AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

And the clean coming will hurt. Penny & Sean

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, lizzie, deborah, jesse and yevgeniya
TON AVATAR : alex turner
TES CRÉDITS : catwoman - cosmic dust
RAGOTS PARTAGÉS : 7191
POINTS : 4006
ARRIVÉE À TENBY : 26/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 yo (09.06.88)
CÔTÉ COEUR : whore
PROFESSION : musician
REPUTATION : c'est vrai ce qu'on entend ? il aurait fait une OD, et aurait mis une femme enceinte...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: And the clean coming will hurt. Penny & Sean Mar 8 Mar - 18:25

How much deception can you take
How many lies will you create
How much longer until you break
Your mind's about to fall


Ces quelques jours loin de Tenby, j’en avais besoin. J’en avais terriblement besoin. Il fallait que je me change les idées et que j’arrête de ressasser toute cette soirée désastreuse avec Spencer. A quoi bon ? Ce n’est pas comme si elle pouvait faire un choix différent, à présent. Elle est amoureuse du Baxter. De lui, et pas d’un autre et je dois assister, impuissant, à cet étalage de sentiments mielleux qui me donne la nausée. Alors ouais, j’ai quitté Tenby quelques jours parce que c’est ce qu’il le fallait. C’est pour ça que quand Ariana Valenciano m’a proposé de l’accompagner à Londres, et pour la Fashion Week, qui plus est, je n’y ai pas réfléchis et j’ai accepté sans même prévenir mes proches. C’était l’occasion en or pour passer du bon temps avec mon amie et penser à autre chose. Ainsi, Penny n’a su que trop tard que j’avais mis les voiles pour la capitale Anglaise. Et c’est pour cette même raison que je me trimbale avec un sac à main hors de prix, parfaitement emballé avec du papier cadeau de chez Harrods. Il faut bien que je me fasse pardonner, non ? Aussi, j’ai envie de gâter la Galloise, comme toujours.
Cependant, le temps ne fut pas mon allié et avec l'album en vente, je n'ai malheureusement pas eu le temps de prendre soin de ma petite blonde préféré comme je le voulais. C’est donc quelques jours plus tard, après un concert chargé en émotions à Cardiff et une soirée entre mecs pour faire oublier sa rupture à mon coloc que je donne rencart à ma cousine. J'ai l'impression de ne pas l'avoir vu depuis des mois et je ne m'en sens que plus mal, alors avant de prendre la direction de notre point de rendez-vous, je fais une petite visite chez le fleuriste, histoire d’offrir un beau bouquet à ma cousine qui le mérite amplement.
Et me voilà en plein milieu d’après midi, garant Vicky devant l’artisan glacier du coin. Pour un mois de mars, la température est plutôt douce, alors je me dis qu’une glace ne sera pas trop déconvenue. Je sors de la Porsche puis me dirige devant la façade du Feccis & Sons Ice Cream en attendant que la blonde fasse son apparition. En attendant qu’elle arrive, j’en profite pour déposer ce que j’ai dans les mains, à savoir le sac à main et les fleurs, sur l’une des tables en terrasse, et pour m’allumer une cigarette bien méritée. Je sais que Penny n’aime pas quand je fume, mais pour le moment, elle n’est pas là alors j’en profite. D’autant plus qu’après tout, la cigarette n’est pas le vice le plus grave avec lequel je dois vivre. L’addiction à la nicotine, ce n’est pas grand chose comparée à d’autres substances illicites que je peux prendre en soirée. Heureusement que je ne me considère pas comme accro.
A peine quelques minutes plus tard, je la vois arriver à son tour et je ne perds pas une seconde pour écraser ma cigarette à peine entamée dans le cendrier prévu à cet effet.
Elle arrive à mon niveau et je passe mes bras autour d’elle afin de l’enlacer fermement, sincèrement heureux de la revoir. Elle m’avait manqué pendant ces quelques jours et je regrette de ne pas l’avoir prévenu de mon départ précipité pour Londres, entre autres. Certes, ce n’était que pour pour très longtemps, mais j’aurais pu faire l’effort de lui en toucher deux mots. Après tout, la Collins est bien l’une des seules sur qui je peux compter. Je m’en suis rendu compte à mes dépends alors que je me retrouvais dans de sales états après ma rupture.

« Hey ! Salut toi. »  Lui dis-je alors que je l’emprisonne encore dans mes bras. Je me recule enfin, la laissant respirer, mais gardant une main sur son épaule. « Désolé d’être parti sans rien dire, je sais que ça n’excuse rien, mais disons que j’étais pressé de mettre les voiles. J’avais besoin de changer d’air un petit moment. En tout cas, tu m’as manqué quand j’étais à Londres et à Cardiff! »
Je lui adresse un franc sourire. Je récupère les quelques cadeaux sur la petite table et je les donne à la serveuse. « Comme promis, voilà pour toi ! Joyeux anniversaire avec un peu de retard. » Conclus-je en me penchant pour lui embrasser la joue.


_________________


We are often told during times of bereavement that time heals all wounds. That's crap. In truth, you are devastated, you mourn, you cry to the point where you think you'll never stop - and then you reach a stage where the survival instinct takes over. You stop. You simply won't or can't let yourself "go there" anymore because the pain was too great. You block. You deny. But you don't really heal.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Spencer, Thomas, Rhys, Lenny & Trystan
TON AVATAR : Emma Stone
TES CRÉDITS : ©emmastonedaily & lolipops
TA DISPONIBILITE RP : ♦ Libre 0/3
En cours : Gwen - Lloyd
A venir : Emrys -
RAGOTS PARTAGÉS : 3696
POINTS : 3365
ARRIVÉE À TENBY : 20/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans (20/02)
CÔTÉ COEUR : Il n'y est plus.
PROFESSION : Serveuse au Blue Ball.
REPUTATION : Elle a un peu perdu de son éclat ces derniers temps, non ?



MessageSujet: Re: And the clean coming will hurt. Penny & Sean Jeu 10 Mar - 11:03

How much deception can you take
How many lies will you create
How much longer until you break
Your mind's about to fall

Tu gares Debbie devant la devanture du glacier, non loin de Vicky. Ça te fait sourire de voir les deux voitures de Nate si proches l’une de l’autre mais ta bonne humeur se dissipe bien vite quand tu sors de l’habitacle et que tu claques la porte. Ces derniers temps, tu sentais toujours une mauvaise odeur quand tu étais proche de ta voiture sans pouvoir en identifier la provenance. Ça te rendait folle. Tu soupçonnais une mauvaise blague de Milo Taylor. Ce petit con avait profité d’un rare moment d’indulgence de ta part pour rentrer dans ta maison et te jouer quelques mauvais tours. Et tu pensais qu’il avait été jusqu’au garage et s’en était pris à l’Audi mais tu n’avais pas la moindre idée de comment. Tu avais exploré le véhicule de fond en comble sans rien trouver de quoi provoquer cette mauvaise odeur… L’enfoiré ! Il ne perdait rien pour attendre, tu allais te venger, il pouvait en être certain ! Cependant, ta colère contre cet adolescent stupide s’évanouit d’un coup quand tu vois Nate attablé à la terrasse, qui semble t’attendre patiemment. Un nouveau sourire naît sur tes lèvres. Ton cher cousin t’avait manqué. Tu te précipites vers lui, sans te départir de ton expression joyeuse. Le temps où tu poussais des soupirs quand tu le voyais était bel et bien révolu… Tu avais dans l’idée de le surprendre en arrivant dans son dos mais il t’a déjà repérée, affichant un sourire aussi ravi que le tien. Nate se lève et tu inspires discrètement un peu d’air, sachant déjà ce qu’il va se passer. Un câlin. Ton cousin était friand de ses derniers, tu le savais. Et tu avais beau découvrir progressivement qu’il était la seule personne sur cette terre que tu aimais de manière sincère et totalement désintéressée, tu restais légèrement réfractaire aux contacts physiques un peu trop affectueux. Mais le Miles t’avait aussi appris à faire des concessions pour faire plaisir, alors tu fonces sur lui, te blottissant contre lui  quand il referme ses bras autour de ton dos. Tu fronces légèrement les sourcils quand tu sens une odeur de clope sur sa peau mais bien vite tu te détends. Car finalement cette étreinte n’a rien d’un sacrifice. Bien au contraire. Une douce chaleur t’envahit quand tu poses ton menton sur l’épaule de Nate et que tu respires son odeur familière. Tu avais l’impression d’être à la… maison. En général, tu roulais des yeux quand tu entendais ce genre de conneries dans les films américains mais pour la première fois, tu comprenais cette expression.

