AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Shout it out like a bird set free | Rhys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Gwen Martins
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia, Dylana, Keelin & Megan
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif profil - pennywifey, signa - anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Max - Andrew - Annif Lula - Nate.

RAGOTS PARTAGÉS : 2570
POINTS : 5569
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015
Shout it out like a bird set free | Rhys Tumblr_mx3gia1vVF1roljz3o3_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans (05/08/1990)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Nate
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, chorégraphe, boxeuse et menteuse professionnelle. Chanteuse : elle chante surtout de la soul, du pop/rock et du rnb. Musicienne : elle joue principalement de la guitare et de la basse dont elle est une véritable virtuose, elle se débrouille aussi au piano. Danseuse : la danse est l’art dans lequel elle excelle le plus, elle est aussi chorégraphe et donne des cours de danse hip-hop et contemporaine. Boxeuse : elle a un excellent niveau en boxe et est impitoyable avec ses adversaires, elle donne des cours de boxe au club de Tenby. Elle a appris à se battre dans la rue et maitrise donc des techniques de combat bien plus larges. La boxe lui a permis de se recentrer.
REPUTATION : Elle essaie de remettre son corps en forme et de se reconstruire psychologiquement. Tout le monde lui souhaite un prompt rétablissement.


Shout it out like a bird set free | Rhys Empty
MessageSujet: Shout it out like a bird set free | Rhys Shout it out like a bird set free | Rhys EmptyMer 6 Juil - 20:21

Shout it out like a bird set free | Rhys Tumblr_np07yf2dBL1undo2mo1_500

La soirée était déjà bien avancée lorsque Gwen descendit de scène. Elle rejoignit le bar et se désaltéra d’un mojito bien mérité avant de prendre son sac et de quitter l’endroit. La chanteuse appréciait toujours autant l’ambiance du Three Mariners depuis son retour mais elle aspirait à reprendre les projets qu’elle avait laissé en suspens à Londres. La métisse n’avait pas réussi à les concrétiser dans la capitale anglaise, cependant elle restait égale à elle-même quand il s’agissait de ne pas baisser les bras. Alors que Gwen s’éloignait du bar, deux ombres sortirent d’une ruelle sombre. « Eh regarde qui voilà. C’est pas la petite peste qui se croit invisible ? Tu veux encore te la prendre de haut ? » L’interpella l’une d’elle. La musicienne se retourna pour regarder qui s’adressait ainsi à elle. Comme toujours, Gwen n’était pas d’humeur à ce qu’on vienne la faire chier. Les visages des deux hommes lui semblaient familiers. Si elle ne se trompait pas, il s’agissait des deux abrutis qui s’en étaient pris à Leslie pour une histoire de femme. Ces deux imbéciles n’avaient apparemment rien mieux à faire leur temps. La raclée qu’ils s’étaient prise n’avait visiblement pas été une leçon suffisante pour qu’ils osent s’approcher dans les parages de la jeune femme. « Y’a un problème ? » Balança Gwen à celui qui avait parlé, toujours aussi impulsive. Cinq minutes. C’est le temps qu’il leur fallut pour comprendre qu’ils n’auraient jamais le dessus sur elle. La métisse accumulait les bleus sur son ventre ou dans son dos, d’autres viendraient certainement s’ajouter. La lèvre fendue et un peu sonnée, elle reprit la route jusque chez elle. Ce que personne ne savait – hormis Rhys, et encore, dans une moindre mesure – était qu’elle s’était servie de ses talents combattifs à Londres pour survivre. Douée en boxe et fréquentant des gens parfois peu recommandables de par ses contacts avec la drogue, Gwen s’était tournée vers les combats de rues clandestins pour se faire de l’argent facilement et en rapporter. Les fois où elle avait fini plus mal en point à Londres, la métisse n’était pas retournée chez son meilleur ami mais était restée quelques jours chez des personnes qu’elle connaissait à peine ou dans des cas plus rares, à la salle de sport, le temps que son corps œuvre pour faire disparaître les traces de ses activités nocturnes. Alors ce n’était pas deux abrutis éméchés qui allaient l’effrayer, Gwen avait affronté bien pire par le passé. Il y avait une fois où elle avait même cru y passer. Voilà ce dont elle n’avait réellement parlé à personne, jamais complètement, même pas à sa mère, pourtant au courant de ses déceptions dans le monde musical. La métisse avait à peine survécu tout un temps, ces dernières années, traversant une période de néant insoupçonné. Le mensonge l’avait obligée à vivre une vie plus saine depuis son retour à Tenby, une vie qui l’avait davantage ramenée à la raison et lui avait donné l’envie de se reprendre davantage que les derniers mois passés à Londres. Et encore, Gwen savait qu’elle aurait totalement sombré s’il n’y avait pas eu Rhys. Sortant de sa rêverie, la chanteuse arriva finalement chez elle. Au moment d’entrer, la jeune femme découvrit avec surprise que la lumière était toujours allumée. Elle pensait que le Blake serait sûrement endormi à l’heure qu’il était ou peut-être auprès de sa sœur, celle qui était rentrée à Tenby. Si rien n’était facile pour Gwen depuis qu’elle était revenue ici, la situation était encore plus compliquée du côté de Rhys entre des retrouvailles en demi-teinte et sa sœur dans le coma. Gwen admirait sa force, une force qu’elle savait feinte en partie. Il essayait de se montrer fort, mais à l’intérieur, il s’effritait chaque jour un peu plus. Ce n’était pas parce que les deux amis n’en parlaient pas quotidiennement qu’elle ne s’en rendait pas compte. La jeune femme déposa ses affaires dans le hall d’entrée et frotta sa bouche ensanglantée avant de débarquer dans le salon. Installé dans le canapé, Rhys semblait cuver un alcool de mauvaise qualité. Il avait besoin d’oublier ses problèmes de cette façon visiblement. Ce ne serait certainement pas elle qui le moraliserait sur un tel constat. Gwen s’approcha de lui et lui déposa un baiser furtif mais néanmoins affectueux sur le front. « Tu n’es pas fatigué ? » Demanda-t-elle à voix basse. La chanteuse ne rentrait quand même pas très tôt. Elle se dirigea alors vers leur minibar à alcool et sortit le whisky irlandais. Ce n’était pas avec sa boisson infect’ que Rhys se prendrait une bonne cuite. La métisse sortit deux verres du dressoir et leur servit une bonne rasade avant de le rejoindre et de lui tendre sa dose. D’un geste incertain, elle amena le whisky à ses lèvres afin de calmer la colère qui lui vrillait le cœur, conséquence inéluctable de ce qui s’était passé à la sortie du bar. Son organe battant retrouva un certain calme et se serra même à la vue de son colocataire. Gwen se sentait une mauvaise amie, impuissante. Lui, il trouvait toujours les bons mots dans les pires situations. Elle, elle aurait tant voulu l’aider dans des circonstances où personne ne pouvait rien contrôler. Alors, la musicienne réagissait comme elle pouvait le faire le mieux et elle lui laissait la liberté de parler de ce qui le préoccupait – tout comme lui Gwen détestait qu’on l’oblige si elle ne le voulait pas. Elle s’occuperait donc de lui changer les idées comme elle le pourrait. Un sourire confiant accroché aux lèvres, la métisse se retrancha derrière une remarque qui se voulait plus légère. « Pour une fois que tu as une plus sale tête que moi… » Avait-il une raison précise au craquage ce soir ou était-ce l’accumulation ? Sans doute les deux. Rhys avait sans doute besoin d’un apaisement momentané. Tous les deux, à des niveaux différents, lassés de fuir, agacés de leur manque de courage et pourtant incapable d’y faire face pendant longtemps, étaient revenus pour prendre le fil de leur existence. Le choc avait été plus rude qu’ils ne l’avaient pensé, pourtant Gwen n’était pas prête à le laisser baisser les bras. « Docteur Blake, je vous mets au défi de mieux tenir l’alcool... De tenir tout court en fait. »

_________________

break my bones
Addicted ▬ Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.


