AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

get out of the way ∞ gwen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: get out of the way ∞ gwen Dim 8 Mai - 5:30

Franchement, Leslie allait vraiment commencer à croire que la Terre entière avait une dent contre lui. Comment se pouvait-il que toutes les femmes qu'il draguait dans les bars soient déjà prises alors qu'elles répondaient positivement à ses avances ? Cette nuit-là, néanmoins, il n'avait pas encore trouvé sa proie de la soirée lorsqu'un homme visiblement furieux s'approcha de lui pour lui demander de quitter le bar. « C'est pas comme s'il t'appartenait. » Il haussa simplement les épaules avant de se concentrer sur le verre qu'il avait posé quelques secondes auparavant sur le bar devant lui, bien décidé à faire de lui un homme et à ne pas chercher la bagarre cette fois. Sa résolution s'évanouit néanmoins aussi rapidement que le poing de l'individu s'abattit sur sa mâchoire et Leslie, un peu sonné, repoussa violemment celui qui venait de le frapper. « Mais c'est quoi ton problème, fuck ? » « T'es une grosse partie de mon problème, Barrow. » Cette fois, ce fut le videur qui retint l'autre homme pour l'empêcher de le frapper une nouvelle fois et Leslie essuya sa lèvre du dos de sa main, pas vraiment surpris d'y trouver une traînée rougeâtre. « Vous sortez. Tous les deux. » Leslie fit mine de ne pas avoir entendu, termina sa bière d'une traite avant de se repositionner sur son tabouret. « Barrow ! Tu sors ou ce sont les flics qui viennent te chercher. » Puisque Leslie n'avait aucunement envie de voir arriver Thomas pour l'arrêter et l'envoyer en cellule de dégrisement pour la nuit, il obtempéra non sans rechigner un minimum, pour la forme. Après tout, il avait tout de même un peu raison lorsqu'il affirmait que les ennuis avaient tendance à le suivre de près et que ce n'était pas vraiment sa faute, ce soir-là. Pas vraiment, puisque c'était bel et bien lui qui avait couché avec la copine du mec en question. Encore une fois, ce n'était définitivement pas sa faute si l'aguicheuse avait oublié de lui spécifier qu'elle était en couple à ce moment-là.

Lorsqu'il quitta le bar en soulevant les mains pour signifier qu'il allait demeurer tranquille, l'ancien militaire ne s'était pas attendu à ce que deux gars lui tombent dessus. Frappé violemment aux côtes, Leslie tenta de repousser de son mieux les deux hommes, le souffle coupé par l'impact. « T'es pas foutu de régler tes comptes tout seul, ou quoi ? » grogna-t-il en envoyant son poing dans la gueule de l'un des deux gars, sans vraiment prendre la peine de voir à qui il avait affaire. Tout ce qu'il voulait maintenant, c'était sauver sa peau, quitte à amocher le plus possible ceux qui tentaient vraisemblablement de l'assassiner. Lorsque son regard voilé se posa sur une silhouette féminine, l'ancien militaire cracha un peu de sang au sol avant de se retourner vers elle. « Te mêle pas de ça, toi. » Si elle s'approchait davantage, elle risquait simplement de se prendre un coup de poing, elle aussi, et encore une fois, ce genre de scénario avait des airs de déjà vu.


Dernière édition par Leslie Barrow le Mer 20 Juil - 21:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia & Dylana
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - amantia, gif profil - penny <3, signa - anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : 0/2: Penny - Daniel - Nate ; à venir : Caleb (flashback) - Sean (appel)
RAGOTS PARTAGÉS : 1676
POINTS : 3316
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans
CÔTÉ COEUR : Libre comme l'air
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, boxeuse et menteuse professionnelle


