AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Livin' on a prayer | Robb

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Eléa, Gwen, Lexia & Dylana
TON AVATAR : Claire Holt
TES CRÉDITS : ava - tearsflight ; signa - anaëlle ; gif profil - tumblr
TA DISPONIBILITE RP : 0/2 : .. - à venir : Josh
RAGOTS PARTAGÉS : 1929
POINTS : 3831
ARRIVÉE À TENBY : 17/11/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans
CÔTÉ COEUR : It's not the fall that kills you, it's the sudden stop
PROFESSION : Aromathérapeute (spécialiste en pharmacie)


MessageSujet: Livin' on a prayer | Robb Lun 18 Jan - 23:07



La sérénité dans la position de Fiona contrastait avec le tumulte d’émotions qui se bousculaient en elle. Il était en train de les briser, de déchirer leurs cœurs battant l’un pour l’autre. En s’évertuant à lui cacher son passé, à lui mentir en pleine face, Priam repoussait avec violence la confiance qu’elle avait placé en lui et les sentiments qu’elle avait accepté de lui donner en refoulant toutes les barrières qu’elle s’était imposées dans le but de s’ouvrir à lui. Un frisson glacial s’empara de la jeune femme, éteignant les dernières braises de passion qui s’agitaient en elle. Ils ne s’étaient pas disputés souvent parce qu’elle l’avait longtemps laissé tranquille et respecté ses silences mais elle n’en pouvait plus, devenant complètement folle par rapport à cette situation. Fiona avait déjà suffisamment à faire pour retrouver les bribes de son passé que de se prendre la tête pour essayer de découvrir celui d’un autre, qui s’entêtait non seulement à le lui cacher mais à lui mentir en plus de cela. Abîmant un peu plus les cicatrices qui balafraient déjà l’esprit perdu de la jeune femme, il était en train de la perdre et ne démordait quand même pas de ses positions. La jolie blonde ne bougea toujours pas, incapable d’aller vers lui, tandis qu’elle regrettait en son for intérieur, lui avoir lâché les brides de son attachement pour qu’il ne lui rende pas sa confiance au final. Ses sentiments à lui étaient sans doute sincères, cependant c’était loin d’être suffisant pour maintenir une relation à flot quand l’incertitude par rapport à la confiance se faisait persistante. Refoulant les émotions qui peuplaient son cœur, compromettant désormais la survie de leur relation, Fiona quitta les lieux sur cette dispute et décida de rentrer chez elle. Elle avait besoin de partir, de se vider l’esprit, de prendre l’air ailleurs que dans l’entourage d’un drogué en sursis, désintéressé à tout ce qu’il y avait autour de lui, autrement dit Priam. Entre les procédés douteux (la drogue) pour retrouver sa mémoire, son passé et surtout les véritables raisons qui chamboulaient son agression, l’aromathérapeute n’avait pas en plus besoin d’une instabilité dans sa vie amoureuse, de quelqu’un qui la tirait davantage vers le bas. La jeune femme fit les cents pas chez elle, n’arrivant pas à se calmer. La vérité était peut-être bien un peu plus compliquée… peut-être qu’elle supportait de moins en moins les comportements de son petit ami parce qu’elle n’avait plus la patience de les endurer, peut-être aussi parce que d’autres perspectives s’étaient imposées à elle différemment, et pourtant elle préférait continuer de les nier, c’était plus facile et moins prise de tête. La jolie blonde attrapa soudainement son téléphone. Elle savait pertinemment ce dont elle avait désespérément besoin : de légèreté. Et une personne était capable de lui changer les idées au point de lui faire oublier le reste – autre que Kainoa bien sûr. Dès leur première rencontre, quelques jours après son réveil à l’hôpital, elle s’était sentie connectée à lui d’une certaine manière… celui qui l’avait retrouvée sur les lieux après l’agression et avait appelé les secours, elle avait tenu à le voir en personne pour le remercier. Depuis, ils avaient noué une amitié étrange, puisqu’il était de nature aussi renfermée qu’elle sauf lorsqu’il s’agissait de s’évader… Emportée par la légèreté de cette amitié toute nouvelle et l’allégresse de la découverte, Fiona s’était petit à petit laissée entraînée dans son monde. Après un message de confirmation pour qu’ils se rejoignent, la jolie blonde attrapa sa veste, puis quitta sa maison et fonça vers le chemin côtier en marchant, un tracé long de plus de trois cents kilomètres qui était autant aménagé pour les balades à pieds qu’en vélo, à cheval ou même… à moto. Lorsqu’elle arriva près du chemin côtier, Fiona aperçut la moto qui attendait déjà, arrêtée près d’un réverbère et le jeune homme qui attendait plus loin, observant l’horizon d’un air songeur. Il avait clairement répondu par la positive à sa demande de partir quelques heures de Tenby et de s’évader. En même temps, Robb avait un agenda plutôt light et était souvent disponible ou bien il se montrait là pour elle depuis qu’il l’avait trouvée dans le supermarché, au choix, elle préférait se raccrocher à la première hypothèse, moins embarrassante que la seconde. S’approchant silencieusement, Fiona passa inaperçue, le laissant plongé dans ses pensées, elle enfila le casque qui était accroché à la moto et monta sur la Harley Davidson, sacrilège sûrement mais elle n’en avait que faire, elle s’était déjà installée dessus, derrière lui mais jamais aux commandes. « Alors prêt à partir à l’aventure ? » L’interpella-t-elle d’une voix espiègle. Il ne manquerait sûrement de se retourner, surpris de s’être fait ainsi avoir en douce. S’il lui en donnait l’occasion (ce dont elle doutait sérieusement), Fiona  était-elle vraiment capable de conduire un tel engin ? C’était bien possible, vu la passion de son père pour les grosses motos, il l’avait initiée plus d’une fois… mais entre conduire sur un long tracé, c’était une tout autre histoire. La jeune femme aimait surtout le taquiner, à mille lieux désormais des disputes qui lui avaient pris la tête le matin même, oubliant tout autant la force de l’amertume qui avait grandi en elle ces derniers jours.

_________________

We'll find a way
And everytime I try to fly, I fall without my wings, I feel so small. I guess I need you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Livin' on a prayer | Robb Mar 19 Jan - 22:53


Face à la plage, sa guitare sèche à la main, Robb jouait les premières notes d' Hotel California des Eagles. Cette accroche si caractéristique d'une des plus grandes chansons de tous les temps était certainement l'une de ses préférées, et il lui arrivait souvent de l'interpréter lors de ses quelques sessions improvisées sur ce banc près de la mer. L'horizon l'inspirait, le faisait réfléchir. Parfois, quelques passants s'arrêtaient et se contentaient de l'observer et d'apprécier la douce musique en silence. Lui n'y prêtait pas réellement attention. Les gens ne l’ennuyaient pas, mais l'objectif principal de cette activité consistait à tenter de faire le vide dans son esprit.

Ce jour-là, peu de promeneurs passèrent devant lui. En outre, il ne parvenait pas non plus à faire le vide. Ces derniers jours, son esprit s'activait particulièrement. Sa décision de rester définitivement à Tenby lui pesait quelque peu ; il s'agissait en effet d'un choix difficile pour lui. Il n'avait, d'ailleurs, jamais vraiment réfléchi à ce qui l'avait poussé à rester. Il en avait juste envie, c'est tout. Robb n'avait pas énormément d'amis ou de connaissances à Tenby. Du fait de son tempérament quelque peu taciturne, il n'allait pas plus vers les gens que les gens ne venaient vers lui. Durant ces trois dernières années, une seule personne avait noué des relations avec lui, et c'est justement à cette personne qu'il pensait en grattant sa guitare. Serait-ce elle qu'il l'avait poussé à s'installer au Pays de Galles ? Inconsciemment, peut-être. Robb avait passé cette dernière décennie à repousser toute attache, estimant ceci comme un frein à sa liberté. Pourtant, cette idée avait pris un petit coup dans l'aile en cette journée de juin 2014, quand, dans le supermarché, il fit ce qu'il considérait comme sa seule bonne action depuis longtemps. C'était pourtant simple, il avait juste appelé les secours afin de venir en aide à cette jeune fille gisant sur le sol. Toutefois, un lien étrange s'était tissé entre eux depuis lors. De plus, la dichotomie qui régnait entre leurs deux caractères le fascinait. En quelque sorte, elle était son opposé : elle cherchait plus que tout à retrouver les bribes de son passé, alors que lui cherchait par tous les moyens de le fuir. Et pourtant, ils se sentaient assez proches, sans doute le fait d'être deux âmes perdues en ce bas monde. Il se demandait même quelques fois s'il ne devait pas la rejoindre dans sa quête d'identité. Peut-être, cela lui donnerait-il également les armes pour affronter lui aussi ses démons par la suite ?

Alors que Robb laissait vagabonder son esprit, aidé par la suite de notes de musique qu'il jouait et la brise légère qui lui caressait les cheveux, il fut soudainement retiré de ce monde onirique et rappelé à la réalité par la sonnerie de son téléphone portable. Le nom qui s'affichait sur l'écran provoqua chez lui un élan de stupeur et de bonheur : Fiona. Elle lui fixait rendez-vous une heure plus tard le long de la promenade. Ni une, ni deux, Robb remballa sa guitare, retourna à son domicile, s'empara de sa moto (il ne savait pas s'il allait l'utiliser, mais sait-on jamais) et se dirigea vers le lieu de rendez-vous.

