AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Seren ♣ she had a way of seeing beauty in other even, and perhaps most, in the one who couldn't see it in themselves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : MissPiggy
TES DOUBLES : Aiden Holmes, Théodore C. Pembroke, Victor I. Cartwright et William T. Hardy
TON AVATAR : Luca Hollestelle [aka the freakles queen]
TES CRÉDITS : avatar: James signature: Rang
TA DISPONIBILITE RP : Toujours disponible pour RP
[présentement avec un délai de 10 jours pour répondre]
RAGOTS PARTAGÉS : 2322
POINTS : 667
ARRIVÉE À TENBY : 21/07/2014

Flying higher than the sky
ÂGE DU PERSONNAGE : 19 ans (8 mai 1998)
CÔTÉ COEUR : Currently being fixed / feel trapped in her too-small closet
PROFESSION : Étudiante en cinéma / employée à la vidéothèque
REPUTATION : Elle vient de revenir de Paris. Quelle merveilleuse aventure elle doit avoir vécue! Elle semble plus heureuse, non?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Seren ♣ she had a way of seeing beauty in other even, and perhaps most, in the one who couldn't see it in themselves Lun 3 Aoû - 1:32



   
Seren A. Vaughan
   17 ans ♣ Lycéenne, employée à la vidéothèque et ancienne enfant de choeur ♣ En couple avec ses peluches ♣ A Tenby depuis toujours
   romantique ♣ en rébellion ♣ naïve ♣ douce ♣ honnête ♣ têtue ♣ polie ♣ cynique ♣ idéaliste ♣  bohème ♣  libérée ♣ responsable ♣ gourmande ♣ organisée


   
 « Entrez, entrez. Installez-vous et faites comme chez vous, surtout ! Un thé, peut-être ? » Tout en vous tendant une tasse de thé, Mrs Lloyd fronce légèrement les sourcils pour vous demander : « Dites-moi, c'est la première fois que je vous invite chez moi, il me semble. Comment cela se fait-il ? Vous n'êtes pas bien intégré à notre communauté, peut-être ? Rassurez-moi tout de même, vous n'êtes pas quelqu'un d'important ? » Tout en vous proposant des biscuits d'un geste, elle ajoute en riant : « Ou bien, vous n'aimez pas les vieilles radoteuses dans mon genre ! »

Papa avait insisté pour que je vienne prendre le thé chez Mrs Lloyd. « Si tu ne viens pas à la chorale, tu peux au moins aller prendre le thé chez Aniola Lloyd? » qu’il m’avait dit par-dessus ses lunettes pendant le petit déjeuner. La chorale, le club jeunesse, les activités sportives de l’Église, la messe du dimanche, les services extraordinaires : si ma mère avait choisi cette vie, ce n’était pas nécessairement mon cas. Et depuis le décès de Maman, c’était particulièrement difficile de tolérer que MA vie ENTIÈRE soit régie par l’église. Il y avait trop autour de moi qui tournais autour de la religion. Ce que mon père prenait comme étant "ma crise d’adolescence" était bien plus profond qu’un rejet de la chorale. Je voulais et j’avais besoin de mon indépendance d’esprit et d’agissement. Je voulais être libre de mes propre choix…

Ce qui n’empêchait pas que cédant à l’idée de me mener à une interminable discussion sur POURQUOI je ne pouvais pas aller non plus à cet endroit immédiatement après une discussion sur le fait que je n’avais absolument plus l’intention de servir la messe ou de chanter dans la chorale de l’église – préférant me consacrer au cinéma, j’avais fini par rageusement monter les marches de ma chambre et aller m’habiller pour y aller parce que visiblement quand je voulais me rendre sur Cadley Island avec le traversier pour rédiger un script, j’étais obligée de me taper le thé chez la doyenne du village.

Oh! En arrivant sur le pas de sa porte, j’avais réussi à me calmer et à retrouver ma bonne humeur que seul mon père ne semblait guère mérité : En toquant à la porte, je n’avais pas l’impression de me livrer à une aventure du genre de Pulp Fiction mais plutôt à une tasse de thé chez le chapelier fou pour célébrer mon non-anniversaire. Et puis, elle était drôle la Mrs Lloyd qui m’attendait de pied ferme. À peine avais-je passé le pas de ma porte que je me retrouvais avec une tasse de thé dans les mains. Ce n’était pas ce qui m’importait par contre : à l’égard d’un enfant, je lorgnais sur les biscuits qui, comme pour m’agacer m’était agité sous le nez puis retirés.

