AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

You're my best friend, my Hero {Ft Falko}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: You're my best friend, my Hero {Ft Falko} Dim 27 Mar - 15:36

YOU'RE MY BEST FRIEND, MY HERO × ft. Willelmina & Falko
Willel prenait soin de moi, comme jamais on ne l'avait fait. C'était incroyablement plaisant et en même temps, déroutant. Un peu chiant au départ, pour quelqu'un d'aussi indépendant que moi. Mais maintenant, je parvenais à tout à fait apprécier la chose. Je ne pouvais quand même pas nier que je prenais un certain plaisir à être ainsi dorloté ! Un gamin peut-être, mais pas un bébé ... Insistai-je mollement et paresseusement, sans me détacher d'elle. Maintenant que j'étais là contre son corps, j'en profitais un maximum ! Même si je n'allais quand même pas jusqu'à la câliner et tout ça. L'idée même de faire ça suffisait à me mettre hyper mal à l'aise ! Elle affirma que, contrairement à ce que je venais de dire, c'était moi qui étais chaud. Oui peut-être, mais j'avais la sensation d'avoir froid. Alors forcément, la sentir contre moi suffisait à me faire du bien. J'avais l'impression que c'était elle qui me donnait chaud et ça m'allait parfaitement ! Je fis aussi remarquer que je l'avais kidnappé et elle ne manqua pas de confirmer la chose ! Mais je crois que t'aimes bien ça. Commentai-je très naturellement. C'était certainement la fièvre qui me poussait à dire ce genre de truc. Et encore, je serrais les dents pour ne pas trop parler. Il ne faudrait pas que je commence à parler à tort et à travers, jusqu'à dire des trucs hyper gênants et tout ça. La honte quand même ... Je veux bien manger un truc ouais ...

A mon tour je me levai, tant bien que mal, pour quitter le lit. Je filai pour récupérer mes fringues et me rhabiller -encore !-. Pas grand chose. C'est juste que j'aime les tatouages. La plupart du temps, je demande à mon pote tatoueur ce qu'il aimerait ajouter. Bon d'accord, certains avaient bel et bien une signification. La sirène en avait une. C'était plus ou moins une représentation de ma soeur. La seule femme sur Terre à compter pour moi. Enfin, elle était la seule avant l'entrée de Willel dans ma vie. Mais elle n'était "qu'une" amie. Qui sait jusqu'à quand elle était à mes côtés ? Je ne pouvais pas faire de tatouage la concernant, pour cette raison. Je pensais pas que tu pourrais aimer les tatouages toi. Bon, il fallait bien dire que j'apprenais toujours à la connaître et que j'étais toujours plus heureux de ce que je découvrais la concernant. J'enfilai mon tee shirt et me retournai en grimaçant. Je pourrais reprendre un cachet avant de partir ? J'ai mal au crâne. Parce qu'évidemment, je ne pensais pas m'attarder. Il fallait que je bosse. Et au delà de ça, malgré son invitation, je ne voulais pas squatter. Et franchement, elle devait avoir mieux à faire que de s'occuper d'un malade. Je n'étais pas de très agréable compagnie quand j'étais ainsi et elle avait déjà pu s'en rendre compte, quelques heures plus tôt.
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: You're my best friend, my Hero {Ft Falko} Dim 27 Mar - 17:12



❝Falko x Willelmina

♡ You're my best friend, my Hero

Il affirma que ça me plaisais certainement de me faire kidnapper par lui et d'être sa prisonnière. Ce n'était pas vraiment faux. Je lui souris en guise de réponse. J'étais un peu gênée. Mais c'est vrai que j'étais bien la contre lui. Et je me rend compte que je suis vraiment très attachée à lui. Je l'aime vraiment bien de j'espère qu'on restera amis très longtemps et même toujours.

J'étais quand même heureuse de voir qu'il semblait aller un peu mieux que tout à l'heure. J'étais bien, alors qu'il était tout contre moi. Il semblait vraiment bien lui aussi. J'aurai pu rester la toute la journée mais nous ne pouvions évidement pas. Alors finalement nous nous relevions et je dois bien avouer que j'en profitais pour regarder un peu son corps et particulièrement son petit cul. Mais à ne me ressemblait pas du tout ça. C'était lui qui me rendais aussi perverse. Enfin je lui proposai de manger un bout. Et j'étais contente qu'il accepte. Je le regardai encore. Je lui demandai alors la signification de son tatouage sur le dos, mais il assura que ce n'était pas grand chose, juste comme ça, et que le tatoueur faisait un peu ce qu'il voulait.

Ok...

Je ne savais pas trop ce qu'il avait. Il semblait vraiment ne pas avoir envie de me parler ou quoi que se soit. Je ne savais pas trop pourquoi il me parlait comme ça, pourquoi il était aussi désagréable avec moi... Il ne me parlait pas mal ou quoi que se soit... C'est juste que ce n'était pas comme d'habitude. Je me contentai de sourire quand il assura qu'il ne pensai pas que j'aimai les tatouages. Puis je lui répond.

Je ne les aimai pas avant de te rencontrer.

Je lui souris de nouveau. C'était moi ou j'avais l'impression que c'était un peu tendu entre nous. C'est peu être qu'il est juste de mauvais poil quand il est malade. Je décide de ne reine dire cependant. Il me demande si il peut reprendre un cachet avant de partir.

Tu comptes déjà repartir? Je ne crois pas que tu sois en état. Mais c'est comme tu veux... Je vais te réchauffer de la soupe et te préparer un cachet.

Je descendais avec le plateau sans rien ajouter. Puis il me rejoint. Je déposai un bol de soupe bien chaude devant lui avec le cachet et un grand verre d'eau. Mais je restai à côté de lui.

Falko? ... Est ce que j'ai fais quelque chose de mal?

