AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Holly & Ian ☀ Here's a night of drunken mistakes and a morning of sober regrets.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Holly & Ian ☀ Here's a night of drunken mistakes and a morning of sober regrets. Sam 20 Fév - 0:11




 



Ian & Holly
"You can't ruin friendship with sex. That's like trying to ruin ice cream with chocolate sprinkles."

Quand il s'agit de sortir avec Holly, le verre de trop arrive toujours rapidement. Celui qui me rend miraculeusement de bonne humeur. Je souris, je ris, je deviens joviale. On pourrait croire que je croque la vie à pleine dent ou du moins que je fais partie de la masse normale des gens de Tenby. Pas de celle complétement misérable et dérangée à laquelle j'appartiens en réalité.
Après quelques shots de tequila, ma soirée amicale avec la jeune fille tourne vite en mains filtrantes sur ses hanches. Comme souvent. Quelques rires au creux de son oreille, alors que je jase sur la blonde en short qui ferait mieux de couvrir sa cellulite, avant de glisser contre sa joue pour retrouver ses lèvres. Un baiser au rythme de nos gloussements ivres. "Viens on se barre d'ici." Je fini par lui souffler de mon haleine spiritueuse.

Sur le chemin un passage par le night shop s'impose. Une bouteille à siroter après notre partie de jambe en l'air, et surtout un paquet de capotes. Mais au moment de passer à la caisse je me retrouve pris en otage par un vendeur un peu trop oppressant. Avide de faire du commerce  il tente de me refourguer une de ses vieilles roses restantes du stock qu'il avait commandé pour la saint-valentin. Pour faire plaisir à la jolie demoiselle, il dit en montrant Holly du menton.  A croire qu'il a pas fait très attention à nos achats... Il aurait comprit que la jolie demoiselle elle a déjà accepté d'y passer. Plus besoin de faire des manières avec elle pour la choper. Et j'ai beau lui expliquer qu'elle n'est en aucun cas un intérêt romantique il ne veut pas lâcher l'affaire, usant de tous ses arguments. Le type est insistant et finit vite par user mes nerfs. "Okay c'est bon, donnes la moi ta rose." Je fini par abdiquer, agacé. Comme si j'avais de l'argent pour ça en plus...

Une fois dehors, c'est finalement avec humour que je prend la chose. "Une rose pour la jolie demoiselle." Je répète à Holly sur un faux ton de crooner tout en lui tendant avant d'éclater de rire.  Hors de question d'être vu avec ça en rue...
Arrivé chez elle je fini par lui reprendre des mains pour en arracher les pétales d'une poignée ferme. "Stupide rose." Je grommelle tout en laissant les pétales tomber de mes doigts alors que je me dirige vers sa chambre à reculons, fixant ses yeux, la tirant par le t-shirt de ma main libre. Je connais le chemin assez bien que pour ne pas me manger de mur. Une fois la porte passée je tire un peu pour l'attirer contre moi et l'embrasser de façon plutôt explicite.
On va pas tourner autour du pot et perdre du temps en tendresses inutiles. C'est pas mon genre. On est venu ici avec un objectif, autant s'y mettre tout de suite.
Après tout Holly n'est pas ma petite amie, juste une amie qui, récemment, s'est montrée assez utile lorsqu'il s'agit de m'aider à me vider les couilles. Pas de manières, pas de jeu. D'ailleurs les baisers sont bien vite abandonnés pour des choses plus sérieuses.

Il ne faut donc pas longtemps pour qu'elle se retrouve nue sous moi et pour que la besogne soit lancée. Un échange torride que je ne peux pas nier avoir désiré même si j'aime penser que je suis fais de glace et immunisé contre ce genre de pulsions. A croire que toute cette histoire avec Aldaric a réveillé des besoins en moi...
Une fois venu, je me retire immédiatement et roule sur le côté, sourire comblé aux lèvres. Pas de câlins post-sexe moite et transpirant. Je n'aspire qu'à une clope, une douche et une nouvelle rasade de tequila.
Ma main s'apprête à retirer le préservatif lorsqu'un détail me saute aux yeux. Je me redresse brusquement. "Merde!" Je lâche. Une fissure plus que béante tranche le latex sur le bout. Je me retourne vers Holly, un peu paniqué. "Okay, on a un problème. Il faut que t'ailles te doucher tout de suite, et t'envoies le pommeau directement nettoyer tout ça là. Faut récurer en urgence !"Avant que quelque chose ai le temps de s'installer... En parlant je montre nerveusement sa zone intime. Je veux surtout pas prendre le risque d'être confronté à ce genre de merdes...



