AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Spencer & Tyler ☀ Rise from the ashes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Anonymous
Invité

Spencer & Tyler ☀ Rise from the ashes Empty
MessageSujet: Spencer & Tyler ☀ Rise from the ashes Spencer & Tyler ☀ Rise from the ashes EmptyMar 31 Mai - 21:45




 



Tyler & Spencer

De toute l'histoire de la peinture, les plus belles représentations d'incendies restent pour moi celles du grand Turner. Personne à mon opinion n'a jamais pu capturer de manière aussi fidèle la puissance des flammes.  Rivaliser avec ce grand nom, c'est le défi que je me suis lancé dernièrement quand j'ai choisis de m'attaquer moi même à ce sujet. Et je dois dire que ça me fout la pression d'essayer de faire mieux que ce monument. Même si je ne me fais pas trop d'illusions. Après tout, si j'avais son talent je ne serais pas obligé de servir du café et des glaces.
C'est le récent incendie du salon de coiffure qui m'a inspiré. De chez moi je n'ai vu que la fumée, et quand je me suis rendu sur les lieux il ne restait déjà plus que des débris éparpillés sur une structure éventrée et carbonisée. Une image de chaos que j'ai tout de suite eu envie de retranscrire.
Me voilà donc lancé dans un triptyque de feu. Tentant de représenter de mon trait abstrait l'avant, le pendant et l'après. Cherchant à refléter la destruction de cet élément incontrôlable.
Une pièce cependant encore à l'état de bébé... Quelques traits incertains par ci par là,  des bases au crayon qui reflètent ma recherche de direction pour cette oeuvre... C'est loin d'être fini et quand Spencer se retrouve devant alors que j'avais laissé la toile exposée sur le chevalet du salon je me retrouve un peu gêné. A peine revenu du boulot, je l'avais complètement oublié. Je n'aime déjà pas trop qu'on voit mes travaux non aboutis, mais ici c'est encore pire car elle est directement concernée par le sujet. Embarrassé je m'empresse donc vite de laisser retomber le tissu que j'utilise habituellement pour recouvrir mes projets en court et qui tient toujours au sommet de mon chevalet. "C'est encore à l'étape de projet, fais pas attention." Je me gratte derrière la tête. L'art ça ressemble jamais à rien avant d'être terminé...J'espère qu'elle ne va pas penser que je fais de la merde avec ce sujet pour le coup. J'aurais aimé pouvoir lui offrir une fois terminé, si il me satisfait assez.

Après lui avoir servit un verre, je lui propose de passer au jardin. Il fait beau aujourd'hui alors autant en profiter. Et puis au moins ça évitera de foutre des petits cheveux partout dans la maison. Déjà que Charlie me tape sur la système à râler pour les poils de chats, si en plus j'y ajoute ma propre toison j'ai pas fini d'en entendre parler... Dans le gazon au moins pas besoin de faire attention.
Je prend le soin de retirer mon t-shirt pour l'épargner lui aussi puis m'installe tranquillement sur une chaise. C'est assez peu conventionnel de se faire couper les cheveux dans son jardin, mais d'après ma copine j'en ai vraiment besoin, et surtout ça me permet de rendre service à Spence sans pour autant lui faire la charité. Cependant je ne nierais pas que ça apporte tout de même un certain confort, au moins je peux siroter mon whisky de fin de journée en prenant un bon bol d'air tout en me faisait bichonner, chose impensable au salon. "Je compte sur toi pour pas faire trop court hein." Je m'assure d'un ton léger. Chose que les coiffeurs entendent probablement de la bouche de tous leurs clients. Si Charlie se plaint que ça commence à me retomber dans les yeux, j'aime quand même garder un peu de longueur, faut garder un peu de style. Et comme tout être humain, même si j'aime beaucoup la rouquine, je grimace un peu d'appréhension au premier coup de ciseaux, quand je vois une première mèche tomber.
Surtout qu'au jardin, y'a pas de miroir... Ce sera donc surprise et je suis bien obligé de lui faire entièrement confiance.
"Du coup dis moi, comment tu vas en ce moment ?" Me sentant concerné par son sort, je lui demande alors que j'observe mes petits bouts de cheveux tomber sur mes genoux, curieux de savoir comment elle se débrouille après que son lieu de travail ait été transformé en poussière avec son salaire.



