AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Eléa - Etrange sensation que de vouloir posséder quelqu'un

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Eléa - Etrange sensation que de vouloir posséder quelqu'un Lun 26 Oct - 14:15

Depuis que ma sœur m'avait annoncé qu'elle allait se marier, rien n'allait, j'avais l'impression que rien ne se passait comme je voulais... Micha ne donnait plus signe de vie depuis quelques jours, je me demandais ce qu'il se passait et encore plus ce que j'avais pu faire pour en arriver là. Cette voix était à présent en permanence en moi... Cela faisait quelques jours que je n'avais pas bougé de chez moi et voilà que j'avais reçu un sms de la part de Luka disant qu'il repartait en mission... je pouvais comprendre que c'était son boulot mais cela s'arrêtait là, pour moi il était égoïste, il me demandait de prendre soin de notre sœur... Comme ci aujourd'hui, elle avait besoin de moi... Pfff comme lui, elle m'avait tourné le dos, je n'étais plus rien pour elle... J'en étais persuadé... Je me voilais la face tout simplement. Tel un animal en cage, je tournais en rond, je ne savais plus où j'en étais soudain je vins à m'arrêter fixant un point imaginaire, Eléa... Ce prénom raisonnait en moi, cela faisait un moment que je n'avais pas été lui rendre une petite visite sans qu'elle ne le sache ou même que je l'avais vu... C'était peut-être cela que j'avais besoin, lui rendre une petite visite... Profiter d'elle ou de chez elle c'était du pareil au même si dans un sens les deux seraient encore mieux... J'enfilais un t-shirt noir et un jean noir avant de quitter mon logement pour me rendre  chez Eléa. En arrivant non loin de chez elle, je pris un petit chemin menant à l'arrière de la maison, je ne voulais pas qu'on me remarque... Je ne le faisais pas à tout le monde, juste elle... Cela avait commencé quand je l'avais rencontré, elle lui ressemblait tellement, je pensais que c'était elle mais je me trompais, elle n'était pas la femme que j'avais aimé... La seule qui avait été là pour moi dans cet hôpital si froid.... Eléa était devenue comme une obsession, je ne me contrôlais pas et pourtant avec elle, je me sentais différent. C'était une étrange sensation... Alors que j'étais dans le jardin, j'observais rapidement si quelqu'un était présent... Tout avait l'air d'être calme, pas une ombre, personne ne bougeait à l'intérieur, c'était tout une aubaine... J'essayais d'ouvrir quelques fenêtre mais rien... Elle avait bien pris soin de tout fermer, la fenêtre que j'avais déjà cassé une fois avait été réparé.. Dommage pour elle... J'attrapais une pierre avant de casser une petite partie de la fenêtre et de pénétrer à l'intérieur. Il y avait une bonne petite odeur à l'intérieur, cela me faisait penser à quand nous étions enfants et que notre mère cuisinait un peu... Je m'installais dans le canapé attrapant la petite couverture venant la sentir avant de la reposer sur le côté, tout était tellement bien rangé, j'avais l'impression que chaque objet avait une place bien précise et qu'il ne fallait pas le changer. Je me redressais venant attraper une photo de la mère de famille, je fis quelques pas dans la pièce puis je pris la direction des chambres, je passais devant la chambre de son enfant avant de pénétrer dans son antre.... Machinalement, j'ouvris quelques tiroirs sans prendre soin de les refermer, sortant quelques vêtements et les jetant au sol avant de mettre l'un de ses t-shirts sur le lit de la jeune femme. Après quelques secondes à le regarder, je m'installais sur son lit prenant le temps de fermer les yeux, j'avais l'impression de me rapprocher d'elle... Quelle belle et douce sensation.... Je restais un petit moment immobile à regarder le plafond cela était tellement bon... Après plus d'une heure, je quittais la maison d'Eléa prenant la direction d'un petit café non loin de chez elle, j'avais besoin de la voir... Une fois à l'intérieur du café, je m'installais à une table observant tout ce qu'il se passait dehors....
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, l'amnésique
TON AVATAR : Jessica Alba
TES CRÉDITS : ava - brisounours, gif profil - lovelypenny, signa - emi burton.
TA DISPONIBILITE RP : 0/2 Thomas ; à venir : Luka.
RAGOTS PARTAGÉS : 668
POINTS : 180
ARRIVÉE À TENBY : 03/01/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 33 ans
CÔTÉ COEUR : Divorcée, elle n'accorde plus très facilement sa confiance lorsqu'il s'agit de s'attacher. Il semblerait pourtant qu'un flic ait réussi à dérober son coeur.
PROFESSION : Conseillère conjugale, elle essaie de s'appuyer sur son expérience pour rabibocher le coeur des autres.


MessageSujet: Re: Eléa - Etrange sensation que de vouloir posséder quelqu'un Ven 20 Nov - 22:04

L’oubli était sans doute une des plus douces sensations qui puissent exister, lâcher totalement prise. Aujourd’hui, Eléa était sur un petit nuage, sortie entre filles dans le bar du coin, elle profitait de sa soirée loin des responsabilités et des soucis du quotidien. Elle avait confié son fils à une personne de confiance et avait accepté l’invitation de ses amies pour décompresser. Depuis ce qui s’était passé à Londres, la jeune maman avait du mal à se laisser aller pour s’amuser et à lâcher la bride, surtout quand il s’agissait de la surveillance de Jamie. Elle le surprotégeait quasiment de façon malsaine et elle devait apprendre à prendre davantage de recul. Décidant qu’anesthésier sa tête bercée dans le flot de souvenirs doux et amers était une excellente perspective, la jolie brune n’avait pas mis longtemps à se retrouver en état joyeux et léger après quelques verres dans le nez. Chaque cœur était pourvu de cicatrices et renfermait des secrets. Et ce soir, son but était de ne plus penser aux douleurs du passé, douleurs qu’elle avait préféré taire en venant vivre dans cette ville. L’alcool se diluait rapidement dans ses veines et les premiers effets de la délivrance mentale à laquelle elle aspirait ne tardèrent pas à arriver. Elle participait aux conversations, riait, quittait volontiers sa table pour aller danser quelques minutes sur la musique de fond avant de revenir et de reprendre les discussions. Bref, c’était une ambiance joyeuse. Elle était loin de s’imaginer qu’au même instant, un individu s’était introduit chez elle et s’imprégnait de ses affaires d’une façon plutôt malsaine. La soirée suivit son cours tandis qu’elle continuait de s’amuser modérément. Eléa ne devenait pas non plus d’un coup irresponsable. Elle ne cédait pas au théâtre désoeuvré de son existence en un claquement de doigts. Pourquoi ? Parce que son fils ne restait jamais bien loin dans son esprit. Eléa restait une mère, elle se lâchait tout en gardant en tête que tout et n’importe quoi pouvait arriver n’importe quand. Si elle avait été seule, sans doute que la situation aurait été différente et qu’elle se serait offert une bonne cuite mais plus maintenant. Elle connaissait ses limites. Alors qu’elle rejoignait la table après avoir commandé un soft cette fois, et que les discussions se poursuivaient sur une ambiance bon enfant, elle sentit un regard se poser sur elle et la fixer quelques instants. Eléa releva les yeux et sentit l’emprise du jeune homme qui l’observait partout sur son corps, comme si des câbles la rattachaient à lui de manière inexplicable. Elle crut apercevoir Enaël, le frère de Lukas. Lukas était un ami proche de la jolie brune, alors forcément elle connaissait vaguement son frère mais sans plus à vrai dire, ils ne s’étaient rencontrés que récemment et encore l’échange avait été très bref tant il l’avait regardée très bizarrement. Elle esquissa un sourire discret et détourna les yeux. Devait-elle aller à sa rencontre ? Eléa hésitait toujours à lui adresser la parole, ne sachant jamais dans quelle humeur elle le trouverait. C’était un garçon mystérieux, au caractère instable sur les bords lui avait mentionné Lukas mais, pour le peu qu’elle avait vu la jeune femme ne s’était jamais rendu compte de quoique ce soit de particulier. Ce n’était pas une raison pour l’éviter mais elle ne le connaissait pas. Elle tenta de se reconcentrer sur la discussion en cours mais elle sentait toujours autant un regard peser sur elle. Elle releva les yeux, il avait disparu. Eléa devenait parano. Elle devait avoir bu plus qu’elle ne le pensait. Au bout de quelques minutes, distraite, elle renversa son verre sur le bord de la table et sur ses mains. « Désolée, je reviens. » Dit-elle après avoir essuyé le liquide renversé du mieux qu’elle pouvait. Eléa se rendit aux toilettes pour se laver les mains collantes et quitta ensuite les lieux avant de retourner au bar pour se reprendre un soft, histoire de ne pas retourner s’asseoir les mains vides. Alors qu’elle attendait que le barman lui serve ce qu’elle avait commandé, elle eut un pressentiment bizarre. Et désagréable.