Je poussai un long soupir. Il fallait vraiment que ça sorte. Je ne pouvais pas le laisser repartir alors que nous étions un peu en froid. Je tenais beaucoup trop à lui pour ça.

made by MISS AMAZING.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: You're my best friend, my Hero {Ft Falko} Dim 27 Mar - 17:56

YOU'RE MY BEST FRIEND, MY HERO × ft. Willelmina & Falko
Je n'avais jamais vraiment eus besoin de qui que ce soit. C'est pourquoi j'étais à ce point perturbé par la présence de Willel à mes côtés, qui prenait autant soin de moi. C'était même la première fois qu'une telle chose m'arrivait et je craignais sérieusement de m'y faire. Parce que j'aimais de plus en plus ça. Même si à certains moments, elle en faisait un peu trop. Et vu l'état dans lequel j'étais, je craignais un peu de me dévoiler à elle, de trop en dire sur ce que je pensais d'elle et du fait qu'elle prenait si bien soin de moi. Je n'étais pas quelqu'un d'expansif. Je n'aimais pas parler à tort et à travers et j'étais hyper gêné de me dévoiler. Alors ouais, je ne voulais pas lâcher tout ça à cause de la fièvre et d'éventuels délires qui pourraient venir avec. Je ne pu quand même m'empêcher d'avoir un petit sourire quand elle m'avoua qu'elle n'aimait pas les tatouages avant de me rencontrer. C'était bon à savoir. Je ne répondis rien mais demandai l'autorisation de prendre un autre cachet avant de partir. Evidemment, elle fut surprise de m'entendre parler de mon départ. Quoi ? Elle pensait que j'allais rester le temps d'être tout à fait soigné ? Putain mais j'en crevais d'envie ! Mais je ne voulais pas l'ennuyer, je ne voulais pas squatter, je ne voulais pas être de trop et je ne voulais pas m'habituer à ce que quelqu'un prenne soin de moi comme ça. Je veux pas squatter. Me contentai-je de marmonner, pour toute réponse.

Je la suivis de près quand elle quitta la chambre pour descendre dans la cuisine. Je fus parcourus d'un frisson, qui m'arracha une grimace. J'étais vraiment patraque. J'avais hâte de me recoucher ! Ici ou chez moi, qu'importe, tant que je me rallongeais bien au chaud. Je pris place à table où elle me déposa de quoi manger ainsi que prendre mon cachet. Mais elle resta plantée devant moi, ce qui m'empêcha de faire quoi que ce soit. Je posai un regard surpris sur elle, avant qu'elle ne prenne la parole. Je pouffai doucement de rire -stupide-, avant de m'arrêter et froncer les sourcils. Finalement, je soupirai. Toi ? Je n'étais même pas certain d'avoir bien compris. Comment elle pourrait avoir fait quelque chose de mal, elle !? Bien sûr que non. T'es parfaite. J'ai juste pas l'habitude ... Avouai-je en grinçant des dents et en détournant le regard. C'est la première fois que quelqu'un s'occupe de moi. Et je sais pas comment réagir. Elle avait raison quand elle me traitait de bébé ou de gamin. Comme eux, j'avais peut-être besoin qu'on me dise quoi faire ou qu'on m'impose des choses quand il était question de mon propre bien être. Parce qu'il était évident que je serais bien mieux chez elle, avec elle qui prenait soin de moi, que tout seul chez moi.
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: You're my best friend, my Hero {Ft Falko} Dim 27 Mar - 18:41



❝Falko x Willelmina

♡ You're my best friend, my Hero

J'étais de plus en plus perturbée par le comportement de mon ami parce que je je savais pas comment me comporter et je ne savais pas si j'avais fait quelque chose de mal. Parce que sérieusement en dirait qu'il avait envie d'être partout sauf ici avec moi. Et je dois bien avouer que j'étais assez blessés par son comportement mémés j'essayais de ne rien laisser paraître. Si j'avais fait quelque chose de mal j'espère qu'il me faisais assez confiance et qu'il était assez mon ami pour m'en parler au lieu de me faire la tête. Je préférai largement qu'il me dise que quelque chose ne va pas plutôt que d'être différent et froid avec moi. J'avais juste envie de retrouver mon Falko.

Squatter? Mais qui parle de squatter? Je pensai que tu me connaissais mieux que ça Falko... Quand je te propose de rester ici, je suis sincère...

Squatter? Lui? Squatter chez moi? C'est vraiment n'importe quoi! Il ne squatte pas du tout. C'était moi qui lui proposai de passer la nuit ici avec moi. C'était moi qui avait insister pour qu'il reste. Lui il n'a rien demander. Et maintenant il à l'impression de quitter? Mais qu'est ce qu'il ne fait pas entendre je vous jure.. Enfin finalement nous défendons quand même à la cuisine ou je réchauffe de la soupe pour lui. Je le sers généreusement avant de lui apporter aussi le cacher demandé avec un verre d'eau. Mais je reste devant lui et je fini par lui demander si j'ai fait quelque chose de mal. Il assure que non. Que je suis parfaite. Je ne suis pas parfaite mais bon, passons. Il m'avoue alors qu'il n'a juste pas l'habitude que mon s'occupe de lui ainsi. Et il ne sait pas comment réagir. Je soupire de soulagement et souris.

Falko... T'es mon ami.. Dis moi les choses au lieu d'agir comme ça...

Je m'accoudai sur la table à côté de moi. Je prenais une grande inspiration. Je le regarde uń´ moment en penchant la tête sur le côté.

Je sais que j'en fais probablement un peu trop... Mais c'est parce que je tiens à toi. Tu le sais ça

Je m'approche de lui. Je me met dans son dos et j'enroule mes bras autour de son cou, posant le menton sur son épaule.

Bon alors ça va nous deux? C'est cool?

J'étais quand même vachement soulagée de constater que je n'ai pas fait quelque chose qui aurait pu le blesser ou qu'il aurait mal prit.

Tu reste alors? Je promet d'essayer de moins te dorloter!

Je riais de bon cœur. Je déposai un baiser dernière son oreille. Je le serai contre moi avant de m'éloigner un peu quand même,
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: You're my best friend, my Hero {Ft Falko} Dim 27 Mar - 19:56

YOU'RE MY BEST FRIEND, MY HERO × ft. Willelmina & Falko
Oui, je savais bien qu'elle était sincère en me proposant de rester un peu chez elle et tout ça. Mais j'avais quand même l'impression de squatter. Parce qu'après tout, on profitait de l'absence de ses parents là. Aucun doute que s'ils venaient à me rencontrer, ils ne pourraient que me détester. Je n'étais pas le genre de mec avec lequel on aimerait voir sa fille ... Je ne répondis rien. Mais bien vite, alors que nous étions tous les deux dans la cuisine, la conversation reprit un tour très sérieux. Parce qu'elle avait l'impression d'avoir fait quelque chose de mal, ce qui expliquerait sans doute mon comportement. Alors que ce n'était pas du tout le cas. Elle était géniale, sérieusement. C'était juste moi qui n'étais pas très à l'aise avec tout ça. Pff ... Tu crois que c'est facile pour moi ? Marmonnai-je pour répondre à sa remarque. Je n'avais pas l'habitude de parler ainsi, de me livrer et de vider ma conscience. Je n'étais pas franchement à l'aise, quand bien même je l'adorais et tout ça ... J'évitais de la regarder alors qu'elle venait de se poster plus devant moi, pour me regarder avec attention. Je hochai positivement la tête. Parce que oui, je savais qu'elle tenait à moi. Et que c'était pour ça qu'elle était ainsi avec moi. Je ne pouvais pas m'en plaindre en même temps ...

