AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Moment of truth + Lizzie, Malone & Spencer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Thomas, Lenny, Rhys & Trystan
TON AVATAR : Johanna Brady
TES CRÉDITS : Lolitaes (avatar) & petramaximoff (gifs) & Anaëlle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
En cours : Kainoa - Hope - Nate - Malone

RAGOTS PARTAGÉS : 3722
POINTS : 3091
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans. (03/05)
CÔTÉ COEUR : Fiancée à Kainoa. Elle va accoucher de leur premier enfant en Novembre. Un bonheur sans nuages ? Pas sûr... La demoiselle se sent un peu délaissée ces derniers temps.
PROFESSION : Elle n'a pas terminé la fac de droit, elle aimerait bien s'y remettre après la naissance de sa fille.
REPUTATION : Vous avez vu, elle a changé de nom ! Incroyable, pendant tout ce temps, elle en usait un faux pour échapper à son ex-mari... On se croirait dans une série américaine !



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Moment of truth + Lizzie, Malone & Spencer Ven 22 Avr - 21:49


Moment of truth
Lizzie, Malone & Spencer

The thing people forget is how good it can feel when you finally set secrets free. Whether good or bad, at least they're out in the open, like it or not. And once your secrets are out in the open, you don't have to hide behind them anymore.



On disait souvent que les gens étaient incapables de reconnaître les moments importants de leurs vies pendant qu’ils les vivaient, qu’ils ne se rendaient compte de leur valeur qu'après coup. Spencer n’était pas d’accord avec cette assertion. Elle avait bien conscience que ce qu’elle était en train de vivre avait une importance capitale. Aujourd’hui, tout allait changer. Bien sûr, tout avait basculé depuis le jour où elle avait décidé de faire un don d’organe à une jeune femme dans le besoin mais à ce moment là, elle ne savait pas encore à quel point. Les choses étaient devenues plus concrètes ensuite. Cela avait commencé par un soupçon, un soupçon dont elle avait fait part à quelqu’un en qui elle avait confiance. Et cette personne s’en était montrée digne. C’était même plus que ça. Malone avait accompli un miracle, entreprenant des recherches pour transformer ce soupçon en une vérité que Spencer avait voulu connaître toute sa vie. C’était pour cela qu’elle l’attendait à présent devant chez lui, pour qu’il l’accompagne pour la suite. Non seulement il avait mérité de prendre part au dénouement de cette affaire mais en plus, elle devait avouer qu’elle avait toujours besoin de se reposer sur lui. Depuis qu’il était venu chez elle, il y avait deux jours de cela, pour lui faire part de ses découvertes, elle était fébrile. L’intervention du jeune juriste semblait donc nécessaire pour que leur révélation à la troisième personne impliquée se fasse en douceur. Surtout que Lizzie était la cousine de Malone, il la connaissait bien. Il serait mieux y faire avec elle que Spencer. Après tout, la rousse n’avait rencontré la blonde qu’une seule fois à l’hôpital. Après cela, elles s’étaient contentées d’échanger quelques mails….   « Salut ! Tu vas bien ? » Spencer accueille Malone avec un grand sourire quand il sort de chez lui et monte dans sa voiture, se glissant à ses côtés sur le siège passager. Sans même attendre la réponse, elle met le contact et démarre. Comme dit précédemment, elle était complètement fébrile.

D’ailleurs, quand ils commencent à parcourir les petites rues de Tenby, elle est bien plus bavarde que d’ordinaire. « Tu as dis à Lizzie qu’on arrivait pour quelle heure exactement ? » Demande t-elle, désireuse de s’assurer que tout est au point. Les détails pratiques, c’étaient bien la seule chose qu’elle pouvait contrôler quand au déroulement de l’après-midi. Pour le reste, elle était dans l’incertitude la plus totale. Alors elle continue à parler, comme si c’était une recette miracle pour chasser le stress. « Bon j’ai aucune idée de comment les choses vont se passer mais tant pis… Avant qu’on arrive à Lizzie, je tiens à te remercier de ce que tu as fais. Tu es allé au-delà de mes espérances avec ce que tu as découvert. Alors merci, vraiment. » Elle quitte la route des yeux quelques instants pour adresser un sourire radieux à son passager. Peut être que c’était la centième fois qu’elle le remerciait mais elle ne s’en lassait pas. Elle n’avait même pas assez de mots tant ce qu’il avait fait pour elle était énorme. « Tu me laissera te payer un verre pour te remercier, hein ? » C’était peu de choses mais c’était un bon début. Et aussi une occasion de toujours apprendre un peu  plus  à connaître Malone. Car elle appréciait déjà énormément ce qu’elle avait découvert de lui… Avoir pu faire ses remerciements l’apaise un peu mais pas suffisamment pour la faire taire. Ils continuent donc à bavarder pendant le trajet. Spencer prend des nouvelles de Mila pour essayer de se distraire mais la conversation a vite fait de revenir à Lizzie et à l’énorme découverte que Malone a faite. Mais la rousse était certaine que ce dernier ne lui en voulait pas de se focaliser sur ce point. Ce n’était pas tous les jours qu’on allait annoncer à quelqu’un qu’elle était probablement votre sœur… C’était sans doute pour cela qu’il n’existait pas de mode d’emploi sur la démarche à suivre et que Spencer se sentait si démunie. Mais il n’était plus de temps de reculer. Surtout maintenant que Malone et elle étaient devant la porte de Lizzie. La coiffeuse sent une soudaine pointe de timidité l’étreindre.   « Je frappe ? » Demande t-elle en se tournant vers son meilleur allié.


_________________

That's some type of love ❥ When the world's on fire, we won't even move. There is no reason if I'm here with you. When were old and gray And our faces changed, There won't be a moment, when my heart don't feel the same. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : knight.
TES DOUBLES : daniel & adriel.
TON AVATAR : tylerHOTposey ♥
TES CRÉDITS : shyia & annaelle & tumblr.
RAGOTS PARTAGÉS : 4629
POINTS : 5524
ARRIVÉE À TENBY : 26/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 25ans. (04.11.1991)
CÔTÉ COEUR : en couple avec Mona depuis un moment maintenant.
PROFESSION : avocat, fêtard, motard, musicien, photographe, il m'est assez difficile de rester en place et de me contenter d'un seul métier.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Moment of truth + Lizzie, Malone & Spencer Mar 26 Avr - 23:56


truth, truth, truth.
15H. Je rentre dans ma chambre doucement de peur de réveiller la petite princesse. Spencer va arriver et j'ai besoin de rassembler tous les papiers en rapport avec l'affaire qui l'affilie à ma cousine. En rassemblant toutes ces feuilles, je me rends compte qu'aujourd'hui, je vais changer à jamais la vie de deux jeunes femmes. C'est aussi effrayant qu'excitant parce que rien n'est préparé, je n'ai aucune idée des réactions auxquelles je vais faire face. Quand je tombe sur le papier qui prouve que Spencer et Lizzie sont de la même famille, je m'assois sur le bord du lit et observe la feuille quelques secondes. Whaou, qui l'aurait cru. Deux inconnues dont une finit par sauver la vie de l'autre se trouve être étroitement liées. J'en ai bavé pour arriver à ce résultat, j'en suis même venu à soudoyer une infirmière pour avoir des résultats. Un bruit sourd me sort de mes rêveries, je remarque alors que Mila est debout. Je finis de rassembler les papiers, fais un beau tas et les mets dans un sac. Je m'occupe de la princesse, l'habille chaudement vu que ma nouvelle amie risque d'arriver d'un moment à l'autre. La bouille de la petite sera rassurante, pour nous trois ; car même si je suis la figure de courage et de force dans l'histoire, je suis sûr être presque aussi stressé que la jolie rousse. « Salut ! Tu vas bien ? » Spencer m'acceuille avec un grand sourire. Je lui fais la bise en guise de bonjour. « Ca va et toi ? » Question stupide, je sais que l'humeur n'est pas joyeuse. J'installe Mila à l'arrière de la voiture puis je m'installe sur le côté passager. La Evans rentre, met le contact et démarre.

