AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Une voix dans le brouillard ( pv Enaël )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Une voix dans le brouillard ( pv Enaël ) Ven 11 Mar - 14:22

J’en aie un peu marre de la bouffe dégueulasse de l’hôtel où je suis installée, j’ai besoin de frais. Donc je m’habille d’un jeans, comme si souvent, d’un tee-shirt noir où il est noté « Je suis chiante et alors ? » et puis de mon sempiternel blouson de cuir. Direction l’épicerie du coin ! J’ai envie de fruits, de produits frais, qui ne me feront pas prendre cinq kilos en quelques jours.

J’y entre et fais vite le tour, trouvant ce que je décide. Des figues de barbarie, ce fruit mexicain si savoureux et classique. Purée, ça faisait longtemps que j’en cherchais en plus. Je les mets dans mon petit sac en toile que j’ai pris avec, alors que mon téléphone se met à sonner. Je le sors rapidement de ma poche, me demandant qui allait encore m’ennuyer à ce moment-ci… Mon ex, bien entendu ! Je décroche et je l’écoute me déblatérer les mêmes phrases qu’à chaque fois. Le début est une ode à l’amour, au fait qu’il ne puisse se passer de moi, mais dès que je lui dis que je peux plus revenir, que je ne veux plus revenir, il devient agressif, voir venimeux dans ses paroles. Ecoute Jay, je ne reviendrai pas. Tu comprends ça ? … Ecoute, si c’est pour t’entendre dire toujours la même chose, je préfère raccrocher… non, c’est non ! Je raccroche énervée de cette nouvelle dispute téléphonique. Je ne sais toujours pas comment réagir face à lui. Je l’apprécie énormément, j’ai eu des sentiments très forts, très profonds pour lui, mais ce qu’il m’est arrivé… Enfin, j’y arriverais plus. Et puis, je suis de retour dans cette ville où j’ai rencontré le premier mec pour qui j’ai flanché..

Je me dépêche d'aller vers la caisse et là, je fonce dans un mec qui semblait immobile me regardant. Sans lever les yeux vers lui, entendant le bruit de mon téléphone se fracasser à terre et de mon sac lâchant tous les fruits que j'avais choisi, je lâche Putain, vous pouvez pas faire attention! Comment ça je suis de mauvaise foi ? Je vérifie mon téléphone qui ne semble pas en avoir trop pris, je ramasses mes fruits que je remets dans mon sac et me lève. Là, je suis prête à lui demander si il compte rester là ou me laisser passer, mais je le reconnais. Je dois rêver ? Un rêve ? Un cauchemar ? Il est là, il me regarde comme la pire des garces ou c'est juste ma culpabilité de ne pas avoir pris la peine de lui dire au revoir qui parle ? Je lui lâche alors, rougissant Salut Enaël !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une voix dans le brouillard ( pv Enaël ) Ven 11 Mar - 16:46

