AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

You're my best friend, my Hero {Ft Falko}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: You're my best friend, my Hero {Ft Falko} Jeu 24 Mar - 21:41



❝Falko x Willelmina

   ♡ You're my best friend, my Hero

Enfin un peu de vacances! J'en avais vraiment bien besoin. J'étais plutôt fatiguée en ce moment. J'avais besoin de faire au pause au niveau des cours. Le ballet n'est plus que dans un mois. Il faut que je répète encore plus. Je passe mon temps à danser. Mes parents sont allé en Russie pour les vacances, et la seule personne que je vois c'est Falko. Nous nous voyons presque tout les jours. Avec lui, je me sens bien. Je ne me sens plus seule. Je crois que je peux clairement dire qu'il est mon meilleur ami. Et très sincèrement, je l'adore. Je l'adore vraiment. J'ai hâte de le retrouver chaque jour. Et je suis d'ailleurs un peu déçue qu'aujourd'hui on ne puisse pas de voir. Mais bon... Je comprend qu'il ait aussi mieux à faire.

De mon côté je l'entraîne toute la journée. Vu le temps aussi, je n'ai pas franchement envie de sortir. Il pleut averse et il y'a un peu d'orage. J'avais très peur de l'orage quand j'étais petite. Maintenant ça va. Mais c'est vrai que vu que je suis seule à la maison, c'est un peu plus angoissant. Enfin j'espère que ça va passer quand même. Je fini de m'entraîner et je vais à la salle de bain pour prendre une douche. Je me met en pyajama. Je commande à manger chez le traiteur et je me choisi un bon film pour ce soir. Quand mon repas arrive, je m'installe confortablement dans le canapé. Je tente d'oublier la tempête qui se joue dehors. Le temps est bien pire que tout à l'heure. Et je commence vraiment à flipper. Je termine mon film et je décide d'en regarder un deuxième.

Et c'est pendant ce deuxième film que tout s'éteint. Je pousse un cri de terreur. Un coupure de courant. Il y'a une coupure de courant alors que je suis seule à la maison, et qu'il y'a une tempête dehors. Ça ne va pas le faire du tout la. Je suis morte de peur. J'allume la torche de mon téléphone. Je vais vérifier les portes et les fenêtres. Puis je monte dans ma chambre. Je suis terrorisé. J'ai vraiment peur la. Je me recroqueville dans mon lit. Je laisse mon téléphone allumé. Mais à un moment il n'aura plus de batterie et... Ça sera le noir total. Je suis entrain de penser à ça quand la porte d'entrée sonne. Bordel il ne manquait plus que ça. J'utilise l'éclairage de mon téléphone pour redescendre l'escalier mais je l'éteint en arrivant. Je ne fais pas de bruit et écoute à travers la porte. On sonne encore. Je sursaute. C'est quoi ce bordel? J'allais appeler les flics avec mon portable quand j'entend la voix de Falko. J'ouvre rapidement la porte.

Bordel! Tu m'a fait un peur bleue Falko. Je n'ai jamais été aussi contente de te voir.

Je me recule pour le faire entrer. Je l'attire à l'intérieur. Maintenant qu'il est la, hors de question de le laisser repartir. Il va passer la nuit ici! Je regarde à l'extérieur avant de rentrer et de refermer la porte à clé. Je suis beaucoup plus détendue maintenant qu'il est la.

Comment tu as fait pour venir? Les routes ne sont pas éclairées dehors...

Il ne se rend pas compte des dangers qu'il prend. C'est vrai que parfois il est vraiment immature. Mais je ne peux pas non plus l'engueuler parce qu'il a fait ça pour moi.

Falko tu... Tu euh... Tu resterais dormir avec moi? J'ai peur toute seule, avec cette coupure de courant et... l'orage...

Je n'allais pas vraiment lui laisser le choix d'abord. Déjà parce que j'ai peur toute seule. Et parce qu'il est hors de question que je le laisse monter sur sa moto alors qu'il n'y a pas de lumière dehors.
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: You're my best friend, my Hero {Ft Falko} Jeu 24 Mar - 22:40

YOU'RE MY BEST FRIEND, MY HERO × ft. Willelmina & Falko
Plus le temps passait et plus on se voyait avec Willel. Et même si notre relation était toujours aussi platonique et amicale, ça ne m'empêchait pas du tout de lui courir après avec toujours plus d'ardeur. Bon, je m'étais quand même un peu calmé. Sans doute parce que j'étais en train de me faire une raison. Elle ne coucherait jamais avec moi, il fallait bien que je me fasse à l'idée. Mais pour sûr, je ne manquais pas d'envie. J'avais toujours autant envie d'elle au contraire ... Pour être quand même en mesure de me contenir et de ne pas lui sauter carrément dessus, je continuais de coucher à gauche et à droite. Oh évidemment, je n'avais pas autant envie de ces femmes, que j'avais envie d'elle. Mais au moins, ça me permettait de finir carrément en manque. Ce serait idiot de se priver alors que Willel se refusait définitivement à moi. Elle ne m'avait jamais rien laissé miroiter après tout. Ce soir là, j'avais pas mal à faire.  Je lui avais donc dis que je ne pourrais pas passer la voir. Alors qu'on parvenait à se voir tous les jours ou presque. Nous n'étions pas à un jour près de toute façon. Il n'y avait pas de raison pour qu'on soit toujours collés ensemble après tout. Malheureusement, tard dans la soirée, je fus interrompu dans mes petites affaires, par une sacré coupure de courant. Je n'étais pas très loin de chez moi alors ce n'était pas bien grave. Mais en sachant que Willel était toute seule chez elle, je voulais d'abord m'assurer qu'elle allait bien.

Alors en regagnant ma moto, plutôt que de rentrer directement chez moi, je pris la direction de chez elle. Je connaissais le chemin par coeur alors malgré l'obscurité, je n'eus pas trop de mal à trouver ma route. Le souci, c'est qu'il pleuvait. Obscurité et pluie, ce n'était définitivement pas une bonne idée de prendre la route. Surtout à moto. Tant pis, je prenais le risque. Je prenais toujours ce genre de risque. Et bientôt, je fus devant sa porte à attendre qu'elle vienne m'ouvrir. Elle tardait un peu. Ce n'était pas impossible qu'elle n'ose pas ouvrir, vu qu'il faisait hyper noir dehors et qu'à cette heure ci, personne n'était supposé venir frapper chez elle. Willy t'es là ? L'interpellai-je finalement. Je m'apprêtais même à sortir mon téléphone pour l'appeler, quand finalement elle ouvrit la porte. Je ne pu m'empêcher de ricaner à sa remarque et j'entrai sans me faire prier. Il faisait vraiment un temps de chien et j'étais trempé. Ce n'était que dans ces moments là que je regrettais d'avoir une moto. Pff, à chaque fois que tu me vois, t'es un peu plus contente que la fois d'avant. Lui fis-je remarquer avec ironie. Elle referma finalement la porte, nous plongeant dans l'obscurité la plus totale. C'était la première fois que j'entrais chez elle et je ne voyais que dalle. Et alors ? J'ai des phares hein. Lui répondis-je avec toujours autant d'ironie. Putain, t'as pas une lampe de poche ou des bougies ? Il fait encore plus noir que dehors je te signale. Même moi, je n'étais pas hyper à l'aise. Mais c'était sans doute en partie du au fait que j'étais sur un terrain totalement inconnu. Sa requête ne me surprit pas vraiment. J'suis venu pour m'assurer que t'allais bien. Je me doutais que tu devais flipper ici, toute seule. J'peux rester ouais, si t'as besoin. Je pouvais bien dormir à même le sol s'il le fallait, je m'en fichais pas mal. Même chez moi, je n'avais qu'un matelas à même le sol. Je n'avais pas besoin de plus de confort.
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: You're my best friend, my Hero {Ft Falko} Ven 25 Mar - 14:03



❝Falko x Willelmina

♡ You're my best friend, my Hero

Plus je passe du temps avec Falko et plus je l'apprécie. C'est vrai qu'en peu de temps, il a prit une place très importante dans ma vie. Il est mon meilleur ami. Il est toujours la pour moi. Je peux toujours compter sur lui. Je lui fais confiance comme rarement j'ai fait confiance à quelqu'un. Il est tellement différent de ce que je pensai. De ce que tout le monde pense certainement de lui. Il n'y a rien de mauvais en lui. Il a sale caractère comme moi et parfois il à un comportement déplacé ou vulgaire, mais il n'y a aucune méchanceté en lui. Je le découvre un peu plus à chaque fois.

