AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Pools of sorrow, waves of joy are drifting through my opened mind (+) LIZZIE & KAI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd


TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Colton Haynes.
TES CRÉDITS : Pigfarts is real + Anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Abbey - Hope - Spencer)
À venir : Faith - Lloyd - Fiona - Sameen.
RAGOTS PARTAGÉS : 5934
POINTS : 4850
ARRIVÉE À TENBY : 01/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (13.04.91)
CÔTÉ COEUR : Fiancé à Spencer, ils attendent un heureux événement.
PROFESSION : Astrophysicien.
REPUTATION : Vous croyez que c'est parce qu'elle est enceinte qu'ils sont pressés de se marier ? Ça m'a l'air un peu précipité, tout ça...


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Pools of sorrow, waves of joy are drifting through my opened mind (+) LIZZIE & KAI Dim 22 Mai - 23:17


Essoufflé, Kainoa s'appuya contre le montant de sa porte. Il venait de faire une série d'exercices d'une demie-heure, une routine qu'il s'imposait deux fois par jour. Ça lui faisait tellement de bien... Quand il jonglait entre ses études et son travail, il faisait aussi du sport, mais il avait moins de temps à y consacrer. Alors maintenant, il en profitait. Il avait toujours remarqué que c'était bénéfique non seulement pour son apparence physique, mais aussi pour ses réflexions poussées. En réalité, il n'avait pas l'impression que c'était dissociable. Plus il était en forme physiquement, plus il était productif dans le cadre de ses recherches. Alors il s'efforçait de dormir suffisamment, de bouger et de manger assez sainement. Enfin... En ce qui concernait le dernier point, il avait encore pas mal d'efforts à faire, comme se plaisaient parfois à le rappeler ses proches en riant. Mais autant en profiter tant qu'il était jeune, non ? Au moins, il avait une hygiène de vie très correcte, puisqu'il ne risquait a priori pas d'abuser de l'alcool et encore moins de consommer des produits illicites. Et comme il se dépensait beaucoup, il ne prenait pas de poids - du moins, pas pour le moment. En tout cas, ces jours-ci, Kainoa se sentait vraiment en pleine forme. Du moins... Du moins, c'était vrai jusqu'à ce qu'il revienne à la réalité en pensant à nouveau à son avenir. C'était bien joli d'obtenir un diplôme, mais encore fallait-il que ça serve ! Malheureusement, ce n'était pas forcément le passe pour obtenir l'emploi dont il rêvait. Il y avait encore des démarches à faire et surtout, surtout, il devait réussir à se démarquer du lot. Apparemment, jusqu'ici, ce n'était pas trop mal parti... Il avait en effet reçu un appel du Centre National de Recherches Scientifiques suite à sa candidature. Hélas, ce n'était pas pour lui dire qu'il était accepté, mais pour lui fixer un deuxième rendez-vous. Ceci dit, c'était déjà bon signe, non ? En tout cas, c'était l'avis du directeur de recherches de Kainoa, celui qui l'avait chapeauté pendant toute la durée de son doctorat et qu'il s'était empressé d'appeler. Une autre chance de sortir de la masse, donc... Mais aussi une bonne dose de pression par la même occasion. Il était à nouveau là, ce stress qui l'envahissait à chaque période d'examens et qui s'intensifiait de semestre en semestre, d'année en année. Il avait atteint son point culminant juste avant que le jeune homme passe sa soutenance de thèse, mais aujourd'hui, c'était encore une autre histoire. Aujourd'hui, Kai avait l'impression de jouer dans la cour des grands. L'impression d'y être enfin. Alors forcément, il se préparait en conséquence. Révisions, relecture de sa thèse (qu'il avait pourtant la sensation de connaître par cœur), discussions animées avec des astrophysiciens sur des forums... Tout y passait, encore une fois, mais plus que d'habitude. Pourtant, il ne se sentait pas submergé à proprement parler. Il se contentait de se concentrer sur l'objectif final. S'il l'atteignait, l'un de ses vœux se réaliserait. Ça valait largement tous les efforts du monde. Pendant ce temps, il préparait aussi sa virée à Cardiff. Son entrevue était programmée dans l'après-midi et il n'était pas certain de réussir à attraper le dernier train pour rentrer à Tenby. Il prévoyait donc de passer la nuit là-bas et il avait proposé à Spencer de l'accompagner dans ses pérégrinations.

En-dehors de son souci habituel pour son avenir profane, si Kainoa n'avait pas l'esprit tranquille en ce moment, c'était précisément parce qu'il s'inquiétait pour Spencer. Il se souvenait encore de son visage lumineux, quand ils s'étaient rendus en Italie tous les deux... Elle paraissait tellement sereine, tellement heureuse. Sauf qu'entre-temps, les choses avaient changé. Une maudite nuit, le salon de coiffure avait brûlé. Puis elle avait appris une bonne nouvelle qui ne concernait pas qu'elle... Sauf que ça n'avait pas été pris de la même manière par tout le monde. Ces temps derniers, sa petite amie était tourmentée et passablement déprimée. Qui ne l'aurait pas été à sa place ? Bien entendu, le Baxter s'efforçait de la consoler, de la faire sourire, de la faire sortir, de la faire rire, de la réconforter, de lui changer les idées... Il faisait du mieux qu'il pouvait, mais malheureusement, il n'avait pas la maîtrise des événements. Il se sentait donc tout à fait impuissant face aux pensées sombres et à l'humeur parfois maussade de celle qu'il aimait. Non, il l'était, tout simplement. Et petit à petit, une idée avait germé dans son esprit. Il n'était pas sûr qu'elle soit bonne, mais... Au pire, il n'avait absolument rien à perdre. En plus, cette situation lui faisait prendre conscience qu'il avait un peu trop tendance à s'enfermer dans son univers. Il ne se désintéressait pas des autres, loin de là. Mais il aurait voulu avoir de plus de facilités à maintenir un contact régulier avec ceux qu'il appréciait. Les sms, il y pensait de temps à autre. Mais les rendez-vous, comme avant, un peu moins... Il avait longtemps été trop occupé pour sortir le week-end comme les autres jeunes. Maintenant qu'il disposait d'un peu plus de temps, Kainoa pouvait bien programmer dans son emploi du temps de retrouver de temps à autre des amis qu'il ne voyait pas si souvent que ça. Lizzie en faisait partie. Il lui avait envoyé un texto la veille, lui assurant cependant qu'il n'y avait rien d'urgent. Mais elle lui avait proposé de se retrouver dès aujourd'hui, le long du port. Ils s'étaient donc fixé dix-neuf heures et, en jetant un coup d'œil à sa montre, le Gallois se rendit compte qu'il était temps pour lui de se préparer. Il fila donc sous la douche, puis enfila un jean, un T-shirt et un sweat-shirt. Il passa ensuite vaguement une main dans ses cheveux, comme s'il espérait pouvoir les arranger ainsi. Au moins, grâce à Spencer, il était sûr de ne jamais les porter trop longs, c'était déjà ça. Se détournant de la glace, il se parfuma un peu, avant de retourner dans sa chambre pour prendre son téléphone portable et son portefeuille. Quelques secondes plus tard, il avait dit à son petit frère qu'il sortait et refermé derrière lui la porte de son appartement. Il faisait de moins en moins frais et Kainoa appréciait de marcher tranquillement dans la rue, saluant au passage deux ou trois têtes familières. En arrivant près du port, il fut soulagé de constater que Lizzie n'était pas encore dans les parages. Faire patienter une dame, ce n'était jamais classe. Lui-même n'eut d'ailleurs pas à attendre très longtemps, puisqu'une tête blonde apparut rapidement dans son champ de vision. Le visage de l'astrophysicien s'éclaira d'un sourire. « Salut Liz ! » Il se pencha pour lui coller deux bises, une sur chaque joue. « Ça me fait plaisir de te voir. » Ce genre de phrase sortait toujours aussi spontanément de sa bouche. « Alors, qu'est-ce que tu as envie de manger ? »

_________________


LOST IN LOVE
I swear when our lips touch, I can taste the next sixty years of my life ⊹ Because I could watch you for a single minute and find a thousand things that I love about you.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, deborah, nate, jesse & yevgeniya
TON AVATAR : béatrice martin
TES CRÉDITS : shyia (avat) penny (gif signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 2393
POINTS : 3709
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (09.04.90)
CÔTÉ COEUR : perdue
PROFESSION : tutrice à l'université de swansea
REPUTATION : elle vient de faire une fausse couche, elle est éteinte depuis


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Pools of sorrow, waves of joy are drifting through my opened mind (+) LIZZIE & KAI Jeu 26 Mai - 21:34

Hope was the one, now I'm gone
Take us back again.