La douleur d'avoir su mon frère à l'article de la mort s'était envolé alors que j'avais reçu ce sms de sa part disant qu'il s'était réveillé et qu'il allait être rapatrié à Tenby, cela me faisait du bien mais je savais aussi que cela allait dire de nouveaux conflits entre lui et moi. Avec les derniers événements, je me sentais au plus mal, cette voix était en permanence avec moi et même si parfois je faisais en sorte de ne plus l'entendre où du moins de faire semblant, elle raisonnait en moi de plus en plus. Les crises étaient de plus en plus régulières mais heureusement pour le moment, j'avais réussi à le cachet à la plupart des habitants de cette ville. C'était bien pratique de vivre un peu comme un reclus et de ne sortir que très peu mais il allait falloir que je me contrôle un peu plus car ma sœur allait venir vivre avec moi et je ne pouvais pas lui infliger cela... Le fruit de ma folie devait se taire à jamais mais en avais-je vraiment envie... Là était la question, je ne pensais pas avoir cette envie de me débarrasser d'elle et encore moins de cet ami qui me faisait comprendre qui j'étais et qu'il était simple pour moi de jouer avec le feu. Le feu..... ça faisait longtemps que je n'avais pas joué avec le feu et l'envie était bien présente « Aller Ena' viens on va jouer, là-bas c'est bien... » Je levais mon regard vers l'endroit qu'il me désignait mentalement, un large sourire s'afficha sur mes lèvres alors que je vins à reconnaître l'épicerie... Cette épicerie qui avait été une ombre dans ma folie alors qu'un homme m'avait insulté de débile... Tous avait rit et j'avais pris un malin plaisir à faire de même, évitant de provoquer le moindre incident... Ou presque... l'homme avait reçu mon poing dans la figure lui cassant une dent et j'avais continué de rire alors que je quittais cet endroit laissant l'homme dans le magasin. Je regardais toujours l'épicerie avant d'y faire mon entrée, je vis rapidement le regard du vendeur mais fis comme si de rien n'était. Les mains dans les poches, je faisais le tour des rayons tranquillement « Cherche le bon endroit et on va faire brûler cet endroit » Mon regard se changea, tout me paraissait clair à présent, il fallait que je le fasse, il fallait que je mette le feu « Ecoute Jay, je ne reviendrai pas. Tu comprends ça ? … Ecoute, si c’est pour t’entendre dire toujours la même chose, je préfère raccrocher… non, c’est non ! » cette voix... je fermais les yeux un court instant avant de les rouvrir, c'était tellement improbable... J'aurai pu la reconnaître au milieu de mille autres. Je restais planter là à regarder en direction de cette voix qui m'était familière. Les fantômes du passé faisaient leur grand retour, je serrais les dents sans bouger, elle avait été l'une des personnes que j'avais réellement aimé, certainement la seule femme pour qui j'avais eu de réels sentiments... et elle avait disparu me laissant seul avec cette folie qui était encore plus présente... Je n'avais pas bougé alors qu'elle me rentrait dedans, je soupirais légèrement fronçant les yeux « Putain, vous pouvez pas faire attention ! » Elle n'avait pas changé... Je la reconnaissais bien là mais c'était tout ce qui avait fait son charme... C'est à ce moment-là qu'elle posa son regard sur moi, j'avais du mal à rester concentrer sur elle alors que je jouais avec ce briquet prêt à mettre le feu dans cet endroit maudit où les fantômes se faisaient ressentir. « Salut Enaël » je tournais lentement la tête comme pour faire taire les voix avant de revenir sur elle « Jazz !...... Qu'est-ce que tu fous ici ? Je sais que c'est pas toi... » Non ça ne pouvait être que cela, mon imagination me jouait de nouveau des tours et c'était bien un fantôme rien de plus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une voix dans le brouillard ( pv Enaël ) Dim 13 Mar - 12:30

Cela fait des années que j’ai quitté cette ville, pour fuir l’emprise que mon frère avait sur moi. Je l’ai quittée pour grandir, devenir plus forte, plus femme et surtout plus mature. Je ne pouvais pas grandir et devenir adulte à part entière en étant toujours surveillée, protégée, même surprotégée par mon grand frère. Alors j’ai pris mon courage à deux mains et je suis partie loin de lui. Mais en partant, j’ai fais la plus grosse erreur de ma vie, j’ai fais la pire chose qu’on ne puisse jamais faire à quelqu’un en qui on tient. J’ai quitté Enaël, dont j’étais folle amoureuse, sans rien lui dire, sans jamais le rappeler et sans lui laisser une seule chance de me rattraper. Mais je l’ai fait car il aurait été le seul à pouvoir me garder ici, prisonnière d’une vie que je ne supportais plus. Alors je suis partie ! C’était mon choix et je dois l’assumer.

Mais là, aujourd’hui, alors que la journée a si mal commencé, je tombe sur lui, sur ce type que j’ai aimé plus que tout. Attention, je suis pas le genre fleur bleue, mais je crois qu’on oublie jamais réellement son premier amour et oui, pour moi, il l’était bel et bien. Passant une main dans mes cheveux lorsque je croise son regard, je ne peux lâcher qu’une débilité. Un salut totalement incongru, qui est sorti presque nonchalamment d’entre mes lèvres. « Je sais que ce n’est pas toi … » Je réalise directement qu’il ne va pas mieux, qu’il entend toujours ses voix et que dans sa tête, c’est toujours autant le fouilli. Et dans un sens, aujourd’hui, je peux le comprendre, car avec toutes ces choses, ses sentiments qui me tournent dans la caboche, je me sens totalement submergée. Je perds mon regard dans le sien et je lui dis, tentant un sourire naturel Si si, c’est bien moi ! Et pour bien lui faire comprendre que je suis là, face à lui, je pose ma main sur son avant bras, en me mordillant la lèvre inférieure.