Je parcours Tenby du regard comme si je n'en connaissais aucun coins depuis le siège passager. « Tu as dis à Lizzie qu’on arrivait pour quelle heure exactement ? » me demande Spencer en brisant le silence. Je me remémore les quelques sms, regarde l'heure sur mon téléphone et me rend compte que dans l'idéal, on devrait y être dans un bon quart d'heure. C'est largement raisonnable, surtout que ma cousine ne vit pas à l'autre bout du pays. « 15H30. Dans un bon quart d'heure quoi. » dis-je sur un ton rassurant. Je tourne la tête, Mila somnole. Quand je me tourne à nouveau, je sens la rousse très stressée, que ce soit physiquement ou à travers sa voix. Je me sens impuissant, surtout que je pensais que ma présence suffirait à l'aider. « Bon j’ai aucune idée de comment les choses vont se passer mais tant pis… Avant qu’on arrive à Lizzie, je tiens à te remercier de ce que tu as fais. Tu es allé au-delà de mes espérances avec ce que tu as découvert. Alors merci, vraiment. » Le sourire radieux qu'elle m'adresse me rassure quelque peu sur son état. Mes joues rougissent face à son énième remerciement alors que je suis presque incapable de la regarder dans les yeux. Je souris en regardant la route. « Il n'y a pas de quoi, vraiment. » Ca m'a fait tellement plaisir de l'aider, surtout que ça nous a permis de nous rapprocher. Puis je devais avouer que cette affaire a ravivé ma curiosité et que surtout, elle l'a largement satisfaite. « Tu me laissera te payer un verre pour te remercier, hein ? » Je fais un signe positif de la tête, heureux de la proposition. La conversation dérive sur Mila pendant une partie du trajet avant de revenir vers Lizzie à nouveau. La coiffeuse se focalise, s'obstine mais impossible de lui en vouloir ; je réponds à ses questions naturellement, sans une once d'exaspération.  

La réalité est encore plus frappante lorsque la jeune femme et moi nous retrouvons devant la porte. Elle me regarde, complètement intimidée et de mon côté, je ne me sens pas spécialement. « Je frappe ? » Je souris à moitié, c'est la chose la plus logique à faire. Mon coeur bat à la chamade et je n'ose pas imaginer la vitesse à laquelle celui de Spencer doit aller. Je respire à grand coup et j'essaie de me calmer. Je suis là pour que les choses se passent en douceur, pas pour que tout le monde finisse complètement cinglé. D'un signe de la main, je laisse la rousse frapper à la porte. Un blanc s'installe le temps que ma cousine arrive jusque la porte. Le son de la poignée qui tourne résonne et le visage de Liz apparaît derrière la porte. « Salut Liz ! » dis-je en souriant à pleine dent. Son visage familier m'apaise tandis que je me tourne vers Spencer. « Euh .. » dis-je en observant la coiffeuse quelques secondes. Y a-t-il besoin de les présenter ? Je n'ai jamais su si les filles s'étaient rencontrés plus d'une fois. Hésitant, je finis par me taire et me concentre à nouveau sur ma cousine. « On peut te parler ? » enchainais-je immédiatement sans tourner autour du pot.

AVENGEDINCHAINS

_________________

thanks for the memories
plonge au cœur de moi, au fond de mes abîmes, de mes abîmes, dis-moi ce que tu vois. plonge au cœur de moi. et quand tout me dessine, tout me dessine, je veux renaître en toi. ▬ viens, écris sur ma peau les mots que je n’ose pas. même au bord du KO si je tombe retiens-moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, deborah, nate, jesse & yevgeniya
TON AVATAR : béatrice martin
TES CRÉDITS : shyia (avat) penny (gif signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 2477
POINTS : 3887
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (09.04.90)
CÔTÉ COEUR : amoureuse de rhys
PROFESSION : tutrice à l'université de swansea
REPUTATION : elle commence à être un peu mieux, non ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Moment of truth + Lizzie, Malone & Spencer Sam 30 Avr - 15:38

Everyone's looking at me
I'm running around in circles, baby
A quiet desperation's building higher

C'est étrange cette visite de Malone. Rien qu'en la prévoyant par textos, j'ai le sentiment que les choses sont moins cordiales que d'habitude, comme s'il y a quelque chose de plus important derrière. Et quand il mentionne venir avec Spencer, la rouquine qui m'a sauvé la vie, j'ai peur de ce qui peut découler de l'entrevue. Est-ce qu'il y a un problème d'un point de vue juridique par rapport à son don ? Un genre de réclamation ? Il faut dire que je n'y avait jamais pensé avant d'entendre que les deux venaient ensemble. J'angoisse légèrement cependant, ça ne m'empêche pas de faire la bonne hôtesse et de passer la matinée à cuisiner des pâtisseries pour les accueillir et ne pas les garder le ventre vide. Après tout, tout passe toujours mieux avec un estomac rempli. J'enchaîne la préparation des cookies aux pépites de chocolat, puis des muffins tantôt chocolat, tantôt noix de coco. De temps en temps, je vérifie sur la grande pendule dans le salon d'Enael que je ne suis pas en retard sur le timing et aux environ des 15h, quand tout est prêt, je file sous la douche afin d'être un minimum préparée pour l'arrivée des jeunes gens. Habillée, je termine tout juste de me sécher les cheveux quand j'entends frapper à la porte. C'est eux. Je n'attends personne d'autre et les visites pour Enael ne sont pas très nombreuses. Je jette un coup d'oeil à l'horloge et ils sont tout pile à l'heure.

Je viens ouvrir la porte, un grand sourire aux lèvres et je prends Malone dans mes bras pour le saluer chaleureusement  « Coucou cousin ! » Je le lâche te je me tourne vers Spencer, un peu gênée tout à coup car je ne sais pas vraiment comment la saluer... Un signe de tête ? Une poignée de main ? Tout cela me paraît déplacé quand il s'agit de la femme qui m'a fait un don précieux. Alors j'ai beau ne pas la connaître plus que cela, je m'avance vers elle pour l'enlacer maladroitement. « Bonjour Spencer. » Je laisse ma gêne de côté un instant et je débute les bonnes manières de l'hôtesse en reprenant. « Vous allez bien ? »
Cette visite m'intrigue de plus en plus et quand Malone me demande directement s'ils peuvent me parler, je hoche la tête, un peu perdue.  « Oui... Oui bien sûr, entrez. On va se mettre dans le salon, Enael n'est pas là. » L'information concernant Enael est plus pour Malone que pour Spencer qui doit probablement se demander de qui il s'agit. Je m'écarte pour leur laisser le passage libre et qu'ils puissent entrer dans l'appartement. Je referme derrière eux et je viens les rejoindre dans le salon où je les invite à s'installer. Je m’éclipse à nouveau pour chercher les plateaux de cookies et de muffins et je les pose sur la table basse en face d'eux.  « Voilà, servez-vous, je viens de les faire. » Dis-je d'un ton joyeux. « Vous voulez quelque chose à boire peut-être, aussi ? J'ai du chaud, du froid... » Je hausse les épaules et je me rends compte alors que je suis stressée d'avoir Spencer chez moi pour la première fois, car si nous avions déjà parlé en ligne quelques fois, nous ne nous étions jamais revues depuis la sortie de la rousse de l'hôpital. « Alors, de quoi est-ce que nous vouliez ma parler ? » Demande-je avec un sourire poli sur les lèvres, essayant de ne pas laisser transparaître l'angoisse qui s'accroit de secondes en secondes. Je m'assoie en face d'eux, les genoux collés et les mains sur les cuisses, les gratifiant d'un sourire en attendant qu'ils se décident à me dire ce qu'il se passe.