Shout it out like a bird set free | Rhys 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rhys Mathesson-Blake
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Jaya, Trystan, Thomas & Eleanor
TON AVATAR : Sam Claflin
TES CRÉDITS : blossom (avatar) + ju (gifs) anaelle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libres : (3/3) :
RAGOTS PARTAGÉS : 2065
POINTS : 4060
ARRIVÉE À TENBY : 16/02/2016
Shout it out like a bird set free | Rhys Tumblr_myyps8NFsL1rko30to5_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans (24/08)
CÔTÉ COEUR : Marié à sa Lizzie & Père adoptif de deux beaux enfants.
PROFESSION : Croupier au casino de Swansea.
REPUTATION : Quel beau mariage il a fait ! Tous nos vœux de bonheur pour lui et sa femme.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Shout it out like a bird set free | Rhys Empty
MessageSujet: Re: Shout it out like a bird set free | Rhys Shout it out like a bird set free | Rhys EmptyJeu 14 Juil - 15:40

Shout it out like a bird set free | Rhys Tumblr_n852cbk8Qo1rt2m1so1_500

Rhys n’avait plus beaucoup de repères dans la vie mais la tequila lui paraissait toujours une valeur sûre. Vautrée dans le canapé de la maisonnette qu’il occupait depuis quelques semaines avec Gwen, il regarda la bouteille à moitié vidée par ses soins qu’il tenait en main. Il se sentait déjà mieux. L’alcool lui faisait tourner la tête, floutant ses souvenirs. Et c’était exactement ce dont il avait besoin malgré le vertige désagréable qu’il éprouvait. Les visages de Lylou, Caleb, Lizzie, Echo et ses parents formaient à présent un mélange confus tandis que les mots durs qu’ils avaient eus pour lui disparaissaient dans les limbes de son ivresse. Demain, ils recommenceraient sans doute à résonner dans son esprit mais pour le moment, il atteignait enfin l’oubli. Il poussa un petit soupir, prenant une nouvelle gorgée. Il avait toujours été lâche, alors il n’y avait rien de surprenant à ce qu’il cherche à occulter ses problèmes au lieu de les affronter. Le blond poussa un nouveau soupir, et pencha la tête en arrière sur le dossier du canapé, constatant que l’alcool avait cessé de lui brûler la gorge. Il allait sans doute bientôt pouvoir s’endormir. Demain, quand il se réveillerait, une nouvelle journée serait passée. Une de plus. Il les comptait avec soin, car elles lui paraissaient toutes plus longues les unes que les autres… Il ferme les yeux quand quelques bruits furtifs se font entendre dans l’entrée. Il ne bouge pas, se disant que ça doit être Gwen. Il a l’impression qu’il est tard mais sa colocataire ne rejoint pas directement sa chambre. Il l’entend bientôt venir au salon et se rapprocher de lui. Elle dépose un baiser affectueux sur son front et comme toujours quand elle est auprès de lui, il se sent en sécurité. Il respire son odeur familière, se demandant pourquoi une fille comme elle avait un beau jour décidé de rester aux côtés d’un boulet comme lui. « Si… C’est bien ça le problème d’ailleurs. » Réplique t-il la bouche pâteuse quand elle lui demande s’il n’est pas fatigué. A vrai dire, il était épuisé. Aussi bien mentalement que physiquement. Son retour ici l’avait drainé du peu d’énergie vitale qu’il lui restait après le terrible accident qui avait fait basculer sa vie. A vrai dire, s’il avait vraiment étudié la médecine, il se rendrait peut être compte qu’il était en train de présenter les premiers symptômes de la dépression….

Il entend Gwen se diriger vers le bar, le bruit familier des verres qui tintent, le bruit du liquide qu’on verse. Un petit sourire anime alors les lèvres du gallois. C’était exactement pour ça qu’il aimait autant la Martins. Au lieu de lui faire remarquer à quel point il était pathétique de boire seul, elle lui resservait un verre. « Merci. » Souffle t-il avec reconnaissance quand elle lui met un verre dans la main. Enfin, il ouvre les yeux pour constater que Gwen a pris place à ses côtés. Il se redresse légèrement pour tenir la conversation même si sa tête proteste vivement contre ce mouvement. Sa meilleure amie vient de lancer une remarque à propos de sa sale tête, et il veut bien la croire. Mais impossible de lui donner raison. Il veut renvoyer une réplique spirituelle en riposte mais c’est le néant dans son cerveau. Pour gagner du temps, il la regarde en coin et c’est alors qu’il remarque que quelque chose cloche. Impossible de s’y tromper, même avec sa vision trouble. Il retient une exclamation étouffée. Car elle avait le visage tuméfié, ou du moins la lèvre inférieure fendue et gonflée. Même s’il n’est pas en pleine faculté de ses moyens, un sale soupçon le saisit. Il sait néanmoins que s’énerver ne fera que lui mettre Gwen à dos alors il essaye de garder un ton léger quand il réplique enfin, prenant le temps de contrôler son élocution hasardeuse. « Je vais devoir te contredire sur ce coup là. Tu as vu la tienne ? Tu es allée à la boxe sans moi ? » Il savait pertinemment que ce n’était pas le cas. Tout à l’heure, elle lui avait dit qu’elle allait travailler mais il ne voulait pas l’interroger trop frontalement. Elle respectait son intimité, il devait lui rendre la politesse. Même si intérieurement, il rêvait d’aller en découdre avec celui qui avait osé porter la main sur Gwen. Une bonne bagarre, c’était sans doute ce qu’il lui fallait maintenant. Mais pour le moment, ils en étaient à plaisanter et Rhys lève son verre pour l’entrechoquer avec celui de la métisse. « J’accepte votre défi, Miss Martins. » Dit-il d’un air crâne en prélevant une généreuse lampée de whisky dans son verre. Il feignait la bonne humeur parfaitement alors qu’en réalité, il rêvait de s’effondrer dans les bras de Gwen et lui raconter ce qui s’était passé avec Lizzie. Mais il ne s’octroyait pas ce droit, considérant qu’il s’était assez plaint à elle. Elle devait en avoir marre. Elle avait droit à mieux qu’à un ami qui passait sa vie à s’apitoyer sur son sort. Surtout qu’elle, elle paraissait plus heureuse à Tenby, il n’allait pas lui gâcher ça. « Ça s’est bien passé ce soir ? » Demande t-il vraiment désireux de savoir.

_________________


I wish I could turn back time
Maybe someday we can rewrite our story. Maybe in that story we don’t hurt each other, like we did in this one. Maybe we are happy the way it should be. Maybe you and I, we get the ending that we should have. I have to believe that, that maybe someday we will make things right beetween us.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwen Martins
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia, Dylana, Keelin & Megan
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif profil - pennywifey, signa - anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Max - Andrew - Annif Lula - Nate.

RAGOTS PARTAGÉS : 2570
POINTS : 5569
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015
Shout it out like a bird set free | Rhys Tumblr_mx3gia1vVF1roljz3o3_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans (05/08/1990)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Nate
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, chorégraphe, boxeuse et menteuse professionnelle. Chanteuse : elle chante surtout de la soul, du pop/rock et du rnb. Musicienne : elle joue principalement de la guitare et de la basse dont elle est une véritable virtuose, elle se débrouille aussi au piano. Danseuse : la danse est l’art dans lequel elle excelle le plus, elle est aussi chorégraphe et donne des cours de danse hip-hop et contemporaine. Boxeuse : elle a un excellent niveau en boxe et est impitoyable avec ses adversaires, elle donne des cours de boxe au club de Tenby. Elle a appris à se battre dans la rue et maitrise donc des techniques de combat bien plus larges. La boxe lui a permis de se recentrer.
REPUTATION : Elle essaie de remettre son corps en forme et de se reconstruire psychologiquement. Tout le monde lui souhaite un prompt rétablissement.


Shout it out like a bird set free | Rhys Empty
MessageSujet: Re: Shout it out like a bird set free | Rhys Shout it out like a bird set free | Rhys EmptyVen 15 Juil - 22:25


Ce soir, c’était Rhys qui avait besoin d’oublier sa vie, de fuir son quotidien, une envie que Gwen pouvait parfaitement comprendre pour l’avoir ressentie à plusieurs reprises à Londres mais aussi depuis son retour ici. Tenby lui avait manqué, sa vie lui avait manqué, tout comme son meilleur ami avait regretté de ne pas être en mesure de rentrer plus tôt, les mois défilant avaient fini par les asservir dans leurs habitudes dans la capitale anglaise jusqu’à ce qu’ils décident de prendre leur courage à deux mains et de revenir. La famille et les amis, rien ne comptait davantage pour eux. Gwen avait la plupart de ses proches dans cette localité, des personnes sur qui elle pouvait compter et pourtant, elle s’y refusait toujours. Son ex lui avait pourtant conseillé de s’ouvrir davantage aux autres mais elle n’en avait pas envie. A quoi bon prendre le risque de tout dire pour de bon ou de s’attacher comme par le passé ? Les gens finissaient toujours par décevoir un jour ou l’autre, et l’affection que l’on portait à ces personnes risquaient de lui exploser en retour en plein visage. N’était-ce pas ce qui était arrivé à Rhys ? Et encore, il n’avait encore rien levé du voile qui couvrait ses mensonges à lui. Les deux amis étaient tous les deux plongés dans la même complexité. De son côté, Gwen attendait de voir évoluer les choses, reprenant sa vie en main à Tenby, gardant les yeux grands ouverts, sans toutefois fonder de grands espoirs sur cette situation censée n’être que temporaire. Les questions plus gênantes fuseraient tôt ou tard. À chaque jour suffisait sa peine. Et malgré tout, dans leur univers chargé de défauts, alors qu’ils avaient perdus la route de leur existence mutuelle, Rhys et elles s’étaient trouvés, et s’étaient réconfortés dans l’idée que tout n’était pas totalement perdu. Ils s’étaient tirés l’un et l’autre vers le haut pour ne pas sombrer, lui quand elle avait fini à la rue, elle quand il avait vécu le tragique accident et était tombé en déprime sévère. Néanmoins, lorsque la métisse rentra chez elle après avoir chanté au Three Mariners, elle eut le sentiment de se retrouver comme un de ces soirs londoniens où Rhys cuvait sa détresse et elle qui rentrait, après s’être une énième fois battue. Gwen n’acceptait pas que les événements dégénèrent au point qu’ils fassent machine arrière plutôt que d’avancer.