Je suis d'ailleurs un peu déçu qu'il ne puisse pas venir me voir aujourd'hui parce que nous nous sommes vu tout les jours depuis le début des vacances. Mais je comprend parfaitement qu'il ait d'autre choses à faire et d'autre amis à voir que moi. Moi je n'ai que lui comme ami mais ce n'est pas le cas de son côté. Je suis juste l'une de ses amies parmi tant d'autre. Je passe donc la journée à m'entraîner, et le soir, toute seule devant un bon film. Tout se passait bien jusqu'à ce que l'électricité ne coupe. Je suis toute seule chez moi, sans éclairage, avec de l'orage, autant dire que je suis carrément morte de peur. Ne sachant pas trop quoi faire, je vais me réfugier dans mon lit.

Je ne trouve pas le sommeil, jusqu'à ce que j'entende sonner à la porte. C'est quoi ce bordel? Qui peut venir à cette heure-ci? Je suis déjà entrain de me taper des film sur un malade qui serait la pour me tuer. Je m'apprête à appeler les flics quand j'entend la voix de Falko. J'ouvre la porte et le fait entrer. Il m'a fait la peur de ma vie. Mais maintenant je suis ravie et super soulagée qu'il soit la. Sa remarque me fait un peu rire.

Mais tu sais bien que je t'adore!

C'était bien vrai ça, je l'adorai ce mec! Nous étions vraiment très différent mais je l'adorai! Je remarquai alors que les routes ne sont pas du tout éclairées et je le lui fait remarquer.

Tes phares ne sont pas suffisants. Je n'aime pas que tu prennes de tels risques Falko...

Il savait bien que je m'inquiétai souvent pour lui. Je sais qu'il fait le caïd et qu'il n'a pas peur du danger mais moi je tiens à lui et j'ai peur pour lui. Il me parle alors de lampe de poche et de bougies, c'est vrai qu'il fait très noir.

Je sais pas... Quand y'a eut la coupure j'ai eu tellement peur que je suis directement monté me coucher. Mais il doit y en avoir dans les tiroirs de la cuisine...

Je l'entraînait alors dans la cuisine et je fini par trouver une lampe et quelques bougies. J'en profitais alors pour lui demander de passer la nuit ici parce que j'étais morte de peur. Il accepta, et j'étais vraiment soulagée et rassurée. Et j'étais très surprise, mais alors vraiment très surprise qu'il ne sorte pas une petite blague perverse. Allons, moi qui lui demandai de passer la nuit avec moi ici... Même moi j'avais des idées de blagues la. Il commençait à se rouiller un peu celui la. Je souris en allumant les bougies.

Tu vois, quand je dis que t'es le meilleur! Non mais sérieux, c'est cool. Merci. Viens on va monter dans ma chambre.

Ok, la si il ne faisait pas une bonne blague à la Falko, c'est soit que cette coupure lui a grillé aussi les méninges, soit que... ce n'est pas vraiment Falko mais un usurpateur. Rendez-moi mon ami! Nous montions donc dans ma chambre. Évidement nous n'allions pas dormir tout les deux dans mon lit. Ça serait beaucoup trop bizarre.

Tu peux prendre mon lit, je vais te changer les draps.

C'était lui l'invité alors c'était quand même normal que je lui propos de lui laisser mon lit. Ça ne me dérangeait vraiment pas de dormir sur un matelas par terre.
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: You're my best friend, my Hero {Ft Falko} Ven 25 Mar - 17:44

YOU'RE MY BEST FRIEND, MY HERO × ft. Willelmina & Falko
C'est fou quand même, la place qu'elle avait prit dans ma vie en si peu de temps. A tel point, que lorsque le courant coupa, je pensai aussitôt à elle. C'était un pur réflexe quoi. En même temps, elle était ma seule véritable amie. Et à l'heure d'aujourd'hui, c'était avec elle que je passais le plus de temps. Et en effet, plus on se voyait, plus on appréciait d'être ensemble, et plus elle semblait heureuse d'être en ma compagnie. J'eus même un grand sourire quand elle me fit remarquer qu'elle m'adorait. Heureusement qu'on était dans le noir et qu'elle ne pouvait pas me voir sourire aussi stupidement. Ouais ouais ... Fis-je seulement mine de marmonner sur un ton qui se voulait boudeur. Je fus amusé également, quand elle laissa apparaître son côté surprotecteur. Malheureusement pour elle, j'avais toujours été du style à prendre des risques et tout ça et je n'allais pas changer. Même pour lui faire plaisir ! J'en étais tout simplement incapable. Oh excuse moi maman ... Répondis-je avec ironie. Je ne pouvais pas nier qu'elle était adorable à s'inquiéter autant pour moi. Mais elle allait bien devoir se faire à l'idée qu'il en serait toujours ainsi et tout. Je te signale que j'étais déjà dehors quand c'est arrivé. Je comptais rentrer directement chez moi, avant de penser à toi. Toute seule, dans cette grande maison. Avant de penser que tu flippais, j'ai pensé que des petits caïds pourraient profiter de la panne générale pour se faufiler chez les gens. Quoi, j'essayais de lui faire peur, moi ? Mais non pas du tout ... Pas mon genre hein. Bon ok, si. Juste pour la faire chier, parce que j'aimais toujours autant ça ! D'ailleurs, t'es sûre que tout est bien fermé ? En fait, personnellement,je n'avais pas peur du tout. Ne serait-ce que parce que je connaissais tous les "caïds" du coin.

T'as eus peur à ce point ? M'étonnai-je sincèrement quand elle m'avoua être allée se réfugier directement dans son lit. Je la suivis tant bien que mal jusqu'à la cuisine. Je me pris d'ailleurs un meuble en cours de route, qui m'arracha un bref "aïe" et le suivant, une bordée de jurons. Pourquoi je t'ai suivis au juste ? Marmonnai-je avec agacement. Et quand elle s'arrêta, je lui rentrai dedans. Ca, c'était un peu plus agréable quand même. Et même si je ne fis pas de commentaire, je lâchai quand même un petit "hm hm..." très appréciateur. Dommage que j'ai percuté sa hanche. J'aurais largement préféré son derrière. Ouais bon, ok. Elle m'inspirait trop de choses cochonnes. Pourtant, quand elle me demanda de rester dormir, sur le coup je ne pensai qu'à sa peur de rester toute seule. Alors j'acceptai sans rechigner. Je récupérai la lampe de poche alors qu'elle allumait les bougies. Elle réagit avec une joie certaine en apprenant que j'acceptais de rester dormir. Oh woaw, cash comme ça !? Une partie de jambes en l'air parce que je suis le meilleur ? Oh poupée, c'est trop d'honneur. Pff, le jour où elle accepterait enfin de coucher avec moi, j'étais certain qu'elle ne le dirait jamais de façon aussi claire hein. Une fois dans sa chambre, elle proposa tout naturellement de me laisser son lit. Le jour où je dormirai dans ton lit, c'est qu'on viendra tout juste de baiser tous les deux. En attendant, une simple couverture ou un matelas par terre, me suffira amplement. J'ai l'habitude. Je dors sur un matelas chez moi. Et la prison, c'est moins confortable encore.
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: You're my best friend, my Hero {Ft Falko} Ven 25 Mar - 20:30



❝Falko x Willelmina

♡ You're my best friend, my Hero

Il me faisait rire quand même quand il prenait son air limite blasé quand je lui disais que je l'adorai ou que j'aimai être avec lui, ce genre de chose. La encore sa façon de répondre "ouais ouais" alors que je lui disais l'adorer, me fit sourire. Je savais qu'il appréciait quand je lui disait des trucs comme ça. Il entra à la maison et je sentais s'il était trempé. Et je lui lançai un regard sévère qu'il ne vit pas, quand il m'appela maman. Après ça il essaya de me faire peur en me parlant de caïd qui risquaient de s'introduire ici.