Je commençais par la rassurer avec un grand sourire : « Mais ce n’est pas contre vous, c’est juste qu’avec les examens de fin d’année, c’était un peu difficile de faire le temps pour venir vous voir. Et puis, j’avais un horaire chargé avec l’église et… d’ailleurs, mon père s’excuse de ne pas être venu vous voir. Il promet de passer samedi, si son sermon est terminé. » Je ne cachais pas nécessairement qui était mon père. Ça aurait été difficile dans une toute petite ville comme Tenby. Si lui était connu, j’étais discrète face à lui. J’étais déjà passé dans cette ville. Je suis tout le monde même si je rêve d’être plus que la chevelure rousse éclatante et la tonne de tache de rousseur qui me distingue de mes sœurs. « Je ne suis pas très importante. Juste une lycéenne comme tant d’autres. »

   « Je crois déceler un drôle d'accent chez vous, à moins que mes biscuits soient trop secs... Rappelez-moi d'où vous venez, déjà ? Cela fait longtemps que vous vivez à Tenby ? »
   
Quand je réussis finalement à mettre ma main sur les biscuits, j’ai l’impression d’avoir triomphé. Je n’ai même pas vu le temps passé. Il me semble que ça n’a pris qu’une fraction de seconde et je me retrouve avec trois biscuits sur mon assiette : le thé n’est qu’une excuse pour les biscuits. Maman me disait souvent qu’il fallait que je grandisse : Hors de question quand ça en venait à des biscuits! J’avais encore trois ans. Des trois filles de la maison, c’était moi la gourmande, Stella était la sélective, Scarlett était la touche-à-tout alimentaire. Je réalisais que j’avais peut-être un peu exagéré lorsque j’avais pris les biscuits… les déposer dans l’assiette serait sans l’ombre d’un doute mal vu. Je souris donc en me calmant sur ma main déjà tendu vers les biscuits  « Vos biscuits sont délicieux… et juste assez sec! » déclarais-je avec un grand sourire.

Sauf que d’où pouvait bien me venir un accent étrange?

Malgré mon apparence, j’étais native de Tenby. MAMAN! Voilà ce que je pensais avec un petit sourire : « Quant à mon accent… il se pourrait qu’il vienne de ma mère. Mon père a grandi à Tenby tout comme moi, mais il a rencontré ma mère à Londres quand il faisait ses études. Ils sont revenus ici et ont fondé leur famille ici. Mais ma mère est originaire d’Écosse ce qui pourrait peut-être expliqué un peu l’accent. » dis-je. « J’ai toujours grandi ici et j’aime bien… même si parfois j’aimerais vivre dans plus grand. » Surtout depuis le décès de maman. Vivre dans une grande ville avec des mentalités différentes et un peu plus ouvertes, ça me ferait du bien je crois.

   Après quelques commentaires sur vos origines et la beauté de la ville de Tenby, Mrs Lloyd pose une main sur la vôtre et vous interroge à nouveau : « Ah si vous saviez quel bien cela me fait d'être en compagnie de quelqu'un d'aussi... frais que vous ! A votre âge, j'avais des rêves plein la tête, et je n'ai pu en réaliser qu'une infime partie ! Mais plutôt que de vous endormir avec mes histoires, parlez-moi des vôtres, de projets, ou même, de vos rêves les plus fous... »
 
La tête dans les nuages, je n’avais même pas besoin de réfléchir avant de répondre. Je savais ce que je voulais devenir dans la vie depuis que j’étais toute petite : ma première caméra vidéo, je l’avais reçu à l’âge de treize ans. Pour mon anniversaire, cette année, j’avais demandé une caméra bien particulière avec un ensemble de prise de son bien plus élaborée que celle que j’avais jusqu’à cet instant. Papa m’avait regardé avec découragement : lui qui voulait que l’on investisse dans un style de vie sans faire de trop importants achats avait été bien déçu de me voir telle dépensière partant avec un équipement haute gamme. « Le cinéma. » dis-je avec des étoiles dans les yeux.

