AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

They said it changes when the sun goes down. Milo & Nia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew ; nate ; ana-sofia ; lizzie ; jesse ; yevgeniya
TON AVATAR : ella yelich-o'connor
TES CRÉDITS : tumblr
RAGOTS PARTAGÉS : 1422
POINTS : 2289
ARRIVÉE À TENBY : 16/07/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 18 yo (09.07.98)
CÔTÉ COEUR : escrime
PROFESSION : escrime et le lycée de temps en temps
REPUTATION : elle a fugué, elle redouble sa dernière année de lycée... il faudrait peut-être qu'elle pense à se reprendre en main, ou que son père le fasse pour elle...


MessageSujet: Re: They said it changes when the sun goes down. Milo & Nia Jeu 28 Jan - 19:14

Stand up and deliver
Your wildest fantasy
Do what the fuck you want to
There's no one to appe-e-ease

Ces Gallois n'ont aucun bon goût en matière de bonne musique. Ou peut-être que si, justement. J'essaye de mon mieux de laisser ce célèbre tube des années 80 retentir dans la maison, mais ils sont trop nombreux à se mettre contre moi, cherchant à l'enlever pour remettre une musique plus actuelle et moins ringarde. Je les comprends, et malgré moi, je suis soulagée quand j'entends la musique s'éteindre et les nouvelles basses s'allumer. Cela dit, ça ne m'empêche pas de rougir devant cette nouvelle humiliation. Du coin de l'oeil, je regarde à la dérobée le beau Wesley avec sa chemise entre-ouverte avant de rigoler en repensant à Nia et à son visage tout rouge. Je retourne vers Milo et Nia, craignant le gage du garçon, mais ce n'est pas pour autant que je crains de passer une mauvaise soirée. Avec ces deux là, c'est une chose impensable, je m'amuse bien trop en leur compagnie.
Il me dit qu'il va y réfléchir et je hoche la tête, espérant secrètement qu'il oublie de me le donner et que la soirée se poursuive dans cette lancée joviale.
Cependant, j'ai beau m'amuser comme une folle à cet anniversaire, j'ai soudainement envie de mettre les voiles. Peut-être parce que j'ai terriblement chaud, ou peut-être parce que j'ai envie d'être loin de Seth qui me lance des regards amoureux depuis le baiser. Après tout, je ne voudrais pas que le garçon pense qu'il m'attire réellement. Déjà parce qu'il n'est pas mon genre, mais parce qu'il y en a déjà un qui m'attire. Dommage qu'il soit aussi distant émotionellement. Je me mords la lèvre avant de reprendre une gorgée de ma bière. Oui, il faut vraiment que je parte d'ici et le plus tôt sera le mieux, c'est sûr, surtout quand on voit la vitesse à laquelle je descends ces stocks d'alcool. Mais pour ne pas sortir les mains vides et dessaouler trop vite, je défie Nia de dérober quelques bières dans la cuisine. Sans sourciller, elle le fait et enfin, nous pouvons passer le reste de notre soirée rien que les trois. A son tour, Nia défie Milo, mais elle est trop gentille avec lui, ce qui doit bien arranger le garçon. Pour ma part, je chercher encore une façon de me venger de ce dernier, même si avec l'esprit embrumé, ce n'est pas une tâche commode.
Je prends la nouvelle bière que Nia me tend, laissant celle que j'avais entamé et quasiment terminé sur la table et nous pouvons nous mettre en marche.
« Allons-y ! »
Dis-je en remettant ma veste et en prenant la direction de la porte. Nia me demande de garder son téléphone et je le mets dans ma poche alors que mes joues prennent une teinte rosée... Peut-être que j'aurais dû faire de même quand je pense aux quelques textos que j'ai déjà envoyé à Leslie depuis le début de la soirée.
« J'en prendrais grand soin ! T'en fais pas. »
Mes pas ne sont pas très droits sur le trottoir et à plusieurs reprises je suis sur le point de m'étaler sur le goudron. Heureusement que mon équilibre est plus développé que la normale. Rapidement, le Taylor sort un paquet de cigarette, mais ce n'est pas une simple clope qu'il en sort, il suffit de voir la forme de cône du papier. Je souris, mais quand il nous en propose, je dois me faire violence pour rester dans le droit chemin.
« Non merci ! Je vais rester raisonnable. »
Je dis ça le plus sérieusement possible, oubliant presque le fait que mon sang est mêlé à une grande quantité d'alcool. Pourtant, la quantité d'alcool ingurgité n'est pas suffisante pour ne pas tressaillir quand Milo s'écrit qu'il a trouvé un gage. Je le regarde, intriguée, et je reste bouche bée quand il me sort ce que je vais devoir faire. Pendant une seconde, je crois qu'il bluffe, mais je me souviens que je m'adresse à Milo Taylor, et je sais bien qu'il n'est pas du genre à rigoler pour ce genre de choses. J'envisage son défi sans vraiment l'envisager et je lui fais part de ma réponse.
« Cap ! Je te jure que je le fais ! »  Ce soir, il pourrait me défier de sauter d'un toit que je le ferais certainement. Je me retourne vers la jeune femme. « Oh mon dieu Nia, je vais me faire tatouer ! Par contre... Comme tu es la native d'ici, faut que tu m'indiques le tatoueur le plus proche susceptible d'être ouvert... Ou un copain qu'a une aiguille et de l'encre ! »

_________________


Never let them take you alive

I’ll never lose and I choose to survive whatever it takes. You won’t pull ahead, I’ll keep up the pace and I’ll reveal my strength to the whole human race.© signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: They said it changes when the sun goes down. Milo & Nia Jeu 28 Jan - 22:55

deborah ∞ milo ∞ nia
Retrouver l’air frais faisait un bien fou. Les soirées ça allait bien l’espace d’un instant mais il y avait vite trop de monde, il faisait rapidement trop chaud – surtout après les deux défis qu’elle avait dû accomplir, dont l’incroyable baiser de Milo, alors Deborah avait eu une bonne idée de partir faire une petite virée à trois. Dans leur guerre effrénée de cap ou pas cap, Nia avait un peu peur d’être de trop… mais sûrement qu’elle se faisait des idées. Puisqu’il leur restait quelques bières à écouler et que Nia sentait déjà qu’elle n’était plus tellement dans son état normal, elle préféra donner son téléphone à sa meilleure amie. Inutile d’affoler Caleb avec des messages débiles ou même inquiétants… Il n’avait pas forcément besoin de savoir qu’elle avait bu, également. Meilleure amie qui commençait à avoir un peu de mal elle aussi quand on prenait le temps d’observer sa façon de marcher… Nia restait près d’elle au cas où l’alcool aurait définitivement raison de son équilibre. « Fais attention où tu mets les pieds ! » dit-elle avec un petit sourire, légèrement moqueur.