Arrête d'essayer de me faire peur!

Celui la alors... Enfin quand même vérifier que tout était fermé dans la maison parce ce que oui j'avais quand même un peu peur. Après ça nous allions chercher des lampes et des bougies dans la cuisine. Il ne connaissait pas l'emplacement des meubles et il se cogna en lâchant un petit "aie" auquel je pouffais légèrement de rire. Et quand je m'arrêtais il me rentra dedans. Il ne pus évidement s'empêcher de lâcher un petit "hum hum". Je voulu lui donner une petite tape sur le ventre mais... Ce n'était pas son ventre. Merde. J'ai vraiment touché sa queue la? Merde! Il va se faire des films la. D'ailleurs il ne manque pas de sortir quelques plaisanteries finalement. Ah je me disais aussi... Et je lui demandais alors de passer la nuit ici, parce que j'avais vraiment peur toute seule. Il accepta, ce qui me soulagea. Mais évidement les blagues douteuses ne tardèrent pas à reprendre.

Rêve pas trop sale gosse! Et ne m'appel pas poupée!

Je lui lançai un regard sévère et cette fois il le vit avec les lampes que nous avions trouvé. Nous montions alors dans ma chambre avec notre éclairage de fortune. Je proposai à Falko de lui laisser mon lit par politesse mais il refusa, ramenant évidement encore cela au sexe.

Ah ouais? Si on couchait ensemble, tu resterais dormir avec moi? Tu ne te tirerai pas immédiatement après avoir tiré ton cou?

Je riais. Ce n'est pas que je le titillai la mais un peu quand même. Pffff de toute façon j'avais été très claire quand au fait que ça n'arriverait jamais. Enfin il assura qu'il serait très bien par terre.

D'accord! Je vais aller te chercher un matelas.

Il y'eut alors un énorme éclair et un bruit déchirant, assourdissant. Je prenais la main de Falko et lui disait de venir avec moi finalement. J'allais donc dans un placard pour récupérer un gros matelas. Je posai aussi un drap et des couvertures dessus et nous le portions jusqu'à ma chambre. Je lui préparai alors un couchage le plus confortable possible. Je suppose qu'il était crevé comme d'habitude. Il était trop souvent fatiguée à cause de sa vie de petit débauché. J'étais contente qu'il puisse se reposer un peu ici.

Je ne sais pas trop quoi te proposer comme pyjama... Tu ne rentrera pas dans mes teeshirt... Je peux t'en passer un à mon père si tu veux. Et si tu veux aller prendre une douche en prenant une lampe, fait comme chez toi. D'ailleurs est ce que tu veux boire ou manger un truc?

J'essayai de le mettre le plus à l'aise possible et qu'il ait tout le confort nécessaire. Puis après ça, nous finissions par aller nous coucher. Quelques minutes après nous être mis au lit, je lui demandait si il dormait, et je n'eu pas de réponse. Je souris. Il était tellement attendrissant. J'eu un peu plus de mal à m'endormir. Puis je commençait à entendre de drôle de bruit et la tempête redoublait de violence. Encore un bruit assourdissant et me levai en sursaut de mon lit et courait rejoindre Falko sur le matelas. Je ne voulais pas le réveiller, mais je me glissai à côté de lui sur le matelas. Je me glissai sous la couette et je me collais à son dos. Je passai un bras autour de lui, mon avant bras reposant sur son ventre. J'étais bien contre lui. Sa chaleur et sa présence étaient réconfortantes. Je m'endormais aussitôt.
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: You're my best friend, my Hero {Ft Falko} Ven 25 Mar - 21:30

YOU'RE MY BEST FRIEND, MY HERO × ft. Willelmina & Falko
Franchement, j'ai pas grand chose à faire de plus. Tu flippes déjà pas mal. Lui fis-je remarquer avec une pointe d'amusement. Et ça, c'était réellement adorable ! Sans rien ajouter à propos de tout ça, je la suivis tant bien que mal jusqu'à la cuisine. Malheureusement, contrairement à elle je ne connaissais pas l'emplacement des meubles. Ainsi, je m'en pris quelques uns avant de lui rentrer carrément dedans. Plutôt agréable. Et je pris vraiment sur moi pour ne pas faire de commentaire. Mais elle en revanche, elle me donna un petit coup bien placé. Enfin ce n'était certainement pas volontaire de sa part. Ce n'était clairement pas l'endroit qu'elle devait viser. Mais quand même ... Elle venait de me toucher la queue là ... Putain, c'est l'obscurité qui te dévergonde ? Si j'avais su ... On fait ça dans la cuisine ? Proposai-je très naturellement. Oh bon sang, j'avis des tas d'idées de ce que je pourrais lui faire tiens ... Je poursuivis sur le terrain des blagues perverses, quand elle m'annonça qu'on rejoignait maintenant sa chambre. Je ricanai à sa réponse. Je suis sûr que, petit à petit, tu réalises que tu vas bel et bien finir par te donner à moi, poupée ... Je roulai des yeux à son regard mauvais et la suivis jusque dans sa chambre. Je refusai de prendre son lit, sans hésitation, rapportant ça au sexe pour ne pas changer. Tss tu me sous estimes ... Je me contente rarement d'une seule fois au cours de la nuit. C'est plutôt en deux/trois rounds. Ensuite je m'écroule ouais, forcément. Et évidemment, c'était dit avec une certaine fierté ! Au moment où elle allait quitter la chambre pour me trouver un matelas, il y eut un éclair et un orage violents. Aussitôt, elle m'attrapa par le bras pour m'entraîner avec elle et j'éclatai littéralement de rire.

Je ne fis pas de commentaire. Mais je n'en pensais pas moins ! Je la suivis jusque dans le couloir où elle trouva de quoi me préparer un petit lit bien douillet. En tout cas il le serait suffisamment pour moi ! Je l'aidai à ramener tout ça dans la chambre et à l'installer par terre. Tu crois vraiment que je dors avec un tee-shirt ? Pouah ! C'est bon, je vais garder mon boxer pour pas trop te tenter mais je refuse de porter plus ! Soit je dormais entièrement nu, soit je ne portais qu'un pantalon de jogging large et confortable. Là, à défaut, je pouvais faire avec mon boxer, ce n'était pas la fin du monde. Ouais, j'vais aller prendre une douche rapide. J'avais la sensation d'avoir encore la peau moite à cause de la pluie, ce n'était pas super agréable. Je filai donc prendre une douche bien chaude, avant de venir retrouver la chambre. Je disposai mes affaires près du radiateur pour qu'ils puissent bien sécher, avant de rejoindre mon matelas. Et en moins de deux minutes sans doute, je dormais déjà ! D'un sommeil de plomb, comme j'en avais le secret. Et je ne me réveillai pas avant les premières lueurs du jour. J'allais m'étendre pour bien me réveiller, quand je sentis une présence dans mon dos. Je mis quelques secondes avant de me rappeler que j'étais chez Willel. Mais quand même, elle n'état pas supposée dormir avec moi ... Je redressai la tête pour regarder derrière moi et eus un petit sourire en constatant qu'elle m'avait rejoint au cours de la nuit. Tant bien que mal, je me déplaçai pour ne pas la réveiller et m'allongeai ainsi sur le dos. Je me perdis sérieusement dans la contemplation de sa petite personne. Elle était tellement belle. Et quand elle dormait, elle faisait vraiment son -très- jeune âge. Un vrai petit ange. Et j'aurais pu la regarder dormir comme ça des heures durant, si elle n'avait pas commencé à gigoter. Je tournai le visage et fermai les yeux, pour faire mine de dormir. Pour qu'elle ne réalise pas que je venais de la regarder dormir. Et qu'elle puisse s'échapper de là pour faire mine de n'avoir pas du tout dormi avec moi.
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: You're my best friend, my Hero {Ft Falko} Ven 25 Mar - 22:17



❝Falko x Willelmina

♡ You're my best friend, my Hero

Ouais c'est vrai que je flippais déjà pas mal la et que même avant qu'il arrive c'était le cas. Sa présence me rassurait même vachement. Quand il me rentra dedans à cause de l'obscurité de la maison, je voulu lui donner un petit coup pour son petit sous entendu mais je n'avais pas visé l'endroit que je voulais. Évidement il ne se priva pas pour faire des plaisanteries. Le contraire m'aurait étonné tien!