Après avoir découvert son meilleur ami affalé dans le canapé, occupé à vider une bouteille et l’avoir rejoint pour l’accompagner dans sa descente, deux verres d’un alcool plus fort entre les mains, la jeune femme ne manqua pas de le taquiner pour rendre la situation plus légère. « Tu sais, si tu veux vraiment dormir, ça peut s’arranger. Je n’aurai qu’à t’assommer… » La chanteuse savait pertinemment que la fatigue dont il parlait englobait la lassitude générale face à tout ce qui s’était produit, mais elle utilisait toujours volontairement l’ambiguïté de ses propos quand cela l’arrangeait. Quand elle parla de leurs têtes, le prétendu ‘médecin’ remarqua combien la sienne était amochée. Elle devina la flamme d’inquiétude qui s’alluma dans ses prunelles. « Pas exactement. Deux crétins me sont tombés dessus à la sortie du bar. J’me suis défendue. » S’il y avait bien une personne à qui elle répondait toujours sans détour et sans mentir – à moins d’une raison très extrême le nécessitant -, c’était bien à lui. Gwen préférait garder la carte de l’honnêteté entre eux et ne pas répondre à moitié. Elle ne s’attarda cependant pas sur les faits, à savoir qu’elle était intervenue un jour quand ces deux abrutis s’en étaient pris à un gars seul – Leslie – et que comme ils n’avaient pas avalé d’être rabattus par le militaire et par elle, ils étaient venus aujourd’hui pour se venger en quelque sorte. Raté. La métisse n’avait pas envie d’embêter Rhys avec ces détails sordides et s’en était donc tenu à l’essentiel. Elle vida ensuite une gorgée de son verre de whisky en le mettant au défi de tenir, ce que le Blake s’empressa d’accepter avant de s’enquérir de sa soirée. « Toujours bien quand je monte sur scène, je ne me lasse jamais, enfin tu me connais. Tu viendras la prochaine fois ? Ça fait longtemps. Je t’aurai bien emmené par la peau des fesses aujourd’hui si je n’avais pas dû partir en quatrième vitesse. » Toujours aussi directe. Gwen ne le lui avait pas proposé plus tôt, puisqu’il était préoccupé par plusieurs choses dont sa sœur mais justement, elle aurait peut-être dû  anticiper afin de lui changer les idées. Après sa réponse, quelques secondes de silence s’invitèrent entre eux, la métisse comprit. « Viens-là. » Souffla-t-elle, en se redressant légèrement dans le sofa pour l’accueillir dans ses bras. Cette fois, elle ne le lâcha pas, ni ne desserra son étreinte réconfortante. Elle avait envie de se montrer rassurante, de sentir son souffle chaud retrouver un rythme plus régulier, moins tendu. Ils avaient tellement besoin l’un de l’autre sans même devoir l’admettre que c’en était effrayant. « Tu sais que tu peux tout me dire. » Ajouta-t-elle en le serrant un peu plus contre elle. Il s’était passé quelque chose, quelque chose de différent, de plus fort, une chose qui l’avait brisé un peu plus. Même si elle ne le formulait pas à voix haute, Gwen s’inquiétait aussi pour la santé de Rhys qu’elle savait fragile. Elle voulait d’ailleurs qu’il fasse un contrôle prochainement, il ne s’était – à sa connaissance – pas fait surveiller depuis leur retour de Londres.

_________________

break my bones
Addicted ▬ Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.


Shout it out like a bird set free | Rhys 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rhys Mathesson-Blake
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Jaya, Trystan, Thomas & Eleanor
TON AVATAR : Sam Claflin
TES CRÉDITS : blossom (avatar) + ju (gifs) anaelle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libres : (3/3) :
RAGOTS PARTAGÉS : 2065
POINTS : 4060
ARRIVÉE À TENBY : 16/02/2016
Shout it out like a bird set free | Rhys Tumblr_myyps8NFsL1rko30to5_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans (24/08)
CÔTÉ COEUR : Marié à sa Lizzie & Père adoptif de deux beaux enfants.
PROFESSION : Croupier au casino de Swansea.
REPUTATION : Quel beau mariage il a fait ! Tous nos vœux de bonheur pour lui et sa femme.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Shout it out like a bird set free | Rhys Empty
MessageSujet: Re: Shout it out like a bird set free | Rhys Shout it out like a bird set free | Rhys EmptySam 23 Juil - 18:11

« Tu sais, si tu veux vraiment dormir, ça peut s’arranger. Je n’aurai qu’à t’assommer… » Rhys esquissa un sourire malgré lui. Il avait toujours apprécié l’humour décapant de Gwen. Mais heureusement pour lui, ils n’en auraient pas à venir à de telles extrémités. Son taux d’alcoolémie commençait à être vraiment élevé. Il était très bon pour s’assommer tout seul. D’ailleurs, il n’avait pas été très loin de s’endormir sur le canapé. Cependant, la présence de sa meilleure amie à ses côtés le reconnectait un peu avec la réalité. Et sans surprise, celle-ci était toujours désagréable. La mâchoire du blond faillit se décrocher quand il entendit la réponse sereine de Gwen à propos de ce qui lui était arrivé ce soir. « Ils te sont tombés à deux dessus ?! » Demanda t-il avec une colère teintée d’incrédulité tandis que ses phalanges se crispaient autour de son verre au point de blanchir. Il ne pouvait pas croire qu’une telle lâcheté était susceptible d’exister. Et puis, c’était de Gwen dont il était question. Même si la jeune femme faisait comme si l’incident n’avait rien d’exceptionnel, toute l’attention de Rhys était désormais focalisée sur ce dernier. Ce n’était pas quelque chose qu’il pouvait laisser passer. La rage menaçait de le submerger. Deux types qui tombaient sur une femme seule, c’était vraiment minable. Même si cette femme était Gwen et qu’elle savait se défendre. « Attends… » Profère t-il dans un grognement agacé. Titubant jusqu’au frigo, il va chercher un peu de glace qu’’il met dans un torchon propre et le ramène à son amie. « Prends-ça au moins, j’ai l’impression que ta lèvre enfle à vue d’œil. » Une fois débarrassé de son fardeau, il reprend une gorgée de whisky, histoire de calmer un peu ses nerfs. Il savait que sa colocataire n’aimait pas qu’il se montre trop protecteur. « Si tu t’es défendue, je n’aimerai pas voir la tête des types à l’heure actuelle…. » Il avait essayé de dire ça d’un ton léger mais non, il n’y arrivait pas. Il l’avait vraiment mauvaise. Et sans doute que toute cette tequila qu’il avait généreusement ingurgité ne l’aidait pas non plus à garder une attitude placide. « Quoique si… J’aimerai bien les avoir en face de moi. Pourquoi on irait pas à leur recherche ? Histoire qu’on montre à ces misérables fils de pute, ce que c’est de se battre à armes égales ? » Peut être que c’était ce dont il avait besoin pour se sentir mieux. Une bonne bagarre. c’ Ce n’était pas pour rien qu’il s’entendait aussi bien avec la Martins. Ils étaient faits du même bois.

Il était totalement sérieux avec sa proposition, l’air féroce sur son visage suffisait à le prouver mais ils avaient engagée une conversation et cette dernière commençait à ressembler à une diversion. « Peut être oui… » Dit-il d’un air hésitant quand elle lui proposa d’aller la voir chanter la prochaine fois. Il ne savait pas dire non à Gwen mais il n’était pas certain que ce soit une bonne idée. Déjà, il n’avait pas vraiment le cœur à s’amuser, et ne s’en sentait pas vraiment le droit à cause d’Echo mais en plus, il craignait de croiser une de ces anciennes connaissances. Cependant, les propos qu’ils venaient d’échanger changeaient un peu la donne… Vu la mésaventure qu’elle venait de vivre, ça ne serait pas plus mal qu’il l’accompagne à ses concerts… Il fait donc mine de céder. « C’est vrai que ça fait longtemps… D’accord. En plus, j’aime te voir sur scène. » Elle le savait parfaitement mais il s’était senti obligé de l’ajouter pour ne pas qu’elle pense que son refus avait quelque chose à voir avec elle. Blesser la personne qui comptait le plus pour lui actuellement était bien la dernière chose qu’il voulait. Que ferait-il sans elle ? Elle était sa maison, son refuge, son point d’ancrage. Elle le prouve d’ailleurs une nouvelle fois en le prenant tout à coup dans ses bras. Passée la surprise, il se laisse aller dans ses bras avec quelque chose qui ressemble presque à du contentement. Il ne savait pas qu’il avait besoin d’un câlin jusqu’à ce qu’elle lui en fasse un. Il laisse sa tête reposer sur son épaule, enfouissant son visage dans son cou et ses cheveux comme le gamin désemparé qu’il était. « Je sais. » Murmure t-il simplement quand elle lui dit qu’il peut tout lui dire, connaissant la force de cette vérité. Après un bref soupir, il rompt leur étreinte. Non pas qu’il ne voulait pas la prolonger mais vus qu’ils étaient assis face à face dans le canapé, celle-ci n’étaient pas très confortable. Il avait cependant besoin du contact rassurant de Gwen alors il se retourne et s’allonge, posant sa tête sur les jambes de la métisse. Encore mieux qu’un divan de psy. D’ailleurs, il se lance, commençant sa gênante confession, le regard fixé au plafond. « L’autre jour, j’ai cru que j’avais réussi à me réconcilier avec Lizzie… J’étais tellement content, tu n’as pas idée… Mais comme toujours, j’ai mal interprété les signes. Apparemment, tout ce qu’elle voulait, c’était quelqu’un avec qui s’envoyer en l’air. Et moi, comme un con, je suis tombé dans le panneau. Elle m’a jeté juste après. » Le sentiment de rejet était toujours cuisant et il tâtonne pour reporter son verre à ses lèvres malgré sa position allongée. « C’est con… Je savais qu’elle m’en voulait pour mon départ mais je ne pensais pas qu’elle me tenait en si basse estime… » Il a un petit rire amer qui se brise bien vite. " Ça fait mal... Peut être plus que tout le reste."