MessageSujet: Re: get out of the way ∞ gwen Mer 11 Mai - 20:49


Alors qu’elle sirotait tranquillement un mojito près du bar après avoir chanté sur la scène du pub, Gwen surprit les bribes d’une conversation sur le point de dégénérer. La métisse comprit qu’un homme cherchait à provoquer le dénommé Barrow qui buvait à sa droite, si bien qu’il lui assena un poing dans le visage. Le videur intervint rapidement pour les faire sortir. Habituée à entendre ce genre d’altercation à Londres, elle ne douta pas de la bagarre qui s’ensuivrait. Cette confrontation était néanmoins plus surprenante à Tenby. Curieuse vis-à-vis de la suite des événements, Gwen termina son verre et décida d’emboîter le pas de l’inconnu qui venait d’être chassé comme un malpropre. La métisse esquissa un sourire en s’imaginant à sa place : la menace des policiers n’aurait eu aucun effet sur elle, Gwen aurait même provoqué le videur en lui défiant de les appeler. Disons qu’elle avait de quoi se sentir forte en la matière puisque son père tenait les rênes d’un des départements de Swansea, et même s’il désapprouvait généralement ses comportements, il ne pourrait jamais faire passer son travail avant elle, du moins il n’avait jamais été confronté à cette situation jusqu’à présent de façon suffisamment sérieuse que pour se poser la question. Alors qu’elle sortait du bar, elle entendit des éclats de voix dans la ruelle juste à côté. Deux malabars, dont celui qui avait provoqué cette histoire, s’acharnaient contre celui qui avait été appelé Barrow. Peu importe les raisons, qu’elles soient justifiées ou non, Gwen détestait les combats inégaux. Elle en avait vécu des situations semblables, s’en sortant plus ou moins bien la plupart du temps mais pas toujours, et comme elle avait besoin d’évacuer son sentiment de colère constant, l’occasion ne pouvait pas être meilleure. « C’est bon, il a eu son compte pour la soirée. » Lança la métisse en s’approchant et en le voyant cracher du sang. Il titubait quasiment. Le mouvement de bagarre se suspendit alors qu’elle s’interposait entre les deux parties adverses. Celui qui subissait les coups l’apostropha mais la musicienne n’autorisait personne à lui parler sur ce ton. « Et toi, te mêle pas de ce que je fais ou non. » Les autres lui répétèrent la même phrase, autrement dit celle de dégager, cependant Gwen ne bougea toujours pas d’un pouce. « J’vous ai dit d’arrêter, faut vous le dire dans quelle langue ? » Cela devait les exciter de s’acharner sur un homme à moitié en train de s’étouffer. Vu que la Martins ne virait toujours pas, un des deux hommes l’entoura de ses bras pour la contrôler. « Toi, lâche-moi ou tu vas le regretter. » Il lui adressa un regard du style cause toujours, tu m’intéresses tout en riant mesquinement. Qu’est-ce qu’elle pourrait lui faire ce petit bout de femme de toute façon ? Il continua d’essayer de maitriser Gwen pour la dégager du chemin qu’elle barrait entre Leslie et eux, grave erreur. La métisse repoussa violemment celui qui la tenait contre le mur à côté, il se cogna la tête et fut à moitié sonné par la force du choc. L’autre homme, surpris par sa détermination, s’approcha bien plus menaçant. Gwen adopta la position de garde, attitude de défense automatique en boxe et lui donna un coup de poing lorsque celui-ci essaya de la frapper. L’ampleur du coup reçu le fit trébucher de douleur. Ils comprirent qu’ils n’avaient pas affaire à une novice sans défense. Ivres de colère face à la leçon qu’ils étaient en train de prendre, ils ne purent se résigner à laisser tomber. Le Barrow derrière elle avait sûrement repris suffisamment son souffle pour réagir aussi. Alors qu’un des deux adversaires fonçaient sur Gwen et l’autre sur lui, la jeune femme fit un pas de côté adroit pour esquiver la masse qui arrivait sur elle, souplesse acquise par la danse. Elle lui écrasa son poing dans le ventre à son passage, si bien qu’il recula de quelques pas. « Back off ! » Gwen aurait des bleus dans le dos et sur le ventre le lendemain, parce qu’elle s’était ramassé quelques coups aussi, mais elle s’en fichait parce qu’avec son partenaire de fortune et qui n’avait rien demandé, ils réussirent à les repousser. Les deux colériques abandonnèrent leur idée de donner une leçon pour le moment. Alors qu’ils s’éloignaient, Gwen ressentit une vague de soulagement. Elle n’était pas intervenue que par pur altruisme de t’es seul contre deux, j’interviens, elle avait aussi eu besoin de se défouler et de retrouver ses sensations. Et vu l’attitude préalable du Barrow, sa fierté aurait sûrement du mal à l’encaisser. « C’est bon, t’es pas mort ? » La métisse avait toujours eu une drôle de façon de fonctionner, en l’occurrence pour lui demander s’il n’était pas trop amoché. Il la rembarrerait peut-être, elle pouvait le deviner, mais elle n’en avait rien à faire. Gwen venait de prendre son pied à casser deux pseudos bagarreurs abrutis.

_________________

Break my bones, I'll live
Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: get out of the way ∞ gwen Dim 22 Mai - 18:40

La fille qui venait de s'interposer pour lui sauver la mise le rembarra rapidement lorsqu'il lui demanda de se mêler de ses affaires. Il n'eut pas vraiment la chance de répliquer puisque celui qui se trouvait non loin de lui balança un coup de pied dans ses côtes suffisamment fort pour lui couper le souffle instantanément. Putain, mais qu'est-ce qui leur prenait à s'acharner comme ça alors qu'il n'avait pourtant rien fait de mal ? La fille, bordel ! Elle ne lui avait rien dit, il ne pouvait pas deviner ! Il comprenait qu'on s'en prenne à lui plutôt qu'à la fille - parce que Leslie avait beau ne pas être un gentleman, on ne frappait pas les filles - mais il y avait quand même des limites à le frapper en sachant que la fille était une véritable connasse. Sexy, mais quand même une infidèle doublée d'une aguicheuse. S'il n'aimait pas spécialement l'idée qu'une femme se jette dans la mêlée pour le défendre, il n'eut pas vraiment le temps de saisir ce qu'elle disait et surtout, ce qu'elle venait de faire puisque maintenant qu'elle était occupée avec l'ami, le petit-ami cocu s'était à nouveau jeté sur lui pour le frapper. Cette fois, Leslie fut en mesure d'esquiver le coup, mais la douleur irradia dans ses côtes et il ne fut pas suffisamment rapide pour fuir le deuxième. Sonné, il passa une main sur son visage afin d'évaluer les dégâts, se laissa tomber contre le mur alors que les deux hommes s'étaient éloignés sous les coups de l'intruse. La tête lui tournait et il grimaça en glissant sa main contre ses côtes, le souffle court. Leslie savait se défendre, mais à deux contre un, alors qu'il avait déjà bu un peu trop d'alcool pour être en contrôle total de ses gestes et de ses paroles, il n'avait eu aucune chance. Il se bagarrait tout le temps et si on le blessait, souvent, ça avait le mérite de changer le mal de place. La douleur dans sa cuisse lui semblait désormais dérisoire lorsqu'il la comparait à la douleur de ses côtes provoquée par les deux cons, si bien qu'il avait l'impression d'être finalement en vie.