Pffff t'es bête! On ne fera pas "ça" du tout.

Je suis une fille respectable, moi! Non mais! Il à peu être l'habitude de fréquenter des filles de petites vertus mais ce n'est pas mon cas. Enfin nous montions dans ma chambre, et, évidement son esprit et son humour divaguaient encore. Je lui donnai un nouveau cou et cette fois je visai juste.

Ouais ouais si tu le dis! Et arrête de m'appeler poupée!

C'était déjà la deuxième fois ce soir. Il veut vraiment se prendre mon poing celui la. Poupée... Pfff... Poupée... Je ne suis pas une poupée d'accord. C'est lui la poupée oui.

Fausse blonde!

La c'était moi qui riais de bon cœur. Nous arrivions dans ma chambre. Je lui proposai de prendre mon lit mais il refusa, affirmant qu'il y dormirait quand nous coucherons ensemble, à savoir jamais! Je lui demandai alors avec un certaine surprise si il était du genre à rester dormir avec la fille avec qui il vient de passer la nuit. Il me répondit que ça se jouait en plusieurs rounds pour lui, et qu'ensuite il s'écroulait. Heureusement qu'il faisait noir et qu'il ne pouvait pas voir mes joues rougissantes. Je riais en guise de réponse. Ça me faisais plus rire qu'autre chose maintenant. J'allais ensuite chercher de quoi lui faire un lit mais je l'entraînait avec moi en ayant peur d'un éclair. Je joins mon rire au sien. Je lui préparai ensuite un bon lit douillet. Je lui proposai de de mettre à l'aise, d'aller prendre une douche si il le voulait. Il m'affirma qu'il voulait bien aller prendre une douche et qu'il formai en boxer.

Viens je vais te montrer la salle de bain.

Je l'y emmenait donc avec une des lampes et quelques bougies. Je lui montre ou se trouvent les serviettes.

N'hésite pas à te servir dans les shampoings, gel douche ou n'importe quel produit de toilette. Pareil pour les serviettes.

Je sortais après ça pour le laisser prendre sa douche. Quand il revint j'allais lui proposer de mettre des vêtements à sécher mais il le fit de lui même. Et quelques minutes après il était endormi. Moi, morte de peur en entendant des bruits. Je fini par le rejoindre sur son matelas. Bon sang... Il était à moitié nuit, et je me collais à lui. Je mentirai si je disais que la ça je me fait aucun effet. Je ne suis pas un glaçon non plus. Je n'aurai évidement pas coucher avec lui malgré tout, mais heureusement qu'il dort à poing fermé. Ce n'est finalement qu'en milieu de mâtiné que je me réveille. À 9h45. Je me lève plus tôt habituellement mais après la nuit que j'ai passer j'avais besoin de me reposer. Je remarque que Falko est à présent sur le dos mais il dort toujours. Je souris en le voyant endormit près de moi. Il est beau. Je passe les doigts dans ses cheveux, du bout des ongles. Puis sur sa mâchoire barbue, avant de revenir à ses cheveux.

T'es le meilleur!

Je savais qu'il ne m'entendais pas mais quand même. Je n'avais jamais vu ses tatouages sur le torse alors je les observait longuement. Je passais mes doigts sur le papillon que je trouve très joli. Et sur le lion majestueux sur mon ventre. C'est magnifique sur lui. Je continuais mes caresses encore un peu avant de lui embrasser le front et de me relever. Je fis le tour du matelas. Je déposai un baiser sans ses cheveux avant de descendre lui préparer un petit déjeuner. Je sais qu'il était un gros mangeur. Et je suppose qu'il n'a pas l'habitude de la cuisine maison. Alors ce matin je m'occupe de lui. Je constate avec soulagement que l'électricité est revenu mais la tempête fait toujours rage dehors. En plein jour c'est tellement moins impressionnant. Je ne sais pas ce qu'il aime manger alors je fais un peu de tout. Je prépare alors des œufs avec du bacon, je prépare des pancakes et des crêpes, et ouais, les deux. Je presse les oranges pour lui faire un jus bien frai et je met le café à couler avant de monter le réveiller. Quand j'arrive dans ma chambre il est assit sur son matelas, regard dans le vide comme si il réfléchissais. Je lui souris.

Salut toi. Tu as bien dormi?

J'allais près de lui et je m'accroupissais devant lui, posant mes mains sur ses genoux.

Merci d'être resté avec moi. Je t'ai préparé un super petit-dej, rejoint moi en bas quand tu sera prêt.

Je l'embrasse sur la joue avant de me relever et de redescendre. Je mettais le couvert, il n'avait plus qu'à passer à table.
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: You're my best friend, my Hero {Ft Falko} Sam 26 Mar - 12:34

YOU'RE MY BEST FRIEND, MY HERO × ft. Willelmina & Falko
Evidemment que nous n'allions pas faire "ça". Je commençais à m'habituer à cette idée, sans pour autant davantage l'accepter qu'avant. Ouais, j'étais seulement habitué à la chose ! Allez quoi ... On est dans le noir en plus. Personne n'en saura jamais rien ... Non sérieux, c'était impossible qu'on ne couche jamais ensemble ... Je la suivis dans les escaliers en l'appelant encore poupée. Qu'est-ce qu'elle avait contre ce surnom encore ? Tu sais pas encore que je fais tout ce qu'on me demande de ne pas faire ? Tu m'as dis de ne pas t'appeler Willy, je t'appelle Willy. Maintenant, si j'ai envie de t'appeler poupée, je vais le faire. Justement parce qu'elle ne le voulait pas, cela va s'en dire ! Je ris de bon coeur quand elle m'appela fausse blonde. Venant d'elle, ça ne me dérangeait pas du tout franchement. Elle pouvait tout se permettre, ou presque, avec moi. Je du finalement l'accompagner pour aller me chercher un matelas et des couvertures, vu qu'elle flippa au premier coup de tonnerre qui se fit entendre. Nous éclatâmes tous les deux de rire devant cette réaction soudaine et spontanée de sa part. C'était tellement adorable quand même... Nous installâmes mon lit de fortune avant que je n'aille prendre une douche. Une fois de retour dans la chambre, je pris tout de suite place sur le matelas et je ne tardai vraiment pas à sombrer dans le sommeil. Peu de choses auraient pu me réveiller franchement. La preuve, Willel me rejoignit pour se coller à moi, sans doute effrayée par l'orage. Comme je le constatai en me réveillant au petit matin. Et je ne pu m'empêcher de me tourner un peu pour pouvoir me perdre dans la contemplation. Elle était tellement belle. Et bizarrement, j'aimais bien la voir là, endormie contre moi. Juste ça, c'était le pied.

Quand je la sentis remuer, je fis mine de dormir de nouveau. Pour qu'elle ne soit pas gênée d'avoir été surprise là, contre moi. Mais surtout, qu'elle ne voit pas que je la regardais depuis un petit moment et que j'adorais le spectacle adorable qu'elle m'offrait. Elle remua encore un peu puis je sentis ses doigts qui glisser dans mes cheveux. Hm qu'est-ce qu'elle faisait au juste ? Aucune idée, mais j'adorais. Ce qui était étrange. Depuis quand j'aimais ce genre de truc moi ? Mon coeur s'emballa furieusement dans ma cage thoracique quand ses ongles glissèrent sur ma mâchoire barbue, pour finalement remonter de nouveau dans mes cheveux. J'espérais qu'elle n'allait pas réaliser que tout mon corps réagissait à ses gestes de tendresse. C'était incroyable. J'adorais ça. Elle me souffla que j'étais le meilleur. Hm ok. Si elle le disait pendant que je "dormais" c'est qu'elle devait sérieusement le penser en fait. Putain quel pied ! Après que ses doigts aient désertés mon corps depuis quelques "longues" secondes, je pu les sentir de nouveau. Bien plus au sud, près de ma hanche. Ils semblaient être en train de redessiner le tatouage qui se trouvait là. Il est vrai qu'elle n'avait jamais vu mes tatouages sur mon torse et dans mon dos. Sans doute qu'elle était en train de contempler ceux qu'elle avait sous les yeux. Elle parcourut ainsi une partie de mon ventre et de mon torse. J'espérais ne pas avoir de chaire de poule. Ce serait hyper gênant. Un peu quand même, non ? Elle déposa finalement un délicat baiser sur mon front, avant de filer. J'ouvris enfin les yeux. J'avais un peu de mal à saisir ce qui venait de se passer quand même.

