AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Even at my worst I'm better with you (+) EMRYS & LYLOU

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Kainoa + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Haley Lu Richardson.
TES CRÉDITS : HJS ♥ + Blasphemy.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Emrys - Fiona - Rhys - Jesse & Daniel)
À venir : Spencer - Billie - Matthew.
RAGOTS PARTAGÉS : 7229
POINTS : 1953
ARRIVÉE À TENBY : 21/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans (17.07.93)
CÔTÉ COEUR : Elle sort avec Jesse.
PROFESSION : Pilote de transport dans la Royal Air Force.
REPUTATION : La pauvre, la vie ne l'a pas vraiment gâtée... Mais elle a de la chance d'avoir quelqu'un d'aussi gentil que Jesse. Vous croyez que ça va tenir, eux deux, avec leurs voyages respectifs ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Even at my worst I'm better with you (+) EMRYS & LYLOU Ven 27 Mai - 6:37


Le regard littéralement dans les nuages, des écouteurs vissés dans ses oreilles, Lylou essayait de toutes ses forces de ne pas se laisser assaillir par de sombres pensées. Maintenant que chaque seconde qui passait la rapprochaient de Tenby, elle sentait sa gorge se nouer et son estomac se resserrer. Mentalement, elle compta à nouveau le nombre de jours et le nombre de semaines qui s'étaient écoulés depuis qu'Echo était dans le coma. Beaucoup trop... Beaucoup trop. La petite sœur indigne qu'elle était n'avait pas réussi à faire le déplacement avant. Pourtant, ce n'était pas faute d'avoir essayé... Pendant tout ce temps, elle avait insisté auprès de ses supérieurs, au risque de paraître quelque peu irrespectueuse. Elle n'avait cessé de faire valoir qu'il s'agissait d'une exception et qu'elle était partie de chez elle depuis cinq mois déjà. Si c'était de son mari ou de son enfant dont il avait été question, Lylou aurait immédiatement obtenu l'autorisation de rejoindre son foyer. Mais là, les négociations avaient été longues et difficiles. Dans un monde en crise, les militaires étaient de plus en plus sollicités et la Galloise avait fait plus de voyages que d'habitude pour acheminer non seulement une petite partie des troupes, mais aussi du matériel nécessaire. Elle avait quand même fini par avoir ce qu'elle réclamait, à force de persévérance. Sans s'attarder une nuit de plus, elle avait regagné la base militaire de Cardiff et avait acheté en ligne un billet d'avion pour Swansea. Elle avait assez perdu de temps, elle tenait à avaler les kilomètres grâce au moyen de transport le plus rapide au monde (qui avait aussi l'avantage d'être son préféré et de loin). Dès l'instant où sa mère avait réussi à la joindre pour lui annoncer la terrible nouvelle, son retour dans la petite bourgade avait occupé l'essentiel de ses pensées. Mais maintenant qu'elle savait qu'elle allait revoir sa grande sœur, mais sans pouvoir l'entendre rire, raconter une anecdote à propos de ses élèves ou épater la galerie avec sa connaissance en littérature classique, elle appréhendait de plus en plus ce qui l'attendait. L'immobilité de sa sœur... Le désespoir de ses parents... Le retour de son frère... Elle qui savait pourtant garder son sang-froid dans des situations critiques, elle avait senti son angoisse monter petit à petit au fur et à mesure que la distance la séparant de sa famille se réduisait. Elle avait à peine réussi à fermer les yeux pendant ses deux vols et la nuit précédente, alors qu'elle aurait bien eu besoin de glaner quelques heures de sommeil. Ça faisait beaucoup de trajet, d'autant plus qu'elle voulait être relativement fraîche et dispose à son arrivée à Tenby.

Peu avant l'atterrissage, Lylou se laissa distraire pendant quelques instants, admirant la douceur avec laquelle l'appareil se posait sur la piste. Dans l'aviation civile, le pilotage automatique était évidemment plus utilisé que dans l'armée. Mais même si elles la touchaient d'assez près, ce n'était pas le moment pour la jeune Blake de se perdre dans ce genre de considérations. Il était temps de ramasser son sac à dos, de descendre de l'avion et d'aller chercher sa valise. En foulant le sol de cet aéroport qu'elle connaissait relativement bin, Lylou sentit une vague de nostalgie l'envahir. Ce sentiment ne fit que se renforcer quand, plus loin, son regard se posa enfin sur un visage familier. Heureusement, la nostalgie fut vite remplacée par une joie indéniable. Oui, la seule vue de cet homme lui mettait du baume au cœur... En se pressant pour arriver plus rapidement auprès de lui, elle laissa tomber sa valise sans s'en préoccuper et lui sauta presque dans les bras, sans la moindre hésitation. C'était l'une des rares personnes avec lesquelles elle se permettait d'être aussi démonstrative. Avec les gens en général, elle n'était pas forcément friande des marques d'affection, préférant se montrer plus réservée et plus posée. Mais il n'était pas tout le monde, loin de là. « Bonjour Emrys » finit-elle par souffler. Elle se détacha de lui pour détailler un peu ses traits. Elle avait beau le voir de temps en temps sur Skype, ce n'était pas la même chose. « Tu n'as pas pris une seule ride ! » s'exclama-t-elle pour le taquiner, peu désireuse de le voir s'enquérir tout de suite de son état. C'était sa manière à elle de chercher à ne pas alourdir l'atmosphère d'emblée. « Mais même si tu avais l'air d'avoir pris un coup de vieux, ça m'aurait quand même fait sacrément plaisir de te voir, hein. » En plus de ne pas avoir changé physiquement, Emrys avait aussi conservé sa belle personnalité. Ainsi, sans même qu'elle le lui ait demandé, il s'était déjà penché pour ramasser et pousser la valise à sa place. Malheureusement, Lylou aussi avait gardé des traits de caractère qui n'étaient pas forcément plaisants pour les autres. Elle avait tellement l'habitude de se débrouiller toute seule et de claironner qu'elle n'avait pas besoin d'un homme... Il fallut donc qu'elle se fasse violence pour ne pas lui rappeler qu'elle pouvait parfaitement s'occuper de ses affaires. C'était quand même elle qui lui avait demandé de venir... En plus, elle n'aimait pas le rabrouer, lui, contrairement à beaucoup d'autres. Alors elle se contenta de le suivre, lui adressant même un nouveau sourire, qui traduisait bien ce qu'elle ressentait à son égard. « Alors, qu'est-ce que tu me racontes de beau ? » Assez vite, elle se retrouva installée dans sa voiture. « Merci d'avoir fait tout ce trajet pour venir me chercher... C'est vraiment gentil de ta part. J'osais pas déranger mes parents, ils sont souvent fourrés à l'hôpital... Et avec mon frère, on s'est pas revus depuis genre... Je compte pas les années. » De toute façon, Emrys le savait déjà. « Bref, merci encore. Quand je me serai un peu posée... Que j'aurai vu ma famille et tout... Je t'inviterai Chez Victor, ou je ferai autre chose pour toi. Et bien sûr, t'es obligé d'accepter, sinon je me fâche ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Gwen, Eléa & Lexia
TON AVATAR : Nina Dobrev
TES CRÉDITS : ava - idk ; signa - northern lights
TA DISPONIBILITE RP : En attente
RAGOTS PARTAGÉS : 147
POINTS : 314
ARRIVÉE À TENBY : 28/02/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans
CÔTÉ COEUR : Un cerf-volant
PROFESSION : Employée dans une agence de voyage


MessageSujet: Re: Even at my worst I'm better with you (+) EMRYS & LYLOU Mar 7 Juin - 23:17


