AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

I gotta brand new thing. (TRISTAN & SIANA)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Kainoa + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Haley Lu Richardson.
TES CRÉDITS : HJS ♥ + Blasphemy.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Emrys - Fiona - Rhys - Jesse & Daniel)
À venir : Spencer - Billie - Matthew.
RAGOTS PARTAGÉS : 7229
POINTS : 1953
ARRIVÉE À TENBY : 21/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans (17.07.93)
CÔTÉ COEUR : Elle sort avec Jesse.
PROFESSION : Pilote de transport dans la Royal Air Force.
REPUTATION : La pauvre, la vie ne l'a pas vraiment gâtée... Mais elle a de la chance d'avoir quelqu'un d'aussi gentil que Jesse. Vous croyez que ça va tenir, eux deux, avec leurs voyages respectifs ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: I gotta brand new thing. (TRISTAN & SIANA) Lun 14 Mar - 7:14


Les yeux rivés sur le planning de ses révisions affiché sur le mur de sa chambre, Siana vérifiait l’avancée de son travail et constatait avec une certaine satisfaction qu’elle avait de la marge. Elle n’avait jamais été adepte de l’auto-congratulation ; elle se sentait seulement un peu soulagée de ne pas avoir pris de retard. Mais bien sûr, la délivrance restait encore à venir. Elle comptait les jours qui lui restaient jusqu’à la fin des partiels, se mettant toute seule la pression. Si ses parents l’avaient toujours encouragée à bien travailler à l’école (après tout, son père était professeur et sa mère était médecin), ils n’avaient, en revanche, jamais vraiment eu besoin de la pousser dans ce sens-là. Assez rapidement, elle avait développé de l’intérêt pour des sujets très variés et une saine curiosité, principalement grâce à eux. Et même si elle stressait en période d’examens et qu’elle avait hâte de gagner sa vie, Siana se voyait bien poursuivre ses études pendant encore un bon moment, plus que le strict nécessaire. Elle aimait tellement apprendre, s’ouvrir au monde et se cultiver, telle une petite fille élevée d’une manière exemplaire par ses parents. Ce n’était sûrement pas faux, même si elle était loin de suivre leurs recommandations et autres conseils dans certains domaines en particulier.

Repoussant délicatement son livre d’histoire médiévale, Siana s’étira comme un chat avant de sortir de son lit. Elle étudiait beaucoup, un peu trop peut-être, si c’était possible. Quand elle avait l’impression que tout ne tournait pas très rond dans sa vie, c’était encore sa bouée de sauvetage. Mais elle savait aussi que pour être productive, il fallait qu’elle prenne le temps de se reposer un peu. Dormir ne la tentait pas vraiment : elle savait qu’elle resterait dans son lit, les yeux fermés, mais les pensées vagabondant vers les nuages sombres qui peuplaient son univers. Elle n’avait pas envie de se laisser l’occasion de penser encore à Alex, qu’elle voyait un peu trop souvent, même dans son sommeil. Alors, une fois n’est pas coutume, la jeune fille décida de bouger un peu. Les personnes auxquelles elle pouvait rendre visite ne manquaient pas… Mais étonnamment, son esprit la dirigea assez rapidement vers Tristan. Elle ne le connaissait peut-être pas très bien… Mais c’était peut-être précisément ce qui faisait qu’elle appréhendait moins d’aller vers lui. Il ne risquait pas de lui faire des reproches sur le fait qu’elle s’isolait et qu’elle avait perdu trop de poids, vu qu’il n’avait pas autant d’éléments de comparaison que ses proches et surtout, qu’elle ne représentait pas grand-chose pour lui.

Décidée alors à faire un tour chez l’écrivain, Siana descendit à la cuisine. La veille, elle avait préparé des cookies. « Pâtisser » ou, d’une manière plus générale, faire la cuisine, la détendait… Mais ce n’était pas pour autant qu’elle en avait profité, vu qu’elle avait à peine touché au fruit de son travail. Au moins, ses frères et ses parents s’en étaient réjouis et maintenant, elle pouvait en apporter un peu à Tristan. Ça pourrait presque lui servir de prétexte pour se pointer devant sa porte. Il risquait peut-être moins de l’envoyer bouler comme ça… Et au pire, elle n’avait rien à perdre. Elle se serait au moins baladée un peu, puisque ça se faisait de plus en plus rare ces derniers mois. En fille prévoyante, Siana attrapa son manteau. Il faisait moins de dix degrés et elle ne tenait pas à se choper la crève alors que son cerveau devait être au top de ses performances bientôt. La blondinette se retrouva alors à l’extérieur, frissonnant déjà. Quelques minutes plus tard, elle frappait à la porte de la maison de Tristan. Elle patienta pendant un petit moment et commençait à se dire qu’il n’était pas là et à rebrousser chemin quand la porte s’ouvrit. Le regard de Siana se posa sur un Tristan aux yeux à peine ouverts, les cheveux en bataille, un peu moins vêtu que d’habitude. « Bonjour ! » En fin d’après-midi, elle était pour le moins étonnée de le trouver dans cet état. « Je t’ai apporté des cookies. » Le sourire aux lèvres, elle lui tendit le plateau. « Je peux entrer ? » Elle n’en était pas encore arrivée au point où elle le poussait à l’intérieur sans lui en demander l’autorisation : elle était trop polie. Mais ce n’était pas l’envie qui manquait.

_________________


When people ask what I see in you, I just smile and look away because I'm afraid if they knew, they'd fall in love with you too ♥️


:
 


Dernière édition par Siana E. Pierce le Mar 15 Mar - 17:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: I gotta brand new thing. (TRISTAN & SIANA) Lun 14 Mar - 21:48

siana ∞ tristan
La nuit avait été longue… Elle avait surtout été semblable à toutes les autres. Les tasses de café s’étaient succédées, la pizza qu’il s’était fait chauffer n’avait même pas été touchée, son chat avait vaguement essayé de le câliner… Tout ça pour quoi ? Ecrire une page à peine. Tristan ne savait pas d’où provenait ce profond manque d’inspiration… Et ça l’énervait.  Et encore ! Quand il écrivait une page, c’était déjà énorme. Il appuyait tellement sur la foutue touche « effacer » de son ordinateur qu’elle finirait par rendre l’âme.
Tristan alternait entre rythme de vie normal et rythme de vie totalement déréglé. En ce moment c’était plutôt la deuxième option : il se couchait sur les coups de dix heures du matin et se levait vers vingt heures. Ca lui laissait toute la nuit pour écrire ! Il préférait cette ambiance nocturne. Et puis il y avait moins de choses pour le déconcentrer : les gens dormaient et les programmes télé étaient tellement nuls qu’il ne lézardait pas devant inutilement. Quand les voisins décidaient de faire une fête c’était autre chose… mais pour le moment il n’avait pas encore eu à se plaindre.

Seize heures et il dormait encore. Tristan s’était couché plus tard que d’habitude, tout ça pour une malheureuse page dont il n’était même pas fier et qui finirait sûrement dans la corbeille elle aussi. Heureusement que le temps des machines à écrire était révolu ou bien ça en aurait fait du papier gâché !
Enormément de choses le mettaient de mauvaise humeur, mais une en particulier… Qu’on le réveille ! Quand c’était Hadès qui venait réclamer à manger, Tristan restait calme. C’était un animal et puis il fallait admettre que la petite boule de poils rousse était juste trop mignonne pour qu’on lui crie dessus… Mais là on frappait à sa porte. Il fut drôlement tenté par l’idée de ne pas se lever… Mais la curiosité l’emporta sur le reste alors il se leva. Ne serait-ce que pour engueuler celui ou celle qui venait le déranger !

Tristan était à peine présentable. Il ne prit même pas le temps d’enfiler un t-shirt et ouvrit la porte en tirant une gueule de trois pieds de long. Tout pouvait attester qu’il venait de se lever : le fait qu’il ne porte qu’un jogging, sa tête, ses cheveux, ou même les rideaux fermés dans toutes les pièces de la maison.
Il s’apprêtait à hausser la voix… mais celle-ci resta bien au fond de sa gorge quand il vit que c’était Siana, qui le réveillait. Elle n’avait pas le droit à un traitement de faveur et il lui ferait sans doute la remarque un peu plus tard… Mais sa présence était peut-être moins dérangeante que celle des autres – chut, ne le dites à personne. Il passa une main sur son visage avant de soupirer… La jolie blonde était la première personne à qu’il avait réellement parlé dans cette ville. Peut-être parce qu’il ne parlait jamais à personne ? Bref. Il avait été touché quand elle lui avait dit avoir lu son premier livre. Si au départ ce fut l’égo qui parlait et qui l’encourageait à poursuivre la conversation, il avait fini par la trouver intéressante. Elle dégageait quelque chose mais là encore, il ne fallait rien dire ! Tristan n’avait pas spécialement besoin d’amis. C’était toutefois ce qu’il aimait se dire !
Il se rendit compte qu’elle avait demandé à entrer il y avait au moins cinq bonnes minutes. C’était le moment de répondre là, non ? Il arrivait à Tristan de se déconnecter un peu de la réalité… Mais elle prendrait l’habitude. Il aurait voulu dire non… Mais les cookies lui faisaient de l’œil. Tristan n’avait rien mangé depuis hier et son ventre commençait à le remarquer.