Je ne me souvenais pas de la dernière fois où quelqu'un avait eut des gestes tendres de ce genre à mon encontre. Mais il était certain que je n'avais sans doute pas autant aimé que là ... Je me redressai pour m'asseoir et repenser à tout ça. Les minutes filèrent sans que je ne m'en rende compte et elle fut de retour dans la chambre. Pas mal du tout. Je pense que je manquais de sommeil. Lui répondis-je avec un léger sourire. Je dardai un regard très sérieux sur elle quand elle s'agenouilla devant moi, mains sur mes genoux. J'avais bien du mal à ne pas repenser à ses gestes tendres pendant que je dormais ... Super, j'arrive. Elle déposa un baiser sur ma joue -bon sang ce que j'adorais ça ...- et fila de nouveau. Je ne pris cette fois que quelques secondes pour m'en remettre, avant de me lever enfin. J'enfilai mon pantalon et mon tee shirt avant de quitter la chambre pour descendre. Ah oui, c'était tout de suite mieux à la lueur du jour quand même ... Je ne pu m'empêcher de contempler un peu l'endroit. Ouais, on voyait tout de suite que c'était une maison de vieux. Enfin pas de vieux mais ... de parents quoi. J'entrai dans la cuisine en me frottant le visage du plat d'une main, pour tenter d'effacer toute trace de sommeil. Le courant est revenu ? Demandai-je avant de m'arrêter devant la table hyper garni. Tout ça ? M'étonnai-je vivement. Tu crois que je suis un ventre sur pattes ou quoi ? Bon ok, c'était parfaitement le cas. Et le réaliser me fit sourire. Elle me connaissait de mieux en mieux, voilà tout. En tout cas, je ne me fis pas prier pour m'installer à table et faire sacrément honneur à ce petit déjeuner. C'était le repas le plus important de la journée après tout. Au fait, ça va, j'étais confortable cette nuit ? Oh merde, je venais de lâcher le truc. Je me suis réveillé dans la nuit, t'étais littéralement enroulée autour de moi.
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: You're my best friend, my Hero {Ft Falko} Sam 26 Mar - 14:46



❝Falko x Willelmina

♡ You're my best friend, my Hero

Je me contentais d'un long et agacé "pffff" quand il affirma qu'il faisait noir et que personne n'en saurait rien. Ce n'est pas du tout à cause du regard des gens que je ne couchai pas avec lui mais bel et bien pour moi. Parce que je n'étais pas ce genre de fille, parce que j'avais des valeurs et que je ne couchai pas avec un homme sans avoir des sentiments pour lui.

Tu sais, je n'ai jamais couché qu'avec un seul mec, j'ai très peu d'exprience, et il disait que j'étais nul au pieu. Crois-moi, ça serait décevant avec moi.

Je riais de bon cœur. Mais je n'en pensai pas moins. Il avait l'habitude des filles beaucoup plus expérimentées que moi, qui savaient jouer avec... leur atouts et satisfaire un mec. Alors que moi... Enfin bref, nous montions dans ma chambre. Je lui installait son lit puis il alla prendre une douche et ne tarda pas à s'endormir quand il se coucha enfin. Mais finalement je le rejoignais sur son matelas parce que j'avais trop peur de l'orage. Je me mettais dans son dos, tout contre lui. Être ainsi contre lui, sentir son corps chaud, sa respiration lente... Ça me faisais des papillons dans le ventre oui. Je dois bien avouer que c'était assez excitant. Mais heureusement il dormait et je ne tardai pas à sombrer à mon tour.

Quand je me réveillais le lendemain, il était encore endormi tout contre moi. Mais il avait changer de position. Sans savoir pourquoi, je me mis alors à avoir des gestes très tendres pour lui. Je caressai ses cheveux, sa mâchoire... Même sans son sommeil ça semblait lui faire du bien. Comme si ses muscles se relâchaient encore plus. Il avait l'air apaisé. Je continuais se manège encore un moment, caressant aussi certains tatouages sur son corps, avant d'embrasser sa joue et descendre préparer le petit dej. Puis quand tout fut prêt je montais le chercher. J'étais surprise de le trouver déjà éveillé.

Contente que tu te sois bien reposé. Tu sais... Si... Si t'as besoin d'un endroit pour dormir plus paisiblement que l'endroit ou tu vis... Pendant que mes parents ne sont pas là, tu es ici chez toi. Après tout ce que tu as fait pour moi, je peux bien te renvoyer un peu l'ascenseur.

Il pouvait bien rester toutes les nuits ici pendant une semaine ça ne me dérange pas le moins du monde. J'adore sa compagnie et il le sait bien. Je suis surprise de la façon très sérieuse dont il me regarde quand je m'accroupi près de lui. J'embrasse sa joue avant de redescendre. Il ne tarda pas à me rejoindre.

Oui c'est revenu, enfin! Oh je connais ton appétit d'ogre! Et puis ça me fais plaisir de faire ça pour toi.

J'aime bien m'occuper de lui. J'ai l'impression que ça ne lui arrive pas vraiment souvent que quelqu'un s'occupe de lui, lui prépare à manger ou ce genre de choses. Alors si je pouvais être ça pour lui, et lui apporter parfois un peu de réconfort, je n'étais pas contre au contraire, c'était avec un grand plaisir. Et la j'étais d'ailleurs de le voir manger avec appétit. Je souris. Il semblait vraiment aimer ce que j'avais préparer. Puis il me posa une question qui me prit de cours.

Je... Euh... Tu sais, c'est parce que j'ai eu peur... Et..

Je ne savais plus ou me mettre. En plus je lui ai caché ça... Il va croire que... Bon aller détend-toi Willy.

Je t'ai plotté les fesses toute la nuit, c'était super!

Ben quoi? Autant finalement le prendre à la rigolade plus qu'autre chose non! En plus ça n'avait pas l'air de trop lui déplaire.

Falko tu es sur que ça va? Tu es un peu pale?

Je me levais pour aller près de lui, et je posai le revers de ma main sur sa joue puis sur son front. Je fronçais les sourcils.

Tu as un peu de fièvre. Je n'aurai jamais du te laisser dormir sur un matelas par terre alors que tu avais roulé en moto sous la pluie. Je m'en veux.

J'allais chercher un cachet pour faire tomber la fièvre, avec un grand verre d'eau.

Tiens bois ça.