Emrys claqua la portière de sa voiture et ramena sa veste au-dessus de sa tête tandis qu’une fine pluie tombait dans la région. Il se précipita dans le hall des arrivées de l’aéroport et regarda l’écran qui indiquait la bonne arrivée de l’avion de Lylou. Dès qu’il avait appris la nouvelle de son retour à Tenby, il s’était immédiatement proposé pour venir la chercher. Pas qu’il ne l’aurait pas fait en temps normal mais étant donné les circonstances, il s’était d’autant plus empressé. Le jeune homme sombra quelques instants dans ses pensées et se rappela le nombre de fois où il avait embarqué dans les airs pour voyager à travers le monde, un nombre incalculable de souvenirs qu’il avait partagé avec sa fiancée à l’époque, le couple formait une bonne équipe avant que tout bascule. Depuis, Emrys ne prenait plus que rarement l’avion. Il pouvait comprendre le sentiment de fébrilité et d’inquiétude que devait ressentir son amie avant d’atterrir. Le jeune homme avait aussi traversé cette période dans une mesure différente de la sienne, cependant pas si écartée non plus. Tout ce qu’on voulait dans ces moments-là, c’était être auprès de la personne concernée et de ne pas en parler ni de ne rien faire d’autre avant d’être sur place. Alors qu’il attendait depuis quelques minutes seulement, la pilote apparut dans le hall. « Lylou ! » Heureux de la retrouver après ces quelques mois, il l’accueillit dans ses bras et la souleva légèrement avant de la redéposer au sol. Ni l’un ni l’autre n’était de ces êtres démonstratifs mais après autant de séparation, cette étreinte était la bienvenue. Égale à elle-même, elle le taquina d’emblée sur l’absence de ses rides qui n’apparaissaient toujours pas entre deux de ses départs… jusqu’au jour où ce serait le cas, dans quelques années sans doute. D’ici là… « J’espère bien parce que tu devras te coltiner ma présence encore longtemps. » Plaisanta-t-il, relevant les cernes d’inquiétude dans le regard de la jeune femme malgré son large sourire. Il se pencha pour prendre la valise de son amie et l’emmena jusqu’à la voiture. Lylou lui demanda alors ses dernières nouvelles et comme Emrys se doutait qu’elle préférait ne pas parler immédiatement de sa sœur, il lui répondit volontiers. « Pas grand-chose tu sais, ici rien ne change, plongé dans le travail principalement. Tu dois avoir bien plus intéressant à raconter. Ah si, j’ai emménagé chez une colocataire depuis notre dernière conversation Skype, je ne dirai pas qu’elle est dingue sur les bords mais elle a son caractère… Un peu comme toi, même si différente. » L'ancien reporter lui raconter surtout ce détail pour la faire rire. Il ne pouvait s’empêcher de la taquiner un peu parce que c’était ainsi qu’ils avaient toujours fonctionné. « Et toi tes missions ? » Emrys n’ignorait pas qu’elle ne pouvait parler que de très peu de choses, pour avoir effleuré le milieu de l’armée, il n’avait lui-même pu participer qu’à certains plans sous certaines conditions et autorisations en raison du danger sur le front et de son métier journalistique malgré le thème de guerre qu’il couvrait à l’époque. Tout devait rester assez secret. Lylou le remercia alors d’être venu la chercher, surtout parce qu’elle n’avait pas voulu déranger sa famille. « Tu n’as pas à me remercier, c’est normal. D’ailleurs, je peux te conduire là-bas quand tu auras déposé tes affaires si tu veux. Ils seront contents de te voir. » Emrys pourrait sans problème attendre que la jeune femme défasse sa valise et se débarbouille pour l’emmener ensuite à l’hôpital. Il n’était pas question ici de la fierté de Lylou ou de sa non-envie de le déranger mais de circonstances exceptionnelles. « Comment sens-tu les retrouvailles avec ton frère ? » Demanda-t-il, sachant que ce qui lui occupait surtout les pensées était Écho. Il ne s’en servait que pour avoir le ressenti de son amie sur la situation dans son ensemble et lui détourner l’attention de la raison principale de son retour. D’ailleurs, après sa réponse, alors qu’il avait démarré le moteur pour reprendre la route, il posa une main sur son épaule en guise de soutien. Emrys n’avait pas besoin de lui demander si elle allait bien ou si elle tenait le choc, il savait que ses sourires n’étaient qu’une façade pour ne pas en parler, alors il n’en parlerait pas directement. « Ça va aller. » Glissa-t-il néanmoins positivement avant de se reconcentrer sur le chemin. Il accéléra légèrement en prenant l’autoroute et ne put réprimer un petit rire lorsque Lylou proposa de l’inviter chez Victor sous peine de se fâcher. « N’importe quoi, je t’ai déjà dit que c’était normal. » C’était fort ça, c’était elle qui traversait une mauvaise période, elle qui usait d’humour et de légèreté et tout le tralala. Cette fille avait vraiment une force de caractère à toute épreuve, il n’avait quasiment plus aucun rôle à tenir. Pourtant, derrière le masque, Lylou devait bouillonner d’inquiétude toujours. « En vrai, je ne suis pas sûr de préférer une invitation chez Victor que de te voir te fâcher. » Nouveau sourire entendu. Les deux amis avaient beau rester physiquement séparés des mois durant, leur complicité ne changeait pas d’un chouia.

_________________

Don't run away
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Kainoa + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Haley Lu Richardson.
TES CRÉDITS : HJS ♥ + Blasphemy.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Emrys - Fiona - Rhys - Jesse & Daniel)
À venir : Spencer - Billie - Matthew.
RAGOTS PARTAGÉS : 7229
POINTS : 1953
ARRIVÉE À TENBY : 21/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans (17.07.93)
CÔTÉ COEUR : Elle sort avec Jesse.
PROFESSION : Pilote de transport dans la Royal Air Force.
REPUTATION : La pauvre, la vie ne l'a pas vraiment gâtée... Mais elle a de la chance d'avoir quelqu'un d'aussi gentil que Jesse. Vous croyez que ça va tenir, eux deux, avec leurs voyages respectifs ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Even at my worst I'm better with you (+) EMRYS & LYLOU Mer 8 Juin - 7:48


En-dehors des membres de sa famille, les personnes auxquelles Lylou était vraiment attachée se comptaient sur les doigts d’une main. Emrys en faisait partie, depuis un bon moment déjà. Voilà pourquoi la jeune femme était d’autant plus enthousiaste de le retrouver… Mais il ne le mesurait peut-être pas, ou du moins, peut-être pas à sa juste mesure. Il fallait dire qu’elle avait toujours eu du mal à exprimer ses sentiments. Néanmoins, une étreinte chaleureuse, un sourire reconnaissant et des paroles taquines représentaient déjà quelque chose. « Très cher, c’est toi qui devras te coltiner ma présence jusqu’au bout ! » Du moins, elle comptait bien faire de son mieux pour que ce soit le cas. Elle avait choisi un métier difficile qui la tenait éloignée de la plupart des personnes qu’elle aimait. Elle avait du mal à maintenir un contact régulier avec beaucoup des gens qu’elle connaissait… En-dehors de ses parents, d’Emrys et de Jesse, elle ne communiquait pas si souvent que ça avec Tenby. Mais avec eux, elle se débrouillait pour échanger des nouvelles au moins de temps à autre, parce qu’elle ne voulait pas les inquiéter avec un silence prolongé et qu’elle-même se faisait toujours du souci. Elle avait déjà perdu trop de monde… Profondément, elle gardait la crainte que ça se reproduise. Cette angoisse allait crescendo depuis que sa soeur aînée était dans le coma. Forcément, elle savait que l’ancien reporter de guerre avait envie de lui dire qu’elle pouvait s’épancher… Mais elle voulait garder encore une ambiance relativement légère, repousser l’échéance comme si c’était le meilleur moyen d’oublier quelle terrible réalité l’attendait. Elle finirait par en parler, mais en attendant, elle préférait tout simplement entendre ce qu’il avait à lui raconter. Cependant, il le résuma assez vite, comme s’il estimait que ce n’était pas intéressant. « Tu as choisi une colocataire qui a un caractère un peu similaire au mien ? Mon pauvre, c’est toi qui es presque dingue sur les bords » plaisanta-t-elle, avant de lui envoyer une bourrade amicale. « Oh, les missions… C’était un peu… Compliqué, ces temps derniers. » Elle ne voulait pas avoir l’air de se plaindre, parce que c’était son choix. Mais « compliqué » était peut-être un peu faible comme mot. « Je suis restée en Europe depuis mon passage éclair au mois de janvier. Avec la crise des migrants, des militaires de différents pays ont été sollicités dans… Enfin, dans plusieurs coins quoi. » Elle ne pouvait pas non plus trop en dire, mais jusqu’ici, ce n’était rien de bien confidentiel. « C’est pour ça que j’ai eu du mal à rentrer. Mais sinon… Sinon, j’ai volé au-dessus d’endroits magnifiques. Je te montrerai des photos. » Elle voulait au moins trouver un point positif dans les expéditions, plus nombreuses qu’à l’accoutumée, qu’elle avait effectuées.