 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Holly & Ian ☀ Here's a night of drunken mistakes and a morning of sober regrets. Mer 24 Fév - 21:45

Tu rigoles à gorge déployée, tu t’amuses. Quand la soirée est alcoolisée, tu t’amuses toujours. Tu danses. Tu tournes dans tous les sens, tu te déhanches, sans jamais te soucier du regard des autres. Normal, il n’y a qu’une personne qui t’intéresse ce soir. Ian. C’est ton ami, c’est avec lui que t’es venue ce soir. Vous savez toujours pimenter vos soirées. Ça commence déjà quand tu sens ses mains sur tes hanches. Tu sais où vous allez en venir et tu n’y vois absolument aucun inconvénient. Vous êtes jeunes et libres, vous ne faites de mal à personne. Tu es ivre. Lui aussi. Vos lèvres se trouvent rapidement. C’est comme ça, tu es comme ça. Tu as toujours su comment ramener un mec dans ton lit, tu n’as jamais su comment faire d’eux plus que des amants. T’aimerais bien être aimée et aimer en retour… Ian n’est qu’un ami, un très bon amant certes, mais rien de plus qu’un ami pour autant. Ce n’est pas lui qui fera chavirer ton cœur… Et tu ne fera jamais chavirer le sien non plus. Il n’est pas question de ça entre vous deux de toute façon. Vous ne cherchez qu’à vous amuser, à profiter de la vie au maximum. « On va chez moi ? » Question idiote. Bien sûr que vous allez chez toi. Tu n’es pas sûre qu’il ait un endroit à lui et ça ne t’étonne à vrai dire pas vraiment de sa part. Toi, t’as peut-être une colocataire à l’appartement mais vu que tu payes ta part du loyer, tu ramènes qui tu veux. En chemin, vous vous arrêtez dans une petite boutique ouverte la nuit. Tu parcours les rayons du magasin, touches à tout comme une gosse de deux ans, tandis que Ian fait ses emplettes. Le jeune homme met du temps d’ailleurs mais quand tu le rejoins à la caisse, il est en train de payer. Tu ne tiens plus très bien sur tes jambes, tu tangues un peu, mais c’est léger. Tu peux encore marcher. Et recevoir, hilare, la rose de Ian. C’est ridicule. Tu ne sais même pas quoi en faire. Tu n’as pas de vase chez toi… A moins que Echo en ait un. Tu lui demanderas. En attendant, tu te sers de ta rose comme d’une baguette magique. Tu jettes des sorts aux rares passants que vous croisez, tu transformes les lampadaires en sapins. Mon Dieu, t’es vraiment arrachée. Tu dois avoir l’air d’une folle furieuse. Vous arrivez chez toi, tu galères à utiliser la clé pour ouvrir la porte. Vous parvenez tout de même à rentrer et tu portes ton doigt à tes lèvres pour intimer l’ordre à Ian de ne pas faire de bruit. Echo doit être en train de dormir, il est tard. Même complétement ivre, tu y penses. Le jeune homme vient prendre la rose de tes mains. Perplexe, tu le regardes la détruire. Ça, c’est fait. Tu ne comprends pas. Tant pis. Tu hausses les épaules et tu passes à autre chose. En l’occurrence, tu passes à la vitesse supérieure avec Ian. L’un après l’autre, vous retirez chacun de vos vêtements et finissez parfaitement nus, en communion. C’est toujours la même chose, c’est presque bestial entre vous. Quand vous terminez, tu te surprends à avoir envie de fermer les yeux. A croire que ça t’a fatigué. Tu fermes les yeux, prête à t’endormir. Ian jure mais tu ne fais pas attention. En revanche, il te réveille directement quand il explique la raison de son juron. « Quoi ?! » que tu t’exclames, à moitié dans les vapes. « Non mais t’es pas sérieux là ? Putain ! » T’aurais vraiment préféré dormir. Sans ajouter un mot de plus, tu abandonnes Ian dans ton lit et files sous la douche.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Holly & Ian ☀ Here's a night of drunken mistakes and a morning of sober regrets. Jeu 3 Mar - 16:45




 



Ian & Holly
"You can't ruin friendship with sex. That's like trying to ruin ice cream with chocolate sprinkles."