Je passai rapidement une main sur sa nuque, près de la racine de ses cheveux avant de lui embrasser la tempe.
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: You're my best friend, my Hero {Ft Falko} Sam 26 Mar - 17:12

YOU'RE MY BEST FRIEND, MY HERO × ft. Willelmina & Falko
Décevant avec elle ? Nulle au pieu ? Bordel de merde ! J'étais incapable de la croire. Non vraiment, ce n'était pas possible du tout. Elle était trop bandante et trop excitante pour, au final, s'avérer décevante. Non mais ce qu'il faut pas entendre ... Tu sais pas qu'un type qui dit ça, c'est juste parce qu'il est incapable de reconnaître que le problème vient de lui ? Pff je m'en fous de ton manque d'expérience, je peux t'apprendre un tas de trucs au contraire ! Oh oui ce serait même avec un sacré plaisir que je serais son professeur en la matière. Si seulement elle pouvait accepter ne serait-ce qu'une seule fois, pour y prendre tout de suite goût et qu'on recommence aussi vite que possible. J'ai encore plus envie maintenant ! Avouai-je avec un certain agacement. Pas contre elle. Mais parce que plus le temps passait, plus je la voulais. Mais également, plus le temps passait et moins elle semblait prête de s'offrir à moi. Finalement, je me couchai sur un matelas alors qu'elle même s'installait dans son lit et je ne perdis pas de temps avant de sombrer dans le sommeil. Quand je me réveillai de longues heures plus tard, elle était dans mon dos, enroulée autour de moi. C'est fou comme j'aimais ça bon sang ... Mais je fis bien de faire semblant de dormir, vu qu'elle profita de mon "sommeil" pour avoir un tas de gestes très tendres pour moi. J'étais vraiment troublé; Et quand elle revint quelques minutes plus tard pour me trouver parfaitement éveillé, je l'étais toujours autant ... Pourquoi tu penses que l'endroit où je vis n'est pas paisible ? J'y suis bien tu sais. Lui fis-je remarquer avec amusement. Mais c'est gentil. Précisai-je tout de suite pour qu'elle ne pense pas que son invitation ne me faisait ni chaud ni froid et que c'était un non catégorique. C'était réellement gentil de sa part, oui. Après ça, elle fila et je vins la retrouver dans la cuisine. Où elle m'avait préparé un sacré petit déjeuner quand même ! C'est génial, j'vais pas m'en plaindre !

Et pour preuve, je m'installai à table et fis honneur à ce petit déjeuner. D'enfer, vraiment ! Je m'arrêtai de manger quand elle sembla effroyablement gênée de m'entendre faire mention d'un "petit détail". Carrément gênée ouais. Pourquoi au juste ? Elle pensait que j'allais l'engueuler ou quoi ? Je dardai un regard inquisiteur sur elle. J'aurais pu en plaisanter tout de suite, mais je n'étais pas certain de saisir sa réaction. C'était si horrible que ça d'avoir dormi avec moi ? Ou elle craignait juste ma réaction ? Ouais c'était sans doute ça. Je ricanai quand elle précisa qu'elle m'avait tripoté les fesses toute la nuit. Détend toi ouais, on dirait que t'as fait une chose horrible. C'était si horrible que ça de profiter de mon sommeil pour dormir contre moi ? Je roulai des yeux et me concentrai de nouveau sur mon petit déjeuner. Mais je n'avais déjà plus très faim et je me sentais de nouveau fatigué. Je soupirai doucement et me frottai encore une fois le visage du plat de la main. C'est à ce moment là que Willel me fit remarquer ma pâleur. Ah bon ? Oui oui ça va. Assurai-je, un peu surpris. Juste un petit coup de fatigue de rien du tout ... Mais elle se leva et vint passer une main sur mon visage pour constater que j'étais brûlant. Mais non qu'est-ce que racontes ? Que je dorme sur un matelas ou dans un lit ne changera rien ... Sérieusement, quelle drôle de pensée ! Je grimaçai quand elle m'obligea littéralement à prendre un cachet. C'est rien je t'assure ... Pourquoi tu t'en fais autant ? Juste un peu de fièvre, ça va pas me tuer. Je voulus ricaner, mais je n'en avais pas la force. Je soupirai et pris ce cachet. Et un peu de fatigue. Mentionnai-je au passage. J'eus un petit frisson quand elle caressa ma nuque et embrassa ma tempe. Je frissonnais parce que j'avais froid, pas parce que ça me faisait de l'effet hein ! Bon, peut-être un peu, j'admets ... Je me levai quand même avec l'intention de l'aider à débarrasser. Mais je me rassieds presque aussitôt, à cause de ma tête qui tournait. Mais je ne voulais pas l'inquiéter pour rien alors je me relevai et l'aidai à débarrasser la table.
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: You're my best friend, my Hero {Ft Falko} Sam 26 Mar - 22:26



❝Falko x Willelmina

♡ You're my best friend, my Hero

Je ne pouvais pas m'empêcher de sourire quand Falko assura que je n'était certainement pas nulle mais que c'était mon ex qui disait ça parce qu'il ne savait pas y faire. Le problème vient de lui? Ouais, ça me plais carrément comme explication ça! M'apprend tout un tas de trucs? Euh ouais, ça, ça n'arrivera pas! Je le regardait en roulant les yeux. Quand nous parlions de ça, c'était toujours bon enfant, sur le ton de la plaisanterie. Mais quand il affirma que maintenant il avait encore plus envie, il avait l'air clairement agacé! Sérieusement? Est ce qu'il attendait vraiment qu'on finisse par le faire? Est-ce que j'allais le perdre si je continuai de me refuser à lui? Mon cœur se serrait. Est-ce qu'il allait me laisser tomber si il ne finissait pas par obtenir ce qu'il veut? Je n'espère vraiment pas. Ça serait regrettable et vraiment dommage mais... Tant pis, je ne coucherai pas avec lui pour autant, même si ça me briserai le cœur de le perdre.

Enfin après encore quelques taquineries, je l'installais et nous nous couchions. Même si je ne tardai pas à le rejoindre sur son matelas parce que j'étais morte de peur. Et la contre lui, je ressentais des choses que je n'ai pas ressenti depuis longtemps... Du désir. Est ce que finalement je devais peu être accepter de...? Ça lui ferait plaisir et il restera avec moi... Je crois... À moins qu'il ne me lâche quand il aura obtenu ce qu'il désire tant? Ce n'est pas comme si je n'éprouvais pas moi aussi une certaine attirance pour lui. Rho non c'est n'importe quoi! Je ne suis pas comme ça. C'est sur cette pensée que je m'endormi paisiblement. Et le matin en me réveillant à ses côtes, je n'hésitais pas à avoir des gestes très tendres envers lui. Ça dura quelques minutes puis j'allais préparer le petit déjeuner avant de remonter le réveiller. Mais il était déjà assis sur son matelas. J'étais heureuse qu'il ait bien dormit. Et je lui proposai même de rester un peu plus souvent si il avait besoin d'un endroit tranquille.

Oh euh... Eh bien... Je ne sais pas trop... Je ne sais pas ou tu vis mais je sais que tu as une vie assez mouvementée. Enfin c'est juste pour que tu sache que... Enfin tu sais quoi.

Qu'il était mon ami et que j'étais la pour lui en cas de besoin. Et même quand mes parents seront la, il est certains que je n'hésiterai pas à le cacher dans ma chambre ou dans le sous sol si jamais il avait besoin d'un endroit. Enfin finalement il me rejoint dans la cuisine et fit honneur à mon petit déjeuné. Et j'en étais ravie. Puis il m'apprit qu'il savait que j'avais dormi avec lui. J'étais carrément troublé, je bafouillais, et je fini par en plaisanter. Je réagis ainsi parce que ça m'a mise mal à l'aise. Mais il me parle d'une drôle de façon.

Non... Non pas du tout. Ce n'est pas ce que j'ai voulu dire Falko. C'était très bien... Je... Désolée si je t'ai vexé.

Je n'étais pas du genre à m'excuser devant lui. Habituellement nous passions plus notre temps à nous chamailler et nous taquiner, mais la j'avais l'impression d'avoir merdé. Je ne tardai pas non plus à remarquer qu'il avait l'air un peu patraque. Il assura que ça allait. Je me levais pour prendre sa température. Il était vraiment chaud. Il m'assura que ce n'était rien. Il ronchonnait encore quand je lui apportait un cachet. Il assura que j'en faisais trop. Il va finir par me vexer la.

Bon sang ce t'es ronchon le matin... Ou alors quand tu es malade? Prend ce cachet et ne discute pas!

Malgré mon agacement, j'eus des gestes tendres envers lui avant de commencer à débarrasser. Il se leva pour m'aider avant de se rassoir, puis de se lever de nouveau.

Laisse je vais le faire.

Mais il persista à m'aider à débarrasser. Je ne dis rien sur le coup. Mais quand je le sentais flancher un peu, sa démarche un peu bancale. J'allais le voir et cette fois j'allais être moins tendre. Je lui enlevai les assiettes des mains.

Mais c'est pas vrai, quelle tête de mule! T'es pas en état! Alors maintenant tu vas te reposer, que tu le veille ou non!