Confortablement installée dans la voiture du jeune homme, Lylou le remercia chaudement d’être venue la chercher. Il avait l’air de trouver que c’était tout à fait naturel et il alla même plus loin en lui faisant une autre proposition. « Oh… Je voudrais pas abuser, tu sais… » Cependant, en voyant la tête qu’il faisait, elle s’empressa d’ajouter : « Mais ça me rendrait bien service ! Merci, c’est vraiment gentil… » Elle avait l’impression de radoter, mais il était tellement attentionné avec elle qu’il n’y avait pas d’autres mots. Elle eut d’ailleurs l’impression de perdre l’usage de la parole quand il lui demanda comment elle sentait les retrouvailles avec son frère. Elle resta silencieuse pendant quelques secondes, parce qu’elle n’en avait absolument aucune idée. Puis, pour le signaler, elle haussa légèrement les épaules avec résignation. « Je… Je sais pas trop. Je crois qu’il sera content de me revoir… Et j’imagine que moi aussi. » Rhys et elle n’avaient peut-être pas le même sang qui coulaient dans les veines, mais ça n’avait absolument aucune importance, c’était tout comme. Il était son frère… Sauf que plusieurs années d’absence avaient étiolé leur relation jusqu’à la rendre quasiment inexistante, si ce n’était sur le papier. « Ça va être un peu bizarre, c’est sûr. Mais… Les temps sont durs et… Peut-être que tout le monde a besoin de tout le monde… » Pour une femme aussi indépendante qu’elle, c’était difficile à admettre. Mais au plus profond d’elle-même, elle savait que c’était vrai. « Ça va aller, oui. » Elle avait envie de croire qu’il ne pouvait pas en être autrement. De toute façon, il était plus agréable, plus facile à vivre qu’elle, alors… « Quoi, tu veux pas de mon invitation ? Tu vas me vexer… Je serai jamais riche, mais je suis pas non plus pauvre, hein » fit-elle mine de s’offusquer. « Emrys Henderson, est-ce que tu as oublié que je m’entraîne plusieurs jours par semaine ? » ajouta-t-elle avec un sourire malicieux, quand il insinua qu’il voulait la voir en colère. « Bon, alors, au-delà de tous ces bavardages… Cette colocataire, c’est vraiment une colocataire, ou une petite copine ? »

_________________


When people ask what I see in you, I just smile and look away because I'm afraid if they knew, they'd fall in love with you too ♥


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Gwen, Eléa & Lexia
TON AVATAR : Nina Dobrev
TES CRÉDITS : ava - idk ; signa - northern lights
TA DISPONIBILITE RP : En attente
RAGOTS PARTAGÉS : 147
POINTS : 314
ARRIVÉE À TENBY : 28/02/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans
CÔTÉ COEUR : Un cerf-volant
PROFESSION : Employée dans une agence de voyage


MessageSujet: Re: Even at my worst I'm better with you (+) EMRYS & LYLOU Ven 8 Juil - 21:30

Comme Emrys l’avait pressenti, Lylou espérait davantage d’informations de la part du journaliste quant à sa charmante colocataire mais il la devança en prenant des nouvelles de ses missions. Pour avoir lui-même participé à quelques reportages délicats par le passé, il savait qu’en tant que militaire, elle ne pourrait pas trop lui donner de détails. La jeune femme lui expliqua néanmoins qu’elle avait voyagé dans plusieurs pays européens en raison de la crise migratoire qui frappait le continent et qu’elle avait bien eu du mal à obtenir sa permission de rentrer quelques jours. Si les circonstances n’avaient pas été aussi particulières, Lylou n’aurait peut-être même pas pu revenir avant un bon moment. « Ils peuvent bien te lâcher la grappe un peu. » Maugréa-t-il, contrarié alors qu’il n’était pas le premier concerné. « Tu as eu un peu de temps pour toi au moins ? Pas de beau militaire dans ton entourage ? » Il lui adressa un clin d’œil complice. Vu ce qu’ils avaient traversé chacun de leur côté, les deux comprenaient combien il était difficile de rebondir mais qu’il était pourtant nécessaire d’avancer et de ne pas continuer de se laisser abattre. Emrys ressentait un vif intérêt de savoir si Lylou avait parfois eu le temps de profiter des endroits qu’elle avait visité et pas seulement « vus » du ciel. Étant donné son ancien travail, il avait déjà eu l’occasion d’admirer des lieux tout aussi magnifiques à travers l’Europe tout comme il était aussi passé dans des endroits de conflits importants. Il serait donc intéressé de partager avec elle les beaux coins à voir sur le continent. C’était sans doute ce qui facilitait la discussion entre eux lorsqu’il s’agissait aussi de sujets militaires. Le journaliste pouvait deviner certaines choses sans même que la pilote ne les lui dise, parce qu’il était en quelque sorte passé par-là sans porter l’uniforme cependant. Après la mort de Léa, il avait un instant hésité à rejoindre l’armée, mais cela aurait été au-dessus de ses forces à l’époque. Il avait eu besoin de ses proches pour sortir la tête de l’eau, Lylou avait compté parmi eux. Quand il avait eu la sensation de recommencer à vivre, il s’était bien senti à Tenby et n’avait pas eu le courage de reprendre son ancienne vie ou quoi que ce soit ayant un lien avec les conflits armés. Emrys n’était pas prêt. Le reportage de guerre, c’était sa spécialité, sa passion dans le journalisme. Il ne se réjouissait pas de ces sujets, bien entendu, mais dénoncer les travers de la société à travers cette thématique était ce qui lui avait donné le feu sacré, ce qu’il faisait de mieux et ce qui le poussait à son paroxysme. Sans Léa, tout ceci n’avait plus eu de raison d’être, aujourd’hui encore, il ne s’imaginait pas le faire sans elle. Dans quelques années peut-être… Mais aujourd’hui, ce n’était pas le cas.