_________________


« high hopes »
You could be my unintended choice to live my life extended, you could be the one I'll always love, you could be the one who listens to my deepest inquisitions .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Thomas, Lenny, Rhys & Trystan
TON AVATAR : Johanna Brady
TES CRÉDITS : Lolitaes (avatar) & petramaximoff (gifs) & Anaëlle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
En cours : Kainoa - Hope - Nate - Malone

RAGOTS PARTAGÉS : 3722
POINTS : 3091
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans. (03/05)
CÔTÉ COEUR : Fiancée à Kainoa. Elle va accoucher de leur premier enfant en Novembre. Un bonheur sans nuages ? Pas sûr... La demoiselle se sent un peu délaissée ces derniers temps.
PROFESSION : Elle n'a pas terminé la fac de droit, elle aimerait bien s'y remettre après la naissance de sa fille.
REPUTATION : Vous avez vu, elle a changé de nom ! Incroyable, pendant tout ce temps, elle en usait un faux pour échapper à son ex-mari... On se croirait dans une série américaine !



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Moment of truth + Lizzie, Malone & Spencer Jeu 5 Mai - 16:55

Moment of truth
Lizzie, Malone & Spencer

The thing people forget is how good it can feel when you finally set secrets free. Whether good or bad, at least they're out in the open, like it or not. And once your secrets are out in the open, you don't have to hide behind them anymore.



Spencer est tellement stressée par la situation qu’il lui faut quelques minutes pour constater que Malone a emmené Mila avec lui. Un peu coupable de ne pas l'avoir remarquée, elle adresse un grand sourire à la petite fille dans le rétroviseur, après avoir salué son père. « Et bonjour Mila ! » La petite semble bien confortablement installée à l’arrière, souriant aussi. Les yeux de Spencer s’attardent sur elle, comme si elle essayait de puiser un peu de sa sérénité et de son innocence. Elle aurait voulu avoir le même âge que Mila à nouveau et pouvoir laisser ses soucis d’adultes derrière elle. Heureusement, la petite fille n’est pas le seul soutien de Spencer. Malone est là aussi, à côté d’elle. Et même s’il a l’air stressé aussi, c’est suffisant pour la rousse. Il était d’ailleurs normal qu’il appréhende un peu aussi, après tout, Lizzie était sa cousine et c’était de sa famille dont il était question… Quoiqu’il en soit, la coiffeuse fait en sorte qu’une ambiance pas trop pesante s’installe dans la voiture alors elle répond enfin à la question de Malone. « Oui, oui ça va. Un peu stressée comme tu t’en doutes, mais je pense que je me sentirai mieux quand on lui aura tout dit ! » Elle essaye de se montrer optimisme comme toujours. Alors elle continue à parler, posant des questions à Malone et multipliant les effusions de gratitude. Mais elle cesse vite car ça semble un peu gêner son passager. Alors quand ils ont épuisé les politesses et les sujets de conversations possibles, et qu’ils ont quand même fini par revenir à Lizzie, Spencer pousse le bouton de la radio pour mettre un peu de musique. De toute façon, le trajet n’est pas si long que ça et bien vite, ils se retrouvent devant la porte de Lizzie, ce qui termine de paralyser la rousse. Mais après un signe d’encouragement de Malone, elle se décide à frapper. Lizzie ouvre bien entendu la porte. Une délicieuse odeur de pâtisserie s’échappe alors de sa maison et pendant 5 minutes, Spence a l’absurde impression qu’elle est conviée à boire le thé chez Madame Lloyd.

Elle regarde ensuite Malone et Lizzie se saluer chaleureusement, restant un peu en retrait. Mais à sa grande surprise, Lizzie vient ensuite la prendre elle, Spencer dans ses bras. La surprise passée, la rousse lui rend son accolade avec plaisir tandis qu’elle prise d’une folle lueur d’espoir. Finalement, ça allait peut être facile. « Bonjour Lizzie. » Réponds t-elle en essayant de maîtriser le tremblement de sa voix. Elle est touchée par l’accueil de la blonde, qui a l’air d’avoir cuisiné des gâteaux pour eux et qui leur demande poliment de leurs nouvelles. Mais Malone doit être las de cette tension alors il va droit au but, annonçant à Lizzie qu’ils ont besoin de lui parler. Cette dernière n’a pas d’autres choix que d’accepter et les emmène au salon où elle les laisse quelques instants seuls. Sans dire un mot, Spence adresse un pâle sourire à Malone, le regardant ôter le blouson de sa fille. Leur hôte revient cependant rapidement, portant un plateau qui croule littéralement sous les pâtisseries et leur disant de se servir. « Oh merci, c’est adorable. Ce n’était pas la peine de faire tout ça ! » S’écrie Spencer, oubliant quelques instants sa gêne et son stress, impressionnée. Son estomac est complètement noué au point qu’elle est certaine de ne rien pouvoir avaler mais elle préfère être malade plutôt que de vexer Lizzie qui avait eue une si gentille intention pour eux. Elle prend donc un cookie. En revanche, elle refuse la boisson, peu désireuse de voir la propriétaire des lieux repartir pour la cuisine et repousser ainsi l’échéance.

De toute façon, Lizzie semble dans le même état d’esprit qu’elle, car elle demande aussitôt de quoi ils veulent parler, s’asseyant en face d’eux. Spencer jette un coup d’œil hésitant à Malone mais elle réalise soudainement que c’est à elle de lâcher la bombe. Le Carter avait accepté de l’accompagner en guise de soutien, pas de faire le boulot à sa place. Ce n’était pas le moment d’être lâche. Elle ne pouvait pas déléguer ce qui ressemblait à un des moments les plus importants de sa vie à quelqu’un d’autre. Elle inspire, le cookie intact dans main. Elle n’allait pas faire son annonce la bouche pleine en plus ! Puis, se rappelant de la gentillesse dont Lizzie avait preuve  à son égard à l’hôpital, elle se lance, la regardant dans les yeux. « Lizzie… J’aimerai qu’il y ait une manière douce pour de te dire ça, mais je ne crois pas que ce soit possible alors… Je suis désolée d’avance de devoir être aussi abrupte. » Elle se cache derrière cette introduction pour poser sa voix, en vain. Et puis, il faut quelle fasse comme Malone, qu’elle arrête de tourner autour du pot. « Après la transplantation, je me suis posée beaucoup de questions… Sur notre compatibilité, sur le fait que nous étions toutes les deux adoptées, s’il y avait une possibilité que… » Elle s’enlise, réalisant que ce qu’elle dit n’a pas beaucoup de sens, ses paroles étaient entrecoupé d’hésitations. Elle sent tout à coup une petite main se poser sur son genou. Avec douceur, elle attrape Mila pour la poser sur ses genoux, utilisant littéralement la petite fille comme un bouclier contre les émotions qui la submergeaient. Mais pour terminer ce qu’elle a à dire, elle doit continuer à regarder Lizzie dans les yeux, alors elle continue à la fixer par dessus la tête de la petite, désormais blottie contre elle. Et enfin, elle prononce les mots, comme elle n’est pas capable d’expliquer sa démarche de manière cohérente. « Que… Qu’on soit de la même famille. Alors j’ai demandé à Malone de faire quelques recherches sur mes origines. »  Et sur les tiennes par la même occasion, ce qui semblait tout à coup très intrusif. Mais il était trop tard pour reculer. Alors elle quémande une nouvelle fois l’aide de Malone par un regard. Puisqu’elle vient de le mentionner, autant le laisser expliquer son rôle dans l’affaire et le résultat de ses recherches. « Il faut que tu vois ce qu’il a trouvé. » Ajoute t-elle quand même, pour le moment incapable de prononcer le mot sœur.