Je me tendis un peu quand elle se glissa dans mon dos pour me câliner. Et pourtant, Dieu sait que j'adorais sérieusement les contacts de ce genre avec elle ! Et ce, de plus en plus. Bien sûr que ça va ... C'est pas parce que je suis pas en état de faire des plaisanteries perverses, qu'un truc cloche entre nous. Lui fis-je remarquer avec un petit sourire amusé. Quand elle déposa un petit baiser derrière mon crâne, j'eus un léger et involontaire frisson de bien être. Elle me serra plus fort avant de s'éloigner. J'veux bien ouais ... Mais j'ai aucune fringue avec moi. Remarquai-je quand même. Et franchement, je n'avais pas très envie de passer plusieurs jours dans celles que j'avais déjà sur moi. D'autant plus que j'avais quand même pris la pluie avec ! Après avoir pris un nouveau cachet, je fis enfin pleinement honneur à la soupe qui était particulièrement bonne quand même. Bon, en même temps, j'étais du genre à aimer tout ce qui pouvait bien se manger. Alors il n'était pas bien difficile de me faire plaisir ! Après que j'eus enfin vidé mon bol de soupe, on alla s'installer devant la télé. Et même si je n'osais pas l'avouer, je commençais à avoir de nouveau froid. Pour un mec comme moi, ça pouvait sembler bizarre que je sois aussi peu à l'aise et tout ça. MAis le fait est que je n'étais pas habitué à être invité chez quelqu'un. Et moins encore chez une personne qui comptait pour moi. Bon et puis ce n'était même pas vraiment chez elle, mais plutôt chez ses parents !
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: You're my best friend, my Hero {Ft Falko} Dim 27 Mar - 22:31



❝Falko x Willelmina

♡ You're my best friend, my Hero


J'étais quand même très soulagée de constater que Falko ne m'en voulait pas. C'est juste qu'il n'a pas l'habitude d'avoir quelqu'un qui prend soin de lui et il se sait pas comment réagir. Ça, je peux aisément le comprendre pour sur. Mais il semblait cependant y prendre goût. Est ce que ça lui faisait peur? Honnêtement il ne devrait pas, parce que je ne comptait pas sortir de sa vie de si tôt. Il était devenu trop important pour moi. Et dire que quand on s'est rencontré, je l'ai carrément envoyer bouler. Qui aurait ou croire qu'il deviendrait mon meilleur ami? Certainement pas moi en tout cas, et lui non plus je pense. Je souriais alors en repensant à notre rencontre.

Non je sais que ce n'est pas évident pour toi. Je te comprend tu sais... Mais fais moi confiance.

Enfin tout ça pour dire que c'était soulagée de ne rien avoir fait de mal. Et je me mettais dans son dos pour le câliner tendrement. J'étais contente que tout roule entre nous et qu'il ne m'en veuille pas contrairement à ce que j'ai pu croire un peu plus tôt. Il semblait apprécier mon contact même si, comme d'habitude, il ne répondait pas. Ça ne me blessai pas qu'il ne réponde pas à les gestes. Je savais qu'il n'avait pas l'habitude. Et que ce n'était pas juste avec moi. Il était juste comme ça. Je l'acceptait comme il était et je n'essayais pas de la changer. Tant qu'il semblait apprécier quand moi j'en faisais, je continuait, même si je n'avais rien en retour. Sa présence, la gentillesse, et son côté protecteur avec moi, suffisaient à me rendre heureuse.

Oh et bien, je peux t'emmener rapidement récupérer quelques fringues... Ou je peux te prêter quelques trucs. Mon père doit avoir quelques trucs qui t'iront, je laverai tes affaires ce soir comme ça tu pourra les porter demain...

Enfin pour l'heure il faisait vraiment honneur au repas que j'ai préparé pour lui et rien ne me faisait plus plaisir. Puis nous allions sur le canapé. Je n'allais pas non plus me blottir contre lui. Je gardai une distance raisonnable. Je n'avais pas envie d'être collante avec lui non plus. Je savais qu'il n'aimerait pas ça. Cependant quand je tournais la tête vers lui je pu voir des frissons sur sa peau. Je lui passai alors le plaid sur l'accoudoir. Je lui souris, et lui tapotai le bout de nez du bout de l'index. C'était vraiment beau putain. Je commandai à manger un peu plus tard. Puis finalement, nous dormions tout les deux dans mon lit, en tout bien tout honneur.

Il passa finalement les deux jours suivant à la maison, jusqu'à être tout à fait rétabli. J'aimai vraiment passer tour mon temps avec lui. Il me regardait danser, nous regardions des films, nous nous taquinions. Je cuisinai pour lui et je faisais attention à ce qu'il prenne son traitement, je vérifiais régulièrement sa température. Puis bientôt il fut complètement remis. J'en était ravie. Mais ça signifiais aussi qu'il devait à présent rentrer chez lui. Je savais bien que ça arriverait tôt ou tard mais est vrai que je me suis habituée à sa présence au quotidien. Le réveil et je couché ensemble, les repas ensemble... Tout. Enfin j'étais heureuse d'avoir fait tout ça pour lui quand même.

Les joies suivants, tout redevint comme avant. Mes parents étaient de retour. Nous nous voyons dans mon sous sol la plupart du temps, il me regarde danser avec une certaine fascination. Parfois nous sortons manger un bout ou juste nous promener. Vivre quelques jours ensemble n'a fait que nous rapprocher encore et approfondir notre complicité. Tout se passait très bien. Et ce n'est que le jeudi suivant, alors qu'il assistait encore à mon entraînement, qu'il me proposa d'aller à une fête avec lui. J'acceptais. Puis il me précisa que les filles seraient toutes super sexy alors j'avais intérêt à être à la hauteur et ne pas porter une robe de petite fille sage. Pffff n'importe quoi! Enfin le vendredi je choisi quand même une petite robe bleu roi. Elle arrivai à mi-cuisse, à bretelle, et très près du corps pour le côté sexy. Je portai des petites sandales nude à hauts talons avec. Puis je descendit quand il vint le récupérer. Ça faisait bien longtemps que je ne suis pas allée à une fête...
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: You're my best friend, my Hero {Ft Falko} Lun 28 Mar - 12:25