Alors qu’Emrys s’engageait sur l’autoroute, il proposa à sa passagère de la conduire à l’hôpital quand elle se serait débarbouillée et aurait déballé quelques affaires. Il trouvait normal de l’amener auprès de sa famille le plus tôt possible maintenant qu’elle était enfin arrivée à Tenby. Il hocha la tête lorsqu’elle le remercia une nouvelle fois, comme pour lui dire que ce n’était rien, et il demanda ensuite à Lylou comment elle envisageait les retrouvailles avec son frère qu’elle n’avait pas revu depuis longtemps, d’après ce qu’elle lui avait expliqué. La jeune femme ne savait pas trop à quoi s’attendre, elle serait à la fois contente de le retrouver mais les circonstances étaient bizarres et ne lui permettraient pas de se réjouir outre-mesure. Ils seraient probablement là l’un pour l’autre, pour la suite, elle verrait sûrement. Emrys tenta une nouvelle fois de la rassurer. Parfois, certains événements rapprochaient les membres d’une famille. Il taquina ensuite la brune pour changer de sujet et la détendre avant son arrivée. Lylou essayait de l’inviter au restaurant mais le jeune homme adorait lui compliquer la vie et la tourner en bourrique. « Ce n’est pas une question d’argent. Tu m’as proposé deux options et j’ai choisi la seconde. » Renchérit-il de plus belle. La pilote fit mine de se vexer avant de lui rappeler combien elle était douée lorsqu’il s’agissait de mettre quelques coups bien placés. « Maintenant que tu le dis, je ne suis pas sûr de bien m’en souvenir. Tu ne veux pas me rafraîchir la mémoire ? » À son tour, un sourire espiègle s’invita sur son visage. Il ne doutait pas de la force de Lylou mais adorait faire comme s’il avait une mémoire courte, juste pour l’ennuyer. Voyant sans doute qu’elle perdait la main sur ce sujet, elle en revint alors sur celui de la colocataire. Emrys avait vu juste, la curiosité la dévorait. Il éclata de rire cette fois. Après lui qui l’avait questionnée sur les beaux spécimens au sein de l’armée – parce que sur Skype, elle aurait fui la question - voilà qu’elle s’interrogeait à son tour sur sa situation amoureuse, comme si chacun espérait que l’autre ait enfin rebondi. En vrai, l’ancien reporter n’était toujours pas prêt à s’engager et ne le voulait de toute façon pas, alors la réponse fusa sans équivoque. « Tttt, ttt, ttt. T’emballes pas déjà. J’ai bien dit colocataire, pas petite amie. » Répliqua-t-il d’un air amusé. « Et puis t’imagines ? Si ça ne fonctionnait pas, après, le bordel que ça ferait de vivre avec une personne que tu ne voudrais plus voir ? Non merci. » Histoire de couper court à toute question supplémentaire, il l’a pris alors par surprise. « Tu veux bien ouvrir la boîte à gant ? » Pas besoin d’ajouter qu’il y avait quelque chose dedans pour elle. Emrys attendit qu’elle s’exécute et qu’elle prenne l’enveloppe blanche à son nom. Celle-ci était fermée. Alors que les doigts de la jeune femme glissaient sur le papier, le brun posa une main sur les siennes tout en continuant de regarder la route afin de l’arrêter dans son élan. « Ce n’est pas pour aujourd’hui. Quand tu auras besoin de t’évader une journée, tu pourras l’ouvrir et tu m’appelles. Promets-moi de ne pas le faire avant. » Il adorait par-dessus tout la surprendre et savait d’ores et déjà que se triturer l’esprit à deviner le contenu lui changerait les idées d’une certaine façon. « Je te fais confiance. » Ajouta Emrys pour ajouter plus de poids à ses propos.

_________________

Don't run away
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Kainoa + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Haley Lu Richardson.
TES CRÉDITS : HJS ♥ + Blasphemy.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Emrys - Fiona - Rhys - Jesse & Daniel)
À venir : Spencer - Billie - Matthew.
RAGOTS PARTAGÉS : 7229
POINTS : 1953
ARRIVÉE À TENBY : 21/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans (17.07.93)
CÔTÉ COEUR : Elle sort avec Jesse.
PROFESSION : Pilote de transport dans la Royal Air Force.
REPUTATION : La pauvre, la vie ne l'a pas vraiment gâtée... Mais elle a de la chance d'avoir quelqu'un d'aussi gentil que Jesse. Vous croyez que ça va tenir, eux deux, avec leurs voyages respectifs ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Even at my worst I'm better with you (+) EMRYS & LYLOU Mer 13 Juil - 4:19


Alors que Lylou exprimait la difficulté qu’elle avait eue à obtenir une permission, Emrys alla dans son sens en paraissant contrarié. « Oui, bien sûr, je leur ai pas dit ça comme ça… Mais en gros, j’ai fait comprendre que j’étais partie en mission depuis plus longtemps que la plupart des militaires de mon régiment. Ils sont parfois plus exigeants avec ceux qui sont célibataires et sans enfants, mais c’est sûrement normal… Et j’ai pas beaucoup d’ancienneté alors ça n’aide pas. » D’ordinaire, la jeune femme se plaignait rarement. Mais là, elle avait moins hésité à faire entendre sa voix, pour la simple raison qu’elle ne supportait pas de rester loin de sa grande soeur alors que cette dernière était entre la vie et la mort. « Alors non, je n’ai pas vraiment eu de temps pour moi, mais… C’est pas très grave, tu sais. J’ai sauté dans l’avion dès que j’ai pu parce qu’il y a des priorités, voilà tout. » Certes, elle était fatiguée et certes, elle ne servait pas à grand-chose si elle n’était pas opérationnelle. Mais comment aurait-elle seulement pu songer à se détendre alors que sa famille était plongée dans la détresse ? Néanmoins, elle jugea parfaitement inutile de le rappeler à son ami. Elle savait qu’il se faisait sûrement déjà bien assez de souci pour elle… Au contraire, elle préférait rebondir sur une question qui restait plus légère. « Arrête, même un militaire aurait du mal à me supporter… Non et puis, il vaut mieux pas que je reste avec quelqu’un de l’armée. T’imagines si on n’était pas dans le même régiment ? On se verrait jamais, en fait. » En réalité, sa remarque n’était peut-être pas si anodine que ça. Tomber amoureuse d’un militaire ? C’était déjà arrivé dans le passé. Et malheureusement, ça s’était très mal terminé… Non, Lylou avait déjà essuyé tellement de pertes qu’elle ne voulait pas prendre de risques. Si elle devait sortir avec quelqu’un, il ne fallait pas qu’elle s’inquiète constamment. Mais de toute façon, le célibat était probablement préférable pour elle, qui avait un mode de vie contraignant. « Je crois qu’il vaut mieux pas que je reste avec quelqu’un tout court. Il faudrait qu’il réussisse à accepter mes absences répétées et prolongées sans trop râler et sans aller voir ailleurs… Et mon sale caractère aussi, j’imagine. Tout ça, c’est pas gagné d’avance. » Et puis, même si elle ne voulait pas l’admettre à haute voix, elle aurait sûrement l’impression de trahir Jay.

Le jeune homme avait ensuite abordé la question des retrouvailles avec Rhys, mais il ne s’était pas étalé outre mesure. Il s’était contenté de l’écouter parler, comprenant visiblement que c’était un sujet quelque peu sensible. Elle revint ensuite au restaurant, parce qu’elle n’était pas du genre à abandonner une idée très facilement. Malheureusement, il paraissait aussi têtu qu’elle… Tant pis, elle essayerait de l’inviter un autre jour. Elle voulait bien lâcher le morceau pour le moment, mais certainement pas y renoncer complètement. D’ailleurs, elle eut vite fait de se concentrer sur autre chose, pour la simple raison qu’il la provoquait purement et simplement. En plus, ça avait l’air de vraiment le faire rire. La demoiselle plissa légèrement les yeux en le regardant, comme pour lui faire croire qu’elle mordait complètement à l’hameçon. En même temps, elle y réagissait quand même un peu… « D’accord, je veux bien te rafraîchir la mémoire. Tu viens t’entraîner avec moi demain ? » Le délai était peut-être un peu court, mais Lylou ne perdait pas de vue qu’il fallait qu’elle garde la forme. Elle comptait bien passer la majeure partie de son temps au chevet de sa soeur aînée ainsi qu’auprès de ses parents qui avaient besoin de soutien, mais deux heures quotidiennes de sport ne lui semblaient pas être de trop. Non seulement c’était pour son travail, mais en plus, c’était ce qui l’aidait à se défouler un peu… Après, elle ne s’était jamais entraînée avec Emrys et elle ne savait pas ce que ça pouvait donner, mais il fallait bien qu’elle fasse au moins semblant de répondre à sa provocation - sinon, elle n’était plus très crédible en matière de menaces. Heureusement, il avait aussi parlé d’autre chose, ce qui n’avait pas manqué de mettre la puce à l’oreille de la Blake. « Oh, pas de petite amie à l’horizon, je suis déçue… C’est parce que tu la trouves pas à ton goût ? » Elle insistait un peu, mais c’était bien parce qu’ils étaient proches qu’elle se le permettait. Elle ne se souvenait que trop de son chagrin après qu’il ait perdu Léa… Elle voulait tellement le voir heureux en amour ! Et puis comme ça, il y en aurait au moins un d’eux pour rattraper l’autre. « La boîte à gants ? » Surprise, Lylou s’exécuta. Une enveloppe blanche était à son nom. Elle l’écouta s’expliquer un peu. « Tu as piqué ma curiosité, mais… D’accord, c’est promis. » Elle posa une main sur la sienne, qui se trouvait sur le volant. « Tu as pensé à tout… C’est adorable de ta part. »