Puis je me décide enfin à répondre à sa question : qu’est-ce que je fous là ! Ne le lâchant toujours pas du regard Je suis venue voir mon frère et… Puis je lâche son bras pour finir ma phrase Et prendre de tes nouvelles ! J’ai envie de lui dire qu’il m’a manqué, mais c’est pas mon style, je crois que ce serait trop me dévoilée d’un coup, sans savoir si il n’a pas refait sa vie. La mienne n’a été que discorde, violence et désillusion, mais au moins, je l’ai vécue à ma manière !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une voix dans le brouillard ( pv Enaël ) Lun 14 Mar - 12:20

On dit souvent que le temps efface certains souvenirs mais en voyant la jeune femme face à moi, je savais que le temps n'avait pas fait son œuvre. Tout se mélangeait en moi, je restais persuader qu'elle n'était pas là, je savais très bien que cela ne pouvait être possible. Elle était aussi une partie de ma vie merveilleuse comme une partie qui m'avait fallu un internement de quelques semaines. J'avais aimé cette femme, j'aurai tout donné pour elle, ma vie était entre ses mains à cette époque et elle était ce que j'avais de plus cher avec ma sœur. Malheureusement, cela c'était fini sans que je ne m'en rende compte, elle était partie comme ça, du jour au lendemain sans laisser d'adresse. Elle avait détruit mon cœur, elle avait pris cette partie de moi qui faisait mon bonheur. Mon regard se posait sur elle alors que je restais persuader que c'était les voix que j'entendais tout simplement. « Si si, c'est bien moi ! » Je baissais le regard sur sa main qui venait de se poser sur mon bras, ce contact me fit l'effet d'un électrochoc... Elle était bien présente, elle était là mais pourquoi... Pour me refaire vivre l'enfer... C'était une étrange sensation... Il fallait qu'elle me dise ce qu'elle faisait ici... J'avais besoin de savoir... « Je suis venue voir mon frère et.. » son frère ? N'était-il pas en prison son frère ? Enfin d'après ce que je savais... « Et prendre de tes nouvelles ! » J'entrouvris les lèvres mais aucun son ne sortit pendant l'espace de quelques secondes.. Je soupirais légèrement tout en tournant la tête de droite à gauche comme en signe de protestation, cela ne pouvait pas être le cas, elle ne pouvait pas être là pour moi... Enfin aussi pour moi... « Prendre de mes nouvelles ! Tu te fous de moi Jazz, tu pars comme ça sans donner signe de vie et te revoilà pour prendre des nouvelles, c'est pas un peu gros ton truc ? » J'avais du mal à lui faire confiance pour le moment, je me demandais ce qu'elle me voulait, pourtant intérieurement, j'espérai que ce soit juste pour mon bien qu'elle était là... Elle était encore plus belle que dans mes souvenirs, elle était la tentation du diable et j'osais avouer que je m'y perdrais bien... Mais il fallait que je sois plus fort, je ne pouvais pas... Il fallait que j'enlève toutes ses pensées de ma tête pour ne penser qu'au mal qu'elle m'avait fait. « Pourquoi ?.... Pourquoi Jazz ? Tu es partie comme ça sans rien dire et te revoilà comme ça... » Je n'étais pas du genre à cacher mes pensées bien que je ne lui disais pas tout, je ne pouvais pas tout lui dire... Lui dire que je l'ai haïe au point d'en devenir encore plus fou... « On devrait bouger d'ici, y'a trop de curieux... Y'a un petit parc à côté on peut se prendre un café... si t'as envie ! » je ne pouvais l'obliger à me parler et à me dire tout ce qu'il s'était passé pour qu'on en arrive là mais je pouvais lui laisser une chance de s'expliquer... Ce serait bien la première fois...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une voix dans le brouillard ( pv Enaël ) Lun 14 Mar - 20:10