« Pas mort. J'ai vu pire. » lâcha-t-il finalement lorsque la jeune femme s'adressa à lui, relevant finalement les yeux afin de détailler la silhouette de l'intruse. Il y avait cette flamme dans ses yeux, cette adrénaline qui n'avait pas encore quitté ses muscles et ce sourire satisfait qui lui rappelait qu'elle aimait autant que lui la bagarre. De toute façon, Leslie était allé à la guerre, forcément, il avait vu pire. « Ça t'arrive souvent de te jeter comme ça dans la mêlée ? » demanda-t-il en appuyant sa tête contre le mur de brique frais, les yeux à demi-fermés alors qu'il essuyait d'un rapide geste de la main le sang qui coulait encore le long de sa mâchoire. Il avait dû se faire éclater la lèvre - ou bien il s'était violemment mordu l'intérieur de la joue sous les coups de poings - il n'étais pas vraiment en mesure de le savoir hors de tout doute à cet instant.

Menue, la jeune femme le regardait et il s'il ignorait comment elle avait appris à se battre de cette façon, il ne lui ferait pas plaisir au point de lui poser la question. Elle était séduisante. Jolie, voire même totalement sexy. Il n'avait pas pu l'observer lorsqu'elle avait donné les coups puisqu'il était lui-même occupé à esquiver les poings et les pieds ou à reprendre son souffle, mais il savait qu'elle avait bien géré la bagarre, que les deux autres s'étaient enfuis parce qu'ils savaient qu'ils allaient perdre. Il ne lui ferait pas l'honneur de lui dire qu'il serait encore plus amoché à cet instant si elle ne s'était pas plantée entre eux pour l'aider à se défendre: ce n'était pas trop son genre. « T'étais pas obligée de t'interposer, je m'en serais sorti tout seul. » grogna-t-il avant d'ouvrir les yeux pour les poser sur elle une nouvelle fois. Les battements de son coeur se calmaient peu à peu, mais l'alcool s'évaporait bien trop vite : la douleur provoquée par la bagarre augmentait de manière exponentielle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia & Dylana
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - amantia, gif profil - penny <3, signa - anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : 0/2: Penny - Daniel - Nate ; à venir : Caleb (flashback) - Sean (appel)
RAGOTS PARTAGÉS : 1676
POINTS : 3316
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans
CÔTÉ COEUR : Libre comme l'air
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, boxeuse et menteuse professionnelle


MessageSujet: Re: get out of the way ∞ gwen Mar 24 Mai - 18:13


Lorsque Gwen lui demanda à sa façon s’il n’était pas encore mort, le blond bien amoché lui confirma qu’il s’en tirerait et qu’il avait vu pire. La métisse vit briller dans ces yeux cette lumière de défi qui essayait de lui tenir tête alors même qu’il restait par terre pour reprendre son souffle. Il lui demanda alors si elle se jetait souvent ainsi dans la mêlée. L’inconnu ne croyait pas si bien dire. «Dès que j’en ai l’occasion. » La chanteuse leva son haut pour découvrir son ventre, couvert de plusieurs bleus. Elle s’était battue à plusieurs reprises récemment que ce soit dans le cadre de la boxe ou par besoin de se défouler. Gwen avait besoin de laisser libre court à ses sentiments négatifs, de les traduire de cette façon, parfois elle provoquait même une situation qui dégénérait dès que quelqu’un la cherchait. Elle était rarement dans la négociation et la diplomatie. La jeune femme avait besoin d’exploser toute cette colère qu’elle gardait en elle et de l’exprimer. Le blond joua à nouveau au grognon trouble-fête et lui indiqua qu’elle n’avait pas été obligée d’intervenir, qu’il s’en serait sorti tout seul. Monsieur Macho, bonjour. « J’me suis pas obligée. » Répliqua la musicienne du tac au tac. Il croyait qu’elle s’était interposée uniquement pour son bien ? Pas du tout. Elle en avait eu besoin aussi. D’ailleurs, Gwen n’avait même pas envie de connaître les véritables raisons de cette bagarre, elle avait plus ou moins compris que l’origine en était une femme, mais au diable les tenants et aboutissants. La seule chose qui la laissait sur sa faim était qu’elle avait à peine eu assez de sa dose d’adrénaline ce soir. « Il faudra appeler un médecin si ça va pas. » Gwen s’abaissa à sa hauteur et regarda dans la poche de jeans du jeune homme. Il avait un téléphone, c’était déjà ça. Vive, elle attrapa ensuite le paquet de cigarettes et le briquet dans la poche arrière avant de s’allumer une clope. C’était sûrement les siennes ou peut-être pas, peu importe, elle avait besoin de s’en griller une pour calmer son organe battant toujours à vivre allure. Le cliquetis métallique du briquet qui s’allumait résonna sinistrement dans la nuit silencieuse, mais Gwen n’y prêta pas attention et ferma une seconde les yeux. Qu’est-ce que Londres avait fait d’elle ? Cette ville avait détruit plus encore si c’était possible la femme qu’elle était, la poussant à dépasser ses interdits, à ronger les promesses qu’elle s’était faite. Ne pas sombrer. Entre ces cils, elle rouvrit les yeux et observa l’inconnu quelques secondes attentivement, son expression de froideur habituelle lui était revenue, comme si elle ne venait pas d’exploser deux personnes. La métisse lui rendit ensuite ses effets et tira un coup dans la cigarette tandis que la fumée lui détendit déjà quelque peu l’esprit. « A plus. » Souffla-t-elle sans plus regarder derrière elle. La jeune musicienne referma la tirette de sa veste et remonta la capuche sur la tête pour s’éloigner discrètement. C’était sans compter sur la suite.