_________________


When people ask what I see in you, I just smile and look away because I'm afraid if they knew, they'd fall in love with you too ♥


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Gwen, Eléa & Lexia
TON AVATAR : Nina Dobrev
TES CRÉDITS : ava - idk ; signa - northern lights
TA DISPONIBILITE RP : En attente
RAGOTS PARTAGÉS : 147
POINTS : 314
ARRIVÉE À TENBY : 28/02/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans
CÔTÉ COEUR : Un cerf-volant
PROFESSION : Employée dans une agence de voyage


MessageSujet: Re: Even at my worst I'm better with you (+) EMRYS & LYLOU Lun 18 Juil - 18:31


Emrys hocha la tête de compréhension lorsque Lylou lui expliqua la situation délicate dans laquelle elle était. Il est vrai que non-mariée, récemment engagée et en l’absence d’enfant à charge, elle pouvait difficilement prétendre à des congés sans une raison valable. Néanmoins, l’ancien reporter n’en voyait pas de plus justifiée que lorsqu’un membre de la famille était directement touché. « Tu as bien fait d’insister. » Il lui demanda si elle avait tout de même eu du temps pour elle malgré les missions qui s’étaient enchainées mais visiblement pas. De plus, Lylou n’avait pas non plus l’occasion de rencontrer beaucoup de monde hormis les militaires et elle ne semblait pas ouverte à la perspective de se remettre avec une personne tant qu’elle serait dans cette situation. Emrys n’avait pas besoin de lui demander la véritable raison. Tout comme lui, elle avait souffert d’une perte douloureuse sur ce plan et elle ne souhaitait sûrement pas se remettre avec quelqu’un dans l’immédiat, surtout si cette personne avait un lien avec l’armée, peut-être aussi parce qu’elle aurait l’impression de renier celui qu’elle avait aimé, de le trahir. Le brun pouvait comprendre ce sentiment même si Lylou ne lui avait pas clairement partagé à voix haute ce dernier point. Il souhaitait justement qu’elle puisse avancer, cependant elle marquait un point : sa situation actuelle le lui permettait difficilement. « C’est sûr qu’une relation à distance, peu importe le milieu, ce n’est pas l’idéal, après ça peut toujours fonctionner. Sale caractère ? Quel sale caractère ? Celui que tu caches quand tu fais ta petite moue boudeuse ? Comme maintenant, oui. » La taquina-t-il de bon cœur. « Si je peux te supporter, n’importe qui peut le faire Blake. » Nouveau sourire entre eux. Peu importe les circonstances, ils ne se lâchaient jamais une seconde. « Par contre, il te faudra une personne de caractère, capable de te tenir tête. Sinon, je le plains tout autant que toi. » Un garçon mou se ferait bouffer par Lylou en deux secondes, c’était certain.

Malgré le contexte difficile, Emrys s’inquiéta ensuite des retrouvailles entre son amie et le frère de celle-ci. Il songeait que dans une situation normale, c’est-à-dire, sans une sœur dans le coma à gérer, les liens n’auraient peut-être pas été trop difficiles à renouer après une bonne explication, cependant cette occasion ne s’offrirait pas aussi rapidement à eux dans une chambre d’hôpital. Il lui souhaitait que tout se passe pour le mieux mais l’ancien reporter n’avait jamais été de ceux à promettre des possibilités dont il ne maitrisait pas l’aboutissement. Il ne doutait néanmoins pas que les deux frangins ressouderaient leurs liens. Ainsi, après l’avoir écoutée, Emrys reprit de plus belle sur une taquinerie destinée à lui faire retrouver le sourire. Lylou essayait vainement de l’inviter au restaurant, toutefois l’ancien reporter déjouait chaque fois son invitation par une pirouette si bien qu’elle lui suggéra finalement de lui rafraîchir la mémoire quant à sa capacité à se battre en lui proposant d’aller s’entraîner avec elle dès le lendemain. Emrys n’était pas un novice en sports de ce genre, il s’était formé quelque peu pour s’insérer dans l’armée dans une assez bonne forme sportive, cependant il ne pratiquait pas autant que son amie, bien décidée à lui rappeler toute l’étendue de ses talents. « Tu sais, tu n’as pas besoin de me dire combien tu rêves de me botter les fesses, je suis déjà au courant. Demain sans faute. » Répliqua-t-il toujours sur le ton de l’humour tout en répondant à la question de la jeune femme. Lylou ne manqua ensuite pas de revenir sur le sujet de sa nouvelle colocataire et en profita pour lui demander si elle n’était pas davantage que cela mais Emrys leva tout de suite le voile sur cette théorie saugrenue : il n’avait absolument personne en vue. La pilote essayait d’en connaître la raison : ne la trouvait-il pas à son goût ? « Non, ce n’est pas ça, enfin dans son cas, je ne la vois pas davantage que comme une amie parce qu’on se connaissait déjà d’avant aussi, on a fait une année universitaire ensemble, et puis comme dit, on vit ensemble, ce serait le bordel si ça ne fonctionnait pas. » Il marqua une pause afin de mettre des mots plus exacts sur la suite. Il n’avait personne en vue tout simplement parce qu’il était toujours incapable de s’engager dans une relation pour l’instant. Emrys ne se voyait pas « remplacer » Léa, il n’y parviendrait pas, malgré les quelques années écoulées. C’était sans doute là que résidait son erreur, il ne fallait pas qu’il se remette en couple en pensant qu’il la remplacerait mais qu’il réussisse à vivre avec son absence. « En vrai, je ne me sens pas prêt à m’engager dans une histoire, et si c’est pour ne pas être sérieux, autant ne rien tenter du tout. Je ne voudrai pas qu’une personne ait à souffrir de mes indécisions. »

Emrys changea alors de sujet en proposant à Lylou de regarder dans la boîte à gants dans laquelle se trouvait une enveloppe à son attention. La jeune femme n’avait pas le droit de l’ouvrir avant le jour où elle aurait besoin de s’évader le temps d’une journée sinon la surprise n’aurait évidemment plus la même saveur. Curieuse de nature, le seul respect de cette promesse serait un véritable défi pour la pilote, néanmoins elle tint parole et lui glissa quelques mots reconnaissants alors qu’il regardait la route. Son regard croisa le sien dans un sourire entendu, puis il se reconcentra sur le trajet qui s’achèverait sous peu. Quelques minutes plus tard, ils arrivèrent devant la maison familiale des Blake. Emrys aida Lylou à décharger ses valises – même si elle avait toujours son esprit aussi indépendant, les deux amis n’étaient plus à ça près entre eux. Le brun l’aida à monter ses affaires dans sa chambre et redescendit ensuite dans la cuisine, se servant un verre d’eau en attendant que la jeune femme se débarbouille afin de la conduire à l’hôpital par la suite. L’ancien reporter n’était plus venu dans la maison des Blake depuis un moment, néanmoins il était passé assez souvent pour se permettre quelques aises sans trop d’excès non plus. Songeur, Emrys pensait à ce qu’il aurait ressenti si sa propre frangine était dans une telle situation. En un sens, la douleur de Lylou le touchait assez fortement puisqu’il la considérait tout autant comme une sœur. Compliqué. Tout était beaucoup trop compliqué, et le temps bien trop court, que pour gaspiller son temps en pensées.


