AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

cheers to the freaking weekend | Anthony

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Fiona Miller
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Eléa, Gwen, Lexia, Dylana, Keelin & Megan
TON AVATAR : Margot Robbie
TES CRÉDITS : ava - cosmic dust ; signa - anaëlle ; gif profil - inline ; gif signa - pennywifey
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Lloyd - Trystan.

RAGOTS PARTAGÉS : 2565
POINTS : 5344
ARRIVÉE À TENBY : 17/11/2014
cheers to the freaking weekend | Anthony Tumblr_inline_ogywxfhCPz1qlt39u_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans (02-08-1989)
CÔTÉ COEUR : Son coeur a repris le dessus. Les sentiments reviennent.
PROFESSION : Aromathérapeute (spécialiste en pharmacie)
REPUTATION : Cette petite a bien du courage. Partiellement amnésique depuis cinq ans ans suite à son agression, elle commence seulement à retrouver des souvenirs, dont celui de son ex-fiancé.


cheers to the freaking weekend | Anthony Empty
MessageSujet: cheers to the freaking weekend | Anthony cheers to the freaking weekend | Anthony EmptySam 19 Déc - 22:01

cheers to the freaking weekend | Anthony Tumblr_inline_mt1vnugNgk1qz4rgp


« Comment ça je ne sais pas tenir ? Tu vas voir ! » Fiona prenait Anthony au mot. Il est vrai qu’elle n’était plus sortie depuis longtemps, encore moins avec son soirée-buddy qu’elle n’avait pas revu depuis un moment, mais elle comptait bien montrer qu’elle n’avait rien perdu de son ‘endurance’. Ce soir, elle pourrait profiter à fond, sans se prendre la tête, juste amusement et délires au programme. Enfin, la jeune femme s’était volontiers laissée entraîner dans cette virée des bars de Tenby avec dans l’idée d’aborder un certain sujet mais depuis qu’ils étaient partis, elle n’arrivait tout simplement pas à s’y résoudre. Peu importe comment elle formulerait la situation, subtilement ou non, Anthony se braquerait aussitôt qu’elle aborderait la question, alors pourquoi gâcher un bon moment inutilement ? Elle n’avait pas envie de se prendre la tête et lui sûrement pas non plus. Alors Fiona repoussait toujours plus loin l’instant et profitait de la soirée. Combien de temps pourrait-elle enchaîner les verres sans basculer du tabouret ? Pas avant un bon moment heureusement. Elle avait encore de belles ressources en réserve. « Et pourquoi ici en premier lieu ? T’as une chronologie ou bien ? » Tenby n’était pas très grand et les commerces pouvaient quasiment se compter sur les doigts de la main, il ne devait pas y avoir plus de quatre ou cinq bars, dont deux pubs assez fréquentés. La jolie blonde avait suivi le mouvement, se laissant emporter par l’ambiance agréable qui régnait dans le Five Arches Tavern. Une rencontre sportive assez importante avait lieu ce soir et même si Fiona n’en avait cure, l’atmosphère était assez intense dans le pub puisque le match était retransmis sur grand écran. « On aurait dû faire ça bien plus tôt, tu sais comme un genre d’incontournable sur notre mois… » Aussi loin qu’elle s’en souvenait, ou plutôt pour le peu qu’elle s’en souvenait, leur amitié remontait évidemment à l’enfance même si Anthony avait fort été sur la réserve au début quand son frère et sa sœur venaient passer du temps chez Fiona pour fuir l’ambiance familial mais il avait fini par faire de même, moins souvent peut-être. En grandissant, leur amitié avait évolué, et toujours d’après ce que la jeune femme en gardait comme souvenir, ils étaient devenus de bons potes de sortie, surtout depuis qu’elle avait eu son agression et qu’elle voulait profiter deux fois plus comme si elle avait trop vécu sur la réserve auparavant et se lâchait beaucoup plus après avoir échappé d’un cheveu à la faucheuse. Évidemment, Fiona continuait de s’imposer certaines limites et de se mettre des brides parce que si elle ne le faisait pas, elle pouvait partir très loin. Anthony était plutôt du calibre sans limites et ça lui plaisait quand elle avait envie de tout envoyer valser mais elle était quand même un peu plus modérée la plupart du temps. Ce soir pourtant, la jeune femme n’avait envie de rien s’imposer, et si elle devait passer par tous les bars de Tenby pour le prouver, ce serait sans aucun problème. « Sérieusement, j’me demande ce que t’as gardé pour la fin. » Elle esquissa un sourire, sa curiosité le ravirait certainement pour la faire tourner en bourrique mais elle aimait tout autant lui donner cet amusement, elle ne changerait pas pour l’occasion. D'ailleurs, en y songeant, il avait sûrement gardé les lieux où il travaillait en tant que barman comme dernier point de chute de la liste. « T’as plutôt l’air en forme pour quelqu’un qu’on ne voit jamais. » Nouveau sourire. Ils ne s’entendaient pas mal mais la légère barrière qu’il y avait toujours eu entre Anthony et elle était sans nul doute causée par la proximité extrême de la jeune femme avec son frère ainsi que sa sœur aînée. Ils se voyaient donc moins souvent. Pourtant, Fiona tenait autant aux uns qu’aux autres, seules les affinités différaient parce que les Baxter n’étaient tout simplement pas les mêmes.

_________________

Live again
I fell in love but I fell too hard ▬ Don't understand what happened but now I am scarred, I wanted you, I was so sure, one hit of you was all it took to have me, have me down ; and I die a little bit more every day, since we've parted, but I try a little bit to live again.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthony Baxter
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Casanthony
TES DOUBLES : Le doux et tendre Miro
TON AVATAR : Andre Hamann
TES CRÉDITS : Shiya (av) & Irish Coffee (crackship gif)
TA DISPONIBILITE RP : Eirian;
RAGOTS PARTAGÉS : 4208
POINTS : 1294
ARRIVÉE À TENBY : 16/03/2014
cheers to the freaking weekend | Anthony Syos
ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans.
CÔTÉ COEUR : En couple avec Eirian, sa belle amie d'enfance.
PROFESSION : Ancien dealer, il a pris sa retraite après être sorti d'une cure forcée. Il est le nouveau gérant du Three Mariners.
REPUTATION : « J'avais l'habitude de le voir courir les jeunes femmes, mais maintenant, je suis forcée de constater qu'il semble s'être amélioré... Il est en couple depuis plusieurs mois déjà, ça stabilise forcément un homme… » Mrs Lloyd


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

cheers to the freaking weekend | Anthony Empty
MessageSujet: Re: cheers to the freaking weekend | Anthony cheers to the freaking weekend | Anthony EmptySam 27 Fév - 23:28


« Comment ça je ne sais pas tenir ? Tu vas voir ! » Anthony sourit. Il prit ensuite son verre d’une main, terminant sa bière d’une traite avant de commander à la barmaid trois téquila pour lui, et trois autres pour Fiona. « Voir, oui. Contrairement à toi. Tu dois déjà commencer à voir double… » qu’il lança, amusé. Antho aimait ces soirées interminables avec Fiona. Ce nouveau côté aventureux, et fêtard, lui plaisait chez elle. S’ils avaient toujours fait partie de la vie de l’un et l’autre, cela leur avait permis de se rapprocher davantage. Et d’apprendre à bien se connaître. Lors de ces nuits alcoolisées, il n’y avait qu’eux deux. Les discussions coulaient à flot, comme l’alcool. Tout était simple, naturel. Sans jugement et sans retenue. Anthony se sentait étonnamment à l’aise, avec elle. N’empêche qu’il se doutait que ce soir-là, ce n’était peut-être pas réciproque…

« Et pourquoi ici en premier lieu ? T’as une chronologie ou bien ? » Il sourit à nouveau puis remercie l’employée du bar lorsqu’elle leur verse l’alcool et qu’elle leur apporte le sel et des limes. « Hum ? Un peu pour ça. J’aime la téquila, mais pas celles bas de gamme ou diluées. Et comme il était hors de question de débuter avec le Three Mariners… » D’une main, il distribue les shooters. « T’es prête ? » qu’il demande en déposant le dernier devant elle. Il lève le premier shooter vers elle, après avoir léché et salé légèrement le dessus de sa main. Anthony s’empresse alors de le boire avant que le sel ne brûle sa peau puis il enchaîne tout aussi rapidement avec les suivants. « Et puis, je préfère peut-être les sports de chambre, mais ça m’empêche pas d’aimer suivre les match à la télé de temps à autres. J’aime l’ambiance des pubs les soirs de matchs! » qu’il avoue finalement.