 


Dernière édition par Tyler Hepburn le Mer 27 Juil - 20:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

Spencer & Tyler ☀ Rise from the ashes Empty
MessageSujet: Re: Spencer & Tyler ☀ Rise from the ashes Spencer & Tyler ☀ Rise from the ashes EmptyDim 5 Juin - 12:05




 



Tyler & Spencer

C’est la première fois que Spencer met les pieds chez Tyler alors elle ne peut s’empêcher de regarder un peu partout avec une certaine fascination. Elle avait toujours eu une grande admiration pour les gens qui étaient dotés d’un talent artistique alors forcément, voir l’endroit où le Hepburn peignait éveillait son intérêt. Rapidement, les yeux de la rousse se posent sur une toile qui trône au centre du salon, et elle comprend que c’est sur ce quoi son ami est en train de travailler. Elle se mord la lèvre. Il lui en avait parlé par sms mais l’imaginer et le voir étaient des choses différentes. Car comme il l’avait annoncé Tyler travaillait bien à représenter des incendies. Elle ne savait pas ce que ça lui faisait ressentir. Elle n’avait pas été présente lorsque le salon avait brûlé, elle n’avait aucun traumatisme lié au feu et pourtant, elle était troublée. Sans doute parce que le feu lui avait pris ce qui la rendait heureuse. Ses parents d’abord et maintenant son salon de coiffure. Celui dans lequel elle avait investies ses faibles économies, le symbole de sa renaissance…

De toute façon, Tyler a l’air gêné par l’examen auquel elle se livre, il tire tout à coup un drap sur les esquisses responsables du trouble de la rousse, lui disant de ne pas regarder tant que ce n’est pas terminé. « Désolée, je suis trop curieuse… Je ne voulais pas être indiscrète. » Lui dit-elle avec un petit sourire contrit. Elle appréciait beaucoup le jeune homme alors l’agacer ou le mettre mal à l’aise était bien la dernière chose qu’elle voulait. Elle se détourne donc de son atelier improvisé, acceptant avec gratitude le verre qu’il lui tend et le suivant ensuite dans le jardin comme il le lui demande. « J’adore ta maison. » Dit-elle en découvrant l’extérieur. Pour une fois, il y a un peu de soleil à Tenby et le jardin ressemble à un havre de paix. Tyler retire son t-shirt, s’installant sur une chaise de salon de jardin, tandis que Spencer prépare ses ciseaux et un peigne. « Je dois bien avouer que ce n’est pas souvent que je coiffe quelqu’un dehors. » Dit-elle dans un petit sourire. Mais ça ne la dérangeait pas, les coupes masculines étaient quand même les plus simples. Et il se trouvait que son client du jour avait de très beau cheveux, ce qui allait vraiment lui rendre les choses faciles.

Cette journée restait cependant celle des premières fois. Première fois que Spencer venait ici. Et surtout première fois qu’elle coiffait Tyler. Alors forcément, il a quelques inquiétudes bien légitimes. « Ne t’en fais pas, je sais que tout le monde pense que les coiffeurs voient les centimètres différemment… Mais je te vois assez souvent pour savoir quelle longueur tu aimes bien porter. » Le rassure t-elle. Elle ne mentait pas. Progressivement, Tyler avait pris une place importante dans sa vie. Les deux expatriés anglais qu’ils étaient s’étaient serrés les coudes, multipliant les rencontres au café où le jeune homme bossait. Spence connaissait donc ses mimiques, son sourire malicieux, sa manie de passer sa main dans ses cheveux pour les remettre en place. Comme beaucoup de gens, il tenait à ses derniers sans que ça soit forcément de la vanité. Elle savait donc qu’elle n’avait pas intérêt à se planter.

Heureusement, s’il y avait bien un domaine où elle avait confiance en elle, c’était bien la coiffure. Elle se lance donc, le bruit des ciseaux qui découpaient les mèches du Hepburn ayant un effet apaisant sur elle. C’est au moins ce qu’il lui faut pour répondre à la question de son client du jour. Tyler avait l’air de s’inquiéter pour elle – c’était d’ailleurs sans doute pour cela qu’il avait eu besoin d’une coupe de cheveux subitement – mais malgré l’amitié qu’elle ressentait pour l’anglais, elle n’avait pas trop envie de se plaindre. Il y avait des gens qui souffraient bien plus qu’elle. Sauf qu’elle avait de plus en plus de mal à donner le change… « Je vais bien… » Elle commençait toujours comme ça, c’était presque un automatisme. » Kai est adorable avec moi. » Ce qui était vrai. Sans le gallois, elle se serait sans doute déjà effondrée. Mais être heureuse en amour n’était malheureusement pas suffisant. Et elle se doutait bien que Tyler demandait surtout par rapport au salon. « Mais c’est quand même difficile de ne plus aller bosser. Avant le matin, je me levais avec un but, j’allais au travail… Maintenant, c’est différent… J’ai envoyé des tonnes de CV à Swansea mais je n’ai pas de réponses. Alors je n’ai pas grand-chose à faire des mes journées…Si ce n’est une coupe ou deux de temps à autre. Les gens n’aiment pas trop se faire coiffer à domicile je crois… A vrai dire, je m’ennuie. Et du coup, je ressasse. » Finalement, elle avait été très franche. Il fallait dire qu’elle était un véritable livre ouvert en présence de Tyler.