_________________

Break my bones, I'll live
Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: get out of the way ∞ gwen Mer 22 Juin - 16:56

« Belle comme un coeur, sauvage comme une lionne. Ça peut être intéressant comme combinaison. » lâcha-t-il en grimaçant lorsque la douleur irradia dans sa mâchoire alors qu'il avait tenté de lui offrir un sourire charmeur. Il haussa un sourcil surpris lorsqu'elle lui montra un ventre plat et musclé couvert d'ecchymoses, se redressa légèrement en essuyant du revers de la main le sang qui avait coulé de sa lèvre fendue. Évidemment, malgré les bleus qui couvraient son ventre, la jeune femme avait vraiment un corps superbe et le gallois ne put s'empêcher de laisser son imagination dévier un peu. « Tant mieux alors. » ajouta-t-il à son tour lorsque la brune lui assura qu'elle ne s'était pas sentie obligée d'intervenir, qu'elle l'avait fait parce qu'elle en avait envie. Le résultat était le même, toutefois : Leslie Barrow venait de se faire sauver le cul par une femme et ça, c'était difficile à accepter pour son ego masculin. Macho, peut-être. Orgueilleux et fier, certainement. Admettre qu'il aurait perdu la bataille sans son aide puisque cette dernière s'était d'abord avérée inégale n'était pas dans ses plans et Leslie n'avait pas vraiment besoin de la remercier pour qu'elle s'en rende compte d'elle-même.

« Promis, si ma mâchoire tombe j'irai voir un médecin. » blagua-t-il en fermant les yeux, la tête appuyée contre le mur afin de retrouver ses esprits.

Toutefois, la jeune femme fouilla dans les poches de son jeans et il ne put s'empêcher de sourire avant de lâcher : « Oh, ne te gêne pas, surtout. Si tu as envie de me tripoter, c'est pas moi qui vais dire non. » Il ouvrit les yeux pour l'observer, arqua un sourcil amusé lorsqu'elle découvrit son téléphone et le paquet de cigarette qui trainait. Leslie n'était pas un consommateur de nicotine régulier puisqu'il préférait de loin la marijuana, mais il prenait tout de même quelques cigarettes lorsqu'il sortait avec des amis fumeurs afin de les accompagner. « Je vois que t'es pas le genre à demander la permission, autant pour cogner que pour piquer des trucs. » se surprit-il à affirmer alors que ce n'était pourtant pas vraiment un reproche. À vrai dire, le gallois n'était pas vraiment attaché à ses affaires et elle aurait tout aussi bien pu partir avec son paquet de cigarette et son briquet qu'il aurait simplement haussé les épaules en la regardant s'éloigner. La jeune femme lui rendit toutefois ses effets personnels et Leslie fouilla dans la poche arrière de son jeans afin d'y dénicher le joint qu'il avait entamé quelques heures auparavant.

Pourtant, lorsqu'il la vit tourner les talons, Leslie se releva difficilement et relâcha la fumée du joint avant de la suivre. « Hey oh. T'es qui, au fait ? » Ses côtes lui faisaient mal, mais Leslie n'y fit pas attention, détailla simplement la jeune femme qui marchait juste devant lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia & Dylana
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - amantia, gif profil - penny <3, signa - anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : 0/2: Penny - Daniel - Nate ; à venir : Caleb (flashback) - Sean (appel)
RAGOTS PARTAGÉS : 1676
POINTS : 3316
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans
CÔTÉ COEUR : Libre comme l'air
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, boxeuse et menteuse professionnelle