Lorsqu’elle lui dit qu’ils auraient dû faire cela avant, Anthony hoche la tête. « Il est pas trop tard pour y remédier ! » Il se demande si elle en aura encore envie le lendemain. Fiona a beau avoir une bonne descente, Anthony a tout de même plus d’expérience. En tant que fêtard et barman, il a l’habitude de boire. Et puis, c’est scientifiquement prouvé que les hommes ont une plus grande tolérance à l’alcool. Ils peuvent boire plus que les femmes. « Sérieusement, j’me demande ce que t’as gardé pour la fin. » « Tu verras! » Fût tout ce qu’il lui donna comme réponse. En même temps, sans doute se doutait-elle qu’ils finiraient la nuit au bar où le grand blond travaillait. Il ne s’était pas réellement posé la question. Lorsqu’il avait planifié - si l’on peut nommer ça ainsi, leur itinéraire, c’est tout naturellement qu’il avait gardé le Three Mariners pour la fin. Y travailler et connaître le personnel avait ses avantages, ils pourraient profiter des lieux après la fermeture et faire la fête avec le staff. « T’as plutôt l’air en forme pour quelqu’un qu’on ne voit jamais. » Le barman arque un sourcil en l’entendant. Est-ce que ça se veut un compliment ou est-ce plutôt l’inverse ? Il ne saurait le dire. Le jeune homme ne sait même pas s’il doit en rire ou en être offensé. « Qu’est-ce que ça veut dire, ça ? » qu’il lui demande finalement, plus amusé qu’autre chose. Chose certaine, ils ont bu les téquilas et leurs verres sont vides. Anthony prend les choses en main et leur commande à chacun leur boisson initiale. Alors qu’ils attendent leur commande, Antho sort son portable de sa poche et sourit en voyant le nom d’Eirian s’afficher. Son sourire s’étire en lisant le texto : " Tu me manques... "  

Elle aussi, elle lui manque et d’ailleurs, c’est un peu de sa faute, si "on ne le voit jamais". Ils sont en pleine lune de miel. Tout est nouveau, tout est beau entre eux et ils se sont attendus bien trop longtemps pour qu’Anthony ait envie de la quitter plus de quelques heures à la fois. Et encore moins passé une nuit sans elle. La galloise semble être du même avis que lui, puisqu’elle l’interroge sur l’heure de son retour et ses plans de fin de soirée. L’amoureux lui explique qu’il a prévu rentrer tard, qu’il est en pseudo pèlerinage avec Fiona. S’il termine ainsi et qu’il verrouille le téléphone intelligent avant de le poser sur la table, il décide tout de même de reprendre l’appareil. Il ouvre ses messages et en rédige un nouveau, un sourire carnassier au coin des lèvres. "J’espère tout de même te retrouver entièrement nue à mon retour. Nue, chaude et humide !" Antho prévoit déjà, qu’à son retour aux petites heures du matin, il ira réveiller Eirian tout en douceur, qu’il lui fera l’amour jusqu’au lever du soleil, lui donnant un avant-goût de leur première St-Valentin en tant que couple. Si bien que lorsque le téléphone se met à vibrer, le jeune homme s’attend à une réponse de son amoureuse. Or, son visage se décompose lorsqu’il se met à lire ladite réponse. S’il a bien envoyé le premier message à Baby, il a toutefois envoyé le second, le plus coquin, à Abbey. « Merde » qu’il lâche finalement, rouge vin. Il est à la fois au bord des larmes et du rire…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiona Miller
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Eléa, Gwen, Lexia, Dylana, Keelin & Megan
TON AVATAR : Margot Robbie
TES CRÉDITS : ava - cosmic dust ; signa - anaëlle ; gif profil - inline ; gif signa - pennywifey
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Lloyd - Trystan.

RAGOTS PARTAGÉS : 2565
POINTS : 5344
ARRIVÉE À TENBY : 17/11/2014
cheers to the freaking weekend | Anthony Tumblr_inline_ogywxfhCPz1qlt39u_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans (02-08-1989)
CÔTÉ COEUR : Son coeur a repris le dessus. Les sentiments reviennent.
PROFESSION : Aromathérapeute (spécialiste en pharmacie)
REPUTATION : Cette petite a bien du courage. Partiellement amnésique depuis cinq ans ans suite à son agression, elle commence seulement à retrouver des souvenirs, dont celui de son ex-fiancé.


cheers to the freaking weekend | Anthony Empty
MessageSujet: Re: cheers to the freaking weekend | Anthony cheers to the freaking weekend | Anthony EmptyDim 20 Mar - 10:36