Il finit donc par se décaler pour la laisser entrer. « Oui, vas-y. » Elle allait le prendre pour un vampire… Ca devait être ce qui lui ressemblait le plus, en effet ! Son appartement n’était pas vraiment rangé… Tristan était plutôt perfectionniste mais quand il essayait d’écrire, il ne pensait pas à ça. Il aurait probablement fait le ménage en se levant… « Tu veux boire quelque chose ? » Il ne recevait pas souvent du monde et ne savait pas trop comment se comporter. Finalement il se rendit compte qu’il était toujours torse nu… « Je devrais peut-être mettre un t-shirt. »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Kainoa + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Haley Lu Richardson.
TES CRÉDITS : HJS ♥ + Blasphemy.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Emrys - Fiona - Rhys - Jesse & Daniel)
À venir : Spencer - Billie - Matthew.
RAGOTS PARTAGÉS : 7229
POINTS : 1953
ARRIVÉE À TENBY : 21/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans (17.07.93)
CÔTÉ COEUR : Elle sort avec Jesse.
PROFESSION : Pilote de transport dans la Royal Air Force.
REPUTATION : La pauvre, la vie ne l'a pas vraiment gâtée... Mais elle a de la chance d'avoir quelqu'un d'aussi gentil que Jesse. Vous croyez que ça va tenir, eux deux, avec leurs voyages respectifs ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I gotta brand new thing. (TRISTAN & SIANA) Mar 15 Mar - 3:35


En réalité, Siana n’aurait pas su dire avec exactitude ce qui la poussait à aller vers Tristan. Le fait qu’elle ait lu (ou plutôt dévoré) son premier livre n’y était pas étranger, bien évidemment. Elle aimait beaucoup sa plume et avait eu l’occasion de le rencontrer une fois, dans une grande bibliothèque new-yorkaise, alors qu’elle visitait la Grosse Pomme avec sa famille. C’était une séance de dédicaces organisée et Siana avait sauté sur l’occasion, en bonne lectrice et fan qu’elle était. Oui, c’était sûrement le mot approprié : Siana était fan du travail de Tristan, même s’il n’avait pas l’air aussi convaincu qu’elle. Bien sûr, il ne s’était pas souvenu d’elle… Après tout, elle n’était qu’une adolescente, une blonde parmi tant d’autres. Mais c’était elle qui l’avait abordé. En règle générale, elle avait peur de déranger les gens, mais elle n’avait pas pu laisser passer l’occasion d’avoir une nouvelle conversation avec l’écrivain. Malheureusement, la jeune Pierce avait été un peu déçue : la sortie de son prochain ouvrage ne semblait pas être prévue pour bientôt. Mais pour lui souhaiter la bienvenue dans le coin, elle lui avait apporté des welsh cakes peu de temps après. C’était alors qu’elle s’était aperçue que le travail de Monsieur O’Brian (ou plutôt, Tristan, parce qu’ils n’avaient pas tant d’années de différence que ça) semblait être plus ou moins au point mort. Depuis, elle s’efforçait de lui redonner un regain d’énergie, comme si c’était son objectif personnel. Pourtant, ce n’était pas comme si elle-même était en grande forme. Mais c’était peut-être, inconsciemment, une manière d’essayer de se rattraper. Elle se rendait compte qu’elle était sur une pente glissante et, en quelque sorte, elle voulait à tout prix éviter à d’autres personnes de se retrouver sur le même chemin douteux qu’elle. Et surtout, surtout, en retrouvant Tristan de temps à autre, elle avait l’impression d’échapper un peu à son quotidien déprimant. Quand elle était avec lui et qu’elle discutait d’une idée ou d’une autre, elle oubliait complètement ses propres soucis, ce qui n’était pas négligeable en période agitée. Elle avait la sensation d’aider quelqu’un, même s’il restait beaucoup de boulot, même si elle pouvait sûrement bien mieux faire. Le jeune homme avait l’air totalement détaché du monde et c’était précisément ce que Siana voulait pour elle-même, pour se prendre moins la tête, rester concentrée sur des choses utiles et se sortir enfin de cette spirale qui commençait à devenir dévastatrice. Avec lui, elle se sentait apaisée, même s’il n’en avait probablement pas la moindre idée. Avec lui, elle n’était pas obligée de faire semblant d’avoir faim, d’avoir envie de sourire sans arrêt ou de justifier le manque d’éclat dans ses yeux d’une quelconque manière. Au fond, si elle avait commencé à rendre visite assez régulièrement à Tristan, c’était autant pour lui que pour elle-même. Elle avait l’impression de pouvoir se raccrocher à quelque chose, aussi étrange que ça puisse paraître. Il fallait peut-être qu’elle commence à consulter, ça en devenait presque inquiétant…

Mais pour l’instant, tout ce que Siana retenait, c’était que Tristan ne l’avait pas encore envoyée sur les roses. Bien entendu, ça ne signifiait pas forcément qu’il était toujours enchanté de la voir, elle s’en rendait bien compte. Mais au moins, il n’avait jamais été méchant avec elle. Il en avait peut-être envie… Mais rares étaient les personnes qui y parvenaient avec elle. Siana avait encore trop l’air d’un ange blond, même si elle en était malheureusement bien loin. « Désolée si je te dérange. » Il mettait un certain temps à lui répondre, peut-être parce qu’il n’osait pas lui dire non. Elle se mit alors à espérer qu’il n’était pas avec quelqu’un, une fille ou un garçon, peu importait, ce serait gênant. Mais il finit par se décaler et par lui donner l’autorisation d’entrer, ce que la Galloise s’empressa de faire. La mine de Tristan l’inquiétait un peu ; elle espérait que c’était uniquement parce qu’il était en train de dormir qu’il avait l’air aussi peu en forme. « Je veux bien un verre d’eau… Plate ou gazeuse, peu importe. Merci. » Après lui avoir proposé à boire, le jeune O’Brian finit alors par marmonner quelques mots à propos d’un T-shirt. Siana réprima un sourire. « Je crois que c’est une bonne idée. » Ça ne la dérangeait pas qu’il soit torse nu, mais elle avait conscience que ce n’était pas forcément correct… Surtout quand elle avait entendu deux dames âgées commenter ses visites à Tristan, l’avant-veille, à l’épicerie. « Ça donnerait un peu moins de poids aux ragots des commères de cette ville… » Elle ne lui en avait pas encore parlé, mais elle se doutait que c’était mieux qu’elle le fasse, avant qu’il l’entende par quelqu’un d’autre. Pas sûr qu’il apprécie particulièrement d’être associé à une gamine… La blondinette, elle, s’en fichait un peu ; elle en avait trop l’habitude. Elle espérait seulement qu’aucune rumeur ne parviendrait aux oreilles de son petit ami. « Tu as écrit, la nuit dernière ? »

_________________


When people ask what I see in you, I just smile and look away because I'm afraid if they knew, they'd fall in love with you too ♥️


:
 


Dernière édition par Siana E. Pierce le Mer 16 Mar - 2:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: I gotta brand new thing. (TRISTAN & SIANA) Mar 15 Mar - 13:15

siana ∞ tristan
Il était difficile de claquer la porte au nez de Siana, même pour Tristan ! Elle avait ce visage, ce sourire radieux qu’il était difficile de chasser hors de sa vue. Quand elle était venue l’aborder à Tenby, il ne s’était pas souvenu d’elle. Il n’avait que vaguement cru à un air de ressemblance avec une tiers personne. Mais au fil du temps il pensait revoir ce même sourire lors de cette fameuse séance de dédicace, sa chevelure blonde aussi. Il aurait été bien incapable de se rappeler son prénom ou bien ce qu’il avait pu écrire sur son livre en guise de dédicace, mais il se souvenait l’avoir vue. Inutile de le lui dire bien entendu, Siana n’avait pas besoin de savoir qu’elle avait rendu sa journée absolument incroyable ce jour-là – à l’aide d’un seul et grand sourire. Cette période où un rien le touchait et où il n’était pas réfractaire à la moindre personne… Le bon vieux temps en somme. Tristan était plutôt du genre franc mais seulement quand il s’agissait de faire des reproches. Parler avec son cœur et faire des compliments c’était devenu bien plus difficile avec le temps et tout ce qu’il avait pu vivre.

« Oui en effet tu déranges ! Mais bon maintenant que je suis levé… » Il était franc ! Peut-être trop parfois. Mais le petit sourire qui accompagna ses paroles prouvait bien qu’elle était pardonnée. Siana était un peu une privilégiée… Il aurait renvoyé chez elle n’importe quelle personne venant le réveiller si tôt – ou tard selon les gens. Elle ne devait pas bien se rendre compte de ça parce qu’elle ne l’avait pas vu au contact d’autres personnes, qui plus est quand son livre était sorti Tristan était tout autre qu’aujourd’hui et beaucoup plus agréable.
Il s’absenta donc quelques secondes le temps d’aller chercher un t-shirt. Tristan l’enfila rapidement puis fit un détour dans la cuisine pour lui ramener un verre d’eau. Lui se servit un café puisqu’il ne pourrait définitivement pas se recoucher. « Comment ça, des ragots ? » demanda l’écrivain en haussant les sourcils, intrigué. Il déposa le verre ainsi que sa tasse sur la table basse et se posa sur le fauteuil en face d’elle. « On a parlé de nous ? Je suis désolé qu’on t’associe à un type comme moi ! » Tout n’était pas perdu chez Tristan car il avait conscience que son comportement n’était pas le bon. C’était juste plus fort que lui, il était trop à cran pour faire des efforts. « Qu’est-ce qu’on dit exactement ? » Ce n’était que de la curiosité… Dans le fond, les ragots ça ne l’atteignait pas vraiment. Il n’avait pas peur des répercussions et vivait assez reclus pour qu’on ne vienne pas lui demander des comptes. Pour Siana ça pouvait être dérangeant cela dit… Il fut aussi assez surpris qu’on ait commencé à parler de lui si tôt. Mrs Lloyd l’avait bien prévenu… Il n’y avait pas spécialement cru.