_________________


I wish I could turn back time
Maybe someday we can rewrite our story. Maybe in that story we don’t hurt each other, like we did in this one. Maybe we are happy the way it should be. Maybe you and I, we get the ending that we should have. I have to believe that, that maybe someday we will make things right beetween us.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwen Martins
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia, Dylana, Keelin & Megan
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif profil - pennywifey, signa - anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Max - Andrew - Annif Lula - Nate.

RAGOTS PARTAGÉS : 2570
POINTS : 5569
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015
Shout it out like a bird set free | Rhys Tumblr_mx3gia1vVF1roljz3o3_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans (05/08/1990)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Nate
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, chorégraphe, boxeuse et menteuse professionnelle. Chanteuse : elle chante surtout de la soul, du pop/rock et du rnb. Musicienne : elle joue principalement de la guitare et de la basse dont elle est une véritable virtuose, elle se débrouille aussi au piano. Danseuse : la danse est l’art dans lequel elle excelle le plus, elle est aussi chorégraphe et donne des cours de danse hip-hop et contemporaine. Boxeuse : elle a un excellent niveau en boxe et est impitoyable avec ses adversaires, elle donne des cours de boxe au club de Tenby. Elle a appris à se battre dans la rue et maitrise donc des techniques de combat bien plus larges. La boxe lui a permis de se recentrer.
REPUTATION : Elle essaie de remettre son corps en forme et de se reconstruire psychologiquement. Tout le monde lui souhaite un prompt rétablissement.


Shout it out like a bird set free | Rhys Empty
MessageSujet: Re: Shout it out like a bird set free | Rhys Shout it out like a bird set free | Rhys EmptyVen 29 Juil - 19:56


La voix de Rhys ne tarda pas à monter dans les aigus lorsqu’il entendit le récit de Gwen à propos de l’incident qui s’était produit à sa sortie du bar. Elle n’était même pas fière d’avoir pu se défendre contre deux mecs qui l’avaient cherchée, elle avait répété l’histoire de façon monocorde comme si c’était la plus naturelle des situations, tout simplement parce que la chanteuse avait été habituée à être confrontée à ce genre d’évènements à Londres. La métisse ne connaissait que rarement la sensation de peur depuis qu’elle parvenait à se défendre. Rhys, quant à lui, inquiet pour elle, ne supportait pas l’idée qu’on puisse la toucher ou lever la main sur elle comme il le lui fit bien comprendre. Toujours aussi attentionné, son ami s’était éclipsé deux minutes afin de lui ramener un torchon rempli de glaces. Bien qu’elle n’estimait pas en avoir besoin, Gwen s’exécuta tout de même pour le poser sur ses lèvres et ainsi faire plaisir à Rhys. Il imaginait que les deux gars s’étaient reçus une bonne raclée mais ne pouvait s’empêcher de vouloir les démonter. Il lui suggéra d’ailleurs de les retrouver et de relancer les hostilités à armes égales. Ne serait-ce qu’une guéguerre sans fin ? À vrai dire, la métisse s’en fichait puisqu’elle avait eu le dernier mot aujourd’hui. « Toi, t’as besoin de te défouler. » Répondit Gwen dans un premier temps, le sourire aux lèvres. « Mais ne t’en fais pas pour moi, je pense qu’ils en ont eu pour leur compte. » Elle marqua une brève pause avant de poursuivre sur sa lancée. « Ça te dirait qu’on aille à la salle demain pour s’entraîner et te changer les idées ? » La jolie brune posa une main sur son épaule pour l’apaiser et le rassurer quant à son état. Elle lui proposa ensuite qu’il l’accompagne à son prochain concert, histoire qu’il ne reste pas tout seul enfermé dans cet endroit. La jeune femme sentait que quelque chose de plus qu’à l’accoutumée lui pesait, sans pourtant réussir à mettre le doigt sur ce dont il s’agissait. Après une étreinte échangée, au cours de laquelle Gwen lui répéta qu’il pouvait tout lui dire, Rhys s’allongea pour trouver une position plus confortable et posa sa tête sur ses jambes comme un enfant qui avait besoin d’être réconforté par un contact rassurant. La jolie brune posa son paquet de glaçons et joua affectueusement avec les cheveux du blond tandis qu’il lui expliqua ce qui s’était passé. Ainsi donc, il avait revu Lizzie avec qui la situation avait quelque peu dérapé. Gwen avait compris très tôt la nature des sentiments qui le liaient à son ancienne amie, Rhys ne les avait jamais formulé clairement mais la métisse avait plutôt pressenti que ce qu’il éprouvait n’était peut-être pas que de l’amitié pure et dure, il avait autre chose,  de la confusion peut-être, une attirance indéniable et un attachement prononcé sans aucun doute. Aujourd’hui, les soupçons de la brune se confirmaient. Il regrettait néanmoins ce qui s’était passé entre eux car la blonde l’avait repoussé juste après. « Quoi ? Elle a fait ça ? » Gwen l’avait écouté en silence jusque là tandis que ses doigts avaient attrapé les siens comme pour le garder dans leur réalité. « Il me manque parfois le temps où nous n’étions qu’à d’eux, à Londres, sans toutes ces… émotions. » Commença-t-elle. « Plus l’on tient à quelqu’un, plus la pilule a du mal à passer. » Rhys avait l’impression d’avoir été pris pour un con et si la chanteuse était en colère parce qu’il avait encore une fois été blessée par toute cette histoire, elle essaya néanmoins de temporiser. Ajouter sa propre colère à la tristesse de son meilleur ami ne l’aiderait en rien. Et puis, personne ne connaissait la vérité n’est-ce-pas ? Comment auraient-ils pu savoir tous ceux ici ce que cette situation lui infligeait, ce que ces retrouvailles représentaient pour Rhys ? Elle prit une inspiration et réagit de façon mi-fâchée, mi-posée, ce qui aurait pu être assez comique comme réaction vue par un spectateur. « J'ignore quoi penser, mais je ne crois pas qu’elle te tienne en si basse estime, ce n’est pas la Lizzie que tu connais. Elle a peut-être eu peur de ce qui s’est passé entre vous et sa réaction a été de t’éviter ? C’est déjà tellement compliqué qu’elle ne sait pas comment gérer ? Ce n’est qu’une supposition. En tout cas, ce n’est certainement plus à toi de retourner vers elle. » Autant elle pouvait trouver des circonstances atténuantes parce que Rhys et elle s’étaient absentés plusieurs années pour Londres et que tout ne s’arrangeait pas en un claquement de doigts lorsqu’ils rentraient, autant tout comportement n’était pas acceptable, comme jouer avec les sentiments du Blake par exemple. Gwen n’était pas contente, elle était à deux doigts d'appeler la Mathesson elle-même et de lui dire sa façon de penser, mais elle s'abstint car elle ne mâcherait pas ses mots et son franc-parler ferait pas mal de dégâts. Elle se contenta donc de faire comprendre à Rhys qu’il ne devait pas tendre l’autre joue. « Recoller les morceaux ne doit pas être à ton détriment, ça part trop loin. » Une idée venait de lui traverser l’esprit, il pouvait en avoir le cœur net. « Je sais à quel point tu tiens à elle, et que tu aimerais avoir les réponses aux questions que tu te poses, savoir si ce n’était qu’un coup de tête, si elle s’est moquée de toi ou pas. Il y a peut-être un moyen. Tout comme nous faisons croire à mon père que nous sommes ensemble, rien n’empêche qu’on le lui fasse croire aussi si cette rumeur se répand. Sa réaction en l'apprenant pourrait aider à te fixer sur ce qu’il en est de son côté... » Proposa Gwen. Ce n’était peut-être pas le meilleur conseil pour calmer le jeu, néanmoins, après ce qui s’était produit, c’était la façon la plus révélatrice. Elle resta silencieuse, lui laissant le temps d’étudier cette éventualité, de peser le pour et le contre.

_________________

break my bones
Addicted ▬ Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.


