AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Don't go breaking my heart. (SPENCER & KAINOA)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Colton Haynes.
TES CRÉDITS : Pigfarts is real + Anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Abbey - Hope - Spencer)
À venir : Faith - Lloyd - Fiona - Sameen.
RAGOTS PARTAGÉS : 5936
POINTS : 4850
ARRIVÉE À TENBY : 01/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (13.04.91)
CÔTÉ COEUR : Fiancé à Spencer, ils attendent un heureux événement.
PROFESSION : Astrophysicien.
REPUTATION : Vous croyez que c'est parce qu'elle est enceinte qu'ils sont pressés de se marier ? Ça m'a l'air un peu précipité, tout ça...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Don't go breaking my heart. (SPENCER & KAINOA) Sam 13 Fév - 0:02


Un peu stressé, Kainoa passa une main dans ses cheveux, tout en se composant mentalement une liste pour vérifier qu’il n’avait rien oublié. Il tenait absolument à ce que ce dîner s’approche de la perfection autant que possible, et pour cause… C’était un grand soir, à ses yeux du moins. Il allait retrouver Spencer et rien qu’à cette pensée, il sentait son coeur se teinter d’une joie bien particulière, mais aussi d’une appréhension difficile à chasser. Pour l’occasion, il avait même demandé à sa petite soeur de lui rendre un service qui revêtait une importance particulière à ses yeux, à savoir l’aider à préparer à manger, mais aussi à dresser une table un tant soit peu jolie à regarder, du moins pour une fille. Il était forcé de s’avouer que, autant dans le domaine de l’esthétique que dans celui de la cuisine, on pouvait très facilement trouver mieux que lui. Il n’avait pas beaucoup de goût, ni pour assembler les couleurs, ni pour choisir une quelconque décoration et encore moins pour composer un bouquet de fleurs à peine correct. Quant à la cuisine, c’était encore une autre histoire. Plus jeune, quand tous les Baxter vivaient encore ensemble, il avait l’habitude d’aider sa grande soeur à préparer les repas. Elle lui avait alors appris deux ou trois trucs utiles, qu’il ne pensait pas avoir complètement oubliés. Malheureusement, quand il avait quitté le domicile familial à son tour, l’étudiant ne s’en était guère servi. Il avait largement préféré se laisser vivre et consommer uniquement ce qui lui demandait peu d’efforts, ne serait-ce que parce qu’il n’avait pas beaucoup de temps à consacrer à la préparation de repas sains et équilibrés. Depuis quelques années, il ne se nourrissait pas très bien. Alors rien qu’à l’idée de cuisiner pour une femme (et pas n’importe laquelle, s’il vous plaît), Kainoa avait plus ou moins paniqué. Pourtant, il ne voulait pas lui servir des plats déjà tout faits, ni même commander des pizzas ; il avait envie de faire les choses bien et pour ça, il avait besoin d’au moins une de ses soeurs. Finalement, il s’était dit que s’il s’adressait à Evie, elle risquait de s’emballer un peu trop vite, notamment parce que Spencer était l’une de ses amies. Abbey s’enthousiasmerait peut-être un peu moins rapidement (quoique, il avait des doutes à ce sujet, vu la manière dont elle lui en avait déjà parlé). Quoi qu’il en soit, le jeune homme avait appelé sa petite soeur à la rescousse, la prévenant plusieurs jours à l’avance déjà.

Tout était opérationnel. Le ménage était relativement bien fait, la table était joliment dressée et les plats prêts à être dégustés. De peur de se louper, Kainoa avait essayé de ne pas trop se compliquer la tâche et au final, Abbey et lui s’étaient lancés dans la préparation d’un cawl (ragoût d’agneau avec des légumes), de glamorgan sausages (faites à partir de fromage, de chapelure et de poireaux) et de welsh cakes, de la nourriture typiquement galloise. Bien entendu, ils avaient tous les deux goûté et n’y avaient rien trouvé à redire ; maintenant, le Baxter espérait surtout que ça plairait à son invitée. Il avait remercié chaudement sa petite soeur, avant que cette dernière ne le laisse (non sans lui faire quelques recommandations au passage), finalement assez peu de temps avant l’heure du rendez-vous donné à Spencer. Il s’aperçut sans peine que ce n’était pas plus mal que sa cadette ne l’ait pas quitté plus tôt, pour la simple raison qu’il tenait difficilement en place. Déjà, les pires scénarios se formaient dans son esprit, lui donnant soudain envie d’abandonner l’objectif qu’il s’était fixé. Finalement, il aurait peut-être dû attendre un peu. Après tout, il venait à peine de rentrer du Chili. Il avait posé les pieds au Pays de Galles, retrouvé le froid mordant et était retourné chez lui, partageant quelques-unes de ses aventures à son frère. Il avait ensuite passé la soirée chez Evie et Connor, avec Abbey, avant de s'effondrer littéralement. Il n’avait eu droit à aucun répit : le lendemain, il avait passé la journée entière à l’université, en compagnie de son directeur de recherches et d’une bonne vingtaine d’autres professeurs, à faire un récit détaillé de ce qu’il avait vécu, sans compter le rapport qu’il avait dû rédiger (terminé dans l’avion en toute précipitation). Heureusement, ses expériences l’emballaient tellement qu’il avait réussi à faire fi de son épuisement, pour finalement s’écrouler chez lui et de faire le tour du cadran. Enfin, le surlendemain de son arrivée, il avait une journée tranquille et pouvait bien se préparer pour recevoir Spencer. Il ne s’était peut-être pas encore assez reposé, mais l’envie de la retrouver était devenue trop pressante. Maintenant, il regrettait un peu de ne pas avoir pris la peine de se poser un peu… Mais dès qu’il entendit la sonnerie de la porte d’entrée, ses inquiétudes s’évanouirent. Aussitôt, Kainoa bondit du canapé et dut se faire violence pour ne pas courir en direction de l’entrée. Dès qu’il ouvrit la porte, son visage s’éclaira d’un immense sourire. « Spencer ! » Il l’entoura de ses bras, sentant immédiatement une chaleur réconfortante l’envahir, prolongeant pendant quelques secondes ce moment béni. « Laisse-moi te débarrasser… » Il l’aida à retirer son manteau et le posa à l’endroit approprié, avant de se tourner à nouveau vers elle, le visage rayonnant. « Ça me fait trop trop plaisir de te revoir ! Qu’est-ce que je te sers à boire ? De l’eau ? Une bière ? Du jus de pomme ? Un soda ? »

_________________


LOST IN LOVE
I swear when our lips touch, I can taste the next sixty years of my life ⊹ Because I could watch you for a single minute and find a thousand things that I love about you.


:
 


Dernière édition par Kainoa Baxter le Mar 16 Fév - 7:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Thomas, Lenny, Rhys & Trystan
TON AVATAR : Holland Roden
TES CRÉDITS : Lolitaes (avatar) & petramaximoff (gifs) & Anaëlle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
En cours : Kainoa - Hope - Lizzie - Nate

RAGOTS PARTAGÉS : 3678
POINTS : 3064
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans. (03/05)
CÔTÉ COEUR : Fiancée à Kainoa. Elle va accoucher de leur premier enfant en Novembre.
PROFESSION : Coiffeuse au chômage.
REPUTATION : Est-ce que le gros caillou qu'elle porte au doigt est là pour nous faire oublier qu'elle a l'air enceinte ? Ces jeunes... Ils sont obligés de tout faire rapidement de nos jours...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Don't go breaking my heart. (SPENCER & KAINOA) Mar 16 Fév - 1:08

Un peu fébrile, Spence traîne dans les pattes de Thelma, attendant le message de Kainoa qui lui dira qu’elle peut le rejoindre chez lui. Elle est prête depuis quelques temps déjà. Elle n’avait rien voulu laisser au hasard. Les cheveux relevés en une haute queue de cheval, elle a mis une jolie robe rouge et s’est maquillée soigneusement, désireuse de paraître à son avantage. Kainoa n’était parti que deux semaines mais il y avait eu du changement pendant ces quinze jours qu’il avait passé au Chili. La rousse avait mis un peu d’ordre dans ses sentiments. Et même si cela avait donné lieu à un moment très pénible avec Nate, elle se sentait mieux. Elle avait enfin admis ce qu’elle ressentait pour le Baxter, plutôt que de pleurer sur son sort dans un coin. Elle se disait à présent que c’était de sa faute si le gallois était parti avec Ana-Sofia au Chili. Après tout, elle n’avait rien laissé paraître de ses sentiments envers ce dernier. Et elle comptait bien changer cela ce soir. Bien sûr, il y avait toujours un risque pour qu’elle se voit opposer un refus mais au moins, elle aurait tenté sa chance. Elle ne pouvait plus utiliser le prétexte de la peur de perdre leur amitié pour dissimuler une peur plus profonde : celle d’aller de l’avant après Ben. Elle espérait trouver la force de vaincre cette dernière ainsi que sa timidité ce soir. D’où sa nervosité croissante. Une nervosité qui se couplait avec une certaine impatience teintée d’appréhension. Et puis, elle avait hâte de revoir Kainoa. Il lui avait beaucoup manqué et elle avait des papillons dans le ventre à l’idée de le retrouver. C’était ce cocktail détonnant qui faisait qu’elle ne tenait pas en place. C’était peut être pour cela qu’elle s’était préparée aussi longuement, pour s’occuper l’esprit.

Finalement, le texto tant attendu arrive. Spencer enfile son manteau, embrasse Thelma et Ethan avant de partir en direction de l’appartement des deux Baxter. Elle marche d’un pas presque aérien tant elle est pressée d’arriver à destination. Pourtant, quand elle arrive devant la porte, elle sent un peu de stress l’envahir tandis qu’elle sonne. Un stress qui se dissipe pour quelque chose de bien plus agréable quand le visage de Kainoa apparaît dans l’encadrement de la porte. L’étudiant a l’air fatigué mais c’est presque un détail car un sourire éclatant lui barre le visage tandis qu’il prononce le prénom de la rousse d’un air enthousiasme. « Salut l’étranger ! » S’exclame t-elle sur le même ton tandis qu’elle admire son bronzage. Ils se tombent dans les bras, comme de coutume très tactiles. Spencer passe ses bras autour du cou du gallois, posant sa tête sur son épaule tandis qu’il l’enlace son tour. Ils restent silencieux quelques instants, un moment fugace durant lequel l’anglaise comprend qu’il lui avait manqué bien plus qu’elle ne le pensait maintenant qu’elle le serre contre elle. Cependant, toute bonne chose a une fin et bientôt, ils rompent leur étreinte, Kainoa proposant à Spence de prendre son manteau. Elle acquiesce d’un signe de tête, ayant presque perdu sa voix tant elle est contente de le retrouver. En parfait gentleman, il se glisse derrière elle, l’aidant à faire glisser le lourd tissu de ses épaules. Elle frissonne alors même que le contact des mains du gallois sur ses épaules est léger. Visiblement, l’absence de ce dernier n’avait fait qu’accentuer l’effet qu’il avait sur elle…

Kainoa pend le vêtement à un patère et se tourne à nouveau vers Spencer. Face à face, ils échangent un regard. Elle sourit aux paroles du jeune homme. « Moi aussi, je suis contente de te voir. On a beau s’être téléphonés et tout… J’ai trouvé le temps long. » Elle se dévoile un peu sans être non plus trop directe. Spencer reste Spencer. Quoiqu’il en soit, pour une fois, elle soutient le regard du Baxter, essayant de lui transmettre un peu des émotions qui l’animent. « Je veux bien un soda, s’il te plaît. » Le choix le plus judicieux. Elle n’allait pas se mettre à l’alcool dès maintenant, son cerveau était déjà assez submergé de sensations enivrantes comme ça. Car telle une adolescente à ses premiers émois, elle redécouvrait l’effet enivrant qu’on éprouvait quand on était amoureuse. Elle sourit à Kainoa sans s’en rendre compte. « En tout cas, ça sent très bon. J’ai le droit de savoir ce que tu nous as préparé ? » L’odeur délicieuse qui régnait dans tout l’appartement l’avait immédiatement frappée. Et elle était curieuse de savoir ce qu’il avait concocté. Aussi curieuse que flattée par le fait qu’il ait pris le temps de cuisiner pour elle alors qu’il devait sûrement être mort de fatigue.