De son côté, Milo passa aux choses sérieuses, sortant un joint de son paquet de cigarettes. Il proposa bien évidemment aux deux filles si elles voulaient tester, Deborah refusa la première. Nia haussa les épaules à son tour. « Je sais pas… peut-être plus tard ? » Histoire de ne pas refuser définitivement. De toute façon, elle n’était pas certaine de pouvoir refuser grand-chose à ce garçon… Sa gueule d’ange faisait qu’on avait facilement confiance en lui et en ses conneries. Mauvaise chose, d’ailleurs… « Raisonnable ? Bah t’es mal barrée hein. » ajouta Nia pour taquiner son amie. Elle prit ensuite une gorgée de bière… qu’elle recracha en entendant le nouveau gage de Milo. Elle n’avait jamais autant aimé être à sa place que ce soir ! Un tatouage ? Mais il était dingue ? Et la réponse de Deborah d’autant plus ; l’adolescente semblait partante ! Honnêtement si Nia laissait faire ça, elle allait l’avoir sur la conscience. « Vous êtes sérieux les gars ? J’crois que vous allez trop loin là… » Au risque de passer pour une rabat-joie… D’autant que le père de Deborah était plutôt strict, alors c’était une très mauvaise idée. « Hey Deb tu vas pas te faire tatouer quand même… C’est à vie, ça s’effacera pas après trois douches hein… »

Qui était-elle pour les empêcher de jouer, finalement ? Sous le regard insistant de ses amis, elle finit par leur indiquer un tatoueur pas trop loin d’ici. « Si après cette soirée vous vous détestez tous les deux, j’veux pas avoir à choisir l’un ou l’autre hein. » Elle n’avait pas encore assez bu pour trouver ça fun, contrairement aux deux autres ! Disons que si Nia avait été à la place de Deborah, elle aurait apprécié qu’on essaie de la raisonner un peu.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: They said it changes when the sun goes down. Milo & Nia Ven 29 Jan - 23:00

Peut être que c’est dû à l’alcool qui lui donne chaud, ou à l’envie grandissante de fumer un joint, en tout cas ce qui est sûr, c’est que Milo est ravi de pouvoir prendre un peu l’air avec ses deux amies. De toute façon, ils n’ont besoin de personne pour s’amuser, et le lycéen est persuadé que même hors de la maison ils vont passer un bon moment, surtout qu’ils sont tous trois un peu éméchés. Enfin, Nia l’est visiblement un peu moins que les deux autres quand même, puisqu’elle semble être la seule à avoir la bonne idée de mettre son téléphone en lieu relativement sûr. En même temps de son côté, Milo prend simplement le risque d’envoyer des messages insensés à Mona, ce qui ne va sans doute pas l’inquiéter plus que ça comme c’est une habitude assez fréquente chez lui quand il est bourré.

Un sourire amusé s’inscrit sur son visage à la remarque de Nia, même si lui même ne marche pas forcément plus droit que Deborah en réalité… Malgré tout, il commence à fumer le joint qui lui faisait tant envie, en proposant également aux filles de tirer de dessus. Le lycéen acquiesce d’un simple “Ok” accompagné d’un haussement d’épaules lorsqu’elles refusent toutes les deux la proposition. Il ne veut les forcer à rien, alors il n’insiste pas. Elles auront toujours le temps de changer d’avis plus tard de toute façon ! Et en attendant, ça en fait plus pour lui en plus (a). Il ne peut cependant pas retenir un rire quand Deborah fait remarquer qu’elle est raisonnable. Pour le coup, il est du même avis que Nia, elle est pas crédible après le début soirée qu’ils viennent de passer !

“J’avoue que t’es à peu près aussi crédible que moi quand tu dis ça !”

Ajoute-t-il alors en riant, puisque lui aussi a voulu faire croire en vain qu’il était un garçon raisonnable tout à l’heure. C’est finalement quelques mètres plus loin que Milo trouve le gage de Deborah. Un nouveau sourire amusé illumine son visage en voyant les têtes de ses camarades.

“Génial !” Lance-t-il finalement en entendant la réponse de Deborah, agréablement surpris qu’elle accepte. “Mais ça fait un bon souvenir !” Argumente-t-il ensuite face aux réticences de Nia, qui se montre un peu trop sérieuse à son goût. Elle finit malgré tout par coopérer en leur indiquant où Deborah pourrait se faire tatouer à cette heure ci. Il ne pensait pas que c’était possible de trouver un tatoueur à une heure si tardive à Tenby, mais il est ravi de constater que c’est finalement le cas.

“Alors, t’es inspirée pour le motif ? Sinon je peux te suggérer des trucs y’a pas de souci !” Lance-t-il à Deborah alors qu’ils arrivent rapidement près de chez le fameux tatoueur. En voyant le manque d’enthousiasme soudain de Nia, Milo tend ce qui lui reste de son joint devant elle.

“Il est temps que tu décompresses un peu je crois !” Fait-il remarquer en lui adressant un sourire, pas conscient une seconde des conséquences que pourront avoir ce défi stupide.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew ; nate ; ana-sofia ; lizzie ; jesse ; yevgeniya
TON AVATAR : ella yelich-o'connor
TES CRÉDITS : tumblr
RAGOTS PARTAGÉS : 1422
POINTS : 2289
ARRIVÉE À TENBY : 16/07/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 18 yo (09.07.98)
CÔTÉ COEUR : escrime
PROFESSION : escrime et le lycée de temps en temps
REPUTATION : elle a fugué, elle redouble sa dernière année de lycée... il faudrait peut-être qu'elle pense à se reprendre en main, ou que son père le fasse pour elle...


MessageSujet: Re: They said it changes when the sun goes down. Milo & Nia Ven 29 Jan - 23:51

Stand up and deliver
Your wildest fantasy
Do what the fuck you want to
There's no one to appe-e-ease