Depuis que la nouvelle a éclaté, depuis que ma vie est chamboulée, j'évite de mettre le nez dehors. Je ne me sens pas prête à affronter le regard des autres quand bien même personne n'est au courant de ma généalogie. Je ne sais toujours pas comment accepter la nouvelle et même si j'ai pu en parler à quelques personnes pour pouvoir faire part de mes inquiétudes, notamment, je ne sais pas quelle est la marche à suivre. Evidemment, je m'en veux d'avoir repoussé la rousse si méchamment, pourtant les faits sont là : je ne voulais pas connaître ma famille biologique. La famille se résume aux personnes qui m'ont élevés et ce sont les Mathesson qui ont joué ce rôle avec brio. La famille, c'est là où le coeur est, et je ne pense pas me sentir un jour aussi proche de Spencer que je me sens proche de mes deux frères. Ils sont tout pour moi, et si la demoiselle n'a pas eu la chance d'atterrir dans une famille aussi merveilleuse que la mienne, je ne peux rien y faire. Je ne peux pas me résoudre à lui donner l'amour qu'elle recherche même si ce n'est pas nécessairement ce qu'elle me demande.
Depuis cette nouvelle, j'essaye de faire comme si rien n'a changé même si c'est impossible. Et évidemment mon frère se pose de plus en plus de questions sur mon comportement étrange. Je fais en sorte de ne pas perdre la face, mais ce n'est pas toujours facile et quelques fois, j'ai juste envie de tout abandonner et de fuir le pays pour méditer de longues heures tranquilles sur le reste de ma vie.
Mais depuis cette nouvelle, il y a des choses qui ne changent pas et c'est l'adorable Kainoa qui vient prendre de mes nouvelles et qui me propose une petite sortie entre amis. Je réfléchis à notre dernier entrevue et il est vrai que nous ne nous sommes pas vus depuis longtemps, ce qui rend ce rendez-vous d'autant plus important. Le Baxter a toujours été très sympathique avec moi et les années n'ont pas changé son caractère. C'est ce que j'aime à propos de lui : il traverse les épreuves et garde la tête haute. Entre son accident de voiture, la tentative de suicide de sa mère… Et pourtant, il reste fidèle à lui même. Ainsi donc nous prévoyons de nous voir et je me rends tranquillement vers le port. Je reste légère, tentant de faire comme si j'étais toujours la même petite Elisabeth qui ne connait pas sa famille biologique et quand j'arrive vers l'astrophysicien, je lui adresse un beau sourire avant de venir l'embrasser sur la joue. « Coucou ! » Même si nous nous voyons beaucoup moins souvent que lorsque que nous avions l'habitude de faire du co-voiturage pour aller à Swansea, j'ai l'impression que notre relation n'est en rien entachée par cette distance. On s'entend toujours aussi bien, je crois. Je le regarde, touchée par ses mots et je réponds. « Moi aussi ! ça me fait super plaisir de te voir. J'étais heureuse de recevoir ton message. » avoue-je avec sincérité. « Et bien, je vais prendre une glace stracciatella. Et toi ? » Demande-je avec curiosité.

Doucement, on se met à longer le long du port et je m'émerveille devant ce qui m'entoure depuis toute petite. La mer, les vagues qui se meurent sur la plage, les bateaux, les gens qui parlent bruyamment tandis que le soleil illumine le sable… Toute une atmosphère paisible et douce qui me fait presque oublier les derniers événements perturbateurs de ma vie. Aux côtés de Kainoa, j'arrive presque à fuir ma vie sans même avoir besoin de quitter ce sol qui m'a vu grandir. « Ca fait longtemps qu'on ne s'était pas vu… En même temps, je comprends, avec ta thèse et tout le travail que ça a dû te demander, j'imagine que tu dois être soulagé que tout soit enfin terminé. » Je me souviens moi-même de la dernière soutenance que j'ai dû passer avant de réussir officiellement mes examens et de cette délivrance intense à la suite des bons résultats. Je souris à cette pensée, même si depuis l'obtention de mon concours, je n'ai jamais eu le temps d'enseigner à cause de mes problèmes de santé assimilés à mes problèmes de couple. Un peu nostalgique de me rendre compte que je n'ai pas accompli grand chose depuis tout ce temps, je me force quand même à sourire au Gallois avant de demander. « D'ailleurs, tu as déjà des pistes pour du travail ? Un brillant scientifique comme toi, les gens doivent tous avoir envie de d'embaucher. »

_________________


« high hopes »
You could be my unintended choice to live my life extended, you could be the one I'll always love, you could be the one who listens to my deepest inquisitions © .bizzle


Dernière édition par Lizzie Mathesson le Dim 29 Mai - 11:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd


TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Colton Haynes.
TES CRÉDITS : Pigfarts is real + Anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Abbey - Hope - Spencer)
À venir : Faith - Lloyd - Fiona - Sameen.
RAGOTS PARTAGÉS : 5934
POINTS : 4850
ARRIVÉE À TENBY : 01/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (13.04.91)
CÔTÉ COEUR : Fiancé à Spencer, ils attendent un heureux événement.
PROFESSION : Astrophysicien.
REPUTATION : Vous croyez que c'est parce qu'elle est enceinte qu'ils sont pressés de se marier ? Ça m'a l'air un peu précipité, tout ça...


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Pools of sorrow, waves of joy are drifting through my opened mind (+) LIZZIE & KAI Ven 27 Mai - 8:15


Malgré les années qui passaient, Kainoa avait l’impression que Lizzie n’avait pas du tout changé. Sous bien des aspects, elle restait fidèle à elle-même malgré ce qu’elle avait traversé, et cette constance avait quelque chose de rassurant. Au moins, Kainoa savait que même s’ils ne se voyaient pas souvent, il pouvait toujours compter sur elle. Il ne réussissait même pas à se souvenir du nombre d’années depuis lesquelles ils se connaissaient. Vingt ? Un peu moins ? En tout cas, il se rappelait encore qu’en primaire, il disait qu’elle était son amoureuse et cette pensée le faisait toujours rire aujourd’hui. Il éprouvait pour elle une pointe d’admiration qui ne s’était probablement pas éteinte depuis. Avec son année d’avance, ils avaient parfois été dans la même classe. Elle n’était jamais vraiment sortie de son univers, comme certaines personnes qui était restées à Tenby et qu’il revoyait de temps à autre en évoquant des anecdotes du passé. Il avait vécu pas mal d’aventures et de mésaventures avec Lizzie, notamment du temps où ils se rendaient ensemble à l’université, à Swansea. Ils l’avaient fait pendant presque sept ans, dès l’obtention de leur baccalauréat, jusqu’à ce que la blondinette achève ses études supérieures, un an avant lui. Depuis, ils s’étaient beaucoup moins vus, mais ce n’était pas pour autant qu’il l’appréciait moins. Au contraire, il la comptait toujours avec joie parmi ses amies. Et aujourd’hui, ça se voyait. Ils étaient tous les deux heureux de se retrouver, sans pression ni rien d’autre. Néanmoins, quand elle lui avoua qu’elle était heureuse d’avoir reçu son message, Kainoa ressentit une pointe de culpabilité… Oui, ça voulait bien dire que c’était rare qu’elle reçoive de ses nouvelles. La dernière fois, c’était pour son anniversaire, quelques jours avant le sien. « Ouais, je suis nul pour ça, je suis désolé » s’excusa-t-il, avec toujours autant de facilités qu’à l’accoutumée. « Pourtant, on croirait que c’est plus facile hein, de se croiser régulièrement dans un bled aussi petit et paumé… » Un bled qui était le leur, où ils avaient leurs racines en commun, où ils avaient partagé beaucoup. « Mais je te promets de faire des efforts pour attraper mon téléphone plus souvent ! Tu me connais, je me laisse vite déborder… Mais ça devrait aller un peu mieux, bientôt. »

Sans même se consulter, ils commencèrent à marcher le long du port qui leur était si familier. Parmi les quelques stands, ils avaient le choix… Un peu trop, peut-être. Le Baxter laissa son regard errer pendant quelques instants. Son indécision dans certains domaines, même si ce n’était que de la nourriture, l’agaçait encore au plus haut point. « Je vais prendre la même chose que toi… Sinon, on y sera encore demain. J’ai envie d’un peu trop de trucs. » En souriant, il eut une pensée pour Spencer. Sa petite amie aurait certainement rigolé, parce que de tels propos sortant de sa bouche ne l’auraient nullement étonnée. « Alors va pour la glace ! Profitons-en, l’été arrive. » Quelques minutes plus tard, ils dégustaient leur glace, attablés à la terrasse d’un café. Le soleil ne s’était pas encore couché et une certaine activité continuait à se déployer dans le coin, ce qui rappelait des souvenirs à Kainoa. Il avait parfois travaillé ici, pendant l’été, la haute saison touristique, que ce soit pour servir à manger ou pour aider sur les bateaux de pêche. C’était un endroit qu’il appréciait bien et il était content que Lizzie lui ait proposé de venir là. « C’est vrai que ça fait longtemps ! J’ai un peu fait le mort avant ma soutenance de thèse… Mais au final, tout ce boulot en valait la peine. » Ils commençaient à échanger des nouvelles, tout naturellement. Deux amis qui se retrouvaient. « Après, j’ai pu souffler un peu… Mais j’ai pas tellement bougé non plus. J’avais envie de rattraper mes heures de sommeil. J’ai aussi profité de mon neveu, il grandit tellement vite ! » Comme toute personne normalement constituée souhaitant devenir professeur des écoles, la Mathesson aimait les enfants, aussi Kai pouvait-il faire part de ce genre de choses sans craindre une certaine réserve et encore moins une grimace à peine dissimulée. D’ailleurs, il avait l’impression qu’avec elle, il pouvait facilement parler d’à peu près tout. Il ne se sentait pas gêné, aussi se mit-il aisément à rire quand elle lui demanda des nouvelles d’un éventuel emploi, tout en glissant un compliment qui lui faisait toujours plaisir. « Crois-moi, le scientifique ne doit pas être si brillant que ça ! » Il lui adressa un clin d’oeil. Son parcours universitaire exemplaire ne lui était jamais monté à la tête. « Mais j’aurais peut-être quelque chose… Je vais à Cardiff dans quelques jours. Je préfère pas en dire plus, parce que je sais pas trop à quoi ça va aboutir… Mais je te tiens au courant. » Il prit à nouveau une bonne cuillère de glace. « Bon, on parle que de moi et c’est pas cool du tout. Toi, raconte… Physiquement, ça va beaucoup mieux ? » Il marqua un arrêt d’hésitation, avant de reprendre. « Et ton moral ? Je veux dire… Pour de vrai. »

_________________


LOST IN LOVE
I swear when our lips touch, I can taste the next sixty years of my life ⊹ Because I could watch you for a single minute and find a thousand things that I love about you.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, deborah, nate, jesse & yevgeniya
TON AVATAR : béatrice martin
TES CRÉDITS : shyia (avat) penny (gif signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 2393
POINTS : 3709
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (09.04.90)
CÔTÉ COEUR : perdue
PROFESSION : tutrice à l'université de swansea
REPUTATION : elle vient de faire une fausse couche, elle est éteinte depuis


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Pools of sorrow, waves of joy are drifting through my opened mind (+) LIZZIE & KAI Dim 29 Mai - 12:18

Hope was the one, now I'm gone
Take us back again.