Elle n'était pas encore là. Robb se replongeait alors encore quelques instants dans ses pensées. « Elle » les peuplait. Cette fille, Fiona, le faisait réfléchir. Comme elle, Robb ne devait-il pas tenter de renouer quelque peu avec son passé ? Il en hésitait presque à retourner à Inverness, histoire de régler ses affaires, une bonne fois pour toutes. Il réfléchit : « Non, le mieux est de rester ici et d’avancer… »,  s’ordonna-t-il.  Cependant, même ce paysage océanique lui rappelait son pays natal, et ses énormes lochs. Il tentait tant bien que mal de ne pas succomber à cet élan de nostalgie. Penser à l’Écosse était pour lui un acte de faiblesse. Heureusement fut-il soudainement tiré de ses pensées par l'interpellation de Fiona : « Alors, prêt à partir à l'aventure ? ». Il l'observait, assise sur sa précieuse Harley Davidson, à la place du conducteur ! Sa place ! N'importe quel autre individu se serait fait renvoyer sur-le-champ pour avoir tenté un tel acte. Mais, malgré son propre étonnement, il ne dissuada pas Fiona. Sans doute parce qu'elle s'avérait être la seule personne à Tenby avec laquelle il pouvait employer le terme d' « amie », mot qu'il utilisait très peu quand il s'agissait de qualifier un autre être humain. « Tu veux conduire ? » lui demanda-t-il. Il s'attendait à une réponse négative, qui par conséquent, lui permettrait de reprendre le guidon, mais contre toute attente, elle acquiesça. Robb afficha alors un léger sourire. Au fond de lui-même, il appréciait l'idée de voir cette fille piloter son précieux bolide, ne fut-ce que par pure curiosité. Fiona ne savait certainement pas qu'elle était, pour l'instant, la seule personne sur cette planète à pouvoir obtenir de Robb une telle faveur. Mais celui-ci se réjouissait de partager ces moments avec elle, peu importe qu'elle conduise la moto ou pas.

Face à l’enthousiasme de Fiona pour prendre la route, Robb s'installa derrière elle. La moto démarra. Ils prirent alors le chemin menant à la sortie de la ville, pour s'enfoncer au plus profond de la campagne galloise. Ils roulèrent plusieurs kilomètres sans dire un mot, profitant juste de l'instant présent. Le ciel était d'un bleu extrêmement clair, et parsemé de quelques nuages. Les étendues vertes des plaines des alentours de Tenby s'offraient à eux. Après ces quelques minutes, il lui demanda finalement d’arrêter la moto pour échanger de place afin de lui faire découvrir de nouvelles sensations. Alors qu'ils arrivaient en vue d'une très longue ligne droite, Robb murmura à l'oreille de Fiona : « Tu veux voir ce qu'est la liberté ? ». Il sentit le sourire de Fiona dans son dos. Robb tourna progressivement sa main droite vers le bas, provoquant ainsi une accélération douce mais puissante du véhicule. À plus de 180 km/h, derrière le vrombissement incessant du moteur, tous deux profitaient de l'invraisemblable courant d'air qui passait près de leurs oreilles et parcourait leurs corps. Leur taux d'adrénaline monta en flèche : pour la première fois depuis longtemps, ils oubliaient quelques instants tous leurs soucis et, plus important encore, ils se sentaient vivants.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Eléa, Gwen, Lexia & Dylana
TON AVATAR : Claire Holt
TES CRÉDITS : ava - tearsflight ; signa - anaëlle ; gif profil - tumblr
TA DISPONIBILITE RP : 0/2 : .. - à venir : Josh
RAGOTS PARTAGÉS : 1929
POINTS : 3831
ARRIVÉE À TENBY : 17/11/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans
CÔTÉ COEUR : It's not the fall that kills you, it's the sudden stop
PROFESSION : Aromathérapeute (spécialiste en pharmacie)


MessageSujet: Re: Livin' on a prayer | Robb Dim 31 Jan - 21:37


À la grande surprise de Fiona, Robb ne la dégagea pas de la moto et lui proposa même de la conduire. La jeune femme lui avait déjà parlé de ses quelques expériences lorsque son père l’emmenait sur les siennes mais elle n’avait jamais pensé que l’Ecossais lui ferait confiance au point de lui laisser prendre les commandes de sa machine. C’était pourtant le genre d’homme qu’elle voyait aimer davantage sa moto qu’une femme, un peu comme dans ces films de passionnés, d’autant que la pharmacienne n’était pas une amie de longue date pour lui. Ne se trompait-elle pas en fuyant un homme qui lui cachait tout de son passé pour en rejoindre un qui était tout aussi mystérieux que son petit ami actuel ? Est-ce que ça lui changerait vraiment les idées ? Fiona se demandait si elle n’était pas inévitablement attirée par un même type d’hommes, écorchés, secrets, insaisissables. La jolie blonde n’avait pourtant pas envie de se poser un millier de questions, elle voulait juste profiter du moment. C’est pourquoi, contre toute attente, elle accepta de prendre les commandes de la Harley. N’était-elle pas venue ici pour ressentir des frissons et oublier tout le reste ? N’était-elle pas passée maîtresse dans l’art de tout oublier justement ? Sans heurt, ni douleur, la jolie blonde avait besoin d’anesthésier totalement son cœur en souffrance, bercé par un flot de faux espoirs doux et amers. Elle voulait soigner ses cicatrices intérieures et effacer, l’espace d’une journée, tout ce qui la touchait. La jeune femme enfila le casque et démarra la moto lorsque Robb fut installé derrière elle. Elle fonça sur plusieurs kilomètres, gardant tout de même une prudence relative face à l’engin qu’elle conduisait. Fiona ressentait une sensation de légèreté mais elle n’osait pas les pousser ventre à terre de peur de les faire virer au sol. Sentant la réserve de la blonde, Robb lui proposa de reprendre le flambeau. Ils échangèrent leur place et Fiona put à son tour admirer le paysage magnifique qui les entourait. Elle n’eut pourtant pas le loisir de s’extasier longtemps. Soudain, son cœur se souleva dans sa poitrine, lorsque Robb démarra en trombe. L’Écossais lui demanda si elle voulait voir ce que c’était la vraie liberté et elle se contenta d’acquiescer en souriant sous le casque et en resserrant sa prise derrière lui. La jeune Miller se sentit plus vivante que jamais tandis que la vitesse atteignait des sommets. Ses cheveux volèrent dans tous les sens et elle s’accrocha un peu plus à la taille du beau brun, profitant juste du moment. Elle ferma même les yeux quelques secondes juste pour se laisser porter par le mouvement. Ils roulèrent ainsi plusieurs minutes, Robb ralentissant néanmoins dans les virages et reprenant sa course folle lors des longues lignes droites. Au bout d’un moment, Fiona lui toucha l’épaule pour lui signifier de ralentir progressivement. Après quelques kilomètres, elle lui indiqua d’emprunter une route sur la droite, une route plus étroite, en terre, qui les mènerait à un superbe point de vue dont il ignorait probablement l’existence. La jeune femme sentit l’allure ralentir davantage tandis que le chemin montait et les ramenait vers la côte. Elle connaissait plusieurs lieux typiques aux alentours de Tenby pour avoir pris plusieurs fois la route avec son père ou bien en voiture de son côté, celui-ci en était un. Elle fit s’arrêter Robb sur le bas-côté du chemin et s’extirpa ensuite de la moto en retirant son casque, les cheveux en pagaille. « Woooow quelle sensation de dingue ! » Souffla-t-elle en remettant sa chevelure plus ou moins en place tout en titubant sur quelques pas. « On remet ça quand tu veux ! » Enfin, pour le moment, une petite pause était la bienvenue pour reprendre ses esprits. « Tu viens voir ? » Lui demanda-t-elle ensuite, préférant continuer à pieds le chemin qu’il restait à parcourir pour découvrir la vue panoramique sur l’eau qui les attendait quelques mètres plus loin et plus en hauteur. Fiona ne le lui laissa pas le temps de répondre qu’elle reprit le chemin en courant dans la bonne direction, excitée comme une puce, l’adrénaline procurée par la moto, sans aucun doute.

_________________

We'll find a way
And everytime I try to fly, I fall without my wings, I feel so small. I guess I need you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Livin' on a prayer | Robb Mer 3 Fév - 21:52


Robb profitait de ces moments. Non pas qu'ils étaient rares, mais ils s'accordaient bien avec la philosophie qu'il avait adopté il y a dix ans, lorsqu'il avait quitté l’Écosse. Ce jour-là, il s'était juré de ne plus jamais laisser quiconque décider comment il devait mener sa vie. Les ballades en moto lui faisaient plus que tout ressentir cette liberté dont il n'avait pas pu profiter durant son enfance et son adolescence, dû à son statut d'héritier de l'entreprise familiale. Par conséquent, son éducation visait uniquement à lui faire reprendre tout le business. Son père ne lui demandait pas son avis ; son destin dans ce monde était celui-ci, un point c'est tout.

Lorsque l’Écossais proposa à Fiona de prendre le guidon de sa Harley, il sentit un soupçon de surprise dans le regard de la jeune femme. Il devait bien s'avouer à lui-même que c'était la première fois qu'il laissait quelqu'un piloter son précieux véhicule. Mais, sans en déterminer explicitement la raison, il faisait confiance à Fiona. Et puis, il fallait bien se résoudre à lâcher un peu de lest, il ne pouvait pas se permettre de passer pour un homme taciturne et froid auprès de toute la population de Tenby jusqu'à la fin de sa vie. Mais, c’était tout de même différent avec l’aromathérapeute. Elle était la personne la plus proche de lui depuis qu’il était arrivé dans la ville galloise.