Fiona afficha une petite moue boudeuse lorsqu’Anthony la taquina sur sa vision trouble à cause de l’alcool. Il savait comment la prendre parce qu’elle cherchait toujours à lui donner tort par la suite, c’était un de leur passe-temps qui ne changeait pas. Néanmoins, cette fois, la jolie blonde le prit à contrepied et lui donna ‘faussement’ raison. « Maintenant que tu le dis… Je ne trouvais pas normal que tu aies autant de doigts. » Elle esquissa un sourire à son tour et enfila les unes à la suite des autres les tequilas qu’il avait commandé au barman. Ces soirées alcoolisées, les deux amis en avaient partagé plus souvent depuis ce qui était arrivé à la jeune femme. Fiona avait décidé de profiter autrement et c’est ce qui les avait indéniablement rapprochés malgré la perte d’une partie de ses souvenirs le concernant lui et tous les autres d’ailleurs. Ils n’en parlaient jamais, ce qui soulageait la jeune femme qui ne se sentait pas comme une inconnue mais simplement elle-même quand ils sortaient en soirée ensemble. Ces dernières semaines pourtant, les moments passés avec lui s’étaient diamétralement espacés, sans aucun doute en raison des tensions qui régnaient dans la famille Baxter. Fiona, proche de tous les membres de la famille, occupait la position délicate de ne jamais vouloir prendre parti, d’autant que ça ne la concernait pas, mais ce n’était pas toujours facile. Elle le pensait juste parce qu’elle aurait aimé que tout s’arrange entre eux. Dès qu’elle prononcerait un mot à ce sujet, Anthony se braquerait. Elle avait donc chassé cette idée au début de la soirée et elle comptait juste profiter, comme à leur habitude, du moment qu’ils partageaient ensemble, dans la mesure du possible du moins. L’alcool avait ce défaut de délier les langues chez la plupart des gens, lorsque la barrière raisonnable de l’esprit ne s’interposait plus à eux. Fiona sortit de sa rêverie momentanée et écouta Anthony lui expliquer son amour pour la vraie tequila tandis qu’une nouvelle tournée arrivait devant eux. Comme elle l’avait compris un peu plus tôt, le choix du dernier bar, celui où travaillait le jeune homme, lui semblait évident. « Toujours prête. » Répondit-elle lorsqu’il l’invita à enchaîner ces nouveaux shoots. À l’instar de son drinking-buddy, la jolie blonde prit une pincée de sel et enfila un premier verre avant de mordiller dans un morceau de citron pour couper le goût entre deux doses. Elle fit de même avec les suivants et se concentra alors sur l’écran géant dans le pub au moment où Anthony lui expliquait son goût pour l’ambiance les soirs de matchs sportifs. « Je t’avoue que niveau rugby, je ne comprends pas toutes les règles, mais c’est du spectacle oui ! » Reconnut-elle en riant. « T’as déjà été voir un match en vrai ? » Peut-être avait-elle connu un jour la réponse à cette question mais la magie opérait une nouvelle fois quand elle était avec lui dans le sens où elle ne se torturait pas l’esprit à ne rien lui demander de peur d’afficher encore ses troubles de mémoire. Non, Fiona s’en fichait, la conversation était naturelle et spontanée entre eux à chaque fois, comme si rien n’avait changé, si ce n’est qu’ils profitaient encore plus ensemble. Elle le titilla ensuite pour savoir s’il avait vraiment gardé le pub où il bossait pour la fin mais il préféra la laisser languir dans sa curiosité. Fiona se résigna à changer de sujet et glissa une première phrase révélatrice de ce qui l’inquiétait ces derniers temps concernant Anthony. Elle se mordilla légèrement la lèvre inférieure en souriant, lorsqu’il s’interrogea, amusé, sur ce qu’elle voulait dire exactement. Aidée par l’alcool sans doute, la jolie blonde, d’ordinaire plus pudique sur ce genre d’aveu, lui répondit cette fois sans détour. « J’sais pas, que j’aimerai voir ta tête plus souvent peut-être. » Elle ne le voyait clairement pas assez souvent pour dire s’il allait vraiment bien ou pas. Néanmoins, Fiona ne souhaitait pas que la conversation vire trop sérieuse et elle esquissa à son tour un sourire en reposant son regard sur le match. L’équipe galloise venait de marquer et tout le bar vibra dans une ambiance sens dessus dessous. La jolie blonde le regarda ensuite lui après qu’il ait commandé une nouvelle tournée. Il avait définitivement l’air en forme. Vu le sourire qu’il afficha lorsqu’il sortit son téléphone de sa poche, elle comprit que ses pensées étaient occupées par de douces idées. Elle savait plus ou moins qu’il voyait quelqu’un mais elle ne la connaissait pas. Il devait avoir des nouvelles justement. « T’as le cœur qui fait boum boum ? » Elle n’ignorait pas qu’il détestait tous ces trucs sentimentaux et que c’était tout nouveau pour lui, alors elle en profitait pour l’ennuyer un peu. Fiona aurait voulu que les choses soient aussi simples et légères dans sa propre relation, qu’un simple message reçu lui redonnerait le sourire, mais la situation était différente aujourd’hui, elle ne supportait plus les secrets et les mensonges qu’elle percevait autour de Priam, sa patience était à bout. Elle lui avait bien fait comprendre qu’il devait se dévoiler davantage, lui faire confiance, auquel cas leur couple ne tiendrait plus très longtemps. D’ailleurs, elle ne répondit pas au texto qu’elle avait elle-même eu de sa part, en lui demandant ce qu’elle faisait ce soir. Elle n’avait pas envie de lui parler et rangea son téléphone dans son sac. Fiona releva les yeux vers Anthony qui rougissait, complètement gêné. L’injure qu’il lâcha lui indiqua son erreur d’envoi. « Toi t’as encore foiré… » Rigola-t-elle. « Et après, c’est qui qui voit double ? » Elle ne manquait évidemment pas l’occasion pour le taquiner à son tour. « Qu’est-ce que t’as encore fait ? » Demanda-t-elle en riant de plus belle. Mister maladroit aussi lui. Heureusement, la nouvelle tournée de tequila arriva sur le comptoir tandis que le match devenait de plus en plus vivant derrière eux.

_________________

Live again
I fell in love but I fell too hard ▬ Don't understand what happened but now I am scarred, I wanted you, I was so sure, one hit of you was all it took to have me, have me down ; and I die a little bit more every day, since we've parted, but I try a little bit to live again.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthony Baxter
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Casanthony
TES DOUBLES : Le doux et tendre Miro
TON AVATAR : Andre Hamann
TES CRÉDITS : Shiya (av) & Irish Coffee (crackship gif)
TA DISPONIBILITE RP : Eirian;
RAGOTS PARTAGÉS : 4208
POINTS : 1294
ARRIVÉE À TENBY : 16/03/2014
cheers to the freaking weekend | Anthony Syos
ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans.
CÔTÉ COEUR : En couple avec Eirian, sa belle amie d'enfance.
PROFESSION : Ancien dealer, il a pris sa retraite après être sorti d'une cure forcée. Il est le nouveau gérant du Three Mariners.
REPUTATION : « J'avais l'habitude de le voir courir les jeunes femmes, mais maintenant, je suis forcée de constater qu'il semble s'être amélioré... Il est en couple depuis plusieurs mois déjà, ça stabilise forcément un homme… » Mrs Lloyd


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

cheers to the freaking weekend | Anthony Empty
MessageSujet: Re: cheers to the freaking weekend | Anthony cheers to the freaking weekend | Anthony EmptyMer 27 Avr - 19:59


La jeune femme regretterait peut-être, dès le lendemain, de l’avoir suivi cette nuit-là… Mais pour l’instant, malgré les avertissements et moquerie du Baxter, elle n’y songeait pas du tout. Orgueilleuse, elle cherchait plutôt à lui prouver le contraire. Ça ne l’empêcha pas, néanmoins, d’en rire aussi. « L’avantage, c’est que t’as deux Antho pour le prix d’un ! » qu’il ajoute, amusé. Fiona, elle, sourit avant de le suivre dans le calage de tequila. D’ailleurs, chaque fois, elle se prêtait au jeu. Et ce, même s’il prétendait qu’elle en était incapable. Mais chaque fois, elle lui démontrait que, même s’il arrivait à mieux supporter la quantité, elle parvenait à en boire sensiblement autant. Et il faut dire que l’aromathérapeute avait plutôt une bonne descente…

Toutefois, même si fort amusante, cette pseudo tradition ne leur permettait pas d’être aussi proche qu’elle pouvait l’être d’Evie ou Kainoa. Et parfois, Antho le regrettait presque. D’autant plus qu’il se demandait s’il faisait bien de la mêler à ces activités qu’il devrait pourtant lui être interdites, se demandant si ça pouvait nuire à ce qu’elle partageait avec ses aînés. Il savait néanmoins qu’elle ne trahirait pas son secret. En tous les cas, tant qu’elle ne craindrait pas l’état de l’ancien toxicomane et une possible rechute. De toute façon, elle avait d’autres chats à fouetter, Fiona. Et Antho se plaisait à croire que chacun trouvait son compte lors de ces soirées et des moments ensemble. Tout était simple et amusant. Tout était plutôt naturel, même entre eux. Ils étaient spontanés et vrai. Étonnamment, peut-être plus qu’ils ne l’avaient jamais été auparavant.