Je ne sais pas si Milo est déçu quand nous refusons de partager son joint, mais j'espère qu'il ne nous en voudra pas trop. Déjà que l'alcool est une première pour moi, je préfère éviter de trop faire de mélanges douteux. Lui, il a l'air habitué. D'ailleurs, il est le seul, avec Leslie que je vois s'allumer un joint aussi naturellement. Peut-être que ça ne fait pas grand chose en fait ? Que les effets ne sont pas aussi nuisibles qu'on le dit ? Je suis sur le point de me laisser tenter, mais je garde quand même la  tête froide, préférant boire quelques gorgées de bière. Et dire qu'il n'y a pas si longtemps, je trouvais que la boisson avait un goût imbuvable. Comme quoi... Les choses changent bien rapidement le temps d'une soirée. Je ne peux réprimer un fou rire quand les jeunes gens se moquent de moi et de ma soit-disant responsabilité. Ne se rendent-ils pas compte que je suis fière de ce que j'ai accompli ce soir ? Si on oubli la rencontre avec les lèvres de notre hôte... Je les regarde, les yeux plissés et nous nous mettons en route quand la nouvelle sentence du Taylor s'abat. Il veut que je me fasse un tatouage. Ca peut sembler un tantinet extrême sur les bords, mais plus j'y pense et plus j'ai envie de me lancer. Après tout, je ne peux pas laisser un défi inachevé. Je ne peux pas être celle qui se défile à la première difficulté... Je n'ai jamais été ce genre de filles et ce n'est pas ce soir que ça commencera. Alors j'envisage ce défi et je donne ma réponse. Evidemment que j'accepte. Evidemment que je vais le faire. En tout cas, ça semble simple pour le moment...
« Mais oui, t'en fais pas Nia, ça fera un bon souvenir. »
Dis-je en souriant et en prenant mon amie dans mes bras pour la rassurer. Avec tout cet alcool dans l'organisme, je me retrouve à être bien plus tactile. Je demande à Nia une adresse où je peux réaliser ce gage et après quelques minutes, elle termine par nous la donner. Je sautille d'excitation et je lui réponds.
« Oh merci ! T'es la meilleure ! Tu le sais ça hein ? Hein que c'est la meilleure, Milo ? Et promis, si j'en viens à le détester, t'auras pas à choisir. »
Je tire la langue au garçon et doucement, nous nous mettons en route en direction du salon. Je profite de ce temps qui n'est pas de trop pour réfléchir à un motif et à un endroit où faire ce dessin indélébile. J'ai beau être ivre, je n'oublie pas pour autant qu'il faut que je choisisse un endroit caché pour ne pas que mon père tombe dessus. J'y pense pendant quelques minutes et au bout de plusieurs délibérations mentales, je crois avoir le motif parfait.
Les mots du garçon me font sortir brusquement de mes pensées et un sourire en coin se dessine sur mes lèvres.
« Non c'est bon... Je pense avoir trouvé. »
Réponds-je, fière de ma trouvaille. J'aurais peut-être dû y penser à deux fois, ou simplement écouter les idées du Taylor, mais sur ce coup là, je me lance tête baissée. Les lèvres pincées, nous nous arrêtons devant le salon et je détaille mes amis une dernière fois, alors que la nervosité me gagne. Milo essaye de partager son joint avec la blonde et je souris à cette tentative, mais avant qu'il n'ai le temps de le lui donner, je les prends tous les deux dans mes bras dans une tentative un peu maladroite de câlin collectif. Une façon de me donner le courage de poursuivre sur ma lancée et d’exécuter le gage.
« Il a raison, tu devrais essayer de décompresser, ma belle... Bon... Sur ce, je vous laisse, je vais parler avec le tatoueur pour lui dire ce que je veux. Quand vous avez fini vous me rejoignez à l'intérieur hein... J'veux une main à serrer au cas où ça fait mal. »
Naïve et insouciante, j'embrasse une de leurs joues, tour à tour et je passe la porte du salon, expliquant le motif désiré et l'endroit. A savoir, un joli "L" avec des fioritures dans le bas du dos. Rien de bien méchant, mais toujours un tatouage qui me restera à vie. Si le tatoueur a l'air dubitatif quant à mon état, il devient bien plus sérieux quand je lui sors quelques billets qui serviront à le payer. Bientôt, il m'installe sur le fauteuil que j'enjambe à califourchon et les choses sérieuses vont pouvoir commencer.

_________________


Never let them take you alive

I’ll never lose and I choose to survive whatever it takes. You won’t pull ahead, I’ll keep up the pace and I’ll reveal my strength to the whole human race.© signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: They said it changes when the sun goes down. Milo & Nia Sam 30 Jan - 1:57

deborah ∞ milo ∞ nia
Ca l’énervait de ne pas être comme eux. Ca l’énervait de se dire qu’à la place de Deborah, eh bien elle ne serait pas capable de se faire tatouer. Et cette pensée la dérangea profondément car il était fort probable que Milo préfère davantage une fille téméraire à une fille comme Nia. Pourquoi elle pensait à ça, de toute façon ? Définitivement, ce baiser lui avait mis plein de questions en tête tandis que le garçon ne devait même plus y penser. Elle n’avait vraiment pas assez bu… Mais remédia à ça alors qu’ils avaient pris le chemin du tatoueur, terminant sa bouteille de bière.
Deborah essaya de rassurer la jeune femme qui se contenta de son côté de hocher la tête. Selon elle, son amie allait regretter. Mais il y avait malgré tout quelque infime chance pour que Deborah soit aussi très contente de ce tatouage dans l’avenir… C’était son corps de toute façon. Nia aurait cependant été davantage partante si sa meilleure amie avait pris cette décision totalement sobre et qu’elle n’était pas poussée par un défi et par l’idée que ne pas l’accomplir serait une honte.

Deborah allait au moins pouvoir choisir le motif et l’endroit. Nia sourit un peu lorsqu’elle déclina la proposition de Milo ; il ne valait mieux pas qu’il choisisse… Il pouvait avoir des idées bizarres parfois ! Elle était également curieuse de voir ce que choisirait son amie, l’admirant secrètement pour avoir un courage pareil.
Ils arrivèrent devant le salon du tatoueur et en peu de temps Milo lui proposa de nouveau son joint tandis Deborah les prit dans ses bras. Comme si elle n’allait plus les voir ! « T’inquiète, si t’as mal j’serai là… et la bière aussi. » dit-elle avec un petit sourire en montrant les bières qu’il leur restait.

Deborah entra dans le salon, laissant les deux autres seuls. Nia regarda un moment son joint… puis se laissa finalement tenter. « Donne-moi ça… » Elle en avait marre de trop réfléchir aux conséquences. Elle aussi, elle voulait lâcher prise. Ca faisait un an qu’elle ne demandait que ça… Nia attrapa le joint resté entre les doigts de Milo et commença à tirer dessus. Des sensations nouvelles qui, si on avait l’habitude, s’alliaient sans doute très bien avec l’alcool… Mais Nia n’avait pas franchement l’habitude, et elle en prit peut-être trop.
Toujours était-il qu’elle n’allait plus tarder à zigzaguer elle aussi… « C’est pas mauvais… » Ca ne sentait pas très bon mais il fallait bien reconnaître ça. « J’ai un peu la tête qui tourne… » Pour cette raison, elle préféra ne pas finir le joint et le lui rendre. « Tu finis et on va rejoindre Deborah ? »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: They said it changes when the sun goes down. Milo & Nia Sam 30 Jan - 21:50

Dans l’euphorie de la soirée, Milo pensait que ses amies se laisseraient tenter par le cannabis, mais il n’est pas particulièrement déçu ni vexé que ce ne soit pas le cas. Même s’il a tendance à emmener tout le monde avec lui dans ses conneries, il est conscient que chacun à ses limites et il respecte ça. De toute façon, les filles n’ont pas besoin de ça pour s’amuser et passer une bonne soirée, c’est l’essentiel ! Il défie Deborah de se faire un tatouage, et réalise rapidement qu’il n’a pas l'approbation de Nia sur ce coup là. Est ce qu’il serait allé trop loin ? ça l’embêterait de baisser dans l’estime de son amie à cause de ça... Mais de toute façon, c’est trop tard de faire marche arrière à présent, surtout que Deb a accepté ! Et puis, il est trop bourré pour réellement être capable d’analyser la situation. En plus le joint n’arrange rien à son état mais c’est tellement bon sur le moment de planer, et décrocher un peu de la réalité !

