AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

i want to be your favorite hello and your hardest goodbye. (mona)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : knight.
TES DOUBLES : daniel & adriel.
TON AVATAR : tylerHOTposey ♥
TES CRÉDITS : shyia & annaelle & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert.

Billie, Spencer, Mona.
RAGOTS PARTAGÉS : 4555
POINTS : 5461
ARRIVÉE À TENBY : 26/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 22ans. (04.11.1994)
CÔTÉ COEUR : mona ♥
PROFESSION : avocat chez carter&carter, râleur à temps partiel.
REPUTATION : " tout lui réussi. il a un bon travail, de l'argent, plein d'ami, une petite amie, une magnifique petite fille et il voyage beaucoup. je suis sûre qu'il y a un truc qui cloche, ce n'est pas possible d'avoir une vie aussi calme pour un jeune homme de 22 ans et ce, même s'il a énormément mûrit. "



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: i want to be your favorite hello and your hardest goodbye. (mona) Ven 19 Fév - 14:52


I'll go wherever you.
Le 14 février. La Saint Valentin. Je n'ai jamais accordé énormément d'importance à toutes ces dates, sauf pour les fêtes de Noël bien sûr. Je n'ai jamais ressenti le besoin de célébrer cette fête, même avec les espèces de copines que j'avais à l'époque. Ca n'avait aucun intérêt. Sauf qu'aujourd'hui, je sentais les choses différemment. Je ne sais pas ce que ça va donner mais je meurs d'envie d'essayer et par la même occasion, de faire plaisir à Mona qui raffole de ce genre de fête. Fini les discours comme quoi ce n'est qu'une fête commercial, il n'y a que les célibataires pour le dire et fini les discours où l'homme finit toujours par dire que la st valentin, avec elle, c'est tous les jours. Surtout que c'est le discours le plus stupide et le plus radin que j'ai pu entendre. Ce qui m'embête un peu cette année, c'est l'anniversaire de Mila. J'avais passé des heures à réfléchir, assis sur mon lit, à un moyen de tout faire et de jouer les supermans. Ce n'est pas la première fois que tout tombe en même temps et jusqu'ici, j'ai pu faire tout ce qu'il fallait. J'ai alors négocier avec Grace, j'allais passer une grande partie de la journée avec la petite mais la soirée est réservée à ma copine. Il était de toutes façons inutile d'essayer de réunir la famille et les amis le jour même, mais je tenais vraiment à passer la journée avec ma fille.

La sensation d'être père, ce sentiment très fort que tu ressens pour ton enfant est encore un mystère que j'ai du mal à comprendre mais quand je vois à quel point Mila sourit quand elle est avec moi, je sais que je la ressens très fort. Je me sens à chaque fois comblé. Quand je suis allé la chercher chez sa maman au réveil, j'ai vu à son sourire que le simple fait de rester seule avec moi lui suffisait. Je le savais juste. Je lui ai pris la main et on est parti dans toutes les directions possibles. On est allé au parc, on est allé au magasin de jouets et je l'ai laissé choisir toutes les babioles qu'elle voulait, sans pour autant trop la gâter, on est rentré à la maison pour qu'elle s'amuse avec ces bêtises, on est allé mangé une glace ... Ce n'était rien que nous deux et intérieurement, je sais que je viens d'instaurer une espèce de journée anniversaire typique. Rien que de penser à ces années qui nous attendent et où ce schéma va se reproduire encore et encore me réjouis, me fait comprendre que je n'aurais jamais pu rêver mieux. Mais il y a un moment où ça s'arrête. Fin d'après-midi, je remballe les affaires de la princesse et finis rapidement ses affaires. Je n'ai absolument pas envie de la laisser là mais ça va être compliqué de l'emmener avec moi. Un dernier bisou, un dernier câlin et la porte se ferme sous mon nez.

Il y a des choses que je suis embêter d'admettre. Beaucoup même. Malheureusement, avec tout ce que je prépare pour la soirée, je suis obligé d'admettre que l'argent permet une vie tellement plus facile. Tout ce que j'organise aujourd'hui, je ne suis pas sûr que j'aurais pu me le permettre si mes parents avaient de faibles revenus. Ou si je m'étais juste contenté des miens. Arrivé au port de Tenby, j'appréhende le fait de monter sur un bateau, peut-être parce que j'ai trop regardé Titanic. Le trajet vers Caldey Island n'est pas long du tout mais il reste un vrai supplice dont je rêve de voir la fin. Je n'ai pas le mal de mer mais je me sens nauséeux, sûrement à cause du stress. Arrivé à bon port, je suis le premier à descendre. Je vais m'asseoir sur un banc un peu plus loin et je prends le temps de récupérer mes esprits. L'air ici est différent, il semble tellement plus frais et plus saint à respirer, c'est quelque chose de très agréable. Je regarde les vagues cogner les falaises et quand je me suis enfin récupérer, je peux me lever en toute tranquillité. Je parcours une partie de l'île, émerveillé par la beauté qu'elle dégage. C'est en marchant que je découvre alors l'endroit parfait pour ce soir, un petit coin qui semblait presque adapté aux amoureux transis que nous sommes. Je monte alors jusque là et remarque qu'en plus de tout, la vue est parfait. J'admire l'horizon, faire le tour du petit coin et m'imagine déjà la scène. Je bouge mon sac de mes épaules, le dépose un peu plus loin et déballe le principal. Je sors une longue couverture que j'étale au sol ; heureusement pour moi, le vent n'est pas debout. Je sors ensuite un petit paquet de pétales de roses avec lesquelles j'entoure la couverture. J'en ai pris juste assez. Et enfin, les bougies. La base est installée, je dois juste aller faire un tour près du restaurant pour demander des plats sous forme de pique-nique, en plus de surveiller le coin que j'ai installé. Je jette une dernier coup d'oeil avant de m'éloigner.

Le chemin du retour est lui aussi un supplice mais celui-ci passe mieux, j'ai l'esprit occupé. J'ai l'image du petit coin installé dans ma tête et je commence d'un coup à flipper, parce que j'ai peur d'en avoir beaucoup trop fait. Je suis inconnu à toute cette fête, je ne connais pas les traditions ou tout ce qu'un homme est censé faire pour l'occasion. C'est compliqué et de toutes façons, je sais que Mona me le dira si j'ai été trop loin. Puis je commence à m'inquiéter du cadeau. Est-ce qu'il va lui plaire ? Est-ce que c'est le genre de chose qu'elle aime ? Et de quel manière est-ce je vais lui donner en évitant le simple geste et le mot tiens. C'est horrible parce que plus on s'approche du porte de Tenby plus je me dis qu'à part la nourriture, j'ai rien préparé. Mon manque d'expérience est flagrant et j'avais déjà assez de nausées pour que ça m'en rajoute encore plus. Arrivé au port, je suis le premier à sortir du bateau, comme tout à l'heure. Je cherche Mona des yeux, je lui avais envoyé un message avant mon petit voyage pour qu'elle me retrouve ici vers 18H30. Je marche un peu et je me retrouve alors près de l'entrée. Je profite du fait d'être seul pour enfiler une chemise que j'avais prise au cas où je ne me sentirais pas à l'aise dans celle que je porte pour le moment. Changé, je range tout dans mon sac et m’assois, attendant avec autre d'impatience que de nervosité la princesse de la soirée.

AVENGEDINCHAINS

_________________

LIVING IN PARADISE
this thing I started feeling in my heart, when I first saw you, has become bigger and bigger until I could recognize that it was pure love. you are a very complete woman and your beauty is whole. you are beautiful before my eyes and beautiful to my heart.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Caleb + Sean + Josh.
TON AVATAR : Chloe Bennet.
TES CRÉDITS : Sassenac (avatar) + Bat'Phanie + Irish Coffee ♥
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Cassandre - Cody - Appel Spencer)
A venir : Malone
RAGOTS PARTAGÉS : 5176
POINTS : 4119
ARRIVÉE À TENBY : 13/01/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : Dix-neuf ans (2.12.97)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Malone.
PROFESSION : Elle travaille à mi-temps au cabinet des Carter et, autrement, elle fait beaucoup de baby-sitting volontaire.
REPUTATION : Un peu timide et très maladroite, mais polie et sympathique, stable dans sa relation amoureuse. Mais elle a l'air de compter un peu trop sur son petit ami, vous ne croyez pas ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: i want to be your favorite hello and your hardest goodbye. (mona) Sam 20 Fév - 4:45


Ce dimanche de Saint-Valentin semblait être placé sous les meilleures auspices. Déjà, il commença par une grasse matinée et en ouvrant les yeux à dix heures passées, Mona se demanda pour quelle raison elle n’avait pas entendu Nathan pleurer. D’habitude, elle ne dormait pas aussi bien. Presque inquiète, elle rejeta brusquement ses draps et se hâta dans le salon, pour découvrir sa soeur aînée et son neveu tranquillement installés dans le canapé. Surprise d’avoir eu un sommeil aussi tranquille, elle les embrassa tous les deux et partit tout de suite après en direction du réfrigérateur, pour trouver de quoi manger. Il y avait bien des restes de la veille, notamment les cookies que Paige et elle avaient essayé de préparer sans les brûler. Ils n’étaient pas trop mal réussis, même s’ils étaient encore bien loin de ceux que Rafael ou Caleb faisaient. Partagée, Mona finit néanmoins par en attraper quelques-uns, avant de se servir un verre de lait pour aller grignoter à côté de Shea et de Nathan. Après avoir mangé, elle passa à peu près toute la matinée à jouer avec son neveu, dont elle ne se lassait décidément pas. D’ailleurs, elle avait bien envie d’aller faire un tour chez Thelma et Spencer, pour leur rendre visite, mais aussi pour profiter un peu d’Ethan. Après l’heure du déjeuner, elle envoya donc un sms à sa cousine, avant de recevoir une réponse favorable. Elle partit alors s’habiller, tout en pensant à Oscar. Lui aussi passait la Saint-Valentin tout seul. Certes, c’était entièrement de sa faute, mais ça ne voulait pas dire qu’il n’avait pas le droit d’être consolé par sa famille, aussi idiot et primaire qu’il ait pu se montrer. Il fallait croire que cette année, dans sa famille, en-dehors de Paige (qui avait déjà disparu avec son copain avant même que Mona ne soit levée) et d’elle-même, tout le monde était célibataire pour la fête des amoureux. Milo non plus ne semblait pas décidé à inviter une quelconque fille, vu qu’il lui avait précisé qu’il comptait passer la soirée avec des potes. La brunette était presque tentée de le suivre pour savoir s’il disait la vérité et s’il n’y avait pas une « belle-soeur » à l’horizon, mais elle s’était résignée en se disant qu’elle n’aurait pas voulu que son frère jumeau l’espionne… Alors elle ne pouvait pas décemment le faire. En plus, elle ne voulait pas risquer de voir des choses qui la traumatiseraient à vie. D’ailleurs, elle avait déjà son plan pour la soirée, depuis longtemps. Quoi de plus normal que de la passer avec son amoureux ?