_________________

Don't run away
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Kainoa + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Haley Lu Richardson.
TES CRÉDITS : HJS ♥ + Blasphemy.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Emrys - Fiona - Rhys - Jesse & Daniel)
À venir : Spencer - Billie - Matthew.
RAGOTS PARTAGÉS : 7229
POINTS : 1953
ARRIVÉE À TENBY : 21/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans (17.07.93)
CÔTÉ COEUR : Elle sort avec Jesse.
PROFESSION : Pilote de transport dans la Royal Air Force.
REPUTATION : La pauvre, la vie ne l'a pas vraiment gâtée... Mais elle a de la chance d'avoir quelqu'un d'aussi gentil que Jesse. Vous croyez que ça va tenir, eux deux, avec leurs voyages respectifs ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Even at my worst I'm better with you (+) EMRYS & LYLOU Mar 19 Juil - 2:58


« Bien sûr, en temps normal, j’évite… Tu vois à peu près comment c’est, l’armée. Personne ne peut imposer sa loi ou en tout cas, pas les moins gradés comme moi. Mais là, c’était différent. D’ailleurs, mes supérieurs n’auraient pas accepté si les circonstances n’avaient pas été exceptionnelles. » Si Lylou se permettait de s’exprimer ainsi, c’était principalement parce qu’Emrys et elle avaient eu l’occasion de se côtoyer quand il était reporter de guerre. C’était même de cette manière qu’ils s’étaient rencontrés, en réalité… Alors sans avoir été militaire, il en connaissait un minimum et il savait aussi comment elle se comportait vis-à-vis de sa hiérarchie. Elle ne manquait jamais de respect et veillait à respecter les ordres. En résumé, elle était aussi disciplinée dans le cadre de son travail qu’elle n’en faisait qu’à sa tête dans sa vie quotidienne. D’ailleurs, le trentenaire n’avait pas manqué de la taquiner assez régulièrement à ce sujet, faisant ressortir le net contraste qu’il existait entre ce qui s’apparentait à de la docilité dans l’armée et son entêtement quand elle recevait un conseil d’un de ses proches. De toute façon, s’il ne trouvait pas d’occasions pour l’embêter, il se plaisait à s’en créer. Et même si elle galopait à chacun de ses propos, la jeune femme aimait cette relation qu’ils partageaient. Ne pas se prendre au sérieux et avoir quelqu’un avec qui plaisanter autant que se confier en cas de besoin, c’était vraiment une chance. Et au fond, Lylou n’en comptait pas beaucoup, des personnes comme ça dans son entourage immédiat. Alors elle en profitait d’autant plus quand elle le voyait ; puisque, bien évidemment, elle ne se gênait pas pour lui rendre la pareille en le charriant un peu. Mais à l’instant précis, il fallait admettre que c’était plutôt lui qui menait en la matière. Telle une enfant, la pilote de transport tira la langue à son ami. « Tu as raison de le plaindre à l’avance… Par contre, si un jour j’ai la bonne idée de te présenter quelqu’un, inutile de lui dire ce genre de choses, d’accord ? Il prendra déjà bien assez peur tout seul, alors pas besoin d’en rajouter une couche hein ! » Elle prit un air menaçant, mais en réalité, elle avait envie de rire. Jusqu’ici, elle n’avait jamais encore évoqué une quelconque possibilité de relation amoureuse… Et même si elle ne s’exprimait pas vraiment à ce sujet, elle savait qu’il comprenait, peut-être mieux que personne.

« Alors maintenant, tu crois que tu hantes même mes rêves ? Même si c’était juste pour te botter les fesses, n’en espère pas tant, Henderson » répliqua-t-elle, poursuivant sur un ton léger. Lylou était tout fait capable de tenir une conversation sérieuse, mais elle avait peur de devenir mélodramatique s’ils s’aventuraient vers des terrains trop risqués. C’était peut-être sa manière à elle d’éluder, preuve supplémentaire, si nécessaire, qu’elle se rongeait vraiment les sangs. Et puis elle n’avait pas envie que la conversation tourne uniquement autour d’elle-même, aussi en profita-t-elle pour poser à Emrys des questions. Elle s’intéressait notamment à la fameuse colocataire de ce dernier, espérant (pas très secrètement) qu’il se passe quelque chose entre eux. Mais son espoir fut déçu. Pourquoi voulait-elle autant le caser ? Pour la simple raison qu’elle aurait aimé l’aider à faire le deuil de Léa. Mais en même temps, elle était mal placée pour le faire. En plus, même si elle avait longtemps aimé Jay, ils n’avaient été ensemble que quelques semaines donc ce n’était pas vraiment comparable. C’était ironique, à y repenser : peu de temps après qu’ils se soient décidés, la vie le lui avait arraché. Et parce qu’elle savait très bien dans quel état un tel drame pouvait plonger un être humain, elle souhaitait profondément que le brun s’en remette définitivement. Mais elle savait aussi que ce n’était absolument pas de son ressort. En plus, Emrys était un grand garçon, il pouvait parfaitement se débrouiller sans elle… Alors elle ne pouvait que l’écouter et compatir. « Oui, je comprends. Au moins… On peut pas te reprocher de ne pas être un homme sérieux. » C’était même admirable, mais la Blake s’abstint de pousser le bouchon jusqu’à lui dire ce genre de choses. Elle sentait qu’il valait mieux rester brefs à ce sujet. Et puis le fait qu’ils arrivent à Tenby coupa momentanément leur conversation. Contente malgré tout de retrouver sa petite ville, Lylou s’agita pour sortir ses affaires. Mais au fond, elle n’eut pas à faire grand-chose, puisque son ami se chargea de monter ses bagages dans sa chambre. « Merci. » Elle le laissa ensuite redescendre pour qu’elle se débarbouille. Elle se changea, puis arrangea un peu ses cheveux, comme si elle essayait de gagner du temps. La boule d’angoisse qui s’était formée ne faisait que grandir au creux de son estomac et, quand elle retrouva le jeune homme, les larmes menacer d’envahir son visage. « J’ai peur… » Il était extrêmement rare de l’entendre se confesser à ce point, ce qui montrait bien l’état dans lequel elle se trouvait.