_________________

That's some type of love ❥ When the world's on fire, we won't even move. There is no reason if I'm here with you. When were old and gray And our faces changed, There won't be a moment, when my heart don't feel the same. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : knight.
TES DOUBLES : daniel & adriel.
TON AVATAR : tylerHOTposey ♥
TES CRÉDITS : shyia & annaelle & tumblr.
RAGOTS PARTAGÉS : 4629
POINTS : 5524
ARRIVÉE À TENBY : 26/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 25ans. (04.11.1991)
CÔTÉ COEUR : en couple avec Mona depuis un moment maintenant.
PROFESSION : avocat, fêtard, motard, musicien, photographe, il m'est assez difficile de rester en place et de me contenter d'un seul métier.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Moment of truth + Lizzie, Malone & Spencer Sam 7 Mai - 1:00


truth, truth, truth.
Un sourire chaleureux qui ne manquent pas de me mettre de bonne humeur rien qu'en l'apercevant. Je n'ai pas besoin de thérapie ou quoi que ce soit quand je ne vais pas bien, j'ai le sourire chaleureux et les conseils avisés de ma cousine. Ne jamais oublier sa famille. « Coucou cousin ! » dit Liz alors qu'elle me prend dans ses bras. Elle me lâche ensuite, se tourne vers Spencer. Ca devient gênant d'un coup mais je peux comprendre, elles n'ont pas du se voir depuis un bail maintenant et ce n'est pas comme si les jeunes femmes étaient les meilleures amies du monde. Elles finissent par se saluer mutuellement. « Vous allez bien ? » Question spécial dans ce genre de cas où je ne pense pas être capable de répondre autre chose que le oui basique, évitant l'interrogatoire ou les détails. « Ca va et toi ? » dis-je en tournant le regard vers Mila que j'ai dans les bras. Je prends son bras de ma main libre et lui faire faire coucou à la blonde. « Dis bonjour à tata Liz. » Je la penche vers la jeune femme et en gentille fille qu'elle est, Mila pose un baiser sur la joue de sa 'tante'. Les détails et les bonnes manières enfin terminées, je lui demande si nous pouvons lui parler. « Oui... Oui bien sûr, entrez. On va se mettre dans le salon, Enael n'est pas là. » J'avais oublié que mon cousin vivait ici, je le vois tellement peu ces derniers temps. En rentrant dans la maison, je retiens de prendre de ses nouvelles et de sortir avec lui un de ces quatre. « Voilà, servez-vous, je viens de les faire. » finit par dire la Mathesson en amenant un plateau rempli de sucreries. Nous nous sommes installés pendant qu'elle était partie dans la cuisine et je suis en train d'enlever le gilet de la princesse quand elle réapparaît. Spencer accueille le plat gênée, marmonnant des il ne fallait pas, etc. Pour ma part, j'ai abandonné l'idée de ne pas lui faire faire tout ça à chaque fois que je viens. Je lui souris grandement, prends un cookie pour Mila et me jette plutôt sur les muffins. Le stress ne fait pas un bon duo avec la nourriture mais tant pis, je pouvais faire abstraction cette fois.

« Alors, de quoi est-ce que nous vouliez ma parler ? » Ça y est, nous y sommes. Alors que je ne suis en rien un protagoniste de l'histoire que je vais bientôt raconter, mon cœur bat sûrement autant à la chamade que les deux jeunes filles qui m'entourent. Ma cousine sourit mais je sens sa crispation, je la connais trop bien. Spencer est ailleurs mais finit par prendre la grande inspiration de courage pour commencer. « Lizzie… J’aimerai qu’il y ait une manière douce pour de te dire ça, mais je ne crois pas que ce soit possible alors… Je suis désolée d’avance de devoir être aussi abrupte. » Ce n'est pas rien de le dire. J'étouffe un rire, cache le demi sourire qui essaie d'entrer sur mes lèvres au vue de l'ironie de la situation. C'est difficile, c'est compliqué, c'est la vérité. La jolie rousse commence en tournant autour du pot mais au fur et à mesure que ses paroles avancent, j'entends qu'elle approche un peu plus du but. Je joue avec Mila, essaie de mettre son visage d'ange en avant pour rassurer les filles, les mettent plus à l'aise. Ça n'a pas l'air de bien marcher. Spencer prends la petite sur elle et je n'ai pas le temps de dire quoi que ce soit. « Que… Qu’on soit de la même famille. Alors j’ai demandé à Malone de faire quelques recherches sur mes origines. » Je crois que c'est là que j'interviens. Peu importe que ma fille soit ailleurs, peu importe que je n'ai rien a en dire, peu importe l'espèce de bouclier que j'avais, au moins, avec elle dans les bras. Je suis porteur de la nouvelle et je n'ai que mon sourire crispé pour tenter de rassurer l'autre membre de ma famille. « Avec les études et même, avec mon père en fait. » dis-je en rigolant à moitié. Liz connaît la relation que j'entretiens avec mon géniteur et sait qu'il m'en a fallu pour admettre ce qu'il a fait de bien. « J'ai appris que les bouts de papiers peuvent en dire beaucoup et sur beaucoup de trucs. Tiens. » Je tends le dossier à ma cousine, la laisse jeter un coup d’œil. Des traces de l'incendie, les certificats de naissance, les papiers qui prouvent que je suis entouré de deux sœurs ... Je n'ai pas fais le travail à moitié et j'en suis assez fier. « J'ai trouvé le certificat de naissance de Spencer et ses vrais parents par la même occasion. J'ai fais des recherches sur eux ensuite, pour arriver à toi. » Les yeux fixés sur la table, je suis peu satisfait de cet espèce de résumé que je venais de dire, ayant l'impression de réduire le travail que j'avais fais. Mais peu importe, ce n'est pas ça qui compte. « Liz. Spencer et toi, vous êtes sœurs. » Le manque de tact est flagrant mais il fallait qu'à un moment, l'un de nous brise ce silence pour que ça éclate.

AVENGEDINCHAINS

_________________

thanks for the memories
plonge au cœur de moi, au fond de mes abîmes, de mes abîmes, dis-moi ce que tu vois. plonge au cœur de moi. et quand tout me dessine, tout me dessine, je veux renaître en toi. ▬ viens, écris sur ma peau les mots que je n’ose pas. même au bord du KO si je tombe retiens-moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, deborah, nate, jesse & yevgeniya
TON AVATAR : béatrice martin
TES CRÉDITS : shyia (avat) penny (gif signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 2477
POINTS : 3887
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (09.04.90)
CÔTÉ COEUR : amoureuse de rhys
PROFESSION : tutrice à l'université de swansea
REPUTATION : elle commence à être un peu mieux, non ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Moment of truth + Lizzie, Malone & Spencer Dim 8 Mai - 14:17

Everyone's looking at me
I'm running around in circles, baby
A quiet desperation's building higher