“Bien sûr que c’est la meilleure !” Confirme le brun dans un sourire lorsque Deborah parle de Nia. “Et toi, t’as pas le droit de me détester, jamais !” Ajoute-t-il quand son amie tire la langue. Les trois adolescents se dirigent alors sans tarder chez le tatoueur pour que la brune puisse réaliser son défi. Défi qui semble l’inspirer ! Dommage, le lycéen lui aurait volontiers proposé de se faire tatouer “Milo is the best” sur la fesse, ou une connerie du genre… Oui, en fait c’est peut être mieux qu’elle ait trouvé une idée elle même ! Milo accepte avec plaisir ce câlin collectif avant de Deborah parte au combat.

“Ouais, on arrive te soutenir !”

Confirme le garçon suite aux mots réconfortant de Nia, alors que leur amie entre dans le salon. Une fois tous les deux, la lycéenne accepte finalement de tirer sur le joint de Milo. Il ignore si elle a déjà testé, mais il se rend rapidement compte que ce n’est pas le cas. Un petit sourire s’affiche sur le visage du garçon à la première remarque de la jeune Donovan. Evidemment que c’est pas mauvais !

“ça fait ça parfois quand on a pas l’habitude…”

Explique-t-il avant de reprendre le bédot et tirer à son tour dessus. A vrai dire, il l’avait pas mal chargé, donc ce n’est pas si étonnant qu’il ait fait un effet assez fort à Nia. D’ailleurs lui aussi commence à être un peu perché, comme le petit sourire béat qui reste bloqué sur ses lèvres sans même qu’il s’en rende compte le laisse penser.

"Viens on va retrouver l'autre folle !"

Propose Milo avec enthousiasme une fois son joint terminé, prenant la main de Nia au passage pour qu'elle le suive à l'intérieur. Le brun ne sait même pas pourquoi il a ce geste à l’égard de sa camarade, peut être que c'est l'alcool qui le rend plus tactile que d'habitude ? Ils retrouvent donc Deborah installée sur le fauteuil et le tatoueur l’aiguille en main, visiblement prêt à commencer la torture.

“Allez courage ma vieille !” Lance Milo dans un sourire avant de s’installer sur une des deux chaises à côté de son amie, histoire de pouvoir la soutenir psychologiquement dans cette épreuve. Il a encore du mal à réaliser ce qu’il se passe. Elle est vraiment tarée cette fille d’avoir accepté de faire une telle chose !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew ; nate ; ana-sofia ; lizzie ; jesse ; yevgeniya
TON AVATAR : ella yelich-o'connor
TES CRÉDITS : tumblr
RAGOTS PARTAGÉS : 1422
POINTS : 2289
ARRIVÉE À TENBY : 16/07/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 18 yo (09.07.98)
CÔTÉ COEUR : escrime
PROFESSION : escrime et le lycée de temps en temps
REPUTATION : elle a fugué, elle redouble sa dernière année de lycée... il faudrait peut-être qu'elle pense à se reprendre en main, ou que son père le fasse pour elle...


MessageSujet: Re: They said it changes when the sun goes down. Milo & Nia Sam 30 Jan - 23:23

Stand up and deliver
Your wildest fantasy
Do what the fuck you want to
There's no one to appe-e-ease

J'abandonne Nia entre de bonnes mains (ou pas ?) et je tourne les talons pour passer la porte du salon. Il suffit de lui sortir quelques billets pour qu'il accepte de m'écouter, mais très vite, il ne voit pas d'inconvénient à me faire ce que je désire. Ensemble, on cherche une calligraphie, puis, il la dessine pour me donner un aperçu. Je ricane bêtement en le voyant, mais aussitôt je hoche la tête et il imprime le petit bout de papier qu'il viendra décalquer sur ma peau. Alors que les deux lycéens restants sont encore à l'extérieur de la boutique, terminant le joint du garçon, je suppose, je remonte mon t-shirt et baisse de quelques centimètres mon jeans pour qu'il puisse le poser correctement. Heureusement que malgré l'alcool je reste pudique et je ne vais pas jusqu'à retirer mon t-shirt entièrement. J'ai le loisir de regarder dans le miroir le résultat du calque et après quelques secondes de fausse réflexion, je m'installe sur le fauteuil, la poitrine contre le dossier pour qu'il puisse plus facilement accéder à la zone. Il me montre l'aiguille, afin que je puisse vérifier que tout est aux normes, mais à vrai dire, c'est le cadet de mes soucis et jamais l'idée de choper une infection ne me traverse l'esprit. Par contre, quand je vois qu'il est prêt à débuter, je lui demande d'attendre que mes amis me rejoignent. Il n'a pas l'air enchanté, mais il attend et quelques minutes plus tard, Nia et Milo font leur apparition dans le salon. Je décroche un sourire, et je leur indique de venir plus près. Le garçon me souhaite bon courage, mais je balaie son encouragement d'un geste de la main, comme si je n'en n'ai pas besoin alors qu'intérieurement, j'ai très peur. Et puis, c'est parti. Le tatoueur appuie sur la pédale qui enclenche l'appareil, il me pose de la vaseline sur le bas du dos, là où il s'apprête à tatouer, et quand l'aiguille arrive en contact avec ma peau, mes yeux s'écarquillent et j'en reste bouche bée. Surprise. Jamais je n'aurais pu m'attendre à une telle douleur, et j'attrape sans attendre la main de Nia qui est non loin de moi. La pauvre, je dois lui broyer la main, mais vu l'étendue de la douleur, c'est le seul moyen que j'ai pour ne pas craquer et lui dire de tout arrêter. Heureusement, le motif n'est pas très grand et une quinzaine de minutes devraient suffire pour repasser sur tous les traits selon les dires du professionnel. Quelques fois, il me demande comment ça va et je réponds avec les dents serrées que ça va bien. Une chose est sûre, je ne suis pas prête de repasser sous l'aiguille. A un moment, le tatoueur croit bon de me dire que je saigne beaucoup, mais ce détail ne fait que me dégoûter... Quand il affirme avoir terminé, je lâche un soupire de soulagement. Enfin ! Je lâche Nia, me relève et me regarde dans la glace pour voir le résultat. Déjà, j'oublie la douleur et je souris niaisement devant ce L qui me fait de l'oeil. On applique de la crème puis un film plastique pour protéger. Aussi, il me tend une feuille pour les soins, mais je me dis que j'aurais le temps de la lire plus tard. Je paye, et on ressort.
« T'as vu ! Je t'avais dit que j'étais cap ! » m'écris-je, fière.
Ensuite, je me retourne vers Nia alors qu'un éclair de lucidité traverse mon esprit.
« En fait, je peux dormir chez toi ce soir ? J'ai dit à mon père que je passais la nuit chez toi... Ca le fait pas si je rentre en pleine nuit. »  
J'ai un peu l'impression de de mettre la jeune fille au pied du mur, mais je n'ai pas vraiment le choix. Cependant, maintenant que mon gage est passé, j'espère encore me venger sur le garçon qui nous accompagne.
« Milo, cap d'aller sur la plage et de faire un petit plongeon dans l'eau ? »