_________________



The walls are tumbling down
I swore I'd never fall again, but this don't even feel like falling, gravity can't forget to pull me back to the ground again. Cuz' you're the risk that I'm taking.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eléa - Etrange sensation que de vouloir posséder quelqu'un Mar 24 Nov - 9:10

Alors que je me retrouvais sur le lit de la jeune femme, j'avais cette impression d'être un animal attendant sa proie pourtant je n'étais pas l'un de ses sadiques à attendre quelqu'un pour la violer ou quoi que ce soit de ce type. Non ma folie était bien plus tordue que cela en fait non j'étais bien plus tordu que cela. Plus le temps passait, plus je savais que cela allait être de pire en pire simplement parce que j'avais pris la décision de le laisser faire... Plus personne à part Micha pouvait réellement me retenir, il était aujourd'hui certainement le seul à avoir une emprise sur moi sans pour autant que je comprenne pourquoi. Je crois que depuis mon retour de l'hôpital ou Lizzie avait annoncé son mariage avec cet abruti d'Oscar tout avait changé. Ma sœur me manquait mais je ne pouvais faire marche arrière bien que je venais de lui envoyer un sms pour avoir de ses nouvelles... Peut-être est-ce là un moyen de convaincre Luka que je la surveille de loin malgré tout.... Enfin tout était difficile à comprendre... Mon regard se perdait sur le plafond, il était temps pour moi de partir de la maison et de prendre la direction d'un café pour la voir... Je ne savais pas quand elle allait rentrer mais j'avais du temps devant moi et cela ne serait que plus bon... Ne dit-on pas que c'est dans la patience que naît l'envie et pourtant je n'avais pas envie d'elle au propre sens du terme c'était tout autre chose, j'avais l'envie de la voir, j'avais le besoin de la voir... Alors que je venais de m'installer à une table, mon regard se perdait sa foule, je savais très bien ce qu'il se disait sur moi et cela me faisait rire bien que j'avoue que j'espérais que Micha n'en sache rien, pour le moment j'avais réussi à cacher cette folie qui allait devenir dévastatrice. Le soir commençait à tomber et je me demandais si elle allait rentrer chez elle, peut-être était-elle déjà là et je ne l'avais pas vu... Au moment, où j'allais me lever mon regard se posa sur un groupe et je la reconnus... Enfin... Je vins à m'installer au fond de mon siège commandant une nouvelle boisson, mon regard se faisait perçant sur la jeune femme et alors que nos regards se croisèrent, je pouvais voir un léger sourire s'affichait sur ses lèvres qui très vite vint à disparaître... Je ne pouvais défaire mon regard d'elle, elle était tel une magnifique sorcière qui venait d'emprisonner mon âme... C'était une chose tellement étrange et pourtant je n'avais pas envie de la faire mienne.. C'était tout autre chose, une chose encore plus puissante et bien différente de ce qui me rattachait à Micha ou à ma famille. Je buvais lentement mon verre alors que mon regard vint à se poser une fois de plus sur la jeune femme avant de me lever pour changer d'endroit... Après quelques minutes, je pus voir Eléa se lever pour se rendre aux toilettes, il était peut-être temps pour moi d'aller à sa rencontre... Alors qu'elle se rendait au bar, j'avançais discrètement vers elle... J'étais maintenant non loin d'elle, je pouvais sentir son parfum, celui qui se trouvait sur ses vêtements chez elle, je fermais pendant un court instant les yeux avant de les rouvrir pour me mettre à ses côtés passant maintenant commande pour un autre verre. Je tournais la tête pour la regarder « Bonsoir ! Eléa si je ne me trompe pas ! Tu es une amie de mon frère Luka ! » Je faisais un bon comédien car j'en savais déjà pas mal sur elle mais ça elle ne pouvait pas le savoir...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, l'amnésique
TON AVATAR : Jessica Alba
TES CRÉDITS : ava - brisounours, gif profil - lovelypenny, signa - emi burton.
TA DISPONIBILITE RP : 0/2 Thomas ; à venir : Luka.
RAGOTS PARTAGÉS : 668
POINTS : 180
ARRIVÉE À TENBY : 03/01/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 33 ans
CÔTÉ COEUR : Divorcée, elle n'accorde plus très facilement sa confiance lorsqu'il s'agit de s'attacher. Il semblerait pourtant qu'un flic ait réussi à dérober son coeur.
PROFESSION : Conseillère conjugale, elle essaie de s'appuyer sur son expérience pour rabibocher le coeur des autres.


MessageSujet: Re: Eléa - Etrange sensation que de vouloir posséder quelqu'un Mar 24 Nov - 23:19


Eléa aurait pu quitter cet endroit dès qu’elle avait ressenti ce sentiment de malaise mais la curiosité l’avait poussée à rester pour comprendre ce qui la perturbait. La fuite. C’était un choix, une possibilité comme une autre. La jeune femme se refusait à agir ainsi sous prétexte que l’alcool lui retournait les sens. Elle aspira une bouffée d’air sans prêter attention à ce qui l’entourait, attendant patiemment son verre, immobile dans son introspection. Eléa connaissait le sentiment de fuite, c’est ce qu’elle avait fait en quittant Londres après cette histoire de divorce retentissant. Quand la lumière avait été faite sur la vraie nature de son ex-mari, Jamie et elle avaient pâti de ce fait divers. Escroc reconnu, qui avait agi dans le dos de sa propre famille, il avait été enfermé pour plusieurs années. Eléa avait subi des remarques de la part de plusieurs personnes de son entourage pour n’avoir rien vu ou « n’avoir rien voulu voir » comme s’en persuadaient certains. Jamie, quant à lui, avait connu quelques moqueries à l’école. Les jeunes enfants, âgés de quatre et cinq ans, comptaient parmi les plus méchants entre eux. Face à cette ambiance devenue insoutenable, Eléa avait décidé de déménager loin de tout ce fracas, histoire que cette affaire se tasse et que Jamie et elle puissent reprendre un semblant de vie normale. Elle avait fui cette vie, tentant de l’enterrer bien loin, s’accrochant à la nouvelle existence qui s’offrait à eux dans le présent. L’ennui avec les sentiments ou les éléments indésirables du passé, c’est que même à dix milles kilomètres ou très bien enfouis, ils continuaient de vous poursuivre et finissaient souvent par vous rattraper. Eléa avait tenté de vider son cœur de toutes ces craintes qui grignotaient son être. À Tenby, elle parvenait généralement à faire bonne figure assez facilement devant les voisins. La jeune maman ne se doutait pas que le pressentiment qu’elle ressentait n’était que le prélude à de nouvelles craintes, des craintes qui faisaient écho à celles qu’elle avait déjà vécues par le passé. Soudain, ce fut comme si un courant électrique la traversa. Elle redressa la tête brusquement, de cette posture qu’on les êtres habitués à se protéger. Son regard clair fut happé par les prunelles de celui dont la voix l’interpella. Eléa n’avait pas rêvé, le frère de Luka était bien là, dans ce bar. Ses boucles brunes virevoltaient souplement et encadraient un visage engageant mais qui affichait un sourire perturbant. La jeune femme n’arrivait pas à deviner en quoi. Prisonnière de ses iris l’espace d’une seconde, elle crut qu’il cherchait à la sonder trop profondément mais elle se ressaisit aussitôt, se maudissant de penser à de telles sornettes. « Bonsoir. Oui c’est exact ! Et c’est bien Enaël n'est-ce-pas ? Il m’a déjà parlé de toi. » En même temps, Luka n’avait qu’un frère, bien entendu qu’il l’avait mentionné à maintes reprises. Enaël et Eléa s’étaient même déjà croisés mais inutile de le rappeler. N’ayant plus aucune raison de partir dans la précipitation, la jeune femme continua de s’appuyer sur le comptoir du bar tandis que le barman lui tendit le verre qu’elle avait commandé. Elle s’apprêtait à en proposer un au jeune homme mais il avait déjà choisi le sien. « Je suis un peu confuse. Il m’a semblé te reconnaître tout à l’heure mais je n’étais pas sûre. » Expliqua-t-elle ensuite pour engager davantage la conversation. Eléa qui le méconnaissait, c’était peut-être le moment ou jamais de faire plus ample connaissance, d’autant qu’il avait fait le premier pas. Elle était à mille lieux d’imaginer les pensées tordues d’Enaël mais elle se disait que c’était l’occasion d’essayer de comprendre pourquoi elle se mettait dans un état de méfiance lorsqu’il était dans les parages. Pour des bêtises sans aucun doute.