« Oui j’ai écrit. Enfin… Si on peut appeler ça écrire. » Il grimaça à cette pensée. Eternel insatisfait… Alors que son premier bouquin s’était écrit plutôt rapidement. Peut-être était-il simplement destiné à n’en écrire qu’un seul ? « J’étais en train de dormir quand t’es arrivé, je me suis couché tard. Enfin, tôt… Et toi alors ? Qu’est-ce qui peut pousser une ado à pénétrer dans l’antre du vampire ? » Son appartement avait rarement le droit à un peu de lumière, il fallait dire…

Hadès fit finalement son apparition et ne tarda à sauter sur les genoux de Tristan. Son visage devint tout de suite plus ouvert, il sourit et caressa le chat distraitement.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Kainoa + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Haley Lu Richardson.
TES CRÉDITS : HJS ♥ + Blasphemy.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Emrys - Fiona - Rhys - Jesse & Daniel)
À venir : Spencer - Billie - Matthew.
RAGOTS PARTAGÉS : 7229
POINTS : 1953
ARRIVÉE À TENBY : 21/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans (17.07.93)
CÔTÉ COEUR : Elle sort avec Jesse.
PROFESSION : Pilote de transport dans la Royal Air Force.
REPUTATION : La pauvre, la vie ne l'a pas vraiment gâtée... Mais elle a de la chance d'avoir quelqu'un d'aussi gentil que Jesse. Vous croyez que ça va tenir, eux deux, avec leurs voyages respectifs ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I gotta brand new thing. (TRISTAN & SIANA) Mer 16 Mar - 3:42


Bien entendu, Siana se sentait embarrassée de déranger Tristan et en temps normal, elle se serait sûrement excusée poliment avant de débarrasser le plancher. Mais elle n’avait pas envie de partir… Et le sourire qu’affichait le jeune homme l’encourageait un peu. En commençant à fréquenter quelqu’un qu’elle ne côtoyait pas auparavant, Siana commençait tout juste à réaliser qu’elle était un peu en manque de contacts humains. Bien sûr, elle voyait du monde à la fac… Mais elle n’avait pas de discussions profondes avec eux, seulement ciblées sur un centre d’intérêt commun. Au fond, c’était aussi un peu la même chose avec Tristan, il avait un objectif et elle essayait de le pousser dans le bon sens. Mais elle trouvait l’idée de discuter avec un écrivain tellement géniale ! Et puis au moins, elle avait l’impression d’établir une relation, même s’il n’avait pas forcément un caractère facile. Elle se rendait compte qu’elle s’isolait un peu trop et qu’il fallait remédier à ça… Mais c’était plus facile d’aller vers quelqu’un qui la connaissait à peine. Elle ne craignait pas qu’il la juge, ou quoi que ce soit dans le genre. Siana avait beau avoir une famille et des amis adorables, elle ne pouvait s’empêcher de redouter les regards en coin, les remarques à peine déguisées et les conseils pleins de bon sens qu’elle ne parviendrait pas à appliquer. Tout le monde voulait son bien, elle en avait conscience. Mais le problème venait avant tout d’elle-même, alors il fallait sans doute commencer par là, trouver une bonne dose de motivation et de force nécessaires pour se sortir du cercle vicieux dans lequel elle s’était empêtrée. Commencer à mettre un peu le nez dehors était déjà une bonne chose, non ? Certes, tous n’auraient pas forcément été ravis de la voir traîner chez Tristan, particulièrement Romeo. Mais elle avait quand même la vague impression de faire une bonne action et pour l’instant, c’était tout ce qui comptait.

La jeune Pierce attendit que l’écrivain l’autorise à s’asseoir pour prendre place dans le canapé du salon. Pendant qu’il allait enfiler un T-shirt, elle regarda un peu autour d’elle, un peu étonnée de découvrir l’appartement plus en désordre qu’à l’accoutumée. Si ça n’avait tenu qu’à elle, Siana se serait sûrement levée pour commencer à ranger un peu. Elle avait des tendances maniaques et, même si elle était très loin du trouble obsessionnel compulsif, elle n’aimait pas laisser les choses traîner et ça ne lui posait aucun problème d’aider les autres à faire le ménage. Mais elle se souvenait encore qu’elle n’était pas chez elle et qu’en plus de faire irruption chez Tristan, elle n’allait pas en plus se mettre à régenter sa vie et sa maison. Sans bouger, elle patienta tranquillement. Il revint alors avec un verre d’eau et une tasse de café, qu’il posa sur la table basse avant de s’asseoir en face d’elle. « Merci. » Elle haussa un peu les épaules lorsqu’il posa des questions à propos des ragots qu’elle évoquait précédemment. Elle voulait lui montrer que ça ne l’affectait pas vraiment. « Oh, c’est peut-être pas grand-chose… L’autre jour, quand je faisais mes courses, j’entendais une vieille… Enfin, une dame âgée, pardon, dire à une autre que je te rendais visite à des heures indues, je cite. C’était trop difficile de ne faire aucun commentaire quand je suis passée devant elles. Et comme je crois qu’elles sont un peu sourdes… Elles étaient pas forcément discrètes. » Siana ne put s’empêcher de rire un peu quand Tristan lui affirma qu’il était désolé qu’elle soit associée à un type comme lui. Il était clair qu’il n’avait jamais entendu parler de Romeo… Depuis qu’ils se montraient officiellement ensemble, l’étudiante en avait entendu de toutes les couleurs. Visiblement, aux yeux de l’immense majorité de la population de la bourgade, c’était le début de sa décadence. « Crois-moi… On dirait peut-être pas en me voyant comme ça, mais je suis déjà associée à des gens qui ont la réputation d’être moins fréquentables que toi. » Elle n’avait pas forcément envie de s’étendre en détails… Mais elle commençait tout juste à penser qu’il valait mieux qu’elle en touche un mot à Romeo. La dernière chose dont elle avait envie, c’était bien qu’il s’énerve pour rien. « C’est plus pour toi que je suis désolée. C’est toi que ça doit embêter d’être associé à une gamine. » Elle ne se faisait guère d’illusions sur la façon dont ceux qui avaient plus de vingt-cinq ans la considéraient. « Mais au cas où tu craindrais les ennuis au point de vouloir me foutre à la porte, je précise que je suis majeure » ajouta-t-elle, pour le taquiner un peu. La blondinette préférait largement parler de son bouquin, un sujet bien plus passionnant. « La page blanche de l’écrivain, hein ? » Elle se pencha pour prendre son verre d’eau et en boire une gorgée. « Je m’ennuyais et j’avais envie de t’embêter… » Elle reposa le verre. « Non, en vrai, je… Je faisais une pause dans mes révisions et j’avais envie de savoir comment ça se passait pour toi. Tu t’en sors ? Tu as mangé, au moins ? »

_________________


When people ask what I see in you, I just smile and look away because I'm afraid if they knew, they'd fall in love with you too ♥️


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: I gotta brand new thing. (TRISTAN & SIANA) Mer 16 Mar - 9:18

siana ∞ tristan
Les rumeurs l’amusaient. C’était plutôt pas mal qu’on parle de lui d’ailleurs, même si les gens de Tenby ne connaissaient sûrement pas l’existence de son premier livre. Il avait plutôt marché mais en Amérique et surtout à New-York, pour le reste du monde il n’en savait trop rien. Il avait réussi à toucher une fille ici, c’était déjà génial ! Elle l’intrigua en disant qu’elle fréquentait déjà des personnes pas très fiables. Il la regarda longuement. « Ah oui ? Fais-moi rêver, avec quel genre de personnes tu traînes ? J’aurais aimé avoir le monopole de la bizarrerie. » Si bizarre était le mot… Tristan venait tout juste d’arriver et n’avait pas eu l’occasion d’entendre parler du copain de Siana. D’ailleurs il ne savait même pas qu’elle en avait un ; c’était un peu trop personnel pour qu’il se permette de poser la question. Quoique… non en fait c’était rarement trop personnel pour que Tristan en parle, il n’avait juste pas pensé à poser la question. « Tu sors avec un voyou c’est ça ? » Il sourit doucement puis but une gorgée de café.

« Ca ne me dérange pas qu’on m’associe à une gamine, si c’est toi. » Un compliment dissimulé ? Chut ! Il ne la considérait pas réellement comme une adolescente mais c'était toujours bon de la taquiner avec ça. « Enfin, merci quand même de me dire que tu es majeure, j’avoue que ça m’arrange bien ! » Au cas où les rumeurs persisteraient, il ne voulait pas passer pour un pédophile… D’ailleurs, en regardant bien, Siana pourrait être son genre de fille. Mais que Roméo soit rassuré : il ne risquait pas de tenter quoique ce soit. Tristan était bien trop complexé pour songer à avoir quelqu’un dans sa vie et surtout, il ne pensait pas en avoir besoin – ce qui, on est d’accord, était totalement faux. Un mensonge à lui-même, simplement !

