AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Some people don't believe in heroes, but they have never met you. - ANDREW & SIANA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Kainoa + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Haley Lu Richardson.
TES CRÉDITS : HJS ♥ + Blasphemy.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Emrys - Fiona - Rhys - Jesse & Daniel)
À venir : Spencer - Billie - Matthew.
RAGOTS PARTAGÉS : 7229
POINTS : 1953
ARRIVÉE À TENBY : 21/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans (17.07.93)
CÔTÉ COEUR : Elle sort avec Jesse.
PROFESSION : Pilote de transport dans la Royal Air Force.
REPUTATION : La pauvre, la vie ne l'a pas vraiment gâtée... Mais elle a de la chance d'avoir quelqu'un d'aussi gentil que Jesse. Vous croyez que ça va tenir, eux deux, avec leurs voyages respectifs ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Some people don't believe in heroes, but they have never met you. - ANDREW & SIANA Lun 30 Nov - 2:35


Dépêche-toi, dépêche-toi, Andrew, s’il te plaît. Une prière silencieuse, l’expression de déferlantes de panique de plus en plus violentes. Elle n’aurait jamais dû commencer à rentrer chez elle toute seule, alors que la nuit tombait de plus en plus vite. Elle n’aurait jamais dû se promener sans un sifflet, une bombe poivre et sel, ainsi que l’attirail souvent recommandé aux filles, particulièrement celles qui étaient sans défense comme elle. Elle n’aurait jamais dû se mettre à rire, quasiment à chaque fois que ses parents, son copain, ses frères et ses cousins lui adressaient des recommandations. Elle n’aurait pas dû rater la partie pratique de son permis de conduire, deux fois de suite (autant elle avait fait un sans-faute à la partie théorique, autant une fois installée derrière le volant, elle avait bien plus de mal). Elle n’aurait peut-être pas dû non plus commencer à travailler hors de la ville. Grâce à l’influence qu’il possédait, son père aurait réussi à lui décrocher un poste ailleurs, plus près de chez elle : au Tudor Merchant’s House, au Tenby Museum & Art Gallery, voire au club de golf. Mais non, Siana avait préféré être têtue et chercher à obtenir son petit travail toute seule. Et voilà où ça l’avait menée ! La prochaine fois, elle y réfléchirait à deux fois avant de vouloir faire les choses par elle-même, avant d’essayer de se débrouiller comme l’adulte qu’elle voulait devenir.

Qu’est-ce qu’il lui racontait, là ? Elle comprenait à peine ce qu’il disait ; pourtant, elle ne pensait pas être spécialement stupide. Ce jeune homme qu’elle ne connaissait pas le moins du monde avait commencé à la suivre alors qu’elle sortait à peine du Manor House Wildlife Park. Au début, elle avait pensé qu’il était allé voir les animaux et qu’il rentrait simplement chez lui, en ville. Puis, en voyant que personne ne venait la chercher et qu’elle commençait à marcher en attendant (son père avait eu un imprévu et serait un peu en retard), il l’avait abordée. Il lui avait quasiment coupé la route pour lui adresser la parole. Déjà en soi, ça n’avait rien de rassurant, pour la simple et bonne raison qu’il devait mesure au moins un mètre quatre-vingt-dix (par conséquent, elle faisait à peu près trente centimètres de moins que lui) et ne pesait certainement pas moins de quatre-vingt-cinq kilos (alors qu’elle en pesait à peine cinquante). La comparaison n’avait donc rien de réconfortant. S’il lui voulait quelque chose, la blondinette ne ferait clairement pas le poids.

Puis elle avait compris. Il n’avait pas encore déballé de grandes phrases, ni même prononcé de prénoms ni de mots spécifiques, qu’elle avait déjà saisi où il voulait en venir. Et là, elle s’était vraiment mise à flipper. Mais elle s’était efforcée de ne pas trop le montrer. Si ça se voyait vraiment, il n’hésiterait pas à en tirer avantage. Alors elle l’avait contourné franchement pour continuer à marcher et, discrètement, plus ou moins à l’aveuglette, dans la poche de son manteau, la jeune Pierce avait pianoté un message à l’adresse d’Andrew. Un simple SOS, avant de préciser dans quels environs elle se trouvait. Elle espérait qu’il comprendrait. Mais elle pensait vraiment que ce serait le cas. Ce n’était pas la première fois qu’elle l’appelait à la rescousse en urgence. Il ne lui avait jamais défaut et c’était sans aucun doute la raison pour laquelle elle avait aussitôt pensé à lui. Elle aurait pu faire appel à Romeo ou à Laze, mais ils auraient probablement fait un massacre. Andrew, sûrement moins, même s’il n’hésiterait pas non plus à se montrer impressionnant dans tous les sens du terme. Il ne manquait plus qu’à prier pour qu’il ne soit pas trop occupé pour lire ses sms, ou à une bonne centaine de kilomètres de Tenby. Non, pitié, Andrew, j’ai besoin de toi. S’il te plaît. Il viendrait. Elle en avait la quasi-certitude, sans pouvoir l’exprimer d’une manière purement rationnelle.

Bien entendu, cette saleté l’avait suivie. Pourquoi ne la laissait-il pas tranquille ? Bien sûr qu’elle comprenait pourquoi il s’en prenait précisément à elle, mais quelque part, elle aurait bien vouloir pouvoir compter sur la bonté de l’âme humaine, enfin, sur ce qu’il en restait. Quelle bêtise ! Le cerveau de Siana fonctionnait à plein régime, cherchant tous les moyens pour se débarrasser de lui. Il faisait de plus en plus sombre et il commençait à proférer des menaces tellement limpides qu’elle en avait des frissons et des larmes plein les yeux. Pendant plus d’un an et demi, elle avait menti à quasiment tous ses proches et depuis le début, elle s’obstinait à refuser d’écouter tous ceux qui ne l’encourageaient pas dans sa relation avec Romeo… Son karma le lui faisait-il payer ? Soudain, alors qu’il était demeuré dangereusement calme jusque-là, l’inconnu s’échauffa, saisit un de ses poignets, la forçant sans ménagement à se tourner vers lui. Une grimace de douleur déforma le visage de la demoiselle, qui se mit aussitôt à hurler. Que pouvait-elle bien faire d’autre ? Une lueur démente dans les yeux, il lui serrait les deux poignets d’une seule main, lui détaillant sans vergogne ce qu’il comptait faire d’elle si son copain ne changeait pas d’attitude à son sujet. Alors qu’elle commençait vraiment à désespérer, Siana entendit le bruit d’une voiture. Il fallait absolument qu’elle saisisse cette occasion ! Aussitôt, elle donna un coup de pied dans l’entrejambe de ce connard, aussi fort qu’elle en était capable. La douleur l’obligea à se plier en deux et à la lâcher. Immédiatement, elle se mit à courir en direction de la voiture. C’était celle d’Andrew. Sans hésiter, elle se précipita sur la route, le forçant ainsi à freiner brusquement. Secouée de tremblements et de sanglots incontrôlables, elle eut à peine la force de parcourir quelques mètres, s’effondrant littéralement avant même de se retrouver auprès de lui.

_________________


When people ask what I see in you, I just smile and look away because I'm afraid if they knew, they'd fall in love with you too ♥️


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : nate, ana-sofia, lizzie, deborah, jesse et yevgeniya
TON AVATAR : luke grimes
TES CRÉDITS : angel180886 (avat) | penny (gif) | astra + tumblr + lloyd (signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 8096
POINTS : 2951
ARRIVÉE À TENBY : 16/11/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 31 yo (10.11.85)
CÔTÉ COEUR : mcgreen
PROFESSION : mecano
REPUTATION : il n'est toujours pas retourné en prison celui-là ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Some people don't believe in heroes, but they have never met you. - ANDREW & SIANA Lun 7 Déc - 19:27

That's right, he won't let her out his sight
Now the shaggers perform
And the daggers are drawn
Who's the crooks in this crime?

