AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

You're my best friend, my Hero {Ft Falko}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: You're my best friend, my Hero {Ft Falko} Lun 4 Avr - 20:22



❝Falko x Willelmina

♡ You're my best friend, my Hero

Je roulais les yeux face à sa remarque. Lui? Toujours sage? Ouais mon œil! Il était plutôt un vrai bad boy oui. Un bad boy sexy que je n'arrivai plus à cesser d'embrasser. Il me donnait trop d'envie. Il me faisait énormément d'effet. Jamais aucun mec ne m'a fait autant d'effet. Si je n'écoutai que mon corps la... je me serai déjà offerte à lui. Ouais j'en crevai d'envie. Mais j'avais trop de principe pour faire ça. Pour céder à des pulsions. Et puis je voulais qu'il continue de me respecter. Je savais qu'il avait vraiment envie de coucher avec moi, mais je savais aussi qu'il me respectait autant justement parce que je n'était pas du genre à écarter les jambes facilement, et que en me respectait moi même. Entre deux baisers il trouvait le moyen de me faire rire.

Tu aurais pu me comparer à du homard ou du caviar... Et toi tu es... hum du chocolat blanc. J'adore le chocolat blanc, tu le savais? Je pourrais en manger toute la journée!

Ouais, carrément toute la journée! La preuve, nos lèvres ne se quittent plus. Il s'amuse même à me la mordiller. Hum c'est un vrai délice ça aussi. Il trouvait cool que je devienne accro. Je souris. Et je m'attaquais à sa peau, à son cou, sa mâchoire... Il semblait adorer ça, alors je continuait. C'est moi ou il tremblait? Hum... J'adore ça aussi. Je retrouve ses lèvres pour de nouveaux baisers incessants avant de lui faire remarquer que je dois y aller. Ça n'a pas l'air de lui plaire. Et d'ailleurs nous échangeons encore quelques délicieux baisers. Ce moment est carrément hors du temps. Dire que c'est Gaby, et moi... Gaby et moi entrain de nous embrasser à n'en plus pouvoir. C'est quand même fou.

Finalement je trouve le courage d'arrêter et il me repose au sol. Puis nous sortons main dans la main jusqu'à la voiture. Nous échangeons encore un baiser, et même quelques uns, c'est dur d'arrêter mais je trouve la force de le faire et je m'éloigne à présent dans ma voiture. Cependant à peine rentré chez moi je lui envoi un message. Sa réponse me fait éclater de rire. Oui, madame cinq est de la meilleure compagnie qui soit. Je préfère ça que de te voir avec une autre fille... Mais je pense pas trop à moi en faisant ça hein... Tu parles... C'était évidement qu'il allait penser à moi. Est ce que ça me dérangeait? Hum? Je ne saurai pas dire... Arrêtes de parler de moi comme si j'étais un morceau de viande ou une vulgaire fille avec qui tu passe une nuit. Je vaux plus que ça non? Ça ne me dérangeais pas vraiment parce que j'avais l'habitude de ce genre de blagues avec lui. Mais c'est vrai que j'aimai quand il avait un peu plus de respect. Quand il disait "Willel j'ai envie de toi" c'était quand même mieux que "je vais échouer entre tes cuisses un de ces quartes". Enfin bref, mon cœur s'emballe à son message suivant... J'ai déjà hâte d'y être... Nous continuons de nous envoyer des messages tout le reste de la nuit. Et c'est en début d'après midi qu'il me prévient par message toujours qu'il arrive au sous-sol. Je suis déjà entrain de m'entraîner. Et c'est la première fois que j'ai des papillons dans le ventre en l'attendant... Je me sens toute bizarre et j'ai même une pointe de stress...

made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: You're my best friend, my Hero {Ft Falko} Lun 4 Avr - 20:53

YOU'RE MY BEST FRIEND, MY HERO × ft. Willelmina & Falko
J'affichai une grimace de dégoût quand elle émit l'idée que je la compare à du homard ou du caviar. Franchement, elle ne savait pas que ce n'était pas du tout de mon monde ça ? Et puis ça c'était des trucs qui puaient la mort en plus, non ? Tu me vois bouffer des trucs pareils, sérieusement ? Je roulai ouvertement des yeux. Quand même, elle me connaissait un peu mieux que ça. Du moins, je l'espérais ! Du chocolat blanc hein ? C'est tout moi ça ! Tu peux me dévorer autant que tu le veux. Et pour le coup, aucune pensée perverse sur le fait de me "dévorer". Je ne pensais réellement qu'à des baisers. Des tas de baisers. Encore et encore. Ouais parce que franchement, c'était le pied ça. J'adorais l'embrasser. Et ça me rendait dingue, l'idée de ne plus jamais pouvoir recommencer. Et de n'avoir pas droit à plus non plus. Je fus dans tous mes états quand elle s'amusa à mordiller et embrasser ma peau de ci et de là. Ouais, elle me faisait un effet dingue. Et j'étais choqué de voir à quel point. Parce que jamais une femme ne m'avait fait un tel effet. Et j'avais pourtant connu un tas de nanas. Pourquoi elle plus que les autres ? Parce que je lui courais après depuis des lustres ? Ou parce que je l'adorais comme jamais je n'avais adoré une femme ? Difficile à dire. Mais les faits étaient là. Elle me faisait plus d'effet que n'importe quelle autre femme par le passé.

J'eus ensuite énormément de mal à la laisser filer. Mais il le fallait bien ... Alors je rentrai chez moi, seul. Et je fus amusé par son sms. Et un peu inquiet aussi. Parce qu'elle savait que je n'allais pas arrêter de baiser à tout bout de champ, pas vrai ? Nous n'étions pas ensemble. Et puis elle refusait qu'on couche ensemble ... Alors il fallait bien que je me tape les autres nanas, quand même ... Pff, je suis bien obligé de penser à toi. T'as pas idée de l'état dans lequel tu m'as mis. Je pensais pas qu'un baiser pouvait être aussi bon. Putain c'était trop érotique ... Rien que d'y penser, j'en tremblais encore. Son sms suivant m'arracha une grimace. Parce que dans le fond, elle savait qu'elle n'était pas un simple morceau de viande pour moi. Tu me dis ça, juste pour que je te dise le contraire. Parce que tu sais que t'es bien plus pour moi. Toi je t'adore, c'est différent. Et franchement, le jour où tu te laisseras enfin aller, je te traiterai comme une vraie princesse. Ouais, ouais, beau parleur. Mais en même temps, j'étais sincère. Je n'allais pas me contenter de la baiser et puis basta. Je l'appréciais trop pour ça. Et en effet, elle valait mieux. Nous continuâmes de discuter par sms pendant un bon moment. Sauf quand je fis un saut dans la salle de bain pour ma douche et ... Et pour la visite de madame Cinq. Je finis par la gronder en lui rappelant qu'elle devait dormir. Puis je filai me coucher moi même. Pendant qu'elle était sans doute en cours ou je ne sais trop où, moi je pouvais dormir pendant les heures suivantes. Et quand je me levai ,ce fut pour me préparer à aller la retrouver dans son sous sol. L'idée de la retrouver me flanqua dans un état d'excitation plus avancé que toutes les autres fois avant ça. Pourtant, je savais que nous n'allions pas fricoter ensemble ou je ne sais quoi ... Mais quand même ! Pour autant, en arrivant, je me contentai d'un sourire et de taper dans son poing, du mien, en un geste amical et qui n'obligeait pas à trop de contact physique. T'as une de ces tête ... Tu manques de sommeil toi. Ouais voilà, je la charriais d'entrée de jeu, histoire de tout de suite effacer une éventuelle gêne entre nous. Moi j'ai dormi comme un bébé ! me vantai-je en m'installant sur mon petit siège habituel. Je ne précisais pas que j'avais bien dormi, une fois vidé -sans vouloir être vulgaire-. C'était trop tôt pour faire mention de cette nuit.
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: You're my best friend, my Hero {Ft Falko} Mar 5 Avr - 13:12



❝Falko x Willelmina

♡ You're my best friend, my Hero

C'est vrai je veux bien reconnaître qu'à ses yeux, le Steack frites doit être bien plus appétissant que des poissons étranges et même son plat préféré. Ok, j'accepte d'être son Steack frites et il sera mon chocolat blanc. Je ris toute seule à cette pensée plutôt étrange. Enfin après une bonne soirée à l'embrasser pendant des heures, nous rentrons chacun chez nous. Mais ça ne s'arrête pas la vu que nous échangions pas mal de sms. Je voulais m'assurer qu'il n'était pas avec une autre fille. Je ne suis pas du tout possessive. C'est juste qu'il n'a pas à passer la nuit avec une autre après m'avoir embrassé moi. Il m'assure que si ça arrivait entre nous, il me traiterait comme une princesse. Je roule les yeux Ouais... Et tu en trouverais une autre pour la nuit suivante... Non merci, ça ne m'intéresse pas! Je n'étais pas entrain de lui dire que je voulais qu'ensuite il me soit fidèle parce que premièrement nous ne serons pas ensemble, et qu'ensuite il en était bien incapable. Et d'ailleurs, il délaisse les sms quelques instants pour prendre sa douche. Je me doute bien de ce qu'il a fait d'autre. Je ris Alors j'étais bonne? Oh ben quoi? Moi aussi je peux la taquiner à propos de ça non? Finalement il me gronde parce qu'il est très tard. Je lui envoi un dernier message Bonne nuit Gabriel <3 .