_________________


Never let them take you alive

I’ll never lose and I choose to survive whatever it takes. You won’t pull ahead, I’ll keep up the pace and I’ll reveal my strength to the whole human race.© signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: They said it changes when the sun goes down. Milo & Nia Dim 31 Jan - 15:42

deborah ∞ milo ∞ nia
Ils entrèrent chez le tatoueur et trouvèrent Deborah, prête à se faire tatouer. Aucun commentaire sur le fait que Milo avait pris la main de Nia… elle commençait un peu à perdre pied et ne s’en était même pas rendue compte de toute façon. Alors Deborah allait vraiment le faire… Si Nia n’avait pas forcément approuvé ça, elle était malgré tout très admirative. Et surtout, elle avait hâte d’entendre ce que son amie réservait à Milo pour la suite, car il faudrait bien une vengeance ! Franchement… faire pire qu’un tatouage, c’était difficilement jouable. Mais elle faisait confiance à son amie – et à l’alcool qui coulait dans ses veines.
L’artiste commença enfin son œuvre et Nia n’eut même pas le temps de demander si ça allait que Deborah attrapa sa main avec force. Elle ne lui en voulait pas, ça devait vraiment faire mal ce genre de choses ! De quoi bien dissuader Nia, si éventuellement elle avait voulu s’en faire un dans l’avenir… « Hey ça va aller ! Y’en a pas pour longtemps… » Elle avait de la peine pour son amie, tandis que Milo semblait bien se marrer ! L’adolescente se demanda ce que ce « L » signifiait mais préféra ne pas poser la question. Deborah finirait bien par lui en parler en temps voulu… Un garçon, peut-être ? Nia lui avait parlé de Nate alors il n’y avait aucun doute qu’elle finirait par lui raconter.

Quinze minutes de souffrance pour Deborah, mais aussi pour Nia qui ne sentait presque plus sa main lorsque son amie la lâcha ! « Dix minutes de plus et j’aurais perdu ma main je crois ! » dit-elle en riant doucement. Mais ça valait le coup, le résultat était pas trop mal et Deborah en semblait ravie.
Ils sortirent finalement de la boutique et la jeune femme s’écria qu’elle était fière de l’avoir fait. « On est fiers aussi, t’inquiète ! » Il fallait bien reconnaître qu’il n’y avait pas mort d’homme. « Dormir chez moi ? Ouais sans problème ! On fera pas trop de bruit pis t’façon Caleb dira rien… Tu pourras décuver loin de ton père comme ça ! » Et elles allaient probablement en avoir besoin… S’il fallait, elle proposerait même à Milo de faire la même chose, il y avait assez de place pour trois ! Mais Caleb apprécierait peut-être moins qu’elle invite un garçon…
Deborah prit alors l’initiative de continuer leur petit jeu et défia Milo. Défi qui donna une idée supplémentaire à Nia… « Et les bains de minuit, ça se fait tout nu normalement… » qu’elle ajouta avec un petit sourire.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: They said it changes when the sun goes down. Milo & Nia Dim 31 Jan - 22:16

Milo ignore si Deborah est une fille courageuse ou si elle est juste saoule, mais en tout cas il est admiratif en voyant l’aiguille du tatoueur s’approcher de son dos. ça doit faire mal n’empêche ! C’est d’ailleurs sans doute pour ça que le lycéen n’a pas eu l’idée de s’en faire un pour le moment. Enfin, malgré la douleur de son amie, Milo n’est pas vraiment compatissant, et se retient juste de rire en voyant sa tête de martyre et la manière dont elle s’accroche à la main de Nia. Heureusement pour elle, la torture ne dure pas longtemps.

“Respect !”

Répond simplement et sincèrement le garçon suite à la remarque de la brune. Elle est officiellement tarée, courageuse, et trop forte pour les défis ; même si son état pourrait paraître pitoyable aux yeux de certains, Milo lui est fière d’être amie avec une fille pareille.

“On a le droit de savoir ce que veut dire ce “L” ou c’est un secret ?”

Demande-t-il avec curiosité alors qu’ils retournent dehors. Deborah demande ensuite à Nia si elle peut squatter chez elle pour la nuit, ce qui est surement plus sage si elle vit encore avec son père… La lycéenne accepte, et Milo est bien trop bourré pour se faire la réflexion que le petit ami de sa soeur Paige et le frère de Nia ont étrangement le même prénom... Ce qui l’interpelle par contre, c’est le nouveau défi de Deborah, visiblement toujours motivée.

“Cap ! Mais seulement si Nia le fait avec moi !”

Lance-t-il dans un sourire suite au combo "baignade+à poil" proposé par ses amies. Avec son tatouage tout neuf, Deborah ne peut pas aller à l’eau, mais Nia n’a aucune excuse pour ne pas le faire par contre, et Milo compte bien la voir se baigner, de gré ou de force (a). Ils arrivent rapidement à la plage, déserte à cette heure ci. Une fois sur le sable, l’adolescent reprend la parole.

“On fait la course ?”

Lance-t-il à l’égard de Nia sur un ton de défi. Il n’attend pas la réponse de cette dernière pour se mettre nu et courir dans l’eau. Lui qui d’habitude n’est déjà pas vraiment pudique, autant dire que dans la nuit et bourré, il n’y réfléchi même pas. Même si sa trajectoire n’est pas vraiment droite, il finit par rejoindre rapidement les vagues avant de faire un petit plongeon. L’eau est gelée, mais vu son état il ne s’en rend pas vraiment compte pour le moment.