YOU'RE MY BEST FRIEND, MY HERO × ft. Willelmina & Falko
Bien sûr que je lui faisais confiance. Mais ce n'était pas pour autant que j'étais plus à l'aise. Loin de là à vrai dire. Ce n'était pas tous les jours que j'avais quelqu'un pour qui je comptais autant et qui était prêt à prendre autant soin de moi. En tout cas, j'allais vraiment essayer d'en profiter plutôt que de vouloir fuir sans cesse et de flipper pour un oui ou pour un non. Hm je préférerais aller récupérer deux trois fringues. Sans même me connaître, ton père me déteste déjà. Alors franchement, je préfère éviter d'emprunter ses fringues. Remarquai-je avec une pointe d'amusement. Déjà que je me sentais un peu mal du fait d'être tranquillement chez eux en leur absence. Ce n'était pas comme si j'étais vraiment le bienvenue ! Et ce, quand bien même au départ j'étais venu pour m'assurer que leur fille allait bien en leur absence. Je n'étais pas certain que ce soit suffisant pour eux. Je pris enfin le temps d'avaler la soupe qu'elle avait préparé pour moi. Après quoi, on s'installait dans le salon et, évidemment, elle ne manqua pas de remarquer que je frissonnais. Aussitôt, elle posa un plaid sur moi pour me maintenir bien au chaud. J'eus un petit sourire amusé quand elle me tapota le bout du nez. Même si je fis mine de lui lancer un regard sévère. Les deux jours suivants, elle prit tout autant soin de moi et je me rétablis assez vite grâce à elle. Elle me nourrissait de telle sorte à ce que je ne manque pas d'appétit. Elle s'assurait toujours que j'étais bien confortablement installé, bien au chaud et tout ça. Et ouais, je ne pouvais pas me plaindre vu que nous dormions ensemble dans son lit.

Franchement, ça se voyait que je n'étais pas du tout en bon état. Parce que dans un autre contexte, j'aurais sans doute fait quelques remarques sur cette situation et tout ça. Mais là, non. Deux jours plus tard, je repartais sans avoir fait de blague cochonne. Promis, j'allais me rattraper ! Les jours suivants, alors que ses parents étaient de retour, nous reprenions nos bonnes vieilles habitudes qui consistaient à ce que j'assiste à ses entraînements dans son sous sol. Ca me convenait ! Mais il était peut-être temps qu'on commence à faire d'autres trucs ensemble quand même. Pourquoi pas l'inviter à une soirée, vu que j'en avais une le week end suivant justement ? On se retrouva devant chez elle et j'émis un petit grognement appréciateur en la regardant. Ok ... Super sexy ... Ca donne envie de te tripoter ... Bon, j'allais devoir surveiller ses arrières en boîte. Je ne voulais pas qu'elle se fasse emmerder quand même ! Elle prit sa voiture et je pris ma moto. Comme ça on n'aurait pas de mal à rentrer chacun de notre côté ensuite. Et puis je ne la voyais pas monter sur ma moto, dans une tenue pareille ... Une fois en boîte, je veillai à toujours la garder près de moi. Faut que je te fasse des recommandations ? Du genre, bien surveiller ton verre et tout ça ? Demandai-je avec amusement. Ouais, elle était un peu comme ma petite soeur maintenant. Ou pas ... Vu que je rêvais toujours autant de me la faire ... J'étais en train de fouiller la salle du regard -à la recherche d'une potentielle proie du soir-, quand une jeune femme blonde m'apostropha. Elle me disait quelque chose, mais je n'étais franchement sûr de rien. Tu ne te rappelles pas de moi ? Je devrais ? Si je devais me rappeler de toutes les nanas qui croisaient ma route ... Ou même celles qui passaient une nuit dans mon lit ... Pff ... Tu devais me rappeler ... Ah bon ? Non impossible. J'ai pas le temps de rappeler toutes les nanas que je me tape. Et de toute évidence, ma réponse ne lui convenait pas du tout, vu que j'eus droit à une belle gifle. Je grimaçai et grinçai des dents en lui lançant un regard noir. je n'étais pas du genre à frapper une femme. Et c'était bien pour ça que certaines en profitaient ... Elle n'était pas la première et ne serait certainement pas la dernière.
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: You're my best friend, my Hero {Ft Falko} Lun 28 Mar - 13:39



❝Falko x Willelmina

♡ You're my best friend, my Hero

Sa remarque me fit doucement sourire. Ah celui alors! C'est étonnant, depuis que je connais Falko, je me dis très souvent "ah celui alors" ou bien "il est incorrigible", oui, il l'était clairement! Mais je l'aimai ainsi. Enfin, amicalement évidement. Je réfléchi un moment à ce qu'il dit sur mon père alors que nous nous apprêtions à aller lui récupérer des fringues.

Tu sais, mon père n'a pas toujours été le respectable père de famille qu'on connaît aujourd'hui... Il a été impliqué dans pas mal de sales affaires par le passé et... c'est entre autre pour ça qu'on a du quitter la Russie. Et ouais, je suis la fille d'un mafieux!

Je riais à ma dernière remarque.

Enfin c'est du passé. Aujourd'hui il à un bon travail. Ma mère l'a en quelque sorte canalisé. Enfin tout ça pour dire qu'il ne te détesterait pas forcément... Pffff n'importe quoi, bien sur qu'il te détesterait! Mais en même temps, il déteste tout sexe opposé qui s'approche de sa petite fille. Pour lui, j'ai encore 10 ans.

Je souris en pensant à lui. Mon père à toujours été très protecteur avec moi. C'est pour ça que j'évite de lui parler des mésaventures que je peux avoir. Je n'ai pas envie qu'il casse la gueule à tout les mecs qui me feront du mal. Quoi que maintenant avec Falko, ce n'était pas vraiment différent. Je le demandai si lui aussi il trouverait une femme qui sache le canaliser et l'apaiser. Enfin bref, nous récupérions donc ses fringues. Je l'attendais dans la voiture alors qu'il montait rapidement. Je visiterai une autre fois, la il n'était pas vraiment en état. Enfin je passai les deux jours suivants à bien m'occuper de lui, et rapidement il fit en pleine forme. J'en étais ravie, mais un peu triste de le voir repartir. Quand il était la, j'avais vraiment l'impression d'avoir un frère. Ouais, il commençait vraiment à être comme un grand frère pour moi. Enfin sauf quand il me dit qu'il veut coucher avec moi.

Le vendredi suivant, je décide de l'accompagner à une fête ou il m'a invité la veille, précisant que je devais être sexy. C'est ce que je fis. Je portais une robe sexy, mais qui ne faisais pas chaudasse non plus. Parce que ça lui plaise ou non, je n'étais pas une chaudasse! Enfin, il me récupéra devant chez moi. Et il je manqua évidement pas de faire des remarques sur ma tenue.

Ouais ouais ben garde tes mains dans tes poches compris?

