AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

I'll be there for you (+) ELEA & CALEB

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd


TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Mona + Sean.
TON AVATAR : Max Irons.
TES CRÉDITS : Isleys + Minori.
TA DISPONIBILITE RP : 1/4
(Ana-Sofia - Nia - Lexia)
À venir : Rhys - Gwen flash-back.
RAGOTS PARTAGÉS : 5222
POINTS : 5523
ARRIVÉE À TENBY : 05/11/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 y.o. (18.02.90)
CÔTÉ COEUR : Marié à Ana-Sofia.
PROFESSION : Vétérinaire.
REPUTATION : J'ai toujours trouvé qu'il avait la tête sur les épaules. Alors pourquoi diable un mariage aussi précipité avec une femme peu recommandable ?!


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: I'll be there for you (+) ELEA & CALEB Jeu 9 Juin - 8:45


« Laisse, je vais m’en occuper » assura Caleb à la responsable du refuge pour animaux. Sans rechigner, il s’attela à la tâche, c’est-à-dire ramener les chiens à l’intérieur. S’il faisait ça, c’était bien évidemment par compassion pour toutes ses amies les bêtes qui se retrouvaient là. Il était volontaire au refuge depuis environ dix ans, maintenant… Quand il était encore au lycée, il s’y rendait après les cours au lieu de se mettre sagement à ses devoirs. En revanche, dans le supérieur, il avait eu plus de mal à trouver le temps de s’y consacrer. Il était alors présent plutôt pendant les vacances, faisant de son mieux pour donner un coup de pouce dans l’un de ses endroits préférés des environs. Ici, les animaux avaient de la chance, ils étaient plutôt bien traités. Des volontaires prenaient soin d’eux, d’autres faisaient de généreux dons et d’autres encore venaient pour adopter un nouveau membre de la famille plutôt que d’aller en acheter un. Depuis longtemps, Caleb était un fervent défenseur du refuge pour animaux et il le prouvait en mettant la main à la pâte, en contribuant financièrement, mais aussi en accourant dès qu’une petite boule de poils était blessée ou malade. Avant, il travaillait souvent à des tâches plus fastidieuses. Mais depuis qu’il avait obtenu son diplôme de vétérinaire, la responsable préférait l’utiliser à d’autres fins, puisque tout le monde ne pouvait pas soigner ou guérir les animaux. Il passait donc régulièrement pour vérifier leur état de santé et leur donner les médicaments et piqûres nécessaires… Mais ça ne le dérangeait pas non plus, quand la main-d’oeuvre manquait, de s’occuper un peu de tout le reste. Heureusement, il y avait toujours quelques volontaires dans la semaine, ce qui permettait au refuge de continuer à tourner, pour la plus grande fierté de Caleb. Il en parlait en bien autour de lui et tentait toujours de convaincre les autres d’apporter un tout petit quelque chose, que ce soit par leur présence ou par leurs offrandes. Toute contribution était la bienvenue.

Après avoir terminé son travail, le jeune homme rentra tranquillement chez lui, content d’avoir fait une bonne action. En ouvrant la porte de sa maison, il fut accueilli, non par un chien, mais par deux. Ils lui firent la fête et il se mit à rire tout en essayant de les contenir. « Hé, doucement ! » Roxy, son berger allemand, s’était mise à le renifler avec un peu trop d’empressement. En effet, elle sentait les odeurs d’autres chiens et, même si elle devait en avoir l’habitude, ça ne lui plaisait jamais. Alors il se pencha vers elle pour lui donner des caresses, histoire qu’elle ne boude pas trop. Et il en profita pour faire de même avec Lucky, le bouvier bernois de son amie Eléa. Il était plus âgé que Roxy et, comparé à elle, il avait meilleur caractère. « Vous êtes comme moi, vous avez faim ? » Il s’adressait souvent aux animaux comme s’ils étaient des humains, même quand ses potes se moquaient ouvertement de lui. « Allez, venez. » Ils le suivirent jusqu’à leurs gamelles, où il les servit généreusement. Parfois, il avait du mal à appliquer les principes qu’il prêchait à ses clients. Sa propre chienne était en surpoids… Mais ça n’avait pas eu l’air de décourager Eléa de lui confier Lucky pendant qu’elle partait quelques jours à Londres avec son fils. Avant leur départ, Caleb avait habitué Lucky à Roxy - ou l’inverse, peut-être. Entre un mâle et une femelle, c’était généralement plus facile, d’autant que Roxy était encore jeune et qu’elle suivait volontiers Lucky comme s’il était une sorte de « leader ». Une fois qu’il avait acquis la certitude qu’ils s’entendraient bien, il avait accepté sans hésitation la requête de son amie. Tout s’était bien passé, heureusement… Il était certes capable de faire de points de suture et de savoir quel médicament donner en cas de morsure, mais il préférait largement éviter d’avoir à le faire. Mais aucun incident n’était venu perturber les quelques jours de colocation et, déjà, Eléa et Jamie revenaient de Londres.

Le Gallois avait reçu un sms dans la journée et, avant leur arrivée, il monta prendre une douche avant d’avaler à peu près tout ce qui lui tombait sous la main. Il était affalé devant la télé quand la sonnette de la porte d’entrée retentit, provoquant aussitôt des aboiements. Caleb se leva et, dès qu’il ouvrit, Lucky se précipita sur sa maîtresse et son petit maître. Roxy ne voulait pas être en reste, mais le Donovan préféra la retenir. Enfin, une fois le bouvier bernois un peu calmé, Caleb put s’approcher de son amie. Il la salua d’une bise, avant de toper dans la main de Jamie. « Venez, entrez. Vous voulez boire quelque chose ? » Il referma la porte derrière eux, les conduisant au salon. « Comme vous pouvez le constater, il est en pleine forme ! Ils sont devenus très copains… Vous pouvez vous asseoir ici. » Il revint quelques instants plus tard avec les boissons demandées. « Vous avez fait bon voyage ? » Jamie s’amusait déjà avec les chiens.

_________________

On peut donner bien des choses à ceux que l’on aime. Des paroles, un repos, du plaisir. Tu m’as donné le plus précieux de tout : le manque. Il m’était impossible de me passer de toi, même quand je te voyais tu me manquais encore.


:
 


Dernière édition par Caleb R. Donovan le Mar 12 Juil - 22:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, l'amnésique
TON AVATAR : Jessica Alba
TES CRÉDITS : ava - brisounours, gif profil - lovelypenny, signa - emi burton.
TA DISPONIBILITE RP : 0/2 à venir : Luka - Thomas.
RAGOTS PARTAGÉS : 662
POINTS : 163
ARRIVÉE À TENBY : 03/01/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 33 ans
CÔTÉ COEUR : Divorcée, elle n'accorde plus très facilement sa confiance lorsqu'il s'agit de s'attacher. Il semblerait pourtant qu'un flic ait réussi à dérober son coeur.
PROFESSION : Conseillère conjugale, elle essaie de s'appuyer sur son expérience pour rabibocher le coeur des autres.