Quand il reprit le contrôle de la moto, Robb voulait tenter de lui faire oublier ses soucis. Le Highlander se doutait que la jeune femme ne l'avait pas appelé au pied levé sans aucune raison. Elle devait être préoccupée par quelque chose et le motard pensait qu’il pourrait peut-être lui permettre d'oublier ses soucis, même durant un court laps de temps. Son impatience à prendre la route à moto l'avait conforté dans cette idée. Quelle qu'en soit la raison, elle avait besoin de telles activités. C'est pourquoi, il s'était mis à appuyer sur l'accélérateur pour lui procurer un joli soupçon d'adrénaline. C'était là le meilleur moyen qu'il connaissait pour faire le vide dans son esprit et le splendide paysage qui entourait les deux amis ne pouvait que les aider.

Plus tard, lorsque tous deux redescendirent de la moto, Robb eut toute l'occasion d'apprécier l'enthousiasme de Fiona. Excitée comme une puce, elle lui proposa de remettre ça une autre fois. Tout d'abord, Robb était satisfait de voir que son idée avait recueilli l'effet escompté. En outre, il n'était absolument pas opposé à la proposition de Fiona. Quelques secondes plus tard, elle lui proposa de continuer le chemin à pied afin d'observer la vue panoramique quelques mètres plus haut. Le retour au calme était de rigueur. Robb rejoignit calmement Fiona, qui avait accouru jusqu'à l'endroit indiqué, encore sous l'effet de la course en bolide. Ils s’asseyaient et admiraient la vue. Le soleil n'allait pas tarder à se coucher. Le jeune homme resta silencieux, profitant quelques instants du calme olympien de l'endroit. Il se mettait à regretter quelque peu de ne jamais avoir découvert cet endroit, puis se réjouit tout de même de nouer des liens avec une personne qui avait toujours habité la région. Pour sûr, Fiona connaissait encore de nombreux lieux comme celui-ci, et Robb était heureux à l'idée d'en découvrir encore davantage en compagnie de la pharmacienne. Ces lieux le faisaient réfléchir, même s’il craignait parfois que ces moments de calme ne fassent ressurgir ses vieux démons. Par ailleurs, lorsqu’il se mettait à méditer sur la plage de Tenby, il lui arrivait de penser à tout ce qu'il avait laissé dans sa ville natale, à sa famille, son ancienne vie. Si son père était décédé juste avant qu'il ne décide à partir, il avait laissé là-bas sa sœur, son frère, sa mère... Et elle. Cette personne qui avait fait s'écrouler son monde comme un château de cartes il y a dix ans. Celle par qui tout s'était déclenché. Ces pensées lui revenaient à l'esprit durant une poignée de secondes, puis il se força à les chasser de son cerveau. « N'oublie pas… », se dit-il, « Profite de l'instant présent, pas de place pour le passé ». Il devait refuser d’y penser, d’y accorder attention, c’est ce qu’il s’efforçait à faire en permanence. Avec plus ou moins de succès, selon le moment. Ses souvenirs envahissants étaient d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles il s’était définitivement installé à Tenby. Après avoir fui pendant tout ce temps, son passé était toujours présent en lui et le détruisait toujours moralement. De temps en temps, il n’y pensait presque plus, mais il savait qu’un jour où l’autre, ses souvenirs allaient revenir. Bien sûr, il continuait à les cacher au monde extérieur. Mais, durant des pauses comme celle-ci, lorsque Robb se mettait à méditer quelque peu, cet enfer lui revenait toujours à l’esprit. Finalement, il avait conclu que la meilleure manière de combattre ces démons du passé était de construire de nouveaux souvenirs, avec de nouveaux amis, de nouvelles connaissances, bref, une nouvelle vie. Et celle-ci commençait ici, et maintenant.

Fiona était assise à côté de lui, et observait l'horizon. Robb la regardait d'un regard tendre. Il commençait réellement à s'attacher à elle. C’était tout de même l'une des premières personnes à lui avoir adressé la parole lorsqu’il était arrivé au Pays de Galles. Il ne sentait pas jugé par elle, contrairement à bon nombre des habitants de la ville. Depuis trois ans, il s'était refusé à nouer des contacts cordiaux avec la population. Maintenant, il remarquait bien qu'il ne trouverait pas là la solution à son mal-être. Il se devait d'avancer, d'éviter une situation de statu quo. Après quelques secondes de silence, il remercia Fiona de lui avoir fait découvrir ce lieu.  « Quelle vue ! Bien meilleure que celle que l'on a depuis la plage de Tenby ! ».

« J'espère que la balade à moto t'a bien plu, et que je n'ai pas trop appuyé sur le champignon… Il est vrai que je ne fais pas toujours attention », ajouta-t-il comme s'il avait besoin d’une confirmation. La réaction de la jeune femme à sa descente de moto était pourtant claire. « Selon moi, c’est le meilleur moyen d'oublier ses soucis pendant un instant… C'est comme une forme de thérapie. C'est peut-être extrême, mais c'est pour l'instant le meilleur moyen que j'ai trouvé !» , assurait-t-il. Il continuait d’observer l’horizon quelques instants, puis prit une grosse respiration comme pour évacuer un trop plein de pression et se laissa enfin submerger par l’atmosphère tranquille du lieu, bercé par le bruit tranquille de l’eau. Finalement, il se sentait bien, ici, aux côtés de Fiona…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Eléa, Gwen, Lexia & Dylana
TON AVATAR : Claire Holt
TES CRÉDITS : ava - tearsflight ; signa - anaëlle ; gif profil - tumblr
TA DISPONIBILITE RP : 0/2 : .. - à venir : Josh
RAGOTS PARTAGÉS : 1929
POINTS : 3831
ARRIVÉE À TENBY : 17/11/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans
CÔTÉ COEUR : It's not the fall that kills you, it's the sudden stop
PROFESSION : Aromathérapeute (spécialiste en pharmacie)


MessageSujet: Re: Livin' on a prayer | Robb Sam 20 Fév - 22:05



Ils étaient assis depuis un bon moment déjà à admirer le coucher de soleil à l’horizon. Fiona ne pipait mot, profitant du moment présent sans se soucier du reste. Le silence qui régnait entre Robb et elle n’était pas gênant, plutôt enrichissant même. La jeune femme avait apprécié qu’il l’emmène sans poser de questions directes sur ce qui l’avait mise en colère et lui avait donné l’envie de se changer les idées. C’était bien simple : l’Écossais détestait qu’on l’interroger sur ses pensées et il se tenait donc à ce principe pour ne pas le retourner aux autres. Le concernant, la pharmacienne s’était toujours demandé ce qui l’avait véritablement poussé à venir à Tenby ou ce qui l’avait poussé à fuir sa région natale, tout comme Priam avait quitté l’Irlande, il était entouré de mystères semblables, pourtant elle était persuadée que, contrairement à son petit ami, il ne lui mentait pas de plein front en trouvant d’autres excuses. Robb cachait certes ses propres secrets, elle pouvait le lire dans son regard mais il ne lui inventait pas une autre vie. En présence de Priam, Fiona continuait de se sentir mal à l’aise. Il s’était attaché à elle, cela ne faisait aucun doute, ses sentiments étaient bel et bien sincères, mais ceux-ci ne suffisaient pas pour la mettre en confiance. Or, en ce moment, la jolie blonde avait besoin de toutes les personnes dans son entourage sur qui elle pouvait compter, les prises de tête en revanche lui seraient nocives et elle en avait assez d’attendre que Priam s’ouvre à elle, après tous ces mois passés ensemble. Aujourd’hui, elle lui avait d’ailleurs posé une forme d’ultimatum : soit il lui disait la vérité sur lui et il se dévoilait, soit c’était terminé. Fiona ne l’avait pas formulé sans peine, ni même sans ressentir une pointe de déception dans son cœur, elle l’avait ensuite quitté sur ces mots pour lui donner le temps de réfléchir, cependant elle ne pouvait tout simplement pas continuer de vivre une histoire aux côtés d’un homme qui ne s’assumait pas, et surtout qui n’avait pas assez de cran pour lui faire confiance et cesser de lui mentir. Prenait-elle un risque à se retrouver avec un homme tout aussi mystérieux pour lui changer les idées ? Pas vraiment. Le ressenti était différent, les engagements aussi, ils étaient amis pas ensemble. Après quelques temps, Robb finit par briser le silence et commenta le magnifique spectacle auquel ils assistaient de leur promontoire. Elle esquissa un sourire qui confirmait ce qu’il venait de dire avant de lui répondre à ce qu’il ajouta ensuite. « Au contraire, j’avais besoin de ressentir cette vague de liberté, ça m’avait manqué. » Fiona avait de son côté son propre moyen de se détacher de tout et de se changer les idées, qui était d’aller au haras d’Oscar, s’occuper de son cheval et partir en balade seule dans les bois avec l’hongre du Thompson, sauf que cette fois-ci, elle avait eu besoin de vivre des sensations différentes, plus extrêmes. C’était d’ailleurs ainsi que la jolie blonde fonctionnait souvent depuis qu’elle était sortie de l’hôpital. Son coma avait changé sa perception des choses. Elle était moins sage et se mettait moins de limites qu’auparavant. Dès que Fiona avait envie de faire quelque chose, elle ne s’en privait pas. Etre passée de près à côté de la mort lui donnait aujourd’hui la hargne de vivre à cent à l’heure, et encore, elle trouvait qu’elle se retenait toujours trop parfois, puisque son caractère la ramenait souvent à la raison. Trop raisonnable. Voilà comment la jeune femme avait toujours vécu, difficile de gommer entièrement ce trait. « C’est un bon moyen en effet, et puis j’adore les extrêmes, je risque de piquer ta moto en ton absence. » Lança-t-elle pour le taquiner alors que le soleil disparaissait de plus en plus à l’horizon. Fiona ferma un instant les yeux et se laissa bercer pas les sons alentours, le cadre était agréable même si la température rafraichissait indéniablement. Prise dans le moment, elle décida alors de lui expliquer brièvement ce qui s’était passé aujourd’hui, elle n’était pas contre lui en parler, après tout, ils étaient amis depuis plusieurs mois maintenant. « Priam et moi, on s’est disputé assez violemment aujourd’hui. » Elle marqua une pause et chercha comment formuler ses mots pour demander un avis à Robb, qui lui aussi, n’en disait pas trop sur lui. Il aurait sans doute une meilleure position pour comprendre ce qui motivait Priam dans son entêtement au mutisme. Pourtant, Fiona ne changerait pas de position. Il était temps qu’il s’ouvre ou alors qu’il continue de vivre avec ses secrets, seul, sans lui mentir. « Il me cache des choses sur sa vie, mais j’ai souvent l’impression qu’il me ment même délibérément pour protéger son passé. Ce n’est pas une façon de vivre. » Elle s’interrompit une nouvelle fois et leva les yeux vers son ami pour voir sa réaction, sachant qu’il se sentirait soudainement d’un coup concerné par cette phrase lui aussi, même si les implications étaient différentes puisque Fiona et lui n’étaient pas liés de façon similaire. La jolie blonde conclut alors son récit en résumant la situation dans laquelle elle se trouvait présentement. « Je lui ai posé un ultimatum : soit il s’ouvre et il arrête d’inventer des choses, soit c’est fini. Et j’attends sa réponse. » Elle avait toujours un sentiment bizarre à parler de Priam devant Robb, comme si celui-ci était plutôt opposé à cette relation, cependant, si tel était le cas, il ne le lui avait jamais formulé clairement. Après avoir écouté son avis sur la question, Fiona ramena ses jambes contre elle pour se réchauffer un peu et s’enquit ensuite des nouvelles du côté de son ami. Ils n’avaient pas vraiment pris le temps de parler depuis qu’ils étaient montés sur sa moto pour partir en virée. « Et toi ? Quoi de neuf ? » La jeune femme avait envie de savoir ce qu’il avait fait dernièrement, étant donné qu’ils ne s’étaient pas vus depuis quelques semaines déjà. « Ça se passe mieux au niveau de l’intégration ? » Robb lui avait confié qu’il était longtemps resté discret depuis qu’il était arrivé à Tenby, de par nature solitaire, toutefois il avait la volonté de s’imprégner un peu plus des gens et des lieux dans les mois à venir. « Tu ne retournes jamais en Écosse. » Ajouta ensuite Fiona, non sous forme de question, mais plutôt sous forme d’affirmation claire et concise. Sa phrase à elle seule comportait l’interrogation qu’il ne manquerait pas de relever. Pourquoi ?  