Le lendemain matin j'ai cours le matin et l'après-midi je m'entraîne quand il vient me rejoindre. Je ne savais pas trop me comporter quand il arriva. Heureusement il prit les devants. Un salut comme d'habitude, en tapant nos poings. J'en étais soulagée quand même. Je lui fait un joli doigt d'honneur quand il me fait remarquer que j'ai une sale gueule à cause du manque de sommeil. Pffff la faute à qui? Bon ok, c'est aussi la mienne. Je danse vraiment bien aujourd'hui malgré la fatigue. Parce que quand il me regarde j'ai envie d'être époustouflante. Et je fini à bout de souffle. Je souris en revenant avec lui. Je prend la serviette à côté de lui et je m'éponge le visage.

Je vais prendre une douche et on bouge?

Je remontais prendre une douche en vitesse et me changer. Puis je le rejoint en bas.

On prend ta moto?

Ouais aujourd'hui j'avais vraiment envie d'en faire. Il faisait beau. Et j'étais d'humeur rock'n'roll. C'était peu être le fait d'avoir embrasser Gabriel, il détient sur moi à présent. Je ris légèrement. Puis je ponte dernière lui, sur sa moto, avant de l'enlacer fermement au niveau de la taille.
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: You're my best friend, my Hero {Ft Falko} Mar 5 Avr - 17:05

YOU'RE MY BEST FRIEND, MY HERO × ft. Willelmina & Falko
Malgré cette longue soirée passée à nous embrasser avec une certaine passion, elle refusait toujours autant qu'on couche ensemble. Merde alors. Même pas une petite fois vite fait ? Non, rien de rien bien sûr ... Parce qu'elle n'était pas ce genre de fille et ne le serait tout simplement jamais. Elle me le confirma d'ailleurs une nouvelle fois, par sms, en me faisant remarquer que même si je la traitais en princesse, j'irais en trouver une autre dès le lendemain. C'était presque ça ouais. Quoi que j'étais toujours hyper troublé par notre baiser et que je ne savais pas du tout comment j'allais gérer ça. Mais non, par respect pour toi, j'attendrais plusieurs jours quand même... Evidemment, en parti je plaisantais. Parce que c'était un peu se foutre de la gueule du monde que de parler de respect, pour quelques jours de différence à peine. Mais en fait, je ne savais pas du tout ce qu'il en était. Si ça se trouve, je tomberais hyper accro et c'est moi qui la harcèlerais pour qu'on fasse plus qu'une partie de jambes en l'air. Et qui tomberais amoureux. Oh mon Dieu, je pourrais tomber amoureux ? Moi ? Mais non ... Bon, pour l'instant je pensais surtout à baiser. Et à me soulager par mes propres moyens aussi. Ce que je fis entre deux sms.

Très drôle ... Ne ris pas de mes frustrations. Quel culot quand même ! J'eus un tendre sourire quand elle me souhaita une bonne nuit, en ajoutant un coeur à son message. Que c'était adorable. Mais venant d'elle, ça ne me surprenait pas tant que ça. Le lendemain, quand je filai la retrouver, je choisis de faire mine de rien. Autant que possible en tout cas. Et comme à mon habitude, je la charriais ouvertement dès mon arrivée. Ce à quoi elle répondit par un doigt d'honneur, ce qui eut le don de bien me faire rire. Puis le calme revint quand elle commença son entraînement. Comme à chaque fois, j'étais totalement subjugué. Elle était incroyable et attirait vraiment toute mon attention .Et pas uniquement parce qu'elle était bonne et que la voir danser était excitant. Il y avait tellement plus que ça ! Elle était vraiment incroyable et captivante. En tout cas, je ne me lassais pas de la regarder faire. Je ne m'en lasserais certainement jamais ... Après ça, elle vint récupérer sa serviette près de moi et je ne pu m'empêcher de me dire qu'en sueur, elle était hyper hot. Elle l'était tout le temps en fait ... Et puis elle filait prendre une douche. Je n'eus toutefois pas trop à l'attendre avant qu'elle ne revienne pour qu'on file faire un tour. Ouais, cool, va pour la moto ! Répondis-je avec joie. Elle prit place derrière moi et je démarrais. Pour rejoindre un petit parc où on pourrait s'installer pour profiter du beau temps, je fis un léger détour. Juste pour que le trajet dure plus longtemps. Au final, plus ça allait et plus les moments que nous partagions, duraient longtemps. Et à chaque fois qu'on devait de nouveau se séparer, on était autant frustrés l'un que l'autre. Mais il le fallait ! Alors je fini par la ramener chez elle en début de soirée. Les trois jours suivants, je n'eus pas le temps de passer la voir. Mais je pris quand même bien le temps de discuter avec elle par sms, tous les jours. C'est dingue comme elle me manquait quand nous n'étions pas ensemble ! Et quand je vins lui faire la surprise -positive, je l'espérais- de l'attendre devant la fac, j'avais changé de couleur de cheveux au passage et les avais légèrement raccourcit. C'était quelque chose que je faisais assez fréquemment. De les décolorer puis de revenir à ma couleur naturelle et puis changer encore. J'espérais qu'elle n'allait pas croire que c'était pour lui plaire. Bon ok, peut-être que c'était un peu le cas. J'adorais lui plaire. Bordel j'étais trop niais. Une vraie gonzesse sans déconner.
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: You're my best friend, my Hero {Ft Falko} Mar 5 Avr - 19:53



❝Falko x Willelmina

♡ You're my best friend, my Hero

Je pensai que ça allait être un peu plus "tendu" ou du moins étrange, de nous retrouver après cette soirée de baisers. Mais non, finalement tout était assez naturel entre nous la. C'était juste mon meilleur ami, comme toujours. J'étais contente que les choses se passent ainsi. Finalement il me regarda danser une bonne partie de l'après-midi, mais j'avais envie de prendre l'air et de partir avec lui en moto. Il ne se fit pas prier d'ailleurs. Alors après avoir pris ma douchent l'être changer nous partions direction un parc ou nous profitions juste du beau temps. C'était vraiment cool. Nous passions un super bon moment avant qu'il ne me ramène chez moi.

Les jours suivants nous ne nous voyons pas du tout. Je suis super déçue mais je sais qu'on ne peut pas passer notre temps ensemble. Même si j'aimerai bien... Je l'imagine avec d'autres filles... Et j'avoue que ça me met dans tout mes états. Alors je lui envoi souvent des messages pour savoir ce qu'il fait, ou il est, et avec qui. Je peux passer la nuit à lui envoyer des sms pour m'assurer qu'il n'est pas occupé à faire autre chose avec une fille. Je commence à ressentir des choses pour lui. Ça dépasse l'amitié. Je suis de plus en plus jalouse et même possessive. Je crois que... Que je suis entrain de... de tomber amoureuse de lui. Et c'est clairement la mode chose qui puisse arriver, et ce pour plusieurs raisons... Premièrement, ça ne sera jamais réciproque. Un mec comme lui n'était pas du genre tomber amoureux d'une fille comme moi. J'étais ennuyeuse, coincée, fade, nulle, je ne suis pas sexy, tout juste passable. D'ailleurs je ne sais pas trop ce qu'il me trouve... Alors que lui il est beau, sexy, sur de lui, intelligent, piquant, intéressant... Tout le contraire de moi quoi.

Quelques jours plus tard, je suis avec mon amie Christie, nous sortons des cours en discutant quand j'aperçois Gabriel. Je dis à mon amie que je dois la laisser. Je vais vers lui d'un pas rapide en souriant. Je rêve ou il à changer de coupe de cheveux? Non je ne rêve pas, il est brun, et il a les cheveux plus court. Quand je suis presque vers lui, je cours et lui saute dans les bras, enroulant un bras autour de sa nuque alors que l'autre tiens mes livres. Je dépose un baiser sur sa joue avant de reculer pour le regarder, les yeux brillants. Je passe une main dans ses cheveux.

T'es beau comme ça! Ça change.... Je crois même que je te préfère comme ça... T'es vraiment beau!