Shout it out like a bird set free | Rhys 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rhys Mathesson-Blake
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Jaya, Trystan, Thomas & Eleanor
TON AVATAR : Sam Claflin
TES CRÉDITS : blossom (avatar) + ju (gifs) anaelle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libres : (3/3) :
RAGOTS PARTAGÉS : 2065
POINTS : 4060
ARRIVÉE À TENBY : 16/02/2016
Shout it out like a bird set free | Rhys Tumblr_myyps8NFsL1rko30to5_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans (24/08)
CÔTÉ COEUR : Marié à sa Lizzie & Père adoptif de deux beaux enfants.
PROFESSION : Croupier au casino de Swansea.
REPUTATION : Quel beau mariage il a fait ! Tous nos vœux de bonheur pour lui et sa femme.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Shout it out like a bird set free | Rhys Empty
MessageSujet: Re: Shout it out like a bird set free | Rhys Shout it out like a bird set free | Rhys EmptyDim 7 Aoû - 20:51

Rhys se fit la réflexion qu’il devait vraiment avoir l’air pitoyable, car au lieu de raconter sa mauvaise rencontre avec sa fougue habituelle, Gwen essaye plutôt de calmer le jeu. Le blond pousse un grognement, admettant ainsi qu’elle a moitié raison. « Oui, c’est vrai, j’ai besoin de me défouler… Mais on ne pourra pas dire qu’ils ne l’auront pas cherché… » Il comprenait toutefois que la métisse était réticente face à son idée d’aller en découdre et par conséquent il fut obligé de se retenir d’insister. La Martins était terriblement têtue et quand elle avait dit non, il était inutile de tenter de la faire changer d’avis sauf si on voulait s’attirer ses foudres. Mais ça frustrait Rhys. Il avait une idée du genre de vie que sa meilleure amie pouvait mener la nuit et il était vexé qu’elle ne le laisse pas participer, au moins pour avoir un peu de back-up. Sans doute, qu’elle pensait qu’il était trop fragile depuis son accident… « Enfin si tu le dis… Un entraînement, je ne dis pas non maintenant, mais qui sait demain… Je me prépare à avoir une bonne gueule de bois, je crois… » Dit-il en désignant son verre dont le niveau baissait dangereusement. Il fallait peut être qu’il se calme. Il avait la bouche vraiment pâteuse, l’alcool remplissait son office en anesthésiant aussi bien son corps que ses capacités de réflexion. Mais la peine et l’inquiétude ne disparaissait pas pour autant, à son grand désespoir. Heureusement, il trouva vite quelque chose qui apaisait ses maux un peu plus efficacement. Gwen. Se confier à elle, ne résoudrait pas tous ses problèmes en un claquement de doigts et pourtant, c’était idiot, mais il se sentait déjà presque un peu mieux. Vautrée sur sa meilleure amie, il prolongeait les bienfaits de leur câlin, tandis qu’elle jouait délicatement avec ses cheveux, assez longs pour ça. Il fut content d’entendre Gwen s’indigner de l’attitude de Lizzie, car il avait besoin de quelqu’un dans son camp. Il se raccrocha donc à ses mots, comme il se raccrocha à ses doigts quand elle lui offrit. Comme toujours, elle lui disait exactement ce qu’il avait besoin d’entendre pour aller mieux. « Moi aussi… Quand je vois l’état de la situation ici, je me dis qu’on n’aurait jamais dû revenir… » Non seulement, sa vie à Londres avec Gwen lui manquait mais en plus, il avait foutu une belle pagaille à Tenby, et sa confidente n’avait pas encore idée d’à quel point.

Il hocha la tête plusieurs fois même si ça position ne s’y prêtait pas, approuvant vivement la réaction de Gwen. « Oui, je ne crois pas que ça m’aurait autant touché avec une autre que Lizzie… Tu as raison, elle a changé. Et Caleb aussi. Je pensais que je pouvais encaisser leur colère, mais je crois que j’ai sous-estimé sa force. C’est comme si j’étais une nuisance pour eux et ils me l’ont dit tous les deux, ils auraient préféré ne jamais me revoir. Alors je pense qu’ils n’ont pas de scrupules à me faire payer mon retour. Et dans un sens, ils ont raison. J’aimerai être comme toi, lui laisser le bénéfice du doute mais ce n’est pas de la peur que j’ai vu dans les yeux de Lizzie… C’était du dégoût… Au mieux du regret. » Auto-apitoiement, encore et toujours. Heureusement, la Martins était d’une patience infinie et était aussi très clairvoyante. Tout ce qu’elle disait était vrai, sauf qu’il lui manquait une donnée capitale. Rhys allait être donc obligé de la détromper rapidement. Il pousse un petit soupir, se préparant à confesser le plus difficile. « Tu sais, en d’autres circonstances, j’aurai appliqué ton conseil parce que tu as raison. J’aurai appris à être égoïste, je n’aurai plus tenté de gagner leur pardon à n’importe quel prix. J’aurai essayé de prétendre que je m’en fichais. On aurait même pu essayer de faire ce truc de rumeur même si comme je te l’ai dit, je ne me fais pas vraiment d’illusions à propos de Lizzie et moi. Sauf que… » Il ne ménageait pas le suspense inutilement, il avait juste du mal à formuler ses mots. Déjà parce que le dire à voix haute rendait la chose complètement réelle mais aussi parce que l’alcool rendait son élocution de plus en plus hésitante. « Ce que je t’ai raconté, ça ne s’est pas passé hier. C’était il y a un mois. Sur le coup, je ne t’en ai pas parlé parce que j’avais un peu honte et que tu as beaucoup à gérer de ton coté mais… ce matin, Lizzie est venue me voir pour m’annoncer que notre nuit n’avait pas été sans conséquences… Elle est enceinte, Gwen. Tu te rends compte ? » De manière absurde, un sourire naît sur ses lèvres, avant que ce dernier se transforme en un rire franc et massif. « Franchement, quelles étaient les probabilités ?! Maintenant, c’est compliqué. Genre vraiment compliqué. Tu imagines ?! » Et il continue à rire de manière hystérique, n’ayant aucune idée de quoi faire d’autre face à l’absurdité de toute la situation.


_________________


I wish I could turn back time
Maybe someday we can rewrite our story. Maybe in that story we don’t hurt each other, like we did in this one. Maybe we are happy the way it should be. Maybe you and I, we get the ending that we should have. I have to believe that, that maybe someday we will make things right beetween us.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwen Martins
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia, Dylana, Keelin & Megan
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif profil - pennywifey, signa - anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Max - Andrew - Annif Lula - Nate.

RAGOTS PARTAGÉS : 2570
POINTS : 5569
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015
Shout it out like a bird set free | Rhys Tumblr_mx3gia1vVF1roljz3o3_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans (05/08/1990)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Nate
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, chorégraphe, boxeuse et menteuse professionnelle. Chanteuse : elle chante surtout de la soul, du pop/rock et du rnb. Musicienne : elle joue principalement de la guitare et de la basse dont elle est une véritable virtuose, elle se débrouille aussi au piano. Danseuse : la danse est l’art dans lequel elle excelle le plus, elle est aussi chorégraphe et donne des cours de danse hip-hop et contemporaine. Boxeuse : elle a un excellent niveau en boxe et est impitoyable avec ses adversaires, elle donne des cours de boxe au club de Tenby. Elle a appris à se battre dans la rue et maitrise donc des techniques de combat bien plus larges. La boxe lui a permis de se recentrer.
REPUTATION : Elle essaie de remettre son corps en forme et de se reconstruire psychologiquement. Tout le monde lui souhaite un prompt rétablissement.


Shout it out like a bird set free | Rhys Empty
MessageSujet: Re: Shout it out like a bird set free | Rhys Shout it out like a bird set free | Rhys EmptyMer 10 Aoû - 22:45