Je suis fou de rage quand je reçois le texto de la Pierce. Fou de rage et alerte, je sors de l'atelier, me dégage de ma combinaison grise de travail, et pars vers ma collègue lui expliquer qu'une urgence m'oblige à partir. J'étais censé faire des heures supplémentaires pour toutes les fois où j'ai fait faux bond à mon patron, mais encore une fois, je laisse la voiture sur laquelle je travaillais et je pars. Je commencerai plus tôt demain matin afin de finir mon travail sans dépasser la deadline, car si je deviens médiocre dans mon travail en plus de l'être dans ma ponctualité, je pense que mon patron n'hésitera pas à me faire prendre la porte sans même sourciller. Ainsi, c'est avec cette boule au ventre – pas parce que j'ai peur, mais plutôt parce que ça me démange de refaire le portrait à celui qui ose faire du mal à Siana Pierce – que je me dirige sur le parking. Parce que je devine sans mal que son appel au secours est en rapport avec quelqu'un qui lui fait du mal ou du moins qui tente de lui en faire. Une chose est sûre, elle a peur de quelqu'un. Pourtant, qui pourrait s'en prendre à une bonne âme comme Siana ? Clairement, une vermine sans morale et sans le moindre remord. Un salopard de première catégorie qui ne mérite même pas une seconde chance. Et bien sûr, il n'en aura aucune.
Je grimpe dans ma Polo et je démarre en trombe. Les rues ne sont pas très remplies et ça me permet d'aller vite pour arriver à destination plus rapidement que prévu. J'arrive hors de la ville et je prends une direction que je ne prends que rarement, mais qui ne m'est pas inconnue pour autant et malgré l'obscurité et la vitesse, j'essaye de me retrouver et de ne pas me tromper de chemin.
Roulant trop vite, je suis obligé de piler, faisant crisser les pneus, quand je vois la petite blonde débouler de nul part. Je freine d'un coup sec si bien que j'en suis moi-même secoué, mais il en faut bien plus pour m'arrêter dans ma lancée. La voiture en plein milieu de la route sinueuse, je ne prends pas soin de bien me garer pour sortir de l'habitacle et je sors, sûr de moi et toujours aussi furieux. Je dois l'aider. Je n'ai même pas pris le temps de couper le contact et à présent, ce sont les phares de la Volkwagen qui me permettent de mieux observer la scène et d'apercevoir ce bandit au rabais. Il s'en est pris à la mauvaise personne et s'il était un tantinet plus intelligent, il s'en serait rendu compte avant même de tenter quoi que ce soit.
Siana s'effondre sur le bitume et mon coeur se serre d'autant plus. Pourtant, sur le moment, je suis tiraillé entre deux envies bien distinctes. Celle d'aider Siana à se relever et de calmer ses sanglots d'un côté, puis celle de défoncer ce mec comme il le mérite. Pour la peine, je parviens à trouver un mélange de ces deux envies assez correcte. J'attrape ma fidèle batte de cricket posée sur la banquette arrière de la voiture et j'accélère le pas pour venir en aide à la blonde. Je l'aide à se relever, mais clairement, je ne suis pas d'humeur à la calmer. Ce n'est pas comme si mon tempérament était celui d'un homme posé, qui préfère réfléchir avant d'agir. C'est même tout l'inverse.
« Allez, relève toi, Siana… » Que je chuchote à son oreille d'une voix basse en la soutenant pour qu'elle puisse se relever.  « Va m'attendre dans la voiture. »  Tranche-je d'une voix blanche une fois qu'elle est sur ses jambes.
 
La batte bien en mains, je fusille l'homme du regard. Si je comprends sans mal que Siana a frappé là où ça fait mal quand je vois sa position à demi recroquevillé, lui est loin de se douter qu'il n'en est qu'au début de ses peines. Impavide, j'avance d'un pas rapide et quand j'arrive à son niveau, la mâchoire serrée, je craque. J'espère que Siana ne regarde pas dans notre direction, mais peu soucieux finalement de ce qu'elle peut penser, j'envoie le premier coup. Il est grand, ce type, plus grand que moi, c'est sûr, mais plus jeune aussi et probablement plus peureux. Alors avec un insulte bien sentie, j'envoie la batte dans ses jambes avec force et une fraction de seconde plus tard, il se retrouve à terre, pleurant et se tordant de douleur. J'hésite à donner un nouveau coup à cette crevure, mais je juge que ses pleurs traduisent assez bien la situation et avec un peu de chance, il n'est pas assez idiot pour tenter quoi que ce soit d'autre. Pourtant, pour m'en assurer, je ne me gêne pas pour le menacer.
« Tu t'approches encore d'elle, t'es mort. » Crache-je avec véhémence avant de cracher littéralement sur cet homme couché sur le bitume.
 
Faisant trainer la batte sur le sol, je tourne les talons et je repars en direction de la voiture avec la lumière aveuglante des phares en plein visage. Je m'installe sur le siège conducteur et je ne peux m'empêcher de ricaner quand je vois la vermine encore pliée en deux. J'enclenche la marche arrière et je fais demi tour rapidement, quittant les lieux du crime. Je fais quelques centaines de mètres avant de m'arrêter sur le bas côté de la route, profitant de ce silence d'or pour laisser Siana se remettre de ses émotions et me laisser me remettre de cette colère noire.
Malheureusement pour la blonde, je ne suis certainement pas le meilleur candidat pour la réconforter et soulager ses maux. Sans lâcher la route des yeux, je demande de but en blanc.
« Il te voulait quoi ? »
 

_________________


❝ Falling away with you ❞

All of the love we left behind watching the flash backs intertwine, memories I will never find. So I'll love whatever you become and forget the reckless things we've done. I think our lives have just begun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Kainoa + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Haley Lu Richardson.
TES CRÉDITS : HJS ♥ + Blasphemy.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Emrys - Fiona - Rhys - Jesse & Daniel)
À venir : Spencer - Billie - Matthew.
RAGOTS PARTAGÉS : 7229
POINTS : 1953
ARRIVÉE À TENBY : 21/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans (17.07.93)
CÔTÉ COEUR : Elle sort avec Jesse.
PROFESSION : Pilote de transport dans la Royal Air Force.
REPUTATION : La pauvre, la vie ne l'a pas vraiment gâtée... Mais elle a de la chance d'avoir quelqu'un d'aussi gentil que Jesse. Vous croyez que ça va tenir, eux deux, avec leurs voyages respectifs ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Some people don't believe in heroes, but they have never met you. - ANDREW & SIANA Mar 8 Déc - 3:16


Il était là. Il était venu. Il avait accouru, même. Pourtant, même la vue d’Andrew ne parvint pas à calmer Siana. Elle avait eu trop peur et ne pouvait empêcher les larmes de couler à flots. Bouleversée, elle entendit à peine la voix du trentenaire, qui l’encourageait à se relever. Elle sentit simplement son bras autour d’elle et, comprenant tout de suite où il voulait en venir, s’efforça de se redresser. Ses jambes étaient flageolantes, mais elle réussit à tenir debout - probablement parce que c’était Andrew qui le lui avait demandé. Alors qu’il la sommait de l’attendre dans la voiture, la jeune fille se contenta de hocher la tête en signe d’assentiment, encore incapable de prononcer le moindre mot. Sans s’attarder, elle alla se laisser tomber dans le siège passager, non sans verrouiller précautionneusement sa portière. Elle ne voulait pas voir ce qui se passait à l’extérieur. Les jambes repliées, Siana ferma les yeux et se boucha les oreilles, se balançant légèrement d’avant en arrière, comme si elle espérait que ça puisse la calmer. Elle n’était pas idiote. Elle savait que dehors, l’Anglais faisait du mal à celui qui l’avait menacée. Il n’était pas un tendre, loin de là. C’était un dur à cuire, un vrai (ce n’était pas comme si elle manquait d’expérience pour en reconnaître un). Mais elle ne voulait pas savoir ce qu’il infligeait précisément à l’autre. Profondément, elle désirait se convaincre qu’il n’avait que ce qu’il méritait. Mais d’un autre côté, elle savait aussi qu’elle risquait de culpabiliser et ce malgré ce qui s’était passé et ce qui aurait pu se passer si Andrew n’était pas intervenu. La tête baissée, les bras passés autour de ses jambes, la petite blonde en était réduite à attendre le retour de son sauveur dans la voiture.