Il se confond aussitôt en excuses et je m'en veux parce que le but de ma réplique n'était pas de le faire se sentir mal. Je sais que sa vie est chargée et qu'il n'a pas le temps pour faire tout ce qu'il veut. Après tout, le Baxter a ses obligations et je ne vais pas lui en vouloir s'il donne la priorité à ses études plutôt qu'aux sorties entre amis. Dans le fond, je suis comme lui et quelques jours avant ma soutenance finale, j'étais tellement stressée et sur les nerfs que je ne pouvais voir personne sous peine d'être exécrable. Donc non, je ne lui en veux pas et je balais ses excuses d'une geste de la main en le gratifiant d'un sourire. « Ne t'en fais pas pour ça. » Tout le monde n'est pas comme moi, à chercher désespérément et à attendre qu'une école veuille bien de moi. Maintenant que mes soucis de santé ne sont plus qu'un vilain souvenir, j'ai enfin pu repostuler pour travailler dans des écoles. L'école primaire de Tenby serait bien évidemment idéale, mais je ne me fais pas trop d'illusion. Ce genre de places sont difficiles à atteindre, alors autant être préparée au pire. Dans le fond, tout ce que je souhaite, c'est de ne plus avoir à assister ma mère dans son cabinet d'avocat parce que clairement, ce job n'est pas fait pour moi, même s'il me permet de gagner un peu d'argent en attendant les jours meilleurs. Vivement la rentrée des classes et les nouveaux postes à pourvoir.
Nous prenons nos deux glaces, profitant de cet air doux de fin de journée et nous nous installons pour les déguster en plein air. Un avantage des villes portuaires, c'est bien le nombre conséquent de terrasses afin d'y manger ou d'y boire un verre. Tout est calme, à cette heure là et si quelques familles viennent manger avec leurs enfants aux tables voisines, l'ambiance reste décontractée et paisible. Un bol d'air pur dont j'avais terriblement besoin même si je ne me sens pas encore tout à fait à l'aise quand je sens le regard des autres se poser sur moi. « Tu m'étonnes que tu avais des heures de sommeil à rattraper ! Du coup, tu ne travailles plus en tant que vigile au Prince of Wales hein ? » Si j'avais dû travailler dans ce genre d'établissement pour payer mes études, probablement que je me serais arrêtée au niveau le plus bas. Cette ambiance de fête, il faut savoir la supporter et gérer les mecs trop saouls qui veulent s'en prendre à la Terre entière, ça ne doit pas être chose facile non plus. « Oh je t'en prie, ne sois pas modeste, Kai ! » dis-je en rigolant franchement. « Cardiff carrément ? Bien joué ! Je croise les doigts pour toi alors ! Ce serait pour un poste là-bas ? » Et voilà donc une raison pour laquelle le garçon pourrait se permettre de ne pas être modeste. Fraichement diplômé et avec un entretien à la clé dans la capitale Galloise. Cependant, j'aime cette conversation légère et tournée autour du jeune homme… C'est pour cette raison que quand il décide de prendre les rênes et de me poser quelques questions, je ne sais plus où me mettre. Ce que j'ai traversé ces quelques mois n'est un secret pour personne et si je me remets de mon accident et de ma greffe plutôt bien, c'est le moral qui a du mal à suivre. Déjà qu'être une femme trompée n'est pas facile à encaisser, découvrir que tout son monde est en train de changer n'est pas une mince affaire également. Pourtant, je ne sais pas si le Baxter est au courant de ce dernier point et je ne compte pas l'aborder en premier. Je pense que Spencer en a probablement parlé à sa moitié et si elle a parlé de ma réaction, alors autant que je disparaisse tout de suite pour ne pas avoir affaire au regard azuré du jeune homme.
« Oui physiquement, tout va bien ! Je m'en suis remise doucement, mais sûrement et je peux à nouveau gagner les parties de Just Dance avec mon meilleur ami. » Que je rétorque d'un ton léger avant d'attaquer le sujet plus sensible. Je prends une cuillère de ma glace pour gagner quelques secondes de plus et je reprends, gênée. « Le moral… Tu sais, ça va aussi… C'est juste que, je me sens un peu mal de devoir vivre chez mon frère alors que j'ai 26 ans. J'ai un peu l'impression d'être un boulet alors que pourtant il est absolument adorable, mais je ne sais pas… Et puis, disons que depuis Oscar j'ai un peu de mal à refaire confiance aux gens, alors même chercher un coloc, c'est devenu mission impossible.  » Je gratifie Kainoa d'un sourire timide pour ne pas totalement plomber l'ambiance et je lui dis en rigolant légèrement. « Tu vois, c'était pas plus mal quand on parlait de toi, c'était un peu plus joyeux au moins.  »

_________________


« high hopes »
You could be my unintended choice to live my life extended, you could be the one I'll always love, you could be the one who listens to my deepest inquisitions © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd


TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Colton Haynes.
TES CRÉDITS : Pigfarts is real + Anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Abbey - Hope - Spencer)
À venir : Faith - Lloyd - Fiona - Sameen.
RAGOTS PARTAGÉS : 5934
POINTS : 4850
ARRIVÉE À TENBY : 01/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (13.04.91)
CÔTÉ COEUR : Fiancé à Spencer, ils attendent un heureux événement.
PROFESSION : Astrophysicien.
REPUTATION : Vous croyez que c'est parce qu'elle est enceinte qu'ils sont pressés de se marier ? Ça m'a l'air un peu précipité, tout ça...


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Pools of sorrow, waves of joy are drifting through my opened mind (+) LIZZIE & KAI Mar 31 Mai - 2:55


Bien entendu, la première réaction de Lizzie consista à rassurer Kainoa. Le contraire l’aurait étonné, d’ailleurs… Certaines choses ne changeaient pas. Il s’excusait toujours aussi facilement, mais elle avait également conservé le caractère qu’il lui connaissait depuis qu’ils étaient tout petits. En effet, elle avait toujours été gentille. C’était la raison pour laquelle quand Spencer lui avait raconté avec une toute petite mine ce qui s’était passé au moment où elle lui avait révélé la vérité, il avait immédiatement compris que l’heure était grave pour Lizzie. Il n’espérait pas être un médiateur entre les deux jeunes femmes, loin de là… Après tout, les tensions qui continuaient à exister au sein de sa propre fratrie prouvaient bien qu’il était totalement incapable de jouer un tel rôle. Il pouvait être un contrepoids, à la limite, un terrain neutre. Mais pas plus, malheureusement. Il n’avait pas tardé à envoyer un texto à Lizzie, à la fois parce qu’il voulait s’assurer qu’elle n’allait pas si mal que ça et parce qu’il espérait qu’une conversation à coeur ouvert puisse aider un peu. Sauf que si ça se trouvait, elle n’aurait tout simplement pas envie de lui parler. Bien sûr, elle était trop polie pour le lui signaler ainsi… Mais le résultat serait probablement le même. De toute façon, il avait envisagé cette possibilité. Au moins, il aurait passé un moment en compagnie de la Mathesson, ce qui n’était plus arrivé depuis… Depuis plusieurs mois, en réalité.

Et en effet, pour l’instant, la conversation restait relativement légère et ils échangeaient des nouvelles l’un de l’autre. Ou plutôt, elle lui posait des questions à propos des éventuelles pistes de travail qu’il avait trouvées - et il se faisait un plaisir de lui répondre. Kainoa n’aimait pas spécialement parler de lui, mais quand il s’agissait des études (ou maintenant, d’un véritable projet), il devenait vite intarissable, parfois au grand désespoir de ses proches. Il fallait dire que désormais, il avait enfin la possibilité d’agir concrètement pour un emploi qui le satisferait forcément plus que les petits jobs qu’il avait cumulés pendant toutes ces années. « Si, je suis toujours au Prince of Wales pour l’instant ! Tu me connais, c’est pas mon truc… Mais comme c’est un travail de nuit, ça paye les factures et j’y reste tant que je n’ai pas signé de contrat ailleurs. » Si ça ne tenait qu’à lui, il aurait déjà donné sa démission, mais il avait besoin d’argent en attendant de recevoir un autre salaire. Alors chaque week-end, il continuait d’enfiler son uniforme et de veiller sur des gens qui n’étaient même plus capables d’énoncer correctement leur adresse. Mais maintenant, il le faisait en soupirant un peu moins, parce qu’a priori, tout ça était bientôt terminé. En tout cas, il se démenait pour trouver autre chose avec son tout nouveau diplôme. « Merci, c’est gentil » murmura-t-il avec un sourire quand Lizzie lui assura qu’elle croisait les doigts pour lui. « Normalement, oui, ce serait pour un poste là-bas ! Ceci dit, il est possible de travailler aussi depuis Swansea et de n’aller là-bas que de temps à autre… Ce serait l’idéal, mais je me fais pas trop d’illusions pour le moment. »