MessageSujet: Re: get out of the way ∞ gwen Mar 5 Juil - 21:05


« Ça dépend pour qui. » Répondit Gwen lorsque le jeune homme la décrivit comme une combinaison intéressante entre son physique avantageux et son caractère impétueux. La métisse lui adressa un semblant de sourire et assura ensuite ne pas s’être obligée puisqu’elle en avait eu autant besoin que le fait d’avoir été motivée à redresser à une chance égale la bagarre entre le blond et ses bourreaux d’un soir. Sur ces entrefaites, la chanteuse lui conseilla d’aller voir un médecin, sans obligation toutefois, elle n’était ni sa mère ni son ange gardien. La suite ne dépendait que de lui et il était libre de faire ce qu’il en voulait. Il le lui promit avec humour dans le cas où sa mâchoire tomberait. « La mâchoire ou l’égo ? » Rétorqua-t-elle toujours dans sa franchise désarmante. Gwen ne passait jamais par quatre chemins, même si en l’occurrence, elle avait enrobé ses propos d’une voix teintée d’humour et de légèreté. Toujours aussi sans-gêne, la métisse se pencha et attrapa le paquet de clopes qui débordait de sa poche. Elle avait besoin de se détendre après l’échange musclé qui venait de se produire. Leslie semblait aimer l’usage de second degré à tout bout de champ, une technique utile pour ne rien laisser filtrer de ses pensées. Il prétexta apprécier le contact de la jeune femme. « Ne t’y habitues pas. » Répliqua-t-elle en esquissant un sourire et en lui rendant le briquet et le paquet de cigarettes. « Pas mon genre, non. » Pourquoi s’emmerder à demander des autorisations inutiles ? Quelle perte de temps. Gwen tira quelques coups sur la clope et sur un signe de tête entendu, elle s’éloigna ensuite de quelques pas dans la nuit tombée. Cependant, l’inconnu s’était relevé pour la rejoindre et lui demander son nom. Elle faillit lui répondre qu’elle n’était qu’un fantôme de son imaginaire mais elle n’était pas d’humeur à lâcher de l’humour à deux francs quatre sous ce soir, autrement dit à jouer la carte de l’humour pourri. « Gwen. Et toi ? » Elle n’était visiblement pas dans un état d’esprit très bavard non plus, toutefois elle n’avait pas rechigné à répondre. En d’autres occasions, la métisse aurait remballé le type en lui demandant ce qu’il pourrait bien faire du renseignement de toute façon. « Alors, cette bagarre ? Encore et toujours pour une femme ? La plupart de ces crétins ne connaissent que ça comme prétexte. » Elle tira un nouveau coup sur la cigarette et expira la fumée dans le sens opposé de son interlocuteur.  « T'es du coin ? J't'ai jamais vu ici. » Elle était devenue un poil plus bavarde, sans doute que formuler un prénom sur ce visage blond avait légèrement brisé la glace… un poil seulement.

_________________

Break my bones, I'll live
Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: get out of the way ∞ gwen Mer 20 Juil - 22:05

« En tout cas, moi, j'apprécie. » lâcha-t-il avec un sourire qui ressemblait plutôt à une grimace suite à la douleur lancinante qui lui traversa la mâchoire. « La mâchoire. L'ego d'un homme ne tombe jamais. » avoua-t-il, visiblement amusé par la répartie dont pouvait faire preuve la jeune femme. Il ne la connaissait pas vraiment - pas du tout, en fait - mais elle lui plaisait déjà. Sa personnalité insouciante, un peu dérangeante sans doute pour certains. Il ne s'était toutefois pas attendu à ce qu'elle fouille dans les poches de son jeans à lui pour dénicher quelques petites trouvailles et même s'il s'en foutait pas mal, il devait admettre qu'elle avait du cran, une qualité qu'il appréciait forcément lorsqu'on savait à quel point lui-même pouvait être impulsif et inconscient. Il finit d'ailleurs par la rejoindre lorsqu'elle s'éloigna, persuadé qu'il ne devait pas la laisser filer aussi facilement. Elle lui plaisait, pas seulement physiquement, pas nécessairement pour la nuit, mais il appréciait sa franchise, son manque de tact et son aisance. « Leslie. » Il se promit de retenir le prénom de la jeune femme, heureux de voir qu'elle ne le repoussait pas directement alors qu'il tentait d'engager la conversation. L'ancien militaire n'avait pas menti lorsqu'il avait affirmé à la jeune femme que l'orgueil masculin était important puisque lui-même tolérait généralement assez mal de devoir demander de l'aide ou du moins, de confirmer qu'il avait eu tort ou qu'il s'était trouvé en mauvaise posture. Ce soir-là, toutefois, imbibé d'alcool, Leslie s'était retrouvé seul contre deux mastodontes et il avait beau savoir se battre et s'être beaucoup entraîné par le passé, sa blessure avait ralenti ses progrès. Ce n'était qu'une excuse, bien sûr, mais puisqu'il considérait qu'il n'aurait jamais pu avoir l'avantage dans un combat aussi inégal, Leslie ne pouvait que grincer des dents à l'idée que ce soit une femme qui soit venue le sortir de là. Heureusement qu'elle lui plaisait !