« Salut, cousin ! » Que tu lui réponds, souriant tout soûle contre son épaule, profitant qu’il ne pouvait pas te voir. Après, il faudrait que tu arrêtes, sinon, il allait s’y habituer. Sauf que tu ne peux pas, pas quand tu venais de le retrouver. C’était comme si tu venais de retrouver quelque chose d’essentiel. Quelque chose qui t’apportait de la joie. Alors, quand il s’écarte de toi, tes lèvres sont toujours étirées vers le haut. « Ne t’en fais pas, tu es tout pardonné ! Mais… Tu m’as manqué aussi… La vie ici, sans toi, c’est nul. » Tu avais été plus franche que prévu. Encore et toujours l’effet que Nate avait sur toi. C’est vrai, tu n’étais pas fâchée. Il avait le droit de vivre sa vie sans toi, tu n’étais pas celle qui lui volerait sa liberté. Même si tu l’aimais. C’était ça pour toi le véritable amour en fait. Laisser sa liberté à l’autre. « Quoique non, tu sera pardonnée quand tu m’aura racontée toutes tes aventures. Et tes malheurs aussi ! » Que tu dis avec le plus grand sérieux. Tu ne voulais rien ignorer des émotions qui l’agitaient. Mais le brun commence à te connaître aussi bien que tu commences à le connaître, et il sait parfaitement comment distraire ton attention. Il retire sa main de ton épaule et détourne le regard sur la table qu’il occupait avant ton arrivée. Et tu vois enfin ce qui trône dessus. Un magnifique bouquet de fleur et un paquet bien emballé. Tes yeux se mettent à briller d’excitation quand ton cousin s’en empare pour te les tendre en te souhaitant un joyeux anniversaire. Il dépose un baiser sur ta joue et l’instant est parfait. Nate avait pensé à toi, malgré cette chose mystérieuse qui le préoccupait visiblement et l’avait poussé à partir à Londres. C’était adorable. Et tu sens ton cœur de pierre fondre au soleil avec autant d’intensité que la glace abandonnée sur une table à quelques centimètres de vous deux. Tu te laisses tomber sur une chaise, posant les fleurs face à toi, avant d’attraper le paquet. Ton cœur manque un battement quand tu vois le logo raffiné de Harrods apparaître sur le ruban. Y avait-il un meilleur cousin que Nate sur cette terre ? Tu en doutais. Impatiente, tu craques le luxueux papier pour découvrir un sac qui l’est plus encore. Une édition limitée. Un sac élégant, raffiné mais qui ne cachait rien de son prix sans doute exorbitant. Le ravissement que cet objet t’inspire est indescriptible. Tu lances un regard ému à ton cousin. « Oh Nate, il est magnifique !! » Le musicien venait de te faire un nouveau présent magnifique. La liste s’allongeait. Tu admires le sac griffé sous toutes les coutures avant finalement de le poser face à toi. Tu attrapes alors les fleurs, pour le sentir. Tu avais un faible pour les fleurs, autant que pour les marques. Le Miles savait décidément  y faire avec toi. Alors une fois n’est pas coutume, c’est toi qui initie un nouveau câlin. Tu te lèves, contournes la table, sautillant presque. Tu te penches au dessus de ton cousin, l’entourant de tes bras, les fleurs toujours dans les mains, se retrouvant dans son dos. « Tu me gâtes !! Merci ! » A ton tour, tu déposes un baiser sur sa joue. Et c’est  à ce moment que ce fait entendre une voix terriblement familière…

_________________

I loved you dangerously

More than the air that I breathe. Knew we would crash at the speed that we were going. Didn't care if the explosion ruined me. Baby, I loved you dangerously. You took me down, down, down, down.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Caleb + Mona + Josh.
TON AVATAR : Adam Gallagher.
TES CRÉDITS : Polarize + Crac in time.
TA DISPONIBILITE RP : Libre 2/4
A venir : Billie - Penny.
RAGOTS PARTAGÉS : 3575
POINTS : 3163
ARRIVÉE À TENBY : 22/09/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 y.o (24.10.88)
CÔTÉ COEUR : C'est compliqué.
PROFESSION : Avocat réputé.
REPUTATION : Sociable, ouvert d'esprit et toujours très classe, n'est-ce pas ? Je l'ai vu assez souvent en compagnie de miss Collins, mais il a un peu disparu de la circulation, ces temps derniers... Bizarre, vous ne trouvez pas ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: And the clean coming will hurt. Penny & Sean Jeu 10 Mar - 19:23


Un sourire satisfait sur les lèvres, Sean redressa fièrement la tête en sortant du tribunal, suivi de près par son richissime client. Ils furent aussitôt mitraillés par des photographes et harcelés par des journalistes et Sean leva une main pour les saluer, mais aussi pour les calmer. Bien entendu, il n’en fut rien et les questions fusèrent, tandis que son client semblait au bord de la crise de panique. Heureusement pour lui, Sean avait plus que l’habitude de gérer ces situations. Après tout, il était accoutumé à défendre les têtes plus ou moins connues de ce pays, les fortunes d’ici et d’ailleurs. Sans se démonter le moins du monde, il adressa donc quelques mots au petit public qui s’était massé à la sortie du tribunal, à Cardiff. Il s’agissait « seulement » d’une audience préliminaire, une audience de procédure pénale suivant l’acte d’accusation émis par le procureur, destinée à déterminer s’il existait suffisamment d’éléments pour la tenue d’un procès pénal. En l’occurrence, Fitzpatrick Junior était heureux, pour la bonne raison qu’il avait réussi à obtenir un non-lieu prononcé par le juge. Il n’aurait donc pas le plaisir qu’il éprouvait à faire des recherches et à plaider lors d’un procès, mais il s’épargnerait aussi le stress, les nombreuses heures de travail supplémentaires et la crainte d’échouer. Dans ce cas-là, son client n’aurait pas pu être plus content. Sean allait donc recevoir une prime, comme à l’accoutumée. Il ne se demandait même pas comment il dépenserait cet argent. Il en avait accumulé assez depuis bien longtemps pour ne plus savoir quoi en faire. D’ailleurs, depuis plusieurs semaines déjà, l’Irlandais songeait à un voyage bien loin de la grisaille galloise, sur une île paradisiaque, ses colocataires. Devyn et Nate étaient tout aussi partants et avec cette prime (même sans, d’ailleurs), Sean pouvait largement se permettre de leur offrir non seulement le billet d’avion, mais aussi des hôtels et des activités qui en feraient rêver plus d’un. Il trouvait toujours autant de satisfaction à se dire qu’il pouvait disposer librement de son argent : offrir un superbe bijou à sa mère, se payer un champagne hors de prix ou encore faire un virement sur l’un de ses comptes dans une banque offshore.

Au volant de sa magnifique Porsche, Sean savourait encore la sensation de victoire, quelque chose de difficilement égalable. Il était pris d’une envie irrésistible de fêter ça et, sans se casser la tête, il décida de s’arrêter dans son immense appartement à Swansea. Son sourire s’effaça quelque peu, parce qu’il ne pouvait que se rappeler que Jade avait définitivement quitté sa vie. Sa Jade… Sa pierre précieuse. Bien entendu, il ne pouvait que s’en prendre à lui-même et il n’avait que ce qu’il méritait. Il aurait mérité pire, d’ailleurs : une bonne paire de claques, des noms d’oiseaux à la figure… Mais non, Jade était partie la tête haute, telle la grande dame qu’elle était. Même s’il avait conscience qu’elle vivrait bien mieux sans lui et qu’il n’avait pas le droit d’avoir une femme aussi pure à ses côtés, Sean n’en éprouvait pas moins de la peine. Mais il s’efforça de repousser ses émotions négatives, parce que c’était un jour de célébration. Il était seulement dans son appartement pour prendre deux ou trois bouteilles d’un des meilleurs champagnes, avant de regagner Tenby. Même la vue de son petit frère squattant son canapé (alors qu’il lui payait son propre appartement, juste à côté du sien) ne réussit pas à diminuer son enthousiasme. Au moins, il s’était arrangé pour ne pas se mettre dans le pétrin, comme ça lui arrivait souvent. Sa petite soeur était aussi dans les parages immédiats et, dans un élan de bonté et de considération familiale, Sean les appela tous les deux pour qu’ils débouchent une bouteille.