_________________



The walls are tumbling down
I swore I'd never fall again, but this don't even feel like falling, gravity can't forget to pull me back to the ground again. Cuz' you're the risk that I'm taking.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eléa - Etrange sensation que de vouloir posséder quelqu'un Mer 2 Déc - 10:17

Le regard perdu sur la jeune femme et mon esprit vagabondé quelques années auparavant alors que j'étais dans cette hôpital. Elle ressemblait comme deux gouttes d'eau à l'une des rares femme que j'ai aimé et pourtant cela n'avait été que dans un sens, elle était infirmière et moi un patient parmi tant d'autres... La première fois que j'avais croisé Eléa avec Luka, j'avais l'impression de rêver et puis il avait fallu que je me rende compte qu'elle n'était en rien cette femme. Ceci dit, elle était maintenant devenu comme une obsession, c'était plus fort que moi sans pour autant avoir cette envie de la faire mienne, c'était tellement plus complexe que ça. Il n'avait pas fallu longtemps pour qu'elle arrive dans ce bar, malheureusement elle était accompagnée, cela serait peut-être plus difficile à l'approcher... Enfin pour le moment... Alors qu'elle s'était levée, j'avais fait de même allant vers le bar sans qu'elle ne s'en aperçoive, il fallait que je fasse les choses bien, je ne voulais pas l'affoler ou lui faire peur.... Après quelques secondes, la jeune mère de famille quitta les toilettes pour revenir vers le bar, je m'installais non loin d'elle entamant la conversation « Bonsoir. Oui c’est exact ! Et c’est bien Enaël n'est-ce-pas ? Il m’a déjà parlé de toi. » Mon regard resta un petit moment sur la jeune femme avant de tourner la tête vers les amis de la mère de famille, un léger sourire s'afficha sur mes lèvres avant de revenir sur Eléa « C'est bien ça.... Connaissant mon frère cela n'a pas du être en bien » Les relations avec mon frère étaient de plus en plus difficile, je ne comprenais pas son goût pour aller se battre dans une guerre qui n'était pas la notre – pour moi – mais bon au fond c'était son choix mais ce qui était certainement encore plus compliqué était le fait que j'avais cette impression qu'il ne m'avait jamais aimé... et aujourd'hui bien d'autres questions me traversaient la tête. Au fond, ma sœur avait pris la décision d'épouser cet abruti d'Oscar, elle me tournait le dos, j'en étais persuadé et mon frère me détestait... Aujourd'hui, j'étais seul.... « Je suis un peu confuse. Il m’a semblé te reconnaître tout à l’heure mais je n’étais pas sûre. » J'arquais un sourcil avant de lui sourire légèrement « Il n'y a pas de soucis, ce n'est pas comme si l'on se connaissait vraiment » Et pourtant si elle savait que je savais beaucoup de choses sur elle et que plus les jours allaient passer plus j'en saurais. Je pouvais reconnaître son parfum parmi une foule de gonzesse en chaleur, je pouvais dire sa couleur préférée, ce qu'elle prend au petit déjeuner, ce qu'on trouve dans ses placards et bien d'autres choses qu'elle avait chez elle. « Sinon qu'est-ce que tu fais de beau ? Enfin.. Je ne voudrais pas te retenir, j'ai l'impression que tes amis n'apprécie pas trop que tu te retrouves avec moi... Un petit ami jaloux ? » Mon regard se posa une fois de plus sur ses amis, cela m'avait toujours fait rire de voir les regards des hommes ou femmes qui me prenaient et prennent encore pour un fou complet car au fond je l'étais mais peut-être pas de la manière qu'ils le pensent tous !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, l'amnésique
TON AVATAR : Jessica Alba
TES CRÉDITS : ava - brisounours, gif profil - lovelypenny, signa - emi burton.
TA DISPONIBILITE RP : 0/2 Thomas ; à venir : Luka.
RAGOTS PARTAGÉS : 668
POINTS : 180
ARRIVÉE À TENBY : 03/01/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 33 ans
CÔTÉ COEUR : Divorcée, elle n'accorde plus très facilement sa confiance lorsqu'il s'agit de s'attacher. Il semblerait pourtant qu'un flic ait réussi à dérober son coeur.
PROFESSION : Conseillère conjugale, elle essaie de s'appuyer sur son expérience pour rabibocher le coeur des autres.


MessageSujet: Re: Eléa - Etrange sensation que de vouloir posséder quelqu'un Mer 2 Déc - 21:23