Je devais un peu rouge. Je le regarde même avec une certaine timidité et un petit sourire. Je ne savais pas si il était la pour ses affaires ou...

T'es venu juste pour moi? On se fait un truc?

Je n'arrivai pas à m'empêcher de sourire. Mais c'est à ce moment la que Christie nous rejoint. Elle fait virevolter ses cheveux et prend une espèce de voix séductrice qui n'est pas sa voix habituelle. Elle me dit qu'elle a oublier de me rendre un bouquin qu'elle me tend. Je le récupère et la remercie alors qu'elle est déjà entrain de faire les yeux doux à Gabriel.

Bon ok y va?

Mais Christie me prend par le bras et me demande pourquoi je ne lui présente pas mon ami. Je la fusille du regard. C'est quoi cette voix? Et cette façon de faire bouger ses cheveux et la façon dont elle le regarde. Et lui il entre dans son jeu. Sérieusement la?

Falko mon meilleur ami, Christie, une copine de classe. C'est bon la? On peut y aller.

Elle s'avance vers lui et lui tend la main en jouant avec ses cheveux de l'autre et en riant. Ils se serrent la main. Je prend Gaby par le bras et me tire.

Tu nous excuse Christie, on est un peu pressé la!

Je l'éloigne d'elle et le fusille du regard. Ouais ça m'énerve carrément la. Cette Christie n'est qu'une petite garce. Une petite pisseuse, une gosse de riche qui veut se taper un mauvais garçon. Et lui qui entre dans son jeu, mais quel crétin.
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: You're my best friend, my Hero {Ft Falko} Mar 5 Avr - 21:10

YOU'RE MY BEST FRIEND, MY HERO × ft. Willelmina & Falko
Les choses avaient vraiment changé entre nous, depuis notre baiser. Enfin vraiment ... C'était vite dit quand même. C'était surtout son comportement qui était bien différent. Je le constatai principalement au cours des jours suivants, alors qu'on ne pouvait pas se voir et qu'on se "contentait" de nombreux textos. Quand elle n'avait pas de nouvelle de moi pendant plus d'une heure ou deux, elle m'envoyait quelques messages l'air de rien. De façon plus ou moins discrète, elle semblait surtout essayer de savoir avec qui j'étais. Comme si elle craignait que je ne lui réponde que j'étais sur le point de me taper une autre nénette. Mais le fait est que l'occasion ne se présenta pas du tout non. J'étais vraiment occupé. Sinon j'aurais trouvé le temps d'aller la voir un peu, avant de vouloir baiser une nana. Et d'ailleurs, dès que j'eus une journée plus tranquille, ce fut tout de suite vers elle que mes pensées se tournèrent. Et la direction de sa fac que je pris pour aller la retrouver à la sortie de ses cours. Je fus super heureux de sa réaction. Quand elle ne fut plus qu'à quelques mètres de moi, elle accéléra jusqu'à courir et me sauta au cou. Je ris de bon coeur et posai mes mains sur sa taille. Ok, j'étais toujours aussi peu à l'aise avec les contacts trop tendres. Mais l'intention était bien là ! Elle déposa ensuite un baiser sur ma joue avant de regarder mes cheveux et de me dire que j'étais beau comme ça. Stupide coeur qui s'emballa dans ma cage thoracique. Et j'eus même un sourire tout ce qu'il y a de plus niais ! Vas-y mollo, tu pourrais me vexer. Et puis t'habitues pas trop, j'aime bien changer régulièrement. Non ça n'allait pas me vexer. Elle venait de me dire que j'étais beau quand même ! Je souris en la voyant rougir et afficher son petit sourire tout gêné. Arh, qu'elle était mignonne... Ouais j'suis venu pour toi. Tu m'as manqué. Lui avouai-je très franchement. Je n'allais pas tourner autour du pot et moins encore prétendre le contraire.

Elle allait se rapprocher quand la fille avec laquelle elle était sortie de la fac, s'approcha de nous. Je ne lui accordai d'abord qu'un très bref regard, avant de revenir à Willel. Ce ne fut que lorsqu'elle insista pour qu'elle nous présente, que je daignai poser vraiment les yeux sur elle. Elle n'était pas trop mal. Aguicheuse en tout cas. C'était la seule chose qui m'intéressait chez une nana. Qu'elle soit jolie et aguicheuse. Enfin, ça m'intéressait chez celles que je ne voulais que baiser. Or, je n'attendais rien de plus des femmes. Je finis par me détendre assez pour afficher un petit sourire amusé. Qui se fana un peu quand Willel laissa sentir son agacement grandissant. Mais de nouveau, la jeune femme me fit un rentre dedans évident. Je lui rendis sa poignée de main en gardant le regard planté dans le sien et en affichant un petit sourire. Mais Willel intervint de nouveau. Plus sèchement encore. Nous étions pressés ? Vraiment ? Je ne répondis rien, par crainte de l'énerver pour de bon et rejoignis ma moto sans me faire prier. Je tournai une dernière fois le regard vers la jeune femme à laquelle je fis un clin d'oeil, avant de mettre mon casque et de filer. Durant le temps que nous passâmes ensemble avec Willel, je pris grand soin de ne pas mentionner son amie ni rien. Je la sentais de plus en plus possessive. Et pourtant, toujours aussi peu fermée à l'idée de coucher avec moi. Bon sang, elle n'allait quand même pas m'interdire de me taper des nanas ... En tout cas, j'allais essayer de faire comme si de rien n'était. Nous étions toujours les meilleurs amis du monde me semblait-il. Et dès le lendemain, je revins devant sa fac pour la récupérer. Sauf que ce fut sa pote Christie qui arriva devant moi. Et qui, bien entendu, m'aguicha. J'étais très tenté de me laisser aller. Je résistai d'ailleurs quelques minutes, m'attendant à voir mon amie arriver à tout moment. Mais elle n'était peut-être même pas là en fait. Je ne l'avais pas prévenu. Je ne la prévenais jamais quand je venais. Alors finalement j'abandonnai. Et ce fut Christie qui prit place sur ma moto, dans mon dos. Et que je ramenai chez moi.
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: You're my best friend, my Hero {Ft Falko} Mar 5 Avr - 22:52



❝Falko x Willelmina

♡ You're my best friend, my Hero

Ouais je sais bien que je suis entrain de devenir carrément possessive avec Gabriel, et même plus que ça, mais je n'arrive vraiment pas à me contrôler. Je suis dans tout mes états quand je l'imagine avec une autre fille. C'est pour ça que lorsque je ne suis pas avec lui, je le harcèle presque de sms, et j'essaie toujours de savoir avec qui il est, de manière plus ou moins discrète. En tout cas, j'étais plutôt soulagée qu'il me réponde à chaque fois. Et j'étais carrément aux anges quand il arriva pour me récupérer devant la fac. Si bien que je lui sautai au cou en arrivant à lui rapidement. Il eut même droit à un gros bisou sur la joue. Il était vraiment craquant en brun. Ça lui donnait un côté plus ténébreux...

Je t'aime bien aussi en décoloré mais je te préfère comme ça c'est vrai.

Je souris timidement. Il me mettait dans tout mes états. Et ça devenait vraiment mignon entre nous. Il était venu rien que pour moi.

T'es le meilleur! Je l'ai toujours dis! Tu m'a manqué aussi.

Ça c'était ma phrase le concernant. Il était le meilleur c'est vrai. Et je l'adore... et même plus que ça. Ouais je suis carrément entrain de tomber amoureuse. Et ça me fait mal de me dire que je n'aurai jamais d'histoire avec lui. Parce qu'il voulait de moi seulement du sexe et moi je voulais beaucoup plus. Si il était prêt à vivre une vraie relation avec moi, une vraie histoire d'amour, bien sur qu'il t'aurai du sexe, des tonnes et des tonnes de sexe, mais si il n'attendait que ça, moi ça ne me suffirai pas, ça ne me comblerait pas, et je serai malheureuse. Je le suis déjà en partie. Ça me rend malheureuse de me dire qu'il n'éprouvera jamais pour moi ce que j'éprouve pour lui. Je ne serai jamais sa Bonnie. Je n'ai clairement pas le profil... Enfin en tout cas pour aujourd'hui c'est super entre nous, jusqu'à ce que Christie vienne nous casser les pieds. Et la voilà à faire du rentre dedans à MON Gabriel! Non mais quelle andouille! Et lui il entre dans son jeu à lui lancer des regards. Ça ne me plais pas du tout, et j'interviens pour faire cesser tout ça. Quand il lui fait un clin d'œil je lui met un coup de coude dans les côtes. Cretin!

