AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

We will be okay [PV Siana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : MissPiggy/Bianca
TES DOUBLES : Aiden Holmes, Arabella Dot McCormack, Seren A. Vaughan et William T. Hardy.
TON AVATAR : Tim Minchin
TES CRÉDITS : avatar: James sing:Charney
TA DISPONIBILITE RP : méga disponible.
RAGOTS PARTAGÉS : 633
POINTS : 350
ARRIVÉE À TENBY : 31/01/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 42 ans (24 janvier)
CÔTÉ COEUR : assez grand pour tout le monde - sans attache
PROFESSION : propriétaire du Sugar Rush de retour aux études malgré son âge de grand-père de l'université
REPUTATION : L'excentrique confiseur dont les penchants pour la bouteille et la peur des calories en font un être encore plus bizarre, délègue à sa fille biologique sa boutique. Il semble avoir une idée derrière la tête avec sa réorientation professionnelle.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: We will be okay [PV Siana] Dim 27 Mar - 23:17

Quel que soit les mots que l’on emploie : l’anorexie, bien au-delà de la maladie mentale simple qu’elle semble incarné dans l’esprit de bien des gens, est une bête insidieuse. À l’instar d’une tumeur cancéreuse, elle s’insère lentement dans la tête de la personne. Lentement mais surement, elle prend de plus en plus de place. Les insécurités, l’anxiété et la peur sont parmi ses moteurs principaux. De l’intérieur, elle gruge peu à peu la force d’une personne. À l’image de bien des maladies, qu’elles soient physionomique ou psychique, elle est vécu de manière unique pour chaque personne.

Pour certains, ce n’est qu’une phase. Une petite durée dans une vie. Un passage bref dans un univers sombre. Ils survivront sans séquelles majeurs. Pour d’autres, le combat sera beaucoup plus long. Beaucoup plus pénible. Malgré les thérapies, malgré le support de gens qui comprennent, ou qui font semblant de comprendre pourquoi le fait de manger peut représenter un défi si immense… le défi peut rester. Présent. Le chemin vers la guérison peut sembler être un parcours de titan semé d’embûche et une bataille… non seulement contre soi-même mais aussi contre les autres. Ensemble et contre tous.

La bataille, pour moi, faisait encore parfois rage. Maintenir un poids « sain » était un défi constant qui se voyait encore dans chaque assiette – dans comment je faisais un tri systématique, les sourcils froncés, les lèvres pincés comme un gamin à chaque repas. Et elle faisait rage depuis plus de vingt-cinq ans. Je ne me rappelais pas de la première fois où j’avais basculé. Mais pour moi, le contrôle excessif sur le contenu de mon assiette était une manière de compenser l’absence de celui qu’il fallait sur ma vie. Je ne pouvais pas gérer mes parents. Pas décider à leur place de ce qui se passait dans ce bas monde… Mais je pouvais très bien choisir ce que je faisais subir à mon corps. J’avais justifié l’alcool de la même manière à mon premier psychiatre. C’était un moyen de gérer. De contourner l’impuissance que je ressentais. D’exorciser le mal-être grandissant qui côtoyait. Les monstres des abysses qui murmuraient obstinément que je n’en valais pas la peine se taisaient si j’avais du contrôle.

Maggie m’aidait à maintenir le contrôle. Elle savait les périodes où j’étais plus fragile, elle reconnaissait les moments où j’allais tomber sans prévenir dans le sombre terrier du lapin – vers ma propre descente aux enfers. Je lui en devais tant… mais elle n’était plus seule. Il y avait notre fils de six ans qui les yeux brillants mordait dans la vie. Il y avait Grace, qui me donnait une raison de me battre : Je voulais représenter mieux que sa mère et être un modèle. Je lui avais même ouvert l’arrière-boutique de mon échoppe. Il y avait Mila qui avait célébré ses un an… qui grandissait et qui devenait un petit bout d’humain. J’avais trouvé une place qui m’allait et quelqu’un pour me succéder. La vie allait pour le mieux dans le meilleur des mondes… non ?

Ce n’était pas pour autant que l’ombre ne restait pas en arrière-plan. Me guettant. Si une des pièces du casse-tête ne tombait plus à la bonne place, je savais très bien que je perdrais pied à nouveau. Un équilibre fragile. Ma vie roulait rondement. C’était samedi, j’avais laissé un collègue à la boutique et j’avais mis le cap sur la librairie Blackwell. Mon fils avait un anniversaire prévu la fin de semaine prochaine et comme ma boutique se trouvait juste à côté, c’était plus facile que ce soit moi qui me déplace pour y acheter l’album qui servirait de présent que ce soit Margaret. J’avais poussé la porte et je m’étais dirigé vers le rayon jeunesse. Je savais déjà le bouquin que je voulais. Je le ramassais donc et me retournais.

Quand on côtoie depuis longtemps des bêtes comme l’anorexie… on en reconnait les symptomes parfois chez autrui. Mon regard se heurta sur celui d’une jeune fille que j’avais presque habitude de voir à la boutique mais que je n’avais pas vu depuis plusieurs semaines déjà. Amincie, j’hésitais un moment sur son prénom : Siana. Je me faisais un véritable plaisir de savoir le nom de mes habitués – c’était un peu le but dans une petite ville. Et j’aimais savoir d’où venait mes touristes. Je me rapprochais de la jeune femme : « Bien le bonjour mademoiselle… » Je ne voulais pas abordé sa perte de poids. Juste me poser comme une option si jamais elle avait envie de parler.