J'ouvre la porte et je tombe nez à nez avec Malone, Mila et Spencer. Je fais les salutations dans un mélange de chaleur et de gêne et quand mon cousin me demande comment je vais, je le gratifie d'un sourire en hochant la tête. Tout va bien. Du moins, je me porte bien et je n'ai pas à me plaindre, même si je stresse de plus en plus par rapport à la conversation que nous nous apprêtons à avoir. Je dissimule ce malaise derrière un beau sourire et je m'avance vers la petite pour qu'elle m'embrasse sur la joue et je fais de même, déposant un baiser sur le front de Mila. « C'est dingue la vitesse à laquelle elle grandit. » Dis-je en m'émerveillant autant pour moi-même que pour son père qui la tient fermement. Je les invite à entrer dans l'appartement de mon frère, bien que ce dernier soit au travail et je les laisse s'installer dans le salon, où je ne tarde pas à apporter quelques pâtisseries faites en début de matinée. Je m'installe en face d'eux, l'estomac noué et je décide de ne pas tourner autour du pot davantage, comme Malone l'a fait précédemment et je demande quel est le sujet qu'ils veulent aborder. C'est Spencer qui réduit le silence à néant et qui prend la parole en premier. Mes yeux s'arrondissent et je commence à paniquer intérieurement. C'est grave. C'est très grave, sinon, le ton de sa voix ne serait pas aussi sérieux et ses paroles ne seraient pas aussi lourdes de sens. Les lèvres pincées, je  triture mes doigts inconsciemment et tous les scénarios se bousculent dans ma tête, le premier étant en rapport avec son don de rein. Est-ce qu'elle veut un dédommagement ? Est-ce qu'elle va me mettre sur la paille ? Ou alors est-ce qu'elle va me dire que son don qui a sauvé ma vie est en fait une tragédie pour la sienne ? Je ferme les yeux quelques secondes, pas encore prête à entendre la sentence. Mais finalement, je ne dis rien et l'Anglaise reprend la parole sur un sujet que je ne m'attendais pas à aborder. Ma famille, mes origines… Mon regard incrédule se pose sur Spencer, puis sur Malone, de temps en temps, je cherche à ancrer mes yeux dans les prunelles de ma petite-cousine qui n'a aucune idée de ce qui est en train de se passer. Elle ne comprend pas la gravité de la situation et je crois que moi non plus. Le Carter s'y met lui aussi et il me tend un dossier. D'une main hésitante, je l'attrape, je l'ouvre et je m'apprête à éplucher les documents qui se trouvent à l'intérieur.  Je ne peux pas regarder mon cousin parce que je commence à comprendre et je crois savoir ce qu'il s'apprête à me dire. Je ne peux pas le regarder. Je ne peux pas le croire. Les croire. Alors je reste la tête baissée à découvrir les papiers trouvés par Malone et par son père. « C'est impossible… » que je lâche dans un murmure quasi inaudible quand Malone tranche que je suis la soeur de la rousse. Je déglutis, mais je ne quitte pas le dossier des yeux. Il y a les certificats de naissance d'une Elisabeth Billie Clarke née le 09 avril 1990 et d'une Serena Spencer Clarke née le 03 mai 1989. Les datent correspondent, les prénoms aussi, même si je ne sais pas pour quelle raison la rouquine utilise son deuxième prénom. Les parents sont les mêmes, les lieux de naissance identiques… Et les certificats de décès aussi… Un incendie mortel. On trouve des copies des procédures d'adoptions, la famille Mathesson, la famille Evans… J'ai mal à la tête. J'ai mal au ventre. Je me relève brusquement et je fais les cent pas dans le salon en tentant de digérer les informations. J'ai une soeur. Spencer Evans est ma soeur. Ma soeur biologique. Je soupire. Je garde une main sur le front comme pour soutenir ma tête qui est devenue lourde et douloureuse. Ce n'est pas possible.  « Non… Non… J'ai… Je n'ai pas de soeur. Je ne peux pas y croire. C'est… C'est impossible. » Je secoue la tête une nouvelle fois puis je m'immobilise, toisant les jeunes gens en face de moi.  « Je sais que je suis adoptée, mais mes parents sont les Mathesson et… et je n'ai pas de soeur… J'ai, j'ai deux frères et c'est tout. » Ma tête va exploser et comme je parle d'eux je pense à présent à mes frères : Luka et Enael. Ena'… S'il vient à apprendre que j'ai retrouvé une partie de ma famille biologique, je ne peux même pas imaginer ce qu'il serait capable de faire. Je suis sa petite soeur, sa petite princesse… Qu'est-ce qu'il se passerait s'il venait à apprendre que j'ai moi-même une soeur ? Je panique. Purement et simplement. J'inspire, j'expire et cette fois, je m'adresse au brun. « Oh mon Dieu, Malone… Il ne faut pas en parler à Ena'. »

_________________


« high hopes »
You could be my unintended choice to live my life extended, you could be the one I'll always love, you could be the one who listens to my deepest inquisitions .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Thomas, Lenny, Rhys & Trystan
TON AVATAR : Johanna Brady
TES CRÉDITS : Lolitaes (avatar) & petramaximoff (gifs) & Anaëlle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
En cours : Kainoa - Hope - Nate - Malone

RAGOTS PARTAGÉS : 3722
POINTS : 3091
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans. (03/05)
CÔTÉ COEUR : Fiancée à Kainoa. Elle va accoucher de leur premier enfant en Novembre. Un bonheur sans nuages ? Pas sûr... La demoiselle se sent un peu délaissée ces derniers temps.
PROFESSION : Elle n'a pas terminé la fac de droit, elle aimerait bien s'y remettre après la naissance de sa fille.
REPUTATION : Vous avez vu, elle a changé de nom ! Incroyable, pendant tout ce temps, elle en usait un faux pour échapper à son ex-mari... On se croirait dans une série américaine !



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Moment of truth + Lizzie, Malone & Spencer Mar 10 Mai - 21:21

Moment of truth
Lizzie, Malone & Spencer

The thing people forget is how good it can feel when you finally set secrets free. Whether good or bad, at least they're out in the open, like it or not. And once your secrets are out in the open, you don't have to hide behind them anymore.



Ce n'était pas très brave de la part de Spencer de mettre Malone en première ligne alors qu'elle touchait au but, qu'elle était proche de sa révélation. Pas plus que de se cacher derrière Mila que la rousse avait plus ou moins soustraite à son père. Mais elle était une personne timide, avec un énorme manque de confiance en elle et la situation était loin d'être banale. Et pour son plus grand soulagement, Malone accepte le passage de témoin avec une certaine grâce. Il était vraiment son meilleur allié et elle avait beau multiplier les remerciements, elle avait l'impression qu'elle ne pourrait jamais lui exprimer sa gratitude de manière adéquate... Dans un premier temps, le brun semble adopter la même méthode que la coiffeuse. Il tourne un peu autour du pot, évoquant son père et leur cabinet pour expliquer un peu sa démarche à Lizzie avant d'entrer dans le vif du sujet. Les mots qu'il prononce, Spencer les a déjà entendus, quelques jours plus tôt, quand il est venu tout lui expliquer chez elle et pourtant, elle ressent la même émotion que la première fois. Après tout, c'est d'un pan de son histoire dont il s'agit. Ou plutôt de leur histoire. Car désormais, Lizzie fait partie de l'équation, cela ne fait plus aucun doute. La Evans regarde avec une certaine avidité celle qu'elle sait désormais être sa sœur, prendre connaissance de leurs certificats de naissance respectifs et des autres documents que Malone a trouvé à propos de l'incendie et de leurs parents. Vraiment, il avait fait  du bon travail. Sauf que pour le moment, Spencer ne peut vraiment pas détourner son regard pour lui adresser un sourire. Tout ce qui lui importe, c'est la réaction de Lizzie. Ses premiers mots sont adéquats. C'est impossible. En effet, la coïncidence paraît trop énorme pour être vraie. Quelles étaient les chances pour que les deux petites Clarke (car c'était bien leur nom de famille au début) se retrouvent dans la même ville ? Pour Lizzie, ce n'était pas si étonnant qu'elle soit à Tenby, après tout ce n'était qu'à une trentaine de kilomètres de Swansea (leur lieu de naissance selon les certificats) mais pour Spencer, c'était un peu plus aléatoire... Quant à la greffe qui les avait réunies, c'était tout aussi surnaturel. Et pourtant, c'était en train de se produire. Et aux yeux de Spencer, c'était un miracle. Elle ne se prive pas de le dire, la voix enrouée. " J'ai... J'ai  toujours cru qu'ils nous avaient abandonnés... Nos... mes parents. Qu'ils ne voulaient pas de moi. Que j'étais toute seule dans ce monde. Sauf qu'ils ne sont pas partis volontairement... Et qu'on est toutes les deux." C'est un résumé très confus de ce qu'elle ressent mais maintenant que la nouvelle est lâchée, le stress quitte progressivement la rousse, ne laissant place qu'à une joie intense. Elle avait une sœur. Une sœur ! C'était merveilleux.

