AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

« On peut trouver du bonheur même dans les endroits les plus sombres. Il suffit de se souvenir d’allumer la lumière. » ✿ Rylee & Jaxon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: « On peut trouver du bonheur même dans les endroits les plus sombres. Il suffit de se souvenir d’allumer la lumière. » ✿ Rylee & Jaxon Lun 2 Mai - 17:22

C’était une soirée comme les autres, pour toi. Tu t’embêtes, dans ton petit appartement qui manque de luminosité. T’aimerais bien égayer son contenu mais tu as peur de trop en faire. Parce que tu n’es pas spécialement douée en décoration, en dehors des assiettes que tu sers au restaurant. Tu n’as jamais repeint une façade ou pu acheter des meubles neufs lors de ton enfance ou ton adolescence. Tes parents ne te le permettaient pas. Il fallait toujours composer avec l’ancien pour le remettre au goût du jour, réparer les trous dans tes pantalons ou ceux de tes frères. T’es pas mauvaise avec tes dix doigts ; ceci dit, ils ont brimé ta créativité. Toi, tu voulais juste rendre la chambre de ta sœur plus « girly » en la peignant en rose, juste vers son lit. Tu te souviens encore des réprimandes de ton paternel. Aujourd’hui, si tu avais su quel horrible monstre il était en réalité, tu lui aurais ri au nez de n’être qu’un imposteur. Un païen qui ne méritait aucunement le pardon de Dieu. A cette pensée, tu blêmis. Tu te regardes dans la glace, nerveusement. Tu portes toujours ta chaîne en or avec une croix au bout, signe de ton engagement envers l’Eglise catholique. Ca te rappelle constamment des souvenirs douloureux. Ceux que tu partageais en la présence de Richard. T’aimerais l’enlever de ton cou et la jeter à la poubelle. Mais tu ne peux pas. Parce que tu sais à quel point ça continue de compter pour ta mère. Elle est demeurée pieuse malgré son divorce et toutes les méchancetés balancées à son visage. Pauvre femme. Tu l’aimes, mais tu ne peux pas la couver constamment. T’as fait de ton mieux pour la protéger. Ceci dit, ce n’était pas ton rôle. Toi, t’as besoin de vivre maintenant. Tu l’as bien mérité, après tout.

T’as enfilé un pantalon noir, plutôt slim, un pull gris et ta veste en cuir noir. Aux pieds, t’as mis une paire de bottines noires. Rien d’extravagant. Tes cheveux sont lâchés, ils ondulent un peu. Ca t’a déjà énervée qu’ils ne soient pas domptables facilement. Pourtant, le fer à lisser te fait la tête. T’as pas le temps de l’utiliser, ni l’envie surtout. Alors tu fonces. Tout ce qui te démange, c’est de retrouver le bon vieux bar habituel et d’y boire un verre en toute tranquillité pour chasser les démons de ses derniers jours. Pas jusqu’à être ivre – ce n’est pas ton genre. T’es trop gentille et bien élevée, pas assez fêtarde, pour ça. Tu pourrais, finalement. T’es plus la responsable de tes cadets ! Même si tu étais bourrée à en vomir tes tripes, cela ne choquerait personne. Ta première cuite, tiens. Ce serait presque amusant. Toutefois, ce n’est pas ainsi que tu aimerais te voir. Tu te contenteras donc de simplement t’enivrer un peu, probablement. Ensuite, tu rentreras chez toi et tu iras au lit calmement, pour recommencer une nouvelle journée. Rien de plus, rien de moins.