Ma mère disait qu’il fallait suivre sa voie et ses passions : rien n’égalait celle que j’avais pour le cinéma. J’aimais manger… mais bien moins que de dévorer des yeux, des oreilles et de la tête toute entière le dernier film de Tarentino. Avoir su bien dessiner, j’aurais aimé avoir le talent de ceux qui font les films de Pixar. Mais j’enviais aussi le talent de Burton. L’imagination, je l’avais. Mon plus grand plaisir, c’était d’écrire des histoires. Composer des récits qui bien qu’improbable prenaient place. Jamais très loin de ma caméra. Les pieds dans mes rêves, un jour je toucherais les étoiles du bout des doigts. « Mon plus grand rêve serait de devenir célèbre. Un jour, vous entendrez parler de moi, la petite fille de Tenby qui foulera le tapis rouge de la croisette de Cannes pour le film qu’elle aura réalisé et scénarisé. » dis-je avec petit sourire béat. Rêver grand… on ne s’y attendait pas quand on me voyait, silencieuse et sage en classe. Je réussirais, j’en étais certaine. Tant pis si ça prenait du temps et que c’était difficile : je voulais juste être heureuse et faire de ma passion mon métier. Parce que le cinéma est une échappatoire à la réalité, un moyen d’être telle que je suis dans toutes mes couleurs.

Avec un petit sourire et d’un ton bien plus réaliste, je déclarais : « Sinon… je crois que juste avoir des bonnes notes à mes examens, ça m’irait. » L’école pour moi n’était pas un problème. Je tenais quand même à me garder un plan B. Et bien que je ne le dirais pas à Mrs Lloyd, j’aimerais aussi que ma relation avec papa soit comme avant le décès de maman. Maman était un coussin entre nous deux – et elle comprenait parfois mieux que papa que j’avais envie et besoin de mon indépendance parce que c’est vrai que ma « crise » est d’avantage un rejet de la vie d’église qu’une vraie crise d’adolescente mais pour mon père qui est profondément croyant, il s’agit d’un grand drame qui nous affecte au quotidien.

   « Et dites-moi, au risque de paraître trop curieuse, je me demandais... Côté cœur, c'est comment ? Vu votre sourire, je suis certaine qu'il n'y a aucun soucis à avoir de ce côté-là, cela dit. » achève-t-elle en riant.

Je ne peux m’empêcher de laisser échapper un petit éclat de rire tout léger lorsque la dame me dit ça. Comme si le fait de sourire était nécessairement tributaire au fait d’avoir une vie amoureuse satisfaisante. « Mes parents vous diraient sans l’ombre d’un doute qu’ils ne me trouvent pas encore assez vielle pour avoir un amoureux. », dis-je avec un petit sourire sur le visage. Mais s’il fallait écouter ses parents pour être en amour, il y aurait bien des gens qui ne seraient jamais dans une relation heureuse de couple. Mes parents étaient une des nombreuses raisons qui justifiaient mon célibat : je préférais me livrer entièrement à ma caméra et à mes études plutôt que de m’investir avec quelqu’un. Ambitieuse… pas vraiment. Mais timide définitivement plus que ce que l’on pourrait penser. Avec un petit éclat de rire, je rajoutais : « Je suis d’accord avec eux d’ailleurs. » Pas vraiment.

Je vois plein de gens autour de moi s’investir : Siana sort bien avec Roméo. Clément est bien avec Dylan. Lawrence a bien des vues sur Clément. Et puis quand je regarde le triangle des bermudes amoureux de Clément, Dylan et Lawrence, j’ai juste envie de soupirer : C’est trop compliqué l’amour par moment. Avec un air entendu, je rajoutais même : « Les garçons, c’est qu’un tas de problèmes… je préfère avoir des bons amis plutôt que d’avoir des amoureux. » Je simplifiais ainsi mon explication par rapport à l’amour. Je la connaissais Mrs Lloyd – grande gueule comme pas possible et je n’avais pas intention d’être au cœur des rumeurs ou surtout d’avoir à confirmer les rumeurs qui me concerne.