_________________

That's some type of love ❥ When the world's on fire, we won't even move. There is no reason if I'm here with you. When were old and gray And our faces changed, There won't be a moment, when my heart don't feel the same. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Colton Haynes.
TES CRÉDITS : Pigfarts is real + Anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Abbey - Hope - Spencer)
À venir : Faith - Lloyd - Fiona - Sameen.
RAGOTS PARTAGÉS : 5936
POINTS : 4850
ARRIVÉE À TENBY : 01/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (13.04.91)
CÔTÉ COEUR : Fiancé à Spencer, ils attendent un heureux événement.
PROFESSION : Astrophysicien.
REPUTATION : Vous croyez que c'est parce qu'elle est enceinte qu'ils sont pressés de se marier ? Ça m'a l'air un peu précipité, tout ça...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Don't go breaking my heart. (SPENCER & KAINOA) Mar 16 Fév - 7:52


En présence de Spencer, c’était comme si Kainoa ne pouvait tout bonnement pas s’arrêter de sourire. Elle était encore plus radieuse que dans ses souvenirs, illuminant tout sur son passage, comme à l’accoutumée. Ses cheveux flamboyants, ses grands yeux rieurs, ses traits fins… Il était encore plus content de la revoir qu’il ne le pensait. Il n’avait d’ailleurs pas particulièrement envie de la lâcher, mais il avait encore à peu près conscience de ce qui se faisait ou pas. Tout lui avait manqué : ses taquineries, leurs éclats de rire, leurs longues conversations… L’ombre d’un sourire, le chatoiement d’une mèche, la délicatesse de ses mains sur lui, sa façon presque candide de remonter le menton vers lui. Sa bonne humeur, sa gentillesse extrême, une innocence tout simplement craquante. Depuis plusieurs jours déjà, même s’il avait le plus longtemps possible tenté de refouler ses sentiments, Kainoa ne pouvait plus nier l’évidence : il était bel et bien amoureux d’elle. Partir au Chili lui avait apporté tout un tas de bonnes choses, d’une expérience unique et inoubliable dans le paradis des astrophysiciens à des vacances en compagnie de celle avec laquelle il avait beaucoup partagé en à peine un an, en passant par la découverte de véritables trésors de l’architecture inca et autres pures merveilles. Mais il en avait aussi retiré autre chose, d’un genre bien différent. Dans un pays situé à des milliers de kilomètres du sien, en l’absence de Spencer, le jeune homme avait pu mesurer l’ampleur de son affection pour elle. Il avait pensé à la rouquine quasiment tout le temps et, à ce moment-là, il avait définitivement compris qu’il l’avait dans la peau. Dire qu’il s’était promis de préserver son coeur bien amoché ! Mais c’était arrivé d’une manière tellement naturelle. Comment aurait-il pu seulement ne pas tomber sous le charme d’une jeune femme aussi belle et dont les qualités l’éblouissaient autant ? Bien entendu, il avait peur, parce qu’il savait qu’il ne pouvait pas rester les bras croisés. Il savait pertinemment ce que ça voulait dire : il prenait le risque de se prendre le râteau du siècle, piétinant ainsi le peu d’estime que Sunshine lui avait laissé en le quittant. Rien que la possibilité de se faire à nouveau briser le coeur l’angoissait. Mais, quelque part, cette prise de conscience l’avait rassuré. Il était encore capable d’aimer, encore capable d’espérer, encore capable d’éprouver du bonheur en aussi charmante compagnie ! Lui qui avait pensé barricader son coeur pour les années à venir, il réalisait qu’il restait un être humain tout à fait normal et, malgré ses craintes légitimes, c’était quelque chose de réconfortant.

De toute manière, à l’instant précis, Kainoa avait relégué à l’arrière-plan toute pensée qui pourrait entraver son enthousiasme. Il n’avait même pas eu besoin de se forcer, d’ailleurs. La présence de Spencer, à elle seule, lui procurait un apaisement béni. Elle était rayonnante et c’était tout ce qui comptait. « Tu sais, tu crois pas si bien dire ! J’ai appris à baragouiner un peu l’espagnol… Oh, rien de brillant, mais juste avec quelques phrases, j’étais tout content. » Oui, le Gallois faisait partie de ces personnes qui étaient enchantées pour peu de choses. « Mets-toi à l’aise sur le canapé, je vais chercher ton soda. » Moins d’une minute plus tard, après avoir posé un plateau sur la table basse, il s’asseyait à côté d’elle. Il lui tendit ce qu’elle avait demandé, avant de prendre son verre d’eau gazeuse. Certaines choses ne changeaient pas. Il était toujours aussi peu porté sur l’alcool, même dans son appartement, quand il n’avait pas à se soucier du trajet du retour. « Merci… J’imagine que c’est bon signe ! » Il lui adressa un regard un peu timide, pour la bonne raison que c’était la première fois qu’il se mettait derrière les fourneaux pour la recevoir. D’ailleurs, c’était bien simple, c’était la première fois en plusieurs mois (voire plusieurs années) qu’il cuisinait pour quelqu’un d’autre. « Bon, déjà, je préfère te dire d’avance hein, ma petite soeur m’a bien aidé. Enfin, je crois que c’est moi qui ai aidé ma soeur, en fait… Si je m’y étais essayé tout seul, j’aurais peut-être brûlé quelque chose. » Sa franchise pouvait être surprenante, mais elle devait en avoir l’habitude. En plus, il lui avait déjà dit qu’il ne savait pas mentir… « Bref, l’odeur, c’est certainement le ragoût d’agneau aux légumes. » Il but plusieurs gorgées d’eau gazeuse, avant de reprendre la parole. « Alors, qu’est-ce que tu me racontes ? Tu vas bien ? Thelma et toi n’avez pas trop fait de bêtises en mon absence, j’espère ? » Il aimait la taquiner, mais il savait aussi qu’elle allait sûrement le gronder gentiment en rappelant que c’était lui qui avait le plus de choses à dire. « En tout cas, j’ai une super nouvelle qui n’a rien à voir avec mon voyage… Connor a parlé ! Il a dit « papa ». Je l’ai vu hier soir, j’étais tout excité. Et aujourd’hui, avec Abbey, on a parié sur lequel des deux mots « tata » ou « tonton » il prononcerait en premier. » Kainoa était aux anges, comme à chaque fois qu’il évoquait son filleul. « Désolé, je commence déjà à monopoliser la conversation… On s’installe à table, si tu veux bien ? » Il prit soin de tirer la chaise pour elle et de la servir, avant d’attendre avec appréhension son appréciation de la nourriture, mais aussi de la petite décoration.

_________________


LOST IN LOVE
I swear when our lips touch, I can taste the next sixty years of my life ⊹ Because I could watch you for a single minute and find a thousand things that I love about you.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Thomas, Lenny, Rhys & Trystan
TON AVATAR : Holland Roden
TES CRÉDITS : Lolitaes (avatar) & petramaximoff (gifs) & Anaëlle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
En cours : Kainoa - Hope - Lizzie - Nate

RAGOTS PARTAGÉS : 3678
POINTS : 3064
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans. (03/05)
CÔTÉ COEUR : Fiancée à Kainoa. Elle va accoucher de leur premier enfant en Novembre.
PROFESSION : Coiffeuse au chômage.
REPUTATION : Est-ce que le gros caillou qu'elle porte au doigt est là pour nous faire oublier qu'elle a l'air enceinte ? Ces jeunes... Ils sont obligés de tout faire rapidement de nos jours...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Don't go breaking my heart. (SPENCER & KAINOA) Jeu 18 Fév - 22:37

Kainoa n’arrêtait pas de sourire, et ça faisait plaisir à voir à Spencer. La rousse comprend soudainement à quel point elle aime ce sourire, à quel point, elle en est dépendante. Elle ferait n’importe quoi pour voir ce signe de joie fleurir sur les lèvres de l’astrophysicien. Mais elle n’a même pas à faire beaucoup d’efforts car la soirée s’annonce sous les meilleurs auspices. Le plaisir des retrouvailles n’est pas feint et tous deux sont d’excellente humeur. Spencer réalise en effet qu’elle est parvenue à surmonter son amertume vis-à-vis du fait que Kainoa avait choisie Ana pour l’accompagner au Chili et qu’elle éprouvait une joie sincère à l’idée de retrouver le Baxter. Elle plaisante donc avec lui, le cœur léger. « En si peu de temps ? Mais c’est super ! Tu pourrais me dire quelque chose là maintenant ? » Demande t-elle avec enthousiasme quand il lui fait savoir qu’il possède désormais quelques rudiments d’espagnol… En tout cas, comme à chaque fois qu’elle est invitée chez le gallois, elle est très bien traitée et elle se retrouve rapidement installée sur le canapé tandis qu’il lui sert à boire. Elle attend qu’il soit assis à ses côtés pour entamer sa boisson et esquisse un petit sourire quand il reçoit son compliment sur la bonne odeur qui flottait dans l’air avec sa modestie coutumière. Et finalement, il fait preuve aussi d’honnêteté en avouant que sa sœur l’a bien aidé pour la préparation du dîner qu’ils allaient partager. La coiffeuse s’attendrit de le voir si inquiet et pose brièvement une main rassurante sur son bras. Encore quelque chose qu’elle aimait à propos de Kainoa, il ne faisait pas semblant. « Je suis certaine que tout sera parfait. » Elle était certaine qu’il exagérait quand il disait qu’il aurait pu brûler quelque chose tout seul. Quoique, c’est vrai qu’il avait un petit côté rêveur… « Tu remercieras Abbey de ma part, je sens qu’on va se régaler. » Spencer avait hâte de goûter ce fameux ragoût à présent mais visiblement ce dernier mijotait encore alors ils ont le temps de discuter tranquillement en prenant leur apéritif non alcoolisé. En parfait gentleman, le gallois commence à prendre des nouvelles de Spencer, alors qu’il doit mourir d’envie de lui raconter les derniers jours de son voyage.

Elle se sent rougir quand il parle de bêtises. Thelma n’en avait pas faites… Mais pour la coiffeuse, c’était une autre histoire. Elle se sent un peu coupable de son moment d’égarement avec Nate. Et elle n’a pas le courage d’avoir autant d’honnêteté que Kainoa… Alors, un peu honteuse, elle répond d’un ton qu’elle veut léger. « Je vais bien ! Je n’ai pas eu d’infection post-opératoire et j’ai retrouvé la forme. Thelma va mieux aussi d’ailleurs. Du coup, on a fait un petit peu les folles mais rien de bien sérieux. Ça change pas mal les choses d’avoir un bébé chez soi. » La rousse ne regrettait cependant pas un instant la vie avec Ethan et Thelma. Ils étaient comme une petite famille pour elle et comme toujours sa colocataire avait été exemplaire quand Spencer avait déprimé après le départ de Kainoa. Et les bébés pouvaient apporter tant de joie… Il suffisait de voir le regard brillant du Baxter quand il donna des nouvelles de Connor à Spencer. Cette dernière eut un grand sourire. « C’est génial ! Lon doit être aux anges. Et je pense que ça sera bientôt au tour de Evie ! C’est trop chou quand ils commencent à parler, n’empêche ! » A force d’être entourée de bébés parfaitement mignons, la rousse commençait à avoir des sérieuses envie de materner aussi. Mais bien entendu, c’était loin d’être à l’ordre du jour. Il fallait déjà un potentiel papa… Bien qu’elle avait certainement trouvé le candidat idéal. Elle secoue la tête, peu désireuse de brûler les étapes. Si elle trouvait déjà le courage de déclarer sa flamme au gallois, ça serait déjà pas mal.

Kainoa invite Spencer à passer à table, et elle le suit, charmée par les petites attentions qu’il déploie pour elle. Il tire ainsi sa chaise, la traitant toujours avec galanterie. Et pour la première fois de la soirée, le regard de la rousse tombe sur la table. Kainoa ne s’est pas contenté de disposer deux assiettes face à face. Il a véritablement dressé le couvert comme dans un restaurant, décorant joliment la table au passage. Elle lui lance un regard ébahi. « Oh, c’est tellement joli ! » Elle ne voudrait pas se faire des idées mais elle ne peut pas s’empêcher d’espérer. Cette soirée avait l’air en tout point spéciale. En tout cas, Kainoa la faisait se sentir spéciale. Encore plus que d’ordinaire. Elle le regarde la servir avec tendresse. Il était vraiment parfait en tout point. Elle n’en revenait pas d’avoir mis autant de temps à s’en rendre compte. A vrai dire, elle ne savait pas quand elle avait basculé. Quand elle avait commencé à ressentir plus que de l’amitié pour lui. Mais maintenant, elle en était vraiment éprise. Elle avait l’impression que son cœur allait exploser dans sa poitrine tant elle était heureuse d’être avec lui ce soir. Elle profite que son assiette soit remplie devant elle pour le lui dire. Enfin à sa façon quoi. « Merci. Et merci d’avoir préparé tout ça… C’est juste parfait. » D’ailleurs pour faire honneur au repas en question, elle goûte une bouchée de son assiette, non sans avoir vérifié préalablement que Kainoa s’était servi aussi. C’est une véritable explosion de saveur qui prend naissance sur les papilles de la rousse. « Mhhh, c’est délicieux. » Elle prend le temps de savourer chaque bouchée avant de recommencer à taquiner Kainoa. « Je me demande combien de talents, tu me caches encore. » Jusqu’à maintenant, ils avaient essentiellement mangé de la pizza ensembles, comme les potes qu’ils étaient censés être, alors, elle n’aurait jamais soupçonné qu’il soit aussi doué en cuisine. Spencer est vraiment touchée de ses efforts alors elle s’enhardit un peu et finit enfin par réussir à dire ce qu’elle voulait dire. « En tout cas… Je suis contente d’être avec toi ce soir… » Dit-elle en rougissant légèrement. Peut être qu’elle l’avait déjà dit mais elle tenait à insister sur ce point.