Tu arrives dans l’établissement. Y’a quelques visages familiers. Tu souris, fais la bise à ceux que tu vois régulièrement, puis tu t’assieds sur une chaise au bar. Tu commandes. Pour toi, ce sera un simple whisky avec deux glaçons et une pointe de Coca Cola. T’aimes bien, même si cela reste « fort ». Ce n’est pas toutes les femmes qui boivent ça. Il paraît – c’est ce que t’a dit le barman une fois. Des fois, ça t’effraie de prendre goût à l’alcool. Tu n’as pas envie de finir comme ton oncle dépravé. Ni comme ta mère, lorsqu’elle déprime trop. Ceci dit, tu t’es toujours suffisamment maîtrisée et tu n’as jamais pris le volant après avoir bu plus qu’autorisé. Oui, tu es une «  bonne fille », comme ils disent, bien gentille et sympathique. Personne n’a un truc à te reprocher ou presque.

Le verre à la main, tu en bois une gorgée. Puis tu te retournes pour trouver une place assise. Tu t’imaginais aller vers une de tes connaissances, histoire de rire un peu et d’ajouter un ami à ta liste. Seulement, la silhouette qui se dessine face à toi ne t’es pas inconnue. Tu le reconnais ; vous vous êtes déjà croisés. Alors tu t’immobilises aussitôt. Ton corps ne veut plus bouger et tes yeux s’écarquillent. Dans ta cage thoracique, tu sens ton cœur qui s’emballe. Vite. Merde. Pour peu, tu aurais lâché ton verre et tu serais partie en courant. Malheureusement pour toi, tu es tétanisée. Dans une tentative désespérée de passer incognito, tu lui tournes le dos et tu files t’asseoir à une table, au fond du bar, en prenant soin de dissimuler ton visage derrière tes cheveux. Néanmoins, tu es persuadée qu’il t’a repérée et qu’il ne va pas te laisser siroter ton verre bien sagement jusqu’à ce que tu daignes rentrer à la maison.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: « On peut trouver du bonheur même dans les endroits les plus sombres. Il suffit de se souvenir d’allumer la lumière. » ✿ Rylee & Jaxon Lun 8 Aoû - 10:41

Assis près du bar, je regardais autour de moi silencieusement, je venais d'arriver dans ce bar qui avait été ouvert par mon frère et qui aujourd'hui était tenu par l'un de ses amis. Je ne l'avais pas vu beaucoup ce type mais si mon frère lui faisait confiance c'est qu'il en valait la peine. J'attrapais le verre qu'on venait de me servir pour en boire une gorgée laissant le liquide brûler ma gorge mais qu'est-ce que ça faisait du bien, j'en avais besoin en ce moment... Il y avait des jours comme ça, où tout n'était que désillusion où rien n'allait comme vous le vouliez, c'était assez étrange comme sensation mais même à moi ça m'arriver. J'avais envie parfois de tout casser autour de moi, de frapper quelqu'un à plus sentir les coups donnés, ça devenait viscéral mais bon, je ne devais pas pour le bien de tous ou alors était-ce pour mon bien. Je ne devais pas être comme mon frère et me retrouver en prison. Un léger coup d'oeil dans le bar une nouvelle fois et je me retournais pour parler pendant quelques minutes avec le barman, il avait l'air sympa mais comme d'habitude je m'en méfiais, je me méfiais de presque tout le monde, j'avais pris cette habitude de me méfier de tous le monde, dans mon métier c'était le principal.. Au bout d'un petit moment, je vins à sortir de l'établissement afin d'en griller une, je m'étais mis dans la petite ruelle sur le côté, ne voyant pas les passant ou les ''futurs'' client du bar, au fond je m'en foutais, je n'étais pas là pour me faire des amis et encore moins pour taper causette au premier alcoolique du coin. Après quelques minutes, je revins dans le bar, d'un regard je balayais la salle quand soudain, il s'arrêta sur une jeune femme que je connaissais déjà. Elle était comme dans mes souvenirs, elle était l'une de ses femmes qui sans qu'on s'y attende vous prend par les tripes, peu vous rendre fou mais ce qui était certainement plus troublant c'était qu'elle était encore en vie, surtout avec tout ce qu'elle savait. Elle avait vu des choses qu'elle n'aurait jamais du voir, elle m'a vu frapper cet homme et bien plus... Pourtant elle était encore en vie et elle se trouvait là face à moi. Son regard changea quand elle me remarqua et c'est ce qui me fit encore plus sourire alors qu'elle venait de ''prendre la fuite'' pour aller se mettre dans un coin du bar. Je vins très vite à repasser au bar pour prendre mon verre et pris la direction de la jeune femme. Sans lui demander quoi que ce soit, je vins à m'installer à ses côtés posant mon verre sur la table « Tu sais que ce n'est pas beau de prendre la fuite au lieu de venir dire bonjour Darling » Un large sourire s'afficha sur mes lèvres alors que mon regard se faisait insistant, parfois on se dit que la vie est un jeu où il faut un roi et cette fois-ci, le roi c'était moi...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: « On peut trouver du bonheur même dans les endroits les plus sombres. Il suffit de se souvenir d’allumer la lumière. » ✿ Rylee & Jaxon Lun 8 Aoû - 11:06