Néanmoins, elle ne put s’empêcher de sursauter quand il se retrouva auprès d’elle. Pourquoi riait-il ? Non, il valait peut-être mieux qu’elle n’en sache rien. Elle serait probablement désolée pour cette ordure qui ne méritait pourtant pas le moins du monde sa pitié. Elle n’avait rien demandé, elle. Comment avait-il pu s’en prendre à elle ? Même si elle aurait voulu qu’il en soit autrement, elle concordait parfaitement avec le cliché de la petite blonde sans défense. Elle ne voulait pas qu’il soit puni à outrance. Tout ce qu’elle souhaitait, c’était qu’il ne s’approche plus jamais d’elle (alors peut-être que c’était nécessaire ?). Toute personne censée serait sans doute allée le dénoncer à la police - elle avait suffisamment vu son visage pour le reconnaître. Mais s’il balançait Romeo ? Si une enquête était ouverte à son sujet ? Non, elle ne pouvait pas se permettre de compromettre l’homme qu’elle aimait. Et s’il se plaignait d’Andrew ? Il était déjà passé en garde-à-vue, elle ne pouvait pas risquer de lui infliger involontairement ça à nouveau. Tandis que ces pensées se mélangeaient dans son cerveau troublé, Siana ne parvenait pas à arrêter le torrent de ses larmes. C’était stupide : elle savait qu’elle était en sécurité, maintenant. Mais elle n’avait jamais eu aussi peur de sa vie. Et elle osait à peine imaginer ce qui aurait pu se passer si Andrew ne s’était pas pointé à temps. Il l’aurait peut-être retrouvée dans un fossé, ou… Calme-toi, Siana. C’est fini.

Quelques centaines de mètres plus loin, Andrew rangea la voiture sur le bas-côté, avant de lui poser la question qui était sans doute essentielle. Bien sûr qu’elle n’échapperait pas à une conversation… Mais elle ne parvenait pas encore à ouvrir la bouche pour prononcer une phrase un tant soit peu censée. Malgré toute sa bonne volonté, il lui fallut plusieurs minutes pour se calmer. Petit à petit, elle cessa de pleurer. Et elle finit par se redresser, se servant de son manteau (faute de mieux) pour s’essuyer le visage. « Je… Je sais pas » balbutia-t-elle, avant de réaliser qu’il valait mieux ne pas servir de demi-vérités à Andrew, particulièrement quand il était en colère. Et puis après tout, elle lui devait bien ça. « Enfin, je veux dire… Je sais pas exactement pourquoi il s’en prenait à moi, mais je sais que c’est… Par rapport à mon copain. Des représailles. Je sais pas trop ce qui s’est passé entre eux, mais il était très fâché et apparemment, il a trouvé que c’était une meilleure idée de s’en prendre à moi plutôt qu’à lui. » Et il avait eu raison, d’ailleurs. Romeo ne craignait pas grand-chose quand il s’agissait de lui-même. Mais sa faiblesse, c’était ça : sa famille, elle… « Je… Je suis vraiment désolée, Andrew. » Nerveuse, triste, Siana triturait ses doigts. Elle ne le regardait pas. Elle n’y arrivait pas. Elle gardait obstinément les yeux fixés sur ses pieds, comme si rien au monde ne pouvait être plus intéressant. « Et… Merci d’être venu… Vraiment… » Il était son héros, ni plus ni moins, qu’il le veuille ou non.

_________________


When people ask what I see in you, I just smile and look away because I'm afraid if they knew, they'd fall in love with you too ♥️


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : nate, ana-sofia, lizzie, deborah, jesse et yevgeniya
TON AVATAR : luke grimes
TES CRÉDITS : angel180886 (avat) | penny (gif) | astra + tumblr + lloyd (signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 8096
POINTS : 2951
ARRIVÉE À TENBY : 16/11/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 31 yo (10.11.85)
CÔTÉ COEUR : mcgreen
PROFESSION : mecano
REPUTATION : il n'est toujours pas retourné en prison celui-là ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Some people don't believe in heroes, but they have never met you. - ANDREW & SIANA Dim 13 Déc - 10:46

That's right, he won't let her out his sight
Now the shaggers perform
And the daggers are drawn
Who's the crooks in this crime?

Siana est bouleversée et malheureusement pour elle, je ne suis pas la meilleure personne pour l'aider à traverser cette épreuve et la réconforter. Déjà la première fois que je l'avais retrouvé dans de beaux draps, elle n'était pas au meilleur de sa forme, mais ce soir, c'est pire. Peut-être parce que ce soir, elle a dû avoir encore plus peur. Ce soir, c'est un mec sorti de nul part qui a tenté de s'en prendre à elle alors que la dernière fois, c'était elle qui avait décidé de se rendre à cette soirée. Les choses peuvent tellement vite déparer dans ce genre de situations et je suis heureux que la Pierce ait fait appel à moi plutôt qu'à quelqu'un d'autre, car à la fois, je regonfle mon égo en aidant la demoiselle et j'ai ma part de violence hebdomadaire. Parce qu'il faut que je me rende à l'évidence : ça me plait bien de donner des coups. Peut-être à cause de toutes les fois où, en taule, j'en ai reçu pour le bon plaisir de mes co-détenus qui voulaient se défouler. Maintenant je ne me laisse plus faire, j'agis et je rends la monnaie de sa pièce à ce moins que rien qui a voulu s'en prendre à une gamine de dix-huit ans. Je ricane quand je le vois gémir de douleur parce que je me dis qu'il n'a que ce qu'il mérite et je mets les voiles. Siana n'a pas besoin de rester là davantage et si je veux lui parler, je pense qu'il serait préférable de ne plus avoir ce malfrat en visuel. Alors je quitte le secteur et j'arrête la voiture quelques centaines de mètres plus loin, là où je sais que personne ne nous dérangera. Je coupe le moteur et je soupire lourdement avant de demander à la petite blonde ce que l'agresseur lui voulait. Ca pouvait être une attaque sans raison, dans le fond, elles se produisent partout – même dans les bourgades les plus tranquilles – et elles n'épargnent personne. Il ne suffit que d'un détraqué. Pourtant, j'ai le sentiment que ce type là n'était pas un détraqué, juste un pauvre mec en manque de dope, prêt à tout pour avoir une nouvelle dose. Peut-être qu'il s'en est prit à la Pierce dans l'espoir de lui voler de l'argent ? Mais plus j'y pense et plus je trouve que c'est bancale. S'il se moquait de sa cible, alors il n'aurait pas attendu autant de temps avant d'en venir aux mains. Siana n'aurait même pas eu le temps de m'envoyer son message de détresse. Je serre les mains sur le volant bien que la voiture soit arrêtée et j'attends que Siana me dise ce qu'il s'est passé. Son torrent de larmes s'est arrêté, mais elle n'a pas l'air d'aller mieux pour autant. Qu'importe. Je veux savoir. Je veux savoir s'il faut que je fasse marche arrière pour lui péter un peu plus la gueule.
Bien qu'elle commence en plaidant l'ignorance, l'étudiante reprend bien vite en avouant ce qui semble être la vérité. Je soupire un peu plus et je secoue la tête, ne sachant pas quoi faire devant autant de stupidité.
« Quoi ?! Parce que t'es encore avec ton sale type ? C'était pas juste une crise d'ado ? Mais bordel, t'es une fille intelligente, Siana ! Tu vaux mieux que de la pauvre racaille. »
 
Que je crache froidement tellement je suis déçu des mauvais choix de la blonde. J'aurais pensé qu'elle aurait appris de mes erreurs, surtout maintenant que mon passé a été révélé au grand jour et que la populace entière sait que je fais partie de ces gens qui sont passés par la case prison – et pas celle du Monopoly. Cependant, j'arrive à me reprendre quand je me souviens que ce qu'elle vient de vivre est assez traumatisant et qu'elle n'a pas besoin que je lui fasse la morale. Ou peut-être que si, justement… Mais pas tout de suite. Je reprends, beaucoup plus calmement cette fois.
« Je ne te juge pas et je ne juge pas ton copain non plus… Mais ce mec là, celui qui t'as attaqué, il était clairement en manque. J'en déduis donc que ton mec est un dealeur, ou du moins qu'il bosse dans un réseau de ce genre. »
 