Sauf que quand Lizzie retrouve la parole, elle n'a pas l'air d'être du même avis. Elle n'avait déjà pas l'air très bien quand Spence, Malone et Mila étaient arrivés chez elle, mais là, elle a carrément l'air au bord de la nausée. Et finalement, elle se lève d'un bond, refusant de croiser le regard de Spencer, qui pourtant, la dévisageait, brûlante d'espoir. Sa seconde réaction est le déni. Quelque chose de naturel chez l'être humain, quand il est confronté à une situation qu'il ne comprend pas mais ça n'en est pas moins douloureux à entendre. Je n'ai pas de sœur. Un rejet instinctif. Presque définitif. Et Lizzie continue, invoquant sa famille biologique et ceux qui doivent être ses frères adoptifs, criant à Malone qu'il ne faut pas leur dire. Comme si Spencer était un vilain petit secret. Comme si cela n'était qu'une mauvaise farce. D'ailleurs, la rousse est tout à coup totalement en retrait. Lizzie ne la voit plus, ne s'adressant qu'à son cousin. D'instinct, la première réaction de Spence serait la fuite. Elle pourrait rendre Mila à son père et quitter son salon. Elle n'était pas certaine que Lizzie le remarquerait. Mais voilà, elle avait beau ne pas aimer embêter les gens, elle ne pouvait pas laisser les cousins entre eux. Pas quand Malone et elle (enfin surtout Malone) venaient de lâcher quelque chose d'énorme. Pas quand c'était elle qui avait entraîné le Carter dans cet guet-apens. Alors elle finit effectivement par rendre Mila à son père, non sans avoir câlinée la petite fille avant pour se donner du courage. Elle lance un regard triste à Malone, se demandant s'il ressent tout à coup la même culpabilité qu'elle. Car finalement, elle n'était plus si convaincue que dire la vérité était une bonne chose. Lizzie semblait en pleine crise d'angoisse... La coiffeuse se lève du canapé pour faire face à Lizzie, essayant de calmer l'ouragan qu'était devenue la blonde. Cette dernière faisait en effet les cent pas dans le salon d'un air catastrophés. " Lizzie... Je sais que c'est bouleversant... Je suis désolée." Elle lève une main hésitante pour la poser sur le bras de la future institutrice.   " J'étais dans tous mes états aussi quand j'ai su la vérité, tu sais. Prends ton temps." Dit-elle d'une voix douce, le plus gentiment possible.



_________________

That's some type of love ❥ When the world's on fire, we won't even move. There is no reason if I'm here with you. When were old and gray And our faces changed, There won't be a moment, when my heart don't feel the same. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : knight.
TES DOUBLES : daniel & adriel.
TON AVATAR : tylerHOTposey ♥
TES CRÉDITS : shyia & annaelle & tumblr.
RAGOTS PARTAGÉS : 4629
POINTS : 5524
ARRIVÉE À TENBY : 26/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 25ans. (04.11.1991)
CÔTÉ COEUR : en couple avec Mona depuis un moment maintenant.
PROFESSION : avocat, fêtard, motard, musicien, photographe, il m'est assez difficile de rester en place et de me contenter d'un seul métier.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Moment of truth + Lizzie, Malone & Spencer Mer 18 Mai - 1:02


truth, truth, truth.
Soeurs. Soeurs. Soeurs. Le mot résonne, encore et encore, avec ma propre voix. J'avais peut-être été trop directe, j'aurais peut-être du faire les choses plus subtilement. Fin, c'est trop tard maintenant. La nouvelle est tombée aussi vite qu'un objet qui défie la gravité. « J'ai... J'ai  toujours cru qu'ils nous avaient abandonnés... Nos... mes parents. Qu'ils ne voulaient pas de moi. Que j'étais toute seule dans ce monde. Sauf qu'ils ne sont pas partis volontairement... Et qu'on est toutes les deux. » J'ai de la peine pour Spencer et pour les sentiments qu'elle déballe d'un coup face à nous. C'est horrible de se sentir si seul face au reste du monde, comme si t'étais persuadé que c'était juste le destin qui t'avait séparé de ses proches. J'ai essayé de me mettre à sa place mais c'est impossible de ressentir la même once d'émotion sans en avoir vécu ne serait-ce qu'un fragment. Et pour les parents, ils n'ont pas choisis leur destin et cette fois, je peux me mettre largement à leur place. Saint d'esprit, jamais rien ne me séparera de Mila, surtout quand je pense qu'elle finirait dans un nombre interminable de foyers d'acceuils.

« C'est impossible… » Je connais ce regard et je ne l'aime pas particulièrement. J'entends à peine ce que ma cousine vient de dire, elle a la tête baissée et ne quitte pas des yeux les papiers que je lui ai donné. Liz est sûrement en train de se rendre compte de ce que ça signifie vraiment mais elle est surtout en train de faire le lien et de comprendre par elle-même. C'est choquant, je m'en doute, mais je n'ai pas la possibilité de dire que je comprends ce qu'elle ressent. Alors je cherche les mots capable de l'apaiser. Son visage en dis long et je ne trouve toujours rien à dire tandis qu'elle est encore sous le choc. « Je sais que je suis adoptée, mais mes parents sont les Mathesson et… et je n'ai pas de soeur… J'ai, j'ai deux frères et c'est tout. » C'est typique. Elle a grandi avec eux, comment pourrait-elle penser d'un seul coup que les personnes qui l'ont entourées depuis toujours puissent devenir des inconnus face à sa famille biologique. Je me penche, m'assois près du bord et pose mes mains sur ses genoux. « Calme toi Liz, tu sais qu'on sera toujours ta famille. Mais là, par rapport à de nombreuses personnes dans ton cas, tu as l'occasion de savoir d'où tu viens et je ne pouvais pas te le cacher. » dis-je un peu gêné. Je me souviens de la promesse que j'avais fais à Spencer et me rend compte qu'en fin de compte, si j'avais gardé le secret ça m'aurait rongé. Mais pas besoin d'en faire tout un plat. « Oh mon Dieu, Malone… Il ne faut pas en parler à Ena'. » J'ai beaucoup pensé, mais simplement pas à ça. Face à une cousine au bout de la crise de panique, je n'arrive pas à bouger. Ena. Mon cousin est géniale quand il veut mais aussi dangereux. C'est un lunatique et impossible de prédire sa réaction face à la nouvelle. J'en arrive même à avoir peur pour Spencer, cette inconnue qui lui vole soit disant sa petite princesse. « T'inquiète pas pour lui. Occupe toi de toi d'abord. » Et du fait de digérer le coup.

Ce n'est que quand je récupère Mila sur mes genoux que je me souviens de Spencer. Pendant une seconde, j'ai été inspiré dans l'inquiétude de ma cousine au point d'en oublier que la jolie rousse en avait autant. Je me sens coupable, me redresse et assois la petite princesse comme il faut. « Lizzie... Je sais que c'est bouleversant... Je suis désolée. » La Evans prend la parole avant que je n'ai pu le faire. Elle pose sa main hésitante sur Liz, le premier contact officiel entre deux soeurs. Je souris devant l'image que j'aime assez et me rappelle la relation que j'ai avec mon frère et ma soeur. Quelque chose d'unique. « J'étais dans tous mes états aussi quand j'ai su la vérité, tu sais. Prends ton temps. » La voix douce qu'elle emprunte m'apaise presque aussi vite, rassuré de voir que la rousse allait mieux que ce que je pensais. « Je confirme. » dis-je en tentant de détendre l'atmosphère. Sauf que je ne suis pas sûr que ça marche vraiment. « Plus sérieusement, c'est choquant pour toutes les deux. Même pour moi, je vous l'avoue. » Ces recherches, d'une manière comme une autre, ont été un moyen de faire face aux origines d'un membre de ma famille. Est-ce que ça fait de Spencer une cousine ? Car après tout, grâce à Liz, on s'est rendu compte que la famille ce n'est pas seulement le sang. Sur cette question, je reviens à la réalité. J'y ferais face un peu plus tard. « Et peut-être que vous devriez y faire face seules .. Entre famille. Je peux aller faire une promenade avec la petite et revenir un peu plus tard, le temps que vous discutiez un peu. » Je dois avouer que c'est mon échappatoire, parce que je me sens de moins en moins à ma place entre les filles. Il est sûr que je leur sers de soutien mais je ne pourrais pas toujours être là quand elles seront ensemble. J'attends une quelconque réaction de la part d'une des filles, me prépare à reste si vraiment besoin.