_________________

That's some type of love ❥ When the world's on fire, we won't even move. There is no reason if I'm here with you. When were old and gray And our faces changed, There won't be a moment, when my heart don't feel the same. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Colton Haynes.
TES CRÉDITS : Pigfarts is real + Anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Abbey - Hope - Spencer)
À venir : Faith - Lloyd - Fiona - Sameen.
RAGOTS PARTAGÉS : 5936
POINTS : 4850
ARRIVÉE À TENBY : 01/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (13.04.91)
CÔTÉ COEUR : Fiancé à Spencer, ils attendent un heureux événement.
PROFESSION : Astrophysicien.
REPUTATION : Vous croyez que c'est parce qu'elle est enceinte qu'ils sont pressés de se marier ? Ça m'a l'air un peu précipité, tout ça...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Don't go breaking my heart. (SPENCER & KAINOA) Ven 19 Fév - 6:48


Spencer commençait à peine à ouvrir la bouche pour s’enthousiasmer à propos du fait que Kainoa ait appris à dire quelques mots en espagnol que ce dernier regrettait aussitôt d’en avoir parlé. Après tout, ce n’était pas comme s’il savait tenir une conversation brillante. Ana-Sofia lui avait juste enseigné une petite base, quelques phrases qu’il ferait mieux de connaître et ce même si à chaque fois qu’ils étaient ensemble, c’était elle qui s’adressait aux Chiliens, que ce soit pour commander, acheter ou demander quelque chose. En plus, son accent devait être horrible, la brunette en avait bien rigolé. Cependant, s’efforçant de mettre son embarras de côté, il se lança timidement. « Me llamo Kainoa y estudio las estrellas. Ça veut dire : je m’appelle Kainoa et j’étudie les étoiles. C’est un beau nom hein, estrellas, pour les étoiles ? Je le connaissais déjà. Sans doute l’un des seuls mots de mon vocabulaire espagnol. » Une autre phrase lui traversa l’esprit et il se mit à rire avant de la prononcer. « Eres muy hermosa. Tu es très jolie. Tu t’en doutes, c’est Ana qui me l’a apprise. » Il réalisa alors de quoi ça pouvait avoir l’air, c’est-à-dire qu’il s’était amusé à draguer les femmes qu’il rencontrait sur son passage. « Mais je m’en suis pas servi, hein » se sentit-il obligé de préciser, rougissant presque autant que s’il s’adressait à l’une de ses soeurs, qui aimaient le taquiner. Il fallait vraiment qu’il fasse attention à ce qu’il disait, sinon, il risquait de se mettre des bâtons dans les roues tout seul. Pour faire sa déclaration, il avait besoin de tout sauf ça.

« Je transmettrai à ma petite soeur, c’est promis ! » Comme ils se retrouvaient pour la première fois en à peu près trois semaines, ils avaient sans doute beaucoup de choses à se raconter. Ainsi, Kainoa fut rassuré d’apprendre qu’elle se remettait bien des suites de son opération, tout comme Thelma remontait la pente. Spencer évoqua aussi Ethan. « Je suis vraiment content d’apprendre toutes ces bonnes nouvelles ! En tout cas, je passerai voir Thelma et Ethan bientôt. Je suis sûr que le bout de chou va m’impressionner en taille… Et peut-être en masse, qui sait » ajouta-t-il en plaisantant. Il avait toujours eu un faible pour les bébés bien en chair. C’était peut-être une des raisons pour lesquelles il donnait toujours trop à manger à Connor, ce qu’Evie ne manquait pas de lui répéter assez régulièrement. « Et comment que Lon’ était heureux ! Elle m’a fait rire, ma soeur, elle est tellement pressée qu’il dise maman aussi. Enfin bon, je peux imaginer… » Sans s’attarder davantage, le jeune homme conduisit son invitée à table, où il multiplia les petites attentions. Il n’avait même pas besoin de se forcer, c’était tout naturel pour lui. Il fallait croire que sa grande soeur l’avait bien entraîné, plus jeune… Mais malgré tout, Kainoa ne pouvait s’empêcher de guetter la réaction de Spencer à ce qu’il avait préparé. Néanmoins, les choses commençaient plutôt bien, puisqu’elle poussa une exclamation ravie à propos de la table bien dressée.

« Je t’en prie, ça me fait plaisir. » Un peu plus détendu, le Gallois lui rendit son sourire. Mais ce n’était pas encore terminé. Qu’en était-il de la nourriture ? Il avait tellement harcelé sa cadette pour qu’elle goûte et re-goûte qu’elle avait dû en être agacée, mais… Et si la rouquine n’appréciait pas les mêmes choses ? Sans toucher à son plat, Kainoa ne se rendait même pas compte qu’il observait Spencer avec un peu trop d’insistance. Finalement, elle exprima une satisfaction qui ne semblait pas feinte et le Baxter se sentit aussitôt soulagé. « Oh, c’est vrai ? Je le dirai à Abbey. » Sa soeur méritait sans doute l’un des plus beaux cadeaux, ne serait-ce que parce que sans elle, il n’aurait pas réussi à préparer une soirée digne de ce nom. « Je pense pas cacher un quelconque talent » reprit-il en riant, avant de se servir à son tour. Spencer avait raison. C’était très bon. Abbey avait assuré. Lui aussi, mais… Le mérite revenait principalement à sa petite soeur. « Je suis content que tu sois là » répondit-il simplement, totalement charmé par le rose qui s’étalait sur les joues de l’Anglaise. Soudain plus à l’aise parce qu’elle aimait ce qui avait été préparé, Kainoa se mit à parler du Chili, s’émerveillant de ce qu’il avait appris auprès des plus grands astrophysiciens et de la qualité du travail accompli, lui racontant quelques anecdotes de son voyage, lui montrant d’autres photos sur son téléphone portable. Il mangeait lentement, mais au moins, leur conversation coulait encore mieux que d’habitude et Spencer paraissait vraiment enchantée d’écouter le récit de ses aventures. Finalement, alors qu’ils venaient de terminer le dessert, les gâteaux gallois, l’étudiant se décida à lui offrir ce qu’il avait ramené pour elle. C’était le grand moment et il sentait son rythme cardiaque s’emballer. Il lui avait ramené des babioles, des souvenirs typiques du touriste revenant du Chili (un poncho très coloré et une petite sculpture en bois), rien d’exceptionnel. Mais ce qui lui tenait véritablement à coeur venait après et, quand elle l’eut remercié, il lui tendit une enveloppe. Il ne savait pas du tout si elle aimerait, ni même si elle comprendrait le sens plus ou moins caché de son cadeau. Mais il fallait qu’il le fasse. Maintenant, aucun retour en arrière n’était possible et, tout gêné, Kainoa baissa les yeux, incapable de soutenir son regard et de sonder l’expression de son visage. L’enveloppe portait le sceau de l’Union Astronomique Internationale, le plus prestigieux dans son genre. Dedans, il y avait une carte du ciel, des explications détaillées ainsi qu’une photo haute qualité d’une comète. Pour lui, ça s’était passé presque comme dans la série qu’il affectionnait tant, The Big Bang Theory. En travaillant à l’ALMA, pour sa plus grande excitation (comme jamais auparavant), il avait découvert une comète et malgré la désignation compliquée et le passage par le comité international de nomenclature des petits objets du Système solaire, le nom qu’il avait proposé avait été adopté. Spencer, précédé d'une lettre identifiant le type de comète, l'année de la découverte, une lettre correspondant à la quinzaine du mois découvert et un chiffre précisant l’ordre chronologique de la découverte durant cette quinzaine... Mais Spencer quand même, au final. Et à l’intérieur de l’enveloppe, il avait glissé une photo d'elle et de lui-même, à l’arrière de laquelle il avait écrit « You’re the brightest one in my sky. » Aux yeux du futur astrophysicien, il n’aurait pas pu faire une déclaration plus explicite, il proposait là ce qu’il avait de mieux, une pure marque d’amour… Maintenant, il restait à voir ce qu’elle en dirait, elle. Et si elle ne saisissait pas ? Et si elle ne l’interprétait pas correctement ? « Je lui ai donné… Ton prénom. » Pire, et si elle n’aimait pas… ? C’était définitivement trop de pression pour Kainoa, qui avait envie de disparaître dans un trou à rats.

_________________


LOST IN LOVE
I swear when our lips touch, I can taste the next sixty years of my life ⊹ Because I could watch you for a single minute and find a thousand things that I love about you.


:
 


Dernière édition par Kainoa Baxter le Mar 23 Fév - 3:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Thomas, Lenny, Rhys & Trystan
TON AVATAR : Holland Roden
TES CRÉDITS : Lolitaes (avatar) & petramaximoff (gifs) & Anaëlle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
En cours : Kainoa - Hope - Lizzie - Nate

RAGOTS PARTAGÉS : 3678
POINTS : 3064
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans. (03/05)
CÔTÉ COEUR : Fiancée à Kainoa. Elle va accoucher de leur premier enfant en Novembre.
PROFESSION : Coiffeuse au chômage.
REPUTATION : Est-ce que le gros caillou qu'elle porte au doigt est là pour nous faire oublier qu'elle a l'air enceinte ? Ces jeunes... Ils sont obligés de tout faire rapidement de nos jours...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Don't go breaking my heart. (SPENCER & KAINOA) Lun 22 Fév - 11:47

Spencer perçoit un peu de gêne en Kainoa quand elle lui demande de parler espagnol mais elle ne se sentait pas coupable de lui avoir demandé, car il ne se mettait pas assez en valeur à son goût. Et puis, comme il n’était pas du genre à lui refuser quelque chose, il cède et finit par s’exécuter avec un sourire timide qu’elle trouve parfaitement craquant. Elle se met à rire d’un air attendri quand il commence. « Evidemment, étoile est l’un des premiers mots que tu as appris… Pourquoi je ne suis pas étonnée ! Mais tu as raison, c’est très joli. » Sauf qu’au final, sa demande se retourne contre la rousse car quand le gallois lui dit dans la langue des catalans qu’elle est très jolie, elle pique un nouveau fard. C’est ridicule mais elle ne peut pas s’en empêcher. Heureusement, son interlocuteur semble plongé dans le même genre de confusion qu’elle et lui assure qu’il ne s’est pas servi de cette phrase pendant son voyage au Chili. Elle sait qu’il ne lui mentirait pas alors elle est véritablement ravie qu’il ne l’ait pas utilisé. « Gracias ! » Murmure t-elle avec un sourire amusé, comme si tout cela n’était en effet qu’un jeu. « En fait, Ana t’as appris tout ce qu’il fallait. » Elle a envie de lui demander d’un air taquin si les chiliennes ne sont pas jolies mais les mots ne franchissent pas la barrière de ses lèvres. Ils n’en sont plus à se taquiner comme quand elle le considérait comme un ami et rien de plus. Cette soirée était différente. Ou du moins, elle semblait l’être. Et pourtant, certaines choses ne changent pas entre eux. Kainoa est toujours aussi modeste, promettant qu’il transmettra les compliments de Spencer à sa sœur dès qu’elle en formule un. Et tous les deux, ils parviennent toujours à parler de tout et rien. En fait, c’était presque comme s’ils n’avaient pas été séparés, comme si Spencer n’avait pas pensé pendant des jours entiers qu’elle l’avait perdu pour de bon. Ils parlèrent donc de Ethan et des premiers mots de Connor avec légèreté avant de passer à table. Une table magnifiquement bien dressée avec un dîner délicieux posé dessus, comme Spencer ne se prive pas de le dire à Kainoa. Un Kainoa qui eut l’air réellement soulagé qu’elle apprécie le repas et la décoration de la table. L’idée qu’il s’inquiète autant de sa réaction contentait l’anglaise. Cela signifiait qu’il avait vraiment préparé tout ça pour elle… En fait, il aurait pu lui servir le ragoût le plus infect qu’il soit, elle aurait été quand même comblée par ce fait. Tout ça, c’était pour elle.