Sauf qu’elles sont vraies, je suis capable de trouver un mec attirant sauf que quand je m’imagine ma vie sur le long terme? Incapable. Si les garçons sont des rares coups d’un soir, plus pour provoquer mes parents qu’autre chose, je n’aurais rien contre le fait de bâtir une relation avec une femme. Une amoureuse, par conséquent, serait plus ma tasse de thé. C’était toujours… mieux avec une fille. Je ne savais pas pourquoi et personnellement ça m’importait que très peu. Le hic, c’était bien que Tenby ne soit qu’une petite ville. Et à l’instar de bien des places du genre, la mentalité n’était pas toujours la plus ouverte. À dix-sept ans, je n’ai pas envie de tester de l’intérieur l’ouverture des gens. Alors pour l’instant encore, je parle de garçons et j’essaie parfois – un soir ou deux… mais je finis toujours par me dire que ce n’est pas le bon et que ça ne marchera pas comme je le voudrais parce que je ne suis pas bien dans la relation. Et je ne pouvais m’empêcher de trouver ça dommage parce que la seule fille qui m’intéressait en ce moment, elle est aussi hétérosexuelle qu’éprise d’un mec pris qui la remarque absolument pas – ce qui fait que j’en veux ouvertement à Clément et que je serais la première à me porter volontaire comme tribu pour amener Lawrence du côté arc-en-ciel de la force.

   « Vous avez bien raison, si seulement j'avais trente ans de moins... Enfin, je divague. Vous ai-je parlé de ma fille ? Elle vit à Cardiff et étudie... » Vous vous perdez bientôt sous les détails de la vie de la fille de Mrs Lloyd et plusieurs photos encadrées que la petite vieille se plaît à vous commenter, jusqu'à ce que finalement, elle se rassoie pour vous demander : « Et vous alors, vous diriez que vous êtes proche de votre famille ? »

Elle avait une fierté dans les yeux quand elle parlait de sa fille et je la comprenais très bien. La famille, ça avait toujours très important chez nous : mon père et ma mère avaient fait en sorte d’avoir une certaine solidarité entre le trio. Et même si on avait une différence d’âge certaine, nous étions toutes unies par un certain lien familial : « Votre fille a l’air d’avoir bien réussi. C’est une bonne chose d’être fière d’elle. » répondis-je avec un petit sourire. Qu’est-ce qu’il y avait à dire de ma famille? Je n’étais pas issue d’une famille très importante dans la ville. Mais ma famille était visible : par le simple fait que mon père était un homme, plus important que moi, qui aimait sa paroisse et ses paroissiens d’un amour honnête. Gênée, je passais la main dans mes cheveux, comme je le faisais lorsque stressée : « Mon père est pasteur, mais ça vous le saviez déjà. » Mon père avait fait beaucoup : des activités, une vie communale et je le voyais travailler fort et jonglé entre une vie de famille qui était équilibrée et saine. Jusqu’à très récemment, j’avais eu une bonne relation avec lui. Jusqu’à ce que je me rende compte que mon attirance pour les filles était plus forte que ce que je voulais bien admettre. Depuis, c’était compliqué entre nous. « On a nos différents. Mais on fait de notre mieux… » Un jour, j’aurais le courage de réécrire ce qui ne passait pas. Pas pour l’instant.

Et puis, une question se posait : ma mère. Ou était-elle? « Ma mère était ambulancière avant. » Ironique qu’elle aille aussi peu en apparence avec mon père au niveau de son métier. Ma mère voulait aider. Comme mon père. Mais elle avait un côté rationnel parfois que papa n’a pas. Avant, c’était avant qu’elle ne parte pour Londres six mois plutôt pour aller voir notre grand-mère qui avait chuté. Un truc presque banal. Mais elle avait voulu s’assurer que mémé allait bien. « Mais maman n’est plus là… depuis… » Elle n’était jamais revenue de Londres. Un accident de la route. Un chauffeur ivre. Et on m’avait enlevé un de mes repères essentiels. Un canalisateur important que nous avions mes sœurs, mon père et moi. Avec un petit sourire triste que ne dura pas très longtemps, je déclarais : « Parfois, elle me manque… » et les beaux discours de papa sur le fait qu’elle était un ange maintenant ne me réconfortait pas. J’aurais aimé pouvoir faire comme je faisais gamine et aller me blottir dans ses bras dans l’espoir que ça calme la tempête. « Peut-être même plus qu’à mes deux sœurs. Peut-être parce qu’elles sont plus jeunes. » ou peut-être bien juste parce que j’étais plus proche de ma mère que mes sœurs.  Avec un dernier sourire, je rajoute des informations sur mes sœurs : « Stella a quatorze ans et elle est un peu dans mes pattes mais c’est l’actrice du trio. Je l’aime bien. Scarlett a douze ans et elle est la sportive du trio. C’est une autre planète pour moi! Mais elle est…  le bébé de la famille. Et c’est bien de la protéger. On est proche toute les trois. » finis-je par admettre doucement.