Putain, tu parles d'une bonne nuit sur un matelas confortable... Ça aurait été trop beau que je puisse profiter du luxe de chez Holly tout en me détendant...
Putain de night shop ! On peut jamais leur faire confiance à ces vendeurs immigrés. Je suis sûr que ses capotes devaient être périmées. Au prix où il les vend en plus je me priverais pas pour passer lui casser la gueule demain. On encule pas un Pemberton sans en payer les frais !
Secouant Holly déjà presque endormie je l'envoie se nettoyer l'entre jambe avant qu'il ne soit trop tard. Je n'y met pas la forme, ne prend pas vraiment la peine d'expliquer mais je suis simplement trop en panique et trop bourré que pour réfléchir à ce qui sort de ma bouche. Je n'ai qu'une priorité, qu'aucun mini Ian n'ait le temps de s'accrocher à un de ses ovaires !
Si bien que je la pousse presque hors du lit pour l'inciter à aller sous cette douche. "C'est pas ma faute !" Je proteste. C'est ce vendeur de merde et sa saloperie de rose. "Aller vas-y!" Je la presse alors qu'elle sort enfin de sa torpeur pour foncer dans sa salle de bain.
Je ne sais pas si la méthode sera efficace, mais je ne pense à rien d'autre et ça ne coutera rien d'essayer...

Laissé seul dans la chambre je prend un moment pour souffler. Passant mes mains dans mes cheveux, maudissant mon mauvais oeil. Si ça devait arriver à quelqu'un ça devait être à moi bien sûr... Parce que j'ai pas encore assez de merde comme ça dans ma vie. Il faut qu'en plus j'ai le coup de la capote qui pète. Sans compter que demain en plus c'est dimanche et que cette histoire de pilule on peut se la fourrer dans le fion...  
Mais putain de merde ! A bout de nerf je fini par m'en prendre à la literie. Roulant pour enfouir mon visage dans l'oreiller dans lequel j'évacue un cri étouffé avant de l'envoyer à l'autre bout de la pièce.
Je me lève, fais les cents pas, impatient de la voir revenir... de savoir si oui ou non on devra payer les conséquences de cette nuit.
Attrapant la bouteille j'en bois une gorgée pour me calmer.

Finalement je ne tiens plus, l'attente commence à m'étouffer.  J'enfile mon caleçon et, bouteille à la main, je quitte la chambre pour la salle de bain dans laquelle j'entre sans gêne et sans frapper. Partager une seule pièce d'eau avec quatre frères ça rend rapidement le concept d'intimité plutôt abstrait...
J'ouvre la porte de la cabine douche et m'appuie sur celle-ci. "Alors ? T’arrives à nettoyer ?" Je demande de la façon la plus indélicate qui soit alors qu'Holly s'acharne visiblement à désinfecter la zone avec son pommeau de douche.
Je ne pense même pas qu'elle pourrait être gênée d'être vue dans cette situation. A vrai dire, connaissant le tempérament de la jeune fille je ne pense pas qu'elle serait préoccupée par ça... Et de mon côté j'en ai vraiment rien à faire. A partir du moment où on couche avec quelqu'un comme je couche avec Holly, on peut dire que le corps de l'autre n'a plus aucun tabous. Et surtout, ni elle ni moi ne sommes des esprits délicats... De toute façon l'alcool m'empêche de même me poser la question de la décence...  "T'as besoin un coup de main ou quoi?" Je lui propose, mort d'inquiétude. Même si je ne sais pas trop bien ce que je pourrais faire de plus... J'ai simplement l'impression que je me dois de proposer mon aide. Parce que oui, je me sens coupable même si je n'y suis pour rien. Mais c'est de chez moi que partent les petits soldats... alors j'imagine que c'est humain de se sentir responsable.



