AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

ANA ∇ I let myself go.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: ANA ∇ I let myself go. Sam 4 Juil - 18:06

ana ∞ mathys
Mathys avait rarement bu comme ça. Ou plutôt, il n'avait jamais autant bu tout seul ! En général Kainoa était là pour veiller sur lui, lui qui ne buvait presque jamais. En fait Mathys ne se souvenait même pas de l'avoir vu saoul une seule fois dans sa vie. Il avait essayé de le convaincre plusieurs fois mais Kainoa restait toujours impassible et hyper responsable. C'était peut-être mieux vu les quantités d'alcool que Mathys ingurgitait ensuite et les conneries qu'il ne faisait pas grâce à la surveillance de son ami... Ce soir cependant, personne pour le surveiller. Comme souvent, le soir, Ana était partie travailler. Ce foutu boulot... Mathys le supportait de moins en moins bien mais ne pouvait pas lui dire clairement. Après tout il avait accepté et devait assumer ce choix... même s'il avait été fait à contre cœur. Il ne pouvait s'empêcher de penser au pire, de se dire qu'il allait lui arriver malheur. En faisant les cents pas, Mathys était tombé sur quelques bouteilles de vodka, par hasard... Bon d'accord, il avait dû ouvrir le placard avant qu'elles ne lui sautent dessus par hasard encore une fois.
Il hésita, mais finalement se dit que ça l'aiderait à passer le temps. Il n'avait pas prévu de boire autant à la base... mais le temps passait lentement, et lui il oublia bien vite de compter les verres.
Ce fut Kainoa qui fit les frais de cette petite beuverie improvisée. Effectivement, Mathys avait fini par s'écrouler sur son lit en attrapant son téléphone pour se plaindre à son ami. Ana n'était pas là. Ana ne rentrait pas. Ana, Ana, Ana... Elle l’obsédait de cette manière tous les soirs où elle n'était pas là, c'en était inquiétant !
Au fil de la soirée, il apprit des choses qui ne lui plurent pas du tout. Kainoa savait pour le boulot d'Ana – et probablement depuis plus longtemps que lui. Il savait même où elle travaillait ! Ca l'avait vraiment vexé, il avait tanné Kainoa pour qu'il lui révèle son lieu de travail. Mais le garçon n'avait jamais rien dit, il était plutôt venu veiller sur Mathys avant le boulot, car ce dernier ne se sentait plus très bien.
Probablement qu'Ana avait fini par rentrer à son tour. Seulement Mathys s'était lourdement endormi et n'avait rien entendu.

Au réveil ; trou noir. Mathys avait à peine ouvert les yeux qu'il dût les refermer, il y avait trop de lumière dans cette foutue chambre. Un mal de crâne immense et l'impossibilité de se souvenir de sa soirée. Pourquoi s'était-il mis dans cet état, déjà ? Par déduction, il pensa à Ana et à son boulot. A part ça... Il ne se souvenait plus s'être servi de son portable ni même d'avoir vu Kainoa. Il avait toujours quelques bribes en tête, d'habitude. Mais là c'était vraiment le néant. Et le mal de crâne était plus intense que d'habitude également, signe qu'il y avait peut-être été un peu plus fort que d’accoutumé. Si sa mère le voyait... Elle aurait probablement mis la musique à fond pour le faire regretter sa cuite monumentale ! Ce n'était parfois pas plus mal d'avoir déménagé, tiens.
Une fois qu'il s'était plus ou moins accommodé du mal de crâne, il attrapa son portable pour vérifier qu'il n'avait dit de conneries à personne. Autant dire que Mathys ne fut pas déçu ! Il relut sa conversation avec Kainoa et se souvint de quelques détails de cette soirée. Il se souvint que lui, il savait. Son pote savait, alors qu'il ne devait pas avoir de lien direct avec Ana, et lui, son colocataire, pouvait bien aller se faire foutre ! Ca l'énerva. Il n'aimait pas être laissé de côté.
Soudain pris d'une motivation incroyable, il se releva, portable en mains, pour aller réveiller Ana. Il débarqua dans sa chambre sans réel ménagement, prêt à gueuler.

« Pourquoi Kainoa pourrait savoir où tu bosses et pas moi ?! Depuis quand il est plus important que moi ?! » C'était clairement l'impression qu'il avait.
La motivation passée... Mathys retrouva son mal de crâne rapidement. Il grimaça et se frotta le front. « Mh bordel... trop de lumière dans cet appart de merde. » Ce n'était plus trop convaincant, du coup...
Code by Silver Lungs


Dernière édition par Mathys Penrod le Lun 13 Juil - 1:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, nate, lizzie, deborah, jesse y yevgeniya
TON AVATAR : stephanie sigman
TES CRÉDITS : penny (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 5114
POINTS : 3156
ARRIVÉE À TENBY : 16/09/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (26.09.89)
CÔTÉ COEUR : casada con caleb
PROFESSION : narcotraficante
REPUTATION : la cualquiera mexicana



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: ANA ∇ I let myself go. Dim 5 Juil - 13:56

Do me a favour, stop asking questions!
Curiousity becomes a heavy load,
Too heavy to hold, too heavy to hold.