Je riais légèrement. Je savais que de toute façon, Falko ne me toucherait jamais sans mon accord, il n'était pas comme ça, et j'avais vraiment confiance en lui de ce côté la. Je ne doute pas qu'il en avait envie, mais il ne ferait rien qui puisse me gêner ou me mettre mal à l'aise. Nous arrivions donc dans cette boite. Je n'avais vraiment pas l'habitude de ce genre d'ambiance. L'alcool voulait à flot, c'était enfumé, les filles étaient fringuées comme des salopes... Enfin heureusement que j'étais avec Falko. Il passe son temps dans "mon monde" pour que nous soyons ensemble, je peux bien lui rendre la pareille en étant dans le sien de temps en temps. Je lui lançai un regard faussement sévère quand il demanda si il devait me faire des recommandations.

Non! Je ne suis pas une gamine! Je sais très bien prendre soin de moi-même.

J'eus le droit à quelques regard peu amen de pas mal de jeunes femmes, et les mecs eux me regardaient plus comme de la viande fraîche. Ouais bon, finalement je ne vais pas trop m'éloigner de Falko hein. D'ailleurs pas mal de nana le regardait lui aussi. Comme d'hab j'ai envie de dire hein...

Je vais nous chercher à boire, la première tournée est pour moi.

Je ris légèrement. Ben quoi? Ça m'arrive de boire de l'alcool moi aussi. Pas très souvent certes, mais je sais aussi m'amuser parfois. Même si j'estime qu'on a pas forcément besoin d'alcool pour s'amuser. Enfin bref, ce soir pas de leçon de morale, je fais la fête avec mon pote Falko et c'est tout ce qui compte. Je suis accoudée au bar, à attendre nos commandes, que déjà je le voit discuter avec une nana. Il n'a pas perdu de temps celui la! J'espère qu'il ne va quand même pas me laisser en plan pour aller voir une autre nana! Je le prendrai super mal! Enfin je continuait de les observer quand la nana lui donna une sacré gifle. Alors la, je n'étais as d'accord du tout. J'allais vers eux d'un pas rapide et déterminé. Elle leva la main pour lui en mettre une deuxième. Il ne se défendait pas. J'arrivai à leur hauteur et je la poussai très fort en arrière avant qu'elle ne le touche. Elle trébucha et de rattrapa à une table.

Hey toi, tu le touche pas compris? Il je te touchera certainement pas mais moi je n'hésiterai pas à t'en mettre une.

Hey! Ça te regarde pas toi! T'es qui? Sa p*te du moment?

Je m'approchai d'elle d'un pas rapide. Je la prenais par les bretelles de son espèce de robe.

Répète un peu pour voir?

Tu crois vraiment que j'ai peur de toi princesse? Dégage avant que je te massacre! Il ne m'a jamais rappeler, il mérite que je lui fasse la peau.

Rien à foutre! T'avais qu'à y réfléchir avant d'écarter les jambes!

Elle fonce de nouveau vers Falko et je m'interpose, juste devant Falko.

Vas-y! Touche le pour voir!

Elle le regarde, me regarde, le regarde de nouveau et lève sa main pour le gifler. Je lui prend la main, lui tord le bras dans son dos en la retournant. Je l'empoigne par la nuque et plaque sa tronche sur la table.

Tu devrais te méfier des princesses, espèce de salope. Approche toi encore de lui et c'est moi qui te massacre!

Je voyais le mec de la sécurité arriver vers lui. Je sens qu'on allait me foutre dehors moi. Mais j'en ai rien à foutre. Je n'allais pas laisser cette blondasse frapper Falko quand même...
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: You're my best friend, my Hero {Ft Falko} Lun 28 Mar - 16:05

YOU'RE MY BEST FRIEND, MY HERO × ft. Willelmina & Falko
Sans avoir jamais rencontré son père, je m'étais rapidement persuadé du fait que c'était un homme bien et parfait sous tous rapports. Sans doute parce qu'ils vivaient dans une jolie petite maison au jardin bien entretenu et tout ça. Et que leur fille était sacrément sage pour une nana de son âge ! Quoi qu'il en soit, ouais je tombais un peu des nus face à son "annonce". Sans déconner ? Mon Dieu je sais pas comment il a fait pour tout arrêter. Il aimait plus ? Ou l'amour pour ta mère a été plus fort ? Ouais voilà bien un truc que j'aurais du mal à comprendre. Comment on pouvait arrêter de traîner dans ces sales affaires ? Peut-être que ce n'était pas un réel choix de vie de sa part ... Contrairement à moi qui traînais dans tout ça depuis très longtemps, qui n'avais jamais rien fait d'autre et qui adorais tout simplement cet univers ! J'y étais très heureux et pour rien au monde je n'en changerais. Pas même pour les beaux yeux d'une nana, cela va s'en dire ... Ouais ... Et ce serait encore pire s'il avait une idée précise des pensées que j'ai quand je pose les yeux sur toi. Elle aussi pourrait éventuellement prendre la fuite si elle avait un petit aperçu des images qui me passaient en tête quand j'étais en sa compagnie. D'ailleurs, quand je la vis débarquer quelques soirs plus tard, dans une robe sexy, pour notre soirée en boîte ... J'eus un tas d'images pas très catholiques en tête. Elle était hyper bonne putain ! Je grommelai dans ma barbe quand elle me conseilla de garder mes mains dans mes poches. Pff ... Tu pourrais partager quand même ... j'ai même pas le droite de te pincer une fesse ? Je rigolais, je rigolais ... Mais n'empêche que j'en avais très envie ...

Une fois en boîte, je la taquinai un peu sur le fait de faire attention à son verre et tout ça. Bien sûr qu'elle était une grande fille. Mais quand même ! J'avais encore le droit de veiller sur elle, non ? Ok ok ... Mais si c'est moi qui drogue ton verre, tu regretteras de ne pas avoir entendu le second conseil qui est : ne fait confiance à personne ... Evidemment que je plaisantais -enfin je crois ...-. Je ne lui ferais jamais un truc pareil. Quand bien même la drogue, ça me connaissait ! Je ne lui voulais aucun mal et depuis le temps, elle le savait parfaitement. Je la laissai rejoindre le bar pour aller nous commander à boire, pendant que j'avais moi même à en découdre avec une nana. Apparemment, elle était énervée de ne pas avoir eut de mes nouvelles après qu'on ait passé une nuit ensemble. Ce n'était pas la première à m'en foutre plein la gueule -au sens propre comme au sens figuré- alors ça ne me fit ni chaud ni froid. Je m'attendais à recevoir une seconde gifle, quand Willel nous rejoignit pour pousser la nana à la main de nouveau levée. Je n'intervins pas alors qu'elles semblaient sérieusement sur le point de se battre toutes les deux. Je ne pensais pas que ma petite Willy serait capable d'autant de rage et de violence. J'étais réellement épaté là. Je n'eus même pas le réflexe de m'éloigner quand la blondasse voulu me foncer dessus. Et de toute façon, mon amie se chargea encore une fois d'elle, la maîtrisant carrément en plaquant sa tête sur une table. En voyant les types de la sécurité arriver, j'attrapai Willel par la taille pour l'éloigner de là en faisant signe aux vigiles que ça allait et qu'ils n'avaient pas besoin d'intervenir.