Après un bon moment passé en compagnie de Callum et de Bridie, il reprit la route pour Tenby. En passant dans le centre-ville, avant d’arriver chez lui, il remarqua une autre Porsche garée dans la rue. Sans la moindre hésitation, Sean se gara à quelques mètres, sur la première place de parking qu’il trouva. En coupant le moteur, Sean avait le sourire aux lèvres. Nate était donc revenu de son long week-end à la Fashion Week. Sentant sa joie s’accroître, le jeune homme se hâta de refermer la porte de sa voiture, avant de se diriger vers le glacier. Son colocataire était sûrement là-bas, puisque sa voiture était juste en face. En faisant la connaissance de Nate, il n’aurait jamais imaginé qu’ils s’entendraient aussi bien. Maintenant, il était l’un de ses meilleurs potes, sans doute le meilleur. Alors, sans se poser de questions, Sean entra chez Feccis & Sons Ice Cream pour le retrouver. Même la vue d’une jeune femme dans les bras de Nate ne le poussa pas à rebrousser chemin : il était trop heureux de le revoir et il mourait d’envie de le taquiner. « Eh ben alors, on présente pas sa charmante interlocutrice à son colocataire préféré ? » Les mots moururent sur ses lèvres lorsque la blonde releva alors la tête. Sean étouffa un cri. Penny ? Qu’est-ce qu’elle foutait là ? Est-ce qu’elle et Nate… ? Un éclair de stupeur traversa les yeux de Sean, qui se reprit presque aussitôt. Le changement d’attitude était néanmoins perceptible. « Désolé, je… Je voulais pas déranger. Je vais ramener de la glace pour Dev et… Et on se voit plus tard ? » Tournant aussitôt les talons, Sean se rendit à la caisse pour commander quelque chose, histoire que son histoire soit crédible. Il était estomaqué, choqué, mais surtout, pris d’un frisson qui ressemblait étrangement à du dégoût. Penny et Nate. Nate et Penny. Quelle horreur !

_________________

And I still haven't found what I'm looking for.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, lizzie, deborah, jesse and yevgeniya
TON AVATAR : alex turner
TES CRÉDITS : catwoman - cosmic dust
RAGOTS PARTAGÉS : 7191
POINTS : 4006
ARRIVÉE À TENBY : 26/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 yo (09.06.88)
CÔTÉ COEUR : whore
PROFESSION : musician
REPUTATION : c'est vrai ce qu'on entend ? il aurait fait une OD, et aurait mis une femme enceinte...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: And the clean coming will hurt. Penny & Sean Dim 20 Mar - 15:58

How much deception can you take
How many lies will you create
How much longer until you break
Your mind's about to fall


C'est un vrai plaisir de retrouver ma cousine, même si nous n'avons pas été séparé très longtemps. Depuis mon arrivée à Tenby, je me suis rendu compte que la Collins est la seule constante dans ma vie. A n'importe quel stade, j'ai été abandonné, mais elle, elle est la seule qui reste et qui semble ancrée comme personne d'autre. La musique m'a quittée quand l'inspiration était en manque, Harlow m'a quittée quand j'ai voulu en avoir plus que ce qu'elle me donnait à l'origine et Spencer aussi a décidé de continuer sa vie aux côtés d'un autre. Sans compter les relations que j'ai détruite sans forcément le vouloir : Abbey, Nia… Je brise tout ce que je touche, comme si une gitane m'avait maudit. Tout se brise, sauf ce que j'entretiens avec Penny et heureusement car elle m'est devenue indispensable au fur et à mesure que le temps passait. On se salue, on s'enlace et je suis empli d'un sentiment de plénitude très agréable. Elle aussi, elle a l'air sincèrement heureuse de me voir, alors qu'elle n'a pourtant pas encore vu les cadeaux qui l'attendent. Je la sers contre moi et je suis soulagée quand elle m'annonce qu'elle ne m'en veut pas d'avoir quitté la ville sans la prévenir. Je souris timidement et j'ajoute à son attention. « Je t'assure que mes malheurs n'ont rien d'intéressants. Et crois moi, tu ne veux pas savoir mes aventures londoniennes non plus, parce que je crois que tu avais raison sur mon point : on ne peut pas être "simplement ami" avec Ariana. » Je m'esclaffe et je mime les guillemets en référence à notre échange par messages alors que j'étais à Londres en compagnie de la Valenciano. A croire que Penny avait deviné avant moi ce qui allait se passer. Penny comprendra donc que je ne m'étale pas sur le sujet et par la même occasion, j'espère l'avoir convaincu de ne pas en savoir davantage sur les tracas qui m'ont poussés à partir hors de la ville quelques temps. Déjà parce que c'est humiliant de ne pas avoir été choisi, mais également parce que je sais que ma cousine ne porte pas Spencer dans son coeur et qu'elle ne risque pas d'être déçue du choix de la rousse.
Arrive le temps où j'offre ses présents à la demoiselle et je la regarde déballer le sac avec un sourire satisfait sur les lèvres. Je crois connaître un minimum les goûts de la blonde et je pense ne pas m'être trompé, surtout que j'avais l'aide d'une experte pour le choisir. Et en effet, le cadeau à l'effet escompté. Elle est ravie et son sourire devient contagieux.
Elle est expressive, Penny, et je devine qu'elle ne ment pas quand elle complimente le sac à main ou quand elle vient vers moi me remercier. Je la sers à nouveau contre moi et je continue.
« De rien. Ca me fait plaisir. Tu mérites ce qu'il y a de mieux, Penny. » Et je le pense.
Pourtant, alors qu'elle est dans mes bras, je la sens se raidir quand une voix familière m'interpèle. Je reconnais immédiatement la voix de Sean et mon sourire ne se dissipe pas une seconde. Je relâche Penny et je me retourne vers mon colocataire pour voir son visage illuminé perdre tout son éclat.
« Sean ! » Que je dis d'abord, enjoué à l'idée de revoir l'irlandais qui ces derniers temps s'apparente facilement à mon meilleur ami. Toutefois, il ne me faut pas longtemps pour comprendre que quelque chose ne va pas. Le garçon devient fuyant quand il voit ma "charmante interlocutrice" et la crispation de la blonde ne semble pas s'être évanouie. Mon visage passe de l'un à l'autre alors que Sean est déjà parti en direction de la caisse pour acheter de la glace puis j'interroge ma cousine du regard. Je ne comprends pas ce qu'il se passe, mais je n'aime pas la réaction de Sean quand il aperçoit la blonde. Je n'aime pas cette impression d'avoir loupé un épisode capital et je dois éclaircir la situation le plus vite possible. Le comportement de Sean est trop étrange pour que je le laisse passer. Je me précipite vers lui, emportant Penny avec moi par le bras pour les confronter ensemble. Encore une fois, mon regard passe de l'un à l'autre, avant de reprendre d'une voix concernée.
« Il y a un problème, Sean ? Vous vous connaissez, les deux ? »

_________________


We are often told during times of bereavement that time heals all wounds. That's crap. In truth, you are devastated, you mourn, you cry to the point where you think you'll never stop - and then you reach a stage where the survival instinct takes over. You stop. You simply won't or can't let yourself "go there" anymore because the pain was too great. You block. You deny. But you don't really heal.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Spencer, Thomas, Rhys, Lenny & Trystan
TON AVATAR : Emma Stone
TES CRÉDITS : ©emmastonedaily & lolipops
TA DISPONIBILITE RP : ♦ Libre 0/3
En cours : Gwen - Lloyd
A venir : Emrys -
RAGOTS PARTAGÉS : 3696
POINTS : 3365
ARRIVÉE À TENBY : 20/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans (20/02)
CÔTÉ COEUR : Il n'y est plus.
PROFESSION : Serveuse au Blue Ball.
REPUTATION : Elle a un peu perdu de son éclat ces derniers temps, non ?



MessageSujet: Re: And the clean coming will hurt. Penny & Sean Mer 23 Mar - 22:13

La vie était injuste. Tu l'avais appris très tôt mais cette constante te surprenait toujours, même après toutes ces années. Et le fait que cette vérité se révèle encore aujourd'hui te laissait un goût amer dans la bouche. Au début, tout avait bien commencé, tu avais toutes les raisons d'être heureuse. C'était une belle journée ensoleillée, tu avais retrouvé ton cousin chéri et tu étais désormais l'heureuse propriétaire d'un superbe sac de marque. Hélas, les bonnes choses n'étaient pas destinées à durer. Ta joie avait quelque peu diminué quand Nate avait laissé entendre qu'il ne s'était pas contenté de rester ami avec Ariana Valenciano. Au fond ce n'est pas surprenant, tu l'avais deviné dès qu'il t'avait parlé de leur escapade. Et puis ton cousin était majeur et vacciné, il faisait ce qu'il voulait, avec qui il voulait. Non ce qui te gênait en fait, c'était cette vie dissolue qu'il menait. Ça ne lui ressemblait vraiment pas. Et la mention de la Valenciano t'avais rappelée que tu avais toutes les raisons de t'inquiéter pour lui, qu'elle était la moindre de ses vices. Mais tu ne voulais pas gâcher vos retrouvailles. Pas tout de suite du moins. Alors tu lui avais adressé un sourire complice. " Tes malheurs m'intéressent toujours ! Et bien sûr que j'avais raison pour Ariana, j'ai toujours raison tu le sais bien." Heureusement, Nate n'avait pas semblé vouloir donner trop de détails alors vous aviez pu passer à autre chose. Les choses auraient encore pu bien se finir à ce moment là. Ton cousin t'avait dit que tu méritais le meilleur et c'est attendrie que tu lui avais fait un nouveau câlin. Et puis, tu avais entendu sa voix. Sean. Il s'était adressé à Nate d'un ton joyeux, amical. Un ton que tu ne lui connaissais pas. Et tu t'étais figée dans les bras du musicien, paniquée. Il était arrivé près de vous sans que vous ne le remarquiez. Tu te demandes si c'est le fruit du hasard ou pas, le cœur battant à la chamade. Ce que tu redoutais le plus venait de se produire. Tes deux univers venaient d'entrer en collision. Comme dans un rêve, tu écoutes ton cousin et ton ex interagir d'un ton enjoué, comprenant à quel point tu étais foutue, incapable d'articuler un mot.