Le sentiment de malaise d’Eléa se dissipa rapidement. Son intuition n’était pas translucide au point de lier cette impression plus longtemps à la présence d’Enaël puisqu’il était lui-même venu engager la conversation. Il ne devait rien avoir à cacher. Elle préféra donc attribuer cette sensation au fait qu’elle n’avait pas su comment réagir en le découvrant dans le bar quelques instants plus tôt. Lorsqu’il lui confirma être bien le frère de Luka, il précisa aussitôt que son frangin ne s’était probablement pas attardé en éloges à son sujet. « Ah bon ? » S’exclama Eléa en tournant la tête vers lui. Elle ne feignait pas sa surprise. Bien sûr, le militaire lui avait mentionné la bizarrerie d’Enaël mais il n’avait pas exposé un débat sur des conflits éventuels entre eux. « Et pourquoi aurait-il fait ça ? » Elle était en droit de poser la question étant donné que le brun avait orienté la conversation à ce sujet. Luka aurait-il eu des raisons de lui esquisser un portrait peu flatteur de son frère ? Elle formula ensuite quelques excuses pour ne pas l’avoir reconnu dans un premier temps, du moins pas avec assez de certitude que pour se diriger vers lui. Néanmoins, il avait raison. Les deux jeunes gens ne se connaissaient pas assez, voire pas du tout en réalité. Bien sûr, Eléa ignorait qu’Enaël avait déjà plusieurs longueurs d’avance sur elle et qu’il en savait un rayon sur son compte. Le Mathesson avait décortiqué sa vie de façon malsaine et tordue. La jeune maman sauterait au plafond en découvrant des affaires retournées dans sa maison lorsqu’elle rentrerait chez elle. Pour l’heure, elle était toujours dans ce bar et son interlocuteur montrait une volonté de poursuivre cette approche en lui demandant ce qu’elle faisait de beau. « Oh juste une sortie entre amis ce soir. Pourquoi ne te joindrais-tu pas à nous ? » Elle ria lorsqu’Enaël lui demanda alors de but en blanc si elle avait un petit ami jaloux. Il en avait de ces questions. « Peut-être. » Répondit la jeune femme pour voir sa réaction. Fine observatrice de par ses études et surtout son métier, où elle décryptait ce qu’on lui disait au cours de consultations pour thérapies de couple autant que le langage corporel des patients, la jeune maman arrivait en général à bien cerner les gens plus ou moins rapidement. « Non, tu ne risques pas de t’attirer des ennuis pour m’adresser la parole si c’est ce qui t’inquiètes. » Reprit Eléa toujours à moitié dans la plaisanterie. Elle prit son verre et retourna auprès de la table où elle présenta Enaël au reste du groupe et s’écarta ensuite un peu avec lui pour reprendre la discussion où elle s’était arrêtée. « Et toi, qu’est-ce que tu fais de beau ? Tu es venu seul ? » La présence du jeune homme ne dérangerait pas, tous ceux présents finissaient bien par croiser des gens qu’ils connaissaient en soirée également.

_________________



The walls are tumbling down
I swore I'd never fall again, but this don't even feel like falling, gravity can't forget to pull me back to the ground again. Cuz' you're the risk that I'm taking.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eléa - Etrange sensation que de vouloir posséder quelqu'un Jeu 10 Déc - 12:49

Luka lui avait parlé de moi.... C'était une chose à laquelle je me doutais un peu.. Seule chose que je ne savait pas c'était la façon dont il avait parlé de moi. Je n'étais pas le frère bon sous tout rapport, j'étais le vilain petit canard de la famille et j'étais persuadé qu'il me détestait, qu'un jour où l'autre, il prendrait la décision de m'enfermer de nouveau mais cette fois-ci pour toujours. « Ah bon ? » Je restais à l'observer pendant quelques secondes, c'était étrange, j'avais l'impression qu'elle en savait plus que ce qu'elle en disait « Et pourquoi aurait-il fait ça ? » Un léger rictus s'afficha sur mes lèvres, elle était assez curieuse et je me demandais si je devais lui dire la vérité quitte à passer pour un fou – que je suis – ou lui mentir... « Simplement parce que c'est mon frère et que pour lui, je ne suis qu'un homme qui n'a pas toute sa tête... » à quoi bon entrer plus dans les détails, cela ne servait en rien et puis cela pouvait aussi me mener à ma perte sachant que quelques heures auparavant, j'étais allongé sur son lit et je fouillais ses affaires. « Mais ne t'en fais pas, c'est juste mon frère qui le dit... Tu trouves que je ressemble à un fou ? » Si seulement elle savait que oui j'étais fou, que cela s'accentuait un peu plus chaque jour, que mon meilleur ami était imaginaire et qu'il me disait de faire certaines choses qui me procuraient dans un sens une jouissance inexpliquée bien qu'il fallait avouer que c'est moins bien que de tirer son coup... Mon regard se porta sur les amis de la jeune mère de famille, c'était assez comique de les voir nous dévisager « Oh juste une sortie entre amis ce soir. Pourquoi ne te joindrais-tu pas à nous ? »   « Peut-être. » un léger sourire s'afficha une fois de plus sur mes lèvres, je ne savais si elle disait la vérité ou non mais en tout cas il était sûr que la partie n'en serait que plus amusant – pour une fois la voix que j'entendais avait raison, le jeu en valait la chandelle... « Disons que je ne suis pas sûr d'être le bienvenu dans ta petite bande, je préfère rester ici mais c'est gentil de proposer » Je détournais la tête pendant quelques secondes buvant une gorgée de ma boisson « Non, tu ne risques pas de t’attirer des ennuis pour m’adresser la parole si c’est ce qui t’inquiètes. » un large sourire s'afficha sur mes lèvres à nouveau, je n'étais pas du tout inquiet mais il était sûr que ce n'était pas pour moi qu'il fallait se faire du soucis en cas de crise de ma part. « Et toi, qu'est-ce que tu fais de beau ? Tu es venu seul ? » je posais mon verre sur le comptoir du bar avant de venir regarder une fois de plus Eléa, elle était tellement belle « Oui je suis venu seul, on ne peut pas dire que j'ai énormément d'ami et puis comme on dit souvent vaut mieux être seul que mal accompagné non ? » Je m'appuyais contre le bar tout en laissant mon regard sur la jeune femme « J'avais juste besoin de me détendre un peu, ça fait du bien parfois. » Je lui souriais un peu plus, pour le moment j'avais envie qu'elle me voit sous mon bon jour alors je faisais abstraction à cette voix qui me murmurait de lui faire voir mon mauvais côté mais pour cela il était bien trop tôt...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, l'amnésique
TON AVATAR : Jessica Alba
TES CRÉDITS : ava - brisounours, gif profil - lovelypenny, signa - emi burton.
TA DISPONIBILITE RP : 0/2 Thomas ; à venir : Luka.
RAGOTS PARTAGÉS : 668
POINTS : 180
ARRIVÉE À TENBY : 03/01/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 33 ans
CÔTÉ COEUR : Divorcée, elle n'accorde plus très facilement sa confiance lorsqu'il s'agit de s'attacher. Il semblerait pourtant qu'un flic ait réussi à dérober son coeur.
PROFESSION : Conseillère conjugale, elle essaie de s'appuyer sur son expérience pour rabibocher le coeur des autres.


MessageSujet: Re: Eléa - Etrange sensation que de vouloir posséder quelqu'un Sam 19 Déc - 18:57