L’après-midi passa agréablement vite, entre les cris d’Ethan, les histoires de Thelma et le rire de Spencer. Une fois de plus, Mona s’émerveillait d’habiter à seulement quelques pas de leur appartement, ce qui lui permettait de faire un saut chez eux assez régulièrement. Néanmoins, elle ne le faisait peut-être pas assez souvent, même pas par manque de temps ou d’envie, mais plutôt parce que si elle s’écoutait, elle viendrait les voir quasiment tous les jours. En bonne compagnie, échangeant gaiement et plaisantant, la benjamine des Taylor dut fournir de gros efforts pour ne pas passer l’après-midi à grignoter, pour la simple raison qu’elle ne voulait pas que son ventre ait l’air d’un ballon de baudruche pour la soirée de la Saint-Valentin. Elle se reprochait de le considérer comme un jour un peu trop spécial, mais après tout… C’était la première fois qu’elle passait la Saint-Valentin avec quelqu’un et, pour une fille aussi rêveuse qu’elle, ça voulait forcément dire quelque chose. Alors, pour pouvoir être prête à temps pour son rendez-vous, Mona ne s’attarda pas trop chez sa cousine et l’une de ses meilleures amies à Tenby. Elle embrassa tout le monde avant de regagner son chez-elle, filant aussitôt sous la douche après avoir amusé Nathan avec une grimace. Malone lui avait donné rendez-vous au port, ce qui l’avait immédiatement intriguée. Pour l’occasion, elle aurait bien voulu mettre une jolie robe. Malheureusement, à l’extérieur, elle avait peur d’attraper froid, alors elle avait préféré être raisonnable pour ne pas risquer de se choper un truc. Quelques minutes plus tard, légèrement maquillée et les cheveux lâchés, la jeune fille prévint Shea qu’elle partait, leur faisait des bisous et quittait à nouveau son appartement. Elle marcha d’un pas rapide jusqu’au port, se réjouissant d’avoir son manteau. Il était quasiment dix-huit heures trente et, en arrivant au point de rendez-vous, elle repéra immédiatement son petit ami. Un grand sourire aux lèvres, elle s’approcha de lui, passa les bras autour de son cou et se leva sur la pointe des pieds pour déposer un baiser sur ses lèvres. « Tu m’attends depuis longtemps ? » s’inquiéta-t-elle. Mourant d’envie de le harceler de questions, Mona réussit néanmoins à s’en abstenir, se contentant de le suivre. « J’adore prendre le bateau ! » s’écria-t-elle, s’enthousiasmant toujours aussi facilement. Elle resta blottie contre lui durant tout le trajet. « Alors, qu’est-ce que t’as fait avec Mila ? » Une fois à destination, elle laissa son regard errer partout, découvrant avec curiosité un bout de la petite île. « Je suis jamais venue ici, mais ça a l’air trop joli ! Mais tu sais, si tu voulais me défier à la natation, on pouvait partir tout simplement de la plage, hein… » le taquina-t-elle.

_________________

can't take my eyes off you
I had dreams before him, plans and other things... Now he is in my dreams, plans, goals and everything else. ▬ And if it's quite alright I need you baby.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : knight.
TES DOUBLES : daniel & adriel.
TON AVATAR : tylerHOTposey ♥
TES CRÉDITS : shyia & annaelle & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert.

Billie, Spencer, Mona.
RAGOTS PARTAGÉS : 4555
POINTS : 5461
ARRIVÉE À TENBY : 26/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 22ans. (04.11.1994)
CÔTÉ COEUR : mona ♥
PROFESSION : avocat chez carter&carter, râleur à temps partiel.
REPUTATION : " tout lui réussi. il a un bon travail, de l'argent, plein d'ami, une petite amie, une magnifique petite fille et il voyage beaucoup. je suis sûre qu'il y a un truc qui cloche, ce n'est pas possible d'avoir une vie aussi calme pour un jeune homme de 22 ans et ce, même s'il a énormément mûrit. "



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: i want to be your favorite hello and your hardest goodbye. (mona) Dim 21 Fév - 1:22


I'll go wherever you.

Mon regard porté sur l'horizon ne m'empêche pas de sentir l'arrivée de Mona. Je tourne la tête et je la vois s'approcher rapidement. Elle passe directement ses bras autour de mon cou puis se lève sur la pointe des pieds pour attraper mes lèvres. J'entoure sa taille avec mes bras, serre le contact et allonge le baiser, comme si je ne l'avais pas vu depuis des mois. « Tu m’attends depuis longtemps ? » J'avoue que je ne saurais pas répondre à sa question, je n'ai absolument pas pris le temps de faire attention à l'attente, trop pris par le stress et par la beauté qu'offre l'horizon. « Pas du tout, tracasse pas. J'ai du préparer pas mal de choses. » dis-je en m'amusant avec les nerfs de la jeune fille. Je la connais et je me demande encore comment elle arrive à autant contenir les questions qui la ronge. Je suis presque fier d'elle. « J’adore prendre le bateau ! » s'écrie la jeune fille en s'échappant de mes bras. Nom de Dieu, je n'avais pas du tout calculer le fait que je devrais monter à nouveau sur ce truc. J'en ai la nausée rien que d'y penser mais je suis obligé. Je ravale ma peur et j'emmène ma petite amie sur cet engin. Blottie contre moi depuis le début du trajet, j'arrive presque à en oublier ma peur. « Alors, qu’est-ce que t’as fait avec Mila ? » Je me remémore le début de journée et sourit instantanément à ma pensée, fier de ce que j'ai accompli. « Je l'ai emmené au parc, on a mangé une glace, elle s'est servie au magasin de jouet et on a fini par rentrer pour jouer avec. » dis-je en rigolant. Pour une petite fille de un an, Mila est déjà très active et s'émerveille assez vite, ce qui est super agréable à observer, surtout le jour de son anniversaire. « Je crois que je l'ai un peu trop gâté mais je me rattraperais l'année prochaine au pire. » ajoutais-je en rigolant. Je n'ai pas le temps d'en dire plus puisque je reconnais assez vite l'île de Caldey. On arrive.

Une fois les pieds sur terre, je lâche le même soupir de soulagement qu'en début d'après-midi. Mona, quand à elle, est trop concentrée sur la terre visiblement inconnue où elle avait atterrie. Sa curiosité est attendrissante. « Je suis jamais venue ici, mais ça a l’air trop joli ! Mais tu sais, si tu voulais me défier à la natation, on pouvait partir tout simplement de la plage, hein… » Je ris aux éclats, surtout qu'elle sait très bien que je ne la défierais jamais là dedans. Elle est trop douée. Je m'approche de la jeune femme et pose mes mains sur ses hanches. « Zut. » dis-je en faisant mine d'être découvert. Je vole un baiser avant de rire à nouveau. « Mouais .. C'est surtout le seul domaine où tu saura me battre. » dis-je en la taquinant à mon tour. J'ai bien envie de la chatouiller ou d'ajouter un geste provocant à ma remarque mais même si l'envie est irrésistible, on a d'autres chats à fouetter pour la soirée. « Allez, viens. » lui dis-je en prenant la main. L'endroit devait être une surprise mais vu qu'il y a un peu de marche, je préfère lui laisser encore la vue un moment.

« Bon, à partir d'ici, c'est une surprise. » Je me maudis de ne pas avoir penser à un bête foulard ou quelque chose qui pourrait l'empêcher de regarder et je suis obligé de mettre mes mains sur ses yeux pour être sûr. Nous marchons difficilement mais arrivons à bon port au bout de cinq minutes. « Je vais bouger mes mains mais tu ne dois pas regarder avant que je te le dise. » J'hésite à lui faire confiance mais le ton sérieux que j'ai pris devrait normalement la convaincre. Je bouge lentement mes mains, fais une dernière vérification et cours vers le petit coin que j'avais installé. Je sors un briquet de ma poche et j'allume les bougies ; d'un coup, on voit beaucoup mieux. Heureusement, rien n'avait bougé. Je tourne sur moi même une dizaine de fois avant d'être complètement satisfait. « Tu peux ouvrir. » lui criais-je plein d'enthousiasme. Je me suis mis au milieu du cercle de pétales de roses comme si j'étais le cadeau de la soirée. J'ai levé les bras en l'air et j'ai affiché le plus grand et beau sourire que j'ai en réserve. Je lui fais signe de venir me rejoindre, ce qu'elle s'empresse de faire. Quand Mona arrive à mon niveau, je lui prends les mains, pris d'un violent coup de courage et décidé à dire ce que j'avais à dire. « Avant qu'on s'installe et qu'on profite de notre soirée, il y a quelque chose que je tiens absolument à te dire. » lui confiais-je très sérieusement. Le rouge me monte aux joues tandis que les battements de mon coeur augmentent de minutes en minutes. Pris d'une pulsion, je pose le genoux à terre. Je crois que je suis surtout inspiré par ces vieux films romantiques à l'anglais où il s'agenouille même pour dire je t'aime. Je sors alors une boîte de ma poche, son cadeau, mais je tiens toujours une de ses mains avec celle que j'ai de libre. Je voudrais que les mots sortent d'un coup, qu'ils ne restent pas bloqués au fond de ma gorge. Je ne me suis jamais confié sur mes sentiments, encore moins à la personne visée et ça rend la chose encore plus difficile. Je prends des grandes respirations, à la recherche de ce premier mot qui va me pousser à me dévoiler entièrement.