« Mes compliments ne sont pas que pour Abbey, tu sais… » Déclara t-elle d’un air amusé au Baxter pendant qu’il la servait. Elle était surprise de parvenir à parler d’une voix égale alors qu’elle ressentait tant de joie l’envahir face à la tournure que prenait la soirée. Une joie qui atteint son paroxysme quand le Baxter lui retourne sa déclaration timorée, ses prunelles azurs fixées sur elle. Il était content aussi qu’elle soit là… Normal, en même temps, il l’avait invitée. Elle savait qu’elle allait devoir se montrer plus démonstrative mais pour l’instant, elle n’avait pas trouvé le bon moment. Ils partagèrent donc le délicieux dîner que Kainoa avait préparé sans que la rousse ne dise rien. Mais ce n’était pas grave, car l’astrophysicien agrémenta les mets du récit de son fabuleux voyage et Spencer passa un excellent moment. Kainoa savait toujours la passionner et la faire rire quand il lui racontait quelque chose. Et au final, elle avait des « estrellas » dans les yeux, son palais et son imagination en extase. Car elle se régalait autant de la nourriture que des images qu’il faisait naître dans sa tête. Elle cligna des yeux avec surprise quand ils passèrent au dessert. Le temps passait décidément trop vite en la compagnie du gallois. Le Welsh Cake était aussi délicieux que le reste au demeurant. Mais si la rousse pensait avoir tout vu, elle se trompait largement. Kainoa déposa sur la table des petits paquets cadeaux, les poussant avec un sourire radieux vers elle. Sa première réaction fut de froncer les sourcils. Elle ne lui avait demandé qu’un petit souvenir. Hors il y avait deux paquets, et l’un d’eux était assez volumineux. Elle les déballe, se disant presque avec mécontentement qu’il était sans doute la personne la plus généreuse qu’elle connaissait alors que c’était aussi celle qui en avait le moins les moyens. Elle s’attendrit cependant très vite devant la petite figurine de bois finement sculptée qu’elle découvre, ainsi que le poncho coloré typiquement sud-américain. C’est un cadeau parfait pour la grande frileuse qu’elle est. « Oh je les adore, merci ! »

Elle est sur le point de se lever et de contourner la table pour l’embrasser mais il tire une enveloppe de sous la table et lui tend avec un sourire étrange. Perplexe, elle la prend, la retournant dans ses mains avant de l’ouvrir. Elle voit un sceau compliqué sur le devant et elle se dit que ça a quelque chose à voir avec l’astrophysique. Une autre bonne nouvelle de Kainoa ? Avait-il été repéré au Chili et engagé dans un programme super sophistiqué ? Ce serait possible car quand elle veut croiser son regard, elle constate qu’il regarde ailleurs d’un air nerveux. Alors incapable de spéculer plus longtemps, elle défait le rabat de l’enveloppe. Plusieurs papiers tombent de ses mains. Elle les regarde, n’atténuant pas son incompréhension pour autant. Une photo de comète, une photo du ciel… Mais pourquoi ? Une autre photo, une de Kainoa et elle cette fois-ci. Elle la retourne à la recherche d’indices et voit ces mots tracés d’une écriture familière. « You’re the brightest one in my sky. » Les yeux de la rousse retombent sur la photo de la comète et avec émerveillement elle commence à comprendre ce que le Baxter essaye de lui dire à a façon. Elle le regarde, un regard empli d’amour. C’est son grand moment, elle va tout lui dire… Sauf que c’est la voix de Kainoa qui retentit en premier. « Je lui ai donné… Ton prénom » La stupeur cloue un instant l’anglaise sur place. Puis elle relit le premier papier, celui auquel elle n’avait rien compris, pour y découvrir effectivement son prénom suivi d’une série de chiffres. « Tu as… Tu lui as donné mon prénom ? » Elle a l’air stupide à répéter ce qu’il dit mais comment pouvait-on réagir quand on apprenait soudainement qu’il y avait dans l’espace une comète qui portait votre nom ? Que quelqu’un avait eu l’idée de donner votre prénom à une comète. Quelque part dans là, dans l’immensité de la galaxie, il y avait un amas de glace et de poussière prénommée Spencer. Pas Ana-Sofia. Ni même Abbey ou Evie. Non, Spencer.

C’était dément. Il n’y avait pas de mots. Ou peut être que si. Incroyable. Magnifique. Bouleversant. Merveilleux. Extraordinaire. Les yeux de Spencer s’embuent. Ainsi Kainoa ressentait la même chose qu’elle ? Son cœur bondit, bondit et rebondit dans sa poitrine. Comment il avait fait, elle l’ignorait, mais il était parvenu à lui offrir une comète. C’était plus qu’une déclaration… C’était tout. Alors enfin, elle trouve la force de vaincre ses peurs. Elle se lève, et desserre ses doigts tremblants du papier pour déposer les précieux documents sur la table. Elle contourne cette dernière pour se rapprocher de Kainoa. Les joues brûlantes, un sourire définitivement ancré sur ses lèvres, elle attrape ses deux mains pour qu’il se lève et soit bien face à elle pour ce qui allait suivre. Elle plante ses yeux dans les siens. « Toi, tu es le ciel tout entier… My whole sky. » Murmure t-elle en réponse à ce qu’il y avait écrit au dos de la photo. Kainoa, sa joie, sa folie, son vertige. Lui seul pouvait l’emporter comme ça vers des affres de bonheur.. . Lentement, prenant tout son temps, elle pose ses mains de chaque côté de son visage. « Tu es fou. » Énonce t-elle posément malgré les battements erratiques de organe cardiaque. « Mais moi, je crois bien que je suis tout aussi folle. Folle de toi. » Puis doucement, elle dépose ses lèvres sur siennes. Ils se sont déjà embrassés mais celui-là, sera le premier vrai baiser qui comptera vraiment. Celui qui vaut plus que tous les vains remerciements qu’elle peut lui adresser pour la déclaration sans pareil qu’il vient de lui faire.

_________________

That's some type of love ❥ When the world's on fire, we won't even move. There is no reason if I'm here with you. When were old and gray And our faces changed, There won't be a moment, when my heart don't feel the same. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Colton Haynes.
TES CRÉDITS : Pigfarts is real + Anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Abbey - Hope - Spencer)
À venir : Faith - Lloyd - Fiona - Sameen.
RAGOTS PARTAGÉS : 5936
POINTS : 4850
ARRIVÉE À TENBY : 01/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (13.04.91)
CÔTÉ COEUR : Fiancé à Spencer, ils attendent un heureux événement.
PROFESSION : Astrophysicien.
REPUTATION : Vous croyez que c'est parce qu'elle est enceinte qu'ils sont pressés de se marier ? Ça m'a l'air un peu précipité, tout ça...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Don't go breaking my heart. (SPENCER & KAINOA) Mar 23 Fév - 4:14


Pour le plus grand plaisir de Kainoa, le dîner se déroulait à la perfection… Du moins, pour l’instant. Car malgré son enthousiasme débordant vis-à-vis de ses aventures chiliennes, intérieurement, le jeune homme n’en menait pas large. Plus la fin du repas approchait, plus il sentait une vague de stress l’envahir. Il ne reculerait pas, c’était une certitude. Mais il n’en appréhendait pas moins la suite, c’est-à-dire la réponse de Spencer à sa déclaration d’amour assez particulière. Le pire, ce serait peut-être de lire de la pitié dans ses yeux. Parce que s’il y avait une seule chose que Kainoa ne craignait pas, c’était bien de se faire jeter comme un malpropre. La petite Anglaise était trop gentille, trop bien élevée, trop aimable pour le traiter ainsi. Mais au final, le résultat serait le même, si elle en venait à lui avouer qu’elle ne partageait pas ses sentiments. C’était peut-être aussi en partie pour cette raison qu’il avait préféré l’inviter chez lui plutôt qu’au restaurant… Si elle le « rejetait », ce serait au moins en privé et pas devant une foule de gens face auxquels il éprouverait un mal fou à garder un semblant de contenance. Les deux autres raisons ? Non seulement il avait envie de tout bien faire jusqu’au bout en cuisinant spécialement pour elle, mais après son escapade sur le continent américain, il se retrouvait aussi à la dèche, encore plus que d’habitude. Elle aurait proposé de l’inviter et ça, c’était hors de question. En temps normal, il ne trouvait déjà ça pas du tout classe, mais en plus s’il souhaitait lui déclarer sa flamme, c’était encore pire !

Prenant son courage à deux mains, Kainoa remit finalement la fameuse enveloppe à sa destinataire. Plusieurs secondes s’écoulèrent et un silence s’installa, ce qui représentait une véritable torture pour le Gallois. Finalement, il se résolut à prononcer quelques mots, maudissant son incapacité à lui faire un grand discours digne de Shakespeare. Un jour, peut-être, si elle lui en laissait l’occasion. Pour l’instant, il se sentait plus tétanisé qu’autre chose, encore effaré à l’idée qu’il n’ait fait que tout gâcher en lui avouant non seulement ses sentiments, mais aussi l’ampleur de ces derniers. On ne donnait pas à une comète le prénom de quelqu’un qu’on n’aimait pas tant que ça… Et si elle lui disait que ce n’était pas réciproque (pire, qu’elle avait un autre homme dans sa vie), comment pourrait-il seulement faire semblant d’aller bien ? Il réussirait à se contenir tant qu’elle était là, mais ensuite… Sa précédente rupture l’avait déjà anéanti, environ un an auparavant. Il n’était pas certain que son coeur résiste à un nouvel assaut. Mais de toute façon, le reste ne dépendait pas de lui. Désormais, la balle était entièrement dans le camp de Spencer et, toujours aussi nerveux, Kainoa osa enfin lever la tête lorsqu’elle finit par ouvrir la bouche. Elle exprima d’abord de la surprise, ce qui n’avait rien d’étonnant. Elle n’en revenait visiblement pas et… Elle semblait en avoir les larmes aux yeux.

Les larmes aux yeux ? Non, non, ça, ce n’était pas du tout prévu au programme… Inquiet, l’étudiant ne détacha pas son regard de la jeune femme. Est-ce que c’était bon signe parce qu’elle voulait pleurer de joie ? Ou est-ce que c’était une mauvaise chose parce qu’elle était triste de devoir le repousser ? Il n’en avait aucune idée et, à l’instant précis, il avait juste envie de se flinguer parce qu’il était tout bonnement incapable de faire preuve d’un tant soit peu de finesse en psychologie humaine. Finalement, Spencer se leva, déposa l’enveloppe et les documents sur la table, avant de s’approcher de lui. Saisissant ses mains, elle l’incita à se lever et il obtempéra sans broncher, tel un automate. Maintenant qu’il commençait à comprendre, il avait l’impression que son rythme cardiaque s’emballait comme jamais auparavant. Il plongea son regard dans le sien, fasciné par les nuances de couleur de ses iris, submergé par l’intensité de l’amour qu’il ressentait pour elle. Quand elle formula une réponse qui rebondissait à la phrase qu’il avait écrite au dos de leur photo, il crut bien que son coeur allait exploser dans sa poitrine. Intérieurement, c’était un véritable festival, un soulagement intense, une joie sans pareille, du bonheur à l’état pur. Et en plus, ce n’était pas fini. Elle poursuivit et un sourire s’étala sur le visage de Kainoa, jusqu’aux oreilles. Elle l’aimait aussi. C’était tellement énorme qu’il arrivait à peine à réaliser ce que ça représentait… Avant qu’elle ne pose les mains sur son visage et ses lèvres sur les siennes. Envoûté, il se laissa porter par la magie du moment, lui rendant son baiser avec une tendresse sans égale. Il passa les deux bras autour de sa taille et l’attira un peu plus contre lui, profitant de cet échange et de cette proximité qui lui apportaient une chaleur plus que bénéfique. Finalement, il se détacha légèrement d’elle, mais posa son front contre le sien, la regardant dans les yeux. « Je t’aime, Spencer » souffla-t-il. C’était un tel ravissement de pouvoir prononcer enfin ces mots magiques. « Je veux plus être loin de toi » avoua-t-il ensuite, bien décidé à faire ses confessions jusqu’au bout. Il se pencha à nouveau pour l’embrasser, resserrant leur étreinte, comme s’il avait peur qu’ils soient séparés, comme s’il avait peur d’être en manque d’elle et de tous les sentiments enchanteurs qu’elle lui apportait. Spencer, celle qui l’avait fait renaître, celle qui lui prouvait qu’il fallait garder espoir même après avoir rencontré des épreuves qui paraissaient insurmontables. Sa force et sa faiblesse, son condensé d’amour, de bonheur et de soleil.