_________________

We'll find a way
And everytime I try to fly, I fall without my wings, I feel so small. I guess I need you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Livin' on a prayer | Robb Lun 22 Fév - 21:10


Tous deux étaient toujours assis à admirer le soleil couchant. Robb se voyait très satisfait de la réaction de Fiona à propos de sa balade à moto. Il avait atteint son but ; il désirait lui faire oublier ses problèmes pendant quelques instants. Toutefois, il craignait que son activité ne soit quelque peu extrême. Tout le monde n’aimait pas la moto et les sensations fortes. L’Écossais esquissa d’ailleurs un sourire quand Fiona lui rétorqua sur le ton de l’humour qu’elle était bien capable de lui voler sa moto pour pratiquer ce type d’évasion.
Robb savait que l’aromathérapeute avait quelque chose sur le cœur, mais il ne voulait pas la forcer à lui en parler. Après quelques instants, Fiona lui avoua ce qu’elle faisait juste avant de le rejoindre ; elle s’était disputée avec Priam. Jusque-là, rien de très étonnant pour Robb, qui était pertinemment au courant de sa relation compliquée avec son petit ami.
Pourtant, la prochaine phrase que prononça son amie eut l’effet d’un léger électrochoc sur Robb. Elle l’informa que son petit ami lui mentait dans le but, selon elle, de protéger son passé. Le Britannique ne put s’empêcher de faire directement un parallèle avec sa propre situation, lui qui n’avait dévoilé à quiconque à Tenby ne fut-ce qu’une légère bribe de son passé. C’était d’ailleurs pour cette raison qu’il s’était coupé de toute la vie associative. Il ne voulait en aucun cas subir ce genre de problèmes. Il savait que, dès qu’il nouera des liens avec des nouvelles connaissances, celles-ci se décideraient tôt au tard à l’interroger sur son passé, sur son arrivée à Tenby, etc. Sans arrêt, il repoussait l’échéance, préférant donc rester dans l’ombre. Mais ça ne pouvait plus durer, il ne pouvait pas continuer comme ça jusqu’à la fin de sa vie… Par ailleurs, le « sauvetage » de Fiona et le commencement de leur amitié l’avait fait réfléchir sur ce point.
Robb devait se résoudre à donner une réponse à la question de Fiona, même si ça lui semblait difficile : « Tu sais », commença-t-il d’un ton hésitant « les gens qui ont un passé difficile ne sont pas toujours très logiques ». Non satisfait de son intervention jusqu’à présent, il poursuivit « parfois, ils veulent juste ne pas ennuyer leurs amis avec leurs problèmes ». Il observa la réaction de Fiona puis reprit « Mais ce n’est quand même pas une raison pour raconter des mensonges, surtout quand tu as atteint un certain niveau de confiance avec une personne. Il doit absolument te révéler ce qu’il cache, s’il tient à toi… » Il approuvait donc l’idée de l’ultimatum. Robb éprouvait également l’impression que tout son discours s’appliquait aussi pour lui, comme des phrases qu’il se répétait inlassablement à lui-même. D’un côté, il était difficile de ne pas remarquer de similitudes entre sa situation et celle de Priam.  Mais Robb s’était toujours refusé à mentir concrètement, il préférait bien plus pratiquer l’omission. Moins les gens connaissaient de choses sur lui, mieux il se portait. Il n’avait jamais réellement menti sur le contexte de son arrivée dans le sud du Pays de Galles, mais il s’était toujours débrouillé pour que personne ne lui pose réellement la question.
Quelques instants plus tard, Fiona demanda de ses nouvelles, car ils ne s’étaient pas croisés depuis un petit moment. Il répondit un simple « On fait aller, la routine quoi … » Quand la jeune femme l’interrogea au sujet de son intégration dans la ville, l’homme fut quelque peu ennuyé : « J’essaie de sortir un peu plus, de voir davantage ce que la ville propose, et j’aimerais bien reprendre le sport aussi. De cette façon, je pourrai certainement me mettre à faire de nouvelles rencontres. »
Ensuite, Fiona lui glissa tout doucement sous forme d’affirmation qu’il ne retournait jamais dans sa ville natale. Robb avait bien relevé qu’il ne s’agissait d’une simple phrase prononcée sans arrière-pensée et fut piqué au vif. La pharmacienne voulait en découvrir davantage sur son ami. Robb prit quelques instants pour réfléchir. Il savait qu’il pouvait faire confiance à Fiona, ils se connaissaient depuis suffisamment longtemps pour qu’il soit conscient qu’elle n’allait pas le trahir. Du moins, il l’espérait… Se risquerait-il à lui avouer toute la vérité ? Non, il ne pouvait pas tout lui dire, c’était déjà bien trop lourd à porter pour lui ; il n’avait pas le droit d’embarrasser une autre personne avec son histoire. Puis, il remarqua que son comportement ne différait pas énormément de celui de Priam… S’il continuait à omettre son passé à Fiona, elle pourrait s’exaspérer…  Comme s’était pour l’instant sa seule relation à Tenby, il ne pouvait pas se permettre de la perdre. Et puis, s’il avait bien une personne à qui il pouvait commencer à se dévoiler, c’était elle.
Il dût alors se résoudre : « Ce n’est pas que je ne veux pas y retourner, c’est que je ne peux pas.» Puis, il marqua un instant de pause afin d’observer la réaction de la jeune femme. Mais, après cette phrase, elle allait sans aucun doute vouloir en découvrir davantage. Robb s’interrogea : jusqu’où pouvait-il lâcher le morceau ? Il était lancé, il était trop tard pour faire marche arrière. Il allait devoir avouer tout un pan de sa vie qu’il avait dissimulé depuis plus de dix ans. Au fond, il se doutait que ce jour allait arriver, surtout depuis qu’il s’était décidé à s’ouvrir un peu plus. Finalement, ce moment était inévitable. Personne ne pouvait fuir toute sa vie. Le moment était venu pour lui de commencer à affronter un peu son passé. Et, il valait mieux en confier une partie à Fiona. Mais, l’impression qu’elle avait de lui n’allait-elle pas être modifiée après avoir appris cette partie sombre de sa vie, voire la partie la plus occulte de son existence, celle qui l’avait changé à jamais.
Robb réfléchissait également à la stratégie à adopter. Il ne désirait pas tout dévoiler. Fiona allait lui poser d’autres questions, surtout après sa première réponse énigmatique. La meilleure chose à faire était peut-être de répondre à ses questions patiemment et sans forcément en rajouter, en tentant de limiter au maximum les dégâts.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Eléa, Gwen, Lexia & Dylana
TON AVATAR : Claire Holt
TES CRÉDITS : ava - tearsflight ; signa - anaëlle ; gif profil - tumblr
TA DISPONIBILITE RP : 0/2 : .. - à venir : Josh
RAGOTS PARTAGÉS : 1929
POINTS : 3831
ARRIVÉE À TENBY : 17/11/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans
CÔTÉ COEUR : It's not the fall that kills you, it's the sudden stop
PROFESSION : Aromathérapeute (spécialiste en pharmacie)