AVENGEDINCHAINS

_________________

LIVING IN PARADISE
this thing I started feeling in my heart, when I first saw you, has become bigger and bigger until I could recognize that it was pure love. you are a very complete woman and your beauty is whole. you are beautiful before my eyes and beautiful to my heart.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Caleb + Sean + Josh.
TON AVATAR : Chloe Bennet.
TES CRÉDITS : Sassenac (avatar) + Bat'Phanie + Irish Coffee ♥
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Cassandre - Cody - Appel Spencer)
A venir : Malone
RAGOTS PARTAGÉS : 5176
POINTS : 4119
ARRIVÉE À TENBY : 13/01/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : Dix-neuf ans (2.12.97)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Malone.
PROFESSION : Elle travaille à mi-temps au cabinet des Carter et, autrement, elle fait beaucoup de baby-sitting volontaire.
REPUTATION : Un peu timide et très maladroite, mais polie et sympathique, stable dans sa relation amoureuse. Mais elle a l'air de compter un peu trop sur son petit ami, vous ne croyez pas ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: i want to be your favorite hello and your hardest goodbye. (mona) Dim 21 Fév - 6:33


Préparer pas mal de choses ? Il n’en fallait pas plus pour intriguer Mona au plus haut point. Il avait piqué sa curiosité au vif, mais elle se doutait aussi que c’était une surprise et qu’il fallait qu’elle attende aussi tranquillement que possible. La patience n’avait jamais vraiment été son fort, malgré plus de dix-huit années passées aux côtés d’un frère jumeau qui l’avait souvent mise à rude épreuve. Mais en l’occurrence, elle était décidée à faire des efforts, pour la simple raison qu’elle ne voulait rien gâcher de ce que son petit ami avait pris soin de préparer. Pour ne pas être tentée d’ouvrir un peu trop la bouche, elle posa donc une question à Malone à propos de sa journée, qu’il avait passée avec Mila. Elle savait que c’était l’anniversaire de la petite aujourd’hui et, d’ailleurs, elle s’était sentie coupable, comme si elle lui volait son papa pour la soirée. Elle avait assuré au jeune homme qu’ils pouvaient bien fêter la Saint-Valentin le lendemain, ou un autre jour, mais c’était lui qui avait insisté, affirmant qu’il avait réussi à trouver une sorte de compromis. Il avait donc bien organisé sa journée et même si, au début, Mona s’était un peu pris la tête, elle ne regrettait pas de l’avoir laissé se charger de tout et d’avoir accepté son invitation sans insister sur le fait qu’il pouvait parfaitement rester avec sa fille. Il avait l’air tout heureux d’avoir pu l’emmener au parc et au magasin de jouets, ce qui amena un sourire sur les lèvres de la jeune fille. « Mais non, profites-en pour bien la gâter, tant qu’elle est encore toute petite… Et puis un papa et sa fille, c’est normal ! » Le visage de Malone s’illuminait littéralement quand il parlait de Mila. Elle voulait connaître ce sentiment, elle aussi. Oh, bien sûr, pas dans l’immédiat… Pas avant plusieurs années, en réalité. Mais un jour. Bien entendu, elle avait Nathan, qui était son neveu mais aussi son filleul, quasiment tous les jours… Elle avait aussi Ethan. Elle les adorait tous les deux, vraiment. Mais elle se doutait bien que ce n’était pas pareil, que l’amour d’une mère n’avait absolument rien à voir. Alors oui, quand elle aurait l’âge, quand elle serait prête, elle voudrait avoir des enfants à son tour. En attendant, elle profitait pleinement de ceux des autres.

Le trajet en bateau passa agréablement vite et, en débarquant, Mona entreprit aussitôt d’examiner les lieux, tout en taquinant le brun. Bien entendu, il ne manqua pas de lui renvoyer la balle et elle fit mine d’être vexée. « Le seul domaine, t’es sûr ? Bon après… C’est sûr que si on parle d’alcool, je réussirais jamais à te battre ! » l’embêta-t-elle, tout en lui adressant un clin d’oeil. Quoique, depuis sa majorité… Elle avait été bourrée à deux reprises et à chaque fois, elle en avait sorti, de bonnes… « Ceci dit, on n’a jamais essayé le bras de fer, tous les deux » continua-t-elle à le taquiner, tout en riant. Il y avait bien entendu des domaines dans lesquels elle n’oserait jamais le défier, comme tout ce qui touchait au droit ou encore, dans un tout autre genre, les jeux vidéos. Sans épiloguer davantage, la petite Anglaise se laissa entraîner par lui. Mais elle avait à peine parcouru quelques mètres que Malone s’arrêtait pour lui mettre les mains devant les yeux. Surprise, elle se laissa néanmoins faire. Pas très rassurée, elle posa les mains sur les poignets du Gallois. « Mon coeur… J’imagine que t’as pas oublié que même avec un champ de vision normal, je suis très maladroite, hein ? » Elle se força tout de même à lui faire confiance, avançant lentement, sans jamais le lâcher. Finalement, au bout d’un parcours qui lui sembla interminable, Malone l’incita à s’arrêter et lui donna une seule instruction. Bien entendu, elle mourait d’envie d’ouvrir les yeux, mais elle poussa un soupir résigné. « C’est promis… » Il s’écarta donc et elle tendit l’oreille, cherchant à capter le moindre de ses mouvements. Elle entendait du bruit, mais sans parvenir à en identifier l’origine. Une odeur de fumée lui parvint et, enfin, elle reçut l’autorisation de regarder. Aussitôt, elle plaqua une main contre sa bouche, ébahie. « Oooh… » Une couverture, des pétales de rose, des bougies, à manger… C’était parfait. Toute émerveillée, elle laissa son regard errer pendant quelques instants sur le décor idyllique, avant de se mettre à rire. Il était trop mignon, avec ses bras en l’air, comme… Elle ne trouvait pas de comparaison, en réalité. Sans se faire prier, elle le rejoignit rapidement et ses mains se retrouvèrent dans les siennes, tandis qu’il prenait un air assez solennel. Presque intimidée, Mona se contenta de hocher la tête en signe d’assentiment. Clignant des yeux, elle se demanda pourquoi il avait un genou à terre. « Euh… Oui… Je t’écoute… » Il commençait presque à lui faire peur, parce qu’il semblait à deux doigts d’hyperventiler. En tout cas, il respirait très fort et les mots semblaient bloqués au fond de sa gorge. « Hey… Ça va ? T’inquiète pas, tu peux tout me dire… » Elle se pencha pour l’embrasser sur le front, dans l’espoir de le rassurer un peu, alors qu’elle-même s’inquiétait. Elle avait presque l’impression qu’il avait préparé tout ça en quelque sorte pour se rattraper, parce qu’il avait une mauvaise nouvelle à lui annoncer… Paranoïa, quand tu nous tiens.

_________________

can't take my eyes off you
I had dreams before him, plans and other things... Now he is in my dreams, plans, goals and everything else. ▬ And if it's quite alright I need you baby.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : knight.
TES DOUBLES : daniel & adriel.
TON AVATAR : tylerHOTposey ♥
TES CRÉDITS : shyia & annaelle & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert.

Billie, Spencer, Mona.
RAGOTS PARTAGÉS : 4555
POINTS : 5461
ARRIVÉE À TENBY : 26/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 22ans. (04.11.1994)
CÔTÉ COEUR : mona ♥
PROFESSION : avocat chez carter&carter, râleur à temps partiel.
REPUTATION : " tout lui réussi. il a un bon travail, de l'argent, plein d'ami, une petite amie, une magnifique petite fille et il voyage beaucoup. je suis sûre qu'il y a un truc qui cloche, ce n'est pas possible d'avoir une vie aussi calme pour un jeune homme de 22 ans et ce, même s'il a énormément mûrit. "



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: i want to be your favorite hello and your hardest goodbye. (mona) Dim 21 Fév - 23:52


I'll go wherever you.
Je n'ai jamais cru que je prendrais un jour le bateau aussi détendu mais la compagnie de Mona m'a tellement apaisé que j'en ai oublié le trajet. Arrivé sur la terre ferme, la jeune femme s'émerveille ce que je trouve attendrissant. On discute et j'éclate de rire quand elle veut me défier au bras de fer. Je ne réponds pas, parce que je sais qu'elle blague. On est comme ça, on se taquine tous les deux mais on connait nos limites et nous savons ce qu'il y a à faire ou non. Je l'emmène alors un peu plus loin avant de l'arrêter et de lui enlever son champ de vision. La surprise devait être assurée. « Mon coeur… J’imagine que t’as pas oublié que même avec un champ de vision normal, je suis très maladroite, hein ? » Bon, c'est vrai que ça ne m'a pas traversé l'esprit mais maintenant qu'elle me l'a dit, j'y fais plus attention. Mais jusque là, la jolie brune a su aligner un pas devant l'autre pendant quelques mètres. Je l'arrête à nouveau mais cette fois, elle ne doit plus bouger. Elle me promets même de ne pas regarder ce qui, je trouve, est énorme pour une fille aussi curieuse qu'elle. Mais la Taylor sait à quel point je tiens à ma surprise et rien que pour ça, je suis très reconnaissant. Je prépare les derniers détails, m'installe correctement puis lui somme d'ouvrir les yeux. « Oooh… » L'expression de son visage est exactement celle que je recherchais. Ses yeux pétillent et Mona reste fixe quelques secondes avant de venir me rejoindre. Quand j'y réfléchi, je me dis que mon cadeau peut attendre comme ce que je vais lui dire. Puis je pense à la fin de la soirée qui approche et que si je n'agis pas maintenant, je serais sûrement trop stressé pour le faire avant de partir. Je pose un genou à terre, pris par une puissante envie de faire dans l'originalité. Ou plutôt de faire comme dans ces films romantiques qui font rêvés toutes les filles. « Hey… Ça va ? T’inquiète pas, tu peux tout me dire… » dit-elle en se penchant pour déposer un baiser sur mon front. Je ferme les yeux à son contact qui m'apaise mais qui ne me calme pas pour autant. Je peux y arriver, je vais y arriver.