Moi qui imaginais un avenir radieux pour la Pierce, voilà qu'il est soudain obscurcit par ce nuage toxique que représente son petit-ami, son bad-boy qu'elle aime garder secret. Et si j'en jouais il y a quelques temps, voir que cette relation lui cause du tort à ce point me rend malade. Elle est jeune, elle pourrait se reprendre… Mais je connais ce sentiment de quand on aime quelqu'un et je sais d'avance que malgré tout ce que je peux dire, elle ne changera pas d'avis sur ce garçon. Je me dois d'essayer pourtant. Elle s'excuse et me remercie d'être venu tandis que j'hoche les épaules, ne sachant pas quoi ajouter pour l'instant. Je me tourne afin de la regarder et je vois qu'elle n'est vraiment pas bien, alors je me fait un peu plus gentil.
« De rien. Tu sais que tu peux compter sur moi quoi qu'il se passe… C'est pas le problème, mais tu sais que j'pourrais pas toujours répondre présent. »
 

_________________


❝ Falling away with you ❞

All of the love we left behind watching the flash backs intertwine, memories I will never find. So I'll love whatever you become and forget the reckless things we've done. I think our lives have just begun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Kainoa + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Haley Lu Richardson.
TES CRÉDITS : HJS ♥ + Blasphemy.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Emrys - Fiona - Rhys - Jesse & Daniel)
À venir : Spencer - Billie - Matthew.
RAGOTS PARTAGÉS : 7229
POINTS : 1953
ARRIVÉE À TENBY : 21/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans (17.07.93)
CÔTÉ COEUR : Elle sort avec Jesse.
PROFESSION : Pilote de transport dans la Royal Air Force.
REPUTATION : La pauvre, la vie ne l'a pas vraiment gâtée... Mais elle a de la chance d'avoir quelqu'un d'aussi gentil que Jesse. Vous croyez que ça va tenir, eux deux, avec leurs voyages respectifs ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Some people don't believe in heroes, but they have never met you. - ANDREW & SIANA Dim 13 Déc - 22:05


Son lit, un bon chocolat chaud et un film d’action. Siana doutait fort que ce soit suffisant pour qu’elle aille mieux ; pourtant, à l’instant précis, elle ne désirait rien d’autre. Elle avait besoin de penser à autre chose pour ne pas s’enfoncer dans des constats sombres et autres pensées déprimantes. Ce qu’elle venait de vivre allait changer pas mal de choses, c’était évident - elle était suffisamment intelligente pour le comprendre. Et c’était précisément parce qu’elle ne voulait pas s’appesantir là-dessus et réfléchir aux conséquences plus que fâcheuses que Siana désirait plus que tout s’occuper l’esprit. Elle n’éprouvait pas la moindre envie de discuter de ce qui s’était passé ; pourtant, elle savait qu’elle n’y échapperait pas. Quel homme un tant soit peu digne de ce nom laisserait ainsi une fille sans obtenir un minimum d’explications ? Elle, tout ce qu’elle voulait, c’était se retrouver seule et chercher à tout prix à oublier les visions d’horreur qui se formaient inévitablement dans son cerveau, ne serait-ce que pour quelques heures. Mais elle savait pertinemment que c’était trop en demander, aussi se livra-t-elle un peu plus sur les raisons ayant poussé un junkie à la menacer ainsi, sur ce qu’elle avait compris, surtout.

Pourtant, elle ne s’attendait certainement pas à une telle réaction. Bien entendu, elle se doutait qu’Andrew ne serait pas enchanté. Après tout, qui l’aurait été ? Mais elle n’aurait pas pensé qu’il hausserait ainsi le ton. Aussitôt, instinctivement, elle se recroquevilla sur elle-même. Elle n’avait pas peur de lui, elle savait qu’il ne lui ferait jamais rien ; mais c’était plus fort qu’elle, elle détestait voir un homme se fâcher (c’était sa réaction, toujours, dans ce genre de situation, se faire toute petite). Et encore, ce n’était probablement rien… Mais à ses yeux, c’était suffisant. Choquée, mais surtout peinée, la blondinette baissa à nouveau la tête. Elle ne voulait pas pleurer. Mais ses yeux s’étaient à nouveau embués de larmes. Intérieurement, elle se traitait de tous les noms, parce qu’elle voulait être un minimum forte. Après tout, peut-être avait-elle mérité tout ce qui lui arrivait ? C’était peut-être le prix à payer pour sortir avec le chef d’un réseau de trafic de drogues. Alors oui, elle ne pouvait sans doute que s’en prendre à elle-même. Au fond, c’était la preuve que tout le monde avait raison. Mais ça ne la blessait pas moins pour autant.

« Peut-être que je suis pas si intelligente que ça. » Depuis longtemps, ce qualificatif la laissait mitigée. Bien entendu, c’était flatteur, à la base. Mais pour elle, ça finissait par devenir lourd à porter. Les gens n’avaient quasiment que ça à la bouche pour la décrire. Intelligente. Et polie aussi. En véritable perfectionniste qu’elle était, c’était elle-même qui s’efforçait d’atteindre l’excellence dans autant de domaines que possible. Pourtant, elle avait aussi du mal à supporter la pression que beaucoup mettaient sur ses épaules. Ils avaient tous confiance en elle, en ses choix, en sa maturité, en son avenir. Mais après tout, elle n’était qu’une humaine parmi tant d’autres. Et elle ne tenait pas à entretenir une image comme celle de sa mère. Non, elle avait beaucoup de failles et elle ne voulait pas que les autres soient étonnés de les découvrir, parce que ça voudrait forcément dire qu’elle baissait dans leur estime, qu’elle avait moins de mérite, qu’elle n’était finalement pas si bien que ça. Andrew, ça allait encore, il était loin d’être le pire, vu tout ce que lui-même avait traversé. Mais même lui, elle avait l’impression de le décevoir profondément et ça lui faisait beaucoup de mal.

Siana ne répondit pas aux déductions prononcées à haute voix par le mécanicien. Il avait compris. En même temps, il avait fréquenté des milieux pas forcément très reluisants alors il devait s’y connaître un minimum. Donc que pouvait-elle bien répondre à ça ? Oui, elle sortait avec un dealeur. Il était inutile qu’elle le confirme, le silence jouait parfaitement son rôle là-dedans. Heureusement, il se radoucit un peu, comme s’il avait saisi ne serait-ce qu’un échantillon des sentiments négatifs qui la traversaient. La tristesse. La peur. La colère. « Oui, je sais… » murmura-t-elle simplement, sans pour autant le regarder dans les yeux. Elle avait eu de la chance qu’il ne soit pas bien loin et qu’il ait reçu son sms à temps, elle s’en rendait parfaitement compte. La prochaine fois, elle aurait peut-être moins de bol… La prochaine fois. Quelle idée horrible ! Pourtant, il fallait bien qu’elle s’y prépare. « Comment je fais si je l’aime, genre, vraiment ? » finit-elle par demander, d’une toute petite voix. Elle osa enfin se tourner vers lui, mais sans être très rassurée. « Est-ce que t’as déjà aimé quelqu’un au point de prendre des risques pour elle ? Parce que c’est ce que je ressens… Si c’était que pour s’amuser, que pour le sexe ou n’importe quoi d’autre, ç’aurait été facile. Mais c’est bien plus que ça… »

_________________


When people ask what I see in you, I just smile and look away because I'm afraid if they knew, they'd fall in love with you too ♥️


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : nate, ana-sofia, lizzie, deborah, jesse et yevgeniya
TON AVATAR : luke grimes
TES CRÉDITS : angel180886 (avat) | penny (gif) | astra + tumblr + lloyd (signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 8096
POINTS : 2951
ARRIVÉE À TENBY : 16/11/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 31 yo (10.11.85)
CÔTÉ COEUR : mcgreen
PROFESSION : mecano
REPUTATION : il n'est toujours pas retourné en prison celui-là ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Some people don't believe in heroes, but they have never met you. - ANDREW & SIANA Mer 16 Déc - 18:27

That's right, he won't let her out his sight
Now the shaggers perform
And the daggers are drawn
Who's the crooks in this crime?