“Dommage que tu puisses pas te baigner, elle est super bonne !” Lance-t-il alors à Deborah, toujours un sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew ; nate ; ana-sofia ; lizzie ; jesse ; yevgeniya
TON AVATAR : ella yelich-o'connor
TES CRÉDITS : tumblr
RAGOTS PARTAGÉS : 1422
POINTS : 2289
ARRIVÉE À TENBY : 16/07/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 18 yo (09.07.98)
CÔTÉ COEUR : escrime
PROFESSION : escrime et le lycée de temps en temps
REPUTATION : elle a fugué, elle redouble sa dernière année de lycée... il faudrait peut-être qu'elle pense à se reprendre en main, ou que son père le fasse pour elle...


MessageSujet: Re: They said it changes when the sun goes down. Milo & Nia Lun 1 Fév - 19:43

Stand up and deliver
Your wildest fantasy
Do what the fuck you want to
There's no one to appe-e-ease

Une fois la douleur passée, je suis plus que fière de ce que Milo m'a fait faire. Ce dernier ne pouvait certainement pas s'imaginer que j'allais accepter un tel défi, mais voilà qui est fait et je pense avoir eu mon quota pour la soirée. Nous ressortons du salon et mon sourire ne s'efface pas une seule micro-seconde. J'ai Leslie de gravé dans ma peau et j'en suis plus qu'heureuse. C'est n'importe quoi quand on sait la nature distante du garçon, mais je m'en moque. Il est mon premier et il le restera à jamais, alors ça ne me dérange pas d'avoir un rappel indélébile de lui. Du moins, ça ne me dérange pas ce soir, avec tout cet alcool dans le sang. Il semblerait que la curiosité de Milo soit piquée à vif, puisqu'il va jusqu'à me demander s'il a le droit de connaître la signification de cette lettre. Toujours en souriant bêtement, je secoue la tête, puis je lui tire la langue.
« J'irai même jusqu'à dire que c'est un secret d'état. »
Dis-je en rigolant. L'ambiance est toujours aussi détendue et cette première soirée ne manque pas d'être remémorée encore et encore. Je demande à la Donovan si je peux passer la nuit chez elle et elle répond par la positive à ma grande joie. C'est vrai que je préviens tard, mais aussi, je ne savais pas dans quel état je serais à cette heure avancée de la nuit. Et clairement, dans cet état, je ne peux pas rentrer chez moi. D'ailleurs, maintenant que nous sommes dehors, à trainer dans les rues de Tenby, j'ai peur de tomber sur mon père en pleine patrouille. Cependant, cette crainte ne m'empêche pas de vouloir poursuivre notre petit jeu. Je défie le garçon du groupe d'aller se baigner dans la mer alors que la température n'est pas bien élevée et à ma grande surprise, Nia se prend au jeu et enchérie en lui disant qu'il doit se rendre dans l'eau tout nu. Je rigole, un peu gênée et je crois même que je rougis, mais heureusement, l'obscurité de la nuit doit rendre la teinte de mes joues imperceptible.
Mais à ma grande surprise, le Taylor donne une condition à son défi. Il veut que Nia se joigne à lui. Je jette un oeil amusé et également interrogatif à mon amie, un regard qui lui demande si elle va vraiment le faire, mais déjà Milo nous entraîne en direction de la plage.
Quand nous arrivons sur le sable de la plage, nous n'avons pas le temps de faire grand chose que le garçon commence déjà à se déshabiller pour aller rejoindre l'eau à grandes enjambées. Je rigole encore et encore et je me retourne, gênée, pour ne pas trop en voir non plus. Et puis je demande à mon amie.
« Alors, tu vas le faire ? »
Je sais que Nia n'est pas ce genre de filles qui s'amusent à se déshabiller sans raison et après tout, rien ne l'y oblige. Pour ma part, je m'assoie sur le sable, bien contente de ne pas pouvoir aller dans l'eau à cause du tatouage tout neuf. Vu la température extérieure, l'eau doit être glacée, alors non merci. Je reprends quelques gorgées de bière pour observer le spectacle, toujours aussi hilare.
« Mais bien sûr ! On verra c'est qui qui ne pourra pas venir en cours lundi parce qu'il aura chopé la crève. »

_________________


Never let them take you alive

I’ll never lose and I choose to survive whatever it takes. You won’t pull ahead, I’ll keep up the pace and I’ll reveal my strength to the whole human race.© signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: They said it changes when the sun goes down. Milo & Nia Lun 1 Fév - 22:16

deborah ∞ milo ∞ nia
Nia savait bien que son amie n’allait pas dévoiler la signification de son tatouage aussi facilement. Il y avait deux solutions : lui tirer les vers du nez ou bien attendre qu’elle se confie. La jeune femme préférait opter pour la deuxième solution, elle savait qu’elles finiraient bien par en parler toutes les deux. C’était plutôt normal que Deborah ne veuille pas le faire devant Milo, ils ne se connaissaient pas assez. Mais ils allaient sans doute devenir de très bons amis tous les trois… Un pressentiment.
La soirée n’était pas terminée ! Deborah continua sur leur lancée et Nia ne se gêna pas pour en rajouter un peu de son côté. Elle ne s’était pas doutée que sa gourmandise et cette soudaine espièglerie se retourneraient contre elle… Voir Milo nu l’amuserait beaucoup, mais le faire avec lui ?! Elle écarquilla les yeux un moment avant qu’on ne l’entraîne sur la plage.

Il ne tarda pas à enlever ses vêtements – et à leur montrer ses jolies fesses – puis à courir en direction de l’eau. Nia ne réalisait pas encore ce qu’elle allait faire pour réellement se prêter à la course… Si bien qu’il était déjà dans l’eau et qu’elle, elle n’avait pas bougé. Nia tourna la tête vers son amie et haussa les épaules. Ce n’était pas pire qu’un tatouage, hein ? Et puis c’était son idée à la base, elle devait assumer ! D’autant qu’elle avait déjà râlé une fois… Et que c’était déjà trop.
Il fallait dire que l’ambiance mêlée à l’alcool et au joint, ça aidait énormément à repousser ses limites. En temps normal elle ne l’aurait jamais fait mais ce soir… elle voulait juste être différente et s’amuser comme les autres. D’autant que vraiment, c’était moins grave qu’un tatouage – oui c’était comme ça qu’elle se rassurait.
Mais Milo allait vraiment la voir nue, alors ? C’était… gênant ! Et il ne fallait pas y penser sous peine de se rétracter. De toute façon il faisait nuit hein ?