MessageSujet: Re: Livin' on a prayer | Robb Jeu 25 Fév - 12:37

Avare en confidences  d’ordinaire, Fiona raconta plutôt facilement à Robb la dispute qui avait éclaté entre Priam et elle plus tôt dans la journée. Elle faillit répondre sèchement, lorsqu’il expliqua que les gens qui cachaient leur passé le faisaient parfois pour ne pas attirer des problèmes à ceux qui les entouraient, que ce n’était quand même pas une raison pour mentir délibérément dessus, mais elle se retint, et heureusement, car il partagea ensuite le même fond de pensée qu’elle. On ne pouvait pas dire que la jeune femme n’avait pas été patiente et compréhensive, elle avait espéré en avouant ses sentiments réciproques à Priam et qen se mettant en couple avec lui, que leur relation se construirait différemment et que la confiance s’imposerait davantage entre eux, mais rien n’avait changé. Au contraire, tout s’était empiré entre eux dans les dernières semaines, parce que Fiona refusait de vivre avec une personne qui lui cachait tout d’elle. La moindre question semblait être une torture insurmontable pour l’Irlandais et la jeune femme ne parvenait plus à vivre dans cette situation à la fois incertaine et oppressante par ses côtés exagérément mystérieux. Elle pouvait comprendre qu’une personne n’ait pas toujours envie de tout partager, de tout décortiquer, elle pouvait même comprendre qu’il refuse tout bonnement d’en parler jusqu’au jour où il serait prêt, sauf que prêt, il ne l’était jamais et qu’en plus, il ne s’ouvrait sur strictement rien du tout, il n’y avait même pas l’ombre d’une évolution. Pire, Fiona avait relevé plusieurs incohérences dans ses discours, il lui mentait délibérément. Pour quelle raison ? Elle était plus ou moins certaine qu’il ne s’agissait pas d’une tromperie quelconque, auquel cas elle l’aurait déjà quitté, au contraire, elle flairait un problème d’un autre type, mais comme elle n’avait aucune idée, aucun indice, sur ce dont il s’agissait, la jeune femme se retrouvait avec sa frustration et surtout à imaginer des hypothèses plus ou moins sérieuses, car qu’est-ce qui pouvait pousser un homme à carrément passer tous les détails de sa vie sous silence ? Quelque chose d’assez grave sûrement, de pas net. Fiona ne pouvait plus vivre comme ça, dans l’attente, le doute et le manque de confiance. À la sortie de son coma long de deux mois, elle s’était promis de vivre à fond et de ne plus perdre son temps, or là, elle avait l’impression de le perdre et de ne plus avancer, d’où son ultimatum à Priam. Soit il tenait davantage à elle qu’à ce qui s’était produit dans son passé, soit il continuait de s’emmurer dans le silence, et tout se terminait entre eux, un choix, simple et conducteur de la suite de leur relation. « On verra de toute façon, les cartes sont entre ses mains maintenant, je ne reviendrai pas sur ce que j’ai dit. » La jolie blonde se rendit compte que ses propos avaient dû interpeller Robb dans le sens qu’il ne se dévoilait pas facilement non plus, cependant ses confidences n’avaient pas prétendu à un tel but, elle avait simplement voulu raconter ce qui s’était passé et ce qui concernait son « couple » si l’on pouvait encore qualifier leur relation de telle à l’heure actuelle. Elle préféra changer de sujet et lui demanda comment ces dernières semaines s’étaient passées pour lui à Tenby puisqu’il avait marqué la volonté de mieux s’intégrer la dernière fois qu’ils s’étaient vus. La jolie blonde admira le soleil qui disparaissait complètement à l’horizon tout en écoutant la réponse de l’Écossais. Il lui parla de ses sorties récentes et de son envie de refaire du sport pour rencontrer du monde. Fiona remarquait que Robb n’était pas très prolifique lorsqu’il devait s’exprimer un peu plus. « Oui, c’est une bonne idée. » Se contenta-t-elle de commenter tout aussi simplement, ne cherchant pas plus loin, puisqu’il ne s’étalait pas. Au lieu de cela, la Galloise balança une petite phrase chargée d’un sous-entendu à peine voilé. Le jeune homme n’était jamais retourné en Écosse depuis qu’elle le connaissait, c’est-à-dire un peu plus d’un an et demi. Elle le sentit sur la défensive, à la limite de se braquer, pourtant elle n’avait posé aucune question directe. Ce qu’elle avait rapporté à propos de Priam avait sans doute résonné de son côté, puisqu’il décida finalement de lui répondre de façon détournée, sauf que Fiona n’était pas dans un jour où elle était d’humeur à jouer aux devinettes, elle voulait du concret, pas du vent comme avec son petit ami. « Je vois. Tu te doutes de ma prochaine question : pourquoi ? » Ils n’en avaient jamais parlé aussi clairement depuis qu’ils se connaissaient mais l’aromathérapeute en avait assez de tous ces gens tellement bouffés par leur passé qu’ils ne savaient même plus ce que c’était de conjuguer leur vie au présent.

_________________

We'll find a way
And everytime I try to fly, I fall without my wings, I feel so small. I guess I need you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Livin' on a prayer | Robb Lun 29 Fév - 21:23


« Pourquoi ? » Le simple fait que quelqu’un pose cette question fit rejaillir toute une foule de sentiments dans l’esprit de Robb. Fiona, finalement peu satisfaite de la réponse que l’Ecossais venait de lui donner, retentait encore sa chance, cette fois de façon plus directe. Maintenant, le jeune homme ne pouvait plus se détourner, au risque de perdre la seule relation stable qu’il avait réussi à entreprendre ces dernières années. Il se retrouvait dos au mur et marqua un instant de pause afin de retrouver ses idées. Que faire ? Il redoutait ce moment, même s’il savait qu’il finirait par arriver. Il ne pourrait pas toujours répondre à demi-mot, d’autant plus maintenant qu’il avait décidé de s’ouvrir davantage aux autres. Pour l’instant, seule Fiona l’avait réellement mis face à ses démons. Il ressentait déjà un certain stress, alors que l’aromathérapeute était sans aucun doute la personne la plus digne de confiance à son égard pour le moment. Après quelques instants, et même au prix d’une inquiétude forte (comment allait-elle réagir ?), il se décida à lui avouer son passé. En somme, il n’avait pas d’autre choix ; vu son ultimatum, il s’agissait là de son seul moyen pour préserver cette relation.

Toutefois, les mots se bousculaient dans sa tête, il ne savait pas vraiment par où commencer. « Tu sais que je viens d’une famille riche d’Inverness. » débuta-t-il. « Ma famille était propriétaire de la plus grande distillerie de whisky de toute la ville. Un alcool réputé ! En Ecosse et dans le monde entier… Et donc, on peut dire que je suis né avec une cuillère en argent dans la bouche. Ma destinée était déjà toute tracée, il fallait que je reprenne le business familial. » Jusque-là, rien de bien nouveau, il s’agissait des seules bribes de son passé qu’il avait déjà donné à Mrs. Lloyd par exemple, et Fiona était déjà au courant de tout ça.

Puis, Robb continuait son histoire, en dévoilant des parties cachées de sa vie. Il passa très vite sur l’éducation qu’il avait reçue, au milieu des grandes écoles et des professeurs particuliers, tout ça dans le but de faire de lui l’héritier idéal. Son existence commença à basculer le jour où il rencontra cette fille, Moira, à l’âge de 17 ans. Il expliqua rapidement à Fiona leur coup de foudre mutuel, et sa relation avec elle. Tout se passait bien dans le meilleur des mondes. Si ce n’est un détail : Moira était la fille de la famille propriétaire de la distillerie concurrente, les Innes. Les deux familles s’opposèrent directement à cette relation, dès qu’ils l’eussent appris. Pas question de se lier d’amitié et encore moins d’avoir une relation amoureuse avec l’ennemi !

Les deux tourtereaux continuaient pourtant à se voir dans le dos de leurs parents. Il était impossible pour eux de renoncer à leur amour. Et puis, les événements se déclenchèrent. Le père de Moira les surprit durant une de leurs sorties et emmena sa fille de force jusqu’à leur domicile, et lui interdit formellement toute relation avec le fils Elric.
Dans le même temps, le père de Robb apprit qu’il souffrait d’une maladie incurable. Alors que les jours de son paternel étaient comptés, Robb voyait de plus en plus sa vie lui glisser entre les mains. Il ne pouvait plus être avec la fille qu’il aimait, et se verrait bientôt charger d’une mission bien trop lourde pour lui, pensait-il. Et par-dessus le marché, il devrait bientôt se confronter à la mort de son père.