Assez gêné de constater qu’ils ne faisaient que parler de lui, le Baxter préféra alors orienter la conversation sur son amie. Il demanda d’abord comment elle se sentait physiquement et la réponse fut plutôt positive. Un sourire se dessina alors sur ses lèvres. « C’est vrai que tu as l’air en forme ! Ça me fait vraiment plaisir » assura-t-il, le plus sincèrement du monde. Mais bien entendu, pour le reste, c’était plus compliqué… Compatissant, il l’écouta parler du fait qu’elle devait vivre chez son frère, puis d’Oscar, plus ou moins. Elle tenta ensuite de détendre l’atmosphère avec une petite plaisanterie. « Oh, si tu veux, je peux assombrir le tableau aussi » blagua-t-il, désirant lui montrer en même temps qu’il n’était pas à l’abri. Mais il était vrai que, s’il avait traversé des mois difficiles, il allait beaucoup mieux qu’un an auparavant. « Mon frère et moi, on vit ensemble aussi et y’a des avantages ! En tout cas, je suis sûr qu’il est absolument ravi de te retrouver. J’aurais accueilli ma petite soeur à bras ouverts si elle me l’avait demandé. » Conscient de la délicatesse du sujet qu’il voulait aborder, Kainoa cherchait ses mots, remuant sa glace comme s’il espérait trouver la réponse à l’intérieur. Finalement, il prit son courage à deux mains. « Tu sais… Spencer m’a parlé… » Comment était-il censé formuler ça ? Il avait déjà l’impression de se dégonfler. « Enfin de sa découverte. » Il aurait voulu se mordre la lèvre, mais c’était trop tard, alors autant continuer. « Je pourrais pas te dire que je te comprends parce que c’est faux, je peux pas me mettre à votre place. Mais… Je voulais savoir comment tu te sentais. Et c’est mon idée, pas la sienne, elle ne sait pas que je suis avec toi. »

_________________


LOST IN LOVE
I swear when our lips touch, I can taste the next sixty years of my life ⊹ Because I could watch you for a single minute and find a thousand things that I love about you.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, deborah, nate, jesse & yevgeniya
TON AVATAR : béatrice martin
TES CRÉDITS : shyia (avat) penny (gif signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 2393
POINTS : 3709
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (09.04.90)
CÔTÉ COEUR : perdue
PROFESSION : tutrice à l'université de swansea
REPUTATION : elle vient de faire une fausse couche, elle est éteinte depuis


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Pools of sorrow, waves of joy are drifting through my opened mind (+) LIZZIE & KAI Ven 3 Juin - 21:32

Hope was the one, now I'm gone
Take us back again.

Quand j'apprends que le Baxter continue son travail dans la boîte de nuit du coin, je ne peux réprimer une petite moue dégoûtée. Le pauvre. Je sais qu'il vaut tellement mieux que ça et je sais aussi qu'il n'aime pas ce travail, alors forcément, c'est difficile de le savoir encore là-bas. Mais comme il le souligne, il faut bien payer les factures et comme on dit, il n'y a pas de sous métiers. Et puis je comprends qu'il préfère miser sur la sécurité et continuer son travail jusqu'à ce qu'il soit pris ailleurs. Moi je m'amuse bien à jouer les secrétaires pour ma mère en attendant de pouvoir à nouveau postuler dans les établissements scolaires. Je lui adresse un mince sourire qui se veut encourageant et je poursuis. « Courage ! Et puis je suis persuadée que tu trouveras rapidement quelques chose. Ce serait une bêtise de ne pas t'embaucher. » De ma vie, je n'ai jamais vu de scientifiques aussi passionné par quelque chose d'aussi complexe. Autant je peux comprendre Caleb quand il se lance dans des discours inspirés sur les bienfaits des sciences et des compétences requises pour devenir vétérinaire car il s'occupe d'êtres vivants. Dans le cas de Kainoa, c'est plus complexe. La physique est encore plus inconnue pour moi et je ne parle même pas de l'astrophysique qui est son domaine de prédilection. Il peut en parler avec passion alors qu'il n'y a même pas la vie d'un chaton en jeu. C'est stupéfiant.
Je prends une cuillère de glace et quand la conversation s'oriente vers moi, je souhaite de tout coeur que mon cerveau se gèle avec la glace pour ne pas avoir à répondre. Cependant, les choses ne se passent pas comme prévu et je réponds docilement aux question du Gallois. Pourtant, comme l'ange qu'il est, Kainoa s'attèle à me réconforter en me prouvant que vivre avec son frère n'est pas une fatalité. C'est vrai. Mais dans le cas des Baxter, l'idée de vivre en colocation était dite d'avance, alors que pour ma part, je squatte ni plus ni moins dans l'appartement de mon frère. Jamais il ne s'était imaginé vivre avec sa petite soeur, et même s'il me fait me sentir comme chez moi et qu'il est plus que compréhensif avec moi par rapport à cette période sombre que je traverse, j'ai toujours peur d'en demander trop. Après tout, Enael n'est pas un enfant et il a besoin de son espace. Je remercie le garçon de ses paroles par un hochement de tête et par un sourire et je hausse les épaules. Ca, je veux bien le croire que Kainoa accueillerait sa soeur avec joie en cas de besoin. Je n'en aurais pas douté une seule seconde, même. « Merci de dire ça… » que j'ajoute tout de même.
Et puis, c'est là qu'il dit les trois mots qui me glaces le sang. Spencer m'a dit. Je me fige. Evidemment qu'elle lui en a parlé… Evidemment… C'est le genre de révélation dont on ne veut pas priver sa moitié et c'est sans la moindre hésitation que j'en aurais parlé à Oscar si notre histoire ne s'était pas terminée quelques mois plus tôt dans la souffrance et dans les larmes. « Oh… » Moi qui m'apprêtais à reprendre une cuillère de glace, je repose cette dernière et je relève les yeux vers le jeune homme qui continue son discours. Comment je me sens ? c'est une très bonne question. Je n'arrive même pas mettre de mots sur mes sentiments. Je soupire, je me pince les lèvres et je prends sur moi pour essayer de faire les choses correctement même si maintenant j'ai peur de comprendre que la visite du jeune homme n'est motivée que par cette découverte. « Tu sais… Je m'en veux de la façon dont j'ai réagis avec Spencer… Elle a été tellement gentille avec moi. Tellement généreuse… Et… Je regrette. Mais… Comment je me sens ? Je ne sais pas… Comment tu te sentirais toi si on t'apprenait que tu as une soeur biologique qui sort de nul part ? » C'est idiot de poser cette question au jeune homme et je ne m'en rends compte qu'après l'avoir posée. En effet, il ne peut pas comprendre parce qu'il n'est pas adopté et parce que sa fratrie est bien la sienne. Ils ont le même sang. Alors que moi… Moi j'ai peur que l'arrivée de Spencer ne réduise les liens que j'ai avec mes frères. « Comment je me sens ? J'ai peur, je crois. J'ai peur parce qu'en un instant elle a chamboulé toute ma vie… »

_________________


« high hopes »
You could be my unintended choice to live my life extended, you could be the one I'll always love, you could be the one who listens to my deepest inquisitions © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd


TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Colton Haynes.
TES CRÉDITS : Pigfarts is real + Anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Abbey - Hope - Spencer)
À venir : Faith - Lloyd - Fiona - Sameen.
RAGOTS PARTAGÉS : 5934
POINTS : 4850
ARRIVÉE À TENBY : 01/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (13.04.91)
CÔTÉ COEUR : Fiancé à Spencer, ils attendent un heureux événement.
PROFESSION : Astrophysicien.
REPUTATION : Vous croyez que c'est parce qu'elle est enceinte qu'ils sont pressés de se marier ? Ça m'a l'air un peu précipité, tout ça...


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Pools of sorrow, waves of joy are drifting through my opened mind (+) LIZZIE & KAI Sam 4 Juin - 8:00


En entendant Lizzie affirmer que ce serait une bêtise de ne pas embaucher quelqu'un comme lui, Kainoa dut retenir un vague haussement d'épaules. Il ne voulait pas donner l'impression de ne pas apprécier ses encouragements, d'autant plus que c'était plutôt flatteur. Comme ses sœurs, comme Spencer, comme Fiona, elle y croyait dur comme fer. Lui, en revanche, c'était une autre histoire... Il fallait remonter très loin dans son enfance pour comprendre son manque d'assurance. Mais ce n'était pas seulement ça. Toutes ses « ferventes supportrices » ne connaissaient pas autant de brillants scientifiques que lui. Le jeune homme entendait régulièrement dire que les études de droit, par exemple, c'était un monde de requins. Pourtant, sans vouloir s'attribuer des mérites, il avait bel et bien l'impression que les études d'astrophysique, c'était pire... Certes, dans les premières années, une sélection s'effectuait d'une manière tout à fait naturelle, avec les uns qui abandonnaient et les autres qui se décourageaient. Mais ensuite, les plus passionnés s'accrochaient et à la fin, il n'y avait pas tant de débouchés que ça. La demande était bien plus forte que l'offre et il fallait réussir à se démarquer, à sortir du lot. Heureusement, Kai pouvait placer ses espoirs dans le voyage qu'il avait effectué au Chili, ce qui représentait un énorme avantage pour lui. Il mettait le moindre atout de son côté. Le reste, l'avenir le dirait.

D'ailleurs, ce n'était absolument pas pour faire part de ses préoccupations de chômeur que le Gallois avait donné rendez-vous à Lizzie. Devant leurs glaces, après avoir échangé quelques nouvelles, il en était assez rapidement arrivé au point sensible qu'il désirait aborder. Il n'était pas du tout certain que ce soit une bonne idée... Il savait juste qu'il n'avait pas envie de rester là, les bras ballants, alors qu'il se faisait du souci à la fois pour la femme qu'il aimait et pour une autre à laquelle il était attaché depuis très longtemps. Seulement, il ne savait pas s'y prendre (ce qui n'était certainement pas une nouveauté) et la question qu'il avait posée à Lizzie était carrément idiote. Il s'en rendit compte dès qu'elle la lui retourna, ce qui eut pour effet de le faire hausser timidement les épaules. Justement, il n’en avait aucune idée… Ou plutôt, si, il pensait savoir à peu près comment il réagirait. Mais ce qu’il ressentirait, c’était une autre histoire, non ? « Je… Je sais pas trop. » Kainoa avait toujours vécu avec sa famille de sang. Mais encore aujourd’hui, il arrivait à son petit frère de dire en plaisantant qu’il avait dû être adopté, parce qu’un ivrogne et une dépressive chronique ne pouvaient pas donner naissance à un enfant surdoué. Il répliquait invariablement qu’il n’était pas surdoué, même si ce n’était pas du tout le sujet. « Mais… Avec un père aussi… Euh… Enfin qui passe une bonne partie de son temps dehors, je me suis souvent demandé si je n’avais pas des demi-frères et soeurs inconnus. » Il n’avait jamais confié ses interrogations à personne, pas même à Evie.