_________________


LOST IN LOVE
I swear when our lips touch, I can taste the next sixty years of my life ⊹ Because I could watch you for a single minute and find a thousand things that I love about you.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Thomas, Lenny, Rhys & Trystan
TON AVATAR : Holland Roden
TES CRÉDITS : Lolitaes (avatar) & petramaximoff (gifs) & Anaëlle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
En cours : Kainoa - Hope - Lizzie - Nate

RAGOTS PARTAGÉS : 3678
POINTS : 3064
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans. (03/05)
CÔTÉ COEUR : Fiancée à Kainoa. Elle va accoucher de leur premier enfant en Novembre.
PROFESSION : Coiffeuse au chômage.
REPUTATION : Est-ce que le gros caillou qu'elle porte au doigt est là pour nous faire oublier qu'elle a l'air enceinte ? Ces jeunes... Ils sont obligés de tout faire rapidement de nos jours...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Don't go breaking my heart. (SPENCER & KAINOA) Jeu 25 Fév - 19:24

Après les déconvenues amoureuses qu’elle avait connues, Spencer s’était faite à l’idée que l’amour parfait n’existait pas. Ou bien qu’il n’était pas pour elle. En tout cas, elle avait arrêté d’espérer, d’imaginer qu’un jour elle le trouverait. La vie était cruelle et tout ne se finissait pas bien comme dans les films. Sauf que Kainoa venait de faire basculer cette certitude. La soirée qu’il était en train de lui offrir était digne d’une comédie romantique. Non, c’était encore mieux. Car elle n’en était pas la spectatrice passive mais la principale protagoniste. Et encore, il n’était pas certain qu’une héroïne de comédie sentimentale ait reçu un cadeau aussi précieux qu’elle, une déclaration si poétique. La coiffeuse a l’impression qu’elle va défaillir de bonheur. En fait, la seule chose qui la maintient encore sur ses pieds, c’est qu’elle n’arrive pas encore pleinement à réaliser ce qui se passe. Elle n’était définitivement pas habituée à ce que ses rêves deviennent réalité. Surtout quand au final, la réalité les dépassait. Alors, elle cesse de réfléchir et se laisse porter par la magie de cet instant unique. Et de la magie, il y en avait dans le long regard qu’elle échange avec Kainoa avant qu’ils ne s’embrassent. C’est comme si elle venait de retrouver la vue. Elle avait passé tant de temps à tenter de dissimuler ses sentiments pour lui, à détourner le regard… Alors que si elle avait simplement pris le temps d’observer les prunelles bleues du Baxter, elle aurait remarqué comment il la regardait. Et ils auraient perdu bien moins de temps. Oui, ils avaient perdu beaucoup de temps. C’est peut être pour ça que le baiser qu’ils échangent a des airs de rattrapage. Leurs lèvres se verrouillent presque de façon désespérée. Mais leurs gestes ne sont pas brusques pour autant. Au contraire, Kainoa embrasse Spencer avec tendresse, l’attirant doucement contre lui, posant ses mains sur sa taille. Elle se colle contre son torse, désireuse de s’imprégner de la chaleur qu’il dégage. Elle remarque alors combien leurs deux cœurs battent à la chamade. La rousse a d’ailleurs le vertige mais pour rien au monde, elle ne voudrait que ce vertige disparaisse. Ses mains à elle encadrent toujours le visage de Kainoa. Terrifiée à l’idée qu’il lui échappe une nouvelle fois, elle a besoin de sentir la peau douce du jeune homme sous ses doigts.

D’ailleurs, elle ne le relâche pas, même quand il écarte doucement son visage, cherchant sans doute à reprendre son souffle. Pour sa part, elle voulait bien arrêter de respirer si ça signifiait pouvoir garder ses lèvres sur celles de Kainoa. Sauf que ce dernier a visiblement besoin de dire quelque chose. Elle pensait qu’il ne pouvait pas lui faire de plus belle déclaration que celle faite précédemment mais il lui donne tort. Son front collé contre le sien, il lui murmure de nouveaux mots d’amour. Des mots qui s’accrochent au cœur de l’anglaise, le gonflant de bonheur. Il les a dit. Les trois petits mots. Spencer sent son vertige augmenter surtout que les yeux de Kainoa sont toujours rivés aux siens. « Je… Je ne veux plus être loin de toi non plus. » Parvient-elle à dire, pas loin de pleurer de frustration. Pourquoi ne parvenait-elle pas à lui retourner son « je t’aime » ? La réponse lui vient naturellement. Elle l’aime aussi, ce n’est pas la question. Non, le problème, c’est qu’elle a peur. Ce n’est pas le genre de Kainoa de jouer avec les sentiments des autres, elle le sait mais avant lui, elle a affronté des années de déconvenues. Pour ne pas dire de souffrances. Et le dernier homme à qui elle avait dit « je t’aime »… Et bien, il avait fait de sa vie un enfer. Malgré ce qu’elle avait pensé, elle n’était pas totalement prête.

Elle ne veut pas perdre le Baxter pour autant, alors elle lui parle avec franchise, lui retournant au final des paroles d’amour. Sauf que ce n’était peut être pas celles qu’il attendait. Elle lui adresse un sourire amusé pour cacher son angoisse, se rappelant avec tendresse de leurs débuts hésitants. « On a tout fait à l’envers nous deux… » C’est vrai, ils avaient couché ensembles avant même de tomber amoureux l’un de l’autre… « Mais maintenant, je sais ce que je veux. Et c’est toi. Je veux qu’on soit ensemble. C’est juste que je… veux faire les choses bien cette fois-ci. Je voudrais qu’on… on prenne notre temps. Je ne veux pas qu’on se précipite et qu’on gâche tout. » Elle caresse doucement sa joue, constatant qu’elle avait toujours autant de mal à exprimer ses sentiments. Elle ne parvient pas à lui expliquer qu’elle a peur et pourquoi. Elle a peur de le vexer, qu’il pense qu’elle n’a pas confiance en lui. Mais elle se rend aussi compte qu’elle a l’air de reculer alors elle se force à être totalement franche et parvient finalement à articuler les mots fatidiques. « Je t’aime aussi… Mais j’ai peur... » Elle se sent vraiment ridicule et sentir le souffle de Kainoa contre sa joue ne l’aide pas à se concentrer sur les mots qu’elle cherche à prononcer. « Je suis désolée… Je crois qu’il va falloir que tu sois… patient avec moi. » Et puis, parce que Kai avait resserrée son étreinte tandis qu’elle parlait, cherchant à nouveau sa bouche, elle le lui offre, laissant glisser ses bras autour de son cou pour que leurs deux corps soient encore plus proches. Une nouvelle fois, elle comptait sur un baiser pour s’exprimer mieux qu’elle.


_________________

That's some type of love ❥ When the world's on fire, we won't even move. There is no reason if I'm here with you. When were old and gray And our faces changed, There won't be a moment, when my heart don't feel the same. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Colton Haynes.
TES CRÉDITS : Pigfarts is real + Anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Abbey - Hope - Spencer)
À venir : Faith - Lloyd - Fiona - Sameen.
RAGOTS PARTAGÉS : 5936
POINTS : 4850
ARRIVÉE À TENBY : 01/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (13.04.91)
CÔTÉ COEUR : Fiancé à Spencer, ils attendent un heureux événement.
PROFESSION : Astrophysicien.
REPUTATION : Vous croyez que c'est parce qu'elle est enceinte qu'ils sont pressés de se marier ? Ça m'a l'air un peu précipité, tout ça...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Don't go breaking my heart. (SPENCER & KAINOA) Ven 26 Fév - 5:08


Une sensation d’ivresse, l’une des meilleures au monde, envahissait Kainoa. Il avait été en couple pendant environ huit ans, ce qui était énorme pour son âge… Pourtant, il avait l’impression de redécouvrir les joies de l’amour, sous un nouveau jour, avec un attrait supplémentaire. Maintenant que Spencer se tenait près de lui, il peinait à comprendre comment il avait pu mettre tout ce temps avant de réaliser qu’elle lui était indispensable. Il avait été stupide au point de laisser ses craintes profondément enfouies lui dicter sa conduite, passant ainsi à côté d’une occasion magnifique de renouer avec l’un des plus beaux sentiments qui soient. Certes, les risques étaient bel et bien présents… Mais maintenant, tout lui semblait dérisoire, pour la simple raison que ses lèvres se pressaient contre les siennes et que son corps se rapprochait inexorablement du sien. Néanmoins, malgré la perfection du moment, l’harmonie évidente, l’alchimie indéniable, Spencer ne semblait pas tout à fait à l’aise. Est-ce qu’elle regrettait déjà ce qui s’était passé ? Il en avait peut-être trop fait… Oui, ça devait être ça. Si ça se trouvait, elle avait pris peur… Ou quelque chose dans le genre. Il ne demandait qu’à comprendre parce qu’il n’avait rien remarqué de son embarras, alors il pouvait encore moins en expliquer la raison. Sans l’interrompre, il l’écouta, hochant la tête en signe d’assentiment quand elle rappela qu’ils avaient tout fait à l’envers. Elle avait raison… Et à la base, Kainoa n’avait jamais été du genre à agir ainsi. Ce dont il avait besoin, lui, c’était de stabilité, pas de relations d’une nuit comme il en existaient tant. Ce qu’il avait vécu avec Ana-Sofia pendant plusieurs mois, par exemple, ça ne lui ressemblait pas vraiment. Pourtant, c’était sûrement aussi un peu grâce à elle qu’il n’avait pas perdu pied après le départ de Sunshine. Mais il avait toujours su qu’il voulait autre chose, pas une relation éphémère mais quelque chose de solide, basé sur des sentiments et pas seulement sur du sexe. Et apparemment, Ana aussi l’avait toujours su, même quand lui avait douté de tout, douté du fait qu’il puisse retomber amoureux, douté du fait qu’une autre puisse l’aimer un jour… Alors oui, durant l’année écoulée, le jeune homme avait pris les choses à la légère, parce qu’il ne pouvait s’empêcher de se dire qu’en essayant de bien faire, on finissait par se casser la figure. Et même avec Spencer, les choses ne s’étaient pas passées comme prévu. Mais maintenant, il comptait bien se rattraper. Il avait l’impression de s’être assagi à nouveau et surtout… Surtout, si sa relation avec Ana était redevenue platonique et qu’il n’avait prêté attention à aucune des filles qu’il avait croisé au Chili ou ailleurs, c’était bel et bien parce qu’une seule avec pris la place dans son coeur. Même sans savoir si ce qu’il éprouvait était réciproque, Kainoa n’avait pas pu empêcher l’image de Spencer d’envahir littéralement ses pensées.

Maintenant qu’elle lui disait qu’elle l’aimait aussi, rien d’autre n’avait d’importance, aucun obstacle ne lui semblait insurmontable. Il avait juste envie de la serrer encore dans ses bras pour lui montrer qu’il serait toujours là, pour la protéger et la chérir. Si c’était bel et bien lui qu’elle voulait, alors c’était ce qu’il ferait… Et même si ce n’était pas lui, d’ailleurs (mais d’une manière différente, forcément). Comme pour le lui prouver, il resserra son étreinte autour d’elle, n’osant pas encore prononcer le moindre mot, parce qu’elle ne semblait pas avoir fini de s’exprimer. Elle glissa les bras autour de son cou et il lui adressa un sourire qui se voulait rassurant, avant qu’elle ne capture à nouveau ses lèvres, avec une douceur infinie. L’étudiant ne se priva pas de lui rendre son baiser, mais, aussi agréable que ce soit, il y mit un terme assez rapidement. Son discours lui avait donné l’impression qu’elle se sentait mal. Or, il ne voulait pas que ce soit le cas. Il fallait forcément qu’il lui réponde quelque chose et il avait le sentiment que plus tôt il le ferait, mieux ce serait. « Spence… Essaye de ne pas trop t’inquiéter… On prendra le temps qu’il faudra. Je te l’promets. » De toute façon, il aurait été capable d’attendre bien plus longtemps pour obtenir ne serait-ce qu’un tout petit peu d’amour de sa part. « Et puis ne sois pas désolée. C’est normal d’avoir peur. » En réalité, lui aussi avait peur… Mais il ne voulait pas le dire, parce qu’il cherchait à l’apaiser, pas à renforcer ses craintes. En plus… En plus, vu ce qu’elle avait traversé, elle avait de quoi être bien plus traumatisée que lui. L’homme qu’elle avait épousé la battait et, rien qu’en y pensant, il avait la chair de poule. Comme toute personne un tant soit peu déçue, elle avait sûrement du mal à ouvrir encore complètement son coeur. Deux rescapés de l’amour… Ils s’en sortiraient probablement tous les deux, non ? En tout cas, il comptait bien faire autant d’efforts que possible dans ce sens. « T’en fais pas. De toute façon, je pars pas. Ça va aller. Je suis là, avec toi. » Autant physiquement parlant à l’instant précis, que figurément parlant à tout moment. Et comme il ne voulait pas lui donner l’impression de lui mettre la pression, il l’embrassa tendrement sur le front, avant de lever une main pour caresser sa joue. La beauté de ses traits le stupéfiait. « Est-ce que t’as encore faim ? » demanda-t-il, comme si c’était tout à fait naturel de passer de quelque chose d’aussi sérieux à un sujet aussi léger, aussi terre-à-terre. Mais encore une fois, il tenait à lui montrer qu’il la suivait dans l’idée de ne rien précipiter.