Je me mords la langue pour ne pas faire une réflexion acérée à Siana quand elle se met à parler de son intelligence. Ouais, peut-être que ouais, en effet, tu n'es qu'une stupide gamine pas même capable de sortir avec un gars qui ne vend pas de coke vue que c'est de ça qu'il s'agit. Pourquoi est-ce qu'une fille de bonne famille comme la Pierce sort avec un garçon plus vieux et aussi peu fréquentable qu'elle le prétend ? Le besoin de s'évader de sa prison dorée, peut-être… Parce que les gens aisés ne se rendront jamais compte de ce que c'est que de vivre dans la misère pour s'en sortir… Ils ne comprendront jamais les paroles de la chanson Common People de Pulp et ils ne pourront jamais ressentir ce que nous avons un jour ressenti quand on a cru que nous étions sur le point de ne jamais faire face au jour d'après. C'est le frisson, peut-être, qui pousse la jeune femme à faire ce qu'elle fait sans même qu'elle ne se rende compte qu'elle gâche sa vie. J'espère qu'elle ne s'en rendra compte pas trop tard, que son avenir ne sera pas gâché et qu'elle aura toujours de quoi vivre la belle vie qu'elle mérite. J'aurais déjà préféré qu'elle quitter ce bad-boy des mois auparavant. Alors oui, je me mords la lèvre pour m'empêcher de dire quelque chose de blessant que je pourrais regretter et j'attends que l'énervement passe avant de reprendre la parole. Je fais à voix haute ma déduction quant à l'occupation du petit ami de Siana et elle préfère rester silencieuse. C'est son choix et je le respecte. De toute façon, que pourrait-elle ajouter ?  Que j'ai raison et qu'elle aime mettre sa vie en danger pour une amourette d'adolescence ? Oui… Autant ne rien dire et autant ne pas aggraver son cas, je suis déjà bien assez remonté contre elle pour le moment sans qu'elle en rajoute. Cela dit, je ne suis pas prêt de m'arrêter et pour lui faire comprendre la gravité de la situation, je lui avoue que je ne serais pas toujours là pour elle. En un sens, elle est déjà privilégiée car elle est l'une des seules pour lesquelles je fais quelque chose. D'autres pourraient être dans le besoin que je n'en aurais rien à faire alors qu'avec Siana, c'est différent. Je me suis attaché à cette fille et je ne veux pas qu'on lui enlève sa naïveté ni son innocence.  Elle est gentille, Siana, et elle ne mérite pas qu'on s'en prenne à elle… Même si elle fait de mauvais choix, de très mauvais choix en sortant avec ce mafieux, ce n'est pas une raison pour enlever toutes les étoiles qui pétillent dans ses yeux.
Pourtant, quand elle me demande des conseils sur ce qu'elle doit faire si elle l'aime vraiment, je reste dubitatif. Je me fais violence pour ne pas rire jaune en repensant à ma propre histoire. Pourtant, je me pince les lèvres et je n'ai même pas le temps de répondre à sa question qu'elle se tourne enfin vers moi. Je fais l'effort de soutenir son regard sans essayer de l'enfoncer et je l'écoute me poser ses questions qui semblent importantes à ses yeux. Pourtant, ses questions, elles me concernent moi et elles sont douloureuses puisqu'elles me ramènent à une époque difficile de ma vie. Une époque de laquelle je cherche encore à me venger. Je secoue la tête et cette fois, je ne peux m'empêcher de rire légèrement, sans pour autant me moquer de ce qu'elle a dit.
« C'est pas parce que t'aimes quelqu'un qu'il est forcément bon pour toi. »
 
Tranche-je en pensant à ma propre histoire d'amour, quand avec Jean, on pensait que le monde nous appartenait, qu'il ne nous fallait qu'un peu d'argent pour connaître le bonheur. Foutaises. On a essayé de s'approcher de cet argent et à cause de Jean, j'ai fini en taule.
« Tu sais, c'est plus un secret pour personne que j'ai fait de la taule. Mais en général, les gens ne connaissent pas toute l'histoire. J'ai fait cinq ans à l'ombre. Cinq longues années. Les pires de toute ma vie… Et tu sais comment j'ai atterri là ? La femme que j'aimais. » Je soupire en pensant à toute cette histoire. « Tu te doutes bien que je suis pas du genre romantique, mais je l'aimais vraiment, cette fille. Et je crois qu'elle m'aimait aussi. Pourtant, ça ne l'a pas empêché de me dénoncer aux flics quand ça a dégénéré. » Je serre les dents, encore malade en y repensant puis je fais tomber mon verdict.

« Quitte-le. Quitte-le pendant qu'il est encore temps. Epargne toi cette trahison que tu devras faire et épargne lui d'avoir sa vie gâchée. »

_________________


❝ Falling away with you ❞

All of the love we left behind watching the flash backs intertwine, memories I will never find. So I'll love whatever you become and forget the reckless things we've done. I think our lives have just begun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Kainoa + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Haley Lu Richardson.
TES CRÉDITS : HJS ♥ + Blasphemy.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Emrys - Fiona - Rhys - Jesse & Daniel)
À venir : Spencer - Billie - Matthew.
RAGOTS PARTAGÉS : 7229
POINTS : 1953
ARRIVÉE À TENBY : 21/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans (17.07.93)
CÔTÉ COEUR : Elle sort avec Jesse.
PROFESSION : Pilote de transport dans la Royal Air Force.
REPUTATION : La pauvre, la vie ne l'a pas vraiment gâtée... Mais elle a de la chance d'avoir quelqu'un d'aussi gentil que Jesse. Vous croyez que ça va tenir, eux deux, avec leurs voyages respectifs ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Some people don't believe in heroes, but they have never met you. - ANDREW & SIANA Jeu 17 Déc - 5:04


C’était peut-être ça, son destin. Sa punition, ou plutôt, pour être exacte, l’un de ses châtiments. Siana se souvenait parfaitement de la réaction de son cousin Laserian, celui qu’elle aimait tant, quand il avait finalement découvert le pot aux roses. Il avait littéralement explosé. Elle ne s’était pas attendue à ça. Bien entendu, elle savait qu’il serait en colère (et encore, le mot était faible). Mais il ne lui avait jamais crié dessus, jamais, sauf quand elle était encore une petite fille aux nattes blondes et qu’elle traversait la route sans prendre la peine de vérifier qu’aucune voiture n’approchait, par exemple. Et elle avait éclaté en sanglots, bien évidemment. Elle savait pertinemment ce que Laze pensait, même ce qu’il n’avait pas exprimé. Elle savait très bien que ses pensées allaient encore plus loin que ses mots et elle avait eu du mal à le supporter. S’en remettre n’avait pas été chose aisée, d’ailleurs. Heureusement qu’elle savait que l’amour qu’il lui portait était tout simplement inconditionnel ; sinon, elle aurait redouté de le voir s’éloigner d’elle et de ses choix.

Aujourd’hui, avec Andrew, l’histoire semblait se répéter. Pourtant, Siana n’avait jamais vraiment eu l’impression que l’Anglais désapprouvait la relation qu’elle entretenait avec un bad boy… Au contraire, parfois, il en demandait même des nouvelles. Mais après tout, peut-être qu’il croyait que ce n’était qu’un garçon un peu marginal, un peu anti-conformiste, un peu rebelle sur les bords - mais pas de là à être un dealeur, quoi. De sa part, la jeune fille aurait attendu un peu plus de compréhension, notamment parce qu’elle savait que lui-même n’était pas blanc comme neige. Mais elle commençait tout juste à comprendre que c’était peut-être même pire. S’il avait traversé encore plus d’épreuves qu’elle n’osait l’imaginer, Andrew voudrait sans doute lui en épargner, à elle, en lui recommandant plus que fermement de s’éloigner de tout milieu (et de toute personne) pouvant apporter des ennuis. Il réagissait comme tous les proches de Siana, en fait.