Un bruit perturbant distrait mon hyperventilation, la remplaçant par un coup de nervosité. C'est alors qu'un petit groupe de gens s'approchent de notre coin, visiblement intrigué par la lumière des bougies. Je regrette déjà avoir mis un genoux à terre mais je ne peux plus reculer. Les mots arrivent enfin. « Je crois que j'ai lu une dizaine de livres pour trouver le moyen de te dire ce que je voulais te dire de la même manière que tes héros de littérature et pour être franc, ça ne m'a pas beaucoup réussi. Puis je me suis dis que tant pis et que si je devais me ridiculiser autant me ridiculiser avec mon propre personnage. » commençais-je en rigolant. Ça, en plus de mes cours m'avaient valu quelques heures de sommeil en moins mais ça en valait largement la peine. Les chuchotements venant des visiteurs attirent mon attention mais ils restent calme, observant la scène. J'ai du mal à comprendre leurs attentes mais je continue en tentant d'oublier leur présence. « J'aime ton sourire, j'aime tes cheveux, j'aime tes genoux, j'aime la douceur de tes mains, surtout sur les miennes. J'aime la façon que tu as de t'humecter les lèvres avant de parler, j'aime la manière dont tu explose de rire, parfois pour un rien. J'aime la façon que tu as de me taquiner sur des sujets qui m'ont l'air sensible mais deviennent plus léger avec toi. Et tu vois, dans tous ça, je pourrais encore lister des centaines de trucs qui me plaisent chez toi, en commençant par le faire que tu es simplement toi. » Je prends une autre inspiration. « Quand nos regards se sont croisés pour la première fois, les battements de mon coeur ont commencé à augmenter et c'est à ce moment là que j'ai compris que tu es celle que j'attendais, celle qui me ferait enfin comprendre pourquoi le mot amour a pris autant de place dans l'esprit de tout être vivant. En te donnant mon coeur, j'ai réalisé que l'amour était au bout du chemin et que chaque distance qui nous sépare, même minime, renforce tout l'amour que j'ai pour toi. Je me rends compte, grâce à toi, qu'il n'y a rien de plus beau que de se sentir aimé. Tu as toujours une petite pensée pour moi, tu n'hésite jamais à me dire combien tu m'aime, tu es aussi triste que moi dans les pires moments et aussi joyeuse dans les meilleurs. Même plus. » ajoutais-je en rigolant. « L'amour que j'ai pour toi a pris une grande place et c'est pour cela que je tiens à te raconter tout cela aujourd'hui. Tu me rends fier de ce que j’accomplis et si j'ai autant évolué à ce jour c'est grâce à toi et cet incroyable pouvoir que tu exerce sur moi. Alors Mona, c'est pour ces millions de raisons que je te demande si tu veux m'épouser ... Un jour. » dis-je alors en ouvrant la boîte, faisant apparaître une petite bague en argent. Les cris de joie des spectateurs me distraient un peu mais ma concentration est trop spectaculaire pour que j'y fasse attention. De plus, je n'étais pas sûr qu'ils avaient tout écoutés. « Ce n'est pas une promesse à vie et je ne t'emprisonne pas avec cette demande. Pour être franc, et même si je le pense vraiment, je n'ai pas trouvé d'idées plus originales que celle-ci pour te donner mon cadeau. » finis-je par dire, le sourire aux lèvres.

AVENGEDINCHAINS

_________________

LIVING IN PARADISE
this thing I started feeling in my heart, when I first saw you, has become bigger and bigger until I could recognize that it was pure love. you are a very complete woman and your beauty is whole. you are beautiful before my eyes and beautiful to my heart.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Caleb + Sean + Josh.
TON AVATAR : Chloe Bennet.
TES CRÉDITS : Sassenac (avatar) + Bat'Phanie + Irish Coffee ♥
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Cassandre - Cody - Appel Spencer)
A venir : Malone
RAGOTS PARTAGÉS : 5176
POINTS : 4119
ARRIVÉE À TENBY : 13/01/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : Dix-neuf ans (2.12.97)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Malone.
PROFESSION : Elle travaille à mi-temps au cabinet des Carter et, autrement, elle fait beaucoup de baby-sitting volontaire.
REPUTATION : Un peu timide et très maladroite, mais polie et sympathique, stable dans sa relation amoureuse. Mais elle a l'air de compter un peu trop sur son petit ami, vous ne croyez pas ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: i want to be your favorite hello and your hardest goodbye. (mona) Lun 22 Fév - 3:01


Toute excitée, Mona avait l’impression d’être transportée au paradis, dans un monde enchanteur où l’amour finissait toujours vainqueur. Bien sûr, elle s’attendait à ce que Malone prépare quelque chose pour la Saint-Valentin ; après tout, il était assez attentionné avec elle pour qu’elle n’en doute pas. Mais elle avait plutôt pensé à quelque chose de relativement banal, comme un dîner au restaurant, suivi d’une balade au clair de lune et d’une nuit agitée chez lui. Elle n’aurait jamais imaginé quelque chose d’aussi romantique et, clairement, le programme de son petit ami dépassait toutes les espérances de Mona. Son visage s’était littéralement illuminé, tandis qu’elle n’hésitait pas une seconde à se précipiter vers lui. Elle n’avait qu’une envie, le remercier en lui sautant dessus pour lui donner un baiser qui n’en finissait pas. Néanmoins, elle dut s’abstenir de le faire, puisque Malone n’en avait visiblement pas fini. Est-ce qu’il était à l’heure des confessions ? C’était ce qu’il lui semblait, en tout cas. Aussitôt, l’esprit de la jeune Taylor se mit à galoper, en direction des pires scénarios qui soient, bien entendu. Mais… Assez rapidement, elle comprit qu’elle n’y était pas du tout. Il suffisait de le regarder un peu. Malone était peut-être nerveux, mais il n’affichait pas une mine coupable comme ça lui arrivait parfois quand il avait fait quelque chose qu’il ne fallait pas. Et puis… C’était un tout. L’ambiance qui se dégageait de l’environnement qu’il avait lui-même créé était tellement différente. En plus, il avait un genou à terre, ce qui laissait présager… Une déclaration d’amour un peu particulière. D’autres idées traversèrent immédiatement le cerveau de Mona, qui n’allait pas tarder à se mettre à hyperventiler à son tour, comme Shea quand elle était enceinte jusqu’au cou et qu’elle stressait. Pour ne rien arranger, un petit groupe de curieux commençait à se former et, déconcentrée, la brunette jeta un coup d’oeil autour d’elle. Que faisaient-ils là ? Ils s’ennuyaient peut-être… Elle était partagée entre sa réserve habituelle et son envie de leur faire un geste de la main pour les chasser plus ou moins. Finalement, avant qu’elle ait eu le temps de prendre une quelconque décision, le jeune homme s’était lancé. Elle baissa tout de suite les yeux vers lui et à partir de ce moment-là, elle ne détourna plus le regard.

Carrément captivée par ses mots, Mona l’écoutait sans en placer une. Elle esquissa un sourire quand il évoqua les héros de la littérature. S’il savait… En matière de livres, elle aimait sortir des sentiers battus, alors il n’aurait pas forcément trouvé ce qu’il voulait dans ses bouquins. Son sourire s’élargit un peu lorsqu’il parla de se ridiculiser, pour la simple raison qu’elle ne trouvait pas du tout que c’était ce qu’il était en train de faire. En réalité, elle le trouvait à croquer, ainsi à terre, pour la Saint-Valentin. Sa voix la charmait et ses propos, il était inutile de parler en détails de leur effet sur elle. Quelle fille un tant soit peu rêveuse, attachée aux histoires de princesses de Disney, n’aurait pas craqué face à un tel discours ? Il était tellement attendrissant… Elle adorait l’écouter détailler tout ce qu’il aimait chez elle. Elle était ravie de l’entendre parler de leur première rencontre, parce qu’elle-même avait ressenti quelque chose. Coup de foudre ? Aussi romantique qu’elle soit, la petite Anglaise avait toujours trouvé cette notion idéaliste, voire un peu ridicule… Mais finalement, c’était peut-être bel et bien ce qui s’était passé dans leur cas. Et elle était touchée de savoir que, même s’il avait une expérience (amoureuse ou sexuelle) bien plus importante que la sienne, elle avait une place bien particulière dans son coeur. Ce moment ne pouvait-il pas se prolonger à l’infini ? C’était ce qu’elle souhaitait, profondément. Elle en avait même oublié les petits curieux qui s’étaient approchés, parce qu’elle était trop concentrée sur son petit ami. Son adorable petit ami, lequel prononça alors une phrase qui eut pour effet de faire rater un battement au coeur de Mona. Elle cligna des yeux à plusieurs reprises, à peu près certaine d’avoir mal entendu. Même en le voyant avec un genou à terre, elle n’aurait pas pensé qu’il irait aussi loin… Est-ce qu’elle était en train de rêver ? Son regard se posa alors sur un petit écrin à bijoux, qui contenait… Une bague. En argent, pour autant qu’elle voit correctement. Mona poussa un petit cri de stupéfaction. Elle faillit lâcher les mains de Malone, incapable de détacher son regard du petit bijou. Une bague… C’était bel et bien une bague… « Elle est belle » murmura-t-elle, émue à souhait. « Je… » Elle arrivait à peine à aligner une phrase. Pendant quelques secondes, elle fit un effort suprême pour reprendre ses esprits. « Vous êtes dingue, Monsieur Carter » se mit-elle à rire, avant de tendre sa main gauche à Malone. « Un jour » souffla-t-elle, incapable de fournir une réponse aussi magnifique que tout le discours qu’il venait de lui prononcer. « Merci… T’es le meilleur… » Une fois qu’il lui eut enfilé la bague au doigt, elle se pencha pour l’embrasser, avec tout l’amour qu’elle éprouvait à son égard.