La nuit fut longue et pleine de rebondissements. D'abord quelques rencontres au bar pour finalement terminer dans les rues, devant les boites de nuit… En somme, une nuit à se balader dans tout Tenby et ses environs, une nuit où on ne se repose pas et où le sommeil devient nécessaire. Les quelques messages quasiment monosyllabiques de Mathys m'ont bien fait rigoler même si j'ai un peu peur de l'état dans lequel je vais retrouver l'appartement en rentrant. Étonnemment, quand je passe la porte d'entrée aux environs des trois heures du matin, il n'y a rien qui traîne. Je trouve en effet ma bouteille de tequila dans un sac poubelle, vide, mais je m'en amuse plus qu'autre chose. Même la couverture sur le canapé est remise correctement, ce qui me laisse penser que Mathys a dû inviter quelqu'un et que ce quelqu'un a fait un coup de ménage avant de partir. Parfait ! Ce qui est fait n'est plus à faire et ainsi, je pars me coucher l'esprit tranquille et le coeur léger après avoir vérifié que Mathys est lui-même en train de dormir dans sa chambre et pas en train de nous faire un coma éthylique au milieu de la salle de bain.
Pas encore fatiguée, je mets un certain temps avant de trouver le sommeil si bien que quand Mathys débarque dans ma chambre dans la matinée, je ne suis pas du tout reposée. Quand j'entends un bruit de pas dans ma chambre, je me redresse en mode automatique les yeux fermés, presque prête à attaquer s'il y a un quelconque danger, mais comme c'est la voix du gallois qui retentit dans mes oreilles, je me laisse retomber lourdement sur l'oreiller. C'est bien la première fois que Mathys ose me réveiller d'une façon aussi brutale et je comprends que je ne vais pas pouvoir y échapper. J'écoute ce qu'il a à dire et je relève la couverture jusqu'au dessus de ma tête, pas prête pour une confrontation de cet ordre jusqu'à ce que je comprenne finalement les mots du garçon. Je me redresse à nouveau, pas vraiment de meilleure humeur et je ricane en voyant le vendeur grimacer comme ça. C'est un juste retour de karma ! Il n'avait qu'à pas me réveiller aussi brutalement. Assise dans mon lit, je m'appuie contre le mur, me frotte les yeux et reprends après un bâillement inopportun.  
« Mais de quoi tu parles, cariño ?! Kainoa est pas plus important que toi ! Pourquoi tu dis ça ? » Et là, je réalise. « Attends, quoi ?! Déjà, comment tu sais que Kainoa est au courant ? »

Ca ne sert à rien de nier et de dire que j'ai pas la moindre idée de ce dont il parle. J'ai dit au Baxter ce que je faisais parce que je n'avais pas le choix, je l'ai croisé alors que j'étais en train d'attendre un client et je n'ai pas pu mentir sur mes activités même si je ne lui ai rien dit explicitement, mais je lui ai bien fait comprendre qu'il ne devait en parler à personne. Certes, il sait que Mathys est au courant, mais ce n'est pas une raison pour lui dire que lui aussi, est au courant. Et puis déjà, comment en sont-ils venus à parler de moi et de mon travail ? L'état de demi-sommeil dans lequel j'étais n'est plus et je peux même dire que je suis bien plus en forme maintenant que la colère monte en moi. Je me lève d'un coup sec, laissant au Penrod le loisir d'admirer le shorty et le débardeur qui me servent de pyjama, j'attrape une boite de cachets dans mon sac à main que je lance à Mathys avant de retourner m'assoir dans mon lit.
« Tiens, c'est de l'aspirine. Quelle idée de boire tout seul, pourquoi t'as fait ça ? »

Ce n'est pas parce que je suis agacée du réveil qu'il me fait subir que j'aime voir le garçon souffrir de sa gueule de bois.

_________________

Varium et mutabile semper femina

There are worse things I could do, than go with a boy or two. Even though the neighborhood thinks I'm trashy, and no good, I suppose it could be true, but there are worse things I could do. I could flirt with all the guys, smile at them and bat my eyes. Press against them when we dance, make them think they stand a chance, then refuse to see it through, that's a thing I'd never do. But to cry in front of you, that's the worst thing I could do.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: ANA ∇ I let myself go. Lun 13 Juil - 1:47