Bien sûr, tu savais qu'ils étaient colocataires et qu'un jour, l'un des deux découvrirait peut être quels genre de liens vous unissaient. Mais tu avais pris garde de bien compartimenter entre les deux, te disant qu'ils partageaient seulement une maison, réduisant vraiment les possibilités qu'ils comprennent. Et franchement, qu'elles étaient les chances qu'ils deviennent amis ? Sean passait beaucoup de temps à Swansea et ils étaient tellement différents... Non vraiment quelles étaient les chances ? Tu ne pouvais pas le croire. Et pourtant, ils semblait qu'ils avaient défié les statistiques. Sean venait bien de parler de "colocataire préféré". Oui, ils avaient l'air définitivement de bien s'entendre. Ton pire cauchemar venait de se réaliser. Tu ne quittes pas les bras de Nate, cherchant une protection illusoire dans ces derniers. Pour une fois, Sean ne fait pas d'éclat et tourne rapidement les talons pour s'éloigner en direction de la caisse et tu te dis qu'il y a peut être un espoir que tu t'en sortes en prétendant ne pas connaître l'avocat et ne pas comprendre son étrange réaction. Mais le Miles n'est pas né de la dernière pluie et il semble avoir compris qu'il se tramait quelque chose entre Sean et toi. Il te repousse doucement pour capter ton regard, l'interrogation se lisant clairement dans ses yeux. Hélas pour le moment, tu n'as aucune idée de ce que tu peux bien lui dire. Il semble aussi le comprendre car soudainement, il se lève et fonce vers Sean, t'attrapant par le bras pour t'entraîner dans son sillage. Vous vous retrouvez face à face, tous les trois tandis que Nate pose la question qui fâche. Est-ce que Sean et toi, vous vous connaissez ? Tu pousses un petit soupir. " Nate, tu te rappelles quand je t'ai parlé de mon ex ? Celui dont j'ai décliné la demande en mariage ? Et bien, il est juste en face de toi..."

Tu lâches ta bombe sans baisser les yeux, comme si tu n'avais rien à cacher. C'est bien sûr faux. Tu redoutes ce que Sean va répliquer. Tu redoutes que Nate découvre une autre Penny que celle que tu lui as laissé connaître. A vrai dire, tu avais même envisagé de mentir, de dire que non, vous ne vous connaissiez pas mais tu étais pratiquement certaine que Sean ne te suivrait pas sur ce point. Malgré les menus rapprochements qui s'étaient opérés entre vous (ou les erreurs comme tu aimais les appeler), tu étais toujours son ennemie, ça ne faisait aucun doute. Tu étais celle qui lui avait volé son argent en plus de lui avoir brisé le cœur. Et tu n'avais aucune idée de quel genre de loyauté pouvait le lier à ton cousin. Non, quitte à être démasquée, mieux valait jouer franc jeu et ne pas se poser d'emblée comme la menteuse. " Sean, je te présente Nate, mon cousin. Même si vous vous connaissez visiblement déjà." Tu joues le jeu de la civilité. Tu peux encore t'en sortir et dire à Nate que tu n'avais pas la moindre idée que Sean était son colocataire. Oui, c'est jouable. Il faut juste que votre entretien dure le moins longtemps possible. Adressant un regard lourd de sens à Sean, tu continues d'ailleurs ton manège. " Vous deux colocataires ! Que le monde est petit !" Tu rajouterais bien quelque chose sur la présence de Sean à Tenby qui était tout aussi extraordinaire mais il ne fallait pas exagérer. Alors tu tentes une fuite. " Bon par contre, Nate et moi, on vient tout juste de se retrouver alors on ne te propose pas te joindre à nous." Discrètement, tu essayes de tirer le bras de Nate pour que vous fassiez marche arrière. Ton cousin pouvait bien comprendre que tu n'avais pas envie de t'attarder avec ton ex, non ?

_________________

I loved you dangerously

More than the air that I breathe. Knew we would crash at the speed that we were going. Didn't care if the explosion ruined me. Baby, I loved you dangerously. You took me down, down, down, down.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, lizzie, deborah, jesse and yevgeniya
TON AVATAR : alex turner
TES CRÉDITS : catwoman - cosmic dust
RAGOTS PARTAGÉS : 7191
POINTS : 4006
ARRIVÉE À TENBY : 26/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 yo (09.06.88)
CÔTÉ COEUR : whore
PROFESSION : musician
REPUTATION : c'est vrai ce qu'on entend ? il aurait fait une OD, et aurait mis une femme enceinte...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: And the clean coming will hurt. Penny & Sean Lun 28 Mar - 19:50

How much deception can you take
How many lies will you create
How much longer until you break
Your mind's about to fall


Je ne comprends pas ce qu'il se passe sous mes yeux et je déteste ça. Le revirement brutal de situation me met mal à l'aise et je me demande bien ce qui peut faire fuir mon colocataire, même si de toute évidence, il s'agit de Penny. Je ne suis pas né de la dernière pluie et je connais ce genre de réaction. Celle qu'on utilise quand on essaye d'éviter soigneusement quelqu'un. Mais la question qui me ronge est pourtant simple : pourquoi ?
Il est temps que je comprenne les faits et je ne tarde pas à les mettre au pied du mur, elle et lui. Je prends le bras de Penny et j'avance vers Sean en fronçant les sourcils, pressé d'en savoir plus, pressé de savoir les raisons qui ont poussées l'avocat à tourner les talons aussi rapidement à la vue de la blonde. Est-ce qu'il a pensé qu'il dérangeait un moment intime, pensant que Penny était bien plus que ma cousine ? Cette idée m'a forcément traversé l'esprit, mais je devine que ce n'est pas le cas, car avant d'apercevoir la demoiselle, il n'avait pas l'air ennuyé de me déranger dans mes retrouvailles.
Je les regarde un à un et c'est ma cousine qui brise le silence, répondant à ma question par quelque chose inattendu. Je suis abasourdi. Ma bouche s'ouvre sans même que je ne m'en rende compte et pendant quelques secondes, je repense à toutes ces choses qui ont été dites du côté de chacun. Penny m'a déjà parlé de son ex. Sean m'a déjà parlé de son ex. Et comme je sais que deux et deux font quatre, je sais à présent que Sean parlait de ma cousine quand il parlait de cette femme qu'il a demandé en mariage.
Je suis en train d'avaler les informations que vient de me donner Penny et tout se bouscule dans mon esprit. Ce n'est pas possible. Je suis en plein cauchemar. Ils ne peuvent pas être aussi proches. Ils en peuvent pas avoir été ensemble au point que Sean veuille la demander en mariage... Ils ne peuvent pas être à Tenby tous les deux depuis autant de temps sans être au courant de la présence de l'un et de l'autre dans la bourgade. J'ai l'horrible impression d'avoir été pris pour un con et mon regard continue de se balader entre Sean et Penny. La blonde reprend en nous présentant alors que c'est visiblement inutile et je l'arrête alors qu'elle tente d'utiliser nos retrouvailles comme prétexte pour prendre la fuite à son tour. Je sens la Collins me tirer par le bras, mais cette fois, j'appose une certaine résistance et je refuse de bouger d'un pouce. Ces découvertes sont trop importantes pour que je passe à côté. Je déglutis et toutes leurs confessions respectives me reviennent en tête. Je ne le supporte pas. Je dégage mon bras en foudroyant Penny du regard.
« Ton ex, tu dis ? » Que je commence à cracher en regardant la Collins. Je me retourne enfin vers l'Irlandais et mon regard torve ne fait que prendre de l'ampleur. « Comme l'ex que tu as qualifié de "pétasse" et de "voleuse" ? » Je sens la colère m'envahir. Si j'avais su à l'époque que Sean était en train de mentionner ma cousine, jamais je ne l'aurais laissé parler de la sorte.
Je serre les dents pour ne pas m'enrager davantage, même si mon visage reste déformé par les crispations causées par l’énervement. Pendant quelques secondes, j'espère que toute cette histoire n'est qu'une caméra cachée, une blague pour fêter mon retour à Tenby dignement, mais je suis trop vieux pour croire à ce genre de choses. Penny et Sean ont bien été impliqué romantiquement et ça me tue de le découvrir de cette façon.