 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

Spencer & Tyler ☀ Rise from the ashes Empty
MessageSujet: Re: Spencer & Tyler ☀ Rise from the ashes Spencer & Tyler ☀ Rise from the ashes EmptySam 30 Juil - 18:24




 



Tyler & Spencer

Les yeux de Spencer sont clairement curieux car je les vois scruter chaque recoins de ma maison. Même ceux qu'ils ne faut pas car bien vite son regard finit par s'arrêter sur la fameuse toile, que je cache alors avec empressement en faisant retomber le drap qui la protège.
Me rendant compte que mon  geste à pu paraître un peu brusque, j'étire rapidement un doux sourire sur mes lèvres. "Non t'inquiètes pas, c'est moi qui l'ai laissé visible après tout. Tu pouvais pas savoir." Je cherche a la rassurer. Scrutant son visage, j'en profite tout de même pour tenter de déceler quelque chose qui pourrait trahir ce qu'elle pense de cette esquisse. Même si elle n'est pas fini et qu'il faut encore beaucoup se projeter, je suis curieux de savoir si son avis penche plutôt vers quelque chose de positif ou si je vais droit dans le mur avec ce tableau... Mais difficile de déchiffrer les pensées de la rousse...Tant pis, il faudra que je continue sur mon instinct.

L'exploration terminée, on se dirige finalement vers le jardin. "Merci. Je dois avouer que Charlie y est pour beaucoup..." Les petits détails féminins, les bougies sur la table du salon ou le tapis au centre de la pièce, toutes des touches dont le crédit lui revient. Elle a même réussit à faire cohabiter une reproduction Klimt avec celle d'un Matisse dans la même pièce. Chose que je n'avais jamais réussi à rendre harmonieux auparavant.
Ça ne tiendrait qu'à moi, mon salon se résumerait à la vieille commode métallique récupérée dans une décharge, mon vieux canapé en cuir clouté dégoté au même endroit et mon vélo trainant n'importe où au milieu de tout ça, avec mon matériel de peinture occupant tout le reste de l'espace....
Grâce à elle, l'endroit ne ressemble pas juste à un magasin de récupération qui aurait fauté avec une garçonnière. Elle a même ajouté des coussins dans le fauteuil...  Et je mentirais si je disais que ça n'est pas agréable de vivre dans un endroit soigné.

Je m'installe ensuite dos à la coiffeuse, prêt à perdre un peu de masse capillaire.
Dans le fond, je ne sais pas vraiment si je le fais parce que j'en ai réellement besoin ou si j'ai juste eu un peu pitié de la situation de Spence...  C'est peut-être stupide et ça ne s'explique pas vraiment, mais le simple fait qu'on partage les même origines nous a incroyablement rapproché. La connexion à été immédiate. A deux cents kilomètres de son nid natal, trouver quelqu'un comme elle, dont l'accent a la même résonance que le mien, c'est presque comme trouver un membre d'une lointaine famille. C'est pour ça que je me sens le devoir de l'aider, parce que dans une famille on se sert les coudes dans l'adversité. Et même si je n'irais pas jusqu'à dire que je la vois comme une soeur, car de toute évidence nous ne sommes malgré tout pas aussi proche que ça non plus, elle est assez spéciale à mes yeux que pour que j'ai envie de lui apporter ce genre de soutien.
Je souris. "Je dois dire que c'est pas souvent non plus que je me fais coiffer dans le jardin..." Mais après tout pourquoi pas... J'espère juste que le vent ne va pas trop venir compliquer son travail. Je n'y avais pas vraiment pensé mais ça pourrait être un élément plutôt perturbateur. C'est d'ailleurs probablement pour ça qu'il n'est pas courant de coiffer dehors. Si une bourrasque vient à chaque fois tout foutre en l'air dès qu'on a finit d'arranger une zone pour la couper correctement, ça doit être plutôt démotivant.  Mais la météo a l'air clémente aujourd'hui, heureusement. La brise est plutôt douce.

Rassuré quand au futur de mes cheveux, je la laisse commencer. Éloignant un peu mon verre avant qu'un brin ne puisse tomber dedans. J'aime mon whisky imberbe...
J'engage un peu plus sérieusement la conversation, l'orientant sur le sujet sensible. Je veux m'assurer qu'elle arrive à rebondir... Mais j'ai l'impression à sa réponse que ce n'est pas tellement le cas... Son je vais bien manque un peu de sincérité. Et la fin de sa réponse confirme la fausseté de cette affirmation.
Embêté pour elle je me mordille la lèvre alors que je l'écoute. Dans ma tête je ressasse. Je n'aime pas la savoir dans cette situation, et ce n'est pas en l'engageant pour une coupe que je vais la sauver... Surtout que je ne peux pas vraiment l'appeler toutes les semaines, il faut bien attendre que ça repousse pour redemander ses services.
J'aimerais réellement pouvoir faire plus. "Et est-ce que tu vas toucher des indemnités ? Je veux dire, financièrement t'es couverte ou ils te laissent dans la merde ?" Je me permet de demander, même si parler d'argent c'est toujours délicat. "J'ai pas trop suivis les après de l'incendie mais j'ai entendu dire que c'était potentiellement criminel ? Du coup je sais pas si ça change quelque chose auprès de l'assurance ?" J'ai tout de même du mal à imaginer que quelqu'un ait pu volontairement mettre le feu au salon...