ana ∞ mathys
Ana ne sembla pas apprécier le réveil en fanfare que lui proposait Mathys. Qui aimerait se faire réveiller de la sorte, aussi ? D'autant qu'elle devait être rentrée assez tard, en tout cas il ne l'avait pas entendue faire un seul bruit cette nuit. Vue la manière dont il s'était écroulé dans son lit, ça n'était pas vraiment étonnant... Il n'aurait pas entendu un concert de metal dans son propre salon, en fait. Elle sembla mettre un certain temps avant de comprendre ce qu'il disait. C'était compréhensible, il la prenait un peu de court. Sa colocataire avait beau lui dire que Kainoa n'était pas aussi important, Mathys ne la croyait pas. La vie l'avait rendu un peu paranoïaque quant à ses relations, et croire les autres... c'était quelque chose de très compliqué. D'autant plus quand il avait des preuves aussi flagrantes que celle qu'il avait ; à savoir les quelques messages de meilleur ami. « Je le sais, c'est tout. » Son but n'était pas d'enfoncer son ami en le dénonçant... quoiqu'il le faisait un peu.
Il regarda la jeune femme se relever et attrapa l'aspirine au vol. Mathys la remercia tout bas et en prit quelques unes – ce ne serait sans doute pas de trop. Il se posa ensuite sur le lit d'Ana en soupirant. Pourquoi avait-il bu tout seul ? Comme d'habitude. Il s'était juste emporté un peu trop cette fois. Mathys haussa les épaules. « Pourquoi j'ai bu, à ton avis ? Tu faisais quoi hier soir ? Tu bossais. J'te laisse faire le lien. » Il ne voulait en aucun cas la rendre responsable de cette gueule de bois... mais un peu quand même.

Le garçon finit par s'allonger au pied du lit, ferma les yeux. Il avait soudainement perdu l'envie de gueuler ; mais pas celle de demander des explications. « Il est plus important qu'moi... Tout le monde est plus important que moi. » Il les rouvrit et tourna la tête vers la Mexicaine. « Je t'en veux vraiment Ana. Il sait plus de choses que moi. Pourquoi est-ce qu'il a le droit de savoir ? J'suis sûr qu'il a su ton boulot avant moi, tiens. » Et ça l'énervait vraiment. Qu'il en sache plus, qu'il le sache avant... Lui faisait-elle davantage confiance qu'à lui ? Il fallait avouer que Mathys ne pourrait probablement pas s'empêcher d'aller la voir, s'il savait où elle bossait... mais ça il n'allait pas lui dire, hein. « Je sais plus comment on en est venus à parler de ça... j'savais même plus qu'on avait parlé de toi, ce matin. Faut jamais avoir son portable quand on boit... » Même si pour le coup ça lui avait permis d'apprendre quelques informations non négligeables. « Tu crois que ça fait plaisir, de voir qu'on te remplace ? Bientôt il viendra vivre dans ma chambre ou ça se passe comment ? » Ce n'était pas vraiment à Kainoa qu'il en voulait.
Mathys finit par se redresser, se mettant en tailleur face à elle. Cette fois il paraissait davantage triste qu'énervé. « Sérieusement... pourquoi... ? T'avais dit que tu me cacherais plus rien. Tu l'as promis ! »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, nate, lizzie, deborah, jesse y yevgeniya
TON AVATAR : stephanie sigman
TES CRÉDITS : penny (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 5114
POINTS : 3156
ARRIVÉE À TENBY : 16/09/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (26.09.89)
CÔTÉ COEUR : casada con caleb
PROFESSION : narcotraficante
REPUTATION : la cualquiera mexicana



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: ANA ∇ I let myself go. Mer 15 Juil - 23:39

Do me a favour, stop asking questions!
Curiousity becomes a heavy load,
Too heavy to hold, too heavy to hold.

Il le sait, mais ne veut pas se donner la peine de me donner des explications sur la façon dont il a pris connaissance de ça. Je secoue la tête et me résigne doucement au fait que je ne vais pas en apprendre plus à ce sujet. Probablement que l'invité mystère qui a fait du rangement dans l'appartement était Kainoa car je doute que ce soit Mathys qui se soit donné la peine de ranger les bouteilles vides et tout le reste, surtout vu l'ampleur de sa gueule de bois. Un simple rayon de lumière à le même effet sur Mathys que sur un vampire – pas de Twilight, soyons d'accord. Je suis énervée de me faire réveiller par un Mathys de mauvaise humeur et j'aimerais répliquer sèchement et lui ordonner de dégager de là. Mais aussitôt que je le vois s'assoir et que j'entends le son de sa voix, je ne peux que m'en vouloir d'avoir pensé ne serait-ce qu'une seconde à lui répondre avec véhémence. Il est tout ce qu'il me reste, comment pourrais-je me montrer dure avec lui ? C'est simple, je ne le peux pas. Alors ça me brise le coeur quand il me fait comprendre la raison de son excès d'alcool et je baisse la tête, lâche dans un soupire quasi inaudible « Mathys… » avant de secouer la tête et de m'approcher de lui. « Lo siento. » Toute la colère s'est volatilisée jusqu'au moindre iota et quand j'arrive à son niveau je lui prends doucement les mains et j'esquisse un sourire sans joie. Il s'allonge, ferme les yeux et je l'écoute parler, tandis que je cherche déjà mentalement les bons mots pour le rassurer et pour lui faire comprendre l'importance qu'il a pour moi. Il est mon monde à présent et ne s'en rend même pas compte. Ne peut-il pas simplement se remémorer à quel point j'étais prête à aller pour lui ? A quel point la fureur s'était emparée de moi alors que je l'imaginais avec son parasite de petit-ami…? Par le passé, jamais je n'avais été violente avec quelqu'un pour une raison aussi futile car jamais je n'avais ressenti ce que je ressens pour le Penrod. Mais ça… Peut-être qu'il ne l'a toujours pas saisi et il va falloir y remédier. Je garde sa main dans la mienne alors qu'il rouvre les yeux en me regardant et d'un regard empli de peine qui me ferait vaciller si je n'étais pas assise sur mon lit.
« C'est faux ce que tu dis. Tu es le plus important, quoi qu'il arrive. »