J'adore Sean. Je le considère comme mon meilleur ami. Je l'adore sous des centaines d'aspects, mais à présent que je sais qu'il a touché ma cousine, je me sens frémir de colère. Il ne la mérite pas. Il n'est pas capable d'être fidèle, il boit trop et il se drogue trop. Certes, son portefeuille peut être attirant, mais tout le reste... Tout ce que je sais sur lui, me pousse à vouloir l'éloigner de ma cousine que j'aime tant. Elle mérite mieux. Tellement mieux. Et je n'aurais aucun scrupule à démonter Sean en face de ma cousine pour qu'elle comprenne à quel point il est mauvais. Il n'a pas été avare dans ses confidences lors de nos soirées arrosées si bien que je dois être au courant de toutes les fois où il a poussé le vice avec d'autres femmes alors qu'il était en couple, je sais quelles pilules il aime prendre et je sais qu'il n'est pas très regardant concernant les personnes qu'il défend en tant qu'avocat.
Je ne vaux certainement pas mieux que lui, pourtant, ça ne m'empêche pas d'avoir mon opinion à son sujet. Je me retourne vers ma cousine, vivement et je lâche un ordre avec véhémence. « Je refuse que tu revoies ce drogué, infidèle à la morale si bancale. »

Mon colocataire pourrait très facilement s'en prendre à moi étant donné les choses qu'il sait à mon sujet. Avec le grand frère Donovan, il est le seul et l'unique à savoir que j'ai couché avec une adolescente qui venait de fêter ses dix-sept ans. Pire encore, que c'était sa première fois. Et tout ça, Sean le sait. Penny n'est bien évidemment pas au courant et si elle venait à l'apprendre, je pense qu'elle me regarderait d'un autre oeil, bien moins amical. Mais je m'en fous. Je veux simplement la dissuader de rester proche du Fitzpatrick.

Et là, ça vient me frapper. Je me retourne vers le jeune homme, le défiant du regard avec une question qui me brûle les lèvres. « Sean... Me dit pas que c'est Penny l'ex avec laquelle tu as trompé Jade ? »

_________________


We are often told during times of bereavement that time heals all wounds. That's crap. In truth, you are devastated, you mourn, you cry to the point where you think you'll never stop - and then you reach a stage where the survival instinct takes over. You stop. You simply won't or can't let yourself "go there" anymore because the pain was too great. You block. You deny. But you don't really heal.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Caleb + Mona + Josh.
TON AVATAR : Adam Gallagher.
TES CRÉDITS : Polarize + Crac in time.
TA DISPONIBILITE RP : Libre 2/4
A venir : Billie - Penny.
RAGOTS PARTAGÉS : 3575
POINTS : 3163
ARRIVÉE À TENBY : 22/09/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 y.o (24.10.88)
CÔTÉ COEUR : C'est compliqué.
PROFESSION : Avocat réputé.
REPUTATION : Sociable, ouvert d'esprit et toujours très classe, n'est-ce pas ? Je l'ai vu assez souvent en compagnie de miss Collins, mais il a un peu disparu de la circulation, ces temps derniers... Bizarre, vous ne trouvez pas ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: And the clean coming will hurt. Penny & Sean Dim 1 Mai - 8:53


Le sourire triomphant de Sean avait disparu, probablement pour de bon. Tout bonnement dégoûté, il arrivait à peine à croire ce qui lui arrivait, ce qu’il venait pourtant de voir de ses propres yeux. Nate était le meilleur pote qu’il s’était fait depuis son arrivée à Tenby… Et peut-être même depuis de nombreuses années. Ils s’entendaient chez eux, en sortie, tels des larrons en foire… Bien évidemment, il était au courant que son colocataire s’envoyait des femmes les unes après les autres, mais il n’aurait jamais, jamais pensé qu’il aurait pu se taper Penny. Maintenant, il se sentait stupide de n’avoir même pas envisagé cette possibilité. Après tout, Tenby était une toute petite ville… Et Penny était très jolie. Pourquoi, pourquoi fallait-il que ça lui arrive à lui ? Est-ce que l’univers essayait de lui faire passer un message ? Est-ce que le karma le punissait, ou quelque chose dans le genre ? Sean avait beau ne pas croire à ce genre de choses, il ne pouvait s’empêcher de maugréer contre toutes les forces du destin, ou de quoi que ce soit d’autre, qui pouvaient bien exister et surtout, qui s’acharnaient contre lui. S’il s’agissait d’une autre femme, ça n’aurait sûrement pas dérangé le jeune homme tant que ça. Mais là, il était question de Penny. Malheureusement, elle n’était pas n’importe qui… Et Nate non plus. La seule pensée qu’ils aient pu la « partager » lui donnait une sacrée envie de gerber. Soudain, il n’avait plus envie de manger, plus envie de célébrer sa victoire au tribunal, plus envie de grand-chose, si ce n’était de s’enfermer dans sa chambre et de boire comme un trou. Nate n’y était pour rien, il en avait parfaitement conscience. Mais Penny ? Ne savait-elle pas qu’ils étaient amis ? Mais de toute façon, pourquoi aurait-elle eu des scrupules ? Ils avaient peut-être couché ensemble lors de cette maudite fête chez Marina Bale, mais elle l’avait jeté comme un chien galeux juste après. Et si elle  cherchait à le blesser ? Non, non, il devenait paranoïaque, il fallait qu’il arrête de laisser ses pensées divaguer. Mais c’était difficile et, peu à peu, Sean sentait une colère sourde l’envahir, si bien qu’il décida de quitter la boutique sans demander son reste. Malheureusement, il fut arrêté par Nate, visiblement très préoccupé par sa sortie peu habituelle.

Déjà, l’Irlandais avait retrouvé un minimum de contenance, se composant à nouveau un visage tout à fait indifférent. Faire semblant, c’était encore la meilleure solution qu’il ait trouvée. N’était-il pas doué pour ça, en temps normal ? Alors voilà, il n’avait plus qu’à se débrouiller pour agir comme au tribunal, quand il réussissait à convaincre tout le monde avec ses belles paroles et ses expressions touchantes. « Il n’y a aucun souci. » Un mensonge, bien sûr, un de plus, il n’en était plus ça près. Pourtant, Sean n’avait pas l’habitude de mentir à Nate. Ça ne lui posait néanmoins pas de problème de conscience, surtout étant donné la situation. Il n’avait pas envie que ça devienne encore plus malsain. Non, tout ce qu’il voulait, c’était s’en aller, s’éloigner de Penny, surtout. Il avait l’impression qu’elle réussissait encore à le blesser, même après tout ce temps, même après tout ce qui s’était passé… D’ailleurs, estimant n’avoir rien d’autre à dire (pour une fois), il était prêt à tourner les talons, mais la voix de la blonde le stoppa net dans son élan. Il posa un regard totalement incrédule sur elle. Est-ce qu’elle venait vraiment de raconter à Nate ce qu’ils avaient vécu ensemble ? Non, tout ça n’était qu’un horrible cauchemar. Il s’apprêtait à répliquer vertement quand Penny lui révéla enfin qui était Nate pour elle. Son cousin. Nate était son putain de cousin. Bordel de merde, comment c’était possible ? Catastrophé, Sean commençait à réaliser que c’était encore pire que ce qu’il pensait. Ils ne couchaient pas ensemble… Ils appartenaient à la même famille. Cette pensée ne lui était d’aucun réconfort, bien au contraire. Il pensait à tout ce que ça voulait dire, à tout ce qu’il avait avoué à Nate… C’était vraiment la merde. Sous le choc, il ne prêta aucune attention aux propos de son ex. Même sans le vouloir, elle réussissait à l’emmerder, c’était quand même incroyable ! Pourtant, il n’avait encore rien vu. La colère de Nate était palpable et, bien entendu, compréhensible. Il aurait réagi de la même façon à sa place. Mais il n’en demeura pas moins estomaqué par ses propos, se faisant violence pour ne pas laisser transparaître sa peine. Voilà que l’un de ses seuls venait de l’enfoncer bien comme il le fallait… L’amertume de l’avocat ressortit d’un coup. Il ne pouvait pas laisser passer ça. « Drogué, à la morale si bancale ? Je savais pas que t’étais la personnification de l’expression l’hôpital qui se fout de la charité… » Il avait conscience que Nate pouvait lui en mettre une, mais il s’en fichait. Comment pouvait-il seulement s’exprimer ainsi… ? Sans baisser la tête, Sean se tourna à nouveau vers Penny. « Ben alors, chérie, tu lui as pas raconté nos retrouvailles à Swansea ? » Il avait trop la rage pour réaliser qu’il allait trop loin. « Tu dois être contente, non ? Tu arrives encore à me pourrir la vie… Il faudra que je pense à te remettre une médaille. » Bien entendu, Penny n’avait pas choisi sa famille, mais Sean était incapable de penser correctement. Il soutint à nouveau le regard de son colocataire… Son futur ex-colocataire, probablement. « T’inquiète pas, le drogué, amoral et infidèle se trouvera un autre endroit où dormir ce soir. »

_________________

And I still haven't found what I'm looking for.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Spencer, Thomas, Rhys, Lenny & Trystan
TON AVATAR : Emma Stone
TES CRÉDITS : ©emmastonedaily & lolipops
TA DISPONIBILITE RP : ♦ Libre 0/3
En cours : Gwen - Lloyd
A venir : Emrys -
RAGOTS PARTAGÉS : 3696
POINTS : 3365
ARRIVÉE À TENBY : 20/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans (20/02)
CÔTÉ COEUR : Il n'y est plus.
PROFESSION : Serveuse au Blue Ball.
REPUTATION : Elle a un peu perdu de son éclat ces derniers temps, non ?