Instinctivement, tu t’es réfugiée dans un coin du bar. T’as espéré que ça suffirait à te fondre dans la masse. Ceci dit, tu n’es pas idiote. Tu sens le regard de cet homme se poser sur toi avec insistance. Tout ce que tu sais de lui, c’est son prénom. Une identité qui te fut révélée avec effroi, tandis que tu te promenais un soir, toute seule. Tu n’avais jamais pensé que les ruelles de Tenby pouvaient être occupées par des monstres nocturnes. Pas ceux pour les enfants, non. Bien ceux qui effraient les adultes, même les plus courageux. Et toi, tu étais tombée sur une scène d’une rare violence. Ce Jaxon frappait un homme, avec ses poings ensanglantés. L’autre criait qu’il était désolé et il prononça son prénom, afin de le supplier d’avantage de le laisser tranquille. Malheureusement, tu étais restée tétanisée. Incapable d’appeler la police ou de foncer sur l’agresseur. Il était fort. Bien plus que toi et tes maigres bras. Tu n’aurais eu aucune chance. Dans le fond, tu n’étais pas une héroïne. Juste un être humain ordinaire, qui n’avait pas su rendre la justice. Ceci dit, le pire fut que vos regards se sont croisés. Les coups ont cessé, tandis que la victime était désormais inconsciente. Vous vous êtes jaugés ainsi, pendant plusieurs secondes. Puis, tu as reculé d’un pas, avant de t’enfuir en courant. Jamais encore tu n’avais déguerpi aussi vite. L’instinct de survie, peut-être. En tous cas, tu avais eu l’impression de l’avoir semé. Jusqu’à ce que tu finisses par le recroiser, en pleine journée. Il t’observait, appuyé contre un lampadaire. Et toi, pauvre créature, tu t’étais sentie comme un lapin pris au piège dans son terrier, tandis que le renard tentait de te débusquer pour t’engloutir.

Assis à ta table, tu tremblais un peu. Ta poitrine se soulevait à un rythme accéléré, tandis que tes yeux fixaient ton verre de whisky. Ton visage demeurait fermé à toute émotion externe. Figée, tu ne pouvais plus bouger – encore une fois – à cause de cet homme qui te terrorisait. Tu aurais aimé pouvoir prendre ton téléphone et appeler ton petit-ami, Rafael, pour qu’il te rejoigne. Te protège. Sauf qu’il n’était pas là, mais bel et bien à Londres. Ca compliquait tes possibilités de t’en sortir indemne. Alors, en dernier recours, tu pris une profonde inspiration, tentant de te canaliser, et tu récitas intérieurement un « Notre Père ». Une vieille technique que tu avais apprise à force de côtoyer l’Eglise catholique. Garder la foi semblait t’apaiser. D’ailleurs, tu touchas la croix en or qui suspendait à ton collier, toujours dans l’espoir de puiser une force qui ne t’était pas connue.