Il poursuit et je comprends alors que tout à commencé avec une histoire de téléphone portable. Pas étonnant finalement… C'est vrai que j'ai reçu des textos du garçon alors ce n'est pas si surprenant qu'il ait également contacté le Baxter. Et quand Mathys continue sur sa lancée, je me demande finalement si les effets de l'alcool sont encore présents ou pas. Je secoue la tête, pas certaine d'avoir entendu ce qu'il vient de dire et quand je comprends qu'il est sérieux, j'hésite à lui mettre une gifle pour lui remettre les idées en place. Je me retiens de justesse et je parviens à m'adoucir pour reprendre plus calmement.
« Ok, Mathys, je vais tout t'expliquer. Si Kainoa sait ce qu'il sait, ce n'est pas parce que je le voulais, d'accord ? Il m'est tombé dessus un soir alors que j'attendais un client, justement. Il venait de ramener son père je crois et ensuite il attendait son frère, enfin bref, au début je ne l'ai pas reconnu et pour tout te dire, il a failli faire la rencontre d'El Matador. »

Je lève les yeux au ciel en repensant à ce fidèle couteau dont Mathys a lui fait la connaissance contre son grès.
« Après le client s'est pointé et j'ai été obligé de dire ce que je faisais à Kai. Je t'assure que tu as été le premier au courant et si j'avais eu le choix, je ne lui en aurais jamais parlé. Il n'est pas plus important que toi, tu dois me croire sur ce point, querido. »

C'est sincère et j'espère que Mathys va finir par me croire, qu'il va finir par comprendre qu'à côté, les autres ne représentent pas grand chose, qu'il est comme ma famille, sauf que lui, je l'aime, contrairement à ma génitrice et à ma soeur. Il se redresse finalement et je me penche vers lui pour le prendre dans mes bras un moment. Je déteste tellement le voir dans cet état de tristesse que si je pouvais, je continuerais à le serrer dans mes bras jusqu'à plus possible. Quand je me recule, j'en profite pour embrasser sa joue tendrement et me redresser. Cette fois, c'est pour reprendre sur un sujet délicat.
« Je sais… Je te l'avais promis, et je suis désolée. Et c'est pour ça que j'ai quelque chose d'autre à t'annoncer. Mais avant, il faut que tu me croies quand je te dis que tu es le plus important pour moi, de accuerdo ? Tu es tout ce qu'il me reste… Et puis, depuis que Demian est… Tu es tout mon monde, maintenant. »


_________________

Varium et mutabile semper femina

There are worse things I could do, than go with a boy or two. Even though the neighborhood thinks I'm trashy, and no good, I suppose it could be true, but there are worse things I could do. I could flirt with all the guys, smile at them and bat my eyes. Press against them when we dance, make them think they stand a chance, then refuse to see it through, that's a thing I'd never do. But to cry in front of you, that's the worst thing I could do.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: ANA ∇ I let myself go. Mer 22 Juil - 1:05

ana ∞ mathys
Ana sembla touchée par son petit discours et par ses craintes. C'était étonnant qu'elle ne s'énerve pas après un tel réveil en fanfare et les propos stupides qui sortaient de la bouche de Mathys. A la place elle s'approcha de lui. C'était bête mais Mathys se sentait toujours mieux quand la jolie Mexicaine était proche et qu'elle lui parlait aussi doucement. Ca ne suffit malheureusement pas à le calmer. C'était un peu égoïste, mais il voulait être le plus important dans la vie d'Ana. Alors qu'elle-même ne pouvait pas l'être dans la sienne – même si elle devait être à ce jour l'AMIE la plus importante qu'il ait, et encore il ne la définissait pas vraiment comme une amie. Elle avait beau lui dire que c'était le cas, que c'était lui, il avait encore et toujours besoin de preuves. Il fallait avouer que depuis que sa mère n'était plus là à le couver... Mathys souffrait d'un certain manque d'affection. Manque d'affection qu'il comblait parfois en dormant avec la belle, ou bien en l'enlaçant plus que d'habitude. Ca dépendait des jours en fait, or en ce moment il n'était pas au mieux puisque n'avait pas encore réglé les choses avec Iwan – ce qui avait également facilité son envie d'alcool la veille. « Pas aussi important que Kainoa, visiblement. » qu'il répéta en grimaçant, décidément trop têtu pour changer d'avis aussi facilement.