Qu’était-elle en train de faire ? Et si elle creusait un fossé entre sa famille, ses amis et elle-même, sans pouvoir le combler à nouveau ? Elle avait déjà l’impression que le fait qu’elle soit en couple avec Romeo l’avait éloignée de sa meilleure amie, Rachael. Cette dernière détestant son copain, elle ne pouvait pas lui en parler librement, ni lui confier ce qui lui tenait à coeur. Elle la voyait moins souvent, même, puisqu’elle passait plus de temps avec lui, logiquement. Mais et si c’était encore pire que ce qu’elle pensait ? Et si elle finissait par se retrouver complètement coupée de son entourage et par s’enfoncer à son tour dans un monde ténébreux ? Elle voulait se croire forte et éloignée de tout ça… Pourtant, à l’instant précis, elle était ébranlée et un bon nombre de ses certitudes étaient remises en doute. C’était sans doute ça, le pire. Comment pourrait-elle bien affronter les conséquences de ce qui venait de se produire ? Pourrait-elle seulement en parler à quelqu’un ? Romeo risquait de prendre des mesures trop radicales. C’était aussi le cas de Laze. Ses parents finiraient par l’enfermer, tout comme ses frères. Rachael lui dirait qu’elle l’avait prévenue. Quant à Noäm ou à Lawrence, Siana ne voulait pas les mêler à ça. Ils étaient encore plus jeunes qu’elle, ils méritaient de rester innocents, loin de toute cette histoire sordide. Grace, peut-être ? Après tout, elle s’était fiancée au plus grand dealeur de Tenby… Mais sa cousine avait sûrement bien assez de soucis comme ça sans qu’elle ait besoin de remuer en plus le couteau dans la plaie. Elle se retrouvait donc seule. Bien entourée, mais complètement seule. Quel horrible sentiment !

C’était de pire en pire, en fait. La blondinette écouta Andrew lui parler de sa propre expérience et elle dut se retenir d’ouvrir des yeux tout ronds quand elle apprit qu’il avait fait de la taule à cause de la femme qu’il aimait. C’était donc ça, l’histoire ? Son coeur se serra pour lui parce que oui, même dans cette situation, elle était encore capable de s’apitoyer sur le sort d’autrui plutôt que sur le sien. Elle trouvait ce qui lui était arrivé tout bonnement horrible. Comment cette femme avait-elle pu lui infliger ça ? Quelle saleté, pour rester polie, fallait-il être ? « J’suis désolée pour toi. » L’empathie, en toutes circonstances. « Mais… » Mais quoi ? Que pouvait-elle bien lui répondre ? Qu’il faisait peut-être un amalgame entre sa propre situation et celle de l’étudiante ? Que son histoire avec Romeo ne finirait pas forcément comme la sienne avec la femme qui l’avait trahi ? Que ce n’était pas parce que ça lui était arrivé à lui qu’il devait généraliser ? Que toutes les femmes n’étaient pas pareilles ? C’était ce qu’elle pensait, profondément. Mais elle ne pouvait pas le lui dire, parce qu’il était en colère, parce qu’il ne risquait pas de changer d’avis, parce que c’était lui qui était venu à son secours et parce qu’elle le respectait. « Et si j’y arrive pas… ? » La faiblesse à l’état pur.

_________________


When people ask what I see in you, I just smile and look away because I'm afraid if they knew, they'd fall in love with you too ♥️


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : nate, ana-sofia, lizzie, deborah, jesse et yevgeniya
TON AVATAR : luke grimes
TES CRÉDITS : angel180886 (avat) | penny (gif) | astra + tumblr + lloyd (signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 8096
POINTS : 2951
ARRIVÉE À TENBY : 16/11/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 31 yo (10.11.85)
CÔTÉ COEUR : mcgreen
PROFESSION : mecano
REPUTATION : il n'est toujours pas retourné en prison celui-là ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Some people don't believe in heroes, but they have never met you. - ANDREW & SIANA Sam 19 Déc - 23:02

That's right, he won't let her out his sight
Now the shaggers perform
And the daggers are drawn
Who's the crooks in this crime?

Pour la première fois, je me confie à la blonde. Je lui avoue des choses profondes que je n'aurais jamais cru lui dire. Pourtant, un jour où je l'avais déjà tiré d'une soirée mal famée, elle m'avait demandé si j'avais déjà été amoureux et alors je lui avais simplement répondu la vérité : oui, j'ai déjà été amoureux et j'ai été en couple pendant quatre ans. J'étais jeune à l'époque. Jeune et con, en fait. Et je nous croyais invincible. Grave erreur. Dommage que je m'en sois rendu compte quand je me vidais de mon sang dans un squatte merdique après ce braquage foiré. La cicatrice n'est plus douloureuse, du moins, pas physiquement, mais psychologiquement, cette trahison pèse encore et toujours. & c'est triste. J'aurais pu essayer de me construire une nouvelle vie. Une vie meilleure, comme Jean a essayé de le faire en fuyant Londres après son séjour en prison, mais c'était plus fort que moi. Cette envie de vengeance, ce besoin même, était trop important. Alors je me suis exécuté. De toute façon, qui aurait voulu donner sa chance à un ex-taulard qui a passé cinq ans derrière les barreaux pour le braquage d'une bijouterie. Braquage qui au passage a tué notre complice. J'aurais préféré que ce soit moi. J'aurais préféré passer sous les balles de ces merdeux de flics plutôt que d'être vendu par Jean. Pourtant, les choses sont ce qu'elles sont et la McKinnon a scellé mon destin sans mon consentement. Alors oui, je raconte brièvement mon histoire à Siana pour qu'elle comprenne qu'elle n'a aucun avenir avec ce garçon qui vend de la dope pour rouler sur l'or et qui est trop fainéant pour trouver un vrai travail. Peut-être que ça fonctionne pour lui, en ce moment, mais bien vite, il se fera descendre comme nous tous. Parce qu'on a beau dire, les méchants finissent toujours par sombrer.
Cependant, la blonde n'a pas l'air très réceptive à mes paroles. Au lieu d'essayer de comprendre ce que je dis, elle me dit être désolée pour moi. Je secoue la tête. Ce n'est pas le problème. C'est passé. Et même si cette trahison m'empêche toujours d'avancer, je ne peux pas faire machine arrière.
« Ne le sois pas. C'est ce qui arrive quand on fréquente ce milieu. Toujours. Elle a fait ce qu'elle croyait bien. J'avais une balle dans l'épaule, je me vidais de mon sang et je risquais une infection à tout moment. Elle m'a dénoncé parce que c'était le seul moyen de me sauver. »
Il faut bien le reconnaitre. Elle ne pensait pas à mal. Elle était jeune, amoureuse et surtout, elle avait peur. Pourtant, je ne peux lui pardonner son geste. 
« Le truc, c'est que j'aurais préféré qu'elle m'achève. »
Comme on achève un animal blessé, j'aurais préféré qu'elle en finisse avec moi plutôt qu'elle me jette au milieu de cette jingle où la violence règne et où j'ai vécu de nombreuses raclées.
Finalement, la jeune Pierce est toujours loin d'être convaincue et je serre les mains sur le volant un peu plus pour ne pas m'énerver davantage quand elle me pose sa dernière question. Elle cherche les ennuis, on dirait. Comme si je l'avais mal jugée tout au long de ma vie à Tenby et qu'elle s'avérait être une aimant à ennuis. Je soupire longuement, hésitant entre continuer mon récit pour essayer de lui faire comprendre à quel point la vie qu'elle mène est dangereuse ou la laisser croire qu'elle aura droit à son happy ending si elle reste avec sa racaille. Les dents serrées, il me faut quelques secondes avant de pouvoir reprendre un ton qui n'est pas blasé.
« Si tu n'y arrives pas ? Alors t'es condamnée à vivre une vie de merde avec ton mec et c'est moi qui suis désolé pour toi. » Ou pas, vu l'attachement qu'elle semble avoir pour ce merdeux. « Ne crois pas que ça me plait d'être aussi sec avec toi ce soir, Siana. J'ai simplement pas envie que tu refasses les conneries que j'ai pu faire. »
Surtout qu'en plus, l'étudiante a l'avantage de venir d'une famille aisée et d'avoir une bonne éducation. Peut-être que j'aurais pu tourner d'une autre façon si j'avais eu cette chance… Mais comme la vie ne peut pas se baser sur des hypothèses, je préfère ne pas y penser. Je ne regrette rien. Après une courte pause, je tourne enfin la clé pour mettre le contact et je me retourne brièvement vers la blonde avant de me concentrer sur la route.
« J'vais te ramener chez toi, maintenant. »