Je l'entraînai avec moi jusqu'au bar, ma main glissant sur le bas de son dos. Le dos ! Pas plus bas ! Même si j'en crevais d'envie. Et de plus en plus. Finalement, je me chargeai de nos conso' sans lui demander son avis. T'aurais pu me prévenir que t'étais capable de ce genre de truc ... Sérieusement c'est ... Je soupirai et lui tendis son verre. C'est le truc le plus excitant que j'ai jamais vu. Et je pesais mes mots, vraiment. Ouais, elle allait encore se dire que je ramenais toujours tout au sexe. Mais ce n'était quand même pas de ma faute si elle faisait des trucs pareils ! Si elle inspirait à ce point mes pensées et nourrissait aussi bien mon imagination sexuelle. Tu préférerais qu'on aille ailleurs du coup ?
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: You're my best friend, my Hero {Ft Falko} Lun 28 Mar - 17:35



❝Falko x Willelmina

♡ You're my best friend, my Hero

Je réfléchissait un instant à la question de Falko. Et à tout ce qu'avaient pu le dire mes parents, et surtout mon père, par rapport au passé, et tout ce qu'il me disait à propos de ma mère.

Oui.. Je pense que c'est pour ma mère. Ils s'aimer tellement, encore aujourd'hui.

J'eu un sourire attendrit. Mes parents ont eut la plus belle histoire d'amour que je n'ai jamais entendu. Et c'est vrai que parfois, j'enviais ça. Je sais que je fais genre je m'en tape des mecs et tout ça, mais j'aimerai bien moi aussi, rencontrer un mec dont je tomberait folle amoureuse, et qui serait prêt à tout abandonner pour moi. Mais je crois que ce n'est pas demain la veille. Je lui donnait un petit coup dans les côtes quand il parla du genre de pensées qu'il avait en pensant à moi. Enfin en tout cas, j'étais contente de sortir pour une fois, avec Falko. Ça nous changerait un peu de mon sous-sol.

Même pas en rêve!

J'éclatais de rire cependant. Me pincer une fesse, n'importe quoi celui la. Enfin nous arrivions en boite. Et il commença à me faire quelques recommandations, avant évidement d'en rire encore.

Pfff... J'ai pas peur de toi!

Je ris de bon cœur avant d'aller chercher nos boissons. Mais c'est en attendant au bar que je vis une espèce de blondasse s'en prendre à lui et le gifler. Il es certain que j'allais m'en mêler. Si lui ne frappai pas une femme, c'était tout à son honneur, mais moi je ne me gênerai pas. Ce n'est pas parce que comme ça j'ai l'air d'une petite fille sage que pour autant je n'ai pas de couilles! Enfin je n'en ai pas à proprement parler mais vous m'avez comprise. Je m'interpose, n'hésitant pas à carrément rentrer dedans à cette fille. Et finalement elle se retrouve entrain de bouffer la table jusqu'à ce que Falko n'arrive pour nous séparer. Il m'éloigne d'elle tant bien que mal et revient vers le bar.

Excitant? T'es sérieux? Ce n'est pas excitant du tout! Je suis en colère. Pour qui elle se prend celle la?

Il se charge de nos boissons et sérieusement c'est le cadet de mes soucis. Je le laisse faire. Il me propose alors d'aller ailleurs finalement. Je le regarde dans les yeux.

Ouais, je préfère qu'on s'en aille. Mais avant... Tu vas danser avec moi. Elle va voir cette cruche!

Je prenais Falko par la main sans lui demander son avis pour l'entraîner sur la piste de danse. Je l'entraînait de sorte à être bien devant la table ou elle se trouvait. Je me rapprochai dangereusement de Falko et je passai mes bras autour de son cou.

Et toi n'en profite pas trop. Fait attention à tes mains.

Je ris de bon cœur en basculant la tête en arrière. Je crois que Falko était un peu surpris de découvrir une nouvelle part de moi, de ma personnalité. Je ne suis pas juste douce et sage.
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: You're my best friend, my Hero {Ft Falko} Lun 28 Mar - 18:22

YOU'RE MY BEST FRIEND, MY HERO × ft. Willelmina & Falko
Ok, je ne pu m'empêcher une petite grimace de dégoût quand elle me parla de l'amour éperdu de ses parents et blablabla. Sérieux, c'était le genre de truc qui me filait des frissons d'horreur. Et c'était encore pire en sachant tout ce que son père avait abandonné par amour. Au premier abord, on pourrait pourtant imaginer que ça n'arrivait que dans les films ces trucs là. Mais de toute évidence, non. Même en vrai ça existait ! Mais pouah, quelle horreur quand même. C'était sacrément triste qu'il ait tout abandonné comme ça. M'enfin, peut-être que ça ne le satisfaisait pas tant que ça. C'était le cas de pas mal de gens qui ne faisaient ça vraiment que par manque de fric. Moi, je le faisais parce que j'aimais ça. Ca devait changer toute la donne sans doute. Je ne fis pas de commentaire supplémentaire, parce que ça concernait quand même ses parents. Mais je n'en pensais pas moins ! Le vendredi suivant alors que j'étais tout à fait rétabli et nettement plus en forme, nous quittâmes pleinement son sous sol au profit d'une boîte de nuit. Ca ne pouvait que nous faire le plus grand bien de sortir un petit peu pour s'amuser. Oh bien sûr, je n'allais pas lui faire le coup de l'abandonner au profit d'une nana prête à écarter les cuisses pour moi. Je pouvais bien me passer de sexe ce soir tout de même. Evidemment qu'elle n'avait pas peur de moi. Je lui tirai la langue avant de la laisser rejoindre le bar.