Eléa n’avait pas envie de se baser uniquement sur ce que Luka lui avait dit pour découvrir qui se cachait vraiment derrière le mystérieux Enaël. Elle voulait voir comment le jeune homme se décrirait lui-même ou ce qu’il supposerait des paroles de son frère. La jeune maman l’écouta donc formuler  qu’il devait être un fou aux yeux de son frangin. Luka n’avait pas exactement employé ce mot, qualifiant Enaël de bizarre mais il avait certainement conseillé à la jolie brune de s’en méfier. Eléa n’en connaissait pas la raison, cependant elle n’avait jamais eu à se poser la question avant ce soir puisque ledit frère et elle n’avaient pas vraiment eu l’occasion de se fréquenter auparavant. Et puis, dans le pire des cas, même si tous les tiroirs n’étaient pas bien rangés dans sa tête, si c’était vrai, que pourrait-il bien lui faire alors qu’elle était entourée de ses amis ? Pas grand-chose certainement. Riant quelque peu, Enaël se reprit dans une tentative pour la rassurer que Luka formulait ces propos-là en l’air et lui demanda ensuite s’il ressemblait vraiment à un fou. « Je ne vois toujours pas pourquoi ton frère dirait ça mais il ne l’a pas fait avec moi. » Maintint Eléa, sincèrement. Son ami n’avait effectivement pas prononcé ce mot exact, Enaël n’avait pas besoin de connaître les détails. « Et pour te répondre, je ne sais pas. Les vrais fous cachent plutôt bien leur jeu non ? » Elle sentit comme un léger frisson à ses côtés. La conseillère conjugale avait lâché ça avec humour, se disant qu’elle ne connaissait pas Enaël de toute façon. Se pourrait-il qu’elle ait touché une corde sensible ? Bien trop embuée par les quelques verres d’alcool qu’elle avait déjà ingurgités, la jeune femme ne chercha pas à creuser la question davantage. Elle était ici pour s’amuser, pas pour débattre de l’état mental du frère de Luka. S’il était vraiment aussi taré, il serait enfermé dans un asile de toute façon. Même si Enaël n’était pas sûr d’être le bienvenu dans sa « bande » d’amis, Eléa était tout de même contente d’avoir réussi à se rapprocher subtilement d’eux, elle n’avait pas envie de passer sa soirée à l’autre bout du bar alors qu’ils étaient là. Le Mathesson n’avait pourtant pas l’air très ravi à l’idée de se mêler au groupe, se tenant éloigné près du comptoir. « Tu comptes rester accroché au bar toute la soirée ? » S’amusa-t-elle de lui, assez direct et décomplexée. Elle lui demanda alors ce que lui était venu faire ici et s’il était venu seul. Enaël répondit par l’affirmative et expliqua qu’il préférait la solitude à une mauvaise compagnie. Pas faux. Le regard perçant qu’il lui lança en accompagnant ses propos embarrassait Eléa, il la fixait plutôt en réalité, mais elle n’en laissait rien paraître. Il ajouta qu’il avait juste envie de se détendre. Elle faillit lui dire qu’elle le laissait donc retrouver sa solitude, cependant quelque chose au fond d’elle l’en empêcha… pour le moment. « Je ne voudrais pas être de mauvaise compagnie. » Se contenta-t-elle de dire pour plaisanter. Eléa trouvait déjà cette attitude un peu bizarre, sortir pour boire seul, mais il était peut-être en chasse ou avait vraiment envie de se changer les idées sans personne autour. Luka l’avait prévenue de son étrangeté, elle n’avait pas à être si surprise. « Hormis les verres, qu’est-ce qui te détend le mieux à une soirée en solitaire ? » Demanda-t-elle, curieuse de connaître le genre d’occupation qu’il pouvait avoir en dehors du bar. Danser peut-être ? Observer les gens ? « Et sinon, tu fais quoi exactement ? Au quotidien, je veux dire. » Dans sa vie de tous les jours. Quitte à avoir engagé la conversation, autant qu’elle en sache un peu plus sur lui.

_________________



The walls are tumbling down
I swore I'd never fall again, but this don't even feel like falling, gravity can't forget to pull me back to the ground again. Cuz' you're the risk that I'm taking.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eléa - Etrange sensation que de vouloir posséder quelqu'un Lun 4 Jan - 13:54

« Je ne vois toujours pas pourquoi ton frère dirait ça mais il ne l’a pas fait avec moi. » C'était sûr qu'avec mon frère tout était possible, il était capable de dire que j'étais fou, il était capable de me décrire comme la pire personne – enfin c'était ce que je pensais de lui – La relation entre mon frère et moi n'était pas au beau fixe, peut-être par simple fierté, enfin c'était tellement compliqué comme relation mais c'était comme ça, on ne pouvait pour le moment rien changer. Mon regard était toujours sur la jeune femme, elle était tellement divine, c'était inexpliqué ce que je pouvais ressentir, je savais très bien qu'il n'y avait pas d'amour mais c'était autre chose, elle me prenait au fond des tripes. « Et pour te répondre, je ne sais pas. Les vrais fous cachent plutôt bien leur jeu non ? » Elle marquait un point, c'était l'une des choses que je savais bien faire surtout face à ma famille, je n'avais pas le droit de montrer ma folie, une folie si douce... « Tu comptes rester accroché au bar toute la soirée ? » c'était peut-être là une bonne idée surtout si c'était pour me retrouver au milieu de personnes qui ne pouvaient me comprendre. Je connaissais les rumeurs qui courraient sur mon compte mais cela me passait au-dessus, parfois c'était assez comique d'entendre certaines choses, certaines étaient fondées mais ça qui pouvait le savoir ?! « Ce n'est pas l'objectif de la soirée mais si c'est pour me retrouver face à des personnes qui jugent sur des dire, le comptoir est certainement de meilleure compagnie » Je me devais d'être réaliste, je n'étais pas du genre à mentir ou raconter des conneries pour faire plaisir à quelqu'un « Je ne voudrais pas être de mauvaise compagnie. » Etait-ce là une réponse à ce que je venais de dire, je ne pouvais le dire mais j'avoue que cela était assez comique comme situation « En aucuns cas, tu es de mauvaise compagnie bien au contraire Eléa. J'avoue que ta compagnie est une bénédiction des dieux. » Voilà que je me faisais un peu poète, on aura tout vu mais c'était peut-être là une façon de la garder un peu plus avec moi. « Hormis les verres, qu’est-ce qui te détend le mieux à une soirée en solitaire ? » c'était une bonne question, je n'allais pas lui dire que la principale chose qui me détendait était de mettre le feu, brûler tout ce que je pouvais que ce soit habitation, voiture ou autre peu importe tant que cela me fasse du bien. « Mmm on peut dire, regarder des vieux films, faire une balade en moto, partir dans la nature... et toi ? » et venir chez toi... mais ça elle ne le saura jamais du moins pas dans l'immédiat... Mon regard se portait une fois de plus sur ses amis avant de revenir que la jeune femme, c'était incompréhensible le bien que cela me faisait d'être avec elle, elle ne pouvait pas deviner à quel point elle m'obsédait « Et sinon, tu fais quoi exactement ? Au quotidien, je veux dire. » Bonne question, je faisais tout et rien « Je suis ce qu'on appelle un homme à tout faire... Quand on a besoin de moi, je suis là que ce soit pour réparer quelque chose, tondre la pelouse, faire des travaux de peinture ou autres pas très gratifiant n'est-ce pas ? » c'était sûr que pour beaucoup, je n'avais pas un vrai métier mais pour le moment c'était bien assez « Et toi ? Qu'est-ce qu'une aussi jolie fille fait dans la vie ou pendant son temps libre ? » Bon je savais certaines choses mais je voulais en savoir plus sur la femme face à moi, c'était une façon pour moi de me rapprocher un peu plus d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, l'amnésique
TON AVATAR : Jessica Alba
TES CRÉDITS : ava - brisounours, gif profil - lovelypenny, signa - emi burton.
TA DISPONIBILITE RP : 0/2 Thomas ; à venir : Luka.
RAGOTS PARTAGÉS : 668
POINTS : 180
ARRIVÉE À TENBY : 03/01/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 33 ans
CÔTÉ COEUR : Divorcée, elle n'accorde plus très facilement sa confiance lorsqu'il s'agit de s'attacher. Il semblerait pourtant qu'un flic ait réussi à dérober son coeur.
PROFESSION : Conseillère conjugale, elle essaie de s'appuyer sur son expérience pour rabibocher le coeur des autres.