_________________


LOST IN LOVE
I swear when our lips touch, I can taste the next sixty years of my life ⊹ Because I could watch you for a single minute and find a thousand things that I love about you.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Thomas, Lenny, Rhys & Trystan
TON AVATAR : Holland Roden
TES CRÉDITS : Lolitaes (avatar) & petramaximoff (gifs) & Anaëlle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
En cours : Kainoa - Hope - Lizzie - Nate

RAGOTS PARTAGÉS : 3678
POINTS : 3064
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans. (03/05)
CÔTÉ COEUR : Fiancée à Kainoa. Elle va accoucher de leur premier enfant en Novembre.
PROFESSION : Coiffeuse au chômage.
REPUTATION : Est-ce que le gros caillou qu'elle porte au doigt est là pour nous faire oublier qu'elle a l'air enceinte ? Ces jeunes... Ils sont obligés de tout faire rapidement de nos jours...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Don't go breaking my heart. (SPENCER & KAINOA) Dim 28 Fév - 21:10

Au fur et à mesure qu’elle avait avancé dans sa confession, Spencer avait scruté avec de plus en plus d’attention le visage de Kainoa. Elle cherchait à y déceler un signe de déception, d’impatience ou même d’incompréhension mais ce ne fut pas le cas. En fait, ce fut plutôt le contraire. Elle ne lisait que amour et tendresse dans les yeux du Baxter. Il l’écoutait pourtant avec attention, hochant la tête avec bienveillance. Il l’avait donc bien entendu exprimer sa peur. Et il ne le prenait pas mal. En tout cas, il ne la repoussa pas quand elle initia un nouveau baiser, l’embrassant avec plus de douceur que la première fois si c’était possible. Sauf que cette fois-ci leurs lèvres se séparèrent plus vite car l’étudiant semblait visiblement vouloir opposer une réponse à Spencer. La rousse ne pensait pas cela nécessaire. Pour elle, Kainoa lui avait donné la réponse qu’elle attendait. De manière implicite, certes, mais c’était plus que suffisant pour elle. Néanmoins, il lui opposa tout de même des mots de réconfort, lui faisant la promesse qu’ils ne précipiteraient pas les choses entre eux. Elle hocha la tête avec reconnaissance, sentant que son amour pour lui ne faisait que grandir après cela. Il l’avait prise au sérieux, il ne s’était pas moqué d’elle et ça, ça n’avait pas de prix. « Je… Merci. » Souffla t-elle un peu piteuse à l’idée d’avoir un peu gâchée l’ambiance, la magie de cette soirée. Elle n’était pas dupe, elle voyait bien que Kainoa la regardait à présent avec une sorte d’inquiétude dans le regard. Elle s’en voulait d’avoir éveillé ce sentiment en lui. Imaginait-il que les sentiments qu’elle éprouvait pour lui étaient moindres par rapport aux siens ? ll fallait qu’elle trouve le moyen de mieux lui faire comprendre que ce n’était pas lui le problème. Amoureuse de lui, elle l’était. Assurément et irrémédiablement. Et elle l’avait enfin compris quand elle avait repoussé Nate après avoir rêvé que le musicien soit sien pendant des années…

Mais Kainoa n’a pas finit de la rassurer et elle sent les prémices d’un grand soulagement l’étreindre quand il prononce exactement les mots qu’elle avait besoin d’entendre sans le savoir. Il avait compris ce qu’elle voulait. Des certitudes. L’assurance qu’il ne le ferait pas souffrir. Qu’il serait là pour elle… Cette fois-ci, la réponse de Spence vient beaucoup plus naturellement. « Tant mieux parce que… Je suis bien avec toi… » Dit-elle avec un sourire, un peu rassérénée. Elle se sentait mieux que bien. En fait, elle se sentait en sécurité avec lui. Il la traitait comme si elle était précieuse. Il méritait indéniablement sa confiance. Alors, elle continue ses déclarations. « Je ne veux plus être séparée de toi. J’ai cru mourir quand tu es parti au Chili… » Il y avait un peu d’exagération car il n’était parti que deux semaines mais le sentiment que le manque de lui avait provoqué ressemblait quand même un peu à de l’agonie. Ou alors était-ce simplement l’idée qu’il ait pu appartenir à une autre ? Parce qu’elle devait l’avouer, elle avait vraiment cru le perdre au profit d’Ana. En tout cas, Kainoa n’est pas un menteur et quand il dit qu’il va rester près d’elle, il le fait pour de bon, déposant un tendre baiser sur son front. Elle ferme les yeux, se sentant tout simplement bénie d’être parvenue d’une façon à une autre à gagner son amour. Il ne lui restait plus qu’à s’en montrer digne. Elle se promit de tout faire pour. Même si la tâche s’annonçait ardu car l’étudiant n’est pas loin d’atteindre la perfection à ses yeux.

Kainoa lui caresse ensuite la joue, lui demandant si elle a faim. L’anglaise a un sourire amusé, comprenant qu’il essaye de ramener l’ambiance légère qui régnait précédemment. « C’est sérieux comme question ? Je crois que je ne vais plus rien pouvoir avaler pendant deux semaines. Tu as encore faim toi ? » Dit-elle en faisant référence au copieux repas qu’ils avaient partagé. Et finalement, elle arrive à un peu moins se prendre au sérieux elle-même. Tout allait bien, c’était Kainoa. Et comment quelque chose de mauvais pourrait-il découler du merveilleux sentiment qu’elle éprouvait à son égard ? Elle devait le célébrer pas en avoir peur. Alors elle redevient plus espiègle. « D’ailleurs, ce dîner était vraiment parfait ! Je crois qu’on peut dire qu’il fait office de premier rendez-vous officiel… Bon normalement, il n’y a pas de baiser au premier rendez-vous mais  je suppose que des exceptions existent quand le garçon offre une comète à la fille. » Doucement, elle attrape la main du gallois, la retirant de sa joue pour l’embrasser tendrement. Puis elle la garde dans la sienne, l’entraînant vers le canapé. Au passage, elle attrape l’enveloppe abandonnée sur la table. « Je veux qu’on revienne là-dessus, que tu m’expliques tout. Tu l’as découverte alors si tu as pu lui donner mon prénom ? » Ils s’installent donc sur le sofa, Spencer se blottissant contre Kai tandis qu’il passe un bras autour de son épaule. Elle voulait rester dans ses bras d’une façon ou d’une autre. Et puis, c’était tellement naturel… Que sa petite crise lui semblait à présent ridicule.

_________________

That's some type of love ❥ When the world's on fire, we won't even move. There is no reason if I'm here with you. When were old and gray And our faces changed, There won't be a moment, when my heart don't feel the same. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Colton Haynes.
TES CRÉDITS : Pigfarts is real + Anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Abbey - Hope - Spencer)
À venir : Faith - Lloyd - Fiona - Sameen.
RAGOTS PARTAGÉS : 5936
POINTS : 4850
ARRIVÉE À TENBY : 01/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (13.04.91)
CÔTÉ COEUR : Fiancé à Spencer, ils attendent un heureux événement.
PROFESSION : Astrophysicien.
REPUTATION : Vous croyez que c'est parce qu'elle est enceinte qu'ils sont pressés de se marier ? Ça m'a l'air un peu précipité, tout ça...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Don't go breaking my heart. (SPENCER & KAINOA) Lun 29 Fév - 2:58


Assurément, Kainoa était plus doué pour expliquer des notions difficiles de physique que le mystère de l’amour, il avait aussi plus de facilités à discourir sur des formules complexes que sur ses sentiments, mais une chose était certaine, il était capable d’être plein d’attentions pour la femme qu’il aimait. Il était maladroit, oui, mais il se rattrapait dans d’autres domaines ou du moins, il essayait de le faire. Mais en l’occurence, ça ne représentait même pas un effort. Rassurer Spencer, prendre soin d’elle, faire en sorte qu’elle se sente en sécurité, c’était comme une évidence, quelque chose de tout à fait naturel pour lui. Il en ressentait presque le besoin, quasiment depuis le jour où ils s’étaient rencontrés, quand il avait incidemment découvert qu’elle avait subi des violences. Au fil du temps, cette préoccupation avait pris de plus en plus de place dans son esprit, le poussant à redoubler de vigilance en ce qui la concernait, sans même qu’elle le sache. Il avait toujours cherché à la protéger, l’air de rien. C’était précisément ce qui avait fini par les rapprocher l’un de l’autre, à tel point qu’ils avaient fini par tisser une très belle amitié. Puis les choses s’étaient mélangées, étaient devenues confuses, les embrouillant tous les deux. Maintenant qu’il savait enfin que ce que l’amour qu’il éprouvait à son égard était partagé, Kainoa avait l’impression qu’une onde de bonheur l’avait envahi et qu’une bulle s’était formée autour d’eux. Il ne voulait gâcher ça pour rien au monde, aussi aurait-il probablement tout accepté, si elle lui avait demandé d’attendre qu’elle règle certaines choses, si elle lui avait dit qu’elle préférait entretenir une relation secrète… Bref, autant dire qu’il en était sacrément mordu et, comme il se connaissait, il savait parfaitement ce que ça voulait dire et ce que ça impliquerait. Il serait aux petits soins pour elle et lui serait entièrement dévoué, il en était absolument persuadé. C’était quelque chose d’assez flippant, au fond… Mais le jeune homme avait tellement essayé de refouler ses sentiments que maintenant, il voulait y donner libre cours, lui prouver à quel point il était amoureux d’elle. S’il fallait gagner un peu plus sa confiance, il ferait tout le nécessaire.

Mais pour le moment, la sublime rouquine semblait rassurée, ou alors il interprétait vraiment mal les signaux qu’elle lui envoyait. Son visage paraissait plus détendu et le sourire qu’elle affichait avait l’air tout à fait sincère. Lui-même se sentit tout de suite mieux et, lorsqu’elle lui poursuivit ses aveux, il se sentit fondre à nouveau. Elle était vraiment trop mignonne et, sans la moindre hésitation, il resserra son étreinte autour d’elle. « T’inquiète pas, on se séparera plus. La distance… C’est ça qui m’a fait comprendre un tas de choses. Comme le fait que je peux plus me passer de toi. » Sinon, il n’aurait certainement pas donné son prénom à une comète. Aux yeux du passionné qu’il était, de l’astrophysicien en devenir, ça représentait presque tout. Apparemment, au vu de sa réaction, la jeune femme l’avait bien compris. Alors, comme tout semblait être clair entre eux, comme les choses avaient été mises à plat et qu’ils s’étaient tous les deux exprimés d’une manière émouvante, il préféra lui montrer d’une autre façon qu’il se souciait d’elle et de son bien-être. En réalité, il avait l’impression que Spencer avait perdu un peu de poids et il espérait vraiment que ça n’avait rien à voir avec l’opération qu’elle avait subie. Elle lui avait affirmé qu’elle s’en remettait bien, qu’aucune infection n’avait été repérée, mais il savait aussi que s’il y avait quelque chose, elle ne voudrait pas l’inquiéter en se plaignant ou quoi que ce soit dans le genre. Il fut donc un peu rassuré d’apprendre qu’elle avait très bien mangé. « Non, t’en fais pas, j’ai plus faim… » Il jeta un coup d’oeil à la table. Il aurait pu avaler plus de nourriture, mais il savait aussi que ce n’était pas raisonnable et que s’il le faisait, il devrait augmenter la quantité de ses exercices physiques le lendemain matin. « Pourquoi, si je te disais que c’était le cas, tu t’enfuirais en courant ? » Puisque c’était à elle qu’il voulait plaire… Mais il plaisantait plus qu’autre chose. Après tout, elle l’avait vu manger un nombre incalculable de fois, ce n’était pas une surprise pour elle.