AVENGEDINCHAINS

_________________

thanks for the memories
plonge au cœur de moi, au fond de mes abîmes, de mes abîmes, dis-moi ce que tu vois. plonge au cœur de moi. et quand tout me dessine, tout me dessine, je veux renaître en toi. ▬ viens, écris sur ma peau les mots que je n’ose pas. même au bord du KO si je tombe retiens-moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, deborah, nate, jesse & yevgeniya
TON AVATAR : béatrice martin
TES CRÉDITS : shyia (avat) penny (gif signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 2477
POINTS : 3887
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (09.04.90)
CÔTÉ COEUR : amoureuse de rhys
PROFESSION : tutrice à l'université de swansea
REPUTATION : elle commence à être un peu mieux, non ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Moment of truth + Lizzie, Malone & Spencer Mer 18 Mai - 17:44

Everyone's looking at me
I'm running around in circles, baby
A quiet desperation's building higher

J'ai la tête qui tourne. Je me dis que ce n'est pas réel afin de m'aider à garder le contrôle de la situation, mais je sais bien que ces fantasmes ne sont pas possibles. Je ne peux pas me permettre de me fermer alors que je vis probablement la plus grosse découverte de ma vie. Alors je me force. Je reste stoïque, j'essaye de ne pas flancher… Mais c'est trop dur. Que ce soit les mots de mon cousin qui me dit de me calmer ou les mots de Spencer qui clame que c'est une nouvelle merveilleuse, je ne peux pas. Je secoue la tête, ne voyant pas les choses de la même façon qu'eux et me sentant soudainement comme une étrangère. Un noeud se forme dans ma gorge et dans mon estomac, mais je prends sur moi pour ne pas craquer et pour leur dire la vérité. Elle est moche la vérité. Elle est sans aucun doute très loin de ce qu'ils voulaient entendre, mais je ne peux clairement pas prétendre être ravie par cette nouvelle alors qu'à l'intérieur de moi, j'ai l'impression que tout est sur le point de s'effondrer. « Le truc c'est que… Je ne voulais pas savoir. » Je regarde mes pieds avec obsession, mais ma voix se brise alors je relève la tête, voguant vers Spencer, puis vers Malone, pour répéter. « Je ne voulais pas savoir. » C'est brutal et je devrais peut-être prendre plus de gants avec la femme qui m'a sauvé la vie, mais je n'y arrive pas. Je sens les larmes me monter aux yeux et pour essayer de sauver la situation, je me concentre à nouveau sur la rouquine à laquelle je ne veux pas faire de peine. « Je suis désolée, Spencer. Je pense que ce n'est pas ce que tu voulais entendre et ce n'est pas contre toi, vraiment, c'est juste que… Contrairement à toi, je n'ai jamais cru que j'étais seule. J'ai toujours été entourée. Je n'ai jamais cherché à découvrir qui étaient mes parents biologiques parce que… Je n'en ai jamais ressenti le besoin. » Je n'ai jamais cherché à savoir d'où je venais parce que j'étais trop heureuse d'être entourée par une famille aimante et bienveillante. Mes frères ont toujours tout représenté pour moi, alors m'imaginer une soeur venant se faufiler au milieu, c'est difficile. Ce n'est même pas concevable, en fait. Je me mords la lèvre et je regarde Malone quand ce dernier me dit de ne pas m'inquiéter pour Enaël. Si seulement je pouvais ne pas avoir à me préoccuper de mon frère, mais c'est impensable. Je dois penser à lui avant de penser à moi. C'est la règle. Et la seule fois où j'ai tenté d'enfreindre cette règle en me mettant en couple malgré ses avertissements et ses appréhensions, j'ai terminé cocufiée. Alors non, je ne peux pas vraiment penser à moi avant de penser à lui. Ce n'est pas comme ça que les choses fonctionnent… Mais je n'ai pas envie d'effrayer Spencer avec cette histoire alors qu'elle s'ouvre à moi alors je reste muette et je me contente de secouer tristement la tête vers Malone pour lui faire comprendre qu'il me demande l'impossible.
Je fais des allés-retours dans la pièce, marchant pour ménager mes pensées un peu plus facilement, mais je n'ai pas l'impression que cela serve à grand chose. C'est quand je sens Spencer devant moi que je m'arrête pour écouter ce qu'elle avait à me dire. Je devrais me montrer meilleure avec elle, moins hostile… Elle est de ma famille, visiblement, même si je n'arrive pas encore à le croire. « T'excuse pas… 98,4% de compatibilité c'est énorme… Je veux dire… Je me demande comment je n'ai pas pu y penser moi-même. » Après tout, Spencer n'a fait qu'être un peu curieuse. Ce que je peux comprendre, même si les conséquences sont gigantesques.
Je me tourne vers le brun quand sa voix ressurgit de l'autre côté de la pièce et je le vois nous proposer de digérer la situation juste Spencer et moi. Je me mords la lèvre, pas franchement à l'aise avec cette idée. Mais encore une fois, comment faire pour ne pas la blesser ? Je ne peux pas reprendre les propos du Carter en clamant haut et fort qu'il est ma famille plus qu'elle, elle ne l'est.  Non, je ne peux pas être aussi violente verbalement.
Je m'éloigne de quelques pas, leur tournant le dos pour réfléchir à comment lâcher ma réponse, puis au bout de quelques secondes, je me retourne pour leur dire, non sans difficultés. « Uhm… Je crois que je préfère être seule pour le moment. » Je les invite à sortir et j'ai du mal à soutenir leurs regards. « Spencer, je suis toujours reconnaissante de ce que tu as fait pour moi, vraiment, je ne pourrai jamais te remercier suffisamment, mais là… Faut juste que… Que je digère l'information. » Je me déteste de renvoyer une personne aussi gentille que Spencer comme une malpropre, mais sa présence devient insupportable et le besoin de solitude se fait de plus en plus puissant. « C'est moi qui suis désolée. » J'aurais une dernière requête à faire… Demander qu'ils gardent cette nouvelle pour eux, mais je ne peux décemment pas les empêcher d'en parler à leurs proches. La chose est dite et elle ne sera plus secrète bien longtemps. Autant m'y habituer dès maintenant et profiter du sursis qu'il me reste pour savoir comment l'annoncer au reste de ma famille et notamment à mes frères.

_________________


« high hopes »
You could be my unintended choice to live my life extended, you could be the one I'll always love, you could be the one who listens to my deepest inquisitions .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Thomas, Lenny, Rhys & Trystan
TON AVATAR : Johanna Brady
TES CRÉDITS : Lolitaes (avatar) & petramaximoff (gifs) & Anaëlle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
En cours : Kainoa - Hope - Nate - Malone

RAGOTS PARTAGÉS : 3722
POINTS : 3091
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans. (03/05)
CÔTÉ COEUR : Fiancée à Kainoa. Elle va accoucher de leur premier enfant en Novembre. Un bonheur sans nuages ? Pas sûr... La demoiselle se sent un peu délaissée ces derniers temps.
PROFESSION : Elle n'a pas terminé la fac de droit, elle aimerait bien s'y remettre après la naissance de sa fille.
REPUTATION : Vous avez vu, elle a changé de nom ! Incroyable, pendant tout ce temps, elle en usait un faux pour échapper à son ex-mari... On se croirait dans une série américaine !