_________________


❝ Falling away with you ❞

All of the love we left behind watching the flash backs intertwine, memories I will never find. So I'll love whatever you become and forget the reckless things we've done. I think our lives have just begun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Kainoa + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Haley Lu Richardson.
TES CRÉDITS : HJS ♥ + Blasphemy.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Emrys - Fiona - Rhys - Jesse & Daniel)
À venir : Spencer - Billie - Matthew.
RAGOTS PARTAGÉS : 7229
POINTS : 1953
ARRIVÉE À TENBY : 21/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans (17.07.93)
CÔTÉ COEUR : Elle sort avec Jesse.
PROFESSION : Pilote de transport dans la Royal Air Force.
REPUTATION : La pauvre, la vie ne l'a pas vraiment gâtée... Mais elle a de la chance d'avoir quelqu'un d'aussi gentil que Jesse. Vous croyez que ça va tenir, eux deux, avec leurs voyages respectifs ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Some people don't believe in heroes, but they have never met you. - ANDREW & SIANA Dim 20 Déc - 8:33


Un dilemme. C’était probablement le terme le plus approprié pour désigner l’horrible situation dans laquelle Siana se trouvait. Elle était tiraillée et ce depuis le début de l’histoire qu’elle écrivait avec Romeo. Et si c’était ce à quoi elle était condamnée en choisissant un dealeur comme petit ami ? Et si elle ne pouvait rien espérer de mieux ? Au fond, elle n’avait jamais songé à ce genre d’éventualités quand elle avait commencé à fréquenter son petit ami. En réalité, à la base, elle n’aurait jamais pensé que ça durerait aussi longtemps. Après tout, elle avait seize ans et il avait la réputation d’un coureur de jupons. Mais ça allait plus loin encore : ils étaient issus de deux milieux opposés et ils avaient des caractères et des centres d’intérêts bien différents. Pour bâtir un couple, il y avait sans doute mieux. Au début, ce qui les avait poussés l’un vers l’autre était probablement futile. Pour elle, c’était l’attrait du bad boy, l’envie de sortir un peu de cet univers trop parfait que ses parents avaient prétendu construire, le désir de se rebeller un peu et le sentiment d’être flattée par les propos de Romeo. Pour lui, c’était autre chose, forcément, peut-être le goût du danger et du frisson, l’adrénaline que lui provoqueraient les rencontres secrètes (c’était la fille mineure d’un des conseillers municipaux, après tout) et ses pulsions masculines, à n’en pas douter. Rien ne les prédestinait l’un à l’autre. Pourtant, petit à petit, ils s’étaient attachés l’un à l’autre. Pour elle, ça avait sans doute été plus rapide. Pour lui, ça avait pris plus de temps que prévu, mais ça n’en avait pas moins fini par arriver. Ils avaient tous les deux fait des sacrifices et des concessions, mais le résultat en valait la peine. Elle l’avait vu changer au fur et à mesure que leur relation de couple se renforçait, se transformer en quelqu’un de meilleur. Quant à elle-même, elle n’avait jamais autant donné pour quelqu’un, dans tous les sens du terme. Leur couple s’était solidifié avec le temps et les efforts. Contre tout attente, leur relation se poursuivait encore aujourd’hui, presque deux ans après. Personne n’aurait pu le parier, pas même Siana. Maintenant, il était sans doute trop tard pour revenir en arrière. Elle l’aimait trop. Sinon, il lui faudrait vraiment une bonne dose de volonté, une claque monumentale. C’était peut-être ce qu’elle avait reçu, à l’instant ? Carrément bouleversée, la jeune Pierce avait envie de s’effondrer littéralement dans son lit.

L’histoire qu’Andrew lui racontait ne risquait pas de l’aider dans le sens où elle le désirait, c’était une certitude. En même temps, c’était le but recherché. Les propos, les conseils, les exhortations de l’Anglais étaient très clairs. Il faisait visiblement beaucoup d’efforts pour se maîtriser et le deviner n’aidait pas beaucoup Siana. Muette comme une carpe, elle n’avait pas la moindre idée de ce qu’elle était censée répondre à son ami. Elle venait tout juste de découvrir une facette de lui et de son passé qu’elle n’aurait jamais imaginée. Il ne se confiait pas facilement, elle le savait très bien. Depuis combien de temps le connaissait-elle ? Peut-être environ deux ans ? Pourtant, elle n’avait pas tant d’informations que ça sur lui. Il était secret et au fond, ça ne la dérangeait même pas. Ce n’était pas ce qui comptait dans leur relation à tous les deux. Elle lui avait probablement révélé bien plus de choses sur elle-même, mais ce n’était pas bien grave. Et maintenant qu’elle apprenait quelque chose sur son histoire, ça lui faisait tout drôle. D’ailleurs, elle devinait que le mécanicien n’avait pas spécialement envie qu’elle lui dise quoi que ce soit. Il voulait juste qu’elle en tire des conclusions. Il ne mâchait pas ses mots, c’était le moins qu’on puisse dire. Siana déglutit péniblement. Une « vie de merde » ? Et là, qu’était-elle censée dire ? Y avait-il quoi que soit d’un tant soit peu intelligent à répondre ? Probablement pas, aussi choisit-elle une fois encore de se taire. En revanche, quand il poursuivit, elle sentit qu’il valait mieux qu’elle ouvre la bouche. « J’aurais fait la même chose à ta place. » Elle aurait peut-être mis les formes et fait usage d’un peu plus de tact, ceci dit. Mais ils n’avaient pas la même personnalité, c’était une certitude. « Ok, merci. » Le trajet s’effectua dans le silence le plus complet. La Galloise était à la fois horriblement gênée et terriblement ébranlée. Et si cette soirée marquait le début de la fin ? Et si à partir de là, tout changeait ? Bien entendu, elle pouvait choisir de continuer à fréquenter Romeo. Mais elle aurait probablement peur de tout, désormais, même de son ombre. Pourrait-elle encore sortir dans la rue sans trembler comme une feuille ? Pourrait-elle cacher quelque chose d’aussi énorme à son petit ami ? Elle pouvait aussi choisir de mettre fin à leur relation. Mais en serait-elle seulement capable ? Et après ça, comment retrouver la joie de vivre, même dans les choses les plus simples qui lui procuraient du plaisir, comme lire, cuisiner ou jouer du piano ? Pourrait-elle un jour aimer quelqu’un d’autre autant que Romeo ? Aussi jeune qu’elle soit pour en juger, Siana en doutait vraiment. « Est-ce que je peux faire quelque chose pour toi, Andrew ? S’il te plaît, laisse-moi faire quelque chose pour toi, pour te remercier comme il faut, enfin, au moins essayer, c’est la moindre des choses. » Mais pas quitter mon mec. Pas ça.

_________________


When people ask what I see in you, I just smile and look away because I'm afraid if they knew, they'd fall in love with you too ♥️


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : nate, ana-sofia, lizzie, deborah, jesse et yevgeniya
TON AVATAR : luke grimes
TES CRÉDITS : angel180886 (avat) | penny (gif) | astra + tumblr + lloyd (signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 8096
POINTS : 2951
ARRIVÉE À TENBY : 16/11/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 31 yo (10.11.85)
CÔTÉ COEUR : mcgreen
PROFESSION : mecano
REPUTATION : il n'est toujours pas retourné en prison celui-là ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Some people don't believe in heroes, but they have never met you. - ANDREW & SIANA Dim 20 Déc - 10:17

That's right, he won't let her out his sight
Now the shaggers perform
And the daggers are drawn
Who's the crooks in this crime?