 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

Spencer & Tyler ☀ Rise from the ashes Empty
MessageSujet: Re: Spencer & Tyler ☀ Rise from the ashes Spencer & Tyler ☀ Rise from the ashes EmptyMar 9 Aoû - 18:44




 



Tyler & Spencer

Spencer avait eu peur que sa curiosité vis-à-vis du travail de Tyler refroidisse un peu l’ambiance mais il n’en fut rien. Avec un sourire teinté de gentillesse, il lui fait comprendre que l’incident n’en est même pas un pour lui. Rassérénée, elle lui rend son sourire. Il ne s’en rendait peut être pas compte mais ce qu’il venait de faire était important aux yeux de la rousse. Son mari lui avait déjà donné des yeux au beurre noir pour beaucoup moins que ça, alors la douceur du peintre la touchait…. En tout cas, elle ne peut pas faire comme si elle n’avait rien vu alors elle se dit qu’elle doit dire quelque chose à propos de la toile. « Je ne suis pas une grande critique d’art mais ça me paraît très réussi. En fait, c’est… saisissant. Les couleurs, elles sont… Superbes. Et les flammes, et bien elles ont l’air réel. » Elle espérait que c’était le résultat qu’il recherchait sinon ce qu’elle venait de dire ne serait pas un compliment. De toute façon, il y avait probablement très peu de chances qu’il prenne son bafouillage de profane comme tel. Elle ne mentait pas quand elle disait qu’elle n’y connaissait rien…

Heureusement, l’anglaise est destinée a vite retrouver son terrain de prédilection. Car c’est bel et bien pour coiffer Tyler qu’elle est venue. Elle prépare donc son matériel tandis que ce dernier retire son t-shirt et ils bavardent un peu pendant ce temps. Les talents de décoration de Charlie sont à l’honneur et Spencer écoute avec attendrissement le Hepburn parler de sa dulcinée avec une lueur d’admiration dans le regard. « C’est vrai qu’elle est douée. Le bon goût, c’est inné chez elle. » La rousse aussi admirait la cousine de Kainoa. Peut être même que parfois, elle était jalouse des tenues très inspirées de la brune. Les deux jeunes femmes n’avaient pas une relation très facile mais Spencer pouvait au moins reconnaître le talent de Charlie. « Quoiqu’elle sort avec toi, alors c’est moins sûr ! » Ajoute la Evans avec un petit rire. Il était rare qu’elle se permette ce genre d’humour mais son instinct lui soufflait qu’avec Tyler, elle pouvait. Ne serait-ce parce qu’il savait toute l’estime et l’admiration qu’elle lui portait. A vrai dire, elle se demandait parfois comment un type aussi raffiné que lui pouvait s’intéresser à elle. Artiste dans l’âme, cultivé et plein d’assurance, il était tout son contraire. Certes, ils étaient originaires de la même ville, mais ce n’était pas une raison suffisante pour expliquer la bonne entente qu’il y avait entre eux…

L’ambiance a beau être bucolique, ils se mettent bien vite à parler de la situation quelque peu compliquée de l’ancienne coiffeuse. Cela n’a rien de choquant. Tyler était vite devenu un confident et Spencer ne comptait plus le nombre de fois où elle était allée boire un thé chez Feccis & Sons ice cream quand elle avait un peu le cafard. A chaque fois, elle avait trouvé le réconfort dont elle avait besoin… Alors une fois n’était pas coutume, aujourd’hui, elle avait vite laissé échapper ce qu’elle avait sur le cœur. Et avec sa clairvoyance habituelle, Tyler pose les questions importantes. Spence se mord la lèvre, essayant de réprimer son amertume avant de répondre. « Non, je ne vais pas toucher grand-chose… Incendie criminel ou pas. La plus grande partie du salon appartenait à ma patronne, moi j’avais juste investi un peu d’argent, et encore, ce n’était même pas le mien. Et puis, elle avait vraiment pris le minimum niveau assurance. » Tchac. Tchac. Tchac. Les coups de ciseaux de la rousse ponctuent ses paroles tandis que les cheveux de Tyler volètent paresseusement dans les airs avant de tomber sur la pelouse. Le manque de prévoyance de Maxine et l’injustice de ce qui s’est passé agacent l’ancienne coiffeuse mais elle ne se venge pas sur les cheveux de son ami. Sa concentration n’est pas entachée, elle avait l’habitude de parler de tout et de rien tout en travaillant. Elle ne laissait jamais ses émotions prendre le dessus.