Il fit une grimace quand elle parla de page blanche. Il était touché par le syndrome depuis un moment déjà… Ca l’énervait. « C’est plus qu’une page blanche là, c’est tout le livre ! Tu ne peux pas savoir à quel point ça me frustre de ne rien écrire de bien. Je me demande toujours si c’est vraiment fait pour moi. » Il avait en tête une petite idée, quelques personnages à coucher sur le papier et ne tarderait sans doute pas à en parler avec Siana… Il finirait par lui en parler car il avait une demande assez particulière à lui faire. « T’es bien courageuse pour venir m’embêter. » admit-il volontairement. La pauvre devait supporter son humeur souvent massacrante… Mais bizarrement il était assez calme quand elle était là. « Non, je plaide coupable. C’est pour ça que je t’ai fait rentrer en fait, j’ai un peu faim et tes cookies sentaient bon. » Il n’était pas le seul à le penser d’ailleurs car le chat ne tarda à sauter sur la table basse pour s’en approcher. « Tu cuisines souvent pour des gens que tu ne connais pas bien ? »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Kainoa + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Haley Lu Richardson.
TES CRÉDITS : HJS ♥ + Blasphemy.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Emrys - Fiona - Rhys - Jesse & Daniel)
À venir : Spencer - Billie - Matthew.
RAGOTS PARTAGÉS : 7229
POINTS : 1953
ARRIVÉE À TENBY : 21/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans (17.07.93)
CÔTÉ COEUR : Elle sort avec Jesse.
PROFESSION : Pilote de transport dans la Royal Air Force.
REPUTATION : La pauvre, la vie ne l'a pas vraiment gâtée... Mais elle a de la chance d'avoir quelqu'un d'aussi gentil que Jesse. Vous croyez que ça va tenir, eux deux, avec leurs voyages respectifs ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I gotta brand new thing. (TRISTAN & SIANA) Jeu 17 Mar - 6:44


Depuis sa plus tendre enfance, Siana n’avait jamais vécu ailleurs qu’à Tenby. Les rues, les commerces, les habitants, tout lui était familier… Y compris la mentalité du coin. Elle savait que c’était quelque chose qui ne se retrouvait que dans les petites villes, là où quasiment tout le monde pouvait mettre un nom sur le visage de la majorité de la population. C’était tellement facile d’épier son voisin, de capter une conversation dans la file d’attente de la caisse du supermarché ou encore de passer au bon endroit au bon moment (ou au mauvais endroit au mauvais moment, selon la façon dont on voyait les choses). Née et élevée dans ce qui était communément appelé une bonne famille, Siana avait l’habitude d’entendre des choses plutôt positives à son sujet. Elle était polie, serviable et avait la côte auprès de ses professeurs et des adultes en général depuis toujours. Mais ces derniers temps, les commères s’étaient acharnées un peu plus contre elle, et pour cause… Comment une fille aussi correcte, prétendument brillante, qui avait tout pour réussir, pouvait-elle atterrir dans les bras de l’une des pires crapules du coin ? Même si Siana avait en horreur l’idée que son petit ami soit cantonné à cette image qui ne correspondait pas vraiment à la réalité, elle était forcée d’admettre, ne serait-ce qu’en son for intérieur, que les gens n’avaient pas tout à fait tort. Elle risquait effectivement de laisser des plumes dans cette relation et ça avait déjà commencé… Il n’y avait qu’à voir la façon dont elle se retournait dans la rue quand elle craignait d’être suivie. Ce qui aurait pu se transformer en une véritable agression continuait à la traumatiser et ce serait probablement le cas tant qu’elle refuserait d’en parler à un adulte responsable.

« Tu te rendras compte qu’à Tenby, c’est pas facile d’avoir le monopole de la bizarrerie… » C’était peut-être étonnant, mais il y avait pas mal de cas un peu spéciaux, dans cette bourgade. « T’as tout compris ! » Siana esquissa un sourire. Tristan était franc et il n’hésitait pas non plus à lui poser des questions qui pouvaient paraître un peu indiscrètes. En tout cas, sur ce sujet-là, elle ne risquait pas de s’offenser. C’était juste qu’ils n’avaient encore jamais eu l’occasion d’aborder la question et que, bien entendu, l’étudiante n’était pas forcément portée sur le fait d’avouer à tout le monde que son copain était en réalité le big boss d’un réseau de trafic de drogues. Ceux qui ne fréquentaient pas le milieu n’étaient bien évidemment pas au courant. Ceci dit… Siana n’aurait pas été étonnée d’apprendre que Tristan achetait un peu de drogue, de temps à autre. Après tout, c’était un écrivain. Combien des meilleurs d’entre eux n’avaient-ils pas écrit les plus beaux classiques sous l’emprise d’un peu d’herbe ou d’autre chose ? De toute façon, ce n’était pas son problème… Tout ce qu’elle voulait, c’était qu’il retrouve l’inspiration. En lisant son premier livre, elle avait trouvé qu’il avait un véritable potentiel à exploiter. Elle avait trouvé qu’il avait du talent et c’était bien dommage qu’il ait du mal à avancer aujourd’hui. Elle était sûrement l’une de ses premières fans et c’était une des raisons pour lesquelles elle se trouvait là, chez lui, à cet instant précis. Et intérieurement, elle était satisfaite de constater qu’elle ne semblait pas le déranger plus que ça. Il disait même quelque chose de gentil à son sujet. « Tu m’en vois ravie ! »

La blondinette s’adossa confortablement, les bras croisés sous sa poitrine. « Pourquoi ce serait pas fait pour toi ? Le premier que tu as sorti était excellent… Je suis sûre que tu peux faire pareil. Ou même encore mieux. Crois-moi, j’en ai lu, des bouquins. Peut-être pas autant que toi, mais… Quand même. Je suis sûre aussi que t’écris des trucs que j’aurais bien aimé, mais qu’ensuite tu effaces tout parce que t’es perfectionniste. Pourquoi tu me montrerais pas, même quelques lignes ? » Elle avait déjà essayé d’écrire, elle aussi. Mais elle n’était jamais satisfaite et, jusqu’ici, elle avait abandonné l’idée. De toute façon, depuis son entrée à la fac, elle avait bien assez de choses à faire. « Courageuse n’est pas le premier mot qui me définit, mais… Merci. Ça me fait plaisir de te voir. » Sur certains points, Siana n’avait pas perdu sa spontanéité. « Bien sûr que mes cookies sentent bon ! Il faut que t’en manges vite. » Elle était tellement mal placée pour parler de nourriture… Mais tant pis, elle n’était plus à ça près. « Ben… Disons que ça m’arrive. Pour souhaiter la bienvenue aux voisins. Mais sinon… J’aime surtout apporter des pâtisseries à mes cousins ou à mes amis, quand j’ai le temps d’en préparer. » Irrésistiblement attirée par le chat, la demoiselle se pencha pour le caresser. « Bonjour Hadès ! » Elle avait une facilité à retenir les prénoms d’animaux. « Tu l’as depuis longtemps ? »

_________________


When people ask what I see in you, I just smile and look away because I'm afraid if they knew, they'd fall in love with you too ♥️


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: I gotta brand new thing. (TRISTAN & SIANA) Jeu 17 Mar - 17:07

siana ∞ tristan
« Je n’ai pas dû choisir la bonne ville alors… » Tristan sourit légèrement. Il savait que beaucoup le considéraient comme quelqu’un de bizarre – si ce n’était comme un connard – et était surpris de savoir que par ici, il se pouvait qu’il y ait pire. Peut-être qu’il passerait finalement inaperçu comme il le souhaitait au départ ! Enfin, si on parlait déjà de Siana et lui, c’était assez mal parti. « Dois-je donc craindre la visite d’un petit-ami plus baraqué que moi ? » Ca ne l’inquiétait pas vraiment… Tristan, c’était le genre de gars à avoir déjà poussé un autre type à lui casser la gueule, juste pour savoir comment ça faisait et pour pouvoir l’écrire. Il était rodé maintenant ! Chacun ses méthodes… « Comment il s’appelle ? Tu n’es pas obligée de répondre mais dis-toi que si tu ne le fais pas, je finirai bien par le savoir. » Peut-être que ce système de ragots allait lui plaire et l’inspirer. Ou peut-être que ça finirait par l’énerver, c’était assez difficile de prévoir les réactions de Tristan dans le temps. De toute façon il sortait tellement peu qu’il n’en entendrait pas beaucoup mais il comptait sur Siana pour le tenir au courant !

Les compliments de Siana lui allèrent droit au cœur. Mais il ne voulait pas le reconnaître… Alors il se contenta de hausser les épaules. Ces dernières années il s’était surtout mangé pas mal de critiques. De son père, de son ancien petit-ami… Ca changeait vraiment. Parfois il se demandait pourquoi Siana faisait ça et pourquoi elle était si présente pour lui. Il n’était pas bien sûr de mériter toute cette attention. « C’est impossible que je te montre ça. J’aurais trop honte après. » Il fit la moue. Impossible de dire quoique ce soit de positif sur son roman. « Dis-moi Siana… j’aurais une question. Il y a un moment que je cherchais le bon prénom pour un de mes personnages, et je me demandais si tu acceptais de me prêter le tien… ? » Il aurait pu ne pas demander mais le fait qu’elle soit d’accord était très important pour lui. Peut-être parce qu’elle commençait également à compter pour l’écrivain, ce qui était encore plus rare que de réussir à attraper un Pokémon légendaire dans le jeu du même nom. « Je te promets d’y faire honneur. » Ca faisait quelques jours déjà qu’il y songeait et se lançait enfin pour le lui demander. En fait, dès qu’elle lui avait dit son prénom ç’avait fait tilt dans sa tête.