MessageSujet: Re: I'll be there for you (+) ELEA & CALEB Ven 8 Juil - 13:34


Ces quelques jours à Londres avait fait énormément de bien à Eléa qui avait pu se ressourcer auprès de ses proches. Jamie avait aussi revu quelques anciens amis d’enfance tandis que la conseillère conjugale avait passé du temps en compagnie de sa mère, de sa sœur et de son frère. La jeune maman ne s’éternisait jamais longtemps, en raison de ses obligations professionnelles à Tenby mais rien ne valait de retrouver sa famille malgré les mauvais souvenirs laissés par son divorce retentissant dans la capitale anglaise. La notion de famille avait d’ailleurs toujours eu une valeur très importante parmi les membres qui composaient celle d’Eléa. Toujours aussi fusionnelle avec son frère et sa sœur, la jolie brune ne ratait jamais une occasion de retourner à Londres lorsque son agenda le lui permettait. Ils étaient sa bouffée d’oxygène, ceux qui, au courant de tout par rapport à son ex-mari, continuaient de la rassurer quant à la suite des événements. Il était normalement prévu que le père de Jamie sorte de prison dans un peu plus d’un an, une date butoire qu’Eléa redoutait de plus en plus. Toutefois, elle n’en parlait pas à Tenby, puisqu’elle avait justement fui son passé afin de préserver son fils. Tous croyaient que son ex-mari les avait purement et simplement abandonné, qu’il était parti dieu seul savait où. À défaut d’être tout à fait véridique, cette explication n’était pas loin de la réalité, sa vie d’escroc l’avait éloigné d’eux. Et la version qu’elle donnait était mieux ainsi. Nul n’avait besoin de connaître les détails.

Pendant leur séjour à Londres, Caleb avait de temps en temps envoyé au fils et à sa mère des nouvelles de Lucky, le bouvier bernois que la conseillère conjugale avait judicieusement confié au vétérinaire en leur absence. Maintenant que Jamie et Eléa étaient rentrés dans le courant de l’après-midi, le garçon avait d’autant plus hâte de retrouver son chien. La jeune maman et le vétérinaire se donnèrent rendez-vous plus tard dans la journée afin qu’elle puisse venir récupérer l’animal. En attendant, Eléa défit les sacs et rangea les différentes affaires ramenées de Londres. La conseillère conjugale n’avait pas non plus oublié Caleb dans la liste de ceux qu’elle comptait gâter, surtout pour le remercier de s’être aussi bien occupé de Lucky pendant ces quelques jours mais pas seulement. En effet, la jeune maman avait omis de lui parler d’un détail qui l’intéressait sûrement lorsqu’elle le lui rapporterait ultérieurement. Après avoir débarrassé leurs sacs, Eléa se glissa sous la douche pendant que Jamie regardait un film puis, fin prête tout comme son fils, elle leur prépara un repas léger avant de se rendre chez Caleb. Le garçon était tout excité et tenait de plus en plus difficilement en place dans la voiture au fur et à mesure qu’il approchait de la maison du vétérinaire. Quand Eléa gara enfin le véhicule, Jamie jaillit de la voiture à la vitesse de l’éclair et se précipita pour sonner à la porte. Caleb ouvrait déjà lorsqu’elle arrivait à son tour sur le seuil.  

Lucky sauta à leurs pieds, certainement content de les retrouver aussi. Le jeune homme avait également une chienne, un peu plus jeune, qui s’était aussi bien entendue avec le bouvier bernois, faute de quoi, il n’aurait sans doute pas été possible de le confier au vétérinaire. Une fois le moment des retrouvailles passé, Caleb les invita à entrer. « Lucky a dû se sentir en vacances ici. À la maison, Jamie n’arrête pas de lui courir après. » Répondit Eléa dans un sourire, tout en regardant son fils, qui s’éloigna pour jouer avec les chiens après avoir demandé du jus d’orange tandis que les deux adultes s’installèrent dans la cuisine pour discuter autour d’un soda. Lucky avait l’air effectivement en pleine forme mais Eléa n’avait pas douté un seul instant qu’elle le retrouverait bien choyé. « Oui, c’était vraiment bien de pouvoir retrouver la famille et les amis. Jamie a passé le plus clair de son temps avec ses anciens camarades de classe. Il se languissait quand même de retrouver son chien mais les photos que tu nous as envoyé lui ont fait prendre son mal en patience. » Répondit-elle en souriant à la question de son hôte. « En tout cas, merci encore de t’être occupé de lui. Tout s’est bien passé ? Roxy n’a pas été trop perturbée par le changement ? » Eléa avait beau l’avoir déjà remercié avant de partir à Londres et encore par téléphone peu avant son retour, elle ne pouvait s’empêcher de le lui répéter verbalement. Elle porta alors son regard sur les deux chiens, visiblement bien complices et jouettes, avant de demander à Jamie de faire attention à ce qui l’entourait. Son fils était tellement content de les retrouver qu’il risquait de trop les exciter.  

_________________



The walls are tumbling down
I swore I'd never fall again, but this don't even feel like falling, gravity can't forget to pull me back to the ground again. Cuz' you're the risk that I'm taking.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd


TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Mona + Sean.
TON AVATAR : Max Irons.
TES CRÉDITS : Isleys + Minori.
TA DISPONIBILITE RP : 1/4
(Ana-Sofia - Nia - Lexia)
À venir : Rhys - Gwen flash-back.
RAGOTS PARTAGÉS : 5222
POINTS : 5523
ARRIVÉE À TENBY : 05/11/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 y.o. (18.02.90)
CÔTÉ COEUR : Marié à Ana-Sofia.
PROFESSION : Vétérinaire.
REPUTATION : J'ai toujours trouvé qu'il avait la tête sur les épaules. Alors pourquoi diable un mariage aussi précipité avec une femme peu recommandable ?!


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I'll be there for you (+) ELEA & CALEB Mer 13 Juil - 0:01


« Oh, je suis pas sûr qu’il se soit senti en vacances… Roxy ne l’a pas lâché ! Il a l’habitude d’être plus tranquille, j’imagine. » En plus, comme la chienne de Caleb était encore jeune, elle avait une nette tendance à vouloir jouer tout le temps. Même quand le bouvier bernois se reposait, elle allait l’embêter. « Mais ça va, il n’avait pas l’air traumatisé » la rassura-t-il, même si Eléa n’avait pas l’air de vraiment s’inquiéter à propos de son toutou. Visiblement, elle avait accordé au jeune homme une entière confiance sur ce coup-là et ce dernier ne pouvait s’empêcher de se sentir fier à cette idée. Bien entendu, c’était peut-être normal dans le sens où il était censé savoir s’occuper des animaux. Mais quand même, il n’était pas sûr que tout le monde lui aurait donné son compagnon à quatre pattes à garder aussi facilement qu’Eléa l’avait fait. En plus, ils ne se connaissaient pas depuis si longtemps que ça et il fallait dire que les circonstances de leur « rencontre » étaient pour le moins particulières. Caleb ne risquait pas d’oublier ce qu’elle avait fait pour lui et il aurait sauté sur la moindre occasion pour lui rendre ne serait-ce qu’un tout petit service. Alors même s’il avait voulu s’assurer d’abord que les choses se passeraient bien entre les deux chiens, il n’avait pas hésité à dire oui dès qu’il avait acquis la certitude qu’aucun des deux ne sauterait sur l’autre. Il se doutait aussi qu’il aurait été bien plus compliqué pour la conseillère conjugale d’emmener Lucky à Londres. Il avait dû leur manquer, bien sûr, mais apparemment, leur séjour s’était très bien passé. Le Gallois avait compris qu’ils étaient partis avant tout pour passer du temps avec leurs proches. « Mes grands-parents paternels vivent là-bas. Je devrais penser à leur rendre visite plus souvent… La dernière fois que je suis allé à Londres, c’était pour rencontrer les parents de ma copine et on a juste eu le temps de faire un saut chez eux, pour un dîner. » D’ailleurs, il culpabilisait assez régulièrement de ne pas aller les voir davantage. Mais avec l’été qui s’approchait, il n’avait plus aucune excuse. Il comptait bien poser quelques jours de congés pour profiter un peu d’eux, avec Nia. Paige aurait peut-être envie aussi de les accompagner ; après tout, c’était chez elle. « En tout cas, comme ça s’est bien passé, si jamais tu as encore besoin de quelqu’un pour Lucky, n’hésite pas… »