MessageSujet: Re: Eléa - Etrange sensation que de vouloir posséder quelqu'un Mer 13 Jan - 19:40

Luka ne lui avait pas menti. Enaël apparaissait étrange aux yeux d’Eléa. La jeune femme ne comprenait pas très bien ses intentions. Il essayait absolument de creuser pour savoir ce que son frère avait dit à son sujet, pourtant Luka ne s’était pas étalé plus que ce que la jolie brune lui avait rapporté. Plus le temps s’écoulait, plus l’insistance d’Enaël la mettait mal à l’aise. Elle avait essayé d’ignorer cette petite voix qui la mettait en garde et lui intimait de se méfier, l’alcool aidait à passer au-dessus et à la faire taire mais celle-ci revenait inlassablement depuis qu’il lui avait avoué aimer sortir seul et préférer sa solitude. La jeune maman se serait sentie plus à l’aise s’il avait accepté de la rejoindre auprès des amis avec qui elle était venue mais elle ne pouvait pas l’obliger. Polie, elle n’avait pas encore coupé court à la conversation mais si celle-ci virait encore plus bizarre, Eléa ne se ferait plus prier. La conseillère conjugale vida son verre et en commanda un nouveau tandis que le frère de Luka lui expliquait qu’il n’aimerait pas se retrouver face à des personnes qui jugent sur base de ragots. Après son aîné, voilà qu’il se méfiait des dires des autres… Ne se sentait-il pas un peu persécuté sur les bords aussi ? « Mais pourquoi penses-tu que tout le monde te jugerait ? Et puis, quelle importance ce qui peut bien être raconté ? Les gens n’y prêtent pas autant attention que ça ou, en tout cas, je n’ai rien entendu de spécial depuis que je suis ici à Tenby, et pourtant les rumeurs vont bon train sur plein de choses. C’est souvent du n’importe quoi. » Sauf que dans le cas présent, Eléa les écouterait plus attentivement pour voir ce dont il retournait au sujet de son interlocuteur. La jeune maman ajouta alors qu’elle ne voudrait pas être de mauvaise compagnie comme pour se dédouaner de devoir rester là à l’écouter, mais Enaël lui donna une nouvelle réponse intrigante, qui la mit d’autant plus mal à l’aise. Sa présence, une bénédiction des dieux ? Et puis quoi encore ? Se foutait-il d’elle ou était-il sérieux, et dans ce cas, elle le trouverait plus étrange encore ? « Quel charmeur, on ne se connaît même pas. » Répondit-elle, en essayant de rire de la situation, même si elle n’arrivait plus tellement à masquer sa gêne et sa méfiance. Pour changer de sujet, Eléa lui demanda alors ce qu’il aimait faire lors de ses soirées en solitaire, hormis de descendre des verres, il lui confia plusieurs hobbys avant de lui retourner la question. Il y en avait un en particulier qu’ils avaient en commun, celui de découvrir la nature, mais elle se garderait bien de le préciser. « Tu as une moto alors ? » Elle ne savait pas trop quoi répondre d’autre, puis la jeune maman enchaîna sur les siens. « Passer du temps avec mon fils ou les amis, peu importe l’activité, je ne suis pas difficile. » Elle était restée assez vague, le contraste entre Enaël et elle était frappant, l’un préférait tout faire en solitaire tandis qu’Eléa était de nature plus ouverte. Elle lui demanda ensuite ce qu’il faisait au quotidien, comme occupation. Le Mathesson lui expliqua qu’il était un homme à tout faire et que ses tâches variaient selon les demandes… Qui aurait cru que le frère de Luka était un homme si serviable ? « Au moins, c’est diversifié, tu ne dois pas t’ennuyer. » Commenta Eléa alors qu’il lui demandait son avis. Il lui retourna une nouvelle fois la question tandis que la jeune maman but quelques gorgées de son verre. « Dans la vie ? J’essaie de rabibocher le cœur des gens, même ça ne marche pas toujours, conseillère conjugale. » Elle marqua une pause et décida de profiter du sujet en cours pour creuser un peu plus du côté d’Enaël. « Si tu as des problèmes de couple, je suis la personne à venir voir. » Ajouta-t-elle amusée. « Tu as quelqu’un ? » Son interrogation pouvait paraître indiscrète mais vu comment le jeune homme l’avait abordée, il n’avait pas l’air effrayé à l’idée de faire la conversation. Entretemps, Eléa lança un regard discret en direction des personnes qui l’avaient accompagnée ce soir et leur sourit légèrement pour indiquer qu’elle restait un peu plus longtemps que prévu près du comptoir du bar.


_________________



The walls are tumbling down
I swore I'd never fall again, but this don't even feel like falling, gravity can't forget to pull me back to the ground again. Cuz' you're the risk that I'm taking.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eléa - Etrange sensation que de vouloir posséder quelqu'un Mar 2 Fév - 15:27

Plus je la regardais plus, je me disais qu'elle avait ce petit truc que je n'arrivais à comprendre, elle ressemblait à cette femme que j'avais aimé et qui n'était là que pour me soigner malgré un baiser échangé mais je savais très bien qu'Eléa n'était pas elle mais elle était devenue une obsession pour moi, c'était une étrange sensation bien que cela donnait un pouvoir inouïe. « Mais pourquoi penses-tu que tout le monde te jugerait ? Et puis, quelle importance ce qui peut bien être raconté ? Les gens n’y prêtent pas autant attention que ça ou, en tout cas, je n’ai rien entendu de spécial depuis que je suis ici à Tenby, et pourtant les rumeurs vont bon train sur plein de choses. C’est souvent du n’importe quoi. » Cela me fit sourire, personnellement je m'en fichais de ce que les gens pouvait dire sur moi mais de là à entendre directement les choses trop peu pour moi surtout que je savais très bien comment j'étais et de quoi j'étais capable de faire si cela ne me plaisait pas. J'étais capable du pire et Micha l'avait très bien compris... Etait-ce pour cela qu'il avait pris la décision de partir après avoir fait son œuvre sur ma personnalité... « Il n'y a pas d'importance dans ce que les gens peuvent penser de moi, mais les réactions que cela peut engendrer ne sont pas sûre... » Je lui souriais toujours, il était vrai que rien n'était sûr surtout quand on me connaissait bien. Après quelques secondes, je fis un compliment à la jeune femme, je ne pouvais pas faire autrement, c'était réellement bon d'être avec elle, peut-être parce que je ressemblais à tout homme normalement constitué avec un amour propre « Quel charmeur, on ne connait même pas. » Il était vrai qu'on ne connaissait pas du moins pas réellement mais j'en savais déjà pas mal sur elle, je pouvais dire ce qu'elle aimait porter la nuit pour dormir, ce qu'elle avait dans son frigo ou ses placards, je pouvais certainement dire pas mal de chose mais sur ce qu'elle était réellement, je n'en savais pas plus, je savais juste ce qu'elle laissait entrevoir pour le moment. « Je déteste être hypocrite ou raconter des conneries alors autant te dire ce que je pense. » Je lui parlais ensuite de ce que je faisais dans la vie mais aussi ce que j'aimais, bon je ne pouvais pas lui dire que j'aimais mettre le feu, que la couleur rouge me fascinait « Tu as une moto alors ? » Un léger signe de tête positif et je bus une gorgée de mon verre « Oui j'ai une moto, j'avoue que c'est une liberté que je m'autorise » Je voulais également en savoir un peu plus sur elle, ce qu'elle aimait réellement, ce qu'elle faisait, ce qu'elle voulait... « Passer du temps avec mon fils ou les amis, peu importe l’activité, je ne suis pas difficile. » C'est une chose sympa de ne pas être difficile, cela permettait de faire tout ce que l'on voulait sans ce soucier du reste. Je n'étais pas comme elle, il y avait certaines activités que j'aimais mais d'autre non, c'était comme ça. Maintenant voilà que je lui disais ce que je faisais dans la vie, homme à tout faire c'était pas mal, tout comme elle j'aimais la diversité « Au moins, c’est diversifié, tu ne dois pas t’ennuyer. » oui je ne m'ennuyais pas mais cela ne voulait pas dire que j'aimais cela. Il était très difficile d'aimer ramasser la merde des autres. Parfois il m'arrivait de m'imaginer être un homme comme tout les autres, avec une famille mais cela était tellement difficile... Je détournais une fois de plus la conversation sur la jeune femme et sur ce qu'elle faisait dans la vie « Dans la vie ? J’essaie de rabibocher le cœur des gens, même ça ne marche pas toujours, conseillère conjugale. » « Si tu as des problèmes de couple, je suis la personne à venir voir. » « Tu as quelqu’un ? » Intéressant, mon frère devrait lui demander des conseils car question couple il était un peu à l'ouest complet mais c'était ses affaires après tout, je n'étais rien de plus que le vilain petit canard de la famille. « Non je n'ai personne et franchement pas sûr que ce soit le cas un jour.. » Il était vrai que je ne pensais pas être quelqu'un de bien pour finir en couple et puis qui voudrait d'un fou... « Enfin je parle pour vivre quelque chose de sérieux, le reste est tout à fait possible » Il était sûr que pour les coups d'un soir cela pouvait être possible mais pas le reste. « Et toi ? Tu as quelqu'un ? Enfin je suppose que oui » Bon je savais que personne ne vivait avec elle mais cela était possible...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, l'amnésique
TON AVATAR : Jessica Alba
TES CRÉDITS : ava - brisounours, gif profil - lovelypenny, signa - emi burton.
TA DISPONIBILITE RP : 0/2 Thomas ; à venir : Luka.
RAGOTS PARTAGÉS : 668
POINTS : 180
ARRIVÉE À TENBY : 03/01/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 33 ans
CÔTÉ COEUR : Divorcée, elle n'accorde plus très facilement sa confiance lorsqu'il s'agit de s'attacher. Il semblerait pourtant qu'un flic ait réussi à dérober son coeur.
PROFESSION : Conseillère conjugale, elle essaie de s'appuyer sur son expérience pour rabibocher le coeur des autres.