_________________

can't take my eyes off you
I had dreams before him, plans and other things... Now he is in my dreams, plans, goals and everything else. ▬ And if it's quite alright I need you baby.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : knight.
TES DOUBLES : daniel & adriel.
TON AVATAR : tylerHOTposey ♥
TES CRÉDITS : shyia & annaelle & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert.

Billie, Spencer, Mona.
RAGOTS PARTAGÉS : 4555
POINTS : 5461
ARRIVÉE À TENBY : 26/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 22ans. (04.11.1994)
CÔTÉ COEUR : mona ♥
PROFESSION : avocat chez carter&carter, râleur à temps partiel.
REPUTATION : " tout lui réussi. il a un bon travail, de l'argent, plein d'ami, une petite amie, une magnifique petite fille et il voyage beaucoup. je suis sûre qu'il y a un truc qui cloche, ce n'est pas possible d'avoir une vie aussi calme pour un jeune homme de 22 ans et ce, même s'il a énormément mûrit. "



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: i want to be your favorite hello and your hardest goodbye. (mona) Mer 24 Fév - 21:37


I'll go wherever you.
La télévision, les séries tv, les films, les bouquins .. Tous tentent de nous formater à devenir des êtres que nous ne sommes pas. Des princesses en détresse, des femmes de pouvoir, les princes charmant, les pires crapules .. Des caractères tellement différents sont parfois réunis par une et une seule chose, l'amour. L'amour pour sa famille, pour ses amis ou l'amour simplement mais le seul truc que je leur ai toujours reprochés, c'est cette différence qu'ils veulent faire entre tous. L'amitié et la romance, ce sont juste des variations d'un même amour, une variation d'un même désir d'être proche. Seulement, les gens ont parfois du mal à se rendre compte que rien n'est réel ou en tous cas, pas tout à fait pareil. Les gens ont tendance à croire aux contes de fées qu'ils ont vu ou qu'ils ont lu plutôt que de créer le leur. Et aujourd'hui, c'est ce que j'ai fais. J'ai créer notre propre conte de fée, une bulle qui nous entoure et qui nous est propre, pas une que j'ai vu dans telle ou telle émission. Tu peux bien sûr t'inspirer, comme je l'ai fais, mais il n'y a rien de mieux que de partager une chose que tu as créer avec la personne que tu aime dans le monde le plus réel qui soit.

Je n'ai pas pu la regarder ou juste à peine. Je finissais sur son visage, les alentours, les petits curieux .. J'avais du mal à rester en place de base, mes yeux se sont alors occupés de bouger pour le reste de mon corps. J'entends alors son cri de stupéfaction au moment où elle aperçoit la bague. Je me concentre alors sur Mona et rien que sur elle. C'est ce que j'aurais du faire depuis le début de toutes façons et non laisser ma nervosité prendre le dessus. « Elle est belle. » murmure-t-elle, totalement sous le coup de l'émotion. C'est ce regard que je voulais voir, celui de la positive surprise, celle qui fait aussi peur que plaisir. Tout ce pour quoi j'avais bossé, principalement sur moi même, portait aujourd'hui ses fruits. « Je… » Le suspens est insupportable. Certes, ma demande n'avait rien de formelle et était juste une manière originale de procéder mais j'attendais sa réponse comme si le sens en allait tout changer entre nous. « Vous êtes dingue, Monsieur Carter. » Je souris, rigole même. Fou d'elle, de son amour, de son sourire .. Les expressions du visage de Mona la trahisse et je souris encore plus. Je dois me retenir pour ne pas lui sauter dessus et l'embrasser. « Un jour. » finit-elle par me dire en me tendant la main. Les applaudissements fusent de tous côtés mais ça m'est égal. Je lui mets la bague au doigt, signe d'un futur merveilleux qui nous attend. Un jour. Ou peut-être jamais. Mais le simple fait qu'elle me suive dans les idées m'émerveillent et j'en arrive presque à me demander si je n'avais pas fais cette demande un peu trop sérieusement pour moi. « Merci… T’es le meilleur… » Rien de plus à dire sans passer mon temps à lui passer les compliments qu'elle me dit. Cette fois, je les prends vraiment pour moi. Mona se penche alors pour m'embrasser. C'est le geste qui répond à tout. Pris dans le mouvement, je pose mes mains sur ses hanches et m'en sers comme appui pour remonter sur mes deux jambes. Ses baisers ont un goût nouveau, celui d'une nouvelle vie pleine de promesses qui nous attend après une déclaration comme la mienne. Cette passion et cette fougue, par contre, ne sont nouvelles en rien. Je me laisse aller dans ce baiser, oubliant parfois même de respirer.

Un jour. Les mots, la voix, le moment, tout est encré dans ma tête pendant que je partage un moment avec la jolie brune. « Je t'aime. » soufflais-je une fois de temps en temps. Je sais que tout ce que je venais de raconter lui avait largement fais comprendre mais j'ai ce besoin de prononcer les mots et de le lui rappeler encore et encore. Les pas des petits curieux qui s'éloignent me pousse à devenir plus entreprenant, poussant le baiser dans la longueur et laissant mes mains se balader un peu partout. Je sens que je vais aller trop loin, je sens mon corps frémir depuis toute à l'heure, je sens l'excitation arrivée. Je sais que je dois arrêter mais c'est très difficile. Je finis quand même par nous stopper. A bout de souffle, j'affiche un énorme sourire. « Bon, et si on mangeait avant que ce ne soit totalement froid ? » lui dis-je en rigolant. Je déteste gaspiller la nourriture mais je suis beaucoup trop excité et encore sous le coup de la nervosité pour avaler quoi que ce soit. Nous nous installons sur la couverture. Je regarde autour de moi, nous sommes seuls, le ciel s'est un peu couvert et l'océan est calme. Rien n'est venu gâcher ma déclaration et normalement, rien ne gâchera la perfection du rendez-vous que nous avons. « Je suis tellement content. » ajoutais-je, la voix tremblante. Je pourrais presque pleurer vu la joie que je ressens. Je jette un coup d'oeil à la main de Mona, fixe la bague puis me concentre sur mon assiette.

AVENGEDINCHAINS

_________________

LIVING IN PARADISE
this thing I started feeling in my heart, when I first saw you, has become bigger and bigger until I could recognize that it was pure love. you are a very complete woman and your beauty is whole. you are beautiful before my eyes and beautiful to my heart.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Caleb + Sean + Josh.
TON AVATAR : Chloe Bennet.
TES CRÉDITS : Sassenac (avatar) + Bat'Phanie + Irish Coffee ♥
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Cassandre - Cody - Appel Spencer)
A venir : Malone
RAGOTS PARTAGÉS : 5176
POINTS : 4119
ARRIVÉE À TENBY : 13/01/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : Dix-neuf ans (2.12.97)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Malone.
PROFESSION : Elle travaille à mi-temps au cabinet des Carter et, autrement, elle fait beaucoup de baby-sitting volontaire.
REPUTATION : Un peu timide et très maladroite, mais polie et sympathique, stable dans sa relation amoureuse. Mais elle a l'air de compter un peu trop sur son petit ami, vous ne croyez pas ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: i want to be your favorite hello and your hardest goodbye. (mona) Jeu 25 Fév - 7:13


Pour une jeune fille habituée au luxe et possédant un compte en banque suffisamment fourni pour plusieurs années, Mona était étonnamment facile à contenter. En réalité, Malone aurait sûrement pu lui offrir une bague à deux livres qu’elle serait quand même enthousiaste… C’était peut-être un peu cliché, mais au fond, ce qui comptait, ce n’était pas le cadeau en lui-même, mais la beauté du geste. Le reste, elle s’en fichait un peu… Après tout, elle avait largement les moyens de s’offrir tout ce qu’elle voulait. Alors la seule chose qui importait, c’était de sentir qu’elle avait de l’importance aux yeux de Malone. Et ce qu’il avait fait, c’était largement suffisant. C’était même mieux que ça. C’était carrément génial ! Des bougies, des roses, à manger, une bague… Et surtout, une déclaration qu’elle n’était pas près d’oublier. Bien entendu, Mona avait bien compris que ce n’était pas comme s’il l’avait demandée en mariage à proprement parler. Elle était de toute façon trop jeune pour l’envisager réellement de sitôt… Néanmoins, elle ne pouvait s’empêcher de se sentir tout bonnement émerveillée. C’était tellement mignon, tout ce qu’il avait préparé ! Si elle doutait encore de son amour, il le lui avait bel et bien prouvé… Et elle se sentait soudain coupable, parce qu’elle n’avait rien prévu de tel. Dans la tradition, les hommes s’occupaient de la Saint-Valentin et elle ne s’était pas posé plus de questions que ça, d’autant plus que c’était le premier anniversaire de Mila. Mais maintenant qu’il lui avait sorti un tel discours, Mona ne se sentait pas à l’aise à l’idée de n’avoir rien de spécial à lui rendre. L’émotion l’avait prise à la gorge, si bien qu’elle savait à peine quoi lui répondre. C’était tellement magique qu’aucun mot ne lui paraissait approprié et, après avoir balbutié tant bien que mal deux ou trois phrases pour le moins succinctes, elle finit par l’embrasser.