« Je suis désolé que… Enfin, je suis désolé. » Il ne savait pas de quoi exactement… Il savait juste qu’il n’aimait pas que ce soit aussi difficile. Pour personne. Il était comme ça, de toute façon, il s’inquiétait toujours pour les autres - et sur ce point-là, ils se ressemblaient. Le Baxter avait deviné juste : la blondinette regrettait ce qu’elle avait dit à Spencer. Mais ce n’était pas pour autant que ses craintes disparaissaient, loin de là. Il esquissa un sourire qui se voulait un tant soit peu rassurant. « Elle t’en veut pas, tu sais… Elle s’en veut surtout de t’avoir dit la vérité sans penser que, peut-être, tu ne voudrais pas l’entendre. » C’était à son tour de laisser retomber sa cuillère. Il n’avait plus vraiment envie de manger non plus. « Elle te mettra jamais la pression pour… Enfin pour entretenir une relation spéciale avec toi, ou quoi que ce soit dans le genre. Bien sûr, elle aimerait beaucoup ça, mais elle peut comprendre. » Ou du moins, elle essayait, malgré toute sa peine. « Les Mathesson, ce sera toujours ta famille, quoi qu’il puisse bien arriver. Tu sais, si un jour j’apprenais que mon père n’était pas mon père, je serais toujours un Baxter. » Oh, plus jeune, Kai avait souvent rêvé de changer de nom de famille… Parce qu’à Tenby, ses parents avaient une trop mauvaise réputation. Mais même s’il aurait voulu avoir des parents un peu plus « normaux », il n’aurait pas choisi une autre famille s’il en avait eu la possibilité. Parce qu’il y avait Evie, Anthony, Abbey et maintenant, Connor. Le tableau de famille était complet. « Tu sais… Ces derniers mois… J’aurais voulu pouvoir te soutenir un peu plus. Je connais pas tout, mais… Je sais ce que c’est, de perdre quelqu’un avec qui on avait imaginé construire sa vie. Alors… Est-ce que je peux faire quelque chose pour toi ? » Après avoir hésité quelques instants, l’astrophysicien finit par poser une main sur la sienne, avant de tenter de détendre l’atmosphère. « Si tu veux, je peux aussi veiller sur toi au Prince of Wales. »

_________________


LOST IN LOVE
I swear when our lips touch, I can taste the next sixty years of my life ⊹ Because I could watch you for a single minute and find a thousand things that I love about you.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, deborah, nate, jesse & yevgeniya
TON AVATAR : béatrice martin
TES CRÉDITS : shyia (avat) penny (gif signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 2393
POINTS : 3709
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (09.04.90)
CÔTÉ COEUR : perdue
PROFESSION : tutrice à l'université de swansea
REPUTATION : elle vient de faire une fausse couche, elle est éteinte depuis


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Pools of sorrow, waves of joy are drifting through my opened mind (+) LIZZIE & KAI Sam 4 Juin - 9:07

Hope was the one, now I'm gone
Take us back again.

Très vite, je mets le Baxter au pied du mur quand il me demande comment je me sens. Je ne devrais pas lui retourner la question étant donné que sa situation n'est pas comparable, mais c'est trop tard pour faire machine arrière. Je me mords la lèvre inférieure, mal à l'aise. Je ne veux pas attaquer Kainoa avec mes questions, je ne veux pas le faire regretter d'être venu à ma rencontre, mais c'est plus fort que moi. Alors après un court instant de réflexion je lui avoue que le sentiment qui m'assaille le plus, est un sentiment de peur, de crainte. Et qu'est-ce qu'on fait quand on a peur bien souvent ? On panique. C'est exactement ce qu'il s'est passé quand Spencer est venue m'annoncer la nouvelle aux côtés de mon cousin. J'ai paniqué. J'ai paniqué, j'avais l'impression de manquer d'air et j'ai fini par les mettre les deux à la porte. Je ne voulais pas être aussi froide et aussi mauvaise avec ces deux êtres que j'aime pourtant énormément, mais la panique m'a fait perdre le contrôle et agir sur un coup de tête. Cependant, c'est encore le cas à présent. Je n'ai pas moins peur, même si j'ai pu me faire à l'idée, et je panique toujours autant. « J'aimerais te rassurer et te dire que vous n'êtes qu'une fratrie de quatre, mais après ce qu'il vient de m'arriver… Je ne suis plus sûre de rien du tout. » Parce que la peur engendre le doute. Ou est-ce l'inverse ? Qu'importe. Le fait est que j'ai l'impression d'avoir perdu tous mes repères, sauf Caleb, peut-être. Il s'excuse, je ne sais pas vraiment pourquoi, mais je hoche la tête, reconnaissante qu'il prenne la situation de cette façon et qu'il ne m'en veuille pas pour avoir rejeté sa bien-aimée. « Je sais que je serai toujours une Mathesson… Et même si l'idée d'avoir une soeur peut me paraître moins perturbante qu'il y a quelques jours, ça n'empêche que je ne vois pas comment leur annoncer, aux Mathesson, justement. » Je déglutis, sentant un noeud se former dans ma gorge. « Je pense que mes parents ne diraient pas grand chose… Je ne pense pas que Luka réagirait outre-mesure non plus, peut-être même qu'il serait content pour moi… Mais pour Enael… » Je me mords l'intérieur de la joue avant de reprendre. Je n'aime pas faire passer mon grand frère pour quelqu'un de névrosé pourtant ce n'est un secret pour personne en ville, tout le monde sait que le jeune homme souffre de schizophrénie qu'on peut d'ailleurs qualifier de paranoïaque, parfois, quand il s'agit de moi. « J'aime mon frère plus que tout et lui aussi… Mais… Il l'avait déjà vraiment mal pris quand je me suis mise en couple… Il avait l'impression que je l'abandonnais. Il ne voulait pas que je sois avec Oscar. Ca le rendait dingue… » J'inspire longuement avant de reprendre pour conclure sur le fond de ma pensée. « Alors s'il apprend que je suis liée biologiquement à quelqu'un… » Les coudes posés sur la table, j'enfuis mon visage dans mes mains quelques secondes avant de reprendre après un soupire. « J'ai peur qu'il le prenne encore plus mal… » Voilà, c'est dit. Je reste évasive parce que je ne veux pas non plus effrayer le jeune Baxter, mais j'ai peur que ce qui m'unit avec Spencer, que le fait que nous soyons soeurs, ne fasse que créer davantage de conflits, notamment dans la tête de mon grand frère. Et s'il devait péter un plomb pour à nouveau finir en hôpital psychiatrique, alors je ne crois pas que je serais en mesure de me le pardonner.
La confession est faite, mais ce n'est pas pour autant que je m'en trouve soulagée. A présent que le Baxter sait pourquoi je suis aussi réticente pour cette nouvelle relation, il enchaîne avec des mots qui réchauffent le coeur, parlant sans en parler de sa propre expérience qui s'est plutôt mal terminée. « T'es un amour, mais tu sais… Je ne crois pas que tu puisses faire quoi que ce soit. Je suis la seule à pouvoir m'en remettre. » que je dis en souriant quand il demande s'il peut faire quelque chose pour moi. Et la façon dont il achève me fait partir d'un franc éclat de rire. « Oh tu sais, j'aime bien danser, mais ça ne s'applique pas aux boites de nuit. » réponds-je, toujours en souriant, même si de temps en temps, je ne dis pas non à une petite excursion au Prince Of Wales.« Et d'ici là à ce que je remette les pieds dans cette boite, tu n'y travailleras plus parce que tu auras décroché le boulot de tes rêves. » dis-je en souriant et en lui faisant un clin d'oeil. S'il n'est pas sûr qu'il percera dans le milieu, moi j'en suis persuadée.

_________________


« high hopes »
You could be my unintended choice to live my life extended, you could be the one I'll always love, you could be the one who listens to my deepest inquisitions © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd


TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Colton Haynes.
TES CRÉDITS : Pigfarts is real + Anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Abbey - Hope - Spencer)
À venir : Faith - Lloyd - Fiona - Sameen.
RAGOTS PARTAGÉS : 5934
POINTS : 4850
ARRIVÉE À TENBY : 01/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (13.04.91)
CÔTÉ COEUR : Fiancé à Spencer, ils attendent un heureux événement.
PROFESSION : Astrophysicien.
REPUTATION : Vous croyez que c'est parce qu'elle est enceinte qu'ils sont pressés de se marier ? Ça m'a l'air un peu précipité, tout ça...