J'avais prévu de lui faire la tête pensant notre petite balade, mais il se montre trop adorable. Et il est tellement beau en brun. Je n'arrive pas à lui faire la tête. Et nous passons un super moment, à marcher le long de la plage avec le beau soleil. Il s'arrête un moment à un stand pour s'acheter un paquet de bonbons. Il ouvre le paquet et j'en pioche quelques une avec lui. Au fond du paquet, il y'a un petit sachet en papier blanc. Certainement une connerie pour les gosses. Il en sort en effet un petit bracelet fait de perles multicolores en plastique, en forme de nuage et d'animaux. Il prend ma main et me le passe autour du poignet, ajoutant un petit "C'est pour toi! Tu ne pourra pas dire que je ne te fais pas de cadeau!" Je souris de toutes mes dents avant de l'embrasser sur le front.

Je le garderai toujours!

Ben oui, ce n'est pas tout les jours qu'il me fait des cadeaux! Et je trouve ça plutôt adorable pour le coup. Finalement nous rentrons après une longue balade. Mais je passe quand même mon temps à lui envoyer des messages auquel il répond. Le lendemain, je retrouve Christie en cours et déjà elle me questionne.

Au faite? Y'a un truc entre ce type et toi? Ton pote la... Falko?

On s'est embrassé une fois, et on se tourne un peu autour...

Et c'est sérieux?

Je ne sais pas encore. On prend notre temps... Donc... ça serait sympa de ne pas lui tourner autour. Je tiens vraiment à lui.

Et lui il ne tient pas à toi?

Si! Si bien sur... Mais rien n'est encore concret entre nous... C'est compliqué... Et une troisième personne ne ferait que compliquer les choses encore plus... Tu comprend?

Elle hocha la tête avec un petit sourire satisfait. Pffff... Comme si Gabriel allait la préférer à moi... Enfin, je me dépêche de sortir de cours, en espérant qu'il soit la. Mais Mathias, un mec adorable de première année à qui j'avais filer un coup de main dans certaines matières, m'arrête pour me demander quelques renseignements. Je ne l'envoi pas balader, je lui répond rapidement parce qu'il est vraiment sympa. Mais je file aussi vite que possible. Et quand j'arrive, je vois juste la moto de Falko qui est déjà loin. Et merde! Il m'a attendu et j'ai trainé. Il a du penser que je n'étais pas là... Enfin je crois que c'était lui... La moto est tellement loin que je ne vois pas qui est dessus. Mais de toute façon il est le seul à passer en moto par ici. J'allais l'appeler pour qu'il fasse demi tour mais je me ravisais, il n'allait certainement pas répondre ni même entendre son téléphone en étant à moto.

Je vais à ma voiture et je décide d'aller chez lui. Sa moto est la. Chouette! Je monte rapidement par l'escalier extérieur jusqu'au dernière étage. J'arrive devant sa porte et entre. Il vient d'arriver je suppose et il doit être à peine... Quand mes yeux se posent à l'intérieur de son appartement. Il est sur son lit/matelas, à moitié nu, Christie sur lui, déjà en sous-vêtements. Mon cœur se broie. Ils étaient entrain de... Ils allaient... Et il... Elle... Je lui ai bien dit que... Les larmes me montent aux yeux. Ils ne savent pas à quel point ils me brisent le cœur.

Salope! Tu t'es bien foutu de ma gueule! Je t'ai bien demandé de ne pas t'approcher de lui. Petasse!

J'y peu rien si t'es trop farouche pour garder un mec mère Thérèsa.

Les larmes coulent à présent sur mon visage. Je regarde Gabriel.

Et toi. Ne m'adresse plus la parole espèce d'enfoiré. Avec une de mes copines? T'es sérieux? Jte déteste! Vous vous êtes bien foutu de moi!

J'enlève de mon poignet le bracelet que m'a offert Gabriel et je lui jette à la gueule en chialant comme une conne.

Reprend ta saloperie de bracelet en plastique! Minable!

Je tourne les talons dans même refermer la porte et je dévale les escaliers à toute allure. Je démarre en trompe. Ma vue est brouillée par le flot incessant de larmes et je ne sais pas comme je fait pour arriver jusqu'à chez moi. Je veux monter m'enfermer dans ma chambre mais je n'ai pas envie de croiser mes parents dans cet état. Alors je vais directement au sous sol. De toute façon c'est certain que Gabriel ne m'a pas suivi. Il est trop occupé à baiser cette pute de Christie.
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: You're my best friend, my Hero {Ft Falko} Mer 6 Avr - 17:16

YOU'RE MY BEST FRIEND, MY HERO × ft. Willelmina & Falko
J'avais teint mes cheveux, surtout pour la faire craquer. Mais je ne m'attendais pas à ce qu'elle réagisse à ce point. Sérieux, elle semblait choquée et subjuguée tout à la fois. J'eus droit à une forte étreinte et à un baiser claquant sur la joue. C'était génial ! Si j'avais su, je l'aurais fait plus tôt encore. Je prends note ! Peut-être que pour toi, je resterai comme ça un peu plus longtemps ... Ou pas. J'en savais rien vu que je changeais d'avis comme de chemise ! Je souris de toutes mes dents quand elle assura que j'étais le meilleur, ajoutant que je lui avais également manqué. Eh bien, encore heureux ! Nos retrouvailles furent interrompues par l'arrivée d'une "amie" de Willel. Qui ne manqua pas de me faire rapidement comprendre que je l'intéressais. J'entrai évidemment dans son jeu. Pourquoi pas ? Elle était assez jolie. Quand mon amie me flanqua un petit coup de coude, je me contentai d'un bref rire. Puis nous filions. Nous nous rendîmes dans un petit parc pour profiter du beau temps. Je m'arrêtai pour acheter un paquet de bonbons dans lequel nous piochions tous les deux. Vu qu'elle même ne parlait plus du tout de sa pote et de son petit manège, je partais du principe que ça ne l'avait sans doute pas vraiment dérangé. Qu'elle s'en fichait quoi. Et puis de toute façon, je préférais me concentrer sur nous et sur cet instant que nous partagions rien que tous les deux. D'ailleurs, en trouvant un bracelet de gosse au fond du sachet, je m'amusai à l'offrir à Willel. Je le lui passai même autour du poignet en lui faisant remarquer que c'était un cadeau et tout ça. Je m'attendais presque à ce qu'elle le retire en disant qu'il était moche et en me traitant de gamin. Mais elle promit de le garder pour toujours, en m'embrassant sur le front.

Pas de quoi m'étonner en réalité. Elle était tellement simple. Loin d'être superficielle au point de ne vouloir que de vrais bijoux ou je ne sais trop quoi. Je lui souris et lui flanquai un gentil petit coup d'épaule. Nous restâmes encore un moment tous les deux, à simplement profiter de l'autre sans restriction. Et le lendemain, j'étais bien parti pour recommencer ça. Mais ce fut finalement avec Christie assise derrière moi sur ma moto, que je filai chez moi. Je pensais que Willel n'était sans doute pas là et Christie ne me détrompa pas. Je ne me méfiais pas du tout, je ne voyais pas de raison pour laquelle elle pourrait me mentir. Et une fois chez moi, je fus soulagé de constater qu'elle n'était pas là pour discuter, ni pour entreprendre une quelconque relation. Elle voulait juste du sexe. Et ça me convenait du tonnerre ! Je ne voulais que ça également. J'avais l'impression de n'avoir pas baisé depuis trop longtemps. Et elle, elle ferait l'affaire ! Nous étions à demi dévêtus sur mon matelas, quand la voix de Willel se fit entendre. Elle avait l'air pour le moins énervée. Non, pas juste énervée. Hyper déçue. Hyper triste. Je ne l'avais jamais vu comme ça. Je ne savais même pas comment réagir. Elle lui avait dit de ne pas m'approcher ? Putain mais pourquoi ? Et cette garce n'avait rien dit ? Quelle connasse ! Et moi ... Ok j'étais un sacré enfoiré. Je n'avais pas pensé que ... Que quoi au juste ? Je ne comprenais rien. J'étais perdu. Et voir les larmes sur le visage de Willel, ne m'aida pas le moins du monde. C'était de ma faute. Je lui faisais du mal là. Je la blessais. Moi ... Qu'est-ce que j'avais encore foutu, putain ?