« Mouais, je sais pas trop. Sûrement. Je dois avoir couché avec sa copine. Et avant que tu répliques que je l'ai cherché, j'étais pas au courant ! Je me souviens même pas de son nom. » Il n'était pas tout à fait sûr puisqu'il n'avait jamais rencontré le gars auparavant, mais il se doutait bien que c'était la seule raison qui pouvait faire en sorte qu'un homme s'en prenne à lui de cette façon. Il haussa toutefois les épaules, essuya sa lèvre du dos de la main avant de se rendre compte que le sang qui s'y trouvait était déjà séché. « J'ai l'habitude, de toute façon, ces garces auront ma peau. » ajouta-t-il en riant légèrement avant de prendre une nouvelle bouffée de son joint. « Je suis né ici. Je suis revenu y'a p'têtre un an. Un peu plus. Pourtant, les gens se rappellent de moi en général, même quand ils me connaissent pas, tu vois ? » argua-t-il avec un sourire en faisant référence à la bagarre qui s'était déroulée quelques instants plus tôt. « T'en veux ? » proposa-t-il finalement en lui tendant le joint de marijuana malgré le fait qu'elle ait déjà une cigarette. L'effet ne serait pas le même et Leslie appréciait particulièrement cet état d'insouciance complète qui le happait lorsqu'il en fumait; c'était sans doute pourquoi il en prenait maintenant régulièrement. « Toi, tu fais quoi ici ? » En gros, l'ancien militaire sous-entendait que la jeune femme n'était pas d'ici, qu'elle avait vécu ailleurs et qu'elle s'était finalement installée dans la petite ville qu'était Tenby.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia & Dylana
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - amantia, gif profil - penny <3, signa - anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : 0/2: Penny - Daniel - Nate ; à venir : Caleb (flashback) - Sean (appel)
RAGOTS PARTAGÉS : 1676
POINTS : 3316
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans
CÔTÉ COEUR : Libre comme l'air
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, boxeuse et menteuse professionnelle


MessageSujet: Re: get out of the way ∞ gwen Mar 9 Aoû - 21:05


Gwen ne sourcilla pas une seconde lorsque Leslie essaya de lui glisser une forme de compliment. Ces techniques qui pouvaient marcher habituellement sur la première venue n’avait absolument aucun effet sur elle, tout simplement parce que la Martins se fichait bien de ce qu’on pouvait penser d’elle. Après avoir piqué une cigarette au jeune homme, la métisse s’éloigna donc sans plus attendre, puisqu’elle n’avait pas spécialement l’intention de faire ami-ami. Toutefois, il la rattrapa et renoua la conversation. Ainsi apprit-elle son prénom après lui avoir donné le sien. Le motif de cette bagarre vint tout naturellement sur la table comme suite de la discussion. Gwen n’était pas stupide, la raison la plus fréquente se présentait sous la forme d’une belle plante convoitée, une pensée que lui confirma très rapidement son interlocuteur. « Elle ne devait rien avoir d’exceptionnel pour avoir déjà été oubliée. » Répondit-elle en souriant, sûrement s’était-il attendu à un jugement ou autre, cependant ce n’était pas le genre de la jeune femme, qui se contrecarrait de la façon dont des inconnus avaient choisi de mener leur vie, du moment que leur comportement ne la touchait pas directement elle ou même l’un de ses proches. « J’suis sûre que t’aimes bien clamer à qui veut l’entendre que tu n’étais pas au courant mais que dans le fond ça te flatte d’avoir eu la femme d’un autre. J’me trompe ? Ce sont juste les ennuis qui accompagnent généralement les filles casées – et parfois même célibataires d’ailleurs - qui sont chiants. » Il lui expliqua alors qu’il avait aussi l’habitude de s’attirer les foudres de la gente féminine alors il s’en accommodait.

Pour changer de sujet, Gwen lui demanda s’il était de Tenby. Leslie lui précisa qu’il y était même né mais qu’il était revenu depuis un peu plus d’un an. « T’étais parti où ou pour faire quoi ? » Lorsqu’il précisa qu’en général les gens se rappelaient de lui sans le connaître, un sourire étira les lèvres de la métisse qui rebondit sur sa lancée. « Je peux en dire autant. » Il ne risquait pas de l’oublier elle et son intervention, égo touché oblige. Elle accepta ensuite le joint de marijuana qu’il lui tendit et en tira une bouffée, sentant l’effet la décontracter instantanément un peu plus. La question suivante était inévitable puisqu’il lui retournait la sienne mais la réponse ne l’était pas. Néanmoins, davantage détendue par le joint, elle se lança sans trop hésiter. « En fait, j’suis née ici aussi, je suis juste partie quelques années à Londres pour vivre mes rêves. Je suis revenue à Tenby fin de l’année passée, quand j’ai perdu ma mère, et j’ai estimé bon de traîner dans le coin pour un temps après ça. » Ne voulant pas plomber l’ambiance, parce que Gwen voyait bien que les gens ne savaient jamais comment réagir après ce genre de nouvelles (afficher un air de gravité, être désolés pour elle ?) et qu’elle préférait ne pas avoir à le subir non plus, elle enchaîna par une autre interrogation. « Et donc, où est-ce que tu as appris à te défendre ? Et ne me dis pas que c’est parce que t’es naturellement balèze, parce que j’en ai déjà mis des comme toi à terre. » Nouveau sourire. Elle tira ensuite un nouveau coup et lui rendit son joint.