_________________


When people ask what I see in you, I just smile and look away because I'm afraid if they knew, they'd fall in love with you too ♥


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Gwen, Eléa & Lexia
TON AVATAR : Nina Dobrev
TES CRÉDITS : ava - idk ; signa - northern lights
TA DISPONIBILITE RP : En attente
RAGOTS PARTAGÉS : 147
POINTS : 314
ARRIVÉE À TENBY : 28/02/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans
CÔTÉ COEUR : Un cerf-volant
PROFESSION : Employée dans une agence de voyage


MessageSujet: Re: Even at my worst I'm better with you (+) EMRYS & LYLOU Mer 20 Juil - 20:21


Autant Emrys connaissait Lylou pour son fort caractère, autant à l’armée, elle suivait les recommandations de sa hiérarchie au pied de la lettre à moins d’un cas exceptionnel comme la raison pour laquelle elle était revenue aujourd’hui. Lorsqu’il l’avait appelée la dernière fois, elle lui avait expliqué qu’elle pourrait rester plusieurs semaines maximum sauf si sa sœur se réveillait avant – à souhaiter. L’ancien reporter n’avait pas dû vivre les mêmes obligations envers l’armée étant donné que la défense n’était pas son employeur du tout, le privilège de pouvoir approcher le front sans en endurer les mêmes mauvais côtés même si lui aussi avait perdu une proche. Il ne le formulait jamais à voix haute devant Lylou, ne voulant pas l’embarrasser, mais Emrys s’inquiétait toujours beaucoup quand elle repartait en mission et ne pouvait donner de nouvelles pendant plusieurs jours. Heureusement, les moyens technologiques actuels permettaient de garder contact et de ne pas être séparés de longs mois avec pour seule nouvelle, une lettre au bout d’une lune comme ceux qui avaient vécu les guerres mais malgré ces contacts moins espacés, il craignait toujours qu’il ne lui soit arrivé quelque chose. Ce n’était pas sain de penser ainsi, cependant, vu ce qui s’était passé avec Léa, il ne pouvait pas s’en empêcher. Et s’il arrivait quoique ce soit à Lylou, comment réagirait-il ? Très mal, certainement. Les risques étaient bien présents, Emrys ne pouvait pas les occulter, néanmoins il ne partageait pas ses inquiétudes avec la jeune femme. Toujours sur un ton bon enfant, les deux amis se taquinèrent quant à leurs potentielles relations futures et la brune lui demanda de ne pas empirer la situation en dévoilant son caractère bien trempé si elle rencontrait un garçon. « Je ne ferai jamais rien qui pourrait te nuire voyons. » Petit sourire à la clef signifiant que pour l’ennuyer, si, à condition que cela reste dans la taquinerie bien entendu. En vrai, Emrys serait plutôt celui qui vérifierait si le mec en question était bien pour elle mais sans qu’elle le sache pour autant. Il joignit le geste à la parole en ébouriffant les cheveux de la jeune femme, qui ne pourrait pas vraiment répliquer à sa guise puisqu’il conduisait. Les taquineries se poursuivirent de plus belle jusqu’à ce que Lylou l’interroge davantage sur sa colocataire. Elle sembla déçue d’apprendre qu’il ne s’était toujours pas posé dans une nouvelle relation mais il l’avait aussi mise au courant des raisons depuis longtemps déjà, d’autant qu’il ne se sentait pas prêt à se lancer dans une histoire sérieuse et qu’il se refusait à faire souffrir qui que ce soit. Quelques années avant de rencontrer Léa, il avait lui-même vécu une relation où sa confiance avait été trahie et il s’était toujours promis de ne jamais faire subir la même chose, et d’être toujours clair dès le départ s’il ne souhaitait pas s’engager. Dans le cas de Léa, tout avait tout de suite été différent. Elle l’avait changé, lui avait redonné confiance. Elle l’avait reconstruit de toute part avant que sa disparition ne le détruise complètement. C’était dingue comme une personne pouvait tout changer dans une vie. Emrys ne comptait cependant pas se morfondre non plus sur le passé alors qu’il retrouvait enfin Lylou. « Promis, si quelque chose change à ce sujet, tu seras la première au courant. » Répliqua-t-il en souriant. Sur ces mots, les deux amis arrivèrent ensuite chez Lylou et déchargèrent la voiture de ses affaires. Alors que l’ancien reporter patientait en attendant que la jeune femme termine de se préparer, elle débarqua le visage défait dans la cuisine. Ces quelques instants, seule à l’étage, l’avaient sans doute à nouveau précipitée dans tout ce pourquoi elle était revenue. « Héé. » Souffla-t-il en la prenant dans ses bras. Il déposa un baiser sur son front et resserra son étreinte pour marquer son soutien. Emrys ne pouvait rien lui promettre quant à l’avenir, tout ne se règlerait pas en un claquement de doigt, mais il estimait que c’était toujours mieux avec elle dans les parages. « C’est normal d’avoir peur. » Encore une fois, l’un comme l’autre, étaient déjà passés par là. « On ne peut jamais prédire ce qui peut se passer mais je suis sûr que tout se passera bien. Ta présence fera du bien à tes proches et les revoir te fera du bien aussi. » L’ancien reporter n’évoqua pas la sœur de Lylou mais il l’intégrait aussi dans sa pensée : même si son amie aurait l’impression d’être impuissante dans une telle situation, sa présence était toujours mieux que de ne pas avoir pu rentrer. Il ne savait pas trop que dire car le réveil d’Echo ne dépendait que d’elle et de la médecine éventuellement. En revanche, la jeune femme pourrait influer sur les retrouvailles avec son frère. Quand elle aurait retrouvé tout le monde, il songea qu’elle aurait sans doute besoin de s’oxygéner entre deux journées. «  Si tu as besoin de quoique ce soit, n'hésite pas à m’appeler quand tu veux, comme aujourd’hui. » Il se détacha légèrement d’elle pour plonger ses yeux dans les siens, toujours au bord des larmes. « Si tu as envie de parler, de tout ou de rien, de t’évader une journée, peu importe, je serai là. »

_________________

Don't run away
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Kainoa + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Haley Lu Richardson.
TES CRÉDITS : HJS ♥ + Blasphemy.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Emrys - Fiona - Rhys - Jesse & Daniel)
À venir : Spencer - Billie - Matthew.
RAGOTS PARTAGÉS : 7229
POINTS : 1953
ARRIVÉE À TENBY : 21/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans (17.07.93)
CÔTÉ COEUR : Elle sort avec Jesse.
PROFESSION : Pilote de transport dans la Royal Air Force.
REPUTATION : La pauvre, la vie ne l'a pas vraiment gâtée... Mais elle a de la chance d'avoir quelqu'un d'aussi gentil que Jesse. Vous croyez que ça va tenir, eux deux, avec leurs voyages respectifs ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Even at my worst I'm better with you (+) EMRYS & LYLOU Jeu 21 Juil - 21:25


« Me nuire, sûrement pas... M'embêter, en revanche, c'est une toute autre histoire ! » Bien sûr, Lylou était bien placée pour savoir de quoi elle parlait, puisqu'elle non plus ne manquait jamais une occasion de le charrier et de le taquiner. Quand ils n'étaient que tous les deux, elle aimait aussi le mettre dans l'embarras, tant que ce n'était pas exagéré. Mais il fallait admettre qu'il ne se laissait pas démonter facilement... Autant dire qu'elle avait trouvé quelqu'un de taille et c'était peut-être précisément ce qui lui plaisait le plus. Elle aimait le côté bon enfant de leur relation, encore plus à l'instant précis, quand elle avait besoin de penser à autre chose qu'à l'épreuve qui l'attendait. En revanche, ce qu'elle aimait un peu moins, c'était qu'il s'amuse à ses dépends, comme quand il lui ébouriffait les cheveux. Telle une enfant mécontente, elle poussa un léger grognement avant de prendre le plus de distance possible avec lui, ce qui n'était pas chose facile dans une voiture fermée et en marche. « J't'en prie, ma tignasse est déjà bien assez rebelle quand je n'en prends pas soin... » Quand elle avait le temps, elle s'essayait à de nouvelles coiffures, histoire d'avoir l'air à peu près présentable. Mais en ce moment, la jeune femme n'était pas suffisamment en forme pour avoir envie de se faire belle. Heureusement que c'était Emrys qui était venu la chercher et pas quelqu'un qui aurait fui en voyant ses immenses cernes et les deux ou trois kilos qu'elle avait perdus à force d'angoisser... Elle devait avoir l'air pitoyable. Pourtant, il n'avait fait absolument aucune réflexion et elle lui en était d'autant plus reconnaissante, même si elle n'en donnait pas forcément l'impression. « T'as de la chance d'être au volant, Henderson. » Il lui arrivait encore régulièrement de l'appeler par son nom de famille, notamment quand elle prétendait avoir un compte à régler avec lui. Cette façon de faire lui rappelait beaucoup l'armée. Dans un avion militaire et en territoire étranger, elle ne prononçait quasiment jamais son prénom. C'était l'habitude dans le milieu et, depuis, ce n'était pas vraiment parti, donnant un côté un peu menaçant à ses propos. Mais en réalité, elle savait très bien que son ami n'y croirait pas une seule seconde. Ils se connaissaient trop maintenant pour qu'il ne comprenne pas quand elle plaisantait ou pas. Il devait même deviner que plus elle le faisait, plus ça cachait quelque chose - en l'occurrence, le besoin de faire bonne figure, le désir de paraître forte.