« A ce moment-là, je pensais déjà à fuir… » confia-t-il à Fiona. « Je n’avais jamais rien décidé dans ma vie, tout mon chemin était déjà tracé, et je ne supportais plus tout ça… »
Un soir d’hiver allait encore tout bousculer… Fatiguée par cette vie captive et asservie, et ne pouvant pas vivre son amour avec Robb, Moira avait commis l’irréparable… Le suicide… Sa mère l’avait retrouvé dans sa chambre sombre, une lettre d’adieu à la main…

Quand Robb l’apprit, il fut submergé par la tristesse… Puis, cette tristesse laissa sa place à une colère folle. Il annonça donc à sa famille qu’il quittait tout, qu’il s’en allait pour de bon, et que rien ne pouvait le faire revenir… « Pour la première fois de ma vie, j’avais l’impression d’être honnête sur ce que je pensais. »

« Malheureusement, je n’ai pas pu m’arrêter à ça ». La colère le plongea temporairement dans la folie, les idées noires commençaient à le hanter, et il se mit à chercher un responsable à son malheur. « Pour moi, le père de Moira avait tout précipité… » S’en suivit un insatiable désir de vengeance. « Je devais lui faire payer…  Pendant trois jours, j’ai totalement disparu de la circulation. Et puis, j’ai craqué…»

« J’ai tout fait péter… »
avoua-t-il. En effet, un soir, guidé par sa seule folie et son incroyable colère, il décida de bouter le feu à la distillerie des Innes. « Je pensais que c’était la meilleure façon de le faire payer, s’attaquer à la chose qui comptait le plus pour lui, ce qu’il avait passé sa vie entière à bâtir » affirmait-il devant Fiona. « C’était complètement stupide… » ajouta-t-il. Car Robb avait passé le reste de sa vie à regretter ce moment de colère. Après avoir agi de la sorte, il était impossible pour lui de revenir à une vie normale, de retrouver sa famille. Tout compte fait, il s’était condamné lui-même à l’exil.  « Et donc, j’ai fui… Je n’ai jamais arrêté ! J’ai fait le tour du monde avec l’argent que j’avais en réserve. J’avais 18 ans et je décidais de ne plus gâcher un seul moment de ma vie… »

Il prit quelques secondes afin d’observer la réaction de Fiona, et finit par conclure : « voilà pourquoi je ne suis jamais retourné en Ecosse. »
Juste après avoir prononcé cette ultime phrase, Robb poussa un profond soupir. En plus de dix ans, il n’avait jamais raconté son histoire à personne. Le fait de s’ouvrir et de se dévoiler l’avait détendu pendant un instant, mais celui-ci fut rapidement interrompu par un doute qui assaillait son esprit. Comment Fiona allait-elle réagir à ce discours ? Il avait exécuté ce qu’elle avait demandé, il lui avait dit la vérité, et s’était dévoilé sous son jour le plus sombre. Allait-elle modifier son comportement vis-à-vis de lui ? Lui qui s’était toujours fait passé pour un gars très calme… N’allait-elle pas craindre de nouer quelque relation avec un homme capable de tels coups de colère, et qui pouvait à tout moment se révéler imprévisible ?

Toujours assis sur le promontoire, Robb observait en silence le ciel orangé et le coucher de soleil, puis, habité par une franche inquiétude, il baissa légèrement la tête en attendant la réaction de Fiona.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Eléa, Gwen, Lexia & Dylana
TON AVATAR : Claire Holt
TES CRÉDITS : ava - tearsflight ; signa - anaëlle ; gif profil - tumblr
TA DISPONIBILITE RP : 0/2 : .. - à venir : Josh
RAGOTS PARTAGÉS : 1929
POINTS : 3831
ARRIVÉE À TENBY : 17/11/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans
CÔTÉ COEUR : It's not the fall that kills you, it's the sudden stop
PROFESSION : Aromathérapeute (spécialiste en pharmacie)


MessageSujet: Re: Livin' on a prayer | Robb Dim 20 Mar - 12:01


Les portes que Fiona croyait s’être ouvertes devant elle, se refermèrent brutalement, lorsqu’il tenta encore d’éluder la question. La jeune femme en avait assez des gens dans son entourage qui lui cachaient leur vie entière comme si leur existence en dépendait. Elle n’arrivait plus à faire confiance à de telles personnes, à commencer par Priam qui préférait s’emmurer dans le silence plutôt que de s’ouvrir – un peu – à elle. La jolie blonde ne supportait plus les mensonges et les non-dits, et elle préférait s’éloigner de lui plutôt que de continuer à se torturer et à se demander ce qui avait bien pu se passer avant qu’il n’arrive à Tenby. Elle appréciait aussi beaucoup Robb et son amitié pour lui, mais il agissait exactement de la même façon, un an et demi d’amitié et que savait-elle vraiment de lui ? Pratiquement rien. On ne pouvait pas dire qu’elle ne lui avait pas donné le temps de s’ouvrir un peu plus aussi et elle commençait à perdre patience. Fiona se demandait d’ailleurs si elle avait vraiment eu une bonne idée de changer d’air en sa compagnie, au final elle se retrouvait projetée dans le même genre de relation qu’elle entretenait avec Priam, à la différence que Robb et elle partageait une amitié. L ‘aromathérapeute lui posa donc la question plus directement. Qu’est-ce qui l’empêchait de rentrer en Écosse pour voir sa famille ? Elle ne lui demandait pas qu’il lui raconte sa vie entière, il pouvait simplement lui expliquer qu’il avait connu quelques tensions irrémédiables sans lui mentir pour autant mais il fallait croire que même s’expliquer brièvement était une épreuve insurmontable. Elle ne comprenait pas et elle s’inquiétait de cette situation tout comme elle se rongeait les sangs avec Priam : qu’avait-il bien pu se passer ? Fiona perdait confiance et se méfiait. Elle détacha son regard de Robb, prête à se lever et à partir, lassée par tous ces silences. Néanmoins, à sa grande surprise, l’Écossais reprit la parole et cette fois, il entreprit de tout lui expliquer. Fiona l’écouta sans l’interrompre. Il lui rappela ses origines et lui raconta qu’il était destiné à reprendre les rênes de l’entreprise familiale, à savoir une distillerie de whisky  bien connue. Il lui détailla ensuite son éducation et sa rencontre avec une fille qui changea sa vie, une fille qui venait d’une famille concurrente à la sienne, dans le milieu professionnel, ce qui attisa des tensions irrémédiables. Son père malade, il fut aussi bientôt confronté à de nouvelles responsabilités. Fiona avait déjà vu de telles histoires de dissensions entre familles ennemies dans des films mais elle ignorait que celles-ci avaient toujours autant court dans une époque actuelle… du moins, pas comme ça. Le plus grave restait pourtant à venir. Face aux interdictions de ses parents, Moira s’était donné la mort. La jolie blonde se mordit la lèvre inférieure en écoutant cette histoire, regrettant déjà de s’être montrée si dure et tranchante ce soir avec Robb. Elle posa une main sur son épaule et continua de l’écouter en silence. Sur ces entrefaites, l’Écossais avait annoncé à sa propre famille qu’il quittait tout, mais dans un accès de colère et de vengeance, il avait mis le feu à la distillerie concurrente, détruisant tout ce que le père de sa petite amie avait construit. À la suite de cet événement, il était parti et n’était évidemment jamais retourné chez lui. Fiona ne savait pas quoi dire, elle n’avait tout simplement pas les mots par rapport à tout ce qu’il venait de lui raconter. Elle ne savait même pas quoi penser hormis qu’il était passé par des moments extrêmement difficiles et qu’elle comprenait mieux son silence sur certains aspects de sa vie. Comment pouvait-elle aussi avoir une réaction adéquate alors qu’elle ignorait elle-même une partie de son propre passé et que certains souvenirs troublants lui étaient revenus ? Histoire de ne pas laisser un silence trop prolongé, Fiona répondit alors le plus sincèrement possible ce qui lui passait par la tête. « Je ne sais pas quoi dire… Je n’ose même pas imaginer tous les moments difficiles par lesquels tu es passé à l’époque et depuis lors. » Ce qui s’était passé était vraiment triste, elle-même ne sait pas comment elle aurait réagi, connaissant son caractère elle aurait probablement tenu tête à sa famille mais ce n’était pas toujours facile et il lui était difficile de spéculer sur une situation qu’elle n’avait pas vécu. Il avait dû être déchiré par la perte de sa petite amie, celle de son père ensuite et par la perte de sa famille peu de temps après, puisqu’il avait commis un acte qu’ils ne lui pardonneraient probablement pas de sitôt. Lui-même ne leur pardonnerait pas la mort de Moira. Fiona n’osait ni demander si Robb avait essayé de reprendre contact avec sa famille depuis (sûrement pas de toute façon) ni lui poser d’autres questions. Elle était tout simplement sans voix et ne savait pas quoi dire. Elle réagit néanmoins davantage sur la fin de son histoire pour le rassurer. « Vu ce qui s’est passé, n’importe qui aurait été pire qu’en colère et aurait mal réagi. » Fiona se demandait comment il arrivait à vivre avec une histoire aussi lourde et qu’il gardait sous silence depuis tout ce temps. Au final, la jeune femme restait un peu silencieuse mais elle préférait que ce soit lui qui dirige désormais la conversation sur ce terrain puisqu’il s’agissait de son propre passé.

_________________

We'll find a way
And everytime I try to fly, I fall without my wings, I feel so small. I guess I need you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Livin' on a prayer | Robb Jeu 24 Mar - 19:34


Après avoir vidé son sac, Robb laissa son regard vagabonder dans le vide et poussa quelques soupirs. Enfin, il avait décidé de raconter son histoire. La honte qu’il éprouvait en se remémorant ses actes passés ne s’estompait pas, mais il sentait tout de même un poids en moins sur le cœur après avoir joué franc jeu. Désormais, il existait au moins une personne au monde avec laquelle il ne devait plus mentir… Non pas que Fiona connaissait maintenant tout de lui, mais il venait de lui faire part de l’épreuve la plus difficile qu’il avait dû affronter dans sa vie et lui avait montré son côté le plus sombre. Il avait dès lors craint sa réaction. Partirait-elle en courant ? Ou alors serait-elle abasourdie au point de ne plus pouvoir lui parler ? Les nombreuses possibilités s’étaient entrechoquées dans son esprit…

Finalement, Fiona faisait preuve de compassion en lui affirmant que n’importe qui aurait mal réagi dans une telle situation. Robb se doutait bien qu’une partie de son discours ne servait uniquement qu’à le rassurer, mais il apprécia sa sollicitude. Après mûre réflexion, Robb fut plutôt satisfait de tout lui avoir raconté. Fiona était la seule personne à qui il tenait depuis qu’il avait quitté l’Ecosse. Durant ses dix ans de voyages, il avait bien rencontré un bon nombre d’individus, mais ne désirait pas prolonger les relations. Il les croisait sans plus. Il avait finalement fini par se renfermer sur lui-même. Jusqu’au jour où il rencontra Fiona.