MessageSujet: Re: And the clean coming will hurt. Penny & Sean Dim 1 Mai - 19:22

Si tu avais eu une bonne étoile, Nate t’aurait suivi gentiment sans faire d’histoires et vous seriez retournés à votre place et à vos retrouvailles comme tu en avais formulé le souhait. Mais tu n’avais pas de bonne étoile. Alors, bien évidemment, les choses dégénèrent. Ton cousin résiste à la traction que tu exerces sur lui et te lance un regard noir, te demandant s’il avait bien compris. Pour le coup, tu te recroquevillerais presque sur toi-même. Jamais Nate ne t’avait regardée comme ça. Comme si tu le décevais. Pourtant, tu retrouves vite du poil de la bête quand tu entends la réplique qu’il adresse ensuite à Sean. Tu lâches Nate et tu bondis en direction de l’avocat. « Pétasse et voleuse ?! Pétasse et voleuse ?! Tu m’as traitée de pétasse et de voleuse ? » Tu serres les poings dans un geste rageur. Tu as envie de ravager ce beau visage pour lui apprendre à parler mieux de toi. Voleuse, tu voulais bien l’admettre… Mais pétasse ? Dans quel monde ce qualificatif pouvait-il s’appliquer à toi ? Tu n’étais pas une pétasse, tu étais une fille avec de la classe. C’est sans doute ce qui t’empêches de mettre ton poing dans la figure de Sean. Tu ne devais pas céder à cette pulsion destructrice. La même que celle qui t’avait poussée à recoucher avec lui. Et puis, on vous regardait bien évidemment, alors il fallait que tu te calmes. Doucement, tu fais un pas en arrière, essayant de ne pas te donner en spectacle. Tu essayes aussi de ne pas croiser le regard de ton cousin. En vain. Sa colère semble augmenter de secondes en secondes et soudain, il te lance un ordre péremptoire qui te cloue le bec. Il t’interdisait de revoir Sean ? Et de quel droit ? Il n’était pas ton père. C’est ce que tu avais envie de lui jeter au visage pour lui faire ravaler cet air autoritaire mais au final, sa demande n’était pas difficile à satisfaire puisqu’elle suit ta volonté alors tu décides de t’aligner. « Oh rassure toi, ce n’est pas à l’ordre du jour. Je crois que lui et moi, on a plus grand-chose à se dire. » Assènes-tu d’un ton froid et ironique en jetant un coup d’œil amer à Sean. Voilà qui te ressemble déjà beaucoup plus que ton coup d’éclat de tout à l’heure. Encore une fois, les choses pourraient en rester là. Mais visiblement, Nate est décidé à avoir le fin mot de l’histoire et entreprend de questionner Sean.

Et tu décèdes littéralement de honte au milieu de Feccis & Sons Ice Cream quand tu comprends que Sean a raconté votre petit moment d’égarement à la fête des Bale à ton cousin. C’était exactement pourquoi tu n’aimais pas quand tes univers entraient en collision. Qui avait envie de voir sa vie sexuelle narrée à sa famille ? Personne et ça te laisse pantoise de longues secondes. Un répit que Sean et Nate utilisent pour savoir qui est le plus grand dépravé/drogué des deux. Tu fermes les yeux, lâchant un soupir écœuré. Leur échange te faisait réaliser qu’ils devaient probablement être compagnons de débauche. Et aussi qu’ils devaient se raconter leurs histoires de cul. Tu te sens salie. Déjà parce que tu avais dû être l’héroïne de l’une de ces histoires mais aussi parce qu’imaginer ton cousin si protecteur et affectueux être ami avec un être comme Sean… Et bien, ça diminuait considérablement l’admiration que tu avais pour lui. Tu savais que sa rupture lui faisait traverser une mauvaise passe mais tu n’imaginais pas que c’était à ce point… Tu es tirée de tes sombres pensées par Sean qui entreprend de te provoquer. Une nouvelle allusion salace. Un petit diminutif qu’il sait que tu détesteras. Tout est là pour te faire perdre ton calme. Mais tu es aussi joueuse que lui alors tu réponds calmement. Seul l’éclat de ton œil montre à quel point tu es en colère. « Je n’avais pas réalisé qu’il y avait quelque chose à raconter, Sean. » Dis-tu d’un ton railleur. C’était bien évidemment faux mais apparemment, vous aviez commencé à taper là où ça faisait mal. De toute façon, tu avais su dès que ça s’était produit que tu n’aurais pas dû retomber dans ses bras. Et vu comme les évènements tournaient, l’erreur te coûtait encore plus cher que ce que tu avais pensé… « Moi, je te pourris la vie ? De la part du mec qui m’a traquée jusqu’ici pour se venger, c'est intéressant assi Tu n’es pas mal aussi dans le registre de l’hôpital qui se fout de la charité. » Assènes-tu ensuite à Sean quand il te dit que tu fais tout pour lui pourrir la vie, prenant ainsi la défense de Nate au passage. Même si la réaction de ce dernier t’avait blessée, il restait celui pour qui tu avais envie de prendre parti.

Bon même si pour une fois, ce n’était pas foncièrement la faute de Sean non plus. Il ne savait pas que Nate était ton cousin. Sinon, il se serait vanté de leur relation, il l’aurait utilisée contre toi ou pire encore. Mais il fallait qu’il y ait un coupable et tu avais envie que ce soit lui. C’était plus simple comme ça, non ? Tu pouvais le détester pour être revenu, le détester pour s’être installé à l’Esplanade, le détester pour te faire ressentir ce frisson coupable chaque fois que vos peaux se frôlaient, le détester pour être tombé amoureux de toi et le détester pour s’être retrouvé ici aujourd’hui. Et puis non, tu pouvais le détester simplement parce qu’il était lui-même. Pas besoin de prétexte fallacieux, sa personnalité détestable suffisait. Alors quand il dit qu’il s’auto-apitoie sur son sort, disant qu’il allait dormir ailleurs qu’à l’Esplanade ce soir, tu lui rentres dedans. « Bonne idée, Sean. Pourquoi ne pas trouver un endroit qui est le plus loin possible d’ici ? » Tu avais pensé que les choses s’étaient un peu adoucies dernièrement entre vous mais tu t’étais trompée. Les commentaires injurieux qu’il avait fait à ton cousin à ton sujet et le fait qu’il avait raconté votre soirée à Swansea enlevaient toute douceur à ces moments doux-amers que vous aviez partagés, ne laissant que l’amertume. Le salaud ! Il avait failli t’avoir. Ça suffit à raviver ta colère. « Tu sais loin de la pétasse que je suis ? » Tu étais à deux doigts de lui coller une gifle… D’ailleurs, tu dépasses à nouveau Nate, t’avançant dangereusement vers Sean…

_________________

I loved you dangerously

More than the air that I breathe. Knew we would crash at the speed that we were going. Didn't care if the explosion ruined me. Baby, I loved you dangerously. You took me down, down, down, down.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, lizzie, deborah, jesse and yevgeniya
TON AVATAR : alex turner
TES CRÉDITS : catwoman - cosmic dust
RAGOTS PARTAGÉS : 7191
POINTS : 4006
ARRIVÉE À TENBY : 26/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 yo (09.06.88)
CÔTÉ COEUR : whore
PROFESSION : musician
REPUTATION : c'est vrai ce qu'on entend ? il aurait fait une OD, et aurait mis une femme enceinte...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: And the clean coming will hurt. Penny & Sean Lun 2 Mai - 19:51

How much deception can you take
How many lies will you create
How much longer until you break
Your mind's about to fall