« Tu vas en manger aussi, bien sûr ? » Il ne connaissait rien de la jolie blonde mais Tristan était observateur et il croyait reconnaître parfois un peu de malheur dans ses sourires. Il n’allait pas l’accabler de questions car si elle voulait parler elle le ferait, mais ça le rassurerait au moins qu’elle mange un peu aussi. « Des cookies et des ragots, c’est chouette comme cadeau de bienvenue ! » Tristan attrapa donc un cookie et ne tarda pas à croquer dedans. C’était… sans doute le meilleur qu’il n’ait jamais mangé ! Il fallait avouer que le jeune homme ne cuisinait plus tellement et se prenait rarement la tête pour faire à manger.
Hadès savait bien mieux y faire avec les gens que lui. Tristan admirait cette facilité à s’approcher de tout le monde comme ça… « Cinq mois. » Quand il avait commencé à se sentir un peu seul, en somme. Un chat ne lui demandait rien à part quelques caresses et avouons-le, c’était franchement moins chiant qu’un copain. Ca ne remplaçait malgré tout pas l’amour d’un homme… ou même d’une femme, d’ailleurs. Il aimait croire qu’il n’avait besoin de rien d’autre dans sa vie – et se trompait, forcément.
Le rouquin finit par se caler sur les genoux de Siana, visiblement content qu’on lui porte un peu d’attention. « Même lui il me délaisse pour quelqu’un d’autre, c’est pas triste ça ? » Il eut un sourire un peu bizarre, un peu peiné surtout. Siana ne pouvait pas comprendre ce à quoi il faisait référence puisqu’elle ne connaissait pas son passé amoureux – ni que son ancien petit-ami l’avait quitté pour aller avec un autre. D’ailleurs il n’aurait pas dû dire ça… Tristan n’avait pas fait exprès. Il attrapa son café et but quelques gorgées. « Excellents tes cookies. »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Kainoa + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Haley Lu Richardson.
TES CRÉDITS : HJS ♥ + Blasphemy.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Emrys - Fiona - Rhys - Jesse & Daniel)
À venir : Spencer - Billie - Matthew.
RAGOTS PARTAGÉS : 7229
POINTS : 1953
ARRIVÉE À TENBY : 21/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans (17.07.93)
CÔTÉ COEUR : Elle sort avec Jesse.
PROFESSION : Pilote de transport dans la Royal Air Force.
REPUTATION : La pauvre, la vie ne l'a pas vraiment gâtée... Mais elle a de la chance d'avoir quelqu'un d'aussi gentil que Jesse. Vous croyez que ça va tenir, eux deux, avec leurs voyages respectifs ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I gotta brand new thing. (TRISTAN & SIANA) Ven 18 Mar - 5:55


« Il est pas si baraqué que ça. » La phrase était sortie presque toute seule de la bouche de Siana, mais elle se rendit compte qu’elle pouvait donner l’impression de dénigrer son petit ami, alors qu’il n’en était rien. Elle tenta donc de se rattraper. « Enfin, disons qu’il est surtout… Entraîné, si tu vois ce que je veux dire. » Tristan avait déjà compris qu’elle sortait avec quelqu’un qui sortait plus ou moins du droit chemin, alors il était inutile qu’elle en rajoute une couche en s’appuyant sur des détails qui n’étaient pas forcément nécessaires. En revanche, révéler son identité ne lui posait aucun problème. Après tout, ils s’étaient cachés pendant plus d’un an et demi… Alors, malgré son appréhension grandissante, c’était avec un sentiment de soulagement qu’elle s’était enfin affichée avec lui en public. Après autant de temps à prétendre qu’elle n’avait pas de copain, elle pouvait bien raconter à qui voulait l’entendre qu’elle était bel et bien amoureuse. « Romeo. Hernandez. Propriétaire du Three Mariners… Tu sais, le bar qui n’est pas très loin. Au cas où tu y fais un tour. Ça t’es peut-être déjà arrivé ? » Maintenant, Siana connaissait cet endroit par coeur. Elle n’était pas forcément fan de cette ambiance ; mais comme elle squattait souvent l’appartement du dessus, qui appartenait à Romeo, elle avait rencontré les habitués, les employés et faisait partie du paysage, en quelque sorte. Elle aurait bien voulu proposer à Romeo de donner un coup de main, de temps à autre, au service par exemple. Mais elle était quasiment certaine qu’il refuserait, non seulement parce qu’il avait les moyens de payer quelqu’un d’autre, mais aussi parce qu’il ne voudrait sûrement pas l’exposer aux hommes peu scrupuleux qui envahissaient les parages.

« Honte ? Mais t’aurais honte de quoi ? C’est pas comme si j’étais écrivain ou éditrice ou quoi que ce soit dans le genre… Je suis juste une fille qui a adoré ton travail. » En réalité, travailler dans le monde de l’édition, c’était un peu le rêve de Siana. Son objectif à long terme était de devenir traductrice littéraire. Il était probable que les débuts seraient difficiles et pas exactement comme elle l’aurait espéré… Mais elle était déterminée, passionnée et ambitieuse ; elle finirait bien par y arriver, non ? C’était peut-être aussi pour ça qu’elle s’intéressait autant au livre de Tristan. Elle avait presque l’impression de mettre déjà un pied dans le milieu. « Je t’écoute. » Quand elle comprit où il voulait en venir, la petite Pierce en resta bouche bée. Elle cligna des yeux à plusieurs reprises… Elle arrivait à peine à y croire. « T’es… T’es genre… Sérieux ? » Il n’avait pas l’air de plaisanter, mais elle voulait en être absolument certaine. Quand elle comprit que c’était bien ce dont ça avait l’air, Siana se retint à peine de pousser un petit cri d’enthousiasme. « Oh, bien sûr que tu peux ! Tout l’honneur serait pour moi. » Elle fronça alors légèrement les sourcils, prise d’un petit doute. « Enfin… Tant que t’en fais pas une vieille sorcière détestable sous toutes les coutures, hein… » En réalité, c’était un tout autre mot, pas très politiquement correct, qui était venu à l’esprit de Siana. Mais il existait des mots qu’elle ne prononçait que si elle était vraiment en colère. « Waow… C’est… C’est énorme. » Elle était toute émue et elle parvenait sûrement difficilement à le cacher. Mais quand même… Qu’un écrivain ait l’idée d’utiliser son prénom dans un de ses romans ? Elle trouvait ça tellement génial !

Bien installée dans le canapé, Siana avait du mal à penser à autre chose. Mais elle se forçait à le faire, parce qu’elle n’avait pas la moindre envie d’effrayer le jeune homme avec des démonstrations de reconnaissance qui lui donneraient la gerbe. « Je… Ouais, bien sûr que je vais manger. » Il ne pouvait pas savoir qu’elle n’était pas très portée sur la nourriture depuis quelques mois… Et surtout, elle ne voulait pas qu’il le sache. Elle voulait entretenir une relation normale avec lui, pas qu’elle soit placée sous le signe d’une quelconque inquiétude comme tant d’autres. Alors, pour faire genre, elle attrapa un cookie, qu’elle grignota un peu. « Tu aimes les ragots, alors ? Ça me soulagerait presque de constater que tu t’en fiches. » Siana, elle, était bien plus intéressée par le chat de Tristan que par les commérages et les cookies. Elle fut ravie quand il vint s’installer sur ses genoux et elle en profita aussitôt pour le câliner plus. Les boules de poils étaient vraiment adorables. « Il a senti que j’aimais bien les animaux. » La blondinette avait bien noté le ton employé par Tristan. Les mots qu’il avait employés en eux-mêmes n’étaient sûrement pas dénués d’intérêt… Elle comprit qu’ils étaient sur un terrain miné. « Je suis là, moi, hein… » Elle préférait ne pas s’aventurer trop loin, sur des rivages qui ne la regardaient vraiment pas. Mais il fallait forcément qu’elle dise quelque chose de gentil dans ce cas-là, non ? De toute façon, elle n’avait pas pu s’en empêcher. Elle ne voulait pas qu’il soit triste, tout simplement, même si elle n’y pouvait sûrement pas grand-chose… « Merci. Je peux préparer un vrai repas, tu sais. Comme ça, je serais peut-être un peu moins complexée d’être en présence de quelqu’un dont ma plume n’arrive pas à la cheville de la sienne. »

_________________


When people ask what I see in you, I just smile and look away because I'm afraid if they knew, they'd fall in love with you too ♥️


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: I gotta brand new thing. (TRISTAN & SIANA) Ven 18 Mar - 21:03

siana ∞ tristan
Siana eut beau lui dire le nom de son petit-ami, il haussa les épaules. Tristan ne le connaissait définitivement pas… Il lui arrivait de fréquenter les bars mais ça restait assez rare. « Ca ne me dit rien. Mais je suppose que si un type frappe à ma porte et qu’il me met son poing dans la figure, ce sera lui ! » Ca ferait un peu d’action… On disait que certains écrivains avaient besoin de se mettre dans des situations impossibles afin de pouvoir trouver de l’inspiration. Ils cherchaient à vivre des choses extraordinaires qu’ils n’auraient probablement jamais faites sans ce besoin, et voulaient acquérir de nouvelles sensations, de nouvelles expériences. Tristan avait déjà pratiqué ça, à plusieurs reprises même. Quand il ne savait pas comment décrire une scène, il faisait en sorte de la vivre dans la vraie vie – si c’était possible… et ça ne tournait pas toujours très bien.

La jolie blonde avait beau n’être ni écrivain, ni éditrice… Tristan ne supportait pas de montrer des pages de son roman si elles n’étaient pas parfaites. Surtout que l’avis de la blonde comptait pour lui, plus que ce qu’il ne voulait le montrer ! « J’aimerais justement que tu continues à l’adorer. Je n’ai pas beaucoup de fans… alors je préférerais les préserver. »
Il ne tarda pas à lui faire sa demande. Tristan était tombé réellement fou amoureux du prénom de la blonde et ça l’inspirait… un peu. Ce n’était pas le personnage principal qu’il envisageait pour le prénom Siana mais un autre presque aussi important et qu’il avait à cœur. Un beau sourire qu’on lui connaissait peu éclaira son visage lorsqu’elle accepta – visiblement touchée par cette demande. « C’est vrai, t’es d’accord ? Alors regarde-moi bien, je vais faire un truc que je ne fais jamais habituellement. » Il se pencha juste un peu pour embrasser sa joue en guise de merci. « Merci beaucoup. Ne t’en fais pas, ce sera un personnage génial ! » Enfin… il l’espérait. Dans sa tête en tout cas, ça semblait l’être mais il restait encore à coucher tout ça sur le papier – l’étape la plus compliquée. « J’essaierai de faire honneur à ce prénom en tout cas, vraiment merci. »