Elle me détestait ? Non, elle disait ça sous le coup de la colère .... Hein ? Mais elle avait raison, je n'aurais sans doute pas du envisager de me taper l'une de ses copines. Je sursautai quand elle me balança le bracelet. Et dès qu'elle fit demi tour, je poussai la nana pour me lever. Je fonçai après Willel en refermant mon pantalon qui avait tout juste été déboutonné. Mais quand je l'interpellai, elle ne broncha pas. Elle était déjà en bas et ne m'avait certainement même pas entendu. Je rentrai dans l'appartement pour récupérer de quoi m'habiller. Evidemment, Christie tenta de me retenir. Quand je reviens, t'as intérêt de ne plus être là. Je vais pas prendre le risque de perdre Willel pour toi ... J'étais encore en train d'enfiler mon tee shirt quand je quittai finalement l'appart que je ne pris même pas la peine de refermer. Je fonçai directement à ma moto, pour prendre la direction de chez mon amie. En arrivant, je fonçai vers le sous sol en espérant qu'elle y était. Et c'était bien le cas. Mais elle était toujours dans un sale état. Mon coeur se serra à cette vision. Willy ... Commençai-je avec douceur. Je suis désolé. Je suis vraiment désolé. Et ce n'était pas dans mes habitudes de dire ce genre de truc, putain ! J'ai pas réfléchis, je te jure. Je suis juste ... Putain je suis le genre de mec qui réfléchit avec sa queue avant tout. Et je pensais pas que c'était une vraie amie. Je savais pas que tu le prendrais mal. Je te jure, si j'avais su, je l'aurais même pas calculé cette nana. Je m'en fous d'elle. Notre amitié est beaucoup plus importante. Tu es plus importante. Je te promets que je m'approcherai plus des nanas qui sont plus ou moins tes amies ...
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: You're my best friend, my Hero {Ft Falko} Mer 6 Avr - 19:27



❝Falko x Willelmina

♡ You're my best friend, my Hero

Pour moi il était capable de rester brun? Rien que pour me plaire? Voilà qui était plutôt intéressant. Enfin en attendant nous passions vraiment un super moment tout les deux. J'avais même droit à un cadeau, un petit bracelet tout mignon. C'était un peu enfantin mais je trouvai ça vraiment mignon. J'étais vraiment bien avec lui. Mais ça me faisais mal en même temps parce que plus je passe du temps avec lui et plus j'ai l'impression d'être amoureuse de lui. Je le regarde à chaque fois qu'il regarde autre part. Mon cœur s'emballe quand il me regarde ou quand il a un petit geste pour moi. Mais en même temps ça me fait tellement mal. Parce que je sais que jamais il ne sera amoureux de moi.

Enfin je passe la soirée à penser à lui et le lendemain en cors j'espère toute la journée qu'il serait la, à la sortie de la fac. Malgré les question énervantes de Christie, j'étais de bonne humeur et je sort t'ai rapidement de la fac. Malheureusement un camarade me demanda des renseignements et je n'eu pas le cœur de l'envoyer bouler alors je passai cinq minutes avec lui. Et quand je sortais enfin, Gaby s'éloignait à moto. Alors je le suivait en voiture. Et en arrivant chez lui, je le voyait à moitié nue, avec mon amie Christie. C'était comme une coup de poignard dans le cœur. J'avais dis clairement les choses à Christie, et Gabriel avait bien vu que ça m'avait dérangé quand ils se sont draguouiller sous mon nez. Mais la... Putain et maintenant je pleure devant ces deux connard. J'en ai marre de tout ça. Je me barre sans attendre après leur avoir dit ce que je pensai d'eux. Je m'enferme au sous sol en arrivant chez moi et je laisse vraiment aller ma peine. Je n'en peux plus. Je ne m'attend pas à ce que Gabriel arrive juste après moi. Surtout dans l'état dans lequel je me trouve. Il prononce mon sur on en douceur.

Gabriel... Pas maintenant s'il te plais...

Il s'excuse? Il s'excuse vraiment la? J'ai envie de l'envoyer chier. Mais je sais que ça lui foute déjà de prononcer ces mots alors je ne dis rien du tout. Mais je n'ai pas spécialement envie de l'écouter. J'ai encore les images de lui et Christie. Il me dit qu'il est le genre de mec à penser avec sa queue.

Ouais ça j'avais remarqué... Mais alors, qu'est ce que je fou avec toi? C'est vrai, pourquoi on est amis? On a rien à voir toi et moi...

Je ne savais pas si je pensai ce que j'étais entrain de dire. Non... Non Évidement que je ne le pensai pas. J'étais amie avec lui pourtour un tas de raisons et je le savais bien. Mais en ce moment, ouais, j'étais super déçue de lui. Et j'avais surtout mal déjà parce que c'était carrément indécent de sa part de se taper une de mes amies, mais en plus parce que je suis amoureuse de lui.

Arrêtes Gab, tu savais très bien que ça me déplairai. Tu as bien vu ma réaction hier devant la fac. Mais c'est pire que ça, tu m'a fait du mal, tu m'a blessé... Tu étais la seule personne à ne l'avoir jamais fait...

C'est vrai, à part mes parents, tout le monde dans mon entourage, toutes les personnes à qui je me suis attaché m'ont déçue ou m'ont fait du mal. J'étais tellement mal, la, en ce moment.

Toute la journée, j'ai pensé à toi. Toute la journée, j'ai espéré que tu vienne me chercher. Et j'ai essayé de sortir aussi vite que j'ai pu en espérant te trouver la... Mais c'est elle que tu étais venu chercher. Tu étais la pour elle... T'imagine pas comme... ça m'a blessé.

Je levai les yeux. De nouvelles larmes coulèrent sur mes joues. Je les essuie mais d'autre coulent.

Tu sais, au début, quand on commençait à se fréquenter, tout les jours je me disais "il va me décevoir, il va me faire du mal..." Mais au bout de quelques temps, je me suis que dis je me suis trompé, que c'était des préjugés, et j'ai arrêté de me méfier. Et au moment ou j'ai complètement baissé ma garde, tu...

Tu me déçoit, tu me fait du mal, tu... Je ne sais pas quoi dire d'autre. J'étais vraiment mal. Je ne savais plus quoi lui dire.

Je pars pour Moscow demain, mon ballet est dans trois jours. Je dois aller préparer mes bagages. On en reparlera quand je rentrerai...
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: You're my best friend, my Hero {Ft Falko} Mer 6 Avr - 20:25

YOU'RE MY BEST FRIEND, MY HERO × ft. Willelmina & Falko
Je n'avais vraiment pas réalisé que j'étais en train de faire une grosse connerie. Je ne pensais pas du tout que ça pourrait blesser Willel. Parce que j'ignorais qu'elle était si amie que ça avec cette nana. Je ne l'avais jamais vu avant. Alors je m'étais imaginé que ce n'était effectivement rien de plus qu'une camarade de classe. Alors ce n'était quand même pas si grave ... Si ? Apparemment si, vu sa réaction. En larmes, elle me balança le bracelet offert la veille, à la gueule, et se tira en courant. Je du me dépêcher pour la rejoindre aussi vite que possible chez elle. Je m'en voulais atrocement de lui avoir fait autant de mal. Je ne le pensais vraiment pas ... Elle n'avait pas envie de m'écouter, mais moi il fallait que je lui parle tout de suite ! On le sait depuis le début, qu'on n'est pas du tout pareils tous les deux. Mais ça n'a jamais été un problème. Et ça n'en sera pas un ! Non, elle n'allait quand même pas me dire que nos différences empêchaient notre amitié ! Franchement, j'étais d'accord avec le fait de ne pas coucher avec les filles de qui elle était proche de près ou de loin. Ce n'était vraiment pas cher payé pour pouvoir conserver notre amitié. Je détournai le regard quand elle affirma que je l'avais blessé. Que j'étais la seule personne à ne l'avoir jamais fait jusqu'à maintenant. Ouais, j'avais grave merdé. Fallait bien que ça arrive en même temps. J'étais un enfoiré.

D'accord ... Ok ... C'était évident que ça finirait par arriver. Mais je ne l'ai pas fait exprès. Je ne te ferai jamais volontairement du mal ... Et qu'elle pense le contraire, me faisait un peu mal quand même. Mais je ne pouvais pas lui en vouloir. J'avais merdé et je le reconnaissais. Inutile de jouer le petit innocent qui n'avait rien à se reprocher. Mais c'est pour toi que j'étais venu Willy. Je t'assure, j'ai attendu un moment. Je voulais qu'on fasse une sortie comme hier. Même quand elle est arrivée, je lui ai dis que je t'attendais. Mais elle m'a plus ou moins fait comprendre que t'étais sans doute pas là. Bon sang mais pourquoi elle refusait de m'entendre ? Et puis pourquoi elle était mal à ce point ? Ce n'était pas non plus comme si nous étions un couple. Dans ce cas là, ouais, elle aurait eut toutes les raisons du monde de me haïr et de m'en foutre plein la gueule. Mais là quand même. Mais comme j'étais quand même un peu en tort, je m'en voulais. Et n'étais donc pas en mesure de lui faire remarquer que sa réaction était sans doute un peu exagérée. Je n'étais "que" son ami. Mais peu importe. Pour l'instant, j'étais assez d'accord sur le fait que j'avais été con. Et que je devais me faire pardonner d'une façon ou d'une autre. Mais comment ? Je n'étais pas du tout habitué à ce genre de truc moi !