   « Mais dites-moi, il se fait tard ! Je n'ai pas vu le temps passer en votre compagnie... Je vais malheureusement devoir vous congédier, j'ai encore mille choses à faire. Sachez que ma porte vous est grande ouverte si vous voulez papoter un peu, à moins que mes histoires vous ait endormi ! » lance-t-elle avec entrain. « Comme vous m'êtes sympathique, laissez-moi vous mettre en garde : les gens par ici ne sont pas toujours aussi sympathiques que ce qu'ils prétendent. Ou du moins, pas par pur générosité. Ce que vous dites à certains un jour pourra se retourner contre vous le lendemain ! Enfin, pas d'inquiétude, vos secrets seront à l'abri avec moi. »

Avec un petit éclat de rire, je me veux rassurante. « Vous n’êtes pas ennuyante et je passerais avant la reprise des cours… enfin, si j’ai le temps. » Quant aux rumeurs qu’elle abordait du bout des lèvres, je n’avais pas intention de lui en parler. Je ne confierais pas mes secrets à personne. Et puis, je vis depuis assez longtemps à Tenby pour savoir que Mrs Lloyd n’est pas une personne digne de confiance. J’avais peur que mon père sache. Peur de sa réaction même si mon père était plutôt ouvert d’esprit. Je ne pouvais m’empêcher d’être tétanisée par l'éventualité que j’aurais un jour à sortir de mon placard. J’en avais entendu des commentaires sur le fait que Dieu n’acceptait pas les gens comme moi au Paradis. Comme si c’était une question de choix. Si j’avais le choix, ce serait les hommes qui m’attireraient. Comment son Dieu pouvait-il m’avoir fait attiré par autres choses pour ensuite me punir? Cette question viendrait en temps et lieu.  « Ne vous inquiétez pas pour moi! » dis-je en faisant un clin d’œil. « Je suis assez grande pour me défendre contre ceux qui veulent savoir mes secrets. » Me levant et ramassant mon sac, je fis une petite référence en la remerciant avant de passer le seuil de la porte : « Merci beaucoup pour le thé Madame! »


   
Life is short. Break the rules, forgive quickly, kiss slowly, love truly, laugh uncontrollably and never regret anything that made you smile

   TON PSEUDO : MissPiggy ; TON ÂGE : 22 ans ; TON PERSONNAGE EST : un inventé ; CONNEXION : 12/7j ; DOUBLE-COMPTE : Aiden Holmes, Arabella Dot McCormack, Theodore C. Pembroke et William T. Hardy ; COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ? jean m’a pervertie ;UNE SUGGESTION POUR LE FORUM ? restez exactement comme vous êtes. Je vous aimes!

   Code pour le bottin :
   
Code:
<span class="pris">Luca Hollestelle </span> is Seren A. Vaughan
   


   
Fiche © Whispers down the lane
   Bannière © Poon

   

_________________

                     

       
« I can't keep quiet »
But no one knows me. No one ever will if I don’t say something, if I just lie still. Would I be that monster, scare them all away if I let them hear what I have to say. A one woman riot... I can’t keep quiet for anyone... anymore©️ .bizzle
       


Awards:
 


Dernière édition par Seren A. Vaughan le Sam 8 Aoû - 5:07, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Seren ♣ she had a way of seeing beauty in other even, and perhaps most, in the one who couldn't see it in themselves Lun 3 Aoû - 7:53


Re-re-re-...-re-re- bienvenue!

Cette beauté
Et je ne dis pas ça parce qu'elle est rousse

Prends beaucoup de plaisir à rédiger la fiche d'un personnage aussi intéressant! même si je sais qu'elle est déjà avancée puisque j'ai eu des extraits plus que croustillants en avant première What a Face
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Casanthony
TES DOUBLES : Le doux et tendre Miro
TON AVATAR : Wyatt Nash
TES CRÉDITS : Tag
TA DISPONIBILITE RP : Eirian;
RAGOTS PARTAGÉS : 3855
POINTS : 1203
ARRIVÉE À TENBY : 16/03/2014

ÂGE DU PERSONNAGE : 24 ans.
CÔTÉ COEUR : En couple avec Eirian, sa belle amie d'enfance.
PROFESSION : Ancien dealer, il a pris sa retraite après être sorti d'une cure forcée. Il est le nouveau gérant du Three Mariners.
REPUTATION : « J'avais l'habitude de le voir courir les jeunes femmes, mais maintenant, je suis forcée de constater qu'il semble s'être amélioré... Il est en couple depuis plusieurs mois déjà, ça stabilise forcément un homme… » Mrs Lloyd



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Seren ♣ she had a way of seeing beauty in other even, and perhaps most, in the one who couldn't see it in themselves Lun 3 Aoû - 20:11

Tiens, tiens  J'en connais une qui doit être aux anges! Rebienvenue! J'ai bien hâte de la découvrir enfin!  