 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Holly & Ian ☀ Here's a night of drunken mistakes and a morning of sober regrets. Mer 23 Mar - 10:38

Il n’y a probablement pas de quoi fouetter un chat, c’est ce que tu essayes de te dire. Seulement ça te fait vraiment flipper et quand on a peur, on est tout sauf rationnel. Tu as envie de crier, de pleurer, presque de te mettre à prier pour que rien ne t’arrive. Et il n’est pas seulement question d’une éventuelle grossesse. Dieu sait où Ian a déjà trainé. Si tu mets un point d’honneur à être toujours clean et à la rester, malgré tes nombreuses conquêtes, ce n’est peut-être pas le cas de Ian. Si tu avais su, tu n’aurais pas écarté les jambes cette fois-ci. Quoi que, dans l’état dans lequel tu es… Tu es totalement ivre bien que ce gros coup de pression t’ait sensiblement fait redescendre de ton petit nuage alcoolisé. C’est pas sa faute que clame Ian. Pour le coup, tu es loin d’être d’accord. Tu lui en veux. C’est peut-être excessif mais tu as vraiment très envie de l’éviscérer pour t’avoir mis dans une telle situation. Avec les idées plus claires, tu te rendrais compte qu’il a raison. Mais tu as le sang chaud, tu es beaucoup trop impulsive pour prendre du recul à ce moment-là. Tu ne traines pas plus longtemps dans le lit et, à vrai dire, Ian t’aide à sortir de là. Tu files dans la salle de bain dans laquelle tu passes un temps fou sous l’eau chaude. Comme si ça pouvait te laver, effacer tout ce qui vient de se passer. Tu soupires, le front collé à la paroi de la douche. C’est là que Ian fait son apparition dans la pièce. Tu ne bouges pas. Il te demande si t’arrives à nettoyer. Tu ne réponds pas. Tu n’es pas vraiment gênée de te dévoiler ainsi. T’étais déjà nue tout à l’heure dans le lit, c’est pas avoir les cheveux mouillés qui va changer grand chose. Il finit par te proposer un coup de main et, cette fois, ta réaction ne se fait pas attendre. Tu donnes un coup contre la vitre de la douche. « Dégage. » que tu marmonnes, bien loin de ta bonne humeur habituelle. Tu coupes l’eau et tu sors de la douche pour passer une serviette autour de toi. Tu la noues ensuite au niveau de ta poitrine, croises les bras par dessus. « Mais franchement tu pensais à quoi ?! » Tu lui tournes le dos pour aller chercher ta brosse et commencer à démêler tes cheveux. « T’inquiète pas. » que tu finis tout de même par dire une fois que tu retrouves à peu près tes esprits et ton calme. « Si jamais y’a quoi que ce soit qui est en train de se développer là-dedans, je le dégagerais. » C’est aussi simple que ça, non ? Tu n’as plus qu’à espérer que ton prochain dépistage se passe bien. Tu viendras botter le cul de Ian si ce n’est pas le cas. C’est peut-être ton pote et vous faites des trucs chouettes au lit, ça ne lui donne en aucun cas le droit de partager avec toi ses saloperies.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Holly & Ian ☀ Here's a night of drunken mistakes and a morning of sober regrets. Sam 16 Avr - 18:00




 