Elle lui expliqua finalement pourquoi Kainoa était au courant. Les yeux fermés pour ne pas percevoir toute cette foutue lumière, il chercha à voir si c'était plausible ou non. Arf... non il avait trop mal à la tête pour réfléchir, en fait. De toute façon Ana n'avait aucun intérêt à lui mentir et il lui semblait avoir lu dans ses messages qu'effectivement Kainoa n'aurait pas dû être au courant. C'était rassurant, d'un coup. « C'est vrai ce que tu dis ? » Il se redressa pour la regarder dans les yeux et sourit lorsqu'elle le prit dans ses bras. « Tu sens bon... » Il posa sa tête sur son épaule et ferma les yeux de nouveau, profitant de cette courte étreinte qu'elle lui offrait. Autant Mathys savait être un homme et gérer plein de choses, autant il savait aussi faire l'enfant – même si ça n'était vraiment pas fait exprès. Il sourit à nouveau à son petit bisou puis lui en fit un également.

Mathys grimaça cependant lorsqu'elle reprit un air plus sérieux. Ca sentait mauvais... Et en effet, ses mots n'annonçaient rien de bon. Il fronça les sourcils. « Quoi ? Qu'est-ce que t'as à m'annoncer ? » Il se mit tout de suite sur la défensive puis tenta de faire le rapprochement avec son ami. « Un truc sur Kainoa ? » Après tout, c'était de lui que les deux jeunes gens étaient en train de parler. Malgré tout quand elle mentionna le prénom de Demian, il s'adoucit un peu à son tour et attrapa sa main. « Je sais que c'est dur sans lui... Et que je te facilite pas la tâche... » Il soupira et respira profondément. « Pardon. Dis-moi ce que tu as à m'annoncer. »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, nate, lizzie, deborah, jesse y yevgeniya
TON AVATAR : stephanie sigman
TES CRÉDITS : penny (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 5114
POINTS : 3156
ARRIVÉE À TENBY : 16/09/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (26.09.89)
CÔTÉ COEUR : casada con caleb
PROFESSION : narcotraficante
REPUTATION : la cualquiera mexicana



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: ANA ∇ I let myself go. Jeu 23 Juil - 12:35

Do me a favour, stop asking questions!
Curiousity becomes a heavy load,
Too heavy to hold, too heavy to hold.

C'est agaçant de faire face à Mathys quand ce dernier est au plus bas de son estime de soi, persuadé que son ami a plus d'importance à mes yeux que lui. Foutaises ! Mathys est le seul a m'avoir vu pleurer. Il est le seul auprès duquel je suis allée chercher du réconfort quand j'en avais besoin. Et par réconfort, je n'entends que ce qu'il est en mesure de pouvoir m'offrir, pas plus. J'aurais aimé que le gallois me croit sur parole sans que j'aie à lui raconter l'histoire avec Kainoa, mais visiblement, il lui en faut plus pour pouvoir me croire et autant dire que c'est frustrant. Ce n'est pas le fait de raconter la rencontre avec l'ami de Mathys qui me dérange, mais plus le fait qu'il ait des doutes sur mes sentiments à son égard. Ne suis-je donc pas assez expressive ?! Je fais la moue un instant, mais je me rapproche du gallois et je lui explique la raison pour laquelle l'étudiant en astrophysique en sait plus à propos de mon travail. Finalement, il a l'air de me croire et je souris, sincère, avant de répondre à sa question.
« Pourquoi je te mentirais ? Te quiero más que nadie, Mathys. »

J'espère que cette fois le Penrod est convaincu pour de bon et sa réflexion qui suit quand je l'enlace me faire rire.
« Toi tu sens la téquila. » Ajoute-je pour le taquiner.  

Malheureusement, je ne vais pas pouvoir le taquiner continuellement parce qu'après cette conversation et ma promesse de tout lui dire, je ne peux plus reculer. Je dois lui dire que la relation que j'entretiens avec son meilleur ami a pris un tournant radical il y a peu de temps. Je ne suis pas à l'aise à cette idée car j'ai peur que le Penrod se remette à penser qu'il n'est pas mon préféré. Au fond, je chéris ce petit espoir qu'il prenne la nouvelle sans faire de drame et sans m'en vouloir ou sans en vouloir à Kainoa. Autant dire que je ne veux pas mettre un froid entre les deux jeunes hommes ni même m'immiscer dans leur relation – même si ça, je l'ai fait dès le jour où j'ai emménagé avec Mathys. Ce dernier ne met pas longtemps à faire le rapprochement entre ce que j'ai à lui avouer et son ami et quand il me demande si ça concerne Kainoa, je hoche la tête doucement. J'ai l'impression qu'il est prêt à s'enflammer, mais quand j'évoque Demian, j'ai l'impression qu'il s'adoucit et il va jusqu'à me prendre la main. Espérons qu'il ne la lâche pas de dégoût une fois que j'aurais fait table rase.
« Je ne considère pas vivre avec toi comme un tâche, cariño, mais c'est vrai qu'il me manque souvent. »