En entendant des aboiements un peu trop frénétiques, Caleb préféra s’excuser auprès d’Eléa pour aller vérifier que Roxy ne chamboulait pas trop Jamie et Lucky. Mais ils avaient l’air de bien s’amuser, aussi les autorisa-t-il à sortir dans le jardin. Comme ça, ils auraient plus d’espace pour courir. « Je les ai laissés aller dehors, j’espère que ça te dérange pas ? Ton fils a l’air tellement content… » Il but une gorgée de soda, balayant au passage les remerciements réitérés de son amie. « Oh, je t’en prie, c’est pas grand-chose… Je m’occupe d’animaux malades tous les jours, alors ça me change d’en avoir un autre qui est en bonne santé ! » Et surtout, il pouvait bien faire ça pour elle… « Et pour répondre à ta question, non, Roxy n’avait pas vraiment l’air perturbée. Au début, elle était surtout surprise de ne pas être la seule chienne à la maison, je crois. Mais comme elle se sent seule en journée, elle s’est vite attachée à Lucky… Et je crois que là, elle va avoir du mal à le laisser repartir. Ils s’entendent bien alors quand tu iras promener Lucky, n’hésite pas à me passer un coup de fil. Si je peux, je sortirai aussi la mienne et on pourra se retrouver… Genre au parc, avec Jamie ? » Le petit garçon avait l’air absolument enchanté de jouer un peu avec ces deux-là, aussi le Donovan était-il persuadé que ça lui ferait plaisir. Ou alors il avait tendance à penser que tout le monde était comme lui quand il était encore un enfant… Et puis c’était aussi l’occasion de passer un peu de temps avec la brunette, qu’il ne voyait pas très souvent. D’ailleurs, il n’avait pas l’impression de voir grand-monde en-dehors de sa petite soeur, sa petite amie, sa meilleure amie et ceux qu’il côtoyait à la clinique vétérinaire, dont Juliette en ce moment. « Au fait, mes parents vont bientôt rentrer et je vais déménager, je vais être dans le centre-ville » l’informa-t-il. « Je t’enverrai un texto pour te donner ma nouvelle adresse… Et qui sait, j’organiserai peut-être un petit quelque chose. Je suis pas très doué pour ça, mais heureusement, je suis bien entouré. » Presque par réflexe, il chercha des yeux dans la cuisine quelque chose à proposer. Il avait l’habitude d’avoir toujours quelque chose sous la main… « Tiens, j’ai fait des cookies au chocolat blanc hier ! Tu en voudrais ? Si tu es d’accord, j’en proposerai aussi à Jamie quand il reviendra à l’intérieur. » Il fit glisser la boîte en plastique vers elle. « Alors, raconte… J’imagine que vous n’étiez pas pressés de revenir à Tenby ? »

_________________

On peut donner bien des choses à ceux que l’on aime. Des paroles, un repos, du plaisir. Tu m’as donné le plus précieux de tout : le manque. Il m’était impossible de me passer de toi, même quand je te voyais tu me manquais encore.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, l'amnésique
TON AVATAR : Jessica Alba
TES CRÉDITS : ava - brisounours, gif profil - lovelypenny, signa - emi burton.
TA DISPONIBILITE RP : 0/2 à venir : Luka - Thomas.
RAGOTS PARTAGÉS : 662
POINTS : 163
ARRIVÉE À TENBY : 03/01/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 33 ans
CÔTÉ COEUR : Divorcée, elle n'accorde plus très facilement sa confiance lorsqu'il s'agit de s'attacher. Il semblerait pourtant qu'un flic ait réussi à dérober son coeur.
PROFESSION : Conseillère conjugale, elle essaie de s'appuyer sur son expérience pour rabibocher le coeur des autres.

MessageSujet: Re: I'll be there for you (+) ELEA & CALEB Sam 16 Juil - 0:15


Alors qu’Eléa parlait de tout le bien qu’elle avait ressenti de retrouver ses proches, Caleb l’informa que ses grands-parents paternels vivaient dans la capitale anglaise ainsi que la famille de sa petite amie, originaire de Londres elle aussi. « La rencontre s’est bien passée tout de même ? » S’informa la jeune maman, qui ne pensait pas poser une question trop personnelle puisque le vétérinaire avait lui-même abordé le sujet. Leurs premières étapes sérieuses en tant que couple l’intéressaient dans le sens où elle se revoyait quelques années auparavant, lorsqu’elle avait rencontré son ex-mari. Ils avaient franchi les mêmes moments délicats : la rencontre des parents de l’autre, l’emménagement et ainsi de suite, jusqu’à la naissance de Jamie comme apothéose de leur vie commune. « Quand j’y retournerai quelques jours, à l’occasion, je pourrai vous emmener avec nous, si ça vous dit. » Proposa Eléa, qui se doutait que deux obstacles probables de leur visite peu fréquente dans la capitale anglaise était sans doute la durée du voyage (ou peut-être les frais peu importe) et le temps qui leur manquait. Pourquoi ne pas leur en faire profiter si elle devait toute façon s’y rendre ? La conseillère conjugale ne tenait pas plus de deux mois sans rendre visite à sa famille au moins une fois et il y en avait pour quelques heures de trajet seulement. De son côté, Caleb lui proposa de s’occuper à nouveau de Lucky à l’avenir si elle en avait encore besoin. « C’est gentil, merci. De même, si tu as besoin de quelqu’un pour Roxy, n’hésite pas non plus. » C’était la moindre des choses que de lui rendre la pareille. La jeune maman reporta ensuite son attention sur Jamie tandis que le vétérinaire l’autorisa à aller jouer dans le jardin avec les chiens. « Pas du tout, tu as très bien fait. Moins de risque de finir avec un vase cassé. » Répondit la brune en souriant. Eléa le remercia une nouvelle fois de s’être si bien occupé de l’animal et se demanda ensuite si la présence de Lucky n’avait pas perturbé sa chienne, ce qui n’avait visiblement pas été le cas, bien au contraire. Roxy s’était désormais habituée à la présence de son nouvel ami dans la maison. Pour parer au manque entre les deux, Caleb proposa d’aller les promener ensemble à l’occasion. « C’est une bonne idée. On se fera ça très bientôt alors. » Approuva la jeune maman d’un signe de tête enthousiaste. Le vétérinaire l’informa ensuite de son déménagement imminent puisque ses parents comptaient bientôt rentrer. Il souhaitait prendre son envol. Eléa le trouvait d’ailleurs très mature pour son âge, un trait sans doute lié aux événements tragiques qui avaient jalonné sa vie et l’avait endurci, événements que la conseillère conjugale avait appris un peu plus en détails par le biais de Thomas. Ce serait un bon point pour lui de gagner davantage d’indépendance encore, d’avoir son propre chez lui. Parlant d’indépendance, la jeune maman n’était pas venue les mains vides pour le remercier et aussi parce que l’occasion était trop belle, elle tenait à peine en place pour le lui dévoiler mais elle ne souhaitait pas couper court à la conversation de façon trop abrupte, surtout pas pendant que Caleb lui annonçait une nouvelle de cette importance. « C’est génial ça, tu ferais une petite pendaison de crémaillère ? Tu verras ça change de pouvoir être totalement libre chez soi… tes propres règles à respecter, un mode de vie comme tu l’entends. Même si tu es en âge de te prendre en main, ce n’est pas pareil quand tu vis encore chez les parents. » Encore une fois, Eléa parlait d’expérience. « C’est plutôt un endroit pour toi seul ou bien tu comptes t’installer avec ta petite amie ? »