En l’entendant affirmer que c’était le dîner parfait, les lèvres de Kainoa s’étirèrent à nouveau en un sourire. « Je suis vraiment content que tu le penses. » Elle le faisait rire avec son truc de premier rendez-vous et de baiser… Il reconnaissait bien là une adepte de comédies romantiques, comme celles qu’il trouvait parfois chez Abbey. « Je vais noter la date de notre premier rendez-vous alors. J’ai pas envie que tu me tortures si jamais j’oublie… » Il se laissa entraîner vers le canapé, tout heureux qu’elle se blottisse contre lui. Il passa un bras d’elle, caressant machinalement son épaule, attrapant son autre main dans la sienne. Il avait l’impression de vivre un rêve éveillé. C’était ce qu’il voulait depuis ce qui lui semblait être une éternité maintenant… « Tu es sûre de vouloir m’entraîner sur ce chemin-là ? » plaisanta-t-il. « Eh bien oui, je l’ai découverte… T’imagines bien ce que ça représentait pour moi, j’ai cru que j’allais mourir de joie, que je pouvais partir en paix parce que j’avais accompli mon chemin en ce bas monde ! » Il exagérait un peu, mais à peine. « Puis je me suis rendu compte que j’avais encore autre chose à faire… Une personne supplémentaire dont j’avais… Enfin, dont j’ai envie de prendre soin. » Il se pencha pour l’embrasser sur la joue. Mais, puisque la question venait d’elle-même, il entreprit de lui expliquer aussi simplement que possible comment ça s’était passé, sans entrer dans les détails. Il eut quand même l’impression que son exposé n’était pas si court que ça. « Est-ce que tu t’endors ? »

_________________


LOST IN LOVE
I swear when our lips touch, I can taste the next sixty years of my life ⊹ Because I could watch you for a single minute and find a thousand things that I love about you.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Thomas, Lenny, Rhys & Trystan
TON AVATAR : Holland Roden
TES CRÉDITS : Lolitaes (avatar) & petramaximoff (gifs) & Anaëlle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
En cours : Kainoa - Hope - Lizzie - Nate

RAGOTS PARTAGÉS : 3678
POINTS : 3064
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans. (03/05)
CÔTÉ COEUR : Fiancée à Kainoa. Elle va accoucher de leur premier enfant en Novembre.
PROFESSION : Coiffeuse au chômage.
REPUTATION : Est-ce que le gros caillou qu'elle porte au doigt est là pour nous faire oublier qu'elle a l'air enceinte ? Ces jeunes... Ils sont obligés de tout faire rapidement de nos jours...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Don't go breaking my heart. (SPENCER & KAINOA) Mar 1 Mar - 20:10

« Et toi, tu me croirais si je disais que je n’ai aucune envie de m’enfuir ? » Réplique Spencer avec un sourire amusé. Ils plaisantaient sur la nourriture mais il y avait une lueur de sérieux dans le regard de la rousse. Une lueur qui signifiait qu’elle parlait d’une façon bien plus générale. En fait, plus les minutes passaient, plus elle s’en voulait de sa réaction quand Kainoa lui avait dit « je t’aime. » Elle n’aurait pas dû avoir peur, se dire que c’était trop rapide. Certes, il lui avait offert les mots sacrés juste après ce qu’elle considérait comme leur premier vrai baiser mais n’avaient-ils pas attendus suffisamment longtemps pour dévoiler leurs sentiments ? Le couple qu’il venait de former n’avait rien de banal et elle devait arrêter de le comparer à ses autres mauvaises expériences. Si elle avait peur d’avancer avec Kainoa, elle n’avancerait jamais avec personne. Car il était vraiment celui qu’elle attendait. Ses relations du passé l’avait brisée mais elle devait donner une chance au gallois d’apaiser ses blessures et de lui redonner foi en l’amour. Il en était capable, elle le savait… A côté de ce constat, les doutes de l’anglaise lui paraissaient bien ridicules. Alors, elle les efface de son cœur et tente de montrer à son amoureux qu’elle les regrette déjà. « Car crois-moi, la réciproque est vrai. Je ne peux pas me passer de toi, non plus. » Elle prouve ses paroles en l’entraînant pour une tendre étreinte sur le sofa, se promettant de ne plus gâcher la soirée. Elle parvient même à faire preuve un peu d’autodérision sur son attitude, énonçant d’un ton docte les règles en matière de rencards. Bien entendu, elle n’y croit pas une seconde. Elle était même intimement convaincue que la vie n’avait rien d’une comédie romantique même si elle se définissait elle-même comme romantique. Elle plaisante tout de même un peu avec Kai à ce sujet. « Oui, note-là, je compte bien t’interroger très souvent sur nos dates clés » Ils savent tous les deux qu’elle n’est pas ce genre de fille. A vrai dire, elle fait rarement des scènes. Sinon, sa remarque sur le Chili aurait été bien plus teintée d’amertume. Mais elle ne ferait pas de remarques à propos d’Ana ce soir. Déjà parce qu’elle ne pouvait plus se sentir menacée par la mexicaine vu ce que Kainoa venait de faire pour elle mais aussi parce qu’elle ne voulait pas que le jeune homme apprenne dans quel état elle s’était mis après l’annonce de son départ.

Non, elle n’était pas amère. C’était le contraire, elle était apaisée. Sereine. Sa tête posée contre la poitrine de l’étudiant, tandis qu’il l’enlace avec tendresse, elle lui demande de faire le récit de la découverte de la comète. Sa comète. Il allait falloir qu’elle s’y fasse. Tout comme  au fait qu’elle pouvait désormais appeler Kainoa « son merveilleux petit ami. » Ecoutant simultanément la voix pleine d’émotion de l’astrophysicien et les douces paroles qu’il prononce, elle se dit en effet qu’il n’y a pas de meilleur mot que merveilleux. Elle relève un peu la tête pour le regarder avec tout l’amour qu’elle ressent pour lui à cet instant. Il lui sourit et dépose un baiser sur sa joue. Sur sa joue, seulement ? L’anglaise fronce les sourcils. Il semblait qu’elle s’était mal fait comprendre. Mais le moment, n’est pas à la rectification, car comme  elle l’a demandée, Kai lui raconte le jour où il a découvert la comète en détails. Spence regarde les photos qu’il avait mises dans l’enveloppe et de temps à autre, leurs mains se frôlent tandis que Kainoa pointe du doigt un détail ou un chiffre pour mieux expliquer. Quand il a fini et qu’il lui demande si elle s’endort la rousse cherche à nouveau à capter le regard du Baxter. Le bleu lumineux de ses yeux a de quoi la déstabiliser, tout comme le magnifique cadeau qu’il lui a fait mais elle parvient quand même à dire ce qu’elle voulait dire. « C’est toi qui devrait t’endormir je crois ! Mais, non, je ne m’endors pas. Tu ne m’ennuies jamais. Et je voulais vraiment connaître tous ces détails. Car tu m’as dit ce que cette comète représentait pour toi et je voudrais que tu saches ce qu’elle représente pour moi. Ce que tu représentes pour moi. Vous êtes tous les deux pareils. Une lumière dans ma vie, un cadeau. Et je n’oublierai jamais à quel point vous êtes précieux, à quel point ce symbole est fort. A quel point j’ai de la chance de t’avoir rencontré, Kainoa Baxter. » Ok, elle était celle qui avait flippé à propos des grandes déclarations mais pourtant, elle venait d’en faire une. Et pas pour faire plaisir à Kainoa, non tout simplement parce qu’elle pensait ses mots, parce qu’elle se représentait vraiment la chance qu’elle avait. En fait, c’était vraiment l’intensité de l’amour qu’elle éprouvait déjà pour lui qui lui faisait peur. Car si jamais quelque chose tournait mal, elle ne s’en remettrait certainement pas.

Néanmoins, il restait une chose à clarifier. Le menton toujours levé vers le haut, elle continue à se dévoiler, constatant que Kai n’a pas compris totalement ce qu’elle voulait dire tout à l’heure. Elle ne l’en blâmait pas, elle semblait incapable de s’exprimer clairement en temps normal mais quand le gallois était prêt d’elle, c’était une catastrophe. « Et quand j’ai dit que je voulais qu’on ne précipite pas les choses, je voulais juste dire qu’on devait faire en sorte de ne pas ruiner ce que nous avons déjà, de ne pas nous faire souffrir l'un et l'autre… » Elle savait qu’il revenait d’aussi loin qu’elle, après sa rupture avec Sunshine.   « Mais pas que tu n’avais plus le droit de m’embrasser ou qu’on devait faire vœu d’abstinence. » Dit-elle d’un ton un peu plus malicieux. Et sans crier gare, elle abolit les derniers centimètres qui séparent leurs visages, capturant les lèvres de l’étudiant pour un nouveau baiser. Un baiser qui est au début aussi tendre que les précédents mais bientôt, elle y met plus d’ardeur au cas où le gallois avait encore des doutes sur là où elle voulait en venir. Et quand elle trouve la réponse qu’elle attend, elle se détache doucement de lui pour attraper sa main et l’entraîner vers sa propre chambre. « Laisse-moi te montrer une bonne fois pour toute à quel point je suis reconnaissante pour cette soirée… » Dit-elle avec un sourire plein de promesses.

***


La lumière du jour qui augmente progressivement réveille Spencer avec délicatesse. Mais ce n’est pas ce réveil en douceur qui fait qu’elle ouvre les yeux avec un petit sourire sur les lèvres. Non, c’est la sensation du bras de Kainoa a dessus de sa hanche et la vision du beau visage de celui-ci à quelques centimètres du sien qui font naître cette expression de béatitude sur les lèvres de la rousse. Maintenant, elle sait qu’elle n’avait pas rêvé. Tout était bel et bien arrivé. Elle était bien la fille la plus chanceuse de Tenby. Et à bien des égards. Car la nuit qu’ils venaient de passer ensembles avait été magique. Aussi magique que le reste de la soirée. Spencer regarde son merveilleux petit ami dormir quelques instants, se disant qu’il doit quand même être épuisé. Alors une idée lui vient soudainement. Elle se détache doucement de lui pour ne pas le réveiller, sortant des draps très peu vêtue. Elle réenfile ses sous vêtements, passant par-dessus la chemise que Kai portait hier. Puis à pas de loup, elle se dirige vers la cuisine. Le bonheur lui donne de l’énergie et elle s’affaire activement. Elle commence par débarrasser leur table de la veille pendant qu’elle réfléchit à comment elle va procéder. Elle fait aussi un peu de vaisselle, désireuse de laisser Kai se reposer encore un peu. Et enfin, elle se lance dans la préparation du déjeuner, faisant griller des toats. Elle prépare aussi du thé, verse du jus d’orange dans un verre et essaye de disposer le tout bien correctement sur un plateau. Son arrangement n’est pas aussi joli que celui d’Abbey et Kai mais elle est fière d’elle. Elle rajoute plein de bonnes choses à manger, au gré de ce qu’elle trouve dans les placards, connaissant l’appétit dévorant de son bien aimé. Puis, satisfaite du résultat, elle retourne dans la chambre de Kai, rechignant quand même un peu à le réveiller alors que le décalage horaire doit le tuer. Elle le fait néanmoins car à un moment où à un autre, elle devra mettre fin à cette parenthèse enchantée et aller au travail. Et elle ne veut pas partir comme une voleuse. Alors, elle dépose le plateau sur la table de nuit avant de se pencher et de déposer un baiser sur la tempe de Kainoa. « Le petit déjeuner est servi, beau gosse. » Murmure t-elle d’une voix douce pour lui laisser le temps d’émerger.