C'est incroyable. Tout simplement incroyable. J'avais déjà du mal à imaginer que la Collins et le Fitzpatrick se connaissaient quand j'ai vu la réaction disproportionnée de l'Irlandais, mais maintenant que je sais que Sean a voulu faire de ma cousine sa femme, plus rien de fait sens. C'est pas croyable. Et le pire dans l'histoire, c'est que Sean n'hésite pas à me mentir sans ciller. Il me ment avec aisance et si Penny ne venait pas de me lâcher la vérité, peut-être que je l'aurais cru. Difficilement, mais j'aurais pu, parce que je n'avais jamais pensé que mon meilleur ami soit capable de me mentir. Il me ment en soutenant mon regard, comme si je n'étais pas quelqu'un de spécial et comme si la vérité était plus importante à cacher.
Mon meilleur ami… J'y pense et j'ai l'impression que ce n'était qu'un leurre. Penny s'insurge quand je lui dis de quoi elle a été insultée et je comprends sa réaction. Aussi, j'ajoute que je refuse catégoriquement qu'ils se revoient et bien qu'elle semble d'accord, le jeune homme n'attend pas une seconde pour se moquer ouvertement de moi. Il ne m'en faut pas plus pour réagir au quart de tour. Sean a eu le malheur (ou pas) de faire ma connaissance alors que j'étais au plus bas. Quand j'ai emménagé à l'Esplanade et que j'ai commencé à vivre avec lui par la même occasion, c'est parce que je venais d'être quitté par celle que je croyais être la femme de ma vie, celle avec laquelle je ne m'imaginais pas pouvoir vivre sans. J'étais désespéré et je croyais ne pas pouvoir y survivre. J'étais mal. Vraiment mal. Et même si mon mode de vie n'est pas nécessairement plus sain à présent, je juge quand même avoir une morale plus droite que celle de l'Irlandais et je ne me fais pas prier pour le lui expliciter.  « Je suis loin d'être parfait, c'est vrai, je le sais… Mais au moins, quand je suis en couple, je ne laisse pas une salope me faire une gâterie dans le cagibi d'un pub, je ne passe pas mon temps à tenter le diable en draguant une barmaid chaude comme la braise et je vais encore moins coucher avec une autre. »
Ce sont des faits. Je suis un drogué, je suis dépravé, mais quand je suis en couple, je sacrifierais jusqu'à la plus infime partie de mon âme. Mais ça… Sean, ne peut pas le savoir étant donné qu'il ne m'a connu que comme un coureur de jupon qui va jusqu'à dépuceler des adolescentes. Heureusement, Penny m'avoue qu'elle ne compte pas le revoir et bien que je sois incapable de sourire ou de lui montrer que je suis fier de sa décision à cause de la situation sur-tendue, je hoche la tête en guise d'assentiment. Ce n'est pas comme si j'allais accepter une autre réponse, de toute façon.

Et puis il appelle Penny "Chérie" et un frisson vient parcourir mon corps entier alors que je garde la mâchoire serrée pour ne pas exploser et me jeter sur lui. Je me fais violence, vraiment, pour rester en dehors de leur petit échange, même si au fond, j'ai simplement envie que Sean arrête de parler de la nuit qu'il a passé avec ma cousine. J'ai tout sauf envie de les imaginer ensemble, et encore moins pour des retrouvailles endiablées. Et puis, l'échange entre les deux jeunes gens se poursuit et je fronce les sourcils, incrédules devant ce que j'entends. Sean serait venu jusqu'ici pour traquer la blonde ? Je digère le choc et surtout, j'essaye de me rappeler mentalement les faits et gestes de l'Irlandais qui auraient pu me mettre sur la piste. C'est vrai que son déménagement à Tenby était curieux, surtout quand celle qu'il aimait appeler son "ange blond" ne vivait même pas dans le coin. J'ai beaucoup de mal à me faire à cette idée et j'ai peur que cette conversation ne me rende fou, quand je vois à quel point je suis déjà sur les nerfs sans avoir entendu toute l'histoire.  « De quoi ? » sont les seuls mots qui parviennent à sortir de ma bouche alors que je suis encore en train d'accuser du choc. Sean n'est venu à Tenby que dans le but de se venger de la personne la plus précieuse à mes yeux et pendant tout ce temps, je buvais, je faisais la fête avec ce dernier et pire encore, je le considérais comme mon meilleur ami.  « Tu as traqué ma cousine jusqu'ici ? » Que je demande finalement à Sean comme pour avoir confirmation de ce que Penny est en train de lâcher. « C'est à cause de l'argent ? » Je me doute bien qu'elle n'est pas en train de mentir, pourtant, j'ai besoin de l'entendre de la bouche de l'avocat. J'ai besoin de voir s'il est aussi tordu ou s'il essaye encore de me mentir et de dédramatiser la situation.
Il dit qu'il va partir dormir ailleurs cette nuit, mais après ce que j'entends, les informations que je découvre au sujet de mon colocataire, je ne suis pas sûr d'avoir envie d'avoir encore affaire à lui. J'essaye de retenir Penny qui se rapproche dangereusement de l'avocat en l'attrapant par le bras et je m'avance à mon tour vers ce dernier. « Ouais… Elle a raison… Et je crois que ça ne sera pas que pour ce soir. »

_________________


We are often told during times of bereavement that time heals all wounds. That's crap. In truth, you are devastated, you mourn, you cry to the point where you think you'll never stop - and then you reach a stage where the survival instinct takes over. You stop. You simply won't or can't let yourself "go there" anymore because the pain was too great. You block. You deny. But you don't really heal.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Caleb + Mona + Josh.
TON AVATAR : Adam Gallagher.
TES CRÉDITS : Polarize + Crac in time.
TA DISPONIBILITE RP : Libre 2/4
A venir : Billie - Penny.
RAGOTS PARTAGÉS : 3575
POINTS : 3163
ARRIVÉE À TENBY : 22/09/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 y.o (24.10.88)
CÔTÉ COEUR : C'est compliqué.
PROFESSION : Avocat réputé.
REPUTATION : Sociable, ouvert d'esprit et toujours très classe, n'est-ce pas ? Je l'ai vu assez souvent en compagnie de miss Collins, mais il a un peu disparu de la circulation, ces temps derniers... Bizarre, vous ne trouvez pas ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: And the clean coming will hurt. Penny & Sean Ven 6 Mai - 5:45


Intérieurement, Sean se maudissait de ne pas être resté tranquillement à Swansea, auprès de son frère et de sa soeur. Ils étaient peut-être pénibles à leurs heures perdues, mais au moins, auprès d’eux, il se sentait utile… Et un minimum aimé, même s’ils n’étaient pas démonstratifs. Il aurait fêté sa victoire dignement, terminant sa soirée complètement ivre, au point d’avoir du mal à épeler son nom de famille. C’était presque le bonheur… Or, là, il avait l’impression de nager en plein cauchemar. Il espérait encore que tout ça n’était pas réel, ou qu’un petit génie apparaisse et fasse preuve d’une bonté extrême en lui permettant d’exaucer un voeu. Un seul. Rester loin, très loin de Penny, de Nate, bref, de cette famille dans son entier, qui que puissent en être les membres… Jamais il n’avait autant regretté de s’être lancé à la poursuite de Penny après avoir reçu ce fameux coup de fil de la part d’Andrew Green. Pour le coup, il avait fait preuve d’une stupidité extrême… Il y laissait encore plus de plumes que prévu et ça, il éprouvait un mal fou à l’accepter. Non seulement elle se conduisait comme une vraie garce en le jetant en bloc après leurs ébats (pourquoi n’était-ce condamnable que dans le sens inverse ?), mais en plus, maintenant, elle lui faisait perdre son meilleur pote. Comment pourrait-il seulement le revoir après ça ? Après tout ce qu’il lui avait confié, dans ses élans désespérés, sous l’influence de l’alcool et d’autres substances illicites ? C’était tout bonnement impossible. Pourtant, il ne se serait pas attendu à une telle réaction, à ce qu’il l’insulte en s’adressant à Penny, mais exactement comme s’il n’était pas là. Aurait-il fait la même chose s’il s’agissait d’une de ses cousines, ou pire, de sa petite soeur ? Probablement. Pourtant, ça ne le blessait pas moins. Il s’efforça péniblement de ravaler son amertume, mais c’était trop difficile. « Pardon, je n’avais pas réalisé qu’en-dehors de me voler, ce que tu m’avais fait était tellement classe… »