J’essayais d’être franche, envers lui, mais surtout envers moi-même. Enaël avait été mon premier amour, celui qui m’a fait vibrer depuis le premier baiser au dernier regard que je lui aie lancé. Il entend peut-être des voix, il a souvent l’air totalement ailleurs, mais ça ne change rien en ce qu’il est. Il est unique, spécial, intelligent et beau. Oui purée, il est beau, encore plus beau que dans mes souvenirs. J’ai imaginé à maintes reprises nos retrouvailles, j’ai imaginé plusieurs fins possibles, de la plus belle à la plus cruelle, mais maintenant que je suis devant lui, j’en perds mes mots. Ma seule envie est qu’il me prenne dans ses bras. Je déglutis difficilement à sa première phrase ! Mon index vient alors inlassablement jouer dans mes cheveux. J’enroule encore et encore une mèche sur ce doigt pour le dérouler quelques secondes après, petit tic nerveux qui ne m’a toujours pas quitté en tant d’années ! La seule chose que j’arrive à dire, le regardant dans les yeux pour lui prouver la véracité de mes propos est Je devais partir Enaël ! Je savais que lui ne pouvait partir loin de sa famille, je ne pouvais pas lui demander ça. Et le lui dire aurait été pire, je n’aurais pas pu partir loin de lui. Je le regarde désolée ! Ne sachant que lui dire réellement pour qu’il me croie !

Les questions fusèrent « Pourquoi ? » ! Je m’y attendais, mais les redoutais en même temps, car je ne sais pas si il va comprendre, si il va accepter. Mais je n’ai pas le temps de lui répondre qu’il m’a déjà demandé si on pouvait s’éclipser de cet endroit. Je lui fis un signe positif de la tête et le suivait à l’extérieur après avoir payé mes commissions…

J’avais du mal à rester calme, à ne pas lui balancer toutes mes raisons ainsi, à ne pas l’embrasser, faire quelque chose. Généralement, je ne me retiens pas ainsi, je vis comme je le veux et je ne fais attention à personne. Mais là … Tout est différent, face à Enaël, je serais prête à tout pour lui faire comprendre que je suis réellement là pour lui, pour savoir comment il va et lui expliquer le pourquoi du comment. Une fois sur le chemin du parc, je finis par lui répondre sincèrement Je suis partie parce que je n’aurais jamais pu me construire ici. Ca peut te paraître idiot, mais j’avais besoin de partir… Et si je ne t’ai pas prévenu, c’est parce que si tu me l’avais demandé, je serais resté ! Je baisse légèrement les yeux et lui répète sur un ton presque inaudible, les derniers mots Je serais restée pour toi ! Je me sentais comme prise en faute, comme une gamine qu’on punissait d’avoir bien fait ! Je sais qu’il a du en souffrir, on était tellement proche, tellement amoureux, mais j’aurais étouffé d’être ici, je n’aurais fait que perdre tout ce que je réussissais à devenir loin de Jaxon. Mais alors qu'on marchait, presque de manière automatique, je lui pris le bras !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une voix dans le brouillard ( pv Enaël ) Mar 29 Mar - 14:03