« Justement, je te remettrai les idées en place. » Plaisanta-t-elle à propos d’un entraînement possible le lendemain. Gwen ne manquait jamais une occasion de charrier son meilleur ami. « Ou alors on fera juste les larves au lit surtout. » Nouveau sourire. La métisse n’avait pas raté son air dépité quand elle avait calmé le jeu pour ne pas aller en découdre avec ceux qui s’en étaient pris à elle. La chanteuse n’avait pas envie de rentrer dans ce genre de cercle vicieux, d’autant qu’elle avait sûrement mieux remballé leur fierté en se défendant seule au final. Elle n’ignorait pas que Rhys ne supportait pas qu’on porte la main sur elle ou qu’on la touche, cependant la jeune femme ne voulait pas qu’il s’inquiète inutilement pour un incident qui s’était déjà produit. Après quelques instants, les deux amis étaient confortablement installés dans le canapé à discuter de ce qui préoccupait le Blake. Lizzie entre autres. À entendre Rhys, Gwen en conclut qu’il aurait mieux valu pour eux ne jamais quitter la capitale, un avis partagé par lui. Elle s’indigna ensuite dans un premier temps du comportement de la blonde, toutefois perplexe quant à cette attitude qu’elle estimait inhabituelle pour elle. Il devait bien y avoir une autre explication. Des sentiments enfouis mal assumés peut-être ? La métisse n’était pas très douée en amour, parce qu’elle refoulait toute forme d’attachement autant que possible, mais justement, en ressenti nié, elle était passée maîtresse en la matière et en connaissait les rouages. Soit Lizzie était une fille sans scrupules, soit elle cachait quelque chose. Gwen penchait plutôt pour la deuxième option. Le problème, c’était que son comportement avait blessé Rhys encore plus que leurs retrouvailles alors la chanteuse avait une idée en tête pour en avoir le cœur net et l’aider à trouver des réponses à ses questions. Son meilleur ami réagit néanmoins d’abord à ses premiers propos, à savoir qu’il ne l’aurait pas autant mal pris avec une autre et qu’il croyait Caleb et Lizzie quand ceux-ci lui avaient affirmé qu’ils auraient préféré ne jamais le revoir. Le prétendu médecin échafauda un scénario selon lequel ils lui faisaient payer son retour. Il n’arrivait plus à leur laisser le bénéfice du doute, alors pour le rassurer, Gwen démonta son argument en deux secondes chrono. « Tu ne m’enlèveras pas de l’idée qu’ils t’atteignent maladroitement parce qu’ils sont en colère de toutes ces années de silence, je te le répète : la colère, c’est mieux que l’indifférence, et dis-toi que si tu ne les laisses pas indifférents c’est parce qu’ils tiennent encore à toi. Tu te trompes si tu crois qu’ils n’en ont rien à faire. Je ne devrai pas te le dire, mais Caleb m’a appelé pour prendre de tes nouvelles quand tu étais à l’hôpital avec ta famille.  Il m’a demandé de veiller sur toi, ce n’est pas ce que j’appelle être sans scrupules, mais ça doit rester entre nous, d’accord ? » Elle marqua une pause pour lui laisser le temps de digérer l’information avant de reprendre sur sa lancée. « Quant à Lizzie, même si je n’approuve pas la façon dont elle a agi avec toi, je crois qu’elle ne se rendait pas bien compte qu’elle cédait à d’autres sentiments, vous étiez très proches avant… Et quand elle les a réalisé, elle a sûrement regretté ce point-là, mais de te revoir je ne crois pas. Après, ce n’est pas à moi de parler pour elle, c’est juste ce que je pense. » Ainsi, pour en avoir le cœur net, Gwen lui formula enfin l’idée qui lui avait traversé l’esprit quelques minutes plus tôt, à savoir appliquer la rumeur qu’ils vendaient déjà au père de la Martins : alimenter la rumeur qu’ils étaient ensemble pour voir la réaction qu’auraient les gens, en l’occurrence Lizzie. Rhys n’en avait néanmoins pas terminé. Il n’aurait pas été contre l’idée en d’autres circonstances sauf que… la jolie blonde était enceinte de ses œuvres. Il n’avait pas voulu embêter Gwen avec ses histoires avant, estimant qu’elle avait déjà assez de soucis de son côté, d’où le fait qu’il ait tardé à lui annoncer ce qui s’était passé un mois auparavant, mais aujourd’hui la donne changeait. La métisse ne le lui reprochait pas, il avait pensé bien faire, cependant il savait qu’il pouvait tout lui dire n’importe quand. « Whaaat ? » Elle marqua un temps d’arrêt, ne sortant même pas une ânerie que tout le monde aurait sorti à sa place du style « quoi tu t’es même pas protégé ? Assume maintenant ». Ce n’était pas le genre de Gwen d’en rajouter sur des sujets aussi sérieux. « Non, je ne me rends pas bien compte encore. » Répéta-t-elle les mots de Rhys, stoïque, ses doigts ne jouant plus affectueusement dans ses cheveux. Avant c’était compliqué, maintenant c’était bien plus : une vie en route, son destin changé à jamais, une responsabilité à vie. « Attends, laisse-moi deviner. Elle veut le garder, toi t’étais contre mais te connaissant, t’assumeras, et c’est parti en feux d’artifice entre vous. » La chanteuse avait une bonne intuition en général, d’où ses déductions assez faciles. La jeune femme se pencha vers la table basse autant que possible vu que Rhys était toujours posé sur elle et du bout des doigts, elle attrapa la bouteille de whisky pour se servir un second verre. Ensuite, toujours aussi ‘elle’ dans ses réactions, Gwen tendit le reste de la bouteille toujours bien remplie à son meilleur ami. « Tiens, je crois que t’auras bien besoin du reste en fin de compte. Plus que moi en tout cas. » La scène aurait de quoi être cocasse limite si la situation n’avait été aussi sérieuse. Elle esquissa un petit sourire avant de revenir au sujet qui les intéressait. « Je devines comment tu te sens. Effrayé, impuissant, les qualificatifs sont nombreux. Mais peu importe ce que vous déciderez, peu importe si tu ne penses pas être prêt à faire face à tout ça, je sais que tu feras un papa merveilleux et je pense qu’on peut boire sur ça ce soir. On a eu assez d’horribles nouvelles depuis que nous sommes rentrés ici sans ajouter celle-là dans la liste des mauvaises, c’est plutôt l’inverse, même si les conditions ne sont pas les meilleures. Il sera toujours temps de réfléchir à tout ce que cela implique plus tard. » Elle rejoua avec ses cheveux, néanmoins prête à écouter le reste de ce qu’il souhaiterait de lui confier ou non par rapport à cette histoire et à ce qu’il ressentait. Malgré sa surprise face à la situation, Gwen avait pris le parti de voir le bon côté dans tout ce que cela impliquerait de compliqué, parce que Rhys avait déjà assez eu son lot de négativité depuis son retour à Tenby. Il pouvait souffler une soirée.

_________________

break my bones
Addicted ▬ Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.


Shout it out like a bird set free | Rhys 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rhys Mathesson-Blake
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Jaya, Trystan, Thomas & Eleanor
TON AVATAR : Sam Claflin
TES CRÉDITS : blossom (avatar) + ju (gifs) anaelle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libres : (3/3) :
RAGOTS PARTAGÉS : 2065
POINTS : 4060
ARRIVÉE À TENBY : 16/02/2016
Shout it out like a bird set free | Rhys Tumblr_myyps8NFsL1rko30to5_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans (24/08)
CÔTÉ COEUR : Marié à sa Lizzie & Père adoptif de deux beaux enfants.
PROFESSION : Croupier au casino de Swansea.
REPUTATION : Quel beau mariage il a fait ! Tous nos vœux de bonheur pour lui et sa femme.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Shout it out like a bird set free | Rhys Empty
MessageSujet: Re: Shout it out like a bird set free | Rhys Shout it out like a bird set free | Rhys EmptyVen 12 Aoû - 18:57

« Ok, on verra de quoi j’ai le plus besoin alors. Faire la larve ou me faire botter le cul, je ne sais pas ce qui me tente le plus... » Réplique Rhys dans un sourire quand Gwen se met à énoncer des possibilités pour le guérir de sa future cuite. Les deux options lui allaient à vrai dire. Il pouvait littéralement faire n’importe quoi en compagnie de la métisse, car la personnalité lumineuse de cette dernière tenait toujours tenait toujours les idées noires du blond en retrait. Même si malgré son esprit embrumé, il se rendait bien compte qu’il était en train de se faire légèrement manipuler. Car par un tour de passe-passe qui lui échappait, Gwen avait relégué ses envies d’en découdre au second plan… Et maintenant, elle tenait comme bien souvent le rôle de la psychologue tandis qu’il lui racontait ses déboires récents. Comme toujours, elle avait le don des mots et l’avantage d’une révélation qui fut soudainement se redresser Rhys. « Il a fait ça ? C’est vrai ? Tu ne dis pas ça juste pour me rassurer ? » Pas un instant, il songea à blâmer son amie pour avoir passé sous silence l’appel de Caleb. Il imaginait que la position de la Martins devait être délicate, elle devait être tiraillée entre sa loyauté envers lui et son désir de renouer avec leur ancienne bande. Il s’empresse donc de la rassurer. « Promis, je ne dirai rien. » Une flamme nouvelle brille dans les yeux du Blake. La question qu’il avait posée à Gwen était purement rhétorique, il savait qu’elle ne jouerait pas volontairement avec ses émotions. Ce qui signifiait… Ce qui signifiait que Caleb s’était réellement inquiété pour lui. Qu’il y avait finalement de l’espoir. Tout à coup ému et surtout pensif, il accepta enfin la véracité des paroles de Gwen. Ils se pouvaient que ses anciens amis l’aiment encore, ils mettaient juste de l’ardeur à lui prouver le contraire par fierté… Il tapote le genou de Gwen, désireux de lui prouver qu’elle ne parlait pas dans le vide, qu’il reconnaissait le bien-fondé de ses déductions et lui répondant à propos de Lizzie. « Pour tout te dire, j’ai été aussi très perturbé par ce qui s’est passé entre nous… Justement parce qu’avant, on était comme frères et sœurs. Tu sais… je me suis demandé si elle n’avait pas fait ça pour détruire ce qui nous liait avant, pour tout salir. Parce que maintenant, je ne peux même plus me raccrocher à ce qu’on avait avant. » Sans même l’espoir qu’ils retrouveraient un jour un lien positif. La preuve, ils étaient toujours en train de se disputer alors même qu’ils allaient avoir un enfant ensembles. Ah oui, il fallait qu’il explique ce détail à sa meilleure amie.

Abattu, il se relaisse tomber sur ses genoux, lâchant sa petite bombe, évitant soigneusement de regarder son interlocutrice. Même s’ils avaient tendance à ne pas se juger l’un et l’autre, il avait quand même fait fort sur ce coup-là en terme de stupidité et de bêtise à grosses conséquences. Gwen se fait incrédule mais il lui laisse le temps d’assimiler la nouvelle pendant qu’il s’esclaffe de manière incongrue. Trop de pression sur ses pauvres nerfs, ces derniers étaient en train de lâcher. Heureusement, il avait une confidente exceptionnelle car en plus de savoir écouter et de donner des détails avisés, elle savait garder la tête froide. Rapidement, elle se reprend, essayant de faire le point sur la situation. « Et bien oui, c’est un sans faute ! Trois sur trois pour les déductions, Détective Martins ! » S’exclame t-il mi-impressionné, mi-cynique. Etait-il si prévisible que ça ? Peut être pas mais il ne devait pas oublier qu’il parlait à la personne qui le connaissait le mieux au monde. Et la réciproque était vraie car il ne fut pas surpris de sa réaction. Elle se resservit un verre mais lui concéda le reste de la bouteille, considérant qu’il le méritait plus qu’elle. Sa façon à elle d’exprimer sa compassion alors qu’une autre personne aurait probablement mis la bouteille le plus loin possible de lui en lui faisait un sermon sur la contraception… Reconnaissant, le Blake s’accrocha donc à la bouteille, se redressant complètement cette fois-ci pour mieux la siphonner. Il reprit donc une position assise face à Gwen, regrettant déjà les caresses légères de cette dernière sur son crâne.