_________________


I'm going to love you more than anyone.
I'm going to hold you closer than before. And when I kiss your soul, your body'll be free. I'll be there for you anytime. I'm going to love you more than anyone ..unbreakable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Penny, Thomas, Lenny, Rhys & Trystan
TON AVATAR : Johanna Brady
TES CRÉDITS : Mellow Bird (avatar) & petramaximoff (gifs) & Anaëlle (signature)
TA DISPONIBILITE RP : Libre (0/3)
En cours : Nate - Malone
A venir : Isla
RAGOTS PARTAGÉS : 3760
POINTS : 3219
ARRIVÉE À TENBY : 03/05/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ans. (03/05)
CÔTÉ COEUR : Fiancée à Kainoa. Elle va accoucher de leur premier enfant en Novembre. Un bonheur sans nuages ? Pas sûr... La demoiselle se sent un peu délaissée ces derniers temps.
PROFESSION : Elle n'a pas terminé la fac de droit, elle aimerait bien s'y remettre après la naissance de sa fille.
REPUTATION : Vous avez vu, elle a changé de nom ! Incroyable, pendant tout ce temps, elle en usait un faux pour échapper à son ex-mari... On se croirait dans une série américaine !



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Seren ♣ she had a way of seeing beauty in other even, and perhaps most, in the one who couldn't see it in themselves Lun 3 Aoû - 21:38

Re-Bienvenue

Je me répète mais ça promet

_________________

That's some type of love ❥ When the world's on fire, we won't even move. There is no reason if I'm here with you. When were old and gray And our faces changed, There won't be a moment, when my heart don't feel the same. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : MissPiggy
TES DOUBLES : Aiden Holmes, Théodore C. Pembroke, Victor I. Cartwright et William T. Hardy
TON AVATAR : Luca Hollestelle [aka the freakles queen]
TES CRÉDITS : avatar: James signature: Rang
TA DISPONIBILITE RP : Toujours disponible pour RP
[présentement avec un délai de 10 jours pour répondre]
RAGOTS PARTAGÉS : 2322
POINTS : 667
ARRIVÉE À TENBY : 21/07/2014

Flying higher than the sky
ÂGE DU PERSONNAGE : 19 ans (8 mai 1998)
CÔTÉ COEUR : Currently being fixed / feel trapped in her too-small closet
PROFESSION : Étudiante en cinéma / employée à la vidéothèque
REPUTATION : Elle vient de revenir de Paris. Quelle merveilleuse aventure elle doit avoir vécue! Elle semble plus heureuse, non?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Seren ♣ she had a way of seeing beauty in other even, and perhaps most, in the one who couldn't see it in themselves Mar 4 Aoû - 4:02

Édith: je suis déçue de ne pas avoir un accueil par ma Lawrence!
Pour cette raison, tu vas dormir sur le sol et je prendrais le canapé...
Oh! Non! T'es trop adorable bon! Je m'excuse!
Merci cocotte! Et Lawrence aura le lit... Seren dormira au sol à ses pieds! elle se propose même pour mordre les orteils de tous les vilains Clément au monde

Antho Merci! J'ai hâte aussi de pouvoir aller te chercher un lien avec elle!

Spencer Merci! En espérant aussi que l'on puisse avoir un lien!