Tu entendis alors des bruits de pas. Une chaise qui grince, s’écarte de ta table. Un verre qui se pose sur la table en bois. Puis, tu aperçois une silhouette s’asseoir à tes côtés, sans dire le moindre mot. Il est là. Tu sais que c’est lui, même si tes yeux ne se posent pas encore sur son corps. « Tu sais que ce n'est pas beau de prendre la fuite au lieu de venir dire bonjour Darling » Malgré toi, tu as frémis. Cette voix, tu ne l’avais jamais entendue encore. Désormais, elle est gravée dans ta mémoire. Elle est intense, froide et affreusement sombre. Tu comprends que tu n’as pas affaire à un délinquant de petite zone. Non. Il est de ceux qui ont un vécu profond, aussi sombre que les abysses de l’Enfer. Tu déglutis, sans détourner ton regard, tandis que tes mains restent autour de ton verre de whisky. Tu as peur. Lentement, toutefois, tu te décides à l’affronter pour la première fois. Et, une fois de plus, vos regards tombent l’un dans l’autre. Et toi, tu es là à le fixer, comme si ta vie en dépendait. Tu ne baisses pas ta garde, ni tes yeux. « Qu’est-ce que vous me voulez ? » Les mots sont sortis de ta bouche sans que tu ne puisses les penser auparavant. Ce fut instinctif, bref, direct et froid. Tu te protèges en t’armant de détachement. En temps normal, tu aurais été gênée. Timide. Sans doute aurais-tu rougi en la présence d’un inconnu qui t’aborderait. Hélas, là ce n’est pas n’importe qui. C’est cette ombre qui te poursuit depuis des jours, des semaines, et dont tu souhaites te débarrasser. Une bonne fois pour toutes.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: « On peut trouver du bonheur même dans les endroits les plus sombres. Il suffit de se souvenir d’allumer la lumière. » ✿ Rylee & Jaxon Mer 31 Aoû - 7:43

Cette femme... je commençais à la connaître par cœur, certaines de ses habitudes étaient devenues les miennes, je ne lui voulais aucun mal... je crois... mais elle avait vu des choses, elle savait ce que j'avais fait.. Cela ne me faisait pas peur au contraire, car aujourd'hui, j'avais une emprise sur elle, je le savais. Alors que je l'observais une fois de plus, elle prenait la fuite pour essayer de se cacher, cela me fit sourire, ce petit jeu m'amusait bien plus que d'autres en ce moment. Ma vie n'avait rien de palpitante peut-être allait-elle y remédier. Alors que je passais au bar pour récupérer mon verre, je pris la direction de la jeune femme, m'installant à sa table sans attendre la moindre invitation, je n'étais pas du genre à attendre quoi que ce soit... Bien qu'il fallait avouer qu'il y avait des fois où je n'avais pas le choix. Assis à côté d'elle, je pris la parole, laissant mon regard sur la jeune femme qui reste fixé sur son verre de whisky. C'était assez comique comme situation, ressemblais-je réellement à un monstre pour qu'elle n'ose me regarder mais enfin voilà qu'elle vint à lever le regard. Un large sourire s'affiche une fois de plus sur mes lèvres « Qu'est-ce que vous me voulez ? » Ce que je voulais... si elle savait ce que je voulais réellement, elle fuirai immédiatement mais il n'y avait pas que ça, je voulais qu'elle sache qui j'étais et tout ce que je savais sur elle. Etait-ce là ma façon d'avoir une emprise plus poussée sur elle certainement, il le fallait surtout avec ce qu'elle avait vu. A y repenser, cet homme avait eu de la chance dans son malheur car si elle n'avait pas été là, il serait certainement six pieds sous terre, elle lui avait sauvé la vie sans qu'elle ne le sache. « Ce que je veux te parler Rylee » voilà que j'annonçais lentement ce qui allait suivre et je me doutais qu'en disant son prénom, cela allait provoquer en elle un petit effet. Je restais à la regarder pendant quelques secondes silencieusement avant de boire une gorgée de mon verre et de le reposer sur la table. « Tu crois que je ne sais rien sur toi Darling... J'en sais assez pour savoir qu'ici tu as pas mal de famille, que tu bosses dans le restaurant de ton petit copain... Un dénommé Olsen Rafael, je peux même te dire qu'il y a son ex dans les parages avec leur mioche. » Je restais à l'observer affichant toujours cet air qui pouvait en dire tout en contre-disant ce que je pensais. Il fallait que je reste maître de tout et cette fois-ci, j'allais le rester. Ce jeu en était qu'au début et quoi qu'elle puisse dire, elle allait en faire partie jusqu'au bout.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: « On peut trouver du bonheur même dans les endroits les plus sombres. Il suffit de se souvenir d’allumer la lumière. » ✿ Rylee & Jaxon Mer 12 Oct - 16:38