Le jeune homme répondit aussitôt à son baiser, posant les mains sur ses hanches, avant de se relever. Elle entoura alors sa nuque d’un bras, tandis que son autre main atterrissait sur le torse de Malone. Elle pressa un peu plus son corps contre le sien, désirant profiter de la chaleur de leur étreinte. « Je t’aime aussi. » Les mains de son copain qui s’attardaient sur ses courbes, lui procuraient des frissons. Comment avait-elle pu en être dingue, en quelques mois à peine ? Quand il se détacha d’elle, Mona ressentit une pointe de déception, mais lui rendit son sourire avec tout autant de sincérité. « Moi qui croyais que tu voulais passer directement au dessert… » Après lui avoir affectueusement mis une petite pichenette sur le nez, elle le suivit sur la couverture. Maintenant qu’elle n’était plus aussi proche de lui, elle commençait à avoir froid, aussi attrapa-t-elle un pull-over supplémentaire. Elle avait été prévoyante. Mais ça ne l’empêcha pas de se coller un peu à lui, tandis qu’elle découvrait avec un ravissement complet ce qu’il avait prévu à manger. De toute façon, il aurait pu acheter des chips et des bonbons que ça n’aurait rien gâché. Mais, comme la plupart des personnes, elle n’était jamais contre un bon repas. « Bon appétit ! » Elle était à peine servie qu’elle commençait à manger, avant de relever la tête en l’entendant exprimer sa joie. Un immense sourire étira les lèvres de la brunette, alors qu’elle se penchait pour déposer un bisou sur sa joue. « Et moi donc ! Merci encore… C’est juste incroyable. » Elle posait régulièrement les yeux sur sa bague. « Alors, racooonte… Comment t’es venue cette idée ? T’as demandé l’avis de Paige ou pas ? Maintenant, je veux tout savoir. » Peut-être pas tout, mais elle aimait l’embêter. Et puis elle devait avouer qu’elle était impressionnée. La bague était très jolie, ornée de plusieurs petits coeurs. L’avait-il choisi tout seul ? Elle l’imaginait assez mal prendre une telle décision sans s’arracher les cheveux tant il hésitait, mais il avait peut-être reçu de bons conseils.

« Tu sais ce qui pourrait rendre ce moment encore plus parfait ? » Ils avaient quasiment terminé leur repas, ponctué de plaisanteries et de rires. Mona se sentait d’humeur plus taquine… Finalement, elle avait peut-être pris un peu plus de Milo qu’elle ne l’aurait pensé. Quoi qu’il en soit, elle plongea sa main dans son assiette de dessert encore pleine de la crème chantilly, avant d’en appliquer une bonne dose sur le nez du jeune Carter. L’instant d’après, préparée à esquiver une réplique qui arriverait à tous les coups, elle s’était déjà levée. Elle se mit à courir en pouffant, comme une gamine qui venait de réussir son coup. La végétation était assez dense à quelques mètres d’eux et elle avait prévu de s’y planquer. Une petite partie de cache-cache dans l’obscurité, c’était pas mal, non ? Malheureusement, avec elle, tout ne se passait jamais comme prévu.  Habituée à le faire pour éviter des punitions, elle était certes douée pour se cacher… Mais peut-être un peu trop. Elle savait que Malone était dans le coin, mais il n’arrivait pas encore à mettre la main sur elle et les minutes s’égrenaient. La nuit était tombée, des branches de bois mort craquaient, elle ne connaissait pas l’île… Assez vite, elle se mit à avoir peur de tout, de son ombre aux inconnus en passant par la possibilité qu’il lui fiche la frousse de sa vie en surgissant brusquement. Est-ce qu’il y avait des serpents ici ? Un bruit la faisant tressaillir, elle se redressa et sortit des buissons. « Drapeau blanc ! » Il était à quelques mètres d’elle et, immédiatement, elle lui sauta dans les bras, s’accrochant à lui encore plus que d’habitude.

_________________

can't take my eyes off you
I had dreams before him, plans and other things... Now he is in my dreams, plans, goals and everything else. ▬ And if it's quite alright I need you baby.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : knight.
TES DOUBLES : daniel & adriel.
TON AVATAR : tylerHOTposey ♥
TES CRÉDITS : shyia & annaelle & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert.

Billie, Spencer, Mona.
RAGOTS PARTAGÉS : 4555
POINTS : 5461
ARRIVÉE À TENBY : 26/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 22ans. (04.11.1994)
CÔTÉ COEUR : mona ♥
PROFESSION : avocat chez carter&carter, râleur à temps partiel.
REPUTATION : " tout lui réussi. il a un bon travail, de l'argent, plein d'ami, une petite amie, une magnifique petite fille et il voyage beaucoup. je suis sûre qu'il y a un truc qui cloche, ce n'est pas possible d'avoir une vie aussi calme pour un jeune homme de 22 ans et ce, même s'il a énormément mûrit. "



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: i want to be your favorite hello and your hardest goodbye. (mona) Jeu 25 Fév - 21:15


I'll go wherever you.
La chaleur de l'étreinte est agréable mais la main que Mona a posé sur mon torse encore plus. Les lèvres de la jeune fille agissent comme une drogue, je pourrais presque me passer de dîner pour ne jamais les quitter. Sensation nouvelle, délicieuse mais aussi un peu effrayante. « Je t’aime aussi. » me répond-elle entre deux baisers également. Je commence à avoir les mains baladeuses, profitant du toucher de chaque forme parfaites. Je m'emballe, je le sens à la respiration qui s'accélère mais aussi à mes joues qui rougissent. J'arrive à mettre fin à l'échange au bout de quelques minutes alors que ça semblait impossible. Je suis presque fier de moi. « Moi qui croyais que tu voulais passer directement au dessert… » Oh je le voulais et le fait qu'elle en parle prouve qu'elle l'a compris. Je ne relève pas pour autant, parce que je n'ai pas envie d'avoir l'impression que j'ai déclaré mon amour pour la Taylor juste pour finir dans mon lit. Je m'installe sur la couverture et elle s'installe en face. Je remarque qu'elle a froid, m'apprête à lui donner mon pull mais prévoyante comme elle est, elle en a déjà un. Je souris, bêtement. « Bon appétit ! » Un signe de tête approbateur et je bouge vers l'assiette, profitant du repas. J'exprime ma joie, comme un besoin que je me devais d'assouvir. Je suis tellement soulagé aussi. « Et moi donc ! Merci encore… C’est juste incroyable. » Je fixe la bague de temps à autre, incapable de manger autrement qu'à petites bouchées. « C'est toi qui est incroyable. » dis-je en me penchant pour l'embrasser. Incroyable de ne pas fuir face à des plans fous comme celui que je viens de lui faire. « Alors, racooonte… Comment t’es venue cette idée ? T’as demandé l’avis de Paige ou pas ? Maintenant, je veux tout savoir.  » J'hésite. Je pourrais lui raconter que j'ai tout fais par moi même, j'ai tout décidé tout seul .. Mais n'importe qui avec un cerveau qui marche sait que c'est rare qu'un garçon, après quelques mois seulement, sache comment organiser la soirée parfaite dont rêve sa copine. « Mmmmh .. Je ne sais pas, c'est moins drôle s'il n'y a plus de secrets. » dis-je en la taquinant un peu. « Paige. Mais juste pour voir s'il n'y avait pas quelque chose dont tu avais vraiment horreur. » ajoutais-je en rigolant.

Le repas est emporté par la légèreté du moment. L'endroit est incroyablement calme et le paysage, même dans le noir, ressemble encore au paradis. Nous arrivions vers la fin, les assiettes presque vides et les conversations ponctuées par des plaisanteries et des rires. « Tu sais ce qui pourrait rendre ce moment encore plus parfait ? » me dit Mona sur un ton taquin. Je l'interroge du regard tandis que je sens le pire arriver. Je suis le mouvement de sa main vers l'assiette de dessert et même si je sais ce qu'elle prépare, je n'ai pas le temps d'esquiver la crème chantilly qu'elle étale sur mon nez. Surpris, je ferme les yeux quelques secondes avant de bien me rendre compte du geste. Quand je les ouvre, par contre, Mona est déjà partie. Mon temps de réaction est visiblement à revoir au vu du peu de secondes qu'elle a mis à s'échapper. Je me lève et parcours les alentours ; elle court vite mais pas au point de se retrouver à l'autre bout de l'île. Je regarde à gauche puis à droite, marche lentement. Sauf qu'au fil des minutes, je ne l'ai toujours pas trouvée. « Mona ? » criais-je un peu inquiet. Le bruit d'un craquement de bois m'effraya mais ce n'est pas elle. Je sais que la blague partait d'une bonne intention, mais je trouverais ça moins drôle si elle n'apparaît pas dans les secondes qui suivent. « Drapeau blanc ! » dit la jolie brune avant de surgir de nulle part. Elle me saute dans les bras et manque de m'étrangler au vu de la force qu'elle met à me serrer. « Tu t'es effrayée toute seule ? » demandais-je en rigolant. Et elle m'avait effrayé, par la même occasion. Les battements de mon coeur qui s'était mis à accélérer récupèrent leur calme au contact de la jeune fille. La prochaine fois qu'elle veut me faire une blague, je m'en fou, elle ne s'éloigne plus comme ça. Je ne connais pas assez l'île pour qu'on se permette ça. « Tu sais que je n'ai jamais été très drapeau blanc. » ajoutais-je en rigolant. Inutile de faire une morale ou quoi que ce soit, surtout que c'est un instinct surprotecteur qui a précédemment pris le contrôle de mes pensées. A la place, je vais la suivre dans son jeu. Alors que la Taylor me fait face, je me penche et lui fais un bisou esquimau. C'était sans compter la crème chantilly que je n'avais pas enlevée et qui s'éparpilla sur une bonne partie du visage de la jeune femme.