Sur ces entrefaites, Caleb lui proposa des cookies au chocolat blanc. Eléa ne s’étonna pas d’apprendre qu’il les avait concoctés puisqu’il avait travaillé dans une pâtisserie mais plutôt sur l’originalité du chocolat, différent des habituelles pépites noires. « Comment résister ? » Souffla-t-elle en riant et en chipant un dans la boîte pour goûter. Si elle se laissait tenter, bien entendu que Jamie pourrait tout autant en prendre. Eléa avait déjà observé en consultation des exemples de mères horribles qui expliquaient priver leurs enfants de la moindre sucrerie (la modération certes mais pas dans l’extrême non plus) et après en piocher trois tonnes juste quand les bambins allaient dormir. No way. « Délicieux. » Le vétérinaire en revint alors à leur voyage londonien, visiblement désireux de connaître davantage de détails, l’occasion parfaite pour Eléa de rebondir comme elle le souhaitait. « Pas du tout même. Comme Jamie est un peu plus grand, les dernières fois où nous sommes allés à Londres, j’ai commencé à lui faire découvrir quelques incontournables… Rien que cette fois-ci, nous avons été au M&M’s World. Qu’est-ce qu’il était content… Et puis, nous avons fait quelques activités en dehors du centre-ville aussi. Ma mère n’habite pas en plein centre, mais plutôt en extérieur, dans la campagne plus calme, avoisinant la périphérie. Tes grands-parents aussi ? Le rythme de vie est tellement fou dans le centre, que tu n’as pas une minute pour t’arrêter, regarde rien que dans le métro… Ce n’est pas un lieu pour les personnes plus âgées, vraiment pas. Nous en avons bien profité avec Jamie mais je ne pense pas pouvoir retourner vivre là-bas un jour, après m’être habituée à la tranquillité de Tenby. » Elle marqua une pause et termina son cookie. Jamie revint alors dans la pièce et attendit que le vétérinaire lui indique la boîte pour en prendre. Eléa releva alors les yeux vers Caleb. « J’aurai besoin de ton aide deux minutes. » Elle intima à son fils de surveiller les chiens pendant qu’elle s’absentait un bref instant avec leur hôte. À près de dix ans, Jamie était capable de se débrouiller tout seul quelques minutes. Sans mot dire, la jolie brune emmena donc le jeune homme jusqu’à sa voiture. Eléa ouvrit le coffre et en dévoila alors l contenu : celui-ci était rempli de matériel pour vétérinaire. « C’est pour toi. » Elle marqua une pause et ajouta en guise de début d’explication. « C’était à mon père. » La conseillère conjugale ne lui avait pas encore révélé l’information avant maintenant et ce n’était pas tout. Il était toujours douloureux pour elle de parler de son père, vétérinaire reconnu, qu’elle avait soudainement perdu près d’onze ans plus tôt mais pas aujourd’hui, en termes positifs. La jolie brune marqua une pause afin de laisser le temps à Caleb de digérer l’information avant de poursuivre plus loin. 

_________________



The walls are tumbling down
I swore I'd never fall again, but this don't even feel like falling, gravity can't forget to pull me back to the ground again. Cuz' you're the risk that I'm taking.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd


TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Mona + Sean.
TON AVATAR : Max Irons.
TES CRÉDITS : Isleys + Minori.
TA DISPONIBILITE RP : 1/4
(Ana-Sofia - Nia - Lexia)
À venir : Rhys - Gwen flash-back.
RAGOTS PARTAGÉS : 5222
POINTS : 5523
ARRIVÉE À TENBY : 05/11/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 y.o. (18.02.90)
CÔTÉ COEUR : Marié à Ana-Sofia.
PROFESSION : Vétérinaire.
REPUTATION : J'ai toujours trouvé qu'il avait la tête sur les épaules. Alors pourquoi diable un mariage aussi précipité avec une femme peu recommandable ?!


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I'll be there for you (+) ELEA & CALEB Sam 16 Juil - 7:03


Quand Eléa lui demanda si la rencontre avec ses beaux-parents s’était bien passée, Caleb marqua un temps d’hésitation. « Disons que… Ça aurait pu être pire. » Il haussa légèrement les épaules, comme si ce n’était pas très important. Mais en réalité, il aurait bien voulu que ce soit l’amour fou - ou presque. « Après, j’étais quand même préparé psychologiquement et puis je suis un grand garçon, donc ça va… Ma copine m’avait prévenu que son père pouvait être assez… Exigeant. C’est genre… Le vrai businessman de la City, tu vois ? On n’est clairement pas du même monde et je peux imaginer que pour sa fille, il avait… Disons, bien d’autres ambitions qu’un mec ayant grandi dans un trou paumé, issu d’une famille qui est à peine dans la moyenne et qui en une vie entière ne risque pas de réussir à gagner ne serait-ce qu’un seizième de sa fortune. Il n’est pas méchant, c’est juste qu’il est… Un peu flippant, tu vois ? Sa mère un peu moins, mais quand même… En plus, je n’ai jamais été très charismatique et à table, je suis loin d’être le plus loquace. J’ai fait des efforts, bien sûr, mais je ne les aurais jamais séduits comme Paige a conquis mes parents. » Plus jeune, le jeune homme avait souvent voulu être comme Rhys. Celui qui avait été son meilleur ami possédait un certain talent à manier les mots et il avait la classe en presque toutes les circonstances. Caleb ne savait pas comment c’était possible d’être comme lui, mais il avait souvent eu l’impression de faire tâche à côté. C’était peut-être encore le cas aujourd’hui, même s’ils ne se fréquentaient plus. Un médecin ayant fait des voyages humanitaires, ça en jetait assurément plus ! « Enfin, je sais pas pourquoi je te raconte tout ça… Désolé, d’habitude, je suis pas aussi bavard. C’est peut-être parce que tu es une oreille très attentive, ce qui est une bonne chose dans le cadre de ton travail… Mais justement, tu dois en avoir marre d’entendre les gens se plaindre de leurs problèmes. Et puis ne t’en fais pas, je ne désespère pas ! Les Taylor verront que j’aime et que je prends soin de leur fille, ils sauront que c’est l’essentiel et ça finira par passer… Et même si c’est pas le cas, on s’en accommodera. » Désireux de se rattraper à cause d’une note pessimiste glissée dans la conversation, le vétérinaire adressa à l’Anglaise un sourire qui se voulait rassurant.