MessageSujet: Re: Eléa - Etrange sensation que de vouloir posséder quelqu'un Sam 20 Fév - 23:44


Eléa n’était ni la plus belle des femmes, ni la plus intelligente, elle n’était pas parfaite, et pourtant elle n’en plaisait pas moins à certains hommes. À son insu, elle affectait les battements de cœur de celui qui se tenait devant elle, ignorant qu’en réalité, leur rencontre n’était pas le fruit du hasard car elle lui rappelait un pan de son passé qu’il ne savait pas comment aborder autrement qu’en s’introduisant par effraction dans sa maison pour sentir ses affaires et se comporter de façon louche avec elle. Eléa ignorait tout de ce manège, c’est pourquoi, elle continuait de converser innocemment avec lui, cherchant à connaître un peu plus le frère de Luka, même si de prime abord, elle avait ressenti un léger malaise en sa présence, un malaise par-dessus lequel elle était passée pour poursuivre la discussion. Il fallait dire qu’il la regardait avec un mélange de surprise et de fascination qu’elle pouvait difficilement rater. Relevant la tête, elle souleva son regard et l’écouta lui répondre sur la futilité de ce que l’on pouvait dire sur lui, ce qui lui importait était davantage les actes qui en découleraient. « Que veux-tu dire ? » Demanda la jeune maman, ne comprenant pas très bien quelles réactions il visait, ni où il voulait en venir exactement. Alors qu’Enaël enchaîna sur son principe de la franchise, une question s’invita dans la tête d’Eléa, qui profita du moment pour la poser. « Vraiment ? Alors, pourrais-tu me dire franchement ce que toi tu penses de ton frère ? » Elle le connaissait à peine pour se risquer à cette question aussi directe, et en temps normal, elle n’aurait pas osé, cependant, les circonstances étaient suffisamment particulières pour l’y pousser : l’approche aussi directe d’Enaël, son insistance face à ce que Luka avait pu raconter sur lui… Tous ces petits détails intriguaient la jeune londonienne. Quand il mentionna aimer la moto en revanche, Eléa se détendit un peu plus. Elle avait toujours voulu essayer mais n’en avait jamais eu l’occasion, disons que ce n’était pas le moyen de transport idéal pour une jeune mère de famille qui emmenait tous les jours son fils à l’école. « La liberté. C’est souvent ce sentiment-là qu’on ressent sur ce genre d’engin. Enfin, je ne pourrai pas en parler moi-même mais tu n’es pas le premier à me confier cette sensation. » Elle marqua une pause puis reprit, songeuse. « J’espère avoir l’occasion d’essayer un jour. » Eléa vida son verre et en commanda deux nouveaux, un pour Enaël et un pour elle tandis qu’il lui retournait la question sur ses passe-temps. Elle ne se montra pas très prolifique en détails car ce qu’elle aimait faire était des choses relativement simples, du moment qu’elle passait du temps avec des proches. La jeune maman apprit ensuite les occupations quotidiennes du Mathesson, homme à tout faire qui rendait de multiples services aux habitants du coin et elle lui expliqua ensuite son propre métier, thérapeute de couples, en résumé. Partageait-il la vie de quelqu’un d’ailleurs ? Enaël répondit par la négative, il enchainait quelques histoires sans lendemain, mais rien de sérieux à l’horizon. « C’est faute d’avoir trouvé la bonne, ou le bon d’ailleurs, ou parce que ce n’est pas fait pour toi ? » Demanda Eléa, intriguée une fois de plus. Il supposa alors qu’elle, elle devait être en couple. La jeune maman ne voyait pas pourquoi il semblait si sûr de lui à ce sujet, mais il devait la considérer comme une femme posée et suffisamment stable dans sa vie pour avoir réussi sur tous les plans. Pas celui-là malheureusement. « Et non personne non plus, enfin rien de fixe… Pas depuis mon divorce. » Sa séparation du père de Jamie n’était un secret pour personne à Tenby. Plusieurs habitants lui avaient d’ailleurs demandé où il était et Eléa avait répondu qu’il les avait abandonné, ce qui n’était pas complètement faux. La jeune maman avait connu quelques histoires mais rien qui ne tenait suffisamment longtemps que pour devenir bien sérieux ou même présenter qui que ce soit à son fils. Disons qu’Eléa était d’autant plus prudente et méfiante depuis la trahison de son ex-mari. Alors que la conversation prenait bien la sauce entre les deux jeunes gens, la soirée s’écoula d’autant plus vite. Quelques boissons, quelques danses, beaucoup de discussion. Au bout d’un moment, la jeune maman insista vraiment pour qu’Enaël l’accompagne auprès de ses amis malgré qu’il soit contre, histoire de ne pas passer la soirée totalement à part, même si au final, elle s’isola de nouveau avec lui dans le groupe pour parler davantage entre eux puisqu’elle avait remarqué qu’il n’était pas très à l’aise entouré. Alors que ceux qui l’accompagnaient décidèrent finalement de retourner chez eux en cette heure tardive, Eléa décida de rentrer également mais elle proposa tout de même au Mathesson de rentrer ensemble, puisqu’elle avait appris en cours de soirée qu’ils ne vivaient pas loin l’un de l’autre. Vu son état bien joyeux après tous ces verres, la jolie brune ne ressentait absolument plus ce sentiment désagréable et méfiant perçu en début de soirée en sa présence. Au contraire, elle était contente d’avoir brisé les barrières en faisant la connaissance d’Enaël, loin d’imaginer ce qu’elle découvrirait en rentrant chez elle.  