Les mains sur ses hanches, je ne la lâche pas. La soirée est trop parfaite pour que je la laisse encore s'en aller, je veux en profiter jusque la dernière minutes. Crème chantilly sur le visage, on rigole de la bêtise de jeunes adultes que nous sommes, échangeant un baiser de temps à autre. Je bloque parfois sur l'une ou l'autre partie de son visage blanchie par le sucre, me mettant en tête des idées peu catholiques. Mon instinct naturel me fait lever la main et prendre un peu de crème du bout d'un doigt avant de le porter jusque mes lèvres. Mon souffle s'accélère tandis que les souvenirs de notre première nuit me reviennent à l'esprit, me rappelant à quel point mon idée semble délicieuse. « Oh, je crois que ça va tomber. » dis-je alors qu'une énorme goutte est venue s'écraser sur ma joue. J'aurais du m'en douter en observant le ciel tout à l'heure mais j'ai espéré que ce n'était que le fruit de mon imagination. Mon esprit vague ailleurs, m'enlevant toutes mes idées mais la pluie torrentielle se montre plus vite que prévu et je n'ai pas le temps de calculer à quelle vitesse on peut finir sur le bateau. Tant pis. On finit trempé à toute vitesse. « Bouge pas, je vais chercher nos sacs. » Notre petit coin n'est heureusement pas trop loin et je reviens rapidement près de Mona avec nos sacs, aussi trempés que nous. Je sais que je devrais l'emmener sous un toit ou dans un endroit où l'on pourrait se protéger mais je résiste depuis toute à l'heure à une envie de l'embrasser et je ne peux plus attendre. Je laisse tomber nos affaires, prends son visage entre mes mains et pose mes lèvres sur les siennes. C'est comme un remerciement, pour ne pas m'avoir trouvé fou, pour avoir aimé mon cadeau, pour être aussi parfaite avec l'andouille que je suis. Et puis de toutes façons, on ne risque pas d'être plus mouillés que ça.

AVENGEDINCHAINS

_________________

LIVING IN PARADISE
this thing I started feeling in my heart, when I first saw you, has become bigger and bigger until I could recognize that it was pure love. you are a very complete woman and your beauty is whole. you are beautiful before my eyes and beautiful to my heart.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Caleb + Sean + Josh.
TON AVATAR : Chloe Bennet.
TES CRÉDITS : Sassenac (avatar) + Bat'Phanie + Irish Coffee ♥
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Cassandre - Cody - Appel Spencer)
A venir : Malone
RAGOTS PARTAGÉS : 5176
POINTS : 4119
ARRIVÉE À TENBY : 13/01/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : Dix-neuf ans (2.12.97)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Malone.
PROFESSION : Elle travaille à mi-temps au cabinet des Carter et, autrement, elle fait beaucoup de baby-sitting volontaire.
REPUTATION : Un peu timide et très maladroite, mais polie et sympathique, stable dans sa relation amoureuse. Mais elle a l'air de compter un peu trop sur son petit ami, vous ne croyez pas ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: i want to be your favorite hello and your hardest goodbye. (mona) Ven 26 Fév - 5:26


La perfection de leur soirée spéciale Saint-Valentin continuait à surprendre et à impressionner Mona, la maintenant sur un petit nuage rose. Elle était amoureuse de tout : de lui, de ses mots pleins de tendresse, de ses efforts pour lui faire plaisir, de tout ce qu’il avait préparé, de ses cheveux, de ses muscles, de ses yeux sombres… Elle aimait aussi le côté un peu « puéril » de leur relation, quand ils s’amusaient à se taquiner l’un l’autre et à se faire de gentilles farces. Elle avait toujours voulu trouver un garçon qui ne s’agacerait pas de son envie de l’embêter… C’est pourquoi elle ne manqua pas de saisir l’occasion (trop belle) qui se présenta, à la fin du repas. Une bonne dose de chantilly sur le visage de Malone, un sprint de quelques mètres (merci les entraînements obligatoires pour se maintenir en forme pour nager) et une bonne planque, voilà ce qu’elle avait trouvé pour égayer la fin d’un repas qui était pourtant déjà très joyeux. Mais assez vite, elle finit par prendre peur, toute seule dans son coin, si bien qu’elle finit par se précipiter d’elle-même dans les bras de son petit ami. Ce dernier en sembla très amusé et elle le comprenait… Elle n’avait même pas été capable d’aller jusqu’au bout de sa plaisanterie. « Non, en fait, je cherchais juste un prétexte pour courir dans tes bras » prétendit-elle en rigolant. Elle resserra un peu l’étreinte autour de son cou, avant de le relâcher de peur de l’étouffer littéralement. « Mais en vrai, j’ai pas besoin d’un prétexte, hein… » souffla-t-elle, avant qu’il se penche vers elle, collant son nez au sien pour lui étaler à son tour de la chantilly sur le visage. Surprise, la jeune fille se mit à rire, fermant les yeux.

Elle les rouvrit quand il posa les mains sur ses hanches, avant de se servir un peu de crème avec son doigt. « Si t’en voulais encore, il suffisait de demander ! » Maintenant qu’il la tenait si près d’elle, Mona ne pensait plus gère à s’éloigner encore. Elle laissa son regard errer sur le visage du jeune homme, parce qu’elle ne s’en lassait jamais. Mais, alors qu’elle pensait que rien n’interromprait plus ce moment béni, la pluie se mit à s’abattre sur la petite île galloise. Surprise par la soudaineté de l’averse, elle poussa un petit cri, avant de chercher naturellement à s’en protéger en mettant ses mains au-dessus de la tête. Mais c’était peine perdue, bien évidemment : il ne s’agissait pas d’une simple bruine. « Tu sais, quand je te disais que j’aime l’eau… Ça dépend aussi de l’endroit et de ma tenue hein ! » le taquina-t-elle. En plus, elle ne connaissait pas du tout les lieux… Est-ce qu’ils pouvaient s’abriter quelque part ? Mais avant qu’elle ait eu le temps de poser la question à Malone, ce dernier était parti récupérer leurs affaires. Déjà toute trempée, elle haussa les épaules en signe de résignation et l’attendit patiemment. Comme la végétation était assez dense, elle imaginait que c’était déjà mieux de rester là que de retourner là où ils étaient… C’était un coin encore plus exposé. Au pire, si elle attrapait froid, tant pis. Son copain avait été tellement parfait que rien ne viendrait gâcher la beauté de ce rendez-vous, même une pneumonie, des antibiotiques et plusieurs jours passés au lit.

Une fois qu’il fut de retour, bien chargé, Mona voulut encore une fois lui demander où ils allaient, mais après avoir laissé tomber tous les sacs, il s’était déjà approché d’elle pour l’embrasser. C’était un baiser passionné, chargé d’électricité. Alors, sans plus tarder, la petite brune s’abandonna complètement à ses lèvres, à la recherche de cette chaleur qu’elle aimait tant, de ce retournement stimulant de l’estomac, de ce plaisir qu’elle ressentait à se retrouver tout près de lui. Elle l’embrassait sans retenue, tout simplement. L’une de ses mains était posée dans sa nuque, tandis que l’autre se faufilait lentement mais sûrement sous la chemise du jeune homme, parcourant d’abord son dos, avant de s’attarder devant, sur son ventre, redessinant ses abdominaux. Pour elle, c’était la suite naturelle de leur soirée… Même si elle aurait sûrement imaginé un autre cadre qu’à côté des buissons, sous la pluie, alors que des inconnus se baladaient peut-être encore dans les parages. Elle avait tout simplement oublié tout ça, focalisée sur lui et sur la vague de désir qu’il avait fait naître en elle. Ils avaient franchi le cap ultime peu de temps auparavant et, à l’instant précis, elle n’avait qu’une envie, recommencer. Elle se redressa alors pour presser un peu plus son corps contre le sien, comme pour le lui montrer. Mais, au cas où ce ne serait pas suffisant, elle détacha ses lèvres des siennes pour s’exprimer, non sans difficultés en raison de son essoufflement. « Tu sais ce que je veux que tu me fasses ? » Elle lui murmura au creux de l’oreille un seul mot, avant de retrouver sa taille normale. « Alors je sais pas si je suis obligée d’attendre d’être de retour chez toi, mais débrouille-toi pour trouver une solution » souffla-t-elle, plaisantant à moitié seulement.

_________________

can't take my eyes off you
I had dreams before him, plans and other things... Now he is in my dreams, plans, goals and everything else. ▬ And if it's quite alright I need you baby.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : knight.
TES DOUBLES : daniel & adriel.
TON AVATAR : tylerHOTposey ♥
TES CRÉDITS : shyia & annaelle & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert.

Billie, Spencer, Mona.
RAGOTS PARTAGÉS : 4555
POINTS : 5461
ARRIVÉE À TENBY : 26/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 22ans. (04.11.1994)
CÔTÉ COEUR : mona ♥
PROFESSION : avocat chez carter&carter, râleur à temps partiel.
REPUTATION : " tout lui réussi. il a un bon travail, de l'argent, plein d'ami, une petite amie, une magnifique petite fille et il voyage beaucoup. je suis sûre qu'il y a un truc qui cloche, ce n'est pas possible d'avoir une vie aussi calme pour un jeune homme de 22 ans et ce, même s'il a énormément mûrit. "



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: i want to be your favorite hello and your hardest goodbye. (mona) Ven 26 Fév - 14:58


I'll go wherever you'll go.

Un peu de crème chantilly suite à un merveilleux repas a suffit pour diminuer notre âge mental. Je n'ai rien vu venir mais Mona s'empara de la sucrerie et m'en éparpilla sur le nez. Elle profite du coup de la surprise pour s'enfuir tandis que je mets quelques secondes avant de reprendre mes esprits. Je ne l'ai jamais trouvé, au point que j'ai laissé tomber la crème que j'avais dans la main. J'ai même commencé à avoir peur à un moment, je me suis dis qu'elle s'était perdue ou même pire. Mais elle débarqua de nulle part au bout de quelques minutes et me sauta dans les bras. Je rigole, lui demande si elle s'est effrayée toute seule. « Non, en fait, je cherchais juste un prétexte pour courir dans tes bras. » prétendit la jolie brune en rigolant. « Mais en vrai, j’ai pas besoin d’un prétexte, hein… » J'allais dire exactement la même chose, c'est amusant. Je profite du rapprochement, me colle à elle et étale ce que j'ai sur le nez sur le visage de la Taylor. Attiré par cette blancheur sur son visage, j'en prends du bout des doigts avant de le porter à ma bouche. Je retiens l'idée, pour une autre fois. La, je dois calmer mes ardeurs. « Si t’en voulais encore, il suffisait de demander ! » Je souris en guis de réponse. Nos regards restent plantés l'un dans l'autre dans ce qui semble une éternité. Elle a des yeux magnifiques. Le moment est super et aurait pu éternellement durer si la pluie n'avait pas décidé de s'abattre sur nous. « Tu sais, quand je te disais que j’aime l’eau… Ça dépend aussi de l’endroit et de ma tenue hein ! » Je comprends ce fait, nager est une chose mais nager habillé en est une autre. Je rigole un coup, ce n'était vraiment pas ce que je voulais cette pluie mais il fallait s'y faire. Je ne connaissais pas bien l'endroit mais tout en partant chercher les sacs, je farfouillais ma mémoire à la recherche d'un endroit où s'abriter. Au pire, on irait dans l'abbaye mais si on pouvait éviter ce genre d'endroit, je n'avais rien contre.