_________________

Break my bones, I'll live
Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: get out of the way ∞ gwen Sam 13 Aoû - 4:55

« Oh, j'oublie la majorité des noms de celles qui passent dans mon lit. » débuta-t-il avant de poursuivre, visiblement amusé malgré la grimace qui étira ses lèvres lorsqu'il tenta un sourire : « On peut simplement dire que je n'ai pas une très bonne mémoire. » ajouta-t-il alors qu'il savait pourtant déjà que la jeune femme ne croirait pas à ses conneries. Si Leslie oubliait le nom de ses conquêtes, c'était soit parce qu'il avait trop bu pour se souvenir du début de la soirée ou soit parce qu'il ne le leur avait jamais demandé, rien de moins. Il ne put toutefois pas s'empêcher de sourire lorsqu'elle tenta de le cerner et de deviner quel homme se cachait réellement derrière l'ancien militaire. « Je n'ai pas beaucoup de principes, dans la vie. Mais je me tiens loin des femmes mariées ou en couple. » Après tout, il aurait pu, comme elle le lui avait signalé, apprécier le fait d'avoir été en mesure de récupérer la femme d'un autre, mais briser les couples déjà existants ne l'amusaient pas et il préférait de loin ramener dans son lit les femmes célibataires. Elle n'avait toutefois pas tort lorsqu'elle affirmait qu'il récoltait moins d'ennuis en se concentrant sur elles, mais ce n'était franchement pas la raison pour laquelle le gallois les préférait. Visiblement, l'aîné Barrow avait gagné en maturité, ces derniers mois. N'est-ce pas ?

Il la jaugea de haut en bas lorsqu'elle lui demanda où il s'était trouvé avant de revenir à Tenby, mais aussi, ce qu'il avait fait. Puisque le brun ne voyait aucune bonne raison de lui cacher la vérité, il fronça légèrement les sourcils. « Je suis parti à dix-sept ans. Pour l'armée. Et je suis rentré y'a un an à cause d'une blessure. » expliqua-t-il en ralentissant l'allure maintenant que la jeune femme semblait décidée à le laisser marcher à ses côtés. Ses côtes lui faisaient un mal de chien, mais l'orgueil masculin n'avait aucune limite physique, si bien que le gallois ne comptait pas s'arrêter de sitôt ou avouer qu'il avait mal. « C'est vrai qu'une peste comme toi, ça ne s'oublie pas si facilement ! » lâcha-t-il pour la taquiner alors qu'elle lui donnait franchement l'impression de ne pas être facile à vivre tous les jours. Si Leslie était orgueilleux, elle ne semblait pas en reste non plus, mais il savait qu'il n'oublierait pas de sitôt une femme qui s'était lancée dans la mêlée pour le défendre et lui éviter de finir au centre hospitalier de Tenby. Surtout pas quand elle était aussi jolie.

« Et c'était quoi, tes rêves ? » demanda-t-il d'abord avant de lui poser une autre question pour enchaîner sur ce qu'elle avait dit ensuite. « Tu étais proche de ta mère ? Quand je suis revenu, j'ai appris que ma mère était morte quelques mois auparavant et franchement, ça ne m'a pas fait grand chose. » ajouta-t-il finalement en haussant légèrement les épaules. Pas de tristesse, pas de culpabilité de ne pas avoir été présent pendant toutes ces années, pas de colère. Il n'avait jamais aimé ses parents et ce n'était pas pour rien qu'il avait rapidement mis les voiles. Il reprit le joint lorsqu'elle le lui redonna, en tira une longue bouffée avant de répondre à sa question suivante. « Le programme est strict, dans l'armée. La boxe s'avère être un entraînement particulièrement intensif, mais je ne t'apprends rien. » lâcha-t-il alors qu'il tâtait pendant une fraction de seconde les muscles des bras de la jeune femme. « Et toi alors ? Ne me dis pas que c'était pour impressionner un garçon, je ne te croirais pas non plus. » Gwen n'était pas ce genre de fille, il la cernait assez bien, dorénavant. « Et qu'est-ce que tu fais, à Tenby, maintenant que tu es revenue ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, Eléa, Lexia & Dylana
TON AVATAR : Katerina Graham
TES CRÉDITS : ava - amantia, gif profil - penny <3, signa - anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : 0/2: Penny - Daniel - Nate ; à venir : Caleb (flashback) - Sean (appel)
RAGOTS PARTAGÉS : 1676
POINTS : 3316
ARRIVÉE À TENBY : 13/12/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans
CÔTÉ COEUR : Libre comme l'air
PROFESSION : Chanteuse, danseuse, musicienne, boxeuse et menteuse professionnelle