« Je t’avoue que niveau rugby, je ne comprends pas toutes les règles, mais c’est du spectacle oui ! » Le mâle alpha arque un sourcil puis rigole. « Ouais… Le contraire m’aurait étonné. Les femmes et le sport. » Il sourit, prend une gorgée de son verre et le repose. « Bon écoute, je t’explique vite fait. Cette équipe doit marquer plus de point que l’autre équipe, d’accord ? Et l'équipe ayant le score le plus élevé gagne ! » qu’il lui explique le plus sérieusement du monde, insistant bien sur les mots clefs. « T’as déjà été voir un match en vrai ? » S’il aime bien regarder les matchs à l’occasion, dans un pub en bonne compagnie, ou à la maison avec Kainoa et quelques copains, il ne suit pas religieusement l’équipe local, ni même les Dragons, l’équipe régionale du XV. Même si la compétition et la rivalité entre les partisans des équipes adverses, tout particulièrement dans les pubs les soirs de grand match, viennent forcément éveiller le mâle alpha en lui. Et pourtant, Kainoa est celui qui suit le plus religieusement l’équipe, alors que le plus jeune des deux frères a toujours été plus porté sur l’art. Il hoche donc simplement la tête en guise de réponse. « Et toi ? »

Évidemment, le barman ne révèle rien de ses plans, gardant la surprise intacte, et le meilleur pour la fin. Il suppose néanmoins que le doute subsiste et que son amie ne sera pas si étonnée d’atterrir en fin de nuit au Three Mariners. En attendant, il se tait et refuse de lui en dire plus. « J’sais pas, que j’aimerai voir ta tête plus souvent peut-être. » Le musicien relève les yeux et il hausse tout doucement les épaules, penchant la tête légèrement. « Ouais, bein tu sais, rien t’empêche de passer à la maison pour me voir et me cuisiner de bons petits plats ! » Anthony soupçonnait qu’elle avait voulu faire allusion à autre chose, et il préféra ainsi tourner les choses à la blague. L’instant suivant, il se leva d’un bon. Levant son verre vers le téléviseur, il laisse échapper un cri de joie lorsque l’équipe du Pays de Galles marque une nouvelle fois. « Pour ton information, Fifi, notre équipe vient de marquer sept points grâce à un essai transformé ! Alors sois gentille, lève ton verre et bois tout ! » qu’il ajoute, moqueur.

L’instant suivant son téléphone vibre puis dévie rapidement son regard du match, qui n’a alors plus aucun intérêt. Un large sourire apparaît sur le visage du grand blond. « T’as le cœur qui fait boum boum ? » Il marmonne. « Quoi ? Ah… Ouais, tu l’entends ? » qu’il demande, portant alors sa main libre à son torse et venant mimer le battement d’un cœur qui s’emballe, avant de jeter un nouveau coup d’œil au téléphone intelligent. « Elle est merveilleuse, et en plus, elle était sous mes yeux tout ce temps. Elle te plairait beaucoup, j'crois, ma Eiri…» Il s’interrompt soudainement et lâche un sacre. Et elle rit, mais pas lui. Il est encore trop tôt pour en rire. D’ailleurs, s’il ne rit pas, c’est certainement parce que c’est la cadette des Baxter qui a reçu le message texte ; La petite sœur, qu’il refuse de voir grandir… Car il a dit bien pire à Evie, sans réfléchir, sans même songer à se censurer. Et jamais ça ne lui a posé problème, avant. À sa meilleure amie Vic, aussi, il en a donné des détails croustillants ; Sur ses conquêtes et ses exploits, sur ses préférences… Mais Abbebe, c’est différent. C’est qu’une gamine pure et virginale ! Certes, elle est peut-être vierge, mais elle n’est évidemment plus une gamine, mais ça, le grand-frère surprotecteur refuse de l’admettre. « Et après, c’est qui qui voit double ? » Quoi ? « Mais non, arrête. J’vois pas double… Je vois juste pas les lettres en trop ! » Pauvre Fiona, dit comme ça, elle ne doit rien y comprendre. Abbey non plus, sur le coup, n’a pas dû comprendre. Le jeune homme entreprend alors la rédaction d’un nouveau texto, s’excusant à sa cadette de l’avoir réveillé et confondu avec sa Galloise. Quant à cette dernière, après s’être assuré de la destinataire cette fois, Anthony lui écrit à nouveau. S’autocensurant cette fois, juste au cas.

Lorsqu’elle s’esclaffe à nouveau en lui demandant ce qu’il a encore fait, Anthony se passe la main dans les cheveux. Il n’est pas certain s’il doit en rire, allé se jeter en bas d’un pont ou faire lobotomiser sa petite sœur si douce et innocente… « Oh, presque rien. J’crois juste que j’viens de traumatiser Abbey ! » qu’il lâche finalement, découragé, avant de caler sa tequila, sans même prendre le temps de saler et goûter le citron. Combien il en a bu, déjà ? Il secoue la tête. Ah et puis, tant pis, qu’il pense. « Barmaid ? Deux euh, qu'est-ce tu veux boire ? » Il a besoin d’un remontant pour oublier. Et il a bien l’intention de montrer à Fiona, qu’elle n’est pas de taille. La petite blonde a bien des croutes à manger, avant d’en arriver à son calibre. Anthony à des années d’expériences. Des années plus ou moins flous, d’ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiona Miller
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Eléa, Gwen, Lexia, Dylana, Keelin & Megan
TON AVATAR : Margot Robbie
TES CRÉDITS : ava - cosmic dust ; signa - anaëlle ; gif profil - inline ; gif signa - pennywifey
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Lloyd - Trystan.

RAGOTS PARTAGÉS : 2565
POINTS : 5344
ARRIVÉE À TENBY : 17/11/2014
cheers to the freaking weekend | Anthony Tumblr_inline_ogywxfhCPz1qlt39u_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans (02-08-1989)
CÔTÉ COEUR : Son coeur a repris le dessus. Les sentiments reviennent.
PROFESSION : Aromathérapeute (spécialiste en pharmacie)
REPUTATION : Cette petite a bien du courage. Partiellement amnésique depuis cinq ans ans suite à son agression, elle commence seulement à retrouver des souvenirs, dont celui de son ex-fiancé.


cheers to the freaking weekend | Anthony Empty
MessageSujet: Re: cheers to the freaking weekend | Anthony cheers to the freaking weekend | Anthony EmptyDim 1 Mai - 12:42