Je lui prenais la mais et je le tirai dans les escaliers et jusque dans ma chambre. Je l'aidai à se déshabiller et à se remettre au lit. Cette fois je le couchais évidement dans mon grand lit, bien au chaud. Je remontai la couette sur lui. Je touchai encore son front.

Tu devrais dormir un peu. Tu m'appel si tu as besoin de quoi que se soit. Je vais laisser la porte ouverte. Je vais faire un peu de ménage et je remonte. Repose-toi.

Je le regarde avant de lui sourire. Je sortais, de la chambre pour redescendre. Je faisais donc le ménage de la maison avant de préparer une soupe pour Falko. Pas une soupe dégueulasse toute verte, une super soupe gourmande avec des morceaux de poulets, des croûtons. Puis vers midi je la lui montais sur un plateau avec du pain, un grand verre d'eau et une part de gâteau.

Hey... Ça va mieux? Tu as dormi un peu? Je t'apporte à manger.

Je lui posai le plateau sur les genoux quand il fut assit. Puis je m'asseyais à côté de lui.
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: You're my best friend, my Hero {Ft Falko} Dim 27 Mar - 0:46

YOU'RE MY BEST FRIEND, MY HERO × ft. Willelmina & Falko
Le fait que j'ai une vie mouvementée et tout ça, ne signifiait pas que j'avais un appartement désagréable. Oh bien sûr je vivais dans un truc qui ressemblait davantage à un squatte qu'autre chose. Mais quand même, j'y étais bien installé. Et puis ma vie avait toujours été ça alors forcément, ça ne pouvait que me convenir et même carrément me plaire. En tout cas, je n'avais clairement pas besoin de plus de confort. Mais je ne pouvais nier que l'invitation de Willel me faisait très plaisir. Parce que je savais qu'elle s'inquiétait tout simplement pour moi. Même un peu trop à vrai dire. C'était peut-être parce que je n'étais pas du tout habitué à ce genre de chose là, que je trouvais que c'était "trop". Mais parfois, ça me déroutait vraiment. Ca ne servait à rien qu'elle s'en fasse de trop pour moi, parce que je n'allais pas changer de vie et de façon de réagir dans certaines situations. C'est vraiment gentil Willy, je te remercie. Insistai-je pour qu'elle ne pense pas que j'avais mal pris son invitation ou je ne sais trop quoi. Oui, c'était gentil de sa part. Même carrément adorable. Mais ça, c'était tout elle ! Une fois dans la cuisine, alors que je prenais mon petit déjeuner, je ne pu m'empêcher de faire mention de sa nuit passée à mes côtés. Sa réaction me laissa un peu incertain. J'ignorais ce que ça signifiait, mais elle avait l'air carrément gênée. Pourtant, à aucun moment je n'avais laissé paraître un quelconque signe négatif alors que je mentionnais cette nuit. Je savais très bien qu'elle n'avait fait ça que parce qu'elle avait eut peur. Que dans d'autres circonstances, elle n'aurait jamais dormi contre moi/trop près de moi. Pas la peine d'en faire tout un plat. Je me contentai finalement d'un hochement de tête, pour couper court à la conversation.

Quand elle commença à s'inquiéter de ma pâleur, je ne pu que lui assurer que j'allais bien. Alors qu'elle était déjà toute paniquée de me voir comme ça. Sérieux, j'allais bien ! Mais j'avais beau le lui assurer, elle me força quand même à prendre un cachet. Je soupirai à sa remarque et lui lançai un regard peu amène. Elle était chiante là quand même. Ou c'était moi qui étais, effectivement, ronchon ? Je pris donc le cachet sans mot dire. Et en voulant me lever ensuite, je réalisai qu'elle n'avait peut-être pas tort en fait. Je ne me sentais pas très bien là. Pourtant, je me forçai pour l'aider à débarrasser la table. Mais non, je peux faire ça ... Je n'étais pas mourant quand même ! Mais elle fini par s'interposer en me prenant sèchement les assiettes des mains pour m'arrêter tout à fait. Je crispai les mâchoires mais ne dis rien. Je n'étais quand même pas un enfant ... je n'avais aucun besoin d'être materné. Ca faisait des lustres que je vivais seul et que je m'en sortais très bien. Même quand j'étais malade ! Soit, c'était surtout le fait de me faire gronder comme un enfant, qui me tapait sur le système. Comme si je ne me sentais pas assez diminué comme ça, en étant malade devant elle ! Ouais ... C'était peut-être ça qui me posait vraiment souci. La sensation d'être diminué face à elle ... Je pris donc sur moi pour la suivre sans trop rechigner et pour accepter de me coucher dans son lit après avoir de nouveau abandonné mon tee shirt et mon jean qui n'avaient pas grand chose de confortable. Je fus de nouveau seul dans la chambre. Et cette fois ci, j'eus un peu plus de mal à m'endormir.

Je me sentais pourtant réellement fatigué. Mais un mal de crâne était en train de s'installer. Et tantôt j'avais trop chaud, tantôt trop froid. Finalement, je ne trouvai le sommeil qu'une bonne demi heure plus tard. Et il me sembla que je venais à peine de m'endormir quand Willel revint dans la chambre. J'émis un petit gémissement plaintif en portant ma main à mon front. Je sais pas ... Marmonnai-je seulement en me redressant tant bien que mal dans le lit. Je tirai la couette avec moi pour bien rester couvert, parce que là j'avais froid. Je posai les yeux sur le plateau repas qui donnait vraiment envie, aux odeurs réellement alléchantes. Mais je n'étais pas certain d'avoir assez faim pour tout ça. Je pris quand même la cuillère que je fis longtemps tournoyer dans le bol, comme si je retardais le moment où j'allais la porter à ma bouche. Finalement, je perdis un peu plus de temps encore en m'emparant du verre d'eau que j'avalai d'une seule traite. Après ça, je commençai à prendre un peu de soupe. C'était vraiment très bon et ça me fit beaucoup de bien. Mais je parvins à n'avaler que la moitié. C'est vraiment bon ... mais je vais pas réussir à en avaler plus. Soupirai-je en continuant de faire tournoyer la cuillère dans le bol. Quand j'arrêtai, je me laissai basculer lentement vers elle, pour poser ma tête sur son épaule en un geste d'abandon plus ou moins inconscient. Deux minutes ... Soufflai-je tout bas. Mais je m'endormis presque aussitôt.
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: You're my best friend, my Hero {Ft Falko} Dim 27 Mar - 12:16



❝Falko x Willelmina

♡ You're my best friend, my Hero

Même si il refusait gentiment, j'étais contente de lui avoir quand même proposé de rester ici si jamais un jour il avait besoin d'un endroit. Maintenant il savait. Enfin finalement nous descendions prendre notre petit déjeuner que j'avais pris grand soin à préparer. Et si j'étais heureuse de le voir manger avec appétit, je me décomposais quand il sous-entendu que j'avais dormir près de lui cette nuit. Je tentai de me justifier : oui, j'avais dormir avec lui seulement parce que j'avais eu peur, et non, c'était pas du tout horrible, et même... agréable. Il ne réagit pas quand l'affirmais que c'était très bien même. Bon sang mais quelle idiote. J'étais ridicule! Je devais vraiment apprendre à la fermer. Il se contenta de hocher la tête. Bon ok, on change de sujet.

Là je commença plutôt à m'inquiéter pour son état parce qu'il n'a pas vraiment l'air bien. Ça semble l'agacer plus qu'autre chose que je m'inquiète pour lui. Si au départ j'allais m'écraser, mon caractère repris le dessus et je lui interdit presque de continuer à débarrasser la table et je l'obligeait à remonter au lit. Je l'aidais à se déshabiller et à ce remettre au lit. Il ne semblait pas vraiment contente mais au moins il accepta de se coucher. Je me penchai au dessus de lui en souriant.

Hey? Je t'ai déshabillé et mît dans mon lit et tu n'a fait aucune remarque ou plaisanterie. Tu ne crois pas que c'est le signe que tu n'es pas dans ton assiette?