Elle était douée pour la cuisine ! Et pour imposer sa présence à quelqu’un qui à la base, était pire qu’asocial. En fait, il était sûr qu’elle avait plein d’autres talents et serait ravi de les découvrir au fur et à mesure qu’ils feraient connaissance. Ca faisait longtemps qu’il n’avait pas eu envie de se lier d’amitié avec quelqu’un, honnêtement. Il n’était pas bien sûr d’assumer ça… c’était un pas vers les autres, et quand on commençait on ne s’arrêtait plus ! « C’est pas que j’aime les ragots… disons que c’est distrayant. Si ça faisait de la peine à quelqu’un que j’aime, ce serait différent et je montrerais les dents. Mais comme il n’y a que Hadès dans ma vie ça va, je ne m’inquiète pas trop. »
« Je suis là, moi, hein… » Il esquissa un petit sourire. C’était mignon de sa part. Mais Tristan ne dit rien et se contenta de regarder Hadès se délasser sur les genoux de la jolie blonde. « Je crois qu’il t’apprécie. Je te surveille hein, ne le ramène pas chez toi en douce. » Il serait franchement triste de perdre son chat… C’était un peu la seule compagnie qui lui restait – et que Tristan supportait sans problème. « Mais non voyons, tu n’es pas venue pour cuisiner… Est-ce que tu écris un peu toi aussi ? »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Kainoa + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Haley Lu Richardson.
TES CRÉDITS : HJS ♥ + Blasphemy.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Emrys - Fiona - Rhys - Jesse & Daniel)
À venir : Spencer - Billie - Matthew.
RAGOTS PARTAGÉS : 7229
POINTS : 1953
ARRIVÉE À TENBY : 21/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans (17.07.93)
CÔTÉ COEUR : Elle sort avec Jesse.
PROFESSION : Pilote de transport dans la Royal Air Force.
REPUTATION : La pauvre, la vie ne l'a pas vraiment gâtée... Mais elle a de la chance d'avoir quelqu'un d'aussi gentil que Jesse. Vous croyez que ça va tenir, eux deux, avec leurs voyages respectifs ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I gotta brand new thing. (TRISTAN & SIANA) Sam 19 Mar - 6:58


« Euh… Non, j’espère pas… » Imaginer Romeo cogner Tristan lui faisait horreur. Siana ne doutait pas qu’il en soit capable, mais elle osait aussi penser qu’il avait un peu plus de jugeote que ça, au moins dans le sens où il lui parlerait à elle avant de se déchaîner aussi bêtement sur un homme innocent. « Ce côté-là, c’est moi qui gère, t’inquiète pas… » Bien entendu, sur le baromètre de la violence, Romeo était largement au-dessus de Siana. Mais elle savait aussi que quand c’était elle qui se mettait en colère, il détestait ça. C’était plutôt rare, mais elle aussi, elle savait être flippante, malgré sa petite taille, sa maigreur et sa bouille d’ange blond. Même si elles n’avaient pas autant de force, les femmes pouvaient être encore plus redoutables que les hommes, avec d’autres « armes » à l’appui. Siana voyait bien que dans la mesure du possible, son petit ami s’efforçait de ne pas la contrarier. Or, s’il y avait quelque chose qui pouvait l’énerver, c’était bien ça… Elle n’aurait pas dit non à ce qu’il passe un savon à l’homme qui l’avait menacée, même si elle refusait de se l’avouer. Mais Tristan, lui, n’avait absolument rien à se reprocher. C’était même elle qui venait le voir, ce qui avait visiblement ravi les langues de vipère… En réalité, c’était peut-être plus sur ce point-là qu’elle aurait du mal à s’expliquer, voire à se justifier. Bien sûr, Siana avait ses raisons, mais elle était quasiment certaine que son copain aurait du mal à les saisir.

« D’accord, préserve-moi si tu veux. » La demoiselle n’aimait pas trop insister. Ce n’était pas correct et ses parents l’avaient trop bien élevée pour qu’elle harcèle l’écrivain alors qu’il venait de lui dire deux fois qu’il ne voulait pas lui montrer les pages qu’il avait déjà noircies. De toute façon, son attention fut vite détournée par une toute autre demande, à laquelle elle ne s’attendait absolument pas… Mais bien entendu, elle s’empressa d’accepter. Siana était aux anges et quand Tristan se pencha pour l’embrasser sur la joue, elle sentit qu’elle rougissait comme une petite fille. Elle n’aurait jamais pensé qu’il puisse être capable d’un geste un tant soit peu affectueux. Il avait l’air tellement détaché du monde qui l’entourait, il ne paraissait pas avoir besoin de qui que ce soit, ce qui intriguait la jeune Pierce au plus haut point. Mais il venait aussi de lui prouver qu’il était capable de certains élans d’humanité, ce qui ne faisait que confirmer ce qu’elle pensait à son sujet. Siana avait toujours eu l’habitude de voir ce qu’il y avait de bon chez les gens, ce qui lui avait desservi plus d’une fois. Mais en l’occurrence, ce n’était pas le cas. Elle avait eu raison d’essayer de voir au-delà de la mauvaise humeur et de l’asocialité de Tristan. Au fil des visites, elle découvrait un jeune homme bien différent, selon que les circonstances soient favorables ou pas, capable d’être tout à fait charmant dans ses bons jours, quand il le désirait. « Merci à toi… Je te fais confiance. »

« Ce qui doit être amusant, c’est de te voir montrer les dents. Je me demande si tu réagirais comme tes héros. » Siana adressa un nouveau sourire à Tristan, tout en continuant à caresser son chat. « Je te promets rien… Mais je vais essayer ! » plaisanta-t-elle, alors qu’elle renonçait définitivement à l’idée d’attraper un deuxième cookie. « Cuisiner me dérange pas, hein… Ça me détend. Mais j’imagine qu’il y a pas grand-chose dans ton frigo, pas de quoi préparer quelque chose de consistant, en tout cas ? » Il paraissait être tout à fait le genre à se laisser vivre, comme la majorité des artistes. « Ben… Un peu. Au lycée, j’avais essayé plusieurs fois de commencer à écrire un livre. Mais je crois que j’avais pas assez d’idées… Alors je finissais toujours par laisser tomber. Un jour, peut-être. » Elle releva les yeux vers lui. « Pour l’instant, et crois-moi quand je te dis que ça me prend beaucoup de temps, j’écris surtout des dissertations » ajouta-t-elle en riant un peu. « Sinon, ça va, tu t’adaptes à la région ? Enfin, j’ai cru comprendre que tu cherchais pas spécialement à rencontrer des gens, mais… Il y a des coins sympas, par là. Bon, bien sûr, c’est mieux en été… Mais si tu veux, un de ces quatre, je pourrais te faire un tour des parages. J’ai toujours vécu ici, alors j’ai l’habitude. J’ai pas encore mon permis, mais… Les vélos, c’est cool aussi ! » Ou du moins, la blondinette tentait de s’en convaincre. Elle était tout sauf sportive et il fallait qu’elle se force un peu. Mais la plupart du temps, elle s’abstenait de faire de l’exercice, tout simplement, même si elle savait que ce n’était pas bon pour la santé. Au moins, ce n’était pas comme si elle avait du poids à perdre.

_________________


When people ask what I see in you, I just smile and look away because I'm afraid if they knew, they'd fall in love with you too ♥️


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: I gotta brand new thing. (TRISTAN & SIANA) Lun 21 Mar - 21:27

siana ∞ tristan
« Si tu gères alors je te fais confiance. » Il n’avait pas trop le choix de toute façon, Tristan n’était pas le genre de garçon qui irait rencontrer Roméo pour le rassurer. Premièrement il n’avait aucune raison de parler à ce type – tant qu’il rendait Siana heureuse, sinon c’était une autre histoire – et deuxièmement ça paraîtrait plus louche encore s’il venait le trouver. Qui d’autre que la personne qu’on aime pour nous dissuader du pire, après tout ? Tristan avait connu ça, lui aussi. Cette sensation… mais pas bien longtemps parce que son livre avait vite pris le dessus sur tout. « Et sinon, dis-lui juste de ne pas toucher à mon visage. Ce serait dommage de l’abîmer hein ? » qu’il dit en plaisantant à moitié. Sa jambe lui faisait déjà honte, autant ne pas en rajouter ! Mais en réalité, quand il devait se battre – ce qui arrivait peu souvent malgré son caractère à la con – il ne pensait jamais aux conséquences et tant pis s’il devait avoir un œil au beurre noir.

Tristan sentait Siana un peu déçue de ne pas pouvoir le lire. Il avait réellement du mal à montrer ce qu’il écrivait tant il trouvait ça médiocre… « Ce n’est pas contre toi, Siana. Tu es même la personne qui doit me connaître le plus… après le chat, bien sûr. Et justement, j’ai pas envie que tu trouves ça nul. Si un jour tu devais lire quelques pages, avant tout le monde, je veux que ce soit parfait. Mais promis… je te laisserais lire bientôt. » Ca lui mettrait une petite pression supplémentaire, en espérant que ça le motiverait suffisamment à avancer. « Je ne sais pas si c’est une bonne idée de me faire confiance mais je ferais de mon mieux ! » Il ne savait pas trop pourquoi il avait voulu lui donner ce petit geste d’affection. Siana était la seule personne de qu’il se sentait proche, presque une amie – ce qu’elle finirait par être dans peu de temps probablement. Alors ça lui faisait tout bizarre et il ne savait pas trop comment réagir… Pas assez proches pour qu’il ne tente un câlin, Tristan avait simplement embrassé sa joue. Et ça ne sembla pas déplaire à la jolie blonde ! Tant mieux.