Un nouveau debriefing s’imposait et il exhorta son cerveau fatigué à se concentrer pour saisir l’intégralité du discours de sa meilleure amie. Mais à sa grande surprise, ce n’est pas ce qu’elle proposait. Il considéra la proposition de Gwen quelques instants puis… « Je crois que tu as encore raison… ça commence à devenir une habitude… » Il pensa à tout ce qu’il avait besoin de lui dire, à quel point il avait peur, à quel point la grossesse était dangereuse pour Lizzie, l’impuissance qu’il ressentait en pensant qu’il ne pouvait pas réparer sa bêtise, l’angoisse qu’il éprouvait à l’idée que sa vie ne serait plus jamais la même, le fait de ne pas avoir choisi d’être père, son absence de désir d’élever un enfant entre deux maisons… Bref, les problématiques ne manquaient pas mais il commença à appliquer la philosophie de Gwen immédiatement. « Quand j’aurai moins d’alcool dans le sang, on en reparlera. Je te dirai tout ce que je ne t’ai pas encore dit, tous les problèmes que ça pose… Mais là, oui, je suis fatigué. Je n’ai pas envie de penser. Rien n’aura changé demain alors ce soir, faisons juste… autre chose. » Il se lève, titube franchement mais parviens à retrouver son équilibre, sans lâcher sa bouteille dans le processus. Il avait besoin d’une bouée de sauvetage…. Il boit donc une généreuse lampée avant de se diriger vers la chaîne hi-fi de Gwen et de l’allumer. Les deux amis avaient voulu une maison rien que pour ça, pouvoir profiter de la musique à n’importe quelle heure. Il retourne ensuite vers la Martins, posant enfin la bouteille et lui tendant une main. « Et si tu m’apprenais la choré de ta rock star ? Je suis sûr que je suis meilleur que lui, même avec trois grammes ! » Il se débrouillait plutôt bien en danse mais il était évident qu’il plaisantait. Il n’était pas vraiment en état de faire quelque chose d’aussi sophistiqué mais il sentait que danser, faire le con avec Gwen pouvait lui changer les idées. C’était aussi une occasion de s’enquérir de sa meilleure amie. Alors quand elle se lève, il tire sur sa main pour l’attirer vers lui et passer un bras affectueux autour de son épaule avant de l’embrasser sur le haut du crâne. Sa façon à lui de la remercier pour lui avoir dit qu’il ferait un père fantastique malgré les circonstances. « Tu as toujours envie de le tuer au fait ? »

_________________


I wish I could turn back time
Maybe someday we can rewrite our story. Maybe in that story we don’t hurt each other, like we did in this one. Maybe we are happy the way it should be. Maybe you and I, we get the ending that we should have. I have to believe that, that maybe someday we will make things right beetween us.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwen Martins
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia, Dylana, Keelin & Megan
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - tearsflight, gif profil - pennywifey, signa - anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Max - Andrew - Annif Lula - Nate.

RAGOTS PARTAGÉS : 2570
POINTS : 5569
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015
Shout it out like a bird set free | Rhys Tumblr_mx3gia1vVF1roljz3o3_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ans (05/08/1990)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Nate
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, chorégraphe, boxeuse et menteuse professionnelle. Chanteuse : elle chante surtout de la soul, du pop/rock et du rnb. Musicienne : elle joue principalement de la guitare et de la basse dont elle est une véritable virtuose, elle se débrouille aussi au piano. Danseuse : la danse est l’art dans lequel elle excelle le plus, elle est aussi chorégraphe et donne des cours de danse hip-hop et contemporaine. Boxeuse : elle a un excellent niveau en boxe et est impitoyable avec ses adversaires, elle donne des cours de boxe au club de Tenby. Elle a appris à se battre dans la rue et maitrise donc des techniques de combat bien plus larges. La boxe lui a permis de se recentrer.
REPUTATION : Elle essaie de remettre son corps en forme et de se reconstruire psychologiquement. Tout le monde lui souhaite un prompt rétablissement.


Shout it out like a bird set free | Rhys Empty
MessageSujet: Re: Shout it out like a bird set free | Rhys Shout it out like a bird set free | Rhys EmptyLun 29 Aoû - 18:36


Gwen avait parfaitement deviné l’effet que sa révélation éveillerait chez Rhys. Visiblement étonné, son ami se redressa quelques secondes suite à l’aveu selon lequel Caleb s’inquiétait bel et bien pour lui, sans qu’il le sache forcément. Sa réaction était assez touchante à voir, entre son visage qui se décomposa d’incrédulité avant de retrouver des couleurs inattendues. Il chercha à se rassurer de plus belle en demandant si la métisse ne le lui disait pas juste pour le réconforter. « Oui oui, il l’a fait. » Répéta-t-elle afin qu’il en soit sûr et certain cette fois. Rhys confirma qu’il garderait cette information sous silence et réalisa l’ampleur de ce que celle-ci signifiait. Ses anciens amis n’étaient pas indifférents à lui, pas du tout même. La discussion bascula ensuite sur le cas Lizzie. Gwen ne pensait pas qu’elle essayait de faire du mal gratuitement au Blake mais que la blonde était juste horriblement maladroite. Son ami lui confia qu’il ne savait pas comment prendre la situation, lui qui l’avait toujours considérée comme une sœur ; il se demandait si Lizzie n’avait pas cherché à détruire cette forme de fraternité qu’ils partageaient auparavant. « Reconnais que tu ne l’as pas toujours considérée que comme une sœur et peut-être qu’elle non plus. Et vous avez été deux à le faire, à casser votre lien passé. C’est normal que tout soit différent aujourd’hui. » Les paroles de la métisse étaient chargées de bon sens sauf qu’elle ignorait encore l’information principale : Lizzie était enceinte de Rhys. Tout allait définitivement changer entre eux. La chanteuse encaissa la nouvelle avant de retomber sur ses pattes et de déduire ce qui s’était passé ce matin entre les deux futurs parents. Plutôt que de lui faire une morale qu’il connaissait déjà sûrement par cœur sur la contraception, le comble pour un prétendu médecin, elle se resservit un verre et lui tendit le reste de la bouteille pour qu’il se  ragaillardisse un tant soit peu. Histoire que Rhys ne se sente pas obligé de repartir dans le détail de ce qu’il ressentait, Gwen essaya de résumer la situation et d’alléger l’atmosphère par rapport au sérieux de la situation. Le Blake avait sans doute un million de questions qui se bousculaient dans sa tête, néanmoins, après cette rude journée, il avait sûrement besoin de se détendre également. Il serait toujours temps de penser à tout ce que cette problématique impliquait dès le lendemain. La chanteuse pouvait s’avérer une bonne confidente à la fois pour l’écoute mais aussi pour lui changer les idées. Elle lui proposa de célébrer la nouvelle à leur façon, au fait que Rhys serait sans aucun doute un bon père, une idée qu’il approuva, lui promettant de lui parler du reste dès qu’il aurait retrouvé sa sobriété. « Laisse-toi aller. » Souffla-t-elle. Gwen avait envie de mettre de la musique et de danser. Rhys était probablement devenu télépathe car il s’était levé pour allumer la chaine hi-fi au même moment. Il se retourna et lui demanda ensuite de lui apprendre la chorégraphie qu’elle enseignait à Nate. Bon danseur en général, dans les souvenirs de Gwen, le médecin se débrouillerait certainement bien sur les pas. Elle attrapa donc sa main et se laissa entraîner au centre de la pièce. Dans un moment de tendresse, Rhys lui déposa un baiser sur le front et l’entoura d’un bras affectueux. Gwen esquissa un petit sourire et se plaça ensuite de façon à lui présenter quelques pas de la danse qu’elle avait apprise à Nate. Elle lui montra deux trois mouvements et ils purent s’exercer plus ou moins bien, éméchés malgré tout, tandis que le Blake lui demandait si elle avait toujours envie de le tuer. « Souvent oui, il a toujours ce sale caractère hautain, mais je suis obligée de reconnaître qu’il essaie de s’appliquer. » Gwen marqua une pause tandis qu’elle tournoyait sur elle-même avant de revenir se blottir contre son partenaire de danse. Elle continua alors sur sa lancée. Elle devait annoncer quelque chose à son meilleur ami, une chose qu’elle aurait préféré garder pour le lendemain, mais puisque le sujet était lancé… « Je sais que je t’avais dit que je ne retournerai pas à Londres sans toi mais il m’a proposé de l’accompagner là-bas lors du week-end d’enregistrement de son clip pour superviser les derniers pas de la choré… » Vu les circonstances avec Lizzie et sa sœur dans le coma, Rhys ne pourrait pas venir et Gwen ne pouvait pas décemment refuser de voir l’aboutissement de ce projet sur lequel elle travaillait avec Nate depuis plusieurs semaines ; elle avait enfin une chance d’être reconnue pour ses talents de danseuse. Certes, ce n’était qu’un week-end en soi, cependant c’était aussi la première fois que les deux amis allaient être séparés dans une ville différente depuis qu’ils s’étaient retrouvés dans la capitale anglaise et qu’ils étaient revenus ensemble à Tenby. Rhys et Gwen continuèrent ensuite de danser quelques dizaines de minutes, sans forcément suivre la choré, juste en rigolant et titubant de plus en plus comme deux idiots, sautillant parfois pour essayer de s’attraper l’un l’autre, jusqu’au moment où Gwen bondit dans les bras de son ami dans une figure déséquilibrée et où ils s’écroulèrent morts de rire et épuisés dans le canapé.