À force d’enchaîner aussi vite les tequilas, Fiona commençait à sentir les effets de l’alcool peser sur elle. Pourtant, la jolie blonde ne regrettait pas de partager ces moments-là avec Anthony, et même si elle n’avait pas toujours été aussi proche de lui qu’elle ne l’était de ses aînés, elle ne voulait pas qu’il se sente en reste. Tout comme les autres Baxter, elle le considérait un peu comme un frère qu’elle n’avait pas, et ce lien particulier, se traduisait par une belle complicité, spontanée bien que toute en retenue, lors de leurs sorties. Ainsi, elle profitait de la soirée à fond entre taquineries et chamailleries en compagnie du jeune Baxter. Il aimait bien la charrier en affirmant qu’elle ne tiendrait pas. Fiona n’était pas idiote au point de croire qu’elle pourrait tenir la distance avec un habitué comme Anthony, cependant, piquée au vif, elle voulait lui donner tort le plus longtemps qu’elle pourrait et lui prouver qu’elle n’avait rien perdue de son endurance à tenir une sacrée descente. « Je ne sais pas si c’est vraiment un avantage ça. » Répliqua Fiona, amusée à l’idée de s’imaginer deux Anthony qui l’entoureraient. Un était déjà bien suffisant comme compagnon de soirée. La jolie blonde lui avoua alors ne rien connaître au rugby, une remarque qui entraîna forcément un petit commentaire de l’intéressé sur les femmes, décidément, il n’en perdait jamais une. Elle préféra ne pas lui donner la satisfaction de relever, par contre elle réagit à son explication suivante. « Non ça je savais quand même, que celui qui a le plus de points gagne, merci. » Anthony essayait expressément de lui expliquer comme à une imbécile, elle l’avait bien remarqué et après une petite moue boudeuse, elle reprit son air de gamine et lui tira la langue avant de vider les nouveaux shoots de tequilas arrivés. Contrairement à Kainoa cependant, il n’avait pas encore été voir un match en vrai. Elle non plus d’ailleurs, puisqu’elle hocha à son tour la tête négativement. « On aura qu’à aller ensemble et tu pourras m’expliquer. Enfin si tu veux. » Proposa Fiona, sincèrement emballée par la perspective de voir un match en vrai et surtout d’y aller avec Anthony. Ils se verraient ainsi dans un autre contexte que leurs soirées. La pharmacienne tenta d’ailleurs de glisser qu’ils ne se voyaient pas assez souvent, omettant toutefois de préciser que cette fréquence aussi espacée était sans doute liée aux tensions qui régnaient dans sa famille, entre Evie et lui surtout, une situation qu’elle regrettait. Heureusement, Anthony ne creusa pas la question et rigola, en l’invitant de façon détournée à venir plus souvent à la condition de lui faire à manger. « Tu disais les femmes et le sport, mais la cuisine et toi, ce n’est pas mieux. Je ne sais pas si tu le mérites en plus. » Fiona afficha un petit sourire espiègle tandis qu’Anthony se leva soudainement d’un bond. L’équipe galloise venait de marquer à nouveau et cette fois, son ami lui détailla plus précisément le coup qui avait permis à l’équipe un gain de point important. « Yeeaaah ! » Ne cherchant pas plus loin, elle leva donc son verre et le vida. Elle observa le match quelques instants avant de reporter son regard sur Anthony qui marmonnait de son côté. Fiona ne manqua pas de le taquiner sur son organe battant face à son sourire béat. Il devait sûrement écrire à son amoureuse. « Oui, il est plutôt bruyant. » Et elle esquissa un sourire en le voyant mimer le battement. Lorsque le jeune homme lui décrivit la femme qu’il aimait avec cette intensité, la jeune femme bondit sur la suggestion. « Tu sais où me trouver quand tu voudras me la présenter. » De toute façon, elle était certaine que ça se passerait très bien, elle n’était ni chiante, ni donneuse de leçons. Anthony faisait ce qu’il voulait, comme il l’entendait et ne s’en privait d’ailleurs pas. L’aromathérapeute le taquina ensuite sur son erreur d’envoi, puis Antho lui proposa une nouvelle boisson. « Un whisky. » Elle avait bien compris qu’il ne voulait pas d’une boisson pour ados alors elle avait suivi le mouvement. Mais combien de temps tiendrait-elle encore ? Finalement, Fiona prit son verre et se leva, se prêtant au jeu de l’ambiance qui régnait dans le pub et soutenant l’équipe galloise durant le match. Ils remportèrent la victoire. Une fois l’ambiance retombée, la jolie blonde proposa alors de bouger au suivant, la tête un peu plus dans les vapes déjà. « Allezzzzz Antho, on va au prochain, je veux savoiiiirrr. » S’exprimait-elle déjà en tirant plus longuement sur les mots. « Et te mo…moque pas ! N’oublie pas que j’assure tes arrières ! » Et elle lui pinça les fesses pour rigoler, un geste qui ne soulevait absolument aucune ambiguïté. Oui, Fiona était vraiment plus loin qu’en début de soirée. La jeune femme était dans cet état où elle avait envie de monter sur les tables et de danser, presque du moins, parce qu’elle avait d’abord envie de bouger dans un endroit où la musique prendrait le pas sur les matchs de rugby.

_________________

Live again
I fell in love but I fell too hard ▬ Don't understand what happened but now I am scarred, I wanted you, I was so sure, one hit of you was all it took to have me, have me down ; and I die a little bit more every day, since we've parted, but I try a little bit to live again.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthony Baxter
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Casanthony
TES DOUBLES : Le doux et tendre Miro
TON AVATAR : Andre Hamann
TES CRÉDITS : Shiya (av) & Irish Coffee (crackship gif)
TA DISPONIBILITE RP : Eirian;
RAGOTS PARTAGÉS : 4208
POINTS : 1294
ARRIVÉE À TENBY : 16/03/2014
cheers to the freaking weekend | Anthony Syos
ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans.
CÔTÉ COEUR : En couple avec Eirian, sa belle amie d'enfance.
PROFESSION : Ancien dealer, il a pris sa retraite après être sorti d'une cure forcée. Il est le nouveau gérant du Three Mariners.
REPUTATION : « J'avais l'habitude de le voir courir les jeunes femmes, mais maintenant, je suis forcée de constater qu'il semble s'être amélioré... Il est en couple depuis plusieurs mois déjà, ça stabilise forcément un homme… » Mrs Lloyd


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

cheers to the freaking weekend | Anthony Empty
MessageSujet: Re: cheers to the freaking weekend | Anthony cheers to the freaking weekend | Anthony EmptyLun 1 Aoû - 10:07


Anthony fait mine d’être offusqué lorsque son amie de longue date lui dit ne pas être certaine qu’un second Antho, soit une bonne chance. « Quoi ? Soit pas de mauvaise foi, Fifi! Ça fait des années que je reçois des offres de la NASA pour me cloner. Les femmes ne me lâchent pas. Non, vraiment, t’imagine pas la chance que t’as, de me voir en double… Deux beaux gosses identiques près de toi. La chance, quoi! » qu’il lance spontanément, avant de lever son verre et y boire. Il lui sourit ensuite, amusé. « En même temps, t’as déjà du mal à suivre alors qu’il y a que moi, s’il fallait qu’il y ait un second Antho… » Et voilà, une nouvelle pique sur la résistance de la jeune femme. Pourtant, elle était plutôt impressionnante. Anthony ne ferait jamais rien pour la mettre en danger, mais il aimait bien la mettre au défi, d’une certaine manière. Après tout, elle était orgueilleuse, et cela rendait la chose très amusante.