« Je sais montrer les dents quand c’est nécessaire. Quand on s’en prend à quelqu’un que j’apprécie… et comme il y en a peu, je suis relativement tranquille. » Tristan n’était pas tellement fan du terme héros. Certains de ses personnages étaient plus des anti-héros que d’autres, un peu à son image. « Je l’ai pas encore dressé pour qu’il griffe les gens… c’est le moment ou jamais de le kidnapper, après ce sera trop tard ! » En réalité il aimait le côté affectueux du rouquin. Ca lui changeait… et puis ça contrastait tellement avec son propre caractère. Tristan songeait à en adopter un autre parce que ça donnait un peu de vie à sa triste maison – pas très bien décorée. « Non en effet, il n’y a pas grand-chose dedans… de toute façon, je pense que tes cookies vont me caler rapidement. » Il en prit d’ailleurs un deuxième, gourmand quand il s’agissait de bonnes choses. « Pourquoi tu tiens tant à cuisiner pour moi ? Te sentirais-tu coupable de passer chez moi à l’improviste ? »
Ca ne l’étonnait pas d’apprendre que Sian avait la fibre d’une écrivain, elle aussi. Sa petite plaisanterie le fit sourire. « Ah, les dissertations… Fais-moi signe si tu t’y remets, l’écrivain raté que je suis pourrait te donner quelques conseils. »
Elle lui proposa finalement de lui montrer un peu les lieux, un de ces jours. « Ca impliquerait que je sorte ? Tu sais, les vampires quand ils sont au soleil… » Tristan sourit doucement. « Faut voir. Dans l’idéal je ne sors que quand c’est vraiment nécessaire… » Pour faire les courses quand le chat n’avait plus de croquettes. « Et c’est après avoir dit ça que tu vas me prendre pour un fou. »

Honnêtement ce n’était pas contre Siana mais il y avait de fortes chances pour qu’il décommande le jour-même, s’ils prévoyaient quelque chose.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Kainoa + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Haley Lu Richardson.
TES CRÉDITS : HJS ♥ + Blasphemy.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Emrys - Fiona - Rhys - Jesse & Daniel)
À venir : Spencer - Billie - Matthew.
RAGOTS PARTAGÉS : 7229
POINTS : 1953
ARRIVÉE À TENBY : 21/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans (17.07.93)
CÔTÉ COEUR : Elle sort avec Jesse.
PROFESSION : Pilote de transport dans la Royal Air Force.
REPUTATION : La pauvre, la vie ne l'a pas vraiment gâtée... Mais elle a de la chance d'avoir quelqu'un d'aussi gentil que Jesse. Vous croyez que ça va tenir, eux deux, avec leurs voyages respectifs ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I gotta brand new thing. (TRISTAN & SIANA) Mar 22 Mar - 8:51


En entendant Tristan se jeter des fleurs, Siana ne put s’empêcher de rire. « T’as raison. » C’était vraiment un beau gosse ; mais ça, elle n’oserait sûrement pas le dire à haute voix. Elle était absolument certaine que s’il mettait un peu plus la tête dehors, une bonne vingtaine de filles du coin se mettraient à le convoiter. Après tout, elles avaient l’habitude de croiser les mêmes têtes, presque quotidiennement. Un peu de sang neuf ne faisait jamais de mal… Surtout si le jeune homme en question était aussi mignon. Mais il avait aussi un défaut, il était pour le moins renfermé. Elle était sûrement chanceuse qu’il l’accepte chez elle, tant bien que mal, selon les jours. « Par contre, si je lui dis ça, je doute qu’il soit content et que ça le calme » plaisanta-t-elle à son tour. De toute façon, elle n’était pas assez suicidaire pour faire part de ce genre de réflexions à son petit ami. Elle n’était pas sûre de réussir à lui faire comprendre que, si elle pouvait trouver d’autres hommes beaux, il n’y avait plus de place dans son coeur pour l’un d’entre eux. Même s’ils étaient en couple depuis un bon moment, ce n’était pas toujours évident de faire la part des choses. Dans ce cas, elle appliquait alors un principe qu’elle voulait voir régir sa vie dans de nombreux domaines : « dans le doute, abstiens-toi ».

« Quel honneur d’être classée juste après Hadès ! » ne put-elle s’empêcher de le taquiner, malicieuse. En réalité, la jeune Pierce comprenait bien l’attachement à une boule de poils, même si, contrairement à Tristan, elle éprouvait un amour inconditionnel pour un certain nombre de personnes. « Non mais… T’inquiète pas hein. Je suis pas vexée que tu veuilles pas que je lise ce que t’as écrit pour l’instant. T’as le droit, c’est ton bouquin ! » Il avait peut-être mal interprété le fait qu’elle ait laissé tomber aussi soudainement l’idée. Mais c’était plus par sollicitude qu’autre chose… Par politesse aussi. Elle avait compris, alors elle ne voulait pas le mettre mal à l’aise, voilà tout. « Donc, si j’ai bien saisi le raisonnement… Puisque tu veux me le montrer que quand il sera parfait et que tu me laisseras le lire bientôt, ça veut dire qu’il sera bientôt au top niveau ? » Rien de ce qu’il avait dit n’était tombé dans l’oreille d’une sourde. « En tout cas, je serais trop flattée de pouvoir te lire avant tout le monde… » Elle lui adressa un sourire radieux, comme pour confirmer ses propos. Pourtant, elle ne voulait pas lui mettre la pression. Ce n’était certainement pas ce qui l’aiderait à être productif. Si ça se trouvait, pour ce qui était de stresser, il se débrouillait très bien tout seul.

« Donc si je kidnappe Hadès… J’ai pas à craindre qu’il me griffe, mais je devrais avoir peur de toi, parce que tu montreras les dents, c’est ça ? » fit-elle, riant à nouveau. Ça lui faisait du bien de se marrer un peu. Ces derniers mois, tout était tellement sérieux, presque sombre… En faisant la connaissance d’une nouvelle personne, avec laquelle elle se sentait relativement à l’aise (ou en tout cas, décomplexée parce qu’il ne lui faisait aucune remarque et ne lui posait aucune question embarrassante), elle avait l’impression de se libérer un peu de cette charge qui lui pesait sur les épaules. Grâce à son côté désinvolte et décontracté, l’écrivain avait un étrange effet sur elle, étrange mais bénéfique. C’était peut-être la raison pour laquelle elle voulait être encore plus gentille avec lui qu’elle ne l’était déjà d’habitude. C’était visiblement quelque chose qui intriguait l’Américain, notamment en ce qui concernait la cuisine. « Je sais pas… Qu’est-ce que tu en penses ? Je devrais me sentir coupable de passer chez toi à l’improviste ? » L’étudiante haussa légèrement les épaules, un léger sourire étirant ses lèvres. « Mes parents m’ont appris à être serviable… Et je crois que c’est à peu près tout ce que je pourrais faire d’utile pour toi. Je suis pas douée pour grand-chose… » En tout cas, elle n’était pas du tout manuelle, ce qu’elle regrettait assez souvent.

« T’es pas un écrivain raté ! » protesta-t-elle. « Sinon, ça veut dire que je suis une lectrice ratée… Alors s’il te plaît, juste pour ma satisfaction personnelle, laisse-moi croire en ton talent. » Bien entendu, ses mobiles pour le pousser à l’action n’étaient pas ceux qu’elle décrivait. Siana aimait vraiment la plume de Tristan, quoi qu’il puisse en penser. « En tout cas, c’est gentil de te proposer… Je pense pas me débrouiller trop mal avec les dissertations. Enfin, disons que j’ai de bonnes notes. Mais j’espère qu’un jour, j’aurais aussi un bouquin à te montrer… On sait jamais… » Ça lui paraissait mal parti, mais après tout, elle n’avait que dix-huit ans. Elle avait encore tout son temps pour essayer de pondre quelque chose qui lui plairait et qui serait susceptible d’intéresser d’autres personnes. Mais pour l’instant, elle en était loin, très loin même. « Tu crois pas si bien dire en te comparant à un vampire ! Tu dois avoir la peau encore plus blanche que la mienne… » Elle lui adressa un clin d’oeil taquin. « Mais non, pas pour un fou… Plutôt… Disons une ermite ? Le terme te convient ? » La blondinette ne perdait pas espoir de le faire sortir un jour, même si c’était mal barré.

_________________


When people ask what I see in you, I just smile and look away because I'm afraid if they knew, they'd fall in love with you too ♥️


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: I gotta brand new thing. (TRISTAN & SIANA) Sam 2 Avr - 17:09

siana ∞ tristan
Le temps passait étrangement plus vite quand Siana était là pour lui faire la conversation. Il fallait croire que la présence de cette jeune femme était réellement bénéfique… et ça faisait peur à Tristan. Il ne voulait plus s’attacher, dévoiler ses faiblesses à quelqu’un… Elle avait certes l’air sincère, mais pour lui ça finirait mal. S’attacher c’était prendre le risque de perdre quelqu’un et de souffrir. Soit à cause d’un mot plus haut que l’autre, d’un comportement débile ou bien à cause de la vie, simplement… les gens se séparaient pour des tas de raison, Tristan ne voulait plus connaître ça. C’était un peu utopiste – ou con – de se dire qu’on n’apprécierait plus jamais personne dans sa vie, histoire de se protéger. Il ne se rendait pas vraiment compte qu’en laissant entrer Siana chez lui il l’avait également laissée entrer dans son cœur. Les sentiments, on ne les contrôlait pas… un peu comme l’inspiration quoi ! Les deux bêtes noires de son existence.

« C’est vrai, tu es après Hadès… je ne peux pas mentir là-dessus ! Mais dis-toi que ce classement ne contient que deux personnes, alors… C’est pas si mal comme position. » Siana était attentive au moindre de ses mots... et le fit bien comprendre à Tristan ! L’écrivain grimaça en entendant la demoiselle, se frotta la nuque un peu gêné. « Mh, bientôt au top niveau… Bon d’accord, je n’ai peut-être pas employé la bonne formulation. Mais j’ai une bonne excuse, je ne suis pas levé depuis longtemps. Ce que je voulais dire c’est que je vais faire tout mon possible pour te le montrer bientôt. Pour le moment c’est un peu mal parti je ne te le cache pas… Mais en tout cas oui, je peux te promettre que tu seras la première à me lire. » A qui d’autre pouvait-il montrer ses pages, de toute façon ? Son livre n’avait d’intérêt que pour Siana, et Tristan n’avait de l’affection que pour elle également.