_________________

That's some type of love ❥ When the world's on fire, we won't even move. There is no reason if I'm here with you. When were old and gray And our faces changed, There won't be a moment, when my heart don't feel the same. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Colton Haynes.
TES CRÉDITS : Pigfarts is real + Anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Abbey - Hope - Spencer)
À venir : Faith - Lloyd - Fiona - Sameen.
RAGOTS PARTAGÉS : 5936
POINTS : 4850
ARRIVÉE À TENBY : 01/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (13.04.91)
CÔTÉ COEUR : Fiancé à Spencer, ils attendent un heureux événement.
PROFESSION : Astrophysicien.
REPUTATION : Vous croyez que c'est parce qu'elle est enceinte qu'ils sont pressés de se marier ? Ça m'a l'air un peu précipité, tout ça...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Don't go breaking my heart. (SPENCER & KAINOA) Mer 2 Mar - 1:17


L’ambiance était redevenue légère. Ils étaient revenus à la normale, Spencer et Kainoa… Non, maintenant, c’était mieux, beaucoup mieux. Parce qu’ils étaient ensemble. Vraiment ensemble. Le jeune homme arrivait à peine à y croire. N’était-ce pas définitivement trop beau pour être vrai ? Il avait pensé être condamné au malheur en amour, mais avec Spencer dans ses bras, il avait l’impression de renaître, grâce à un sentiment stimulant, merveilleux, béni et surtout, partagé. C’était comme dans un rêve dont il espérait bien ne jamais se réveiller. Déjà, ils plaisantaient à nouveau entre eux, ce qui ne faisait que prouver à quel point leur complicité présente depuis plusieurs mois renforçait leur relation. Kainoa était tellement heureux que les choses aient tourné ainsi, comme si c’était la suite naturelle de ce qu’ils avaient vécu ensemble depuis qu’elle était arrivée à Tenby. La jeune femme semblait d’ailleurs bien décidée à s’exprimer à son tour, comme si elle était désolée de lui avoir avoué ses craintes un peu plus tôt. Il aurait bien voulu lui faire comprendre qu’elle n’avait pas à se sentir mal pour ça et même, qu’il préférait savoir tout ce qu’elle ressentait, même si ce n’était pas forcément joyeux. Mais il aimait aussi beaucoup l’entendre dire qu’elle n’avait aucune envie de fuir et qu’elle ne pouvait pas non plus se passer de lui. Ses mots lui procuraient tellement de bienfaits et sa voix était telle une douce chanson qu’il ne se lassait pas d’entendre.

Mais, par la suite, ce fut à son tour de prendre la parole, puisque la ravissante rouquine voulait absolument en savoir un peu plus au sujet de la comète. De sa comète. Ce n’était certainement pas Kainoa qui allait s’en plaindre. Il était enchanté de lui raconter comment il l’avait découverte, même si c’était bien plus compliqué que ça n’en avait l’air. Il lui expliqua aussi comment ça s’était passé au complexe astronomique par la suite, comment il avait été en contact avec l’un des membres du Comité Astronomique International, comment il en était arrivé là. Il s’attarda aussi sur les aspects plus techniques, lui montrant la chevelure et la queue de la comète sur la photo qui était d’une qualité surprenante, lui détaillant son type précis. Puis, une fois son speech enthousiaste terminé, l’étudiant se rappela que tout le monde n’était pas aussi passionné que lui et il inclina donc la tête pour jeter un coup d’oeil à Spencer. Sa petite amie. Cette femme exceptionnelle qui s’employa à le rassurer, encore plus qu’il ne l’aurait espéré. Sa déclaration fit rater un battement à son coeur, tandis qu’il savourait pleinement ce qu’il ressentait, une bouffée de tendresse, de reconnaissance et d’affection. Spencer était parfaite. Parfaite pour lui, en tout cas. Elle regrettait peut-être de lui avoir dit qu’il ne l’ennuyait jamais, mais à l’instant précis, ça ne l’inquiétait pas. Il se sentait trop bien, comme transporté sur un nuage tout rose. Grâce à elle. « C’est moi qui ai de la chance de t’avoir rencontré. C’est toi qui m’as redonné de l’espoir… Et qui as tout illuminé sur ton passage. » C’était exactement la raison pour laquelle il avait pensé que ce serait la meilleure manière de faire sa déclaration. Elle avait bien compris tout ce qu’il avait voulu exprimer par là, ce qui l’emplissait d’une joie profonde. Mais ce n’était pas terminé, puisque Spencer poursuivit. Il hocha la tête d’un air grave, parce que lui non plus n’avait pas envie de gâcher tout ce qu’ils avaient déjà avant. C’était même la dernière de ses envies. Mais lorsqu’elle continua sur un ton un peu plus malicieux, Kainoa ne put réprimer le sourire qui étirait ses lèvres. Il pensait qu’elle plaisantait plus ou moins, sauf que son baiser, un peu plus passionné, lui fit comprendre le contraire. Il se laissa entraîner sans la moindre résistance. Il n’avait plus éprouvé un désir aussi puissant depuis bien longtemps.

***

Un baiser sur sa tempe et une voix plaisante à l’infini tirèrent le futur astrophysicien de son sommeil. Aussitôt, son visage s’éclaira d’un large sourire. Il n’y avait pas de meilleure façon d’être réveillé. Ouvrant les yeux, il les cligna une fois, avant de poser son regard sur la femme qu’il aimait. Il se sentit immédiatement envahi par une vague de tendresse qu’il ne chercha pas à réprimer et, sans hésiter, il se redressa légèrement, passa les bras autour des hanches de Spencer et l’attira avec douceur. Elle atterrit à califourchon sur son ventre. « Bonjour, belle demoiselle » souffla-t-il, posant les mains sur ses fesses. « Ma chemise te va à ravir. Mais je crois que je t’aime encore mieux sans rien du tout. » Il lui adressa un sourire complice. « Est-ce que je t’ai déjà dit à quel point je te trouve merveilleuse ? Je suis tellement heureux que tu sois restée avec moi… » Il jeta un coup d’oeil au plateau qu’elle avait posé sur la table de chevet. C’était un véritable festin pour un roi. « C’est vraiment gentil de ta part… Je suis trop gâté. Merci beaucoup. » Ils partagèrent ensemble ce repas, sans vraiment se détacher l’un de l’autre, sans sortir de leur monde magique. « Tu travailles à quelle heure ? » Il n’avait pas du tout envie qu’elle s’en aille… Mais ainsi était la vie. « Malheureusement, je suis à l’observatoire, cette nuit… Mais si tu veux, je t’apporte de quoi déjeuner, à ta pause. On peut aller se promener et… Se poser quelque part, tous les deux, même si c’est pas pour longtemps. » Il se pencha pour l’embrasser, ses doigts se promenant avec délice le long de sa colonne vertébrale.

_________________


LOST IN LOVE
I swear when our lips touch, I can taste the next sixty years of my life ⊹ Because I could watch you for a single minute and find a thousand things that I love about you.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Thomas, Lenny, Rhys & Trystan
TON AVATAR : Holland Roden
TES CRÉDITS : Lolitaes (avatar) & petramaximoff (gifs) & Anaëlle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
En cours : Kainoa - Hope - Lizzie - Nate

RAGOTS PARTAGÉS : 3678
POINTS : 3064
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans. (03/05)
CÔTÉ COEUR : Fiancée à Kainoa. Elle va accoucher de leur premier enfant en Novembre.
PROFESSION : Coiffeuse au chômage.
REPUTATION : Est-ce que le gros caillou qu'elle porte au doigt est là pour nous faire oublier qu'elle a l'air enceinte ? Ces jeunes... Ils sont obligés de tout faire rapidement de nos jours...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Don't go breaking my heart. (SPENCER & KAINOA) Ven 4 Mar - 18:36

Penchée au dessus de Kainoa, ses longs cheveux roux venant chatouiller le visage du jeune homme, Spencer voit un sourire naître sur ses lèvres, signe qu’il l’a entendue. Puis, sans crier gare, il passe un bras autour de la rousse, la faisant doucement tomber sur lui. Surprise, elle pose ses jambes de chaque côté de lui pour se stabiliser tandis que ses mains à lui se font baladeuses. Elle rit légèrement, grisée par la sensation de sa peau contre la sienne et par la sensation que la main du Baxter sur ses fesses éveille en elle. « Bonjour. » Murmure t-elle en retour avec ravissement. Il remarque immédiatement sa tenue vestimentaire, faisant quelques allusions qui n’en sont presque pas tant elles sont éclairantes. L’anglaise sourit aux compliments, essayant de maîtriser les battements frénétiques de son cœur. C’est peine perdue. Kainoa lui fait de l’effet et plus particulièrement quand il est en train de la séduire de la sorte. Oh bien sûr, elle ne s’en offusque pas. Elle est même ravie qu’il le fasse. Elle avait peur qu’ils aient du mal à ne plus se comporter comme deux potes l’un envers l’autre mais il n’en était rien. Elle rit face aux compliments qui s’enchainent. « Hum… oui, tu as déjà fais deux trois allusions à ce propos… Surtout cette nuit.  Tu n’es pas mal non plus, tu sais… » Réplique t-elle d’un air mutin. Elle est pleine d’assurance et ça  ne lui ressemble pas. Mais dans les bras de Kainoa, elle se sent belle. Elle s’autorise quelques instants à se perdre dans la contemplation de son beau visage avant de déposer un baiser sur ses lèvres. Puis elle continue son examen. Kainoa est encore enfoui sous les draps mais elle voit ses pectoraux et les muscles parfaitement dessinés de ses épaules. Elle trace des petits cercles à ses endroits là, du bout de ses doigts, se considérant comme définitivement chanceuse.  Elle le dit d’ailleurs, avec un peu plus de sérieux cette fois-ci. « Moi aussi, je suis heureuse d’être restée. » Lui annonce t-elle en lui rendant son sourire empreint de complicité. Des sourires qui en disent long. Car Kainoa sait se servir de ce corps sublime qui est le sien. Oh bien entendu, ce n’est pas une découverte pour Spence, puisqu’ils avaient déjà couché ensembles mais cette nuit… Que dire de cette nuit ? Elle n’était pas comparable à la précédente. Sans doute parce qu’ils avaient les sentiments en plus pour eux. Ils n’avaient pas couché ensembles, ils avaient fait l’amour et ça changeait tout. C’était divin de retrouver cette sensation. Du plaisir à l’état pur, une volupté sans nom, l’impression de ne faire vraiment qu’un avec la personne… C’était presque indescriptible tant c’était bon.

En fait, la rousse n’est pas loin de glisser une main sous le drap pour reprendre là où ils s’étaient arrêtés quand Kainoa parle du petit-déjeuner. A vrai dire, Spencer avait presque oublié ce dernier car en quelques gestes, le Baxter avait réveillé en elle un appétit qui n’avait plus à voir avec la nourriture. Mais elle sait se contrôler quand il faut, alors elle se laisse doucement retomber aux côtés de lui. « Mais non, tu n’es pas gâté, tu l’as bien mérité. Mais de rien. » Dit-elle en souriant. Allait-elle arrêter un jour de sourire ? Il lui semblait que non, elle était complètement heureuse. Kainoa prend le plateau sur ses genoux et se met à dévorer avec un bel appétit tandis que Spencer picore quelques miettes restant tout contre lui. Ils sont bien là, comme ça même quand ils doivent aborder les sujets qui fâchent. « Je dois être au salon à 9h30. » Dit-elle avec une petite moue. Une moue qui s’agrandit quand Kainoa lui annonce qu’il reprend lui aussi le boulot ce soir. Le quotidien reprenait déjà ses droits. Heureusement, l’étudiant avait une proposition on ne peut plus sympathiques pour compenser peu. Le sourire revient sur les lèvres de l’anglaise. « J’adorerai ça ! » Réponds t-elle quand il lui propose de venir passer sa pause déjeuner avec elle. Elle va l’embrasser pour le remercier de sa proposition mais il l’a devancée, avançant son visage en direction du sien pour quémander un nouveau baiser. Elle le lui donne bien volontiers et les choses s’éternisent quand la main de Kainoa glisse le long de la colonne vertébrale de la rousse. Elle sent de délicieux frissons parcourir cette dernière et elle se rapproche de son amoureux, passant à nouveau une jambe au dessus des siennes. Et elle prend soudainement une décision. « Hum, si je ne repasse pas chez moi, on aurait 20 minutes supplémentaires pour nous… » Dit-elle en continuant en l’embrassant avec avidité. La robe qu’elle portait hier soir n’était pas trop habillée, elle pourrait très bien la porter tout à l’heure pour aller travailler. Il lui suffisait de prendre une douche ici, et c’était une activité qui ne nécessitait pas forcément de se séparer de Kainoa. C’était peut être idiot, mais elle tenait à apprécier pleinement chaque moment de leur nouvelle relation et elle  n’avait aucune envie de le quitter.

_________________

That's some type of love ❥ When the world's on fire, we won't even move. There is no reason if I'm here with you. When were old and gray And our faces changed, There won't be a moment, when my heart don't feel the same. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Don't go breaking my heart. (SPENCER & KAINOA)

Revenir en haut Aller en bas

Don't go breaking my heart. (SPENCER & KAINOA)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-