Ces lèvres, cette chaleur constante, pire qu'une drogue. Je n'ai plus envie de la lâcher depuis que j'ai commencé à l'embrasser. Je laisse mes mains sur son visage mais Mona, elle, s'amuse à me toucher, ce qui a le don de me donner des petits papillons. J'ai un petit frisson en sentant le froid mais la manière dont elle parcoure mon dos puis mon torse me fait tout oublier. Je m'en fou de la pluie, je m'en fou qu'il fasse froid, je m'en fou qu'on puisse encore être approché par des petits curieux. Je m'abandonne a toutes ces sensations délicieuses qui prévoient largement la suite de la soirée. « Tu sais ce que je veux que tu me fasses ? » me murmure-t-elle au creux de l'oreille avant de récupérer sa taille normale. Je ferme les yeux, appréciant chacun de ses mots. « Alors je sais pas si je suis obligée d’attendre d’être de retour chez toi, mais débrouille-toi pour trouver une solution. » Quand je les rouvre, Mona est plantée face à moi, le visage sérieux. Merde. Je regarde les alentours mais rien ne semble assez discret. Puis je repense au port et au petit phare juste à côté. S'il est ouvert, ça pourrait être l'endroit parfait. Je vais prendre les sacs puis j'emmène la Taylor jusqu'au bon endroit. Je cherche la porte puis j'essaie de l'ouvrir. Quand j'y arrive, nous rentrons. Je me sens soulagé d'être à l'abri, j'ai horreur d'avoir des vêtements qui collent à la peau à cause de la pluie. Sauf que là, j'ai autre chose qui me passe par la tête. A peine rentré, je lâche les sacs, regarde mes vêtements quelques secondes puis me dirige vers Mona et je la plaque contre le mur. Je pose mes mains sur ses hanches et je passe la tête dans son cou, déposant quelques baisers par ci par là. « Ca te va comme solution ? » lui soufflais-je à mon tour au creux de son oreille. Je m'attarde encore sur son cou pour finir par remonter vers son visage où je m'empare de sa bouche. Je me laisse aller dans un baiser passionné et fougueux. Je me laisse aller à ses délicieuses sensations qui me rappellent la magnifique première fois que nous avons partagés. Mais surtout, je me laisse aller dans cette délicieuse sensation de désir que je ressens à chaque fois que j'aperçois la jeune fille. « Tu me rends fou. » soufflais-je à bout de souffle, entre deux baisers. Je réduis la distance, colle mon corps contre le sien. Mes mains passent sous son haut, l'enlève au bout de quelques secondes. J'ai les mains gelées mais ça n'a pas l'air de la perturber. Après avoir balader mes mains un peu partout, celles-ci descendent sur les cuisses de la Taylor tandis que je finis par la porter, ses jambes autour de moi. Tout semble si parfait, au point que j'ai peur que ça ne soit qu'un rêve. Un doux et délicieux rêve.

AVENGEDINCHAINS

_________________

LIVING IN PARADISE
this thing I started feeling in my heart, when I first saw you, has become bigger and bigger until I could recognize that it was pure love. you are a very complete woman and your beauty is whole. you are beautiful before my eyes and beautiful to my heart.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Caleb + Sean + Josh.
TON AVATAR : Chloe Bennet.
TES CRÉDITS : Sassenac (avatar) + Bat'Phanie + Irish Coffee ♥
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Cassandre - Cody - Appel Spencer)
A venir : Malone
RAGOTS PARTAGÉS : 5176
POINTS : 4119
ARRIVÉE À TENBY : 13/01/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : Dix-neuf ans (2.12.97)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Malone.
PROFESSION : Elle travaille à mi-temps au cabinet des Carter et, autrement, elle fait beaucoup de baby-sitting volontaire.
REPUTATION : Un peu timide et très maladroite, mais polie et sympathique, stable dans sa relation amoureuse. Mais elle a l'air de compter un peu trop sur son petit ami, vous ne croyez pas ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: i want to be your favorite hello and your hardest goodbye. (mona) Ven 26 Fév - 19:58


Le frisson, la volupté, la sensualité. Maintenant que Malone lui avait fait découvrir des sensations uniques en leur genre, Mona mourait d’envie d’y goûter à nouveau. Du coup, elle n’avait pas pu s’empêcher de se demander comment il avait fait pour être aussi patient avec elle… Il avait quand même attendu à peu près cinq mois avant qu’elle ne se décide à se laisser totalement aller. Et à chaque fois qu’elle y songeait, elle sentait une véritable bouffée d’affection et de tendresse monter en elle. Mais, à l’instant précis, Mona était bien incapable de penser à proprement parler. Elle avait l’impression que son cerveau avait pris la poudre d’escampette, ou du moins, la partie un tant soit peu rationnelle qui lui aurait soufflé qu’elle ne pouvait pas avoir envie d’aller plus loin avec lui sur une île, habitée, sous la pluie. Pourtant, c’était bien le cadet de ses soucis. Contrôlée par ses hormones, submergée par la passion, la brunette n’était plus capable de raisonner normalement. Elle le fit savoir à Malone et ce dernier parut comprendre qu’elle n’était pas seulement en train de le taquiner, puisqu’il se décida assez vite à bouger. Sans la moindre hésitation, elle le suivit, sans pouvoir repousser la pointe de déception parce qu’en attendant, elle était obligée de détacher son corps du sien. Elle courait, sans savoir si c’était à cause de la pluie ou d’autre chose… Quoi qu’il en soit, ils arrivèrent rapidement dans un petit phare. Bizarrement, Mona avait presque envie de rire parce qu’elle savait que l’île de Caldley abritait une abbaye et était la résidence de moines cisterciens. C’était assez ironique, quand on pensait à ce qu’ils s’apprêtaient à faire…

Mais, même si elle avait eu envie de se préoccuper de ça, son petit ami ne lui en aurait pas laissé l’occasion. Déjà, il l’avait plaquée contre le mur, les mains posées sur ses hanches, couvrant son cou de baisers. Il savait s’y prendre avec elle, aucun doute là-dessus… Elle adorait ça. Alors, quand il lui demanda si ça lui convenait, elle hocha frénétiquement la tête en signe d’approbation, avant de se dire qu’il était peut-être trop occupé ailleurs pour le remarquer. « Tout me va » laissa-t-elle échapper en riant un peu. Il aurait bien pu lui proposer de rester sous les arbres qu’elle aurait probablement accepté… Elle avait du mal à résister, autant à lui qu’aux signaux envoyés par son corps. Pourquoi avait-elle eu peur pendant plusieurs mois ? Désormais, ses craintes passées lui semblaient bien dérisoires. Mais tant pis, elle avait tout le temps pour se rattraper avec lui. Alors, quand il remonta vers ses lèvres, elle lui rendit son baiser avec une fougue peu commune. Et quand il lui souffla qu’elle le rendait fou, un large sourire s’étala sur le visage de Mona. Les bras autour de son cou, elle s’approcha à nouveau de son oreille. « J’y compte bien. » Elle ne savait pas si ce qu’elle disait avait du sens, mais elle n’était peut-être pas en état de s’exprimer correctement. Envahie par des sensations tout bonnement enivrantes, elle avait encore moins envie (ou encore moins la capacité) de réfléchir qu’un peu plus tôt. Tout ce qu’elle désirait, c’était lui prouver qu’elle l’aimait et qu’elle ne voulait que lui. Pour d’autres, l’acte sexuel ne représentait peut-être pas grand-chose… Mais pour elle, ça voulait absolument tout dire et elle savait qu’il le savait.

Alors, quand il réduisit un peu plus la distance qui les séparait, la jeune Taylor se colla volontiers à lui. Elle leva les bras pour qu’il ait plus de facilités à enlever son haut, avant qu’elle ne sente brusquement soulevée du sol. Aussitôt, ses jambes s’enroulèrent autour des hanches de son copain. Elle était bien contente de ne pas avoir à se préoccuper de se maintenir debout. Sans plus tarder, elle le débarrassa de son pull, puis dut se faire violence pour ne pas arracher les boutons de sa chemise, qu’elle s’obligea à déboutonner sans perdre patience. Elle laissa alors à nouveau ses mains s’égarer sur le torse du jeune homme, avant de le repousser légèrement pour qu’il la lâche. Elle regrettait soudain de ne pas avoir mis de robe, ç’aurait été tellement plus simple… Une fois à terre, elle entreprit de finir de se déshabiller, tout en le fixant dans les yeux. Il faisait assez sombre, mais pas complètement non plus et c’était suffisant : elle adorait voir le regard qu’il posait sur elle, se sentir désirable et désirée. Mais il n’était pas non plus restés inactif pendant ce temps et, une fois qu’ils furent débarrassés de tous leurs vêtements, elle se retrouva à nouveau contre le mur, au-dessus du sol, les jambes autour de lui, brûlante comme si elle avait de la fièvre alors qu’il faisait froid. Elle avait passé ses bras autour de son cou, s’accrochant à lui avec force, s’agrippant à lui comme une noyée à une bouée de sauvetage, se laissant complètement aller au délice de leur moment intime, tortillant son corps contre le sien, crevant d’envie de ne former qu’un avec lui, qu’il l’emmène au septième ciel.

_________________

can't take my eyes off you
I had dreams before him, plans and other things... Now he is in my dreams, plans, goals and everything else. ▬ And if it's quite alright I need you baby.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: i want to be your favorite hello and your hardest goodbye. (mona)

Revenir en haut Aller en bas

i want to be your favorite hello and your hardest goodbye. (mona)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-