Le jeune Baxter secoue la tête, un sourire aux lèvres, lorsque Fiona admet qu’elle ne connaît rien au rugby. Il n’est pas étonné, et il en profite pour rire des femmes et de leurs connaissances du monde du sport. Et s’il n’est pas surpris qu’elle n’y connaisse rien, il l’est un peu plus, du fait qu’elle ne réplique pas. La blonde réagit, cependant, à la manière dont Anthony lui explique, et il en rit. « C’est au moins ça » qu’il ajoute, un sourire espiègle au visage, alors que Fiona lui tire la langue après avoir boudé un court instant. Elle se console, par la suite, avec de nouvelles tequilas. Il en fait de même, alors qu’elle lui propose d’allé assister à leur premier match ensemble. Anthony hoche la tête, puis lève l’une de ses consommations dans les airs, afin de sceller cet accord. Ce n’est pas forcément un endroit où il aurait songé à inviter la blonde jeune femme, qu’il considère d’une certaine manière, comme un membre de la famille. À l’exception qu’il ne se gêne pas pour se rincer l’œil de temps à autres, sur les charmants atouts que Fiona possède. Surtout lorsqu’il était plus jeune, ou en tous les cas, avant qu’Eirian ne revienne dans sa vie. Et qu’elle occupe toute l’espace, pour son plus grand bonheur… Mais l’idée de s’y retrouvé avec Fiona l’emballe tout de même. Antho sait qu’ils risquent de rire et s’amuser comme deux gamins. Ainsi, il vaut mieux, d’ailleurs, qu’ils évitent d’inviter Kainoa, qui prend ce sport très au sérieux, et donc qu’ils y aillent que tous les deux. D’autant plus, que la jeune femme a profité de leur sortie pour reprocher au barman de ne pas lui consacrer suffisamment de temps. Ne perdant pas une occasion, le blond lui a offert l’hospitalité, le priant de venir le visiter autant qu’elle le souhaite… Et d’en profiter pour nourrir l’estomac sur deux pattes qu’est Anthony. « Tu disais les femmes et le sport, mais la cuisine et toi, ce n’est pas mieux. Je ne sais pas si tu le mérites en plus. » Elle sourit et lui aussi. « Justement, la cuisine, c’est un truc de femme et… » et alors qu’Antho s’apprête à continuer, un but est marqué par l’équipe galloise. Il en oublie ce qu’il était en train de développer, pour lui expliquer plutôt ce qui vient de se produire sur le terrain, afin qu’elle comprenne déjà un peu plus les particularités de ce sport. « Yeeaaah ! » Antho rit, et la regarde vider son verre avant de prendre, pour sa part, qu’une grande gorgée de sa boisson.

L’instant suivant, ils profitent d’un moment d’accalmie pour discuter d’autres choses, alors que Fiona s’amuse aux dépens du grand blond, nouvellement amoureux et qui vient également de gaffer. « Tu sais où me trouver quand tu voudras me la présenter » Anthony sourit, certain qu’elles s’entendront bien... Après tout, Fiona est presque aussi adorable qu'Eirian peut l'être. Il est enchanté à l'idée que son amie ait envie de rencontrer son amoureuse. D’ailleurs, il se demande bien si elles ne se connaissent pas déjà. Au moins de vue ? Après tout, Tenby est une petite ville. Il a bien "réussi" à coucher avec une amie de son amoureuse, sans le savoir... Non, vraiment, c’est une bien petite ville. « Quand tu voudras ! » qu’il lance finalement, le plus sincèrement du monde. Depuis qu’ils ont officialisé leur relation, Antho bien que réservé, ne cache plus ses sentiments pour Eirian, ni sa relation avec elle. Les choses ont trop longtemps été compliqués entre eux, pour ne pas en profiter, maintenant qu’ils forment officiellement un couple.

Lorsque leur nouvelle commande arrive, la jolie blonde saute sur le whisky qu’elle a demandé. Anthony sourit, alors que Fifi se lève, toujours d’un bon, afin d’encourager l’équipe locale. Cela leur a sans doute porté chance, puisqu’ils marquent à nouveau, imposant ainsi un plus grand écart de point entre eux et l’équipe adverse. Jusqu’à finalement remporter la partie. « On aurait peut-être dû être plus raisonnable, sur les tequilas, ma petite. Tu ne tiens déjà plus sur tes jolies jambes ! » qu’il lance, amusé de l’état de son amie. « La prochaine fois, on commandera des boissons pour la soirée, et des tequilas, ou ce que tu souhaites, pour boire lors des points marqués, par notre équipe. Et chaque fois que l’équipe adverse comptera, tu caleras ton jus de fruit ! Ou un grand verre d'eau, ça te feras pas de tort... » Anthony sourit, terminant de taquiner la pharmacienne. Ce qu’il se retient bien de dire, toutefois, c’est que lui aussi, commence à être plutôt affecté par ses consommations. « Allezzzzz Antho, on va au prochain, je veux savoiiiirrr. » Le barman rit. « Et te mo…moque pas ! N’oublie pas que j’assure tes arrières ! » qu’elle lui lance, en agrippant les jolies fesses bombées et fermes d’Anthony. Il s’exclame, surpris : « Hey, Fiona ! » Se retenant bien d’en rire, du moins, autant qu’il lui est possible… Son visage laisse, toutefois, rapidement apercevoir un sourire amusé. « Entre toi et moi, tu t’es retenue toute la soirée ? Voir même, toutes ces années ? T’en rêvais depuis longtemps, avoue ! J’devrais peut-être appeler mon garde du corps… » qu’il ajoute finalement, en entraînant son amie jusqu’à leur prochaine destination. Toutefois, à mi-chemin, le grand blond s’arrête, alors qu’il aperçoit une vieille canne de peinture qui traîne par terre. « Attend ! » L’alcool qui coule dans son sang lui fait sans doute perdre un peu de son bon sens, ainsi il secoue la boîte métallique, avant de s’improviser artiste de rue. C’est ainsi qu’il inscrit : "A loves E" dans un grand cœur, plus ou moins symétrique. Il n’est pas si idiot, il n’a pas forcément envie de se faire prendre… Pourtant, il se trouve si charmant, qu’il décide de prendre le mur de brique vandalisé en photo, avant de prendre une jolie selfie qu’il envoie à sa petite-amie écolo… En pensant idiotement que ça pourrait lui plaire. Ses yeux, petit, et ses joues rougies, ainsi que le message plus ou moins lisible qu’il lui envoie, finiront de le trahir sur son état. « Fifi, ma jolie. C’ta toi… » qu’il prononce plus ou moins difficilement.

* (a) :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiona Miller
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Eléa, Gwen, Lexia, Dylana, Keelin & Megan
TON AVATAR : Margot Robbie
TES CRÉDITS : ava - cosmic dust ; signa - anaëlle ; gif profil - inline ; gif signa - pennywifey
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Lloyd - Trystan.

RAGOTS PARTAGÉS : 2565
POINTS : 5344
ARRIVÉE À TENBY : 17/11/2014
cheers to the freaking weekend | Anthony Tumblr_inline_ogywxfhCPz1qlt39u_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans (02-08-1989)
CÔTÉ COEUR : Son coeur a repris le dessus. Les sentiments reviennent.
PROFESSION : Aromathérapeute (spécialiste en pharmacie)
REPUTATION : Cette petite a bien du courage. Partiellement amnésique depuis cinq ans ans suite à son agression, elle commence seulement à retrouver des souvenirs, dont celui de son ex-fiancé.


cheers to the freaking weekend | Anthony Empty
MessageSujet: Re: cheers to the freaking weekend | Anthony cheers to the freaking weekend | Anthony EmptyDim 7 Aoû - 21:52