« En plus, elle ne veut pas rouvrir, elle va prendre son indemnité et prendre sa retraite. Je ne peux pas vraiment me relancer dans l’aventure toute seule. Et puis, tout Tenby va à l’autre salon de coiffure maintenant. Je suis coincée, je ne peux pas travailler ici, ou un peu à domicile mais pas plus. Et je n’ai pas vraiment envie de partir à Swansea ou ailleurs, je me plais ici. » Continue t-elle à expliquer avec animation. Puis elle se rend compte que Tyler n’a peut être demandé autant de détails. C’était la première fois qu’elle en parlait alors forcément, ça prenait des allures de tirade tandis qu’elle rendait compte d’à quel point, elle était coincée. « Je me dis que je devrais peut être faire quelque chose à côté… » Sinon, elle allait vite être sur la paille. Mais ça, elle se garde bien de le dire à voix haute, consciente de déjà beaucoup s’apitoyer. « Toi, tu arrives à gérer la peinture et ton job ? Ou c’est difficile ? » Demande t-elle en fixant le haut du crâne de Tyler.




 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

Spencer & Tyler ☀ Rise from the ashes Empty
MessageSujet: Re: Spencer & Tyler ☀ Rise from the ashes Spencer & Tyler ☀ Rise from the ashes EmptyMar 16 Aoû - 0:43




 



Tyler & Spencer

J'arrive dans le jardin sourire aux lèvres. La rousse a finalement laissé filer un commentaire sur la toile et celui-ci a plutôt le mérite de me réjouir et de me motiver. Ça me donne d'ailleurs envie de le finir maintenant pour lui offrir à son départ, mais c'est bien utopique de penser que je pourrais le finir en quelques heures... Surtout que je me vois mal la faire poireauter dans la cuisine pendant que je travaille... Pas de changement dans le plan de base donc et je me prépare à recevoir ma nouvelle coupe de cheveux. La toile attendra.

La vanne plutôt inattendue de Spencer me fait sourire de plus belle. "Les goûts douteux dans le choix des partenaires, ça doit être une tare courante chez les Baxter je crois." Je charrie en lui renvoyant sa propre pique. Riant doucement.
Bien sûr je n'en pense pas un mot, que du contraire. Je pense plutôt que Kainoa fait preuve d'un bon goût particulier, et de chance aussi, en sortant avec Spencer. Une pomme que j'aurais bien croqué à l'époque. Avant que je ne tombe amoureux de Charlie et avant qu'elle ne tombe amoureuse du cousin de celle-ci. Finalement, ça renforce la considération familiale. Avec des mariages, on serait officiellement liés, bien qu'éloigné sur les branches de l'arbre... Je lâche un petit rictus à cette idée. C'est la première fois que je réalise. Des racines aux branches, tout semble nous rapprocher finalement.

Les ciseaux finissent pas être mit au travail et, à chaque mèche qui tombe sur mes épaules, Spencer semble s'ouvrir un peu plus. M'ayant d'abord offert une réponse polie et retenue lorsque j'ai ouvert la conversation sur sa situation, sa langue semble à présent se délier pour enfin me répondre avec franchise. On ne peut presque plus l'arrêter, une fois lancée, elle se livre totalement et je l'écoute avec attention.
Me mordillant la lèvre en réalisant que sa situation actuelle est vraiment merdique. Je suis déçu pour elle d'apprendre que le salon ne ré-ouvrira pas et qu'elle a semblerait-il perdu sa clientèle.  Déçu que sa patronne ait été aussi imprudente sur l'assurance. Elle mérite mieux que ça, mais n'étant malheureusement pas un génie sorti d'un lampe, je me retrouve impuissant et sans idée pour l'aider.
Le mieux que je puisse faire c'est parler d'elle autour de moi, venter ses mérites de coiffeuse à domicile... Mais combien risquent de réellement m'écouter et faire appel à elle ? Probablement pas plus d'un quart. Les gens n'aiment pas trop chambouler leurs habitudes... Changer de coiffeur est souvent une idée qui rebute.
"Ça craint." Vraiment c'est tout ce que je peux dire... "Je suis sincèrement désolé que tu te retrouves dans une telle situation." Oui, de la compassion, c'est triste mais c'est tout ce que j'ai à offrir. Et c'est naze.  Ça me fait bouffer l'intérieur de mes joues.

Elle retourne la question à mon égard et j'ai presque envie d'hausser les épaules en guise de réponse. Bien sûr je me retiens en dernière minute réalisant que ce mouvement brusque ferait bouger ma tête et pourrait coûter cher à ma chevelure... "Oh tu sais, moi j'ai vraiment pas à me plaindre. C'est sûr que c'est pas le boulot de mes rêves mais justement ça me laisse le temps de peindre, et surtout ça me permet de payer ma part du loyer ici et de manger... Je demande pas plus. Je dirais même que ça m'offre un petit train de vie paisible." Bon, si j'étais riche je ne me plaindrais pas non plus, mais globalement ma vie est plutôt bien arrangée. Travaille fixe, domicile moyennement miteux, compagne sublime et du temps pour ma passion. Je me dis qu'il y'a franchement pire et en un sens Spencer vient même de le confirmer. Du coup, je suis heureux avec ce que j'ai. J'ai l'impression que ma vie ne fait que s'améliorer alors pour l'instant, je touche du bois. Je devrais mourir vieux et comblé.