Ce jour-là, Robb était simplement en train de se promener, il vivait sa vie comme n’importe qui et ne se préoccupait pas de ce qui se passait autour de lui. Pourtant, l’imprévu peut quelquefois faire irruption dans le quotidien et revêtir des circonstances sinistres. Durant les quelques secondes rapides durant lesquelles ont duré l’agression, Robb sentit son corps parcouru par un élan intensif d’adrénaline. Il ne réfléchit même pas et appela directement les secours. En même temps, que pouvait-il faire d’autre ? Pendant un instant, il s’était senti terriblement impuissant… Il voulait bien faire mais ne pouvait pas agir davantage. Durant tout le séjour de la jeune femme à l’hôpital, il n’avait pas pu s’empêcher de s’inquiéter pour elle. En y réfléchissant, il trouvait cela tout de même bizarre. En effet, il ne la connaissait pas, il ne l’avait jamais vue et ils ne s’étaient jamais parlé, mais il ne pouvait en faire autrement.

Après sa sortie de l’hôpital, Fiona et Robb étaient devenus amis. Pour l’Écossais, cette relation était d’une importance capitale, il se sentait comme connecté à cette jeune femme. Non seulement, elle était la seule personne qui lui adressait la parole plus de trente secondes à Tenby, mais elle représentait aussi pour lui sa seule relation amicale depuis ce jour funeste. D’ailleurs, Robb en était très étonné. Lui qui avait depuis lors toujours essayé de rejeter toute relation, se trouvait dans l’impossibilité de prendre ses distances avec Fiona, et ne pouvait l’expliquer.

Toutefois, Robb pensait pouvoir cacher son secret à Fiona plus longtemps que ça. S’il se doutait qu’un jour, celui-ci finirait par refaire surface et qu’il serait obligé de l’affronter, il ne s’attendait pas que cet évènement ait lieu devant la mer, au calme, en compagnie de son amie, après une ballade à moto.

Finalement, c’était peut-être mieux comme ça…

Fiona restait silencieuse, certainement encore sous le coup de ce qu’il venait de raconter, pensa Robb. Mais, au moins, il avait été honnête pour la première fois depuis longtemps, et avait arrêté de mentir, même par omission.

Après quelques instants de silence, Robb observa le regard perdu de Fiona. Elle restait silencieuse, et donc le jeune homme comprit que c’était maintenant à lui de diriger la conversation. Mais, lui-même ne savait plus trop quoi dire.

« Et voilà, je t’ai tout dit », glissa-t-il dans un murmure. Il marqua une pause puis lui expliqua qu’il avait décidé de parcourir le monde avec l’argent qu’il avait gardé durant son adolescence. « J’étais perdu, je ne savais plus quoi faire, alors je me suis mis à errer sans but… », affirma-t-il. Il confia à Fiona avoir toujours eu envie de parcourir le monde, lui qui était passionné par toutes les cultures étrangères. Il n’avait pas d’autre choix… Après ce qu’il avait fait, il se voyait obligé de partir, de fuir loin, mais n’a jamais pu vraiment déterminer où aller. Par conséquent, il est resté « en cavale » durant dix ans.

Mais, un homme a parfois besoin de se poser, et de reprendre une vie calme. Et pour cela, Robb avait choisi Tenby, cette ville calme du Pays de Galles. « C’est assez reculé, et très typique. Je me sens bien ici », lança-t-il. Il ne lui dévoila explicitement  pas la raison pour laquelle il avait définitivement décidé de s’installer, mais il était clair que, maintenant qu’il avait réussi à forger une belle relation avec quelqu’un, il ne pouvait plus fuir. Il devait accepter cette vie plus calme, celle dont il avait finalement toujours voulu et qui lui tendait les bras, mais la culpabilité qu’il éprouvait encore contre lui-même rendait cette situation très difficile. Lui qui s’était défilé depuis une décennie devant ses démons, partant toujours plus loin pour ne pas avoir à les affronter. Maintenant, il était temps de leur faire face et d’accepter que, lui aussi, avait le droit d’essayer d’être heureux, malgré tout ce qui s’était passé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Eléa, Gwen, Lexia & Dylana
TON AVATAR : Claire Holt
TES CRÉDITS : ava - tearsflight ; signa - anaëlle ; gif profil - tumblr
TA DISPONIBILITE RP : 0/2 : .. - à venir : Josh
RAGOTS PARTAGÉS : 1929
POINTS : 3831
ARRIVÉE À TENBY : 17/11/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans
CÔTÉ COEUR : It's not the fall that kills you, it's the sudden stop
PROFESSION : Aromathérapeute (spécialiste en pharmacie)


MessageSujet: Re: Livin' on a prayer | Robb Ven 25 Mar - 23:00

« Et vous enfuir ensemble n’aurait pas été envisageable ? » Se risqua tout de même à demander Fiona au bout de quelques dizaines de secondes de silence supplémentaires. Cette question lui triturait l’esprit depuis que Robb avait terminé de raconter son histoire. Quitte à prendre ses jambes à son cou pour l’acte qu’il avait commis, pourquoi, du vivant de Moïra, les deux amoureux n’avaient-ils pas décidé de partir pour fuir la tyrannie de leur famille respective ? L’aromathérapeute ne pouvait pas se mettre totalement dans une situation qu’elle n’avait pas vécue et en parler devait être terriblement difficile pour Robb, néanmoins elle avait eu besoin de lui demander une précision sur ce point en particulier afin de mieux le comprendre. La jolie blonde ne comptait pas lui poser d’autres questions à ce sujet, estimant qu’il avait déjà été assez douloureux pour lui de tout lui déballer d’un coup. Même si son passé n’avait rien de réjouissant, Fiona était tout de même soulagée d’enfin connaître la vérité sur une partie de celui-ci. Elle pouvait se faire une meilleure idée de qui était celui qui avait appelé les secours le jour de son agression, celui qui entretemps était devenu un ami en qui elle souhaitait avoir confiance, une confiance qu’il regagnait aujourd’hui puisqu’il avait finalement décidé de se lancer. C’était comme si les motifs de ses conflits avec Priam avaient permis de dénouer ceux qu’elle aurait pu rencontrer avec Robb ultérieurement. À sa façon, il venait de lui démontrer qu’il tenait suffisamment à cette amitié pour ne pas la perdre malgré son lourd passé. Que pouvait-elle répondre à ça ? Pas grand-chose. Toutefois, Fiona l’avait bien noté dans un coin de sa tête, elle ne l’oublierait pas. Et pourquoi était-elle aussi certaine qu’il ne lui mentait pas, contrairement à son petit ami ? Le feeling d’une part, et le fait qu’il n’avait rien à gagner en lui avouant être à l’origine d’un grave incendie. Ils discutèrent encore quelques minutes de cette histoire et Robb finit par conclure en lui rappelant qu’il avait voyagé sans but durant plusieurs années à travers le monde avant de se poser ici. « Tu ne vas pas me dire qu’après tous les endroits que tu as visité au cours de tes différents voyages, que c’est le simple charme de Tenby qui t’ait poussé à y rester. » Répondit Fiona dans un moment de lucidité déconcertant. Il ne lui ferait pas croire à cette excuse. Le patelin avait beau offrir quelques charmes, ceux-ci ne représentaient rien face aux beautés d’autres coins merveilleux dans le monde. C’était même un endroit assez vite ennuyeux pour une personne habituée à bouger et à vivre dans l’aventure. Dans sa naïveté relative, la jolie blonde était loin de s’imaginer combien elle avait tapé juste. Au bout de quelques minutes supplémentaires, fatiguée par cette journée riche en émotions, la Galloise proposa de reprendre la route vers Tenby, alors que l’obscurité était déjà tombée depuis un moment déjà. « On rentre ? » Elle avait failli le remercier pour sa confiance mais elle n’était pas certaine que c’était le genre de phrase bonne à dire, surtout qu’elle voulait rester dans le spontané et non comme si tout ce qui s’était passé aujourd’hui avait été forcé. Fiona se leva, suivie de Robb, et elle retourna près de la moto, très vite en position pour redémarrer, lui aux commandes de l’engin.  


_________________

We'll find a way
And everytime I try to fly, I fall without my wings, I feel so small. I guess I need you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Livin' on a prayer | Robb Mer 30 Mar - 20:20


Robb fut pris d’un léger frisson lorsque Fiona lui demanda pourquoi il n’avait pas préféré fuir avec Moira lorsque les relations avec leurs deux familles commençaient à s’aggraver. L’aromathérapeute venait encore de toucher un point sensible, elle venait de mettre le doigt sur la part d’ombre du récit de l’Ecossais. « Décidément, elle vraiment perspicace », pensa Robb. Lancé dans ses aveux, il ne put renoncer à lui éclaircir ce point. « En fait, c’est moi qui n’ai pas voulu partir, dans un premier temps », avoua-t-il. En effet, Robb était encore attaché à certains membres de sa famille malgré les mauvaises relations qu’il entretenait avec son père. Principalement avec l’une de ses deux sœurs, la plus jeune pour être précis. Il ne voulait pas se décider à l’abandonner. Il était également encore un peu naïf, et pensait que les deux familles rivales allaient bien finir par remarquer l’amour qu’éprouvaient les deux amants et que les patriarches des deux clans allaient les laisser enfin continuer leur histoire.