Et quelques minutes plus tard, j'eus droit à une sacré scène. Et quoi qu'elle en pense et en dise, oui c'était hyper sexy et excitant ! Même si elle était énervée ... Hm ... Surtout si elle l'était ! Bien sûr que si ça l'est ... Tu me rends pas les choses faciles tu sais ? Plus ça va et plus tu me donnes de raison d'avoir envie de toi. Lui fis-je remarquer sur le ton le plus sérieux qui soit. Tu sais, des nanas qui m'en veulent comme ça, y'en a des tas. Même si je ne leur cachais pas que je n'étais pas intéressé par plus. Franchement, une fille qui couche dès le premier soir, elle doit bien se douter qu'il n'y aura pas davantage. Non ? J'eus tout juste le temps de porter mon verre à mes lèvres, que Willel décida qu'on allait aller danser avant de quitter l'endroit. Je ricanai en la suivant sans broncher. Une fois sur la piste de danse, elle enroula ses bras autour de moi et me fit un petit rappel à l'ordre. Je levai les yeux au ciel et enroulai sagement mes bras autour de sa taille, refermant ma main gauche sur mon poignet droit. Voilà. Elle ne pourrait m'accuser de laisser mes mains traîner comme ça ! Mais ce fut finalement elle qui commença à se lâcher la première. Mon visage se fendit d'un grand sourire alors que j'arquais un sourcil. Et après elle allait m'engueuler moi ! Evidemment, je ne me fis pas prier pour entrer dans ce petit manège et de danser plus sérieusement avec elle. Je ne la tripotais pas, non. Mes mains restaient sur ses hanches, son dos ou son ventre. Sauf que mon bas ventre rencontrait fréquemment son postérieur. Et ça, quel pied ! C'était même un peu trop bon. Au moment où son dos était contre mon torse et ses fesses contre mon bas ventre, j'émis un petit grognement. Willel ... Marmonnai-je en guise d'avertissement. Mais c'était trop tard. Plus elle se déhanchait contre moi et plus j'étais excité. Hyper excité ! Et mon corps me trahit. Elle eut tout juste le temps de le sentir, avant que je ne la fasse pivoter pour qu'elle me fasse de nouveau face et que je la pousse en douceur, pour qu'elle recule de quelques centimètres. Histoire que cette partie là de mon anatomie ne soit plus en contact avec elle. Et dire que je vais devoir prendre une douche froide en rentrant... Mais non, je ne lui en voulais pas. Pas trop quoi ...
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: You're my best friend, my Hero {Ft Falko} Lun 28 Mar - 20:47



❝Falko x Willelmina

♡ You're my best friend, my Hero

Bien sur que j'étais prête à me battre pour Falko, et même plutôt deux fois qu'une. C'était mon ami, et j'allais le défendre corps et âme. Je n'allais pas laisser cette espèce de petite grognasse le gifler sans rien faire. Une fois c'était déjà beaucoup trop. J'étais plutôt contre la violence habituellement, mais pour le coup, ça m'avait bien défoulé. Et ça avait eut le dont d'exciter Falko. Non mais celui la alors!

Tu veux pas te trouver une nana qui me ressemble un peu et qui couchera avec toi? Peu être que ça te passera après? Bon et si y'en à encore une qui t'emmerde, appel moi.

Je ris de bon cœur. Bon ok, la il me regarde carrément comme si il allait me dévorer. Ensuite il proposa qu'on aille ailleurs. Ce que évidement j'acceptais de bon cœur, mais avant, je voulais remettre encore cette grognasse en place. Et j'entraînais Falko avec moi pour danser devant elle. J'enroulais mes bras autour de son cou, et je me collais à lui. Je le met cependant en garde pour qu'il garde de bonne manière. Et il met sagement ses mains dans mon dos. Je me laisse aller au rythme de la musique. Au début je garde mes distances et je reste sage. Mais bien vite, j'ai envie de plus... Ça doit être l'ambiance de la boite, ou peu être la colère de cette pseudo bagarre... Mais je me rapproche dangereusement de Falko, jusqu'à entre carrément contre lui. Ma poitrine contre son torse, je me déplace de manière à ce que l'une de ses jambes soit entre les miennes et J'ondule lentement les hanches et le bassin. Une de mes mains sur sa nuque descend lentement le long de son torse avant de remonter. Puis je tourne sur moi même en revenant entre ses jambes, je prend sa main pour la poser sur ma hanche. J'ondule contre lui avant de lui refaire face comme tout à l'heure. Nos visages sont presques collés, nos lèvres se frôlent presque. Je sens son souffle sur ma peau. C'est vraiment super hot. Je me tourne encore après un petit moment. Et je sens son... Oh merde! Cette fois il m'arrête et me fait me retourner. Puis il affirme devoir prendre une douche froide en rentrant et je ris.

Désolée... Aller viens on se casse d'ici!

Je l'entraîne à l'extérieur de cette foutue boite! Nous allons jusqu'à sa moto et ma voiture garées côte à côte.

Et si on allait se promener un peu le long du port?

made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: You're my best friend, my Hero {Ft Falko} Lun 28 Mar - 21:39

YOU'RE MY BEST FRIEND, MY HERO × ft. Willelmina & Falko
C'était réellement plus fort que moi. Quoi qu'elle fasse, je trouvais que Willel était hyper excitante. Et ça me rendait de plus en plus dingue, vraiment ... Je fis la moue quand elle émit l'idée que je me trouve une nana qui lui ressemblerait. C'était trop frustrant. C'était elle que je voulais, bon sang. Willel, toutes les femmes sont différentes ... Même en me concentrant très fort, je serais bien incapable de penser qu'une autre, est toi. J'aimais trop les femmes pour ne pas savoir qu'elles étaient absolument toutes différentes les unes des autres, en tous points. Ce n'était pas pour rien que je changeais aussi souvent ! J'étais frustré. Très frustré. Et la petite danse qui suivit, ne m'aida pas le moins du monde. Quelle stupide idée quand même, elle venait d'avoir ! Et moi, j'étais stupide d'avoir accepté. Soit, au départ c'était une danse très innocente. Mais elle ne tarda pas à s'enflammer. Et elle m'enflamma carrément au passage ... Sa poitrine contre mon torse, nos jambes entremêlées, nos regards plongés l'un dans l'autre. Même nos lèvres étaient hyper proches. Il suffirait d'un "faux mouvement" de ma part, pour qu'on s'embrasse. Mais un baiser ne ferait qu'empirer encore les choses, cela va s'en dire. Voir, elle risquait de sérieusement m'en vouloir ...

Bon, heureusement je parvins à "désamorcer" le moment qui aurait pu être fort gênant, quand elle réalisa que mon coeur trahissait vraiment mon envie d'elle. J'en riais, mais ce n'était pas drôle du tout ! Ouais, t'as plutôt intérêt d'être désolée. Marmonnai-je en affichant une petite grimace. Sans déconner, c'était de pire en pire. Ca devenait presque une torture que d'être en sa compagnie. Et pourtant, Dieu sait que je l'adorais cette nana là ! Elle émit l'idée qu'on sorte, alors on quitta l'endroit. L'air frais de cette soirée me fit un réel bien tout à coup ! Ouais, allons-y. Confirmai-je avec un petit haussement d'épaules. Chacun prit son véhicule pour atteindre le port. Au moins, ça nous rapprochait tous les deux de chez nous comme ça. Et puis une balade, ça ne pouvait pas faire de mal ! Vu que la soirée a été écourtée par ma faute, ça te dis de venir chez moi ensuite ? Promis, rien de louche, je ne vais pas te sauter dessus. Oh elle pourrait bien s'imaginer ce genre de chose, après ce qu'elle venait de sentir contre son adorable derrière, en boîte. Mais ce n'était pas la première fois qu'un truc pareil m'arrivait en sa présence. sauf que d'habitude, elle n'était pas du tout au courant. Là, c'était juste un petit accident de parcours !
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: You're my best friend, my Hero {Ft Falko} Lun 28 Mar - 23:09



❝Falko x Willelmina

♡ You're my best friend, my Hero

J'étais quand même assez contente de la réponse qu'il me donna quand je lui suggérais de coucher avec une fille qui me ressemble pour lui faire passer son envie de moi. Et en parlant de cette envie de moi, je ne faisais rien pour la calmer ce soir parce que je dansai avec lui de manière plutôt osée et même carrément chaude. Je ne sais pas trop ce qui m'a pris. J'avais juste envie de me laisser aller. Mais était au dépend de mon ami parce que clairement, je l'avais allumé là, et je voyais que ça lui faisait beaucoup d'effet. Quelle conne quand même.