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Pools of sorrow, waves of joy are drifting through my opened mind (+) LIZZIE & KAI Dim 5 Juin - 3:36


Un sentiment de malaise grandissait en Kainoa, sans qu'il parvienne à dire exactement d'où il venait. Ou alors peut-être était-ce autre chose ? Quoi qu'il en soit, il savait que les doutes qu'il avait lui-même émis n'en étaient pas à l'origine. À nouveau, il haussa les épaules, mais cette fois-ci pour montrer une certaine indifférence. « Je serais pas non plus vraiment surpris, tu sais. » Aujourd'hui, la possibilité que son père ait eu d'autres enfants ne le perturbait plus vraiment. Néanmoins, il se disait que si c'était le cas, il préférerait probablement connaître la vérité... Mais il n'en était pas sûr et, à entendre Lizzie exprimer ses propres craintes, il l'était encore moins. Elle soulevait des questions qu'il n'avait pas envisagées et qui lui permirent de saisir un peu mieux l'état d'esprit dans lequel elle se trouvait. Il pouvait tout à fait comprendre Spencer parce qu'elle s'était tout de suite confiée à lui, ouvrant son cœur pour lui faire part de sa déception, de sa peine et de ses regrets - et aussi parce qu'il était forcément sensible à tout ce qui la touchait. Mais maintenant, il avait aussi l'occasion d'écouter son amie d'enfance exposer ses propres inquiétudes, ou plutôt, il avait provoqué cette occasion... Il n'avait pas pensé à eux. Aux Mathesson. Il savait que chez eux, il n'y avait jamais eu de différence due au fait que Lizzie était adoptée. Elle était assurément bien tombée, dans une famille qui avait su lui donner tout ce dont elle avait besoin. Mais pourquoi le prendraient-ils mal ? Après tout, ça ne changeait absolument rien entre eux. Au contraire, elle aurait une personne supplémentaire pour l'entourer d'amour et de soins. Oui, sauf que... Effectivement, il y avait Enael. Il était malade, tout le monde à Tenby le savait. Le Baxter ne l'avait jamais vraiment côtoyé, ni même prêté beaucoup d'attention aux habituels ragots. En revanche, il n'était pas tout à fait ignorant dans le domaine des troubles psychologiques. Après tout, sa mère était suffisamment "atteinte" pour avoir fait une tentative de suicide en début d'année passée... Il ne s'était jamais senti aussi coupable de toute sa vie, traînant derrière lui l'horrible impression de l'avoir abandonnée à son triste sort, au point de se sentir obligé de dormir presque chaque nuit chez ses parents pendant plusieurs semaines d'affilée, espérant ainsi pouvoir s'assurer qu'il ne se passerait plus rien de grave. Et bien entendu, les commères s'en étaient données à cœur joie, aggravant cet incident déjà majeur, puis inventant avec joie des causes d'un tel geste, des raisons qui l'auraient poussé à attenter à ses jours. Quel enfant normalement constitué n'en aurait pas souffert ? Alors non, Kai ne savait peut-être pas exactement ce que Lizzie elle-même avait peur d'affronter... Mais il avait une idée plutôt précise de ce que c'était, d'avoir dans sa famille quelqu'un à qui il fallait faire plus qu'attention. Était-ce une bonne idée de soulever ce point ? Encore une fois, il n'en était pas certain.

« Une chance qu'il n'ait pas eu le temps de s'en prendre à Oscar après votre rupture » fit-il alors simplement remarquer. En tant que grand frère, il voulait bien croire que c'était vraiment un coup de bol pour l'Anglais... Enael ne connaissait peut-être pas encore les détails avant que ce dernier ne prenne la poudre d'escampette. « On me dit souvent que je suis trop gentil, mais je suis pas sûr de le rester si j'apprenais qu'un homme a brisé le cœur d'une de mes sœurs ! » Ce n'était peut-être pas le sujet, mais il avait ressenti le besoin de s'exprimer là-dessus, peut-être aussi pour avoir le temps de réfléchir un peu plus au problème et de peser ses mots. « Je connais pas trop ton frère, mais si ça peut te rassurer... Je sais ce que c'est d'avoir peur de présenter un être cher, quelle que soit la nature de votre relation, à quelqu'un de sa famille. Spencer n'a toujours pas rencontré ma maman... Si elle est dans un de ses bons jours, ça peut passer comme une lettre à la poste. Mais si ça tombe au mauvais moment... Alors elle est capable de lui sortir autant de méchancetés à elle qu'à moi. Je te raconte même pas ce qu'elle a dit quand elle a su que ma sœur était enceinte. Alors pour l'instant, je préfère vraiment éviter. » Mais encore une fois, il s'éloignait du sujet principal. Certes, ce qu'il disait avait un lien, mais peut-être plus aussi direct qu'au début. Il tenta donc de se reprendre, tant bien que mal. « Enfin bref... Tout ça pour te dire que je sais que ça peut être compliqué à gérer. Est-ce que tu penses que ton frère pourrait simplement avoir besoin d'être rassuré ? Autant en paroles qu'en actes, d'ailleurs... Qu'il sache qu'il comptera toujours plus que tout. Je sais pas, c'est une question sincère que je te pose, mais j'imagine que t'y as déjà pensé avant moi... » Après tout, elle devait se torturer l'esprit avec ça depuis le moment où elle avait appris la vérité sur le lien qui l'unissait à Spencer. Et en la voyant se prendre le visage entre les mains, l'astrophysicien sentit un nouvel élan de compassion l'envahir. Sauf que... Comme à l'accoutumée, il se sentait plus que limité - d'autant plus qu'une autre préoccupation venait de se glisser à l'intérieur de son esprit déjà bien chargé. Si Lizzie disait tout à Enael, risquait-il de s'en prendre à Spencer ? Kainoa ne le pensait pas, mais... Il était quand même obligé d'envisager cette terrible éventualité. Or, protéger sa dulcinée, c'était sa mission personnelle, d'autant plus qu'elle n'avait pas vraiment d'autre homme dans sa vie : pas de frère, pas de papa dans les parages, pas de meilleur ami... Et pour l'instant, dans toute cette histoire, "impuissance" était le mot qui le qualifiait le mieux, ce qui se confirma quand la Mathesson lui dit qu'il ne pouvait pas faire grand-chose pour elle. Il esquissa un nouveau sourire désolé, sourire qui devint un peu plus franc quand sa tentative pour détendre l'atmosphère eut un minimum de succès et qu'elle enchaîna avec un nouvel encouragement au sujet de son avenir. « Merci, c'est gentil... » souffla-t-il simplement, assez touché qu'elle y croit. « Et toi, depuis que tu vas mieux, tu as... Commencé à postuler pour la prochaine rentrée ? » Il valait peut-être mieux rebondir sur un sujet de conversation plus neutre, même si le jeune homme cherchait encore une manière correcte et claire d'exprimer son ressenti.

_________________


LOST IN LOVE
I swear when our lips touch, I can taste the next sixty years of my life ⊹ Because I could watch you for a single minute and find a thousand things that I love about you.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, deborah, nate, jesse & yevgeniya
TON AVATAR : béatrice martin
TES CRÉDITS : shyia (avat) penny (gif signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 2393
POINTS : 3709
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (09.04.90)
CÔTÉ COEUR : perdue
PROFESSION : tutrice à l'université de swansea
REPUTATION : elle vient de faire une fausse couche, elle est éteinte depuis


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Pools of sorrow, waves of joy are drifting through my opened mind (+) LIZZIE & KAI Dim 5 Juin - 9:47

Hope was the one, now I'm gone
Take us back again.

Il dit qu'il ne serait pas surpris s'il venait à apprendre que son père avait engendré d'autres enfants ça et là, mais j'ai du mal à le croire. Je pense que jusqu'à ce que la situation se présente à nous, c'est difficile de se l'imaginer concrètement. Peut-être qu'en effet, il ne serait pas vraiment surpris, mais une chose est sûre : rien ne serait jamais plus comme avant. La vie est un changement constant et s'il faut savoir s'adapter à chaque nouvelle épreuve, je me retrouve avec beaucoup de difficultés pour accepter cette dernière qui s'est présentée à moi. Avoir une soeur biologique… Alors petit à petit, je me confie sur mes craintes et surtout sur le fait que même si dans l'éventualité où je voudrais accepter Spencer, ce n'est pas dit que toute ma famille soit du même avis. J'ai peur pour mon grand frère. J'ai peur car il est celui qui m'aime d'un amour inconditionnel. Plus que mes parents, plus que mon ex fiancé… Il me le fait ressentir jour après jour et j'ai peur qu'en plus avouant la vérité, plus rien ne soit comme avant. Déjà, j'ai peur qu'il se fasse des idées comme quoi je l'aimerais moins, mais surtout, j'ai également peur que ce soit lui qui m'aime moins. C'est égoïste, mais j'ai toujours pu me reposer sur l'amour de mes frères pour affronter l'adversité, alors si on me l'enlève, je ne sais pas si j'arriverais à le supporter. De plus, c'est sans compter les fins tragiques que pourrait avoir un tel entretien avec Enael. Dans le meilleur des cas, il accepte la situation, il comprend que je n'y peux rien et il me laisse nouer des liens avec ma soeur, peut-être même qu'il pourrait lui aussi en créer avec elle. Mais dans le pire des cas, alors il pourrait retourner à l'hôpital psychiatrique à cause d'un pétage de plomb. Entre sa schizophrénie, sa paranoïa et sa pyromanie… Je ne sais pas laquelle est le plus à craindre, mais je n'ai pas envie d'aggraver la situation en faisant croire à Kainoa que mon frère est le plus grand des cinglés de Tenby.
Le garçon me raconte son histoire personnelle et j'essaye de l'écouter pour faire le parallèle avec ma propre situation. Les maladies ici sont différentes, mais je peux toujours comprendre ce par quoi le Baxter est en train de passer. « Je ne sais pas… Je ne sais pas si les actes et les paroles peuvent suffire dans ce cas là. Je n'aime pas parler comme ça d'Enael et je te demande de le garder pour toi, s'il te plait, mais… Quand j'étais à l'hôpital de Reading après mon accident. Luka et Ena sont passés me voir. Ca faisait quelques jours qu'Ena était présent, mais pour Luka, ça faisait des mois que je ne l'avais pas vu étant donné qu'il était en mission. J'ai profité qu'ils soient là les deux pour annoncer mes fiançailles et disons que la situation a été plutôt difficile à gérer. Même moi je n'ai pas réussi à calmer Enael… C'est Luka qui y est parvenu… Et là, Luka n'est plus là alors… J'ai peur de ne pas y arriver toute seule. » Je ne veux pas abandonner mon frère ou lui mentir, mais je ne veux pas lui annoncer quelque chose qui risquerait de le mettre dans tous ses états, quelques chose qui risquerait de le faire se mettre en danger, mais également de devenir un danger pour les autres. Je lance un coup d'oeil vers ma glace en train de fondre, et je reprends à l'attention du jeune homme. « Est-ce que… Est-ce que tu pourrais dire à Spencer que je suis désolée ? Enfin… A moins que tu ne veuilles pas lui dire qu'on s'est vus… Je comprendrai. » Je hausse les épaules, comme si ce n'était pas grave, même si intérieurement je n'ai vraiment pas envie que la rousse pense que je la déteste pour ce qu'elle a fait. Je ne la déteste pas, c'est juste que je suis encore en train de digérer le choc et que j'essaye de trouver une solution pour pouvoir l'annoncer à ma famille proche.