Là face à la seule femme que j'avais réellement aimé, j'étais totalement perdu, je me demandais ce qu'elle foutait ici, pourquoi aujourd'hui.. alors que j'étais de plus en plus en proie à mes démons. Je l'entendais il était là dans ma tête, il me disait de mettre le feu et il riait tellement que je n'avais qu'une envie fuir pour ne plus l'entendre même si je savais très bien qu'il me suivrait comme toujours, qu'allait-il arriver si je le faisais, qu'allait-il arriver si je me laissais faire et que je mettais le feu dans ce magasin, elle allait brûler ? Je ne le voulais pas et pourtant elle était le diable revenu des enfers pour me persécuter. Était-ce là ce que je devais subir pour les fautes commises... Je la regarde alors qu'elle s'amuse avec ses cheveux, cela m'avait manqué, elle m'avait manqué mais je ne pouvais lui dire, non je n'avais pas le droit de lui dire... Alors je vins à lui demander pourquoi elle était partie tout en lui disant qu'elle se foutait de moi.. Elle se pointait là comme ça...Comme si cela était normal... « Je devais partir Enaël ! » Elle devait partir.... Ouai et ? Cela me faisait une belle jambe de savoir qu'elle devait partir mais pourquoi ?, j'avais cette impression qu'il y avait plus encore mais je ne pouvais dire quoi.. Malgré que j'avais toutes ses questions, il ne fallait pas que nous restions ici, cela pouvait se montrer dangereux pas pour moi non mais pour elle surtout si je faisais ce qu'il me disait.. Je la laissais payer ses courses avant de quitter le magasin et de marcher lentement Je suis partie parce que je n’aurais jamais pu me construire ici. Ca peut te paraître idiot, mais j’avais besoin de partir… Et si je ne t’ai pas prévenu, c’est parce que si tu me l’avais demandé, je serais resté ! j'avais de plus en plus de mal à la comprendre, pourquoi tout ça... On était heureux, on aurait pu avoir une belle vie malgré ma folie, j'aurai pu être ''normal'', tout ça m'aurait évité cet internement... Je serais restée pour toi! j'en doutais... Oui aujourd'hui, je doutais de ce qu'elle pouvait dire.. J'aurai pu lui dire menteuse comme me disait cette voix en moi.. mais je ne le fis pas, je restais silencieux alors qu'elle s'accrochait à mon bras, j'aurai voulu hurler, lui dire que je la haïssais pour ce qu'elle avait fait mais dans un sens était-ce la vérité... je ne le pensais pas... Le silence s'était installé depuis un bon moment alors que le parc était en vue, je m'arrêtais au petit marchant ambulant et vins à commander deux cafés. Une fois les café en main, nous primes la direction du parc « J'ai du mal à te croire Jazz... Je t'aimais... Mise à part ma sœur, tu étais la seule femme que j'aimais plus que n'importe quoi sur cette terre... Tu dis que si je te l'avais demandé, tu serais restée.. Si tu le savais pourquoi t'es pas restée... tu sais ce que ça m'a fait... J'ai vécu l'enfer... Mais tu t'en foutais... En fait m'aimais-tu vraiment ? » Mon regard venait de se poser sur Jazzlyn, je n'avais pas crié, le ton était resté neutre bien que j'avais au plus profond de moi cet envie d'hurler après elle... De lui dire le mal que j'avais eu.. Je bus une gorgée de mon café avant de m'asseoir sur un banc à l'abri de tout. J'avais besoin de tout savoir, avait-elle refait sa vie... Avait-elle des enfants ?... « Parle moi de toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une voix dans le brouillard ( pv Enaël ) Mer 30 Mar - 23:49

Moi accrochée à son bras, comme avant ! Son odeur, sa présence qui me rend totalement folle, je croyais être guérie. Car il n’est pas le seul à sombrer dans la folie. Non je le suis aussi, je sais aujourd’hui que je ne suis pas guérie. Quand je dis que j’aurais pu rester, je ne rigolais pas, mais ça me faisait peur. Peur pas de lui, mais de ce que j’aurais pu faire pour lui, par amour pour lui. Je ne suis pas ce genre de fille qui rêve du prince charmant, parfait, beau et intelligent. Je suis le genre de fille qui sauterait d’un pont pour l’homme que j’aime, qui élèverait des armées si il me le demandait, je serais le genre de fille à me battre pour le retrouver enfin. Je suis de nature joueuse et téméraire, mais avec lui, tout est bien différent.

Mais il brisa le fil de mes pensées en même temps que ce silence que j’aimais bien. Chaque parole qu’il me balançais me faisait mal, mais je méritais de ressentir cela après ce que j’avais du lui faire subir. Il m’aimait, je crois que ce passé est vraiment ce qui m’a le plus touché. Moi, je l’aime toujours ! Je ne l’aime peut-être pas bien, pas comme tout le monde l’espère, mais si je suis là à son bras, c’est parce qu’il est et restera l’homme que j’aime. D’autres sont passé dans mon lit, je l’avoue. Un autre a failli me fait totalement chaviré, mais rien, aucun n’a pu me faire ressentir ce que j’ai ressenti pour lui. Je pris mon café, je jouais avec le gobelet de ma main libre, ne sachant pas quoi lui répondre sans lui faire encore plus mal. Je pris une grande respiration et je lui dis Non, je ne m’en foutais pas, je t’ai toujours aimé Enaël ! J’ai envie de rajouter que c’est toujours le cas, mais il ne me croirait pas non plus. Je n’aime pas me sentir si faible, moi qui aie l’habitude d’être une femme forte et ne croyant en rien. Au fond de toi, tu sais que je t’ai aimé plus que tout !