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Moment of truth + Lizzie, Malone & Spencer Dim 22 Mai - 10:39

Moment of truth
Lizzie, Malone & Spencer

The thing people forget is how good it can feel when you finally set secrets free. Whether good or bad, at least they're out in the open, like it or not. And once your secrets are out in the open, you don't have to hide behind them anymore.



Les choses sont en train de mal tourner. Spencer n'avait jamais fait ce genre de révélation à quelqu'un (forcément) mais elle avait l'intuition que ça aurait pu bien mieux se passer. Et au cas où, elle aurait un doute, il lui suffit de voir brièvement l'expression peinée, emplie de pitié que Malone lui lance pour qu'il s'évapore. Ils avaient foiré dans les grandes lignes. Visiblement, Lizzie n'était pas prête à recevoir une telle nouvelle... Et les paroles que la rousse prononcent ensuite pour tenter de l'apaiser semblent totalement inefficaces. Elle entend tout de même la voix de Malone venir corroborer ce qu'elle dit, croise les doigts pour que ce soit suffisant. Sauf que ce que Lizzie répond à son cousin s'apparente à un coup dans le plexus pour Spencer. Elle ne voulait pas savoir. Elle ne voulait pas savoir la vérité. Une vague immense de culpabilité submerge la rousse. Car ils avaient envisagé cette possibilité avec Malone mais finalement, ils avaient passé outre. Et maintenant que de grosses larmes coulent sur le visage de Lizzie, tandis qu'elle répète plusieurs fois qu'elle aurait préféré ne rien savoir, les raisons qu'ils avaient eu pour passer outre, ne paraissent plus si sensées à Spencer... Et puis la sentence tombe. La future institutrice cesse de s'agiter et parle calmement à la coiffeuse mais ça ne change pas grand chose. Même s'il est fait d'une voix douce et avec les formes, un rejet reste un rejet. Lizzie ne veut rien avoir à faire avec Spencer et elle le lui dit carrément. C'est alors les yeux de cette dernière qui se remplissent de larmes. La détermination de la blonde est très visible. C'est un non définitif, qui sonne le glas de la relation qu'elles auraient pu avoir. Et le pire dans tout ça, c'est qu''il n'a pas fallu très longtemps à Lizzie pour décréter que non, elle ne voulait pas faire une place dans sa vie à Spencer. " Je comprends." Parvient-elle tout de même à balbutier en réprimant de gros sanglots. Le sentiment de rejet est violent. Très violent. Et en vérité, elle ne comprend pas. Pas du tout. Comment Lizzie pouvait désormais savoir qu'elle avait une sœur dans ce monde et décider de laisser cette information de côté ? Non définitivement, ce n'est pas ce que Spencer voulait entendre.  Mais celle qu'elle appelle quand sa sœur dans sa tête a mis les formes dans son refus, alors elle peut faire de même. Lizzie lui avait bien précisé qu'elle devait cesser de s'excuser mais Spence ne voyait pas quoi faire d'autre. Elle l'avait vraiment bouleversée... " C'est moi qui suis désolée... Je n'aurai pas dû outrepasser ta volonté... J'aurai dû... J'aurais dû chercher à savoir si tu voulais savoir la vérité avant." Elle a bien pris garde d'utiliser la première personne, désireuse de minimiser l'implication de Malone. Elle ne voulait pas que sa cousine lui en veuille en prime.

Surtout qu'il est toujours aussi adorable, essayant malgré tout de créer un lien entre les deux sœurs, dédramatisant la situation par quelques paroles légères et leur faisant la proposition de les laisser seules toutes les deux. Sauf que Lizzie est toujours aussi résolue. Elle secoue la tête négativement en direction de son cousin, annonçant qu'elle voulait être seule. Voilà, c'était fini. Elle ne laissait même pas une chance à Spencer de discuter, d'essayer de présenter son point de vue. La rousse s'apprête à tourner les talons, toute à sa déception quand la blonde lui adresse encore la parole. Des paroles de consolation. Comme si ces mots mâtinés de pitié pouvaient apaiser la déception de Spencer et l'aider à passer outre. Surtout que Lizzie prend le problème sous le mauvais angle. " Ma démarche n'a rien à voir avec la greffe ! Ou un quelconque besoin de reconnaissance." Proteste vigoureusement Spencer. " Pour moi aussi c'est bouleversant. Mais au delà du choc, je vois ce que ça représente. Avoir une sœur. Quelqu'un avec qui je partage mon ADN et une histoire. Et je ne dis pas qu'on doit avoir la même relation que ce que tu peux avoir avec ta famille mais je ne pense pas non plus que ce soit juste qu'on vive dans la même ville en s'ignorant tout simplement." Elle s'était promis de ne pas plaider sa cause mais c'était plus fort qu'elle. Elle avait besoin de dire ce qu'elle pensait. Car elle avait bel et bien l'impression que Lizzie ne voulait pas être seule pour digérer l'information. Il était apparent qu'elle ne voulait même pas essayer de supporter la vérité. Sinon, elle aurait regardé Spence ou Malone dans les yeux, en y promettant d'y réfléchir. Elle continuait à faire ce qu'elle faisait depuis le début. Elle les jetait en douceur. Et quand elle y serait parvenue, elle allait enfouir ça dans un coin de son esprit et ne plus jamais y repenser. Certaines personnes étaient douées pour le déni. Une autre personne que Spencer aurait peut être insisté mais ce n'était pas vraiment le genre de l'anglaise. Il ne lui restait donc plus qu'à tirer sa révérence. " Mais je ne prendrai pas une nouvelle fois de décision à ta place. Je garderai ça pour moi. Et je respecterai ton choix, même si je le regrette. Et je suis sûre que Malone fera de même. Ne t'en fais pas, je n'approcherai pas le reste de ta famille. Au revoir, Lizzie."

Et puis, elle quitte ce salon, cette maison, doutant y revenir un jour. Elle venait de gâcher sa chance avec Lizzie. Elle se retrouve sur le perron ensoleillé en compagnie de Malone et Mila, presque groggy. Il s'était passé à peine un quart d'heure depuis qu'ils étaient entrés dans la maison mais ces quinze petites minutes avaient suffit à écraser tous les rêves et les espoirs de Spence à propos de la sœur retrouvée et perdue. La rousse quitte le jardin de Lizzie, peu désireuse que cette dernière pense qu'elle s'attardait volontairement, mais sitôt passée la barrière, elle doit s'accrocher à cette dernière pour encaisser le choc. " Et bien, on peut dire que c'était un fiasco." Dit-elle en essayant de plaisanter. Mais ce n'est pas drôle et le rire sinistre qu'elle laisse échapper ressemble plus à une plainte. Et bientôt, elle se met franchement à pleurer, ne pouvant pas supporter la déception et le rejet. Lizzie ne supportait même pas qu'elle reste dans sa maison alors... " Désolée..." Dit-elle pour Malone en essuyant ses larmes. " J'ai juste besoin de quelques instants... Après je vous ramènerai à la maison Mila et toi. Et je suis aussi désolée de t'avoir entraîné là-dedans. J'espère que Lizzie ne t'en voudras pas trop..." Le monde continuait de tourner. Spencer avait vécu sans sœur biologique pendant des années... Et pourtant, elle ressentait un immense sentiment de perte. Si on ajoutait la culpabilité et le choc face aux paroles de rejet de Lizzie, il lui fallait en effet quelques minutes pour se remettre. La dernière chose qu'elle voulait était en effet tuer son bon samaritain et son adorable petite fille.


_________________

That's some type of love ❥ When the world's on fire, we won't even move. There is no reason if I'm here with you. When were old and gray And our faces changed, There won't be a moment, when my heart don't feel the same. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Moment of truth + Lizzie, Malone & Spencer

Revenir en haut Aller en bas

Moment of truth + Lizzie, Malone & Spencer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-