Et plus ça allait, plus elle pleurait. Mais je n'osais pas m'approcher pour tenter de la réconforter. Je serais certainement très mal accueillit. Je ne trouvai rien à lui répondre quand elle insista encore sur le fait que je l'avais déçu et lui avait fait du mal. Juste quand elle commençait à baisser sa garde et à ne plus se méfier de moi. Donc nous étions revenus à la case départ là. Elle ne me voyait que comme un enfoiré sans coeur et tout. Et puis très gentiment, elle me mit à la porte. Son ballet. J'avais oublié son ballet ! En même temps, elle ne m'en n'avait pas reparlé. Je n'étais donc pas du tout invité. Bon en même temps, elle savait que ce n'était pas du tout mon genre de truc ça. En tout cas, maintenant, j'étais moins que jamais le bienvenue. Ok ... ouais ... T'auras qu'à m'envoyer un message à ton retour. Capitulai-je finalement. Je te dis merde alors. Je suis certain que tu vas assurer. Je ne pris pas la peine de me forcer à sourire. Je n'allais pas faire semblant d'être soulagé par la conclusion de notre brève entrevue. Et puis je me hâtai de quitter l'endroit. Elle avait peut-être juste besoin d'un peu de temps pour digérer ma connerie. Ouais, sauf que moi j'étais incapable de patienter trop longtemps. Le lendemain, après m'être brièvement renseigné sur les horaires d'avion pour Moscou, je débarquai en avance à l'aéroport. Le temps que je termine d'acheter mes billets et je me hâtai de la rejoindre pour me placer devant elle et lui barrer la route. J'étais hyper nerveux. Et si elle m'envoyait chier maintenant ? Et devant tous ces gens ? Oh putain la honte. Ecoute ... Je sais que t'as pas envie de me voir maintenant et je comprends. Mais moi je voulais vraiment te voir dans ce tru... Ce ballet. Si tu veux vraiment pas me voir, je me débrouillerai pour trouver. sauf s'il n'y avait plus de place. Oh merde et si je faisais tout ce trajet pour rien finalement ?
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: You're my best friend, my Hero {Ft Falko} Mer 6 Avr - 21:41



❝Falko x Willelmina

♡ You're my best friend, my Hero

Quand j'ennoncai que finalement rire amitié n'avait peu être pas vraiment mieux d'être, il nia tout en bloc, comme si il n'acceptait pas du tout l'idée et qu'il ne supporterai pas de me perdre. Mais alors dans ce cas pourquoi agir de manière aussi débile? Je me contente de hausser les épaules quand il affirme que non, nos différences ne se ont jamais un obstacle à notre relation amicale. Et le fait que j'étais amoureuse de lui , ça pouvait obstruer notre amitié ça ou non? Évidement oui! J'étais certaine que si il savait ce que je ressens pour lui, il prendrait ses jambes à son cou.

Pas volontaire? Mais personne ne t'a forcé à amener cette pétasse chez toi? Personne ne t'a forcé à être à moitié à poil avec elle dans ton lit... Tu l'a fait en ton âme et conscience alors arrête de dire que ce n'était pas volontaire.

En plus de ça, il savait que ça allait me faire du mal, énormément de mal même. Parce que j'avais bien fait comprendre à Gabriel que ça me dérangeai qu'ils se tournent autour. Et maintenant c'est... Je suis tellement déçue. Je hausse de nouveau les épaules. Je sais qu'on peut s'énerver à tout moment et je n'ai pas envie qu'une dispute éclate entre nous. Il m'explique alors que Christie à sa part de responsabilité dans cette affaire. Que normalement il était bien venu pour moi et que Christie lui a fait comprendre que je n'étais pas la...

Quelle petite pute! Elle m'a parlé de toi toute la journée. Elle m'a demandé si toi et moi on était... ensemble ou si il se passait quelque chose. Je lui ai bien dit que... Peu importe.

J'étais désormais rouge de colère mais je pleurai en même temps. Nous discutions encore un peu tout les deux mais après ça, je lui fit comprendre que maintenant il devait me laisser parce que je devais préparer mes bagages pour partir à Moscow pour mon ballet. Il me demanda de lui envoyer un message quand je rentre avant de m'encourager pour mon ballet.

Ouais ok. Et merci.

J'étais assez froide et distante avec lui c'est vrai. Mais il l'a un peu mérité non? Déjà que je ne l'envoi pas chier, il devrait s'en estimer heureux, je ne vais pas non plus être sympa. Pffff pourquoi je n'arrive jamais à lui faire la tête?

Hey Gaby?

Je tend mon poing vers lui. Notre petit geste amical à nous. Je lui souris quand même avant de monter et lui il s'en va. Je vais préparer mes bagages. J'ai beaucoup de mal à dormir cette nuit. Entre ce qu'il s'est passé aujourd'hui, le vol demain, et je ballet. Je suis trop anxieuse. Et en arrivant a l'aéroport, je suis toujours anxieuse. Quand je part pour un ballet, mes parents ou ma grand mère m'accompagnent. Cette fois je suis toute seule. Alors autant dire que je suis choquée quand je vois Gabriel.

Gaby... Mais qu'est ce que tu fais la?

Je le regarde plus en détail. Il a un billet d'avion pour Moscow dans la main. Et un bagage. Et il dit tout un tas de trucs que je n'étend qu'à moitié.

Tu viens avec moi à Moscow? Tu... T'as vraiment fait ça? Tu...

Je me jette dans ses bras. Je retiens mes larmes. Mais des larmes de joie cette fois.

Gabriel... Si tu savais comme ça me fais plaisir! T'es complètement fou... Tu va traverser la moitié de la planète pour moi et... T'es vraiment, vraiment... le meilleur!

Je le serre très fort et je dépose plein de baisers sur son beau visage.

Merci, merci mille fois. Si tu savais comme j'angoissait d'être toute seule. Avoir un visage familier avec moi c'est... Surtout toi... Merci, merci! Je suis super soulagée la. Je n'ai plus du tout la pression...

Je le prend par la main et nous allons embarquer. En plus il va me voir faire un vrai ballet. Ça va carrément changer de mes entraînements dans mon sous sol. C'est carrément une autre dimension la... Ça va être grandiose. Je me produit en tête d'affiche dans le plus grand théâtre de Moscow. J'espère que je vais l'impressionner. Putain... Je suis carrément dingue de lui...
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: You're my best friend, my Hero {Ft Falko} Mer 6 Avr - 22:17

YOU'RE MY BEST FRIEND, MY HERO × ft. Willelmina & Falko
C'était bien la première fois que je me souciais à ce point de ce que pouvait penser une personne de moi. Mais là pour le coup, il ne s'agissait quand même pas de n'importe qui. C'était Willy. MA Willy. J'adorais cette nana. Genre vraiment. Alors la voir souffrir par ma faute, ça me faisait un mal de chien. Putain, il n'y avait qu'elle pour me faire culpabiliser. Ce n'était vraiment pas mon genre non plus ça. Sérieux, je devais faire quoi pour me rattraper ? Mais j'avais vraiment aucune idée que ça pourrait te faire du mal. J'ai pas réalisé ... Je suis pas habitué à tout ça. Bon, je n'étais pas sûr que ce soit assez pour la convaincre malgré tout. Il lui en faudrait plus. Beaucoup plus. Et du temps aussi, je le devinais. Mais merde, combien de temps ? C'était insupportable ... Je lui fis tout de suite part des torts de Christie dans l'histoire. Ouais parce que quand même, il fallait bien noter qu'elle m'avait hyper provoqué et qu'en plus ,elle m'avait menti sur l'absence présumée de Willel à la fac. Bref, je n'étais quand même pas celui qui avait sauté sur l'autre en l'occurrence. 'Je lui ai bien dis que ...' que quoi ? Qu'est-ce qu'elle avait bien pu dire ? Est-ce que j'avais manqué un épisode ? Oh elle avait simplement parlé de notre baiser ? Avait-il une signification particulière pour elle ? Putain, il faudrait vraiment qu'on prenne le temps d'en parler de façon sérieuse tous les deux. Mais pas maintenant. Nous avions bien d'autres préoccupations pour le moment. Je te promets qu'il se passera jamais rien entre elle et moi ... Tentai-je encore. Mais pour l'instant, elle ne voulait plus en parler. Elle avait d'autres choses à faire. Se préparer pour son ballet déjà. Sans me rappeler avec exactitude de sa date, je savais qu'il approchait. Et je m'étais longtemps demandé si j'irais ou non pour la voir. D'un côté je le voulais pour elle. Je l'adorais et j'aimais la regarder danser ! Et d'un autre, je craignais de ne pas être à ma place du tout et de faire hyper tâche ...