Et je ne peux m'empêcher d'angoisser à l'idée d'être la prochaine à passer sous les barreaux. Je secoue la tête pour ne plus penser avec autant de pessimiste et me concentrer sur ce que je m'apprête à dire au jeune homme. Je me mords la lèvre, car même si je ne fais rien de mal, que je suis une célibataire pas prête à m'engager de nouveau dans une relation sérieuse et que Kainoa voit les choses du même oeil, je ne peux m'empêcher d'être légèrement gênée de parler de ça avec mon colocataire. Je me lance enfin d'une voix blanche.
« J'ai couché avec Kai. »
J'ai beau être indépendante et faire ce que je veux, je ne peux pas nier que l'opinion du gallois compte beaucoup et que sa réaction aura son poids pour la suite des événements.  
« Je sais que tu le considères comme ton frère et que tu l'adores… C'est pour ça qu'on voulait pas te cacher ça. »

_________________

Varium et mutabile semper femina

There are worse things I could do, than go with a boy or two. Even though the neighborhood thinks I'm trashy, and no good, I suppose it could be true, but there are worse things I could do. I could flirt with all the guys, smile at them and bat my eyes. Press against them when we dance, make them think they stand a chance, then refuse to see it through, that's a thing I'd never do. But to cry in front of you, that's the worst thing I could do.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: ANA ∇ I let myself go. Lun 3 Aoû - 2:51

ana ∞ mathys
Mathys préféra croire Ana plutôt que de chercher la petite bête... en temps normal il aurait été un peu plus chiant sûrement mais là, son mal de tête l'empêcha d'aller trop loin. De toute façon... pourquoi mentirait-elle ? La Mexicaine n'avait pas pour habitude de le faire. La preuve : elle n'avait pas cherché à cacher son aversion pour le libraire et l'avait même faite éclater au grand jour sans trop se soucier du reste. « Moi aussi je t'aime. En plus c'est cool avec toi, j'apprends une nouvelle langue. » dit-il, un peu taquin. S'il se permettait de plaisanter, ça voulait dire qu'il n'était pas aussi mal que ça. Et qu'il faisait également des efforts pour ne pas être trop désagréable... bon, ça c'était peut-être un peu raté en sachant la façon dont il avait réveillée Ana... « Ca pue la tequila... » Il fit la moue. « Ca veut dire que je pue ? » Il n'aimait même pas cet alcool-là... mais c'était ce qu'on trouvait de mieux dans cette maison parce qu'Ana adorait ça. « D'ailleurs, faudra en racheter je crois. » Il avait envie de vomir rien qu'en repensant au goût de cette boisson... eurk. C'avait l'avantage de le saouler vite, au moins !

Le vendeur avait visiblement vu juste ; ce qu'elle devait lui annoncer concernait Kainoa. Quelques idées lui vinrent en tête mais il n'eut pas le temps d'y réfléchir vraiment car elle parla aussi de Demian. Le départ de ce dernier avait eu le même effet sur Ana que le départ de Siwan sur Mathys... alors il comprenait parfaitement, et s'était promis de la soutenir dans cette épreuve. Ce pour quoi il s'était largement radoucit et avait pris sa main dans la sienne. Il sourit tristement lorsqu'elle affirma que ce n'était pas une corvée que de vivre avec lui. Il en doutait... mais puisqu'elle le disait ! « Ca me fait de la peine de savoir qu'il te manque à ce point. Mais je suis fier que tu tiennes le coup. » Heureusement qu'ils étaient deux pour ça. Au début ils avaient plutôt évité de s'adresser la parole, suite à ces deux départs précipités. Mais finalement, ils avaient compris qu'à deux ils étaient bien plus forts. Le fameux jour où elle lui avait avoué son métier...
« J'ai couché avec Kai. » Bam. Il ne s'était pas préparé à ça... Mathys savait qu'Ana avait des vues sur lui et s'en était souvent amusé... mais de là à ce que les choses se réalisent pour de vrai ? Au fond ça ne le regardait pas et il n'avait pas son mot à dire... mais Kainoa était comme son frère, et Ana très importante pour lui. Pourquoi ne pas se réjouir, alors ? Parce qu'il ne voulait pas que les choses se passent mal entre eux, parce qu'il ne voulait pas qu'ils en viennent à se détester, parce qu'il était jaloux, aussi... Oh, et également parce que c'était Ana qui lui apprenait la nouvelle, et non le garçon. Qu'est-ce que ça changeait, au fond ? Disons qu'Ana ne lui disait pas tout – il s'y faisait mal mais il le savait – alors que Kainoa avait tendance à ne rien lui cacher. « Toi et Kai. Vous avez couché ensemble ? » qu'il répète bêtement. Ne te mets pas d'images dans la tête, surtout ! Mathys pensa effectivement que Kainoa était peut-être plus important pour Ana que ce qu'elle ne voulait dire. Cela dit... il avait trop mal au crâne pour piquer une vraie crise, là. Alors Mathys lâcha sa main et se laissa retomber sur le lit, le visage impassible. « Cool. T'as pris ton pied ? » Question rhétorique qui n'attendait pas de vraie réponse... D'ailleurs, il ne voulait pas des détails.