MessageSujet: Re: get out of the way ∞ gwen Mer 31 Aoû - 18:54


Il arrivait parfois à Gwen de se tromper dans ses déductions hâtives. Elle cernait souvent les gens assez facilement, cependant elle rata le coche par rapport au goût de Leslie envers les femmes. Il préférait au contraire se tenir loin de celles en couple non par pour éviter les ennuis qui risquaient de suivre derrière mais surtout parce qu’il n’avait pas forcément envie de briser des relations déjà existantes. Après, si les femmes en question n’avaient pas assez de dignité pour respecter la fidélité, le militaire n’était pas forcément le seul responsable. « J’avoue m’être trompée pour le coup. » Concéda la métisse. « Profite-en, ça n’arrive pas souvent. » Pas qu’elle ait tort mais qu’elle le reconnaisse aussi facilement… La discussion dériva alors sur un sujet plus personnel, à savoir qui les deux étaient et d’où ils venaient. Tout comme la chanteuse, Leslie était originaire de Tenby. Il était parti pour l’armée à dix-sept ans et était revenu un an auparavant pour cause de blessure, ce qui pouvait expliquer que Gwen ne l’ait jamais croisé à Tenby vu la différence d’âge de plusieurs années qui les séparaient. « Celle-là ? » Indiqua-t-elle d’un signe de tête la jambe du vétéran. « Et tu ne t’ennuies pas trop ici ? » Sa question pouvait paraître trop personnelle, pourtant il ne lui semblait pas indiscret de la poser. Les deux jeunes adultes rigolèrent ensuite en remarquant qu’ils ne risquaient pas de s’oublier l’un ou l’autre aussi vite avant d’enchaîner sur les raisons du retour de la métisse à Tenby après être partie quelques années à Londres. Leslie l’interrogea davantage sur ses rêves en question. « Londres ouvrait plus de portes sur le monde de la musique. J’ai fait partie d’un groupe dès mon adolescence et j’ai voulu percer dans la capitale anglaise pour vivre de cette passion. Devenir une chanteuse reconnue quoi. » Résuma-t-elle très brièvement son parcours. La danse l’intéressait en second lieu, néanmoins elle ne jugea pas nécessaire de le préciser. Gwen n’était pas ici pour raconter sa vie dans le moindre détail. Le militaire lui demanda tout de même si elle avait été proche de sa mère, avouant que ce n’était pas trop le cas de son côté. Il n’avait pratiquement rien ressenti lorsqu’il avait appris son décès. C’était l’inverse pour la Martins. Elle réussit à répondre sans laisser paraître aucune émotion, un exercice difficile pour elle lorsqu’il s’agissait de parler de sa mère. « Oui, nous étions assez proches. La mienne comptait beaucoup pour moi alors je l’ai plutôt mal vécu. » Expliqua-t-elle toujours de la façon la plus naturelle qui soit et sans détour. La conversation était plutôt fluide et aisée en compagnie du blond. « Et toi ? Vous étiez éloignés en raison de tensions ou de tes années loin d’ici ? » Alors qu’ils approchaient de chez elle, Gwen lui demanda enfin où il avait appris à se défendre, même si l’armée apparaissait comme la réponse évidente, une pensée que confirma d’ailleurs Leslie, qui lui apprit qu’il pratiquait de la boxe. « Mon sport de prédilection. » Répliqua-t-elle à son tour, répondant du même coup à la question qu’il venait de lui retourner. « J’ai connu quelques problèmes à Londres et j’ai dû apprendre à me défendre. Et comme je cherchais une activité pour me défouler, la boxe est venue comme une suite logique. » Elle en pratiquait de façon intense depuis plusieurs années, cependant, ce que tout le monde ignorait, c’est qu’en raison de ses difficultés à joindre les deux bouts chaque mois, et parce que ses tentatives de percer en musique s’étaient soldées par des échecs successifs, Gwen avait tenu la route grâce à ses talents de combattante, qui lui avaient rapporté pas mal d’argent, en combats de rue clandestins, un secret qu’elle gardait bien sous clef, hormis quelques détails de sa double vie avoués à Rhys. Alors deux têtes brûlées qui frappaient Leslie ne l’avaient guère effrayée ce soir, après ce qu’elle avait déjà traversé. Heureusement, elle n’était jamais obligée de rentrer dans de tels détails. Le militaire s’enquit alors de ce qu’elle faisait désormais à Tenby, puisqu’elle avait décidé de rester. La métisse répondit encore une fois sans détour. « J’ai quelques projets ici, musicaux et familiaux. » Elle ne détailla pas son faux couple avec Rhys, ne voulant pas en arriver à mentir à une nouvelle personne, et elle ne précisa pas non plus qu’elle cherchait à recoller les morceaux de ce qu’il restait de sa famille. Leslie restait un inconnu pour elle, ces histoires-là ne le regardaient pas, cependant s’il la poussait dans ses retranchements, elle n’hésiterait pas à se cacher derrière ses mensonges ou tout simplement à changer de sujet. Comme ils étaient arrivés devant la maison de la jeune femme, qu’elle partageait avec le Blake, Gwen l’invita à entrer. « J’te mets un verre de whisky pendant que je désinfecte tout ça ? » Proposa-t-elle en indiquant les blessures sur sa mâchoire et ses joues, afin que la discussion ne s’écourte pas dans l’immédiat. Cette proposition n’engageait évidemment à rien d’autre. Elle s’éloigna ensuite pour aller chercher le nécessaire dans la petite pharmacie de la maison.

_________________

Break my bones, I'll live
Infect me with your love and fill me with your poison. Take me, break me, wanna be your victim, ready for abduction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: get out of the way ∞ gwen

Revenir en haut Aller en bas

get out of the way ∞ gwen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP abandonnés-