Ian & Holly
"You can't ruin friendship with sex. That's like trying to ruin ice cream with chocolate sprinkles."
D'accord, c'était peut-être un peu déplacé de ma part de proposer de l'aider, mais je n'ai pas l'esprit très clair.... loin de là. Si l'alcool me rendait déjà crétin, le stress n'aide en rien et me voilà complètement rendu à l'état d'attardé... Proposant littéralement à une fille d'envoyer un jet d'eau dans ses parties intimes pour récurer le tout... très classe de ma part et je ne peux pas en vouloir à Holly de réagir comme elle le fait.
Levant les mains en l'air comme un coupable qui se rend alors qu'elle frappe la vitre, je recule et me retourne pour lui laisser un peu de pudeur.  
Je vois bien qu'elle est énervée et je n'ai pas trop envie de provoquer la tempête...
Autant ne pas insister et la laisser se calmer d'elle même. En attendant je décide de siroter un peu plus a bouteille pour apaiser mes propres nerfs. Lui tournant le dos je la regarde néanmoins à travers le miroir alors qu'elle quitte la douche. "Je pensais juste à aider..." Je répond honnêtement en haussant les épaules, ne voyant rien à reprocher à mes intentions, peut-être juste à la mise en pratique de celles ci..."Désolé..." Je finis par soupirer, ne sachant pas très bien ce qu'elle veut entendre, je cherche à la froisser un minimum alors je fais profile bas.

Je fini par me laisser tomber au sol, m'appuyant contre la céramique glaciale du wc qui dresse chaque poil de ma peau, affichant un sourire un peu sinistre alors qu'elle tente de me rassurer. Dégager ce qui pourrait s'y développer... c'est certain que l'idée de ne pas devenir père me rassure... Mais entendre des mots aussi durs me laisse malgré tout un goût amer. Si l'instant est mal choisit j'ai toujours su que je voulais finir par créer une famille. Créer une vie qui pourrait avoir l'avenir qu'on m'a refusé, un destin brillant. Histoire de ne pas tout rater, je voudrais au moins pouvoir accomplir ça un jour et laisser quelque chose de bien derrière moi... L'idée que j'ai pu peut-être déjà insuffler ce souffle de vie pour qu'il finisse dans une cuvette ne me rend pas fier. Ce n'est en tout cas pas le scénario que j'escomptais pour la première femme que je mettrais enceinte, même si on ne peut pas encore savoir si cet accident aura réellement une telle conséquence. Une simple amie avec laquelle je me vide parfois les couilles... Une grossesse qui n'aboutirait pas... Une preuve de plus que je ne peux jamais rien faire comme il faut.
Si provoquer des grossesses qui finissent de toute façon en avortement pourrait en laisser plus d'un insensible étant donné que l'issue est sans conséquences dramatiques, ce n'est pas mon cas. Et je n'ai pas envie de commencer à jouer avec ces choses là et finir insensible à la création de la vie.

Soupirant je tend la bouteille à Holly. "Essaies peut-être avec ça, l'alcool ça désinfecte et tue tout sur son passage..." Je dis en ne plaisantant qu'à moitié sur l'idée qu'elle pourrait se  mettre le goulot à un endroit très spécifique...
Toute cette histoire ne mènera probablement à rien mais ça m'amène tout de même à réfléchir... Bien que mon état d'ivresse ne me permette pas une réflexion optimale ni encore moins censée...
Me voilà avec mes vingt-six ans, vivant sous le toit d'un type qui me donne des frissons dans le ventre et que je ne peux pourtant pas supporter de toucher, me tapant une amie peu recommandable quand mes besoins humains se font ressentir. Ma vie financière est toujours à zéro, je viens de commencer à vendre de la drogue et je n'ai jamais eu de boulot honnête. Je ne suis nul part et je n'ai pas l'impression que j'arriverais quelque part dans un avenir proche.
A cette allure là je ne deviendrais jamais le parent que je veux être.
L'idée est débile mais peut-être que cette capote fissurée était un message du destin ? Pour me dire que ça ne sert à rien d'attendre, la vie ne sera jamais mieux et je ne ferais que vieillir jusqu'à ce qu'il soit trop tard pour moi. Et si c'était en réalité une occasion à saisir et non pas à effacer ?
Attirant Holly à moi en agrippant son mollet je tente de la regarder du mieux que je peux de mes yeux alcoolisés. Caressant sa jambe. "Et si vraiment quelque chose se développait, est-ce que tu t'imagines nous deux, parents ?" Je demande, néanmoins sur le ton de la plaisanterie. Essayant moi même de me projeter la situation.



 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Holly & Ian ☀ Here's a night of drunken mistakes and a morning of sober regrets.

Revenir en haut Aller en bas

Holly & Ian ☀ Here's a night of drunken mistakes and a morning of sober regrets.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP abandonnés-