_________________

I am still not a Grown-up
When I grow up, I will be tall enough to reach the branches that I need to reach to climb the trees you get to climb when you're grown up. I will be smart enough to answer all the questions that you need to know the answers to before you're grown up.BY Solosand
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Kainoa + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Haley Lu Richardson.
TES CRÉDITS : HJS ♥ + Blasphemy.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Emrys - Fiona - Rhys - Jesse & Daniel)
À venir : Spencer - Billie - Matthew.
RAGOTS PARTAGÉS : 7229
POINTS : 1953
ARRIVÉE À TENBY : 21/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans (17.07.93)
CÔTÉ COEUR : Elle sort avec Jesse.
PROFESSION : Pilote de transport dans la Royal Air Force.
REPUTATION : La pauvre, la vie ne l'a pas vraiment gâtée... Mais elle a de la chance d'avoir quelqu'un d'aussi gentil que Jesse. Vous croyez que ça va tenir, eux deux, avec leurs voyages respectifs ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: We will be okay [PV Siana] Mer 4 Mai - 5:29


Quelques jours à l’hôpital, une semaine précisément… Autrement dit une éternité, entourée de murs blancs, avec pour toute compagnie ses romans. Siana avait oublié ce que le mot « ennui » signifiait. Mais le Docteur Bowen avait été très clair : moins elle révisait, mieux c’était pour elle. Le mot d’ordre ? Du repos. Comme il l’avait bien compris, son stress n’était pas uniquement dû à ses partiels… La raison était bien plus profonde, plus ancrée, dissimulée avec soin. Du coup, elle avait dû se retenir de demander à sa mère (probablement bien briefée par son collègue) de lui emmener son ordinateur portable, où elle conservait soigneusement tous ses cours. Au lieu de ça, Siana avait bel et bien essayé de dormir, autant que possible. C’était sûrement l’une des meilleures choses à faire, surtout qu’elle avait bien compris que plus elle y mettait du sien, meilleurs seraient les résultats. Sa tension artérielle devait baisser. Son taux de minéraux devait augmenter considérablement. Mais de ce côté-là, elle n’avait pas vraiment eu de souci à se faire. Elle avait une perfusion, ce qui lui évitait de se forcer à avaler quoi que ce soit. Bien entendu, elle avait eu droit à de véritables repas (même si ce n’était pas la grand luxe, il ne fallait pas non plus trop en demander), mais au moins, elle n’avait pas eu l’impression que les professionnels de la santé l’obligeaient à se gaver. Et à la place, elle devait bien admettre que ce séjour l’avait requinquée. Elle se sentait plus en forme, pas forcément mieux dans sa peau, mais elle avait plus d’énergie et son mental était même un peu meilleur. Bien entendu, la jeune Pierce n’avait pas hésité à l’exprimer à Drystan, pour que ce dernier prenne conscience des petits progrès qu’elle effectuait. Lui-même semblait relativement satisfait après ces quelques jours passés dans sa chambre d’hôpital. Bien sûr, ce n’était qu’un début. Le chemin à parcourir avant le rétablissement était encore long, mais Siana avait la sensation d’avoir commencé quelque part et ça, c’était déjà énorme pour elle. Après tout, peut-être que tout ne se passait que dans sa tête ? Ce n’était pas forcément étonnant, mais au moins, quelque part, cette prise de conscience l’aidait un peu. D’après les médecins, elle était encore trop maigre et son corps fonctionnait toujours au ralenti. Mais c’était déjà mieux qu’une semaine auparavant et Siana tenait absolument à noter les petites avancées qu’elle effectuait. C’était encourageant et, finalement, même si c’était long, elle ne regrettait pas vraiment que son gynécologue ait insisté pour qu’elle reste à l’hôpital. Au moins, là-bas, elle n’avait pas eu à craindre une quelconque menace. Il fallait seulement qu’elle fasse de gros efforts pour chasser ses sombres pensées, mais sinon, elle devait bien admettre que ça lui avait été bénéfique.

Mais l’étudiante était aussi soulagée de retrouver le monde extérieur, même si ses craintes enfouies étaient déjà prêtes à ressortir. Elle respirait enfin de l’air frais et pouvait sentir quelques caresses du soleil sur sa peau, malgré le temps qui n’était pas vraiment fameux. C’était comme si elle était à nouveau libre et elle savourait ce sentiment. En plus, elle appréciait aussi de se sentir entourée. Il fallait dire que le sentiment de solitude l’avait pas mal rongée, pendant une semaine. Pourtant, depuis plusieurs mois, elle mettait à peine la tête dehors et ne voyait pas forcément grand-monde en-dehors de sa famille, son petit ami, ses professeurs et ses camarades de promotion… Mais là-bas, c’était différent. Malgré les visites assez régulières de ses proches, elle s’était définitivement sentie seule. Et à l’extérieur, elle retrouvait un semblant de quotidien, elle revoyait les bouilles familières de sa bourgade et ça lui faisait même plaisir de se promener à nouveau dans les rues du centre-ville. Siana n’était sortie que la veille de l’hôpital et, à part partager un repas avec sa famille (passage obligé), elle n’avait encore rien fait. Pour sa petite balade, elle avait tout de suite décidé de se rendre à la librairie en premier. Elle avait épuisé tout son stock de bouquins intéressants et elle voulait en acheter d’autres - elle avait les livres numériques en horreur. Sans hésiter, elle entra dans la boutique qu’elle fréquentait assez régulièrement, saluant au passage la fille Baxter qui y travaillait. Elle se planta ensuite devant son rayon favori, avant d’entendre une voix qui lui fit lever la tête. Un petit sourire se dessina sur ses lèvres. « Oh, bonjour ! » C’était le père de Grace et elle ne savait même pas comment l’appeler… Monsieur ? « Vous allez bien ? »

_________________


When people ask what I see in you, I just smile and look away because I'm afraid if they knew, they'd fall in love with you too ♥️


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

We will be okay [PV Siana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP abandonnés-