Sa réponse fut évidemment brève. Inutile que j'insiste pour l'instant. J'allais partir quand elle me rappela. Mon coeur s'emballa. Et j'eus un petit sourire quand elle me tendit son poing, dans lequel je tapai doucement avant de partir pour de bon. Finalement, le lendemain, je décidai de tenter ma chance. J'aurais peut-être du lui demander avant, par texto. Pour être certain de l'accueil auquel j'aurais droit et tout ça. Et puis je n'étais pas sûr d'avoir une place pour le ballet une fois là bas. Mais trop tard. J'avais mes billets en main et en la voyant, j'allai tout de suite l'aborder. Je prenais le risque. C'était stupide et insensé. Elle me faisait oublier jusqu'à ma fierté bordel ! Elle semblait tellement choquée de me voir là, qu'elle ne sembla pas du tout prêter attention à mes mots. J'arrêtai finalement de parler, attendant simplement qu'elle me dise quoi faire. Ouais ... Ouais c'est ce que j'ai fait. Finalement, elle me sauta au cou. Oh ... Oh d'accord alors ! De surprise, j'eus un bref sursaut avant de poser ma main libre dans son dos. Je ne m'attendais quand même pas à un accueil aussi chaleureux. En fait, je n'avais même pas fait ça pour me faire pardonner. Bon, peut-être que si un peu. Mais je pensais que ce serait au moins une petite preuve de mes regrets et de ma sincérité. Mais je ne pensais pas qu'elle serait heureuse à ce point. Tant mieux en même temps, je n'allais pas m'en plaindre ... T'es pas n'importe qui pour moi, je te rappelle ... Même si elle avait semblé croire le contraire la veille, elle comptait vraiment beaucoup pour moi. Je fermai les yeux et me laissai faire quand elle déposa plein de baisers sur mon visage. Ok, c'était vraiment chouette là. Je me sentais presque revivre ! "Surtout toi". Ouais, ok, mon coeur battait de nouveau à mille à l'heure. C'était trop agréable. PFf mais t'as aucune raison d'avoir la pression. T'es hyper prête. Quand elle s'empara de ma main pour que nous filions embarquer, je ne pu m'empêcher d'entremêler nos doigts. J'étais trop soulagé de l'avoir retrouvé ! Une fois dans l'avion, j'invitai la personne à qui je piquais le numéro de place, à aller voir ailleurs. Je refusais de ne pas être assit à côté d'elle ! Au fait ... Les ballets c'est comme pour l'opéra ? Faut bien s'habiller pour y aller ? C'était une vraie question de ma part. Très sérieuse et qui me travaillait vraiment. L'idée seule de devoir faire un effort vestimentaire, suffisait à me faire angoisser. Bon, c'était vite dit. Mais disons que je ne voudrais quand même pas lui foutre la honte. Bon en même temps, on ne me verrait sans doute pas avec elle. Après une courte hésitation, je me redressai un peu pour récupérer le bracelet dans la poche de mon jean. Tu veux bien remettre ça ... ? Je te promets de plus jamais te donner de raison de le retirer ...
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: You're my best friend, my Hero {Ft Falko} Jeu 7 Avr - 14:16



❝Falko x Willelmina

   ♡ You're my best friend, my Hero

Je ne peux m'empêcher de sourire quand il me promet qu'il ne se passera rien entre elle et lui. Il n'allait donc pas aller la retrouver quand il sortira d'ici?

Vraiment? Tu n'en profitera pas quand j'aurai le dos tourné?

Voir Gabriel avec elle m'a fait du mal... Et notre "dispute" me faisait du mal aussi. Je n'avais pas envie de partir pour la Russie en étant pas certaine de retrouver mon amitié avec lui à mon retour. Alors j'eu quand même un petit geste envers lui avant qu'il ne s'en aille pour lui faire comprendre que même si la je lui en voulait, je restai son amie, malgré ce que j'ai pu dire. Je ne suis pas sereine à l'aéroport cependant. J'ai peur de l'avoir perdu. Il faut que j'arrête d'être aussi possessive avec lui. Ça va finir par tout gâcher entre nous.

Cependant quand je le voyait la, ici à l'aéroport avec moi, avec un billet d'avion pour Moscow, j'étais entrain de me dire que notre amitié n'était vraiment pas prête de prendre fin. Il faisait un long voyage pour moi, le billet n'était pas donné en plus... Et il faisait pour moi. Il est complètement fou. Je réalise à peine ce qu'il vient de faire. Quand il me dit que je je suis pas n'importe qui pour lui, mon cœur s'emballe sévèrement. Je souris.

Toi non plus, tu n'es pas n'importe qui pour toi. Si tu savais la place que tu as pris dans mon cœur... comme tu es important...

Même quand je le considérait comme un ami, ce n'était pas rien. Déjà je ne considérai pas n'importe qui comme un ami. Mais lui il était carrément devenu mon meilleur ami. Et maintenant je suis amoureuse de lui. Non, il n'était pas n'importe qui. Je souris quand il essaie de me détendre et de faire retomber la pression.

J'étais prête dans mon petit studio de danse... Devant deux mille cinq cent personnes ça va être différent... Le Bolchoi, c'est le théâtre ou je vais danser, est le deuxième plus grand théâtre du monde... Bonjour la pression! Heureusement que tu es la. Dire que j'allais faire ça toute seule...

Je le prend ensuite par la main pour aller jusqu'à l'embarquement. Je suis surprise quand il entremêle nos doigts. Mon cœur s'emballe. Je le regarde et souris en serrant sa main encore un peu plus fort. Ok... On a vraiment l'air d'un couple la... Dans l'avion, il se débrouilla pour être assis à côté de moi en s'arrangeant avec la personne normalement à cette place. Il me pose alors une question que je trouve adorable.


Normalement oui. Les hommes portent des smoking ou des costards. Mais tu n'es pas obligé. Tu veux venir comme d'habitude ça me va. De toute façon vu que tu es avec moi, personne n'aura rien à redire. Tu fais comme tu veux.

C'est vrai ça ne me dérange pas du tout qu'il vienne au théâtre en jean et teeshirt. Je l'aime tel qu'il est, au naturel. Même si je pense qu'en costard il doit être super canon. Et quand nous sommes installés, il me rend mon bracelet en me demandant de le porter et en m'assurant qu'il ne me donnera plus de raisons de le retirer. Je le regarde en souriant. Et la il se passe quelque chose. Nos regard ne se lâchent plus , mon cœur bat plus fort. On sourit tout les deux parce qu'on sait ce qui va se passer... Je me penche sur lui et l'embrasse. Nos lèvres dansent quelques instants avant que nos langues s'en mêlent. Puis je recule légèrement.

Désolée...

C'était quand même moi qui avait initié ce baiser et...

Je t'avais dis que tu y aurais encore droit si tu étais sage.

Je riais légèrement. Ou si j'essayai de faire passer ça pour une sorte de récompense pour être venu avec moi et pour avoir fait tout à pour moi. Mais en réalité c'est juste parce que j'en crevai d'envie. Et j'avais adoré.
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: You're my best friend, my Hero {Ft Falko} Jeu 7 Avr - 17:43

YOU'RE MY BEST FRIEND, MY HERO × ft. Willelmina & Falko
Est-ce qu'elle pensait vraiment que j'allais aller retrouver Christie en sortant d'ici ? Le fait d'envisager de coucher avec elle, avait bien faillit ruiner mon amitié avec Willel. Alors il était évident que je n'allais plus prendre le moindre risque ! Je serais bien idiot de faire une telle chose ! Et puis ce n'était pas comme si cette nana me plaisait tout particulièrement. J'en ai rien à foutre d'elle ... Et après un bref au revoir, à la sauce Willy/Gaby, je rentrai bel et bien chez moi où ne se trouvait plus Christie. Je passai les heures suivantes à ressasser tout ça. Je ne supportais pas de m'être prit la tête avec elle. Et je craignais qu'on ne soit en train de se perdre... Alors finalement, sans la prévenir, je débarquai à l'aéroport le lendemain. Et vu sa réaction, je compris que notre amitié n'était vraiment pas perdue encore. Ca semblait même aller très bien entre nous. J'eus un petit sourire de soulagement quand elle mentionna la place importante que j'avais pris dans son coeur. Tant mieux. Je ne voulais pas qu'elle puisse se passer de moi. Parce que moi, je ne pouvais vraiment pas me passer d'elle. Elle était vraiment devenue trop importante pour moi et ce n'était pas prêt de changer ! Je tentai de la détendre sur le fait qu'elle était prête pour le ballet, vu comme elle semblait stresser. Je ne l'avais jamais vu douter ainsi. Elle était hyper douée, je savais qu'elle allait assurer. Deux ... Deux milles cinq cent !? Répétai-je après elle, totalement choqué. Bordel, y'a de quoi être stressé ouais ! Ajoutai-je dans la foulée, en faisant les gros yeux. Enfin non pas toi. T'es douée. Tentai-je finalement de me rattraper. Bon ok, je n'étais pas hyper doué pour rassurer une personne quand même. Mais je tentais. Et apparemment, ma seule présence suffisait à la rassurer au moins un peu. C'était donc parfait ...