Heureusement, le garçon fait preuve d'un peu d'humour et il ne m'en faut pas plus pour le gratifier d'un franc sourire avant de lui refaire quelques encouragements. La question qu'il me retourne me laisse un peu l'estomac en vrac et surtout fait remonter le stress en puissance. Travailler dans des écoles… Mon rêve depuis toujours que j'ai la possibilité d'exercer depuis un an, mais qu'à cause de mes problèmes de santé, je n'ai toujours pas pu faire. Cette année, normalement, c'est la bonne… « Oui, j'ai fait quelques candidatures dans les écoles primaires des alentours… Pour le moment j'ai eu un entretien, mais il s'est plutôt mal déroulé en fait, donc j'évite d'en parler. L'idéal serait que je sois prise à Tenby alors avec eux j'essaye d'y aller en douceur. Je les ai aidé bénévolement pour la dernière kermesse et ils avaient l'air enchantés alors j'espère que si un poste se libère, peut-être qu'ils me donneront ma chance. » L'espoir se lit dans mes yeux et je n'en souris que davantage. « En plus… Je crois que Mrs Wells va partir en retraite ! T'imagines si je la remplace ? » Cette institutrice que tous les enfants dans notre tranche d'âge a été forcé d'avoir et avec lesquels l'entente ne passait pas forcément très bien. Il faut dire que ce serait marrant que je reprenne le poste de la professeure que j'ai probablement le moins apprécié de toute ma scolarité.

_________________


« high hopes »
You could be my unintended choice to live my life extended, you could be the one I'll always love, you could be the one who listens to my deepest inquisitions © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd


TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Colton Haynes.
TES CRÉDITS : Pigfarts is real + Anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Abbey - Hope - Spencer)
À venir : Faith - Lloyd - Fiona - Sameen.
RAGOTS PARTAGÉS : 5934
POINTS : 4850
ARRIVÉE À TENBY : 01/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (13.04.91)
CÔTÉ COEUR : Fiancé à Spencer, ils attendent un heureux événement.
PROFESSION : Astrophysicien.
REPUTATION : Vous croyez que c'est parce qu'elle est enceinte qu'ils sont pressés de se marier ? Ça m'a l'air un peu précipité, tout ça...


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Pools of sorrow, waves of joy are drifting through my opened mind (+) LIZZIE & KAI Lun 6 Juin - 2:09


S’il y avait au moins une chose dont Lizzie pouvait être certaine, c’était de la discrétion de Kainoa. Il n’était pas du genre à aller répéter les confidences qui lui étaient faites, parce qu’il n’aimait pas faire du mal aux gens, tout simplement. Il entreprit alors de rassurer son amie à ce sujet. « Ne t’en fais pas pour ça… Je vais le garder pour moi. » Après tout, il connaissait Lizzie suffisamment bien et depuis assez longtemps pour savoir que c’était un sujet sensible et délicat pour elle. D’ailleurs, comment aurait-il pu en être autrement ? Le jeune homme lui-même s’était fait du souci pour son petit frère assez régulièrement pendant plusieurs années et pourtant, Anthony resplendissait de santé. Mais c’était comme ça… Rien de plus normal que de s’inquiéter pour ses proches, parfois à différents degrés. Par exemple, il ne s’angoissait pas vraiment à propos d’Evie, qui menait bien sa barque depuis des années déjà. En revanche, pour Abbey, qui vivait toute seule, c’était déjà autre chose. Mais définitivement, il ne pouvait pas se mettre à la place de Lizzie à ce sujet. Il lui avait bel et bien fait une suggestion, mais il n’était même pas sûr qu’elle soit applicable et, pour lui répondre, la jeune femme lui raconta ce qui s’était passé quand Enael avait appris qu’elle s’était fiancée. Il comprenait mieux pourquoi elle avait peur. Craignant de s’enfoncer avec des propos maladroits, Kai commença par hocher la tête en signe d’assentiment, comme pour lui signaler qu’il commençait à avoir une idée de l’ampleur du problème. Les paroles de Lizzie résonnaient dans sa tête. Elle avait peur de ne pas y arriver toute seule. Il aurait bien voulu qu’elle ne soit pas toute seule… Malheureusement, il n’avait pas le pouvoir de faire revenir Luka et encore moins de calmer Enael. Il ne savait donc pas très bien quoi lui répondre et, à défaut de dire quelque chose d’intelligent, il tenta un autre geste à son égard, posant une main sur l’épaule de la demoiselle. Il espérait ainsi tout simplement lui montrer qu’il compatissait, même s’il ne pouvait pas faire grand-chose (probablement rien du tout, en réalité).

De toute manière, Lizzie enchaîna, prononçant une phrase qui dépassait même les espérances du Baxter en la matière. « Bien sûr que je peux lui dire que tu es désolée… Je l’ai pas prévenue avant, mais j’aurais fini par lui dire que je t’ai vue, de toute façon. » Il n’était pas doué pour cacher quoi que ce soit à ses proches qui les concernait de près ou de loin. Quant à mentir, ce n’était même pas la peine d’essayer - même s’il l’avait voulu, il aurait été démasqué en quelques secondes à peine. « Je suis sûr qu’elle te dirait qu’elle est désolée aussi. » Il ne connaissait peut-être pas Spencer depuis aussi longtemps qu’il connaissait Lizzie, mais il n’en demeurait pas moins vrai qu’il avait certaines certitudes à son égard. La rouquine était profondément gentille. C’était un point commun supplémentaire entre elle et la blondinette… Mais au vu de la situation, ç’aurait été très malavisé de le relever à haute voix, même si c’était quelque chose de positif. Il n’était peut-être pas très doué, mais il se rendait quand même compte d’un minimum de choses. Par exemple, il s’était aussi aperçu qu’il avait été maladroit… Sans le vouloir, bien entendu, mais maladroit malgré toutes ses bonnes intentions. Il se sentait donc poussé à s’excuser, lui aussi. De toute façon, ces quelques mots ne lui avaient jamais posé beaucoup de difficultés. « Je suis désolé de… Enfin tu sais, j’essaye pas de me mêler de ce qui me regarde pas. » Un peu embarrassé, il se racla la gorge. « C’est juste que… Tu me connais, je m’inquiète toujours. Pour Spencer, bien sûr. Mais pour toi aussi. » C’était un rappel qu’il tenait absolument à faire. Dans son entourage, il avait des amis qu’il connaissait depuis quasiment toujours, mais qu’il ne côtoyait pas forcément souvent. C’était le cas par exemple de Fiona et pourtant, la spécialiste en pharmacie était probablement la meilleure amie qu’il aurait jamais. Ça ne voulait pas dire qu’il les aimait moins.

D’ailleurs, Kainoa montra le souci qu’il se faisait encore pour Lizzie en lui posant des questions au sujet de ses possibilités d’avenir professionnel. Oh, il savait à quel point ça pouvait être stressant… Lui-même était une véritable bombe à retardement dans ce domaine. Il était incapable de partir serein pour un examen, alors à combien plus forte raison pour un oral de concours ou encore pour un entretien d’embauche. Ces dernières semaines, ce lot avait fait partie de son quotidien et il se doutait que la Mathesson avait dû en voir de bonnes, elle aussi. Il respecta tout à fait son choix de ne pas parler d’un entretien qu’elle avait eu et qui s’était mal passé, compatissant en son for intérieur. « Oh, moi aussi j’espère vraiment que tu seras prise à l’école du coin ! » C’était là qu’ils avaient passé toute leur enfance et, à l’évocation de l’institutrice qui lui avait laissé le plus mauvais souvenir, l’astrophysicien se mit à rire. « Ce qui m’étonne surtout, c’est qu’elle ne soit pas partie à la retraite avant ! J’ai l’impression qu’on y est tous passés… Qu’elle a traumatisé toute notre génération. Du coup, ce serait génial si tu la remplaçais, t’imagines le contraste ? J’espère qu’un jour, mon neveu t’aura comme institutrice, il aura de la chance. » Baissant les yeux vers sa glace fondue, il esquissa un nouveau sourire. « Tu voudrais peut-être manger autre chose, du coup ? »

_________________


LOST IN LOVE
I swear when our lips touch, I can taste the next sixty years of my life ⊹ Because I could watch you for a single minute and find a thousand things that I love about you.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, deborah, nate, jesse & yevgeniya
TON AVATAR : béatrice martin
TES CRÉDITS : shyia (avat) penny (gif signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 2393
POINTS : 3709
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (09.04.90)
CÔTÉ COEUR : perdue
PROFESSION : tutrice à l'université de swansea
REPUTATION : elle vient de faire une fausse couche, elle est éteinte depuis


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Pools of sorrow, waves of joy are drifting through my opened mind (+) LIZZIE & KAI Dim 12 Juin - 20:12

Hope was the one, now I'm gone
Take us back again.