_________________

                     

       
« I can't keep quiet »
But no one knows me. No one ever will if I don’t say something, if I just lie still. Would I be that monster, scare them all away if I let them hear what I have to say. A one woman riot... I can’t keep quiet for anyone... anymore©️ .bizzle
       


Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : arwiie
TES DOUBLES : Faith S. Swanson
TON AVATAR : Felicity Jones
TES CRÉDITS : coclico & anesidora
TA DISPONIBILITE RP : disponible ♥️
RAGOTS PARTAGÉS : 6086
POINTS : 1454
ARRIVÉE À TENBY : 21/08/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 33 ans
CÔTÉ COEUR : Tout juste mariée à Jimmy Muray et heureuse dans son couple, bien qu'elle craint qu'ils n'aient été trop rapides
PROFESSION : Danseuse à Londres et professeur de danse classique au conservatoire de Tenby


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Seren ♣ she had a way of seeing beauty in other even, and perhaps most, in the one who couldn't see it in themselves Mar 4 Aoû - 10:37

Je me rattrape
Lawry ne peut pas faire ça, il y a aura toujours une petite place dans ses draps

_________________

◘ I could drag you from the ocean I could pull you from the fire and when you're standing in the shadows I could open up the sky and I could give you my devotion until the end of time and you will never be forgotten with me by your sidehurts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Seren ♣ she had a way of seeing beauty in other even, and perhaps most, in the one who couldn't see it in themselves Mar 4 Aoû - 18:43

rebienvenue toi
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Seren ♣ she had a way of seeing beauty in other even, and perhaps most, in the one who couldn't see it in themselves Mer 5 Aoû - 10:38

Rebienvenue ma belle
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : black roses. (ludi).
TES DOUBLES : laze..
TON AVATAR : logan lerman.
TES CRÉDITS : captain. (+) blasphemy.
TA DISPONIBILITE RP : open.
2/4.
(liam, lawry, dylan) + callum.
RAGOTS PARTAGÉS : 3828
POINTS : 722
ARRIVÉE À TENBY : 29/08/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 19 ans (13.03.1997).
CÔTÉ COEUR : amoureux de Lawrence qu'il essaye d'oublier entre les draps d'autres filles.
PROFESSION : étudiant en double cursus arts et photographie, employé à la boutique d'antiquité et se cherche un travail rapportant plus.
REPUTATION : le pauvre petit.. s'il a perdu sa mère il y a quelques années, voilà que son père l'abandonne. ce n'est pas si surprenant qu'un gamin aussi attentionné finisse ainsi.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Seren ♣ she had a way of seeing beauty in other even, and perhaps most, in the one who couldn't see it in themselves Mer 5 Aoû - 14:08

Lawrence O. Hardy a écrit:
Lawry ne peut pas faire ça, il y a aura toujours une petite place dans ses draps
Même pas une place pour Clément ? Arrow

Toi, je t'aime pas, t'approche pas trop de ma Lawry
Sinon, re ma belle Hâte de faire un rp à trois, ça pourrait donner

_________________


UN BAISER, ET CE FUT TOUT.
Alors j'enfile une veste et un verre de vodka et tant pis si j'empeste la trouille et le tabac. Je danse jusqu'à rire. La nuit, la vie est moins pire. J'ai moins peur, à vrai dire, des vampires que de ton souvenir. Et on s'en fout de nos raisons, la nuit se pose moins de questions.©️.blasphemy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : MissPiggy
TES DOUBLES : Aiden Holmes, Théodore C. Pembroke, Victor I. Cartwright et William T. Hardy
TON AVATAR : Luca Hollestelle [aka the freakles queen]
TES CRÉDITS : avatar: James signature: Rang
TA DISPONIBILITE RP : Toujours disponible pour RP
[présentement avec un délai de 10 jours pour répondre]
RAGOTS PARTAGÉS : 2322
POINTS : 667
ARRIVÉE À TENBY : 21/07/2014

Flying higher than the sky
ÂGE DU PERSONNAGE : 19 ans (8 mai 1998)
CÔTÉ COEUR : Currently being fixed / feel trapped in her too-small closet
PROFESSION : Étudiante en cinéma / employée à la vidéothèque
REPUTATION : Elle vient de revenir de Paris. Quelle merveilleuse aventure elle doit avoir vécue! Elle semble plus heureuse, non?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Seren ♣ she had a way of seeing beauty in other even, and perhaps most, in the one who couldn't see it in themselves Mer 5 Aoû - 14:43

Law: s'il n'y a pas de place pour Clément C'est mieux avec cette tronche!

Merci Grace et Sohel!