Mais son ton était si fermé, si froid alors que j’aurais préféré l’entendre hurler. J’aime quand les sentiments se lisent à travers tout. J’ai besoin d’action, de gestes, de folie, cette folie que j’aime chez lui. Quand il me demande de lui parler, je m’assois moi aussi et après une longue gorgée de ce café chaud Je suis devenue photographe ! J’ai traversé le pays entier avec mon appareil photos, j’ai rencontré pleins de gens intéressants. Mais si tu veux savoir si … Enfin je suis toujours la même ! Je n’ai personne dans ma vie, pas de petit ami, pas d’enfants, rien d’important ! Et toi ? Je croisais les doigts de ma main qui ne tenait pas ma tasse en carton, elle était dans ma poche et je suppliais le ciel qu’il ne me parle pas de femme. D’une autre femme que moi ! Même si dans un sens, je serais heureuse de voir qu’il s’en est sorti, je serais triste de l’avoir perdu ! Si j'apprends qu'il n'a personne, que j'ai une chance de le reconquérir, je tenterai de lui faire dire ce qu'il ressent, je tenterai de lui faire tout avouer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une voix dans le brouillard ( pv Enaël ) Mar 12 Avr - 11:22

Alors qu'elle était accrochée à mon bras, je ne savais pas quoi penser, était-elle revenue pour me faire chuter encore plus, était-elle là pour me faire aller en enfer là où est ma place, je n'en savais rien mais cela ne me plaisait guère. Pourtant elle avait été ma vie entière, elle était celle avec qui je voulais construire quelque chose, elle me rendait meilleur et quand elle était partie, elle m'avait rendu pire, elle m'avait détruit, elle avait pris avec elle cette part d'humanité qu'il me restait. Quand je me retrouvais avec tout le monde, je faisais semblant d'être bien mais je n'étais pas bien et avec le départ de Micha cela était pire mais comme toujours je faisais semblant. « Non, je ne m'en foutais pas, je t'ai toujours aimé Enaël » j'avais du mal à la croire si tel était le cas pourquoi était-elle partie. « Au fond de toi, tu sais que je t'ai aimé plus que tout ! » Je le savais mais je ne sais pas, j'avais cette voix au fond de moi qui me disait l'inverse. Je souffrais à l'intérieur de moi de cette situation, je souffrais de la voir ici si proche et pourtant si éloigné. Elle était la seule femme que j'avais aimé et je découvrais qu'au fond je ne l'avais jamais oublié. Je me demandais comment tous allait réagir de son retour, ma sœur m'avait vu au plus bas du gouffre ce qui m'avait fallu un internement à cause d'elle et cette voix était de pire en pire depuis elle. Je venais de prendre place sur un banc lui demandant de me parler d'elle, j'avais besoin de savoir, j'avais envie qu'elle me dise tout peut-être pour savoir, pour comprendre...Je suis devenue photographe ! J’ai traversé le pays entier avec mon appareil photos, j’ai rencontré pleins de gens intéressants. Mais si tu veux savoir si … Enfin je suis toujours la même ! Je n’ai personne dans ma vie, pas de petit ami, pas d’enfants, rien d’important ! Et toi ? Moi qu'est-ce qu'il y avait à raconter, qu'à son départ je m'étais retrouvé enfermer pendant de longs mois, que je l'avais détesté de m'avoir fait ça. Que j'avais commencé à aimer à nouveau mais que cela avait eu l'effet contraire sur moi parce qu'il était parti après m'avoir emmené de nouveau dans les enfers. « Il n'y a rien à dire... Quand tu es partie, j'ai été enfermé dans un hôpital... » Je détournais la tête pour fixer un point au loin, je n'avais pas envie de la regarder et voir sa réaction surtout quand j'entendais ce rire résonner en moi, il me faisait souffrir aujourd'hui, j'aurai tout donné pour qu'il ne soit pas là... Pour ne pas l'entendre « Sinon je suis ce qu'on appelle un homme à tout faire, je prends le travail où il en a... Et je n'ai personne dans ma vie, pas d'enfant connu rien.... enfin la seule femme que j'ai dans ma vie c'est ma sœur Lizzie... » Je tournais le regard  vers elle pour l'observer, elle était tellement belle...
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une voix dans le brouillard ( pv Enaël )

Revenir en haut Aller en bas

Une voix dans le brouillard ( pv Enaël )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP abandonnés-