Il me dit qu'il n'en parlera pas, et je le crois. Je ne suis peut-être pas celle qui connait le mieux le Baxter, mais je le connais suffisamment pour savoir que c'est un homme de parole et qu'il n'en dira rien. C'est donc pour cette raison que je me confie aussi facilement sur ce qui m'empêche de me jeter pleinement dans cette nouvelle relation avec ma soeur biologique. Ca, et la peur de blesser les autres dans le processus. J'explique donc qu'il est difficile de canaliser une personne malade et Kainoa n'a rien à répondre. Il fait de son mieux pour ne pas prendre de parti et il y parvient puisqu'il n'essaye pas de m'orienter vers une décision ou vers une autre. Il pourrait pourtant, après tout, ma soeur biologique n'est autre que sa petite amie dont il semble complètement mordue. Il pourrait essayer de me dire que j'ai prise la mauvaise décision en la jetant de chez moi tout comme il pourrait essayer d'étaler tous les raisonnements possibles pour me montrer que je n'ai aucune raison de m'inquiéter de la suite des événements si jamais je venais à accepter ma soeur pour ce qu'elle est. Il le pourrait parce que le pauvre est celui qui voit quasiment au quotidien sa bien-aimée en train de souffrir de ce rejet. Il faut dire que je n'ai pas été très douce avec cette dernière et même si je regrette, sur le moment j'étais au bord de la crise de panique et il m'était impossible de penser correctement avec elle et Malone dans la pièce. Je ne sais pas si les choses ont changés depuis… Est-ce que je suis capable de voir les choses un peu plus clairement ? Pas sûr. Alors je demande quand même à Kainoa de m'excuser pour le comportement que j'ai eu quand Spencer est venue m'annoncer la nouvelle. Elle était tellement rayonnante et à cause de moi, elle fut pareille à une fleur fanée. Alors il y a bien de quoi être désolée.  « Merci. » réponds-je avec un sourire timide quand il m'annonce qu'il passera le message sans problème.
Et puis, contre toute attente, c'est le garçon qui en vient finalement à faire des excuses. Les sourcils froncés, je l'écoute même si son discours n'est pas vraiment construit et je finis par sourire quand je me rends compte à quel point ses intentions sont bonnes. Je n'en suis que davantage touchée et pour montrer ma bonne foie, j'ajoute. « Il ne faut pas t'excuser, Kainoa… C'est ta petite-amie, c'est normal que tu t'inquiètes. Je m'en veux de l'avoir mise dans cet état, je t'assure… Et j'espère un jour trouver un moyen d'arranger tout ça. » Je l'espère sincèrement, même si je ne suis pas vraiment avancée pour le moment.

Et sur cette note, nous entamons un tout autre sujet sur lequel je reste mitigée. Le futur. Le travail. Comme ces derniers temps, mes priorités étaient plutôt de me refaire une santé plutôt que de gagner de l'argent, j'appréhende avec beaucoup de stress la prochaine rentrée scolaire, mais je fais tout de même part à Kainoa de mes plans, même si je ne sais pas s'ils aboutiront à quelque chose. J'évoque une ancienne prof que nous avons eu tous les deux et je ne peux m'empêcher de rigoler à la remarque du jeune homme. En effet, c'est fou comme cette dernière aura enseigné à toutes les générations de la ville. Cependant, quand il enchérit en disant qu'il serait ravi que je sois l'institutrice de son neveu, mon coeur se fend et je ne peux m'empêcher de le gratifier d'un sourire un peu mielleux. « Oh c'est absolument adorable ce que tu dis là. Merci beaucoup. » Une main sur le coeur pour me remettre de tant de gentillesse, j'imite la trajectoire de son regard quand il reprend la parole en proposant de manger autre chose. Gênée et les lèvres pincées, j'attends quelques secondes avant de lui répondre. « Je connais ton estomac qui n'est jamais rassasié, mais je suis désolée, je n'ai pas vraiment faim. » Autant éviter de dire que toute notre conversation m'a coupé l'appétit il y a bien longtemps déjà. « Et puis… Le soleil commence à être bas, je crois que je ferais mieux de rentrer. On a qu'à faire le bout de chemin ensemble, si tu veux ? »

_________________


« high hopes »
You could be my unintended choice to live my life extended, you could be the one I'll always love, you could be the one who listens to my deepest inquisitions © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd


TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Colton Haynes.
TES CRÉDITS : Pigfarts is real + Anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Abbey - Hope - Spencer)
À venir : Faith - Lloyd - Fiona - Sameen.
RAGOTS PARTAGÉS : 5934
POINTS : 4850
ARRIVÉE À TENBY : 01/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (13.04.91)
CÔTÉ COEUR : Fiancé à Spencer, ils attendent un heureux événement.
PROFESSION : Astrophysicien.
REPUTATION : Vous croyez que c'est parce qu'elle est enceinte qu'ils sont pressés de se marier ? Ça m'a l'air un peu précipité, tout ça...


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Pools of sorrow, waves of joy are drifting through my opened mind (+) LIZZIE & KAI Lun 13 Juin - 8:46


Lizzie paraissait un peu plus rassurée et, du coup, Kainoa se détendit un peu. Néanmoins, il ne serait pas tout à fait à l’aise tant que lui-même n’aurait pas présenté des excuses. Il était plein de bonnes intentions vis-à-vis de tout le monde, mais il restait plutôt maladroit dans ses manières d’agir et de s’exprimer. Mais Lizzie balaya rapidement ses propos, affirmant que c’était normal et que c’était elle qui s’en voulait. Visiblement, tout ce qu’elle souhaitait, c’était que ça s’arrange… Mais comment, c’était une autre histoire. Il l’avait rarement vue aussi perdue, même pas quand il lui avait apporté de la glace au chocolat (et son épaule pour pleurer si elle le désirait) lorsque son ex-fiancé s’était lamentablement fait la malle après l’avoir trompée - d’après un nombre assez surprenant de femmes, la crème glacée était très prisée après une rupture. « Moi aussi, j’espère, un jour… » souffla-t-il, sans savoir quoi ajouter. Il n’y avait probablement rien à ajouter, d’ailleurs. Le sujet était clos, au grand soulagement du jeune homme, d’ailleurs. Il n’était pas très porté sur les discussions sérieuses… Il l’avait initiée parce qu’il avait envie de faire un pas vers Lizzie et de faire quelque chose pour Spencer ; mais sinon, tant qu’il pouvait l’éviter, il le faisait avec grand plaisir. C’était bien simple, il n’était pas doué pour parler de ce qui ne concernait ni les mathématiques, ni la physique, ni la chimie. Et avec quelqu’un d’autre, ça l’aurait peut-être un peu moins dérangé… Mais c’était Lizzie. Il savait à quel point elle était sensible et c’était l’une des dernières personnes qu’il voulait blesser.

Alors, sans plus de chichis, ils passèrent à un sujet de conversation qu’il estimait plus neutre… Cependant, ce n’était pas forcément le plus léger non plus, pour la simple raison qu’ils angoissaient tous les deux un peu pour leur avenir professionnel. Ni elle ni lui n’étaient certains d’obtenir le poste dont ils rêvaient, mais ils faisaient des efforts, autant qu’ils pouvaient. Et Kai se plaisait à imaginer (ou plutôt à espérer) que, dans quelques mois, ils pourraient se retrouver à nouveau, mais cette fois en se racontant mutuellement les joies et les déceptions de leur travail respectif. D’ailleurs, il se projetait déjà d’une autre manière, en exprimant à son amie son désir de la voir devenir un jour l’institutrice de Connor. Elle était tellement gentille que le petit garçon l’adorerait forcément. La jeune femme parut touchée par ses propos et le Baxter lui rendit son sourire, un sourire sincère qui se passait de mots. Il lui proposa ensuite de manger autre chose, pour la simple raison qu’il avait l’impression de l’avoir empêchée de le faire. Mais elle n’avait plus l’air d’avoir envie d’avaler quoi que ce soit et, du coup, il se sentit à nouveau un peu coupable. Néanmoins, il préféra le prendre à la légère, pour terminer la soirée sur une note plus agréable que lui se répandant à nouveau en excuses. « J’ai pas si faim que ça, tu sais » feignit-il d’être un peu vexé, avant de se mettre à rire. Elle ne paraissait pas avoir oublié son appétit… Après tout, pendant toutes ces années de co-voiturage, elle y avait eu droit.

« Je vais te raccompagner, c’est à peine plus loin que chez moi. » Lizzie lui avait proposé de faire un bout de chemin avec elle, mais Kainoa n’aurait pas pu se résoudre à la laisser rentrer ensuite toute seule ensuite, à la nuit tombée. C’était peut-être de l’excès de zèle… Mais quand il s’agissait d’une femme, il avait toujours peur qu’il lui arrive quelque chose - assurément, il s’en voudrait à vie de ne pas avoir pris un peu de son temps pour s’assurer qu’elle était en sécurité. De toute façon, ça ne lui faisait pas beaucoup de chemin supplémentaire à parcourir. Alors, sans s’attarder davantage, l’astrophysicien se leva, la laissa passer et marcha à ses côtés. Ils poursuivirent leur conversation en évoquant d’autres sujets neutres, comme ce qu’ils avaient envie de faire cet été ou encore certaines connaissances qu’ils avaient en commun et dont ils échangèrent des nouvelles. Le trajet dura quelques minutes à peine et, une fois qu’ils furent arrivés devant chez Enael, Kai fit une bise à Lizzie avant de lui adresser un dernier sourire. « N’hésite pas, si tu as besoin de quoi que ce soit… Ou même si tu veux juste qu’on parle un peu. Ça me fait toujours plaisir. » Il la laissa entrer, puis tourna les talons pour rejoindre son propre appartement, le coeur un peu plus léger. Mais finalement, il se ravisa, sortit son téléphone portable pour passer un coup de fil à sa petite amie. Après avoir obtenu l’assurance qu’il ne la dérangerait pas s’il passait la voir, il remonta à nouveau la rue, puis les six étages, pour rejoindre l’appartement de Spencer et Thelma.

_________________


LOST IN LOVE
I swear when our lips touch, I can taste the next sixty years of my life ⊹ Because I could watch you for a single minute and find a thousand things that I love about you.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Pools of sorrow, waves of joy are drifting through my opened mind (+) LIZZIE & KAI

Revenir en haut Aller en bas

Pools of sorrow, waves of joy are drifting through my opened mind (+) LIZZIE & KAI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-