Fiona balança un petit poing amical dans l’épaule d’Anthony lorsqu’il insinua qu’elle avait déjà du mal à suivre un seul comme lui. La jolie blonde lui tira la langue pour toute réponse et se concentra ensuite sur le match du rugby. Le Baxter lui expliqua les règles comme à une enfant en maternelle, ce qui ne manqua pas de la faire réagir une nouvelle fois. Il savait exactement quoi dire pour l’ennuyer et ça payait à tous les coups, la pharmacienne sautait pourtant toujours à pieds joints dedans, finalement amusée par cette complicité légère plus qu’autre chose. Anthony aimait bien l’ennuyer et elle appréciait lui donner cette satisfaction en retour. Nouvelles doses de téquila à la clef, elle lui proposa d’aller voir leur première match en live ensemble. Ils n’eurent d’ailleurs pas l’occasion de débattre plus longtemps sur la conversation suivante, celle de la cuisine, qu’un nouveau but fut marqué par l’équipe galloise, un moment fêté par une nouvelle descente. Fiona ne tiendrait sans doute pas toute la soirée à ce rythme. Heureusement qu’elle était sortie un peu plus souvent cette année, cette habitude lui servirait à tomber moins vite dans les vapes ce soir. Il faudrait qu’elle envisage bientôt d’entrecouper sa boisson par un soda ou de l’eau entre chaque, mais son orgueil la poussait tout de même à faire comme Anthony le plus longtemps possible. La jeune femme l’invite aussi à lui présenter Eirian lorsque l’occasion viendrait ou lorsqu’il le désirerait puisque la relation entre les deux semblait sérieuse, ce qui était assez nouveau pour le Baxter, une proposition qu’il accepta encore une fois sans détour. Ils passèrent ensuite aux choses plus sérieuse et Fiona – déraisonnablement -  décida de se commander un whisky. Le mach ne tarda pas à toucher à sa fin, avec un dénouement heureux pour l’équipe galloise, assurant ainsi une ambiance d’enfer dans le pub. Après ce laps de temps écoulé, l’alcool oeuvrait clairement de plus en plus chez elle, même si elle gardait encore sa lucidité pour l’instant, enfin plus ou moins, assez pour comprendre qu’Anthony la charriait encore, insinuant qu’elle ne tenait plus debout. « Mais si ! » Protesta-t-elle en se levant pour le contredire, appuyant malgré tout une main sur le comptoir du bar pour ne pas perdre totalement l’équilibre. Forcément, elle devait bien l’amuser. « Je n’ai compris que la moitié, mais assez pour confirmer que ce n’est pas une mauvaise idée. » Répliqua ensuite Fiona, alors qu’elle avait entendu le principal : caler du jus de fruits et des verres d’eau entre les verres d’alcool la prochaine fois. « Je te signale que tu as consommé quasiment la même chose, alors fais pas comme si j’étais la seule. » Lui rappela-t-elle dans un de ces moments de lucidité justement. La pharmacienne lui demanda ensuite, à sa façon décoincée, de l’emmener à l’endroit suivant, maintenant que le match était terminé. Il devait être content de la voir dans cet état, d’ailleurs son sourire confirmait cette pensée. « C’est toi qui en rêvais depuis longtemps. » Répondit-elle d’une voix tout aussi amusée. Ils quittèrent alors le premier pub et s’arrêtèrent à mi-chemin. Fiona le regarda d’un air perplexe : à moins d’être complètement ivre, elle ne voyait pas d’autres endroits à leur hauteur, et comme elle ne l’était pas, elle en déduit logiquement qu’ils s’arrêtaient pour une autre raison. Elle regarda alors Anthony attraper un objet par terre et le secouer avant de comprendre ce dont il s’agissait. Il dessina un tag sur le mur et pas n’importe lequel : un cœur avec une déclaration comportant les initiales des prénoms de sa petite amie et lui. « Anthony Baxter, un romantique, qui l’eut cru… » Souffla Fiona mi-taquine, mi-étonnée, néanmoins sans jugement dans la voix et c’était un des bons points de leur amitié. Elle prit la vieille canne de peinture que lui tendit son ami et elle dessina un cœur brisé à côté du sien. « C’est pas la joie entre Priam et moi. » Lâcha-t-elle en guise d’explication, en haussant les épaules. Elle était à deux doigts de rompre en réalité. L’alcool révélait quelques vérités après tout non ? La jolie blonde dessina ensuite quelque chose de plus optimiste, en regardant le ciel et en essayant de reproduire les étoiles qui illuminaient déjà la nuit tombée. Le rendu fut plus ou moins correct sur la parcelle de mur utilisée. « Antho, tu crois que je suis une handicapée de l’amour ? J’veux dire, toi tu savais ce que c’était de ne pas s’attacher avant Eirian. Avant mon amnésie, j’avais du mal aussi mais ça allait encore. Là, j’ai l’impression que tout part en vrille tout le temps. » Lui demanda-t-elle son avis, en lui rendant la bombe de peinture. Bon d'accord, il fallait que Fiona se remette dans une ambiance plus légère, puisque c'était visiblement son moment alcool mélancolique.

_________________

Live again
I fell in love but I fell too hard ▬ Don't understand what happened but now I am scarred, I wanted you, I was so sure, one hit of you was all it took to have me, have me down ; and I die a little bit more every day, since we've parted, but I try a little bit to live again.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthony Baxter
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Casanthony
TES DOUBLES : Le doux et tendre Miro
TON AVATAR : Andre Hamann
TES CRÉDITS : Shiya (av) & Irish Coffee (crackship gif)
TA DISPONIBILITE RP : Eirian;
RAGOTS PARTAGÉS : 4208
POINTS : 1294
ARRIVÉE À TENBY : 16/03/2014
cheers to the freaking weekend | Anthony Syos
ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ans.
CÔTÉ COEUR : En couple avec Eirian, sa belle amie d'enfance.
PROFESSION : Ancien dealer, il a pris sa retraite après être sorti d'une cure forcée. Il est le nouveau gérant du Three Mariners.
REPUTATION : « J'avais l'habitude de le voir courir les jeunes femmes, mais maintenant, je suis forcée de constater qu'il semble s'être amélioré... Il est en couple depuis plusieurs mois déjà, ça stabilise forcément un homme… » Mrs Lloyd


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

cheers to the freaking weekend | Anthony Empty
MessageSujet: Re: cheers to the freaking weekend | Anthony cheers to the freaking weekend | Anthony EmptySam 15 Oct - 13:06


Lorsque la jeune femme affirma n’avoir compris que la moitié de ses explications, Antho en rit. Il ne lui avouera pas, mais il réalisa rapidement que ses idées n’étaient pas si claires. Fiona enchaîna ensuite sur leurs consommations… Il haussa d’abord les épaules, amusé. « Peut-être, mais, c’est toi, qui n’arrive pas à suivre, ma jolie… » qu’il lui lanca simplement, un large sourire aux lèvres avant de terminer son propre verre et d’accepter la demande de Fiona : quitter pour la seconde destination.

Ils quittent donc l’endroit, comme plusieurs autres partisans, après que l’équipe locale ait remporté le match et surtout, après qu’elle en ait profité pour laisser libre cours à ses envies. Voir même, réaliser l’un de ses fantasmes. « C’est toi qui en rêvais depuis longtemps. » qu’elle lui répond, alors qu’il la questionne à ce sujet. Une nouvelle fois, Anthony sourit, amusé. À mi-chemin entre le pub et leur seconde destination, le duo d’amis s’arrête. Le rebelle au cœur tendre attrape une canne de peinture laissée par terre. Il la secoue pour vérifier s’il en reste, et comme c’est le cas, il décide de crier son amour sur…. Les murs, plutôt que sur les toits. Fiona le regarde faire. « Anthony Baxter, un romantique, qui l’eut cru… » Il hausse doucement les épaules, un sourire aux coins des lèvres. « Si tu savais… »

Anthony était loin d’imaginer qu’en encourageant la jolie blonde à vandaliser le mur de l’immeuble à son tour, il réveillerait quelque chose en elle… Rapidement, il arque un sourcil, en apercevant le graffiti de son amie. Un cœur brisé ? Il n’a pas le temps de répliquer ou de l’interroger puisque Fiona reprend. « J’suis désolé de l’apprendre, Fifi. Tu sais, je le connais pas ton Priam, mais je connais les hommes en général. J’en suis un depuis plus de vingt ans. Et j’sais qu’on peut être assez con parfois… » qu’il explique, alors que la blonde ajoute quelques étoiles, à leurs cœurs respectifs.