Tu es particulièrement nerveuse. L’air te semble irrespirable, au point que tu ne sais pas comment ton cerveau est capable de laisser tes poumons fonctionner correctement. La seule présence de cet individu, qui et pourchasse dans les ruelles de Tenby depuis des semaines, suffit à t’insuffler un mal-être évident. Tu essaies de ne pas le laisser transparaître sur ton visage, devenu totalement fermé. Néanmoins, tes mains sont devenues moites et ton palpitant a accéléré le rythme, en signe de méfiance grandissante. Tu espérais que le chasseur te laisserait tranquille. Au lieu de cela, il s’installe à ta table sans demander la moindre invitation. Pourquoi le ferait-il, d’ailleurs ? Il n’a jamais respecté la moindre règle, visiblement.

Instinctivement, tu lui demandes ce qu’il te veut. Parce que tu aimerais bien aplanir les choses – si tant est que cela soit possible – entre vous. Certes, tu as vu une scène que tu n’aurais pas dû voir. Hélas, tu ne peux effacer le passé et encore moins ta présence sur les lieux, ni ton regard sur cette victime, au bord de l’agonie, frappée presque mortellement par cet énergumène. « Ce que je veux te parler Rylee » Merde. Ton souffle se coupe net, aussitôt. Il connaît ton prénom. Forcément, hein. Il a dû effectuer quelques recherches sur ton compte. Tu n’as jamais rien commis de répressible par la loi. Niveau moralité paternelle, c’est un autre sujet. Quoiqu’il en soit, tu frémis intérieurement. Tes yeux sont toujours fixés sur ton verre d’alcool. Tu en prendrais bien une gorgée, sauf que tu sais déjà que tu tremblerais comme un sénior atteint de Parkinson. Alors tu te ravises, le laissant s’exprimer. « Tu crois que je ne sais rien sur toi Darling (…) il y a son ex dans les parages avec leur mioche. » Cette fois-ci, tu es terrorisée dans le fond de tes tripes. Ce mec était une ordure. Tu en étais désormais persuadée.

Tu serres les dents, en signe de nervosité. Ta mâchoire se crispe. La colère te gagne, comme un petit monstre qui te ravage. Finalement, tes yeux remplis de mépris se posent sur le visage de ton maître-chanteur. « Ne m’appelez pas Darling. » Craches-tu, effrontée. S’il pensait être tombé sur la gentille, douce, compréhensive et tolérante Rylee, il se fourrait le doigt dans l’œil. Tu avais ton petit caractère bien trempé et tu n’hésiterais pas à le mordre, au besoin. Pourtant, tu sais bien que tu as la trouille. Sauf qu’au jeu du plus fort, tu peux également montrer les crocs. « Vous ne m’avez toujours pas dit ce que vous me vouliez. Alors parlez, maintenant. » Demandes-tu froidement, espérant que ton corps ne trahirait pas ta peur viscérale qui s’insinuait en toi, comme le vilain serpent tentateur de la Bible.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: « On peut trouver du bonheur même dans les endroits les plus sombres. Il suffit de se souvenir d’allumer la lumière. » ✿ Rylee & Jaxon

Revenir en haut Aller en bas

« On peut trouver du bonheur même dans les endroits les plus sombres. Il suffit de se souvenir d’allumer la lumière. » ✿ Rylee & Jaxon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP abandonnés-