_________________



The walls are tumbling down
I swore I'd never fall again, but this don't even feel like falling, gravity can't forget to pull me back to the ground again. Cuz' you're the risk that I'm taking.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eléa - Etrange sensation que de vouloir posséder quelqu'un Mar 8 Mar - 13:51

« Que veux-tu dire ? » il était vrai que ce n'était pas facile à comprendre pour quelqu'un qui ne me connaissait pas mais surtout qui ne connaissait pas ma folie. « Vraiment ? Alors, pourrais-tu me dire franchement ce que toi tu penses de ton frère ? » Mon regard se posa une fois de plus sur la jeune femme, c'était une bonne question... Je ne savais pas trop ce que je pensais de mon frère à part le fait qu'il me détestait mais pas seulement, il était quelqu'un qui ne montrait pas ses sentiments, il donnait l'impression de ne penser qu'à lui, enfin c'était complexe. « Ce que je pense de mon frère... Bonne question, j'ai fini par ne plus rien penser de mon frère. Pour moi, il est égoïste, il ne pense qu'à sa petite personne... Sinon pourquoi aurait-il décidé de repartir se battre sans songer aux conséquences que tout ça pourrait engendrer. » Je mentais dans un sens car je pensais certaines choses sur mon frère mais elle n'avait pas à le savoir, j'avais beau être ce que j'étais, j'aimais mon frère mais les blessures du passé faisaient que je ne pouvais pas lui dire, j'étais bien trop têtu pour revenir en arrière. Je posais mon regard sur mon verre à moitié vide avant de répondre à la question de la jeune maman, c'était vrai que la moto était pour moi un moyen d'être libre, j'avais ce besoin au plus profond de moi c'était dans ses moments où je ne l'entendais pas, où j'étais un homme normal. « La liberté. C’est souvent ce sentiment-là qu’on ressent sur ce genre d’engin. Enfin, je ne pourrai pas en parler moi-même mais tu n’es pas le premier à me confier cette sensation. » elle avait raison « J'espère avoir l'occasion d'essayer un jour. » Tout était possible, je suivis la jeune femme en finissant mon verre avant de la remercier quand elle en commanda deux autres. « Peut-être un jour ! » Quand elle me demanda si j'avais quelqu'un cela me surpris vraiment mais après quelques secondes, je finis par lui répondre sincèrement, à quoi bon mentir sur un sujet des plus communs comme celui-là« C’est faute d’avoir trouvé la bonne, ou le bon d’ailleurs, ou parce que ce n’est pas fait pour toi ? » bonne question, au fond qui voudrait aimer une personne comme moi... l'amour n'était peut-être pas fait pour moi, où alors me faudrait-il une femme comme ma sœur, la seule pour qui je ressentais cela... « Je crois que c'est un peu tout... Je n'ai pas trouvé la bonne personne... Peut-être un jour, je ne sais pas l'avenir le dira.... » je retournais ma question à la jeune maman même si j'en savais déjà pas mal sur elle. « Et non personne non plus, enfin rien de fixe... Pas depuis mon divorce. » Mmmm rien de fixe cela voulait tout dire mais au moins cela confirmer ce que je savais déjà depuis un moment à force de m'incruster chez elle. La soirée se passa plutôt bien malgré qu'on ait rejoint le groupe, je pouvais voir certains regards inquiet sur moi mais étrangement cela me fit plutôt rire qu'autre chose. Après de multiples échanges, il était temps de rentrer. Eléa m'avait demandé de l'accompagner, c'était un bon moyen de voir comment elle allait réagir. Une fois devant la maison, je restais un petit moment devant la porte avant d'entrer à l'intérieur « C'est jolie chez toi... » Bien sûr que c'était jolie, je connaissais chaque pièce par cœur, cela lui ressemblait bien...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Boston
TES DOUBLES : Fiona, l'amnésique
TON AVATAR : Jessica Alba
TES CRÉDITS : ava - brisounours, gif profil - lovelypenny, signa - emi burton.
TA DISPONIBILITE RP : 0/2 Thomas ; à venir : Luka.
RAGOTS PARTAGÉS : 668
POINTS : 180
ARRIVÉE À TENBY : 03/01/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 33 ans
CÔTÉ COEUR : Divorcée, elle n'accorde plus très facilement sa confiance lorsqu'il s'agit de s'attacher. Il semblerait pourtant qu'un flic ait réussi à dérober son coeur.
PROFESSION : Conseillère conjugale, elle essaie de s'appuyer sur son expérience pour rabibocher le coeur des autres.


MessageSujet: Re: Eléa - Etrange sensation que de vouloir posséder quelqu'un Dim 20 Mar - 15:14


Eléa s’interrogeait sur ce que pouvait bien penser Enaël au sujet de son frère, lui qui avait tellement essayé de creuser pour savoir ce que Luka avait dit à son propos. Régnait-il des tensions entre les deux ou le Mathesson était-il simplement désabusé que son aîné le trouve étrange ? Quoiqu’il en soit, la jeune maman comptait se faire sa propre opinion et elle ne pouvait pas donner tort à son meilleur ami quant à la nature un peu bizarre de son frère. Enaël lui expliqua alors qu’il estimait que Luka ne pensait qu’à lui, surtout pour être parti à nouveau sur le front malgré l’avis contraire de sa famille visiblement. Eléa préféra ne pas relever davantage la question, il était libre d’avoir l’avis qu’il voulait sur son frangin et il devait le connaître sous des aspects que la jeune femme ne pourrait jamais, néanmoins elle ne partageait pas sa vision des choses quand il parlait d’égoïsme. C’est justement par courage et souci d’autrui, que Luka était capable de tout abandonner à contrecoeur  afin de partir se battre et essayer d’offrir un monde meilleur… Ce n’était ni le lieu ni le moment de philosopher à ce sujet, aussi, Eléa en revint à une discussion plus neutre en relevant qu’Enaël était fan de moto.  Elle espérait pouvoir essayer un jour mais pas dans l’immédiat. Ils abordèrent ensuite leur relation respective. Enaël n’était pas en couple à défaut d’avoir trouvé la bonne personne et la conseillère conjugale ne s’était pas engagée dans une nouvelle histoire sérieuse depuis son divorce. Ils continuèrent à faire connaissance durant le reste de la soirée. Au moment où ses amis décidèrent de rentrer, Eléa quitta également le pub en compagnie d’Enaël. Un peu éméchée, elle ne se rendit pas compte tout de suite en rentrant que la lumière était restée allumée. Avait-elle oublié ou bien quelqu’un était-il rentré ? Elle ne prêta donc pas attention au compliment du Mathesson et regarda dans le salon, puis dans la cuisine. « J’arrive. » Dit-elle en montant rapidement à l’étage, méfiante. Personne. Aucun signe d’effraction non plus à première vue, puisqu’elle avait ouvert sans problème. Rien ne semblait avoir disparu également. Lorsqu’elle arriva dans sa chambre, Eléa trouva bien quelques sous-vêtements laissés sur son lit. Assez ordonnée, elle s’étonnait de les avoir laissés là mais elle ne voyait pas d’autres explications plausibles. La jeune maman avait une désagréable sensation de devenir folle et que quelqu’un s’était effectivement introduit chez elle mais elle préférait ne pas s’afficher devant Enaël lorsqu’elle redescendrait. Elle fermerait bien toutes les portes à clef quand il repartirait et elle resterait éveillée une partie de la nuit pour veiller. Inutile de rameuter la police, elle avait trop bu ce soir et on risquait de ne pas la prendre au sérieux. Elle-même doutait de sa propre crédibilité et préférait dormir dessus pour réfléchir l’esprit clair à cette étrange sensation dès le lendemain. Elle éteignit dans sa chambre et rejoignit ensuite Enaël en bas. « Merci de m’avoir raccompagnée. » Souffla-t-elle. « Je suis désolée, je t’aurai bien proposé quelque chose mais je suis exténuée et je risque de m’écrouler à tout moment, ça ne t'ennuie pas si on remet ça ? » Eléa n’avait pas pour habitude d’expédier les gens de la sorte et de manquer de manière, mais elle n’arrivait pas à chasser ce malaise désagréable et elle n’avait qu’une envie, c’était de se retrouver seule et de regarder dans sa maison si quelqu’un n’était effectivement pas passé en son absence. Les gros doutes dans sa tête persistaient. Alors au diable les bonnes façons, et puis il était déjà tard, alors son excuse en vaudrait bien une autre.   

_________________



The walls are tumbling down
I swore I'd never fall again, but this don't even feel like falling, gravity can't forget to pull me back to the ground again. Cuz' you're the risk that I'm taking.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Eléa - Etrange sensation que de vouloir posséder quelqu'un

Revenir en haut Aller en bas

Eléa - Etrange sensation que de vouloir posséder quelqu'un

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-