Heureusement, le sujet de conversation abordé ensuite était un terrain plus neutre. En effet, Caleb venait d’informer Eléa qu’il se préparait à déménager. « Oh, si tu veux mon avis, il n’y aura pas beaucoup de règles à respecter chez moi… En plus, je suis sûr que je serai envahi régulièrement par des squatteurs. Enfin… Des squatteuses, plutôt. Mais c’est pas dérangeant, au contraire. » Il ne voulait pas donner l’impression que la porte de son humble demeure serait fermée aux visiteurs. Justement, il avait envie que ce soit un endroit où ceux qu’il côtoyait se sentiraient libres de passer. « J’ai pas vraiment pensé à une pendaison de crémaillère, mais… Je crois que d’autres vont y réfléchir pour moi. Et puis ça pourrait être sympa, c’est vrai. » S’il en organisait une, elle ferait partie des invités. « J’ai pas demandé à ma copine d’emménager avec moi… Mais si elle veut, ce serait tout à fait possible. C’est pas que moi j’en ai pas envie, c’est juste que… Je sais pas. J’avais pas envie qu’elle se sente pressée ou quoi. En tout cas, je serai pas vraiment seul, Roxy vient avec moi. » Il attendit que la brunette se soit servie un cookie pour piocher à son tour dans la boîte. « Merci » fit-il simplement, souriant quand elle exprima son appréciation. « Tu m’étonnes ! J’aurais bien fait du M&M’s World ma maison, moi… » Avec attention, il écouta le récit du week-end d’Eléa et Jamie dans la capitale anglaise. « Pareil, mes grands-parents vivent en banlieue, en fait. On a essayé de les faire venir ici, mais… Pas moyen de les bouger. J’aime bien aussi Londres pour quelques jours, mais je me vois pas y vivre. » Alors qu’elle lui demandait de l’aide, le Donovan se leva sans hésiter et il la suivit jusqu’à sa voiture. Elle ouvrit le coffre, dévoilant du matériel qui éveilla aussitôt l’intérêt de Caleb. Il n’osa pas y toucher, parce que c’était précieux, mais il l’examina avec un oeil professionnel. Sauf que quand la jeune femme affirma que c’était pour lui, il baissa les yeux vers d’elle d’un air surpris, comme si cette information avait du mal à entrer dans son cerveau qui n’était pourtant pas encore rouillé. « Sérieux ? » articula-t-il non sans difficulté, son regard passant du contenu du coffre au visage de son amie. « C’est… Merci, c’est gentil de ta part, vraiment… Mais t’es pas obligée, tu sais… » Il posa une main sur l’épaule d’Eléa, sans trop savoir quoi dire.

_________________

On peut donner bien des choses à ceux que l’on aime. Des paroles, un repos, du plaisir. Tu m’as donné le plus précieux de tout : le manque. Il m’était impossible de me passer de toi, même quand je te voyais tu me manquais encore.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, l'amnésique
TON AVATAR : Jessica Alba
TES CRÉDITS : ava - brisounours, gif profil - lovelypenny, signa - emi burton.
TA DISPONIBILITE RP : 0/2 à venir : Luka - Thomas.
RAGOTS PARTAGÉS : 662
POINTS : 163
ARRIVÉE À TENBY : 03/01/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 33 ans
CÔTÉ COEUR : Divorcée, elle n'accorde plus très facilement sa confiance lorsqu'il s'agit de s'attacher. Il semblerait pourtant qu'un flic ait réussi à dérober son coeur.
PROFESSION : Conseillère conjugale, elle essaie de s'appuyer sur son expérience pour rabibocher le coeur des autres.

MessageSujet: Re: I'll be there for you (+) ELEA & CALEB Lun 18 Juil - 19:55


Alors qu’Eléa en apprenait davantage sur Caleb aujourd’hui, le jeune homme lui donna le sentiment que la rencontre avec les parents de sa petite amie n’avaient pas été des meilleures. Visiblement, la famille de Paige espérait un gendre issu d’un milieu plus aisé. « C’est parfois compliqué avec la belle-famille. On veut leur plaire pour rendre la personne avec qui on est heureuse et on essaie de faire des efforts pour casser leurs aprioris mais si tu tombes sur des gens fermés, pas facile de les faire changer d’idée. À mon sens, une personne qui admet ses failles est bien plus charmante que celles qui restent campées sur leurs jugements, surtout lorsque celui-ci est porté sur un aspect financier et non sur un argument plus fondé. L’important, c’est avant tout ce que Paige pense de toi, que tu sois droit dans tes bottes et que tu fasses ton possible pour que tout se passe bien. Après, à force d’aller voir ses parents, ils s’ouvriront sûrement avec le temps. » Eléa parlait d’expérience. Les parents de son ex-mari n’avaient pas tiqué sur le portefeuille de sa famille mais sur ses origines mexicaines, ils avaient pensé que la jeune femme, à l’aube de ses vingt ans, pouvait lui soutirer tout ce qu’elle pouvait pour repartir aussi vite dans son pays natal, alors même que la conseillère conjugale était née dans la capitale anglaise. Les préjugés étaient finalement tombés avec les années quand ils s’étaient mariés et avaient eu Jamie. La jolie brune avait aussi parlé par déformation professionnelle, la mésentente avec la belle famille ou la non-acceptation de la part de celle-ci envers le conjoint choisi représentait le point de départ de tensions au sein de nombreux couples. Fort heureusement, cette situation ne semblait pas être de mise entre Caleb et sa petite amie. Eléa songea d’autant plus que si finir vétérinaire, ce n’était pas avoir de l’ambition, elle ne savait pas ce qu’il leur fallait aux Taylor. Il aurait même été artiste, et alors ? Ces conceptions simplistes sur le statut d’une personne la dépassaient. Elles étaient malheureusement bien trop courantes. Le jeune homme s’excusa de lui parler de tout ceci, estimant qu’elle devait entendre souvent ce genre de cas à son travail mais Eléa ne mélangeait pas les deux, lui non plus ; ce qu’elle lui rétorqua d’ailleurs savamment sur le ton de l’humour. « Ce n’est pas parce que tu es vétérinaire et que tu t’occupes tout le temps de chiens, que tu n’as pas voulu garder le mien. Alors ce n’est pas parce que mon travail est d’écouter les gens, que je ne peux pas avoir l’oreille pour des proches, c’est d’autant plus légitime, je trouve. Si tu ressens le besoin de parler de quoique ce soit, n'hésite pas. » Elle lui adressa un sourire et Caleb termina sur la même note positive qu’elle avait formulée quelques instants plus tôt, à savoir que les Taylor se rendraient bien compte à quel point il était attaché à leur fille et sinon, il s’en accommoderait. « Et tu as raison de penser de cette façon, c’est la meilleure chose à faire. »

Le vétérinaire lui parla ensuite de sa prise d’indépendance. Il lui avoua qu’il emménagerait bientôt dans son chez lui et que tout le monde serait le bienvenu. Caleb avait l’air d’être bien entouré car il laissait le soin à d’autres d’organiser une petite fête si elle avait bien compris. Le blond n’avait pas demandé à sa copine d’emménager avec lui afin de ne rien précipiter contre son gré même si lui n’était pas contre l’idée. Eléa songea encore une fois combien il était mature et réfléchi pour son âge. « Rappelle-moi, ça fait longtemps que vous êtes ensemble ? » Il le lui avait peut-être déjà précisé mais elle ne s’en souvenait plus vraiment. « Ah, tu ne m’avais pas tout dit. Si Roxy est là, évidemment…. » Souffla la jeune maman en riant, en laissant sa phrase en suspens. « Personne ne pourra piquer sa place. » Ils avaient suffisamment passé de temps ensemble désormais pour se taquiner sans complexe. Eléa évoqua ensuite plus en détails son séjour à Londres tandis que Caleb avouait ne pas s’imaginer y vivre. À l’instar de la mère de l’anglo-mexicaine, les grands-parents du Gallois vivaient en dehors de la capitale anglaise. « Quand on y a grandi, passe encore. Mais c’est sûr que quand tu viens d’un patelin aussi calme, c’est quasiment impossible. Le choc de deux mondes trop divergents. » Alors que la conseillère demanda à son fils de garder un œil responsable sur les chiens (Jamie adorait sentir qu’on lui faisait confiance et qu’on lui donnait une responsabilité, alors elle avait trouvé le bon mot pour qu’il ne fasse pas de bêtises), elle invita ensuite Caleb à la suivre jusqu’à sa voiture dont le coffre était rempli de matériel pour vétérinaire… et encore ce n’était qu’un début. « Oui c’est très sérieux. Personne n’a repris l’affaire après mon père. Mon frère et ma sœur n’étaient pas intéressés non plus. Il tenait un cabinet pour animaux en dehors de la périphérie londonienne. Il était davantage centré sur les chevaux pendant plusieurs années mais il s’est consacré tout un temps à la médecine canine aussi. Tout le matériel est encore là-bas, en bon état, j’ai ramené ce que j’ai pu déjà. Autant que ça te profite pour commencer plutôt que ça ne croupisse là-bas... » Matériel d’entretien, instruments d’analyse, machines diverses pour radiographier ou autre… Difficile de tout prendre surtout sans savoir s’il serait intéressé. Son père les avait quitté depuis un peu plus de dix ans alors certaines choses étaient désuètes et moins dans l’air du temps mais c’était toujours bon à prendre. Le matériel avait continué d’être entretenu par la famille pendant tout ce temps, cependant sa mère n’était plus suffisamment en forme pour garder le tout et elle avait refusé de s’en séparer avant sans savoir quelle serait leur destination ou entre quelles mains tout tomberait. Quand Eléa lui avait parlé de Caleb, elle avait accepté de les lui donner. La jeune femme reprit sur sa lancée.  « Je t’apporterai le reste au fur et à mesure, ou si tu veux, on pourra prendre le temps un week-end pour que tu viennes avec moi et que tu voies ce qui t’intéresses. » Eléa attendait le feu vert de Caleb avant de décharger, ne voulant pas aller contre sa volonté s’il n’en avait pas envie. La jeune maman se souvenait juste qu’il avait envisagé d’ouvrir son propre centre pour soigner les animaux dans un avenir plus ou moins proche, quand il aurait acquis suffisamment d’expérience et d’économies. En attendant, autant qu’il profite de tout ce matériel qui pouvait encore bien servir.
 

