, des moments plus calmes où vous pourrez discuter tous les deux. C'est une bonne idée et en plus, elle ne pourra pas s'enfuir à mi-chemin ! » Evie sourit, reporta son attention sur le petit garçon alors que ce dernier ouvrait les yeux en pleurant. « Hey, poussin. Allez, viens. » Elle le détacha de la poussette pour le prendre dans ses bras, surprit le regard un peu méfiant de Connor à l'endroit du journaliste. « Tu ne l'as vu qu'une seule fois, mais il est gentil. Il s'appelle Jesse. » Elle déposa un baiser sur le crâne de son garçon avant de prendre une gorgée de son café. « Il faudra que tu me racontes comment se sera passée ta journée avec ta soeur. » lâcha-t-elle à la légère en reportant son attention sur Jesse tout en tendant à Connor un petit hochet.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew • nate • ana-sofia • lizzie • deborah • yevgeniya
TON AVATAR : brett dier
TES CRÉDITS : lloyd d'amour (avat) penny (gifs)
RAGOTS PARTAGÉS : 782
POINTS : 1776
ARRIVÉE À TENBY : 01/06/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 yo (13.06.1989)
CÔTÉ COEUR : lylou
PROFESSION : journaliste / blogueur
REPUTATION : le fils griffiths, un modèle de réussite ! cela dit, à son âge, il devrait peut-être penser à se trouver une femme et se poser au lieu de voyager aux quatre coins du globe



MessageSujet: Re: afternoon reunion ∞ jesse Dim 18 Sep - 17:26

How I often wonder where you are
You have got that face that just says
"Baby, I was made to break your heart"

Oui, peut-être qu'Evie a encore une fois raison et qu'il n'est pas trop tard. C'est vague, mais ça correspond à un peu toutes les situations possibles. Pas trop tard pour ma relation avec Eleanor… Pas trop tard pour ma relation avec Evie aussi… J'espère que c'est vrai. Mais plus que tout, j'espère en être capable. Parce que c'est bien là que se pose le principal problème. Vais-je y parvenir ? A ressouder le lien qui m'unit à ma soeur ? A passer outre mes sentiments originaux pour la Baxter ? C'est dur à dire et seul le temps pourra me donner la réponse. Mais le contact de sa main sur la mienne me coupe le souffle juste quelques secondes. Les choses seront difficiles et sans aucun doute, il va y avoir du chemin à parcourir si je veux un jour ne plus ressentir cette boule au ventre en présence d'Evie et de sa famille. Parce que je regarde en direction de la poussette, et cette douleur est accentuée, mais heureusement, elle retire bien vite sa main et je peux essayer de me reconcentrer sur notre conversation plutôt que sur notre histoire. La conversation étant nos frères et soeurs respectifs et le doux âge de l'adolescence. Je ne me souviens plus exactement de mon comportement à l'époque. Peut-être parce qu'à cet âge, je me suis souvent retrouvé dans une position délicate où je n'étais jamais moi-même, toujours conditionné par mes médicaments contre l'hyperactivité. « Oui, si tu le dis…  » Les Baxter ont dû se serrer les coudes pour faire face à leurs parents, tandis que nous avec Lenny, nous nous sommes éloignés tout naturellement. Ou plutôt, je me suis éloigné. Parce que quand je suis parti faire mes études à Londres, elle n'avait que huit ans. J'avais beau rentrer quelques fois les week-ends et pour les grandes occasions, nous n'avons jamais été présents dans la vie l'un de l'autre. « Je sais que tu as raison, mais… Le fait de ne pas l'avoir vu grandir, d'être toujours absent, pour moi c'est encore une petite fille… Et justement, maintenant imaginer qu'elle plait aux garçons, ça me rend… Dingue. Et… Si un jour elle a une peine de coeur… » Autant dire que c'est quelque chose qui me rendrait très irritable. C'est aussi pour cette raison que je ne suis pas certain de vouloir être témoin de cette chose : Je n'ai pas envie de voir ma petite soeur se faire briser le coeur et d'être impuissant face à sa détresse. Mais ce n'est pas une raison pour ne pas essayer de changer la donne. Je dois prendre sur moi. Je dois écouter les conseils de la brunette et je dois essayer d'arranger la situation avec ma soeur.
D'ailleurs, quand je fais ma proposition à Evie sans être sûr de moi, elle me rassure en parlant des avantages d'une telle activité. Je souris, sincère et je m'imagine à présent faire une balade dans la campagne de Tenby avec ma petite soeur.  « Super ! Merci pour ton avis. » Une chose est sûre, je partirai plus confiant avec ma soeur tout à l'heure. D'ailleurs je regarde ma montre pour regarder le temps qu'il me reste avant de devoir rejoindre la lycéenne. C'est ce moment là que le bébé d'Evie choisi pour se faire entendre, ouvrant les yeux et pleurant à chaudes larmes. Sans un mot, la gorge nouée, je la vois le détacher pour le prendre vers elle. Je déglutis doucement, mais cette vue me fait mal aux tripes et je me force à esquisser un sourire quand elle me présente au poupon. « Heeeey… Coucou, toi. » Que je dis au bébé en souriant. C'est difficile de les voir tous les deux, vraiment, donc je profite de l'opportunité qu'elle m'offre pour répondre à autre chose. « Bien sûr ! C'est ton idée, alors évidemment que je te raconterai. » Je gratifie la Baxter d'un clin d'oeil et je reprends ensuite une gorgée de mon café pendant qu'il est encore chaud. « Par contre, si tu n'as plus de nouvelles… C'est parce qu'on se sera engueulés dans les bois et qu'on sera en train de pourrir dans un ravin. » finis-je dans un éclat de rire.

_________________

and now we are alive
Stop and take your time to notice things and make those things you notice matter. •• ALASKA



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: afternoon reunion ∞ jesse

Revenir en haut Aller en bas

afternoon reunion ∞ jesse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP abandonnés-