Penny qui s’énervait, ça ne le dérangeait pas trop. Elle osait être choquée qu’il l’ait traitée de tous les noms… Comment le contraire aurait-il seulement été possible ? Avait-elle oublié tout ce qu’elle lui avait infligé ? Oh, bien sûr, plus tard, il avait appris qu’elle ne s’était pas seulement jouée de lui… Qu’il y avait bel et bien eu quelque chose, des sentiments, même si elle n’avait rien trouvé de mieux que le rejeter en s’enfuyant après lui avoir piqué de la thune. Ça, ce n’était pas le plus grave. Mais elle ne paraissait pas se souvenir que pendant plus de deux ans, il avait pensé qu’elle avait passé plusieurs mois auprès de lui uniquement pour profiter de son argent, sans l’aimer le moins du monde. Alors pourquoi n’aurait-il pas eu le droit de s’insulter ? Qu’elle s’offusque ainsi, avec ses faux airs de grande dame, lui donnait juste envie d’éclater d’un rire sans joie. Elle avait toujours voulu se prendre pour quelqu’un… Faire comme si. Elle y arrivait bien, d’ailleurs. Mais en d’autres circonstances, Sean se serait fait une joie de lui rappeler que c’était lui qui était né dans l’une des puissantes familles du Royaume-Uni, lui qui était passé par Cambridge et Harvard, lui qui possédait des comptes en banque qui l’avaient intéressée au plus haut point. Seulement, il avait encore à peu près conscience de ce qui était bon pour lui ou pas ; il ne voulait pas voir la lady se déchaîner et risquer de ressortir de cette bataille avec un oeil au beurre noir… De sa part ou de celle de Nate. Ceci dit, si ça venait de ce dernier, l’Irlandais serait forcément obligé de répliquer. Même s’il savait pertinemment que sa réputation en prendrait un coup, il ne pourrait pas se laisser faire, les bras ballants. Ce n’était tout bonnement pas dans sa nature. Si ça venait de Penny, en revanche, ce serait tout de suite plus compliqué. Mais tant pis, il pouvait se battre sans utiliser les poings… C’était comme dans un tribunal, non ? « Moins, au moins, j’ai pas dépucelé une mineure au point d’avoir peur que son frère porte plainte ! »

Sauf que dans un tribunal, Sean gagnait toujours. Ce n’était absolument pas le cas ici. Il avait l’horrible sensation d’être acculé, parce qu’ils étaient deux contre lui. Où était passé le fair-play si anglais ? Pourtant, Sean s’était déjà débrouillé face à des adversaires bien plus coriaces. Mais eux, c’était différent. Il avait un jour été attaché à eux… Malheureusement. Ça lui apprendrait. « Peut-être que si tu ne rendais aucun homme littéralement dingue, personne ne te traquerait ! » Il s’était déjà mordu la langue pour ne pas lui cracher littéralement au visage que quand il était au-dessus d’elle, la blonde n’avait pas l’air de penser qu’il n’y aurait rien à raconter. Il ne la laisserait pas la satisfaction de le toucher, pas sur ce point-là. D’ailleurs, l’avocat avait bien d’autres préoccupations. Nate revenait à la charge, montrant à quel point il n’avait rien compris. « Ça n’a rien à voir avec l’argent ! T’as aucune idée de ce que j’ai pu ressentir quand elle m’a jeté comme un chien avant de me faire chanter lamentablement, quand elle s’est barrée en me disant que tout n’était que du fake. » Bien entendu, maintenant, il avait oublié tous les torts de sa chère cousine. Pourtant, il restait relativement calme, ce qui étonnait presque Sean. Il retenait même Penny, qui semblait vouloir faire une croix sur sa prétendue bonne conduite en public. « Vous en faites pas, j’ai aucune envie de revoir l’un de vous deux. » Encore frémissant, il leur tourna le dos, cherchant déjà comment il pourrait se venger… Sean était incorrigible.

_________________

And I still haven't found what I'm looking for.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Spencer, Thomas, Rhys, Lenny & Trystan
TON AVATAR : Emma Stone
TES CRÉDITS : ©emmastonedaily & lolipops
TA DISPONIBILITE RP : ♦ Libre 0/3
En cours : Gwen - Lloyd
A venir : Emrys -
RAGOTS PARTAGÉS : 3696
POINTS : 3365
ARRIVÉE À TENBY : 20/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans (20/02)
CÔTÉ COEUR : Il n'y est plus.
PROFESSION : Serveuse au Blue Ball.
REPUTATION : Elle a un peu perdu de son éclat ces derniers temps, non ?



MessageSujet: Re: And the clean coming will hurt. Penny & Sean Sam 7 Mai - 11:01

Tu avais un jour affirmé à Nate que Sean et toi, vous étiez mauvais l’un pour l’autre. Et aujourd’hui, cela se vérifiait. L’avocat t’avait fait perdre ton calme en quelques secondes. Un exploit que Savannah Cartwright n’était pas parvenue à accomplir en une demie heure, alors qu’elle avait passé cette demie heure à t’insulter dans ton propre salon. Non clairement, le Fitzpatrick avait du pouvoir sur toi, et tu détestais ça. Aussi détestable que l’idée que lui et Nate aient pu devenir amis, faisant entrer deux aspects bien différents de ta personnalité en collision. Mais il y a encore plus détestable : le règlement de compte auquel ils sont en train de se livrer détruisant leur amitié en quelques mots. Et ces quelques mots sont ravageurs. « Quoi ?! » T’exclames-tu quand tu entends Nate parler des conquêtes de Sean avec force de détails. Tu n’en crois pas tes oreilles. Et après il osait te reprocher d’avoir profité de lui à cette fameuse soirée, alors qu’il se tapait déjà tout Tenby ? Sans compter sa fiancée…  Sean était décidément toujours un grand hypocrite. Hélas, il était aussi toujours un grand maître de la joute orale et la réponse qu’il donne à Nate est à la hauteur de sa réputation. Ta mâchoire se décroche une nouvelle fois. Ton cousin coucher avec une mineure ? Non, ce n’était pas possible. Tu restes muette, bien décidé à ne pas faire l’honneur à Sean de démentir cette accusation stupide. Mais dans ton esprit, le doute s’insinue. Tu revois le musicien pleurer dans tes bras disant qu’il avait fait quelque chose d’horrible, tu repenses au nombre de matinées où tu l’as trouvée avec une pire gueule de bois et surtout, ses conquêtes des derniers mois défilent dans ton esprit. « Mon dieu… » Murmures-tu tandis que tu sens le sol vaciller sous tes pieds. Tu n’étais pas le genre de fille à t’évanouir pour un oui ou pour un non mais là, ça commençait à faire beaucoup pour toi.

Pendant quelques instants, tu continues donc de suivre le match de ping-pong entre ce que l’on peut ironiquement appeler les deux hommes de ta vie en silence. Tu n’as pas la force d’intervenir même si c’est de ta petite personne qu’il est question tout à coup. Alors tu te contentes de serrer les dents quand Sean te traite de voleuse sans classe ou t’affirme encore que tu rends les hommes dingues au point qu’ils aient envie de te traquer. Seul l’éclat qui s’allume dans ton œil lorsque tu regardes l’avocat prouve que tu as bien entendu le reste de ses insultes et que tu t’en rappelleras en temps voulu. Pour le moment, c’est la honte qui prime sur la colère.  Nate sait désormais que tu as dépouillé Sean. Pire, il propose même de payer ta dette. Mais ce serpent d’avocat a le culot de jouer les grands seigneurs et de dire que ce n’est pas à propos de l’argent. Alors cette fois-ci, tu sors de ta réserve. « Mais oui, Nate, ce n’est pas à propos de l’argent. Tu ne comprends pas ? Tout ça, c’est à cause de son ego surdimensionné. Ça fait plus de deux ans que je suis partie et depuis il s’est soit disant retrouvé une fiancée parfaite mais visiblement, il n’arrive pas pour autant  passer autre à chose. » Tu redeviens un peu toi-même pendant que tu craches ton venin. « Je me suis excusée. Je ne vois pas ce que je peux faire de plus, Sean. » C’était sincère, tu t’excusais rarement. Tu considérais que c’était mettre sa fierté de côté, te soumettre à la personne. Et pourtant tu l’avais fait avec lui. Et visiblement, il n’était toujours pas satisfait.

Tu sens toutefois la main rassurante de ton cousin sur ton bras. Ça te retient de sauter sur l’avocat. Tu inspires profondément. « Mais je suppose que tu es fier de toi maintenant. Tu viens de balancer mon secret en public. Alors que moi, je n’ai jamais rien dit sur tes activités malgré tout ce que je sais. » Tu te mords la langue. C’était encore le meilleur moyen de s’attirer des ennuis de dire ce genre de truc. On pourrait avoir envie de te faire taire. Mais de toute façon, Sean a autant envie que toi de mettre fin à cette conversation. Il tourne bientôt les talons. Encore une surprise de sa part. Normalement, il n’était pas du genre à fuir un conflit. Enfin… Il fallait avouer que celui-là ne menait nulle part. « C’est réciproque ! » Que tu cries dans son dos, assez lamentablement quand il affirmé qu’il ne voulait plus vous voir, ni Nate, ni toi. Puis, n’osant pas croiser le regard de ton cousin, tu retournes sur la terrasse du café pour récolter tes affaires et tes cadeaux. Inutile de préciser que l’ambiance était un peu ruinée à présent.


SUJET TERMINE

_________________

I loved you dangerously

More than the air that I breathe. Knew we would crash at the speed that we were going. Didn't care if the explosion ruined me. Baby, I loved you dangerously. You took me down, down, down, down.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: And the clean coming will hurt. Penny & Sean

Revenir en haut Aller en bas

And the clean coming will hurt. Penny & Sean

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-