_________________



The walls are tumbling down
I swore I'd never fall again, but this don't even feel like falling, gravity can't forget to pull me back to the ground again. Cuz' you're the risk that I'm taking.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd


TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Mona + Sean.
TON AVATAR : Max Irons.
TES CRÉDITS : Isleys + Minori.
TA DISPONIBILITE RP : 1/4
(Ana-Sofia - Nia - Lexia)
À venir : Rhys - Gwen flash-back.
RAGOTS PARTAGÉS : 5222
POINTS : 5523
ARRIVÉE À TENBY : 05/11/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 y.o. (18.02.90)
CÔTÉ COEUR : Marié à Ana-Sofia.
PROFESSION : Vétérinaire.
REPUTATION : J'ai toujours trouvé qu'il avait la tête sur les épaules. Alors pourquoi diable un mariage aussi précipité avec une femme peu recommandable ?!


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I'll be there for you (+) ELEA & CALEB Mar 19 Juil - 4:07


Alors qu’il s’ouvrait un peu à Eléa en ce qui concernait ses beaux-parents, Caleb constata une fois de plus à quel point elle avait des propos sensés. Dorénavant, et depuis un bon moment déjà, il savait qu’il pouvait compter sur son bon jugement, un peu comme si la vie lui offrait la grande soeur qu’il n’avait jamais eue. « Tu as raison… C’est ce que j’essaye de me dire. Qu’avec le temps, ça ira mieux. Et qu’en attendant, tout ce qui compte, c’est que Paige pense de moi. Elle ne m’a pas caché que ce ne serait pas facile de les amadouer, tu sais. Mais en même temps… Je la connais suffisamment pour savoir que ça n’a pas beaucoup d’importance à ses yeux. Elle s’est détachée d’eux dès qu’elle a eu dix-huit ans. Disons que c’était plus… Chaotique chez elle que chez moi. Alors comme elle ne se prend pas la tête avec ça, moi non plus. » Bien sûr, il aurait préféré que les choses se passent encore mieux. Mais il n’en faisait pas tout un plat, loin de là, ce n’était pas le genre de la maison. Et puis au fond, les parents de Paige, il ne les risquait pas de les voir très souvent. Vu les distances, c’était forcément elle qui côtoyait plus sa famille que l’inverse et il pouvait s’estimer heureux que le courant passe bien entre eux. « Par contre, mes parents sont attachés à elle. Ma soeur aussi… Je crois. Enfin en tout cas, elle l’aime bien, même si elle avait peur de se faire piquer sa place, on va dire. » Le jeune homme n’en revenait toujours pas de constater à quel point il lui était facile de se confier à la brunette. Pourtant, en temps normal, il était assez réservé quand il ne connaissait pas les personnes en question de longue date. Mais il fallait croire que leur relation s’était vite bâtie, ou alors, c’était tout simplement la personnalité d’Eléa qui le mettait à l’aise. Il ne voulait néanmoins pas être trop à l’aise, justement, du moins pas s’il allait jusqu’à l’inonder avec ses histoires qui n’étaient pas forcément intéressantes. Heureusement, lorsqu’il s’excusa, il constata qu’elle n’avait pas l’air de penser comme lui. Elle fit même un parallèle assez rigolo avec lui, vétérinaire que ça ne dérangeait pas de garder un chien qui ne lui appartenait pas. Dit de cette manière, ça passait tout de suite mieux dans son esprit. « Merci, c’est gentil de ta part. » D’ailleurs, il avait l’impression de ne pouvoir dire que du bien d’elle…

Comme elle lui demandait depuis combien de temps il sortait avec Paige, Caleb dut faire un effort de concentration. Ses sourcils se froncèrent légèrement, tandis qu’il fouillait dans sa mémoire. « Désolé, je suis pas très doué avec ces choses-là. C’est à ne pas lui répéter le jour où tu la verras… Je sais comme les femmes peuvent être attachées à ce genre de choses » souffla-t-il en riant un peu. « En fait, on était ensemble, puis on s’est séparés, puis on s’est remis ensemble. Donc si je compte… On s’est rencontrés quand elle avait dix-huit ans. Sans aller jusqu’à parler de coup de foudre ou quoi, je dirais qu’elle m’a tout de suite attiré. Donc on a assez vite commencé à se voir. On est restés ensemble à peu près deux ans avant de rompre… Enfin, c’était un peu compliqué. C’était l’époque où j’ai perdu mon petit frère et malheureusement, je dois avouer que j’ai été loin d’être le meilleur des copains. Bref, on a dû rester environ un an séparés et là… Pareil, on est retournés ensemble depuis un an en gros. Toute une histoire, hein ? Donc si on comptabilise… On va dire trois ans… » Quand il l’évoquait à haute voix, le Gallois se rendait d’autant mieux compte que c’était compliqué. Heureusement qu’il savait qu’Eléa avait dû en entendre des vertes et des pas mûres, sinon, il se serait senti un peu gêné. « C’est vrai que Roxy est irremplaçable ! » confirma-t-il, souriant. D’ailleurs, il n’avait pas fini de sourire, ni même d’être surpris. En découvrant le matériel de vétérinaire dans le coffre de la voiture de son amie, Caleb ne comprit pas tout de suite où elle voulait en venir. Mais quand ce fut le cas, il en faut d’autant plus touché. Non seulement elle se souvenait de ce qu’il lui avait confié au sujet de ses projets professionnels, mais en plus, elle faisait quelque chose dans ce sens… Un peu ému, il la regarda dans les yeux. « Tu veux m’aider à monter ma propre affaire, hein ? » La réponse était évidente ; pourtant, ça lui paraissait tellement généreux qu’il n’en revenait toujours pas. « C’est adorable. » En réalité, elle était adorable tout court. « Prendre un week-end me paraît une excellente idée. Comme ça, on pourra aussi faire des choses intéressantes et amusantes là-bas. » Soudain très enthousiaste, il commença à décharger les affaires. Elle l’aida à les transporter à l’intérieur, où il s’arrangerait pour les ranger ensuite. « Ça va, ça ne te fait pas trop bizarre de laisser là ce qui était à ton père ? » Un peu embarrassé, il l’avait à nouveau conduite dans le salon. « Je sais même pas comment te remercier… Quelle est la pâtisserie préférée de Jamie, déjà ? Je pourrais lui en préparer des tonnes ! »