Qu’on lui prenne Hadès ce serait la pire chose au monde. Il ne lui restait plus que cette petite boule de poils… C’était tellement plus facile d’être soi-même avec un animal ! Il ne risquait pas de dévoiler les petits secrets de Tristan, se montrait reconnaissant et affectueux, fidèle. Pas de trahisons, pas de coups-bas. Pourquoi les êtres humains ne prenaient-ils pas exemple ? Si on devait comparer Tristan à un personnage de dessin-animé, il serait sans hésiter associé à la folle aux chats dans les Simspon… Incapable de communiquer avec les autres, mais qui, dans certains épisodes, peut avoir un bon fond ! « Si tu kidnappes Hadès, c’en est fini de toi ! Tiens… je songe à adopter un autre chat. Tu m’aiderais à le choisir ? Et à choisir un prénom, éventuellement… Bizarrement, toutes mes idées sont moroses. » Il fallait reconnaître que Hadès, même si c’était un joli prénom… En plus ça ne collait pas du tout au caractère du rouquin !
« Tu devrais te sentir coupable de me réveiller, oui. » Tristan était honnête avec Siana, et lui avait même clairement dit qu’elle le dérangeait ! C’était plutôt avec lui-même qu’il n’était pas honnête : la présence de Siana lui était plus bénéfique qu’une ou deux heures de sommeil superflues. Tu fais beaucoup pour moi, qu’il allait dire. Mais non. Il devait y avoir un radar dans son cerveau pour l’empêcher de dire des trucs de la sorte… « Tes parents t’ont bien élevée en tout cas. » répondit-il à la place.

« Mais non voyons, des lecteurs ratés ça n’existe pas ! Sinon il y aurait eu une vague de suicides après Twilight… Disons que tous les goûts sont dans la nature et que tu n’as peut-être pas les meilleurs ! » Il lui fit un petit clin d’œil. Beaucoup de gens se dénigraient dans le but d’avoir des compliments… tandis que Tristan pensait réellement ce qu’il disait et ne cherchait en aucun cas à ce qu’on le flatte. Il se détestait du plus profond de son âme, ne trouvait rien de bien dans ce qu’il faisait et personne ne pourrait changer ça. « N’aie pas peur de te lancer Siana. Le plus difficile c’est de vivre avec des regrets… Je ne souhaite ça à personne. D’autant qu’écrire ça n’engage à rien… enfin, normalement. » Pour Tristan, l’écriture était un poison autant qu’une passion. Il avait découvert cette activité et son monde, sa façon de voir les choses, tout ça avait changé. Il y avait mis tout de suite trop de cœur et depuis impossible de le raisonner. « Ermite ça me va. De toute façon je suis assez réaliste à ce sujet… Mais je crois que je préfère vampire quand même, ça fait plus classe tu ne trouves pas ? Tiens, comment ça se fait que tu sois toute blanche toi aussi ? » Est-ce qu’elle sortait peu, elle aussi ? Ou alors le soleil se faisait-il tout simplement rare par ici ?
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Kainoa + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Haley Lu Richardson.
TES CRÉDITS : HJS ♥ + Blasphemy.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Emrys - Fiona - Rhys - Jesse & Daniel)
À venir : Spencer - Billie - Matthew.
RAGOTS PARTAGÉS : 7229
POINTS : 1953
ARRIVÉE À TENBY : 21/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans (17.07.93)
CÔTÉ COEUR : Elle sort avec Jesse.
PROFESSION : Pilote de transport dans la Royal Air Force.
REPUTATION : La pauvre, la vie ne l'a pas vraiment gâtée... Mais elle a de la chance d'avoir quelqu'un d'aussi gentil que Jesse. Vous croyez que ça va tenir, eux deux, avec leurs voyages respectifs ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I gotta brand new thing. (TRISTAN & SIANA) Mer 4 Mai - 5:46


« Je suis pas sûre que ce que tu viens de dire soit très flatteur… Après tout, s’il n’y a que deux personnes sur cette liste, ça veut aussi dire que je suis la dernière. » Siana était bien une fille, à trouver la petite bête même là où il n’y en avait pas forcément, à interpréter quelque chose auquel son interlocuteur n’avait peut-être même pas pensé. Mais au moins, elle disait ça sans rancune, à la fois pour plaisanter et pour montrer à Tristan qu’elle savait aussi rester réaliste. D’ailleurs, il avait peut-être déjà compris qu’elle n’était pas spécialement quelqu’un de susceptible. Envahissante, par contre, peut-être… En plus, elle n’était même pas comme ça avec tout le monde. Au contraire, elle s’efforçait d’être discrète, de respecter la tranquillité de chacun. Qu’est-ce qui changeait avec Tristan ? La jeune fille n’en était pas tout à fait certaine. Parfois, elle avait l’impression d’en faire trop… Peut-être était-ce parce qu’elle trouvait qu’il était le seul à ne lui poser aucune question inquisitrice ? C’était comme si elle s’en faisait un allié et, ces temps derniers, elle en avait terriblement besoin. Mais si elle continuait à débarquer chez lui sans qu’il l’ait invitée, il risquait de finir par être dégoûté de sa présence… Cette simple idée horrifia Siana, qui n’avait pas vraiment l’habitude que les gens soient lassés de sa présence. Elle se fit donc la promesse d’être un peu plus attentive à ne pas le déranger, à l’avenir. Les visites qu’elle lui rendait lui manqueraient sûrement, ce qui était quand même assez étrange… Après tout, elle ne le connaissait pas. Comment pouvait-elle être déjà attachée à lui ? Encore une fois, c’était la petite Pierce dans toute sa splendeur. Elle aimait assez facilement les personnes qu’elle rencontrait, tant qu’on ne lui cherchait pas des poux. Ainsi, même la personnalité assez spéciale de l’écrivain ne l’avait pas encore repoussée.

Mais elle apprenait qu’il y avait bien quelque chose qui mettrait le jeune homme dans une colère noire et c’était encore au sujet de son chat. Il était marrant, avec Hadès. Siana avait rarement rencontré un homme aussi attaché à son animal de compagnie… C’était plutôt touchant, en fait. « J’essayerai de garder ça à l’esprit ! » En réalité, elle n’aurait bien évidemment jamais kidnappé une petite bête, sauf si elle estimait que la boule de poils était maltraitée. « C’est vrai, tu veux adopter un autre chat ? T’as pas peur que Hadès soit jaloux ? » Elle n’avait jamais eu deux amis à quatre pattes, mais elle avait déjà entendu parler d’histoires dans ce goût-là. C’était apparemment un problème assez courant quand le premier se sentait délaissé… Autant chez les animaux que chez les humains, d’ailleurs. « Mais ouais, bien sûr, je peux t’aider à choisir… Dans une animalerie ou au refuge ? » L’étudiante était une fervente supportrice du refuge, mais elle savait que tout le monde n’était pas forcément de son avis. Tout ce qu’elle voulait, c’était que les animaux abandonnés soient adoptés le plus rapidement possible. Elle y était tellement sensible… « Pour les prénoms, je pourrais aussi te donner deux ou trois idées. En général, quand je vois une petite boule de poils, je suis inspirée… Après, on aime ou on n’aime pas, mais de toute façon, tu me diras. » Elle lui faisait confiance de ce côté-là, Tristan était toujours très honnête. Au moins, elle n’avait pas à craindre qu’il cache ce qu’il pense, comme elle-même le faisait assez régulièrement.

« Je me sens déjà coupable, tu sais. » Siana se retint de lui tirer la langue. Après tout, ils n’avaient pas élevé les cochons ensemble… « Oui, ils m’ont bien éduquée… Merci. Mais je respecte pas vraiment tout ce qu’ils me disent… Enfin, comme tous les enfants, j’imagine. » Pourtant, pendant longtemps, elle avait été une fille modèle. Puis l’adolescence avait frappé à sa porte, puis elle avait découvert des choses peu réjouissantes au sein de sa propre famille, puis elle avait commencé à fréquenter Romeo… Aujourd’hui, avec Arthur et Marian, elle était probablement plus renfermée que jamais. Mais malgré tout, elle reconnaissait volontiers que si elle était polie, serviable et toujours correcte avec les autres, c’était principalement grâce à eux et à leur éducation exemplaire. Elle ne pouvait pas retirer à ses parents le moindre de leurs mérites, même si à une époque (quand elle avait fini par comprendre qu’ils n’étaient pas aussi blancs qu’ils le prétendaient), elle aurait volontiers essayé de le faire. « Ben… Pour poursuivre sur mes parents… Ils m’ont initiée aux classiques et j’ai des goûts assez… Enfin, je lis surtout de vieux romans. » Bien sûr, elle aimait aussi la plume de certains écrivains modernes, mais pas autant. « Oh, j’ai bien l’intention de me lancer… Mais peut-être pas tout de suite. Mes études me prennent beaucoup de temps… Mais après, c’est promis. Si tu te souviens encore de moi, je t’enverrai un jet de mes premières pages. Enfin, je suis optimiste en disant ça, hein ! » Elle termina un cookie. « Vampire, ça fait plus peur, oui, c’est peut-être pour ça que t’aimes bien ! Mais en vrai… Je sors pas non plus beaucoup. J’étudie plus qu’autre chose. D’ailleurs, je ferai mieux de m’y remettre… Enfin, ça me fait toujours plaisir de te voir, mais… Je veux pas te déranger plus longtemps. Enfin… On peut se dire à bientôt, hein ? »

_________________


When people ask what I see in you, I just smile and look away because I'm afraid if they knew, they'd fall in love with you too ♥️


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I gotta brand new thing. (TRISTAN & SIANA)

Revenir en haut Aller en bas

I gotta brand new thing. (TRISTAN & SIANA)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-