Je ris légèrement avant de sortir et de le laisser se reposer. J'allais faire ce que j'avais a faire, puis je lui préparai à manger. Quand j'allais le rejoindre dans ma chambre avec un plateau repas, il n'avait pas l'air bien du tout. Il s'asseyait et je déposai le plateau sur ses genoux. Il joua longtemps avec sa cuillère dans le bol soupe avant d'en avaler quelques cuillères. Je souris quand il m'affirma que c'était très bon mais qu'il n'arrivait pas à en avaler plus. Je retirai le plateau de ses genoux pour le poser sur la table de chevet.

Ce n'est pas grave. Ne te force pas si tu n'a pas faim.

Je détestai qu'on me force à manger, alors je ne le faisais pas aux autres. Ça serait mieux pour lui qu'il mange un peu plus, mais il mangera quand il aura faim. Après ça il se pencha sur moi et posa sa tête sur mon épaule. Je souriais, et enroulait mes bras autour de lui. Il me demanda juste deux minutes mais il s'endormi. Je souris. Je nous allongeait, tant bien que mal, dans le lit. Il restait collé à moi, alors je le pris dans mes bras pour dormir. Je le tenais bien dans mes bras. Il avait le visage enfouit dans mon cou. Je sentais le souffle de sa respiration. Parfois je caressai son dos ou son bras. Il dormir ainsi deux bonnes heures avant de commencer à remuer, puis finalement il émergea.

Hey... J'en connais un qui a fait un gros dodo. Ça va?

Je lui souris. Puis je posai le revers de ma main sur sa joue. Il était encore un peu chaud quand même...
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: You're my best friend, my Hero {Ft Falko} Dim 27 Mar - 13:35

YOU'RE MY BEST FRIEND, MY HERO × ft. Willelmina & Falko
Je pensais que la fatigue que je ressentais au saut du lit, était uniquement du au fait que j'avais beaucoup dormi pour une fois. Presque trop d'un coup en fait. Mais peu à peu, je réalisai que j'étais peut-être effectivement en train de tomber malade. En me levant, j'eus de vertige de plus en plus fort. Jusqu'à ce que Willel m'oblige à aller me coucher dans son lit pour y dormir un peu. Je le fis sans rechigner, la laissant même me déshabiller. Je n'étais presque même pas conscient de ça en fait. Jusqu'à ce qu'elle m'en fasse la remarque. Je pris une moue boudeuse. Arrête de m'embêter ... Marmonnai-je seulement en tirant la couette plus haut, jusque sous mon nez. Hm, d'ailleurs son lit sentait son odeur. J'adorais ça, parce qu'elle sentait foutrement bon ! C'était très agréable d'être dans ce lit, je devais bien l'admettre. Parce qu'il était encore tout chaud, bien moelleux et qu'il sentait bon. Même si j'eus un peu de mal à m'endormir, ça fini bel et bien par arriver. Et j'eus de nouveau droit à un sommeil bien profond. Qui ne fut interrompu que lorsque Willel revint dans la pièce avec un plateau repas. Je n'avais pas franchement faim, je devais bien l'admettre. Pourtant, ça sentait très bon. Bon sang, elle cuisinait pour moi ! Si elle continuait comme ça, j'allais l'adopter. Ou l'épouser. Ouais non, l'adopter. Ou la payer pour devenir ma femme d'intérieur. Sans déconner, je commençais presque à apprécier que l'on s'occupe de moi. Qu'elle, elle s'occupe de moi !

Je fini par avouer que je n'avais pas très faim et elle n'insista pas. Elle se contenta de retirer le plateau de mes jambes. Je ne bronchai pas et vins finalement poser ma tête sur son épaule. Elle avait raison ... Il y avait de plus en plus de signes qui montraient bien que j'étais malade. Parce qu'en temps normal, je n'aurais jamais fait ça. Je n'aurais jamais eus le moindre geste de ce genre à son encontre. Ce n'était pourtant pas hyper tendre ou je ne sais trop quoi. Mais c'était un rapprochement quand même. Et un signe de confiance de ma part également. Tellement de confiance, que je m'endormis ainsi. Et quand j'émergeais de nouveau, j'étais moulé contre Willel qui nous avait allongés tous les deux et qui n'avait sans doute même pas cherché à s'éloigner de moi. Elle avait ses bras autour de mon corps et semblait ne pas être du tout dérangée par cette proximité. Hm, ça n'avait donc pas été si horrible que ça de me rejoindre dans la nuit. 'Un gros dodo' ? Pff c'était quoi cette expression ? Willel, j'suis pas un bébé. Marmonnai-je tout bas. Je tirai la couette pour cacher mon visage dessous et ne cherchai pas du tout à m'éloigner d'elle. T'es chaude. Ca me fait du bien. Constatai-je tout bas. Ou c'était moi qui étais brûlant ? Ouais aussi, sans doute. Dire qu'en temps normal j'aurais ajouté un truc par rapport au fait qu'elle était "chaude" ... Du coup, je t'ai kidnappé...
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: You're my best friend, my Hero {Ft Falko} Dim 27 Mar - 14:25



❝Falko x Willelmina

♡ You're my best friend, my Hero

Il n'était vraiment pas très bien quoi qu'il dise. Il n'y avait qu'à constater le fait qu'il ne faisait pas de blague quand au fait que j'étais entrain de le déshabiller pour le mettre dans mon lit. Je souris quand il me demande arrêter de l'embêter. Je le laisse alors se reposer et je remonte le voir quand j'ai terminé de lui préparer à manger. Il mange très peu et je ne le force pas. Puis il termine par s'endormir sur mon épaule. Alors finalement je nous allongé tout les deux, et je reste près de lui. Il dort même dans mes bras pendant deux heures. Je somnole aussi un peu de mon côté même si je ne sors pas vraiment. Je me contente de le garder dans mes bras et de réfléchir à notre relation. Je considère vraiment Falko comme un ami, et même comme mon meilleur ami... Mais la je dois bien avouer que c'est un peu ambigu... Et pis avec ce que j'ai ressenti hier soir... Enfin il coupe court à mes pensées quand il finit par remuer pour ensuite se réveiller tout à fait. Je lui dit qu'il avait fait un gros dodo et il me répondit qu'il n'était pas un bébé. Je roulais les yeux.

Pffff bien sur que si t'es un bébé!

Je le taquinai un peu oui. Mais c'est vrai que parfois il était juste un gros bébé avec son comportement immature. Il couvre son visage avec la couette en affirmant que j'étais chaude et que ça lui faisait du bien. Je riais légèrement.

Non c'est toi qui est chaud. Mais moins que tout à l'heure. C'est bon signe.

Encore une fois, pas de plaisanterie douteuse quand au fait que j'étais chaude ou qu'il était chaud... C'est qu'il n'était pas tant remit que ça. Il allait juste un peu mieux que tout à l'heure et la fièvre était un peu tombée.

Ouais, t'as carrément fait de moi ta prisonnière la!

Je ri légèrement.

Est ce que tu as faim? Je peux te faire réchauffer de la soupe si tu veux?

Je me levais et il se leva aussi. Il avait vraiment l'air mieux. Pas encore en super forme ni en état de prendre sa moto mais quand même mieux que ce matin. Ça me faisait vraiment plaisir. Je le regardai sortir du lit. Bon ok, quand il me tournais le dos, je matais un peu ses petites fesses rebondies dans son boxer. Elles sont adorables. Il a aussi deux espèces de "fossettes", des petits creux au bas de son dos, juste au dessus de son boxer, je les croquerait. Bon ok je divague sérieux la. Reprend-toi Willy enfin!

Tes tatouages sont vraiment beaux. Qu'est ce qu'elle représente cette grande sirène dans ton dos?

J'avais aussi envie de savoir ce que représente le lion, le requin, le visage, le "California", le papillon... Mais je n'ose pas le lui demander. Je ne voulais pas qu'il se rende colore que je l'avais un peu mater. Mais c'est vrai que c'était assez fascinant.
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: You're my best friend, my Hero {Ft Falko}

Revenir en haut Aller en bas

You're my best friend, my Hero {Ft Falko}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 11Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP abandonnés-