Mais évoquer mon boulot me fait alors subitement penser à quelque chose. Je bondis presque sur ma chaise mais me contente de me redresser un peu, les yeux écarquillés sous un soudain éclair de génie. Secouant ma main pour indiquer à Spencer d'arrêter ce qu'elle fait je m'excite un peu. J'ai trouvé une solution, ça y'est !
Les ciseaux hors de mes cheveux, je me retourne alors d'un petit bond presque enfantin sur ma chaise. "Spence ! J'ai peut-être une solution pour toi !" Bien sûr ce n'est pas une solution miracle ni idéale, mais c'est mieux que rien et ça pourrait la dépanner. "Je te préviens, c'est pas flatteur mais j'ai rien d'autre." Je marque une pause. Dans le fond c'est un peu délicat à proposer... Mais je me lance. "Chez Feccis notre plongeur vient de démissionner... Du coup, y'aurait potentiellement un boulot qui se libère... C'est pas ton domaine je sais et c'est plutôt ingrat, mais au moins, c'est du boulot et c'est à Tenby...." Maintenant je redoute un peu sa réaction. Soit elle se vexe que je lui propose un boulot où on fait la vaisselle, soit elle décline poliment, soit elle accepte... J'espère juste que ça ne sera pas la première option... "Qu'est ce que t'en dis ?"


 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

Spencer & Tyler ☀ Rise from the ashes Empty
MessageSujet: Re: Spencer & Tyler ☀ Rise from the ashes Spencer & Tyler ☀ Rise from the ashes EmptyJeu 25 Aoû - 11:37




 



Tyler & Spencer

« Oh touchée. » C’est bien tout ce que peut répliquer Spencer dans un petit rire, quand Tyler met fin à leur mini joute verbale par un KO retentissant. C’est ce qui arrivait quand on taquinait quelqu’un de plus intelligent que soit, mais la rousse avait tendance à s’oublier en compagnie de son ami. Cela dit, elle n’était pas vexée du tout. Elle était bonne joueuse et à vrai dire plutôt admirative face à la répartie de son concurrent. Il l’avait bien eue. « Parfois, j’oublie qu’on est dans une toute petite ville et qu’on s’est débrouillés pour sortir avec des cousins. Franchement, quelles étaient les chances ? » Mais en réalité, elles n’étaient pas si basses que cela, puisque la famille Baxter était plutôt étendue. Et surtout, ce n’est pas quelque chose qui dérange Spencer. Bien au contraire. Tyler et Charlie n’étaient pas unis par les liens du mariage et c’était pareil pour Kai et elle mais elle serait un jour heureuse de considérer le Hepburn comme un membre de sa famille…


Comme le démontre sa tentative d’être taquine avec le propriétaire des lieux, Spencer se sent à l’aise avec lui et c’est sans doute pour cela qu’elle se confie à lui tandis qu’elle lui coupe les cheveux avec application. Et aussi parce qu’il lui a demandé où elle en était avec beaucoup de sollicitude. Il était comme ça, Tyler, il prenait soin de ses amis. Ceux qui s’arrêtaient à son passé de Don Juan ou le trouvait snob à cause de son accent ou de sa peinture ne savait pas à côté de quoi ils passaient. « Merci… J’apprécie. » Réplique d’ailleurs l’anglaise quand elle a fini de vider son sac et que son homologue britannique lui exprime sa compassion avec une grande sincérité. Enfin, c’est comme ça qu’elle le perçoit. Il  a l’air vraiment embêté pour elle et encore une fois, ça met un peu de baume au cœur à l’ancienne coiffeuse. Elle avait décidemment bien fait de venir ici aujourd’hui au lieu de se morfondre chez elle.
Elle s’empresse toutefois de détourner la conversation sur les occupations de Tyler pour ne pas passer trop de temps à s’apitoyer sur elle-même. La réponse du jeune homme lui donne de l’espoir et c’est un brin plus optimiste qu’elle lui répond. « Ca me rassure ce que tu me dis… Parce que c’est ce qui me fait peur… Je n’ai rien fait d’autre que coiffeuse jusqu’à présent et je ne vois pas ce qui me plairait de faire d’autre. Mais un ami m’a récemment dit que c’était une chance de reconversion… Et je ne sais pas, peut être qu’il a raison. Que je pourrai essayer de faire quelque chose qui me passionne vraiment. En tout cas, tu montres que c’est possible. »
Les propos de la rousse semblent éveiller quelque chose dans l’esprit de son client du jour car il lève soudainement la main, lui faisant signe d’arrêter. Ou bien est-ce autre chose ? Avec son manque de confiance légendaire en elle, il ne faut pas longtemps à la rousse pour paniquer. « Qu’est-ce qu’il y a ? J’ai touché une de tes oreilles ? » C’était un risque vu qu’elle bavardait bien plus que d’ordinaire et de sujets qui lui tenaient à cœur, qui plus est. Elle se mord la lèvre, levant ses ciseaux en l’air mais quand Tyler se retourne sur sa chaise pour lui faire face, c’est un sourire radieux qui illumine son visage, pas une expression de souffrance. Et là, il lui annonce qu’’il a peut être une solution pour elle. Les doigts de la coiffeuse se crispent sur les anneaux argentés de ses ciseaux tandis qu’elle sent une lueur d’espoir naître en elle face à l’enthousiasme de son interlocuteur. Sauf qu’il a vite fait de lui préciser que ce n’est pas une solution miracle et elle comprend vite que ça n’a rien avec la coiffure.