« Promets-moi de pas me raconter ça si jamais demain je m’en souviens pas. » Qu’elle dit avec un petit sourire, attrapant finalement la bière de Deborah pour se donner du courage.
Peu de temps après, on la voyait courir sur la plage… elle aussi nue !
Bon dieu, l’eau était absolument glacée ! Autant dire que Milo ne devait pas se sentir au top de sa virilité… « Hey si j’tombe malade ce sera ta faute, tu t’occuperas de moi ! » Qu’elle dit à Milo, croisant les bras contre sa poitrine… avant de finalement l’éclabousser en riant. Ce qui était fait était fait, de toute façon !
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: They said it changes when the sun goes down. Milo & Nia Mar 2 Fév - 21:09

En voyant le motif final tatoué sur la peau de son amie, Milo l’interroge naturellement sur sa signification. Comme ça à chaud, et avec tout l’alcool qu’elle a dans le sang : c’est sûrement le meilleur moment pour lui demander ! Mais elle reste malheureusement secrète, et le lycéen n’aura sans doute jamais la réponse.

“Roooh, c’est pas drôle !”

Râle-t-il sans insister davantage. Après tout, elle a relevé son défi, c’est ça l’important ! Et puis vu l’état de Milo, même si elle lui disant ce que signifie ce L, il y a des chances qu’il ne s’en souvienne même pas le lendemain… Alors qu’ils retournent à l’extérieur, les filles se mettent d’accord pour dormir chez Nia. Le lycéen leur aurait bien proposé de squatter sa coloc’ pour éviter que leurs proches ne les voient dans cet état, mais ce n’est visiblement pas nécessaire au final ! Milo est bien vite mis au défi de faire un petit bain de minuit, ce qu’il accepte sans vraiment réfléchir, tout en posant une condition : Nia doit le faire avec lui. Même si ce n’est pourtant pas forcément évident, Milo est persuadé qu’elle va le faire ! Au pire elle peut se mettre à l’eau sans enlever tous ses vêtements si ça la gêne de toute façon.

Une fois sur la plage, l’adolescent ne perd pas de temps pour se jeter littéralement à l’eau. Et c’est finalement presque une chance que Nia lui a suggéré de le faire nu puisqu’autrement, il y serait sûrement allé avec tous ses vêtements, sans vider ses poches ni penser qu’il n’aura rien de sec à se mettre sur le dos après…

“Si en plus ça peut me permettre de louper les cours, c’est encore mieux !”

Lance-t-il dans un rire à la remarque de Deborah, alors que Nia se décide finalement à oter ses vêtements pour le rejoindre. Milo la regarde faire, un léger sourire aux lèvres. Loin de lui l’idée de jouer les pervers, mais quand une jolie fille se déshabille devant lui il ne va pas détourner le regard quand même (a). Même si dans la pénombre, il ne voit finalement pas beaucoup plus que sa silhouette, cela permet tout de même à l’adolescent d’en venir à la conclusion qu’il n’y a pas que son visage qui est agréable à regarder !

“D’accord, mais c’est bien parce que c’est toi… Et je tiens à préciser que c’est quand même l’idée de Deborah à la base, j’y suis pour rien moi !” Se défend le garçon dans un sourire, avant d’éclabousser à son tour sa camarade. Mais après seulement quelques minutes à s’amuser dans l’eau, Milo sent finalement le froid envahir tout son corps. “Bon, je sais pas toi, mais je vais pas tarder à me transformer en glaçon si je reste là je crois !” Lance-t-il à Nia, avant de finalement se diriger vers la plage. Une fois hors de l’eau, le vent le glace encore plus. Il court donc vers ses affaires, attrape sa chemise pour tenter de sécher un minimum son corps, avant d’enfiler son caleçon et son jean.

“En fait, t’avais raison, elle était pas très chaude !” Avoue-t-il à la brune restée sur la plage. “Je parle de la mer hein, je me permettrais pas de parler de Nia comme ça !” Précise le garçon dans un rire alors que cette dernière les rejoint. Il attrape sa veste pour en sortir son paquet de clopes, puis la met sur son dos histoire de protéger un minimum son torse nu du froid. Il en allume une avant de reprendre la parole.

“ça vous dit de boire un dernier verre chez moi ? J’habite à côté, sur l’Esplanade !” Propose-t-il alors naturellement aux filles.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew ; nate ; ana-sofia ; lizzie ; jesse ; yevgeniya
TON AVATAR : ella yelich-o'connor
TES CRÉDITS : tumblr
RAGOTS PARTAGÉS : 1422
POINTS : 2289
ARRIVÉE À TENBY : 16/07/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 18 yo (09.07.98)
CÔTÉ COEUR : escrime
PROFESSION : escrime et le lycée de temps en temps
REPUTATION : elle a fugué, elle redouble sa dernière année de lycée... il faudrait peut-être qu'elle pense à se reprendre en main, ou que son père le fasse pour elle...


MessageSujet: Re: They said it changes when the sun goes down. Milo & Nia Ven 5 Fév - 9:48

Stand up and deliver
Your wildest fantasy
Do what the fuck you want to
There's no one to appe-e-ease

Je ne sais pas si Nia va oser le faire. Elle est plutôt pudique et il faut dire qu'elle a moins bu que Milo et moi. Après tout, cette soirée est la soirée de tous les vices, de la décadence, de l'apprentissage de la vie, de la première cuite. En fait, c'est la soirée où nous osons faire ce que nous ne ferions jamais en général. Clairement, je n'aurais jamais osé faire un tatouage en étant sobre car même si je n'ai jamais eu de problème avec les aiguilles, il se trouve que cet art ne m'a jamais vraiment branché. Peut-être parce que je n'ai jamais aimé quelque chose au point de le vouloir inscrit sur ma peau. Mais ça, faut croire que c'est quand je suis sobre et que mes émotions ne sont pas décuplées comme elles le sont aujourd'hui.
« Promis ! J'te dirais rien. »
Que je lui réponds alors que je la sens prête sur le point de se jeter à l'eau, littéralement. Et en effet, quelques secondes plus tard, la Donovan a rejoint le Taylor dans l'eau glacée et je m'esclaffe d'autant plus alors que je les vois s'éclabousser comme des enfants tandis que je suis à l'abris, sèche, assise sur le sable un peu froid et un peu humide.
« Eh ! pas de cochonnerie dans l'eau hein. »
Dis-je alors que je les regarde échanger des mots que je ne comprends pas à cause de la distance. Cependant, ils ont quand même l'air de bien s'amuser dans cette étendue d'eau. Ils ne mettent toutefois pas très longtemps avant de revenir sur la rive, frissonnant. Je détourne le regard une nouvelle fois, ne voulant pas forcément découvrir mes amis de cette façon là, même s'ils n'ont probablement pas de quoi être gênés. Ils remettent leurs vêtements et à mon tour, je me relève de la plage, essuyant le sable qui me reste collé au jeans avec des petites tapes sur les cuisses. Quelques fois, certains mouvements me rappellent que le bas de mon dos est sensible et comme une illumination, j'ai soudainement peur de ne pas pouvoir m'entraîner pendant quelques jours. Je n'en dis rien à mes amis qui essayent de se réchauffer afin de ne pas les embêter avec mes soucis de sportive de haut niveau, mais ça commence à ma peser. Peut-être que j'ai fait une bêtise en fait. L'aveu du garçon me fait sourire, et encore plus ce qu'il enchaîne juste après. Je ne sais pas si je rêve ou pas, mais j'ai l'impression que quelque chose se passe sous mes yeux, entre Nia et Milo. Après, il y a de fortes chances pour que ce soit l'alcool qui pousse mon cerveau à chauffer un peu trop.
Quand ce dernier reprend la parole, une clope au bec, je hausse les épaules, attirée par l'idée de ne pas finir la soirée tout de suite, mais de rester au calme quelques temps, surtout que les deux jeunes gens doivent vouloir se sécher proprement. S'ils venaient à attraper une pneumonie à cause de mon défi stupide, je vais m'en vouloir et je préfère éviter  d'en arriver à de telles conclusions. Alors je hoche la tête.
« Volontiers ! Mais tu vis en coloc je crois, ça ne va pas les déranger ? »
Un élan de conscience vient à nouveau me frapper et je crois que ce dernier signifie que la bière n'est clairement pas aussi forte que la tequila, mais aussi que l'air frais est un bon moyen pour dessouler.