Clément: Je m'en approcherais pas le jour ou tu vas réaliser qu'elle est dingue de toi! Pour l'instant, elle est ma miennne! Sinon j'avoue que j'ai hâte de faire un sujet à trois (ou juste à deux)

_________________

                     

       
« I can't keep quiet »
But no one knows me. No one ever will if I don’t say something, if I just lie still. Would I be that monster, scare them all away if I let them hear what I have to say. A one woman riot... I can’t keep quiet for anyone... anymore©️ .bizzle
       


Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : arwiie
TES DOUBLES : Faith S. Swanson
TON AVATAR : Felicity Jones
TES CRÉDITS : coclico & anesidora
TA DISPONIBILITE RP : disponible ♥️
RAGOTS PARTAGÉS : 6086
POINTS : 1454
ARRIVÉE À TENBY : 21/08/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 33 ans
CÔTÉ COEUR : Tout juste mariée à Jimmy Muray et heureuse dans son couple, bien qu'elle craint qu'ils n'aient été trop rapides
PROFESSION : Danseuse à Londres et professeur de danse classique au conservatoire de Tenby


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Seren ♣ she had a way of seeing beauty in other even, and perhaps most, in the one who couldn't see it in themselves Jeu 6 Aoû - 15:16

Seren A. Vaughan a écrit:

Clément: Je m'en approcherais pas le jour ou tu vas réaliser qu'elle est dingue de toi!  

Très bien dit! What a Face

Et le sujet à trois viendra, obligé!

_________________

◘ I could drag you from the ocean I could pull you from the fire and when you're standing in the shadows I could open up the sky and I could give you my devotion until the end of time and you will never be forgotten with me by your sidehurts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, deborah, nate, jesse & yevgeniya
TON AVATAR : béatrice martin
TES CRÉDITS : shyia (avat) penny (gif signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 2545
POINTS : 3968
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (09.04.90)
CÔTÉ COEUR : amoureuse de rhys
PROFESSION : tutrice à l'université de swansea
REPUTATION : elle commence à être un peu mieux, non ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Seren ♣ she had a way of seeing beauty in other even, and perhaps most, in the one who couldn't see it in themselves Ven 7 Aoû - 21:22

Avec un peu de retard, rebienvenue sur le forum avec cette belle demoiselle

La fille du pasteur ? Elle a l'air bien élevée, équilibrée et bonne à l'école. Ma foi, que demander de plus à une petite de son âge ? Et puis, sa petite crise d'adolescence n'est pas grand chose par rapport à ce qu'on a pu voir dans les parages, vous me direz… Ce n'est pas plus mal ! Seren reste bien sympathique malgré la tragédie qu'elle vient de vivre et sa présence est toujours aussi agréable. Bienvenue chez les  Miss Marple !

Tu connais la maison ! Bon jeu avec ce nouveau perso

_________________


« high hopes »
You could be my unintended choice to live my life extended, you could be the one I'll always love, you could be the one who listens to my deepest inquisitions .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : MissPiggy
TES DOUBLES : Aiden Holmes, Théodore C. Pembroke, Victor I. Cartwright et William T. Hardy
TON AVATAR : Luca Hollestelle [aka the freakles queen]
TES CRÉDITS : avatar: James signature: Rang
TA DISPONIBILITE RP : Toujours disponible pour RP
[présentement avec un délai de 10 jours pour répondre]
RAGOTS PARTAGÉS : 2322
POINTS : 667
ARRIVÉE À TENBY : 21/07/2014

Flying higher than the sky
ÂGE DU PERSONNAGE : 19 ans (8 mai 1998)
CÔTÉ COEUR : Currently being fixed / feel trapped in her too-small closet
PROFESSION : Étudiante en cinéma / employée à la vidéothèque
REPUTATION : Elle vient de revenir de Paris. Quelle merveilleuse aventure elle doit avoir vécue! Elle semble plus heureuse, non?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Seren ♣ she had a way of seeing beauty in other even, and perhaps most, in the one who couldn't see it in themselves Ven 7 Aoû - 21:34

Merci! Merci! Merci! Merci! Merciiii!

_________________

                     

       
« I can't keep quiet »
But no one knows me. No one ever will if I don’t say something, if I just lie still. Would I be that monster, scare them all away if I let them hear what I have to say. A one woman riot... I can’t keep quiet for anyone... anymore©️ .bizzle
       


Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Seren ♣ she had a way of seeing beauty in other even, and perhaps most, in the one who couldn't see it in themselves

Revenir en haut Aller en bas

Seren ♣ she had a way of seeing beauty in other even, and perhaps most, in the one who couldn't see it in themselves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: Duck, duck, goose :: The early bird catches the worm-