Mais plus le moment de retrouver ses parents ainsi que Rhys et d'aller voir Echo s'approchait, plus c'était difficile de garder la tête ne serait-ce qu'un semblant de contenance. Même dans sa maison, Lylou n'arrivait pas à trouver un certain réconfort au milieu de toutes les choses qui lui étaient familières. Au contraire, tout lui rappelait avec force qu'en ce moment, sa famille n'était plus tout à fait la même. Est-ce qu'un jour, ils seraient tous réunis comme avant ? Non seulement sa relation avec son grand frère s'était distendue au point de devenir quasi-inexistante... Voilà qu'elle risquait de perdre sa grande sœur ! Est-ce que l'univers essayait de lui envoyer un message et de la punir ? Sans être de nature paranoïaque, la brunette ne pouvait s'empêcher de penser au pire. Ce n'était même pas parce qu'elle voulait se préparer psychologiquement ou quoi que ce soit dans le genre... C'était parce qu'elle avait déjà perdu trop d'êtres tant aimés malgré son jeune âge qu'elle s'était presque résignée à voir la souffrance du deuil faire partie de sa vie constamment - comme si, au fond, ce serait définitivement sa seule compagne. Alors non, Lylou n'éprouvait aucun bien-être en pénétrant dans la chambre qu'elle avait jadis partagée avec son aînée. Bien au contraire, les souvenirs affluèrent avec la force d'un ouragan, tandis qu'elle se mordait la langue inférieure pour tenter de maîtriser le flot de pensées négatives qui l'assaillaient. Finalement, elle n'avait pas réussi à donner le change... Quand elle retrouva Emrys au rez-de-chaussée, il comprit bien évidemment tout de suite ce qui se passait, avant même qu'elle ne s'exprime d'une toute petite voix. Il l'attrapa dans ses bras, déposant un baiser sur son front avant de resserrer son étreinte. La jeune Blake se laissa aller contre lui, passant les bras autour de sa taille et posant la tête sur son torse. Elle avait beau prétendre ne pas avoir besoin de câlins, ces derniers lui faisaient toujours du bien quand elle avait le moral au fond des chaussettes. Et puis cette sensation de sécurité, qu'elle éprouvait si rarement, était forcément bénéfique. En plus, son ami faisait de son mieux pour lui prodiguer des encouragements, ça ne pouvait pas la laisser indifférente. Alors même s'il n'avait malheureusement pas le pouvoir de changer les choses et d'avoir une quelconque influence sur l'état de santé d'Echo, Lylou se sentait néanmoins un peu rassérénée. Elle essaya de lui faire un sourire qui lui montrerait qu'elle était reconnaissante, mais elle avait plus l'impression de faire une grimace qu'autre chose. « Merci » souffla-t-elle alors, tout simplement, avant de se blottir à nouveau contre lui. Elle resta quelques minutes dans ses bras, tentant de retrouver un minimum de courage pour affronter ce qui l'attendait. Elle laissa même couler quelques larmes. Elle ne le faisait jamais sans en éprouver une certaine honte, mais elle était forcée d'admettre que ça pouvait aussi l'apaiser. Alors une fois qu'elle se sentit un peu moins mal, elle se détacha d'Emrys. Quelques minutes plus tard, il la déposait devant l'hôpital. « Je t'appelle bientôt... Et puis tiens, je t'ai rapporté un souvenir de la Grèce. » Elle posa un petit paquet sur le tableau de bord, puis l'embrassa sur la joue. « Merci encore. » Et elle inspira profondément avant d'entrer dans l'hôpital.

_________________


When people ask what I see in you, I just smile and look away because I'm afraid if they knew, they'd fall in love with you too ♥


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Gwen, Eléa & Lexia
TON AVATAR : Nina Dobrev
TES CRÉDITS : ava - idk ; signa - northern lights
TA DISPONIBILITE RP : En attente
RAGOTS PARTAGÉS : 147
POINTS : 314
ARRIVÉE À TENBY : 28/02/2016


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans
CÔTÉ COEUR : Un cerf-volant
PROFESSION : Employée dans une agence de voyage


MessageSujet: Re: Even at my worst I'm better with you (+) EMRYS & LYLOU Ven 22 Juil - 19:44


Après leurs moments taquineries dans la voiture, l’ambiance retrouva une note moins légère lorsqu’ils se retrouvèrent dans la maison. C’était comme si la façade de Lylou s’effritait de plus en plus au fur et à mesure que le temps s’écoulait et que le moment de retrouver ses proches approchaient. Il était difficile de ne pas craquer dans de telles circonstances, de ne pas imaginer le pire parfois. L’ancien reporter ne pouvait rien lui promettre quant à l’évolution de la situation mais il ne doutait pas que la sœur de son amie était entre les meilleures mains possibles. Aussi, tenta-t-il de la rassurer du mieux qu’il put et de la prendre dans ses bras pour la soutenir et la réconforter. Chacun d’eux avait déjà traversé des périodes suffisamment difficiles pour comprendre ce que l’autre pouvait ressentir dans cette situation : la peur, l’inquiétude, l’incompréhension aussi. Emrys la serra un peu plus contre lui, ensuite ils prirent la route en direction de l’hôpital.

Au moment de sortir de la voiture, l’ancien reporter lui souhaita tout le courage dont elle pouvait avoir besoin tandis que la jolie brune déposait un paquet sur le tableau de bord, souvenir d’une de ses missions en Grèce, et lui promit de l’appeler bientôt pour lui donner des nouvelles. De toute façon, si elle ne le faisait pas, Emrys n’hésiterait pas à en prendre dans les jours qui suivraient, le temps de la laisser retrouver sa famille et d’encaisser le choc avant de la recontacter. « Merci. » Souffla-t-il sans trop savoir comment réagir alors qu’elle allait décoller pour aller voir sa sœur. « Fais attention à toi, d’accord ? » Lui prodigua-t-il comme dernier conseil. Lylou l’embrassa ensuite sur la joue et s’évanouit dans le hall d’entrée de l’hôpital. Emrys avait un instant hésité à l’accompagner jusqu’à la chambre mais il ne se serait pas senti à sa place entre les Blake, du moins pas le soir de leurs retrouvailles avec la jeune femme, pas que ça l’aurait bloqué si Lylou l’avait souhaité, cependant il s’était douté qu’elle préférerait passer un moment seule avec sa famille. Il espérait que tout se passerait bien. Pas mécontent d’avoir revu son amie, en dépit des circonstances, il reprit ensuite la route en direction de chez lui en songeant combien il avait envie de voir sa propre sœur dès le lendemain. Emrys ne voulait plus laisser passer la moindre occasion.

SUJET TERMINE

_________________

Don't run away
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Even at my worst I'm better with you (+) EMRYS & LYLOU

Revenir en haut Aller en bas

Even at my worst I'm better with you (+) EMRYS & LYLOU

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-