_________________


Never let them take you alive

I’ll never lose and I choose to survive whatever it takes. You won’t pull ahead, I’ll keep up the pace and I’ll reveal my strength to the whole human race.© signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: They said it changes when the sun goes down. Milo & Nia Mar 9 Fév - 17:34

deborah ∞ milo ∞ nia
Quand elle allait se rappeler le lendemain qu’elle s’était mise nue devant ses deux amis… Nia ne sortirait sans doute plus de chez elle ! Mais pour l’heure ça lui était égal. Elle aussi, elle voulait s’amuser. Nia voulait montrer qu’elle en avait aussi dans le ventre et qu’un petit défi ne lui faisait pas peur… bien qu’il risque de la rendre malade, vue la température de l’eau ! « Pour rien ? Tu rigoles ou quoi ! T’étais pas obligé de m’entraîner là-dedans, tu l’as fait, t’assumes ! » Il fallait avouer que tomber malade ne la dérangerait pas vraiment si c’était pour avoir un infirmier aussi sexy que Milo… enfin à priori il risquait de tomber bien malade aussi…
Ils s’amusèrent quelques minutes dans l’eau mais Milo proposa assez rapidement qu’ils en sortent. Effectivement, s’ils pouvaient éviter l’hypothermie ce serait pas mal… En plus, pauvre Deborah qui était assise toute seule sur la plage !

Le vent se montra glacial alors qu’elle avait à peine posé un pied dans le sable. Elle n’y porta pas attention cependant et se précipita vers ses vêtements pour les remettre, autant par pudeur que pour avoir un peu plus chaud. Enfin… même habillée on ne pouvait pas dire qu’elle se réchauffait. Nia frappa l’épaule de Milo après avoir entendu son commentaire. « Fais gaffe à ce que tu dis hein, l’eau glacée ça te met pas trop en valeur, si tu vois ce que je veux dire ! » Si elle avait regardé ? Mais non… pas du touuut... Bon d’accord, mais Dieu lui avait fait des yeux, il fallait bien qu’elle s’en serve ! Elle hocha finalement la tête quand Milo proposa de terminer la soirée chez lui. Est-ce que ça signifiait qu’elle allait croiser Nate ? Peut-être pas, à cette heure-là… Et puisqu’ils allaient reprendre les cours, ce ne serait pas si mal de s’habituer à le revoir. De toute façon ce n’était pas lui qui irait cafter à Caleb qu’elle avait bu, hein ! « Du moment qu’il y a du chauffage j’te suis partout personnellement… » dit-elle, toute tremblante.

Ils se mirent donc en route. « J’sais pas vous mais je pense qu’on devrait arrêter les défis pour ce soir… déjà parce que je tiens plus des masses debout… et parce qu’on peut difficilement faire plus fort ! » Un tatouage, quand même… Elle regarda son amie en riant. « T’as pas trop mal d’ailleurs ? J’espère que tu me raconteras hein… »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: They said it changes when the sun goes down. Milo & Nia Mer 10 Fév - 18:04

“Ok, ok… N’empêche que t’étais pas obligée d’accepter ma vieille !”

Fait remarquer le jeune Taylor dans un sourire à la remarque de Nia, qui semble vouloir le rendre coupable de sa future crève. C’est vrai que si elle tombe malade demain, ce sera un peu de sa faute, mais pas seulement ! Et puis, il assume sa part de responsabilité puisqu’il s’engage à s’occuper de Nia si elle tombe malade, comme un vrai gentleman. Il ignore si c’est cet argument qui l’incite à sauter le pas et se jeter à l’eau avec lui, mais en tout cas il est ravi de relever ce défi avec elle.

C’est finalement après quelques minutes à s’amuser dans l’eau qu’ils regagnent la plage et se dépêchent de renfiler leurs vêtements. “Eh ! C’est trop fourbe comme argument !”Fait remarquer Milo, presque choqué de constater que Nia a pris le temps de le mater. Bon, c’est vrai qu’il a fait la même chose avec elle en même temps… Mais c’est pas une raison ! Une fois à peu près habillé et une clope allumé, le lycéen leur propose de finir la soirée au chaud, chez lui.

“Mais non t’inquiètes, si on fait pas trop de bruit ça devrait le faire !”

Répond Milo à la question de Deborah. A vrai dire, il n’avait même pas songé à ça, mais s’ils ne font que boire un verre en discutant de toute façon, cela ne devrait pas poser de problème. Et puis, on est samedi soir, c’est pas comme si l’un de ses colocs devait se lever tôt demain au pire. Ils se mettent donc en route vers la grande maison sans plus tarder.

“ça me va !”

Accepte Milo lorsque Nia propose d’arrêter les défis pour ce soir. Après tout, ils sont sûrement arrivés à un niveau suffisamment haut pour ce soir. Une fois dans la colocation, Milo et Nia ont pu se sécher correctement, l’adolescent prêtant même gentiment des fringues propres à son amie. Certes ce sont des habits de mec trop grand pour elle, mais au moins elle est au sec, et ils peuvent ainsi boire une dernière bière dans les meilleures conditions avant que les filles rentrent tranquillement se coucher chez Nia. De son côté Milo ne tarde pas non plus à retrouver son lit, fatigué par cette soirée aussi surprenante qu’amusante.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: They said it changes when the sun goes down. Milo & Nia

Revenir en haut Aller en bas

They said it changes when the sun goes down. Milo & Nia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-