J'essaye de me rappeler d'y aller doucement avec l'adolescente, surtout avec le choc qu'elle vient de subir, mais c'est trop me demander. Je fais de mon mieux pour ne pas m'enflammer davantage, mais il est clair que je suis loin d'être du genre docile et réconfortant, à lui murmurer des mots gentils et hypocrites du genre « tout va bien se passer », « t'en fais pas, je suis là », « reste forte », « il ne reviendra plus ». Et puis quoi encore ? Non, tout ne va pas se passer comme on l'espère parce qu'ainsi va la vie et des crapules continueront de s'agglutiner auprès d'elle, cherchant à la blesser si elle poursuit sur cette route dépravée. Je ne sais pas qui est le garçon qu'elle fréquente et ce qu'il vient de se produire me donne tout sauf envie de le rencontrer. Ou peut-être que ce serait l'occasion de le prendre par le col pour lui remettre les idées en place. Qu'il détruise sa vie si ça lui chante, mais qu'il se rende compte qu'en fréquentant une fille, il la met elle aussi en danger. Probablement qu'il doit être jeune et ne pas avoir assez subi dans sa misérable vie pour ne pas se rendre compte de ce que son comportement engendre. Ou alors il se moque simplement de ses proches. C'est une possibilité. Une possibilité que Siana refusera à jamais d'entendre, je pense, alors je ne vais pas me risquer à la faire à voix haute. Au lieu de ça, je mets le moteur en marche et j'entreprends de reconduire la Galloise chez elle en espérant ne tomber sur personne en chemin. Voilà que ça jaserait à nouveau si on m'apercevait en voiture avec la petite Pierce à mes côtés. Heureusement, la nuit est déjà sombre et les réverbères ne sont pas nombreux. Dans un silence de mort, je traverse les rues étroites de la bourgade, j'arrive dans le centre, ce coin dans lequel je ne viens que très rarement parce que clairement, ce n'est pas là que ma place se trouve. Quelques fois, quand je rends visite à Savannah ou alors quand je viens passer une soirée endiablée chez Ariana, mais comme c'est un secret, je ne dois me faire voir par personne.
Ce silence, que Siana en profite pour se remettre de ses émotions. J'ai dit tout ce que j'avais à dire et il me semble que l'étudiante a droit à quelques minutes de répit avant de retourner chez elle. Est-ce qu'elle va parler de cette agression à quelqu'un ? Je me le demande… Parce que si elle en parle, alors elle sera obligée de parler du petit-ami qui est la cause de cet affront. Est-ce qu'elle osera ? Et est-ce qu'elle lui en parlera à lui ? Allez savoir. Je soupire alors que je me gare devant chez elle et je me force pour lui adresser un sourire timide. Ce n'est pas mon genre de me forcer, mais j'ai été assez dur et insensible avec elle comme ça et j'ai tendance à oublier qu'elle n'est qu'une enfant qui n'est pas encore entrée dans l'âge adulte.
Doucement, elle reprend la parole et je secoue la tête avant même qu'elle ne termine sa phrase, refusant qu'elle fasse quelque chose pour moi. Il n'y a pas à me remercier.
« J'ai tabassé un pauvre junkie avec une batte, je crois pas que ce soit quelque chose qui mérite un quelconque remerciement. »
Il faut être honnête, parfois. J'ai aidé Siana en commettant moi-même un acte criminel, alors non, il n'y a rien qu'elle puisse faire pour moi parce que je mérite certainement le même sort que celui que j'ai allongé au sol et fais crier de douleur. Heureusement que je n'ai pas de conscience. Heureusement que je suis un sale type dont la vie n'a déjà plus aucune signification.
« Mais pense à ce que j'ai dit… Et fais attention à toi, aussi. Il n'y aura pas toujours quelqu'un pour t'aider. » Je hausse les épaules. « Surtout si tu décides de continuer sur cette voie. Je suis désolée de te le dire, mais alors ce n'est que le commencement. »
Incapable de montrer une once de réconfort pour la petite. Au contraire, c'est un avertissement qui est censé la mettre en garde et lui faire peur, parce que c'est mon unique chance de la faire réagir car plus jamais je ne serais prêt à me confier sur ma propre expérience devant quelqu'un. Que Siana en tire les leçons qu'elle veut, mais qu'elle se souvienne qu'elle peut aspirer à de meilleures choses. L'amour, c'est dérisoire à côté du reste.

_________________


❝ Falling away with you ❞

All of the love we left behind watching the flash backs intertwine, memories I will never find. So I'll love whatever you become and forget the reckless things we've done. I think our lives have just begun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Kainoa + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Haley Lu Richardson.
TES CRÉDITS : HJS ♥ + Blasphemy.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Emrys - Fiona - Rhys - Jesse & Daniel)
À venir : Spencer - Billie - Matthew.
RAGOTS PARTAGÉS : 7229
POINTS : 1953
ARRIVÉE À TENBY : 21/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans (17.07.93)
CÔTÉ COEUR : Elle sort avec Jesse.
PROFESSION : Pilote de transport dans la Royal Air Force.
REPUTATION : La pauvre, la vie ne l'a pas vraiment gâtée... Mais elle a de la chance d'avoir quelqu'un d'aussi gentil que Jesse. Vous croyez que ça va tenir, eux deux, avec leurs voyages respectifs ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Some people don't believe in heroes, but they have never met you. - ANDREW & SIANA Lun 21 Déc - 2:20


Elle se doutait qu’Andrew ne voudrait pas qu’elle le remercie à proprement parler ; pourtant, elle y tenait vraiment. Après tout, ce n’était pas la première fois qu’il répondait présent pour elle. Il l’avait sauvée plus d’une fois d’une situation vachement délicate, à croire qu’elle les attirait littéralement. Pour elle, il était une sorte d’ange gardien, de protecteur assez ferme. C’était comme ça qu’elle l’avait rencontré, d’ailleurs. Alors elle ne pouvait même pas lui dire merci correctement ? Siana ne savait pas quoi faire à proprement parler, mais elle se débrouillerait bien pour trouver quelque chose. Seulement, elle avait l’impression que rien ne serait suffisant. Ses seuls talents étaient plutôt restreints. Cuisiner, elle en était capable, mais lui préparer un repas n’était vraiment pas grand-chose comparé à ce qu’il avait fait pour elle. Mais elle ne comptait pas abandonner l’idée de sitôt. Une fois à tête reposée, elle aurait le loisir d’y réfléchir plus amplement. Mais il était probable qu’elle n’oserait pas reprendre contact avec lui avant plusieurs jours, voire plusieurs semaines. Elle avait beaucoup trop honte de ce qui s’était passé. Et surtout, elle avait l’impression que désormais, il la méprisait au plus haut point… Alors comment pourrait-elle seulement le regarder à nouveau dans les yeux, sans flancher ? Est-ce que sa relation avec lui était condamnée à changer ? Une de plus à déplorer.

Comprenant une fois de plus qu’il était inutile de répondre, la petite Pierce esquissa un faible sourire. Il s’efforçait visiblement de se radoucir et elle le connaissait suffisamment pour savoir que ça demandait un énorme travail sur lui-même. Mais ça ne risquait pas de la réconforter, pas après une soirée aussi horrible. « Oui, je vais faire attention. » Du moins, elle risquait fort de devenir complètement paranoïaque et d’avoir envie de s’enfermer pendant un bon moment, pour qu’il ne lui arrive rien de pire. « Je te promets d’y réfléchir, ok ? » Le pire dans tout ça, c’était qu’il s’agissait de la vérité. Cette soirée changeait la donne. En réalité, ça risquait de tout changer et cette pensée la rendait à la fois triste et amère. « Merci, Andrew. » Qu’il le veuille ou pas, il était son super-héros, ce soir-là. Et s’il s’agissait d’un autre homme pour lequel elle éprouvait autant d’affection, elle n’aurait pas hésité à lui sauter au cou pour lui faire un câlin ou à lui coller un énorme bisou sur la joue. Mais c’était Andrew. Il n’était pas du tout porté sur les marques de tendresse et elle le savait parfaitement. Alors elle se contenta de lui effleurer l’avant-bras, avant de lui adresser à nouveau un tout petit sourire sans joie. Et elle rejoignit le confort dans sa chambre, où elle put s’effondrer à proprement parler. Parce que désormais, rien ne serait plus jamais pareil.

_________________


When people ask what I see in you, I just smile and look away because I'm afraid if they knew, they'd fall in love with you too ♥️


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Some people don't believe in heroes, but they have never met you. - ANDREW & SIANA

Revenir en haut Aller en bas

Some people don't believe in heroes, but they have never met you. - ANDREW & SIANA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-