« Antho, tu crois que je suis une handicapée de l’amour ? J’veux dire, toi tu savais ce que c’était de ne pas s’attacher avant Eirian. Avant mon amnésie, j’avais du mal aussi mais ça allait encore. Là, j’ai l’impression que tout part en vrille tout le temps. » Anthony soupire. Non pas, par ennuie, mais plutôt par ignorance. Il réfléchit. Il sait comme la situation de Fiona est particulière et quand bien même il tenterait de se mettre dans sa peau, un instant, il n’est pas certain de pouvoir y arriver. Silencieux, il passe une main dans ses cheveux.  La jeune femme termine en lui tendant la canne de peinture. Anthony lui sourit, timidement, en attrapant l’objet d’une main, et la main délicate de Fiona, de l’autre. Tout aussi délicatement, il la tire vers lui, afin de la serrer contre lui. Il l’enveloppe de ses bras, viril et dépose un baiser sur la petite tête blonde de la Miller. « Ça ira… Laisse toi du temps ! » qu’il lance d’abord, tout naturellement. « Je sais pas ce que c’est que de perdre la mémoire, mais ce doit être… déstabilisant. Et je pense que, dans les circonstances, personne n’aurait mieux réagit que toi. C’est normal, d’être perdue et de se chercher. T’as besoin de réponses. Et tu dois penser à toi, avant de pouvoir penser aux autres. J’veux dire… » Anthony caresse les cheveux couleurs de blés de Fiona, une grimace au visage… Ignorant totalement où il s’en va avec ça. Il se sent un peu idiot. Entre l’alcool ingéré et son incapacité à se confier, lui-même, aux autres, le musicien n’est pas certain d’être la bonne personne pour cela. Il n’a pas forcément l’habitude de ce type de conversations, puisqu’usant généralement de l’humour pour se sortir des discussions trop sérieuses et intimes à ses yeux, il est rarement approché pour cela alors qu’on lui a souvent reproché de ne savoir être sérieux. Le grand blond n’a pas l’occasion de terminer sa pensée, qu’une lumière les aveuglent. « Jeunes gens, ceci est une propriété privée ! Veuillez quitter les lieux. Il y a un motel au coin de la rue, vous pourrez y continuer vos ébats en toute tranquillité ! Ne m’obligez pas à vous arrêter pour ivresse et grossière indécence, vous n’apprécieriez pas de terminer la nuit au poste ! »

Peut-être qu’il aurait été préférable que la jeune femme reste un moment de plus dans les bras du blond, puisqu’en s’éloignant de Fiona, Anthony a permis au policier d’apercevoir la canne de peinture. Comme un enfant que l’on prend la main dans le sac, Antho lâche la bombe, lorsque le policier dirige la lueur de sa lampe de poche directement sur les mains du musicien. Tout à coup, il ne s’agit plus "simplement" d’ivresse sur la voie publique et de soi-disant démonstration d’amour, mais bien de vandalisme.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiona Miller
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Eléa, Gwen, Lexia, Dylana, Keelin & Megan
TON AVATAR : Margot Robbie
TES CRÉDITS : ava - cosmic dust ; signa - anaëlle ; gif profil - inline ; gif signa - pennywifey
TA DISPONIBILITE RP : En cours : Lloyd - Trystan.

RAGOTS PARTAGÉS : 2565
POINTS : 5344
ARRIVÉE À TENBY : 17/11/2014
cheers to the freaking weekend | Anthony Tumblr_inline_ogywxfhCPz1qlt39u_250
ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans (02-08-1989)
CÔTÉ COEUR : Son coeur a repris le dessus. Les sentiments reviennent.
PROFESSION : Aromathérapeute (spécialiste en pharmacie)
REPUTATION : Cette petite a bien du courage. Partiellement amnésique depuis cinq ans ans suite à son agression, elle commence seulement à retrouver des souvenirs, dont celui de son ex-fiancé.


cheers to the freaking weekend | Anthony Empty
MessageSujet: Re: cheers to the freaking weekend | Anthony cheers to the freaking weekend | Anthony EmptyJeu 27 Oct - 20:10


Anthony n’était peut-être pas celui vers qui Fiona se tournait d’habitude pour s’ouvrir mais l’alcool aidant, elle ne faisait pas très attention, et puis, il avait la qualité de tourner souvent tout au second degré, ce qui allégeait une situation par rapport à laquelle elle avait parfois du mal de prendre du recul. En l’occurrence, la jolie blonde ne devait pas se formaliser du comportement de certains hommes qui se comportaient comme des crétins – et certaines femmes agissaient de la sorte aussi bien évidemment, cependant elles étaient souvent plus sentimentales que l’inverse à ses yeux. La pharmacienne admit néanmoins qu’elle avait l’impression de ne plus réussir à s’attacher et à accorder sa confiance, en tout cas encore moins depuis qu’elle avait perdu une partie de sa mémoire. Eméchée, Fiona ne se rendait pas compte combien elle mettait Anthony dans une position délicate pour lui, alors il esquissa quelques gestes affectueux envers elle, avant de lui prendre la main et de la serrer contre lui tout en déposant un baiser sur sa tête. Il lui confirma ce qu’elle avait juste besoin d’entendre dans le fond : il était normal qu’elle ait besoin de temps au vu de la situation, et elle devait avant tout penser à elle avant de penser aux autres, autrement dit ne pas se prendre la tête et faire ce dont elle avait envie. Ce n’était pas toujours facile, mais même si Anthony interrompit la pensée qu’il formulait, elle voyait plus ou moins où il voulait en venir. Fiona n’eut pas le loisir de répondre car un policier s’approcha d’eux et les interpella. Il leur intima plus ou moins de décamper et d’aller continuer ailleurs alors qu’ils ne faisaient rien du tout hormis peindre des murs… Ce fut bien là le problème suivant ; le flic ne les apostropha plus pour soi-disant indécence mais pour vandalisme. Prompte, l’aromathérapeute attrapa la main d’Anthony et ils coururent aussi vite que possible dans la nuit, finissant par se retrouver près de chez le Baxter et de la Miller. Bizarrement, l’adrénaline avait fait du bien à la jeune femme mais avait aussi achevé de la fatiguer. Histoire de ne pas s’effondrer dans la rue, elle décida de rentrer, accompagnée d’Anthony. Ils parlèrent encore un peu dans leur ivresse joyeuse, elle le remercia pour la soirée et le pria subtilement d’essayer de calmer les choses avec Evie, pas de but en blanc, car l’alcool permettait sans doute de le glisser de façon légère et pas comme d’une prise de position pour l’un ou l’autre. Sur cette note de fin de soirée, ils se quittèrent ensuite, le blond allant sûrement rejoindre sa charmante fée tandis que Fiona retrouvait Morphée.

SUJET TERMINÉ cheers to the freaking weekend | Anthony 125308753

_________________

Live again
I fell in love but I fell too hard ▬ Don't understand what happened but now I am scarred, I wanted you, I was so sure, one hit of you was all it took to have me, have me down ; and I die a little bit more every day, since we've parted, but I try a little bit to live again.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


cheers to the freaking weekend | Anthony Empty
MessageSujet: Re: cheers to the freaking weekend | Anthony cheers to the freaking weekend | Anthony Empty

Revenir en haut Aller en bas

cheers to the freaking weekend | Anthony

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-