Il ne savait pas trop quoi en penser et avait besoin d'un peu de temps pour faire le point là-dessus. Ana semblait vraiment mal, en tout cas... Et lui un peu paumé. Juste du sexe, ou bien des sentiments ? Il n'osa même pas poser la question, ne sachant pas trop laquelle des deux options il jugeait la meilleure.
C'était juste le temps que ça passe... Il finirait par être content. Ou par s'en foutre, en fait.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, nate, lizzie, deborah, jesse y yevgeniya
TON AVATAR : stephanie sigman
TES CRÉDITS : penny (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 5114
POINTS : 3156
ARRIVÉE À TENBY : 16/09/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (26.09.89)
CÔTÉ COEUR : casada con caleb
PROFESSION : narcotraficante
REPUTATION : la cualquiera mexicana



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: ANA ∇ I let myself go. Dim 16 Aoû - 16:39

Do me a favour, stop asking questions!
Curiousity becomes a heavy load,
Too heavy to hold, too heavy to hold.

Il devient chou, Mathys, quand il veut enfin bien croire que ce que je lui dis n'est que la stricte vérité et qu'il est l'homme de ma vie. Aussi, il me fait sourire avec sa réponse et j'hésite à lui répondre à nouveau en espagnol, mais j'ai peur qu'il n'ait pas les connaissances suffisantes pour me comprendre. Cela dit, il a raison et je suis plutôt fière de moi pour être parvenue à lui faire rentrer quelques mots d'espagnol dans la tête. Et du sourire, je passe à l'éclat de rire quand il comprend plus ou moins la comparaison avec la tequila. Je me mords la lèvre inférieure, comme pour faire l'innocente et déclare :
« Disons que j'ai beau aimer la tequila de tout mon coeur, c'est vrai que ça n'a pas la meilleure odeur du monde. » Je garde le sourire avant d'ajouter  « T'en fais pas pour ça… J'irai en racheter pendant que toi tu prendras une douche hein. »

 Conseil d'amie. En effet, au point où le jeune homme en est, un passage express sous l'eau lui fera le plus grand bien. Après une gueule de bois, rien de mieux qu'une bonne douche pour se remettre les idées en place et nettoyer tout cet alcool qu'on a transpiré pendant la nuit sans même s'en rendre compte. Je lui pince la joue, doucement et gentiment quand nous en venons à parler de Demian. Je ne sais pas trop ce qui unissait les deux hommes et franchement, je ne suis pas certaine de vouloir le savoir, je sais juste que Demian a fait le meilleur choix possible en me conseillant d'aller voir Mathys qui cherchait une colocataire. En y repensant, le blond et le brun n'avaient pas l'air très proches et même si je ne savais pas trop quoi en penser à l'époque, je suis heureuse de constater que Mathys ne me méprise pas pour avoir un meurtrier comme héros. Il aurait pu. Après tout, ça aurait été normal. Aussi, il aurait pu me cracher que Demian mérite d'être là où il est, mais il n'en fait rien et c'est parfait comme ça car je ne pense pas pouvoir le supporter. Au contraire, il me soutient comme moi j'essaye de le soutenir depuis que sa mère a mis les voiles pour partir en direction de la capitale galloise. Je hausse les épaules et je continue de sourire, tristement cette fois, quand on l'évoque. Je ne sais pas vraiment si je tiens le coup, surtout quand on compte toutes les fois où j'ai envie de m'écrouler en pleurant et priant qu'il puisse revenir. Probablement que c'est pareil du côté de Grace. Il faudrait que j'aille la voir, mais je crois que ça nous fait plus de mal que de bien car il nous est impossible de voir l'une sans penser à lui. L'avantage avec Mathys, c'est qu'au moins, quand je le regarde, c'est bien à lui que je pense et à combien j'aime vivre avec lui.

Enfin, j'avoue à ce dernier que j'ai couché avec son meilleur ami et sa réaction est assez stupéfiante. Je ne sais pas si je m'attendais à ce genre de réaction de la part de Mathys, mais à mon plus grand désespoir, il me lâche la main après avoir répété ce que je viens de lui dire et il poursuit avec une réflexion assez malvenue. Les yeux gros comme des soucoupes, je regarde Mathys en me demandant si j'ai bien compris ce qu'il vient de dire pour au final faire comme si mon anglais n'était pas assez bon pour comprendre le sens de sa question et l'ignorer. Il s'est laissé retombé, mais je ne veux pas que la conversation se clôture de cette façon, alors je l'enjambe au niveau du ventre, comme pour me mettre à califourchon sur lui, mais sans réellement le faire. S'assoir sur le ventre de quelqu'un avec une gueule de bois serait sans doute la plus mauvaise idée du siècle, mais je reste à quatre pattes au dessus de lui pour qu'il me regarde dans les yeux quand je reprends.
« Tu sais, ça ne change rien du tout hein tu es toujours mon querido. C'est juste que… Il est célibataire, moi aussi, alors on s'est dit pourquoi pas. C'est rien de sérieux. Enfin, je veux dire qu'on est pas en couple. »
Une fois m'être fait claire et précise, je repars me coucher à côté de lui. Je regarde son profil, un moment, attendant une nouvelle réaction, puis je détourne les yeux pour fixer le plafond.
« Tu m'en veux ? »