A vrai dire, c’est une proposition plutôt inattendue mais avant même d’y réfléchir, Spencer remarque l’air embêté de Tyler et s’empresse de le rassurer. « Ty’… J’étais coiffeuse, ce n’est pas exactement un métier que les gens portent en haute estime… » Elle y réfléchit encore un peu mais les paroles du peintre résonnent encore dans ses oreilles. Comme lui, elle avait besoin de payer ses factures et de rester à Tenby. Elle n’allait pas faire la difficile, si ? Ce n’était pas donné à tout le monde de faire un job glamour ou attrayant. Et elle, elle était plutôt dos au mur. Alors c’est un sourire sincère qui naît peu à peu sur ses lèvres. « Alors j’en dis que ça mérite que j’y pense. Tu crois que tu pourrais parler de moi à ton patron donc ? En plus, la plonge c’est dans mes cordes… C’est dans les cordes de tout le monde en fait. C’est un job à mi-temps ? »
Passée la surprise et l’introspection, c’est la reconnaissance qui prime. La rousse pose sa main sur l’épaule de Tyler, chasse quelques mèches de cheveux qui s’étaient déposées là et serre ensuite ses doigts affectueusement, lui adressant un grand sourire. « Merci… je te jure, je me sens déjà mieux rien qu’à l’idée d’avoir une perspective. Juste une perspective. » Elle lui aurait bien sauté au cou mais leur position ne s’y prêtait pas et puis, il était torse nu alors elle ne voulait pas créer une ambiguïté qui n’avait pas lieu d’être. Elle savait ce que les commères pourraient faire de l’histoire si on les voyait ainsi enlacés dans le jardin de Tyler… Elle continue néanmoins à exprimer enthousiasme et reconnaissance. La proposition était tellement généreuse… « Et puis, tu sais, j’ai une tendresse particulière pour Feccis… C’est là qu’on s’est rencontrés après tout. » Et quel ami précieux elle avait gagné en poussant la porte du café…



 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

Spencer & Tyler ☀ Rise from the ashes Empty
MessageSujet: Re: Spencer & Tyler ☀ Rise from the ashes Spencer & Tyler ☀ Rise from the ashes EmptyDim 11 Sep - 18:02




 



Tyler & Spencer

La proposition est gênante, presque dégradante, mais je pars du principe que mieux vaut offrir un pain un peu moisi à un homme qui crève de faim que rien du tout. Au pire elle peut toujours refuser l'offre.
Passer du confort d'un salon à la moiteur de la plonge risque de ne pas être bien plaisant. La climatisation remplacée par les vapeurs bouillantes, le son de la radio par le bruit assourdissant de la machine, la jolie vue sur la rue depuis la devanture par le carrelage de la cuisine, le soleil par le néon du plafond. C'est loin d'être un travail de rêve et c'est bien pour ça qu'on voit les employés défiler. Ils viennent faire un peu d'argent en attendant de trouver mieux, mais personne ne souhaite passer sa vie à un tel poste. C'est épuisant, salissant et ça garanti courbatures et brûlures. On finit par détester tous ces gens qui prennent leur café sur place, qui décident de manger une crêpe mikado pour aller avec qui étalent bien le chocolat partout dans l'assiette.
Au final, c'est presque un cadeau empoisonné mais je suis soulagé de voir qu'elle ne s'en vexe pas. Elle aurait pu me trouver irrespectueux de penser à ça pour elle. Une si jolie jeune femme dans un poste d'homme.