En rejoignant l'avion main dans la main, je ne pu m'empêcher d'entremêler nos doigts. Ce qui sembla pas mal la surprendre sur le coup, vu le regard qu'elle posa sur moi. Pour le coup, j'eus un sourire presque timide. C'était tellement rare que j'ai des gestes tendres. Ce n'était vraiment pas mon genre du tout ... Mais j'étais de plus en plus à l'aise avec elle. Une fois installés dans l'avion, je lui posai une question qui m'avait un peu titillé l'esprit depuis la veille. Je souris un peu à sa réponse. Je voudrais pas te foutre la honte. S'il faut que je porte une chemise ou un truc du genre, je peux ! Ouais, nous étions de deux mondes différents et je pouvais bien faire un petit effort pour m'intégrer, le temps d'une soirée, à son monde à elle. Mais de mon côté, il était certain que je me foutais royalement de ce que penseraient les gens de ma petite personne. Je ne m'étais jamais soucié des avis sur moi, et ça n'allait pas changer ! Après une courte hésitation, je lui rendis son bracelet en lui promettant de ne plus lui donner de raison de le retirer. Quand je relevai le visage, nos regards se croisèrent et un sourire étira ses lèvres. Il me sembla que le temps se figeait alors que nous nous regardions intensément. Et puis finalement, elle se pencha vers moi pour m'embrasser. Décidément, c'était la seconde fois qu'elle m'embrassait ! Mais ce baiser fut bien différent du premier que nous avions échangés. Il était sensuel, ouais, mais hyper tendre également. C'était tout aussi agréable ceci dit ! Ce fut aussi elle qui mit fin à ce baiser. Même si je fis la moue quand elle s'excusa, je ris ensuite à sa remarque. Avec ce que j'avais fait la veille, je ne pensais vraiment pas "mériter" ça. M'enfin, je n'allais pas m'en plaindre. Même si j'aurais préféré l'entendre dire qu'elle avait envie de ces baisers. C'est vrai qu'elle ne me disait jamais en avoir vraiment envie. Juste, ça semblait être des récompenses. En soit, c'était logique. Elle n'avait certainement pas envie de moi ! Fais pas genre ! Je sais très bien que t'en crèves d'envie depuis le premier jour ! Finis-je par lui faire remarquer sur un ton narquois. Je me reculai enfin un petit peu pour m'installer confortablement dans mon siège. Et du bout des doigts, je vins jouer avec le bracelet qu'elle portait à nouveau. Parfois, mes doigts glissaient sur sa peau en une caresse faussement involontaire. Hm, j'adorais la douceur de sa peau ! Y'a combien d'heures de vol au fait ? J'ai même pas regardé. J'ai juste pris un allé retour. Oh et il fait froid à Moscou ? Ouais, je ne m'étais pas du tout préparé à ce voyage. C'était un peu sur un coup de tête que j'avais foncé à l'aéroport. Tu m'as pris de court en m'annonçant que tu partais aujourd'hui !
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: You're my best friend, my Hero {Ft Falko} Jeu 7 Avr - 21:39



❝Falko x Willelmina

♡ You're my best friend, my Hero

J'étais quand même assez contente et je me retenais de ricaner quand il assura n'en avoir rien à foutre de Christie. J'étais vraiment soulagée de me dire que finalement il n'allait pas la retrouver en sortant d'ici.

Ouais mais... Elle ne va pas te lâcher tu sais... T'es sur de pouvoir résister?

J'étais certaine que cette espèce de petite garce n'allait pas abandonner et ne pas accepter qu'un mec ne s'intéresse pas à elle. Encore pire, il mec qui la lâche pour moi. C'était une vraie petite peste. Et elle n'a plutôt pas intérêt à m'adresser la parole ou à s'approcher de moi, ou de Gabriel. Je suis dans tout mes états rien qu'à y penser. Mais j'ai quand même un geste amical envers Gaby à la fin.

J'étais anxieuse, stressée, angoissée, jusqu'à retrouver Gabriel à l'aéroport. Mon cinglé de meilleur ami à prit un billet d'avion pour faire le voyage avec moi et assister à mon ballet. Je suis de plus en plus folle de lui. Je suis vraiment atteinte la, vraiment amoureuse. Je lui exprime ma joie en le serrant dans mes bras et en déposant une tonne de baisers sur son beau visage. Puis je lui fis à quel point je suis anxieuse. Il assura que je suis prête. Mais quand j'annonce que je vais danser devant 2500 personnes, il est sur le cul.

Ouais 2500... C'est gentil de me trouver talentueuse mon Gaby mais j'ai vraiment la pression la... Et rien ne pourra y faire.

Mais c'est vrai que ça me détendais quand même pas mal de l'avoue avec moi. Avoir un visage familier dans la salle était tellement réconfortant. Et même, j'aurai quelques pour m'accompagner, être à mes côtes, j'aurai quelqu'un avec qui rentrer. C'était parfait. Je suis trop bien. Puis nous nous prenons la main pour aller embarquer et il entremêle même nos doigts. Je l'adore! Une fois installés cote a côté dans l'avion, il me demande si il doit bien s'habiller pour le ballet. Je lui dis qu'en général oui mais que lui n'est pas obligé.

Oh, quand tu me verra sur la scène du Bolchoï, tu comprendra que rien ne peux me mettre la honte! Je vais être époustouflante!

Je regarde Gabriel et souris. Je sais que ça fait peu être un peu prétentieuse. Mais c'est vrai que quand je suis sur scène, mon angoisse s'évapore et je suis une toute autre personne. J'ai confiance en moi.

Enfin tu portera ce que tu veux. Mais c'est vrai que tu serais carrément canon en costard...

Je le regardai avec un petit sourire. Et puis finalement, quand il me rend mon petit bracelet, il se passe quelque chose entre nous qui fait que je ne peux pas m'empêcher de l'embrasser. Et il n'est clairement pas contre. Nous échangeons un long et tendre baiser, plein de douceur et de sensualité. C'est parfait... Je fais passer ça pour une espèce de récompense mais il affirme que c'est parce que j'en avais envie depuis le premier jour. Je le regarde un moment sans rien dire, avec un petit air malicieux.

C'est vrai je l'avoue. J'en avais juste super envie...

Ouais j'adore l'embrasser putain c'est complètement dingue! Il se met dans son siège plus confortablement puis il commence à jouer avec mon bracelet du bout des doigts, me caressant parfois la peau. C'est très agréable.

Une vingtaine d'heures je crois... C'est la Russie Gaby, évidement qu'il fait super froid, surtout à cette période de l'année? Mais tu as pris des vêtements chauds, pas vrai?

Il n'est quand même pas venu juste avec des teeshirt dans sa valise? Pas pour aller en Russie. Et tiens au faire, il sait qu'on va rester cinq jours? J'espère que ça ne va pas lui poser de soucis... Je lui en parlerai en arrivant. J'aime trop ce qu'il fait à mon bras pour arrêter la. Je pose la tête sur son épaule un moment. Et quand je relève la tête, il se penche sur moi et m'embrasse à son tour. Un involontaire gémissement de plaisir m'échappe. Je pose une main sur sa joue et approfondi ce baiser. Hum c'est délicieux... Vraiment délicieux. Quand il recule, j'avance le visage pour continuer ce baiser. Est ce que nous embrasser est devenu chose commune maintenant? Ou alors c'est juste le temps de ces quelques jours hors du temps, hors de notre quotidien. Quand nous cessons ce baiser, nous restons tout proches, nos visages à quelques centimètres. Je souris, une main toujours sur sa joue.

Tu sais que c'est complètement fou ce que t'es entrain de faire pour moi?

Je dépose un baiser claquant sur ses lèvres avant de reculer à ma place. J'adore l'embrasser. Mon cœur n'arrête pas de battre à mille à l'heure. Je suis toute excitée...
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: You're my best friend, my Hero {Ft Falko}

Revenir en haut Aller en bas

You're my best friend, my Hero {Ft Falko}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 5 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP abandonnés-