_________________

Varium et mutabile semper femina

There are worse things I could do, than go with a boy or two. Even though the neighborhood thinks I'm trashy, and no good, I suppose it could be true, but there are worse things I could do. I could flirt with all the guys, smile at them and bat my eyes. Press against them when we dance, make them think they stand a chance, then refuse to see it through, that's a thing I'd never do. But to cry in front of you, that's the worst thing I could do.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: ANA ∇ I let myself go. Ven 28 Aoû - 1:31

ana ∞ mathys
Perdre Ana devait être une de ses plus grandes peurs désormais. Cette angoisse s'était créée lorsque la jeune femme avait voulu faire disparaître son bébé toute seule, puis renforcée quand elle avait commencé à dealer. Maintenant, elle grandissait à chaque fois qu'Ana mettait du temps à répondre aux textos, à chaque fois qu'elle rentrait plus tard que prévu. Exactement ; Mathys se comportait comme un compagnon jaloux, alors qu'il n'était qu'un colocataire. C'était plus fort que lui, maintenant il souhaitait savoir où elle se trouvait en permanence, ce qu'elle faisait, c'était pour son bien. Ana était du genre... intrépide. Qui n'avait peur de rien. Et avec elle, le vendeur pouvait s'attendre à tout. C'était précisément ce qu'il adorait chez elle, sa force de caractère, mais ce qui l'effrayait le plus. Elle se mettait si facilement en danger... D'accord, elle n'était pas une fille fragile, loin de là. Elle savait se défendre, manier le couteau mieux que personne... D'ailleurs, Ana serait plus en mesure de protéger Mathys lors d'un cambriolage que l'inverse... Pour autant, il n'arrivait pas à lui faire entièrement confiance. Confiance dans le sens où rien ne lui arriverait, car pour ce qui était du reste, il pouvait tout lui confier.
Pourquoi tout ce monologue sur la jolie et presque indépendante Ana ? Oh, peut-être parce qu'elle venait de se mettre au-dessus de lui, et qu'il s'était perdu un instant dans ses yeux. L'espace de quelques secondes il n'avait plus songé à Kainoa ni à sa révélation. Mais voilà, elle le ramena sur terre et il se concentra de nouveau sur les précédentes révélations.

Il n'eut rien de plus à dire après ça. Il était vrai que les deux jeunes étant tous les deux célibataires... ils n'avaient rien fait d'autre que de s'amuser. Mais c'était quand même assez bizarre de les imaginer ensemble ! Comme si Mathys se tapait Demian ! Oh... oui, il l'avait fait, c'est vrai. Demian avait même été le tout premier... mais inutile d'en parler à Ana n'est-ce pas, ça remontait à loin ! Ana avait beau dire qu'ils n'étaient pas en couple... Mathys se demandait s'ils allaient se revoir. S'ils allaient dérapé une nouvelle fois. Peut-être que cette nouvelle fois potentielle dépendait de la réaction du garçon... qui n'était, ma foi, pas si mauvaise que ça. Disons qu'elle aurait pu être largement pire quand on connaissait la jalousie légendaire de Mathys... au final, il restait plus abasourdi qu'autre chose. A tel point qu'Ana dût carrément lui demander s'il lui en voulait. Mathys se redressa pour la regarder. Il se mordit la lèvre. C'était l'impression qu'il donnait ? Visiblement... « Non... non bien sûr que non. Je ne t'en veux pas. » Elle allait sûrement être rassurée de l'entendre dire ça. Par contre il en voulait à Kainoa ! Plus pour le fait qu'il n'ait rien dit que pour l'acte en lui-même. Au fond, ce qu'ils avaient fait... bah il finirait par s'y faire, simplement. Il se pencha pour embrasser sa joue tendrement. « Fais attention à toi... » Son ami était un type bien et elle ne pourrait pas trouver mieux que lui, c'était un fait. Cela dit, il ne voyait pas du tout Ana en couple alors il préférait la mettre en garde. « J'vais... aller prendre une douche, hein. T'as raison, je pue. » Il sourit tristement. La savoir avec un garçon, ça lui donnait l'impression qu'elle s'éloignait un peu de lui. Un jour leurs chemins se sépareraient sûrement... ou en tout cas, ils finiraient par ne plus habiter sous le même toit. Que ce temps-là n'advienne pas avant une éternité si possible !
Il y avait de fortes chances qu'il lui demande de dormir avec elle ce soir-là, en tout cas.

Et sur tout ça, il se leva – non sans grimacer – puis fila dans la salle de bains pour tenter de retrouver ses esprits. Pas de dispute avec Ana, c'était déjà un bon début.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ANA ∇ I let myself go.

Revenir en haut Aller en bas

ANA ∇ I let myself go.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-