« Je n’avais pas remarqué à quel point le père de Moira était tyrannique », susurra Robb. Cet horrible personnage cupide ne pensait qu’à la survie de son entreprise, peu importe le prix, et faisait vivre à Moira un véritable enfer en privé. « Mais, je n’ai jamais vu ça… », regretta le Highlander. La pression permanente de son père avait poussé la jeune fille au suicide.

« Puis, il y a eu ce déclic… , le moment où j’ai pété un câble…» Tout s’est enchaîné. La mort de son père, puis l’incendie criminel. « Je ne pouvais plus voir ma famille après ça, je me serai senti coupable devant eux, surtout devant ma petite sœur… » Et puis, il ne voulait pas prendre le risque de se faire arrêter. Retourner en Ecosse revenait à exprimer au grand jour sa culpabilité. Il n’allait certainement pas se sortir indemne d’une telle situation. Il allait devoir répondre de ses actes ! Plus encore qu’une condamnation, le regard de sa famille après son terrible acte allait certainement le faire souffrir. « C’est aussi pour ça que je suis parti », conclut Robb.

Après quelques minutes de discussion encore, Fiona étonna une seconde fois Robb grâce à sa perspicacité ahurissante. Alors qu’il lui avait dit s’être tout simplement fait au charme de Tenby et lui avoir annoncé que c’est juste cela qu’il l’avait poussé à rester au Pays de Galles, la pharmacienne ne se satisfaisait pas de cette excuse. Elle voulait une nouvelle fois pousser plus loin. Elle se doutait bien que l’ex-héritier lui cachait encore quelque chose. Elle n’avait pas encore entendu le fin mot de l’histoire. Robb hésita. D’une part parce qu’il finissait peu à peu par avoir l’impression tout de même d’en avoir assez dit pour le moment (il ne faut pas oublier que c’était toujours aussi difficile pour lui, même en présence d’une personne de confiance comme Fiona), et d’autre part c’était loin d’être aussi simple. En effet, quand il est arrivé à Tenby, ses idées se bousculaient encore dans son esprit. Il poussa encore un énorme soupir, et puis continua son explication, espérant finir par en trouver l’épilogue. « Ça s’est passé alors que j’étais à Melbourne il y trois ans. J’étais sur la plage en train de me détendre, lorsque j’ai aperçu ma grande sœur. Elle avait réussi à me retrouver après tout ce temps… Mais je n’avais pas envie de la voir… J’étais paniqué… ». Robb tentait de se justifier tant bien que mal. « Elle tentait de me convaincre de revenir en Ecosse. » Le jeune homme s’était donc mis à fuir encore une fois. « J’ai quitté l’Australie le plus vite possible, puis je me suis mis à la recherche d’un endroit où elle ne pouvait pas me retrouver », continua-t-il. Après mûre réflexion, Robb pensa que sa sœur ne viendrait pas le chercher au Royaume-Uni, son pays natal. Néanmoins, il ne pouvait se rendre à Inverness, et décida donc de se nicher au Pays de Galles, ni trop près ni trop loin de l’Ecosse. « Ensuite, je suis tombé sur la ville de Tenby. Cette petite ville avait tout ce qu’il fallait pour se cacher. Elle n’était pas trop grande, il n’y avait que peu de risques que ma sœur ne vienne me chercher ici. »

Robb marqua un nouveau temps de pause. Bien sûr, si ceci expliquait bien pourquoi il était venu à Tenby, cela ne justifiait en rien pourquoi il y est resté. « Au début, je ne comptais pas rester longtemps, juste le temps que ça se tasse… », avoua-t-il. L’Ecossais hésita encore quelques secondes, fixant le sol de ses yeux perçants, puis se lança : « Et est arrivé le jour de ton agression, et l’amitié que nous avons forgé… Je n’arrive pas à me détacher de ça… ». C’était sorti… Fiona était la seule relation qu’il avait réussi à entretenir avec un autre être humain depuis plus de dix ans, et il ne parvenait pas à l’abandonner.

Pour Robb, qui luttait toujours lorsqu’il s’agissait de laisser transparaître quelque peu ses émotions, cette discussion avait été difficile. Fiona l’avait poussé dans ses derniers retranchements. Mais, finalement, il était satisfait de la tournure de la journée. Il avait enfin réussi à être complètement honnête avec quelqu’un, et il sentait un léger poids en moins sur le cœur. Même si cet entretien avec son amie n’avait pas effacé ses précédents agissements, celui-ci lui avait fait du bien et il était satisfait de la tournure de cette journée.

Après quelques temps, Fiona proposa à Robb de rentrer à Tenby, le crépuscule étant tombé depuis un petit moment. Robb se dirigea silencieusement vers sa Harley Davidson et en prit les commandes. Il fit vrombir le monteur et les deux passagers se redirigèrent doucement vers la ville.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Eléa, Gwen, Lexia & Dylana
TON AVATAR : Claire Holt
TES CRÉDITS : ava - tearsflight ; signa - anaëlle ; gif profil - tumblr
TA DISPONIBILITE RP : 0/2 : .. - à venir : Josh
RAGOTS PARTAGÉS : 1929
POINTS : 3831
ARRIVÉE À TENBY : 17/11/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans
CÔTÉ COEUR : It's not the fall that kills you, it's the sudden stop
PROFESSION : Aromathérapeute (spécialiste en pharmacie)


MessageSujet: Re: Livin' on a prayer | Robb Jeu 21 Avr - 19:11


Les reproches de Fiona vis-à-vis de Priam, à savoir qu’il gardait non seulement tout pour lui mais lui mentait aussi en pleine face, avaient-ils résonné comme un écho du côté de Robb pour que l’Écossais accepte soudainement de s’ouvrir autant ? Au mieux, la jeune femme s’était imaginé qu’il répondrait à une ou deux questions directes, puis qu’il fuirait une nouvelle fois la discussion mais aujourd’hui, c’était tout le contraire qui se produisit. Il lui raconta plusieurs parts sombres de son passé, notamment celle qui l’avait poussé à tout quitter. La jolie blonde savait qu’elle ne devait pas le pousser trop loin, pourtant maintenant que le sujet était lancé, elle se doutait qu’il ne reviendrait pas dessus de sitôt et elle préféra donc s’engouffrer dedans plutôt que de regretter de ne pas avoir creusé un peu plus pour une fois qu’elle en avait l’occasion. À vrai dire, Fiona ne posait pas ses questions par curiosité malsaine, elle était sincèrement intéressée par les raisons qui avaient conduit Robb à réagir d’une façon plutôt que d’une autre afin de mieux le comprendre. L’histoire qu’il lui avait racontée avait déjà levé une bonne partie des mystères qui l’entouraient. Elle réussirait sans doute à mieux le cerner lors de leurs prochaines rencontres et était d’ailleurs touchée de la confiance qu’il lui avait finalement accordée aujourd’hui. Robb avait traversé une période difficile, pas facile à mentionner ni à revivre. Il résuma donc la suite de l’histoire. Moira et lui n’étaient pas partis tout de suite parce qu’il n’avait pas voulu quitter ses proches dans un premier temps et il semblait d’autant plus s’en vouloir de ne pas avoir remarqué la gravité de la situation du côté de la jeune femme. La situation avait ensuite dégénéré comme il le lui avait déjà expliqué et il avait finalement décidé de partir, forcé par les circonstances de ce que sa colère l’avait mené à commettre. Il n’aurait pas supporté de se sentir coupable devant ses proches. Fiona pouvait comprendre toute cette logique et essaya de le rassurer par quelques mots même si elle ne pouvait rien changer à son passé. Elle lui demanda alors pourquoi il s’était arrêté à Tenby en particulier, pas si loin de l’Écosse sur la carte du monde finalement mais tout de même un trou perdu par rapport aux beaux voyages qu’il avait dû entreprendre. Il lui expliqua qu’il avait recroisé sa grande sœur en Australie, qui l’avait cherché et il avait à nouveau préféré fuir plutôt que de se retrouver confronté à elle. Au détour de ses voyages sans destination fixe, Robb était tombé sur Tenby et avait finalement décidé de rester. La « proximité » des lieux par rapport à son ancienne vie, les circonstances de l’agression de Fiona, avaient été autant d’éléments qui l’avaient convaincu de rester dans le coin, puis de s’y installer plus longtemps. La jeune femme écouta silencieusement et lui répondit une nouvelle fois quelques mots rassurants, selon lesquels, contrairement à ce qu’il pouvait croire, sa famille devait toujours tenir à le revoir pour avoir fait des recherches afin de le retrouver. Tout n’était pas perdu pour renouer les liens, avec ses deux sœurs du moins, quand il serait prêt. Quant au fait qu’il accordait de l’importance à leur amitié, cette phrase arracha un petit sourire timide à Fiona qui lui assura qu’elle était aussi contente de le connaître. Sur ces entrefaites, elle proposa de rentrer, plus sereine qu’au début de la journée. La jolie blonde avait besoin de réfléchir sur sa propre relation et avait bien compris que si un ami avait pu lui faire confiance et même pas la personne avec qui elle était, c’était qu’elle s’était peut-être trompée sur le compte de son petit ami. À voir. De toute façon, sans changement imminent, Priam était au courant de ce qui l’attendait au tournant. Fiona monta derrière Robb sur la moto et les deux amis rentrèrent sans incident à Tenby après cette après-midi revitalisante.

SUJET TERMINE  

_________________

We'll find a way
And everytime I try to fly, I fall without my wings, I feel so small. I guess I need you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Livin' on a prayer | Robb

Revenir en haut Aller en bas

Livin' on a prayer | Robb

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-