_________________

On peut donner bien des choses à ceux que l’on aime. Des paroles, un repos, du plaisir. Tu m’as donné le plus précieux de tout : le manque. Il m’était impossible de me passer de toi, même quand je te voyais tu me manquais encore.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, l'amnésique
TON AVATAR : Jessica Alba
TES CRÉDITS : ava - brisounours, gif profil - lovelypenny, signa - emi burton.
TA DISPONIBILITE RP : 0/2 à venir : Luka - Thomas.
RAGOTS PARTAGÉS : 662
POINTS : 163
ARRIVÉE À TENBY : 03/01/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 33 ans
CÔTÉ COEUR : Divorcée, elle n'accorde plus très facilement sa confiance lorsqu'il s'agit de s'attacher. Il semblerait pourtant qu'un flic ait réussi à dérober son coeur.
PROFESSION : Conseillère conjugale, elle essaie de s'appuyer sur son expérience pour rabibocher le coeur des autres.

MessageSujet: Re: I'll be there for you (+) ELEA & CALEB Mer 20 Juil - 22:02

Caleb partageait son avis en ce qui concernait ses beaux-parents. L’important était ce que sa petite amie pensait avant tout. Pour le reste, il ne fallait pas se prendre la tête et laisser le temps à la belle-famille d’apprendre à le connaître davantage quand le couple aurait le temps de passer à Londres. Visiblement, Paige avait cherché à se détacher de ses proches quelques années auparavant, ce qui ne risquait donc pas d’être problématique entre eux si Caleb n’était pas accepté comme il devait l’être au final. La jeune maman sourit en revanche lorsque le vétérinaire lui raconta comment tout s’était bien passé en sens inverse, autant dire que sa petite amie avait été adoptée par sa famille malgré les réticences de la sœur Donovan au début. Son propre frère s’était montré sceptique envers son ex-mari lorsqu’Eléa l’avait présenté à la famille. Il avait surtout craint de partager moins de moments avec elle, de perdre de l’importance à ses yeux en quelque sorte alors que ce n’ était pas du tout arrivé. Ils avaient certes passés moins de temps ensemble puisqu’Eléa avait construit sa vie de mère et de femme, cependant son attachement pour sa famille n’avait jamais diminué d’un pouce. Lorsque son mariage avait éclaté en divorce quelques années auparavant, elle avait justement tenu bon grâce à Riley et Amélia. Sa sœur s’était beaucoup occupée de Jamie pendant toute la période du procès, pas celui de la séparation qui n’avait eu lieu que par avocats interposés, mais celui pour lequel Noah avait été condamné pour escroquerie majeure, ce qu’ignorait tous les habitants de Tenby à l’exception d’une ou deux personnes tout au plus. « Les frères et sœurs sont toujours comme ça, enfin quand ils s’entendent bien, à vouloir se protéger mutuellement et à redouter d’être remplacés dans la vie de l’autre. C’est d’autant plus touchant, même si on est content quand la personne qui partage notre vie a  été acceptée par les proches. » Renchérit Eléa à ce qu’avait formulé Caleb. Jamais lassée d’être à l’écoute de ceux qui l’entouraient (et ça ne risquait pas avec le blond), elle l’invita d’ailleurs à lui parler de tout ce qu’il souhaitait s’il en ressentait le besoin.

Eléa ne put ensuite réprimer un petit rire lorsque le jeune homme plissa les sourcils pour réfléchir à la période lors de laquelle il s’était mis en couple avec Paige. Il n’avait pas tort en précisant que les femmes tenaient souvent à ces détails qui représentaient pour elles l’importance que leur compagnon accordait à leur couple – alors que ce n’était pas toujours vrai, puisque certains, comme le Donovan avaient juste une mauvaise mémoire avec ces choses-là. Il lui expliqua alors qu’ils s’étaient mis ensemble et avaient rompus avant de se retrouver d’où la complexité de se rappeler de tout. La première fois, ils étaient restés deux ans ensemble mais lorsque Caleb avait perdu son frère, il avait traversé une mauvaise période, ce qui avait éloigné sa petite amie pendant plusieurs mois, pour enfin se remettre en couple avec elle depuis un an environ. Il comptabilisa donc le nombre d’années afin de tout résumer. Thomas avait raconté ce qui s’était passé avec le frère Donovan à Eléa alors elle n’avait pas besoin de se triturer l’esprit pour comprendre. « Ah oui, trois ans, un sacré bout de temps. » Acquiesça-t-elle en souriant, surtout pour sa petite amie qui l’avait connu dix-huit ans. « L’important, c’est de vous être retrouvés. » Résuma-t-elle à son tour son avis. Parfois, les séparations s’avéraient bénéfiques pour les deux personnes afin de repartir sur un meilleur pied, que ce soit à nouveau ensemble ou chacune de leur côté à l’instar de ce qu’avait vécu Eléa. Quand ils se retrouvèrent quelques instants plus tard derrière le coffre de la voiture de la conseillère conjugale, alors qu’elle se confiait à Caleb sur le métier de son père, le jeune homme n’en revenait toujours pas. Il accepta même sa proposition de l’accompagner à Londres un week-end pour ramener d’autres affaires mais aussi pour s’amuser là-bas. « Je suis contente que ça te fasse plaisir. Je ne pense pas que ça me fera bizarre, je sais que ce sera entre de bonnes mains chez toi. Je préfère voir le tout utilisé plutôt que défraichir au fond d’une remise ou d’une cave. » Le vétérinaire ne savait visiblement plus où se mettre et enchaîna sur la pâtisserie de Jamie pour gâter son fils en retour – même si Eléa ne l’avait évidemment pas fait pour attendre quoique ce soit de sa part. « Tu pourras lui demander directement. » Répondit-elle. « Mais si tu pouvais ne pas me l’étouffer sous une tonne de chocolat… » Ajouta-t-elle en souriant. Les deux déchargèrent et installèrent le tout dans une pièce où Caleb avait de la place. Eléa n’avait pas su emmener énormément puisqu’elle avait aussi dû ramener sa valise et le sac de Jamie dans la voiture.


Alors qu’ils avaient terminés, ils s’étaient posés dans le salon pour un dernier soda, rejoints par le fils de la brune et les chiens. La jeune maman détacha alors deux clefs de son trousseau et les déposa sur la table basse devant elle. « Une pour le van des chevaux, si tu dois en transporter un jour. L’autre pour l’ambulance animalière, en cas d’urgence. Les deux sont encore à Londres mais on pourra les ramener aussi. Ils ne sont pas neufs mais ils pourront encore servir. » Le premier véhicule avait bien servi puisque son père avait parfois dû transporter des chevaux en clinique faute de pouvoir les soigner chez lui si les soins exigeaient des interventions plus sérieuses, un van pouvait durer une vingtainr d’années, tandis que le second avait plutôt été utilisé pour de plus petits animaux tels que les chiens ou les chats, un collègue a lui s’était chargé des trajets d’urgence pour les lui ramener plus vite ou les dispatcher dans des lieux plus adaptés. C’était sans doute les deux « pièces » les plus importantes en termes de déplacement. « On ne va pas tarder… Merci encore pour Lucky. » Conclut alors Eléa afin d’abréger l’échange et de ne pas abuser de l’hospitalité ainsi que du temps de Caleb. Ils discutèrent encore deux trois minutes puis la conseillère reprit sur sa lancée. « Tu me tiens au courant alors lorsque tu seras libre un week-end pour le reste ? » Elle se leva et lui souhaita aussi un bon emménagement dans son nouveau chez lui, puis Jamie et elle prirent congé du vétérinaire en emmenant Lucky avec eux. « À bientôt. »  

_________________



The walls are tumbling down
I swore I'd never fall again, but this don't even feel like falling, gravity can't forget to pull me back to the ground again. Cuz' you're the risk that I'm taking.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd


TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Mona + Sean.
TON AVATAR : Max Irons.
TES CRÉDITS : Isleys + Minori.
TA DISPONIBILITE RP : 1/4
(Ana-Sofia - Nia - Lexia)
À venir : Rhys - Gwen flash-back.
RAGOTS PARTAGÉS : 5222
POINTS : 5523
ARRIVÉE À TENBY : 05/11/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 y.o. (18.02.90)
CÔTÉ COEUR : Marié à Ana-Sofia.
PROFESSION : Vétérinaire.
REPUTATION : J'ai toujours trouvé qu'il avait la tête sur les épaules. Alors pourquoi diable un mariage aussi précipité avec une femme peu recommandable ?!