Ouais je suis vraiment désolée Falko. Je ne sais pas ce qui m'a pris...

Finalement il accepta qu'on sorte de la. Je mentirai si je disais que ça n'avait pas été très agréable de faire ça avec lui... Mais c'est vrai que la, l'air frais nous faisais le plus grand bien. Et je proposai qu'on aille marcher un peu le long du port. Quand nous y arrivions, j'abandonnais mes chaussures à talons au profit d'une paire de baskets que j'avais dans la voiture. Rien à foutre de les porter avv une robe de soirée. Il proposa alors de finir chez lui. En tout bien tout honneur. Je souris.

Ouais pourquoi pas. Allons-y.!

Nous terminions notre petite balade nocturne. Je commençai à cailler sérieusement avec cette robe. Alors j'étais plutôt contente de retourner à la voiture puis chez lui. Nous arrivions alors près d'un petit immeuble assez délabré. C'était bruyant. Comme si il y'avait d'autres personnes. Mais il m'entraina à l'escalier extérieur.

Ils sont bruyants tes voisins...

Nous montons jusque tout en haut. C'était plus calme ici. C'est très petit, très basique. Je n'irai pas jusqu'à dire sur c'est insalubre, mais le confort est vraiment minimum. Ça allait quoi, mais vraiment sans plus. Il y'avait un matelas au sol, et quelques meubles qui semblaient être de la récupération améliorée... Et il y'avait aussi trois sachets sur le petit meuble près de son lit. Des sachets contenant de la poudre blanche. Et vu la façon dont c'était emballé, il n'y avait pas de doute quant à ce que c'était...

Falko...? C'est quoi ça? Qu'est ce que tu fou avec ça?

Je ne l'ai jamais vu défoncé de ma vie. Et en côtoyant des sportifs de haut niveau, je sais reconnaître quelqu'un de défoncé. Lui ça n'a jamais été son cas. Mais alors qu'est ce... Est ce qu'il était..? Oh merde... Ouais c'est évident... Il ne veut jamais me parler de son boulot, et quand il reste devant la fac. Il... Oh merde... Mais ou je suis? Dans quoi je me suis embarquée la...
made by MISS AMAZING.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: You're my best friend, my Hero {Ft Falko} Mar 29 Mar - 16:12

YOU'RE MY BEST FRIEND, MY HERO × ft. Willelmina & Falko
Je n'aurais pas du la laisser poursuivre ce petit jeu. Mais j'y prenais quand même un certain plaisir alors je ne pouvais pas trop m'en plaindre. Au contraire, j'aimais ce qu'elle était en train de faire et j'en profitais autant que possible. Même si j'allais devoir prendre une douche froide, comme je le lui fis remarquer. Qu'importe. Mais non, je t'en veux pas, t'en fais pas. Depuis le temps, j'étais habitué à ce qu'elle me provoque plus ou moins volontairement. Bon, sans doute pas du tout de façon volontaire en fait. Elle n'était pas comme ça. Et finalement, c'était presque adorable quand elle me mettait dans tous mes états sans même s'en rendre compte ! Nous finissions par quitter la boîte pour aller se promener et prendre l'air du côté du port. Ca faisait un bien fou et ça me permettait de laisser retomber tranquillement l'excitation aussi ... Je souris un peu en la voyant revenir avec une paire de baskets à la place de ses talons. Sur n'importe quelle autre nana, ça aurait été assez ridicule. Mais sur elle, je ne trouvais pas ça choquant du tout. Nous fîmes notre petite balade avant de décider de faire un saut chez moi. C'était plus près que chez elle et je n'avais pas envie de terminer notre soirée aussi vite. Ce serait dommage de ne pas profiter encore un peu de la présence l'un de l'autre. Et puis ce serait tout simplement l'occasion de lui montrer où je vivais. Même si ce n'était pas super glorieux ...

Je la fis passer par les escaliers extérieurs plutôt que par l'entrée principale du bâtiment, pour qu'on ne croise personne. Y'a quasiment que des jeunes dans cet immeuble, c'est pour ça. Me contentai-je de lui répondre avec un petit sourire. Je n'allais pas préciser de quel genre de jeunes il s'agissait. C'était suffisant de dire ça ainsi. Une fois devant la porte fenêtre, je la déverrouillai et entrai juste avant Willel. Le temps d'allumer la lumière. Bon, ce n'était pas hyper rangé et mon "lit" n'était même pas fait. Mais me connaissant, elle ne devait pas s'attendre à quoi que ce soit de mieux ! J'allais rejoindre le coin cuisine derrière le comptoir, quand elle m'interpella. Je revins sur mes pas pour comprendre de quoi il s'agissait. Et je restai un moment silencieux, mon regard allant d'elle aux sachets, à elle de nouveau et puis encore aux sachets et ainsi de suite. Je pensais que t'avais déjà compris en fait ... Avouai-je très calmement. Depuis le temps, ouais. Mais je n'en parlais pas parce que je me doutais que ce n'était pas un sujet dont elle avait envie de parler. Ils était supposés être rangés ceci dit ... Marmonnai-je en m'approchant. J'ouvris le tiroir du petit meuble pour faire tomber les sachets dedans. J'avais prévu de trouver un moment pour les vendre au cours de la soirée. Mais j'étais revenu sur mon choix et avais préféré ne pas faire un truc pareil en sachant que je serais avec Willel. Tu vas pas me fuir à cause de ça hein ? Je pensais vraiment pas que t'avais déjà saisis ... Que pensait-elle que je faisais devant sa fac ? Et quand je disais que j'avais "bossé" toute la nuit ?
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: You're my best friend, my Hero {Ft Falko}

Revenir en haut Aller en bas

You're my best friend, my Hero {Ft Falko}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP abandonnés-