Je secoue la tête quand elle dénigre presque sa profession "Arrête, la coiffure c'est un peu une forme d'art tu sais. Tout le monde peut pas prendre des ciseaux et arriver à modeler des cheveux. Si moi j'essayais de faire ce que tu fais... Je crois que ma pauvre victime n'aurait pas d'autre choix que de se faire un Britney Spears juste après... " C'est à dire se raser le crâne... j'en mime même le geste au cas où elle ne saisit pas la référence.
Tous ces concours où les coiffeurs traitent le cheveux comme des sculptures, créent des formes improbables, jettent des arc en ciels de couleurs dans les mèches, ça confirme vraiment mon idée que ce métier à quelque chose d'artistique.  En tout cas pour ceux qui le vivent avec une réelle passion et pas juste un quotidien de carrés plongeants parce qu'il fallait bien se trouver une vocation.
Mon visage esquisse un petit sourire quand elle semble considérer mon offre comme une option. Je me sens utile et ça fait du bien. Ça m'allège le coeur de voir que ça allume une lueur d'espoir dans ses yeux. "C'est un trois quart temps." J'informe. Ça paie mieux qu'un mi-temps et ça laisse encore un peu de temps pour vivre. Un bon deal selon mon opinion. "Je peux l'appeler tout de suite si tu veux. Mais je sais déjà qu'il serait ravi de t'avoir, il arrête pas de se plaindre qu'on est un staff trop masculin." Je ris  doucement. Le pire c'est que c'est vrai. On l'entend parfois soupirer que ça manque de femmes chez feccis et que le café va finir par sentir la testostérone. Il ne serait pas contre une fragrance féminine pour venir contrebalancer l'ambiance de vestiaire qui règne parfois et apporter un peu d'élégance au milieux de nos blagues grasses. "Par contre c'est physique tu sais. C'est pas comme laver tes assiettes dans ton évier. Il faut la cadence, ranger vite le propre encore très chaud pour lancer la suivante. A certaines heures c'est la course. A d'autres tu trouveras le temps long." Je préfère la prévenir car le métier de plongeur est parfois considéré à tord comme quelque chose de simple. Mais il faut une bonne condition physique parfois pour encaisser toute la vaisselle qui arrive, la rendre propre alors qu'on se fait gueuler dessus parcequ'il n'y a plus assez de tasses à café et que le client attend son déca. Quand c'est la saison estivale et que tous les grands parents emmènent leurs enfants manger une glace au même moment et que toutes ces coupes arrivent ensuite ensemble.

Passant une main amicale contre le haut de son bras je souris tendrement. "Ne me remercie pas. Si je peux t'aider c'est tout naturel que je le fasse. Après tout qui sait, on sera peut-être un jour officiellement de la famille, et dans une famille, on prend soin les un des autres." Sur ces mots j'ébouriffe ses cheveux comme le ferait un grand-frère, bien qu'elle soit mon ainée.  
Je dois ensuite rire, à moitié attendri, à moitié amusé par sa mignonne remarque. "Crois moi, si tu bosses là bas t'auras vite beaucoup moins de tendresse pour l'endroit..." Ça c'est une assurance... Même si on aura l'avantage d'être collègues, ça risque de ne pas suffire tous les jours pour passer une bonne journée et compenser l'épuisement du travail.
Je me souviens encore de notre rencontre, je venais de fuir ma ville natale et je n'étais qu'un petit nouveau plein d'ambition. Un peu perdu, avec un accent si marqué que les vieilles un peu sourdes me regardaient parfois avec des yeux ronds comme des billes, pas certaines de comprendre cette prononciation exotique trop différente de la leur...  Et puis la rouquine est un jour arrivée à mon comptoir. Un café latté à emporter. Et je me suis perdu dans cette voix qui m'a ramené à la maison. Ce petit bout de familiarité dans un endroit étrangé.
Elle m'a renvoyé à mes rues d'enfances, mes bars, mes petits coins secrets que j'aimais tant et qui ont finit par être intoxiqués par la haine de ma famille.
C'était impossible qu'on ne finisse pas amis et encore aujourd'hui je me sens beni d'être tombée sur elle.

Attrapant délicatement sa main sur mon épaule, je la dégage pour pouvoir m'éloigner. "Je vais vite passer ce coup de fil." J'informe dans un clin d'oeil, avançant peu dans le jardin pour plus d'intimité. J'appelle alors mon patron pour lui parler de Spencer et il' s'avère que je n'ai même pas besoin de trop la vendre. Un employé pour un poste vacant, qui plus est une femme; il ne tarde pas à demander à la rencontrer. La conversation est courte et je reviens tout sourire auprès de Spencer, reprenant joyeusement ma place sur la chaise. "Bon allez, si tu me rates pas je te donnerais l'heure et la date de ton entretient." Je chantonne presque, content de moi. Annonçant à ma façon que ma proposition se valide.


 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Spencer & Tyler ☀ Rise from the ashes Empty
MessageSujet: Re: Spencer & Tyler ☀ Rise from the ashes Spencer & Tyler ☀ Rise from the ashes Empty

Revenir en haut Aller en bas

Spencer & Tyler ☀ Rise from the ashes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-