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I'll be there for you (+) ELEA & CALEB Ven 22 Juil - 5:18


« Ouais, j'adore ma petite sœur... Et puis je dis rien hein, quand il s'agit de la protéger, je suis cent fois pire. » Immédiatement, Caleb pensa à ce qui s'était passé aux remparts, plus tôt dans l'année. Mais bien sûr, il allait s'abstenir de raconter à Eléa qu'il avait fini par mettre son poing dans la gueule de l'homme qui avait dépucelé Nia. Elle risquait de le prendre pour un dingue et, si ça se trouvait, elle n'aurait pas vraiment tort... Quoique, elle ne serait peut-être pas vraiment surprise puisque, si les souvenirs du jeune homme étaient bons, elle-même avait un frère. Or, il ne fallait pas se leurrer, dans le fond, tous les frères étaient pareils... À différents degrés, voilà tout. Toujours est-il que Caleb avait envie que la brunette garde une bonne opinion de lui. D'habitude, il ne s'en souciait pas forcément... Mais elle, même s'il ne la connaissait pas depuis longtemps, il attachait du prix à ce qu'elle pensait. C'était peut-être parce qu'il la trouvait elle-même attachante. Lui qui n'était pas forcément le plus sociable de tous les hommes, il n'avait eu aucun mal à tisser un lien avec elle. En même temps, après qu'elle ait risqué sa vie pour lui, c'était sûrement tout à fait normal... Et puis le Donovan sentait que c'était bien parti pour que leur amitié continue à grandir. Ils ne se voyaient peut-être pas souvent, mais ils étaient loin d'avoir coupé les ponts, comme en témoignait leur conversation d'aujourd'hui. Il parlait même assez facilement de sa relation amoureuse, non sans se perdre un peu quand Eléa lui demanda depuis combien de temps ça durait. D'ailleurs, le rire de cette dernière ne lui échappa nullement... Il avait probablement raison. Les femmes (ou en tout cas l'écrasante majorité d'entre elles) considéraient comme capitales des informations qui ne représentaient que des détails aux yeux de Caleb. Après tout, quelle importance de savoir quel jour ils s'étaient rencontrés ou encore quand ils avaient partagé leur premier baiser ? L'essentiel, c'était qu'ils se soient mis ensemble depuis bien assez longtemps pour que la confiance règne. L'essentiel, c'était de savoir quel avenir commun ils imaginaient. Mais même si c'était profondément ce qu'il pensait, le Gallois n'aurait pas osé l'exprimer à haute voix. Il ne tenait pas le moins du monde à se faire incendier par sa petite amie en raison de son avis peut-être un peu trop terre-à-terre. Quant à Eléa, il ne voulait pas non plus spécialement le faire devant elle, pour la simple et bonne raison qu'elle était sûrement au moins un peu comme Paige. Avec un homme, qui abonderait probablement dans son sens, il serait assurément plus à l'aise sur ce coup-là.

Mais bien évidemment, il n'était pas moins content de passer un peu de temps avec Eléa. D'autant plus qu'une surprise de taille l'attendait... En effet, il aurait difficilement imaginé qu'un jour, quelqu'un puisse être aussi généreux avec lui. En réalité, c'était presque trop... Bien entendu, Caleb comprenait tout à fait le raisonnement de la Fawkes : autant que les affaires de son père soient utiles ! Néanmoins, il ne pouvait s'empêcher de se sentir horriblement embarrassé. Il mourait d'envie de lui proposer de payer tout ça, au moins en partie et même de manière progressive. Mais même sans la connaître sur le bout des doigts, il savait déjà qu'elle risquait de se vexer. Tant pis, il finirait bien par trouver quelque chose pour la remercier... En attendant, il avait l'impression d'avoir une dette toujours plus grande à son égard. Intérieurement, il la comparait à une sorte d'ange envoyé par la providence pour l'aider. D'ailleurs, c'était assez intéressant à noter, puisqu'en général, il disait ça de sa meilleure amie. Il était donc normal qu'il veuille rendre à Eléa un minimum de ce qu'elle lui avait donné... Mais était-ce seulement possible ? Se promettant d'y réfléchir à tête reposée, le vétérinaire déchargea joyeusement le matériel. Quoiqu'une partie soit un peu dépassée, il restait en parfait état. Et comme si ce n'était pas suffisant, elle termina en lui donnant des clés, explications à l'appui. Il resta silencieux pendant quelques secondes, encore plus touché. Puis il la prit dans ses bras, tout simplement... Tant pis pour l'excès de familiarité, les circonstances étaient particulières. « Tu es vraiment adorable. » Il aurait difficilement pu être plus sincère. L'Anglaise n'avait peut-être pas idée de tout ce que ça représentait pour lui... En effet, Caleb n'avait pas l'intention de finir ses jours dans une clinique vétérinaire à Swansea. Il voulait ouvrir son propre cabinet à Tenby. Mais les débuts étaient difficiles... Le plus compliqué n'était pas de s'occuper de toutes les formalités administratives ni même de se bâtir une bonne clientèle, mais particulièrement de gérer les difficultés familières du début. Il n'avait pas de parents riches pour financer le tout et, plutôt que de demander un trop gros emprunt à la banque, il préférait encore économiser au maximum. Eléa venait de lui éviter de grosses dépenses... Certains appareils spécifiques, qui avaient évolué depuis, méritaient d'être remplacés. Mais sinon, les outils étaient vraiment bien conservés et, déjà, Caleb s'imaginait dans son propre cabinet... Il avait même du mal à y croire. « Je te promets d'essayer de ne pas étouffer ton fils de chocolat, mais je ne garantis pas ma réussite... J'ai une très nette tendance à sur-nourrir les enfants. » Comme elle lui annonça qu'ils n'allaient pas tarder, il se leva pour les raccompagner à l'extérieur, non sans avoir échangé quelques mots avec Jamie. Il leur assura qu'il les inviterait dès qu'il emménagerait dans sa nouvelle maison, puis il ébouriffa gentiment les cheveux du petit garçon avant de faire une bise à Eléa et de donner une caresse à Lucky. « Merci mille fois, vraiment. » Puis il les regarda s'en aller, consola un peu Roxy et retourna examiner le fameux matériel.

_________________

On peut donner bien des choses à ceux que l’on aime. Des paroles, un repos, du plaisir. Tu m’as donné le plus précieux de tout : le manque. Il m’était impossible de me passer de toi, même quand je te voyais tu me manquais encore.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I'll be there for you (+) ELEA & CALEB

Revenir en haut Aller en bas

I'll be there for you (+) ELEA & CALEB

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-