_________________

break my bones
Addicted ▬ Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.


Shout it out like a bird set free | Rhys 2846326278:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rhys Mathesson-Blake
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Jaya, Trystan, Thomas & Eleanor
TON AVATAR : Sam Claflin
TES CRÉDITS : blossom (avatar) + ju (gifs) anaelle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libres : (3/3) :
RAGOTS PARTAGÉS : 2065
POINTS : 4060
ARRIVÉE À TENBY : 16/02/2016
Shout it out like a bird set free | Rhys Tumblr_myyps8NFsL1rko30to5_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans (24/08)
CÔTÉ COEUR : Marié à sa Lizzie & Père adoptif de deux beaux enfants.
PROFESSION : Croupier au casino de Swansea.
REPUTATION : Quel beau mariage il a fait ! Tous nos vœux de bonheur pour lui et sa femme.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

Shout it out like a bird set free | Rhys Empty
MessageSujet: Re: Shout it out like a bird set free | Rhys Shout it out like a bird set free | Rhys EmptyMer 14 Sep - 11:21

Gwen venait de faire un cadeau inestimable à Rhys et il s’en rendait compte malgré son état d’ébriété avancé. Dans le chaos indescriptible qu’était en train de devenir sa vie, il avait besoin de se raccrocher à chaque note positive, à chaque avancée, aussi minime soit-elle. Certes dans un monde idéal, Caleb aurait pris de ses nouvelles directement et n’aurait pas eu besoin d’un intermédiaire mais le vétérinaire avait pris de ses nouvelles et c’est tout ce qui comptait. Cela réchauffait littéralement le cœur du blond. Cette pensée que tout n’était pas perdu... « Merci de me l’avoir dit. » Souffle le blond en regardant la métisse avec reconnassance. En revanche, pour ce qui était de Lizzie, il semblait que Gwen n’était pas disposée à croire tout ce que disais Rhys. Il fronça les sourcils, essayant de se concentrer. « Si comme une sœur… Depuis toujours. On se connait depuis près de 15 ans et jamais je n’aurai pu envisager qu’on puisse avoir un bébé tous les deux et encore moins qu’on coucherait ensemble un jour… Tu me diras, je n’aurai jamais pensé que tous les deux, on ferait semblant de sortir ensemble un jour, alors… » Il commençait à déblatérer, il s’en rendait compte. Il peinait à connecter deux idées distinctes dans son cerveau et le résultat faisait peine à voir. Car au final, faire un parallèle entre Lizzie et Gwen n’était absolument pas pertinent. Il ne voulait pas vexer la métisse en disant que l’idée de coucher avec Lizzie était aussi absurde que celle de coucher avec elle. Et pourtant, c’est ce qu’il ressentait. Lizzie avait été sa meilleure amie et c’était désormais Gwen qui tenait le rôle. Jamais il n’aurait vu gâcher la pureté d’un tel lien avec du sexe ou des sentiments… Mais vu qu’il peinait à s’exprimer correctement, il était inutile de tenter de formuler quelque chose qui risquait d’être mal interprété. Il essaye néanmoins de réfléchir à l’important pour quelques secondes encore. « Je ne sais pas si je veux quelque chose de différent pour nous deux… Tout a déjà tant changé…. Ça aurait été bien de conserver quelque chose d’intact. » Dit-il en faisant référence à son lien avec Lizzie. Il a l’air d’un petit garçon boudeur ou triste en s’élevant contre le changement mais ça lui fait du bien d’extérioriser. En même temps… seul un fou pouvait imaginer reprendre les choses là où elles s’étaient arrêtées après 8 ans d’absence…

La confession avait du bon cela dit, car après avoir partagé un peu de son fardeau avec sa meilleure amie, le Blake se sentit un peu plus léger. Assez pour se dire que de toute façon, ses problèmes ne disparaîtraient pas même s’il cessait d’y penser le temps d’une soirée. Alors autant essayer de finir ladite soirée sur une note joyeuse avec la meilleure colocataire dont on puisse rêver. Gwen et lui improvisent donc un cours de danse, la métisse essayant de lui apprendre la chorégraphie de Nate Miles. Cette dernière fait preuve d’une grande pédagogie mais Rhys se sent juste ridicule à essayer de reproduire les mouvements gracieux de la jeune femme. Peut être qu’en temps normal, il aurait pu faire mine de suivre, mais là, ses bras et ses jambes peinaient à répondre aux ordres que son cerveau, bien diminué lui aussi, leur envoyait. « Hum finalement, c’est quand même assez sophistiqué. » Murmure Rhys entre deux petits rires. Il s’en fichait pas mal d’avoir l’air con, il se détendait enfin un peu. Suffisamment pour oublier un peu son nombril et demander à Gwen où elle en était de son côté. Certes, elle n’avait mis personne enceinte mais elle avait ses propres problèmes….Cela dit, c’était peut être une mauvaise idée de poser la question parce que l’idée d’un Miles qui traitait une Gwen avec condescendance déplaisait souverainement au blond. Mais il savait aussi qu’elle détestait quand il jouait les idiots protecteurs et possessifs alors il essaye de le prendre sur le ton de la rigolade. « Comment on peut être hautain avec qui que ce soit, quand on est coiffé comme lui ? Enfin bref, le principal, c’est qu’il ne te fasse pas perdre ton temps… » Sa main dans celle de Gwen, il la fait pivoter avant d’enrouler son bras pour la ramener à lui. Ce mouvement ressemblait à un bon vieux pas de rock, il pouvait gérer même au minimum de ses capacités mentales…

La Martins profite alors de leur proximité pour lui annoncer quelque chose sans avoir besoin de crier pour couvrir la musique. Elle semblait lui demander son approbation ce qui était surprenant de sa part mais c’était parfaitement inutile. « Dis lui oui. » Dit-il sans même y réfléchir. « Je suppose que c’est une chance pour toi et je vois bien que tu en as envie. C’est juste un week-end… Certes un week-end que je trouverai très long mais ne te prive pas de faire des choses à cause de moi. Jamais. J’irai bien, ne t’en fais pas. » Il déroule son bras, repoussant Gwen. Ils se sont à nouveau face et il lui adresse un sourire sincère. « Et puis, je ne préfère pas retourner à Londres pour le moment, alors vraiment, ce n’est pas grave. » Il ne voulait vraiment pas qu’elle passe son week-end à culpabiliser. Ce n’était pas comme ça entre eux… En revanche, il allait peut être avoir des ennuis parce que à un moment donné, il se rend compte qu’il a totalement oublié les mouvements qu’elle venait de lui enseigner. Il s’arrête quelques instants, réalisant qu’il ne lui reste plus que le culot pour s’en sortir. Alors soudainement, il se remet à danser mais cela n’a plus rien à voir avec ce qu’il faisait précédemment. Non il effectue une choré des années 80, parfaitement ridicule, lançant des regards taquins à sa partenaire au passage. Coton tige, mouvements désordonnés, disco, il n’oublie rien, essayant de la faire rire de plus belle. Ça semble marcher, surtout quand il se dirige vers elle, jouant outrageusement de son bassin comme les vieux dragueurs des boîtes de nuit. Gwen le rejoint alors dans son n’importe quoi et ils passent véritablement un moment magique, oubliant tout le reste. Et le final est à la hauteur du reste. La Martins prend son élan, sautant dans les bras ouverts de Rhys mais l’équilibre douteux de celui-ci les trahit tous les deux et ils s’effondrent lamentablement dans le canapé. Ils sont complètement emmêlés mais ils passent un très long moment à rire. Le Blake a mal aux côtés, mais pour rien au monde, il s’arrêterait. C’était complètement libérateur. Une fois de plus, Gwen venait de le sauver, d’une certaine façon. Alors quand ils s’apprêtent à s’endormir, sur le canapé déplié, car Rhys ne se sent vraiment pas capable de remonter l’escalier, il attrape brièvement la main de sa colocataire. « Qu’est-ce que je ferai sans toi, ma Gwen ? » Il n’en dit pas plus et puis de toute façon ses paupières sont lourdes. Il est juste content de s’endormir sur une note positive à côté de la personne qui comptait le plus pour lui.


_________________


I wish I could turn back time
Maybe someday we can rewrite our story. Maybe in that story we don’t hurt each other, like we did in this one. Maybe we are happy the way it should be. Maybe you and I, we get the ending that we should have. I have to believe that, that maybe someday we will make things right beetween us.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Shout it out like a bird set free | Rhys Empty
MessageSujet: Re: Shout it out like a bird set free | Rhys Shout it out like a bird set free | Rhys Empty

Revenir en haut Aller en bas

Shout it out like a bird set free | Rhys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-